Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
[Quête] La traversée du Désert
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyDim 30 Aoû 2015, 11:07


• Début •



~Musique~


L’astre solaire était au zénith alors qu’il s’abattait impitoyablement sur les nouvelles routes marchandes traversant de part en part le désert de Seika pour s’engouffrer dans les forêts luxuriantes de Minshu. Elles avaient été ré-ouvert récemment suite à l’alliance entre les deux nations et devait permettre aux royaumes voisins de subvenir au besoin de chacun sans pour avoir à passer par les routes marchande, réduisant ainsi la probabilité d’attaque de la part les bandits des grands chemins ainsi que les troupes de Fuyu, la nation des glaces éternelles faisant face à un assèchement de marchandise à cause de Seika et Minshu.

Toutefois, ce n’était pas ce qui nous intéressait. Non, l’objet de notre attention se trouvait sur les routes du désert de Seika, plus précisément, à mis chemin entre Minshu et Seika. En plein milieu de cet étendu de sable se trouvait un convoi marchand, enfin, ce qui aux premiers abords y ressemblaient. Un convoi assez modeste à prime abord, composé de deux hommes à l’extérieur guidant la caravelle et deux hommes, deux femmes et un enfant à l’intérieur du transport. C’était un convoi parmi tant d’autres. En tout cas, c’était ce qu’ils voulaient faire croire.

Sous les bouts de tissus qui composaient les chiffons qui leur servaient de vêtements, se trouvait Schneiden et une infime partie de sa compagnie, Hamada et Yuuna, deux de ses meilleurs éléments. Il y a déjà quelques jours de cela, il avait été chargé, lui et ses hommes, d’assurer la protection de Xiao, l’héritier de la plus grande fortune de Minshu. Suite à une discussion avec une certaine personne, il avait été établi que le meilleur plan d’action serait de se déplacer en comité réduit sur les routes peu empruntés, dans le but de réduire un maximum l’attention qui leur était portée. C’était ce qui les avait conduits à la situation dans laquelle ils se trouvaient présentement. Cependant, il n’avait pas pris en compte de quelque chose d’essentiel dans ce plan qui se voulait être bon.

« Chaud… »

« Tais-toi… »

La chaleur. De tous les endroits de Kosaten, mis a part le centre des volcan de Seika, il n’y avait pas de climat plus torride que celui que l’on trouvait dans ce fichu désert. Schneiden suait à grandes gouttes et son partenaire également, se situant tout deux à l’extérieur de la caravane, ils étaient à la merci du soleil après tout. Sous la bâche, peut-être que leurs compagnons étaient à l’abri de ce supplice, qui sait ?

Le Justicier jeta un coup d’œil en arrière et écarta le tissu qui obstruait sa vue et inspecta l’arrière du véhicule. Sa subordonnée se trouvait à l’arrière, en compagnie du jeune noble de Minshu ainsi que deux hommes dont il n’était pas le plus apte pour les décrire. Toutefois, ce qui attira son regard fut la dernière forme, une silhouette qu’il ne connaissait que trop bien. Geleerde. Sa partenaire de toujours, et accessoirement, une amie qui lui était chère. Il y a quelques jours, elle s’était imposée d’elle-même dans sa mission d’escorte, lui, n’avait pu que dire oui face à la détermination qu’il avait pu observer dans son regard. De plus, il n’était pas à plaindre, la jeune femme avait déjà su lui montrer par le passé qu’elle était loin d’être un poids mort. Au contraire, elle était un pilier pouvant le soutenir si besoin est. Et pour une mission de cette ampleur, il était sûr qu’elle aurait l’occasion de lui prouver cela.

« Comment vous tenez, la dedans ? »

« Bien, mon capitaine ! »

Sans surprise, Yuuna fut la première à répondre à son appel. Comme prévu. La jeune femme était l’incarnation de l’efficacité et de la discipline après tout. Il se retourna ensuite vers les trois autres membres du convoi et attendit leur réponse patiemment. Quand il eut vent de leur pensée, il finit par le jeune garçon assis légèrement en retrait. Pour s’adresser à lui, le manieur de l’espace prit un ton légèrement plus doux, comme s’il parlait à Mirya, sa jeune protégée.

« Et toi, jeune homme ? »

« Je vais bien »

Clair et concis, ne coupant pas par quatre-chemins. Il fallait s’y attendre de la part d’un héritier de ce calibre, son attitude était, contrairement aux autres enfants de son âge, celui d’une personne ayant déjà atteint un certain seuil de maturité. Étrangement, cela le mettait mal à l’aise. Il aimait le rire innocent de Mirya. Il aimait ses caprices. Il aimait ses sautes d’humeur. Il aimait tout ce qui faisait d’elle une enfant. C’est pourquoi, voir un enfant aussi calme et posé le rendait étrangement mal à l’aise. Pour lui, quelque chose n’allait pas. Toutefois, ce n’était ni le temps ni la situation propice pour débattre de ce point-là.

Le maître de l’espace lâcha un soupir et recentra sa concentration sur la route qui se trouvait devant lui. Tout était calme. Un peu trop à son goût d’ailleurs. C’était souvent le signe du calme avant la tempête. Il ne pouvait pas baisser sa garde. Il parla alors d’une voix forte, pour que tout le monde sur la caravane puisse l’entendre.

« Ne baissez pas votre garde et soyez attentifs… Nous ne sommes qu’à la moitié du chemin... Tout ne fait que commencer »

C’était vrai. Jusqu’à maintenant, ce n’était que les prémices de leur aventure.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyDim 30 Aoû 2015, 21:48



[Quête] La traversée du Désert Image_12



Musique d'ambiance


Chaleur étouffante.

Le désert brûlant de Kosaten ne ternissait décidément pas sa réputation pour être connu comme l'une des zones les plus torrides de ce monde. Nombreux aventuriers y avaient perdu la vie, se perdant dans l'immensité de ce lieu où seule une étendue de sable et de mirage se profilait à l'horizon. Pourtant, pour les plus avertis, il s'agissait d'un avantage considérable de traverser ce désert. Non seulement par le fait que les routes marchandes étaient réouvertes depuis peu - permettant ainsi, un pourcentage de ne croiser aucun autre groupe, bien plus élevé - mais également, pour ses températures insupportables pour la plupart des habitants de Kosaten qui préférait de loin, contourner ce temple de la mort. Un risque à prendre donc, pour l'escorte se faisant passer pour de simples nomades.


- Trop... Cha...ud !


Une nouvelle fois, Makoto émit une plainte verbale à leur condition actuelle en terminant de boire les dernières gouttes de l'une de leurs réserves d'eau. Il se trouvait dans la caravane, en compagnie de Zenjiro, Yuuna, Xiao et Geleerde. L'enfant, quant à lui, restait étrangement stoïque et calme, assis entre les deux jeunes femmes. Un râle de dépit su se faire entendre une nouvelle fois de la part du jeune soldat qui s'étira de tout son long, brisant le silence religieux et militaire. Reproche étonnant, de la part d'un natif de Seika, habitué normalement par la chaleur aride de son habitat naturel. Il tenta plusieurs fois de retirer ses vêtements, afin de se mettre torse nu, malgré les rougeurs furtives sur les joues de Yuuna, mais Zenjiro lui prodiguait toujours une rapide claque à l'arrière du crâne.


- Cesse de te plaindre. Parle moins, tu économiseras des forces.


Poussant un bref soupir pendant que Makoto se frottait énergiquement l'arrière du crâne tout en fermant un œil, le soldat reporta son attention vers Geleerde, assise juste en face de lui. Surpris de la voir aussi peu réactive, il pencha la tête vers la direction de l'élue de Seika. Habituellement, elle n'aurait pas hésité à le frapper d'elle-même. Alors, pourquoi ? La réponse fut en réalité, très simple.

Geleerde luttait contre la chaleur et le sommeil.

Le climat du désert fut de très loin, ce que l'érudite appréciait. Elle qui avait toujours vécu une majorité de son existence sous des températures proche de zéro, devoir vivre dans un tel lieu, lui fut bien plus difficile qu'elle n'aurait pu le croire. La mine sévère, yeux clos, des gouttes de sueur perlant en quantité sur son visage, l'hybride n'émit cependant aucune plainte quant à sa condition actuelle. Les vêtements de nomades, voilant leurs armures, n'aidant rien à cela. Il était cependant préférable pour l'escorte d'être paré à toute éventualité : s'ils ne conservaient pas leur protection, cela risquait de porter préjudice à la mission.


« Comment vous tenez, la dedans ? »


La voix du maître de l'espace se fit entendre, laissant également découvrir son visage en soulevant le voile devant lui, jetant un rapide regard vers les habitants de la caravane. Tout comme eux, lui aussi semblait éprouver des difficultés à supporter la chaleur du désert. Yuuna y répondit avec conviction, tandis que Zenjiro lui adressa un bref signe de la main respectueux malgré son âge plus avancé que Schneiden. Makoto, quant à lui, restait fidèle à lui-même :


- Je jure que si je survis à cette mission, j'arrête de boire !


Une promesse bien évidemment intenable, lorsque l'on connaissait son goût prononcé pour l'alcool. Si jeune et déjà ivrogne. Une fois que tous se prononcèrent, Geleerde resta cependant, quant à elle, parfaitement silencieuse. Relevant la tête lentement, son regard croisa celui du manieur de la Muramasa, le fixant de son seul œil valide pendant quelques brèves secondes. Avant de partir, l'hybride s'était procuré un cache œil d'époque, bien plus discret que les bandages de fortune qu'elle portait, quelques mèches rebelles voilant ce dernier. Il était préférable pour le moment que son orbite désormais mis à nu, ne soit pas exposé aux lueurs du soleil. Poussant un soupir, l'hybride se releva avec difficulté, se dirigeant vers l'arrière de la caravane.


- Geleerde ?

- J'ai juste besoin de me dégourdir les jambes...


Sans ajouter quoi que ce soit de plus, l'élue de Seika bondit en dehors de la caravane, trouvant rapidement contact avec le sable. Aussitôt, elle porta une main au-dessus de sa tête, serrant les dents en ressentant la chaleur du soleil bien plus écrasante à l'extérieur. Essuyant d'un revers de main son front en sueur, l'hybride de Seika se dirigea vers l'avant, rattrapant Schneiden et Hamada.


- Toujours rien ?


Marchant désormais aux côtés de la caravane, l'érudite fixa un point invisible devant elle, sans porter un regard à ses coéquipiers. Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis leur départ de la Capitale de Chikai et aucune manifestation ennemie n'avait été aperçue. C'était une bonne chose, en soit. Bien que la louve n'aurait pas été contre pour un peu de divertissement, au fond d'elle, Geleerde savait qu'il était préférable pour eux d'arriver à bon port sans accroche.


- Nous ne devrions plus être loin du premier point de ravitaillement. Je pars en éclaireur.


Portant cette fois-ci son œil vers Hamada et Schneiden, elle s'adressa fermement à eux, mais son attention restait focalisé principalement sur le manieur de Démons. Connaissant son partenaire, il n'apprécierait sans doute pas que Geleerde s'éloigne trop d'eux ou plutôt particulièrement, de lui.


- Je resterais dans votre champ de vision.


Sans trêve de long discours, l'hybride de Seika prit aussitôt sa forme d'origine sous leurs yeux. Comme par magie donc, ses vêtements disparurent pour laisser place à un pelage d'ivoire et une taille plus imposante que celle d'un canidé basique. L'avantage certain d'être sous forme de louve, serait qu'elle pourrait contrôler la température de son corps, mais également, d'être plus rapide pour revenir vers eux au moindre problème. Scrutant rapidement la caravane en jetant son attention derrière son épaule, elle s'élança pour partir vers leur point d'arrivée, accourant quelques minutes afin d'être à juste distance de ses coéquipiers, comme promis.


Leur croisade se déroulerait-elle sans encombre ?



[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyDim 30 Aoû 2015, 23:41


• Signe •


~Musique~


Un léger ricanement s’échappa des lèvres sèches du manieur de la Muramasa en entendant la complainte de Zenjiro. Le jeune camarade de la louve lui faisait beaucoup penser à Ryuuichi, son ami, et un des gardes royaux personnel de Karui, son roi. Que ce soit son attitude ou son penchant prononcé pour l’alcool. De plus, comme Ryuichi, le jeune avait un don pour rendre Yuuna mal à l’aise. La jeune femme étant en effet réservée de nature, elle ne savait pas comment réagir face au comportement parfois peu professionnel de ses compères masculin. Schneiden, lui ne disait rien, cela l’amusait plus qu’autre chose, la voir perdre ses moyens était un bon moyen pour passer le temps.

« Indécent… »

Toutefois, ce qui attira son regard fut la forme assise à l’écart, de l’érudite. Il la connaissait depuis assez longtemps maintenant pour savoir instinctivement que quelque chose n’allait pas. Chose qui n’était pas très difficile de manquer de par les gouttes de sueur perlant abondamment ainsi que l’expression fatiguée gravée sur son visage. Avant qu’il n’ait la chance de pouvoir lui adresser la parole, son compagnon le fit pour lui. Le Justicier fronça légèrement le sourcil en entendant le ton de la jeune femme alors qu’elle sauta hors de la caravane pour se dégourdir les jambes. Il n’aurait jamais pensé que cette température serait une telle épreuve pour la jeune louve, mais en même temps, il aurait dû s’y attendre de la part de l’hybride lycanthrope, les loups étaient des chasseurs de la nuit, se fondant dans les tempêtes de neige et l’obscurité. Pas étonnant qu’une chaleur de ce calibre soit un coup dur pour elle.

Quand la jeune louve vint se placer à leur niveau, Schneiden centra son attention sur cette dernière, inquiet et légèrement curieux.

« Non, toujours rien, mais plus important… Est-ce que ça va, Geleerde ? »

La sueur s’était faite plus abondante et cela commençait à l’inquiéter. Il aurait préféré qu’elle reste à l’abri du soleil avec sa constitution de nocturne. Bien qu’il y ait un courant d’air de temps en temps, la protection de la bache était beaucoup plus efficace pour les protéger des rayons de l’astre de midi. Toutefois, lorsque la jeune femme continua sa phrase, le maître de l’espace fronça les sourcils. Il n’aimait pas la savoir loin de la protection qu’il pouvait lui apporter, mais il savait également que l’hybride était tout sauf une enfant à garder. Elle avait changé et était devenue plus forte. Ce n’était plus la jeune élue qu’il avait connu la première fois dans une des tavernes de la capitale. C’était devenu son allié, sa partenaire. Sentant sans doute le conflit intérieur qui l’animait, la jeune femme lui promit de rester dans son champ de vision. À cela, un léger rictus s’installa sur les lèvres de Schneiden. Comme lui, elle commençait à bien connaitre son état d’esprit.

« D’accord… Fait attention à toi et au moindre de signe de danger, fuis et reviens dans notre direction »

Il hocha ensuite la tête pour lui souhaiter bonne chance, mais s’arrêta à mis chemin quand il vit la jeune femme se transformer sous ses yeux. Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu sous cette forme. Des flashs lui vinrent immédiatement en tête, lui contant une lutte passée entre lui et la louve. Un sourire nostalgique se grava sur son visage alors qu’il regardait la louve s’éloigner du convoi à grand pas sous sa forme de canidé.

« J’avais presque oublié que c’était une élue… »

Hamada était visiblement abasourdie par la transformation brutale de la jeune fille. En voyant cela, Schneiden ne put se retenir et un rire vint bercer les oreilles de son second alors que le Justicier plongea son regard dans le sien.

« Impressionnant n’est-ce pas ? »

C’est alors qu’un scintillement au loin vint lui frapper directement la rétine. Agacé, Schneiden se couvrit les yeux de son bras droit et fronça les sourcils. Qu’est-ce que c’était que ça ? Le maître de l’espace resserra les bandelettes qui entouré son bras droit et escalada le toit de fortune de la caravane, s’assurant tout de même à se positionner de façon à ne pas biser la bâche, pour avoir un meilleur angle de vue. Il plissa les yeux en observant l’horizon et fit claquer sa langue. Rien.

« Qu’est-ce qu’il se passe, Capitaine ? »

« Ce n’est rien… »

Schneiden soupira et se repositionna sur l’avant de la calèche. Il n’aimait pas cela. Il avait un mauvais pressentiment. Et la dernière fois qu’il avait eut ce genre de sensation. C’était quand lui et une certaine tête rouge étaient tombés sur un gardien protégeant une arme maudite. Autant dire, que ce n’était clairement bon signe.





Dernière édition par Schneiden le Ven 04 Sep 2015, 03:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 31 Aoû 2015, 00:53



[Quête] La traversée du Désert Image_12




- Toujours rien, hein...

L'hybride marchait d'un pas lourd et assuré, en direction de leur but, les sens en alerte, le regard vif. Malgré la chaleur accablante du désert, Geleerde restait malgré tout prudente et concentrée sur son objectif. Sa forme d'origine lui permettait de supporter plus aisément les températures du lieu, bien que cela ne restât pas moins une épreuve pour l'élue de Seika. Ses sens naturellement développés de par ses origines, la forme animale lui était cependant bien plus bénéfique pour bénéficier pleinement de toutes ses capacités de louve. L’ouïe, l'odorat et la vue étant bien plus puissant, il ne lui était pas bien difficile de voir au loin toute manifestation négative quant au bon déroulement de cette mission avant les autres. Bien que désormais amputé d'un œil, contraint de s'habituer à son nouvel angle mort, le reste de ses sens lui permettraient de palier à cette condition.


