-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Partagez
Valentine & Akemi > School life
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 19:24

Valentine & Akemi > School life  


Un classique parmi tant d'autres dans le HS. Vous êtes un étudiant(e) ou professeur dans la belle université et ô combien réputé de Kosaten ! Il est temps pour vous de décrire une journée type de votre belle vie étudiante ! Fait amusant, vous avez toujours vos pouvoirs~


Conditions :


  • La fanfiction doit être terminée ce soir, minuit, heure française


  • Nous vous demanderons des post court (150 mots minimum) surtout si vous êtes plusieurs


  • Etant une fanfiction, vous pouvez parfaitement sortir votre personnage de sa personnalité habituelle : amusez-vous !  


  • Possibilité de demander aux modérateurs de vous écrire quelques posts pour vous aiguillez ou vous trollez



©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 19:46

Apparence d'Akemi pour ce rp::
 

** 8h00 du matin, chambre d'Akemi **

- Gnééé... Encore un peu de dodo s'il vous plaît... Je suis rentrée tard... Il est que... HUIT HEURES???

Bordel bordel bordel! Premier jour de la semaine, premier jour de cours depuis la fin des vacances dans cette université en carton, et déjà, on allait être à la bourre?
Me levant avec un entrain peu commun pendant que Tasogare "reconstruisait" mon bras, je trébuchais sur un de mes "jouets" ( un magnifique fouet by the way ) et m'empressais de courir vers la salle de bain. Passant devant la chambre de ma coloc', j'hurlais joyeusement...

- VAAAAAAAAAAAAAAAL'!!! ON VA ETRE A LA BOURRE!!!!

J'attendais pas de réponses précises, mais me semblait que j'avais entendu un grognement étrange, enfin rien d'important de toutes façons! Passage rapide aux toilettes, puis vlou! Sous la douche! Sortant complètement nue de la salle de bain, je m'empressais de retourner vers ma chambre en sprintant, des fois que Val' ait amené un "ami" dans l'appart'. Entrant comme une furie dans ma chambre, je plongeais presque littérrallement dans mon armoire pour trouver de quoi m'habiller. Culotte en dentelle et soutien-gorge? Check! Chemise blanche un peu courte? Check! Bas à rayures? Check! Short? Check! Casquette, cravate et bretelles? Check aussi! AU diable l'uniforme obligatoire, ça me saoulait de toutes façons! Et puis, j'étais carrément plus à l'aise comme ça! Sautant sur mon lit, j'enfilais tout ça en vitesse avant de m'admirer dans le miroir quelques instants, pour finalement quitter ma chambre et tomber sur la tronche de Valentine. Je ne sais pas si c'était son regard ou quoi, mais je réalisais soudain.

- Oh wait... C'est vrai on s'en fout en fait...



Dernière édition par Akemi Tokugawa le Lun 19 Oct 2015, 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 518
Yens : 1209
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
Valentine & Akemi > School life  Left_bar_bleue1/6Valentine & Akemi > School life  Empty_bar_bleue  (1/6)
Valentine W.
Valentine W. ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 20:12

L'avatar de circonstance!:
 

Le réveil aurait pu continuer à sonner très longtemps. en fait, il l'avait déjà fait : il en était peut-être à la 6ème sonnerie lorsque la vampire avait enfin tourné les yeux vers ce dernier, et l'avait littéralement écrasé de son poing. Fronçant les sourcils, elle s'en était ensuite saisie, et l'avait soulever pour observer le chiffre. Après l'avoir secoué un peu, elle comprit que non, ce n'était définitivement pas l'affichage numérique qui était en panne : il était bel et bien déjà 8 heures du matin. Clignant à plusieurs reprises des yeux, elle se tourna ensuite vers la fenêtre ... Ah oui, il y avait de la lumière, derrière ces rideaux fermés. Soupirant, elle mit en pause le let's play qu'elle était en train de regarder, mit son pop-corn à terre à côté du bureau, et inspira profondément en retirant son casque de ses oreilles. Elle dû d'ailleurs les frotter légèrement : le fait d'avoir des oreilles d'elfes la dérangeait un peu ... Mais c'était une condition sine qua non pour pouvoir faire ce qu'elle voulait la nuit sans être dérangée : entre les cris qu'elle percevait parfois de la chambre de sa Colloc', les voisins qui se disputaient ou faisaient des cochonneries - parfois l'un puis l'autre - et tout simplement le style de métal un brin agressif qu'elle écoutait, un bon casque réduisant à néant toute nuisance extérieure était indispensable.

Se relevant très doucement de son fauteuil et faisant craquer ses articulations une à une, elle perçut un cri dans le couloir, suivit d'une série de martèlement. Déduisant que la douche n'allait pas être disponible avant une période de temps non déterminée, elle se massa les yeux, prit un post-it et écrivit dessus. "Vraiment passé une super soirée, tu as bien fait de ramener la Vodka, il y a des céréales dans le frigidaire, ne tentes pas de prendre une douche si tu te réveilles après 10 heures, coinces bien la porte lorsque tu sors" ... non, elle n'avait probablement rien oublié. Déposant le carré de papier jaune sur l'oreiller à côté de la tête du garçon qui squattait son lit (et qui était, lui aussi, une excellente raison de mettre un casque ... Lorsqu'il dormait), la jeune femme quitta son pyjama pour enfiler les premiers vêtements sur lesquelles elle put mettre la main, et ouvrit la porte de sa chambre. La surprise qui se peignit sur ses traits en voyant sa colocataire était probablement aussi flagrante que son teint de peau était bronzé.

C'est exactement ça ma grande. Jolie la casquette, j'me souvenais pas de celle-là ... J'te propose de se faire les tartines ici et de les bouffer sur le chemin ou en classes quand même. Et parles pas trop fort, j'ai pas dormi de la nuit.

_____

L'université Kosaten n'avait pas changé pendant les vacances ... ah quoique, si. Quelqu'un avait enfin eu le temps d'effacer le tag "PROVISEUR EN CARTON" sur la façade ... Dommage. Inspirant longuement en passant les grilles, Val' s'assura que le contenu de son sac était correct. Micro PC, PSP go, papier à dessin, trousse de crayons, critériums et autres ... ah, zut. Elle avait encore oublié son 4 couleurs et sa pochette de cours. Soupirant en pénétrant dans le bâtiment "science" suivie par sa colloc', elle fit à peine une dizaines de pas qu'un bruit de pas précipités se fit entendre derrière elles. Soupirant, elle se retourna, puis regarda à nouveau devant elle, et tendit la jambe sur le côté. Deux secondes plus tard à peine, un autre étudiant, le visage couvert de bouton et la chevelure grasse, trébuchait sur son croche-patte et s'explosait à terre, glissant quelques mètres sur le carreaux.

Aie ... Fais gaffe où tu marches quand tu cours putain, Hicks. Et oui, non, tu n'es pas "pile à l'heure", tu vas être en retard, comme d'hab'. Mais grouille quand même. Se tournant vers Akemi, elle eut un petit sourire en lui faisant un clin d'oeil : Tu penses qu'il s'est éclaté combien de boutons lorsque sa tête a touché le sol ?

Certes, elle aurait pu le dire à voix basse. Mais ça collait mal au principe qui régissait leur vie à toutes les deux ... S'en f***re.


