Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
Le massacre [Libre]
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyMar 28 Juil 2015, 00:56



«Le massacre »
Le combat commence, contre le chaos

* Ce rp suit la chronologie

Musique

Tout était donc terminé ? Non, c'était loin de l'être, vraiment loin de l'être. A mi chemin entre Morgiana et lui, le sous chef du Nest, plus connu sous la réputation de messager de l'enfer, s'arrêta. Cette aura particulière, ces atomes qui dansaient et palpitaient de rage dans l'air, il connaissait ceux là, ça ne le laissa pas indifférent. Il resta de marbre pourtant, restant toujours de dos, tournant sa tête de trois quart, simplement pour voir le ou plutôt LA nouvelle arrivante. Cela était peu probable, et pourtant, le destin avait décidé de réunir de nouveau ces deux là.

Geleerde, alias la louve d'Hibana ! Oh bien sur, loin de lui l'idée de lui trouver ce surnom, mais c'était une grande alliée de Schneiden. D'ailleurs, il n'était pas là ? Ce couard ? C'était étonnant... Etait t'elle encore sortie sans sa grande bonté et permission ? Peut être après tout. La dernière fois, la louve aux cheveux de jais, avait été gracieusement sauvé, mais le scénario ne pouvait pas forcément se reproduire deux fois. A ce propos, les paroles, les premiers mots qu'elle prononça, furent évidemment pour lui démontrer comme les autres, que ses actes barbares ne changeait pas. Finalement, elle ne comprenait toujours pas... Il se retourna vers elle, de plein pieds, lui imposant sa lourde stature.


La leçon de la dernière fois, n'a pas du bien vous marquer ? Ou vous avez la mémoire courte. Schneiden n'est pas avec vous, mais je ferais en sorte de lui envoyez votre tête. Cette fois, rien ne vous sauveras, tout comme eux. Fit t'il, d'un simple mouvement de tête

En cela, il lui montrait qu'il avait empalé Neo et Soi fon, mais aussi que Morgiana était lourdement blessé, inconsciente sous un rocher, tout comme l'une des autres otages survivante de ce massacre, et qui ne devait avoir aucune envie de s'éveiller dans un tel cauchemar !

Lui, ne s'avança pas, continuant de toiser Geleerde, comme si elle n'était même pas son ennemie, en avait t'elle seulement la prestance et le talent ? Pas sur, même si ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu, elle avait droit au bénéfice du doute, sur son amélioration. Autant voir ça. Il se craqua un peu la nuque, ce n'était pas un geste pour la narguer ou hautain, voir même orgueilleux, c'était juste un mouvement banale de remise en forme. Pour Zayro, tout n'était que banalité, automatisme, la vie comme la mort, rien ne comptait vraiment à ses yeux. Seul l'objectif final importait, la puissance, la guerre, la destruction, faisaient juste parti de son échiquier.

La louve reprit la parole, pour lui faire savoir qu'elle souhaitait en terminer une fois pour toute, il  ne pouvait qu'être d'accord avec cette solution émise, et sans discontinuer de la fixer, se permit de lui répondre de nouveau.


Du vent, voila tout ce dont vous êtes capable de soulever. Votre aura est presque la même qu'autrefois. Voyons si vous arriverez à me blesser, je vous attends...

Le ton et la posture, était cette fois ci, pleine d'assurance, il l'attendait vraiment et se permis même de croiser les bras. Provocation ? Peut être, même s'il ne le voyait pas comme ça, c'était plutot un moyen pour lui, de faire perdre ses moyens à son adversaire, surtout vu le passif qui les liaient. Zayro n'avait plus qu'à voir si ça allait marcher ou simplement échouer, c'était une prise de risque, qu'il pouvait se permettre actuellement !

Zayro vit son hurlement lui arriver ensuite dessus, les sons pouvait êtres dangereux, en voyant la matière se lever avec autant de puissance, il était certains d'être déstabilisé. Par précaution, il rompit instantanément et provisoirement les atomes entre elle et lui, cela ne dura qu'une demi seconde mais permit d'esquiver le hurlement qui ne l'atteint pas. Le son se déplaçait dans l'air, à moindre vitesse que la lumière, il était beaucoup plus facile de le contrer, la distance avait été primordiale, si elle lui avait crié dessus directement, il n'aurait peut être rien pu faire, sinon lui briser la mâchoire pour éviter cela.

Du point de vu de Gel, elle n'aurait vu aucune différence, juste que l'armoire à glace devant elle, n'avait en rien était troublé par son hurlement de louve. Elle mis ensuite se menace à exécution ! Lorsqu'elle réapparut, c'était devant lui, le cliquetis d'une sorte de gantelet, lui prenant sa mâchoire carré. Elle avait gagné en force, il l'admettait, mais était décidé à jouer son pari ! Il ne bougea pas et elle en profita. Le coup fut sec, violent, il y'avait comme un arrière gout de force destructrice, mais il encaissa, tout en reculant, elle ne lui laissa pas de répit. Une vraie louve !

Les morsures au cou étaient profondes, mais se refermaient rapidement grâce à la régénération poussée de Zayro. Il se contenta de reculer sous sa force et le poids de ses morsures, en s'ancrant dans la terre fermement, avant de tourner le regard vers elle, une fois son assaut fini.


C'est tout ? Je m'attendais à mieux, vu l'ampleur de votre assaut. Je ne pouvais pas esperer plus après tout... Un animal de votre genre, reste un animal.

Tout en empoignant Gel, juste après qu'elle ait finie, il garda une main dans son dos, et balança celle la plus en avant, directement dans sa cuisse, pour lui briser de nouveau la jambe, du moins, il l’espérait vraiment. Pas sur tout de même que son coup ne passe dans la foulée, il tournoya avec sa cape, soulevant la cendre et la terre autour, à l'horizontale, si elle s'était mise en fuite, elle serait au moins blessée par ça, la encore, il l’espérait.

Mais Zayro restait prudent et balança avec sa main dans le dos en même temps que son madness slice, de multiple laser dans le ciel, avant que ceux ci n'aille retomber sur la zone, touchant forcément l'ennemi. Peut être que Gel était rapide, forte et pleine de surprises, mais elle ne pourrait pas défaire chacun de ses coups. Evidemment, il continuait de tourner tout en faisant cela, rendant sa danse macabre, aussi maléfique que terrifiante.

Lorsqu'il s'arrêta, il posa son pied dans le sol, prit une pose de combat et une aura mauve et noire s'amena autour de son physique imposant.


Rien ne pourra me stopper, abandonnez vos espoirs ridicules et sombrez... Avec ce monde.

S'assurant de l'avoir à l’œil, il utilisa de nouveau sa cape à la verticale, mais pour d'obscures raisons, le coup fut si puissant, qu'il sembla scier le sol sur plusieurs mètres ! La louve devrait faire très attention, elle affrontait un adversaire coriace et sans pitié. Heureusement pour Emiya, le combat était trop bruyant et la tension trop grande, pour que Jinn s'occupe de lui. Tandis qu'il finissait désormais son assaut, laissant la fumée envahir la zone peu à peu et s'élever de nouveau, rendant la visibilité pour Gel, lui et le sniper au loin, plus difficile, Zayro continua de mettre un écran de fumée entre eux.

Il s'avait que Geleerde possédait un odorat plus développé que la moyenne, elle n'aurait pas de mal à le trouver, tout comme lui, via ses atomes. Non, ce qui avait intrigué Zayro, était que les renforts tardait à venir, et que la louve soit ainsi venu seule, ressemblait peu à un renfort, mais plus à un réglement de compte personnel.

_______


Statistiques :
Spoiler:
 

___________________

Passifs + objets
Spoiler:
 

===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 

hrp : En accord avec gel, puisque c'est elle qui me combat, je n'ai pas mes malus d'actions (vu avec emiya par mp)

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyMer 29 Juil 2015, 21:06


Le massacre [Libre] - Page 3 Image_12


Un nouvel affrontement eu lieu, sur les anciens vestiges d'un temple dit sacré pour les habitants de Minshu et les élus de cette nation. Deux êtres vivants, se vouant une haine incommensurable de par leurs convictions opposées. Mais, qui entre le messager des enfers et l'hybride de Seika, avait la vision la plus forte pour vaincre ? Bien que leurs puissances respectives soient clairement inéquitable, ce n'était pas ce qui allait effrayer l'hybride. Elle le savait, il lui serait probablement impossible de mettre un terme aux agissements du géant, seule. Pourtant, l'élue de Seika s'était juré de vaincre le démon de Fuyu. Par tous les moyens.

Il ne pu cependant s'empêcher de parler de Schneiden, coéquipier et ami de Geleerde qui laissa, étonnement, glisser un sourire amusée sur ses lèvres. Cherchait-il à la déstabiliser ? La louve s'était préparé mentalement à affronter la mort aujourd'hui en allant contre Zayro, ce n'était donc pas avec ça qu'il pourrait la perturber.

- Schneiden ne sera pas votre adversaire du jour. Vous n'êtes pas aussi important que vous puissiez le croire... Et si vous tenez tant que ça à lui envoyer ma tête... Venez donc la chercher.

Les attaques de Geleerde ne furent cependant pas prometteuse pour l'issue de ce combat : bien que ce dernier encaissa les assauts de la louve, il ne semblait qu'en être peu affecté. De plus, son hurlement n'avait d'aucune façon atteint sa cible. Malgré cela, elle ne fut guère étonné. Elle qui avait pu apercevoir les facultés de son adversaire avant ce jour, savait que cet homme était plein de surprise. Pourtant, elle avait su le blesser, ce qui répondait aux paroles de son assaillant : oui, elle en était donc capable.

Mais le regard que lui porta Zayro, envenima sa colère profonde contre lui : le connaissant, avoir volontairement assumé de subir les morsures de la lycanthrope, n'avait été fait que pour deux optiques. La provocation et l'estimation de sa nouvelle puissance. Il avait pu déceler en l'érudite une certaine fierté, qui pouvait réagir parfois, sans réfléchir. Pourtant, depuis leur première rencontre, certaines choses avaient changé en Geleerde. Bien que ses capacités ne fussent pas encore suffisante, l'élue de Seika était bien déterminé à s'opposer à lui.

Qu'importe maintenant ce qu'elle allait devenir.

Il paierait.

Musique d'ambiance


- Une bête, oui, c'est ce que je suis.

Pour seul réponse aux provocations du géant, Geleerde n'afficha qu'une simple expression stoïque et neutre, dissimulant sa colère en conservant un ton assuré. Si elle espérait avoir une chance dans ce combat, il lui fallait conserver son calme, par tous les moyens.

- Une bête qui n'hésitera pas à utiliser tout ce qu'il lui sera en son avantage pour vous nuire. Contrairement à vous, je ne vous qualifierait pas d'animal malgré vos actions. Vous ne méritez pas ce statut. Même les nuisibles ont leur utilité en ce monde, ce qui n'est pas votre cas.

Aussitôt, les sens de l'hybride l'alertèrent quelques secondes plus tôt du premier coup que voulu porter le géant sur sa cuisse : voulait-il encore une fois lui briser les jambes ?

Ksh.

Cela manquait cruellement d'imagination.

D'un bond rapide en arrière, elle évita l'attaque. S'il comptait la blesser, de la même manière que la dernière fois, cela ne serait plus aussi facile. Son regard se posa une brève seconde sur la cape de son ennemi, qu'il fit tournoyer devant elle. D'un même geste, parfaitement synchronisé avec le sien, elle porta son bras gauche devant son visage afin de se protéger de la cape tranchante de Zayro, ses pieds reculant malgré tout de quelques centimètres, suite à l'impact violent réalisé par son adversaire.

Quelques étincelles apparurent lors de l'impact entre les lames et le gantelet de la louve, suivi du son distinctif de l'acier des deux armes. Le gantelet su protéger l'hybride d'une majeure partie des dégâts subis : seule une lame de la cape du géant, vint la blesser au niveau du front, son propre sang perlant sur son œil gauche. Geleerde ne prit cependant pas cet événement en rigueur, veillant bien à toujours toiser le visage de Zayro.

Baisser les yeux n'était pas une option.

Perdre n'en était pas une non plus.

Soudain, une silhouette pourtant plus que dissimulé, fit tiquer la louve qui aperçu au loin, Emiya, frappant du poing, un arbre non loin de lui. Surprise, l'érudite n'afficha cependant rien qui aurait pu la trahir : si elle prenait le risque de faire quoi que ce soit, Zayro serait aussitôt averti de la présence de son allié. Mais comment n'avait-elle pas pu le remarquer plus tôt ? Le stratège était décidément doué pour l'art de la dissimulation : même avec ses sens développés, il lui fallut un certain temps pour savoir qu'il était enfin arrivé parmi eux. C'était donc un avantage non négligeable pour la nation du feu et de la terre. Tout ce qui restait à faire pour l'hybride désormais, était de gagner du temps.

Enfin, Zayro estima - en opposition à ce qu'il pensait de la louve en la jugeant comme faible - à riposter d'une nouvelle attaque que la louve pu reconnaître aussitôt. Eviter une telle attaque de zone, lui serait impossible et elle ne lui ferait pas le plaisir de tenter de courir pour se protéger tel un lapin fuyant son prédateur. Relevant la tête lentement vers le ciel désormais éclairé par les rayons mortelles de son ennemi, l'élue de Seika prit une longue inspiration en contractant les muscles de son corps pour limiter autant que possible les dégâts et protéger les parties vitales de son métabolisme.