Musique d'ambiance



Ne cessant de marcher, elle tourna la tête derrière elle pour observer au loin la forme de la caravane ainsi que de ses compagnons. Pour le moment, tout semblait être comme ils l'avaient prévu. Pourtant, cette situation ne su satisfaire l'érudite : un voyage si calme, sans encombre. Cela s'avérait être bien plus inquiétant que prévu. Si la secte noire traquait Xiao depuis longtemps, certains de leurs informateurs seraient sans doute au courant de cette escorte. Quand bien même Schneiden et Geleerde avaient pris les dispositions nécessaires pour être les plus discrets possible en élaborant leur plan. Toutefois, il n'en restait pas moins que le manque cruel de temps jouant en leur défaveur, pouvait leur avoir fait omettre quelques détails...

Soudain, la louve s'arrêta aussitôt, les oreilles tendues vers l'arrière, scrutant les horizons d'un œil sévère. Une odeur de décomposition traversa son museau, lui intimant de se retourner totalement pour apercevoir la caravane ainsi que Schneiden grimpant sur le toit. Plissant le regard, l'hybride grogna un instant, ses sens lui indiquant de se montrer prudente. Cependant, lorsqu'elle aperçut le manieur de la Muramasa descendre de nouveau, ses muscles se détendirent légèrement. Seraient-ils suivis ? Patientant quelques secondes avant de reprendre la route, l'hybride pesta intérieurement : le doute n'était pas permis pour ce type d'escorte. Peut-être qu'il ne s'agissait simplement que d'animaux vivant sur les collines du désert, des charognards curieux, patientant que leurs futurs festins meurent d'épuisement. Quelques oiseaux ressemblant aux vautours, volèrent au-dessus de la caravane et de la louve, menace inutile et le cadet de leurs soucis présentement.

Deux heures venaient désormais d'être faite, les rayons de midi conservant cependant toujours leurs forces. Une légère brise chaude vint se loger dans le pelage d'ivoire de l'hybride de Seika, ne lui apportant qu'une sensation de fraîcheur factice pour l'assommer encore plus lorsqu'elle disparaissait. Mais c'est enfin, que l’œil de Geleerde ainsi que son odorat aperçu à quelques kilomètres devant elle, le premier point de ravitaillement établi entre la nation du Serpent et du Phénix. Un léger soupir de soulagement naquit entre ses babines. Ils avaient tous probablement besoin d'une pause et récupérer de quoi se sustenter. Mais, ce ne fut que quelques minutes plus tard, qu'une odeur de soufre se fit sentir au museau de la louve. Un mauvais pressentiment se logea dans son esprit, secouant doucement la tête négativement. L'odeur étant encore trop faible pour y émettre la moindre hypothèse, Geleerde songea en premier lieu à un fin de feu de camp. Toutefois, la prudence restait de mise et c'est pour cette raison, que l'hybride, curieuse de nature... Accéléra le pas vers le dit campement.


Hybride intrépide ou stupide ?
Nous vous laisserons en juger.




[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 31 Aoû 2015, 03:40


• Schneiden •




Le maître de l’espace sentit un frisson se répandre dans toute sa colonne vertébrale. Quelque chose n’allait définitivement pas. Le soleil se pâmait encore fièrement dans les cieux et le petit groupe arrivait au premier point de passage, toutefois, un détail le chiffonnait. Il s’était, il y a quelques heures de cela, concentré de façon à pouvoir intensifier la portée de sa conscience spatiale et le permettait de scanner la zone géographique sur plusieurs kilomètres à la ronde au détriment d’un scan plus précis. Toutefois voilà, le premier point de ravitaillement était entré dans sa zone de détection et pourtant… Il ne pouvait rien sentir. Aucune tente ou d’édifice de fortune et surtout… Aucune forme humanoïde.

« … »

Un sentiment de malaise l’envahi, plus fortement qu’il y a quelques heures. Le maître de l’espace se releva et observa les alentours avec intensité, plissant les yeux à plusieurs moments. C’est alors qu’il le vit. Alors que les puissants rayons de l’astre solaire embrasaient les alentours, il pue voir un autre scintillement au loin, semblable à celui un peu plus tôt. Puis un autre, puis deux autres et ainsi de suite. Il écarquilla les yeux. Il avait été stupide. Comment avait-il pu oublier cette lueur ? Avait-il été éloigné trop longtemps des champs de bataille ? Ce scintillement qu’il aurait dû reconnaitre instantanément, c’était la lueur du soleil se reflétant sur une lame d’argent.


~Musique~


« EMBUSCADE ! PROTEGEZ XIAO ! »

Le justicier donna un coup sec sur la corde des chevaux et la caravane avança à toute vitesse. À l’intérieur du transport, Yuuna ainsi que les compagnons de la louve se mirent sur leur garde et entouraient l’enfant.

« Où ça ? Je ne vois RIEN ! »

C’était vrai, malgré le scintillement des armes, rien ne se trouvait à l’horizon. Le maître serra les dents et fit réduire la portée de sa conscience spatiale, couvrant ainsi moins d’espace avec plus de précision. Ce qu’il sentit ne lui plut pas. Il n’y avait pas d’erreur. Plusieurs choses les attendaient, sur les côtés de la route, pourtant, leurs yeux ne pouvaient rien déceler. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Quand le groupe eu dépassé un certain point, il eut sa réponse. Les hommes ou les créatures avaient bougé. Cependant, ce qui le fit écarquiller les yeux fut leur manière de se mouvoir. C’était comme des bonds dans l’espace. C’était des téléportations. Et il connaissait cette sensation, il avait déjà eut affaire à cela une fois par le passé. C’était lors de l’assaut… De Kokota.

Les Semi-Oni.

« Aeternam ! C’est Aeternam ! »

« Qu’est-ce que c’est que ça !? »

Comme pour répondre à son appel, il y eut une fluctuation dans l’air et surgit, de nulle part, des formes humanoïde de taille humaine dont le visage était caché par un masque de démon. Il semblerait que les demi-monstres ne pouvaient pas maintenir leur invisibilité tout en se déplaçant. C’était les bêtes qui avaient décimé une partie de la population de Kokota. C’était les bêtes qui avaient massacré les villageois. C’était les monstres qui avaient tué ses hommes. Les dents de l’élu se serrèrent avec force tandis que son regard balayait du regard l’arrière de la caravane, les Onis d’Aeternam les coursant, pas loin derrière.

Plus jamais.

Il en avait fait la promesse à l’époque. Plus jamais il ne laisserait le sang de ses compagnons couler de la main de ces monstres. Sans perdre son temps, le protecteur de Seika se leva et se dirigea à l’arrière du véhicule sous les yeux rempli d’incompréhension de ses compagnons. Il ouvrit la bâche arrière et dévoila aux passagers les démons qui suivaient leurs traces. Tous eurent un hoquet surpris, tout particulièrement le jeune héritier qui eut un frisson d’horreur. C’était la première fois qu’il voyait une autre émotion, autre que le calme, passer sur son visage. Schneiden se frappa mentalement le front. Il avait failli oublier. Mirya était pareille. Malgré la façade qu’il voulait afficher aux yeux de tous et malgré ses tentatives pour essayer de le cacher, le jeune garçon en face de lui restait avant tout, un enfant.

Schneiden se retourna et fit face au groupe de monstre qui se rapprochait dangereusement du convoi. Toujours en étant dos à lui, le Justicier haussa la voix pour que le jeune Xiao puisse l’entendre clairement.

« Ne t’inquiète pas… Je ne laisserais aucun de ces monstres s’approcher de toi »

« D-D’accord »

Le maître de l’espace esquissa un léger sourire dans sa direction et se retourna vers les sectaires inhumains.

« Yuuna, protège-le quoi qu’il arrive ! »

« Quo- »

« Hamada ! Conduis la charrette jusqu’au point de ravitaillement et construisez une défense autour de cette zone et continuez la mission avec Geleerde s’il le faut ! »

« Quoi !? Schneiden !? Attend !! »

Sans une once d’hésitation, le maître de l’espace sauta hors du transport et atterrit dans un léger nuage de poussière dans les sables torrides du désert de Seika. Une brise violente souffla sur lui et fit danser les vêtements de fortunes qui camouflaient son identité, aux grès du vent. En face de lui, une dizaine de ces monstres avançaient vers lui à toute vitesse, bien que masqué, il pouvait deviner aisément ce qui animait leurs esprits. Détruire ce qui se mettait entre eux et leur mission. Les traits de son visage se durcirent instantanément et son regard prit une teinte d’acier. Ils allaient apprendre à leurs dépens que son titre de Protecteur de Seika n’était pas une simple parure. Il avait défendu Kokota, combattu l’un des plus puissants élus de Kosaten à deux reprises, avait fait face à un des capitaines d’Aeternam et avait réussit à reprendre une relique d’origine divine des mains d’une nation ennemie !

« Venez… »

Il prit une longue inspiration… Et s’avança. Lentement, il ôta les bandelettes recouvrant son bras droit, dévoilant aux yeux de tous, un gantelet renforcé au Mithril, la pierre de lune de Minshu.

« Laissez-moi vous montrez la fureur de Seika ! AETERNAM ! »

Il était le Justicier et le Démon de Seika. Il était Schneiden. Il était Celui qui coupe.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 31 Aoû 2015, 06:00



[Quête] La traversée du Désert Image_12



La louve continua sa course vers le point de ravitaillement, sans même porter un regard vers ses coéquipiers. Si danger il y avait, elle serait bien plus rapide pour en échapper et les prévenir. Une fois à quelques mètres du campement, l'hybride de Seika s'arrêta, pour marcher à pas de loup, les muscles tendues et le regard alerte. Contournant l'allée principale, Geleerde longeant la zone, tel un prédateur encerclant lentement sa future proie de sa chasse d'aujourd'hui. L'odeur se fit plus importante à mesure que la jeune femme approchait du campement, poussant un léger grognement entre ses babines. Elle ne remarqua aucune présence humaine, ce qui surprit l'hybride. Un tel lieu, était initialement prévu pour ravitailler les marchands et autres voyageurs, protégés par des soldats de Minshu. Ce n'est que lorsque Geleerde entendit un cri étouffé un peu plus loin d'elle, que la source de son mal-être prit naissance dans son esprit et son cœur.

Un homme tentait vainement de se remettre sur pied, le dos adossé sur les derniers remparts solide du campement de fortune, se tenant l’abdomen, du sang perlant à grande quantité sur sa main posé sur son ventre. Instinctivement, l'hybride reprit forme humaine et accourut vers lui, le retenant dans sa chute en lui portant une épaule solide pour s'appuyer.


- Qu'est-ce qu'il s'est passé ici, soldat ?


L'homme en question n'eut pas le temps de réfléchir à l'identité de la louve pour savoir s'il pouvait lui répondre ou non et rétorqua, le souffle court :


- Une... Une embuscade... Nous... Nous n'étions pas préparés. Les... Les Onis...


Fronçant les sourcils, Geleerde déposa le pauvre homme à l'abri, jetant un regard sur les blessures de ce dernier. Une plaie béante gisait sur son estomac, laissant entrevoir l'intérieur du corps du soldat. Le destin de ce dernier semblait être scellé. Malgré cela, l'élue attrapa fermement les deux mains du soldat et les déposa sur la plaie en question, effectuant une pression comme elle l'avait faite pour le sectaire à la Capitale de Chikai avant qu'ils ne partent pour leur mission. Le fixant droit dans les yeux, Geleerde lui intima fermement son ordre :


- Si aujourd'hui n'est pas ton heure, soldat, survis. Reste calme et continue d'exercer une pression constante sur tes plaies. Je vais t'administrer de quoi maintenir ton rythme cardiaque et ralentir la circulation de ton sang.


Les lèvres de l'homme tremblèrent un instant, suite au choc de la douleur, sentant le baiser glacé de la mort venir lentement à lui, il hocha brièvement de la tête en réponse aux paroles de la louve. Il n'avait plus rien à perdre désormais et ne pouvait que faire confiance en la demoiselle aux cheveux de jais. Rapidement, l'hybride attrapa l'une de ses sacoches de cuir qu'elle avait pris soin de garder avec elle, sortant l'une de ses fioles. Attrapant le bouchon entre ses dents pour l'ouvrir, elle fit ouvrir la bouche du soldat pour lui faire avaler le précieux remède. Geleerde détenait une quantité assez importante de soin, grâce à ses dons d’apothicaire. Ignorant encore beaucoup de choses concernant la flore de Kosaten, la louve avait eu cependant l'occasion au cours de son voyage de tester quelques remèdes utiles via les plantes qu'elle pouvait découvrir.


- ça sera douloureux.


Elle ne lui cacherait pas. Il y avait toujours un risque que des effets secondaires apparaissent ou une mauvaise réaction du malade. Lui mentir n'aurait servi à rien. Au bout de quelques secondes, l'homme retenu un haut-les-cœurs, menant une main vers sa bouche, que la louve rattrapa aussitôt pour qu'il la dépose de nouveau sur sa plaie.


- Je t'ai dit de garder une pression constante dessus. Ne me fais pas répéter encore.


L'hybride aux yeux rubis ne fut pas tendre avec ce pauvre homme. En situation d'urgence, la louve se devait de rester ferme et n'offrir aucune empathie pour celui qui souffrait. Elle allait l'aider, mais il devait également suivre à la lettre chacun de ses ordres s'il espérait survivre. Soudain, l'hennissement des chevaux de la caravane la ramenèrent à la réalité. Quelque chose venait de se produire du côté de ses alliés. Aussitôt, elle se releva de toute sa hauteur, scrutant l'horizon, les sens en alerte. Il ne lui fallut guère longtemps pour découvrir la caravane se dirigeant à grande vitesse vers eux. S'élançant vers leur direction, Hamada prit aussitôt la parole une fois qu'il fut à ses côtés, ne laissant pas à Geleerde le temps de répliquer :


- Geleerde ! Des onis nous attaque ! Il nous faut protéger Xiao !


Surprise, l'élue de Seika fit un rapide état des lieux, cherchant un quelconque moyen de les protéger tout en vérifiant le nombre de ses alliés. Fatalement, il en manquait un. Portant un regard sévère vers Hamada qui le lui rendit, il ajouta :


- Il est resté en arrière pour nous protéger. Il nous a donné l'ordre de continuer la mission, avec ou sans lui, s'il le fallait.

- Cet imbécile...



Musique d'ambiance



Malgré cette remarque, Geleerde accepta les ordres. Elle devait lui faire confiance, il n'en restait pas moins le digne protecteur de Seika, le manieur de Démons. Rapidement, un plan se forma au sein de son esprit et le communiqua à ses coéquipiers :


- Entendu ! Que Makoto et Yuuna forgent une zone de défense autour du campement ! Servez-vous du sable, des toiles et du bois pour former des remparts solides et efficaces nous permettant de nous cacher si besoin. Ne vous attardez pas longuement dessus, notre priorité reste de protéger Xiao !


- Oui !

- Oui !


Répétant en chœur leurs affirmations, les deux concernés se précipitèrent rapidement vers la source de leur mission. De son côté, l'hybride se retourna vers ses aînés, conservant un ton puissant et digne d'une Alpha de son monde.


- Hamada ! Zenjiro ! Vous viendrez avec moi ! Nous allons protéger le campement en nous plaçant autour de la zone. Je vous veux à une dizaine de pas les uns à côté des autres. Ne vous éloignez pas.


Les deux soldats bombèrent le torse en hochant rapidement la tête en signe de confirmation, sans un mot, s'élançant à leur tour. Avant de partir à son tour, la louve s'attarda vers la source de leur escorte, le jeune Xiao.


- Quant à toi, « Kozo »...

Tremblant, mais tentant de conserver un calme étonnant pour un enfant, il leva son visage en direction de la louve qui s'approcha de lui, le toisant durement.


- Reste auprès de cet homme. Soutiens le. Sa vie est désormais entre tes mains.


Offrir une si grande responsabilité à un enfant ? Était-ce réellement la meilleure chose à faire dans une situation comme celle-ci ? Pour l'hybride de Seika, cela en été en effet, la solution la plus adaptée. Non seulement pour ses origines, elle qui avait toujours su être stricte envers les jeunes louveteaux de sa meute, mais également, pour que l'esprit du jeune Xiao soit focalisé sur un seul objectif. Le laisser seul dans un coin n'aurait fait qu'envenimer sa peur. En étant chargé de surveiller le soldat blessé, Geleerde s'assurait qu'il resterait le plus calme possible. Elle n'avait pas le temps de lui voiler la cruauté de la guerre : ils étaient aux portes d'un assaut inévitable et Geleerde ne pouvait rien faire d'autre que de lui forger une barrière mentale pour le préserver, malgré ce qu'il verrait aujourd'hui.


- Je t'interdis de le lâcher des yeux. Ne regarde que lui.


