-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal

Partagez
Le massacre [Libre]
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyJeu 21 Mai 2015, 19:14

Le massacre [Libre] 840600KOF2ZERO


«Le grand massacre»
L'enfer du chaos sur le royaume de la paix

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Jotaro et un peu APRES l’événement numéro 2 d'aeternam

Voila quelques temps déjà, que Jotaro et Zayro s'étaient quittés, chacun reprenant sa route, avec ses informations, ses questions, ses idées et justement, celles de l'agent du Nest, étaient entrain de bouillir. Le chaos devait commencer par un massacre, dans l'antre de la neutralité et de la paix la plus totale et abjecte. Cette nation et ce pays, ne pouvait que s'allier à Seika, Jinn savait cela, le mieux était donc d'en prendre le controle, mais par les armes et la peur, le sang et les sanglots.

Il lui venait d'ailleurs l'idée de s'attaquer au temple, il y'avait déjà pensé, mais fut freiné, à cause d'autres évènement. Les lieux de cultes, il avait l'intention de les détruire. Le prochain serait sans doute celui ou Schneiden lui même, avait apprit son art du serpent. Jinn avait obtenu les informations de cette ninja, qui était partie comme une voleuse, en lui donnant un rouleau, mais que voulait t'elle à la fin ?

Bref, après un peu de réflexion, s'adossant contre une pierre, le musculeux colosse commença à vouloir se faire passer pour un élu de Minshu. Il ôta ses gants, puis se dessina grâce à la magie des atomes, en remodelant sa peau, le signe de Minshu, le sceau des élus de cette nation. Il l'avait déjà vu, plusieurs fois, et la pigmentation verte n'était pas difficile à obtenir. Ce faux tatouage, ferait office de leurre convaincant. Il le plaça sur le haut de sa main gauche, puis laissa les mains sans gants, qu'il mit à sa ceinture, dans son dos. Voila qui était une première étape réussie.

A présent, il savait ou aller, le temple du ciel était un lieu de culte connu, son chemin était indiqué, ses fidèles nombreux à s'y pressé. Sur la route, il croisa une caravane, comportant deux cochés, des chevaux pressé par les coups de fouets, une femme qui semblait crier et un mari inquiet. Zayro devinait aisément ce qu'il se tramait.

La femme allait accoucher sous peu, elle voulait que cela soit fait dans un temple religieux, au nom du dieu serpent. Il était donc dans la bonne direction, mais se dépêcha un peu, accélérant son allure pour y être au plus vite. Le massacre était une chose, mais son enquête sur la nation, Jeong et le reste, se devait de continuer. La sécurité avait été un peu renforcé, mais la tension exercée par Aeternam, obligeait les troupes à se masser aux frontières ou à défendre la capitale pour l'instant.


Halte, pour quels motifs allez vous au temple ?

Je suis un élu de Minshu, je viens défendre le temple.

Les yeux du garde bifurquant directemet sur la main, confirmant les dires du faux élus, il le laissa passer. Son allure de guerrier pouvait prouver qu'il vienne defendre les interêts des verts. Zayro était connu sur Kosaten, sa réputation n'était plus à faire, mais tous n'avait pas son visage en tête, ou sa tenue, il aurait fallut quelqu'un de très renseigné et Minshu, qui était plutôt neutre dans les conflits, n'était pas à même de faire cette différence !

Zayro passa sans problème, remerciant d'un bref signe de la tête le garde, mais sans s'attarder. Ce poste était à un kilomètre en amont du temple, lorsqu'il déclencherait les hostilités, ces derniers viendraient surement en premier lieu à la rescousse. Il devait être deux à se relayer, c'était loin d'être son plus gros problème. Les renforts ne risquant pas d'arriver, c'était le bon moment pour frapper en plein dans le coeur de Minshu.


" Cette nation à bien trop profité de son oisiveté... Il est temps de provoquer le conflit et le chaos. "  Pensa le sous chef du Nest en avançant.

En arrivant aux portes du temple, il fut d'abord accueilli par un panneau en bois, un grand jardin surmonté parfois de plaque de pierre, de belles colonnes ornées et des arbres somptueux. Un cadre magnifique, qu'il devrait brûler ! La caravane était déjà arrivé, les préparatifs pour la bénédiction et l'accouchement se faisait dans une battisse non loin, il suffisait de suivre les cris d'une mère qui s'apprêtait à tout instant, à donner la vie.

Donne la vie, dans un monde comme celui ci, était une aberration ! Zayro se dirigea en premier lieu vers ce bâtiment, aucun des moines ne le stoppait, ni ne lui parlait pour le moment. Ils s'occupaient à prier, marcher dans les allées de pierres, dans un calme olympien.

Arrivant devant le porte, il toqua deux fois puis entra, il se mis sur les cotés, la scène était une scène des plus banale. La femme dans un lit, des moines pour prier, une sorte de moine supérieur pour accueillir l'enfant à naître et le mari aux cotés de sa bien aimé. Le tout, pouvait être touchant, si tenté qu'un être comme Zayro ne soit pas là. Il fixait les gens, deux ou trois se retournèrent, mais la lecture du sceau sur sa main, ne suffisait pas à l'autoriser à rester. Un moine arriva vers lui, les deux mains joints, l'incitant à quitter le lieu saint pour l'instant ;


Elu, nous n'avons pas besoin de vous ici, c'est un acc...

.......

Un quoi ? Pas la peine qu'il finisse sa phrase, que la poigne de Jinn s'était refermé sur son cou, mais de dos, on avait l'impression que Zayro et lui continuait de parler, en verité, le moine était déjà mort, la pomme d'adam écrasée. Jinn devait en finir rapidement. La femme, le mari, le prêtre supérieur et un moine. Aucun d'eux ne devait reporter l'alerte ou s'enfuir.

Zayro jeta le cadavre du moine sur le prêtre supérieur, s'attaquant alors directement à l'autre entrain de prier, le coup fut si sec et rapide, que la tête fut brisé. La femme criant, couvrait les bruits du conflit. Le mari était en panique, mais cherchait plus à proteger sa femme, tentant de la tirer de son lit, pauvre imbécile ! Le pere supérieur se releva, mais trop tard, Jinn était sur lui, écrasant son plexus, une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à ce qu'il en crache du sang, que sa vision se trouble et qu'il ne meurt asphxié ! Les moines n'étaient pas des shaolins combattant, lui était vieux et trop faible pour faire face à un élu libéré de son sceau.

Le châtiment était exemplaire, quand au mari, il avait tout de même réussi à prendre sa femme, mais loin d'en être sorti, Jinn se mit devant la porte, la ferma de l'intérieur.


Mais, pi... Pitié ! C'est de l'argent que vous voulez... Je, tenez

Silence, je ne veux rien de vous, si ce n'est votre vie.

En disant cela, Zayro qui n'avait aucune intention d'utiliser ses pouvoirs tout de suite, souleva le mari hors du sol, la femme enceinte tomba, paniqué, elle s'essoufflait, peut être même qu'il n'aurait pas besoin de se salir les mains à ce rythme, elle se tuerait toute seule. Le mari ne tarda pas à succomber, mais par sécurité, il lui brisa la nuque, sans sourciller, jeta son cadavre sur le coté. Il fit de même pour la femme, mais pour la remettre sur le lit.

Vous comptiez mettre votre progéniture au monde, dans une nation faible et dans un monde qui n'a pas à exister. Je m'en vais vous apprendre la verité, il n'y a pas de lendemain pour les êtres dans votre genre.

aaaaah AAAAAH PITIE PAS MON ENFANT ! AAAAAH A L'ai...

Jinn prit une de ses lames, et fermement, planta le tout dans le ventre arrondis et rebondis de la jeune demoiselle, tout en maintenant sa bouche pour qu'elle la ferme. Elle qui avait à peine une vingtaine d'année, voyait son assassin la tuer sans pouvoir faire quoique ce soit.

Le ventre ouvert, il en sorti son enfant, déjà mort avant d'avoir ouvert les yeux sur Kosaten. Il lui jeta le cadavre au visage, elle pouvait bien mourir avec cette vision et cette désillusion. Les mains pleine de sang, qu'il essuya sur la robe d'un moine, avant de rouvrir le verrou, laissant celle ci mourir en agonisant, il referma le bâtiment, après y avoir balancé une lampe à huile et y avoir mis le feu.


Le carnage pouvait commencer.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptySam 23 Mai 2015, 20:22



   
Le Massacre


   
Urgence



   

Le dos courbé, assis en tailleur sur sa chaise, les deux coudes sur la table, cela devait faire une bonne vingtaine de minute que l’hôte du Venom Suit observait le meuble en bois. Plus que des signes de réflexion, le visage de Néo renvoyait une sorte de concentration presque hypnotique sur le matériau. Zayro Jinn ; depuis qu’il avait posé pied dans les contrées du Dieu Phoenix, il avait eu l’impression que ce personnage, était la seule chose qui ait jamais existé, à Seika. Son principal fait ? Il n’était pas si ancien que cela … À vrai dire, Néo était déjà en Kosaten lorsque c’était arrivé : Jinn avait détruit le village d’Hibana. Cet évènement, plus que de causer des dégâts matériels important, avait eu pour répercussion d’accroître les mesures de sécurité à Seika, si ce n’était que là-bas, mais surtout, de marquer la mémoire collective.

Néo, jouissant d’une réputation pratiquement nulle, avait pu, grâce à des vêtements lambda : une chemise de coton blanche, un pantalon en tissu beige, et des bottes en matériel tout aussi peu noble, obtenue de manière discutable, se faire passer pour un simple vagabond, badaud, venu observer la désolation et le malheur des autres, en remerciant cyniquement le Ciel de ne pas avoir vécu ici. Le but premier du jeune homme, en venant dans ce lieu, avait été de découvrir un peu plus Kosaten, de voir ce monde qui le plaisait tant, et dans lequel il prévoyait de passer le reste de ses jours, mais dès son arrivée : Zayro Jinn. Évidemment, en bon scientifique d’esprit, il avait tenté d’obtenir le maximum d’information sur ce nom, qui ressemblait davantage à un pseudonyme, qu’à un prénom donner par une mère, ou un quelconque tuteur.

Au fur et à mesure de ses investigations, il avait pu se rendre lui-même compte de la puissance destructrice de l’homme porteur de mauvaises nouvelles. Plus que de la destruction, c’était un véritable massacre qui avait opéré ici, Zayro avait la puissance d’une escouade « d’Élus », ou d’une armée humaine ..! Très peu de témoignages parvinrent à éclairer Néo quant à ces pouvoirs et à son apparence, voici ce qu’il apprit : Zayro était un homme, de Fuyu, pouvait frapper en zone, incendier et tuait en défiant toute règle de morale ou de bienséance ... Avait-il de grandes dents ? Des cornes ? Était-il humain ? Ou au moins humanoïde ? Avait-il des complices ? Si oui, combien ? Du soutien ? Et surtout : Était-il motivé par un but quelconque ? Ou était-il guidé par le sang, les cris, et le feu … Tant de questions auxquelles Néo ne put que conjecturer …

Pourquoi « l’Élu 196 » se donnait-il tant de mal ? L’esprit scientifique, avais-je dis, mais plus que ça, une crainte, une crainte que Néo n’aurait jamais pu exprimer : À voir les dégâts, il ressentait un sentiment de déjà vu … Il se voyait, dans les catastrophes du Ravageur de Fuyu, en effet, lui-même dans son univers d’origine, avait mis la planète à feu et à sang, seul … Même s’il ne pourrait pas tout savoir de Zayro, il était sûr d’un point : Zayro était une force irrépressible, il n’avait probablement fixé aucune limite aux tragédies qu’il allait provoquer … Et si Minshu était la cible d’une attaque ? Si Zayro abattait Jeong Tekina ..?

L’Angélique se redressa, et souffla, yeux fermés ; il était ici, depuis bientôt trois quarts d’heures, cherchant à prévoir les prochaines actions d’un personnage qu’il n’avait jamais croisé, ni vu … Malgré la difficulté de la tâche, Néo, confiant en ses capacités de déduction et de réflexion, avait décidé de faire cela, très tôt le matin, heure où il se sentait le plus enclin à travailler et à disserter ... Il était parvenu à des scénarios, mais aucun ne le convainquait vraiment … Il retenu tout de même le plus plausible : Zayro allait attaquer Minshu. À cause de la sécurité grandissante et des moyens mis en œuvre pour le stopper, faire un plus grand coup à Seika semblait suicidaire, et en faire un plus petit, inutile et dangereux. Il faudrait viser un éventuel allié au pays du Dieu Phoenix, et Fuyu n’était certainement pas devant Minshu dans cette conjecture … Zayro attaquerait une ville ou un village de MinshuJiyuu ? Fuki ? Probablement pas Kansei, mais l’on ne pouvait faire plus précis, à l’heure actuelle …

Fatigué sans avoir fait, las de se morfondre, Néo s’approcha de sa fenêtre, et commença à observer le paysage : De son auberge, il avait une vue assez restreinte sur un petit commerce de friandise, et une sorte d’intersection, les personnes y défilaient, mais moins de 10 % des passants s’aventuraient dans la rue de son auberge, réputée trop proche en cas d’attaque … Moins cher donc, et parfaite pour un « Élu » vagabond en manque de sensations fortes. Il se rappelait que son hôte lui avait dit que le déjeuner serait prêt sous peu, ce à quoi il s’était contenté d’acquiescer d’un regard presque assassin … pas amical, assurément. L’hôte du Venom Suit ouvrit la fenêtre, et passa le buste à travers, il posa un pied sur le rebord, puis, usa de ses bras pour se hisser plus haut, avec une aisance impressionnante, il se positionna sur le toit de son auberge, pour sentir le vent, réchauffer par ses soins, battre son visage et faire danser sa frange. Pendant qu’il scrutait les alentours, de légères échappées noires vinrent dans son champ de vision, ces dernières semblaient tout, sauf naturelle … En tournant la tête, il en aperçut la source : Une faible fumée noire s’échappait de la direction qu’il avait emprunté …      

*Qu’est-ce que … ?!*




Commencer à 3:05


Oui, il n’y avait aucun doute … Quelque chose venait d’arriver à Minshu … Un incendie … Néo se leva, machinalement, saisi d’effroi, il n’avait aucun doute … Zayro Jinn. Son scénario se produisait, en direct … Le jeune homme resta un instant bouche bée … Incrédule … Puis, sauta du toit de son auberge, ralentissant sa chute grâce à la façade, il atterrit en bas en un temps records et se mit à courir, à courir comme il n’avait jamais couru surement … Il zigzaguait entre les passants, presque paniqué *Non … Pas maintenant … Je … Ne suis pas prêt ..!* Le voir courir dans la rue alerta certains gardes, qui lui demandèrent de s’arrêter, ce qu’il ne fit pas. Il n’arriverait jamais à temps … Il fit le tour de son auberge, là où les propriétaires qui en disposait, entreposaient leurs chevaux, et grimpa sur l'un d'eux, instinctivement, comme s’il avait l’habitude de faire ça … Il trancha les liens à coups de lance, puis envoya une décharge électrique au cheval pour le mouvoir. Après avoir hennit, l’animal se mit à galoper, aussi vite qu’il put, Néo approchait de la sortie de la ville :

« Arrêtez-vous ! »

Nul raison de leur faire de mal … Néo arracha ses vêtements de paysans, pour laisser apparaître sa combinaison, noir trempé :

─ Élu … En mission ! Dit-il en arrivant, haletant.