Dernière édition par Valentine W. le Mar 20 Oct 2015, 08:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 20:56

** 9H00: Entrée des deux bombes dans l'université **

Hum.. Le chemin vers l'uni' avait été assez rapide en fin de compte. Enfin, surtout quand on se moquait de son retard... Et puis, avec un croissant dans la bouche et quelques tartines, c'était toujours plus sympa comme route!

Ah tiens, ils avaient viré le tag? Dommage, c'était cool comme déco... Bon ben fallait bien se mettre au "boulot". J'avais quoi déjà dans mon sac? Ah oui, un peu de bouffe pour la pause du matin, mon portable, une lime à ongles et... Ouais, après avoir secoué un peu le bordel, je me souvenais que j'avais aussi pris mon Ipod et quelques bandes dessinées. Des trucs bien trash et bien fun à vrai dire! Bon allez hop, je mettais un écouteur et lançait un peu de musique, histoire de.

L'entrée dans le bâtiment des sciences aurait put être lambda, si ce crétin de Hicks ne s'était pas rétamé sur le sol comme une loque après un magnifique croche pattes de Valentine. Ricanant à sa remarque, je tapotais de mon pied le débile au sol qui n'avait pas encore commencé à se relever.

- J'sais pas... Il a autre chose que de l’acné sur lui d'ailleurs ce mec? Hey, euh... Machin, tu devrais te relever, j'crois que t'es à la bourre.

Ne prenant même pas la peine d'attendre sa réponse, je marchais sur lui comme sur un tapis pour continuer ma route, entendant un petit gémissement de l'étudiant. Il était pas méchant hein, mais il était sacrément con, et je supportais pas les gars comme lui, ils me donnaient un mal de crâne terrible quand ils voulaient me séduire, ou se taper Val'. 'Fin bref, l'était temps qu'on se dirige quand même vers notre salle de classe. Longeant le couloir et surtout pour ma part les fenêtres, j'observais les gars situés dans le gymnase, ils étaient marrant à courir comme ça. Moi, en sport, j'me contentais de ronfler à l'ombre, ou de me barrer pour faire un peu n'imp avec ma colocataire et c'était assez cool, pas besoin de courir en rond pour savoir mon niveau sportif. J'm'étais inscrite à un cours de Kendo une fois, tu parles d'une blague, ils étaient tous tellement lents... M'arrêtant finalement devant une porte, j'observais l'inscription au dessus de cette dernière.

- Classe 2B... Hey Blondie, c'là non?

Ouvrant de suite la porte, j’écarquillais les yeux en regardant le prof médusé qui se trouvait devant moi.

- Woops... Sorry!

Refermant de suite l'entrée de la salle de classe, je me tournais vers Valentine en me marrant avant de continuer ma route et de siffloter doucement sur l'air de la musique que j'écoutais. J'étais pas très difficile à ce niveau là, même si globalement j'avais que du métal que me refilait Val' et de la bonne grosse électro. Arrivant finalement devant la salle 4B ( aka la dernière dans le couloir en fait ), je sortais mon portable et regardais mon portable. Ah ben, c'était la bonne cette fois. Après un grand sourire à Valentine, je défonçais limite la porte en entrant.

- Yooo!! Z'allez bien!
- Mais qu'est-ce que? Vous avez vu l'heure vous deux?
- Ouais ouais, bon, on va s'asseoir et on oublie tout okay? ON aimerait étudier

Tiens, il avait rien dit le prof? Il avait juste soupirer longuement en nous montrant la salle. Dommage, j'aimais bien quand il nous gueulait dessus, allez savoir pourquoi... 'Fin bref, je voyais ma place d'ici, et sûrement celle de ma colloc' aussi d'ailleurs. Deux magnifiques tables et chaises disposées de la plus belle manière au fond de la classe. Franchement, elles nous appelaient nan? Je me dandinais de la façon la plus nonchalante possible vers ce dernier, m'arrêtant seulement devant un de nos camarades de classe. Un black avec un crête blanche, un type un peu space mais marrant. Je lui tendais mon poing pour recevoir un magnifique "brofist" alors que cette fois, le prof gueulait, mais sur lui. J'atteignais enfin le Graal et me posais tranquillement sur la chaise, m'appuyant presque automatiquement sur ma main pour reposer ma tête, mon coude jouant le rôle de support. Gémissant en regardant Val' qui se posait, je lui tapotais l'épaule avec mon autre main.

- Hey au fait, c'quoi comme cours déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 518
Yens : 1209
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
Valentine & Akemi > School life  Left_bar_bleue1/6Valentine & Akemi > School life  Empty_bar_bleue  (1/6)
Valentine W.
Valentine W. ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 21:46

Ricanant légèrement en suivant tranquillement Akemi après l'avoir vu piétiner unes des pires lavettes de l'université, dans le plus grand des calmes et respects. Il y avait tout un paquet de raison pour lesquelles elle ... elles ... bon, pour lesquelles tout un paquet de gens dans l'université détestaient Hicks. C'était peut-être sa manie de mentir tout le temps pour essayer de se faire des amis. Ou de se vanter de choses étranges ( "j'essaye de programmer une page HTML pour faire comme si on était dans le PC du docteur Ashley, lol! " ) en pensant que ça le rendait cool. Ou ses combines à deux balles pour monter les gens les uns contre les autres, alors qu'on remontait si facilement à lui que c'en était navrant. Ou peut-être tout simplement le fait qu'il était moche, à peine plus désirable qu'une gastro surprise, et qu'il ressemblait presque autant à son model de toujours (un métaleux légèrement antipathique) qu'une mycose peut ressembler à un vrai champignon, qui se mange et tout. Soupirant légèrement, la vampire s'arrêta devant la salle 2B elle aussi, seulement pour bailler en voyant Akemi ouvrir la porte pour de vrai. Elle eut à peine le temps de faire un petit coucou à une rousse qu'elle avait reconnu dans le fond de la salle (au premier rang? étrange. Elle avait dû être bougée de place, comme d'hab.) que la porte se refermait à nouveau, presque en claquant. La blonde se massa doucement l'arrête du nez, un sourire sur le visage ... Elle ne réagissait même plus à ce genre de situations, vu le nombre de fois où elle les avait vu se produire.

Les étudiants dans la salle 4B ressemblaient déjà plus à ceux qu'elle côtoyait plus ou moins quotidiennement : c'était ceux de sa classe, logique donc. Laissant sa Colloc' tout justifier pour elle, la jeune vampire s'arrêta lorsque quelqu'un tira sur la chaîne accrochée à sa mini-jupe, tournant la tête vers l'individu qui avait fait ça.

mhhhhh ?
Val', tu m'avais pas répondu sur facebook ... Tu viens du coup, jeudi soir?
... Rappelles-moi à quoi?
Bah, chez moi! Yaura pas mes parents, et j'ai réussi à chopper un peu de gnole, tu verras c'd'la bonne!
Ah, oui, j'me souviens. Tu sais, c'est pas que je t'aime pas wade hein, mais ... Posant un doigt sur le cahier ouvert sur la table, elle le changea en un instant en griffe, transperçant toutes les pages et la table en dessous, avant de bouger le doigt, déchirant l'ensemble et laissant une marque très profonde dans le bois tendre : D'une, on est plus au lycée, et là-bas je te trouvais déjà gamin, et de deux, si je tenais vraiment à me faire bourrer la gueule puis baiser en étant à peine consciente, j'irais dans un pays où ça ne s'appellerait pas du viol, et où les mecs qui ont ce genre de pratique sont quand même un minimum virils. Allez, bosses bien ...