Malheureusement, l'attaque fut plus violente qu'elle aurait pu le penser, la blessant à plusieurs reprises, son sang se versant sur son corps et le sol. Serrant les dents et les poings, elle continua malgré tout sa provocation en regardant droit dans les yeux son adversaire. Ce fut également toujours le cas, même lorsque trois lasers vint frapper simultanément l'hybride sur les épaules, la contraignant à poser un genou à terre. Pourtant, son regard ne perdit pas, pendant une seule seconde, celui de Zayro.

Vouloir impressionner un tel individu n'était pas dans les désirs de Geleerde : il ne s'agissait que d'une simple stratégie, sans doute suicidaire, pour conserver toute la concentration du géant vers elle. L'élue de Seika était consciente que des renforts viendraient bientôt, mais elle ne comptait pas sur cela. Dans son esprit, seul le désir de régler ses comptes avec Zayro, lui était important. Tout les coups seraient permis. Le géant de Fuyu continua sa danse macabre devant elle, qui attendit le dernier moment pour bondir une nouvelle fois, sur le côté, pour se retrouver une fois de plus, proche de lui. Sa vitesse s'était développée depuis leur premier rencontre et même si elle ne pouvait encore être au même degré de puissance que celle de Zayro, l'hybride retrouvait peu à peu ses capacités. Pendant son geste, Geleerde murmura fermement, ce qu'elle attendait de son assaillant :

- Fermez-là.

Aussitôt, le messager des enfers n'attendit pas une seconde plus, pour attaquer une nouvelle fois à l'aide de sa cape, mais avec cette fois-ci, bien plus de férocité que les précédentes. Le coup fut d'une telle violence, qu'il fendit le sol, mais également, mis en place une rafale de vent aussi surprenante que inattendue, emportant Geleerde de quelques mètres, à l'abri de tout coup porté par Zayro. L'amulette que portait la louve au cou, émit une faible lueur au même instant, s'élevant quelques secondes, avant de se reposer sur le cou de Geleerde. Était-ce un don des Dieux eux-même pour être aussi chanceuse ? [ * ]

Fléchissant les genoux pour arborer une posture de combat également, son bras droit en arrière et son gantelet face à elle, Geleerde poussa un bref soupir.  

- Votre existence est aussi inutile que vos discours et votre provocation. Laissez moi y mettre un terme dès aujourd'hui.


Un léger flash vint éclairer le poignet droit de la louve qui gonfla le buste en avant. Ses cheveux s'envolèrent en arrière, pendant qu'au même instant, le flash de son bracelet émis une lumière aveuglante devant elle. Seul le regard de la louve apparu une dernière fois avant que la visibilité ne disparaisse totalement.

C'était à Emiya d'entrer sur scène, désormais. 

- Adieu, Zayro.




Le massacre [Libre] - Page 3 Image_13







Statistiques :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] - Page 3 Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyMer 29 Juil 2015, 21:15

Le massacre [Libre] - Page 3 Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
Time alter : Fight begin  




   



La louve se déchaîna se lançant directement sur le géant, l’agrippant avec son gantelet de fer puis en faisant une démonstration totalement carnassière de ses talents, en ouvrant grand la mâchoire pour mordre à pleine dent plusieurs fois le cou de Zayro du sang gicla de la blessure que la louve lui avait infligé, mais pas en quantité et à la hauteur de l’attaque. Emiya Kiritsugu zooma alors avec sa lunette de viser grossissante sur les traces de morsures infligées par Geleerde et il assista à un phénomène très étrange.

*Les cellules de sa peau se régénèrent automatiquement après chaque attaque, comme s’il disposait d’Avalon. Le combat aux corps-à-corps contre lui est à proscrire s’il peut se régenter et en même temps attaquer sans se poser de question avec sa force naturel, il devient extrêmement dangereux.*

Le magus killer dézooma pour mieux observer la situation et ne plus se concentrer uniquement sur les blessures du messager des enfers, qui se déchaîna sur la jeune femme avec un enchaînement de coup avec son armure qui ne servait pas seulement à le protéger, mais lui servait aussi à attaquer, il infligea un terrible enchainement de coup à la demoiselle enchaînant les acrobaties peut croyable pour un homme de sa stature, combiné à des attaques magiques dans la foulée. De sa place Kiritsugu ne pouvait pas savoir si chaque coup avait atteint la louve, mais une chose était sur cet homme savait se battre.

La démonstration de Zayro fut porté avec fulgurance, il s’était même arrangé pour finir son enchaînement en réduisant la visibilité de la zone du combat.

*Intelligent, mais inefficace…*

Les yeux de kiritsugu , pouvait voir très distinctement Zayro à travers le nuage de fumée qui s’élevait, contrairement à des êtres humain normaux le magus killer pouvait très clairement voir les dégagements de chaleur et de mana qui s’échappait du corps de l’auteur du massacre, comme une aura qui l’entourait à tous moment et brillait avec plus ou moins d’intensité avec les efforts fournis ou les magies utilisé. Laissant des traces dans l’espace avant de se disperser au vent. L’utilisation d’un tel subterfuge était totalement inutile.

Malheureusement pour Zayro ce n’était pas la seule utilité de ses yeux, le temps que le tireur d’élite avait mis à observer Zayro et planifié son plan arrivé maintenant à sa fin. Il avait pu observer les dégagements de mana produite pendant l’utilisation des techniques magiques du praticien et les dégagements de chaleur de son corps durant des efforts physiques à présent, il était capable seulement en observant ses flux d’énergie à définir qu’elle attaque le géant allait lancer s’il l’avait déjà utilisé au moins une fois durant le temps le tireur d’élite l’observait.

Il était temps maintenant pour le sniper de passer à l’action, l’élus de Seika ne résisterait surement pas à plusieurs assaut de la sorte livrer contre elle . Il ajusta alors son angle de tir, ce qu’il visait était le dos du messager des enfers plus précisément sa colonne vertébrale, il comptait l’empêcher de marcher de nouveau avec un tir ou du moins réduire sa mobilité un maximum rendant ses acrobaties plus difficiles voire impossible. Ses battements de cœur diminuèrent d’un tiers, son souffle fut plu court et moins intensif, suffisant pour lui permettre de stabiliser parfaitement ses prochains tirs. Il attendait plus que le bon moment pour déclencher sa salve de tir.

Et ce fut comme un message divin envoyé par le Manshee, une lueur blanche très forte parcouru en instant le lieu du massacre, une lueur suffisante pour aveugler Zayro quelque temps et le rendre inapte à esquiver une attaque portée par surprise dans son dos. Kiritsugu pressa alors la gâchette de son pistolet automatique, une première fois puis une seconde et enfin une troisième fois, délogeant trois balles du chargeur les éjectant à très grande vitesse en direction de la cible du sniper.

*trois tirs ... C'est ma limite pour l'instants avec le triple accel, pas suffisant pour le tuer, mais il n'en ressortira pas indem .*

Le combat de Kirtsugu venait enfin de commencer.




[hrp: Le combat handicap Geleerde et Emiya contre Zayro démarre , certaine fois nos rps s'entre croiserons c'est normal et voulu pour des aspect stratégique. ]

Recap Statistique  :
 

Equipement:
 

passif :
 

Arbre à talent:
 

Récap  d'action:
 

Recap dommage reçu et donné:
 

   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyJeu 30 Juil 2015, 01:19



«Le massacre »
Le combat commence, contre le chaos

* Ce rp suit la chronologie

Musique

Geleerde et son regard, un veritable rubis rougeoyant d'une haine profonde et intense pour Zayro. Il faut dire, qu'ils n'étaient pas de communs ennemis, l'un ayant engendré la monstrueuse incarnation voulant sa mort. Mais c'était ainsi, dans un monde remplie de magie, de féerie, résidait bien souvent la mort et les flammes du chaos. Chacun choisissait son chemin, mais il n'était pas évident de savoir pourquoi, ni pour qui ont le choisissait. Les voies ne menait pas toujours à la lumière ou l'obscurité, on passait pas des chemins tortueux, souvent ensanglanté.

Zayro était une création du Nests cartel, un original créé dans un incubateur géant, la technologie mise au service du mal, pour personnifier un tueur froid, sans sentiment, loyal envers Igniz, écrasant les faibles et dépourvu de pitié. Kosaten était un autre monde et avait, en cela, fait évoluer Zayro, à un stade bien plus haut, bien plus particulier en fin de compte.

Geleerde était une ennemie coriace, mais bien plus que cela, agile aussi, ses petits sauts avaient aussi eu raison, à l'image du groupe précédent, de ses coups bien trop lent. Peut être était ce le temps d'une remise en question pour Jinn. Etait t'il vraiment fort ? Est ce qu'écraser quelques moines, un temple, provoquer la colère des élus et des Dieux, était la vraie force ? Non, tout le monde pouvait faire ça, tuer des gens... Détruire des choses... Provoquer en iconoclaste.

Zayro... N'était pas fort, il n'avait pas trouvé la réponse. L'ultime réponse.

Alors que manquait t'il, au méchant le plus méchant de Kosaten ? A celui qui avait brûlé Hibana, s'était échappé de Chikai, avait plié le temple de Minshu et s'attaquait à ce monde, avec l'assurance d'un empereur en guerre. La guerre qu'il n'avait d'ailleurs toujours pas réussi à provoquer, était ce un échec ? Surement pas, mais ce n'était pas une réussite non plus, il fallait bien l'avouer.

Et cette louve, lui faisait face de toute sa hargne, il entendait à peine ses mots, sans pour autant les ignorer, non, il ne pouvait pas les ignorer.

La bête qu'elle était, puisqu'elle acceptait ce titre à ce niveau, continuait de délaterer sa colère, comme si elle se libérait d'un fardeau. Pourquoi pensait t'elle être forte ? Elle qui n'était pas au niveau, elle qui n'avait pas encore transcendé son sceau, fait l'effort de parcourir ce monde pour le plier d'une poigne de fer. Elle osait défendre ce que lui, osait attaquer. Mais, est ce que c'était sa force ? Ces nuances, comme l'amitié, Zayro ne pouvait pas connaitre cela. Il ne pouvait pas l'accepter, c'était une donnée, une donnée qui n'avait pas lieu d'être dans un tel combat !


Pourquoi est ce que son discours, sonnait comme le début d'un plan, aux allures presque trop parfait ? Durant tout le temps qu'elle esquiva, parla et insulta, il s'était tut, ne trouvant rien à lui répondre, non pas parce qu'il ne le pouvait pas, mais parce qu'il n'en voyait pas l'interêt. Mais le flash éveilla à la fois sa curiosité et sa surprise.

La lumière était aussi intense qu'à son arrivée sur Kosaten. Il plissait les yeux pour appercevoir la forme de la louve, s'éloigner en reculant. Puis le son de trois détonations retentirent. Ce n'était ni l'orage, ni une explosion. Zayro reconnu bien un tir, d'un calibre proche d'un glock, il s'y connaissait, même s'il n'utilisait aucune arme à feu, c'était un tueur après tout. Le son provenait de son dos, mais bien qu'en temps normal, cela ne l'aurait pas effrayé, ni même perturbé, une douleur dans son dos se fit sentir. Impossible... Encore aveuglé par cette désagréable lumière, il passa la main vers sa colonne, pour en sentir à la fois une perturbante douleur et du sang.


??! .... Impossible. Dit t'il calmement.

Les balles avaient passés son armure. Honnêtement, il ne se l'expliquait pas, ce stratagème qu'il ne comprit que trop tard, comptait donc sur un sniper en renfort, qui était resté caché, et Geleerde dans le rôle de l'appât ? Elle disait vrai, elle était donc prête à tout pour le faire tomber. Zayro garda la main vers son front, les yeux plissés et se redressa, tout en activant presque automatiquement sa zayro ombra en direction des blessures qui avaient perforé sa peau et surtout, son armure du Nest !

Il l'avait pourtant modifié, reforgé et ce n'était déjà plus suffisant ? La tactique était bonne, la diversion qu'ils avaient utilisés réussi, Zayro n'avait même pas senti son ennemi au loin. Il calcula aussi le temps qu'avait mis la balle pour arriver, par rapport au son de la détonation. Son ennemi devait se trouver à environs quarante mètre, légèrement plus au dessus de lui, sur un terrain donc un peu en pente. Pour rester caché, Zayro se rappela du terrain, le sol était détruit et plat, pour être sur de ne pas être à découvert, le sniper se serait donc plutôt mis du coté de la souche d'arbre tombé.

Le tueur de fuyu avait bonne mémoire, mais approcher le sniper ne serait pas possible tout de suite et puis.... Il était encore interloqué, par le fait que ces balles passent son armure. Comment était ce possible ? La seule personne qu'il avait combattu, il y'a longtemps, possédant des armes à feu, fut Seryu, mais il ne se souvenait pas d'une telle perforation et vélocité, ce ne pouvait pas être elle, ce n'était pas tout à fait son style, d'être planquée. Alors... Qui ?


Je vois que votre tactique à payé. Je dois le reconnaître, je suis ... Surpris. Moi qui pensait voir le courroux d'un sois disant Dieu, ce sont de simples balles, qui m'ont blessés aussi efficacement.