─ … STOP ! »

Trop tard, la décision était prise, Néo bondit au-dessus du poste d’arrêt, et des archers tentèrent de le freiner, armer de sa lance, il se tourna, sur le cheval, et protégea sa monture et lui-même en faisant tournoyer son arme.

Une fois assez loin, il se repositionna sur la bête, la harcelant de spasme électrique … Tant pis si elle mourrait, il continuerait à pied. Que serait-il, si c’était vraiment Zayro Jinn ? Il n’avait pas beaucoup d’option … Vu le ravage qui l’attendait, il n’aurait d’autres choix que de le combattre, mais il ne pourrait assurément pas le tuer … Une attaque de Zayro aurait probablement abattu l’hôte du Venom Suit … La mort ? Maintenant ? C’était tôt … Mais mourir, lorsqu’on se sentait bien, était toujours le bon moment … La mort était une éventualité. S’il avait hésité, un jour à démontrer sa vélocité et son agilité, c’était le jour où il devrait, n’avoir jamais été aussi bon.

*Je ne suis pas prêt ..!*

Et toi non plus tu n'es pas prêt à voir cette photo ! :
 

   

   


Dernière édition par Neo le Mer 14 Déc 2016, 02:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 25 Mai 2015, 18:28


Trop...de rukh sombres...

«   Regarde où l'ennemi t'attaque : c'est souvent son propre point faible.» ~  


Combien de temps...s'était-il écoulé depuis la nouvelle attaque de la sombre secte? En tout cas, l'enfant avait arrêté de compter les jours depuis un bon moment. Un grave danger pesait sur Kosaten, menacer les habitants innocents de ce monde... Aladdin ne pouvait pas se permettre de laisser cette secte faire son travail. Jamais.

Ces doigts c'était refermés sur son sceptre de bois, serrant tellement fort au point que les jointures blanchissent. Les pensées du magi n'allaient plus que vers cette organisation, si bien que son visage, habituellement éclairé d'un sourire, était bien sombre.

Toutefois, ces pensées bien sombres furent interrompues par une vive douleur au niveau de la poitrine, là ou se situer sa marque d'appartenance à sa faction. Pourquoi maintenant, alors qu'une menace bien plus grande avait refait son apparition? Il n'eut aucune réponse, à part que la douleur refit son apparition. Le petit être posa sa main sur ces bandages, comme si par ce simple geste il pouvait arrêter le sceau.

Au bout de quelques minutes , quelque chose s'imprima dans son esprit. Une sorte d'ordre clair et précis, provenant de quelqu'un de très haut : Allez au temple . Ces yeux s'ouvrirent en grand, laissant la surprise et la peur prendre le contrôle quelques instants.

- Qu'est qu'il se passe...?

Aladdin n'en attendit pas plus pour retrouver le ninja masqué. Avait-il eu aussi le même "message"? Si c'était le cas, il n'avait pas une minute à perdre! En plus, le temple était un endroit un magnifique...et quelque chose de terrifiant devait se produire là-bas....

- Tobi-Kun, est-ce que ton sceau a fait quelque chose? Nous devons retourner au temple, maintenant!



Tant pis si le ninja n'avait rien eu contrairement à lui, mais c'était une urgence, il n'y avait pas de temps à perdre! L'enfant ôta son turban blanc, qui était depuis le début, posé sagement sur son crâne. Il le déploya, afin que l'objet magique prenne à nouveau l'apparence d'une sorte de tapis volant. Ensuite, le magicien s'assit devant et attendit que son compagnon le rejoigne. Une fois cela fait, le tapis improvisé décolla afin d'emmener les deux élus vers leur nouvelle destination.

Durant le trajet, l'enfant ne décrocha pas à un mot, concentré pour rester sur le chemin et aussi toujours autant perturbé. Le sceau n'avait plus rien fait, sans doute parce que l'enfant était partie dans la direction de la "mission".

Bien heureusement, Aladdin et Tobi ne semblaient pas être les seuls élus à se diriger vers le temple. En contrebas, quelqu'un chevaucher un cheval en direction du temple...il y avait aussi la possibilité que ce ne soit pas un élu de Minshu,mais dans ce cas, pourquoi serait-il ici?
Aladdin baissa en altitude, jusqu'à voler sur son turban à coté de pauvre cheval ou se trouver sur celui-ci un garçon plutôt jeune.

- Vous aussi,vous vous dirigez vers le  temple? Est-ce que vous savez ce qu'il s'y passe?

Peut-être qu'au final, ils seront nombreux là-bas... Quelle était cette menace? Allaient-ils réussir ou lamentablement échouer et perdre leurs précieuses vies?




[Si je dois changer un truc hesiter pas..;et oui la musique va pas avec le post ,je sais ]
Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 25 Mai 2015, 23:22


Tobi, le ninja masqué



Appel a l'aide





Quelque chose... N'allait pas... C'était en tout cas ce que pensait l'élu au masque orangé en sentant la partie intacte de son visage lui faire étrangement mal sans qu'il ne puisse en déterminer la nature: c'était comme si des aiguilles étaient enfoncées dans sa joue et qu'elles lui lançaient des décharges électriques a chacun des battements de son coeur au point de lui donner la migraine...

Alors qu'il se trouvait dans la salle de bain de leur auberge, le Shinobi jeta un coup d’œil du coté de la porte et se rassura en la voyant fermé à clé avant de poser ses mains sur son visage afin d'en retirer le masque orangé: révélant ses deux sharigans ainsi que la moitié de sa face ravagée par les cicatrices de son passé. Attrapant une cruche d'eau qui traînait par là, le Shinobi la renversa sur sa tête en espérant que celle-ci puisse adoucir son mal de crâne alors que les vagues de douleur qui lui perçaient la tête commençaient à prendre forme dans son esprit, laissant sa bouche balbutier des sons jusqu'à former des mots:


"Terre... Temple... Terre... Le... Temple... De... La terre ! Le temple de la terre !"


Finit alors par cracher Tobi dans l'évier avant de regarder son reflet dans la glace et voir le sceau verre de Minshu en train de briller sur la partie gauche de son visage: il s'agissait d'un message, venait de comprendre le shinobi avant de s'essuyer la figure tout en sortant de la salle de bain une fois son masque remit en place pour découvrir qu'Aladdin était lui aussi très agité par quelque chose. Avait-il reçu le même message que lui et aussi violemment ? Quoi qu'il en soit, ce dernier était pressé, cela était plus que suffisant pour que le chef de l'Akatsuki ne viennent mettre son manteau pour bondir a la suite d'Aladdin sur un... Tapis volant ? Il ne l'avait pas montré même lors de l'attaque de Kansei, preuve que la situation était urgente, pensait le ninja tout en regardant qu'il avait prit toutes ses armes sur lui.


"Je te suis, Aladdin, dépêchons nous."


Le trajet serait des plus rapides, remarquait Tobi en voyant l'auberge disparaître dans le paysage alors que son jeune compagnon était en train de conduire son "moyen de locomotion sans piper mot et aussi étrangement que cela semblait paraître: Tobi non plus ne l'ouvrit pas durant tout le voyage et avait décidé de malaxer son chakra à l'intérieur de son corps en s'asseyant en lotus sur le tapis volant tout en positionnant ses mains afin de fluidifier son énergie interne. Mélangeant alors son énergie spirituel et physique afin de faire naître la force qui lui permettra alors d'accomplir ses techniques et, il en avait peur:  il en aurait besoin aujourd'hui plus que jamais.

Installé sur le turban blanc dans une position devant faciliter la concentration et la méditation, le shinobi fut sortit de cet état second en entendant la voix d'Aladdin avant de se décaler de façon a voir une sorte de décoloré en combinaison moulante noir à cheval sur un canasson bien pressé mais qui allait dans la même direction qu'eux... Un autre élu de Minshu ? Se demandait le ninja avant de remarquer le temple non loin et interpella alors son compagnon:


"Je vois le temple de la terre, Aladdin. Quoi qui puisse nous attendre là bas, on en est plus trop loin."


Finit alors Tobi alors que la lueur de son sharingan vint briller de plus belle en son masque.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 08 Juin 2015, 22:18

Le massacre [Libre] 659635zayvsmoine


«Le grand massacre II»
L'enfer du chaos sur le royaume de la paix

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Jotaro et un peu APRES l’événement numéro 2 d'aeternam

Les élus, les renforts, tout ça n'était pas encore arrivé pour l'heure. Jinn était sorti du batiment, ou il avait tué la femme enceinte, mais déjà, des moines lui faisaient face. Ils avaient beaux êtres des partisans de la neutralité et de la paix, armés de bâton, certains faisaient de la magie ou du taijutsu et il ne fallait pas les sous estimer...

Heureusement, Jinn était infiniment plus fort que de simples humains, même si certains étaient dotés de capacités hors normes. En verité, seuls des élus ou des gardes royaux, ou encore le leader voir même le "DIEU" de Minshu lui même, seraient en mesure de contrer les plans démoniaques de Jinn. En faisant face aux moines, Zayro savait qu'il n'avait plus trop besoin de cacher son veritable but et camp. Croisant les doigts et toisant cette assemblée qui s'était réunie dans un calme olympien, il dit ;


Musique

Certains d'entres vous avaient donc remarqués, mais n'ont pas essayés de me stopper. La lâcheté est t'elle une qualité des Minshu ?

Les religieux, ne faisaient que répondre au regard froid de Zayro, mais l'un d'eux s'avança, plein d'assurance, mais toutefois, toujours dans une sorte de calme ou paix intérieur, qui faisait en sorte que chacun d'eux se taisent, gardent un sang froid impeccable, jusqu'à ce que la situation finisse par exploser tôt ou tard, bien qu'il soit trop tard justement. Cet ecclésiaste répondit ;

Qui que tu sois, quoi que tu veuilles ou puisse faire, nous ne reculerons pas. Manshee et Jeong veillent sur nous, et bientôt, la source de ton chaos se retournera contre toi et...

Homme de la foi, votre fin arrive dés à présent, aucun n'en réchappera, nous verrons jusqu'ou vos prétendus Dieux vous protègent.

Notre nation est alerte, nous avons la foi, elle nous protégera.

Si vous le dites... Pourquoi ne pas commencer dans ce cas ?

Zayro fit signe aux moines de s'approcher, d'engager le combat. C'était un combat à dix contre un, les Minshiens n'aimaient pas l'équité d'un duel, cela se sentait, ils entouraient Zayro pour tenter de le prendre par surprise, mais contre un homme comme Jinn, il était difficile de faire cela. Le premier manqua son coup, touchant de son bâton le sol, soulevant une fumée épaisse, signe qu'il y avait mit de la puissance. Zayro recula, tout en déversant un coup de pied en plein dans le dos de ce premier adversaire.

Le second tenta une prise, qui n'échoua pas, mais Jinn ne broncha pas vraiment, l'écart était creusé. Prenant le chauve par la tête et l'écrasant sur le sol, le colosse de Fuyu écrasa son poing dans sa machoire pour l'enfoncer et la lui disloquer.

Trois d'entre eux se décidèrent à attaquer en même temps, mais ce n'était pas forcément plus difficile à gérer pour le géant, qui mis ses paumes sur les cotés et répondit d'un ton froid.


Mudada... (* inutile en jap)

Un tas de faisceaux lumineux partirent dans tous les sens, infligeant des dégâts colossaux aux trois moines qui tombèrent raides morts, la faute aux organes vitaux qui n'avaient pas étés épargnés, en même temps, Jinn ne voulait pas en épargner. Mais il restait une bonne moitié d'entre eux...

Il ne bluff pas, il est fort...

Je vois ça... Mais ne reculez pas mes frères, jusqu'à l'arrivée des renforts ou l'aide de Manshee !

Aucune aide ne viendra, aucun Dieu ne vous sauvera, aucun leader ne s'occupera de vos carcasse, ce temple et votre chair, jusqu'à vos atomes, disparaîtrons de Kosaten.

La suite ? Elle fut bien violente, des cris, du sang, Zayro changea la matière atomique du terrain pour former des pics que pierres, dans lesquels il empala les moines les uns après les autres, puis lorsqu'arriva le dernier, le chef, qui n'avait pas reculé, donnant confiance et courage à ses hommes, Zayro lui parla une nouvelle fois, le toisant d'un regard froid mais évocateur, d'une verité cinglante !

Un combat, un échange de quelques coups, cela ne dura pas plus de quelques secondes en tout, puis le moine supérieur fut par terre, rampant pour tenter de sauver sa vie, le sang se déversant sur une trainé que Jinn suivit en marchant à coté lentement, jusqu'à se mettre devant lui, pour le stopper.


... Alors vieil homme, ou est votre dieu ? Ou sera t'il, quand votre tête sera dans ma main ? Voyons cela...

A... Attends... Tu peux.... Tu peux partir, personne ne ... T'en tiendra rigueur...

Je me fiche de cela, vous n'avez rien compris, assez parlé.

Non ! Non... Att..AaaAAARRGH !!!