Rétractant sa griffe en se remettant en marche, la blonde s'installa à côté de son camarade, croisant ses bottes sous la table et posant le petit PC portable devant elle. Comme d'habitude, monsieur "J'ai customisé le matériel sportif de l'école maggle!" s'amusait à argumenter avec les profs comme quoi ses participations aux cours étaient toutes les bienvenues selon les sondages réalisés auprès des élèves, et que "s'il faisait trop monter le niveau sonore, il consentait peut-être à fournir des boules kies, mais pas à aller en retenue". Soupirant d'amusement, elle ouvrit l'ordinateur, et posa son téléphone portable sur la table, juste à côté.

Comme d'habitude lorsqu'on est en début de mois et que j'ai du crédit internet ma grande : cours de "on suit le let's play de Manly man et Orpheline sur youtube". Tu penses qu'elle va vraiment build l'épée du poursuivant pour lui enfoncer dans le cul, toi? Oh, et passes la prise jack de tes écouteurs. Et un écouteur.

_____

Valentine? Tu peux me synthétiser ce que tu as appris durant ce cours, maintenant que tu as retiré tes écouteurs ?
Que si j'avais pas de parents, mais juste un mentor qui se balade torse poil avec une belle moustache, je vous casserais la gueule monsieur.

La réplique fit rire un certain nombre de personnes dans la classe, y compris la vampire elle-même, qui replia l'écran en entendant subitement la sonnerie annoncer la fin du cours. Restant relativement stoïque, l'enseignant referma le livre qu'il était en train de lire à la classe quelques instants plus tôt, et le posa sur la table en marmonnant une série de devoirs à rendre pour le prochain cours. Si au moins 5 élèves n'avaient pas déjà franchi le pas de la porte, et que le reste n'avait pas au moins rangé toutes ses affaires, il aurait presque pu croire qu'ils écoutaient, et retenaient ce qu'il disait ... quel dommage. Sortant de la classe au milieu du groupe, les deux colocataires se dirigèrent d'un même pas vers la cantine, peu pressées : il n'y avait jamais beaucoup de monde dans cette cafétéria de toute manière, et le cuistot les adorait.

J'sais pas toi, mais je serais bien d'humeur pour une petite assiette gorgée de pâtes recouvertes de bolognaise, pas toi ? J'ai cru lire sur le site que l'université que c'était le menu, ce midi. Enfin, un des choix ... ah, et j'ai pas ma carte, tu peux payer pour moi? Elle se pencha légèrement, chuchotant à l'oreille de la jeune femme pour que personne d'autre n'entende : oh, et au passage ... sur ta gauche, à environ 3 mètres devant ... On lui avait pas promit de lui mettre la tête dans les chiottes s'il ne se faisait pas enfin une coiffure correcte, à celui-là ? Oh, et putain ... je veux son nouveau blouson avec des pointes sur les épaules. J'adore le cuir ~ ... enfin, pas dans le même sens que toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 22:38

** 12h05: En route vers le réfectoire. **

- Hum... Ouais, me semble bien qu'on devait lui montrer que jouer au dur quand on avait des testiboules de la taille de deux poix-chiches c'était pas malin. Par contre moi pour ce midi j'ai surtout hâte pour les desserts, paraît que le cuistot a fait des super gâteaux!

Me dirigeant d'un pas décidé vers le gros balourd, je sifflais doucement pour attirer son attention.

- Hellooo ~

Il me regardait encore de son air niais. Nous les deux femelles qu'il n'avait jamais réussi à "séduire" ( si on résume ça autrement que par une formule en deux mots parlant d'accouplement sauvage ) venaient lui parler. Enfin je, puisque Val' restait là à se marrer intérieurement que je doives faire la sale besogne.

- Dis moi mon choux... T'es sexy aujourd'hui... Et j'ai envie de... Tu sais quoi....
- SERIEUX?

Posant mon doigt sur sa bouche, je hochais la tête de gauche à droite en me penchant pour plaquer mon corps contre le sien, c'vrai que le cuir de son manteau était cool.

- Chhhht... Tu ne voudrais pas qu'on attire les profs pas vrai, j'risque déjà de faire assez de bruit comme ça... Et puis tu sais, si je suis rassasiée, peut-être que Val' testera tes aptitudes...

Il venait de déglutir, littéralement. Ce porc était d'un ridicule... Bien, l'hameçon était lancée, restait plus qu'à le mener vers le lieu du crime.

- Allons aux toilettes... Suis moi!

Je prenais sa main, non sans retenir en moi l'envie de gerber, afin de l'emmener vers les dits WCs où l'on pourrait nous amuser un peu. Une fois à l'intérieur, Val' s'assura que la porte était bien fermée à clefs, alors que l'autre crétin avait déjà enlevé son pantalon... Sérieusement, qui fait ça? Il avait aussi fin que la créature du néant qui gagnait en taille à chaque bouchée dans mes BDs... Ridicule. Observant tout de même son service trois pièces, je ne pouvais m'empêcher de rire aux éclats.

- Non mais sérieux? Tant de bruit pour ça? J'me demandais pourquoi tu jouais la brute, en fait, t'as un truc à compenser pas vrai?
- Que... Ta gueule connasse! Tu voulais qu'on s'amuse non?
- Oh mais oui, mais il me faut plus que 3 cm pour ça... Sinon j'utiliserais ma gomme...

C'était le signal, il n'eut le temps de rien faire que Val' s'était jetée sur lui. Je regardais la scène avec un air amusé, alors qu'elle terminait de récupérer sa veste. Oh, on l'avait juste un peu chamboulé, on avait fait bien pire avant, vraiment. Mais on était les reines, et puis on faisait nos vilaines qu'avec ceux qui l'avaient mérité. Bon, après, je faisais aussi la vilaine dans d'autre situation m'enfin c'est une autre histoire. Observant les fesses arrondies de ce débile dont la tête touchait la cuvette des chiottes, je ne put m'empêcher de mettre une petite claque sur son derrière.

- C'dommage, t'avais un beau cul hahahaha! Allez Val' on file, j'ai la dalle moi avec ces conneries. A plus Dada'!

Il s'en remettrait. Oh oui je suis sérieuse, c'était une brute craint par pas mal de gens de l'université, mais il savait qu'on répéterait ça à personne, tant qu'il nous casserait pas les bonbons, et puis on avait aucun intérêt que notre jouet ( et fournisseur de manteau pour Val' ), ne change d'établissement parce qu'il se serait fait huer et moquer par tous les élèves. Est-ce que c'était cruel? Assurément. Mais à vrai dire, je ne supportais pas que des brutes ne soient jamais punis, on se devait d'agir! Non j'déconne, ça nous éclatait juste et c'était plus fun quand c'était un type qui se croyait costaud.

Tournant à gauche après un énième couloir, j'apercevais enfin le lieu de mes rêves, la cantine. Ouvrant dans un grand éclat la porte, j'avais déjà l'eau à la bouche lorsque Kench, notre cuistot, me fit signe. C'est ça que j'aimais avec cet établissement, l'un des cuistot était une sorte de homard géant humanoïde hyper fat, qui avait une toque sur la tête et nourrissant tout le monde. Certains en avaient peur mais franchement, il était tellement cool. Et puis il était super sympa en plus! Surtout quand il voyait qu'on aimait ce qu'il nous préparait. Lui faisant un grand signe, je courrais vers lui alors qu'il préparait déjà mon plateau, le chargeant de sucreries et de gâteaux, avec juste une place pour un plat de résistance, pour faire genre.

