-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Partagez
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Left_bar_bleue1/12[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies EmptySam 15 Aoû 2015, 18:38



 
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies


 
Rencontre Atypique



 



Au cours de ses "aventures", Heiwa Jigoku parvint à un village plus discret que tous les autres à Fuyu. Ce moment d'accalmie fut plus que bienvenue, car même lorsqu'il essayait de s'isoler, un élu ou n'importe quoi venait le dérangeait. En dernières dates, sa rencontre avec un élu de Minshu, et le combat avec Rhadamanthys.

Même s'il avait apprit énormément de ses deux rencontres, les deux fois le porteur de la Masamune  aurait préféré méditer en paix sur la suite des événements à prendre. Son passé était là où il était et lui courir après ne semblait pas prolifique. Et la recherche de sa puissance venait peu à peu, il suffisait juste d'être patient de se s’entraîner! Mais pour l'heure, il désirait un moment de répits, dans son travail divin. Après tout, ne dit-on pas dans un certain monde " Et le septième jour, le jour du repos!"  Chaque dieux, encore plus ceux ayant élus domicile dans le corps d'un mortel avaient besoin de ce repos tant convoité. Malheureusement pour le Dieu de la Paix, ce jour n'était pas encore arrivé, car à peine arrivé à l'entrée du village qu'il rencontra une file de caravane, transportant on ne sait quoi encore. Mais forcément faisait de l'effervescence dans ce village qui connaissait la misère et la dureté du royaume des neiges. Un tel événement ensoleillé un peu leur vie, enfin si s'était encore possible.

Les enfants courraient, les anciens parlaient beaucoup et radoter, les femmes et les hommes accueillaient avec joie les nouveaux arrivants. Néanmoins, ils restaient tous méfiant, à la vue de Heiwa, sachant pertinemment qu'au vu de son comportement et de son accoutrement qu'il ne pouvait être autre qu'un élu de Fuyu. On le laissait donc tranquille, mais il pouvait entendre tous les renseignements qu'il voulait entendre.

-Ce sont des mercenaires payés par le gouvernement en personne!
-Non, c'est un influent commercial des contrées lointaines...
-On dit qu'une alliance avec les territoire inconnus se fait..
-On dit que ses la fille cachée de Sul Hei , en personne!
-Ah nous à notre époque, on avait pas besoin de faire tant de remue-ménage..

En d'autres termes, personne ne savait exactement pourquoi un tel attroupement qui se voulait pourtant discret se trouvait en pareil lieu. Ce n'était certainement pas, le chemin le plus pratiqué par la capitale, ou par quiconque d'influent! Mais qu'est ce que cela pouvait lui importer?  Ce village n'était qu'une étape pour sa prochaine destination. Il décida donc de ne pas s'attarder ici, pour partir directement dans les ombres et sortir de ce village.

Ce ne fut sans compter l'intervention, des fameux mercenaires qui s'interposèrent sur son chemin. Cinq hommes grand et musclé, de véritables armoires à glace qui devaient certainement impressionner, bon nombre de mortels. Mais Le ninja divin, ne faisait pas parti de cette catégorie, donc  c'est comme à son habitude, qu'il observa les hommes qui lui firent face. Avant que l'un d'eux ne s'approche, en se raclant la gorge, avant de s'exclamer:

- Un élu de Fuyu, ici, c'est bien rare, mais une aubaine pour nous! Notre chef désire vous rencontrer.Rassurez-vous, il ne vous sera rien fait de mal. Fuyu est notre allié et des soldats de votre royaume font parti de notre escorte actuelle.

Le shinobi regarda son interlocuteur d'abord sans un mot. Finalement, la situation prenait une tournure plus qu'intéressante. Qui était cet homme possédant la garde de Fuyu et des mercenaires. Piqué dans sa curiosité, le ninja se permit de suivre les hommes dans un simple signe de la tête. Il traversa le campement des hommes, avant d'arriver dans une tente, légèrement plus grande. Mais en aucun cas, nous pouvions dire si le personnage était important ou un simple invité du royaume. Une chose est sûre, il se voulait discret. Du moins autant que son orgueil le lui permettait!

Un signe de politesse, lui proposant d'entrer, ce qu'il fit sans plus en demander, et il se retrouva nez à nez avec un homme d'une grande stature et un certain charisme. Les cheveux grisonnant, et à ses côtés  un belle femme dont le visage était masqué. Lequel des deux étaient celui qui diriger? L'homme s'avança pour jauger l'élu de Fuyu, avant de s'exclamer:

- Nous ne nous attendions pas à trouver un élu, ici. Que faites-vous ici? Enfin ce n'est pas important pour l'instant. Votre présence est un signe. Je me présente Oligarh, marchand influent des territoires inconnues, venue en paix pour une possible alliance avec votre royaume! Votre rois, nous a fait demandé, après la fragilité du commerce avec les territoires neutres et les tensions avec les deux autres royaumes.
Et voici... Voici ma fille: Anzu qui m'a accompgné!