Jinn planta ses doigts dans la nuque du pauvre homme, pour lui arracher la tête. Ce n'était pas vraiment par plaisir qu'il faisait ça, c'était pour provoquer un peu plus ce fameux Manshee, qui, s'il existait, avait sans doute du apprécier ce spectacle, puisqu'il fut ininterrompus. De la même manière, tandis que le batiment derrière lui brûlait et par la même, brulait les autres autour, il planta la tête sur une pique, puis regarda les flammes dévorer le temple et la fumée noire, épaisse, s'élever dans les airs sombres de Minshu.

Je ne vois aucun Dieu, juste des faibles et des convictions brisées.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptySam 20 Juin 2015, 00:08


Le massacre




« Pas de repos pour les vrais héros »


Post Flashback

La capitale qu'était Kansei avait finalement reprit sa place, la population libéré de l'étrange sortilège de pétrification se remettait tant bien que mal de cette expérience traumatisante, essayant de reprendre constance et de continuer leurs vie comme si rien ne s'était passé. Enfin, les habitants de Minshu ne pouvait pas vraiment juste tirer un trait sur l'incident, après tout les bâtiments endommagés pendant l'attaque de la secte l'étaient toujours et ici et là il était possible de voir des hommes et des femmes occuper à réparer les destructions matériels de Aeternam.

Parfois il y avait des pleurs, familles des victimes, composées parfois des soldats qui avaient vaillamment donnés leurs vie pour défendre leur nation, d'autres fois de simples citoyens qui avaient eu le malheur d'être présent au mauvais endroit au mauvais moment. Je repensais à la jeune femme qui s'était faite égorgé par l'un des sectaires devant mes yeux, je fis une légère grimace, elle ne l'avait pas mérité. J'aurais pu me blâmer de cet échec, j'aurais pu être en rogne contre moi même, mais ce n'était pas ainsi que pensait l'homme que j'étais. Le seul responsable était Aeternam lui-même qui avait engagé cette guerre, et il devait être arrêté pour éviter de nouvelles effusions de sang.

Mais pour le moment je devais me concentrer sur une autre menace tout aussi importante et pour le moins imminente, Zayro Jinn. Il y avait fort à parier que le nombre de morts seraient considérables, autant avant qu'après l'intervention de l'armée, du moins si intervention il y avait. Et pour m'assurer que cela soit bien le cas je devais me diriger vers le palais, ce qui était déjà le cas, j'étais même d'ailleurs à l'entrée.

Le cadavres traînaient ça et là, des éclaboussures de sang un peu partout, des signes d'explosions qui ne laissait présager que du passage du ninja masqué. Visiblement le palais avait subit le plus gros de l'assaut de Aeternam, mais ce n'était guère surprenant. Je passais entre les débris des salles, me dirigeant vers ce qui devait être les quartiers du président. Je n'avais pas vraiment envie de voir Jeong, je restais convaincu qu'aussi longtemps que ce dernier ne saurait rien de mon existence mieux cela était pour moi. A l'entré des soldats croisèrent leurs armes devant moi.

- « Que veux tu ? »

- « Je désirerais voir le président Jeong. »

- « Désolé mais c'est impossible, il se remet de ses derniers événements, mais si vous avez un message à lui transmettre allez-y. »

- « L'élu de Fuyu, Zayro Jinn, prévoie d'attaquer le temple de la terre dans peu de temps. Il faut envoyer des soldats sur place pour le stopper. »

Le soldat me regarda assez bizarrement, mais visiblement il sembla accueillir la nouvelle sans trop de pression.

- « Je vais lui en parler, maintenant disposez, vous avez fait votre travail. »

Sans plus de cérémonie je tournais les talons, faisant le chemin inverse. Au moins je n'avais pas eu à donner mon identité, et le président n'avait pas vu mon visage, ce qui m'arrangeais plutôt bien. Je repassais devant les pelotons chargés de déblayer la pagaille qu'avait mit Aeternam dans le bâtiment le plus important de Kansei. Je passais le pas de la porte principale, face à moi se trouvait deux élus. Zero qui était peut être venu pour des raisons personnelles voir Jeong, mais cette hypothèse se brisa avec la présence de la jeune femme aux cheveux d'ébène qui était à leurs côtés.

- « ... »

Je ne savais trop quoi dire, les mains dans les poches. Ainsi donc ils étaient tous prêt à en découdre avec le légendaire bras droit de Sul Hei ? Du moins c'était ce que j'en déduisais, et tant mieux. C'était amplement plus rapide que d'attendre de potentielles troupes de la part de Jeong, mais cela me rassurais également car je savais de quoi étaient capable le trio.

- « Je suppose que nous allons faire un peu de route ensemble, je me trompe ? »

[Hrp]Désolé c'est court, je ne mets pas encore mes stats car il ce peut qu'entre temps la correction de l'event se fasse et donc une potentielle maj avec.

Désolé de l'édit, je mp Emiya et Gel pour leur préciser un problème dans ce que nous avions prévu, mercid e votre compréhension.




Dernière édition par Jotaro Kujo le Sam 20 Juin 2015, 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptySam 20 Juin 2015, 14:35

Le massacre [Libre] Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
L’alliance perdure



   






La dernière bataille contre Aeternam  venait d'être livré, l'alliance Minshu-Sekaienne avait vaincu son ennemi commun et chacun de son côté c'était engagé à faire perdurer cette alliance.  Les éléments de la nature se déchainaient faisant trembler la terre, puis bientôt le soleil du centre qui semblait être la base de la magie qui avait réuni les trois capital implosa et dégagea un flash lumineux au-dessus des trois villes, qui finissèrent enfin par se séparer.  La capitale du Kansei reprit alors sa place de manière aussi mystérieuse qu'elle l'avait quitté.

Le magius killer traversait  les ruelles de la ville en décombres, les yeux attirés par les cadavres qui jonchaient le sol, aussi bien des cadavres de soldat de Minshu que de sectaire et même d'innocent, bientôt il arriva sur la ruelle où il avait abattu l'homme d'Aeternam qui retenait en otage un citoyen de la nation du serpent, après avoir mis fin à la vie d'un autre en guise de somation pour Aladdin et Jotaro afin qu'ils n'approchent pas. Dans la pénombre des toits des bâtiments de la capitale verte, Emiya avait pris positon à ce moment-là et tenait le preneur d'otage dans son viseur. Qu'il finit par abattre d'une balle qui traversa sa boite crânienne, son corps jonchait encore le sol dans la ruelle se vidant encore de son sang et à ses côtés le corps de l'une de ses victimes, ainsi qu'une jeune femme qui se tenait à genoux pataugeant dans le sang de l'homme et de sa victime,pleurant celle qui semblait être une de ses proches. En se rapprochant peu à peu, le traqueur reconnu le visage de la jeune femme en deuil, c'était l'otage que tenait entre ses mains le sectaire, si le sniper n'avait pas agi avec sang-froid et précision extrême elle partagerait surement à l'heure actuelle sort de la personne qu'elle pleurait. Un triste spectacle, qui ne devrait jamais se reproduire la secte devrait être mise à bat .

Au détour de cette ruelle, le héros de Minshu fut interpellé par des bruits de pas léger dans son dos, quand-il se retourna pour voir  la provenance de ses bruits, son regard tomba sur une jeune femme qui portait un gantelet de fer  et de longs cheveux noir. Le magius killer la reconnue immédiatement, c'était l'élue de Seika qui avait combattu à leur coté lors de la dernière bataille. Le pays du Phoenix avait donc décidé d'honorer, le pacte fait entre les deux nations  dès à présent et envoyer du renfort au pays du serpent contre l'attaque imminente de Zayro. Pourtant quelque chose dérangeait le Héros de minshu dans cette situation.

*Une femme ? Sérieux ?  J'aurais préféré les hommes de ma compagnie plutôt qu'une femme*


Le stratège la dévisagea un instant, la regardant de haute en bas  tandis qu'elle s'approchait de lui dans une course légère et à la fois disciplinés. L'élu de Minshu s'alluma une cigarette, après deux trois bouffées de cigarette la jeune femme arriva enfin à son niveau.  Elle fut observée encore pendant quelques secondes par le sniper sans un mot.

*Une femme peut être, mais je peux reconnaitre un soldat quand j'en vois un. Sa démarche est peu à académique, un mélange de souplesse et de discipline mêlée à un coté félin et sauvage, elle dégage une aura particulière comme cet homme qu'il avait rencontré brièvement auparavant. Un homme au sens surdéveloppé et aux traits d'un loup sauvage *

Puis après avoir pris une nouvelle bouffée de nicotine celui-ci  s'adressa enfin à la louve.

« Je me nomme Zero  je suis satisfait que Seika ai réagi aussi rapidement et nous envoie déjà du renfort, pourrons nous compter sur plus d'hommes ?  »

L'homme en costume noir, reprit une bouffée de cigarette avant de reprendre :

« Dirigeons nous vers le palais d'abord,Jotaro semble en possession d'information importante sur la situation . Nous pourrons débriefer de la situation auprès  du président et établir une stratégie. J'ai entendu dire que Zayro avait aussi attaqué Seika il n'y a pas très longtemps vos informations sur le sujet seront précieuses.»

Les deux élus se mirent alors en route en direction du palais présidentiel après que l'homme en costume noir jetta sa cigarette à terre.

« Connaissait vous un certain Serizawa Suzuran ? »

Cette question du stratège n'était pas anodine et était la suite logique à l'observation qu'il avait faite de la jeune femme.  Et l'aura qu'elle dégageait n'était pas sans lui rappeler celle de cet élu de Minshu.



   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyDim 21 Juin 2015, 16:29



- Le Massacre -

La marque le brûlait indéniablement sous la détresse du divin, mais cette même détresse vint à submerger Ori lui-même, voyant au loin de la fumée, ce qui lui était cher en tout monde qui brûlait aussi. Seuls cette grande plaine et un petit bosquet le séparaient désormais du danger. Paniqué, il avait pris un détour sans le remarquer, seule la fumée le rappela à l'ordre, cet odeur de destruction qui embaumait l'air alentour. Pris au dépourvu, l'esprit sylvestre s'élança dans cette immense étendue. La verdure l'entourait, et c'est avec une infinie tristesse qu'il ne pu profiter d'un tel havre de paix alors que la marque le secouait, le pressait, l'effrayait.

Qu'est-ce qui l'attendait au-delà de ce bosquet, cette petite zone arboricole dont une impression de pureté émanait ? Il imaginait tout, sauf cette scène d'une infinie cruauté. Entre hommes et femmes empalés, c'était un petit couinement d'horreur qu'Ori poussait en voyant un homme arracher à un semblable ce membre gérant toute ces pensées. D'autres étaient déjà arrivés sur les lieux, sûrement attirés par le serpent alarmé. Serpent qui luisait d'une rare intensité sur la queue de l'animal éreinté. C'était clair maintenant, il y était, c'était ce que son Dieu voulait lui montrer, ce qu'il devait empêcher, mais que pouvait-il dans sa irrépressible fragilité ?

Tremblant de tous ses membres, c'est le caudal qu'Ori serra entre ses mains, comme un infime réconfort face à ce spectacle macabre auquel il assistait. Dans l'hésitation, il reculait, fébrilement dans le secousses que provoquait la peur dans tout son être. C'était bien là ce que cet homme semblait vouloir : inspirer la peur en mettant tout à feu et à sang. Dans ses quelques pas hésitants, l'animal déboussolé heurta quelque chose, il avait désormais même peur de savoir ce qu'il venait de toucher. Proie au doute, il tourna lentement le regard pour y voir une jambe, et, levant les yeux au ciel, découvrir une jeune demoiselle aux cheveux rosés. Premier réflexe, se cacher. C'était ainsi qu'il contourna ses pieds pour s'abriter derrière ses fins mollets, n'osant encore regarder le massacre qui se profilait...



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyDim 21 Juin 2015, 17:54



   
Le Massacre


   
Purgatoire



   

Brièvement électrocuté à chaque instant, le cheval de Neo fendait les bois en hennissant parfois, de façon irrégulière, il souffrait. Ce genre de préoccupation, déjà bien enfoui dans l’esprit du Pragmatique d’habitude, était quasiment inexistant à cet instant, même s’il aimait les animaux en général et qu’il aimait beaucoup en apprendre sur eux, il savait pour savoir, ne mettant pas de réelle valeur sur la vie elle-même… Ce morceau de lui changeait actuellement, mais ça ne se ferait définitivement pas en un jour.

Toujours sur son cheval, le jeune homme se dit qu’il devait s’assurer de ne rien oublier, pour ses pouvoirs, pas besoin, c’était comme respirer pour lui, il s’en serait rendu compte. Il n’avait pas un vrai set d’équipements, ce serait bref : Il donna un petit coup sur son avant-bras et à « l’instant T », un semblant d’armure sembla émerger de sa combinaison sans en sortir toutefois, donnant l’impression d’une plaque noire ornée. Ting ! Physical Armor était actif et Venom, sa combinaison, semblait bien réveillé lui aussi. Il approcha ensuite les mains de son dos, puis deux lances en forme de foudre, grises en sortir : Raiteï & Fenrir. Ces armes, que le garçon n’avait acquises que récemment avaient déjà montrés leur efficacité, elles lui servaient parfois de réserve d’éclairs, boostant ainsi ses attaques magiques, le fait qu’elles soient assez sensible en électricité pour s’en charger aux seul combats de Neo, l’aidait bien… Enfin… Il devait encore s’assurer de leur efficacité dans d’autres domaines… Et il avait ses petites idées… Ceci fait, il masqua son équipement et recommença à court-circuiter sa pauvre monture, qui se remit à hennir de douleur… Quel vacarme.

Quelques galops plus tard, il aperçut sur sa droite, une sorte de tissu planant dans les airs, légèrement interloquer, il ne ralentit pas sa course toutefois et décida de se reconcentrer.

« Vous aussi, vous vous dirigez vers le  temple ? Est-ce que vous savez ce qu'il s'y passe ? »

Le jeune garçon tressauta légèrement, manquant de chuter de son cheval, puis soupira avant de reprendre son air calme et sérieux… Une voix de jeune fille l’avait soudainement interpellé… IllustrationRP

Il regarda discrètement pour savoir, tout de même :

 Une jeune fille avec des cheveux bleus, une frange normale et une longue tresse, était assise à l’avant de ce qu’on aurait pu comparer, à un tapis volant. Cette jeune fille ne semblait pas dépasser les 12 ans, était vêtu d’un gilet bleu sans manche, et pour haut, un bandage masquant sa poitrine prépubère ; En guise de bas, un pantalon blanc, bouffant, laissait ses pieds nus à découvert. Derrière elle, se tenait un homme vêtu d’un grand manteau et de sandales étranges… En guise de face, des cheveux noirs, courts et un masque en spirale, orange, couvrait son visage, ne laissant qu’un trou pour lui autoriser la vue, d’un seul œil.