- Salut les filles.
- Coucou chef!
- Alors, on dit quoi?
- Vive les quenottes qui croquent et grignotent quand l’appétit va tout va!

Il ricana alors qu'il me servait finalement mon plat de résistance. Se mettant à chantonner doucement. C'était notre rituel, il paraît que ce type avait un jour connu une faim insatiable, et que maintenant qu'il peut manger autant qu'il veut, il souhaite que personne ne subisse son sort, et prend particulièrement sous son aile les gens qui, comme moi, aiment la bonne bouffe. Un type sympa je vous dit! Prenant finalement mon plateau en lui faisant un clin d’œil, j'allais m'asseoir à une table, où les gens laissèrent miraculeusement la place pour Val et moi afin qu'on soit seul, c'était beau le respect n'empêche.

Mangeant tranquillement mon plat sous les chants de notre cuistot, j'en arrivais à mon premier dessert quand un type nous approcha, après s'être fait jeté par une fille que l'on connaissait bien, et qui était sympa, même si un peu trop fan de géographie à mon gout. Le type nous regardait de ses yeux de merlan fris, avec son appareil dentaire. Mine de rien, ce gars avait plus de cran que l'autre amoureux des toilettes plus tôt. Comment il s'appelait déjà? Ah ouais, Hel Sandicète, un nom bizarre pour un type louche. Ah, et sa voix aiguë m’exaspérait tellement! Il avait oublié de muer sérieux...

- Chalut les filles! Z'aimez les pirates pas vrai? J'ai programmé un truc chympa, avec tes pirates qui che battent contre des machines aux lanches plétchorichques!

Soulevant un sourcil en sirotant un jus de raisin, je fixais Val' avant de soupirer.

- J'en suis à mon dessert Valentine, c'est ton tour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 518
Yens : 1209
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
Valentine & Akemi > School life  Left_bar_bleue1/6Valentine & Akemi > School life  Empty_bar_bleue  (1/6)
Valentine W.
Valentine W. ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyLun 19 Oct 2015, 23:29

L'un des points les plus fantastiques du pas de brume était la capacité qu'avaient ceux qui pouvaient l'activer - les elfes de brume, donc - à choisir si leur disparition se faisait dans un nuage de fumée peu discret mais tout à fait impressionnant ... Ou simplement dans la discrétion la plus totale. Dès qu'elle avait passé la portes des toilettes, la jeune vampire avait opté pour la seconde option : ce n'est qu'une fois invisible qu'elle réalisa qu'en fait, l'autre abruti avait tellement faim qu'elle aurait presque pu le faire sous son nez sans qu'il ne s'en rende compte ... Tant pis pour lui. Pourquoi avait-il toujours sa batte de Base-ball sur son sac, aussi? Il fournissait le bâton pour se faire battre ... Prenant l'arme en main, et faisant doucement le tour de sa future victime, elle attendit doucement d'entendre le mot "gomme" pour l'abattre sur son crâne. La réaction fut immédiate : il se replia littéralement sur lui-même, les deux mains sur le crâne ... Histoire de l'aider à se relever, la jeune femme se saisit de son slip, et le tira vers le haut assez fort pour presque, l'espace d'une fraction de seconde, le soulever du sol. Le hurlement de douleur que poussa le balourd n'eut d'égale que la vitesse à laquelle il cessa de faire du bruit lorsque sa tête rentra dans la cuvette des toilettes. Se débattant bien inutilement, cul nu, pour tenter de s'en sortir, il sentit la main implacable de l'elfe appuyer sur son crâne, jusqu'à finalement se résigner et faire ce bruit ignoble qui signifiait, pour une oreille attentive, qu'il avait bel et bien bu la tasse dans la cuvette. récupérant "son" bien en délestant le pauvre jeune homme, Val' eut un soupire, prenant tout de même la peine de lui sortir la tête de l'eau pour qu'il ne se noie pas. Tout de même ...

Un jour, les miracles de la science parviendront à expliquer comment il fait encore pour tomber dans le panneau ... Hey, ya des clopes dans la poche revolver? Pfeu, gardes ça, par pitié ... Et ton porte-monnaie aussi, tant qu'à faire. Ah, encore que ... là. Maintenant qu'il y a 5 biftons en moins, tu peux le garder.

Sortant des toilettes en regrettant d'avoir confisqué son bien à quelqu'un d'au moins trois tailles plus large qu'elle, la vampire rattrapa sa consœur assez rapidement, et se mit derrière elle dans la file d'attente, ne remplissant que peu son plateau ... elle n'avait pas très faim, comme d'habitude. Et quoi qu'en dise Akemi, elle ne pouvait pas s'empêcher de trouver le cuistot louche ... Il lisait trop bien dans les gens pour être parfaitement droit. Bon, pour Akemi, ce n'était pas très dur, il suffisait d'un ratio suffisant de sucre / grammes pour la satisfaire ... Mais pour une vampire, en revanche, l'histoire était différente. Regardant les deux complices effectuer leur rituel préféré, elle s'avança ensuite, haussant les épaules.

Salut, Kench.
Ouuuh, en voilà une qui tire la tête, aujourd'hui ...
Pas beaucoup dormi. Bolo, s'il-te-plaît ...
He he, et voilà princesse ... J'en connais une qui a faim, mais qui se laisse dépérir ... Tu ne voudrais pas autre chose que des pâtes?

La jeune femme soupira simplement en guise de réponse, baissant les yeux. Puis, fouillant un peu sa nouvelle veste, elle posa discrètement quelques billets dans la main du cuistot, qui éclata de rire et lui déposa une petite bouteille contenant un liquide écarlate sur le plateau.

Et voilà ton Gaspacho maison, ma belle ! Files, Akemi s'est déjà assise ... Et ce serait regrettable que tu laisses ton plat refroidir.

Lâchant un "mmhhh" qui exprimait très clairement à quel point elle n'avait pas envie de répondre malgré le petit sourire sur ses lèvres, la vampire se déplaça tranquillement jusqu'à la table de l'autre reine de l'établissement, s'installant à côté d'elle et commençant tranquillement à manger. Cependant, alors qu'elle en était à son plat principale, une nouvelle nuisance de l'établissement s'approcha de leur table, visiblement avec un autre de ses plans à la noix ... Soupirant, la vampire laissa sa fourchette dans son assiette en jetant un regard circonspect à la jeune possédée à côté d'elle.