Malgré cela, elle lui accorda une seconde parole, en avertissement. L'hybride savait que le combat qui allait arriver, pourrait traumatiser le pauvre Xiao. Ainsi, lui donnant l'ordre de rester focaliser sur un seul point - bien qu'il s'agisse d'un homme mourant - était mieux pour lui que de voir la suite de ce qui allait se produire en ces lieux. Terminant ainsi son discours, l'élue de Seika s'élança à son tour, se posant à l'entrée du camp de ravitaillement, fixant au loin les formes des onis arrivant à eux. La silhouette du maître de l'espace apparut sous ses yeux, lentement encerclée par les monstres à son tour. Serrant les dents, elle porta au vent une parole à son ami, le visage sévère, tout en armant son gantelet et bandant les muscles de son corps.


- Ne t'avise pas de mourir maintenant, crétin.



[Quête] La traversée du Désert Image_13



Nota Bene (correcteur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 31 Aoû 2015, 09:08


• Démon •


~Musique~


Le calme avant la tempête. Un silence s’était emparé des plaines désertes alors que les deux parties se faisaient face. Un humain contre dix démons. Un tueur de démons contre dix de ses proies. Il semblerait que ceux d’en face l’avaient compris puisqu’ils reculaient a chaque pas du maître de l’espace. Le pouvoir de la Muramasa était si grand que même scellé dans son gantelet, ses adversaires pouvaient sentir instinctivement la lame maudite. En même temps, la Muramasa à été la trancheuse de démon dans les temps anciens de Kosaten, ce fut un temps sombre pour tout ce qui n’était pas humain, plus particulièrement pour les Onis. De tous, ils étaient ceux qui avaient perdu le plus de leurs frères dans la lutte contre les manieurs de la Muramasa. À un tel point que la peur de cette arme avait été transmit dans leur ADN, faisant des porteurs de cet Odachi les ennemis naturels des Onis. Et ce point, Schneiden comptait bien l’exploiter.

C’était pour cette raison qu’il s’élança le premier dans la mêlé. Sous son élan, le sable sous ses pieds voltigea sous ses pieds alors qu’il se retrouvait instantanément aux côtés des monstres d’Aeternam. Ces derniers ne s’attendaient clairement pas à ce genre de vitesse apparemment, si l’on se fiait au hoquet de surprise qu’il entendu du masque des Onis masqués les plus proches. Il s’élança sur le plus proche et bomba son torse tout en armant son poing. Quelques secondes plus tard, son coup parti aussi brutalement que la foudre. Son sourire s’étira en sentant les jointures de son poing entrées en contact avec le menton du premier Onis, qui n’eut pas assez de réflexe pour esquiver son attaque. Un craquement sordide sonna dans ses oreilles, sa mâchoire avait été brisée. Parfait. Maintenant, le coup-

« Hm !? »

Le maître de l’espace écarquilla ses yeux en sentant plusieurs perturbations spatiales à son niveau. Par réflexe, il utilisa sa compétence pour pouvoir étendre l’espace et se dégagea de sa position précédente. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant quatre autres de ces monstres aux cotés de leur camarade, sabre en avant, enfoncé là où le Justicier de Seika devrait se trouver en temps normal. Il semblerait qu’il n’était pas le seul à s’être renforcé depuis la dernière fois. Aucun des Semi-Oni de Kokota n’aurait put suivre la cadence avec l’homme qu’il était devenu aujourd’hui. Et pourtant, c’était le cas à présent.

« Ça va être plus compliqué que prévu »

Un cri de guerre retenti dans le camp d’en face alors que le manieur de la Muramasa fronça un sourcil, curieux de ce qu’il se passait devant lui. Il ne prit pas longtemps pour comprendre à quoi rimait tout cela. C’était un cri les incitants à sauté dans la mêlé tout en écrasant la peur qui corrompait leur cœur. Comment le savait-il ? Simple. Au moment où le hurlement avait retenti, aux moins trois d’entre eux s’étaient jetés dans sa direction frénétiquement.

Sans perdre de temps, le disciple des crocs du serpent de Minshu, prit un kata défensif tout en ancrant ses pieds dans le sable torride. Il dévia le premier coup de lame assez facilement avec un coup de pied bien placé sur le dos de la lame. Le deuxième coup eut le même traitement, cette fois-ci, dévié par un coup de coude alors qu’il tournoyait sur lui-même suite au premier coup de pied. Le troisième fut un cas différent. En effet, le maître de l’espace saisit la poigne du troisième Oni alors qu’il était encore dans son élan. Il exerça une pression avec son gantelet métallique et brisa la poigne du monstre sans aucune hésitation, ce qui lui fit lâcher son arme. Il n’en fallut pas plus pour Schneiden qui profita de cela pour saisir l’arme en plein vol avec sa main restante avant de l’abattre violemment sur la poitrine de son adversaire, brisant sa cage thoracique dans le procédé. Mais ne voulant rien laissé au hasard, il utilisa de nouveau son bras gantelet et frappa la paume du sabre avec, enfonçant l’arme encore plus profondement et faisant retenti dans les plaines désertiques, un immonde bruit d’os brisés.

« Tch ! »

Sans attendre son reste, l’élu de Seika fit une roulade sur le coté et put voir deux lames qui visaient son dos, s’enfoncer dans le vide. C’était les deux Onis qu’il avait parés juste avant. Il fit claquer sa langue quand il sentit d’autre perturbation spatiale se diriger vers lui et effectua un autre bond en arrière assez rapidement pour voir un sabre passé un sabre à quelques centimètres de son visage. Ne prenant même pas le temps de souffler, il décala sa tête sur le côté et vit une lame s’enfoncer par l’arrière, là où son crâne était censé se trouver. Schneiden saisit alors le bras du sectaire et tira en direction du sol tout en utilisant son épaule pour faire effet de levier. Ce fut sans aucune surprise que le bras de l’Oni se retrouva tordu en deux, l’os sortant presque de sa chaire. Le maître de l’espace saisit alors sa proie et utilisa sa force pour se servir de lui comme un bouclier vivant et l’embrochea sur un barrage de lames qui lui était destiné. Il recula ensuite de quelques pas et donna un puissant coup de pied sur le corps mort du sectaire et le projeta, lui et ceux qui se trouvaient dans le chemin, sur plusieurs mètres.

Le protecteur de Seika se remit en kata défensif et observa la situation, quelques gouttes de sueur perlant sur son visage. Deux étaient définitivement à terre. Huit de plus à avoir maintenant. Toutefois, il était maintenant en désavantage. Dans la précipitation, il avait été encerclé de toute part. Bien que plutôt faible individuellement, ces monstres savaient se battre en groupe. Et ça, ce n’était définitivement pas bon signe. Une seule inattention et il risquait d’y laisser sa vie. Si ce n’était pas pour sa conscience spatiale, il était sûr qu’il serait déjà six pieds sous terre. À cette pensée, il grogna légèrement sous sa barbe. S’il possédait une attaque de zone semblable à ceux d’Heiwa, ce combat se serait terminé il y a bien longtemps déjà. Il n’eut pas le temps d’envier plus longtemps la tête rouge qu’il sentit un mouvement de la part de ses assaillants. Toutefois, ce ne fut pas ce à quoi il s’attendait. Plutôt que de venir à lui, la moitié du groupe restant s’élança en direction du campement de ravitaillement sans lui porter la moindre attention. En voyant cela, l’élu de Seika écarquilla les yeux.

« Que- »

Cet instant de surprise et d’inattention fut la seule chose dont ses ennemies avaient besoin pour foncer dans sa direction, armes en avant. Il put éviter les trois premiers assauts, mais par malchance ou par erreur, il sentit une lame chauffé par les rayons de l’astre solaire, trancher la chaire de son bras droit. À cela, le Justicier serra les dents, pas de douleur non, mais de colère. Il élança son pied en direction de la tempe de son adversaire dans le but de rayer son existence de la carte de Kosaten, toutefois, ce dernier se mit en garde et amorti le choc au dernier moment grâce à son arme. Donc, au lieu de se retrouver a terre et sans vie, le sectaire se retrouva propulser en arrière sur un peu plus de quatre mètres. En voyant cela, Schneiden serra les poings. Il devait finir ça rapidement. Lentement, il leva son bras ganté en avant...

Et l’ambiance changea complètement.

« Je n’ai pas de temps à perdre avec vous… »


~Musique~


Une déflagration de puissance balaya le sable qui l’entourait alors qu’un Odachi surdimensionné commençait à apparaitre dans sa main. Une aura malsaine entoura le corps du Manieur de la Muramasa alors que les iris prirent une couleur différente, signe de sa possession du pouvoir des démons de la Muramasa. À la vue du gigantesque sabre, les Onis reculèrent instinctivement, toutefois, Schneiden ne les laissa pas le temps d’en faire plus. L’espace d’un instant, le temps semblait bouger au ralenti.

Il dégaina et une tête s’envola.

Le regard de Schneiden resta froid durant toute la manœuvre alors que le sang du démon aspergea le sable doré du désert de Seika. Il bougea légèrement sa tête pour toiser sa deuxième proie. Ce dernier, sentant la mort arriver, se protégea instinctivement en plaçant son arme en face de lui dans le but d’encaisser le coup comme il avait fait tout à l’heure. Malheureusement pour lui, les deux attaques n’avaient pas du tout la même ampleur et puissance.

« Futile »

Sous le poids titanesque et la puissance de l’Odachi maudit, l’arme du sectaire se brisa comme du verre et le haut de son corps virevolta dans les airs. Le sabreur prit une longue inspiration en lançant un regard en biais en arrière. Il l’avait senti, sans surprise. Il n’avait même pas besoin de se retourner pour savoir qu’un des deux monstres restant s’était téléporté dans les airs pour lui assener un coup piquet en plein dans l’épine dorsale. Dommage. Si ce n’était pas lui que le sectaire affrontait, ce plan aurait pu marcher. Cependant, au lieu de sentir la chaire s’écartant sous le passage de sa lame, il ne sentit que le vide. Le démon d’Aeternam frissonna alors qu’il sentit une présence derrière lui, en l’air également.

« Toi et les tiens n’êtes pas les seuls à pouvoir contrôler l’espace de cette façon »

Ce fut les dernières paroles qu’il entendit avant de se faire scinder en deux, déversant par la suite le contenu de son corps sur le sol. En voyant cela, le dernier des Onis se dirigea à toute vitesse en direction du campement pour prêter main forte au reste de son groupe d’assassinat. Toutefois, tout ne se déroula pas comme prévu. Peu importe à quel point il semblait courir ou avec quelle intensité, il semblait qu’il ne pouvait pas s’éloigner du maître de l’espace, qui quant à lui, semblait gagner de plus en plus de puissance aux files des secondes. C’était en réalité une boucle spatiale dans laquelle il était coincé avec Schneiden. Peu importe à quel point il forçait, il ne pourra jamais mettre de la distance entre lui et l’élu si ce dernier ne voulait pas. Le seul chemin possible était celui en direction du manieur de la Muramasa.

« Tu ne vas pas mourir de ma main, démon… »

Le sectaire frissonna quand il sentit une emprise sur son épaule. La voix de l’élu était anormalement froide et son aura était étouffante et oppressante. Il ne voulait pas se retourner. Il ne pouvait pas. Ses membres ne lui répondaient plus.

« Tu n’auras pas cette chance »

Il sentit ses bras et ses jambes se briser sous les coups puissants du maître de l’espace. Il était impitoyable. Même en prenant en compte sa haine pour la secte d’Aeternam. La véritable causé était dut au fait que les démons exerçaient une certaine influence sur lui quand il déchaînait les pouvoirs de la Muramasa. Même lui ne pouvait rien faire pour son comportement, même s’il le voulait. Il rengaina la Muramasa et saisit le démon inconscient par le cou avant de le trainer en direction du camp. De loin, moins qu’un protecteur, c’était un démon que l’on pouvait apercevoir.






Dernière édition par Schneiden le Ven 04 Sep 2015, 03:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 31 Aoû 2015, 15:21



[Quête] La traversée du Désert Image_12




Du côté de Geleerde et ses alliés, ils eurent le temps nécessaire de mettre en application leur système défensif, grâce à la diversion mené d'une main de fer par le justicier de Seika. En prise avec les démons, ce dernier semblait s'en sortir, malgré le nombre d'ennemis. Pour la première fois, la louve pu apercevoir pleinement les capacités de son allié, ne boudant pas son plaisir pour observer la scène déroulant sous ses yeux, restant malgré tout concentrée à chaque assaut de la part des onis. Dès que l'un d'eux s'approchait de trop près du manieur de Démons, la louve retenait un pas en avant, serrant les dents, le regard sévère. Elle ne pouvait pas, ne devait pas, interférer durant son combat.

Elle devait lui faire confiance, l'hybride n'aurait été qu'une gêne pour le protecteur si elle intervenait maintenant. Son maniement de l'espace autour de lui, était au summum de leurs capacités uniquement si aucun de ses alliés ne viennent le perturber. Le connaissant sans doute mieux que quiconque au sein de Kosaten, à l'exception de Mirya, l'érudite savait qu'il s'inquiéterait bien plus de leur sécurité que de la sienne. Il était donc hors de question pour elle de faire quoi que ce soit pouvant le causer la moindre gêne. De plus, de par ses origines, la louve avait appris et surtout, avait horreur que l'on interfère dans un duel, aussi déséquilibré pouvait-il être. Ce n'était sans doute pas une réelle bonne façon de penser, mais c'était ce que ressentait tout fier combattant : le fait d'affronter jusqu'au bout, son ennemi.

Intérieurement, l'élue de Seika était impressionnée par les manœuvres expertes de son allié et ami, mais n'exprima aucune émotion sur son visage, si ce n'est qu'une concentration et une témérité à toute épreuve. Mais alors que les onis avancèrent de nouveau vers lui, quatre d'entre eux s'éloignèrent de la zone de combat, s'invitant au campement de fortune du reste de ses coéquipiers. Frottant sa langue contre ses dents, un sourire provocateur naquit sur les fines lèvres de la jeune femme au visage pâle.

C'était enfin à leur tour d'entrer en scène.

Fléchissant les genoux, apportant son gantelet derrière elle tandis que son autre bras libre vint devant elle, la louve attendit patiemment sa rencontre avec le premier oni. Ses autres alliés s'étaient également aperçus de l'approche des démons, s'armant de leur katana, tous en position de combat. Le gantelet de l'hybride Seika s'agita quelques instants, semblant être contrôlé par une force inconnue, mais dont Geleerde ne s'inquiéta pas sur le moment. Elle commençait peu à peu à prendre l'habitude de cette étrange manifestation. Les pas des onis formèrent des trous imposant dans le sable brûlant du désert, les empêchant d'être plus rapide qu'ils le voulaient.


- Approche démon...

L'air ambiant autour du corps de la louve ondula rapidement, sa crinière se relevant pendant que son aura en devienne si présente, qu'elle fut palpable pour les personnes autour d'elle. Car, tout comme Schneiden...

Elle était une élue.


Musique d'ambiance



- ...Ou je viendrais moi-même te chercher.


Instantanément, son corps disparu du champ de vision des onis, qui arrêtèrent leurs courses, surpris. Pour des créatures dont seule la force physique était leurs principaux atouts, ils étaient cependant dotés d'une bien mauvaise vue, les empêchant de voir parfaitement de loin. Ce fut donc sans surprise, que pour eux, les capacités d'attraction de l'hybride lui permettait de faire croire à ses opposants qu'elle s'était évaporée, alors qu'il ne s'agissait que d'une simple illusion. Sa rapidité s'était décuplée, ne laissant que les grains du sable de là où se trouvait initialement Geleerde, s'envolaient au gré du vent. Seulement, l'oni le plus proche, sans doute l'un des meneurs, remarqua que des traces de pas se formèrent devant lui, à une vitesse dépassant de loin la sienne. Hélas pour lui, il fut trop tard pour esquiver.

Brutalement, l'indomptable hybride apparu de nouveau sous ses yeux, gantelet en avant, se logeant dans l'abdomen du démon, le transperçant avec une facilité déconcertante. Combinée à sa vitesse, ses capacités d'attraction et avec sa force, il ne fut pas bien difficile pour Geleerde d'enfoncer l'entièreté de son bras dans le ventre de l'oni qui hurla de douleur suite à cela. Fatalement, du sang jaillit de son corps, colorant la peau du visage de la louve habituellement si blanche. Sans aucune émotion, elle ouvrit sa main toujours à l'intérieur de l'oni, puis la referma en la retirant violemment, arrachant une partie du contenu du corps de son adversaire qui trouvèrent le contact brûlant du désert au sol. Une manœuvre sans doute ignoble, mais l'élue n'était pas prompte à rendre ce combat purement esthétique.

Son instinct animal, non plus.

Débarrassé du premier ennemi, Geleerde se retourna vivement vers les trois autres, qui eurent une seconde d'hésitation, avant d'accourir vers elle, arme levée au-dessus de leur tête. Se mettant aussitôt en position défensive, l'hybride toisa sèchement ses adversaires, impatientes d'un découdre avec chacun d'eux. Pourtant, la jeune femme fut surprise par la tactique qu'utilisèrent les créatures, se plaçant autour d'elle, l'un à sa droite, l'autre à sa gauche, tandis que le troisième resta en face d'elle.

- On cherche à m’intimider ?