IllusRP

Neo ne répondit pas aux questions qui lui furent posés, et continua sa progression, le temple était non loin. Il arrêta sa monture, nul besoin de s’encombrer de cet animal… Il l’attacha à l’arbre le plus proche et se décida à apprécier l’étendue des dégâts… Avant cela, il se dit que prendre sa forme originelle, diminuerait son centre de gravité et le rendrait peut-être moins repérable, enfin, il n’était jamais mauvais d’essayer… Un éclair jaune frappa tout son corps et la seconde d’après, il faisait désormais environ 1 mètre 45 et les traits de son visage était désormais encore plus puéril, sa coupe, d’un blanc neige qui lui avait valu le surnom de Flocon dans la troupe qui l’avait accueilli était de retour, ses yeux rouges aussi, seule sa combinaison évoluée était restée, affichant un imposant col qui ne masquait que sa nuque, couvrant ainsi son Serpent Minshujin. Ceci fait, il se décida finalement à entrer en enfer.



   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyDim 21 Juin 2015, 18:48


Tobi, le ninja masqué



En observation





Observant la personne en dessous d'eux, le shinobi pu noter que cette dernière était habillé un peu comme lui sous son grand manteau : son corps était entièrement vêtu de noir et semblait être couvert d'une matière qui lui donnait l'impression d'avoir une seconde peau au-dessus de la sienne ... Une combinaison pour se fondre dans l'obscurité.

Un assassin ? Se demandait Tobi avant de remarquer que la monture de cet homme était en train de galoper à toute allure, et même plus vite qu'il ne le devrait réellement. Aprés analyse de son sharingan, il pouvait alors voir que la monture était "stimulé" par le contact de ce garçon bien silencieux... Encore un élu sans nul doute, se disait le ninja en se demandant s'il faisait partit des troupes de Minshu comme lui et Aladdin. En tout cas, il n'avait pas l'air bien bavard, se disait alors le ninja en venant poser une main sur l'épaule de son jeune camarade aux longs cheveux bleutés:


"Oublie ce type, Aladdin. Il a pas l'air trés causant et en plus il m'a l'air louche dans sa combinaison... Fais nous prendre de la hauteur : on va se placer en observation afin de ne pas tomber sur un problème qu'on ne serait pas capable de gérer comme les capitaines d'Aeternam."


Dit-il tout en lui indiquant les nuages de fumée que l'on pouvait voir s'élever a plusieurs kilomètres de là ... A sa connaissance, Aladdin était le seul élu capable de se mouvoir dans les airs alors ils allaient devoir mettre cette particularité unique a disposition s'ils ne voulaient pas se faire tuer par les agresseurs qui s'en étaient prit au temple de la Terre. Attaquer un tel monument était la preuve d'une confiance en sois beaucoup trop grande pour relever de la stupidité : alors ils allaient devoir observer et attendre avant de se mettre a affronter la possible menace. Certes, ce n'était pas vraiment la tactique de soldats courageux mais il fallait parfois se renseigner et observer au lieu d'apprendre sur le tas. Serrant doucement l'épaule d'Aladdin entre ses doigts, le shinobi s'installa a coté de lui tout en disant alors:


"Essaye de te placer de maniére a ce qu'on ne soit pas la cible d'archer tout en faisant en sorte que les soldats de Minshu nous voient. On est sur un grand tapis volant tout blanc ! Ça ne devrait pas passer inaperçu, du moins pour les nôtres.


Terminât Tobi tout en regardant alors au loin les flammes qui étaient en train de lécher le temple tandis qu'une odeur des plus déplaisantes vint se faire sentir à son nez: celle de la chaire brulé et de la mort ... Quelle que soit la chose qui s'était attaqué au temple du serpent : elle était venu pour tuer.






Citation :
HRP: Aladdin et moi sommes actuellement absent et si possible hors de portée d'un possible agresseur XD On se retrouve au 1 Juillet.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 22 Juin 2015, 01:09

Le Massacre
« Zayroro vs Minshu »
Mes jambes me portaient sur la longue distance qui me séparait encore de ma destination, mes pieds nus foulant la terre du chemin que j'empruntais. Mon regard perçant tentait de percevoir à l'horizon plus que la fumée qui se dégageait de ce qu'il semblait être un bâtiment religieux. Le Temple lointain se faisait lentement consumer par les flammes d'un incendie. La senteur âcre du feu me brûlait la gorge, les poumons et je ne pouvais m'empêcher de sentir par-delà l'odeur des corps calcinés, du sang : celle de la mort.

Mes origines de Fanalis me donnaient des sens sur-développés comparés à la normale, dont notamment l'odorat. Comme quoi, même à cette distance. Pourtant, alors même que ma personne se rapprochait de plus en plus de cet endroit inéluctablement en péril, je ne put m'empêcher de reconnaître à travers cet enfer une odeur qui me semblait familière. Mes pupilles sanguines balayant le paysage pour tenter de percevoir si, oui ou non, c'était bien la personne que j’espérais tant retrouver.

Mon regard perçant se posa finalement sur le large tissu blanc qui flottait dans les airs non loin, plissant légèrement les yeux pour m'assurer de la véracité de toute cette scène. Mais il n'y avait plus aucun doute. C'était lui ! C'était Aladdin ! Ma course s'accéléra à la vue de cette situation. Mon esprit ayant momentanément mis de côté le feu qui se propageait dans le bâtiment situé plus loin, mais pourtant relativement bien visible pour mon regard affûté. C'était peut-être injuste, cependant la chose qui me préoccupait le plus actuellement était mon cher ami que je cherchais depuis mon arrivée en ce monde.

Finalement à proximité du fameux tapis volant du petit Magi, je me mis en tête de sauter dessus. Chose rigoureusement simple en réalité, étant donné ma force dévastatrice ainsi que mes jambes puissantes, et ce, même avec la baisse de pouvoirs que mon corps eût ressenti en débarquant en Kosaten.

-Aladdin !

Le petit Magi était bien évidemment là, cependant, il n'était pas seul. L'accompagnant sûrement, un homme vêtu d'un manteau noir orné de nuages rouges. Le signe le plus distinctif qu'il possédait restait son masque orange en tourbillon doté d'un seul orifice ne lui laissant la vue que de l’œil droit. Son apparence en tout point atypique m'avait bien évidemment déstabilisée un court instant, seulement je n'avais pu empêcher le large sourire qui habitait désormais mon visage de se dessiner. Mes mots s'étaient perdus face au visage si familier d'Aladdin. Je ne savais que dire, que faire, c'était tellement inespéré de le revoir en ce lieu. Au point que ma plus grande frayeur aurait été que tout ceci ne soit pas réel. Et pourtant, ça l'était bel et bien.

Mais la situation n'était malheureusement pas adéquate pour de telles retrouvailles.

L'ambiance oppressante qui planait tout autour eut vite fait de rattraper ma faible personne. La fumée se dégageait de plus en plus du Temple et l'odeur de la mort se faisaient plus présente. J'aurais pu simplement plisser le regard et percevoir certainement plus que les deux personnes à mes côtés, seulement, ce serait mentir que de nier la petite part de frayeur m'habitant. Ce que mes pupilles sanguines verraient serait de véritables horreurs. Je le sentais, je le savais : l'heure était grave. Se permettre de perdre du temps à bavarder était impensable.

Et de toute façon, même si mes origines étaient celles d'une Fanalis, même si en arrivant ici ma puissance avait été incontestablement bridée... J'étais prête à agir. Jamais je ne pourrais laisser une telle injustice se dérouler en ma présence. Peu m'importait de l'utilité des actions que j’effectuerais dès à présent. Ma perte de pouvoir avait peut-être rendu mon corps plus fragile, mais mon mental, lui, n'avait aucunement changé. Ou du moins, c'était ce que je pensais.

Ma voix d'origine calme teintée d'un mélange de colère prononça ces quelques mots pour toute réaction :

-Qu'est-ce qu'il se passe ? Il faut faire quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 22 Juin 2015, 01:31

Le Non event Non aventure du Massacre va commencer. Soyez prêts à poster un minimum d'un post par jours, sans durée limite réelle, mon post confirme simplement une "fin" de tour. Le combat n'aura pas lieu tout de suite et s'il à lieu, il peut être commencé en full rp. Mais dans l'idéal, cela attendra un peu.

Je vous souhaite un amusement et un bon rp. Si vous êtes absents, comme Tobi et Al, merci de le signaler, proposez à des alliés de bouger vos personnages avec vos accords pour vous mettre à l'abris. Le contre rp est à bannir durant ce rp massif. Je ne suis pas là pour vous bottez les fesses et repartir en mode yolo.

Le but de ce rp, va être d'approfondir le brackground de Minshu et ses élus. Le massacre... Peut commencer !  



«Le temple s'écroulera»
L'enfer du chaos sur le royaume de la paix

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Jotaro et un peu APRES l’événement numéro 2 d'aeternam

Musique (conseillée)

L'enfer semblait être entrain de s'installer au cœur d'un monument de paix. Le temple brulait, seules les statues de pierres et les édifices sculptés ou autre mémorial restaient intacts, semblant toiser de leurs impressionnantes statures, le géant de Fuyu. Ce dernier, qui venait d'ôter la vie du moine supérieur, mais pas encore du tout dernier, non. Bien que la plupart furent empalés et tués en effet, quelques fuyards se cachaient et avaient trouvés refuge.

Contrairement à ce qui aurait pu être pensé, il ne s'agissait pas de lâcheté, mais simplement de courage, car en continuant de fouiller le temple, au travers des flammes immenses et arriver à une sorte d'autel de prière ou s'était réunis, en cercle, une femme, une petite fille d'environs douze ans et deux autres moines qui leurs tenaient la main. Ils était soudés et à genoux, les yeux fermés, autour d'une gravure de Serpent. Aucun mal à voir qu'il s'agissait d'une pierre de rite et qu'ils priaient pour leurs vies. Mais ils n'avaient pas fuis... Pensaient t'ils que le Dieu enverrait un signe ? Qu'il viendrait sauver leurs âmes ? Le colosse approcha pour les observer, à contrario des autres qu'il avait massacré sans vergogne, il laissa faire, pendant une minute entière.


Vos prières ne changerons rien au funeste destin qui vous attends. Mais j'ai besoin de certaines réponses, avant de faire se retourner tout cela, à la cendre.

Nous n'avons pas peur de vous, élu.

Peu importe, je veux savoir certaines choses sur Minshu. Le pouvoir de votre sois disant Dieu, comment en appeler à lui entre autre.

Le moine avait à peine relevé la tête, à peine ouvert les yeux pour s'adresser à lui, il ne voulait pas rompre une prière bien trop longue aux yeux de Zay. Mais évidemment, tout cela allait prendre fin, toutefois, dans l'air déjà, se mêlait une étrange atmosphère, entre l'odeur de la fumée et des corps crépitants, une sorte de vague d'aura s'amenait sur une zone. Était ce un pouvoir étrange ? Le bras droit de Sul resta... Serein.

Il avança finalement vers eux, pour briser la statue de serpent d'un revers de manchette. Son bras était assez puissant pour briser un os, la pierre n'était rien à coté, quand vient même elle représentait un être divin. Le regard froid du tueur se posa sur la femme et l'enfant. La petite fille, ne retenait pas ses larmes et ses quelques gémissements, la main forte de sa mère (sans doute ?) n'arrivait pas vraiment à la consoler.


Vous n'avez plus d'effigie celeste envers qui prier. Cette fillette pourrait fuir et vivre, mais vous vous rendez coupable de sa perte en la retenant, pour une fausse divinité, faible... Cela en dit long sur ce monde et votre nation.

Vous vous permettez de juger un monde, que vous ne connaissez pas, dont vous n'effleurez rien. Nos Dieux sont protecteurs et miséricordieux, mourir pour eux serait aussi honorable que de se battre pour eux, c'est une question de choix, comme vous avez fais le choix de venir sur ces terres sacrées et y mettre le chaos.

La foi ne peut être raisonné, tout comme ma conviction à arriver à mes fins. Mais vous resterez en vie pour le moment, du moins deux d'entre vous, vous êtes quatre, c'est trop. Petite tu resteras en vie, choisi qui sont les deux qui doivent mourir.

Fit le tueur au sang froid, en tenant dans ses mains la tête du moine décapité, qu'il lacha finalement devant eux. Mettant sa main ensanglanté sur le crâne de la petite, laissant celle ci en vie et le choix difficile (impossible en verité) de condamner deux êtres à mourir, quitter ce monde, dans une probable souffrance. Elle ouvrir les yeux, en pleurs. Pour le géant, qui appuya son regard sur les deux moines, il était évident qu'elle choisirait sa mère, du moins y serait forcé avec la pression. Il n'attendait que cela, pour leurs dire encore une chose, avant de finir sa besogne.

Pitié monsieur, ne tuer pers... Personne * pleurs * Je veux rentrer... Rentrer a ma ... * pleurs * maison...

Si je choisi pour toi, je pense que tu n'apprécieras pas. Décide toi maintenant.

Le pouvoir d'un dieu, dans les mains d'une innocente fillette. La vie et la mort, qui survit, qui meurt ? En tout cas, la mère serrait d'autant plus fort la main de son probable enfant, essayant de retenir son petit bras, qui alla dénoncer le premier moine, comme prévu, puis ... Le second sans surprise, tandis que les larmes coulaient et qu'elle demanda pardon en rampant sur le sol, consolé tant bien que mal par sa génitrice. Le sort en était donc jeté.

Evidemment, les deux ecclésiastes se relevèrent, ils ne souhaitaient pas vraiment se battre vu leurs attitudes et n'en voulait visiblement pas à la jeune fille. C'était aussi courageux de leurs parts de faire ainsi face à la mort. Jinn avant d'arriver en face d'eux, brisa les jambes des deux prisonnières désormais, pour éviter qu'elles ne fuient. Il planta ses doigts dans la jambes pour y apposer des atomes à lui, c'était une première, les atomes corrosifs de son Gen'shiryoku était en général utilisé à d'autres fins, mais le principe restait le même, poser des atomes dans un corps, en l'occurrence les siens, pour ne jamais les perdre de vue.