Tsss ... tu en étais déjà à ton dessert ya dix minutes. Se levant tout de même en se tournant, elle prit doucement le jeune (enfin, il disait avoir 27 ans, mais avait la même maturité que si on divisait l'âge en question par 4) homme par l'épaule, l'éloignant un peu. Ecoutes, heum ... Hel. je dis pas que t'es pas gentil et tout, hein, mais ... Akemi et moi, on est ... enfin, on se souvient tous du dernier JDR qu'on a fait tous ensemble. Et de celui d'avant. Je dis pas que tu es "mauvais" pour programmer des trucs, faire des sessions, prendre en compte les actions des joueurs ou quoi, mais ... Tu équilibres tellement mal tes parties que la fois où tu avais permi au camps d'en face d'invoquer littéralement un dieu sur le champs de bataille, j'ai jamais eu l'impression d'être baisée aussi profondément ... Et c'était qu'un jeu de rôle sur plateau. Donc ... On va passer cette fois encore, okay?
Rhoooooo ... Hey, ff'est pas le bvlouvon à Da
HEL HEL HEL, comme dit plus tôt, tu es très gentil, mais par pitié la ferme. Il a compris qu'il me plaisait beaucoup, et me l'a ... Filé.
Comme ffa? Fi Facilement ?
Moui, oui ... si facilement.
... Tu lui as fffais des fozes dans les toilettes, tout à l'heure?

La vampire perdit immédiatement son sourire, et posa sa main sur la gorge du jeune boutonneux, changeant presque aussitôt ses doigts en griffes sans serrer ... Pour l'instant. Elle étira de nouveau les lèvres, dévoilant bien ouvertement les 8 crocs de vampires qui ornaient sa mâchoire, et le regarda dans les yeux, approchant son visage du sien.

Hel. Est-ce que j'ai l'air d'une fille qui fait des fozes dans les toilettes pour obtenir ce qu'elle veut?
.... Ffa resstera notre petit fecrrret.

Relâchant sa prise à cause de toute la salive qu'il venait de lui éjecter dans le visage, la vampire leva les yeux au ciel en re-changeant ses doigts sous leur forme normale, et se rassit à table pour se mettre à furieusement tourner sa fourchette dans les spaghettis, envoyant de la sauce tomate et de petits bouts de viande un peu partout.

_____

Mhhhh ... Et donc, Valentine, que penses-tu de la philosophie de Mr. Sen?
A mon avis, cet individu était d'un sadisme et d'une cruauté sans pareil, et je dois dire que ses différents traités ... Reflètent bien cet état d'esprit très particulier. Aussi vicieux qu'un serpent, agréable qu'une décharge électrique, et certains passages aussi sombres, obscurs et agréables qu'une mare de goudron.
Oh oh! C'est une image intéressante. Mais que penses-tu de la cause qu'il défendait?
Franchement monsieur ... Je m'en contrefiche complètement, et je ne comprend toujours pas comment il n'a pas pu faire de même.
Mhhh, toujours fermé, toujours fermé ... Votre esprit est toujours trop fermé, mademoiselle Weathley! Mais votre analyse reste pertinente, vous pouvez retourner à votre place.

Soupirant de soulagement en regagnant progressivement le fond de la classe, avec en couverture les bavardages qui reprenaient vu qu'elle avait cessé de parler, la jeune métalleuse s'assit à sa place ... Pour entendre la cloche sonner, une fois de plus. Même pas le temps de poser ses bottes sur la table ... Rangeant le Pc dans son sac après avoir enregistré le cours qu'elle avait noté dessus, la jeune femme se releva, remettant la sangle sur son épaule, et sortit du cours de philo avec l'impression d'avoir vieilli de 10 ans ... Saisissant Akemi par le bras, elle eut un petit sourire, l'arrêtant dans le couloir.

Hey, plutôt que d'aller en cours d'informatique avec le très délicat et raffiné monsieur "Jean-roger" ... ça te dirais pas d'aller prendre un ou deux shooters au Freeddy's ? Il paraît qu'ils ont rénové la salle principale pour virer toutes ces infâmes déco de peluches géantes, et qu'ils ré-ouvrent ce soir, avec boissons à volonté à partir de 22 heures ... Et puis, honnêtement, on sait toutes les deux comment elles fonctionnent maintenant, ses "mises à jour cachées". Devant l'éternel.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyMar 20 Oct 2015, 00:14

** 16h30: fin des cours? Ou flemme intégrale? **

J'crois que je baillais pour la vingtième fois quand Val' revint s'asseoir à côté de moi. Sérieusement, la philosophie c'était marrant deux minutes mais tout un cours? J'avais fini ma dernière bande dessinée et vu l'heure, il nous restait qu'un cours d'info avant de pouvoir enfin se barrer et rentrer à la maison. Ouais, on était arrivée en retard le matin, mais on était quand même allées à tout nos cours! Bon ok, on y faisait rien mais c'était déjà ça...

ENFIN BREF! Je ne put retenir un sourire à la proposition de Valentine, après tout, les cours informatiques pour des pirates telles que nous c'était un peu stupide, on était plus souvent dans le deep web à faire des choses pas super légales que notre professeur d'informatique à s'amuser à parler avec des gens louches. Le dernier cours où j'étais allée, il me semble qu'il nous parlait de cette blonde qui avait fait des trucs pas nettes avec son chien et les dangers du net. Pour le coup, le danger je trouvais que c'était le chien qui l'avait expérimenté, pas la demoiselle à l'image maintenant dégradée. On pouvait me trouver un poil déviante, mais par rapport à ça sérieux... Je hochais la tête en signe d'approbation alors que je prenais mes "affaires de cours" et que je quittais la salle. Côte à côte avec ma complice, on se dirigeait l'air de rien vers la sortie lorsqu'un cri nous arrêta sur le champ. Et merde, le pion Gildas nous avait trouvé...

- Hey vous les deux criminelles! Vous allez où comme ça?
- Et bien, en cours monsieur. Où irions-nous? On fait juste un détour...
- C'est ça, et vous allez en cours en vous dirigeant vers la grille hum?
- Mais oui, vous vous souvenez quand vous nous parliez de la NSA qui vous espionnait. Vous aviez raison.
- HEIN? QUOI?
- Bha oui, on a vu des caméras dans les miroirs de l'université, on s'en va prévenir la cinquième colonne, vous vous souvenez vous nous avez donné leur numéro! ON va juste les voir et ensuite on va au cours d'informatique, avec nos claviers virtuels dont vous avez parlé, ça va être easy.
- Ah euh, ouais, allez-y alors...

On passait donc comme ça, encore une fois devant ce pion qui n'avait à coup sûr pas toute sa tête. Au pire des cas, il avait raison et c'était vraiment la merde, alors bon, autant ne pas y croire et se marrer un peu. Un sifflement nous interpella cependant. Je me retournais et le voyait serrer le poing comme un partisan.

- Pour la cinquième colonne!

Je lui rendais juste un sourire alors qu'il se tournait vers un des agents d'entretien.

- Hey toi là bas! T'arrêtes de faire tourner ton balai au dessus de ta tête comme ça comme un 'tard? On dirait la fois où on m'a crucifié et qu'un gars a fait la même avec sa lance! C'pas drôle mec!

Ouais, cette université était vraiment spéciale, pour sûr. M'enfin on y était, elle était prestigieuse de ce que j'avais entendu. Et surtout, on s'en tapait complètement. Sur la route, je forçais le passage vers un de mes endroits favoris: la boulangerie " Aux 300 croissants ". Entrant naturellement la première dans l'établissement, la petite clochette sur le pavillon signala ma présence au dirigeant qui se retourna en ricanant et en s'approchant de sa caisse.