La jeune femme en question abaissa son visage en une forme de salut et de respect. Très militaire pour une femme se questionna le guerrier silencieux. La méfiance s'installa, et même si toute l'histoire pouvait être vrai, la dernière hésitation, ne laissait aucun doute quand au mensonge qui planait quand à leur relation. Mais comme toujours, le porteur de la Faux, ne se préoccupait pas de ça, il articula enfin quelques mots, dans le silence pesant:

- Venez en aux faits: Que me voulez-vous!

Oligarh foudroya du regard l'élu, comme s'il n'avait pas l'habitude qu'on lui parle sur ce ton. Son regard dure, et ses muscles tendus furent de nouvelles informations pour douter de son statut de commerçant, du moins en partie. Peut être était-ce réellement un marchant, et anciennement guerrier. Peut être était-ce juste une doublure pour protéger le véritable marchand. Tant de stratégies étaient possible pour se prévenir du danger! Le regard d'acier s'estompa, pour laisser place à un sourire benêt et naïf. Un vrai petit comédien. Mais il reprit, la voix jouant l'amusement:

- Et bien, et bien, vous passez pas par quatre chemins. Vous savez que les routes sont dangereuses, encore plus avec l'apparition de créatures étranges et mystérieuses. Des bandits de grands chemins qui sont de plus en plus téméraires, mais aussi de la Secte Noire, dont on n'ose prononcer le nom, maintenant! La présence d'un élu rassurerait ma fille et mes hommes, autant que vos hommes que votre roi m'a confié pour nous escorter. Si vous nous prêter notre force, aucun doute que personne n'osera s'attaquer à nous! Nous désirons donc que vous nous escortiez, jusqu'à la limite des territoires inconnus!

Nagato Uzumaki leva un sourcil à cette annonce. Cet homme gardait trop de secrets et de mystères à son gout, mais il ne savait pas pourquoi cette histoire l'intéressait. Comme s'il voulait en savoir le dénouement! Pourquoi tant d'homme avait été enrôler ? Pourquoi vouloir se faire aussi discret, et ralentir leur mouvement et mettre plus de temps pour atteindre leur but. Comme s'ils essayaient d'éviter un grand danger?
Le silence fit place, alors que les deux protagonistes, face au Rinnegan, attendaient une réponse. Qui vint:

-Je me méfie de vous, mais j'accepte, par curiosité de ce que vous cachez!

A nouveau, l'homme le foudroya du regard, alors que la jeune femme se leva avec une telle prestance, qu'il était impossible qu'elle soit fille de marchand. Son geste calma aussitôt l'homme, qui se tourna aussi dans sa direction, mal à l'aise! Et sa voix autoritaire et dure résonna:

-Nous vous remercions, élu. Rassurez-vous, vous serez récompensé!

A ces mots, le "Dieu" s'en retourna, mis au courant des derniers préparatifs, avant de partir le lendemain à l'aube. LE destin était parfois étrange, et plaçait des personnes plus qu'intéressante sur son chemin. Une petite voix le prévint qu'il aurait surement à se battre avant la fin de cette mission!




 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Left_bar_bleue1/12[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies EmptyDim 16 Aoû 2015, 12:05



 
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies


 
La vérité du combat!



 



Les rangs des défenseurs se resserrèrent  autour de la calèche de la jeune femme, alors que se tenait à ses côtés le " commerçant", nullement apeuré ou intrigué par cette attaque. Avait-il un passé militaire, ou mieux encore un présent de guerrier? Les hurlements de la bataille se faisait plus intense encore, alors que le bruit des lames sur les boucliers se faisaient entendre pour se donner du courage...

Les premières salves de flèches volaient dans leur direction, le ninja prit de vitesse les premières flèches, et les découpa de sa Masamune, sous le regard interloqué des archers adverses. Ce fut au tour des défenseurs, de tirer sur les premières vagues des bandits. Elles firent mouche, sans pour autant tuer, mais au moins ceci permit de briser la charge adverse. Ils combattaient à deux, voir trois contre un! Toutes chances supplémentaires étaient bonne à prendre. Puis la mêlée se fit. La qualité contre la quantité! L'expérience contre le nombre.
Les soldats et mercenaires en armure lourde, cueillirent la première ligne, mais aussitôt, ils furent repousser de quelques mètres assaillit par leur nombre. Heiwa regardait tout cela avec son œil expert. L'issue de la bataille n'était pas donnée. Mais avec son intervention et sa présence, il pourrait faire pencher la balance. Néanmoins, une chose l'intriguait encore. Aucun doute, ses hommes les avaient suivit depuis la nuit. Mais pourquoi, au vu des pertes qu'ils risquaient face à l'armement lourd de Fuyu, avaient-ils tout de même lancer le combat!