Un léger sourire apparut lentement sur le visage de Geleerde qui porta son regard un par un vers les trois démons. Bien que celui se trouvant à son angle mort à gauche, lui serait le plus avantagé, l'élue comptait sur ses autres sens pour la prévenir de toute attaque.


- Tentative inutile, onis...


Les provoquant ouvertement et n'attendant pas qu'ils attaquent, Geleerde attrapa d'une main le tissu lui servant de cape, tournoyant sur elle-même en soulevant la poussière du désert à l'aide de sa tenue. La manœuvre consistée à aveugler pendant un bref instant, ses adversaires du jour, pour qu'elle puisse obtenir quelques secondes précieuses pour riposter. Les onis se protégèrent instinctivement les yeux à l'aide de leurs mains, pendant que la louve se dirigea rapidement vers celui se situant à sa gauche. Lui attrapant fermement la gorge à l'aide de son gantelet, l'hybride resserra son emprise en fixant le masque de l'oni qui, surpris, eu une seconde d'hésitation avant de réagir violemment en tentant de trancher le bras de la jeune femme.

Cette dernière, fit claquer sa langue avant de relâcher sa prise, effectuant un salto arrière pour s'écarter de lui, esquivant de justesse l'arme du démon, qui ne fit que lui taillader le haut de la poitrine. Le deuxième oni, quant à lui, derrière Geleerde, vint lui aussi en aide à son frère, se jetant tête baissé, arme pointé vers l'avant, pour tenter de transpercer le ventre de l'élue qui bondit au-dessus de sa tête, toujours dos à lui, pour se retrouver sur les épaules de ce dernier, lui bloquant la tête entre ses cuisses. Sans hésitation, elle fit pivoter son corps sur le côté, bloquant fermement sa prise contre lui, afin de lui fracturer la nuque. Mort sur le coup, le corps de la bête rencontra le sol du désert, laissant à Geleerde le temps de bondir une nouvelle fois pour se retrouver de nouveau face aux deux autres créatures restantes.


- On fatigue ?


Satisfaite d'être venu à bout de deux de ses adversaires, l'élue de Seika ne pu retenir une petite brimade provocatrice, pratiquement sûre de sa future victoire. Malheureusement pour elle, l'hybride ignorait qu'elle n'avait face qu'aux plus faibles des onis restants. Une première attaque eue lieu de la part du dernier démon, bercée d'une rage aveugle et folle. Sans doute un peu trop confiante, Geleerde se contenta simplement de porter son gantelet pour se protéger le visage, entrant au contact avec la lame de l'oni. La surprise fut de taille pour la combattante qui écarquilla les yeux en se rendant compte de la puissance colossale de son opposant.

Les jambes de l'élue glissèrent en arrière sur le sable chaud du désert, lui arrachant une plainte verbale qu'elle tenta de contenir entre ses dents. Un grognement se fit entendre de la part de la créature, qui reporta un second assaut sur le gantelet de l'hybride, suivie de trois autres attaques, toutes, aussi puissante que la précédente, forçant l'élue à passer en position défensive, transpirant à grosse goutte. Elle n'avait pas le choix, il lui fallait s'éloigner de lui pour avoir une chance d'attaquer. Elle attendit donc le dernier moment, l'instant même où l'oni releva de nouveau sa lame au-dessus de sa tête et fendre l'air en direction du visage de Geleerde, pour pivoter d'un demi-arc de cercle, laissant l'arme de la créature s'enfoncer dans le sol. Le temps que la bête réagisse, la louve aurait suffisamment le temps de lui porter un coup destructeur.


Derrière toi !

?!


Prenant rapidement conscience de l'ordre qu'on lui imposait, elle effectua une roulade sur le côté, se retournant pour découvrir un nouvel oni s'invitant à la bataille. Par où était-il passé ? Il n'était pas là il y a seulement quelques minutes ! Et cette voix, que l'hybride avait entendue, d'où venait-elle ? Ce n'était pas celle du démon qui la hantait depuis peu, celle-ci était douce et pleine de bonne volonté. Jetant un regard devant elle, la jeune femme se mordilla la lèvre inférieure. Si elle était restée à sa position initiale une seconde plus tôt, le bras de l'hybride aurait été fatalement tranché par la lame de la créature fraîchement arrivée.


Ce n'est pas le moment de réfléchir, éloigne-toi !


Interloqué, Geleerde fut prise de court et n'eut pas le temps cette fois-ci de s'écarter rapidement. Une lame vint se planter dans l’omoplate de l'hybride qui enfonça ses dents dans la chair tendre de sa lèvre inférieure pour contenir sa douleur. La surprise l'empêcha d'exposer le moindre cri suite au coup reçu et l'érudite maudit sa propre fierté. Si elle n'avait pas eu cet élan de confiance, elle aurait pu éviter cette blessure. Cela n'en restait pas moins qu'une simple égratignure aux yeux de la demoiselle qui possédait les capacités d'une peau solide par nature.

Toutefois, Hamada et Zenjiro arrivèrent derrière l'oni qui avait attaqué Geleerde et, dans un même geste, parfaitement synchronisé, tranchèrent les deux bras de la créature à l'aide de leurs katanas respectifs. La bête hurla à plein paumon, s'agitant violemment pour tenter d'attaquer les deux soldats malgré la perte de ses membres, qui fut accueilli par le tranchant des deux lames à la base de son cou, lui ôtant instantanément la vie. Malgré cela, l'expression de Hamada et Zenjiro restèrent impassible à toute forme d'émotion. En digne samurai, ils étaient formés pour agir avec rapidité et efficacité. Zenjiro décerna un rapide coup d’œil en direction de sa partenaire hybride, qui hocha rapidement de la tête pour les remercier, conservant malgré tout une certaine forme de colère. Comme dit plus tôt, la jeune femme n'appréciait pas particulièrement qu'on lui vienne en aide lors d'un combat. Aussi têtue et fière que son père, Zangetsu.

Le dernier oni restant désormais n'eut d'autres choix que d'attaquer. Ses frères venaient d'être tués sous leurs yeux, il était de son devoir de les venger. Hurlant férocement en s'approchant d'eux, les deux soldats ainsi que Geleerde, reculèrent d'un bond agile et rapide afin de s'éloigner un instant de leurs ennemis. Prêt à en découdre, les trois représentants de la nation des flammes prirent une position défensive au même instant, conservant chacun d'eux, leurs propres méthodes en terme de posture. Cependant, un événement changea la donne presque brutalement : l'oni leur faisant face, s'arrêta aussitôt, comme paralysé. Son regard se perdit dans le lointain, ses membres tremblèrent au point même de lui lâcher son arme avant qu'il ne parte en courant vers la direction opposé, fuyant le combat. La louve, surprise, arqua un sourcil sévère et interrogateur. Qu'avait-il bien vu ? Ce n'était pas eux que la bête observait.

Mais, qui ?

Aussitôt, l'hybride de Seika se retourna, cherchant du regard la source des inquiétudes du fuyard. Et lorsqu'elle découvrit enfin de quoi s'agissait-il, son sang ne fit qu'un tour. Écarquillant les yeux, Geleerde aperçu au loin la silhouette du manieur de la Muramasa, traînant le corps de l'un des onis, une aura la maléfique et d'une dangerosité dépassant les limites du possible. Mais ce qui surprit le plus la louve, c'est pourquoi avait-elle l'impression de se retrouver face à un démon et non, à son allié ? Un frisson parcouru l'échine de la demoiselle qui secoua négativement la tête. Non. C'était toujours lui. Toujours Schneiden. Son partenaire. Sans réfléchir plus longuement, l'érudite accourut vers lui, se retrouvant à quelques mètres en face de lui.


- Tout va bien, Schneiden ?


Son ton était dur et compatissant à la fois. Elle voulait savoir, connaître pourquoi avait-elle ressenti une telle puissance de cette ampleur émanée de son ami et pourquoi, ne possédait-il pas la même aura qu'habituellement. Qu'avait-il bien pu se produire ? Posant son attention sur l'oni inconscient que tenait son partenaire, la louve ajouta, cherchant à croiser le regard de Schneiden afin de savoir s'il allait bien :


- Tu comptes interroger cet oni ?



[Quête] La traversée du Désert Image_13



Nota Bene (Correcteur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyMar 01 Sep 2015, 08:32


• Fin •



Sa respiration était effrénée et son cœur martelait incessamment sa cage thoracique. Il avait chaud. Très chaud. Les gouttes de sueur coulaient le long de son corps alors qu’il marchait de façon mécanique en direction du campement. Il pouvait encore le sentir dans son esprit... La soif de sang des démons de la Muramasa. Ils n’en avaient pas eu assez, loin de là. Schneiden serra légèrement les dents et renforça son emprise sur le sectaire pendouillant dans sa poigne de fer. Il fit de son mieux pour faire reculer la volonté des monstres scellés, mais c’était loin d’être chose aisé. C’était pour cette raison qu’il n’aimait pas user des pouvoirs de l’Odachi maudit. C’était une lame à double tranchant. Toutefois, il n’avait pas eu le choix. Il ne pouvait pas se permettre de faire durer le combat quand il savait que quatre des Onis s’étaient rendu en direction du point de ravitaillement, vers ses alliés.

Bien qu’il sût au plus profond de lui-même que son groupe ne craignait rien avec ses deux hommes les plus compétant doublé de Geleerde, c’était dans sa nature d’être inquiet pour eux. Il avait déjà perdu trop d’hommes aux mains de la secte. Le maître de l’espace s’arrêta. Alors qu’il se traînait difficilement vers le camp, il l’avait vu. Sa partenaire, la jeune louve, avait été touchée. Il vit le monde en rouge. Son regard s’assombrit de façon anormale et l’aura qui aurait dû le quitter en rengainant la Muramasa, persista un peu plus longtemps. Il resserra sa poigne et accéléra le pas en ignorant la complainte du monstre blessé emprisonné dans la paume de son poing. Il vit au loin Zenjiro et Hamada aider la jeune femme dans sa lutte et finir l’un des deux sectaires restant. Toutefois, cela ne sembla pas le calmer. Le survivant d’Aeternam sentit sans doute cela puisque la prochaine chose qu’il fit en le voyant, fut de fuir le combat.

Cela n’allait pas se passer comme ça. Il allait payer.


~Musique~


Il prêta une demi-oreille à la jeune louve quand elle vint à sa rencontre, focalisant son attention vers l’une de bêtes putrides qui avait osé faire couler le sang d’une des personnes qui comptait le plus pour lui. Il passa devant la jeune femme, mais entendit sa deuxième question. Il lâcha le sectaire un peu plus loin sur le sol sans hésitation alors qu’il continuait toujours de fixer avec intensité le fuyard.

« Oui… Mais avant… »

Il leva son bras en avant et l’air se déforma autour de cette dernière. Après quelques secondes, un des sabres appartenant aux Onis déchus se retrouva dans le creux de son gantelet en mithril. Il ne pouvait pas se permettre d’utiliser la Muramasa dans cet état-là. Sans perdre plus de temps, il pointa le bout de la lame en direction du sectaire et… L’espace se courba sous sa volonté. L’Oni perdit son équilibre quand il sentit le monde qui l’entourait changer brutalement. En se retournant, il vit avec horreur qu’au lieu de s’éloigner, il s’était brusquement rapproché du Justicier. Un frisson parcouru l’échine de la bête en voyant le regard d’acier que ce dernier lui lançait. Sa peur prit le dessus et il n’en fallut pas plus pour qu’il se mette à courir dans la direction inverse.

« … »

Schneiden quant à lui, observa cela calmement et dans un silence de mort. Il fronça les sourcils et l’espace se rétracta une nouvelle fois. Le sectaire tomba au sol encore une fois et fit une grimace d’horreur sous son masque. Le maître de l’espace serra les dents et l’espace obéit encore une fois de plus à ses désirs. Il en était le maître. Il s’amusait avec comme un enfant le ferait avec son jouet. De tous les élus présents sur Kosaten, Schneiden était le pire s’il se décidait à prendre en chasse quelqu’un. Le monde était son terrain de chasse et l’espace, son arc. L’élu de Seika resserra sa poigne sur son le sabre qu’il avait emprunté et la distance qui les séparait fut réduit une quatrième fois. Le maître toisa froidement le démon qui gisait à quelques mètres de lui, dans le sol.

« C’est fini »

À la fin de sa phrase, l’Oni vis sa gorge se retrouver à quelques centimètres d’une lame d’argent. Une légère pression fut tout ce qu’il fallait à Schneiden pour sentir son arme pénétrer la chair du monstre, déversant des litres de sang dans le sable brûlant du désert. Il fit tournoyer la lame sur elle-même avant de la retirer brusquement du corps sans vie du sectaire. Un silence morbide prit place dans l’étendu désertique qui les entouraient. Lentement, le manieur de l’espace se retourna vers la jeune femme. Toute trace d’animosité disparut, bien qu’une légère lueur puisse toujours être aperçue par les plus avertis, dans le fond de ses iris. Instinctivement, il détourna le regard.

« Capitaine !? Geleerde !? »

C’était la voix de son second, Hamada, cela le ramena de suite à la réalité de la situation. Xiao ! Il hocha la tête en direction de la jeune femme avant d’agripper le corps brisé du seul rescapé Oni avant de le trainer avec lui, en direction du camp.

« Allons-y… Ils nous attendent »

Sauvé par le gong.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 07 Sep 2015, 03:45



[Quête] La traversée du Désert Image_12




L'hybride resta bouche bée lorsqu'elle aperçue son allié mettre fin aux jours du dernier oni. Non que la scène lui fut insoutenable, mais la façon d'agir du maître de l'espace avait su la surprendre. Jamais encore elle n'aurait imaginer Schneiden agir ainsi. Cette méthode, était de très loin, l'oeuvre d'un justicier. Quelque chose n'allait pas. La louve en fut persuadée. Ce n'était pas dans les habitudes de son allié et ses doutes furent décuplés lorsque ce dernier détourna le regard. Cherchait-il à lui cacher quelque chose ? Alors que la jeune femme s'apprêta à le questionner, Hamada les interpella au loin, les ramenant à la réalité de la situation. Pestant discrètement, l'hybride suivit de près Schneiden, afin de retourner au campement de fortune tout en essuyant d'un revers de main, le sang des onis perlant sur son visage. Une chose n'en restait pas moins certaine : elle trouverait une occasion pour savoir ce qu'il s'était produit, quelques instants plus tôt en trouvant le moment adéquate pour en faire par à son coéquipier.


- ...


Geleerde retourna rapidement vers le jeune Xiao et le soldat blessé, posant un genou à terre afin d'analyser les blessures de ce dernier. Il luttait difficilement contre le sommeil, respirant par série de à coup tout en se tenant le ventre, comme le lui avait ordonné l'élue de Seika. Le remède qu'elle lui avait administré, semblait fonctionner. Sans cela, le pauvre homme serait sans doute en proie à des hallucinations sévères et une mort certaine. Malgré cela, la demoiselle n'était pas encore persuadée de son état de santé : s'il restait ainsi sans être pris en charge, nul doute qu'il ne passerait pas les nuits glacées du désert de Seika.


- Je m'occupe de lui.


Zenjiro, toujours fidèle à lui-même, s'approcha lentement du corps du soldat, lui prodiguant des soins supplémentaires en analysant la plaie de l'homme. Son regard ne trompait pas quant à l'expérience dont ce dernier était doté, après les nombreuses guerres qu'il avait mené par le passé. Intriguée, l'élue de Seika porta une attention tout particulière aux manœuvres de son compagnon.


- J'ignorais que tu t'y connaissais en matière de soin, Zenjiro.

- Je pourrais te faire la même remarque, hybride.

- Ce ne sont que des remèdes secondaires, il lui faudra bien plus pour être capable de se remettre sur pied.


Hochant la tête avec affirmation, Zenjiro porta une bref regard silencieux auprès de la louve avant de lui faire signe discrètement afin qu'elle s'attarde sur le jeune Xiao. Arquant un sourcil, la louve poussa un bref soupir intérieur : était-ce parce qu'elle était une femme, que son allié pensait qu'elle serait sans doute plus apte à s'occuper d'un enfant ? Se relevant lentement, elle se dirigea vers Xiao, qui s'était éloigné du soldat blessé peu de temps après l'arrivée de son escorte. Ce dernier, semblait être encore quelque peu sous le choc, mais avait eu au moins le mérite de suivre les indications de l'hybride jusqu'au bout.


- Comment te sens-tu ?

- Je... Je vais bien.


Le ton du jeune héritier déplu à l'élue qui reconnu là un mensonge difficilement maîtrisé. Il ne fallait pas oublier après tout que sous ses airs matures, Xiao restait avant tout, un enfant. Instinctivement donc, elle porta sa main sur la tête du petit être qui releva son visage en direction de l'hybride pendant que cette dernière scruta l'horizon lointain.


- Tu as bien agi.


Bien que la louve n'en restait pas moins stricte, elle savait féliciter ses cadets quand ces derniers avaient su se montrer à la hauteur aux yeux de la jeune femme. Sans un mot, Xia hocha la tête, une expression surprise et rassurée à la fois. Était-ce la première fois qu'on le complimentait ? Rapidement, Geleerde revient vers le principal objet de son inquiétude : l'état de santé mental de son allié, Schneiden. Avant de le rejoindre, l'hybride prit quelques instants afin de communiquer avec Hamada qui se trouvait non loin d'elle.


