Le Deal du moment : -55%
-30 € sur AUKEY USB C – Station de charge
Voir le deal
24.99 €

Partagez
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyJeu 23 Juil 2015, 19:00


L'Avènement - Partie I


Tour 0 : L'Appel


En plein jour, où que vous soyez et alors que vous vaguez à vos occupations personnelles, une enveloppe tombe du ciel et atterrit à vos pieds. Scellée d’un point d’interrogation mauve, vous décidez de l’ouvrir. Une lumière blanche sort aussitôt de la lettre et vous téléporte aux sommets des Sommets Enneigés, face à une paroi recouverte de neige. Il fait nuit. Autour de vous, vous pouvez voir les autres élus qui ont ouvert l’enveloppe ainsi qu’une femme. Ses longs cheveux bouclés couleur caramels vont de paires avec ses yeux émeraude. Elle porte une robe parme maintenue en son milieu par une ceinture d’or. Elle dégage une prestance royale et une présence apaisante. Si elle parait intimidante de par son apparence, n’ayez pas peur de lui parler, elle en sera ravie. Vous êtes libre de discuter avec elle.

Un rire maléfique raisonne. Le silence tombe. Il apparaît. Non. Il se révèle. Vous remarquez le Maitre des Énigmes parmi vous. Depuis combien était-il là ? Pourquoi ne l’avez-vous pas remarqué avant ? Des questions amenées par la surprise. Des questions qui resteront pour l’instant sans réponse. Le Maitre ne bouge pas. Il se contente d’afficher son sourire horrifiant teinté de rouge ainsi que sa peau d’une blancheur morbide. Le vent souffle. Ses cheveux verts ne bougent pas. Il ne semble pas être physiquement présent. D’ailleurs, aucun de vous ne peut le détecter grâce à vos capacités. Il apparaît. Pourtant, il vous voit parfaitement et vous parle.

Des énigmes, je suis le Maitre
De l’oubli, je viens renaître
Je me montre aux élus des impures Dieux
Pour un défi pour le moins audacieux
Ce soir l’un de vous deviendra un héros
Ses pouvoirs seront grands et sans rivaux
Pour cela, vous devrez réussir une épreuve
Un orbe bleu en sera la preuve
Entrez dans la paroi sans hésitation
Votre valeur sera...


A la surface de la paroi enneigée, un sceau apparaît. Il émane de ce dernier une lueur bleue intense qui vous attire ainsi qu’un bruit strident masquant la fin de la phrase du Maitre. Ce dernier finit par s’évaporer.

Approchez élus, et entrez dans l’énigme.


***


Groupe 3 (ceci n’est pas un ordre de post):

Zayro Jinn
Big Band
Sayo-Hee Yun Fang
Sevastian
Ren Kouha


Règle durant l’énigme :

- Pour le bien des énigmes, vous n’avez pas accès à vos pouvoirs surnaturels. Vos capacités innées et physiques (surdéveloppement des sens, force brute, grande précision, etc) sont conservées, mais peuvent faire l’objet d’une limitation.

- Les déplacements rapides, si vous en avez, seront bridés à un mètre (donc vous ne pouvez vous téléporter que sur un mètre, léviter à un mètre de hauteur sur un mètre de distance ou atteindre une grande vitesse durant un mètre uniquement).

- Vos familiers sont autorisés et les règles précédentes sont valables pour eux.

- Vous pouvez interagir avec tout ce qui se trouve dans la description. Lisez là bien !

- Vous avez chacun le droit à deux interactions avec les éléments décrits, par tour. Vos familiers ont droit à une interaction tous les deux tours.

- Vous avez le droit de parler/poser une question à un PNJ une seule fois par tour. Vous pouvez dialoguer avec les membres de votre groupe sans restriction. Vos familiers ne peuvent pas parler aux PNJ.

- Le Maitre se réserve le droit de donner ou de vous retirer des interactions durant le tour suivant, en fonction de votre réflexion et de vos actions.

- À la fin de vos postes, écrivez un petit résumé clair de toutes vos actions

- Vous aurez droit à un indice tous les trois tours.


Règles générales :

- Il vous est interdit d’éditer vos postes, hors autorisation du Maitre des Énigmes ou d’au moins deux membres du staff. « Corriger une faute » n’est pas un motif valable, à moins qu’elle soit vraiment grave.

- Un tour dure 48h, il n’y a pas d’ordre de réponse. A vous de vous organiser !

- Merci de prévenir le Maitre de toute absence, uniquement par MP, afin de faciliter le décompte des postes à la correction.

- Aucun indice ne vous sera donné hors du RP, inutile de solliciter le Maitre ou ses autres comptes sur la Chat Box, par MP ou par Skype.

- La Chat Box n’est d’ailleurs pas un endroit pour discuter de vos stratégies. Des topics sont mis à votre disposition et resteront hors de portée du Maitre.


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue5/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 24 Juil 2015, 01:18







L'AVENEMENT - Partie I

Feat. Le Maître des énigmes







Elle ne savait pas combien de jour était passé, depuis sa rencontre avec l'adolescente, ni même où elle était. Mais la démone aux 7 pêchés capitaux avançaient. Elle était la grande Sayo-Hee, la guerrière parfaite à l'ultime beauté. Elle ne pouvait que retrouver son chemin, en regardant de haut les êtres qu'elle croisait. Il n'était qu'insecte et elle était leur maître. Les dieux devaient même l'envier et la désirer. Elle n'était autre que l'étoile du soir! Bien sûr ce n'était pas l'orgueil qui parlait... Enfin si un peu le pêché avait élu domicile dans son corps. Mais enfin...

C'est à ce moment, qu'une enveloppe tomba à ses pieds. Elle la regarda comme si ce n'était qu'un bout de tissu insignifiant. Quelle importance pouvait avoir cette lettre, même si elle venait des dieux eux-même. Sérieusement, ils étaient inutiles ces trois là. Mais la curiosité prit tout de même le dessus, et elle ouvrit, avant qu'un flash lumineux, comme celui l'ayant amenée ici, l'aveugla.

Elle se retrouva aussitôt dans un nouveau décor, entourée de plusieurs personnes. Faux espoir, elle n'était pas retournée chez elle. La colère bouillonnait en elle, les deux pêchés étant plutôt proche en un sens.

- Qu'est... Qu'est ce que? Il faisait jour et maintenant il fait nuit, ça veut dire quoi?

Depuis quand même le temps décidé pour elle . Depuis quand il ne lui demandait pas son avis pour passer du jour ou de la nuit. Et pourquoi cette femme se tenait devant elle. Encore une femme qui pensait pouvoir la dépasser. Si seulement elle savait! L'étoile du soir, aussi, était une chef, celui de son pays de l'une des quatre plus grande puissance de son monde. Alors qu'elle au moins elle gardait de l'humilité comparé à cette ... Enfin vous avez compris, j'étais mieux qu'elle en tout point!

Non mais s'était quoi ce lieu de foi. Voilà que maintenant un guignol apparaissait de son rire démoniaque. Il croyait être expérimenté niveau démonologie? Elle avait été possédé par un démon! Elle avait en son sein les sept pêché capitaux. Alors oui, une certaine puissance émanait de lui. Mais elle n'en aurait fait qu'une bouchée dans son monde. De la prétention? Que dalle, elle disait simplement ce qu'elle pensait. D'ailleurs, ce qu'il pouvait l'exaspérer. Oui, elle allait lui parler.

-Non mais tu te prends pour qui? Tu crois qu'avec ton sourire qui se veut effrayant, tu vas nous impressionner? N'importe quoi, j'ai vu pire et je peux l'être. Alors enlève ce sourire!

Bon elle allait un peu loin, mais le pêché de l'Orgueil était surement le plus dangereux de tous. Il la poussait à des folies dont elle n'avait plus conscience dans cet état. D'ailleurs sa sœur, faisait bien plus attention à elle dans ces moments. Mais voilà, elle était pas là. Pas aussi douée que la démone aux pêchés finalement. Ben oui, il faut dire ce qui est, elle avait été choisie et pas sa jumelle!

Et voilà qu'il se met à parler de la plus étrange des façons. Qu'elle voudrait lui montrer ce qu'elle pense de lui, par les poings et les pieds. Ou peut être même en le charmant de son aura de fascination, si elle fonctionnait comme à son habitude. Tout ceci pour le mettre à genou devant son charisme! Bon au moins, il parlait de puissance, elle en avait toujours eu, mais si elle pouvait en avoir plus, pour leur montrer à tous ses hommes, combien elle leur était supérieur. Oui, parce qu'en plus, elle était la seule femme, non mais je vous jure! Le seul sexe fort dans ce groupe! Une lumière émane du mur, de couleur bleu. Il avait pas parlé d'une orbe bleu?

~Pour cela, vous devrez réussir une épreuve.Un orbe bleu en sera la preuve~

Elle avait reprit exactement la même voix que le clown dans sa tête. Oui, elle sait, elle aurait du être ventriloque aussi. Mais que voulez-vous que je vous dise, elle avait toutes les qualités. Mais bon, elle nota qu'il avait disparu sans que son derniers mot soit audible. Il pouvait pas articuler celui-là. Elle poussa un long soupir. Bon, elle était embarquée là dedans, sans qu'on lui demande son avis. Autant en finir rapidement, et reprendre sa route. Si elle le retrouve cet abruti.

Bon aucun doute qu'on devait faire une énigme. Bon Sahee-Hee aurait mieux placée que elle dans cette situation, mais enfin elle était une femme, elle réfléchissait toujours mieux que ses hommes dont le cerveau était.... Enfin vous avez suivit! Tout le monde allait se précipiter sur ce mur, attiré par cette lumière bleuté. Trop simple. Son regard se posa sur la supposée reine, la regardant de haut. Elle avait un rôle à jouer.

~Mais quelles questions lui poser: Ce qu'elle fait ici, donc pourquoi? Quel rôle joue t-elle ici? Qu'est ce qui se passe ici? Enfin tellement de questions se bousculent. Il faut que je trouve une réponse pour toutes les englober si possible~

Elle s'approche de la jeune femme sans lui demander son avis, essayant de regarder de son œil d'expert un moindre indice pouvant l'aider. Si elle était ici, elle devait les aider. Du moins l'aider elle surtout! Bien une question, en même temps qu'elle examinait. Si la Luxure était là, elle aurait examiné d'une bien autre manière, mais passons.

- Bien madame la sainte-ni-touche! Vous êtes là, sans être surprise, donc vous savez ce qui se passe. Vous avez un foutu rôle à jouer dedans. Mais concrètement, je me moque de connaitre votre vie, aussi insignifiante. Donc je veux simplement savoir, quelle aide vous pouvez nous apporter!

Bon au moins une question qui en englobait plusieurs, du moins elle espérait. Pourquoi était-elle ici? Comment pouvait-elle les aider? Et que devait-il chercher exactement, surtout maintenant! Les autres pouvaient bien faire ce qui leur chantaient. Même se jeter de ce sommet, ou essayer de chopper cette lumière bleue.


Spoiler:
 






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 24 Juil 2015, 03:51


L'Avenement

Partie 1




« Kosaten est plein de surprise, trop même. »



La vie de tout les jours, une phrase que Big Band ne semblait pas savoir formuler en la pensant réellement, ici, en Kosaten. Ici, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas et depuis son arrivé, chaque jour abordait une nouvelle épreuve ou une nouvelle étrangeté. A peine venait-il de quitter Emily et Akina, en pleine après-midi, le géant stoppa sa marche en Kansei lorsqu’il vit tomber devant ses yeux une enveloppe blanche, propre et presque comme si elle était destinée, effectivement, à lui revenir à lui et à personne d’autre. Bien qu’il devait être habitué aux étrangetés, désormais, le géant de musique ne sembla pas se méfier de ce simple bout de papier et le rémassa du bout d’une pince pour le porter au niveau de son visage. Pas d’adresse, ni devant ni derrière et en la mettant face au soleil, il pouvait constater qu’il n’y avait pas grand-chose dedans. Curieux. Curieux mais sans plus. Pourquoi viendrait-il se méfier d’une simple enveloppe ? Après tout, depuis son arrivé, il avait combattu des fous, des monstres géant, rien que le fait d’être atterrit ici par une lumière blanche, tout était plus étonnant que cette simple feuille pliée et pourtant …

Négligemment, le colosse ouvrit l’enveloppe, un réflexe humain, stupide et dénué de sens mais l’homme est un être curieux et aventureux de nature. Bien qu’il savait qu’elle était vide en la regardant par le soleil, il eut se réflexe, idiot, vraiment, de l’ouvrir pour vérifier à nouveau. Il cligna des yeux, éblouit par une autre lumière blanche et subitement, il n’était plus dans les rues de  Kansei, entouré d’une foule active. Le changement de décors était brusque et fit se figer le détective qui n’arrivait même pas à comprendre ce qu’il voyait. Une montagne ? Etait-il réellement sur une montagne enneigée ? Et de nuit, en plus de tout ça ? Sans bouger d’un pouce, il regarda de droite à gauche pour constater qu’il y avait un certain nombre d’autre personne à ses cotés qui, comme lui, tenaient leur enveloppe d’un air interrogatif. Il finit par se reprendre en secouant un peu la tête, presque comme si il abandonnait déjà l’idée de se poser des questions. Marmonnant pour lui-même.

"Au fond, je ne suis même pas étonné. Kosaten est un monde plein de surprise…"

Le cyborg regarda autour de lui, détaillant un court instant du regard les hommes autour de lui ainsi qu’une séduisante demoiselle. Ils étaient tous de style différent et, d’évidence, des élus. Car oui, c’était presque logique que seuls des élus puissent être témoins d’acte aussi surnaturel. Cela lui rappelait d’ailleurs que l’éclaire blanc était le même que celui qui l’a amené dans ce monde … Etait-il convoqué par les dieux eux même en cet endroit ? Pourquoi une enveloppe alors ? Qui était cette autre femme qui … Il devait l’avouer, semblait être d’une noblesse toute autre et n’avait ni enveloppe en main, ni air surprit sur son visage ? Le flic n’eut pas le temps de réfléchir d’avantage qu’il sursauta presque en remarquant subitement un autre homme qu’il n’avait pas vu à ses cotés.

Il se tourna vers luis en faisant un pas en arrière sous la surprise, avant de se rendre compte qu’il avait peut-être bien fait de se reculer… Il avait l’air d’un dément au sourire malsain, un homme qui ressortait clairement du lot et, si il était un élu, semblait en savoir plus que la plupart ici … Il confirma la pensée de l’élu de Seika alors qu’il se mit à parler en vers, après que la femme qui était visiblement du même bord que les autres élus ne fasse son petit cinéma, un cinéma qui fit hausser un sourcil à Big Band qui la trouvait pour le moins immature face à une situation pareille.

En résumé, ce clown, ce maitre des énigmes, semblait promettre un certain pouvoir à qui réussira à résoudre le problème posé. La première chose que constata le géant était qu’il parlait des dieux comme des êtres impures … Cette lumière blanche, la seconde du moins, n’était donc pas leur travail ? Le dément semblait déjà prendre un peu plus de poids dans l’attention du musicien. Alors que les derniers mots de ce guide bien étrange furent faussés par l’apparition d’un sceau bleuté sur le mur qui leur faisait face, le colosse n’eut le temps que de cligner des yeux pour voir cet homme étrange disparaitre.

La situation était étrange. Tellement étrange. Piégé sur ce mont abrupte avec une myriade de gens qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve, une énigme leur est soumit afin de laisser leur pouvoir grandir. Big Band n’avait pas besoin de plus de pouvoir mais si il l’obtenait, il savait ce qu’il allait en faire : le mettre au service de la bonne cause. Les autres ? Il ne savait pas. La femme semblait être une vrai peste, l’un des trois hommes était sombre et menaçant, il dégageait une aura forte qui n’inspirait pas la confiance … Les deux autres, il ne pouvait pas réellement se prononcer pour l’instant. Si une quelconque puissance tombait entre de mauvaises mains, cela mettrait le justicier dans une situation plus difficile encore. Il espérait que ses dons de détective l’aideraient à réussir l’épreuve qui l’attendait.

Il laissa la femme se diriger vers cette princesse, cette reine si calme et sereine dans son rôle, et entama lui-même sa marche pour les dépasser, ses pas lourds s’enfonçant dans la neige, pour venir se dressé devant ce mur de neige imposant où rayonnait le symbole. Il n’allait pas le traversé, juste l’observer, voir si il y avait une porte ou si la neige était un obstacle tangible … Déjà, il désobéissait à une consigne du clown qui disait de passer la paroi sans hésitation … Mais Big Band était prudent. Il ne ferait jamais ce genre de chose avant d’y avoir réfléchit. Un orbe bleu ? Derrière ce mur, hein ? …

Cependant, son attention fut légèrement détournée lorsqu’il entendit l’élue provoquer ainsi la femme noble dans son dos. Cette personne … Elle allait causer des problèmes avec son comportement pour le moins sanguin. Le géant regarda par-dessus son épaule et haussa finalement sa voix grave, sèche, sévère en direction de celle qu’il surnomme déjà intérieurement « la petite peste ».