Alors qu'il contempla le champs de bataille, une flèche vola prête de son visage pour frapper la zone tout autour de lui, manquant d'entrer dans la calèche et donc toucher la jeune femme. Il ne permettrait pas ça encore! Les fautifs avaient trouvé un point de vue imprenable pour frapper, sans être vu, atteint et encore moins toucher les leurs. Juste au dessus d'une paroi rocheuse, inaccessible de leur côté!

- Oligarh! Tenez vos positions, je m'occupe d'eux. J'espère que je peux compter sur vous!

Il leva les sourcils, seul signe distinctif de son visage de marbre. Aux traits tirés de colère de l'intéressé! Il n'aimait pas qu'on lui donne ainsi des ordres, mais tant pis les politesses. D'ailleurs le ninja n'en avait pas pour ces mortels! Il vit la lumière de défi s'allumait dans les yeux du chef de la caravane, avant de disparaitre pour se retrouver proche des archers, eux même surpris de le voir comme par magie à côté d'eux. Le visage terrifié:

-Un élu? On nous a jamais parlé d'élu dans notre cible! Ils nous ont menti! Ils... Tirez! Tirez! Feu à volonté!

Remis de la panique causée par sa seule présence. Une salve vint dans sa direction, aussitôt repoussé par le Rinnegan. Ils n'était que des envoyés d'un plus gros poisson? Minshu et Seika était-il derrière tout ça? Mais pour quelles raisons encore, il s'avança d'un pas lent mais assuré vers ses ennemis qui continuaient de tirer ensemble. Mais leur flèche furent renvoyé à chaque fois, sans causer le moindre dégâts. La panique les gagna à nouveau et leurs tirs furent bientôt désordonnés. A présent, sur eux, ils sortirent tous une dague, se protégeant autant qu'ils le pouvaient alors qu'il n'était pas à L'aise avec le corps à corps. Heiwa se contenter d'esquiver et de mettre hors d'état la plupart...

Malheureusement, le sang appelle le sang! Et plus, son âme sombrait dans l'ivresse de la bataille, plus les âmes enragées de la Masamune profitait de cette faille pour lui susurrer des mots à l'oreille. Un instant, il posa genou à terre, sous le regard interloqué du derniers archer.  Alors que Heiwa Jigoku se tenait la tête de ses deux mains un cri silencieux s'échappant de sa bouche ouverte.

~Il ne mérite pas ta pitié~
~Non, ils sont les ennemis de ta Paix. Détruis les sans sommation et un pas sera fait vers notre Paix!~
~Tues-les, tues-les tous!~
~Rejoins-nous, nous avons la même envie: causons ensemble la destruction de ce monde pour le faire renaître de ses cendres ensemble!~

Sous ce moment de faiblesse, l'archer eut un rictus mauvais, il ne savait pas ce qui se passait, mais il profiterait de cette occasion unique. IL décocha donc deux flèches, visa et tira... Mais les yeux du Jigoku s'ouvrit instantanément. S'auréolant d'une aura Bleue-noire, alors que son rinnegan s'enflamma en son centre  des milliers d'âmes de la Masamune!

Les flèches furent repoussées comme des fétus de paille, et même l'une d'entre elle vint à la rencontre de l'épaule de son propriétaire qui poussa un cri tant de douleur que de surprise. Mais son sort était réglé. Heiwa Apparut devant lui et tous les corps hors combat de ses amis. Aussitôt, le derniers encore debout se lamenta, clément la pitié de son bourreau. Une pitié qu'il n'aurait jamais, alors que son corps se contorsionna dans des positions irréelles et inhumaine, sous des cris de souffrance abominable.

Les hurlements réveillèrent ses compatriotes pour voir l'horrible spectacle. Mais aussitôt, ils furent tous projetés de leur piédestal, propulsé par la force invisible du dieu corrompu. En dessous, la bataille faisait rage, mais bientôt fut interrompu par le corps de plusieurs hommes qui vinrent s'écraser dans des bruits écœurant et des visages figés par une terreur primaire. Tous levèrent les yeux pour voir la silhouette de L'Uzumaki. Ce derniers disparaissant pour se trouver à son point de départ, alors que l'aura bleutée avait disparut. Il avait combattu l'appel des démons,  tout en se cachant la vérité sur ce qui venait de se passer.