- Il serait sans doute préférable de reprendre la route le plus rapidement possible : rester ici pour la nuit pourrait nous porter préjudice.



Le soldat prit quelques secondes de réflexion, avant de rétorquer :


- Tu n'as pas tort, mais le prochain point de ravitaillement se trouve à plusieurs centaines de kilomètres d'ici : voyager en pleine nuit serait également une erreur de notre part.


A son tour, la louve prit un instant pour réfléchir à la situation, en ajoutant :


- Bien. J'en parlerai auprès de Schneiden afin que nous prenions une décision sur ce point et si nous n'avons guère le choix, de préparer un roulement entre nous afin de surveiller le campement pour prévenir de toutes nouvelles attaque d'onis.


Bien que peu convaincue à l'idée de devoir rester ici pour la nuit, l'hybride se devait de prendre en compte les conseils de Hamada. Il ne restait maintenant plus qu'à savoir si le maître de l'espace serait du même avis. En songeant à cela d'ailleurs, Geleerde tourna la tête derrière son épaule pour observer au loin son allié, en compagnie du dernier survivant qu'il n'avait pas tué. Avait-il eu le temps de l'interroger ?

Silencieusement, l'élue de Seika vint à la rencontre de son partenaire, surveillant du coin de l’œil, l'oni qui se trouvait en leur compagnie, se tenant aux côtés de son ami, croisant les bras lentement, retenant une légère plainte en sentant la blessure située sur son omoplate.

- A t-il dit quelque chose ?


[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 14 Sep 2015, 10:12


• Départ •



Le maître de l’espace entra dans le camp de fortune et observa les alentours pour constater la situation et l’état de ses hommes et du jeune garçon. Le tout était redevenu calme et plus aucun Oni ne pouvait être aperçu ou ressenti. Le jeune Xiao était proche d’un soldat qui lui était inconnu, visiblement blessé, et tentait de compresser la blessure pour le maintenir en vie. Avait-il prit cette initiative de lui-même ? De son coté, Hamada se trouvait dans un coin à établir un nouvel itinéraire, chose nullement étonnant de la part de son second. La jeune femme de sa compagnie se dirigeait vers lui, visiblement en quête de réponse.

« Capitaine ! Est-ce que vous allez bien !? »

« Oui, j’ai quelques égratignures tout au plus »

« Et en ce qui concerne ces créatures ? »

A ces mots, le Justicier de Seika balança le Semi-Oni sur le sol, faisant pousser un léger cri de protestation de la part de ce dernier.

« Tous annihilés, excepté celui là. Je vais l’éloigner du camp et tenter de lui soutirer quelques informations. Yuuna, poste toi en amont et guette les alentours, au moindre signe suspect, sonne l’alerte. Hors de question d’avoir d’autre surprise de ce genre »

« Oui ! »

Après un dernier hochement de tête, le manieur de la Muramasa empoigna le sectaire de nouveau par le cou et le traina sur plusieurs dizaines de mètres, dans un coin reculé et calme du campement. Il se balança, sans aucune attention, son prisonnier sur le sol. Son regard profond et froid se posa sur la forme brisé du monstre. Sans aucune retenu, le Protecteur de Seika frappa d’un grand coup de pied, les cottes de l’Oni, le réveillant instantanément dans un monde de douleur.

« Réveil toi, Démon »

Il pouvait sentir son regard haineux se poser sur sa personne mais cela ne le gênait absolument pas. Pourquoi ? Parce que son regard était aux moins cinq fois plus meurtriers que celui du monstre. Il avait perdu un grand nombre de ses camarades aux mains de la secte d’Aeternam. Ceux qu’il avait juré de protéger ; homme, femme ou enfants, personne n’avait été épargné. Son extrême ressentiment était donc normal, c’est le cas contraire qui aurait été déstabilisant. Dans tout le cas, quand il vit que le monstre capturé émettait une série de grognement le visant, il lui dona un autre coup pour lui faire passer l’idée de tenter quoi que ce soit. Le sectaire mourrait bien avant d’avoir eu le temps de d’entamer la moindre action hostile.

« Maintenant que toute ton attention est focalisé sur moi, répond moi. Qu’avez-vous cherchez a faire, toi et tes frères ? Et surtout, comment nous avez-vous retrouvez ? »

Aucun son ne s’échappa de sa bouche. Imbécile. L’élu fit claquer sa langue et donna un autre coup, dans les cottes. Un craquement d’os désagréable fit écho mais toujours aucun son. Il était tenace. Sans aucune pitié, Schneiden souleva sa jambe et commença à appliquer une certaine pression à l’endroit ou le craquement s’était produit. Il n’en fallu pas plus pour qu’une plainte audible s’échappe de la gorge de l’Oni.

« KAH ! »

« Tu va parler, crois moi. Que tu le veuille ou non, tu va cracher tout ce que tu sais »

« Hgnn ! Ku-ahaha ! N-Ne crois pas que tu va pouvoir tirer quoi que ce soit de m-moi… Hôte des Démons ! »

Le maître de l’espace fronça les sourcils à l’appellation étrange mais ne dit rien et se contenta d’augmenter la pression exercé par son membre, ce qui valut au passage, un autre cri de douleur de la part de l’hybride démoniaque.

« Elu ou non, notre maître vengeras notre mort vous fera payer cet affront ! »

Mauvaise réponse. Un autre de ses os se brisa sous un coup du maître de l’espace.

« Ce n’est pas ce que je te demande, je- »

Un cracha, emplit de ressentiment envers lui, trouva son chemin jusqu’à ses bottes, les souillant du liquide pourpre propre aux êtres vivants. Il allait lui octroyer d’un autre de ses coups mais l’Oni lui fit part d’un fait qui inquiéta légèrement l’élu.

« Mes frères son déjà en route, je le sens ! Vous ne pourrez pas protéger l’enfant, élu ! Personne ne le peut ! »

C’est à ce moment précis que la jeune hybride fit connaître sa présence en laissant sa voix, portée par la brise, atteindre le creux de ses oreilles. Encore quelques peu déconcerté par les évènements arrivés un peu plus tôt, Schneiden ne se retourna pas dans sa direction et laissa son regard tomber sur la forme battu du démon qui se trouvait à ses pieds. Après quelques secondes, il se décida enfin à répondre à la question de la jeune femme.

« Non, mais nous ne pouvant pas nous permettre d’attendre plus longtemps. Je viens de me souvenir  qu’à plusieurs reprises lors de mes confrontations avec Aeternam, les Onis et les sectaires partageaient une sorte de lien télépathique avec leur chef »

Que ce soit à Kokota, contre l’épéiste charismatique ou encore lors de l’attaque des capitales, les sectaires semblaient, à un moment donné, se tourner dans une direction au hasard presque en état de transe avant de prétendre devoir partir suite à l’appel de leur maître.

« Nous sommes peut-être déjà  en train d’être tracé par nos ennemis en ce moment même. Nous ne pouvons pas nous permettre de restez ici plus longtemps. Avertie le reste du groupe, Geleerde, nous partons, au risque de devoir voyager de nuit »

Il hocha ensuite la tête en direction du monstre et se rapprocha en se baissant pour se mettre à son niveau.

« Quant à toi, si ton maître peut vraiment voir ce qui se passe à l’intérieur de ta tête… Laisse-moi lui transmettre un message »

Sans perdre la moindre seconde, il saisit la tête de l’Oni et vint la coller contre le pommeau de la Muramsa qui se trouvait encore à ses cotés. Le manieur de l’Odachi maudit sentit alors le pouvoir démonique de la lame entrer en contact avec l’esprit du démon, il sentit les démons se déchainer dans l’esprit du malheureux. En quelques instants, les yeux de l’Oni roulèrent à l’arrière de sa tête, visiblement mort ou plongé dans un profond état végétatif. C’était le sort de ceux qui s’approchait de la lame maudite sans être préparé. Leur esprit et leur corps se brisaient sous le poids des démons habitant la lame. Les dernières choses qu’il dut voir fut une horde de démons se précipité sur son âme sans défense avant de périr sous leurs griffes et leurs crocs. Avec Aeternam qui pouvait voir ce qui se passait au travers des yeux de ses sous-fifres, il n’y avait pas meilleur moyen d’intimidation. Schneiden se releva alors lentement et toisant le sectaire, comme s’il regardait Aeternam lui-même.

« C’est ce qui vous attend si vous vous entêtez à poursuivre le jeune Xiao. Dieux, Démon ou élu, je n’hésiterais pas… Aeternam »

Il se leva et se dirigea finalement en direction du camp. Ils avaient une longue route a parcourir.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptySam 03 Oct 2015, 19:45



[Quête] La traversée du Désert Image_12




Une nouvelle fois encore, l'hybride pu assister à une scène défiant ses propres pensées au sujet du manieur de la Muramasa. Avait-il toujours été cet être froid et impitoyable auprès de ses ennemis ? Geleerde savait qu'il portait en son cœur, une colère amère et impardonnable à la secte noire, mais ignorait les détails de ses précédentes aventures. L'expression de l'érudite se figea quelques instants, toisant durement son compagnon et le sectaire. Bien que cette méthode soit une pratique courante chez la louve également, venant de la part du maître de l'espace, Geleerde ne su être totalement certaine s'il agissait bel et bien de la propre volonté de Schneiden ou non. Sans doute y avait-il autre chose, en plus de cela. Poussant un bref soupir, la jeune femme leur tourna le dos,  laissant à son allié le temps d'en finir avec lui :


- Ne t'attarde pas plus qu'il le faut. Nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle attaque.

Mais alors qu'elle s'apprêtait à s'éloigner d'eux, lorsque l'odachi démesuré commença à accomplir sa sombre besogne... Le cœur de l'élue cessa de battre. Ses membres inférieurs, s'arrêtèrent d'eux-mêmes, l'empêchant de faire le moindre pas supplémentaire, observant passivement la scène se déroulant sous ses yeux, sans pouvoir réagir.


Qu'est-ce que... !


Le gantelet s'agita un instant, provoquant une douleur passagère à sa porteuse, qui retenue un haut-les-cœurs difficilement. Une odeur de mort se fit aussitôt sentir autour d'elle, avant qu'un flash lumineux ne vienne aveugler la louve. Une centaine de voix vinrent à ses oreilles, retenant une plainte douloureuse entre ses dents, alors que le flux de murmure ne cessa de s'intensifier au fil des secondes. Geleerde n'arrivait pas à comprendre un seul mot de ses lamentations, mais ce qu'elle pouvait ressentir en cet instant, fut des plus unique. Une soif de puissance parcourait le long de son corps et son esprit, alors qu'elle luttait vainement contre cette tentation démoniaque et perfide.

Les démons de la Muramasa semblaient avoir porté leur dévolu sur elle, la torturant mentalement, l'invitant à les rejoindre dans les tréfonds de l'enfer. Était-ce donc ça, la puissance de cette arme que l'on disait, être maudite ? Attrapant brutalement son bras constitué du gantelet, l'érudite pouvait sentir le désir de sa propre arme à se diriger vers la Muramasa, tel un appel à retrouver ce qu'il avait autrefois, perdu. Le tout parut durer pour la louve une éternité, alors qu'il ne se passa qu'une simple seconde dans le monde réel, le temps que Schneiden n'en termine avec le sectaire. Les voix s'estompèrent peu à peu en même temps que les spasmes incontrôlés du gantelet et l'hybride pu de nouveau reprendre le contrôle de ses jambes. L'instant fut si expéditif, que Geleerde se demanda si elle n'avait tout simplement pas rêvé.


Qu'est-ce que c'est que ça ?

Or, ce qui lui permit de confirmer l'état actuel de choses, fut l'étrange marque sombre imposée par le démon qu'elle avait rencontrée : cette dernière, s'amplifia sur la paume de la main gauche de l'élue de Seika, qui referma sa poigne fermement, jetant un regard en biais au protecteur qui ne s'était pas encore retourné vers elle. Décidant que le moment n'était pas choisi pour partir en quête de réponse, la louve retourna auprès de ses autres compagnons et informa le groupe de leur départ imminent, suivi de peu, par Schneiden.


- Que fait-on de lui ?


Zenjiro fit un rapide signe de tête en direction du blessé dont il venait de panser la plaie, l'homme sombrant dans un lourd sommeil mérité.


- Qu'on l'emmène avec nous. Il ne survivra jamais ici seul et les prochains convois mettront trop longtemps à venir ici pour le récupérer. De plus, il semblait détenir quelques informations concernant les onis qui nous ont attaqués.


Bien que le combattant des terres du Phénix soit d'accord avec cette demande, il n'en restait pas moins méfiant : la mission devait être réussite avant toute chose. Et ce, qu'importe ce qu'il faudrait faire pour y arriver.



La nuit était tombée depuis quelques heures déjà, en ce monde que l'on nommait Kosaten. Le convoi était reparti en chemin et rien ne fut à déclarer pendant leur trajet nocturne, depuis le premier point de ravitaillement. Toutefois, par mesure de sécurité supplémentaire, le groupe avait pris la décision d'établir un roulement entre eux, afin de surveiller les alentours, tout en guidant la caravane, pendant que les autres pouvaient tenter de dormir afin de récupérer. Geleerde était accompagnée de Zenjiro, assis tout deux à l'avant, restant silencieux, surveillant les environs d'un œil averti. L’aîné frissonna un instant, se réchauffant les mains en soufflant dessus, remontant la couverture de fortune qu'il tenait d'un bras. Si le désert de Seika était réputé pour ses journées arides et à sa chaleur étouffante, il l'était tout autant pour ses nuits glaciales.


- Va te faire remplacer, Zenjiro. Tu as besoin de repos toi aussi.


Le défenseur de Chikai porta son attention à la louve qui avait toujours le visage tourné vers l'horizon, restant hautement concentré dans sa manœuvre.


- Tu devrais en faire de même, hybride.

- Inutile. Je n'en ai pas besoin.


Zenjiro poussa un long soupire tout en baillant, s'étirant un instant avant de reprendre :

- Tu es têtue.

- Pas autant que toi.


Du côté de l'hybride, elle n'eut aucun mal à supporter les températures actuelles et apprécia, au contraire, cet instant de répit lui permettant de profiter du froid qui lui rappela celui de son monde d'origine. Son compagnon retenu difficilement un bâillement, premier signe de son état de fatigue, mais ne protesta guère plus, restant encore de longues minutes avant de ressentir de nouveau le sommeil venir à lui. Geleerde quant à elle, sombra dans une bulle de mutisme, songeant encore et toujours à ce qu'il s'était produit, quelques heures auparavant. Les manifestations étranges de la Muramasa. La voix qu'elle avait entendue lors de son combat. Le comportement de Schneiden.

Tout ceci, aurait des réponses bientôt.








[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyDim 18 Oct 2015, 23:11


• Nuit •



La nuit était tombée depuis des heures déjà et avait enveloppé Kosaten de son manteau sombre et silencieux. L’air s’était refroidi et la faune s’était calmée. Notre groupe de protagoniste avait continué leur expédition et avait réussi à se poser dans un coin du désert de Seika, recroquevillé sous eux même dans le froid intense qui régnait dans toute l’étendue désertique une fois la nuit tombée.  Ils étaient à l’abri des yeux d’Aeternam, où en tout cas c’était ce que le maître de l’espace espérait. La journée avait été rude et il s’était montré sous une forme qu’il aurait préférait éviter de dévoiler. Surtout pas à l’hybride. Elle connaissait son coté loyale et chaleureux. Elle n’avait jamais encore vu son coté plus sombre et beaucoup plus froid qu’il prenait lorsqu’il faisait face aux ennemies de Seika.

« Capitaine, vous devriez vous reposez un peu… »

La voix de son jeune acolyte le fit sortir de ses pensées et il secoua lentement sa tête, la lueur du feu de camp illuminant quelque peu ses formes.

« Ne t’inquiète pas pour moi, Yuuna. J’ai encore quelques petites choses à faire avant de laisser Morphée me bercer. Mais plus important, comment va Xiao ? Il tient le coup ? »

« Oui, il essaye de ne pas montrer ses peurs mais cela se ressent encore. Comment est ce que ça ne pourrait pas être le cas ? C’est encore un enfant après tout »  

« Je vois… Il est encore dans la caravane ? »

« Oui »

A ces mots, il hocha la tête en signe de salut et se leva pour se diriger en direction du transport. Il ouvrit lentement la bâche et put apercevoir, dans un coin du véhicule, Xiao tassé sur lui-même. Le jeune garçon frissonna légèrement en le voyant apparaître de nulle part mais reprit son sang froid assez rapidement. Le maître de l’espace se contenta d’hocher la tête en réaction et se rapprocha du jeune héritier de Minshu et se posa à ses cotés. Pas un seul mot ne fut échangé et les deux protagonistes furent plongés dans un long silence calme et immuable. Ce fut le jeune garçon qui décida de le briser et laissa le vent porter sa voix.

« Comment faite vous ? »

« Hm ? »

« Combattre je veux dire… Vous battre contre les monstres comme vous l’avez fait aujourd’hui. Comment faite vous… Pour ne pas avoir peur ? Pour ne pas vous enfuir ? »

A cela, Schneiden esquissa un léger sourire et plongea son regard dans celui effrayé du jeune homme qui se trouvait à ses cotés. Oui. Malgré les barrières qu’il voulait imposés devant le monde qui l’entourait… Xiao resterait bel et bien un enfant avant toute chose. Cela lui rappelait sa protégée, Mirya.