En parlant de balle, il les ressortit de son propre corps, pour les observer. Elles étaient de bonne qualité, c'était des balles provenant d'une arme à priori semi-automatique. Il n'était pas certains du type d'arme, beaucoup pouvait utiliser ce genre de munition. Il avait encore le flash dans la rétine, sa vue revenait peu à peu, mais sentir l'objet était suffisant. Ses blessures refermées, il gardait tout de même une douleur vive, c'était une blessure qui aurait pu être plus grave.

Une attaque aveuglante et une dans le dos, quelle lâcheté.

Mais, il ne pouvait pas les blâmer, vu sa force, ses actes, il était normal de tout faire et d'entreprendre tous les moyens pour battre son ennemi. Dans le même cas, il aurait fait pareil, voir pire. Zayro était quelqu'un, de très terre-à-terre sur ce point, il comprenait le point de vu de son ennemi, mais n'était pas pour autant prêt à le laisser en vie, chacun avait ce qu'il méritait.

Il cracha cependant une gerbe de sang au sol et s'essuya la bouche d'un revers de la main. Ces balles, ces griffes, ce plan... Tout ça était encore insuffisant pour lui faire poser un genoux à terre ou le fatiguer, il était encore en forme et plutôt prêt à devenir serieux. Auraient t'ils une seconde chance pour réussir à lui infliger autant de dégats ? C'était possible, mais possible aussi que ça ne marche plus aussi bien, l'effet de surprise et les atouts semblaient avoir étés utilisé, restait encore la distance des deux adversaires.

Geleerde était plus proche, mais d'un autre coté, son style de combat était moins efficace contre Zayro. Quand au sniper, il était apparemment plus loin, assez en tout cas pour être à l'abris pour l'instant, même si Jinn pensait savoir ou il se planquait. Le prochain tour pouvait devenir décisif. Zayro récupérait sa vue dés à présent.


Je rectifie... J'enverrais deux têtes à Schneiden.

_______


Statistiques :
Spoiler:
 

___________________

Passifs + objets
Spoiler:
 

===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyVen 31 Juil 2015, 12:35



Le massacre [Libre] - Page 3 Image_12




Musique d'ambiance



Le flash ne dura que quelques secondes durant lesquelles l'élu de Minshu attaqua à distance via une arme quasi-inconnue pour la louve qui tenta de scruter les environs, malgré l'aveuglement. Se fiant à son ouïe et odorat, elle suivie passivement à la trace, Zayro, surveillant ses gestes du mieux qu'il lui était permis, poing armé, prête à réagir au moindre geste douteux du messager des enfers. Enfin, l'odeur du sang ne se fit plus attendre : l'assaut du stratège avait finalement atteint sa cible et Zayro ne pu rien y faire, à la grande satisfaction de la louve qui resta malgré tout, impassible. Mais était-ce suffisant, pour vaincre un tel géant ? Lorsque l'effet lumineux cessa d’émettre, ce que Geleerde pu percevoir, la déstabilisa pendant un instant, un léger frisson glacial parcourant le long de ses membres. Fronçant les sourcils, elle découvrit avec dégoût, que le géant de Fuyu était toujours debout et qu'il ne semblait avoir d'aucune façon, perdu de sa hargne !

Il est encore plus fort qu'avant.

- Si vous étiez un adversaire digne de porter ce titre, nous n'aurions pas usé de cette tactique.

Calme en apparence, les sens de la louve de Seika était pourtant en total alerte : comment avait-il pu acquérir tant de puissance ? Instinctivement, elle posa un pied en arrière. L'instinct de survie prenait doucement le dessus, luttant contre le désir de vengeance. Fallait-il battre en retraite ?

N'avait-elle pas suffisamment progressé ?

Accepter de mourir était possible, à la condition que l'ennemi tombe lui aussi. Ce qui n'était, hélas, pas du tout le cas du messager des enfers. N'y avait-il rien qu'ils puissent faire pour y mettre un terme ? Ces questions vinrent en tête à Geleerde qui, pendant quelques instants, fut prise de doute. Mais une légère plainte fit tourner la tête de la jeune femme en direction des corps inconscients des élus de Minshu. Cette vision, ramena sa haine à son paroxysme, serrant lentement le poing. Non, elle n'abandonnerait pas. Il était hors de question de fuir. Tout comme eux, elle se battrait.

Elle avait fait son choix.

- Je n'ai aucune raison de vous faire preuve de respect dans ce combat. C'est votre tête qui tombera.

Elle avait accepté son avenir.

Usant de ses capacités d'attraction, la louve prit une impulsion qui, d'un bond, lui fit traverser la distance entre eux à une vitesse bien supérieure à celle dont elle pouvait faire preuve depuis le début de ce combat. Une légère onde de choc émanant de son corps lors de son assaut et, en un éclair, elle se retrouvait de nouveau à faire face au messager des enfers. Son regard s'arrêta pendant un brève instant sur celui du géant, le toisant toujours durement. Ramenant son bras armé vers ses côtes en inspirant bruyamment, un premier coup de poing fut envoyé avec violence dans l'estomac de son adversaire, ne dissimulant plus sa hargne et son désir d'en finir aujourd'hui. L'attraction avait peut-être pu surprendre Zayro, qui n'aurait pas le temps d'esquiver cette attaque.

Le coup fut aussitôt suivi d'une série d'attaque au corps, entremêlant coup de pied et coup de poing, reculant parfois d'un pas pour mieux revenir vers lui. Les coups étaient menés avec vivacité, mais étaient-ils suffisant ? Toute sa connaissance dans les arts martiaux y passa, usant de sa rapidité afin de porter ses coups au plus vite, aux endroits les plus sensible du corps. Pleinement concentrée dans sa manœuvre, ses yeux rubis brillèrent d'une lueur meurtrière et sauvage. Elle était prête à tout donner pour le voir poser un genou à terre.


Sa dernière riposte fut de tenter de viser la mâchoire du messager des enfers, d'un coup se voulant brutale, avant de se mettre en retrait. Levant les deux bras sur les côtés, l'aura de la louve fut visible et presque palpable. La tension du combat ne cessait de croître de minute en minute. L'attraction fit son effet une nouvelle fois, pour cette fois-ci, chercher à le plaquer au sol, sans avoir besoin de le toucher. Si cela avait fonctionné, l'impact contre le sol avec la carrure du sous-chef du NEST, causerait probablement un vacarme assourdissant, suivie d'un léger cratère.

Respirant par série de à coup, titubant l'espace d'une seconde, Geleerde fut prise d'un étourdissement significatif. Elle sentait la fatigue lui venir peu à peu. Bien qu'elle avait pu éviter certains des assauts de son ennemi, les coups que la louve avait subie quelques instants plus tôt, lui rappelèrent à l'ordre.


Elle n'était pas encore assez forte.  

Pas déjà... Pas... Maintenant !

- Hybride !

A l'évocation de son surnom, Geleerde se figea en un instant. Un frisson parcouru son échine, qui lui glaça le sang. Cette voix. ça ne pouvait pas être...

- Makoto, Zenjiro... Qu'est-ce-que vous faites ici ?!

Écarquillant les yeux de surprise, la gorge de Geleerde se serra. Les deux soldats qui avait offert leur aide précieuse à l'élue de Seika lors de la bataille contre Aeternam, se tenaient à quelques mètres du champ de bataille, accompagnés d'une troupe arborant les couleurs respectives des nations du feu et de la terre. Des renforts ?

- Nous sommes venus vous prêter main forte !

Pour la première fois pendant ce combat, la louve perdit son sang froid et une expression de terreur se logea dans le creux de son visage. Il y avait eu assez de perte aujourd'hui, alors, pourquoi venir maintenant ?! Se tournant vers eux, légèrement tremblotante et balayant d'un geste de la main leur aide, l'hybride hurla :

- Ce n'est pas le moment ! Partez ! PARTEZ !  


Et pendant une seconde, la louve osa quitter du regard le géant de Fuyu. Une simple et unique... Seconde.

Une seconde... Qui allait lui être fatale.





Le massacre [Libre] - Page 3 Image_13








Statistiques :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] - Page 3 Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptySam 01 Aoû 2015, 03:37

Le massacre [Libre] - Page 3 Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
Time alter : Fight begin  




   



Le tireur d’élite observait le combat qui se roulait plus loin, la diversion de la louve avait totalement fonctionné et Zayro c’était pris les trois balles du glock de Kiritsugu dans le dos, mais comme il l’avait prédit ceci n’était pas suffisant pour le mettre à terre au contraire une grande quantité de mana jailli de son corps, un phénomène invisible à l’œil nue, mais une chose que le magus killer pouvait voir très clairement avec ses yeux. Il vit le corps du géant de Fuyu se régénérer à une vitesse folle après ça et les impacts de balle et de morsure se refermer à une grande vitesse, son corps rejetant même les balles qu’il avait prises dans le dos.

* Une deuxième technique de régénération plus poussé !? Il me faudra plus que mon glock alors pour le vaincre et j’ai atteint ma limite dans l’utilisation du triple stagnate, je ne pourrais plus attaquer avec autant de précision cependant…*

Les battements de cœur du sniper regagnèrent en pulsation et la circulation sanguine du magus killer reprit de la vitesse. Il venait d’affluer sur son corps en augmentant d’un tiers le fonctionnement de son corps comparé au triple stagnante. A présent, sa circulation sanguine, était équivalente à la moitié de la circulation sanguine ordinaire d’un être humain il regagne en souffle et ses prochains tirs seraient moins stable qu’au paravent.

*Ma précision a diminué de moitié, mais elle reste suffisamment haute pour atteindre ma cible si j’attends le bon moment. Mon prochain tir révèlera surement ma position à l’ennemi, il doit avoir une estimation de la zone où je me trouve actuellement un second tir réduira grandement cette zone et un second la révèlera quasi-totalement. Je dois réaliser plusieurs tirs en un seul si je veux pouvoir encore l’attaquer dans l’ombre. *

Le manieur d’arme à feu se concentra sur la zone de combat entre la louve et le géant.

*Timing… Précision et… Rapidité*

Il attendait le moment opportun pour effectuer ses trois actions et ce moment vit le jour ou l’élue de Seika repassa à l’action, une force invisible la projeta en direction de son adversaire à grande vitesse créant sans doute un effet de surprise pour le messager des enfers. Le tireur d’élite déclencha alors son tir, le moment qu’il attendait était enfin là. Ave la jeune femme qui s’élançait vers lui occupant son champ visuel direct et ses autres sens, il lança son premier tir une nouvelle fois dans le dos de l’ennemi. Deux attaques tout azimut lancé quasi simultanément impossible à prévoir pour le destructeur du temple de la terre. Mais ce n’était pas la seule surprise que lui réservé le stratège. Une seconde balle quitta le canon de son pistolet semi-automatique à peine quelques centièmes de seconde, après, se cachant dans l’ombre de la première épousant la même trajectoire.

Le magus killer venait d’employer sa technique time alter double accel, pour augmenter très brutalement la circulation sanguine dans son corps lui permettant d’agir deux fois plus vite qu’un être humain classique, c’était comme si le temps s’était figé autour de lui au moment où la balle avait quitté la chambre de tir de son arme de la poudre et une déflagration s’échappait encore de larme et environ 50 cm séparait la balle de l’arme quand une seconde, balle fut frapper par le percuteur. Le but de la manœuvre de Kiritsugu était simple masque le bruit de la seconde détonation, avec celui de la première avec un tir espacé de seulement très peu de temps. Faisant croire à l’ennemi qu’une seule balle avait était tirer alors qu’une seconde se trouvait juste dans l’ombre de la première.

*Maintenant que ma position est révélé à quelques mètres prêt viens, je suis prêt au combat.*

Le traqueur rangea dans son étui son pistolet encore fumant pour sortir d’un étui de sa ceinture armée, son calico se tenant prêt au combat rapproché.




[hrp: Post . ]

Recap Statistique  :
 

Equipement:
 

passif :
 

Arbre à talent:
 

Récap  d'action:
 

Recap dommage reçu et donné:
 

   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptySam 01 Aoû 2015, 20:36



«Le massacre »
Le combat commence, contre le chaos

* Ce rp suit la chronologie

Musique

Le flash, les balles, leurs tactiques de lâches avait belle et bien fonctionné c'était une certitude. En y voyant désormais plus clair, Zayro tourna succinctement un oeil vers la zone d'ou venait le tir, il en avait une idée, mais le tireur plutôt précis devait se trouver loin. Désormais Gel répondit et ses mots n'étaient pas doux, mais Jinn s'en fichait, c'était pas ce qu'il demandait, un adversaire devait tout donner. Un peu avant qu'elle n'attaque de nouveau, allez savoir pourquoi, mais le messager de l'enfer repensa à un lointain souvenir, son combat, l'un de ses premiers, contre Schneiden notamment, dans le village d'Hibana. Ce jour là, il répondit quelque chose qu'avait répondu Geleerde de colère, quelques minutes précédemment.

Le massacre [Libre] - Page 3 385682SCHNOUILLE

« Tente quoi que ce soit qui puisse mettre en danger la vie des hommes et des femmes de ce village et je te jure que je te traquerai et t’emmènerais moi-même en enfer. Même si mes jambes se brisent, même si mes bras me lâchent, je ramperais jusqu’à toi et je t’entrainerais avec moi dans ma chute avec mes dents si il le faut »


Vous êtes tous prêts à mourir... Il faut de la volonté.