-Dites à vos hommes, de nous laisser au moins un survivant ou deux! Il va falloir les interroger, ils ne sont pas nos vrais ennemis!

La bataille s'éternisa que peu de temps. La rage des bandits s'était volatilisée au vu de l'élu. Il ne fallut que peu de temps aux troupes des défenseurs, pour repousser les brigands. Et à peine, une heure plus tard, on présenta un homme dans un sale état, mais encore vivant devant le Dieu de la Paix, Oligarh et Anzu. Tous trois dominant le pauvre homme de leur stature.

Néanmoins, ce derniers était encore plus apeuré par les yeux liés à l'âme. IL essayait tant bien que mal de se soustraire de son regard. Sachant qu'il allait se faire interroger!


Spoiler:
 





 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Left_bar_bleue1/12[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies EmptyLun 17 Aoû 2015, 23:58



 
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies


 
Avouer les réponses!



 




Un hurlement déchira le paysage blanc des montagnes. Un cri d'agonie et de souffrance, brisant le silence habituel de ce lieu teinté de paix intérieur. Puis tout devint calme et tranquille, avant d'être à nouveau coupé par par ce même cri.

Les rares animaux de cet enfer de glace détallaient aussi vite que possible, lorsque les cris retentissaient, en échos, entre les falaises. N'importe quel fou ou étranger passant par ses chemins en aurait le sang figé, devant tant d'expression de souffrance. Et tout ceci venait d'un seul lieu. D'un petit campement dont l'élu Heiwa Jigoku était présent. Et il était l'auteur de cette souffrance, alors qu'il interrogeait un prisonnier pour lui sous-tirer les informations qu'il désirait.

Le brigands essayant tant bien que mal de garder ses secrets pour lui, craignant encore plus les êtres qui l'avaient engagé. Mais son corps comme son esprit commençait à craquer. L'homme était contorsionné dans des positions invraisemblable. N'étant qu'une poupée de chiffon entre les mains invisible de Nagato Uzumaki. Les hommes autour de lui, ne disaient aucun mots, et même s'ils comprenaient de tels actes, ils apprenaient à craindre encore plus le Dieu. Rien ne l'arrêtait et il ne semblait prendre ni plaisir, ni remords à sa torture.

Ses actes étaient mécanique. Il faisait et c'est tout. Mais quand le pouvoirs du Tendô ne suffisait pas, il s'amusa avec ses barres de chakras noires, enfonçant les armes dans le corps de sa victime. S'imprégnant et apprenant plus du corps humain! Des compréhensions qu'il retiendrait pour plus tard!
Pour l'instant, il perturbait juste le flux vital de l'homme, lui causant des dommages pas qu'extérieur mais intérieur. Les hommes autour du ninja préférait s'éloigner ou détourner le regard. Seul Oligarh contemplait le spectacle sans aucune émotion, rejoint bientôt par Anzu, qui elle n'exprimait qu'un vague dégoût. Non pas pour l'acte de torture, mais pour le bandit lui même. Cette jeune femme semblait bien plus cruelle que le guerrier silencieux!

-Non, je ne dirais rien. Si nous parlons, la mort sera encore douce en comparaison!

Le porteur de la Masamune releva ses sourcils sous cette affirmation déterminée. Il avait fait preuve d'une volonté à tout épreuve, ce qui était impressionnant pour un homme comme lui. Qui pouvait-il craindre autant pour ainsi ne rien révéler? Même sous la torture actuelle et sa condition! Mais Heiwa n'avait pas dit son derniers mot. Les voix dans la Faux résonnèrent encore dans son esprit. Elles voulaient dévorer l'âme de celui qui se refusait à leur porteur.

~Laisse-le nous!~
~Nous dévorerons son âme!~
~Il ne fera qu'un avec nous, sa rage et sa colère s'ajoutera à la notre!~

Et pour une fois, le porteur de la Masamune écouta plus attentivement les voix. Aucun doute, qu'elles pourraient l'aider, mais à quelle prix? Et que deviendrait cet homme? Par que son sort l'intéressait, mais s'il était dans l'incapacité de parler ou avouer par la suite... Mais la curiosité remplaça le doute. Un regard entre le marchand et sa fille, puis, il s'arma de Masamune. Il approcha la lame du coup de l'homme, alors qu'il tentait de reculer difficilement. Il ressentait plus que quiconque les démons l'appelaient à eux. Les créatures abyssales hurlaient de plus en plus, fusionnant avec son esprit, alors qu'il ouvrit la bouche dans un rictus de douleur et de terreur. Mais aucun son ne sorti pendant un temps, avant de devenir un hurlement guttural, primaire. Tous se bouchèrent les oreilles, alors que l'homme se tordait en deux! Un seul mot devint audible: "Pitié".
Aussitôt le rouquin retira la faux, qui poussa une complainte désespérée, alors qu'on lui enlevait sa proie. Le pauvre prisonnier dégoulinait de sueur, reprenant difficilement son souffle alors qu'il parla de manière saccadée, répondant au dernières questions.