Il fallait maintenant s'occuper d'eux.


Vous voyez, vous servez de sacrifices inutiles. Même si des sauveurs venaient, vos vies seraient oubliées dans les temps. J'en apprendrais plus d'elles plus tard, vos vies s'arrêtent là.

Evidemment, Jinn ne fit pas dans la dentelle, mais il ne s'attarda pas sur leurs morts, il fallait qu'il détruise le temple, la provocation du Dieu Manshee était presque complète, si avec tout ça, rien ne se faisait, il s'attaquerait à la capitale et Jeong Tekina. D'autant plus que quelques jours auparavant, un phénomène étrange était apparus sur Kosaten et qu'il voulait mettre ça au clair.

Bref, il tua les moines, brisa leurs nuques et empala les corps comme pour les autres, ne laissant que ses deux précieuses prisonnières sur le lieu du rite et de la prière, sans qu'elles ne puisse se mouvoir et inconscientes. Cela laissa le temps au messager de l'enfer, de porter son message de feu et de terreur sur le temple.

Les jardins brûlèrent, le feu s'embrasa de plus belle, les bâtisses en simples bois s'étaient d'hors et déjà écroulées dans un travail de longue haleine ! La pierre résistantes, les statues, les piliers, se frottèrent bientôt à la force surhumaine de l'élu de Fuyu. Les morceaux tombés, bientôt noircis par la chaleur de l'incendie, Zay' ne pu que constater que rien, si ce n'était cette mysterieuse aura ou energie aux alentours, ne se déclencha.

Il revint vers ses prisonnières pour prendra la fille sur son épaule et revenir vers le centre incendié. Il observa les alentours, quelque chose le dérangeait, quelque chose clochait, la fumée aurait du alerter un peloton de gardes malgré tout. Mais personne n'était en vu, par devant l'entrée principale, par pour le moment. Il déposa le corps de la fillette par terre et posa le pied dessus, tandis qu'elle se réveillait en criant de douleur.


Aaaaah ! Aaaah... aAAh !!! * pleure intensément *

Silence. Gémir est une perte de temps... Alors comme ça, ils seraient venus.

Est ce qu'un miracle allait arriver maintenant ? Les élus pouvaient apercevoir de loin le temple se consumer, mais n'étaient pas encore face à face au véritable danger.

__________________

* Zay à 2 otages, dont un avec lui (blessées, elles ne peuvent se mouvoir)
* Zay' à mis des atomes en elle, il peut sentir leurs présences désormais
* Il est maintenant au centre des jardins du temple, tout est incendié et calme. Il fait face à l'entrée.

Détails :

> Le lieu est rempli de corps et de fumée, rendant la visibilité mauvaise à certains endroits (notamment vers les bâtiments de bois)
> Zay est au niveau de l'entée principale
> Voici le "plan" du temple https://redcdn.net/hpimg11/pics/970018tmpledelaterre.png

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 22 Juin 2015, 01:37


Shaolin Fon
Le massacre

L'état psychologique de Shaolin
Normale, le hollow intérieur dort en elle.

Chronologie de Soi Fon •  à venir






Etat de Zérone
Confiante car elle est en compagnie de Soi Fon



Shaolin arrive.


Des journées ont passées après sa rencontre avec cette fille aux cheveux roses et elle avait repris sa route en direction des terres de Minshu pour se renforcer elle ainsi que le courage de la petite Zérone qui ne la lâchait pas d'une semelle, cette petite créature n'avait pas encore grossit depuis leur rencontre tout comme son courage face aux hommes sauf Shaolin et face à Croc noir. Des entraînements en tout genres furent crées par la shinigami pour espérer retrouver sa force, ses pouvoirs, elle les réussissait de mieux en mieux ses exercices lorsqu'elle sentit son sceau sur son avant bras droit lui faire souffrir. On l'appelait seulement elle essaya de résister à son appel vers la capitale de son pays...la douleur s’apaisa au bout de quelque temps, elle avait résisté à cette appel. Lorsqu'elle reprit ces esprits correctement, la petite Zérone était encore là à regarder sa seconde mère avec inquiétude avec ces petits yeux jaunes. Elle reprit normale sa vie tout en se disant que sa puissance avait du augmenter encore car elle avait pu résister aux tentations du sceau.

Cependant elle avait tord la marque lui refit mal quelques jours plus tard... Le dieu de Minshu lui ordonna de manière plus présente de se diriger vers le temple de Manshe et de le défendre, non cette fois-ci elle allait pas supporter la douleur et se releva pour sediriger en direction du temple. Le voyage allait être plus rapide et elle cala entre ces bras sa petite créature. Le duo partit en direction du temple, plus le lieu se rapprochait du champs de vision de la shinigami plus elle voyait quelques soldats portant le symbole de Minshu sur eux, cependant ils étaient désorganisés..... Puis une fumée noir apparut dans la vision de la capitaine, le temple était en feu à cause d'une attaque qui s'y déroulait. La petite Zérone se cachait un maximum dans les bras de la capitaine, la créature avait peur mais ne tremblait pas, confiante en sa maîtresse.

Soi Fon ralentit sa course, elle se devait mettre en sécurité la petite créature pour éviter qu'elle se blesse inutilement. La capitaine l'aimait bien Zérone, au début elle se demanda si elle ne pouvait pas demander à un soldat de la garder, seulement la nargacuga était l'un des prédateurs principales de Minshu lorsqu'ils sont à l'âge adulte, cela représentait un danger pour sa survie. Tout en se déplaçant avec agilité, elle vit enfin son bonheur pour mettre en sécurité la bestiole, avant que le tapis s'élève encore plus tout en voyant un cheval s'éloigner avec un cavalier en tenue noire.

Soi Fon reconnut l'habit de nuage rouges de Tobi, l'homme masqué qu'elle avait rencontré à la capitale. Il devait certainement être accompagné du jeune Aladdin, une bonne personne qui pourrait garder la petite créature peureuse. Elle retira son manteau de capitaine pour mettre sa petite créature dedans avant de monter proche d'un des seuls arbres pour y monter avec agilité et pour y poser enfin le pied dessus lorsqu'elle remarqua la présence d'une autre personne : une jeune fille aux cheveux écarlates. Une nouvelle partenaire au duo certainement, seulement ce n'était pas la question pour le moment. La shinigami se releva tout en étant surprise par cette magie et présenta le manteau avec la petite créature qui se cachait dans le tissu, elle parla d'une voix neutre limite autoritaire :

- Bonjour Aladdin, Tobi ainsi que vous mademoiselle. Est ce que vous aussi le sceau vous fait souffrir le martyre ? Je le pense sinon je ne retrouverai pas autant d'élus ici.
- Je peux vous demander un service même si ce n'est pas dans mes habitudes. Dans mon manteau il se trouve une petite créature peureuse qui m'accompagne partout. Je peux vous la confier??


Shaolin attendit la réponse de l'un des occupants.... Elle ne savait pas encore la suite des événements ni même le nom de la menace alors qu'elle l'avait déjà rencontré dans le village de Fuki : Z ayro Jinn. L'homme le plus fort de Fuyu et surtout l'homme qui avait éveillé le hollow de Soi Fon.
© Halloween


PS : introduction de Soi Fon dans la défense du temple même si le messager de l'enfer (saleté de censure) vient de poster avant moi pour le commencement. Et deuxièmement pour les administrateurs de désactiver la censure sur le prénom de Jinn, je ne veux pas voir un smileys sur mon post.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 22 Juin 2015, 19:52


Tobi, le ninja masqué



Petit coup de pouce





Quelle horreur, se disait le shinobi en voyant alors au loin les corps empalés qu'il arrivait à distinguer au loin. Des villageois vivant prés du temple avaient été massacré, des moines et autres clercs avaient été tués par une force monumentale et des plus féroce : afin de décourager de possible secours, elle avait érigé un accueil sinistre afin de saper le désir de combat des sauveteurs... D'une certaine manière, Tobi avait l'impression qu'ils étaient arrivé trop tard.

Installé en lotus sur le tapis d'Aladdin tout en restant auprés de lui pour le réconforter si jamais il venait a être choqué par ce qu'il avait vu au loin, le masqué se demandait qui avait pu s'en prendre a ce temple de la sorte : de toute évidence, il ne s'agissait pas de bête sauvage car même les bêtes n'allaient pas aussi loin dans l'horreur ... Des bandits ? Ils se donnaient trop en spectacle pour attaquer l'enceinte d'un trésor spirituel et non physique. Des soldats d'une autre nation ? Ça serait un peu plus dans l'idée de ce qu'il avait vu mais cela ne ressemblait pas à ce qu'aurait fait des militaires: a moins d'amener des engins de sièges, ils n'auraient pu attaquer le temple et surtout sans se faire remarquer avant... Non, il aurait fallu un contingent discret, voir une seule personne même... Et c'est alors qu'une pensée vint à lui : son nom avait été souvent cité comme celui du messager de l'Enfer sur Kosaten. Son sharigan s'illuminant dans son masque, la voix de Tobi se fit alors bien plus sérieuse et bien plus grave.


"Aladdin, je crois qu'on est attaqué par le géant de Fuyu ... Celui qui a détruit le village d'Hinaba dans le royaume de Seikai après avoir causé des troubles dans leurs capitale. "

Disait-il en se demandant ce que pouvait faire Jinn ici tout en venant caresser les pochettes d'armes accroché a sa ceinture, ses jambes et ses bras à l'intérieur de son manteau avant que quelque chose ne vienne tomber dans son dos : une demoiselle a la chevelure carmin et a la regarder, une connaissance d'Aladdin. Sans se demander quel pouvait être les liens qu'elle partageait avec son jeune ami: il lui prit doucement la main tout en posant l'autre sur son front comme s'il essayait de retenir un taureau. Laissant sa voix dire alors :


"Pas de précipitation, si c'est bien celui que je crois en bas alors il va falloir se préparer a l'affronter : si on y va sans une once de plan, on va tous se faire tuer !"


Eut-il le temps de dire avant que quelque chose ne se pose sur le tapis volant avec cependant, moins de violence que la demoiselle arrivait précédemment. Un regard lui suffit à reconnaître le visage de Soi Fon et il l'a salua alors d'une main : montrant l'anneau qu'il portait au doigt avant qu'elle ne vienne lui montrer une sorte de chauve souris a écaille ... C'était quoi cette chose ? Se demandait le ninja avant qu'Aladdin ne la prenne dans ses bras avec le manteau de leur camarade assassine, laissant alors Tobi répondre à la question de la shinigami:



"Le sceau nous a tous appelé et je pense savoir pourquoi ... Si mes déductions sont bonnes, on a un élu de Fuyu au temple et j'ai bien peur qu'il s'agisse du bras droit de Sul Hei : celui qui était emprisonné a Chikai. Si c'est lui, il va falloir ruser ! Prend donc ces pochettes d'armes ninja : elles sont couvertes d'un puissant poison capable de le restreindre au niveau de ses mouvements, et même d'affaiblir sa vigueur, cela ne sera pas de trop pour l'affronter et si tu vois d'autres élus de minshu, partage ces armes, s'il te plaît."


Dit-il avant de regarder la demoiselle aux cheveux pourpres:


"Toi, tu restes avec moi et Aladdin : on va attendre le bon moment pour le frapper ..."


Terminât-il alors que le tapis prenait un peu plus de hauteur en emportant alors Tobi, l'amie du magi et ce dernier avec la drôle de créature entre ses bras.

Exclamation Donne deux pochettes ninja a Soi Fon : les deux sont remplis de Kunais et de Shurikens pareil à ceux décrit dans la fiche de Tobi



Citation :
HRP: Je vous souhaite un bon event et je garde Aladdin + Zerone avec moi le temps que je reste en vacance, a mercredi prochain les amis
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyMar 23 Juin 2015, 19:49

Le Massacre
« Zayroro vs Minshu »
L'inquiétude me guettait à la vue du feu qui semblait grandir, enfumant de plus en plus l'espace entourant le Temple. Semblant se douter l'état dans lequel je me trouvais, l'homme masqué prit une de mes mains dans la sienne avant de poser la seconde sur mon front. Comme pour me calmer, il précisa ensuite que toute précipitation pourrait être fatale, sans compter qu'il pensait avoir une idée de l'identité de celui qui était derrière tout ça.

-Mais.. !

Cela avait eu son petit effet en m'apaisant légèrement, mais ce ne serait pas suffisant pour m'arrêter. Une seconde jeune femme brune était arrivée sur le tapis volant d'Aladdin, soudainement, tenant contre elle une sorte de petite créature qui m'était étrangère. Me saluant rapidement avant de s'annoncer à Aladdin et à l'homme qui l'accompagnait, du nom de Tobi donc.

Cette élue de Minshu après avoir vaguement évoqué son sceau, se décida à confier son petit monstre au Magi. Tandis que je plissais le regard pour pouvoir constater de moi-même l'étendue des dégâts causés : c'était un véritable massacre. Mes pupilles écarlate traversaient le Temple d'un battement de cils, pouvant distinguer les cadavres de supposer moines empalés et le feu qui prenait de plus en plus.

L'odeur acre de la mort se faisait sentir de plus en plus, me donnant la nausée. Je ne pouvais que me contenter d'observer de loin l'horreur de cette scène, ne pouvant que m'imaginer à quel point elle l'était encore plus en réalité. Alors que Tobi évoquait la possible identité de l'investigateur de toute ceci : un élu de Fuyu, connu comme le messager de l'Enfer. Celui qui aurait soi-disant détruit une bonne partie de certaines villes de l'Empire de Seika.

Fuyu... Je gardais encore un souvenir amer concernant ce Royaume, de mon arrivée là-bas. La Fanalis que j'étais avait eu l'occasion de remarquer à quel point ses terres étaient hostiles et les habitants ne rattrapaient nullement cela. Le masqué distribua ensuite des armes à la jeune femme, qui pourrait apparemment lui donner du fil à retordre.

Mais face à cet enfer, je ne pouvais pas juste me contenter d'attendre, alors que c'était même ce que m'avait conseillé l'ami d'Aladdin.

-Je suis désolée, Aladdin, Tobi. Cependant... Je ne peux décidément pas rester sans agir !