« Il y a des moments dans  la vie d’un homme, où ce dernier ne peux pas se permettre de fuir. Pour ses convictions et pour les personnes qui lui sont chères, il se battra. C’et ce qu’il s’est passé tout à l’heure. Ces monstres te menaçaient toi et mes amis donc je me suis battu. Parce que je ne laisserais jamais rien vous arrivez, peu importe la chose qui me fais face. C’est ma conviction et mon devoir personnel »

Il put voir une légère lueur briller dans les prunelles du jeune garçon ainsi qu’il répondit par un léger sourire avant de lui tapoter légèrement le haut du crâne.

« Ne t’inquiète pas. Tant que je suis la, rien ne t’arrivera. J’en fais la promesse et sache que je n’en ais encore jamais brisé une seule. Maintenant, repose-toi. Nous aurons une longue journée demain »

« O-Oui ! »

Le maître de l’espace lâcha un rire léger et mélodieux avant de se lever et se diriger vers la sortie de la caravane. Il lâcha tout de même un dernier regard en direction du jeune garçon et leva son pouce dans sa direction, ce par quoi le jeune garçon ne sut pas quoi répondre, peu accoutumé à ce genre de salutation. Le Protecteur de Seika lâcha un dernier rire a cela avant de sortir du transport pour se confronter à la dure température du désert au vent glacial de Seika. Lorsqu’il fut dehors, il laissa son regard se balader sur leur camp de fortune et observa Geleerde et son plus vieil acolyte dans un coin du feu, à observer l’horizon en quête d’ennemis. Il écouta quelques instants leur conversation avant de se diriger dans la direction. Il tapota l’épaule du plus ancien en apparence et fit connaitre sa présence avant de s’assoir à leurs cotés.

« Je prends la relève, allez vous couchez vous deux. Vous aurez besoin d’être au maximum de vos capacités si Aeternam nous attaques une seconde fois »

Schneiden se cala alors confortablement dans son coin et laissa sa conscience spatiale s’étendre sur un kilomètre à la ronde.

« Je veillerais au bien être du groupe, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles »  

C’était sa conviction, sa promesse. C’était ce qui faisait de lui ce qu’il était aujourd’hui. Un protecteur veillant sur ses camarades.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 19 Oct 2015, 02:36



[Quête] La traversée du Désert Image_12



Le maître de l'espace n'attendit guère longtemps pour signaler sa présence auprès de Zenjiro et Geleerde. Prétextant vouloir prendre la relève, seul, accompagnant ses paroles par l'activation de sa conscience spatiale. En effet, le vieux soldat, éreinté, n'eut pas l'air de vouloir se faire prier une seule seconde de plus pour être remplacé, s'étirant nonchalamment tout en se frottant l'arrière du crâne. Pour un homme de son âge, il restait tout de même physiquement robuste et capable de gérer les situations, mais ne pouvait pas non plus lutter contre les courbatures d'une mauvaise nuit, récupérant moins bien qu'un homme d'une vingtaine d'année.


- Bien. Autant laissez la place aux jeunes, je présume.  


Se massant doucement le creux de ses reins, Zenjiro commença à effectuer quelques pas pour s'éloigner de Schneiden avant de remarquer que la louve n'avait, quant à elle, pas bouger d'un centimètre. Cette dernière, observant la silhouette du protecteur de Seika d'un œil averti, fut interrompu par le toussotement du défenseur, lui accordant un bref regard en biais. Zenjiro effectua une très légère moue, sourcils froncés, avant de partir de son côté, rejoignant le groupe qui commençait à se préparer pour dormir. Bien que le soldat ne prononça aucun mot, l'hybride fut persuadée de ce qu'il avait tenté de lui faire comprendre :


Pas de gaffe, hybride


Il se doutait bien que la jeune femme devenue sa nouvelle coéquipière, serait bien trop têtue pour laisser Schneiden gérer seul la garde de cette partie de la nuit. De plus, il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir que les deux élus formaient un duo indissociable, tel le yin complétant le yang... Sans compter cette extraordinaire compétence de la part de l'érudite qui était de mettre le doigt sur les affaires fâcheuses, sans tergiverser.

Et elle en détenait justement maintenant.


- Tu as beau être doté d'une capacité te permettant de sonder les environs plus rapidement que n'importe qui, mais aurais-tu oublié les règles fondamentales d'un roulement ? Deux soldats étant le strict minimum pour ce genre de manœuvre.


S'asseyant aux côtés de son partenaire, Geleerde poussa un lent soupir, fermant les yeux un instant, avant de reporter son attention sur la stratosphère étoilée, bras derrière elle, mains posées sur le sable froid du désert. La louve avait retirée le haut de son armure qu'elle avait récupérée avant leur expédition, une tenue simple que tout soldat basique pouvait posséder. Toutefois, cet accoutrement déplaisait à l'érudite qui ne se sentait pas le moins du monde à son aise, préférant être libre de tout mouvement. L'air glacial du lieu fut cependant appréciable pour la jeune femme qui huma discrètement la zone, les sens en alerte également, afin de prévenir de n'importe quelle attaque. Bien que l'instant devenait un court répit pendant cette quête, il restait primordiale de ne pas baisser sa garde. Toutefois, l'occasion était idéale pour que l'hybride fasse part de ses interrogations à Schneiden. Depuis leurs retrouvailles, ils n'avaient pas eu une seule minute à eux pour cela et quand on connaissait le tempérament de l'indomptable, nul doute que cette dernière comptait bien obtenir les réponses à ses questions tôt au tard.


- C'était quoi ça, tout à l'heure ?


Direct et sans détour.

Le ton se voulait être neutre, mais une pointe de rancune et de colère pouvait s'y faire sentir. En effet, pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient, Geleerde avait découvert une facette du manieur de la Muramasa qu'elle n'avait encore jamais aperçue et dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Lui qui se montrait pourtant si chaleureux et calme, pouvait-il être capable d'être le pire des démons lorsqu'il s'agissait de tuer ?


- Explique moi ce qu'il s'est passé avec ce semi-oni. Pourquoi n'ai-je pas sentie la même aura émanant de toi ? Et, plus important... Qu'est-ce que c'est que cette arme que tu as ?


Elle était déterminée a avoir des réponses maintenant et tout de suite.



[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 19 Oct 2015, 04:25


• Réponse •



Le maître de l’espace hocha la tête en direction du compagnon de l’hybride en signe d’adieu avant de se remettre en position. Toutefois, lorsqu’il sentit que sa partenaire de toujours camper elle aussi sur ses positions, Schneiden lâcha un soupire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il la connaissait depuis assez longtemps pour comprendre ce que son refus de partir signifiait. Elle aurait beau lui dire que c’était pour s’assurer qu’il ne se passe rien durant son tour de garde mais il pouvait voir clair dans son jeu. Elle savait que le Protecteur ne laisserait jamais rien n’échapper à sa conscience spatiale. Non, son vrai but était beaucoup autre chose. Elle voulait des explications. Il devait rendre des comptes. C’était aussi simple que cela.


~Musique~


Après que l’hybride eu pris sa décision de rester à ses cotés, Schneiden se surpris à regarder les étoiles dansantes au dessus de sa têtes. Des milliers d’entres elles brillant au firmament et décorait la nuit noir d’une douce lumière pure et réconfortante. Le vent soufflait calmement et si ce n’était pas pour le froid ambiant, la scène dans laquelle se trouvaient nos deux protagonistes serait digne d’un paysage paradisiaque. Toutefois, comme toutes les bonnes choses, tout avait une fin. Geleerde avait été direct et concis lorsqu’elle aborda le sujet sensible. Son comportement. Il ne bougea pas et ne montera aucun signe de gêne mais se contenta de fixer le ciel étoilé avant de lui jeter un regard en biais.

« Je suis un protecteur, Geleerde. Pas un Saint. Un Protecteur des uns est toujours l’ennemi d’un autre. J’aurais beau vouloir oublier, mes mains sont également tachées de sang. Si c’est pour vous protégez-toi et tous les autres, je n’hésiterais pas à me salir plus d’une fois. C’est ce qu’il en coûte de vouloir protéger tout le monde, d’être un « Héro », un Protecteur du Peuple »

Il prit une longue inspiration avant de plonger son regard fatigué dans celui da sa partenaire.

« Comme je l’ai déjà dis à un Mercenaire que nous connaissons tout les deux, un héro est bien souvent une personne ordinaire mis dans une situation dans laquelle personne ne voudrait être »

Il leva ensuite son gantelet et le mis en évidence aux yeux de la jeune hybride avant de puiser dans sa source de mana pour faire apparaitre la Muramasa. L’Odachi était aussi magnifique qu’a son habitude, son teint violacé contrastait avait la lumière étincelante des étoiles et de la lune. Malgré l’aura sombre qui l’enveloppait, tous pouvait s’évertuer à dire que l’arme démesurément grande était un chef d’œuvre digne des légende. Il fronça les sourcils pendant quelques secondes, hésitant. Il allait lui révéler quelque chose qui pourrait bien changer la nature de leur relation. Qui voudrait être proche d’une personne qui était littéralement et potentiellement une bombe a retardement contenant des centaines de démons dans un seul et unique artéfact ? Elle avait le droit de savoir. De savoir a quoi elle s’exposait en restant au près de lui. C’était la seule et unique personne auquel il ne pouvait pas se résoudre à mentir.

« Ceci… Est mon fardeau. La Muramasa. La trancheuse de démon. C’est une relique beaucoup trop précieuse pour être détruite mais beaucoup trop dangereuse pour qu’elle soit lâcher dans la nature au risque de tomber dans les mauvaises mains. C’est pour cela que j’en suis devenu le gardien »

Il laissa ses doigts parcourir le fourreau de la lame, lentement. Il pouvait presque les entendre. La voix des démons de la lame. Faible mais bien présent. Sa force et sa malédiction.

« Elle emprisonne les être que son métal découpe et agit en tant que sceau en les emprisonnant dans sa lame. Le manieur peut ensuite user du pouvoir des démons emprisonné dans la Muramasa. En contrepartie, il expose son esprit et son âme aux assauts de ces derniers. Vois-tu, le sceau agis comme une vanne. Lorsqu’elle s’ouvre, toute la puissance se déverse. Toutefois, elle ne fait pas la différence entre la puissance des démons et leur esprit ce qui veux dire qu’une infime partie de leur âme se déverse en moi avec leur puissance »

Il plongea son regard charbon dans celui de la louve, plus perçant que jamais, comme s’il fouillait dans le plus petit recoin de son âme. C’était pour lui faire pleinement comprendre la gravité de la situation.

« Tu avais raison Geleerde. Ce que tu as vu n’était pas mon aura… C’était celle de centaine de démons se déchainant pour fissurer les barrières mentales que j’ai érigés entre eux et mon âme »

Le silence de la part de Schneiden était absolu. Suite a cela, ce dernier se contenta de fixer la jeune femme qui se trouvait à ses cotés, calmement. Peu importe sa réponse, il l’accepterait. Maintenant, comment répondrais-tu, Geleerde ?





Dernière édition par Schneiden le Lun 19 Oct 2015, 07:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyLun 19 Oct 2015, 06:58



[Quête] La traversée du Désert Image_12



Il était temps de passer aux aveux.

A la satisfaction de l'hybride, Schneiden ne chercha pas à esquiver son interrogatoire. Il le savait. Il ne la connaissait que trop bien désormais. Au risque même de lui paraître invivable et insistante, Geleerde n'hésiterait pas à tout donner pour dissiper ses interrogations et ses doutes. La connaissance étant un synonyme de pouvoir, la louve userait de tous les moyens inimaginables pour s'abreuver dans ce puits du savoir. Mais était-elle prête à entendre la cruelle vérité ?


- Un héro, hein...


Musique d'ambiance



Ce simple mot rappela à l'hybride ses instants dans son monde d'origine, auprès de sa famille et de ses alliés. Les guerres contre les Faucheuses, les luttes incessantes contre leurs ennemis de toujours, les assauts redoutables de Valkyrja et de ses enfants... Et, fatalement, un souvenir en particulier, lui revint. Celui de Mao. Un homme de son époque, de sa meute. Un héro. Un frère. Mort au combat, contre l'un des quatre annonciateurs du chaos et de la fin de toute chose. Cette perte fut douloureuse pour l'hybride, qui voyait en lui, l'incarnation même du mot, héro. Cette épine, en plein cœur de la louve, n'avait jamais su être retirée depuis ce jour funeste où Mao cru bon de sacrifier sa vie, pour sauver ceux qu'il aimait. Un voile de tristesse et de rancœur s'installa sur les traits fin de Geleerde, qui continua d'observer les étoiles de cette nuit, l'esprit et le cœur lourd.  

 

- Les héros sont des idiots. Prêts à donner en pâture leurs âmes aux démons s'il le faut, pour protéger la veuve et l'orphelin. Ils sont ceux qui prendront les décisions les plus difficiles, pour le bien d'une nation, afin de sauver le plus grand nombre. Toutefois, ils ont tendance à avoir cette fâcheuse habitude à vouloir tout porter sur leurs épaules, seuls. Personne ne choisi volontairement d'être un héro, Schneiden. Le monde dans lequel nous vivons nous l'impose. Les vrais héros sont ceux qui meurent pour nous, sans que personne ne s'en rende compte. De la plus jeune recrue à la mère au foyer, ils sont les héros de leur propre existence, de leur propre vie. Les héros vivent en martyrs et ne choisisse que leur façon de mourir.


Enfin, Schneiden finit par dévoiler la toute magnificence de la Muramasa, la découvrant sous l’œil de l'érudite qui contempla le spectacle, ébahie par tant de beauté. Comment un tel odachi pouvait-il être la source des maux du maître de l'espace ? Le gantelet de la jeune femme s'agita un bref instant, provoquant une douleur subite à sa porteuse, mais qui n'en accorda aucune attention, retenant un rictus en serrant fermement sa main. C'était donc ça, cette aura à l'odeur de mort, l'essence même des démons, consumant l'âme de son allié, pour lui apporter la force nécessaire au combat...

Geleerde pouvait le sentir, elle aussi. Les démons endormis, attendaient patiemment leurs heures de gloire, traînant leurs carcasses tel des lions en cage. Et, pour une raison que la louve ignorait encore, Schneiden en fut devenu le gardien, le possesseur de cette arme maudite. Écoutant attentivement chaque mot de son compagnon, l'érudite ne su combien de temps s'était-il passé lorsque son regard se posa sur la lame interdite, tant sa grandeur avait su capter toute l'attention de la jeune femme. Sa propre raison et ses principes luttèrent vaillamment, sentant qu'au fond d'elle, une infime partie de son être, désirait posséder un tel objet. Son poing se serra plus fermement à cette idée. Non. Elle ne se laisserait pas tenter par la création même d'entité démoniaque. Tout comme la créature qui la hantait depuis peu, elle ne faiblirait pas ici aussi.


- Méfie toi des hommes autant que des démons, Schneiden. Tu ne sais pas dans quel camp un traître frappera à ta porte un jour pour obtenir cette relique. L'aura qu'elle dégage est enivrante. N'importe qui se laisserait tenter par une telle arme... Mais... Comment t'es tu retrouvé en sa possession ?


Scrutant la splendeur morbide de la Muramasa encore quelques instants, Geleerde releva doucement la tête vers son allié, plongeant son regard rubis dans ceux charbon de Schneiden, une flamme naissante entre eux, tel un Phénix renaissant toujours de ses cendres. Ce regard. Elle finissait par le connaître. Ce même regard qui tente de sonder votre âme, pour la comprendre comme s'il s'agissait de la sienne. Elle se doutait que son coéquipier était en train de chercher quelque chose en elle et que la gravité de ses paroles annonçaient un lourd destin pour le manieur de l'odachi. Aussi, il était désormais de son devoir de réagir en conséquence. Prenant une longue inspiration, l'hybride s'approcha de lui, sans doute un peu trop trop rapidement que ce qu'elle l'aurait voulue, brisant la distance habituellement donnée, au point même de frôler l'épaule de son compagnon avec la sienne, son visage désormais face à celui du protecteur, défiant le regard de son compagnon.


Musique d'ambiance



- Tu n'es pas un héro, Schneiden.


Le dernier œil valide de la louve brillant de mille feu incandescent, Geleerde ne détourna pas un seul instant son regard de celui de Schneiden, ignorant désormais la présence de l'odachi, relevant simplement la tête légèrement pour lui faire face de toute sa hauteur. La détermination pouvait clairement se lire sur ses traits fins et pâle, pendant que les grains de sable du désert dansèrent autour des deux alliés et du feu de camp.


- Tu es mon allié.


Un doux silence s'instaura entre eux pendant quelques instants, seul le crépitement des flammes auprès d'eux en venait à le briser.


- Et en tant qu'allié, tu n'as pas à supporter cela uniquement avec la propre force de ta volonté. Je suis là également pour t'alléger de ce fardeau, de cette malédiction qui t'incombe. Si je suis à tes côtés aujourd'hui, je le serais encore demain. Jusqu'à ce que les démons de ce monde aient raison de moi.