"Agit comme une enfant : parle comme une enfant. Je serais toi, je réfléchirais à deux fois avant de provoquer quelqu’un susceptible de nous aider. Si tu veux rester bloquée ici pour toujours, c’est ton problème, petite peste, mais moi je veux rentrer en un seul morceau alors baisse d’un ton !"

Le géant de métal tourna alors le haut de son corps pour se tourner un peu plus vers la femme plus distinguée et lui tira son chapeau en guise de politesse à l’aide d’une de ses pince métallique qu’il garda sur son couvre-chef pour le maintenir, l’ayant déjà sentit se soulever plusieurs fois à cause de vent en ces lieux en haute altitude.

"Excusez la, madame. J’ai moi-même bon nombre de question à poser si vous avez les réponses, à commencer par cet endroit ou encore ce clown mais plus important avant cela, l’énigme … Le … « maitre » a dit que nous devions passer cette paroi, ce qui est déjà étrange, mais que représente ou signifie ce sceau qui l’orne ?"

Big Band aurait pu commencer par demander ce qu’était l’orbe, le pouvoir ou des réponses pour satisfaire sa curiosité mais si un pouvoir était en jeu, il se rendait compte qu’il devait mettre cela de coté pour se concentrer sur l’énigme. Après tout, ce sceau pouvait être un indice, un message d’une langue qui n’était pas la sienne ou symboliser un acte à faire, crucial pour la suite. Après avoir posé sa question, il laissa son regard divaguer encore sur cette paroi, toujours en quête d’indice, examinant le sceau … Il sortit même de son Trench-coat un long bâton d’orchestre, tenu entre des pinces un peu différente de d’habitude, des pinces dont les extrémités étaient ornées de coussinet ignifugé et isolant, prudent, voulant prévenir le plus possible le danger au cas où il devrait lâcher le bâton au plus vite. Après tout, avec cette magie dans l’air, Big ne voulait plus se fier à la normalité. Ce mur pouvait être de pierre, comme un portail ou un piège.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 24 Juil 2015, 04:26



«Le maitre des enigmes»
Time to play the game

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Morgiana


La nuit avec Morgiana avait été plus qu'agité, tant d'épreuves pour la jeune esclave, qui n'en finissait pas, peut être avait t'elle trop souffert, au point d'être au bord de la mort, ou avoir l'envie d'être achevée ? Qui sait, en tout cas, toujours sur le toit, pendant toute une nuit et après avoir remis son haut de combat, une étrangeté sembla descendre du ciel. Qu'était-ce ? Zayro avait des réflexes, l’œil fin de l'aigle, et remarqua qu'il s'agissait d'un vulgaire bout de papier et plus précisément d'une enveloppe.

Mais qu'est ce qu'une lettre pouvait bien faire ici, à descendre sur eux dans la forêts de la mort ? Le plus étrange étant, qu'il y'eut deux lettres, comme si elles étaient directement adressé à eux. Pourquoi ? Comment ? Jinn ne cherchait plus certaines réponses impossibles et improbables en ce monde. Il attrapa au vent et la déchira sans vraiment la lire. Mais qu'importe, le geste eut l'effet qu'il aurait du avoir s'il l'avait simplement ouverte !

Aaaah, la magie de Kosaten, des Dieux ou d'autre chose ? C'est dans un immense flash blanc, le forçant à se proteger les yeux, que Jinn disparut de la forêt, pour apparaître dans un climat beaucoup plus hostile encore, plus froid, au sommet d'une montagne, contre une façade gelé, qui semblait le bloquer. Il faisait sombre, sans doute nuit, en cela, rien ne changeait depuis la forêt de la mort, quoique pour Jinn, il avait cru être plus proche du début de matinée, pourtant ce n'était pas le cas ici même... De plus en plus étrange. Sans pour autant lui tirer un trait d’inquiétude, l'élu de Fuyu se retourna pour tourner le dos à la paroi enneigée.


"Encore un tour de passe passe de ces ... Faux dieux ?" pensa intérieurement Zayro

Il faut dire que Jinn, ne les portais pas vraiment dans le cœur. Le messager de l'enfer souhaitait la guerre, le chaos, la destruction et leurs éradications. Bien que ces Dieux semblaient avoir le pouvoir de se jouer des élus, pour au moins les déplacer. Mais il ne savait pas encore, que tout cela n'était pas le fait d'une quelconque divinité, mais bien du maître des énigmes, un type, un élu peut être ? On ne savait pas trop et il ne l'avais pas encore rencontré, à l'instar des élus ayant combattus Aeternam, lors de la seconde attaque.

Ce qu'il vit pour l'instant, en croisant ses bras, l'air mauvais, sévère et froid, c'était plusieurs personnes. Trois femmes, un jeune homme et un colosse qui le dépassait. L'une des femelles parlait à l'autre, mais ça n'avait pas grand intérêt pour lui, même si son oreille était attentive aux propos. Celle qui déblatérait, semblait être une enfant gâté grande gueule, qui provoquait son homologue. La demoiselle aux cheveux bouclés et aux yeux d'émeraude ne parlait pas encore, quand au colosse, il semblait jouer les médiateurs et les curieux.

Poussant un léger soupir, Zayro pensait voir ici, le fruit d'un message des Dieux, mais en fait, il remarqua comme les autres ce joker malsain qui parla en verset. Ses paroles furent d'ailleurs accompagné par la lueur d'un sceau bleuté sur la paroi, il demandait d'entrer dans l’énigme ? Big band lui, sembla prudent et préféra demander conseil auprès de la dame qui était présente avant tout le monde. Zayro continuait d'avoir les bras croisé, tout en observant la situation, les lieux, le sceau bleuté, la paroi, les individus, tout en clair... Il semblait presque verifier l'air qu'il respirait, en inspirant de manière mécanique.

Le messager de l'enfer, ne semblait pas convaincu par toute cette mise en scène, farfelue, qu'on lui soumettait sans rien demander. Quand à cette histoire de puissance, il n'y croyait guère. Mais il remarqua que Morgiana n'était pas à ses cotés, c'était peut être ce qui le gênait le plus, que les Dieux ou ce joker ou qui que ce soit d'autre, n'interfère dans ses plans... Il voulu viser la dame aux cheveux bouclés, mais rien ne sorti de sa paume, pas d'atome, pas de laser... Zayro n'avait donc plus de pouvoirs.


.... Je vois, nos pouvoirs semblent encore inactifs ici... Tch'

Zayro n'était pas quelqu'un de résigné, mais il savait qu'il ne pourrait pas faire grand chose sans pouvoir. Il n'avait pas envie d'attendre les autres, d'autant que pour lui, tous n'étaient sans doute que des élus, même la femme aux cheveux caramels. Alors, il se retourna instinctivement vers la paroi et le symbole bleuté, sans vraiment réfléchir plus que ça et ignorant presque les autres, sans se présenter ou quoique ce soit, puis marcha vers ce fameux mur enneigé, sans peur, sans crainte et surtout à l'image de l’énigme, sans hésitation.


_______________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 24 Juil 2015, 22:29




o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Sneaky letter


feat. Groupe III

L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Monts%20Enneig%C3%A9s

Professor Layton's Theme (extended)



IllustrationRP
Sevastian pouvait enfin se rendre à Fuyu librement. Il n'en était pas loin en tout cas.
Son but allait bientôt être atteint, du moins il l'espérait. Au mieux, il retrouverait Alekseï ou trouverait des traces de son passage, au pire, il saurait qu'il ne se trouvait pas à Fuyu et chercherait ailleurs.
Le russe marchait sur un chemin boueux. Il était enfin débarrassé de tout rapport social ou autres problèmes qui pourraient faire obstacle en travers de son chemin.
Il se sentait à présent capable de tout, et il était déterminé dans sa quête.

Sevastian aperçu une petite forme blanche tomber lentement du ciel. Il regarda aux alentours.
Il n'y avait personne d'autre que lui sur le chemin boueux.
Le jeune homme regarda l'objet qui se rapprochait de lui plus attentivement. Une enveloppe.

Sevastian analysa la situation. La probabilité que le hasard fasse qu'une enveloppe puisse se retrouver, par un quelconque concours de circonstances absurde, emportée par le vent et que cette même enveloppe décide de tomber droit sur Sevastian était totalement inexistante.
Donc, cette enveloppe n'était pas là par hasard.

Sevastian accéléra sa marche. Il n'allait pas s'attirer encore plus de problèmes. Il allait simplement fuir, l'enveloppe allait tomber et être oubliée de tous, et tout se passerait bien.

« Ne pas regarder en arrière. Ne pas regarder en arrière. » pensa le pauvre jeune homme.

C'était sans compter une grosse bourrasque de vent qui redirigea la lettre vers Sevastian afin que cette dernière puisse finalement arriver à ses pieds.

Sevastian s'arrêta net. Décidément, ce monde était trop étrange à son goût.
Il soupira et, d'un geste rempli de haine envers qui sait-on, il ouvrit la lettre.
Une lumière blanche aveuglante semblable à celle qui l'avait amené ici l'enveloppa, et il disparu subitement.


****


Catégorie problème, Sevastian n'aurait pas pu rêver mieux.
Arrivé sur une montagne enneigée, il faisait à présent nuit. Il devait être bien loin de Fuyu maintenant. Bien loin de son but.

Mais ce n'était pas le pire. Il y avait des gens qu'il ne connaissait pas tout autour de lui.
Sevastian soupira. Il commençait à en avoir réellement marre de ce monde.
Il regarda attentivement le groupe de personnes. La plupart tenait, tout comme lui, une enveloppe à la main. Et aucun d'eux ne lui inspirait totalement confiance.
Une femme portant une ceinture d'or lui rappelant étrangement une déesse grecque se trouvait là, sans qu'on puisse lire l'étonnement sur son visage.

Un rire se fit entendre, et peu après, un homme étrange apparu. Il commença à parler en vers, en mentionnant une histoire d'orbe bleue et d'épreuve.
Sevastian n'écoutait que d'une oreille. Il n'était même pas surpris à vrai dire.
Son détachement face à cette situation singulière l'étonnait lui-même.
Mais qu'en avait-il à faire après tout ? Tout ce qu'il voulait, c'était partir d'ici pour continuer ses recherches. Il estimait perdre son temps dans cet endroit.

L'homme quelque peu extravagant disparu aussi vite qu'il était apparu.
Là, Sevastian réagit. Il regarda furtivement autour de lui en quête de réponses.

« C'est tout?! » pensa-t-il.

Alors là, c'était la meilleure. Non seulement avait-il été téléporté sans qu'il n'ait donné son accord, mais en plus on ne lui donnait pas clairement la raison de sa venue ici.
Il n'aurait jamais du ouvrir cette lettre.

Il y eu du mouvement provenant des autres « élus ». Une jeune femme avait questionné plutôt violemment la femme qui devait se trouver là avant eux, et un homme massif et étrange l'avait réprimandé.
Sevastian regarda de loin la lumière bleutée qui semblait incrustée dans la roche.
Il leva les yeux au ciel. Tout ça ne rimait à rien.

Il décida de s'asseoir par terre tout simplement, et d'attendre que quelque chose se passe. Quelque chose qui pourrait débloquer la situation.
Un homme à l'aura impressionnante fit un geste étrange en direction de la femme à la ceinture d'or, puis continua son chemin pour aller vers l'orbe.

Sevastian se demanda ce qu'il avait essayé de faire.
Il essaya de se remémorer les mots de l'homme qui était apparu quelques instants plus tôt.
Il avait parlé d'épreuve, et d'une récompense à clé, quelque chose comme d'immenses pouvoirs.
Le russe releva brusquement la tête. Alors, cela voulait dire qu'il était en compétition avec ces gens-là ?
Il eut un frisson. Sevastian n'aurait pas voulu les affronter ; ils avaient tous l'air dangereux.

Le russe décida finalement de se lever. Il ne pouvait pas se permettre de rester sans rien faire.
Si c'était une sorte de compétition pour amuser les esprits pervertis Dieux ou de qui que ce soit, alors il devait faire tout pour s'en sortir indemne. Pas pour lui, mais pour Alekseï.

Il s'avança vers le petit groupe qui s'était créé autour de la femme à la ceinture d'or et, d'une voix qui se voulait ferme, il demanda :

« Savez-vous ce qu'est cette épreuve dont il a parlé ? »

Sevastian s'étonna lui même. Pour une fois, il n'avait pas hésité à aborder des inconnus.
Les événements qui allaient suivre s'annonçaient bien.

Actions:
 


o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptySam 25 Juil 2015, 20:00


L'Avènement - Partie I


Tour 1 : Le coupable



Attention : Tous les tours à partir de maintenant sont obligatoire. Toute absence non prévenue sera sanctionnée. Merci aussi de mettre un petit résumé en fin de vos postes, afin de faciliter la compréhension de vos actions


Sayo : Tu ne remarques rien de plus chez la femme. Elle n’a rien d’extraordinaire sur elle. D’ailleurs, elle n’apprécie pas que tu lui parle sur ce ton. Néanmoins, elle n’a pas le temps de te répondre que Big Band vient l’interrompre. [Voir la réso de Big Band]

Big Band : Il n’y a aucun indice sur le mur, mais tu sens un courant d’air qui semble t’aspirer et qui prend de plus en plus de force. Ton bâton se heurte par contre à la paroi...
En prenant sa défense, tu apaises la femme qui est ravi de parler avec quelqu’un de civilisé. Elle te dit donc, en gardant Sayo à l’œil :

- Bonsoir à vous, monsieur. Hélas, je suis dans le même cas que vous, je ne sais rien. Mon valet m’a simplement remis une enveloppe et je me suis retrouvé ici… Oh et en fait, la sainte-ni-touche a un nom, et c’est Jenifael. Appelez-moi Jeni.

Zayro : [Voir la réso générale]

Sevastian : Tu as accès à la réso de Big Band où la femme répond à ta question. Attention, l’orbe est l’objectif, ce qu’il y a sur la paroi est un sceau, inutile d’éditer pour corriger, tâche juste de faire attention aux prochaines postes.

Action Du PNJ Jenifael : Elle répond à Big Band [Voir sa réso] et tout le monde l’entend. Elle a maintenant une dent contre Sayo et trouve Zayro énigmatique. Elle le suit d'ailleurs au travers du sceau.


Résolution générale : Le Maitre des Enigmes réapparait subitement. Mécontent que certain n’ont pas pénétrez l’énigme, il use de sa magie pour les envoyer sur sceau sans que ces derniers ne puissent réagir.

***



Aussitôt entré dans la paroi enneigée, vous vous retrouvez dans un grand couloir de lumière. Elle est composée de diverses teintes de vert, de bleu, de mauve, ainsi que d’autres nuances très variées. Vous ne pouvez pas bouger, mais vous sentez que vous avancez tous dans la même direction. Une voix raisonne alors dans vos esprits. Elle est différente de celle du Maitre : elle est féminine, douce et harmonieuse ; emplie de bienveillance et d’une grâce réconfortante.

- Êtres vivants, savez-vous ce qui compte pour un Héros ?

La lumière du couloir devient alors toute blanche et vous éblouit. Quelques secondes après, elle perd en intensité et vous vous retrouvez dans une pièce de taille moyenne. Vous êtes de nouveau libre de vos mouvements, mais il semble que vos capacités surnaturelles vous soient inaccessibles.

Vous arrivez au milieu d’une pièce sans fenêtre et sans porte. Les murs sont en métal et le plafond est assez haut. Il n’y a réellement pas d’ouverture, même pas une entrée ou une sortie.

Par contre, la pièce est remplie de cadavre. Des femmes, des enfants, des hommes, des animaux, tous massacrés. Le sang ruisselant et chaud montre que le carnage vient d’avoir lieu. Les corps sont particulièrement mutilés, mais il faudra les observer en détail pour en savoir plus. Au milieu de cette macabre scène, un petit garçon, ensanglanté mais pas blessé, d’environ huit ans pleure abondamment. Ses cris sont insoutenables tant ils sont emplis de détresse. Juste derrière lui, un homme, couvert de sang, s’apprête à le poignarder avec d’une dague. Il lâche cependant la lame immaculée en vous apercevant et s’éloigne le plus possible de l’enfant pour aller pleurer à son tour, dos contre un mur. Effrayé, il se mit alors hurler :

- Ne vous approchez pas de lui !!! C’est un monstre ! Il a tué tout le monde !!!

Aussitôt, l’enfant stop ses larmes pour lui répondre :

- C’est faux ! Il a tué ma maman et tous ces gens ! Il a des pouvoirs magiques !

La douce voix de toute à l’heure se manifeste encore à votre esprit :

- Êtres vivants, savez-vous ce qui compte pour un Héros ? Punissez le coupable. Prouvez votre valeur.


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptySam 25 Juil 2015, 23:22




o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Sneaky letter and bloody room


feat. Groupe III

L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Monts%20Enneig%C3%A9s

Professor Layton's Theme (extended)



IllustrationRP
Sevastian ne fût pas satisfait de la réponse de la femme.
Il s'attendait à ce qu'elle soit une sorte de guide, quelqu'un qui pourrait leur expliquer plus en détails les événements qui allaient suivre et ce qu'ils allaient devoir faire.
Mais non, elle était tout aussi larguée que lui.
Sevastian pesta intérieurement contre cet homme excentrique.
Il était derrière toute cette mascarade inutile, apparemment. Et à peine venait-elle de commencer qu'il en avait déjà marre.