Fit t'il dans sa barbe, un peu silencieusement, tandis que son regard ses plaça de nouveau sur elle, puisqu'en tout logique, Geleerde comptait surement attaquer la premiere et retenter quelque chose pour pouvoir de nouveau mettre en place une stratégie avec le tireur au loin. De son point de vu, elle allait chercher à le ralentir de nouveau, alors par principe, Zayro fut beaucoup plus sur ses gardes, il allait être désormais compliqué de le prendre par surprise, ses sens étaient en alerte, il était prêt !

L'offensive de la louve ne tarda pas vraiment. Était ce lui ou elle, difficile à dire, elle avait bondit si vite et était arrivée si soudainement devant lui, que la capacité fut assez complexe à analyser, meme pour le sous chef du Nest. Mais c'était clairement un effet de surprise, destiné à le brouiller de nouveau. Cependant, s'approcher d'aussi prêt du messager de l'enfer, avait aussi son lot d'inconvénients. Bloquant ainsi le coup à l'estomac qu'elle voulait entreprendre, même si elle avait réussi à le toucher, force contre force, ce fut inutile pour elle, l'écart était suffisant pour permettre à Zayro de n'encaisser aucune dommage, tout en prenant soin d'avoir ses atomes en lui et les corrompre quand même.

Il répondit directement par son Madness slice en profitant aussi du fait qu'elle se soit approchée, tournoyant encore et encore, alors que des détonations avaient eu lieu au même moment. En verité, son attaque parade avait été destiné à la base à sans doute toucher Geleerde, mais la cape en scie verticale, s'occupa de découper les balles qu'Emiya lui avait tiré dans le dos...  Et en plus, la Louve n'en avait pas terminé, continuant son assaut avec une effervescence peu commune. La brune envoyait différents coups, c'était à priori des arts martiaux, rien de bien compliqué pour Zayro, qui restait concentré aussi sur le tireur, car il avait évité le pire, un peu par hasard, bien qu'il sache désormais sa position avec exactitude.

Le poing de Geleerde s'en alla en direction de la mâchoire de Zayro, voulut de nouveau parer avec un coup de tête, bien plus puissant, destiné a écraser l'attaque même de la jolie femme et tentant presque de lui briser le poignet en même temps. Toutefois, la lueur meurtrière dans son regard, ferait en sorte que tout ne se stop pas maintenant. La droite atteint donc son objectif et toucha Zayro et puis, elle réutilisa sa première technique, mais cette fois ci, Zayro la connaissait ! Plus de surprise ! Pourtant, son attaque pour le plaquer au sol, ne marcha que grâce à Emiya au loin, vu que la dernière balle du glock, avait été assez bien calibré pour que Jinn la prenne, ce qui le déstabilisa un peu, étant donné que son armure ne la stoppais pas. L'attraction permis à Zayro se tomber au sol, tandis que de son coté, la Louve avait droit à l'arrivée de renfort et qu'au loin, le tireur embusqué se préparait au corps à corps.


.. Vous commencez vraiment à me faire perdre plus de temps que necessaire.

Mais Geleerde était déjà un peu surprise de l'arrivée de deux comparses et d'une troupe de Seika en renfort, c'était pourtant un avantage considérable, vu que Jinn perdait de plus en plus de vitalité et d'équilibre dans ses actions. Elle discuta, ou plutot répondait à leurs propos, mais se rendait compte que la situation n'allait pas forcément être à leur avantage. Le tireur avait cessé ses tirs, peut être était t'il à court de munition. Alors Zayro, se releva lentement, posant d'abord une main à gauche, puis a droite, il se leva et la poussière et le sang tombaient de sa lourde armure du Nest. Son regard était plus froid encore qu'il ne le fut depuis le départ...

Elle avait osé le plaquer au sol, l'attaquer en lâche et en plus, elle se permettait l'erreur de presque lui tourner le dos, au oui, ce fut à ce moment précis, ce moment ou elle mis la vie des autres avant la sienne.


- Ce n'est pas le moment ! Partez ! PARTEZ !  


Ce moment qu'elle s'apprêtait à regretter de toutes ses forces. Zayro vit rouge, mais restait contenu, un sang froid palpable, derrière l'ambition de sa hargne. Abaissant légèrement son regard sur le visage de la Louve à quelques mètres de là, il réagit à la fin de sa phrase, en disparaissant totalement de la scène du combat, mettant à profit sa rapidité, comme il ne l'avait jamais fait. Pour arriver finalement devant elle, juste là, à quelques centimètres de son visage, elle et lui, n'avaient jamais étés aussi près l'un de l'autre, mais c'était pour une raison bien plus obscure.

Soul... Rupture. Fit il calmement, a l'oreille de la Louve


Une étrange zone tenebreuse se mit à envahir la zone, jusqu'à environs 15 mètres de diamètre. Ceux qui étaient dedans, ne pouvait que ressentir leurs propres atomes en eux, une sensation très très étrange, de plus, Zayro commença à séparer les atomes des corps les plus proches pour les frapper, les corrompre, c'était comme frapper du vide me direz vous ? Sauf que lorsqu'il replaça les atomes corrompus dans l'enveloppe charnelle de Geleerde et de ceux qui avaient étés pris dedans, la douleur fut sans doute indescriptible. Et tandis que la Louve sombrait et tombait, il s'approcha de nouveau d'elle, esperant qu'elle soit encore bien consciente pour ça. Il s'accroupis vers elle et grâce à l'une de ses lames, lui arracha l'oeil gauche.

Un souvenir. A défaut de sa tête, il se contenta de l'oeil.

Ne s'occupant visiblement plus des soldats autour, Zayro se tourna vers la bute d'ou provenait les tirs précédent, quelqu'un semblait prêt et l'attendait la bas... Le dernier des élus encore en debout, pour lui tenir tête... Le dernier des élus, à l'avoir autant blessé. Mais cet enfoiré était loin, il avait fait les choses biens, alors Zayro commença a courir, utilisant de nouveau sa vitesse, délaissant le corps de Gel, les soldats et le reste, pour ne se concentrer que sur son ultime objectif ; Emiya Kiritsuguru !

En s'approchant de plus en plus, il remarqua sa silhouette, cet homme brun, il lui disait quelque chose. Jusqu'à arriver en face à face, il détenait une arme, mais doutait que ça soit le calibre avec lequel il avait tiré précédemment. Le toisant du regard, Zayro s'adressa à lui
.

Votre visage me dit quelque chose, nous nous sommes déjà rencontrés n'est ce pas ? Je dois admettre que vous êtes un tireur hors pair, un tueur sans doute, comme moi. Laissons ces incapables sur le champ de bataille, et battons nous jusqu'à la mort. Dégainez. Fit Jinn.
_______


Statistiques :
Spoiler:
 

___________________

Passifs + objets
Spoiler:
 

===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 

hrp : Le combat repasse en 1 vs 1 si tu le souhaite Emiya (vu que gel est sans doute KO) tu récuperes toutes tes actions Wink
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] - Page 3 Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyDim 02 Aoû 2015, 16:40

Le massacre [Libre] - Page 3 Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
Fate Zayro  




   



Le magus killer de sa position pouvait voir très précisément tout ce qui se passait lors de la dernière phase d’attaque du géant de fuyu à partir du moment où il se releva lentement coucher au sol. Une énorme quantité de mana semblait se concentrer dans son corps, le flux magique rayonnait d’une lumière presque aveuglante pour les yeux spéciaux de Kiritsugu. À ce moment-là, il comprit une chose.

*Il se prépare à lancer une attaque qu’il n’a pas employé depuis le début, une attaque dévastatrice…*

Son regard se tourna instinctivement vers la  louve son subconscient lui criait de fuir, de fuir au plus loin avant qu’il ne soit trop tard. Mais l’élue de Seika était bien trop préoccupée par les renforts de l'alliance qui venait d’arriver sur le champ de bataille que sur son propre adversaire, une erreur qui allait lui être fatale. Employant toute sa vitesse à son paroxysme le destructeur du temple de la terre disparus un instant de la zone de combat pour réapparaitre près de la jeune femme, le traqueur ne put le suivre que par les trainé de mana qu’il laissait derrière lui à travers son déplacement. Il assista alors à un incroyable décharnement de puissance entrainant tout sur son passage sur une quinzaine de mètres, un étrange pouvoir qu’il ne pouvait pas expliquer, mais dont il ressentait toute la puissance depuis sa position.

*Si la portée de l’attaque était un peu plus grande… Ne serait-ce que de cinq mètres… J’aurais était pris dedans… Et ça aurait été là… *

Fin, c’était la fin pour l’élu de Seika qui s’effondra au sol Zayro se pencha sur son corps lui arrachant un œil en guise de « souvenir » avant de s’éloigner en courant vers la dernière position du traqueur.

Quelques mètres avant le tronc d’arbre sur lequel le tireur d’élite était allongé, Zayro commença apercevoir ce que l’on pouvait décrire comme une silhouette du Magus Killer. Son long manteau noir volant au vent la moitié de son corps caché par un arbre. Les mots du messager des enfers, l’élu de Minshu put très bien les entendre, mais… Il devait avoir la vue troublée encore par le flash lumineux et l’obscurité de la forêt ainsi que les stigmates nombreux coups qu’il avait encaissé. Car le tireur d’élite put très bien entendre ce que Zayro disait c’est vrai, mais ce n’était pas parce qu’il était en face de lui au contraire.

Flash-back :


Zayro s’élança en courant vers la dernière position connue du traqueur qui pourtant n’était simplement qu’à quelques mètres de lui. Kiritsugu n’avait pas attendu que cet homme vienne à lui, se préparant pour le combat rapproché, il changea d’arme pour son arme de prédilection, plus apte pour le combat aux corps-à-corps, puis il se délaissa de sa veste pour être plus léger et plus rapide dans ses mouvements, l’accrochant à la branche d’un arbre touffu qui de loin pouvait laisser croire qu’une personne se tenait bien là.

Profitant de l’attraction du géant par Geleerde, il s’était déplacé rapidement à l’aide de son « time alter : double accel » pour couvrir vingtaine de mètres qui le séparait de Zayro entrant par la même occasion dans la zone d’attaque direct de celui-ci. Seulement vingt mètres des rochers naturels et des débris de statue les séparaient l’un de l’autre, au moment où l’assaillant de Minshu lança sa charge sur la louve. Une si faible distance qui a failli lui coûter la vie lorsque le messager des enfers lança cette terrible technique sur la jeune femme à cinq mètres près, il y passait. Il laissa le destructeur s’éloigner de quelques mètres avant de s’approcher des élus qu’il avait vaincus et empalés pour vérifier qu’il était encore en vie. Tous avaient perdu conscience, mais leur cœur battait encore faiblement.

*Je dois en finir avec lui rapidement, avant qu’il ne soit trop tard pour eux.
*

Fin du Flash-back

Et si le traqueur pouvait très bien entendre les mots du géant de fuyu c’est parce qu’il était déjà là prêt à frapper dans son dos, utilisant la même technique qui lui avait permis de couvrir une grande distance quelques minutes plutôt. Emiya kiritsugu surpris son ennemi en lui envoyant par-dessus la tête une grenade flash venant de son dos, le projectile déclencha un flash lumineux moins puissant que le précédent, mais tout aussi efficace à cette distance. Zayro qui pensant voir Kiritsugu devant lui aura la surprise totale de voir une attaque arrivant de derrière, mais cela ne garantissait pas sa réussite totale, c’est pourquoi son but premier n’était pas de l’aveugler, mais juste de créer une diversion. L’assassin avait envoyé une seconde grenade au pied de Zayro pendant que la première attirait son intention vers les cieux, la seconde arrivait par le bas. Une déflagration retentit dégageant un second flash lumineux ainsi qu’un bruit assourdissant tout près de Zayro destiné à désorienter ses membres et le paralyser.

Le traqueur attendit alors quelques secondes que le bourdonnement provisoire que provoquait sa grenade paralysante chez ses ennemies cesse pour répondre à Zayro.

« Nous nous sommes déjà rencontrés oui, ce manteau noir à dû vous faire rappeler mon visage »

Le magus kiler se dirrgea vers un arbre à une dizaine de mètres sur la droite de Zayro et y plaça une charge de c-4.

« Vous êtes dans mon territoire maintenant et il en est fini de vous. Vous allez subir toute la douleur infligée aux autres élus et innocent de Minshu au quintuple »

Décrivant un cercle autour de Zayro de dix mètres de diamètres, toujours en prenant soin de na pas pénétrer dans une zone trop proche de lui qui lui permettrait de se régénérer. Il se dirigea vers son manteau.

« Je vais tout de même vous accordez une chose avant nos adieux… Celui de voir mon visage que vous n’oubliez plus désormais »

Kiritsugu enfila son manteau et s’éloigna d’une dizaine de mettre dans la direction opposée au temple, s’asseyant sur la souche d’un tronc d’arbre scié. Il chercha dans sa veste son paquet de cigarettes et son briquet. Il porta à sa bouche la tige de nicotine avec une main et avec son autre main, il tenta d’allumer la cigarette en vain son briquet était arrivée à cours de gaz, depuis son arrivée à Kosaten, le traqueur en avait surement un peu trop abusé le vidant de tous sont gaz.