Alors que le tapis volant du Magi commençait à prendre un peu plus d'altitudes, je ne pris aucun instant pour réfléchir avant de sauter au sol, me rattrapant sans grand mal sur mes deux jambes. Mes chevilles demeuraient cernées par mes anciennes chaînes d'esclave qui dorénavant était ma relique. Malheureusement inutilisable dans une telle situation.

Me dirigeant désormais en direction du Temple, point culminant de tout cet enfer, sans prendre réellement conscience de ce en quoi je mettais les pieds. Mon sang bouillonnait et la seule chose que j'avais en tête actuellement était de mettre la main sur le monstre qui commettait un crime pareil.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyMer 24 Juin 2015, 21:07





 
Le massacre


 
Une aventure à l’horizon !





 






Cela faisait déjà quelque temps que la secte s’était manifestée et, qu’avec l’aide de Tobi, le ninja orange, Kaede avait sauvé Jeong, le président le Minshu, d’une attaque d’un des élémentaires. Depuis, Nyu, ça personnalité enfantine, était resté, donnant à peine le temps a notre jeune demoiselle de se procurer une arme et une armure qui, selon les dires du vendeur, la rendrait bien plus résistante aux attaques ennemies, avant que Lucy, ça personnalité basique, bien plus intelligente, ne quitte son corps.

Après avoir reçu un simple coup de couteau, celle-ci s’était vu vider de la moitié de sa force vitale, lui montrant alors à quel point elle était vulnérable dans ce monde comparé au sien ou le couteau ne lui aurait absolument rien fait. C’est à cause de cette foutue marque, avait-elle pensé, ce n’était qu’une déduction, mais étrangement, la marque semblait réellement avoir un certain rapport avec ses pouvoirs comme elle l’avait vu pendant la guerre des trois royaumes contre Aeternam.

Rapidement, elle avait reçu des lettres de Meliodas, et grâce à un intermédiaire, puisque Nyu ne sait pas lire, ils avaient déjà échangé quelque propos et bien vite ils se retrouveraient à coup sûr ! Pour le moment par contre, elle désirait visiter le coin, et c’est ainsi qu’un beau matin, en ayant entendu parler, elle était allée se balader dans le bosquet sacré un endroit magnifique qui lui avait permis de se ressourcer et d’enfin se détendre après tout le stress engendrer par la guerre contre Aeternam. Si bien qu’elle passa une journée entière dans le petit bosquet et finit par s’endormir contre un arbre, fatiguée de sa marche.

Elle ne se réveilla que le lendemain matin, et malgré l’inconfort de dormir sur un arbre, elle n’avait pas aussi bien dormi depuis longtemps, les morts voilant ses rêves d’affreux cauchemars qui la hantait habituellement chaque nuit. Pourtant, cette nuit elle avait rêvé paisiblement d’animaux sauvages et de calme, sans mort ni rien pour déranger son sommeil.




Paisible et souriante, elle se releva, joueuse, tout en regardant le magnifique ciel qui… qui semblait plus noir qu’a l’habituel dans une certaine direction comme si… comme si c’était de la fumée ! De la fumée montait du nord et assombrissait le magnifique paysage, retirant aussi rapidement qu’il avait vu le jour le sourire sur les lèvres de la jeune demoiselle.

Se demandant quoi faire, elle paniqua quelque peu, relâchant quelques « Nyu » stressés en marchant en rond, mais elle finit par se décider en pointant le ciel gris a l’horizon

« Nyu ! »

Elle irait voir par elle-même ce qui se passait au loin, attirer par sa curiosité, peut-être aurait-elle mieux fait de ne pas y aller, elle ne le saura jamais, mais elle se mit directement en route, le ventre vide et l’esprit décider.

Plus elle se rapprochait, plus la fumée semblait épaisse, et plus l’air devenait difficilement respirable, mais elle persista, jusqu’à voir une adorable petite créature de dos qui semblait regarder dans une certaine direction en dehors du bosquet. Dans l’intention de voir de quoi il s’agit, elle s’approcha et regarda pardessus la créature et vu ce qu’elle n’aurait jamais dû voir : Un grand homme musclé venait d’arracher la tête d’un pauvre homme. Pris de panique, le petit animal la heurta et vint se cacher dernière elle, tremblant de tout son petit corps. Aussi courageuse que la créature sylvestre, elle le prit dans ses bras et se cacha dos à un arbre, aussi tremblante, et le souffle coupé, mais une seule question lui perturbait l’esprit en même temps que des larmes glissait le long de son visage enfantin : Qui était cet homme ?




 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyVen 26 Juin 2015, 03:28


Le massacre [Libre] Image_12




Zayro Jinn.

Seul ce nom résonnait dans l'esprit de l'hybride lors de sa course vers la Capitale de Minshu. Les récents événements avec Aeternam étaient également inscrits dans ses pensées, une multitude de questions semant leur lot de réflexion dont Geleerde comptait bien y découvrir les réponses tôt ou tard. Elle n'avait cependant guère eu le choix et avait pris la responsabilité de venir en aide aux élus de Minshu, acceptant pour le moment, de mettre la secte noire d'un côté de son esprit en attendant de riposter. Bien qu'une alliance fût désormais instauré entre Seika et les terres du serpent, la seule chose qui importait à Geleerde en cet instant était le fait de réduire au silence celui que l'on nomme, le géant de Fuyu...

Suivant de près Emiya, ce dernier s'arrêta dans sa course avant de sortir une cigarette et se présenta. Stoppant immédiatement sa course, l'élue de Seika conserva son aspect neutre et distant, lorsqu'elle était en proie à combattre. Scrutant les environs rapidement, la louve bomba le torse fièrement et s'exprimant d'une voix forte et maîtrisée.

- Je me nomme Geleerde : je serais votre bouclier ainsi que votre épée pour ce combat, Zero.

Prenant une légère pause, elle ajouta :

- Vous avez fait preuve d'une étonnante stratégie et maîtrise de vos capacités lors de notre combat contre ce capitaine d'Aeternam, c'est avec honneur que je me battrais avec vous, croyez-le... J'ignore si mes compagnons nous rejoindrons pour nous venir en aide, toutefois, qu'importent notre nombre et notre puissance, nous mettrons un terme au massacre de Zayro Jinn.

Prononcer le nom de son ennemi fut comme une décharge électrique pour l'hybride qui serra la mâchoire et le poing, ses yeux brillants de haine.

- Je lui ferais payer au centuple, même si je dois y laisser ma peau.

Sans attendre, le stratège lui demanda si elle connaissait un certain Serizawa. Avait-il pu ressentir les origines Lycanthrope de Geleerde pour évoquer son compagnon ? Le hasard était une notion que la louve ne connaissait, ni ne considérait comme existante : tout n'était que fait et acte. Se perdant un instant dans ses pensées, la louve plongea son regard dans celui du stratège.

- Je connais une personne qui porte son nom en effet. Notre rencontre fut plutôt expéditive, mais j'ignore ou se trouve-t-il également...

La louve ignorait encore que Serizawa avait perdu la vie lors d'une bataille contre une créature de Kosaten et que le malheureux fut dépouillé de ses objets, par l'impitoyable messager des enfers. Comment réagirait-elle lorsqu'elle apprendrait que le seul être vivant sur Kosaten détenant des origines lycanthropes était redevenu à l'état de poussière ? ...  La présence de Jotaro su toutefois ramené la louve vers le présent, observant de loin l'élu de Minshu, le toisant durement.

- ...

Bien qu'elle eût pu assister au fait que Jotaro avait frappé Schneiden dont les raisons n'étaient qu'autre que d'avoir rencontré Zayro Jinn, l'hybride n'avait toujours pas accepter ce geste de la part de l'adolescent. S'approchant de lui lentement, elle ne le quitta pas des yeux jusqu'à être finalement, en face de lui. Relevant la tête pour croiser son regard, Geleerde ne perdit pas confiance en elle malgré la différence de taille entre eux.

- Je vous suis reconnaissante pour avoir combattu avec nous. Cependant...

Elle arma son poing gauche muni de son gantelet et d'un geste rapide et précis, le dirigea droit vers l'estomac de Jotaro.

- Je n'accepterais jamais que l'on frappe un homme qui a juré d'offrir sa vie pour le bien de son peuple. Vous avez été confronté à Zayro, mais votre manque de puissance actuelle n'est en rien la faute de Schneiden. Apprenez donc à respecter vos aînés.



Le massacre [Libre] Image_13





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyVen 26 Juin 2015, 17:53



«Le temple s'écroulera»
L'enfer du chaos sur le royaume de la paix

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Jotaro et un peu APRES l’événement numéro 2 d'aeternam

Musique (a repeter si besoin)

Autour du temple et de ses grands jardins, noircis par le feu qui avait prit de l'ampleur, dévorant murs et cadavre, rien n'était plus à sauver, tout était détruit et en morceau, c'était un peu comme si le Dieu de Minshu lui même, venait d'essuyer une cuisante défaite, face à la folie d'un simple homme, un simple élu, ou du moins un ancien élu, libéré de ses chaines. N'en déplaise aux hommes de foi, aux légendes et aux espérances mises pour le mettre en échec, rien n'arriva.

Il se tenait là, droit comme un i, laissant la fumée à son tour, obscurcir les cieux tout entier. Ce n'était pas une attaque d'une ampleur d'Aeternam, mais elle était faite par un seul homme, si on pouvait encore le qualifier ainsi. Et là, tout autour, les élus arrivaient, certains étaient déjà ici, observait la situation et avait même vu les premiers corps de leurs propres yeux. D'autres analysaient de plus loin, prudence est parfois mère de sûreté. Quand à la plupart, ils n'étaient pas encore bien présents et ne voyaient que d'ailleurs, la longue traînée noire, qui ne faisait plus aucun doute sur le tourment apporté en ce lieu.

Mais tous, arriveraient et croiseraient Zayro, tôt ou tard, ce n'était qu'une question de temps. Zayro, toujours avec son otage à ses pieds, fixait l'entrée et l'horizon, comme s'il attendait quelque chose, quelque chose qui tardait à arriver.

Puis il se retourna vers le temple, constatant son oeuvre de destruction, quasi-complète. Oui, les statues qui étaient avant, fièrement posées sur des socles solides, étaient tombées et l'herbe si verte, avait gouté au salut des flammes de l'enfer. Le temple lui, était grand, solide, l’effigie même de la stabilité et neutralité de la nation. Il fallait en finir avec ça.


... Finissons en avec ce lieu. Je vais le raser.

La poigne solidement fixé sur les cheveux de la fillette (encore inconsciente) il la traina avec lui, jusqu'au pieds même du temple, se décidant à en finir cette fois ci. Mais il lâcha son otage à une certaine distance de lui, tandis qu'il continuais d'avancer seul. Regardant l'écart qui les distançais pendant une seconde, il calcula dans sa tête.

Treize secondes devraient êtres suffisantes.

Après quoi, il se concentra et posa lentement son poing au sol. Il était sur la première marche d'un escalier de pierres blanches, taillées certainement à la main, à la sueur de plusieurs fronts, sans doute une chose faite il y'a de cela, des générations. Sa main sur le sol, fit d'abord craqueler le contour vraiment proche.

Puis ce fut la terre, qui se remua, comme si un tremblement de terre avait soudainement lieu, mais traçant une sorte de sphère parfaite autour du tueur froid. Zayro était sur le poing de déclencher son quasar, comme il l'avait fait à Hibana, pour détruire une grande partie du quartier. L'impulsion fut violente et la lumière se contracta en orbe pour être aspiré directement auprès de Zayro, alors qu'une sorte de filtre noir et intense se créait autour de lui également.

La pression était enorme, le tournoiement de destruction brisa l'escalier, la roche, les colonnes de marbre et de pierres taillées, ainsi que les éléments autour comme la terre et les arbres, réduits à l'état de poussières au moment ou ils approchaient à moins de cinq mètre du géant de fuyu, accroupis pour sa technique.

Le ciel s'assombrit bien d'avantage, mais la fumée autour de son "jutsu" tournoyait comme une tornade qui redescendait directement sur lui, comme happé par sa fureur et froideur. Il s'écoula environs treize secondes, tel qu'il l'avait prévu, pour qu'il ne  reste absolument qu'un cratère de poussière blanches et grisâtre autour de lui, sur une zone définie. Des éléments restants du temples, quelques architectures de contours étaient encore visibles, bien encrées, mais basiquement...


Il ne restait.... Rien
.

Pathétique monde, pathétique nation...

Ayant alors fini sa besogne, tué tout le monde, détruit le temple, attaqué le Dieu lui même, n'ayant aucune réponses, il s'apprêtait enfin à finir son travail, comme il le faisait toujours. Il reparti vers son otage, la petite fille s'était éveillée doucement, dans la douleur et dans la peur, tentant de ramper pour se frayer une sortie. Il l'attrapa par le col, la souleva et lui mis un coup de poing dans le ventre, lui faisant cracher un filet de bave mêlée au sang.

Retombant à genoux, à bout de force, Zayro se servit d'une de ses lames pour l'enfoncer dans son ventre. Mais elle avait eu de la chance, le point vitale avait été épargné. NON, en fait Zayro avait délibérément esquivé ça, il savait ou frapper, cette frappe était destiné à la voir mourir lentement en agonisant.


Le massacre [Libre] 223463Sanstitre

Je ne veux pas que tu meurs vite. J'ai touché ton estomac, tu vas souffrir, mais si tu me répond, j’abrégerais ta vie. Je vais te poser trois questions, une sur ta nation, une sur ton leader, et une sur ton dieu.

Le regard de la petite, terrifié et vitreux, elle crachait de la bile et du sang, ce n'était pas beau à voir, elle souffrait et peinait à aligner quelques mots ensembles. Mais Zayro voulait ses réponses, alors tandis qu'elle tombait par terre, dos au sol, il appuya sur son ventre avec sa lourde botte. Si elle n'était pas utile, il irait voir l'autre otage, sa mère.

Tu....Tu.......Ez......Moi..........T........Uez.........M......oi *crache du sang *

Aucune réponse ? Bien.

Il se détourna d'elle, vu qu'elle n'avait plus aucun interêt et se dirigea vers la mère, encore coincée par le débris, près de l'autel de prière... La petite fille, regardait désormais le ciel, appercevant comme une éclaircie fine, elle mourrait, mais avait une sorte de petite sourire aux lèvres. Divagations d'une mourante ? Vision ? Révélation ?


Qui sait ?