Il allait se résigner à se rasseoir et attendre lorsqu'il sentit une force inconnue l'attirer lui et les autres vers le sceau.
Aussitôt, le décor changea.
Il se retrouva alors emporté dans une sorte de couloir magique. Du moins, c'est l'impression qu'il en avait. Des lumières de toutes les couleurs dansaient autour de lui, et il sentait qu'il se déplaçait à une vitesse constante sans pour autant qu'il ait à faire le moindre effort.
De toute façon, il n'aurait pas pu s'il l'avait voulu ; il était comme prisonnier de chaînes invisibles.

Une voix qui n'était pas celle de l'homme raisonna dans sa tête. Cette fois-ci, il écouta attentivement ce que la femme (qu'il ne voyait pas, d'ailleurs) avait à dire.

« Etres vivants, savez-vous ce qui compte pour un héros ? »

Sevastian afficha un visage pexplexe.
Une lumière blanche l'éblouit et il atterrit dans une pièce avec les autres membres du groupe.
Il regarda aux alentours et eut un haut-le-coeur.

La pièce était remplie de cadavre et empestait le sang. Partout, des corps de femmes, d'hommes, d'enfants et d'animaux jonchaient sur le sol, inanimés, sans vie.
Qui avait bien pu causer ça ?

Il remarqua au milieu de la pièce un petit garçon qui pleurait. Il était recouvert de sang et un homme, lui aussi recouvert de sang, pointait une dague sur lui. Ce dernier, à la vue du petit groupe, lâcha la dague et alla pleurer dans un coin en sanglotant que le petit garçon était un monstre, et que c'était lui l'auteur de ce massacre.

L'intéressé répondit que l'homme mentait, et qu'au contraire, c'était lui est ses pouvoirs magiques qui avaient tués tous ces gens.
Sans lui laisser le temps de réagir, la même voix qui lui avait parlé résonna encore.

« Etres vivants, savez-vous ce qui compte pour un héros ?  Punissez le coupable. Prouvez votre valeur. »

Le sang de Sevastian ne fit qu'un tour. Quel esprit tordu proposerait un contexte aussi sanglant dans le cadre d'une épreuve ?
Il eut un vertige. Ce n'était pas possible, ce n'était pas réel.

Il regarda la pièce. Il n'y avait aucune issue, tout était fermé. Sevastian eût alors un déclic. La dague que l'homme avait fait tomber n'avait aucune trace de sang sur la lame.
Quelque chose clochait.
Aussi s'empressa-t-il de le faire remarquer aux autres. Mais s'ils ne lui inspiraient pas confiance, il pensa qu'il était préférable de communiquer avec eux pour qu'il sorte le plus vite d'ici.

« Il n'y a pas de traces de sang sur la lame. »

Il avait dit cette phrase de façon à ce que l'homme et l'enfant ne l'entendent pas.
Sevastian s'avança alors vers le petit garçon et posa une main sur son épaule.

« Je sais que c'est difficile mais... Dis moi exactement ce qu'il s'est passé. »

Le russe s'étonna lui-même du calme avec lequel il réagissait à la situation.
Certes, il était gentil avec le petit garçon, mais rien ne lui disait que l'homme disait vrai. C'était très peu plausible, mais c'était une possibilité. Toujours est-il qu'il se méfiait.
En attendant la réponse du gamin, Sevastian regarda de plus près les blessures infligées sur un corps qui se trouvait à proximité, sans pour autant le toucher. Il eut un frisson, rien que de penser à ce qu'il s'était passé ici.


Actions:
 


o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 26 Juil 2015, 03:29



«Le maitre des enigmes»
Time to play the game

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Morgiana


Zayro était entré le premier dans "l'enigme", il avait donc quelques secondes d'avance sur ses coéquipiers du moment. Il n'entendit donc pas le nom de la jeune femme qui était avec le groupe, ni ce qu'elle avait dit et ne vit pas le maitre se re-présenter, pour forcer la main aux élus. N'était t'il pas joueur ? Il voulait faire en sorte d'écourter son petit jeu ? C'était étrange, mais comme Jinn n'avait pas vu la scène, il ne pouvait pas le deviner et en parler, même pour lui.

Ainsi, le grand et long couloir de lumière apparut, s'aurait pu être étrange, mais honnêtement, Kosaten offrait pire. Zayro était encore un peu mécontent de se faire enguirlandé par un pouvoir aussi conséquent, pour qu'il ne puisse rien faire, de plus, il était de nouveau bridé, comme si son sceau faisait de nouveau effet, ça ne lui plaisait guère. Mais il ne broncha pas, gardant les bras croisé, de toute manière il ne pouvait pas bouger.

Une voix mélodieuse et féminine, vint se faire entendre aux élus. Posant alors une question, qui avait la forme d'une énigme de sphynx. " Êtres vivants, savez-vous ce qui compte pour un Héros ?". Zayro haussa un sourcil, déjà, pourquoi parlait t'elle d'êtres vivants, c'était bien la première fois que quelqu'un les considérais comme humains avant d'êtres élus. La question était somme toute banale, de toute manière, Jinn fit presque semblant de l'ignorer.

Mais voila qu'à présent, ils se retrouvaient dans une pièce, de taille plutot modeste, mais toutefois sans entrée, sortie ou fenêtre. Le plafond était assez haut, cela pouvait paraître perturbant. Quand à la scène, Zayro la regarda presque avec dédain. Une marre de sang et de cadavre, un enfant en sang et pleurnichant, un homme tentant vainement de le tuer avant de s'enfuir, et les élus, arrivants comme un cheveux sur la soupe, interrompant quelque chose. C'était bien trop scripté. Jinn garda les bras croisés, sans dire un mot.

Les deux personnages s'accusaient mutuellement, l'un est prévenant d'abord, puis accuse l'enfant. L'enfant rétorque en stoppant son chagrin et accuse son opposé. Le tueur qu'était Jinn, observait la scène avec un intérêt lointain, froidement et pas vraiment choqué de la mise en scène, aussi sanglante soit t'elle.

Puis la même phrase raisonna de nouveau.


" Êtres vivants, savez-vous ce qui compte pour un Héros ? Punissez le coupable. Prouvez votre valeur. "

Pathétique...

Sevastian observa que la lame n'était pas pourvue de sang, et commençait à le dire, cherchait t'il quelque chose ? Il fit une erreur de débutant en s'approchant de l'enfant, pour sois disant le rassurer. Zayro tourna la tête de droite à gauche, dépité par un tel amateur. Il allait crever en premier, tant pis pour lui, si ça résolvait l'enigme, c'était tant mieux après tout.

Le messager de l'enfer ne s'approcha ni du sang, ni des corps qui étaient fraîchement tués. Le sang était encore chaud, le massacre était donc récent. Mais ce qui troubla le bras droit de sul hei, était l'enfant. Un enfant était souvent en apparence innocent, mais il suffisait de voir le passé sur Kosaten, pour constater que sous une enveloppe innocente, se cachait la pire des pourritures.


Le mioche arrête de pleurer pour accuser, ce n'est pas clair. Un tel choc empêche normalement un enfant de réagir avec autant de sang froid, pour réfuter la peur et accuser son bourreau. Puis, pourquoi un tueur utilisant la magie, utiliserais une arme blanche, cela n'a pas de sens.  Fit Jinn, en fixant froidement le gamin.

Puis, en tournant son regard vers l'homme en pleur.  Quand à lui, cette sombre énergumène, sa réaction disproportionné et le fait qu'il ne soit pas venu vers nous, démontre une anomalie, il faut être idiot pour ne rien voir. Une victime, voyant d'éventuels sauveurs et renforts, ne chercherais pas à les fuir, mais plutôt les approcher, en agissant ainsi, il démontre qu'il n'a pas l'instinct de survie et que derrière sa fausse peine, se cache une assurance suspecte.

Zayro faisait son analyse, en temps que lui ! En temps que tueur ! Avec son sang sur les mains, il savait comment agissait bourreaux et victimes la plupart du temps. Un enfant qui pleurait toutes les larmes de son corps, paraissant choqué et oubliant tout cela en quelques secondes pour accuser quelqu'un, sans même prendre le temps de voir les nouveaux arrivants, était des plus suspects. Ou alors cet enfant était un prodige et avait en lui des qualités dignes d'un tueur. Sang froid, comédie, apparence.

De l'autre coté, l'homme n'était pas mieux, mais aux yeux de Zayro, il restait le moins troublant des deux. En tout cas, il était étrange qu'en temps que victime, choqué, accusant un enfant de monstre tuant toute une salle sans la moindre pitié, il soit allé à l'opposé de ses possibles sauveurs, au lieu de se cacher derrière eux. Certes, venir vers le groupe n'aurait pas été plus rassurant, mais hautement compréhensible, dans l'instinct de survie humain basique. On allait toujours vers la lumière et l'espoir et non se renfermer dans une impasse, à moins de faire s'approcher ses proies.

Alors, qui disait vrai ? Qui mentait ? La phrase de la douce voix féminine, revint à Zayro. Qu'est ce qu'un héro pouvait penser de ça, qu'est ce qui comptait, pour quelqu'un qui aurait l'effigie de héro ? D'ailleurs, qu'était un héro au final ? A cette question, il y'avait beaucoup de possibilités au final... Pour chacun, ce terme de héro était différent, Zayro ne croyait pas aux héros par exemple. Mais les héros, ou les prétendus, eux, croyaient souvent en quelque chose.


Les héros n'existent pas. Ils ne sont que le fruit des désespérés comme vous. Dit moi gamin, ou sont tes parents, puisque cet homme les a tué, autant le prouver, et dépêche toi.

Zayro jouait le jeu, car il savait que tout cela faisait parti d'une enigme, mais autant que ces deux sois disants victimes, jouent aussi leurs propre jeu ! Si l'enfant accusait, il faudrait une preuve, si les parents étaient retrouvés, selon leurs blessures, selon beaucoup de chose, l'enquête avancerait. Quand à l'autre, il n'aurait qu'a rester tranquille, ou alors agir et cela prouverait ses reproches ? Jinn n'approcha pas le mioche en tout cas, gardant sa distance et ses bras croisé.

_______________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue5/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 26 Juil 2015, 15:14







L’AVÈNEMENT-PARTIE I

Feat. Le Maitre des énigmes







Tout s’enchaîna trop vite! Trop vite au goût de l'orgueil qui aurait à redire sur les dernières paroles prononcées. Mais l'instrument des dieux, énervé, qu'on ne lui est pas obéit, les avait tous projeté sur le sceau. Un long tunnel de couleur, tel un kaléidoscope. Une voix de femme? Celle de la "princesse" avec eux? Mais tous immobilisés. Et finalement, une pièce totalement hermétique avec la présence d'un gamin louche et d'un homme excentrique. Et surtout tout un tas de cadavres.

Si l'un des deux avait commis un tel acte aussi atroce, il ne méritait en aucun cas une seconde chance. Seule une mort lente et douloureuse serait son châtiment. Mais voilà que les deux accusés l'autres, sans apporter plus de preuves à leur témoignage. Enfin les autres avaient déjà agit, ils n'étaient pas aussi incapable que ça finalement. Bon elle restait toujours la plus utile du groupe, mais ceci était un fait avéré.  Bon, elle devait réfléchir comme sa jumelle, si elle espérait sortir de là. Elle était une femme, autant dire que même si Sahe-hee était le cerveau de leur duo, en tant que femme, elle restait le cerveau de ce groupe. Ils étaient réellement chanceux de l'avoir. Mais avant de se concentrer sur la situation, elle vint se tenir vers l'homme-boite, le toisant de son regard, nullement impressionner par son gabarit, alors même qu'il la dominait de toute sa taille.

Sans se démonter, elle posa son petit doigt à l'endroit où devait se situer son torse, en toute probabilité. Et appuyant dessus, elle se mit à parler de sa voix la plus froide, mais provocante que lui permettait l'orgueil. Sa tirade prononcé de telle façon que la princesse n'entende pas ses paroles, mais peut être que les autres élus pouvaient l'entendre.

-Petite peste? Enfant? La boite de conserve devrait peut être tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Si vous n'avez pas compris que mon comportement ne peut être maîtrisé comme je le souhaite! Aujourd'hui, vous avez la chance de travailler avec le pêché de l'Orgueil qui a élu domicile dans mon corps, je ne peux rien y faire, je dois subir. Fort heureusement, pour vous étant la seule femme, il va s'en dire que je suis le seul cerveau de ce groupe de testostérones aliénés.

Si vous n'avez pas encore remarqué, nos pouvoirs ont tous disparus et ce depuis que nous sommes en sa présence à elle. La voix dans le tunnel provenait d'une femme, et étrangement elle est là. Elle dit être apparut comme nous? Je lui laisse le bénéfice du doute. Contrairement à nous, elle semble très bien savoir ce qu'elle fait ici, et à un rôle à jouer dans ce petit manège. Sa présence n'est pas anodin! Et si vous aviez réfléchi à tout ceci, peut être vous méfierez-vous d'elle un minimum. Mais passons, l'esprit d'un homme disparait à la vue d'une belle femme. Et je sais bien de quoi je parle. A présent tournons-nous vers le dilemme!


Aussitôt, sans attendre la réponse de l'homme de métal, elle revint à la situation présente. Dire que son aura de fascination ne marchait pas totalement, elle aurait pu faire de ses hommes ses esclaves. Enfin tant pis. Son sérieux fut plus grand encore gagné par l'Orgueil, qui voulait montrer à tous la supériorité des femmes, mais aussi et surtout sa propre supériorité sur ce groupe. Bon l'un des élus possédait une puissance immense et même s'il elle ne l'avouerait jamais, elle était bien heureuse qu'il n'est actuellement pas ses pouvoirs!

Revenons donc à ce grand foutoir. Posant ses yeux de lynx- oui, on vous l'a déjà dis, mais tout était parfait chez elle, donc aussi sa vision dont rien n'échappait- sur la scène, elle ragea instantanément. L'un des hommes s'était rapproché de l'enfant pour lui poser des questions.

~Abrutit! Il prouve à lui tout seul, la naïveté et la stupidité de l'homme. Il va se faire tuer, sans que nous pouvions intervenir, si l'enfant est le grand monstre de cette histoire! Je dois intervenir rapidement pour pas que cela arrive. Encore à moi de leur sauver les miches!~

Au moins l'homme sexy et dont elle aurait bien fait des folies avec dans un autre lieu, avec un autre pêché. Quoique avait-elle forcément besoin de la Luxure pour lui sauter dessus, si elle en avait envie. Bien sûr que non, mais passons! Cet homme qui l'intriguait par sa puissance se tint à distance, et argumenta sa théorie. Tout concordait. Il pouvait peur être l'aider finalement celui-là. Elle lui offrirait peut être même son corps à la fin de cette supercherie. Oui, elle lui ferait cet intime honneur! Malheureusement danger, il y avait!

Attendant de voir la réaction du gamin quand à la demande du grand homme du Nest, Sayo-Hee se tenait prête à intervenir. S'il ne faisait autre qu'un geste pour présenter ses parents, elle prendrait la parole assez forte pour le surprendre et attirer son attention. Et ainsi sauver l'élu stupide qui s'était ainsi approcher du garçon. Et même s'il montrait ses parents, elle avait une idée en tête. Donc son discours ne changerait pas.

-Nous remarquons tous qu'il y a anguille sous roche ici. Les deux ne semblent pas clair. J'apporterais, même d'autres précisions à ce que vous dites. Si nos pouvoirs à tous sont entravé, l'enfant ment et l'homme n'a pas de pouvoirs. Pourquoi utiliser une arme blanche, en ayant des pouvoirs si terrifiant. En outre comme le dit ce gamin auprès du supposé monstre, la lame n'a aucune marque de sang et n'a donc été utilisé. Par contre d'où sort-elle?

Au fur à mesure de son discours, elle s'avançait discrètement dans une certaine direction. Donnant l'impression de virevolter dans la pièce, en attirant l'attention avec des gestes ample, sur l'enfant, l'homme ou encore les cadavres autour d'eux. Comme son amant le magicien lui avait apprit, toujours détourner l'attention, pour ne pas montrer le vrai tour de magie. Au moins, le russe aurait un utilité, il regardait les blessures causées aux cadavres autour d'eux. Une information qui s'avérerait capitale. L'autre ordonnait à l'enfant de montrer ses parents. Un point chiffonné le grand esprit, que dis-je le grand cerveau de cette opération. Personne ne s'attardait plus que ça à l'énigme qui résonnait dans leur esprit.