Kiritsugu souffla puis se redressa tout en gardant sa cigarette dans sa bouche. Il prit dans la poche de son pantalon un petit détonateur. Sur lequel six petites lumières de différentes couleurs étaient allumées, chaque couleur représentait un piège posé par le tireur d’élite. Zayro ne le savait pas, mais kiritsugu avait miné et piéger toute la zone avant, pendant et à la toute fin de ce combat, il était encerclé de toute part, il n’y avait aucun moyen pour lui d’en rechaper. À cinq mètres devant lui se trouvait quatre mines claymores placer juste devant le tronc d’arbre sur lequel Emiya était positionné pour effectuer ses tris. À dix mètres de distances respectives des mines sur un arbre sur la droite, il y avait une première charge de c-4 qu’il avait placé quand il avait frappé l’arbre de son poing juste âpres le moment que Zayro mis trois élus de Minsu à terre. Et la dernière se trouvait sur un arbre à gauche, c’était celle qu’il venait de poser à l’instant.

L’assassin regarda sa montre les effets de la grenade flash ne tarderait plus à se dissiper maintenant, bientôt comme lui avait promis Kiritsugu il pourrait voir son visage, il ne restait plus que cinq secondes.

4

3

2

1 .

« Shiné ! »

Le héros de Minshu pressa la commande du détonateur relié à tous ses engins explosifs, il fallait à peu prés quelques centième de seconde pour que le signal envoyé par la télécommande déclenche l’explosion assez pour que Zayro puisse voir son visage avant de mourir.

Les mines furent les premières à se déclencher simultanément éjectant des centaines de billes métalliques en direction de l’élu de Fuyu. Puis ce fut le tour des deux charges de c-4 placé dans son dos qui calcinèrent toute végétation sur leur passage dans une explosion énorme les flammes se propagea vite dépassant le corps de Zayro en direction de Kiritsugu qui ne bougea pas d’un centimètre. La chaleur des flammes vint lui caresser le visage et enflammé le bout de sa cigarette.

Le traqueur prit alors une grande bouffée de tabac sur sa tige de nicotine maintenant allumé, tout était fini à présent.  




Recap Statistique  :
 

Equipement:
 

passif :
 

Arbre à talent:
 

Récap  d'action:
 

Recap des pièges et action caché et des pièges poser:
 


Recap dommage reçu et donné:
 

Recap dommage reçu et donné:
 

   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyDim 02 Aoû 2015, 18:08



«Le massacre »
Le combat commence, contre le chaos

* Ce rp suit la chronologie

Musique

En fonçant vers Emiya, un lache de tireur, Zayro avait à peu près su quel genre d'adversaire il était, malgré tout, une sorte d'envie meurtrière avait prit le pas sur la raison, l'espace de quelques instant. Il absorba l'oeil de geleerde en faisant de son outil de vision, une purée d'atomes, mais ça, ce n'était qu'un automatisme. En arrivant vers ce qu'il pensait être Emiya, il ne trouva qu'un leurre, un leurre pathétique, encore une attaque dans le dos ? Oui, c'était décidément son genre...

En voyant voler un objet au dessus de sa tête, Zayro tendis le bras, resserant sa poigne dessus, ce qui lui explosa un peu la main, mais loin de faire des dommages, c'était une grenade aveuglante, il avait remarqué la taille et la forme d'un objet qui n'avait rien d'une grenade à fragmentation, l'analyse était rapide, il ne se ferait plus avoir aussi bêtement. Mais Emiya était quelqu'un de prudent, il avait fait les choses bien, aussi la seconde grenade aux pieds de Zayro failli le surprendre, mais il envoya un coup de pied dedans à quelques centième de secondes près, avant sa détonation. Voila qui était bien embêtant, qu'un homme utilise autant d'artifices et de pièges. Jamais un homme comme Kiritsugu ne saurait se battre comme un vrai guerrier.

Et entre temps, ce lâche avait piégé la zone... Oh bien sur, Jinn s'en doutait, il s'en doutait tellement qu'il parla à Emiya, le voyant très clairement désormais. Un peu avant que celui ci n'appuis sur quelque chose. C'était donc une forte probabilité que ce soit des explosifs, et vu la nature des dégats qu'il faisait, pour Zayro, cela ne lui laissait qu'une seule et unique option, les airs !

En effet, poser des explosifs en l'air était plutot difficile, mais il n'était pas impossible parfois de faire s'exploser des "choses" en l'air. Il esperait simplement que Emiya n'était pas un génie qui ne faisait aucune erreurs. Zayro prit une impulsion, tout en l'écoutant déblatérer qu'il lui laissait voir son visage, puis il sauta en l'air au même moment ou le pouce de Magnus Killer se serra sur son détonateur.

Une gigantesque explosion, un souffle impressionnant, mais tout ça ne dura pas longtemps, la gravité rappela Jinn, alors que le timing des explosions n'était qu'a moitié terminé, c'était... Très embêtant.


" Il aurait piégé le terrain avec autant d'explosifs ? Bakana !. " Pensa t'il en retombant.

Les mains en croix, le corps durcis et meurtris, il retomba dans un véritable enfer, subissant l'autre moitié des explosions encore puissantes, dont il ne pu se protéger. Sa peau brûlait, sa régénération avait du mal à suivre, son armure chauffait, la sueur elle même s'évaporait sur son front. Puis quand tout fut terminé, il prit une seconde pour reprendre son souffle. Emiya devait le penser mort, pour de bon, et ça aurait bien pu lui coûter la vie, si il n'avait pas autant de reflexes, ou si Emiya n'avait pas été aussi faible. Certes la techniques du tireur était bonne pour surprendre des ennemis, mais cela se voyait que c'était une technique de bas niveau, ou plutôt, qui demandait à devenir bien meilleure encore. Une fois l'effet de surprise passé, rien ne pouvait plus le surprendre (ou presque).

Zayro se releva et avança en direction d'Emiya, cette fois ci, rien ne semblait plus pouvoir le stopper, le leurrer, ou quoique ce soit d'autre. Écartant la fumée comme un démon blessé qui serait sorti des plus profonds abysses infernaux, il lui fit l'honneur de parachever l'oeuvre qu'il avait commencé dans le temple. Tout Minshu ou tout seika pourrait trembler, il s'en fichait.


Je me souviens bien de vous en effet, vous aviez du potentiel, vous l'avez gâché dans le mauvais camp. Vos coups auraient pu mieux marcher, si l'écart entre nous n'était pas si important.

Mais il restait encore prudent avec Emiya, il ne s'approcha ni trop près de lui, ni pas assez, il avait juste calculé le bon angle, la bonne distance de la zone, pour effectuer sa compression atomique. Cette fois ci, oui, ce serait la fin, mais pas pour lui. Le brun en imperméable avait été bien trop confiant dans sa victoire, il allait en faire les frais.

Zayro aussi l'avait été, à l'époque, contre ce monstre ou Asura... Quelles sacrées erreurs. Sa paume s'ouvrit pour se refermer en un instant, en une seconde, avant que le sol ne tremble, le ciel ne se distorde, la gravité n'emporte en son centre tout les atomes pour les compresser unilatéralement. Il n'y avait eu pour le moment rien, ni aucun adversaire dans ce monde et dans l'autre pour y resister. Hibana, Geleerde, Schneiden l'avaient subis, désormais c'était au tour d'emiya de subir le puissant quasar !

Un tourbillon d'atome comprimé en un poing, jusqu'à ce que la terre se fende, les os ne craquent, les muscles se déchirent, la peau disparaisse et le sang aussi, enfin en temps normal. Mais la fatigue de Zayro était palpable, il avait vraiment eu chaud, en fait il était toujours pas vainqueur vraiment, sur Minshu. Une fois que cette enorme compression fut terminé, il ne pu s'empêcher de poser un genoux à terre. Geleerde, si elle avait été consciente, aurait sans doute appréciée le spectacle de voir le colosse de Fuyu, aussi affaibli !

Zayro serra le poing, les dents, un peu essoufflé, avait t'il gagné ?


.. M'obligez à aller aussi loin... Tch'.

Mais il se releva, tout de même gravement blessé et brulé, notamment à l'armure et au visage. Son air froid ne quittait pas son air serieux habituel, mais il restait sur ses gardes, comme s'il s'attendait encore au pire. Pourquoi ? Parce qu'il avait été un peu, au fond de lui, impressionné par le talent des derniers élus à l'avoir affronté. Mais quelque part, c'est tout ce qu'il voulait, pouvoir se surpasser, réussir et devenir encore plus fort. Il devait trouver le corps d'Emiya, pour l'achever, avant que quelque chose d'autre ne vienne se mêler à cette histoire. Ignorant donc encore les troupes, qui se relevait aussi plus bas, il chercha dans les débris de terre.

En tout cas, tout ceci ne s'était joué que sur un coup de poker au final.



_______


Statistiques :
Spoiler:
 

___________________

Passifs + objets
Spoiler:
 

===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyLun 03 Aoû 2015, 07:07



   
Le Massacre


   
Fin



   

Pleins de convictions, déterminé, le cœur lourd, le Minshujin offrait de fabuleuses vagues de puissance à Zayro. L’intensité n’y manquait pas, il n’hésitait pas, il n’hésitait jamais. S’il avait pu faire plus, il l’aurait fait. Le premier assaut du jeune homme se confronta à la puissance de l’Élu de Fuyu, qui annula presque entièrement l’attaque de Neo… Loin de se préoccupé de ses résultats, le Foudroyant réitéra son attaque, avec la même puissance magique que la première forçant cette fois le colosse a usé de sa dextérité pour esquiver. La troisième impulsion, enchaînée avec fluidité, atteignit son but et envoya valser le Ravageur plus loin, heurtant son corps massif contre l’obstacle le plus proche. Neo restait sans bouger, le dos vouté, le poing serré avec tellement de force, qu’il ne put le desserrer… Sa peau avait pratiquement virée au noir, et de la fumée s’échappait de son corps, ses traits étaient pratiquement masqués par son teint de peau désormais obscur. Il était là, haletant, le torse se gonflant et se dégonflant. Il savait qu’il n’avait pas tué Zayro, il avait senti que ça n’avait pas suffi, mais il lui restait encore des ressources…  Le sol tremblait avec une intensité croissante, se fissurant par endroit, sans faire tomber la statue qu’était désormais le Minshujin. De petites pierres commençaient à bouger près de ses pieds, mais il n’y prêta attention, sa tête se vidant peu à peu… Si seulement, il avait encore eu la force de bouger, ne serait-ce qu’un peu… Si seulement…

Dans un bruit monstrueux, une force d’attraction prodigieuse tira le corps de Neo tel une poupée et le souleva du sol. Avec une puissance croissante, il sentit son corps, ses muscles se faire écraser comme si l’on posait un objet massif sur lui… Comme si on lui roulait dessus… IllustrationRPDu sang s’échappa de sa bouche, une masse si importante, qu’elle l’empêcha d’hurler de douleur, l’étouffant dans son rejet d’hémoglobine. Ce broyage ne dura que quelques secondes, qui parurent des millénaires… Lorsque la torture fut terminée, le jeune homme s’écrasa au sol avec violence, mais cette nouvelle douleur passa inaperçue, comparée à celle qu’il ressentait actuellement. Les yeux ouverts, les lèvres tremblantes, du sang se déversait de sa bouche sans arrêt. Son corps avait été compressé au point qu’il ne put lui-même pas le bouger… Il se sentait mourir… Mais il était vivant. Il ne savait pas s’il perdait connaissance, mais sa vision devenait floue… Il se sentait s’assoupir, c’était son dernier voyage…? Avait-il eu une belle vie…? Avait-il accompli ses rêves ? Quelles étaient ses rêves, d’ailleurs ?… À cette dernière interrogation, aucune réponse ne lui vint. Il avait goûté à quelques plaisirs… Oui…

Un instant, ce fut le vide, puis, une soudaine douleur au niveau de l’abdomen serra le cœur du garçon, qui émergea une nouvelle fois, avant de sombrer à nouveau. Que venait-il de lui arriver ?... Il souffrait, et ne savait même pas pourquoi cette fois… Du sang s’échappa une nouvelle fois de sa bouche, puis il ferma lentement les yeux. Il sentait quelque chose traversé son corps… Mais il n’avait pas la force de vérifié quoi… C’était douloureux… Mais tout son corps lui faisait mal. De derniers bruits lui parvinrent. Zayro était-il aux prises avec d’autres Élus ? Des soldats de Minshu étaient arrivés en renfort ? L’Élu de Fuyu mourrait-il actuellement ? Des débats inutiles auxquels il n’aurait peut-être jamais la réponse… Lentement, la douleur ou la perte de sang, lui fit perdre connaissance… Il ne se rappelait pas avoir autant souffert… Était-ce pire que la douleur qu’il avait ressenti dans la Forêt d’Emeraude…? Oh, il ne faudrait pas complimenter ce barbare… C’était mal, que de comparer les douleurs…

HRP :
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyJeu 06 Aoû 2015, 00:02



Le Massacre - Fin


Les sphères célestes s’agitaient. Un point spirituel important venait d’être détruit. Le flux d’énergie universel vacilla. Qui était l’instigateur de ce désagrément ? Un élu du Dieu Long, le Messager de l’Enfer. La victime de l’attaque était le Dieu Manshe. Les choses dégénéraient. Le Serpent allait devoir montrer ses crocs. Certes, ces élus n’étaient pas les plus puissants. Mais lui veillait toujours. Sa puissance divine n’était plus à prouver. Il tenait fièrement à distance deux autres divinités tout en protégeant ses terres. L’heure n’était cependant plus à la défense, mais à l’attaque.