-Nous avions pour ordre de décimer toute la caravane et de ne laisser aucun survivant. Nos cibles prioritaires étaient cet homme aux cheveux grisonnant et la seule femme présente dans votre groupe! Mais je me rends compte, que nous avons servit que d'appât ou de pion...Je ne sais pas quels sont leur plans exactes.

Nous savions juste, qu'un groupe partirait de la capitale du Dieu-dragon et emprunterait les routes discrètes comme celle-ci. Nos supérieurs ont donc posé plusieurs garnisons sur les différentes routes connues et collant à la description.


Les trois protagonistes se regardèrent tour à tour. A la fois, méfiant les uns des autres, curieux et inquiet. Mais même s'il se doutait déjà de cela, le ninja désirait savoir la réponse qui l'intéressait le plus! Qui était les commanditaires! Minshu? Seika? Ou quelqu'un d'autre?C'est surement la seule réponse qu'il pouvait encore retirer du survivant. Aucune autres informations n'auraient été données à un tel sous-fifre. La réponse qu'on lui cachait depuis le début, même ses supposés alliés.

-Qui est derrière tout ça!

Le scélérat se mordit aussitôt la lèvre. Il ne voulait pas répondre à cela, il était encore plus apeuré par eux que par Nagato lui-même. Il détourna le regard, comme si mentionner simplement leur existence pouvait le tuer sur place. Mais il n'était pas aller aussi loin pour rien. Il le menaça à nouveau, en approchant directement Masamune de sa gorge, un hoquet de surprise et de peur s'échappa aussitôt de sa bouche. Alors qu'il gesticula, en éructant comme un petit enfant:

-Je ne connais pas leur nom.... Non s'il vous plait... N'approchez pas ceci de moi....Non!!!! Des hommes en noir orné d'un sablier violacé . Je n'en sais pas plus je le jure!

La vérité éclatait enfin, le groupe de mercenaire et de Fuyu se faisant plus petit dans leur soulier. Tous connaissaient cette description, et principalement le motif du sablier! Son nom fut chuchoter en cœur, mais sans surprise pour l'assemblée:

-Aeternam!

La colère brilla dans les yeux du Jigoku, on lui cachait bien trop de choses. Mais en aucun cas, il aurait des réponses de la part de ses compagnons de route. Il devrait continuer avec eux pour en savoir plus. Néanmoins, plongeant son regard froid et pénétrant dans chacun des individus présent, s'arrêtant un peu plus sur le "marchand" et sa fille; il décapita le derniers survivant, sans une once de pitié! Voilà ce qui entendrait quiconque tentait quoique se soit contre lui ou qui s'y opposerait!




 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Left_bar_bleue1/12[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies EmptyMer 19 Aoû 2015, 01:07



 
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies


 
L'ennemi de l'ombre!



 




La Caravane avait repris sa route, dans un silence de mort, alors qu'une épée de Damoclès pendait au-dessus de leur tête. Heiwa au centre de celle-ci fusillait du regard les deux acteurs principaux de cette mascarade. Ceci tenait fièrement le regard lorsqu'il croisait le sien, même si le riche marchand semblait plutôt mal à l'aise. Seule la fille restait de marbre face à cette inquisition.

Plus le ninja regardait cette femme, plus il lui faisait penser à quelqu'un qu'il avait vu dans ce royaume, sans mettre le doigt dessus. Elle était froide, calculatrice et hautaine. Et pourtant, elle parvenait à merveille à jouer le rôle de la simple fille du riche marchand. Mais, il en était sûre, cette femme était bien plus que cela...

Après avoir tué leur prisonnier sans une once de pitié, il s'était attiré la crainte des soldats et même des mercenaires.De son corps émanait une aura bleuté qui faisait pression sur leur corps, alors que la Masamune parvenait à murmurer aux oreilles des hommes! Ils avaient marché depuis des heures, sans nouvelle attaque. Et finalement, le divin s'exclama en premier:

-Ses hommes n'étaient que des appâts. Ils n'étaient pas destinés à nous tuer, même si cela aurait arranger la secte. Non, je crains que le groupuscule a prévus cet échec depuis le début. Les renégats faisaient office d'avant-garde. Simplement enrôlé pour analyser et observer notre défense et nos talents. Je ne les sens pas autour de nous, mais ils vont frapper et fort!