~Un héros? Tout le monde a une vision différente de ce qu'est un héros. Alors ce qui compte pour un héros diverge pour chacun. Néanmoins, on ne demanderait à aucun héros  de punir le coupable.  Surtout pas de mort? Mais attend une minute punir, ne veut pas forcément dire tuer. Et prouver sa valeur ne se fait pas en ôtant la vie de quelqu'un. Nous sommes comme dans un jugement, et nous sommes les juges. Ce qui compte pour un héros peut être la vérité! La vérité serait-elle la réponse? Ou bien est-ce la compassion, le pardon, ou que sais-je encore. Dans tous les cas le danger est là, et si ce jeune-homme prêt de l'enfant tiens à la vie, je vais devoir intervenir~

Elle était finalement à portée de ce qu'elle cherchait, ayant agit de telle façon pour que personne ne voit ce qu'elle tentait de faire. Ses yeux se porta une fraction de seconde sur la jeune femme avec eux. L'étoile du soir étant méfiante envers elle, mais au fond d'elle, elle savait aussi qu'elle était là pour les aider. Pourquoi? Comment? Elle ne resterait pas passive dans ce casse-tête!

-Et vous, Jeni, que pensez-vous de tout ceci? Vous êtes, si on vous écoute dans le même sac que nous. Et je suis sûre que vous connaissez bien plus de choses que vous ne voulez laisser paraître. Quel est votre verdict! Après tout un héros, a toujours besoin de conseils de ses proches aussi.

Si elle était ici, c'est qu'elle n'était pas aussi inutile qu'elle ne le laissait croire. Bon pour répéter encore, elle était inutile par rapport à la Démone aux Pêchés, mais surement avait-elle un atout. Peut être même était-elle celle qui avait posé cette énigme dans leur tête. Enfin qu'elle le veuille ou non elle les aiderait en réfléchissant sur cette phrase que tous semblaient oublier. Et puis, elle s'était servit d'elle pour le coup. Ce qu'elle venait de dire allait attirer toute l'attention sur Jeni, pour la laisser agir à loisir.

Usant de sa rapidité, certes amoindris, elle s'empara aussitôt du poignard et bondit sur l'enfant, en repoussant le russe. Sa manœuvre? simple comme le monde. Probablement prenait-elle un risque, mais il fallait en prendre parfois. Son but faire croire à l'enfant qu'elle allait le tuer. Evidement, elle ne le ferait jamais, ce n'était pas le but de cette entrevue. Mais s'il était le véritable monstre que le groupe insinuait, il ne se laisserait pas attaquer aussi facilement. Il userait de pouvoirs ou se défendrait. Privant ainsi sa véritable nature et la vérité éclaterait aux yeux de tous. Elle était implacable et n'hésitait à aucun moment. On oubliait aussitôt sa frêle apparence, pour voir une femme-guerrière!

Réfléchir et agir en même temps, la force des femmes face aux hommes, qui dit-on ne pouvait pas faire plusieurs choses à la fois. Décharger la réflexion de l'énigme qui en était la clé, à Jeni, tout en y réfléchissant elle même.  Et agir pour que la vérité éclate. Pas de temps à perdre.
Espérons juste que les autres poids de ce groupe se mettent à chercher un quelconque indice dans cette pièce et à poser les bonnes questions à leur invitée spéciale "la princesse".

Spoiler:
 




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 26 Juil 2015, 23:29


L'Avenement

Partie 1




« Comme au bon vieux temps. »



Cette Jeni n’était donc pas l’indic qu’espérait Big Band … Le géant soupira discrètement mais ce n’était pas la fin de l’histoire. Elle ne lui offrit pas d’information utile mais en plus de cela, le détective la trouva suspecte. Quitte à ne rien savoir et être dans le même situation que lui, elle avait l’air nullement concernée par ce qui lui arrivait. Pas d’inquiétude, pas d’interrogation, une femme noble et pure qui n’était pas impressionnée. Comment ? Comment ne pas être impressionnée ? Elle ne se posait pas de questions et se laissait porter par le fleuve, entrant à la suite de cet homme froid, aucune réaction face à ce clown, rien …  Malgré la politesse et les gentillesses qu’il aurait pu échanger avec elle, elle était suspecte dans cette histoire. Une observatrice sous couverture ?

Mais avant qu’il ne puisse se poser plus de question, le colosse entrevu le clown une nouvelle fois avant de se faire magiquement aspiré par la paroi qu’ils devaient passer. Un étrange sentiment s’empara de lui en voyant ses myriades de couleur ainsi que cette nouvelle blanche, n’ayant jamais essayé la drogue mais ayant comme l’apriori que cela pouvait ressembler à cela d’être un junkie, pour un moment. Une voix finit par leur parler mais l’inspecteur était incapable de pour l’instant, physiquement parlant. Un héro ? Big Band n’aimait pas cette expression. Personne n’est un héro. Un héro, c’est quelqu’un de décrit comme parfait et qu’on idolâtre, qui sauve des vies et qui devient un symbole. Ses personnes n’existent pas. Même lui qui se dresse contre le mal, qui a sauvé son monde à plus de trois reprise de l’emprise de la Skullgirl, être infâme instrument de dieux destructeurs, n’était pas un héro car aussi dévoué pouvait-il être pour sa cause, il restait un humain comme les autres, avec ses faiblesses et ses défauts. Pour lui, les vrais héros sont ceux qui agissent pour le bien et donne tout ce qu’ils ont malgré leur difficultés quotidiennes. Ce sont des gens qui aident sans demander en retour, ni bien matériel, ni gloire, ni même reconnaissance. Des gens qui font ce qu’ils font par bonté de cœur et non pas par intérêt.  Sa définition de héro était peut-être fausse car tout le monde a sa propre définition mais voila la sienne. En quoi cela allait les aider dans cette situation ?

Puis, petit à petit, un décor se dressa devant ses yeux, un décors qui lui fit d’abord hausser un sourcils puis qui le remplit d’effroi. Dans cette pièce de taille respectable et pourtant impossible en elle-même par son manque d’accès totale, se trouvait un bain de sang pas possible. Des carcasses d’animaux, d’hommes, femmes … même enfants jonchaient le sol. Le sang coulait comme une rivière et l’odeur le prit tellement au nez qu’il grimaça un peu, plongeant bien son visage dans son masque respiratoire pour éviter au mieux cet air vicié. Dans sa carrière de flic, il avait vu des horreurs, des meurtres et des carnages dans ce genre mais celui-ci faisait facilement partit de son top trois. Ainsi il garda son calme, habitué à la vue du sang et des tripes, tristement habitué à la mort … Mais rapidement, un autre spectacle attira leur attention, à lui et ses compagnons d’infortune. Et bon dieux qu’il y avait de choses pas net dans ce tableau, des détails tellement louche ici et là  que les choses ne semblaient pas être ce qu’elles étaient pour sûr …

Tellement de truc qui cloche… Pourquoi l’homme s’est reculé en nous voyant alors qu’il allait tuer un monstre ? Pourquoi, si il est innocent, n’est-il pas venu vers eux, en pleurant de joie de voir des sauver qui allaient écarter la chose qui a fait une telle tuerie ? Comment un gamin peut cesser ses pleures ?  Pourquoi le gamin était au milieu du carnage et non pas à l’abri quelque part dans un coin ? Comme un de ses complices l’avait fait remarquer, un couteau propre ? Dans ce monde sale de sang ? Comment le gamin pouvait-il avoir vu des pouvoirs de la part de cet homme alors qu’eux même n’en ont pas ici ? Pourquoi dire ça alors que l’homme avait un couteau en main et qu’il était bien plus facile de l’accuser ainsi ? Comment un gamin sans défense s’en est sortit de cette mêlée infernal sans une égratignure ? Enfin … Il ne pouvait que spéculer sur ce point car de loin, l’enfant était en sang mais il ne semblait pas blessé. Comment un gamin peut accuser ainsi, sans état de choc ? Encore et encore plein de question qui étaient soulevée suite à l’analyse des détails de cette scène de crime. Analyse ? Pas vraiment.  C’était le métier de Big de faire attention aux détails. Après plus de trente ans dans le métier, il avait déjà vu et revu des scènes de ce genre, investigué et lu mille dossiers d’enquête. Il ne lui fallait pas longtemps pour trouver chaque petit détail qui n’était pas à leur place.

La voix de tout à l’heure retentit à nouveau dans son esprit et probablement dans celui des autres aussi. Punir le coupable et prouver leur valeur ? Au moins, les termes de l’énigme étaient posés  bien qu’il ne voyait pas d’orbe bleu dans ce monde en rouge. Mais si Big Band devait jouer les héros, cela ne serait pas pour punir mais pour défendre le survivant, bien qu’il se doutait bien que toute cette mascarade n’était que le fruit de l’imagination tordu de ce clown psychopathe et que ses deux personnes, le petit et l’homme, n’étaient que des illusions destinée à mettre un énoncé visuel sur l’énigme. Alors que le géant laissait fouiner son regard  ici et là sans trop se mouvoir pour l’instant, quelque peu méfiant il devait se l’avouer, il sentit une main appuyer contre lui, un doigt sur son torse. En entendant la voix de la petite peste, il ne prit même pas la peine de baisser le regard vers elle …

Tout ce qu’elle disait n’était qu’inepties et non-sens qui n’avaient pas lieu d’être dans un contexte aussi grave que celui-ci. Le musicien ne fronça même pas les sourcils, il laissa couler le flot de ce fameux Orgueil sur lui et ne retint que les arguments qui lui plaisaient, c'est-à-dire le fait que, oui, Jeni était suspecte dans ce contexte mais elle n’était pas directement en lien avec ce massacre présenté actuellement sous les yeux. Jeni cache des choses, il était prêt à se mettre d’accord avec elle sur ce point … Mais le reste, cette histoire farfelue sur el fait qu’elle était possédée par l’orgueil ? Qu’elle était le cerveau du groupe car elle était une femme ? Big Band était le premier à défendre la cause des femme mais réfléchir comme ça ne valait pas mieux que les hommes de l’époque qui se croyaient digne de tout contrairement aux femmes. Mais qu’importe, qu’importe … Le géant laissait couler car ce n’était pas le combat à livrer à l’heure actuel. Il se contenta de regarder devant lui sans même lui adresser un regard, positif ou négatif, finissant par soupirer.

"Il y a des choses plus importantes à faire pour l’instant que te quereller avec moi, gamine. Il y a aussi des choses plus intelligentes à faire que de crier tout haut tes soupçons hâtifs. Je peux comprendre ton raisonnement, je le valide, mais ta mentalité sera très difficile à gérer. Maintenant au lieu de te battre contre moi, travaillons de concert si ta fierté ne prend pas déjà toute la place dans ta pauvre caboche."

Il constata du coin de l’œil qu’elle partit donc de son coté, plus ou moins soulagé de ne plus faire face à cette furie pour l’instant alors que le jeune homme qui les accompagnaient s’approchait du gamin. Quel fou. N’avait-il pas comprit que ce n’était pas une histoire de meurtre banale ? Le géant ignorait si ils étaient en danger dans cet énigme mais une chose est sûre. La lame est claire, ce qui veut dire que peu importe les événements, la dague n’était pas l’arme du crime, quelque chose d’autre avait tuer tout ce qui vivait ici. On est en Kosaten. Le One-man-band avait déjà affronté des monstres ici. Les monstres existes … Et cela n’étonnerait pas l’élu de Seika que le grand méchant loup puisse se camoufler en grand-mère ou en jeune garçon dans ce cas là. Il finit par faire quelques pas pour dépasser le jeune homme et lentement se diriger vers l’homme en évitant les corps.

"Gamin, soit plus malin que ça. Prudence est mère de sureté…" Il n’agit pas plus que ça en sa défense. Le fait qu’il soit toujours là pour que le géant puisse lui dire ses mots étaient la preuve qu’il n’avait rien fait de mortel pour lui … Pour l’instant. Alors qu’il marchait, le cyborg écoutait, même en s’éloignant, le grand homme à l’aura ténébreuse expliquer son analyse … Et étonnamment … Celle-ci avait beaucoup de similitude avec  la sienne, et cette pensée était plus effrayante que réconfortante. Big Band était un détective, un inspecteur de police, son boulot c’était de lire sur le visage des autres pour déceler le mensonger, c’était fouiner pour trouver des indices mais c’était surtout et avant tout … Se mettre dans la tête des tueurs. Avant d’aller directement sur l’homme, il se tourna un peu vers les autres pour ajouter aux dires de l’homme aux cheveux blanc.

"Je confirme. Je travail de temps à autre avec des enfants, je m’en occupe d’ailleurs d’une bonne dizaine chaque jour, de là où je viens. Ce gamin n’a d’enfant que l’apparence. Jamais de ma vie je n’ai vu un gosse agir ainsi. Pas de bégaiement, pas de sursaut, pas d’état de choc, au lieux de ça avoir la présence d’esprit d’accuser." Il réfléchit un court laps de temps en prenant un air sombre. "En réalité, je mens. J’ai déjà vu des enfants contrôler ainsi leurs émotions. C’était des enfants atteint d’une maladie dont on aime crier le nom dans des moments comme on vit maintenant… Psychopathologie …  Absence d’émotion et mimic de ces celle-ci pour entrer dans le moule et s’adapter à la situation… Gêne du tueur … Et tant d’autres noms scientifiques ou vulgaire."

Son air sombre revient à la normal. "Quand à l’homme, s’il était témoins d’un tel carnage, il n’aurait certainement pas arrêté son geste pour nous. Tout le monde est différent mais si la peur lui donna des ailes au point de se rebeller contre l’agresseur qui l’accuse, il aurait planté son couteau dans le mioche sans hésitation sous l’effet de l’adrénaline et de l’instinct de survie, ou effectivement serait venu vers nous. Qu’il ne fasse ni l’un ni l’autre le met dans une situation cocasse. Les deux sont louches. Restez sur vos gardes. Le monde est remplit de choses évidentes que personne ne prend la peine de remarquer."

Il finit sur cette citation de Sherlock Holmes avant que la petite peste n’ajoute ses éléments. Elle avait raison de les faire remarquer car ils étaient juste, décrochant un petit hochement de la tête positif au grand policier qu’il était à l’époque Leur pouvoir n’étaient plus, le gosse ne pouvait, logiquement, pas en avoir vu.  Dans l’hypothèse ou tout le monde, eux comme les suspect, n’ont pas accès à des pouvoirs. Pour la lame … Le géant était sur la bonne voie pour s’en charger. Alors que la petite sotte parlait à Jeni, le géant se pencha sur la lame, un genoux à terre, et ne la souleva pas mais sortit quelques pinces doté de coussinet délicat pour la retourner et l’analyser. Immaculée mais peut-être y avait-il un indice. Il avait vécu assez longtemps à Kosaten maintenant pour avoir une idée de quel genre d’arme circulait. Il l’observa pour voir si la dague avait un fourreau, notamment, ayant sa petite théorie sur le sujet. Un fourreau peut être tout aussi dangereux que l’arme qu’il recèle.

Puis il le reposa à terre, ne préférant pas trop toucher à la scène de crime et se dirigea vers l’homme plutôt que le gamin. Après tout, le jeune fou l’ayant touché s’occupait déjà de lui et l’homme qui suivait sa réflexion l’avait aussi demandé quelque chose, brillant malgré son air quelque peu brutal, il devait en convenir. Bien que la balance penchait plus vers l’enfant, il ne devait nier aucune piste et s’approcha de l’homme en pleure, recroqueviller dans un coin.

"Debout mon gars. On va tirer cette affaire au claire, veux-tu ? Il se voulait réconfortant et le moins hostile possible malgré sa carrure. Ecoute, on est là pour trouver qui de vous deux a fait ces horribles choses donc si tu n’as rien à te reprocher, y a pas de raison pour que les choses se passent mal, d’accord ? On vit dans un monde étrange. Le fait que ça soit un gamin ne veut rien dire."

Tout en lui parlant, Big Band examinait le corps de l’homme, ses vêtements, voir surtout si il est blessé, voir si il a des traces de combats sur lui. En tant que flic, ses détails étaient facile à reconnaitre pour lui, tout autant que reconnaitre le mensonge lorsqu’il était confronté à celui-ci, lisant sur le visage du suspect sans se préoccupé de ce qu’il y avait derrière lui pour le moment, ignorant donc que la petite peste s'était saisi du couteau et ainsi de suite.

"Tu peux me raconter ce qu’il s’est passé ici ? Comment le monstre, comment ce couteau, comment un peu tout, tu vois ? Juste histoire que je me fasse une idée de ce qui s’est passé avant notre arrivé."

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyLun 27 Juil 2015, 19:35


L'Avènement - Partie I


Tour 2 : Le Coupable




Sevastian : L’enfant te répond, la voix encore un peu enroué par l’émotion :

- Il est arrivé ici… Et il a tué tout le monde… Avec des… des… des…

Il s’effondre en sanglot avant de terminer sa phrase. Tu observes un cadavre sur le sol. Il s’agit d’un homme, éventré. Tu peux voir que ce qui a ouvert son ventre n’a pas endommagé ses organes internes. Etant prêt de l’enfant, tu à accès à la résolution de Zayro (tu remarques forcément le sourire).