Le Temple de la Terre. Véritable lieu saint, les prières et énergies y convergeaient pour solidifier la domination du Dieu Manshe. Il y avait évidemment beaucoup de moyens de remédier à sa destruction, mais le fait même que le bâtiment soit rasé avait un goût de défaite pour la nation entière. Les élus furent donc envoyés aux plus vite sur les lieux du crime. Le sceau du serpent leur ordonnait de protéger cet endroit ainsi que les civils s’y trouvant. Mais l’ennemi était redoutable et les forces de défenses trop faibles pour contre-attaquer convenablement.

Des horreurs furent commises, des corps furent brûlés, enflammés, empalés, détruits. Une âme pure et innocente fut arrachée en ce monde, avant même d’avoir pu le contempler. Des blasphèmes furent prononcés. Le son du crépitement des flammes raisonnait au bruit des os brisés. Et tout cela était l’œuvre du plus puissant des représentants du Dieu Dragon : Zayro Jinn.

Les élus du Dieu Serpent combattirent différemment, mais tout aussi vaillamment. Ils durent très vite faire face à la puissance destructrice de l’ennemi. Un autre, qui avait prévu un éventuel conflit, isola peu avant pour mener à bien sa propre et obscure stratégie, après une rencontre avec une alliée originaire de Seika. Mais tous se heurtèrent à l’écrasante robustesse de l’élu de Fuyu.

La situation semblait maintenant désespérée. Zayro Jinn avait décidé d’en finir avec ses opposants du moment. Il avait quasi-tué la plupart des élus, arraché l’œil de l’alliée de Seika et presque anéantit le dernier élu. La défaite était inéluctable. Mais c’était sans compter sur le Dieu Manshe. Il avait gardé en ce lieu de culte un objet. Un artefact pouvant faire le lien entre le monde divin et le monde commun. Ce n’était pas un portail entre les mondes mais une valve d’énergie. Il fallait du temps pour qu’il s’active. Un précieux temps gagné à la sueur et au sang des élus.

La terre se mit à trembler. Sous les vestiges du temple brûle, une forte lueur verte resplendit, chassant la chaleur des braises. D’abord douce au point de soigner tout les élus de Minshu présent, elle se révèle par la suite aveuglante, à tel point qu’il fallait détourner les yeux pour ne pas perdre la vue à jamais. Une voix remplit de rage se manifesta alors à tous.

- Mes élus, vous avez assez fait. Aujourd’hui est une bataille perdue, mais elle ne se terminera pas avec vos morts.

Si tôt la phrase terminée, la lueur fonça à grande vitesse sur Zayro Jinn. Le contact avec artefact fut extrêmement douloureux. Chaque parcelle de son corps lui donnait l’impression de bouillir et d’éclater indéfiniment. Enfin, le processus se termina. Plus aucun feu, plus aucune agonie. Plus aucune lumière, plus aucun sentiment de puissance divine. Juste le calme. Le silence. Et l’envahisseur, au milieu de tous. Toutes ses défenses, ses protections et ses soutiens ne lui furent d’aucune utilité.

Quelques secondes passèrent où l’ennemi put faire un mouvement pour attraper quelque chose ou quelqu’un, mais il sentit rapidement ses pieds décoller de la terre. Il n’était maintenant plus autorisé à fouler le sol de Minshu. Il avait commis beaucoup trop de mal en s’attaquant à un Dieu et en massacrant des innocents. Sans plus de formes, il fut expulsé avec une force et une vitesse ahurissante très loin, hors du pays. La mesure ne serait que temporaire, mais elle serait tout de même porteuse d’un message : Minshu ne se laissera pas abattre aussi facilement ! Après avoir puni l'ennemi de la nation du serpent, l'artefact s'enfonce dans le sol, sous les Ruine du Temple de la Terre.

***


Récapitulatif :

- Le Temple de la Terre est détruit
- Il n'y a pas de mort parmi les élus
- Les blessures des élus de Minshu sont soignées, sauf exception
- Zayro Jinn n'est plus autorisé ouvrir ou participer à un RP à Minshu pour les 6 semaines à venir [Du 03/08/2015 au 07/09/2015]
- Zayro sera envoyé très loin du pays du serpent s'il essaye de s'y infiltrer durant cette période
- Zayro a le temps d'attraper Morgiana avant de recevoir sa punition ; cette dernière n'est pas soignées
- L'artefact sous les ruines du temple vous est inaccessible pour l'instant
- Vous êtes libre de poster un poste de conclusion


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyJeu 06 Aoû 2015, 01:03



«La fin du massacre »
Fin du combat, fin du chaos

* Ce rp suit la chronologie et clos le rp

Zayro chercha le corps d'Emiya, sans vraiment de succès, il le chercha pas farouchement, mais presque, il voulait lui ôter la vie en même temps que ses certitudes. Au moins, ce duel lui avait encore permis d'ouvrir les yeux sur d'autres  faiblesses. Il corrigerait ça, à l'avenir, il se le promettait. Mais pour l'heure, Zayro retira des bouts de terre, de rocher, il ne vit que du sang mélangé à la cendre. Emiya n'était pas loin, mais la compression atomique avait peut être trop bien marché... Et le pire était à venir !

Une sorte de voix se mit à faire échos, alors que le sol tremblait de plus belle ! Jinn était un peu fatigué, mais il n'en montrait rien, tenant encore sur ses jambes, mais tenant aussi de sa main certaines de ses blessures, peinant à se refermer comme d'habitude. Les dégâts fixes des armes d'Emiya, avaient bien fais leurs travail...

Revenons à cette fois, cette colère en elle, palpable. Zayro abandonné les recherches, en remboîtant son épaule qui s'était luxée, un craquement se fit entendre, désagréable mais au moins, tout était revenu à la normale... Puis, il n'y avait pas de doute à ces mots, c'était bien Manshee qui parlait ? Non, impossible... Et pourtant.


Vous vous montrez trop ta....

Un laser, une lueur, intense, vint frapper le corps de Zayro. Malgré l'armure, sa volonté, il vit ses mains se tendres et se crisper, ses genoux plier, sa chair et son sang bouillir, ses atomes se fractionner comme si son pouvoir ne faisait qu'un tour. Un vide de son énergie, comme si un sceau était réapparut, cela sembla durer une éternité, il plia les genoux, tenta de rester debout, tremblant comme jamais il n'avait trembler, serrant les dents bien plus qu'il ne l'avait fait durant tout le combat. Ses poings se refermèrent, comme pour se redonner sa volonté. Ses muscles tirés à leurs maximum, une veine frontale et de la sueur visible sur son visage, défiguré par la fatigue, il luttait, il luttait vraiment ! Puis, le calme revint.

A genoux, dans la fumée de ce terrain, qui ressemblait désormais plus à un champ de bataille, qu'autre chose. Il senti soudainement cette vague et vaste energie, pas maléfique non, remonter vers les élus. Le dieu de Minshu les soignais, et lui, sentait qu'il était repoussé de plus en plus fort par une force inconnue, alors son visage se figea, un instant et il repéra la seule personne proche de lui, qu'il pouvait encore emporter avec une idée en tête désormais.


C'est donc ça... Leurs pouvoirs.

Il n'eut pas énormément de temps, ni beaucoup de marge de manœuvre, mais fonça vers Morgiana, le temps de l'approcher, il récupéra deux chaines appartenant au temple, saisit la pauvre Fanalis en poussant le rocher et voila, qu'il s'envolait ! La scène pouvait avoir l'air grotesque dite ainsi, mais le vent de puissance, faisait taire quiconque s'en moquait, il était vraiment dans un tourbillon infernal, qui allait l'emmener loin, très loin, dans les terrains hostiles et obscurs ! Mais Manshee avait peut être bien calculé son coup, cependant il perdait une brebis, qui s'en allait dans les pas du loup.

Le torrent emporta Zayro, sur des kilomètres, sans qu'il ne lache prise, mais tout en continuant à perdre des forces, c'était dur, mais il survivait à cette bataille et cet affront, donc les Dieux pouvaient commencez à avoir peur, très peur même... Car il reviendrait.


_______

* Zayro emporte Morgiana

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyJeu 06 Aoû 2015, 05:06



   
Le Massacre


   
Manshe



   

Alors que les sens du Minshujin se désactivaient un par un, que lentement, il basculait dans l’inconscience, des images repassaient dans sa tête, désormais seul repère de vie en lui. Il ressassait des moments important de sa courte vie, même si son passage à Kosaten lui avait lentement fait oublier une bonne majorité de ce qu’il avait vécu avant ce jour. Il repensait à des combats importants qu’il avait eut, à des choses plus ou moins corrects moralement qu’il avait réalisées et à certaines personnes qu’il avait rencontrées… Il ne savait pas pourquoi ces visions lui apparaissaient maintenant… Peut-être la mort imminente…? Dommage, il aurait préféré voir son corps frêle, son corps de faible mourir. Il voulait voir sa bouille angélique perdre la vie, et enfin quitter ce corps qu’il avait tant haït et dont on s’était tant moqué… Peut-être se réincarnerait-il en quelque chose d’effrayant ? De puissant physiquement ? La mort arrivait, il n’avait plus qu’à attendre.  

Ce moment, ces pensées, ces tumultes,  durèrent un temps infini où le jeune homme sembla endormi, vers son dernier soupir. C’est alors qu’il sentit une douce brise touché son corps partiellement nu, qui tremblota en réaction, ses doigts aussi, bougèrent machinalement. Il ne pouvait encore rien faire d’autre que subir, mais il put ouïr une voix qui sembla hors de tout, hors des limites du monde des hommes, une voix supérieure. Voici ce qu’elle dit :

Mes élus, vous avez assez fait. Aujourd’hui est une bataille perdue, mais elle ne se terminera pas avec vos morts.

Sur le coup, il ne put même pas s’interroger sur ce qu’il venait d’entendre, mais il l’entendit, voilà tout. Puis ce fut à nouveau le silence, la paix. Le temps passa, et lentement, Neo sentit à nouveau son corps. Il en récupérait les nerfs, les sens, le sang, les muscles, la douleur aussi… Mais cette dernière, sitôt né, commença à disparaître, happée par un pouvoir guérisseur étranger à l’Élu… Lentement, il ouvrit les yeux… Même s’il ressentait encore de moins en moins la douleur, ses blessures, et le sang qu’il avait perdu, le maintenaient encore dans un état de semi-conscience, entre la vie et la mort. Ses blessures étaient guéries cependant son corps était encore brûlant… Mais ce dernier fait n’était pas entièrement l’œuvre de Zayro Jinn : Il avait massivement utilisé ses éclairs, et c’est ce qui arrivait, lorsque cela se produisait. Sa peau ressemblait à une peau humaine, plus endurcie, évidemment, et la chaleur de la foudre qu’il produisait, la brûlait naturellement par endroits. Il s’y était fait, ses pouvoirs ne dataient pas de la veille, mais on ne s’habitue jamais complètement à quelque chose comme ça… Alors qu’il reprenait lentement conscience, le Minshujin sentit quelque chose dans son abdomen… Il se sentit percé, obstrué, mais ne souffrait pas. Avec difficulté, le jeune homme porta son regard vers son ventre, et vit qu’un pic le traversait… Il était empalé, mais ne souffrait pas. Jouant de son extrême chaleur, il porta sa main sur la base du pic, côté ventre, qu’il fit fondre aussitôt, il la jeta ensuite au loin. Avec précaution, il bascula son corps vers l’avant, pour que ses pieds touchent à nouveau le sol… « Hngh... » Il ne souffrait pas, mais son corps était endolori, ses mouvements étaient difficiles, il se sentait en pierre. Un bruit de chair se faisait entendre, alors que le dos du Minshujin s’extrayait lentement du pieu sur lequel il était planté. L’effort fut long, mais il parvint à s’extirper, et tomba à la renverse, face contre terre, le corps vidé de toute énergie. Il était haletant. Sa respiration s’accélérait, il ne voulait pas rester une seconde de plus dans cette position humiliante, mais son corps refusait de répondre, cette saleté de corps refusait de répondre.

*Fais chier...*

Plus il essayait, plus cela lui semblait impossible, relève toi, relève toi, qu’hurlait son cœur à ses muscles, mais il ne se passait rien. Blessé dans son orgueil, se sentant humilié, le jeune homme craqua. Ses muscles se détendirent, et il serrait des dents pour ne pas sangloter, mais des larmes coulaient sur ses joues avant de s’évaporer instantanément.

« Putain... » Murmura-t-il.