Restant dans cette position un long moment, l'élue de Seika eu le loisir de contempler le visage de son partenaire, inspectant chaque forme, chaque contour le définissant, le feu de fortune dansant sur la peau du manieur de démon, laissant la lueur de la lune offrir une douce lumière se reflétant dans les pupilles de son allié. Encore une fois, elle se surpris à se demander comment Schneiden avait-il retrouvé une seconde jeunesse et pourquoi. Bien que cela en restait surprenant, Geleerde dû bien l'avouer, tel un plaisir coupable, qu'il n'était pas pour lui déplaire de le contempler désormais, bien au contraire.


- Et... Cette nouvelle apparence. Ce nouveau toi. Comment est-ce possible ?


Pendant une seconde, l'indomptable se perdit dans les prunelles de son compagnon, le ton de sa voix devenant plus doux. Apercevant son propre reflet dans ceux de Schneiden, un léger frisson parcouru le long de son échine. Surprise, la jeune femme fronça brièvement des sourcils. Certes, le froid cinglant du désert aurait pu y être pour quelque chose, mais elle était persuadée qu'il ne s'agissait pas de cela. Chassant rapidement cette pensée, la louve se reporta sur le centre de toute son attention de ce soir, l'histoire de Schneiden. Pour la seconde fois, l'occasion était idéale pour en savoir plus sur lui, de ce qu'elle ignorait encore. Après tout, en tant que partenaire d'une vie, il serait peut-être temps de se dévoiler l'un à l'autre ?



[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyDim 25 Oct 2015, 18:31


• Pleine Lune •



Il écouta, immobile, attendant les mots de la jeune hybride comme un prisonnier attendait le couperet qui mettrait fin à sa vie. Il s’était préparé à toutes les éventualités, de la plus optimiste à la plus catastrophique. Mais une chose était sûr, il était prêt a accepter le jugement de sa partenaire de toujours, peu importe ce qu’elle aurait choisit. Alors il attendit, patient et parfaitement calme, gardant la Muramasa dans une poigne forte et ferme. Lorsque les premiers mots sortirent de la bouche, son emprise se resserra légèrement sur son arme. Il semblerait que le maître de l’espace n’ait pas autant de sang froid qu’il le pensait.

Dès la première salve, il pouvait sentir une certaine lourdeur et rancœur s’échapper de l’hybride alors qu’elle lui expliquait son point de vue sur les héros qui peuplaient leur monde. Bien que ce n’était que de la spéculation, Schneiden imagina qu’elle aussi avait dut perdre des êtres chère qui avaient tenté, comme lui, de sauver et d’aider un maximum de personne dans son monde d’origine. Inconsciemment, la voir dans cet état où elle était forcée de se remémorer son passé difficile le fit serrer les dents. Il n’aimait pas ça. Il aimait encore moins ça quand il était la cause même de tout ça. Toutefois, il ne dit rien. Il ne pouvait pas se le permettre, pas maintenant. Il n’allait pas contredire sa vision des choses, pas dans cette situation.

Puis, vint le moment d’exposer la Muramasa à la louve. Bien qu’elle tente de ne pas le montrer, il pouvait le voir comme le soleil à midi. La lueur dans les yeux sa compagnonne de route, bien qu’infime, il avait put observer cette même lueur dans les yeux de tant d’autres qui s’étaient confrontés à la beauté malsaine et magnétique de l’Odachi maudit. C’était l’envie. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Bien que lui pouvait maintenant aisément déceler la malice des démons habitants sa lame, pour les autres, cette aura n’était en rien corrompu aux premiers abords. Non, plus que sombre et corrosif, pour les autres, c’était une aura aguicheuse qui leur faisaient ressentir une certaine euphorie et une soif de pouvoir de plus en plus grandissante. Les démons n’étaient pas stupides, ils savaient pertinemment que pour attirer des futurs hôtes, il ne fallait surtout pas les effrayer. Instinctivement, il ôta son arme de la vue de la louve et la scella de nouveau dans son gantelet. Hors de question, pas elle. Il ne la laisserait jamais être trop longtemps en exposition avec son fardeau.

« C’est une longue histoire… Mais pour faire court, j’ai vu ce que ce genre d’arme pouvait faire à l’esprit d’une personne. J’ai dû ôter la vie d’un fils en face de son parent pour l’empêcher de causer plus de dégât qu’il n’en faut. Après cela, la garde de la Muramasa m’a été confiée, le temple et les habitants la protégeant ne pouvant plus assurer sa protection. Toutefois, il ne faut jamais perdre de vue une chose. Rien de bon ne ressort de cette dernière. Raison de plus pour moi d’en être le gardien et ne plus jamais laisser les autres souffrir à cause de ça »


~Musique~


Alors qu’il pensait être immunisé face à toute attaque surprise, le mouvement brusque de Geleerde qui se rapprocha soudainement de lui l’étonna. Il ne s’était pas attendu à cela, et s’il était honnête avec lui même, cela ne lui déplaisait pas. Il recula légèrement la tête pour pouvoir plonger son regard dans celui de la louve qui avait effacée toute notion de distance entre eux deux. La lueur du feu crépitant faisait reluire les courbes fines de son visage et donnait au tout une certaine harmonie. Si ce n’était pas pour la situation des plus sérieuse, il se serait rendu compte à cet instant du charme féminin de l’hybride qui était à ses cotés, ce qui bien sûr arriveras un peu plus tard. Puis, les mots sortirent de la bouche de sa partenaire. Alors que les secondes passaient, il pouvait sentir son cœur battre de plus en plus fort. Ces paroles avaient l’effet d’un baume pour lui. Ses incertitudes et ses craintes furent en un instant apaisées. Alors qu’il avait encore ses pupilles plongées dans celles de Geleerde, son visage prit une expression beaucoup plus douce. Il l’avait trouvé. Comme Mirya, la louve était devenue un pilier de sa vie. Une femme pour laquelle il serait prêt à mourir sans aucun regret.  

*Si tu me dis ça… Je…*

Il avança lentement sa main en direction du front de sa partenaire, mais au lieu de la petite pichenette habituel, le coup fut plus faible, presque comme une légère caresse. Schneiden baissa la tête pendant quelques secondes avant de la relever. Ses traits s’adoucirent alors qu’un de ses rares vrais sourires, qu’il n’avait montré qu’à une poigné de personne, prit place sur son visage. Un rire assez léger se fit porter par le vent nocturne du désert de Seika alors que la lumière de la lune et des étoiles se reflétait sur nos deux protagonistes.

« Alors… Je compte sur toi, partenaire. Pour aujourd’hui et pour demain. En contrepartie, je t’épaulerais et te soutiendrais dans toutes les épreuves auxquelles tu feras face. Envers et contre tous. Même si le monde entier venait à se retourner contre toi, je serais et resterais ton allié, non, pas uniquement ton allié. Je resterais ton ami, le plus fidèle de tous »  

Quand elle lui fit mention de son apparence, il s’amusa à se tenir droit et fier, presque pour parodier ce soudain regain de jeunesse. Elle n’était pas la seule à s’être étonné de son changement d’apparence. Son entourage tout entier avait été surpris par cela. Pour être honnête, lui-même ne savais pas le procédé exacte de son changement d’apparence même s’il connaissait les grandes lignes.

« C’est un dû aux démons de la Muramasa. Ils sembleraient qu’ils ne veulent pas d’un hôte trop vieux et sans aucune force physique. Bien que le changement n’est pas pour me déplaire, ils auraient put m’en toucher deux mots avant, tu ne trouve pas ? »

Il ne pouvait pas s’en empêcher. Maintenant que l’ambiance s’était allégée, son coté farceur avait pointé le bout de son nez. Il lâcha ensuite un rire avant de se retourner pour observer l’horizon.  Il lâcha un regard en biais en direction de la louve et l’ombre d’un sourire se forma sur son visage. Ce soir était une belle nuit.      



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptySam 09 Jan 2016, 16:26



[Quête] La traversée du Désert Image_12




Musique d'ambiance


Il l'avait dit.

Il avait prononcé les mots exacts que tout allié dirait un jour à celui qui en deviendrait à être son bouclier et sa lame. Le manieur était désormais prêt à recevoir à ses côtés l'hybride et ce, qu'importe les difficultés et les épreuves que cela incomberait. Schneiden avait offert sa confiance. Sa fidélité. Son amitié. Sa vie... Pour l'hybride. Le choix avait été fait : ils combattraient ensemble, lutteraient vaillamment contre les forces qui oseront se mettre sur leur route, leurs âmes ne forgeant qu'une seule et même entité.


Ils étaient le protecteur et l'intrépide de Seika.


Le cœur de Geleerde se resserra un instant, tandis que son regard se perdit longuement dans les prunelles de son partenaire. Contrairement à la première fois, où nos deux protagonistes s'étaient fait la promesse de combattre ensemble, cette nuit-là, quelque chose de différent, d'unique, s'éveilla dans l'esprit des deux alliés. Encore fragile, aussi délicat que la brise d'un doux printemps en forêt, qu'une graine semé dans le cœur des deux héros de Seika. Un sentiment nouveau, qui ne pourrait désormais, plus être ignoré... Jusqu'à que ce dernier fleurisse et en vienne à être révélé.


Ne me dis pas ce genre de chose avec ce regard...


L'aurait-elle enfin trouvé ?


Inconsciemment, la main de la louve commença lentement à s'approcher de celle de son partenaire... Mais le destin étant parfois taquin, Schneiden en profita pour détourner la conversation, se vantant de sa nouvelle apparence. A cela, la louve ne pu s'empêcher de relever les sourcils dédaigneusement, avant de baisser un instant la tête, un long soupire s'échappant de ses lèvres, des mèches rebelles voilant son visage pâle. Bien. Il semblerait que cela ne sera pas pour aujourd'hui.


- Quel idiot tu peux faire parfois.


Aurait-il fallu que le protecteur de Chikai apprenne à se taire pour une fois ? Un léger sourire provocateur ainsi qu'un sourcil taquin s'instaura sur le faciès de l'hybride, qui releva de nouveau la tête, tout en apportant un léger coup de poing sur le bras de son allié, accordant tout de même un brin de force afin qu'il ressente le coup reçu. L'intrépide reprit doucement ses esprits, ajoutant à son tour :


- En effet. Si j'avais été à la place de ces démons, je t'aurais sans doute rendu plus grand et doté d'une carrure plus imposante, cher ami. Mais soit, le changement n'est pas si mal, si on ne s'y attarde pas trop dessus, tout compte fait.~


La taquinerie mutuelle faisant parti de ce duo indissociable étant celle qu'elle est, Geleerde renchérit le tout à sa façon, accordant un rire léger, avant de porter de nouveau son attention vers la stratosphère étoilée, reprenant un ton plus sérieux et habituel à l'élue.


- Tu as vécu beaucoup d'aventures pendant notre séparation. J'ai pu en entendre certains échos, mais rien n'est mieux pour moi que de savoir de la bouche du principal concerné.


L'occasion était rêvé pour continuer les révélations. Geleerde eu le loisir de redécouvrir en mémoire, ces longs mois de périple qu'elle avait effectuée seule, laissant Le manieur de l'Odachi, à Chikai. Elle ne comptait plus les fois où ses pensées vinrent vers Schneiden, que ce soit inconsciemment ou par la force des choses, en rencontrant une personne qui aurait pu lui rappeler son allié. Il fut donc évident que lui aussi, devait avoir beaucoup de chose à raconter. Quelques minutes silencieuse s'écoulèrent, durant lesquelles Geleerde songea à une chose qui détenait désormais, toute son importance. Le passé de Schneiden. Son allié n'était pas sans savoir que la louve avait perdue des êtres importants à arrivant à Kosaten. Mais était-ce le cas pour lui aussi ?  


- ... Je ne t'ai jamais demandé ce que tu étais, par le passé. Avant d'être à Kosaten.


Soudain, Geleerde se releva, dominant le désert avec force et bravoure, inspirant longuement l'air frais du lieu en fermant un instant les yeux. L'hybride désirait se dégourdir les jambes et c'est sans un mot, qu'elle invita son allié à en faire de même, tout en veillant naturellement à rester près du campement, afin de prévenir de la moindre attaque possible. Elle resta ainsi quelques secondes, avant de se retourner vers Schneiden, la lune éclairant faiblement les traits de la louve, révélant une force brute de la nature, mais détenant désormais, une douceur inattendue et inhabituelle, réservé uniquement à un élu en particulier.


- Je veux en savoir plus sur toi, partenaire. Raconte moi le Schneiden que je n'ai jamais connu.



[Quête] La traversée du Désert Image_13


Nota Bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyMer 20 Jan 2016, 07:12


• Origine •


~Musique~


Un souffle de minuit se rependit sur le campement alors que nos protagonistes se faisaient face, mise à nu devant les résolutions de l’autre. Tout deux venaient de s’échanger des vœux de protection et de fidélité digne des grandes fables anciennes et pourtant, cela leur semblait presque naturel que cela se fasse de cette façon. Comme si c’était l’œuvre d’une destinée qui le dépassait. Les étoiles étaient propices et la lune illuminait le ciel noir de Kosaten de sa douce lumière blanche. Schneiden quand à lui se contenta de regarder sa compagne d’un air faussement outré en entendant le commentaire que lui rétorque la louve en ce qui concernait sont apparence.  Même si il était plutôt humble avec tout ce qui avait une valeur superficielle, il était cependant confiant envers ses traits rajeunis qui faisait de lui l’homme qu’il était. Un sourire mesquin s’installa lentement sur son visage alors qu’il observait la louve riante a quelques mètres de lui. Lui aussi pouvais jouer a ce jeu.

« Non merci, ressembler à une brute épaisse n’es pas vraiment à mon goût. Mais si c’est ce que tu veux, je pourrais m’arranger avec les démons pour qu’ils te fournissent cette apparence. Cela t’irait à ravir et accentuerait ta féminité je t’assure.  »

Un rire léger et presque inaudible s’échappa des lèvres du maître de l’espace alors que ce dernier observait son compère du coin de l’œil. Son rire s’accentua un peu plus quand il entendit la jeune femme lui faire part de sa demande. Cela avait ravivé de frais souvenir. Il était vrai qu’il avait vécu beaucoup de chose. Autant de bon que de mauvais. Mais pour lui qui n’avait rien connu avant cela, toutes ces expériences avaient étés une bénédiction pour lui. Sans lâcher son sourire, le maître de l’espace commença à prendre la parole couplé avec le bruit des crépitements du feu de camp.

« J’ai vu et vécu beaucoup de chose ma chère Geleerde. Trop nombreuse pour pouvoir toute te les énumérer en une seule nuit. J’ai mené en croisade nos hommes contre les sectaires d’Aeternam et entraîné et forgé ces mêmes hommes dans la sueur et le sang des entraînements. J’ai tissé des liens au travers des sortis nocturne de notre roi, beaucoup, beaucoup de lien. Je me suis exilé dans le royaume de Minshu pendant un certain temps. Voler un artefact ancien au cœur de Fuyu et vu un Dieu vivant en personne. Comme je te l’ai dis, Geleerde, la liste est encore longue… beaucoup trop longue pour cette nuit »


La prochaine question le bloqua quelque peu et son sourire s’affaissa légèrement. Ce n’était pas qu’il n’avait pas envie de parler de son ancien lui mais a ce jour, il n’avait révélé cette partie de lui qu’à une seule personne sur tout Kosaten, bien que portée disparue. Oh, et puis, s’il ne pouvait pas le dire a sa partenaire de toute une vie, a qui pouvait-il se confier ? Il ravala ses quelques incertitudes et entrepris son long monologue.

« As tu déjà imaginé ce à quoi ressemble le néant, Geleerde ? Est-ce que tu peux imaginer ce à quoi ressemble le vide total ? Laisse-moi te dire que la mort est douceur et compassion comparé a ce qui t’attend à l’intérieur de cet espace. Le temps et l’espace y sont littéralement figés. Sur une infinité de distance et sur une infinité d’heures, il n’y a rien d’autre que le silence et la noirceur la plus totale… »


~Musique~


Le regard du maître de l’espace se perdit dans le vide pendant quelques instants, comme s’il se rappelait de certains moments passés. Après quelques secondes, il secoua lentement le visage et repris la parole tout en fixant droit dans les yeux la louve de Seika, sondant son âme dans son entièreté.

« Et bien… Ces lieux que toi et tous les autres qualifierez d’enfer… Moi je le qualifie de « chez moi ». C’est tout ce dont je me rappel et c’est tout ce que j’ai jamais connu avant d’arrivé sur Kosaten. Pendant… une éternité, j’étais coincé dans cette espace. Passant le temps en usant de mes pouvoir et en expérimentant un nombre incalculable chose pour que je puisse ressentir quelque chose, n’importe quoi »

Il regarda ensuite les braises brûlantes du feu de camp crépité sous ses yeux, comme hypnotisé par ces dernières.

« Et puis un jour, je suis arrivé en Kosaten. Sans que je ne sache pourquoi ni comment. J’ai commencé à ressentir des choses que je n’avais jamais ressenties. J’ai connu et vécu des choses que je n’aurais jamais imaginées comme étant possible. Et puis… Je vous ais rencontrés… Mirya, notre roi, Seika, toi »


A ces mots, un doux sourire vint se placer sur son visage alors qu’il fixait d’un air mélancolique sa partenaire.

