Partagez | .
De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)   Mer 25 Fév - 17:22


   
De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)

   
Avec Serizawa Suzuran


   



Presque un mois c'était écoulé depuis que Kiritsugu avait retrouvé ses esprits échouer sur une plage, entre temps il avait appris beaucoup de choses sur ce monde, qu'il se nommait Kosaten et qu'il avait était appelé en tant qu'élu sur cette terre, une sorte de servant lié à un maitre inconnu appeler pour combattre prochainement dans une grande guerre. Emiya était déboussolé par cette nouvelle, lui qui pensait que la marque qu'il portait sur sa main était destiné à le faire participer à une nouvelle guerre du graal en tant que Master, il se retrouve au contraire de l'autre côté de la barrière en tant que servant. Sans guerre du graal et sans ses miracles il n'allait pas pouvoir réaliser son voeux le plus chère retourner la d'où il vient dans son monde.

Il lui fallait des réponses, pourquoi l'avait on appelé dans ce monde contre son grés, qui tirait les ficelles de tout ça ? Pourrait-il réellement retourner dans son monde à présent ? Tant de questions et de doute stagnait dans la tête de Kiritsugu et il se dirigeait vers la capitale de Minshu pour interroger peut être la seule personne apte à lui répondre.

Une dernière étape était nécessaire dans son voyage avant d'arriver à destination le village de Fuki, la ville blanche, tout était fait de blanc dans ce village à commencer par les tuiles des maisons en passant par les rideaux des fenêtres pour finir par l'habillement de ses habitants. Emiya Kiritsugu faisait contraste avec cette ville, lui qui était vêtu tout de noir de la tête au pied. Les habitants le regardaient avec un air méfiant tandis qu'il marchait à travers la rue principale du village. Pour eux cela paraissait invraisemblable qu'un homme puisse se vêtir totalement de noir, à leur yeux Kiritsugu était annonciateur d'un grand malheur pour l'avenir et peut-être qu'ils n'avaient pas tort.

L'homme vêtu de noir marcha jusqu'à la lisière de la ville, il ne comptait pas s'attarder dans ce village son objectif était de gagner la capitale au plus vite. Mais ça traverser fut arrêtée à la sortie du village par un homme brun au trait de visage plutôt sauvage, sous certains angles on aurait pu croire que ce n'était pas un humain qui se tenait là, mais un loup. Son style vestimentaire était aussi très différent de celui des habitants du village, il ne portait pas de blanc, il portait même une veste en cuir qui rappelait à Kiritsugu les vêtements que l'on portait dans son monde.


« Tu ne sembles pas té méfié de moi comme le ferait les habitants de se village. Qui est tu? Un autre élu je présume ? »


   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)   Dim 1 Mar - 15:53

Serizawa quitta l'auberge dans laquelle il avait rencontré la jeune Shiro, déterminé à reprendre la route. Il avait fait un tour dans la ville pour récupérer ce qui lui manquait pour sa prochaine destination, principalement des rations pour la route ainsi que le nécessaire de tout bon petit voyageur, et il s’apprêtait à quitter la ville.
Son imposant backpack était contre le mur de la dernière maison, a la sortie de la ville. Une cigarette aux lèvres il venait de retirer le seul vêtement blanc qu'il gardait sur lui, une tunique de longue taille, qu'il enfilait par respect pour les traditions de ce village qui l'avait recueillit. Il n'était pas pieux pour deux sous, mais c'était du bon sens pour lui, de ne pas froisser leur croyance et de ne pas les juger même si celle-ci, on devait bien se l'admettre, était particulièrement débile.
Le dos tourné à la ville, il regardait le soleil sur le déclin, au loin, en profitant de sa cigarette.


Cependant il entendit des pas se rapprocher, bien entendu il n'y aurait pas fait attention s'il n'avait pas senti une odeur singulière, une signature particulière qui n'avait rien à faire dans ce ville et surtout dans ce monde. Un autre élu ?
Il tourna la tête nonchalamment, si ce dernier avait des intentions belliqueuses à son sujet il serait déjà passé à l'attaque et de toute façon, le Lycan était assez confiant dans ses capacités pour relever n'importe quel défi, même si celui-ci pouvait le conduire à sa mort. Il retira sa clope qu'il coinça entre deux doigts et se retourna entièrement pour faire face à l'arrivé du nouveau venu. Son statut d'élu était des plus équivoques. Une costume élégant avec une veste noire, une coupe de cheveux qui n'était clairement pas de cette époque. Il était clairement le point noir de ce village immaculé.