Pourquoi n’était-il pas mort ? Il aurait évité ce moment humiliant… Il n’aurait pas eu à penser à sa défaite, il n’aurait pas eu à resubir ce corps de lâche… Pourquoi…? Les mots qu’il avait entendu tout à l’heure lui revinrent… « Mes élus, vous avez assez fait. Aujourd’hui est une bataille perdue, mais elle ne se terminera pas avec vos morts. » Qui avait-dit cela…? Mes Élus… C’était Jeong Tekina ? Jeong Tekina était ici…? Non… Il ne l’aurait pas entendu dans l’état où il était… Seul deux personnes, deux entités pouvaient parler ainsi des Élus de Minshu… Jeong et… « ... » Les mots qu’il avait entendu repassaient doucement dans son esprit… Même après qu’ils n’avaient rien pu faire pour sauver le temple… Que de nombreux innocents étaient morts, et que Zayro n’avait presque pas été blessé, Il était toujours avec eux…? Il avait guéri leurs blessures…? Neo voulut sangloter une nouvelle fois… De rage, et de gratitude… Mais il se retint. Pas cette fois… Serrant les dents, bandant les muscles, il posa une de ses mains contre le sol, puis la deuxième, la force de pousser lui vint cette fois. Il resta ainsi, à genou, pendant un petit temps, ses cheveux dansants au gré du vent… Prenant la plus grande inspiration qu’il ait prise de sa vie… Il se releva d’un bond. Droit sur ses jambes, haletant, il ne bougeait pas d’un centimètre, son corps orange fouetté par le vent, ses cheveux blancs balancés par la brise qui suivait la tempête, ses pupilles améthyste brillantes de la lueur du survivant. Il était vivant, et il utiliserait correctement cette vie, qu’on ne lui avait pas prise… Cette vie qu’Il avait bien voulu lui laisser… Zayro Jinn… Il se ferait un pendentif de sa tête, il le torturerait avant de le décapiter, il avait besoin de souffrir. Le regard du jeune homme se promena dans les décombres du temple, sur le champ de bataille. De nombreuses personnes étaient là, étendues, blessées. Il n’avait pas repéré la fille aux cheveux bordeaux, mais il s’inquiéta peu de son sort à ce moment. Des cliquetis métalliques se firent entendre, caractéristique des soldats équipés. Neo porta calmement son regard en leur direction, les hommes de Minshu pénétrèrent avec hésitation sur le champ de bataille, où s’amoncelaient cadavres et herbes brûlées… Ils sentaient encore l’odeur de mort, mais ils pouvaient observer quelqu’un torse nu, debout, droit, fier, au milieu de tout ce carnage. Une lueur verte brillait avec puissance dans sa nuque, elle représentait un serpent. Un des soldats courut en direction de l’Élu, tandis que d’autres allèrent s’occupé des autres rescapés et probablement chercher des survivants civils.

« V-Vous allez bien…? Identifiez-vous, Élu…! »

Neo ne bougeait pas d’un pouce, les poings fermés, sa respiration se ralentissait progressivement, le temps d’attente fut si long, que l’Engagé réitéra sa demande :

« Élu ! »

Le Minshujin bascula la tête en arrière, puis regarda calmement le soldat :

« Élu 196, affilié à Minshu : Neo. Il soupira pour ponctuer sa phrase, puis reprit : Il y a d’autres Élus blessés par ici, beaucoup d’hommes morts et... Il sourit, et le geste lui sembla si inhabituel qu’il eut du mal à le réaliser. Il ne faisait jamais d’humour d’habitude, mais à cet instant, il eut envie de plaisanter, il ne voulait pas que quelqu’un d’autre que lui connaisse ses pensées noires. Il ne voulait surtout pas avoir l’air abattu. J’ai une grosse faim... »


HRP:
 

   

   


Dernière édition par Neo le Jeu 06 Aoû 2015, 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyJeu 06 Aoû 2015, 10:51


Tobi, le ninja masqué



Opportunité





Le géant était parti, emportant avec lui l'une des leurs et pas n'importe qui... Morgiana. Cette brute avait pris avec elle la jeune amie d'Aladdin, celle qui venait de son monde d'origine et que le shinobi avait essayé de sauver avant que cette dernière ne saute sur Zayro malgré la différence de force pratiquement abyssale. Quelle idiote ! Manquait-elle de jugement au point de ne pas voir le destin qui l'attendait a affronter le colosse a la peau de jais ?

Serrant le poing sur le kunai qu'il tenait entre ses doigts serrés à l'idée qu'il n'avait rien fait pour sauver Morgiana ou les autres, le shinobi tailla un bout de roche en un disque au centre duquel se tenait plusieurs tache rouges ... Zayro était fort, monstrueusement fort, avait compris Tobi mais, il n'était pas invulnérable comme l'avait montré la lame de la capitaine shinigami qui en plus de l'avoir fait saigner : avait envoyé son sang un peu partout et qui fut rapidement suivi par l'homme aux armes a feu qui avait apporté sa touche de petit morceau du géant de Fuyu. Pour le ninja masqué, il ne fallait pas plus que quelque échantillon pour mener a bien une expérience qui pourrait alors lui offrir la vengeance de Minshu. Avant de mourir, il avait appris le secret d'un justu qui justement, avait besoin de l'ADN d'une personne via son sang, sa peau ou ses cheveux et grâce a ce combat plus un peu de patience : il allait pouvoir appeler le pouvoir de Jinn dans le futur.

Rangeant sa trouvaille avec les autres, le sharingan de Tobi se tourna dans la direction où se tenait l'albinos qu'il avait rencontré plus tôt avec Aladdin : ce dernier ne s'était pas présenté et, une chance pour lui, avait survécu a son affrontement avec Zayro. Par contre pour la shinigami qui avait laissé sa chauve-souris à Aladdin, il en était moins sur... Mieux vaudrait qu'il ne fasse pas de vieux os par ici, il n'avait pas vraiment envie de dire pourquoi il n'était pas intervenu lorsque Zayro a fait exploser la zone avec une technique si étrange qu'il n'avait pu en échapper qu'au fait qu'il n'était pas allé se battre contre lui... En ce qui concernait la femme louve et l'homme avec les bombes, il ne préférait pas se prononcer.


"Aladdin doit m'attendre quelque part .... Il faut que je bouge."

Dit-il avant de venir lentement rejoindre ses doigts pour faire une série de trois signes étranges. Le vent commença doucement a se lever et a tourbillonner autour du shinobi qui, lorsque sa forme fut entièrement noyé dans la poussière : disparu alors tout simplement.






Exclamation Tobi à prit des échantillons du sang de Zayro
 Arrow Tobi quitte la zone
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 547
Yens : 557
Date d'inscription : 12/01/2015

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
Le massacre [Libre] - Page 3 Left_bar_bleue4/6Le massacre [Libre] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/6)
Emiya Kiritsugu
Emiya Kiritsugu ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptyVen 07 Aoû 2015, 19:55

Le massacre [Libre] - Page 3 Tumblr_lutuc8WpIX1qhqxsdo1_500
   
Le massacre

   
Fate : Zeayro



   



Les flammes provoquées par les deux charges de C-4 vinrent caresser le bout de la cigarette de Kiritsugu et l’enflammé, se combat était finit totalement finit la roue du destin avait atteint le zéro dans son compte à rebours, lorsque l’enfer dé chainée par Emiya embrasa toute une partie de la forêt et déchiquetant sur son passage des arbres qui s’effondrèrent dans la fournaise. Aucun être Humain n’aurait pu survivre à ça… Aucun. A part cette chose issue d’une éprouvette et de cellule. Le messager de l’enfer sorti des flammes triomphant de sa grande taille, grandement blessée, on pouvait et brûler, mais, il se tenait encore debout. Il semblerait que la roue du destin ne fonctionnait pas sur lui qu’il allait au-delà du concept du temps et du time alter.

« Je suis dans mon propre camp, nos méthodes se ressemblent peut-être, mais moi mes actions sont toujours destinées à sauver les plus nombreux et non à les exterminer »

Lui adressa kiritsugu en même temps qu’une bouffée de cigarette.

Les yeux rivés sur son adversaire, il pouvait lire à travers la distribution de chaleur de son corps que le colosse avait beaucoup plus souffert que ce qu’il ne montrait, sa régénération accrue même n’arrivait pas à suivre. Il s’effondrerait bientôt si le combat se poursuivait, mais soudain un fort flux de mana se mit à rayonner tout autour de son être pour, venir, se concentrer en un point dans sa main dissimulé par ses doigts refermé à l’intérieur de sa paume.

*Je reconnais une tel concentration de mana en un seul point, cette technique il l’a déjà utilisé tout à l’heure. La roue du destin ne se trompe jamais il en est fini d’un des Zeayro …*

Le traqueur fixa le ciel, totalement noirci par les fumées intenses qui s’échappaient de la forêt en train de brûler et des restes des vestiges du temple. Il ouvrit les bras pour ressentir une brise fraiche passer entre ses doigts, tout en prenant une bouffé de ses si précieuses cigarettes.

*Si ma mort me permet au moins de te revoir Iri, je suis content*

Le sol se mit à trembler, les arbres à tomber tout attiré vers ce point au milieu de la main de Zayro qui avait rouvert ses doigts. Le vent, les flamme, la fumée, son corps tous semblaient attirés puis broyer déchiqueté par cette technique. Jamais Kiritsugu n’avait ressenti une telle douleur puis, lorsque la magie du géant Fuyens parut atteindre son paroxysme, toutes les matières toutes les chosent qu’elle avait compressé furent renvoyer avec violence.

Des arbres, des pierres, des rochers de la terre , des cendres avaient englouti le cops de l’élu de Minshu. Il ne ressentait plus rien plus aucune douleur, c’était le vide total dans son esprit. Aucune lumière ne filtrait à travers ses paupières jusqu’au moment où une lueur d’abord minime qui semblait très éloigner de lui tel une étoile perça ses paupières.

*Suis- je mort , serait-ce la lumière au bout du tunnel ?*

Une voix lui répondit alors pendant que la lueur de la lumière s’intensifier de plus en plus.

- Mes élus, vous avez assez fait. Aujourd’hui est une bataille perdue, mais elle ne se terminera pas avec vos morts.

Les débris alors qui recouvrait son corps furent balayer dans un souffle puissant, la lueur qui venait en réalité des vestiges du temple venait de frapper Zayro de plein fouet tout proche de lui. La lumière qui traversait les paupières du magus killer était tellement forte à présent, mais pourtant si chaleureuse. Le tireur d’élite put ouvrir les yeux, il ne ressentait réellement aucune douleur, tournant ce tête vers le champs de bataille il put voir que des aura verte entouraient tous les autres élus de Minshu et semblait les soigner. Le tireur d’élite put ouvrir les yeux, il ne ressentait réellement aucune douleur, tournant ce tête vers le champs de bataille il put voir que des aura verte entouraient tous les autres élus de Minshu et semblait les soigner.

Il s’adossa alors à un des seuls arbres encore debout dans cette forêt en position assise, quand il entendu des bruits de pas arrivée vers lui. Il se redressa alors totalement sortant de sa position braquant avec son pistolet automatique, la personne qui se dirigeait vers sa position. Le sniper reconnut un soldat avec l’armure verte de Minshu il reconnut aussi sa voix lorsque celui-ci lui adressa quelques paroles :

Ichi : général, vous allez bien ? Que c'est-il passé ici, je suis arrivée au moment où une forte lumière sortit des vestiges du temple m’aveuglant totalement. La seconde d’après il s’est dirigé vers cette position et heurta violemment quelque chose…

« Je vais bien ! C’était Zayro frappé par la fureur de Manshee… Nous devons aller voir Jeong, j’ai quelques questions à lui poser sur le sujet. »





   



   

   

   

   
" />
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptySam 08 Aoû 2015, 00:02



Le massacre [Libre] - Page 3 Image_12



Les attaques de la louve ne rencontrèrent qu'un mur d'acier au nom de Zayro Jinn. Elle aurait pu, aurait dû, tenir plus longtemps. Son plan consistait à affaiblir et retenir le géant, profitant des balles d'Emiya pour que leur ennemi commun pose enfin un genou à terre. Il n'y avait aucun tact, aucun respect envers son assaillant lors de ce combat. Bien qu'ayant habituellement le sens de l'honneur et vouait une certaine considération pour chacun de ses adversaires, seul Zayro, était celui pour qui la louve était prête à oublier ses principes pour le voir périr. Bien que parfaitement synchronisé, les attaques du traqueur et de l'érudite n'eurent pas toutes l'effet espéré : le messager des enfers était un expert dans l'art du combat, cela en était indéniable. Tout aurait dû se passer comme Geleerde l'avait imaginé : il ne lui suffisait que de tenir que quelques minutes de plus, maîtriser ses émotions et tout aurait pu se dérouler comme elle l'aurait voulu.

Mais l'arrivée de ses alliés, fit tout basculer.

Elle avait eu l'audace de quitter des yeux son adversaire. L'affront de faire passer sa vie après celle des autres. Le culot de se croire suffisamment forte.

Et pourtant...

Pourquoi agir de la sorte alors que les soldats de Seika n'étaient pas des membres de sa meute en son monde d'origine ? Pourquoi aller combattre le géant ? Pourquoi venir en aide aux élus de la nation de la Manshee ?

Depuis quand avait-elle changée ainsi ?

Ne sentant plus l'aura de son ennemi derrière elle, l'élue des terres du feu se retourna aussitôt, cherchant du regard, Zayro Jinn. Tout ce qu'elle pu apercevoir, c'est le chaos que ce dernier avait causé autour de lui. Ses yeux s'écarquillèrent de surprise, tournant la tête vers différentes directions, le regard et les sens en alerte. Son cœur tambourina dans sa poitrine, une seule et unique fois, au point même de la faire souffrir.

Et c'est enfin, que la technique ultime de Zayro, fit son effet.

- Soul... Rupture.

Musique d'ambiance


Néant.