Zayro : Le gamin se calme et affiche un léger sourire quand tu lui dis que les héros n’existent pas, puis il te répond, apeuré :

- Ma maman… est morte… Il y a bien longtemps… Et mon papa…

Il pointe alors du doigt l’homme entrain de sangloter dans son coin. L’enfant reprend alors ses pleurs. [Voir résolution de Jenifael]

Sayo : Jeni soupire et te répond :

- Alala… Je ne sais pas ce que tu as contre moi, mais je n’ai absolument rien à voir avec tout ceci. On m’a simplement apporté une enveloppe, tout comme vous…

Puis tu ramasses la dague et bondit vers l’enfant. Celui-ci ne réagit absolument pas. Par contre, tu te retrouves figé dans les airs. Qui est derrière cette magie ? [Voir résolution générale]

Band : Regardant rapidement la dague avant que Sayo ne s’en empare, tu remarques que sa garde est en or, ou du moins très luxueuse. La lame est presque transparente, cristalline. Pas de fourreau aux alentours.

Tu t’avances vers l’homme. Les résultats de ton analyse te montrent qu’il a tout d’un vulgaire paysan. Ses vêtements respirent l’effort et sa couleur de peau est typique des travailleurs des champs.

Tu commences à lui parler. Cependant, les actions de Sayo te coupent dans ton dialogue [Voir Résolution de Sayo, et générale]. Tu as droit à une action supplémentaire (interaction ou dialogue) au tour suivant.

PNJ Jenifael : Elle vous observe sans rien faire, toujours calme. Elle apprécie la façon de penser de Zayro mais se raidit quand Sayo lui parle. Elle décide néanmoins de laisser couler et ne s’en préoccupe pas. Mais son sang se glace rapidement quand elle voit Sayo bondir sur l’enfant. Seul Zayro, qui était resté un peu à l’écart, peut le voir : elle lève subitement les mains vers Sayo et une légère onde de choc en sort. Mais le phénomène est étouffé rapidement, il n’arrive pas jusque la demoiselle… Quelque chose est intervenue avant [Voir Résolution générale]

Résolution générale : L’ambiance macabre ne désemplit pas. En plus de cela, Sayo, dans sa tentative d’attaque, est figé dans les airs. Vous cherchez évidemment tous la source de cette action : C’est l’homme dans son coin. Il a stoppé ses pleurs et est maintenant fièrement debout. La paume levée vers la demoiselle, il la projette contre Sevastian qui est aussi éloigné par le choc, assez loin de l’enfant.

- Ne restez pas à côté de lui,  c’est un monstre… Non, c’est le fils du diable ! Son sang est celui du malin ! S’il vous touche vous serez maudit ! Et il n’y aura qu’un moyen de vous purifier ! Il faut s’en débarrasser !

L’enfant ne réagit pas, il continue de pleurer, comme si rien ne s’était passé.


Les membres aux absences non-justifiées de ce RP sont suspendus. MP au Maitre des énigmes si vous voulez réintégrer l'énigme, avec un malus.



©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyMar 28 Juil 2015, 16:10



«Le maitre des enigmes»
Time to play the game

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Morgiana


Tout le monde y allait désormais de sa petite analyse.  Même si de son coté, Sayo ne semblait pas s'entendre avec Big, le colosse de métal, Zayro se fichait de ces deux là et continuait d'analyser tout ça. Au final, il était très probable que ce soit le résultat d'une simple illusion, ou d'un plus grand pouvoir, mais le coté énigmatique nécessaire, ne laissait pas la place au doute. On ne pouvait pas briser si facilement ou si simplement cette illusion ou cette piece, il fallait une clé de résonnance, dévoiler le mystère pour en sortir, et cela résidait peut être dans deux options. La question par rapport aux héros, même si pour Zayro, ça n'avait aucun sens, ou alors la scène des deux victimes.

Certains avaient soulevé le fait, que si nous, élus, n'avions pas accès à nos pouvoirs, pourquoi parlait t'il de magie, mais au fond, cela n'avait que peu d'importance puisque tout n'était que mise en scène, rien de vraiment réel selon le messager de l'enfer, ce qui laissait une plus grande liberté à autrui. Ce maitre des enigmes, voulait sans doute s'amuser d'eux, les faire trop chercher, oui, le magicien utilisait souvent la diversion dans ses tours et la solution n'était au fond, jamais compliqué...

Tandis que sayo questionnait Jéni, ainsi tel était son nom ? Zayro gardait le silence. Big bang lui, avait dévoilé un peu de lui même, travaillé avec des enfants ? Vu son style, sa carrure, il ressemblait à ces policiers detectives des années cinquante, mais son corps était monstrueux et inhumain, son masque respiratoire laissait présager d'un endosquelette ou d'un mécanisme cybernetique avancé, c'était un élu après tout, il pouvait bien venir d'un monde aussi étrange. Le plus important, était que les avis se rejoignaient !

L'enfant répondit dans un premier temps, à l'imprudent qui l'avait approché, continuant de jouer la comédie et pleurant en accusant l'autre individu. Mais Zayro remarqua une étrangeté lorsqu'il avait donné son avis, sur les héros, le gamin avait souris, c'était discret, mais décelable. Il pointa du doigt l'autre type, signifiant que c'était son père ? Zayro ne broncha pas.

Evidemment, Sayo l'orgueilleuse tenta d'attaquer le gamin, mais fut stoppé dans les airs, au même moment ou à peu près, Zayro remarqua bouger derrière lui, c'était celle qui les accompagnais, son geste ne collait pas avec l'attaque qui avait figé Sayo, mais avec l'onde de choc qui précéda. Elle avait accès a ses pouvoirs ? C'était donc qu'elle était bien dans le coup. Zayro la fixa, s'avança vers elle et lui fit comprendre qu'il l'avait vu, sans dire un mot. Il assura sa prise sur elle et la jeta près du gamin avec le plus de puissance possible.


Nous ne serons pas vos pantins, détruisez vous, vous mêmes, puisque vous en avez le pouvoir.

Après cette action, Zayro resta exactement ou il se trouvait et croisa les bras, il n'était pas question d'approcher plus du gamin, du pere ou d'elle. Mais c'était bien qu'il ait tenté cela, se faisant, mettre trois personnes, dont deux de sureté, possédant des pouvoirs presque équivalents, permettrait de dissocier le vrai du faux, le bien du mal, l'enigme reposait peut être sur du culot... Zayro n'avait pas du culot, il avait bien plus, il agissait !

Les bras croisés, le regard noir, il fixa successivement Jeni, le gamin et le pere. Tous les trois avaient un lien, forcément, la clé était entre eux, et ne reposait pas sur cette phrase résonnant dans leurs esprits, ils n'étaient que des pantins, c'était vrai.


Les héros, ne sont t'ils pas censés se sacrifier pour sauvez quelque chose ? Vous avez ce qui nous a été retiré, alors faites votre héroine.  Répondit froidement Jinn, en fixant Jenifael.

Elle pouvait bien mourir, ça lui importait peu, et si elle était mauvaise, alors dans ce cas, réveler sa vraie nature, permettrait de mettre un terme à cette mise en scène bien plus rapidement. Dans les deux cas, son geste aurait des conséquences. Il se fichait des avis des autres, pour lui, agir était plus important que réfléchir pendant cent ans.


_______________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyMer 29 Juil 2015, 17:55


L'Avenement

Partie 1




« Un nouvel élément. »



Le géant interrogeait l’homme mais celui-ci ne semblait pas très réactif à ses paroles. Quelques secondes après lui avoir posé les questions, l’homme se dressa subitement en l’ignorant totalement et brandit sa main vers le reste de l’assemblée. Ne comprenant pas, le détective se retourna et regarda d’un œil surprit le spectacle qu’il voyait. La petite peste, figée dans les airs, feintant vouloir poignarder le jeune garçon. Elle fut rapidement jetée sur le coté, sur l’autre élu qui nous accompagnait, analysant les dires du paysan qu’il essayait de questionner depuis tout à l’heure.

Cela n’avait pas beaucoup de sens aux yeux du colosse. Sevastian avait ouvertement touché le gamin et rien ne lui était arrivé et l’homme n’avait pas réagit aussi violement à ce moment là. Pire encore, l’homme avait effectivement des pouvoirs … Un pouvoir suffisant pour faire le carnage ? Aucun moyen de le savoir pour l’instant mais cela jetait à l’eau la possibilité que tout pouvoir était inactif ici. Ceux qui en avaient accès faisaient partit de l’énigme… Le flic se tourna brusquement vers le magicien ou peu importe ce qu’il était, prenant un air sévère. "Okay, du calme maintenant ! Vos propos sont infondés. Le jeune homme qui nous accompagne a touché le gamin lorsque vous ne regardiez pas et rien ne s’est produit alors cessez  vos agissement dés maintenant avant que plus de sang ne coule encore !" L’imposant musicien sortit un tuba de son manteau pour faire office de bras qui se dressa entre l’homme et le reste de la salle, le faisant reculer un peu plus contre le mur pour prévenir, au mieux ou un minimum, une autre action magique de celui-ci.

Puis le géant se dirigea de ses pas lourds vers les deux élus à terre et vint les aider à se relever, fixant la petite peste plus précisément, sans colère, juste de la prévention. Maintenant qu’on est fixé sur les pouvoirs de ses gens, je te conseil d’être un peu plus prudente, petite. Mais alors qu’il les ramassait en les aidants de plusieurs pinces métalliques, il entendit l’homme sombre agir et jeter Jeni sur l’enfant, suivit d’un discours étrange. « Vous en avez le pouvoir » ? Cette femme distinguée aussi avait ses pouvoirs ? Si c’était vrai, elle n’était pas au même rang qu’eux et, comme dit plus tôt, elle faisait partit de l’énigme mais là encore, il ne pourrait que se faire aux dires de cet élu froid devant lui. Mais alors qu’il était contre la brutalité employé par cette personne, il eut l’impression que le réprimander n’allait pas changer grand-chose, ou pire, allait aggraver la situation aux vu de son comportement instable … Instable et pourtant réfléchit car il apportait un relief intéressant à l’énigme. Mais avant d’y réfléchir, voir Jeni prés des coupables lui fit remarquer quelque chose.

Le couteau … La dague était un outil de luxe, incrusté d’or et doté d’une lame de cristal. C’était une arme qu’un paysan comme l’homme n’aurait jamais pu avoir entre les mains. Qui d’autre ici avait l’air de bonne famille, mise à part les élus embarqué dans l’énigme ? La femme qui les accompagnait avait l’air, elle, de quelque chose ressemblant à une princesse, une femme distinguée … Une femme qui aurait pu voir ce couteau … Ou même l’avoir en main. Mais alors, si cette arme était la sienne, comment s’est-elle retrouvée dans les mains de l’homme ? Big Band n’avait pas encore de réponse sur qui était le coupable mais avait encore des zones d’ombre qu’il pouvait éclaircir pour mieux comprendre les choses. Il se pencha un peu vers Sayo en lui tendant une pince, lui demandant discrètement. "Regarde le couteau. Trop de luxe pour qu’il soit à l’homme … Tu as peut-être raison pour Jeni, tu peux me le passer deux secondes ?" Il prit alors l’arme et s’approcha de l’enfant et de la femme en restant à une distance raisonnable, adressant un regard à la brute, pensif. "Tu l’as vu user de pouvoir, donc ? Hum …" Il attendit un signe ou un regard de sa part qui lui servit de réponse …

Puis le géant souleva le couteau entre ses pinces, le tenant par le bout de la garde en le laissant balancer vers le bas, le montrant à Jeni et à l’homme qui observait au loin. "Mademoiselle Jenifael, vous avez encore accès à vos pouvoirs ? Étrange, étant donné que nous tous, nous n’y avons pas droit … Cela vous dirait-il de nous expliquer ce phénomène ? Et vous me semblez  être de bonne famille … Par le plus grand des hasards, ce couteau ne vous rappellerait-il pas quelque chose ?" Ses questions révélaient à la jeune femme qu’il avait des soupçons sur elle, désormais. Si elle n’avait pas fait le carnage directement, le fait qu’elle ait des pouvoirs, à en croire le ténébreux, voulait dire qu’elle faisait part de l’énigme d’une manière ou d’une autre. Puis il releva le regard vers l’homme. "Et vous monsieur ? Ce couteau ? D’où vient-il et surtout … Si vous êtes capable d’envoyer mes collègues voler à l’autre bout de la pièce … Pourquoi user d’une telle antiquité raffiné pour accomplir votre objectif ?" Sous-entendu : tuer son fils.

Spoiler:
 

HRP : sorry, pas trop le temps de faire plus ou mieux mais au moins, j’ai répondu !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue5/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyMer 29 Juil 2015, 18:10







L’AVÈNEMENT-PARTIE I

Feat. Le Maitre des énigmes






Elle n'avait pas relevé la remarque de l'homme de métal, préférant lui montrer son intelligence en l'ignorant totalement. Et puis, elle avait fort à faire. Sérieusement, cet homme-musique qui sortait d'on ne sait où, et il osait lui parler comme ça à elle, la seule et unique: l'étoile du soir!

Enfin elle avait déjà mis sa présence de côté, pour s'attaquer à l'enfant, mais ce qui suivit parvint un minimum à la surprendre. Ben oui vous croyiez quoi, il est difficile de surprendre l'Orgueil. Après tout, elle s'attendait bien à une réaction pour que la vérité explose. Malheureusement, ceci n'était pas arrivé comme elle avait souhaité, et surtout, elle n'avait pas tout vu, dont la réaction de la fameuse Jeni. Cette...Enfin cette.... Bon on va rien dire car il y a des âmes sensibles et jeune,ici. Mais bon sang, que la démone aurait voulu lui montrer sa supériorité à celle-là.

Mais revenons à nos moutons, sa tentative avait en un sens échoué. Quoique ce fut un franc sucés comme elle avait prévu! Dois-je rappeler qui elle était? Tout lui réussissait. Mais elle fut donc arrêtée en pleine attaque, et envoyait valser contre le Russe. Le choc fut violent, mais au moins le jeune homme avait amorti sa chute, comme tout être inférieur qu'il devait être. Elle se releva donc, sans un regard pour lui. Mais bon même sous l'orgueil, le pêché de la colère naviguait pas loin au coin de sa conscience, et autant dire que son regard était noir de colère et de haine, envers l'auteur. L'homme commentait son geste, témoignant de son intervention comme d'une aide providentielle. Elle cracha aussitôt ses mots de façon hautaine:

-Non mais vous êtes stupide, sans votre intervention, j'aurais peut être pu le tuer justement!

Bon bien sûr, elle n'en avait pas l'intention, mais lui ne pouvait pas savoir. A la limite seul l'homme à la puissance ténébreuse aurait pu comprendre son action. Il était pas si inutile que ça. Plus elle le voyait agir, et plus elle avait envie de lui. Elle le désirait, sans même le connaitre. Elle restait supérieure à lui, mais bon elle aurait pu prendre les choses en main, dans leurs ébats. Mais Sayo-Hee s'égarait encore, il fallait poursuivre son discours, mais cette fois-ci son ton était désinvolte. Elle jouait avec le poignard, avec un dextérité hors pair!

-Vous êtes tous fou, ici ce n'est pas possible. Entre une... une bécasse sainte-ni touche d'apparence. Un enfant complètement timbré. Et en plus, on apprend maintenant que vous en êtes le père. Une véritable réunion de famille de psychopathe.

Notre jeune ami, ici présent à touché cet enfant, il ne lui est rien arrivé! Vous demandez de tuer cet enfant, mais vous intervenez quand on le fait! Vous traitez cet enfant de fils de Santa, alors que vous en êtes le père! Êtes- vous ce Satan dont vous parlez? Ou le père du monstre que vous semblez craindre? Ceci ferait de vous un démon aussi!


Mais la suite des événements la fit taire un instant, lorsqu'elle vit en toute logique le corps de Jeni volait en direction de l'enfant et de l'homme. L'homme tout en muscle obligeant la petite princesse à trouver une réponse à cette énigme. Elle faisait quoi ici. Elle applaudit légèrement à cette action, venant se placer au côté de l'homme du Nest. Son idée était très bonne, surtout venant du cerveau d'un homme tout de muscles vêtu, mais bien moins que son idée précédente.  Par contre, elle remarqua les paroles bien étrange.

~Vous avez ce qui nous a été retiré, alors faites votre héroïne.De quoi parle-t-il? De nos pouvoirs? Ça ne peut être que ça, nous avons surement que cela en commun!Encore plus intéressant et suspicieux de la part de la petite Jeni-jolie!~

Elle se tourna vers les trois protagonistes, pour leur dire le fond de sa pensée, une nouvelle fois, et surtout poser une question!

-La jolie-Jeni cache encore bien des secrets. Et après, nous devons te faire confiance. Le vieil homme fou et faut-il penser croyant ou religieux ne désire finalement pas tuer l'enfant, et l'enfant est le plus douteux dans tout ceci. Nous allons renverser la situation. Peut être que tout ceci n'est qu'une illusion, un mirage ou une supercherie! Puisque, plus d'une personne ici a les pouvoirs nécessaire pour agir sans notre interventions. Mais voyons si vous avez l'esprit aussi, pour répondre à une question. Ma question est simple:


- Êtres vivants, savez-vous ce qui compte pour un Héros ? Punissez le coupable. Prouvez votre valeur.