- Tu ne sembles pas te méfier de moi comme le feraient les habitants de ce village. Qui es-tu? Un autre élu je présume ?

Serizawa sourit, ignora la question quelques instants et tira une nouvelle bouffée de tabac pour finir sa cigarette et la jeta au sol pour l'écraser du talon, les mains dans les poches, avant de répondre:

- Pourquoi devrait-je me méfier de toi ? Tu n'as pas l'air imposant ni vraiment dangereux * sourire en coin *. Effectivement je suis un "élu", enfin un immigrant clandestin arraché à son monde pour servir des desseins que je ne cautionne pas, mais c'est clairement plus long à dire donc je me contente de "élu".

Le cynisme qui le caractérisait s'exprima tout d'abord, comme une balle qu'on ne pouvait retenir. Il soupira et se ravisa tout de même, ils étaient probablement dans la même galère et son comportement n'aiderait en rien. Il fit craquer sa nuque en posant une main dessus et en faisant rouler sa tête et continua :

- Tu sembles presser tu as un rendez-vous quelque part ? Peut être pourrais-je t'aider. Je peux aussi sentir en toi différente chose... Ca fait un moment que tu marches pas vrai ? Ta transpiration, ton rythme cardiaque et ta respiration témoigne d'un effort continu et assez soutenu. Tes vêtements, enfin leur état, me disent que tu voyages depuis un moment maintenant et à moins que je ne me trompe tu te diriges vers la capitale n'est pas ? * sourire en coin *

Il disait plus cela pour le fun que par réel soucis de découvrir ce que voulait faire son interlocuteur, mais étant donné que le village était le plus proche pour faire relais avec la capitale, chemin qu'il empruntait souvent, il devina simplement la direction de Emiya, d'autant plus qu'il lui semblait logique, pour tout élu, de chercher sa voie vers la ville la plus grande de sa faction.

- Puis-je me permettre une question ? Sais-tu où tu te trouves ? Enfin pas ce village mais ce monde et... Je manque totalement de politesse, j'ai oublié de me présenter. Je suis Serizawa Suzuran, enchanté...

Il tendit la main et fit une mine montrant qu'il attendait une réponse en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)   Mar 3 Mar - 13:15


   
Dernière étape avant la capitale

   
Avec  Serizawa Suzuran


   



Les premières paroles de l'homme bête envers Emiya Kiritsugu, bien qu'elle fut prononcée avec énormément de cynisme. Eveilla envers Emiya sa curiosité envers cet homme en effet lui aussi n'appréciait pas du tout avoir était retiré dans son monde, pour servir une cause qui n'était pas la sienne. Et à présent la seule chose qu'il désirait c'était de retourner chez lui et pour ça il devait se rendre à la capitale afin de s'entretenir avec le président.

Puis a la simple observation de Kiritsugu cet homme avait réussis à faire un diagnostics exacte sur Emiya, simplement en faisant l'usage de ses sens. Il avait deviné que le mercenaire marchait maintenant depuis un moment se dirigeant hâtivement vers un lieu de rendez-vous, la capitale. Seulement en analysant la transpiration, le rythme cardiaque et la respiration de l'homme en costume. Cela était plutôt surprenant, cette aisance à percer les secrets de la nature humaine si facilement. Cet homme n'avait sans doute rien d'un humain classique. Put être était une des abominations qu'il s'employait à chasser dans son monde, une goule, née de la manipulation de magie noire ? Pour le moment il n'en savait rien, mais si tel était bien le cas il le tuerait.


« Je me rends effectivement à la capitale, il faut que je m'entretienne avec le roi ou le seigneur de cette province qu'il réponde à mes questions »

Emiya marqua une légère pause et passa sa main dans veste pour y retirez son paquet de cigarette. Il prit une des tiges de tabac et se la mit à la bouche, avant de l'allumer et de tirer quelque bouffée de nicotine. Puis finit par reprendre :

« Tout comme toi je n'apprécie pas du tout d'avoir été tirer de monde de cette manière, il y a ma... des choses auxquelles je tiens laba. Et je ferais tout pour y retourner »

Kiritsugu lança ensuite à son interlocuteur son paquet de tabac, s'il voulait se servir qu'il fasse à sa guise. Celui-ci se présenta et lui tendit la main avec un regard assistant comme s'il attendait une réponse en retour. Le mercenaire se méfier de cet homme, il n'allait pas lui donner son vrai nom, c'était aussi une précaution qu'il avait prise depuis son arrivée dans ce monde cela lui permettrait de brouiller les pistes plus tard lorsqu'il utiliserait son vrai nom.