La louve n'aurait su décrire cet instant, mais, ses atomes habituellement logées dans son corps, s'extirpèrent d'elle pendant une brève seconde avant de revenir à elle, lui provoquant une douleur inimaginable et intolérable. Ses muscles et ses membres tremblèrent, ses yeux se révulsant avant de vomir une vague d'hémoglobine. Jamais encore elle n'avait pas sentir une telle force, une puissance si démesuré.

Et pourtant...

Ce n'était que le début de son calvaire.

Ses genoux rencontrèrent durement le sol de l'ancien temple de la terre, incapable de maîtriser ses tremblements, perdant une quantité inquiétante de sang par la bouche. Tentant de reprendre sa respiration saccadée, la louve releva instinctivement la tête en direction de son bourreau. Le regardant une dernière et ultime fois de ses deux yeux rubis.

Tout ce que l'hybride voulait, c'était le voir mourir.

La lame du géant fit la rencontre de l’œil gauche de l'élue de Seika qui vit le temps s'arrêter pendant un instant, apercevant une partie de sa vie défiler devant ses yeux. Et d'un geste précis et rapide, sans aucune hésitation... Il lui arracha l’œil.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Un cri. Un seul. Une lamentation. Une douleur. Une mélodie morbide.

Portant aussitôt ses deux mains vers son visage, l'hybride hurla une nouvelle fois tout en tentant de contenir l'afflux de sang s'échappant de son orbite, levant la tête vers le ciel. Les traits de Geleerde se déformèrent pour laisser place à une profonde expression de souffrance indéfinissable. Aucun homme ne pouvait supporter la perte d'un organe si précieux, que celui qui lui permettait de voir. Continuant de hurler, tout ce qu'elle avait tenté de contenir depuis le début de ce combat, finit par exploser. Des larmes roulèrent sur ses joues, symbole de sa défaite et de son supplice.

Geleerde était brisée.

Tout s'arrêta aussi vite que cela avait commencé. Cessant d'hurler à la mort, sa vision se troubla doucement, et les traits de son visage s'affinèrent de nouveau. Ses bras descendirent calmement le long de son corps pendant qu'elle admirait encore la stratosphère de son seul œil valide. Les sons finirent par lentement disparaître autour d'elle et seul les échos de son cœur tambourinèrent dans son esprit dont les battements se firent de plus en plus lentement.

Jusqu'à ce que son cœur cessa de battre totalement.

C'est donc comme ça que tout se termine...

Un sourire apparut sur le visage de l'élue de Seika qui, étrangement, semblait être apaisée du mal qui la rongeait pendant que son corps bascula sur le côté, apercevant une dernière fois, Zenjiro et Makoto accourant vers elle. La louve releva une main vers leur direction, en signe d'adieu, doucement, conservant son sourire tâché par son propre sang.

Avant de fermer les yeux à jamais.

- Tsss. Je ne te pensais pas aussi faible... Hybride.

?!



Le massacre [Libre] - Page 3 Belial10

La louve ouvrit aussitôt les yeux, surprise, reconnaissant immédiatement la voix qu'elle avait entendue lors de sa bataille contre l'un des capitaines d'Aeternam. En examinant les lieux, Geleerde pu découvrir avec étonnement qu'elle n'était plus au temple de la terre, mais dans un lieu d'une blancheur immaculée et sans pareille, avec pour seul décor, elle. Et l'ombre démoniaque. Lui faisant face de toute sa hauteur, l'ombre esquissa un demi sourire, les bras croisés, toisant l'élue de Seika avec dédain et amusement.

- Toi... Qu'est ce que ce que je t'avais dit la dernière fois ? Tu oses te montrer à moi encore ?

Cette simple vision fit bouillir de rage Geleerde qui s'élança férocement vers lui, prête à en découdre. Elle fut cependant stoppée dans sa lancée, par des chaînes semblant provenir de nulle part, lui attrapant les poignets, le cou et les mollets, lui faisant perdre pied.

- Des paroles sans contenance, chienne. Tu ne sais qu'émettre des provocations, mais dans les faits. Tu restes faible.

L'ombre fit craquer sa nuque d'un simple geste, s'approchant de quelques pas vers la louve qui montra les crocs.

- Allons, allons. Ce n'est pas comme ça qu'il faut accueillir son sauveur... Je suis là pour te proposer une offre que tu ne pourras pas refuser.

La silhouette fut prise d'un léger rire tout en s'installant sur une nuage sombre et poussiéreux avant de croiser ses deux mains l'une contre l'autre, se penchant vers le corps de Geleerde. Devant son mutisme, il prit de nouveau la parole, lentement :

- Accepte, et tout ceux qui te barreront la route, périront. Tu seras craint par tous. Personne ne pourra rien contre toi. Tu pourras enfin détruire la source de ton tourment et peut-être... Sauras-tu enfin, tes véritables origines.

Un lourd silence prit place entre les deux opposants, pendant que l'ombre observait chaque mouvement de l'élue de Seika qui resta en premier lieu muette, visage dirigé vers le sol.

- Pourquoi ?

- Hm ?

- Pourquoi maintenant ?

- Il me semble t'avoir déjà dit que tu m'amusais, hybride. Si je t'offre mon aide, c'est bien parce que je ne veux pas que la source de ma distraction périsse aussi aisément.

Ce fut au tour de Geleerde de rire, décrochant un sourcil interrogateur à l'ombre démoniaque qui fit claquer sa langue contre son palais.

- Me crois-tu donc si stupide pour accepter ça sans connaître les conséquences ? Il est parfois préférable d'être ignorant et d'accepter sa défaite. Et quand bien même je saurais ce que tu prétends connaitre... Je ne m'allierais jamais à un démon tel que toi.

- Je t'offre la force nécessaire pour vaincre tes ennemis et tu l'as refuse ? Quelle bien étrange réaction. Mais ce que tu ne sais pas, hybride...

La silhouette se releva lentement, s'approchant de nouveau de la louve qui tenta de défaire ses liens pendant que l'ombre déposa sa main sur le front de Geleerde, murmurant faiblement, ses derniers mots :

-... C'est que tu n'as pas le choix.




L'élue s'éveilla dans un hoquet de surprise, sursautant, comme sortie d'un éternel cauchemar, suant à grosses gouttes. Geleerde se trouvait dans un lit, à l'intérieur d'une vieille battisse, son corps parsemé de bandage. Fixant un point invisible devant elle, l'hybride de Seika, encore sonnée, resta quelques minutes ainsi, ne comprenant pas ce qu'il venait de se produire. Combien de temps s'était écoulé entre le massacre du temple et son éveil ? Sans qu'elle ne puisse penser quoi que ce soit d'autre, Makoto et Zenjiro entrèrent dans la pièce, éveillant la jeune femme de sa transe qui les fixa quelques instants avant de se souvenir qui étaient-ils. Aucun ne prononça le moindre mot. Seule une expression désolée et honteuse était visible sur le visage des deux soldats qui n'osèrent regarder dans les yeux plus longtemps l'hybride. Face à cela, Geleerde fronça les sourcils et prononça, difficilement :

- L'avez-vous tué ?

L'identité de la personne dont Geleerde faisait allusion était évidente. Ce à quoi ses deux alliés répondirent avec difficulté, expliquant ce qu'il s'était produit. De l'intervention du Dieu Manshee à la disparition du géant de Fuyu. Cette nouvelle, fit bouillir de rage le sang de la l'élue de Seika qui serra les poings sur les draps blanc de son lit.

- Ce bâtard s'en sort encore et toujours.

Face à sa colère, une vive douleur s'éveilla vers son œil gauche, la forçant à porter sa main vers son visage pour atténuer la douleur.

« Soul... Rupture »

Un flash vint brutalement se loger dans son esprit, qui lui rappela la finalité de son combat contre Zayro, suivi d'autres, qui, plus la louve voyait cela défiler devant ses yeux, moins elle acceptait ce qu'il s'était produit.

Impossible...

Se levant subitement de son lit, manquant de peu de s'écrouler au sol après plusieurs jours sans avoir usé de ses jambes, se dirigea vers le miroir mural de la chambre, se tenant de ses deux mains contre le mur, respirant difficilement, tête baissée.

Impossible...

- Laissez-moi seule un moment.

Restant ainsi quelques instants et sans relever son visage vers ses alliés, elle leur fit la demande de sortir de la pièce. En premier lieu hésitant, Makoto et Zenjiro finirent par obéir et refermèrent la porte derrière eux, serrant les poings d'amertume. La louve ne voulait pas qu'ils la voient dans cet état. Ils ne devaient pas. Personne ne devait voir ça.

Personne ne devait voir sa faiblesse.


Le massacre [Libre] - Page 3 Image_13



Statistiques :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 EmptySam 08 Aoû 2015, 16:11


Shaolin Fon
Le massacre

L'état psychologique de Shaolin
Redevenu calme mais avec une séquelle de plus.

Chronologie de Soi Fon •  à venir






Etat de Zérone
Apeurée depuis le départ de Soi Fon pour l'intérieur du temple.


Chaos


Le combat n'avait pas durée bien longtemps après la provocation de Soi Fon en parlant de Rhadamanthys de la wyverne que déjà l'assaut reprit de la part de l'homme de Fuyu qui s'entoura d'une épaisse ombre.... La shinigami allait encore esquiver cette attaque, pour une énième fois.... Cependant ces espoirs pour esquiver une telle attaque était mince trop mince... Son corps fit pris dans deux vagues de l'ombre et de nombreuses blessures s'ouvrirent au point qu'elle en perdit connaissance...

Lorsque la capitaine rouvrit les yeux, sa position avait changer et surtout elle sentait un pieu transperçant son estomac, elle avait donc perdue face à la terreur de Fuyu sans pouvoir le mettre en mal, elle était encore trop faible.... Sa vue se brouilla pour se refermer, cependant sa peau était devenue totalement blanche et ces deux pupilles étaient restés à la couleur de celle de hollow... Ce combat était fini à l'extérieur mais un combat intérieur commença entre elle même et son hollow pour la possession du corps....

Hollow ou Shinigami : qui prendra le contrôle ??

La shinigami était dans les méandres sombres de son âme juste après la défaite, la seconde face à Zayro Jinn. Peu à peu, le sereitei ainsi que son lieu de commandement se matérialisa, cependant il était en ruine avec une forme flottante portant un trou épais dans la poitrine... Un hollow que faisait il là?? La capitaine ne le sut que lorsqu'il se retourna en voyant son propre visage dans cette créature, elle repensa instinctivement aux paroles du spectre dans le temple maudit ainsi que le masque.... C'était en elle qu'un être s'était réveillé...

forme du Hollow:
 

La Hollow commença à s'approcher de la shinigami épuisée pour la ruer de coups afin d'affaiblir encore plus son état spirituelle... Chaque coup porté fit apparaître à l'extérieur, un fragments d'un masque sur le visage de Soi Fon empalée sur un pieu en bois... Le hollow prenait peu à peu la possession totale du corps et malgré les quelques tentatives de ripostes de la capitaine, elle se soldait toujours par un échec des plus grands... La Hollow souriait de plus en plus en voyant son contrôle se faire, avant de plonger sa main gauche dans le cœur de son opposé pour y appliquer une marque blanche : celle de Suzumebachi..... Elle  réarma son coup pour détruire à jamais l'âme de la Shinigami lorsqu'une lueur verte, un serpent vert entoura le bras du Hollow tout en prononçant de simple parole...

Mes élus, vous avez assez fait. Aujourd’hui est une bataille perdue, mais elle ne se terminera pas avec vos morts.

La voix semblait venir de l'extérieur, mais elle agissait également dans l'esprit de Soi Fon... La force opposé de Soi Fon se volatilisa, mais la shinigami retomba dans l'évanouissement.... Lorsqu'elle se réveilla de nouveau. Elle sentit aussitôt l'odeur du sang, du massacre causé par cet homme mais son premier instinct fut de regarder son ventre, la plaie était entièrement refermer tout en laissant une douleur à cet endroit... Mais plus important pour elle, la capitaine se souvint enfin de l’événement à l'intérieur de la forge et surtout d'une combat qu'il s'était déroulé à sens unique entre elle et le Hollow, deux défaites en une journée...

Je suis si faible.....


Chose rare, elle se l'avouait....Puis la shinigami se releva peu à peu tout en voyant de nombreuses troupes... Ils prenaient soin des autres ainsi qu'elle. C'était donc eux qu'ils l'avaient enlevés de ce pieu et soigner... Non elle ne le croyait pas en pensant au serpent vert qui avait entravé l'autre... Soi Fon se releva lentement tout en entendant des remarques parlant de l'un de ses yeux.... Il avait encore la couleur du hollow, une autre séquelle en plus de sa mèche blanche et elle le remarqua en regardant dans le reflet de son zanpakuto....

Elle commença à voir Tobi s'en aller en pensant qu'il allait en direction d'Aladdin et sa pensée se centra sur la petite créature amicale qui l'accompagnait Zérone... Elle emboîta le pas du ninja avec une lenteur à sa façon, pour éviter d'ouvrir les blessures de se rouvrir. Deux objectifs entrèrent dans la tête de la capitaine s’entraîner encore plus et de contrôler ou d'exiler ce hollow.
© Halloween
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le massacre [Libre]   Le massacre [Libre] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le massacre [Libre]
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le massacre [Libre] - Page 3 190103103231202569 :: République de Minshu :: Temple de la terre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.