- Bonjour les filles... Akemi n'est-ce pas? Tu es venu acheté les biscuits en forme de bonhomme?
- Euh, bha ouais Pant'! Tu m'avais dit que vous tenteriez d'en faire aujourd'hui!
- Well et bien... ma femme, Morgie, les as cramé...
- J'EN AI MARRE DE CE FOUR A LA NOIX!!!!
- Ah, c'pour le four votre casque de guerrier là?
- Non... C'pour ma femme...Pour me protéger de sa cuisine...
- JE T'ENTENDS CRÉTIN!
- Moi aussi je t'aime chérie!

Soufflant un peu, je lui montrais une pâtisserie à la crème, et demandais à Val' si elle voulais un truc. Reportant ensuite mon attention sur le boulanger si particulier, je lui posais LA question fatidique.

- Mais au fait, pourquoi vous êtes devenu boulanger?
- Bha en fait, à la base j'étais plutôt dans les boulots militaires, mais j'ai toujours rêvé de devenir boulanger, et quand j'ai rencontré Morgy, bha ça a fait un déclic, on a ouvert notre affaire et à part ces biscuits, on réussit tout.
- J'Y ARRIVERAIS NOM DE DIEU!
- Ouais.. Ça devient weird là du coup de l'entendre crier comme ça. On vous laisse hein, on mangera en route, à plus!

Quittant la boulangerie toute contente de mon achat je dégustais la pâtisserie avec appétit. Bon, c'était de la gourmandise pure mais j'pouvais pas m'en empêcher, j'adorais les trucs sucrés dans le genre! Même si des fois des choses un peu plus salées me dérangeaient pas naturellement... Il faisait bon mine de rien dehors, et on marchait assez tranquillement pour le coup. On se permit même de se reposer un petit peu dans un parc avant de continuer notre cours d'informatique... Euh non pardon, notre voyage jusqu'au Freddy's. J'me demandais vraiment à quoi ça allait ressembler tiens ça? Alcool à volonté passé 22 heures? C'était géant si c'était le cas! Quel heure il était? Oh, on avait le temps de se préparer laaaaargement!

Je fis un signe à Val en lui montrant la salle d'Arcade, ouais, c'était un bon moyen de passer le temps! Il y avait tellement de choses funs là dedans! Des salles emplies de jeux de rythmes avec pistes de danse, des rail shooters, et d'autres jeux typiques de ce genre d'endroit! Et puis j'avais vu un ou deux restos dans le coin, et surtout, on pouvait toujours repasser à l'appart avant d'aller au bar! Deux oiseaux pour une pierre! Montrant un jeu qui attirait mon attention à ma collègue, il s'agissait d'un UFO catching, les machines à grappin. Cette dernière avait la particularité d'avoir un grapin en forme de main dorée et elle devait attraper des reposes poignées, donc le rembourrage n'était autre que le fessier d'une archère en petite tenue. Amusant, je me laissais une petite note sur mon tel' pour me faire penser d'y jouer plus tard, car pour l'instant c'était pas ce jeu là qui m'intéressait. Et puis j'voulais jouer un peu avec ma colloc' sinon ça avait aucun sens de venir à plusieurs...

- Du coup Val', tu veux commencer par quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 518
Yens : 1209
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
Valentine & Akemi > School life  Left_bar_bleue1/6Valentine & Akemi > School life  Empty_bar_bleue  (1/6)
Valentine W.
Valentine W. ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyMar 20 Oct 2015, 00:52

Un pain aux raisins, ça ira très bien, merci ...

Ajustant une nouvelle fois sa veste sur ses épaules, la jeune vampire ferma un œil en ricanant lorsqu'elle entendit la voix de la cuisinière - boulangère, qui ... Portait très loin, il fallait le dire. Prenant sa pâtisserie et mordant dedans, elle suivit sa colocataire sans se presser, se disant qu'elle avait bien fait de piquer cette veste : il commençait à faire frisquet ce soir ... enchaînant le pas à la brune, elle ne ressentit qu'une once de surprise en constatant qu'elles pénétraient la salle d'arcade, mais elle eut cependant le réflexe immédiat de littéralement "disparaître" sur l'espace de quelques mètres ... Le temps de passer la vigie, en fait. Cette dernière refusait si strictement de la laisser entrer que c'en était presque caricaturale ... non, franchement, la blonde ne comprenait pas la raison de cette haine viscérale, se dit-elle alors qu'elle redevenait visible en se frottant le menton.

... Je le vois dans tes yeux, Akemi. Et oui, on va tester la borne d'arcade de danse sur "Me me me" en coop' ... Mais avant, un truc où j'ai une chance de gagner : go faire la course de pingouins.

Quoi? On pouvait bien se permettre d'apprécier les jeux à la fois simple, funs, et enfantins, non? Passant entre les lourdes machines de FPS, les sièges de pilotes de formula 1 et le coin des excités où une dizaine de gusses s'affrontaient à Tekken en martenant les touches, Valentine saisit le bras de sa compagne pour l'arrêter dans sa marche, fronçant les sourcils. Puis, avec un petit sourire, elle bifurqua légèrement, s'éclaircissant la voix.

hey ... Hey, mais c'est bien vous! Hey ... Hey, madame la directrice !
Hein, quoi ?!
Madame Laurent ! Enfin mademoiselle !

S'arrêtant à quelques pas de la borne de jeu "Virtual dating simulator six" (où quelqu'un avait rajouté 3 petites barres horizontales après le I) avec un petit sourire, la jeune vampire croisa les mains dans le dos, se mordillant la lèvre inférieure d'une canine. Devant elle, la directrice de leur établissement les étudia toutes les deux d'un regard à mi-chemin entre l'incompréhension et la peur, avant de souffler un grand coup.

Mesdemoiselles Weathley et Tokugawa ... Vous n'êtes pas supposées être en cours, jeunes filles ?
Vous n'êtes pas supposée faire de la paperasse de directrice ?
Je ... J'ai peu de choses à faire, en cette période de rentré ... Je me suis juste permise quelques minutes de pauses en me rendant ici.
Et vous êtes sur ... Dating sex ... Six, pardon. Six.
La mention pour adultes n'est pas ... enfin. à la base, je cherchais plutôt un adversaire de valeur pour jouer à Dead or Alive 6,mais ... Il semblerait que personne ne soit prêt à relever le challenge.
Oh ~ Parfait, je sais par quoi on va commencer alors, Akemi ... du moment que vous gardez le silence sur notre ... "pause", nous en ferons de même pour la votre, bien entendu.
Entendu ... mais prépares-toi à mourir, jeune fille. Enfin, dans le jeu, bien entendu.

____

mais ... MAIS JE! VALENTINE! WEATHLEY! J'CROYAIS T'AVOIR INTERDITE DE SALLE, PRÉCISÉMENT POUR CE QUE TU ES EN TRAIN DE FAIRE!
Oups ... heu, salut Mirador ...

La vigie n'entendait visiblement pas la visite de la jeune femme de cette oreille, et la souleva littéralement par le col pour la "reconduire gentiment" à la sortie alors qu'elle était pourtant en plein duel de danse sur "Fly away" avec Akemi. La vampire soupira un peu en la regardant, dépitée ... Enfin, elles avaient eu le temps de profiter un peu ... vu qu'elles avaient littéralement des parties illimitées. Chaque fois que l'une où l'autre tombait à cours de crédits, Val' glissait une griffe dans la fente de la machine, et avec un peu de doigté ... Elles regagnaient 10 vies chacune, lorsqu'elles ne changeaient pas de jeu. Malheureusement, toutes les petites combines ont une fin. Frottant son derrière sur lequel elle venait de recevoir un bon coup de pied, la jeune demi-elfe attendit tranquillement que sa colocataire ne sorte à son tour, et haussa les épaules avec un sourire en la regardant.