Un sourire hautain se posa sur les trois interlocuteurs. Pourquoi ne devrait-il pas répondre à cette énigme eux-aussi. Il voulait jouer, elle jouerait aussi. En attendant leur réponse, elle s'empara à nouveau du poignard et se coupa le bout du doigt. Un geste oh combien supérieur à l'intelligence masculine d'ici. Un geste pour révélait la vérité sur cette arme. Si magique elle était, elle voulait le savoir. Voir ce qui se passerait, en faisant cela! Mais tout en devenant patiente sur les prochaines conséquences, elle menaça les trois êtres immonde de son poignard, prête à toute intervention de leur part. Et surtout en s'accrochant à l'arme de toute sa force. Attendez il avait pu faire voler son corps dans la pièce, il pourrait essayer de récupérer l'arme. Et puis, elle s'impatientait, si ça continuait, elle sauterait sur les deux pour tuer ce qui semblait être deux monstres de cruauté et de sadisme, n'ayant aucun droit à une seconde chance. Impitoyable et implacable. Orgueil quand tu nous tiens!

Malheureusement la Conserve sur patte, vint lui demander le poignard. En espérant qu'il ne fasse pas de bêtises. Ben oui, un homme à moitié mécanique, donc qui dit qu'il avait un cerveau sous tous ses rouages. Mais bon elle lui tendit quand même le poignard curieuse de voir ce qu'il allait faire. Elle avait déjà ignoré précédemment son regard lourd de sens, elle lui laisserait le bénéfice du doute sur le coup. Et oui, Même le démon de l'Orgueil avait très bon cœur, surement le meilleur cœur qui existe en ce lieu...



Spoiler:
 

HRP
Spoiler:
 




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyMer 29 Juil 2015, 19:28




o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Sneaky letter


feat. Groupe III

L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Monts%20Enneig%C3%A9s

Professor Layton's Theme (extended)



IllustrationRP
Sevastian avait beau eu se dire maintes fois qu'il n'avait pas de chance dans sa vie, mais ça n'avait jamais été aussi vrai qu'en cet instant.

Jamais il n'avait connu une telle atmosphère. Elle était à la fois sanglante et stressante.  
Toute son attention avait été focalisé sur le petit. Il ne lui avait pas répondu grand chose, la fin de sa phrase ayant été avalée par les pleurs.
Sevastian ne savait pas quoi faire pour le consoler. Il lui rappelait lui-même lorsqu'il était petit.
Il était seul au monde.

Mais le russe arrêta bien vite d'éprouver de la compassion pour ce petit bout d'homme.
Quelque chose clochait dans son comportement. Lorsque l'homme à l'aura terrifiante lui dit quelque chose à propos des héros, il s'arrêta de pleurer pour sourire et recommença aussitôt à pleurer.
C'est à ce moment là que Sevastian lâcha l'épaule du garçon et recula d'un pas.

Quel genre d'enfant pouvait réagir comme ça face à une telle situation ? Sans doute le genre à écraser la tête des rongeurs qu'il trouvait dans la forêt à coups de pierre, et ce dès son plus jeune âge.

Les événements qui suivirent s'orchestrèrent à la vitesse de la lumière au yeux de Sevastian.
La jeune femme hautaine avait commencé à faire son petit numéro, en exposant son point de vue sur l'énigme à tout le monde.
Puis elle fonça sur le gamin, poignard en main, et fût aussitôt arrêtée en vol.

L'origine de cet étrange phénomène n'était autre que l'homme. Alors comme ça, il avait bel et bien des pouvoirs magiques. Il éjecta alors la femme sur Sevastian qui se retrouva écrasé sous son poids, le souffle coupé.
Elle se releva avec l'aide de l'homme-orchestre et Sevastian ne put s'empêcher de faire une remarque grinçante pour se venger du fait qu'elle ne s'était même pas inquiétée pour lui.

« Eh bien. Ce n'est pas tous les jours que je me ferais écrasé par un pachyderme. »

L'homme se justifia en disant qu'il ne fallait absolument pas le toucher car c'était le fils de Satan.
De mieux en mieux.
L'homme orchestre fit remarquer le premier à l'homme que Sevastian l'avait touché lui aussi, et qu'il n'avait pas essayé de l'arrêter.

Inquiet, Sevastian s'enquit d'enlever sa veste et de regarder partout sur son corps si des symptômes étranges n'apparaissaient pas.  
Ce fut au moment où il inspectait ses tétons qu'une femme volante passa devant ses yeux.
Il la suivit du regard, affichant une mine perplexe et indifférente, puis retourna à sa tâche. Il n'était plus étonné de rien, à présent.

Il écouta à peine ce que l'homme qui l'avait lancée avait à dire, mais il ne put s'empêcher de faire un autre sarcasme à son encontre cette fois.

« Le lancer de bonnes femmes est interdit selon les Droits des Hommes. Enfin, je crois... »

Il remarqua que la femme hautaine avait encore joué son petit numéro et que, maintenant, elle s'était piquée le doigt avec la dague qu'elle avait subtilement « empruntée » pour voir si un quelconque effet se montrait.

En réalité, la seule personne utile ici était la plus bizarre ; l'homme-orchestre semblait avoir de l'expérience dans ce genre d'affaire. Sevastian voulait aussi se rendre utile.
Il pointa du doigt le magicien.

« S'il a arrêté une potentielle tueuse mais pas quelqu'un comme moi qui ne lui semblait pas dangereux, on peut supposer qu'il ne veut pas que le gosse se fasse tuer. Il tient peut-être à lui finalement. La première scène que nous avons vu en arrivant était peut-être bidon, finalement. »

Le russe attendit calmement les réponses.

Actions:
 


o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyMer 29 Juil 2015, 19:36


L'Avènement - Partie I


Tour 3 : Le coupable


Zayro : Tu jettes, tel une brute, la pauvre Jenifael sur l’enfant. [Voir la résolution de Jeni]

Big Band : Lorsque tu préviens l’homme que Sevastian avait touché l’enfant, il regarda l’élu de Fuyu avec fureur en marmonnant quelque chose. Tu peux entendre « que dieu soit avec lui » entre deux chuchotements. Par la suite, une expression très pesante se grava sur son visage lorsque tu lui dis que l’enfant est son fils.
[Voir Réso de Jeni pour ton action 2 et parlotte 2]
L’homme répond à ta question :
- Cette arme, c’est la seule chose au monde capable de tuer le diable !

Sayo : Tu te coupes le doigt avec la dague. Tu ressens alors une grande douleur dans tout ton corps, faisant faiblir drastiquement ton pêché du moment, hérité d’un passé démoniaque. Cette douleur est comparable à une braise se ravivant à chaque fois que tu respires. Mais cela ne dure pas très longtemps. Peut-être est-ce parce que tu n’es pas démoniaque à 100% ?
[Voir Reso de Jeni pour le reste de tes actions]

Sevastian : Tu n’as rien sur ton corps. L’homme répond à ta dernière remarque.
- La magie n’a aucun effet sur lui.

PNJ Jenifael : Elle est projetée par Zayro. Cependant, avant de toucher l’enfant, elle stop sa progression aux moyens d’une onde de chocs et atterrit sur le sol. Surprise et choquée, elle écoute les déclarations de Jinn, Big Band et de Sayo avant de lui répondre.

- On se calme ! Nan mais ho ! Quel homme rustre ! Je ne fais pas partie de cette énigme ! Je suis aussi paumé que vous, je l’ai déjà dit ! Cette dague n’est pas à moi, je ne l’ai jamais vu avant !

Elle s’éloigna de l’enfant un peu trop prêt à son goût avant de reprendre un peu plus calmement.

- Disons que j’ai… Un lien… Avec le clown de tout à l’heure. D’ailleurs, tu te trompes, Zayro Jinn. L’autre garce à raison de parler de valeur… Ce n’est pas le sacrifice… Le Maitre n’a pas eu le temps de nous dire quelque chose tout à l’heure… Et je pense que c’est un indice… « Entrez dans la paroi sans hésitation, votre valeur sera... »… Il parle en rime donc… Abréviation ? Non, ça ne se peut pas. Réaction ?


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 31 Juil 2015, 03:17



«Le maitre des enigmes»
Time to play the game

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Morgiana


Les mystères avaient souvent tendance à s'épaissir, plus que de contraire, ce n'était pas un fait d'un monde en particulier, ni même de Kosaten, c'était simplement ainsi. Les choses n'étaient pas aussi simple qu'on le voulait. Zayro avait envoyé Jenifael sur l'enfant, elle s'était tout de suite éloigné. Il avait entre temps, complètement ignoré ses comparses, il n'avait pas de lien avec eux. De base, Jinn était un homme froid, sans sentiment particulier pour ceux de son espèce. Il pouvait parfois apprécier la valeur d'un individu, pour ce qu'il représentait, mais ça s'arrêtait là.

Et pendant que Big band, ce colosse de métal, y allait de sa petite théorie, comme quoi le gosse avait été touché, mais rien n'était arrivé, ou encore que l'arme paraissait luxueuse, pendant tout ce temps et cette parlotte, qui lui semblait si futile, Zayro resta serein, calme, muet, observateur, comme à l'accoutumé me direz-vous. Cherchait t'il encore ici, la signification de la vraie force, de ce qui lui faisait encore défaut, par rapport à ses précédentes actions à Minshu ? Un peu pensif, le messager de l'enfer remarqua tout de même que le detective lui parla, lui posa une question, demandant s'il avait bien vu Jeni user de pouvoir. Mais comme toujours, ce ne fut pas un mot compatissant qui sorti de sa bouche. Adressant un regard froid au colosse cybernetique, il répondit ;


Ne m'adressez pas la parole et concentrez vos mécanismes cybernétiques sur la scène.

Les bras toujours croisés, dire qu'il ne faisait même pas ça pour être volontairement désagréable. Non, il l'était naturellement. Un homme dépourvu d'âme et de sentiment, peut être qu'en soi, Zayro était bien plus fait de métal et de vide, que ne l'était Big Band, alors que ce dernier n'avait que son visage d'humain et pourtant, bien plus d'émotions. Mais le detective n'était pas du  genre à se vexer, il reparla vite aux autres, surtout à l'homme qui était le sois disant père, afin de mettre les choses au clair.

Quand à Sayo, cette petite peste, qui commença à hurler et faire un foin, un monde d'une situation qui ne le méritait pas, il l'ignorait de plus belle. Malgré l'orgueil flagrant, la prétention de tout, elle ne disait cependant pas que des âneries, mais au fond, tout semblait si logique. Cependant elle fit quelque chose, que Zayro aurait pu faire, avait même pensé à faire, c'était de poser la question qu'ils avaient tous entendu, à ces derniers. Peu de chance qu'ils répondent vraiment, mais c'était peut être un code, quelque chose qui pourrait les aider par la suite. Bref... Sayo s'était aussi coupé, elle allait peut être le regretter, entre paroles censés et gestes inconsidérés, cette femme faisait dans l'instabilité, mais lui.... Pouvait t'il autant la juger vu ses propres actes ? Oui il le pouvait, il ne se gênait pas pour en penser quelque chose, mais garde le silence.

Même lorsque l'homme indiqua que l'arme, était la seule pouvant battre le diable.

Même lorsque l'enfant avait sourit et feintait la comédie.

Même malgré tout ça... Qu'est ce que Zayro, faisait ici ? Tout ça... Ralentissait bien trop ses projets.

Et pendant que Sayo souffrait, Jeni répondait en indiquant qu'elle connaissait, non, qu'elle avait bien un lien avec le maitre des enigmes, interrompant Jinn dans ses pensées pour lui dire qu'il se trompait. Mais le pire n'était pas ce flot d'information, son pouvoir ou le fait qu'il se soit trompé, ni même que l'enigme rime, qu'en avait t'il à faire ? Non... Le plus grave, était qu'elle savait des choses qu'elle devrait ignorer.


Il ne me semble pas avoir fait mention de mon nom ici, femme. J'ignore comment vous me connaissez, mais je n'apprécie pas votre jeu puéril, votre énigme ou quoi que ce soit. Ce clown de tout  à l'heure, n'a qu'à se montrer et dire clairement ce qu'il nous veut.  

Zayro ne se cacha pas derrière un pseudo nom, évidemment il n'était plus question de ça. Il était bien le messager de l'enfer, l'élu terrifiant de Fuyu. Sa réputation le précédait, mais il était ici, parmi ses semblables élus de toutes castes et toutes nations. Et tandis que Jeni continuait à chercher des mots pour finir la phrase du maître des énigmes, et que certains avaient tilté en sachant qu'ils étaient en présence de Zayro, lui, se décida finalement à faire ce qui devait être fait.

Avançant vers le colosse de métal, il saisit la dague sans crier "gare", avec violence et fermeté et le lança directement dans l'épaule du "prétendu" père, sans hésitation. Si il n'était pas maléfique, la lame ne risquait pas de lui faire grand chose, et il pourrait rapidement finir ce qu'il avait commencé. Si il avait menti et était le monstre qui se tapissait parmi eux, alors la lame ferait son travail.


Le temps est venu de mettre un terme à tout ceci. Si vous êtes innocent, cette dague ne vous fera rien, vous aurez l'aide suffisante de ces élus, pour finir votre tâche. Sinon, mourrez... Dans les deux cas, vos sorts m'importe peu, vous n'êtes que le fruit d'une illusion provenant d'un fou. Votre vie, votre enigme, vos visages s'effacerons de ma mémoire, aussitôt que j'en aurais fini ici. Alors abrégez vous même ce que vous avez commencé.  Fit Zayro tandis qu'il reprit une stature neutre, les bras de nouveau croisé, imperturbable
_______________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue5/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 31 Juil 2015, 12:59







L’AVÈNEMENT-PARTIE I

Feat. Le Maitre des énigmes







A peine avait-elle donné la dague à son compagnon de route, qu'un grand mal s'abattit sur elle. Tout son corps s'enflammé, pas du désir de la luxure, mais d'un mal si douloureux. Elle mit genou à terre, des perles de sueurs apparaissant sur son visage. Comment on pouvait oser humilier ainsi l'Orgueil? Mais au moins son geste avait réussi à apporter encore des éléments de réponses, comme toujours elle restait la plus utile à ce groupe de bras cassés.

Elle avait senti, les cellules de son corps contaminé par le démon. Les pêchés, eux même, et principalement, celui présent dans toutes ses fibres, actuellement. Ils essayaient de fuir avant d'être consumer par la magie de l'arme. L'homme n'avait donc pas menti, elle était une arme contre les démons. Mais ceci ne voulait pas dire qu'il ne l'était pas lui même. Elle avait eu une telle douleur, qu'elle désirait leur montrer à quoi elle leur était supérieure!
Elle se releva, les yeux fermés, se souvenant d'un coup ce que lui avait dit, le gamin inutile sur lequel elle était tombée. L'Orgueil s'étant retiré un moment, les autres pêchés avaient plus de place pour agir. Pour la première fois un pêché n'avait pas accès entièrement à son corps, et c'est d'elle même qu'elle utilisa celui de la colère contre cet homme insultant. Et alors qu'elle ouvrit les yeux sur le Russe, son regard était meurtrier, froid, à faire trembler les plus courageux. Et c'est dire, comme par le passé, elle avait pu effrayer les plus puissants guerriers de son monde. On pouvait même voir, une étrange lueur dans ceci, comme ci un démon se matérialisait dans les flammes- Le démon avait-il vraiment quitté son corps? Finalement, sa voix résonna à l'encontre du gamin, froide, tranchante, menaçante:

-Si tu usais autant de ton intelligence que de ton sarcasme, peut être avancerions-nous plus vite. Au lieu de te cacher derrière les gens, d'être un lâche inutile!

Peut être méritait-il une seconde chance, dont elle prônait tout le temps, mais elle n'aimait pas qu'on l'insulte autant. Surtout, quand pour la première fois, elle avait repris en partie le contrôle de son corps. Elle pouvait même pas savourer ce moment. Une douleur violente pour un moment de liberté...Brisé! Mais elle écouta très attentivement Jeni. L’énigme était la solution à ce problème. Elle essaya de réfléchir à toute vitesse, profitant du retrait de l'Orgueil pour trouver la solution. Le pêché, refaisant petit à petit surface. Le pêché le plus puissant des sept était difficile à combattre.

~Valeur du héros? Discours en rime? Je doute que la réponse à ses rimes soit solution. Il faut trouver une valeur que tout héros posséderait dans la conscience générale. Mais.... Mais je ne me suis jamais considérée comme une héroïne...~

A cet instant, elle vit le poignard voler pour se ficher dans le corps du père. Mais elle ne réagit pas, elle avait compris le geste du géant de muscles. Quelque peu expéditif, mais tout à fait compréhensible. Néanmoins, il ne réfléchissait que par la violence. Ce n'était surement pas ce que voulait cette supercherie. Fallait-il prononcer un mot? OU agir en conséquence. Un flash frappa son esprit, alors qu'elle semblait un instant absente de son corps...


..............................................


- Yama devrait nous rejoindre dans la lutte contre les trois autres puissances!