« Je me nomme Zero et je n'ai aucune idée du monde dans lequel je me trouve, tout ce que j'ai appris durant mon voyage c'est qu'il y a trois camps et que des personnes ont était appelé dans ce monde pour être contrôlé par ses mêmes camps. Tu sembles en savoir beaucoup plus sur ce monde et la capitale de ce pays si tu as pu deviner aussi facilement ma destination c'est que tu es un habituer du coin.»

Bien que les sens de Kiritusgu n'étaient pas aussi aiguisés que l'homme qu'il lui faisait face lui était un traqueur, un chasseur de nature. Il pouvait aussi à l'analyse d'infimes éléments faire des diagnostics aussi précis que son interlocuteur.



   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)   Mar 10 Mar - 9:15

Le loup afficha un petit sourire en coin. Il accepta la cigarette de son interlocuteur et l'alluma avec son propre zippo avant de lui rendre son paquet. Il tira une bouffée de tabac et se plaça bien en face d'Emiya.

- Zero huh... Intelligent d'utiliser des pseudonymes. Cependant je n'ai pas peur des répercutions aussi je te donnerais ma véritable identité. Je suis Serizawa Suzuran, élu affecté à son arrivée à la faction de Minshu. Cependant je ne l'entend pas de cette oreille aussi me considérais-je comme un anarchiste en ce monde. Je suis ici depuis plusieurs mois, et il m'a été donné de voir et de comprendre certaines choses, notamment que notre présence ici n'est ni plus ni moins qu'un jeu entre des dieux capricieux qui fournissent aux factions de quoi combattre. Vois ce monde comme un échiquier dont nous serions les pions. C'est une vision des choses que je ne peux tolérer. Aussi j'œuvre à fournir aux élus un endroit où ils pourront se soustraire à cette étreinte.

Il tira une nouvelle bouffée de tabac et pointa Kiritsugu de sa main libre et ajouta :

- Tu aura sans doute remarquer une marque sur ton corps, un symbole qui te lie à ta nation. Le miens se trouve dans la paume de ma main. Ce symbole n'est pas simplement une marque anodine, c'est un sceau qui permet au président de ta faction, ainsi qu'à certains individus suffisamment puissants, de te contrôler, de t'intimer des choses que tu ne seras en mesure de refuser... Cependant...

Serizawa s'approcha de Zero tout en fumant. Il cracha de la fumée au dessus de sa tête et posa une main sur l'épaule du chasseur.

- Il y a un moyen de s'en défaire... Plus notre puissance augmente jusqu'à regagner notre force réel, plus les pouvoirs du sceaux se dissipent. Aussi, le temps passé ici, et les entrainements que tu peux faire, t'aideront à échapper à ce contrôle. Je pense également qu'une certaine proximité est nécessaire pour activer ce pouvoir, c'est pourquoi j'évite le plus possible la capitale, et tu devrais en faire autant... Rencontrer Jeong et lui soumettre tes envies ne feraient que de révéler, tu seras ainsi plus manipulable et je crains que ton niveau actuel ne te permette pas de lui résister... Il en va de même pour moi je le crains...

Le Lycan lacha son interlocuteur et fit craquer sa nuque en posant sa main dessus. Il termina sa cigarette, fit un signe de tête et l'écrasa de son talon.

- En tout cas se fut un plaisir de te rencontrer et d'avoir pu partager une cigarette avec toi. J'espère que mes informations t'aiguilleront dans la suite de tes aventures. Sur ce, Jaa nee !

Il récupéra son sac, le plaça sur ses épaules et prit une direction menant à une ville étape. Son allure était volontairement lente pour laisser à Zero, qu'il pensait avare en information, le loisir de l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)   

Revenir en haut Aller en bas
De l'océan à Minshu début du périple de Emiya Kiritsugu part 4 (dernière étape avant la capitale)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons nous, dans Minshu ♪
» Les Orks d'Alaric - surtout du Goff
» Reflexion sur la bidonvilisation de nos mornes
» Manga | Personnages pris
» Marche de Dol Amroth vers la capitale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Village de Fuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.