« Voici ma véritable origine. Je suis Schneiden, un enfant du néant qui, dans sa plus grande solitude, à obtenu ce qu’il avait toujours voulu.  Une chance. La chance de pouvoir ressentir. De pouvoir rire et pleurer. De pouvoir aimer. Et surtout… De pouvoir vivre »





Gel:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyJeu 17 Mar 2016, 09:50



[Quête] La traversée du Désert Image_12




Musique d'ambiance


Comme à son habitude, Schneiden rétorqua à son tour contre la boutade de sa coéquipière : un jeu complice auquel nos deux protagonistes éprouvaient une certaine nécessité à le pratiquer ensemble. Après tout, que serait le protecteur de Seika et l'hybride l'un pour l'autre, s'ils n'agissaient pas ainsi. Bien évidemment la plaisanterie de son allié, fut prise avec humour, quoi qu'une légère pointe de colère, su se faire ressentir dans l'esprit de l'érudite à cet instant. N'oublions pas qu'avant toute chose, Geleerde restait louve et que son caractère en été bien trempé de fierté.

- Inutile de ressembler à une brute épaisse pour paraître plus imposant que toi, mon cher~


Une seconde fois, l'élue de Seika frappa l'épaule de son partenaire, joignant à ce geste, un rire subtile et taquin. Geleerde ne lui avouerait sans doute jamais, mais la présence de ce dernier avait le don de lui faire le plus grand des biens. Une chose fort étonnante, car hormis sa meute, la louve n'avait jamais réellement eu plaisir d'être en compagnie de d'autres personnes. Cela en été presque à croire que le destin avait su y faire, en menant la rencontre de nos deux protagonistes. Mais la conversation n'était désormais plus l'heure à l'amusement. Geleerde désirait en savoir plus sur les actions commises par Schneiden, du temps de leur séparation. Il va s'en dire que la louve l'écouta attentivement, comme à son habitude, buvant ces paroles comme la meilleure potion de jouvence qu'il aurait pu exister, si une telle chose pouvait être considéré dans l'ordre du possible. Pourtant, le maître de l'espace resta joueur et n'expliqua pas tout en détail ce qu'il avait vécu. Une première frustration pour la louve, qui ne su retenir une légère moue d'agacement en se mordillant la lèvre inférieure, sourcils froncés. Elle lâcha un bref soupir, pour finalement reprendre son attention vers son ami :


- Si une nuit ne suffit pas pour me raconter tout ce que tu as fait, je compte bien à ce que tu m'énumères le moindre détail à notre prochaine sortie à la Capitale.


Bien-sûr, l'hybride songeait à leur première rencontre, durant laquelle ils s'étaient mutuellement questionnés, tout en pratiquant un bref concours de beuverie, certes stupide, mais qui avait construit la première étape de leur alliance. Et elle comptait bien renouveler cette expérience avec lui, dès que cela serait possible.

Mais quand Schneiden évoqua enfin la triste condition de son monde d'origine, le regard de l'érudite devint des plus sérieux. Il était un enfant du néant, né dans un univers où ni la notion du temps et de l'espace, n'avait sa place. Avant son arrivée, il n'avait jamais découvert l'expérience des émotions, tant bien positives, que négatives. Pourtant...

Au fond d'elle, Geleerde l'enviait.

Il s'estimait chanceux de pouvoir désormais vivre comme n'importe quel autre mortel. Pour la louve, enfant du chaos et de la guerre, là où dans son monde, vivre en revenait à être une malédiction... Elle ne pouvait que comprendre difficilement pourquoi exprimait-il tant de gratitude à avoir été transporté en Kosaten. Il n'avait rien perdu. Au contraire : Schneiden avait tout gagné en arrivant ici. Une famille, une terre, des alliés. Mais pour l'érudite, avoir été contrainte par les immortels à siéger en Kosaten, elle ne pouvait qu'exprimer une certaine rancœur envers cela. En ce monde d'origine, elle possédait non seulement sa meute, mais également, un but, une destinée.

Alors, pourquoi être ici ?

Les poings de la louve se serrèrent inconsciemment à cette pensée. Voilà plusieurs mois qu'elle vivait au sein même de Kosaten et aucune trace d'un possible retour. Pourtant, elle avait su venir en aide à Chikai, à cette nation qu'il l'avait accueillie. Elle avait également effectuée maintes recherches par elle-même, lors de son périple en solitaire... Mais aucune information ne s'était avérée réellement utile.

Tout cela valait-il le coup, au final...



- Penses-tu réellement que c'est une chance que de vivre ici...


L'expression et le ton de l'élue de Seika était devenus plus sombre et tranchant. Se souvenir de son monde d'origine et son incapacité à retourner parmi les siens, venaient une fois de plus, de la désemparer. Hélas, elle ne pouvait pas partager la reconnaissance qu'avait Schneiden d'être venu en ces lieux. Car comme tout loup, Geleerde ne pouvait se résoudre à abandonner sa meute...


- S'il aurait fallu choisir entre vivre dans ton monde et le fait de devoir supporter le poids de mon inaptitude, la décision serait déjà prise.


L’œil flamboyant de Geleerde s’envenima une fois de plus, tandis que son aura se fit plus grande. Mais, tel une épiphanie, l'hybride reprit rapidement le contrôle d'elle-même, en croisant le regard de son partenaire. Elle ne pouvait pas le blâmer, ni lui infliger sa triste condition et pénitence. Il n'avait pas à supporter les maux de la louve. Pestant une seconde en tournant le dos à Schneiden, bras croisés, elle éleva la voix :


- ... Oublie ça, veux-tu. Je n'aurais pas dû.


Ce n'était pas du genre de l'hybride à s'excuser pour son comportement, ni de ses actions. Pourtant, son cœur se serra quelques instants et l'élue de Seika préféra couper la communication visuelle entre eux, afin qu'il ne découvre pas le regard désolé et miséreux de la jeune femme. Etre faible été une chose. Le montrer, une autre. Et Geleerde restait bien trop fière et têtue pour le faire, même si cela été arrivé une première fois, devant son allié.

Mais comme le coup du destin, une hurlement se fit entendre, près du campement. Makoto, se rua en compagnie des autres membres de la troupe, vers nos deux protagonistes, totalement paniqué.


- Schneiden, Geleerde ! C-c...


- Calme toi, Makoto. Que se passe t-il ?


- X-Xiao... I-il a été enlevé.


Les mots prononcés par Makoto, sonnèrent tel des tambours de guerre aux oreilles de la louve. Comment était-ce possible ?! Les capacités de Schneiden recouvraient une grande partie du campement : comment Xiao avait-il pu être enlevé ? Mais l'heure n'était pas aux questions, il fallait retrouver Xiao au plus vite... Makoto ajouta à cela, que le corps du soldat blessé, avait lui aussi disparu. Une information que la louve ne relèverait pas tout de suite, conservant sa priorité quant à ramener Xiao en lieu sûr.

Détournant la tête, l'élue de Seika fit de nouveau face à son allié, son seul ami, celui en qui elle était prête à donner sa vie pour lui venir en aide. Son regard suffit amplement pour faire comprendre, ce qu'elle souhaitait lui dire :


Un mot de toi et je pars à sa recherche, partenaire.




[Quête] La traversée du Désert Image_13
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
[Quête] La traversée du Désert Left_bar_bleue8/12[Quête] La traversée du Désert Empty_bar_bleue  (8/12)
Schneiden
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptySam 11 Juin 2016, 03:10


• Colère •


Comme il l’avait prédit, il ne fallut pas attendre longtemps avant que sa partenaire réplique, comme d’habitude, à sa petite boutade verbale. Avec son caractère bien trempé, il n’a pas fallut longtemps. Face à son commentaire sur sa stature, l’érudit ne put s’empêcher de lâcher un léger rire tout en lâchant des regards observateurs à sa compagne. C’était un comble que quelqu’un de plus petit et de moins imposant que lui soit celui qui lui fasse la remarque. Cela aurait put être un parfait argument pour le débat actuel toutefois il ne savait pas pourquoi mais il sentait que commenter sur la petite taille de la femme louve n’était pas une bonne idée. Gah ! Ce n’était pas pour autant qu’il allait se laisser faire. Il lutterait avant de tomber !

« C’est dur ma chère. D’autant plus lorsque c’est toi qui me fait part de ça, ma petite »

Il renvoya la tape à l’épaule de la jeune femme avant de lâcher une série gloussement à peine caché par un sourire emplit de sous entendus. Intérieurement, il se complaisait dans l’ambiance qui s’était instauré entre les deux compagnons. Il appréciait grandement le lien qu’il avait tissé avec la louve. D’une certaine façon, ça le faisait oublier la gravité des situations dangereuses qui lui étaient imposées pour le plonger dans une bulle de confort. Les secondes passèrent et lentement mais surement, le regard de Schneiden devint plus doux alors qu’il attarda son regard sur la jeune femme. Oui. Il appréciait définitivement ce genre de moment. Puis, vint le moment des explications. Le maître de l’espace esquissa un sourire face aux mots qui se voulaient encourageants et entreprit de se confier à elle.


~Musique~


Toutefois, alors qu’il lui confia le sombre passé de ses origines il remarque un détail chez la jeune femme. Elle pouvait bien essayer le cacher mais il pouvait toujours le voir. Dans la prunelle de ses yeux se terrait une émotion qu’il connaissait très bien. L’envie ? Il ne pouvait pas comprendre. Pourquoi était-elle envieuse de lui ? De son fardeau ? Il avait passé une éternité dans le néant, plongé dans une folie constante et éternelle. Il savait que quiconque que son sort n’était nullement à envier. Alors pourquoi ? Que pouvait-elle bien envier à sa situation ? En poursuivant la conversation, il finit comprendre quand elle prit la parole et laissa échapper une certaine amertume de son ton. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Toutefois, quand il sentit son aura s’intensifier, c’était devenu une histoire complètement différente. Il ne vacilla pas sous son regard, au contraire, le sien ne se fit que plus dur alors qu’il laissa lui aussi échapper une partie de sa puissance tout en la fixant droit dans les yeux.

« Calme-toi, Geleerde »


Il fronça le sourcil face au ton qu’il avait dû utiliser mais il savait aussi que cela était nécessaire dans cette situation. Il avait touché une corde sensible sans le vouloir mais cela ne justifiait pas la perte de contrôle subite auquel il venait d’assister. Même si la jeune femme retrouva son calme plus que rapidement, il n’abaissa pas l’intensité de son regard pour autant. Il lui faisait confiance et savait qu’elle ne fera jamais rien d’inconsidéré, toutefois, il voulait lui faire comprendre qu’il s’attendait au moins a des explications compte tenu de ses agissements. Il voulait qu’elle lui parle. Il voulait lui faire comprendre que si elle avait des problèmes ou des soucis, il serait la pour qu’elle se confie à lui. Ils étaient partenaires après tout.

Le destin avait toutefois prévu quelque chose d’autre pour nos protagonistes. Un hurlement se fit entendre dans le camp et attira rapidement l’attention de la louve et du héro de Seika. Ce dernier donna un rapide coup d’œil en direction du bruit et il vit au loin Makoto s’approcher de leur position à toute vitesse. En voyant cela, Schneiden activa sa conscience spatiale et scanna les environs. Il ne fallut pas longtemps avant que ce dernier ne serre les dents sous la colère. Le soldat bléssé et Xiao avait disparut du camp. Le soldat s’était joué d’eux. Avant même que Makoto n’ai eut le temps de terminer sa phrase que Schneiden regarda  avec une certaine intensité sa partenaire. Son aura était sombre et son regard, froid.

« Geleerde, avec moi ! »

Son regard bifurqua ensuite vers Makoto et le reste de la section qui flanchèrent légèrement quand ils virent le regard du Protecteur.

« Préparez les chevaux et rattrapez nous sur la route »

Le maître de l’espace enfonça ses pieds dans le sable froid du désert se prépara à partir au pas de course, un regard mauvais ancré dans ses pupilles. Sa voix prit un ton plus grave et dur, signe de son état. Schneiden fronça lourdement les sourcils et serra les dents pour contenir sa colère. Il n’allait pas faillir à son devoir. Plus jamais. Pas face à Aeternam.

« Ils ne s’en sortiront pas »


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert EmptyJeu 23 Juin 2016, 20:01



[Quête] La traversée du Désert Image_12




Sans surprise, le maître de l'espace avait rétorqué aux plaintes de la louve : Il n'aimait guère la réaction de l'hybride en cet instant, le faisant aussitôt savoir à sa partenaire. Sans doute pour la première fois, ils furent happés d'un compromis mutuel et chacun d'eux, restèrent campés sur leurs positions. Toutefois, tel le coup du destin, la disparition de Xiao empêcha à la conversation d'aller plus loin. Il n'y avait cependant aucun doute quant au fait que le manieur de démon demanderait des comptes à son alliée, le moment opportun...


Mais auront-ils réellement cette occasion ?


***


Les mots d'ordre sonnent aussitôt de la bouche de Schneiden, qui prévient le reste du groupe de les suivre, pendant qu'il prendrait de l'avance avec Geleerde. A cela, la louve reprend aussitôt sa forme d'origine, celle d'un canidé d'un pelage d'ivoire, à la taille bien plus imposante que ses confrères. Sans un mot, elle emmène Schneiden sur son dos, avant de partir à une vitesse déconcertante vers les fugitifs. Son regard s'assombrit au fil des secondes, tandis qu'elle sonde les environs à l'aide de ses sens sur développés.


- Schneiden ! Comment ont-ils pu échapper à ta conscience spatiale ?!


Sonnant comme un reproche, il s'agit là plus d'un questionnement. Jamais elle ne douterait de son coéquipier et de ses capacités. Mais peut-être est-ce sans doute la tension de ce moment, qui la pousse à parler ainsi à son partenaire. Pourtant, leurs ennemis communs avaient réussis à empêcher au protecteur de Seika, de les apercevoir. Comment ? L'hybride y mettrait un point d'honneur à le savoir, quand elle aurait ses adversaires entre ses crocs...


- Qu'importe. Ils paieront...


Toutefois, et après plusieurs minutes de course effrénée, l’œil de l'indomptable se voit perturber par un point lumineux lointain. Sa vision se trouble et une force invisible, s'attaque à ses pattes arrière, manquant de la faire trébucher. Heureusement, elle arrive rapidement à reprendre le contrôle de son corps, stoppant aussitôt sa course, le regard déterminé portait au loin.


- C'est quoi, ça...


Musique d'ambiance




Soudain, l'espace autour de nos deux héros, se voient restreint par une force inconnue. L'air devient pratiquement inexistant et le froid habituel du désert en pleine nuit, disparaît, tout comme les dunes de sable autour d'eux. Impossible pour eux de voir désormais les alentours, enfermés dans une grande boule, couleur charbon, ne laissant qu'une toile sombre infinie là où se pose leurs regards. Ils venaient d'être emprisonnés à ce qui s'y méprendrait, à l'une des techniques de Schneiden...


- Enfin, je vous tiens... Elus de Seika.


Une voix lointaine se glisse dans les oreilles de nos protagonistes, interloqués. La louve, cherchant rapidement du coin de l’œil où peut se trouver leur ennemi, ne décèle aucune présence, à son grand étonnement... Hormis celle de :


- Xiao !


Au même instant l'hybride se retourne. Découvrant ainsi le corps de l'enfant, flottant à même le vide, inconscient, bras tendus sur les côtés. D'un grognement animal, le poil de l'hybride s'hérisse de colère, alors qu'elle tente d'accourir vers leur protégé du jour. Malheureusement pour elle, ses membres ne semblent plus réagir et une décharge électrique lui parcoure brutalement tout le corps. Étonnement et pour une raison qu'elle ignore encore, l'indomptable retrouve sa forme humaine dans la même seconde. Retenant une plainte de douleur, elle tente malgré cela de reprendre le contrôle de ses membres inférieurs, poussant dans ses propres retranchements son métabolisme secoué.


Bouge... Bouge !


Hélas pour l'érudite, une lourde chaîne fit son apparition dans le néant lui-même, l'attrapant par le cou, l'empêchant ainsi d'avancer, tandis qu'une seconde chaîne en fait de même avec Schneiden. Instinctivement, elle porte ses deux mains vers sa carotide, serrant les dents de colère et de frustration... A cette réaction, le métal chauffe aussitôt à blanc, brûlant la peau de l'élue de Seika qui titube quelques secondes, avant de reprendre position lourdement sur ses deux jambes. Cela n'était pas une simple brûlure : il y avait de la magie émanant de ses fers. Expirant bruyamment, la tête de Geleerde s'abaisse un instant en direction du sol, avant de la relever férocement devant elle.


- Lâche... MONTRE TOI !


- Tsss. Les femmes sont trop impatientes.






[Quête] La traversée du Désert Image_13




NB - Correcteur

Spoiler:
 

NB - Strudel :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: [Quête] La traversée du Désert   [Quête] La traversée du Désert Empty

Revenir en haut Aller en bas
[Quête] La traversée du Désert
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: [Quête] La traversée du Désert 190103103231202569 :: Empire de Seika :: Désert brûlant-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.