L'est que 19 heures, on a encore un peu de temps ... On va bouffer à la maison et se changer, et on file au Freddy's ? C'est moi qui rince pour la soirée, ha ha ! Et au passage, chapeau pour la rouste que t'as mis à la directrice, t'a'l'heure! J'pensais pas que les jeux avec des madames à gros lolos en bikinis t'intéressaient vraiment tant que ça ...

La suite se déroula presque toute seule : en 2 heures et demi, elles avaient pu rentrer, se changer et poser leurs "affaires de cours", dîner, mater un épisode de Panty & Stocking with Garterbelt, avant de se diriger vers le Freddy's. Passant une bonne demi-heure sur la piste de danse, elles s'étaient finalement interrompues lorsqu'un individu relativement louche s'était approché d'elles, les regardant bizarrement en remuant de manière beaucoup trop lente par rapport à la musique qui était jouée.

Heu ... bonsoir?
Salut! ça va ?
... Ouais ?
Bah alors, les filles ? Vous êtes pas dans l'ambiance !
... Est-ce que c'est du twist, ce que vous êtes en train de danser ?
J'aime semer la confusion ~, conclut-il en reculant doucement, se fondant dans la foule sans cesser un instant de les regarder ou de danser.

La demi-vampire prit une longue inspiration, se rapprochant du bar, et observa ensuite un peu Akemi, la regardant dans les yeux.

J'crois que j'suis pas murgée du tout ... Ou en tout cas, certainement pas assez pour supporter ce genre de rencontres, encore ... Et devines quoi? Il est 22 heures. Garçon, un saké !

Souriant en voyant le petit verre être déposé devant elle en même temps que la commande de sa Coloc', elle prit le verre, et le leva d'un coup, le renversant dans sa gorge. Elle cligna des yeux, souffla en se frappant légèrement le torse, et secoua la tête en reposant son verre aussi brusquement qu'elle l'avait levé. L'alcool laissait toujours cette sensation de brûlure ... Et elle savait que dans quelques minutes, il se mettrait à agir sur son cerveau pour un résultat ... Prometteur.

Clairement, il lui fallait quelque chose de plus fort. Elle commanda tout de suite un shooter.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyMar 20 Oct 2015, 01:39

** De 18h jusqu'à l'aube: Arcade time? no... Drunk time! **

Ahhhh, les salles d'arcade! Les musiques à vous défoncer les oreilles, les bruits des doigts frappant frénétiquement les boutons des plateaux de commande! Que du bon! Comme une enfant, j'avais envie de tout tester, vraiment, je sais pas le nombre d'heures que j'ai passé dans ce genre de salles, mais je regrette aucune d'elles...

J'avoue avoir été surprise et amusée en voyant notre directrice sur un simulateur "d'amour". Mais le deal que proposa Val' était nettement plus intéressant que de l'avoir prise en flag'... Un duel sur Dead or Alive 6? Ma grande, elle savait pas dans quoi elle s'embarquait. J'avais pas explosé les scores pour rien, et là, il était temps de lui montrer que c'était moi, qui dominait cette salle d'arcade...

Le "Ready" me crispa légèrement alors que Valentine me fixait. Bon, je le savais pas forcément comme j'étais focus sur cet écran, mais j'étais certaine qu'elle me regardait. Et ce petit stress en plus était assez excitant. Et même si notre directrice ne le montrait pas, je savais qu'il en était de même pour elle. Le "GO!" marqua le début d'un affrontement épique en trois rounds. Frappant les touches de défenses, je parais la plupart des attaques de mon ennemi, et ce n'était pas mon plein potentiel, ma personnage était redoutable en attaque. Une tueuse à gage aux cheveux blancs, je ne sais pas pourquoi mais depuis le troisième opus je l'adorais cette fille! Enfin, quoiqu'il en soit on se retrouva assez vite à 2 manches à zéro en ma faveur. La directrice était douée, mais j'étais meilleure. En quelques tapotement de doigts sur les touches, mon personnage se retrouva derrière la sienne et d'une magnifique prise à la nuque, l'acheva dans un craquement sourd. Un superbe " Player one victory " s'afficha, et la mine blasée de notre directrice me fit pousser un petit cri de joie alors que je la regardais et lâchais un superbe " Dans ton cul! "
Bon, j'avais ensuite prétendu que c'était l'excitation de la "bataille" qui m'avait fait dire ça et j'y avais réchappé mais dans le fond, ouais, j'étais bien contente de l'avoir poutrée la directrice.

Ce fut en plein duel de danse que la vigie tomba enfin sur Val'. Bon, cette fois on avait quand même pas mal joué, c'était déjà un record par rapport à d'habitude, mais c'était toujours frustrant de devoir arrêter une partie où je faisais un sans faute, même si sur cette chanson les poses à prendre étaient assez provocatrices. Quittant la plateforme qui servait de piste, je rejoignais Blondie dehors et l'écoutait tranquillement, à sa remarque, je tirais la langue.

- Hey, je suis une Tokugawa, les jeux d'arcade, j'ai ça dans le sang. Et puis, c'est une question de doigté ça, suffit de savoir où appuyer! On comprends pourquoi elle passait son temps sur ce simulateur!

Un petit clin d’œil malicieux et hop, on se remettait en route vers d'autres destinations. Bon, en vrai, on rentrait juste à l'appart pour déposer nos fringues et se changer. Je pris une longue douche pour me remettre de mes émotions, puis après avoir avalé un pudding au chocolat en guise de dessert, je me dirigeais avec ma colloc' vers le fameux bar/boite/on ne sait pas trop.
La nouvelle déco était cool, mais on faisait assez nos radines avant 22heures à vrai dire. Et le coup du type manqua de m'achever. Sérieux, il y avait vraiment des types louches. Marrants, mais louches.

Heureusement, il était maintenant l'heure de faire la fête! Et j'étais d'accord avec Blondie, on était pas encore assez saoule! Commandant la même chose que ma camarade, j’enchaînais les verres avec elle, comme si nous faisions une compétition. Lorsque le son me sembla légèrement lourdaud et que je n'entendais presque que les impacts de basses, et que j'avais vraiment, vraiment très chaud, je savais que ça commençait à faire effet là dedans. Me transformant sous l'effet de l'alcool ( bon ok, surtout pour le fun et pouvoir me déplacer plus vite ), je tirais Valentine vers moi en ricanant, l'éloignant du bar pour l'attirer sur la piste alors que le style de musiques changeait drastiquement...

Et voila, on se déhanchait comme deux folles en plein milieu d'autres personnes probablement aussi saoules que nous. Sauf que nous, c'était de la danse acrobatique de haute volée! Combinant mes mouvements surhumains, félins, et les réflexes de ma chère elfette-vampirique, ça déchirait grave! On attrapait de temps à autres un pauvre type qui passait par là, lui faisant sa fête alors qu'on le forçait à tenter de suivre notre rythme ce qui, bien sûr l'épuisait rapidement. Se projetant l'une-l'autre sur le bar de temps en temps, on en profitait pour reprendre un peu à boire. Les couleurs étaient vives et la musique tapait fort contre mes tympans mais diantre, ce que je me sentais vivante et... Bien! Visiblement, Blondie était dans le même délire que moi, alors qu'elle me révélait un sourire carnassier, que je lui rendais avec mes propres crocs. Deux diables dansant sur une piste bondée. Que rêver de mieux?