Ce groupuscule néfaste, toujours présent, même alors que je suis en compagnie de mon amant, après des années s'en s'être vu. Il gâche cet instant, ce qui m'énerve au plus haut point. Mais ses paroles précédentes ont un fond de vérité... Pourtant je ne peux admettre leurs projets. Je dois le tuer, détruire cette mena qu'il représente. Mais quelle puissance, quelle énergie, je ne sais pas si je pourrais le tuer. Peut être avec lui, le magicien légendaire. Mais rien n'est plus sûre. Je dois l'avoir en un coup. Je dois le prendre par surprise, pour en finir le plus rapidement possible. S'approcher de lui pour le transpercer. C'est ce que je fais alors, mais ...Mais lorsque j'agis, il évite mon coup de la plus étrange des façons, je reste la plus rapide. Et pourtant, il parvient à esquiver. Il tient une distance avec moi, vantant ma puissance et mon agilité. Avouant qu'en combat direct,il n'aurait pas de chance contre moi. Mais il veut savoir pourquoi... Pourquoi je refuse son offre. Ne comprend-il pas? Je décide de lui répondre:

- Jamais Yama et ses guerriers de la montagne ne se joindront à un tel groupe que le votre. Même si vous avez raison sur les points invoqués, il vous manque des points déterminants, bon à tout leader. Une personne ayant la vie d'autant de monde entre ses mains doit faire preuve de compassion , mais parfois aussi d'abnégation. Mais un être comme toi ne peut pas comprendre...Un chef doit être prêt à un sacrifice total pour son peuple, c'est ce qui est essentiel. Personne ne te suivra là où tu n'oseras jamais un tel sacrifice! A la différence de toi, c'est que je suis prêt à cela, et pour cela que je m'opposerais à toi. Cette même abnégation est une vertu, que tu ne possèdes pas. Celle de renoncer, ou d'abandonner son propre bénéfice personnel pour un bien communautaire. Je décide d'abandonner ma vie, de renoncer au bon sens, car je ne sais si je pourrais te vaincre, pour le bien de mon peuple!

Je me mis aussitôt, en position de garde, alors que mon amant magicien, se posta à mes côtés, pour énoncer ses propres idées. Le combat allait commencer...Mais l'image disparaît dans mon esprit, pour gagner le monde présent.



............................................


Les mots résonnaient encore dans sa tête. Était-ce ça la réponse? Compassion ou Abnégation?  La valeur d'un héros! Son cerveau essayait de remettre tout en place, depuis le début. Le maître des énigmes, comme l'avait rappelé Jeni parlait en rimes. Et les deux mots collaient parfaitement à cette description. Mais une phrase surtout faisait échos dans sa tête:Entrez dans la paroi sans hésitation. Elle devrait peut être mentionner ses pensées pour ses camarades, tant que l'orgueil n'avait pas gagné à nouveau son corps totalement. Essayant de lutter les dernières minutes, pour dire ses pensées à haute voix. Sa voix plus douce, cette fois-ci retenti. Une douce voix mélodieuse, charmeuse et envoûtante.

-Jeni est une femme bizarre, et son rôle est plutôt intriguant. Mais elle vient de donner une infirmation importante. L'énigme est la clé. Il faut trouver un mot rimant avec hésitation, qui est une valeur de héros. Pour tous les héros ont une vision différente ou n'existe pas... Mais dans la conscience générale, on parle souvent de héros aux enfants, et donc les même valeurs reviennent souvent. Compassion, Abnégation! Sont les deux mots qui me viennent en tête, rimant avec Hésitation.

Elle prit une pause, plongeant son regard dans ceux de Jeni, alors que L'Orgueil tambourinait dans sa tête plus violemment encore. Elle ne pourrait pas lui résister...Il fallait qu'elle termine vite avec ses explications. Car elle ne pourrait, surement jamais agir en conséquence sous le pêché.

-Mais surtout, une phrase du maître des énigmes est intrigante:Entrez dans la paroi sans hésitation. Le bon sens voudrait que personne n'écoute un tel ordre, venant d'une personne que personne connait et bien inquiétante. Choisir de passer comme ça dans l'inconnu, peur être considéré comme une forme de renoncement, d'abandon.. Je ... je sais ... pas ... si c'est.. Argh... Clair!

Elle se retint un moment la tête, comme si une douleur s'emparait d'elle. Ce qui n'était pas loin de la vérité, puisque l'Orgueil fit à nouveau surface. Les traits de son visage devinrent à nouveau hautain, regardant autour d'elle de haut. Elle avait eu le temps de dire sa réponse, mais l'Orgueil n'agirait jamais en ce sens, d'après elle. A moins que, a moins que... L'orgueil était aux manettes et un sourire provocateur naquit sur ses lèvres. Elle avait peut être un nouveau moyen de les ridiculiser tous, de leur montrer encore une fois sa supériorité. Elle se plaça,devant le trio infernal, son regard posé sur Jeni, alors que sa voix aussi exaspérante résonna à nouveau:

-Il suffit juste donc d'éprouver de la compassion. Chose qu'actuellement, je ne pourrais faire. Mais aussi et surtout d'abnégation? Si j'agis ainsi, je prouverais encore que j'aurais sauvé la peau de tout le monde! Rien ne me ferait plus plaisir pour le bien collectif de leur prouver cela. Vous trois, je vous dirais ceci. La valeur d'un héros, notre valeur sera l'abnégation! Dois-je donc être puni, pour vous ouvrir les yeux?

Bien sûr, elle ne se laisserait pas tuer, mais si elle doit recevoir un coup de ce poignard, pour en finir avec tout ceci, elle le ferait, tant que ceci ne vise pas une partie vitale. Qu'allait-il se passer?


Spoiler:
 






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 31 Juil 2015, 17:01




o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Sneaky letter and bloody room


feat. Groupe III

L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Monts%20Enneig%C3%A9s

Professor Layton's Theme (extended)



IllustrationRP
Sevastian ne savait que penser de toute cette affaire.
Les indices qu'ils avaient réussi à récolter dernièrement ne les avaient plus embrouillés qu'autre chose.
En tout cas, c'était le point de vue du russe qui ne savait pas quoi faire pour faire avancer l'énigme.

D'un côté, il y avait ce pseudo fils de Satan qu'il avait touché. Il n'avait pourtant rien remarqué d'anormal sur son corps et ne se sentait pas particulièrement mal.
De l'autre côté, il y avait ce magicien qui avait des pouvoirs plutôt impressionnants, alors que les autres avaient souligné le fait qu'eux-même n'avaient pas accès à leurs propres pouvoirs.

Et Jenifael, qui était un mystère à elle toute seule. Elle aussi avait montré qu'elle pouvait faire quelque chose de ses mains apparemment, et tout le monde, même lui, la trouvait louche.
Ce fût donc avec une grande attention qu'il écouta ce qu'elle avait à dire, une fois qu'elle fut lancée par l'homme habillé de sombre.

Ses propos tenaient la route. La clé de l'énigme était peut-être dans ce que le Maître leur avait dit plus tôt, même si Sevastian en doutait un peu.
Le jeune homme décida de s'asseoir et de réfléchir seul.
Enfin, c'était sans compter le dénommé Zayro Jinn qui décida d'envoyer la dague dans l'épaule de l'homme.

« Au départ on est censé résoudre une énigme, pas lancer tout ce qui nous tombe sous la main... »

Malgré sa remarque déplacée, Sevastian trouvait légitime qu'il fasse avancer les choses, même s'il désapprouvait totalement les moyens utilisés pour le faire.
Un autre problème concernait directement toutes les personnes présentes dans la pièce : Sayo-hee.
La jeune femme avait certes eu de bonnes idées pour résoudre l'énigme, elle n'en était pas moins une gêne pour le petit groupe de par ses réactions excessives et hautaines.

Lorsqu'elle s'était volontairement coupée avec la lame, elle était tombée à genoux, et ce fut bien le seul instant où Sevastian eut une once de compassion pour la jeune femme.
Elle s'était ensuite relevée, plus exécrable que jamais, et avait prononcé quelques mots de sa langue de vipère envers Sevastian, par rapport à sa petite remarque faite plus tôt.
Durant un instant, il l'avait craint.

Et a présent, la voilà qui repartait dans une théorie aussi foireuse que farfelue. Sevastian soupira, les bras croisés, et toujours assis.
Rebondissant sur les mots de Jenifael, elle émit son hypothèse quant au dernier mot qui pouvait composer la phrase que le Maître n'avait pas finie.
Compassion ? Abnégation ? Sevastian doutait fortement de cette solution. Pour lui, elle allait chercher un peu trop loin.
Si on leur avait demandé de trouver un coupable, pourquoi ne pas s'en tenir à cette consigne ?

Elle se mit ensuite à gémir et à changer subitement de personnalité. De la personne un peu agréable, elle changea bien vite en celle qu'elle était avant.

« Je pense qu'on devrait d'abord trouver qui a fait ce merdier, avant de vouloir partir dans des théories complètement idiotes, espèce de bobo bourgeoise écervelée. Je sais pas vous, mais moi j'ai pas envie d'attendre que les cadavres pourrissent pour résoudre cette épreuve. »

Sur ce, il se releva et marcha vers le magicien. Tous avaient oublié de leur poser une question cruciale, qui pouvait peut-être les orienter vers une nouvelle piste.

« Au fait, comment êtes-vous arrivés ici ? A part si l'odeur du sang me rend complètement fou, je ne vois aucune entrée à cette pièce. »

Le russe attendit la réponse de l'homme.

Actions:
 


o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyVen 31 Juil 2015, 19:37


L'Avènement - Partie I


Tour 4 : Le coupable



Zayro : Tu lances la dague vers l'épaule de l'homme. L'action est rapide et difficile à anticiper, si bien que Jeni et tes équipiers du jour ne peuvent rien faire. Ta cible, par contre, arrête le couteau à quelques centimètres de sa peau et le prend.

- Pourquoi moi ??? Je suis le sauveur !! J'ai fait ce que j'avais à faire et maintenant je dois terminer mon travail !!

Sayo : A la mention du mot "compassion", l'enfant se met à ricaner. Pas un petit ricanement non, mais un long et cynique rire. Mais la situation est encore un peu emmêlée pour terminer cette énigme. "Punissez le coupable".

Sevastian : L'homme te répond avec beaucoup d'émotion et de honte :

- C'est ici que j'ai emmené les damnés... Comme toi, ils ont touchés le malin... Comme eux, tu devras être purifié... Oh dieu...  

PNJ Jenifael : Elle réagit à la mention du mot compassion également :

- Oui c'est ça ! Tu n'es pas si inutile finalement ! Maintenant il faut punir le coupable... Mais... C'est opposé...


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptySam 01 Aoû 2015, 13:23


L'Avenement

Partie 1




« Compassion »



Le géant resta sonné pendant un moment en entendant Jeni essayer de les aider. Au fond, il devait s’être trompé, lui comme la petite peste, car elle continuait de clamer son innocence et à nous aider. Mais ceci était loin de son esprit en entendant le nom de Zayro Jinn. C’était donc lui, la terreur de Fuyu ? Un sentiment d’angoisse et de confusion prit place un instant dans son esprit, se rendant compte du carnage supplémentaire qui aurait pu avoir lieu ici si ils avaient encore leur pouvoir. Mais, fort heureusement, ceci était une énigme régit par un être supérieur encore. Il n’y aurait pas de tuerie ici. Enfin, sauf celle proposée par l’énigme.

Un peu sonné par cette révélation, le détective se laissa surprendre par le geste du messager des enfers, n’osant pas vraiment aller contre son geste jusqu’à ce qu’il lance le couteau vers l’homme. Il poussa une plainte de surprise, craignant pour la vie d’un possible innocent avant de soupirer de soulagement en le voyant user de sa magie pour arrêter l’arme. Puis Sayo alla de sa petite explication ansi que Jeni sur le sens de l’énigme. Ce qui en ressortait était donc qu’un héro devait faire preuve de compassion et pourtant, l’énigme disait de punir quelqu’un. Big Band prit son temps pour trouver la réponse mais cela apparut comme une évidence à la fin. Il se mit à rire sans gêne, affichant un large sourire. C’était de la satisfaction autant que de l’amusement et de la gentillesse.

"Et bien, petite peste … Tu viens de trouver la réponse pour nous." Il n’élabora pas plus que ça et avança de quelques pas vers le jeune homme, enlevant son masque respiratoire pour lui sourire. "Si aujourd’hui, je dois jouer les héros … Alors je dois faire preuve de compassion, hein ? Alors toi, gamin, je sais pas quel est ton histoire … Mais tu n’es certainement pas coupable de cette mascarade." Sans peur ni crainte, avec assurance même, le cyborg sortit de son gros manteau son bras imposant et le souleva pour qu’il vienne se blottir contre son manteau, sur son bras métallique, malgré le sang qui le recouvre. "Personne n’est réellement coupable ici … Ce gamin a peut-être un problème mais ce n’est pas de sa faute, c’est l’œuvre du malin … Si on croit à ses choses là. Quand à l’homme ? Il a fait des choses horribles en tuant tout ses gens mais … Il faisait pour bien faire. Si ça se trouve, il faisait effectivement la bonne chose mais tuer son fils … Il ne mérite pas ça car ce n’est pas de sa faute. L’un comme l’autre. Et puis, on dit qu'on mérite toujours une seconde chance..."

Le géant jeta un coup d’œil à l’enfant et lui chuchota de se reposer car il en avait déjà bien assez vu aujourd’hui. Puis il se tourna vers le père, un petit sourire en coin. "Hey vous, cessez de vouloir tuer votre fils. S’il y a une quelconque malédiction qui pèse sur lui … Alors j’en porterais le poids aussi si ça peut lui permettre de vivre, et je veillerais à ce que d’autres ne soient pas maudit. Mais sachez qu’aujourd’hui…" Il se tourna alors vers tout le monde. "Il n’y aura plus d’effusion de sang ni de violence. Plus d’insulte, plus de sarcasme, plus d’hostilité. Un enfant souffre comme maintenant. Il n’a pas besoin de voir les querelles des grands. Quand à la punition ? Ah, un héro n’est pas là pour punir. Il est là pour restaurer la paix et remettre les choses en place. Je suppose que si on doit vraiment placer la punition dans la résolution de l’énigme … et bien … Le malin, le diable, ou même le maitre des énigmes voulait nous voir tuer quelqu’un aujourd’hui. Voila la punition du vrai coupable. Une punition bien suffisante que Zayro ait raté son coup et que je suis là pour empêcher un second massacre, n’est-ce pas ? Si on doit mettre l’étiquette de coupable sur quelqu’un … C’est bien sur la tête de ce soit disant démon, notre bourreau le maitre des énigmes."

Après ce discours, Big Band croyait avoir amené tout les éléments de l’héroïsme. La compassion, le sacrifice, la gentillesse, le sens du devoir ? Même la soit disant punition. Étant dans une énigme fictive, le géant abonna sa prudence un instant et n’hésita pas à prendre le gamin, tantôt en pleure, tantôt pourvu d’un air malsain, pour qu’il trouve un peu de chaleur dans ses geste et contre la fourrure de sa veste, qu’il trouve un peu de stabilité où le chaos règne. Il tenta de rassurer le père en disant qu’il prendrait tout sur ses épaules désormais et qu’il n’était plus obligé de souffrir à devoir tuer son enfant ou les gens qui le touche. Maintenant il attendait que le maitre des énigmes se manifeste, voir si il avait réussit à résoudre l’énigme … en attendant, il s’occupa de l’enfant et alla lui pincer le nez avec une de ses pinces, gardant l’air amusé d’un père qui tient son fils dans les bras.

Spoiler:
 

HRP: 4h pour faire ce rp, je suis mort ... j'espere que c'est la bonne reponse sinon je me suis defonce pour rien hehe.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue5/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptySam 01 Aoû 2015, 22:18







L’AVÈNEMENT-PARTIE I

Feat. Le Maitre des énigmes







Assez. Elle en avait assez de toute cette histoire. Même si s'était elle qui avait encore une fois fait avancer les choses. La colère la gagnait, alors que tout son groupe en devenait inutile. Il était si désespérant d'être la meilleure, parmi ces êtres insignifiant. Pourquoi ne pouvait-il pas être plus utile que cela, dans une telle situation.

Elle avait encore vu juste, mais pourquoi cette réponse qui semblait être la solution ne convenait pas. Pourquoi deux êtres avaient réagit de différentes façon à sa réponse, alors que le derniers avait complètement ignorer tout cela.Elle plongea son regard hautain dans ceux de Jeni, s'il pouvait paralyser à l'heure actuelle, ça serait déjà fait. Elle lui répondit simplement, sa voix menaçante et terrifiante:

-Il est clair que tu es aussi stupide que ta beauté physique ne laisse paraître. Tu es vide et superficielle comme toutes ses princesses insignifiantes. Tes paroles, sont encore plus creuse que ta cervelle. Nous avons tous remarquer que compassion et punir le coupable était opposé....