Ses paroles avaient déclenché un véritable vent froid et gelée sur les troupes. Il avait dit tout haut, ce qu'ils pensaient tous tout bas. Et le pire commença: l'Attente! Vous savez cette attente interminable avant que ne tombe la hache du bourreau. Celle avant la catastrophe ou la bataille. Il n'y avait sur les villages aucune émotion, tous s'étant refermés sur eux même, sauf Oligarh et Anzu. Ils avançaient simplement avec l'espoir fou de distancer la secte et l'utopique idée, qu'ils s'en sortiraient.

Les secondes défilèrent, les minutes semblèrent être des heures et les heures une véritable éternité. Beaucoup marchait comme des automates, mais le shinobi était tout aussi sûre que lorsqu'il faudrait prendre les armes, ils allaient être les premiers, vendant chèrement leur peau.La secte noire ne les aurait pas aussi facilement. Comme on le dit souvent un animal acculé est toujours plus dangereux!

Malheureusement, on avait un tout autre projet pour eux. Et celui-ci les empêcherait de se battre pour la plupart. La nuit arrivait sur leur petit groupe, sans avoir été attaqué ou même suivit. Ils arrivaient même au bout du corridor de glace, pour retrouver la route principale. En d'autre terme, un derniers couloir et le danger, même si toujours présent, serait moindre. Ceci réussi à rendre force et courage aux guerriers, qui arrivaient à reprendre le sourire. Mais L'Uzumaki restait perplexe et septique. Rien n'était logique.

Plus que quelques mètres, et ils seraient à l'air libre des plaines enneigées, sans possibilité d'attaque surprise. Pourquoi n'avait-il pas attaqué avant, là où ils avaient assurément plus de chance de vaincre? C'était sans queue ni tête. Les premiers soldats respirèrent profondément alors, qu'ils mirent un pied à l'extérieur du grand corridor... A moins que la stratégie de l'ennemie...Ses yeux se rivèrent sur les extrémités, au moment ou lui même franchit le seuil des glaciers. Puis tout se matérialisa dans son esprit.

- Sortez tous de là!

Ses paroles arrivèrent trop tard, et furent couvertes par le bruit d'une explosion, alors que les glaciers se disloquèrent autour d'eux. Il ne pouvait assister qu'impuissant, face à la colère de mère nature, la moitié de leurs effectifs ensevelit par les blocs de glace qui leur tombaient dessus. Heiwa utilisa ses techniques, pour se protéger, lui même, avant tout et les hommes qui avaient réussit à franchir. Pas que leurs sorts l'intéressait vraiment, mais s'il y avait face à face avec la secte, il devait compter sur des pions pour se battre.

Il repoussa donc la glace qui déferlait tout autour d'eux et de ça calèche de Anzu. Mais un cri attira son attention. Oligarh. Le supposé " riche marchand" avait les jambes broyées par un plus petit bloc, mais suffisant pour lui causer des dégâts important. La femme légèrement plus inquiet courut vers lui.  Mais au même instant deux hommes furent projetés dans les airs comme de vulgaires poupées de chiffons.

Aeternam attaquait finalement, après avoir éliminé une partie de leur force, les empêchant de s'organiser à nouveau. Mais les hommes, par leur expérience du combat, se positionnèrent aussitôt face à ... une homme. Oui, un seul homme leur faisait face. Mais il était une véritable montagne parmi les mortels, dans son armure lourde d'argent. Il portait une arme étrange s'approchant d'une masse, fauchant ses adversaires devant lui, comme s'ils n'étaient que des branches. Aucun d'eux ne pourraient faire face à cet être de métal. Il devait intervenir, et se présenta, aussitôt devant le sectaire. L'armure vivante s'arrêta à sa vue, alors qu'une vois retenti au travers du casque. Métallique, inhumaine et étouffée.

-Mon maître ne m'autorise pas à tuer des élus. Pourquoi les défends-tu? Sais-tu qui ils sont, au moins?

Heiwa Jigoku ne répondit pas, s'était la grande question depuis ces deux, trois jours de marche. Néanmoins, rien ne lui prouvait qu'il pouvait faire confiance à ce mortel. Il ne répondit donc rien, posant simplement son regard là, où était sensé être ses yeux. Le métal vivant soupira, avant de continuer:

-Ce n'est pas le cas semble t-il. Mais tu n'es pas résolu à t'écarter. L'homme blessé, qui est là bas, n'est autre qu'un général de Fuyu, que mon maître désire voir mort. Quand au "colis" qu'il transporte, elle semble importante à ton Tyran. Je n'en sais pas plus, mais je n'ai pas besoin d'en savoir plus!