__________________

* Zay mis à mort la fillette (pas encore mort, meurt au prochain "tour" de zayro)
* Zay' se déplace maintenant vers l'autel de prière (en petit 5 sur le plan)
* Le Temple de la terre est totalement détruit

Détails : (a consulter)

> Voici le "plan" du temple (a jour) : https://redcdn.net/hpimg15/pics/144182970018tmpledelaterre.png

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyVen 26 Juin 2015, 19:04

Le massacre [Libre] Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
Mission spéciale



   



La  réaction de la jeune femme suite à la question du stratège à propos de l'homme loup, montrait que la question la gênait, ce perdant un temps dans ses pensées, puis plongeant son regard dans celui de Kiritsugu avant de lui adresser une réponse assez brève complétement différente de sa réaction qui montrait qu'elle avait beaucoup plus à dire sur cet homme, mais retenait ses mots. Leur point commun  ne se limitait donc pas seulement à l'aura qu'il dégageait il y avait bien plus.

Pour l'instant le stratège décida de ne pas en demander plus à ce sujet, d'autant que déjà ils arrivaient au palais présidentiel.  Les portes du gigantesque bâtiment se dressait à quelques mètres devant eux, quand l'homme à la casquette qu'ils prévoyaient de rejoindre se manifesta, leur faisant face  en sortant du palais.

« Je suppose que nous allons faire un peu de route ensemble, je me trompe ? » leur adressa-t-il

Mais la réponse à sa question ne fut pas totalement ce à quoi il s'attendait, l'élu de Seika qui accompagnait le Magus Killer depuis un petit moment maintenant, lui adressa un coup de poing avec sa main gantée de fer en pleine estomac.

L'homme en costume ne prêta pas d'attention particulière

« General !!! Attendez !»

Le master reconnus immédiatement cette voix et se tourna, vers la provenance de celle-ci. L'entrée du palais présidentiel. Un soldat vêtu de l'uniforme vert de Minshu accourait vers lui, un parchemin scellé à la main.  Ce soldat était le bretteur qui avait combattu au côté de Kiritsugu durant l'attaque de la secte. Ils furent séparer à la fin de la bataille, quand Emiya libéra les hommes de sa compagnie de leur serment de combattre sous ses ordres jusqu'à la fin de la guerre.

« Tu n'es plus obligé de m'appeler comme ça Ichi, la guerre est finie est la compagnie dissoute… »

Ichi : « Je le sais bien, mais pour moi vous restez toujours mon général » Le soldat brièvement de parler adressant un sourire au magus killer avant de reprendre « Vous aussi vous gardez les réflexes et les codes de la guerre en m'appelant Ichi »

Le stratège ne put s'empêcher d'esquisser un sourire, la raison pour laquelle il continuait à appeler cet homme Ichi c'est  simplement qu'il ne connaissait tout simplement pas son nom, dans la précipitation de la bataille et pour des raisons tactiques il avait dû, lui donner le nom de code « Ichi » désignait le premier homme de sa compagnie. Le général finit par répondre au soldat:

« Qu'est-ce que tu tiens dans les mains … Ichi ? »

Le soldat de Minshu prit alors un air sérieux et fit un signe de tête à Kiirtitsugu pour qu'il s'éloigne momentanément des deux autres élus. Une fois cela fait il remit au stratège le parchemin qu'il avait dans la main. Il était sceller avec un sceau à la cire verte, représentant un serpent comme la marque que les élus de Minshu portait depuis leur arrivée en Kosaten, il ne fallait pas plus longtemps au stratège pour comprendre l'origine de ce parchemin.

« C'est le président qui t'envoie ? »

Ichi : « Oui, après la dernière bataille et la dissolution de la compagnie. Je me suis immédiatement rendu au palais pour faire un rapport de la situation, au président et l'informer de l'alliance que vous avez formée avec les élus et soldat de Seika durant la guerre. Il a alors prit sa plume et écris ce message qu'il a scellé par le sceau de Minshu et m'a demandé de vous l'apportez expressément. Et de vous charger d'une mission spéciale, vous devez allé retrouver un représentant de Seika dans les territoires neutres et lui remettre ce parchemin. Il a ensuite envoyé un autre garde envoyer un message par corbeau à Seika. »

« Et concernant l'attaque de Zayro imminente sur le temple de la terre ? »

Ichi : « D'après nos informations il ne sait pas encore mit en marche depuis les terres de Fuyu, il lui faudra plus de temps pour rejoindre le temple depuis le pays du vent, que vous n'en métrez pour faire l'aller-retour »

Le stratège acquiesça de la tête, puis se retourna et se dirigea vers Jotaro et Geleerde avant de leur adresser quelques mots :

« Je dois vous laisser quelques jours, j'ai une mission d'une extrême importance je vous laisse organiser la défense pour le temple de la terre, d'après les dernières infos recueillit par les espions Zayro ne s'est pas encore mit en marcher vers Minshu, cela vous laisse le temps d'analyser le terrain et préparer au mieux une éventuele attaque »

L'élu en manteau noir que maintenant beaucoup surnommait le héros de Minshu, chercha dans sa poche intérieure une nouvelle fois une de ses  tiges de tabacs, qu'il plaça à sa bouche sans l'allumer  il entama alors un numéro d'équilibre entre sa bouche et la cigarette que celle-ci ne tombe pas à terre pendant qu'il adressait ses quelques mot au soldat qui lui avait apporté ce message.

« Bien allons y Ichi »

Les deux hommes se mirent alors en marche en direction des territoires neutres.



[hrp: Tout comme les post de Jota et Geleerde nos rp se passe avant que Zayro n'arrive au temple.
*Emiya quitte le groupe et le rp pour une mission spéciale ]

   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptySam 27 Juin 2015, 14:07

Le Massacre
« Zayroro vs Minshu »

Musique (Ambiance)

Plus le temps s'égrenait, plus j'accélérais ma course du mieux que je le pouvais. Je n'avais pas le choix, ma décision était prise depuis le départ. Jamais je ne tolérerais que de tels actes soient commis sans raison. Encore plus s'ils l'étaient par un élu de Fuyu ! Je n'avais aucun rapport avec toute cette histoire, c'était vrai. Mais je n'agissais pas réellement pour Minshu, je faisais cela pour moi, parce qu'il m'était impossible de rester les yeux fermés face à une telle injustice.

Et même si ma puissance avait drastiquement baissée depuis mon arrivée ici. Même si je fonçais droit dans la gueule du loup. Je n'avais pour le moment pas une grande idée, mais ne pouvais pourtant absolument pas retourner en arrière. J'allais bientôt atteindre le point de non-retour.

« Je suis désolée, Aladdin. Et Tobi. »

Finalement, j'arrivais finalement à proximité de l'entrée de ce Temple au destin funeste. Mon regard avisé détailla toute la scène de ses pupilles sanguines. Parcourant la scène qui me faisait face : des cadavres de moines empalés sur des longs pics, les bâtiments brûlant de plus en plus, la fumée se propageant d'avantage, l'odeur de la mort devenant insupportable.

« Mais si personne n'agit maintenant, qui arrêtera ce massacre ? »

Ce spectacle était déjà assez abominable comme ça, mais en plus, les action de l'homme que j'arrivais à percevoir plus loin me glacèrent sur place. Dans une attaque dévastatrice, faisant même trembler le sol, il ne fallut que quelques secondes avant que le Temple n'existe plus. Complètement rasé, seuls quelques débris subsistaient encore.

Et tout ceci, n'était que le fruit d'un seul homme.

Comme l'avait suggéré Tobi plus tôt, c'était bel et bien lui, ce fameux élu de Fuyu. Comment pouvait-il à lui uniquement commettre autant de dégâts, de telles atrocités ? C'était absolument inconcevable ! Bien que ma vue fût légèrement troublé la fumée m'entourant, en m'approchant petit à petit, je pouvais parfaitement constater quels crimes affreux il commettait encore.

Il avait transpercé le corps d'une pauvre jeune fille, qui n'avait aucun moyen de se défendre. Et qui était certainement innocente !

« Arrêtes... »

C'était beaucoup trop cruel, mon sang ne fit qu'un tour tandis que je pouvais profiter pleinement du carnage qu'il proférait. C'en était trop. L'enfant n'était pas morte, mais sa fin était certainement proche et la façon dont il la piétinait tandis qu'elle se trouvait impuissante, au sol... C'était trop horrible. Cet homme n'avait-il réellement aucun respect pour la vie humaine que représentait sa victime ?

Mes pensées convergèrent bien évidemment autour de souvenirs que j'aurais préféré garder enfouis plus longtemps. Les traumatismes de mes longues années d'esclavagisme. Mais j'avais surmonté tout ceci. Je chassais tout ceci d'un secouement de ma tête, avant de replanter mon regard en direction de la scène.

« Arrêtes. »

Profiter de sa supériorité pour ainsi se permettre de massacrer sans ménagement ses pauvres gens. Pour quelles raisons ? Parce qu'ils étaient trop faibles pour lui ? Ou même, inférieurs ? Quelle injustice purement cruelle et insupportable. Tandis que l'homme laissait la fille agonisait dans de dernières souffrances avant sa très probable mort, il se dirigea par la suite en direction d'un petit autel de prière, là où se situait une seconde personne encore vivante.

Survivante de ce carnage, mais ce, encore pour combien de temps ? J'étais bien consciente de ma faiblesse, malgré mes gènes de Fanalis, face à ce monstre. Seulement, je ne pouvais juste pas fermer les yeux. C'était déjà assez insupportable à regarder, il fallait que ça cesse.

Ma voix portant loin était puissante, ayant perdu son calme habituel. J'étais assez proche pour qu'il m'entende, et m’aperçoive, mais assez éloignée pour encore me croire en sécurité. Cependant j'étais prête. Même si à l'heure actuelle, je ne pouvais me douter que mes agissements allaient sceller mon destin.

-Arrêtes !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptySam 27 Juin 2015, 21:07



   
Le Massacre


   
Gentil(s) ?



   

Depuis son évolution, Neo avait perdu plusieurs choses ; Des choses importantes : Ses pupilles rouges dont il était si fier, son teint orange qu’il trouvait divin ; Et des choses moins importantes : Le Kara qui terminait son nom ou encore son refus catégorique de seconde chance aux humains. Il était des choses que le jeune homme connaissait déjà mais que parfois, comme lors de son évolution, il réapprenait encore et encore…

« Tout a une fin. » Cette expression était facile à dire aux autres, mais se la dire à soi-même était une véritable épreuve en soi… Tous ceux qui avaient côtoyé Neo de près ou de loin durant ses 28 jours d’existence à Kosaten, connaissaient au moins partiellement son air blasé et connaisseur de la vie, dont il ne se gênait pas à afficher aux autres... Tout avait une fin et lorsque le jeune homme, désormais mué en petit garçon entra dans la zone de combat, son air blasé prit fin.

"Kara", de son ancien nom, n’était pourtant pas un enfant de cœur : résolu à devenir l’unique forme de vie existante sur Terre, il avait lui aussi, massacré à la chaîne et sans distinction, l’aspect meurtrier du carnage qui s’offrait à lui n’était donc pas ce qui l’avait figé sur place, yeux écarquillés… Non. C’était la barbarie.IllustrationRP Moines ou civils, hommes ou femmes, adultes ou enfant, rien n’avait épargné. Tableau morbide, sculptures sanglantes, œuvres perverses, les faibles gens n’avaient pas été tués par une seule attaque de zone, non… Chacun avait eu à faire en personne à cet Élu qui avait atteint le point de non-retour. Neo ne s’y était pas trompé et Zayro était effectivement une force irrépressible… Fou à lier celui qui tenterait de chercher l’amour dans son cœur… Le Yin sans le Yang, l’ombre avalant la lumière.

Tuer des personnes de cette puissance n’était pas chose impossible ou complexe pour une bête de l’envergure du Fuyujin, mais malgré tout, dans un but probablement furieux ou corrompu, Zayro semblait avoir usé de ses capacités extraordinaires pour massacrer les religieux de l’endroit. Neo pouvait se réjouir de ne pas avoir connu les lieux avant… il semblait désormais invraisemblable que ce lieu de culte ais-eu une autre existence que celle où il mourrait actuellement…

30 secondes ? 5 minutes ? 30 minutes ? Combien de temps Neo aurait-il pu rester ainsi, gelé par l’étendue des dégâts… On ne le saura jamais… Le jardin carbonisé d’où provenaient les odeurs entremêlées de bois incendié et de cochon grillé était le dernier obstacle entre lui et le temple ou du moins, ce qu’il en restait… En proie aux flammes punitives du Ravageur, le lieu de prière pouvait désormais être considéré comme de l’histoire ancienne et Neo voyait en ces flammes, brûler ce pour quoi il avait décidé de vivre depuis son arrivée… Minshu. La seule chose réelle qui l’ait jamais accueilli essuyait un fatal affront et il en était spectateur…?! Non ! Avec ses mains… Avec ses jambes… Lui et seulement lui, pouvait rendre les coups qu’on avait porté aux siens… Deux larmes coulèrent sous les yeux du garçon avant d’être automatiquement happés par la chaleur intolérable de sa peau, désormais en train de s’assombrir… Esquiver ne serait pas suffisant aujourd’hui… Et il ne comptait pas s’y limiter…

Alors qu’il relevait le visage, les yeux pleins de rages, les larmes coulant puis disparaissant sur ses joues, un « ARRETES ! » semblant jaillir des entrailles de la Terre le fit déplacer son regard sèchement, tel un automate. Une jeune fille avec les cheveux d’un pourpre semblait être la source de ce cri formidable. Rescapé ? Moine ? Ses vêtements ne la plaçaient pas haut dans l’échelle sociale en tout cas… Prestement, le blanc-chevelu se trouvait désormais aux côtés de la jeune fille aux cheveux écarlates, il n’eut pas à l’interroger pour savoir dans quel camp elle se trouvait, la représentation de Manshe ornant son front. Neo donnait le dos à Zayro Jinn, il n’avait pas besoin de le voir pour ressentir sa présence lourde dans les yeux de l’Hurleuse... Aux pieds de cette dernière, une jeune fille vivait avec souffrance ses derniers instants dans Kosaten… Neo s’accroupit près d’elle et repris brutalement sa forme plus âgée, l’expression neutre, il posa la main sur le front de la suppliante et par ce geste, absorba instantanément toute l’électricité qui gérait son système nerveux, désactivant la douleur de son être et lui ôtant quelques instants plus tard, le souffle divin. « On ne vous frappera plus, Minshu… » Pensa-t-il à voix basse…



1 admiral OST

Le son des braises était la seule musique du champ de bataille. IllustrationRPl’Élu de Fuyu ne détruisait pas par besoin, c’était la seule chose qu’il fallait savoir... Neo se leva et se tourna en direction de Zayro... D’habitude d’une posture neutre et calme, son attitude affichait désormais l’opposition et la rage… Mais il ne serrait pas les dents, ses joues fumaient en permanence à cause du cycle des larmes s’évaporant à leurs naissances mais ses facultés restaient inchangées, il n’avait juste plus d’autres raisons de vivre à cet instant, que de rendre ses coups au Dévastateur… En écartant les bras d’un geste brusque, Neo engagea la réactivité de son opposant : 5 éclairs fulgurants jaillirent du Minshujin… Un héros n'était qu'une personne luttant contre plus méchant lui.