Décidément, elle ne comprenait pas sa présence en ce lieu, chacun semblait avoir un rôle à jouer. Mais elle! Cette femme ne servait à rien du tout. Les flammes du démon dansèrent une nouvelle fois dans ses yeux, alors que l'aura sombre ondulait autour de son corps parfait. Qu'entendait-il par vouloir être compatissant, mais à la fois punir le coupable. Ils étaient tous coupable, en un sens comme elle avait dit. Et tuer n'était certainement pas la punition. Il fallait donc punir d'une différente façon. Mais comment, alors qu'elle était possédé par l'Orgueil. Elle était certainement la meilleure parmi toute cette troupe et elle les avait mené encore et toujours jusqu'à ce tournant. Il fallait qu'ils bougent un peu leurs fesses de mollusque.

C'est à cet instant, que l'homme-ferraille intervint, surprenant momentanément, la démone. Après tout, l'enfant n'avait pas tué, s'était son père sous ses excuses de malédiction. Qu'avait fait réellement l'enfant. Pourquoi riait-il encore et toujours au mots de héros ou de ses valeurs. Elle s’avança, alors à nouveau, mais cette fois-ci pour récupérer le poignard. Tout en regardant l'arme luxueuse, elle s'adressa à l'enfant, d'un air distrait et condescendant:

-Gamin, pourquoi t'accuse t-on d'héberger le démon, du moins ton père! Tu es la clé de tout cela, n'est-ce pas? Pardon, s'était une simple question rhétorique. Rassure-toi, il ne t'arrivera rien de mal. Ton père, ici présent, ne le désire pas, preuve de ses actions passées. Mais une chose m’intéresse, alors que nous t'avons si peu entendu depuis le début de cette histoire! Même si, nous pouvons avoir une quelconque compassion pour toi. Pourquoi te mets-tu à rire au terme de compassion et sourire au terme dé héros?

En effet, personne ne l'avait interrogé sur son comportement des plus étrange. Et même si la solution était la compassion, ils avaient besoin de savoir à quoi compatir, puisqu'il n'avait rien fait de mal, au final. Il n'avait été que corrompu, comme elle, avant lui. Elle ne comprenait donc toujours pas cette opposition entre compassion et punir le coupable, mais elle espérait bien avoir le dernier élément de cette histoire de la part même de l'enfant.... Mais toujours aussi prévenante, en même temps, c'est se répéter que de dire qu'elle était la meilleure, elle chercha un élément qu'ils avaient pu manquer dans la pièce, les personnes ou quoique se soit de suspect.


Spoiler:
 






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 02 Aoû 2015, 12:20




o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Sneaky letter and bloody room


feat. Groupe III

L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Monts%20Enneig%C3%A9s

Professor Layton's Theme (extended)



IllustrationRP
Sevastian ne savait pas comment réagir face aux actions de ses camarades.
L'homme-orchestre, Big Band, avait rigolé en pensant à quelque chose puis avait soudainement changé d'attitude face à l'enfant. De la méfiance, il était passé à.. de la compassion ? Il l'avait soulevé avec ses grandes mains puis lavait mis un peu à l'écart.
Il ressemblait plus à un papa s'occupant de son enfant, selon Sevastian.
Ca lui rappelait douloureusement le père qu'il n'avait jamais eu.

Le sien l'avait élevé dans la peur, en lui apprenant les bonnes manières pour devenir un bon gentleman et, accessoirement, avoir du succès auprès des gens (et surtout des filles!). Malheureusement, tout ça avait raté. Sevastian n'était qu'un bâtard aux yeux de ses parents, car il était... juste lui-même.

Il prit le temps d'écouter ce que Big Band avait à dire, non sans montrer des signes d'impatience. Du peu de temps qu'il l'avait connu, Sevastian l'appréciait, mais il trouvait qu'il parlait beaucoup pour, au final, très peu de choses.

Puis ce fût au tour de Sayo qui, en même temps qu'elle posa des questions au gamin, avait ramassé la dague et jouait encore avec.

Sevastian commençait à en avoir réellement marre de cette atmosphère morbide et de tous ces gens aux opinions différentes.
Tout ce qu'il voulait, c'était en finir vite avec cette épreuve, pour au moins passer à la suivante, s'il y en avait une.

Il se rassit encore une fois, l'air blasé.

« Bon, écoutez, on nous a demandé de punir le coupable, non ? L'enfant, ou ce qui est à l'intérieur de lui plutôt, l'est clairement. De plus, on nous a demandé d'éprouver de la compassion, selon vous. Pourquoi ne pas faire les deux en même temps ? C'est pas impossible, après tout. »

Sevastian fit une pause pour reprendre son souffle.

« De la compassion découle souvent l'envie d'aider, non ? Donc, en étant compatissant avec le gosse, on a envie de l'aider. »

Le russe trouva que ce qu'il disait tenait la route. Peut-être était-ce la clé de l'énigme ?

« Tout colle, non ? La dague est apparemment ensorcelée, on peut faire quelque chose po-... »

Un vertige. Sevastian commença à ne pas se sentir bien.
Ses paupières se firent lourdes.

« Je... Pourquoi... dans ce moment... là... »

Sevastian commença à piquer du nez au fur et à mesure qu'une envie de sommeil s'emparait de lui.
Soudainement, sa narcolepsie eut raison de lui et il s'écroula lamentablement sur le sol crasseux, pour s'endormir dans les bras de Morphée.  

Actions:
 


o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 02 Aoû 2015, 16:22



«Le maitre des enigmes»
Time to play the game

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp avec Morgiana


Le patriarche stoppa donc la dague, avant qu'elle n'atteigne son épaule, tant pis, mais ce n'était pas une réaction d'innocent, il devait être sacrément doué pour réagir comme ça, aussi vite, sur une attaque surprise, il avait donc forcément vu que Zayro n'avait visé aucune artères ou organes vitaux, juste l'épaule. Mais le tueur de Fuyu n'était pas du genre à s'attarder sur un tel acte, il garda les bras croisé et ignora l'homme qui prétendait être le sauveur, enfin en vérité il l'ignora juste le  temps qu'il dise cela, car il ne tarda pas vraiment à lui répondre. Il répondit plus exactement, une fois que l'enfant avait rigolé au mot balancé par Sayo ; "Compassion", lui même trouvait ça ridicule.


Il n'y a pas d'innocents en ce monde. Le sauveur ? De quoi exactement ?

C'était une bien belle excuse, de se prétendre père et sauveur, en affichant un massacre complet, dont il était sans doute l'auteur. Qu'importe la valeur, le sang coulait sur ses mains, et l'enfant n'était pas tout blanc aussi. Zayro se fichait que le malin ou quoique ce soit l'habite. Lui aussi était coupable, coupable de la faiblesse de s'être fait habité par un démon ou alors d'en être un et de s'être fait piège.

Puis Jeni dévoila que la "compassion" était bien la solution, Zayro en secoua la tête de droite à gauche, presque automatiquement, dépité par l'état de cette enigme, toute cette mise en scène pour ça, il n'y croyait pas.

Big band fut le premier à avancer et mettre en place le fameux truc, s'approchant du gamin et lui pardonnant tout, comme si dans la vie c'était aussi facile, et il se prétendait détective ? Quelle genre de valeur inculquait t'il ? Tuer des innocents, ce n'était pas grave ? Rien n'était jamais de sa faute si on était pas sous contrôle ? Zayro resta froid, mais il avança vers le gamin, pour la première fois, tandis que Biggie l'avait avec lui, près de son manteau, se voulant chaleureux évidemment. Son discours était risible ; Ne plus y avoir de sang, de massacre ou quoique ce soit, qui était t'il pour savoir si tout se passerait ainsi ? Le pardon ne marchait pas comme ça.

Sayo elle, commençait à bouillir, être en colère et perdre ses moyens  ou plutot sa patience face à tout ça, elle n'était pas la seule, Sev aussi de son coté. Mais plus vindicative ici, elle reprit la dague et n'hésita pas à poser de bonnes questions à l'enfant, sur ses réactions notamment, mais Zayro lui, connaissait bien cela. Il ne pouvait pas  feinter face à lui. Encore une fois, il s'approcha, et à environs un mètre de l'enfant, rétorqua ;


Je sais ce que vous êtes, je le sais car je le suis moi même. Alors... Punissez les coupables, pour ma part cela m'importe peu, vous n'aurez pas ma compassion car je n'en ai aucune.  Fit t'il à l'enfant, en désignant comme "coupables" le père et Jenifael.

Pour Zayro, il n y'avait rien à pardonner à un tueur, qui pensait faire ce qu'il devait faire. Un tueur n'était pas coupable de ce qu'il faisait, mais s'il était possédé, il était coupable de sa propre faiblesse de l'être, toutefois la compassion ne pouvait rien y changer, en tout cas c'est ainsi qu'il voyait les choses... Mais c'était une vision barbare, sanglante et chaotique, le chemin du mal au lieu de celui du bien, pourtant, à défaut de choisir la compassion, comme Big Band, Zayro mettait en avant la punition, mais pas de l'enfant, de ceux qui n'avaient pas accepté son don des Dieux. Celui de Tuer !

Tuer, ôter la vie d'un autre individu, était un signe de pouvoir absolu, pourquoi devais t'on rendre des comptes ou être pardonnés, de choisir de qui devais vivre ou mourir. C'était la base de ce monde, les plus forts avaient de quoi punir les plus faibles et choisir la voie à suivre.

Tout en restant près du gamin, il continua de parler.


Gamin, ce sont eux qui n'ont pas acceptés votre véritable nature, mais vous qui avez la force de les punir pour ça. Laissez là exploser, cette soif de sang, le tueur que je suis, peux le comprendre.  

Zayro se fichait d'avoir la mort du père ou de Jeni sur la conscience, s'ils avaient acceptés la nature du rejeton, peut être qu'ils n'auraient pas fais les frais de sa colère. L'enfant n'avait plus à jouer la comédie, il pouvait être lui même, n'était ce pas une vrai preuve de compassion et de pardon ? Il allait faire ce qu'il devait faire, punir les vrais coupables, ceux qui voulait le tuer pour ce qu'il représentait alors qu'il avait le pouvoir. Ceux qui voulaient organiser sa vie, selon leurs idéaux, dire adieu à sa liberté et ses ambitions. Non... Les vrais coupables c'étaient finalement eux, pas l'enfant, même si c'était un tueur...

Oh mais bien sur, vous étiez dans la vision de Zayro, donc rien d’étonnant à ça. Il n'avait peut être pas raison, bien qu'il souhaitait l'avoir.

Et puis Sev s'évanouis ? Peut être était ce trop d'émotion pour lui... Zayro l'aurait bien tué, mais comme il s'en doutait, tout ceci ne devait être qu'une illusion, et ses actes n'auraient rien changés dans la réalité.

_______________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 222
Yens : 936
Date d'inscription : 03/01/2015

Progression
Niveau: Chuck Norris
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Left_bar_bleue0/6L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty_bar_bleue  (0/6)
Aide Staff
Aide Staff Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] EmptyDim 02 Aoû 2015, 20:49


L'Avènement - Partie I


Tour 5 : L'Orbe Bleu



Tous :  [Voir Résolution Finale]


Résolution finale

Le désarroi et la fatigue envahissaient peu à peu la pièce. Qui était le coupable ? Les élus devaient le trouver et faire preuve de compassion…

Un esprit malin avait pris des forces durant des siècles. Il avait absorbé tant de rancœur, tant de messes noires, tant de ressentiment, qu’il ne savait même plus pourquoi il était né. Il n’avait besoin que d’une seule chose : maudire et tuer. Parjure et blasphème rythmaient sa vie, jusqu’à ce qu’il trouve un hôte capable de le contenir. Un enfant, Fargos. Innocent, à l’abri de toute perversion. Un enfant qui, une fois possédé, décima des royaumes et libéra d’atroces maladies. Les dieux ne pouvaient pas rester sans rien faire. Le sang appelant le sang, ils donnèrent à Marg, le père de l’enfant, une dague magique, capable d’extraire en un coup toute énergie vitale d’un être vivant.

Marg hésita longuement à tuer son fils. Ce dernier n’hésitait pas à le torturer par tous les moyens possibles dès qu’ils se rencontraient. Il tuait ses proches ou leur faisait subir des affronts impensables. Il était clair que le malin habitait ce petit corps. Alors un jour, Marg réunis toutes les personnes qui avaient un jour compté dans la vie de Fargos et qui étaient toujours en vie. Attiré par une occasion de faire du mal au père de son hôte, l’esprit apparut au milieu de tous. Grâce à la magie de la dague, il créa une pièce sans issues. Marg se lança alors dans un combat lourd en victime. Les appâts dévirent rapidement des cadavres sans vie : soit tués Fargos, soit par la dague et ses grands pouvoirs. Mais l’esprit était rusé. Quand il ne restait plus que les deux hommes dans la pièce, le démon feinta être redevenu un petit garçon. Le père lutta par tous les moyens pour ne pas tomber dans ce piège, il était prêt à achever le monstre qu’était devenu son fils…

C’est alors que les élus arrivèrent. Perturbé et quelque part soulagé, Marg réalisa la monstruosité de la scène et alla dans un coin. Beaucoup de choses se passèrent ensuite. Des réflexions très intéressantes furent examinées afin de trouver le coupable de tout ceci. Des actions assez inattendues eurent aussi lieu… Notamment l’utilisation de pouvoir par une personne présente : Jenifael.

Mais à la fin, deux des élus proposèrent des solutions contraires mais très intéressantes. L’un prenait la compassion comme étant un acte d’amour et de pardon, l’autre, comme étant un acte de compréhension et révélation. Qui avait la bonne réponse ? Inutile de le savoir. L’enfant révéla son vrai visage. Hideux et horrifiant. Il répétait plusieurs blasphèmes et des insultes impliquant beaucoup de membres de vos familles. La situation l’avait maintenant ennuyé. L’heure du massacre avait sonné. Il allait user de toute sa violence, comme l’un des élus lui avait conseillé de faire….


***



Vous, élus, n’aviez aucun moyen d’avoir connaissance à l’histoire ci-dessus. Pourtant, elle apparaît soudainement dans votre esprit.

Le paysage commence soudainement à s’assombrir tout autour de vous. Bientôt, vous vous retrouvez dans une obscurité où les seules choses que vous pouvez voir sont vos propres corps et ceux des autres élus. Plus cadavre, plus d’odeur de sang, plus d’enfant possédé ni de dague magique et encore moins d’homme pleurant. Juste l’obscurité et le silence. Mais une lueur bleue vient briser cette ambiance calme. Une sphère, à peine plus petite qu’une tête, apparaît. C’est l’orbe, brillant d’un éclat rappelant celui du saphir. La voix féminine vous parle alors.

- Vous avez prouvé votre valeur. La compassion, c’est ce qui compte pour un héros. Pouvoir discerner le bien du mal, même s’ils sont toujours étroitement liés, et agir en conséquence.

Jenifael interrompu alors la voix.

- Mais ? Il s’est passé quoi au final ? L’enfant ? Le père ?

Un silence de plusieurs seconda s’écoula avant la réponse

- Un héros était à votre place. Il a tué l’enfant à la place du père, le soulageant ainsi de ce fardeau. Sa compassion allait au père. Vos solutions étaient tous aussi intéressantes. Mais vous ne pouvez avoir l’orbe en tant que récompense. L’un de vous a utilisé ses pouvoirs, c’est intolérable. Toute inconduite mérite punition.

A ces mots, vous pouvez sentir une puissance vous contracter la poitrine, comme si vous étiez entre les serres d’un énorme monstre. C'est la faute de la voix ! Bravant la douleur, Jenifael récita une incantation qui calma l’attaque.

- Le Maitre des Enigmes m’avait dit que ça allait se finir comme ça si j’utilisai mes pouvoirs. Heureusement qu’il m’a donné un contre. Maintenant, à moi la liberté !

Elle se jeta alors sur l’orbe et la saisie. Aussitôt, le décor change et vous vous retrouvez sur les montagnes enneigées, en face de la paroi qui est maintenant sans sceau. Vous remettant de la pression exercée par la voix, vous voyez Jenifael remettre l’orbe au Maitre des Énigmes et disparaitre dans un flash blanc, sans que vous ne puissiez intervenir. La Maitre vous parle alors.

La Compassion ne vous a pas manqué
Merci, je vous le revaudrai
Je vous ai promis un grand pouvoir à la clé
Tentez votre chance aux dés…


Il claque ensuite des doigts et les mêmes enveloppes que vous avez fait venir ici tombèrent du ciel. En les ouvrants, vous retournerez à l’endroit où vous étiez avant l’énigme. Quant au Maitre, il se vaporisa aussitôt. Il savait que les élus avaient des questions à lui poser, mais il n’avait aucune intention de leur répondre. Après tout, si tout était dévoilé tout de suite, où serait l’amusement ?


---------------


Cette énigme est à présent terminée. Vous avez jusqu’au tour suivant pour poster une conclusion personnel avant que l’épilogue et la correction soient posté. Ce n’est pas obligatoire. Ce fut un plaisir de RP avec vous ! A bientôt pour un debriefing et pour la partie II !

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]   L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] Empty

Revenir en haut Aller en bas
L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: L'AVENEMENT - Partie I - Groupe III [RP ÉNIGME] 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Sommets blancs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.