Voilà ce qui expliquait toute cette simple histoire. Oligarh et la jeune femme Anzu, si s'était réellement leur nom et pas d'emprunt était directement lié à Sul Hei. Et avec les derniers événements qu'il avait eu vent, les deux dignitaires devaient surement partir se mettre à l'abri, loin de la capitale, le temps que cela se calme. Les routes principales étaient surement trop dangereuse, trop voyante, et accessible aux assassins d'Aeternam. Toutefois, il ne savait pas l'identité exacte de Anzu.Qui était-elle pour le roi?

Mais plongé dans ses pensées, il ne vit le coup de masse arrivé droit sur lui qu'à la dernière minute, qu'il arrêta net de son Shinra Tensei. LE sectaire ne désirait pas le tuer, mais il ne disait pas non pour le mettre hors d'état. Soit, le combat était engagé!




 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Left_bar_bleue1/12[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies EmptyMer 19 Aoû 2015, 13:16



 
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies


 
Fuyu attaqué! Aeternam en action



 



https://www.youtube.com/watch?v=V387kjYy2Tc

Les hommes désirant vengés leur compagnon entourèrent les deux "Puissants" essayant de trouver un moment pour sauter sur l'homme de métal. Mais un simple regard de Heiwa les faisait irrévocablement reculer et hésiter. Il ne savait pas quoi faire et craignait autant leur élu que le sectaire.

Leur général, l'homme qu'ils devaient protéger des assauts de la secte, étant hors d'état de combat, il ne savait pas quoi faire. Même s'ils étaient là en protection, s'était uniquement Oligarh qui donnait les ordres et crée les stratégies. Ils étaient une meute privée de leur Alpha. Et même en combat direct contre le géant en armure, il ne pourrait que se détruire lamentablement dessus. Leur seul espoir était Heiwa lui même, du moins face à cette créature.

Mais un son de trompette retenti dans le vallon glacé, et plusieurs silhouette encapuchonnée apparurent autour du petit groupe. Le même nombre d'étranger arrivait sur place, voilà une cible pour la colère et le sentiment d'impuissance des mercenaires et soldat de Fuyu. De nouveaux sectaires, simple humain, débarquaient à leur tour! Ce qui n'était qu'un combat unique se transforma bientôt en un champs de bataille rangé.

Mais le ninja se concentra sur son unique ennemi pour l'heure, le visage plus sérieux que jamais! Même avec son pouvoir de gravité, il avait du mal à suivre les coups de son adversaire. Enfin ce n'était pas ça,non! Les coups étaient si dévastateur que ses pouvoirs du Tendô arrêtaient avec difficulté les attaques. Il devait parfois bondir, esquiver, ou reculer. Son visage marqué par des veines, quand l'effort en devenait intense. Dans ce combat seul Masamune tenait en respect l'ennemi. Le premier coup qu'avait porté le Dieu avait été décisif...

Le sectaire s'était laissé frapper sciemment, pensant que la faux n'était qu'une arme simpliste et ses dégâts ne parviendrait pas à l'atteindre sous son armure. Grosse erreur, puisque lorsque l'arme avait atteint le torse de l'homme, elle sembla momentanément traverser l'armure pour le blesser.

-Ton arme est étrange et dangereuse. Je demanderais aux miens ce que c'est, quand j'en aurais fini ici!

Depuis le géant évitait, plus particulièrement de se prendre des coups, les deux se tenant dans une position défensive, même si l'un était plus agressif. La puissance de la Masse, contre l'agilité et la rapidité de la Faux! Nagato reculait de plus en plus, à son point de départ, proche de la calèche où, la jeune femme les regardait tous! Sans crainte de voir son bourreau approchait! Ou même sans s'inquiéter de la fragilité du canyon de glace au-dessus et derrière elle!

Le géant comptait sur sa force bestiale opposé à l'agilité de Heiwa. Personne ne pouvait dire l'issue de cette confrontation. Les deux hommes étaient égaux! Mais en un instant, là où aucun des deux ne s'étaient prit une attaque direct, la situation changea. L'étrange Masse parvint à traverser le Shinra Tensei de quelques centimètres, alors qu'il fracassa de son poing de métal, pour venir se fichait sur le visage de Heiwa! Le choc fut violent et il fut propulsé encore plus loin en arrière. Mais alors qu'il semblait inatteignable, vu la distance, le monstre d'argent, laissa tomber un genou, poussant un râle de douleur. La Faux plantée dans son dos. Enfin la lame, elle même relié par une chêne longue de puis mètres au manche que tenait L'Uzumaki. Aussitôt, il Tira un coup sec pour déloger la Masamune, avec les cris des âmes des démons. Il avait dû révélé l'un des secrets de la Masamune et espérait que personne extérieur n'avait pu le voir!