Spoiler:
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyDim 28 Juin 2015, 13:49


Shaolin Fon
Le massacre

L'état psychologique de Shaolin
Normale, le hollow intérieur dort encore en elle.

Chronologie de Soi Fon •  à venir






Etat de Zérone
Apeurée depuis le départ de Soi Fon pour l'intérieur du temple.


Chaos


Soi Fon déposa la petite créature sur le tapis volant de la personne portant le nom d'Aladdin qui était fidèlement accompagné par le ninja masqué, un fidèle groupe. La petite créature semblait désapprouver d'être séparer de son amie shinigami et poussa de petit cris plaintif. La shinigami tendit la main pour la caresser la calmer surtout qu'elle la savait en sécurité. Elle lui parla rapidement, gentiment au début, puis s'adressa à Tobi qui lui tendait deux sacoches en reprenant son air neutre, agaçant pour certain :

- Ça va aller ma petite peureuse, je reviens.

- Merci Tobi, je passerai les armes aux autres élus que je croiserai et en déposerai un sur l'entrée du temple pour d'éventuelles renforts. Vous trois, attendez le bon moment pour frapper si c'est vraiment un membre de Fuyu, il faut être vigilant.


Soi Fon saisit les sacoches et alla partir vers les horizons du temple, lorsque la jeune femme rousse partit en direction du temple sans en avoir reçu l'ordre.... Alors la capitaine donna une dernière caresse à Zérone puis elle commença à s'élancer vers le temple, il fallait qu'elle rattrape cette fille qui n'agissait sans aucune réflexion comme la Onzième Division avec Zaraki Kenpachi dans son monde.... Elle posa le pied au sol avec délicatesse, celle d'une assassin et repartit en direction du chaos provoquer par le destructeur, cependant elle n'oublia pas de poser l'une des sacoches sur l'entrée principal du temple tout en sentant l'odeur de mort dans ce lieu, ainsi que le brûler. Puis la shinigami pénétra avec discrétion dans ce lieu sacrée qui se mourrait à cause d'UN homme....

La femme regarda au alentour, sans remarquer de grandes traces de vie, juste des flammes, de la poussière et des débris.... TROP TARD.... Elle s'avança avec calme et douceur tout en restant prête à se volatiliser avec vitesse pour préparer un futur assassinat, seulement un puissant "ARRÊTE" déchira le son de mort, celui du silence et des flammes.... C'était certainement la jeune femme, c'était déjà trop tard pour elle d'agir en discrétion, Soi Fon pouvait encore se le permettre.... La capitaine s'avança encore dans le temple pour y observer les corps tous mort ou empalés, la cruauté des hommes étaient présents partout.... Elle fut dégoutté d'avoir été avant une humaine avant d'être une shinigami aux services de la seconde division et enfin devenir la capitaine....

Même en dehors de son monde, du Gotei Treize, de sa fuite avec Rhadamanthys, elle se devait de faire son devoir : ÉLIMINER LE COUPABLE. Le vent commença à changer de direction légèrement, se centrant sur la shinigami... Dommage que son zanpakuto Suzumebachi ne soit pas réveillée, le shikai aurai été pratique pensa t'elle... Elle va devoir s'en passer pour pouvoir affronter le vrai danger. Des éclairs apparurent en un point, une personne allait engager le danger. L'esprit de la Shaolin ne mit pas deux secondes de réflexion et cacha entièrement son reiatsu ainsi que sa présence en cherchant de potentiel lieu pour paraître invisible et frapper au bon moment l'élu de Fuyu. Elle n'a pas encore vu sa tête mais ça ne risque de tarder et de réveiller une partie de son âme en reconnaissant Zayro Jinn.
© Halloween
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyLun 29 Juin 2015, 13:27


Le massacre




« Pressons le pas »


L'homme et la femme qui me faisaient face restèrent silencieux, visiblement ils étaient aussi bavards que moi. La demoiselle aux longs cheveux d'ébène se rapprocha de moi lentement, d'un pas assuré. Elle gardait ses pupilles rouges fixés sur moi, croisant son regard sérieux avec le mien. Elle s'était mise à ma hauteur avant d'enfin m'accorder quelques mots.

- Je vous suis reconnaissante pour avoir combattu avec nous. Cependant...

D'un geste vif elle enfonça son poing ganté dans mon estomac, j'avais eu le réflexe de contracter mes muscles pour encaisser au mieux l'impact. Je n'avais eu dans l'idée d'esquiver l'attaque, et encore moi de contre-attaquer, je gardais juste mes pupilles vertes turquoise dans ceux brûlants de la jeune femme.

- Je n'accepterais jamais que l'on frappe un homme qui a juré d'offrir sa vie pour le bien de son peuple. Vous avez été confronté à Zayro, mais votre manque de puissance actuelle n'est en rien la faute de Schneiden. Apprenez donc à respecter vos aînés.

Je ne disais rien, je gardais juste le silence, elle pouvait dire ce qu'elle voulait. De toute façon ce n'était pas vraiment faux, mais j'avais juste à rembourser le coup que m'avais donné Zayro, pas par vengeance mais plus comme un message du bras droit de Fuyu à Schneiden.

Alors que la jeune femme continuait de croiser son regard avec le mien, je tournais la tête alors que je voyais quelqu'un passer dans le coin mon œil. Il s'agissait de l'un des hommes qui nous avait aidé à combattre la secte plus tôt. Zero et lui échangèrent quelques mots, quand ce premier remarqua un étrange objet dans la main du soldat. C'était un parchemin contenant des ordres et informations du président.

Zero se devait de retrouver des alliés de Seika pour consolider l'alliance, tandis que visiblement Jeong avait comprit la menace que représentait Zayro Jinn et les renforts risquaient de ne plus tarder. L'élu habillé de noir se dirigea vers nous.

« Je dois vous laisser quelques jours, j'ai une mission d'une extrême importance je vous laisse organiser la défense pour le temple de la terre, d'après les dernières infos recueillit par les espions Zayro ne s'est pas encore mit en marcher vers Minshu, cela vous laisse le temps d'analyser le terrain et préparer au mieux une éventuelle attaque »

Je hochais la tête positivement pour lui faire passer le message, nous serons prêt le moment venu. L'homme brun  nous abandonna pour partir en compagnie de son allié en direction des territoires neutres, sans doute le lieu de rendez-vous. Je me tournais vers la jeune femme.

- « Visiblement nous ne sommes plus que tout les deux. Prenons de l'avance, quoi qu'aient pu voir les troupes de Jeong, Zayro Jinn est déjà sur les terres. Après je doute qu'il soit effectivement déjà au temple, et Zero aura le temps de nous rejoindre, mais plus tôt nous atteindrons le temple mieux ce sera. Nous devons être prêts à tout pour le vaincre. »

Je commençais à marcher dans la direction du temple de la terre.

- « Dépêchons nous, nous avons du chemin à faire. »

[Hrp] Désolé c'est court ^^' au fait Gel j'ai décidé de ne pas compter le coup de poing en tant que dommages vu que d'ici la fin de la partie « flashback » j'aurais sans doute récupéré de ce coup de poing, voilà voilà.




- « ... »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyMar 30 Juin 2015, 11:41


Le massacre [Libre] Image_12





Jotaro n'eut aucune réaction particulière face au coup de Geleerde. Cela importait peu pour la jeune femme : elle ne cherchait pas à le blesser, cela n'aurait été d'aucune utilité en vue de la situation actuelle. Seulement, notre louve était loin d'avoir la langue et les poings dans sa poche et n'hésiterait pas à les utiliser lorsqu'il le fallait. Poussant un bref soupir en fermant un instant les yeux, l'hybride reporta son attention discrètement vers Emiya et observa silencieusement, sa discussion avec Ichi. Bien qu'ils se soient tous les deux éloignés d'eux, de par les origines de Geleerde, l'hybride su déceler quelques bribes de mot de leur conversation.

De toute évidence, quelque chose était lié entre Seika et Minshu. La louve n'avait aucune inquiétude sur ce sujet et n'irait pas plus loin pour comprendre ce qu'il se tramait actuellement. Emiya leur fit part de son départ pour une mission de la plus haute importance, que la louve ajouta :

- N'ayez crainte, Zero. Nous nous occuperons des directives le temps de votre retour.

Hochant la tête en signe d'approbation aux paroles de Jotaro, Geleerde s'avança vers lui, marchant à ses côtés, son gantelet s’excitant quelques fois pendant sa marche, cherchant à le contrôler malgré tout.

- Bien. Puisque nous sommes destinés à faire route ensemble, des présentations s'impose. Je me nomme Geleerde, élue de Seika.

Bien que sa concentration et ses sens n'étaient focalisé qu'uniquement sur son futur affrontement avec Zayro, l'hybride se devait de connaître quelques informations supplémentaire sur son partenaire de combat du jour.

- De ce que vous avez dit, vous avez été opposé à Zayro il y a peu : racontez-moi ce qu'il s'est passé.

Curieuse de nature, Geleerde n'omettait jamais ce genre de détail, surtout lorsqu'ils étaient en route pour combattre un tel ennemi. Connaître les intentions et le tempérament de Jotaro s'avérait être un point essentiel pour une bonne entente. D'une marche rapide et le visage fermé, l'élue de Seika ne pouvait s'empêcher d'avoir à l'esprit le messager des enfers. Bien que restant calme extérieurement, son sang ne cesser de bouillir de rage : elle ne pourrait jamais pardonner au géant, son humiliation et la cruauté dont il faisait preuve.

Soudain, une odeur captiva les sens de la louve qui releva la tête : devant elle, une fumée noirâtre se levait, annonçant que la tempête du nom de Zayro Jinn était déjà sur place. Les informateurs de Minshu s'étaient-ils trompé ? Serrant les dents, ses yeux s'animèrent d'une flamme haineuse et dévastatrice. Elle ne pouvait pas être déjà arrivé trop tard...

S'élançant aussitôt vers la direction du temple, la louve accourut, sans même prendre en considération Jotaro. Sa colère l'aveuglant désormais, prête à se jeter tête baissé, dans les griffes de l'enfer.




Le massacre [Libre] Image_13





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] EmptyMar 30 Juin 2015, 20:39




- Le Massacre -


Comme Ori, la demoiselle en proie à la peur ne prit part à la boucherie. Elle choisit par ailleurs de se mettre aux abris, embrassant le petit être luisant, laissant perler ses larmes sur l'esprit. C'était là un vrai réconfort que de rencontrer une créature humanoïde innocente sans ce grand tort de l'humain qu'est leur perfidie.

Abrités de la scène atroce qui se profilait non loin, d'autres présences se faisaient sentir. Celle-ci en viendraient peu à peu aux mains, quand dans les bras de la jeune fille, Ori se contentait de se blottir. Seul un cri plein de hargne après le tumulte du cataclysme raisonna le gardien. Recevant la volonté et les émotions dans cette voix, il s'y dirigeait de suite sans trop réfléchir. Laissant malheureusement derrière cette fille qui ne souhaitait que fuir. Il reviendrait à elle, ne pouvant se résoudre à l'abandonner, mais pour l'heure, c'est d'habiles bonds d'arbres en arbres qu'il survolait le bosquet.

A travers les feuillages, Ori se repérait, observant les ravages du temple maintenant dévasté. Une sensation étrange éprenait l'esprit tandis qu'il voyait la fin de sa traversée, des cris de tourmente résonnaient dans ses oreilles, ceux de la petite fille précédemment massacrée par l'ignoble géant. L'esprit n'avait point vu cette scène et fort heureusement... C'est en arrivant face à un autel religieux dont le gardien ressentait pleinement l'aura mystique des lieux, bien que perturbée par ces quelques moines massacrés froidement, attisant une flamme vengeresse dans le cœur de l'esprit pourtant si pur. Flamme qui vint lentement intensifier la lueur de son corps.

Une chose vint raviver un peu d'espoir chez Ori, la dame restante, encore en vie, bien qu'inconsciente. Tant bien que mal, il tentait de la secouer pour la réveiller. Rien n'y faisait, et la cause de tous ces maux approchait: Le parfait opposé de l'être de la forêt. Zayro, un colosse malfaisant, portant le noir de son cœur en guise de vêtement. Ori, le petit esprit pur, portant un voile d'innocence, le parant de cette lueur blanche qui illuminait sa fourrure. Derrière, il y voyait la demoiselle qui l'avait tant inspiré, et non loin, la présence d'un personne cachée.

Ses petites mains posées sur le buste de la pauvre femme évanouie, Ori, sans se détacher d'elle, reculait craintivement face au géant corrompu. Une autre voix vint soutenir l'esprit sylvestre, une voix que lui seul pouvait entendre et comprendre, cette même voix qu'il avait entendu quand il faisait route vers là où le serpent enroulé sur sa queue le guidait. Seyn, la lumière de l'arbre aux esprits. Ses paroles venaient encourager le gardien de Nibel de sa présence, la force de sa lumière se faisant son bouclier et sa lance.

Ori ne savait pas s'il allait vraiment l'assumer, mais dans un élan de bravoure, de son pelage luisant naquit une aura bleutée, et de cette dernière naquirent quelques feux follets qu'il projeta ensuite sans bouger, virevoltant en tout sens vers l'homme qu'il craignait, tandis que des éclairs en provenance d'une dernière personne l'assaillaient.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le massacre [Libre]
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le massacre [Libre] 190103103231202569 :: République de Minshu :: Temple de la terre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.