Puis son corps se brisa sur la neige, pour rencontrer la dureté de la calèche. Le sectaire, lui se releva pour rejoindre l'élu bleu. Observant du coin de l’œil la jeune femme debout, au côté du général; ses deux cibles étaient devant lui, il n'avait plus qu'à les fracasser de sa Masse. Il parla néanmoins, au Jigou:

-Je sens que tu ne désires pas protéger ses personnes. Tu as d'autres projets bien plus grand. Aeternam pourrait t'y aider! Mais pourquoi les avoir suivit? Pourquoi m'avoir combattu?

Le Rinnagan se posa sur son ennemi, sans un mot. Il n'avait pas à répondre, il ne comprendrait pas. Il avait visé juste, en aucun cas il désirait les protéger ou les sauver. Ils étaient perdus comme tous les habitants de ce monde. Il n'avait besoin que d'apprendre le plus de détails possible. Il n'avait pas cru un instant à cette histoire de marchand des territoires inconnus, et de sa fille. Il avait réussi à apprendre la vérité, un général de Sul Hei, devant partir se réfugier dans un lieu plus secret que la capitale, escortant d'une pierre de coup, cette femme. Qui était-elle, quel lien entretenait-elle avec le Tyran? Était-elle sa fille? Sa femme? Un élément de la force du roi? Malheureusement, il ne le saurait surement pas maintenant. La seule question importante était à savoir s'il devait la laisser se faire tuer ou si sa mort causerait encore plus de problèmes!

Le géant de fer s'approcha d'elle, chaque pas soulevant de la neige. Elle lui faisait face sans broncher, levant son regard vers le haut pour continuer à le regarder là où ses yeux étaient supposés être. Un duel de regard commença, la masse se leva et se dirigea à vive allure vers sa tête. Aucun expression sur son visage. La mort allait frapper! Mais à quelques centimètres, l'arme s'arrêta, les deux acteurs de la scène se tournant vers l'origine de ce geste. Un Immense bloc de glace s'était précipité sur le sectaire, se brisant sur la masse de son corps. Le geste de Heiwa, qui se tenait à quelques mètres d'eux, pour apparaître au côté de la jeune femme et du général. Sans un mot, il les propulsa dans la clairière blanche, proche de leurs soldats. Et fit finalement face seul au porteur de la masse. Ils se jaugèrent une fois encore. Et un autre bloc de glace vint percuter l'adversaire, qui cette fois-ci préparé, avait mis son bras en protection.

- Crois-tu vraiment que ceci aura un quelconque impact sur moi!Tu me déçois!

Mais Heiwa ne répondit pas, il continua encore sa manœuvre. Puis lorsqu'il s'arrêta, le dojutsu proche des dieux, tourbillonna. Plus de "munitions" à disposition?

- Tu vois je te l'avais dis, cela ne servirait à rien! Tu vas...

Un bruit inquiétant résonna derrière le représentant d'Aeternam, celui-ci se retournant surpris. Alors que Heiwa usant de sa vitesse, s'éloigna de la scène, avant de répondre à son ennemi.

- Je ne cherchais pas à te battre avec cela, juste à attirer ton attention ailleurs, le temps que je déblaie le chemin. LE temps que j'enlève la glace qui bloquait le reste du glacier. Je me suis servit de votre propre plan simplement, maintenant subit le même sort!

Le canyon du moins, ce qu'il en restait se mit à s'effondrer, d'abord par de petite caillasse gelée, puis de plus gros bloc. Toute la force et le poids d'une montagne s'écroulant sur le géant. Dans un bruit sourd , soulevant d'épais nuage , alors que tous se mirent à courir le plus vite possible loin des différents points d'impact. Le reste de la secte en avait profité pour disparaître à leur tour.

Le temps que les survivants se remettent de ce qu'ils venaient de se passer, ils aperçurent que Anzu était indemne tenant leur général dans les bras, mort ou vivant il était le seul décisionnaire. Quand à l'élu, il avait lui aussi disparut, sans demander son reste ou même,  attendre une récompense en laquelle il ne croyait pas non plus depuis le début...

Plusieurs heures plus tard des silhouettes marchèrent sur le chaos de la neige, alors qu'une main gantelet de fer, sorti de la glace en serrant le point, un hurlement guttural sortant des profondeurs....

Spoiler:
 




 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies   [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies Empty

Revenir en haut Aller en bas
[Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: [Quêtes-Solo]:Escorte et Comédies 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Toundra boréenne-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.