Alors que la musique ralentissait soudainement, je me retrouvais à nouveau contre Valentine pour la je-ne-sais-combientième-fois. Mais cette fois, nos souffles étaient rapides, nos pupilles dilatées, et nos cœur battait pour chacune à un rythme fou. Ricanant en s'observant mutuellement, je ne sais pas pourquoi mais étrangement, j'eus envie de faire quelque chose d'un peu dingue. Et ma surprise fut grande quand je vis qu'elle aussi, semblait en avoir envie. Ni une ni deux, je me jetais un peu plus en avant, posant mes lèvres contre les siennes alors que la musique repartait de plus belle. Et devinez quoi? La métaleuse répondit également à mon baiser. Simple réaction, je posais mes griffes contre ses hanches, la plaquant un peu plus, alors qu'autour de nous, les gens se remettaient à danser...

Ce qu'il s'est passé le reste de la nuit? hahaha, je vous le raconterais peut-être une prochaine fois...Losers!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 518
Yens : 1209
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
Valentine & Akemi > School life  Left_bar_bleue1/6Valentine & Akemi > School life  Empty_bar_bleue  (1/6)
Valentine W.
Valentine W. ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  EmptyMar 20 Oct 2015, 20:37


"Sans alcool, la fête est plus folle!". Celui qui avait inventé cette maxime n'avait clairement jamais pris le temps de boire jusqu'à être dans le même état d'ébriété que les deux jeunes étudiantes, ou alors il faisait partie du club très fermé des pauvres loques incapables de toucher plus de 3 verres sans rendre tripes et âmes sur le sol de la piste. Heureusement pour Val' comme pour Akemi, elles avaient l'estomac bien accroché vis-à-vis de tout ce qui était alcoolisé, et elles le prouvaient : chacune avait probablement bu de quoi rendre ivre au moins deux ou trois personnes, et pourtant, elles ne perdaient pas un instant l'équilibre alors qu'elles remuaient sur la scène, tout au contraire. L'espace d'un instant, la vampire tenta bien de changer de partenaire d'ailleurs, prenant la main d'un garçon au hasard dans la foule pour se mettre à bouger avec lui ... Mais lorsqu'il manqua, et de peu, de s'écraser face contre terre, la blonde soupira et retourna avec sa compagne : c'était visiblement beaucoup moins dangereux de continuer à danser entre sur-humains ... Pour les autres, en tout cas.

La vampire avait des instants ... Flous. Les lumières défilaient, s'imprimaient sur sa rétine et laissaient leur marque éphémère, sans qu'elle ne parvienne à les situer ou leur donner un sens : elle secouait trop sa tête et son corps pour cela. Les sons, à l'exception de la musique qui la faisait vibrer toute entière, étaient diffus et étrangement désynchronisés, elle ne savait pas si elle entendait le bruit que faisaient les paumes de ses mains lorsqu'elles les posait sur le bar en tenant en équilibre dessus, ou plutôt le choc de ses os, à l'intérieur. Elle savait qu'elle avait fait une ou deux acrobaties de ce genre, avant généralement de prendre des poses, à 4 pattes devant les clients, puis de s'éjecter pour retourner en piste pour effectuer des mouvements un peu plus classiques.


La vampire avait un doute. Est-ce qu'elle venait de boire le verre d'un client, devant lui, après s'être installée pendant quelques instants sur ses jambes? Et surtout, combien de fois l'avait-elle fait depuis que les boissons étaient devenues gratuites et que plus personne n'accordait d'importance à se faire piquer sa boisson par une belle étudiante, qui les laissait généralement avec un baiser sur le front ? Elle n'en savait absolument plus rien, et elle aussi s'en fichait. Tout ce qu'elle sentait, c'était cette énergie qui parcourait ses veines pendant qu'elle se déhanchait sur la piste, bondissait, et laissait son corps pulser au rythme des notes et du bruit. Elle avait l'impression de vivre un de ces rêves éveillés, où tout est si flou, et où pourtant tant de détails parviennent à accrocher l’œil. Le nombre de détails se mit d'ailleurs brusquement à augmenter lorsque, au détour d'une sorte de "pause musicale", la blonde réalisa qu'elle pouvait presque sentir le souffle d'Akemi sur son visage, tant elle était proche d'elle. Visiblement, ça ne la dérangeait pas le moins du monde, elle non plus. Cela faisait déjà un bon bout de temps que les deux adolescentes - adultes se laissaient porter l'une et l'autre par leurs pulsions animales : la belle chevelure blanche et les yeux jaunes de la petite japonaise témoignaient de sa transformation ... Depuis combien de temps? Un sourire presque naturellement carnassier fit son apparition sur les lèvres de la vampire, qui se fichait bien de montrer ses crocs ici et maintenant. Visiblement, ce sourire lui était rendu. Cette chaleur ... était-elle seulement dû à l'ambiance étouffante, à la musique bien trop forte, à la concentration massive de personnes en train de danser, ou y avait-il quelque chose de plus? La demi-elfe n'en était pas certaine ... Jusqu'à ce que des lèvres ne se posent contre les siennes. Fermant les yeux, son sourire s'accentua. Et elle n'eut strictement aucun mouvement de recul. Elle ne savait même pas si c'était les basses fréquences de la musique, ou le coeur d'Akemi qu'elle sentait battre aussi fort à travers ce simple baiser ...

_____


L'extérieur de l'université était étrangement calme, ce matin ... Presque personne ne fumait dans l'abri-bus, il n'y avait personne qui se rendait au marché à l'église ou au marché, et visiblement, la boulangerie n'attirait, pour une fois, que des petites vielles. Tous ces constats, Valentine les avait fait depuis sa place, juste à côté de la fenêtre, alors qu'elle était en option spécialisée "Sciences du vivant : créatures anormales". Et en parlant de créatures anormales ... L'unes d'elles, un fringant jeune prof à la chevelure verte, ne se priva pas de bondir littéralement à travers sa classe pour atterrir les deux pieds joints sur le bureau de la vampire, qui sursauta.

Vous avez la tête ailleurs jeune fille ♥️ Répétez-moi ce que je viens de dire sur la Manticore?
Oh, heu ... une manticore est ... Une créature ... qui possède un corps de lion, une queue de serpent, et ...
Ratéééééé ~ même si la chimère n'est pas un cousin très éloigné ... Tu es pourtant excellente, d'habitude, pour les interrogations surprise Valentine ... Une peine de cœur ?
Désolée, monsieur Sakigami ... Et non ... non, pas du tout.
Oh ? Et qu'arrive-t-il donc à mon spécimen de nosferatu imparfait préféré ? Argua le professeur avec un sourire en tapotant le front de la jeune femme avec la branche de ses lunettes.
Et bien ... à vrai dire ... J'me demandais si ma colocataire se souvenait encore de ce qu'il s'était passé hier soir. Elle soit encore dormir, vu qu'elle n'a pas cours de la matiné ... Et vu c'qu'on s'est murgées, aussi.

La vampire eut un sourire amusé, rigolant pour elle-même ... avant de se tourner vers vous. Oui oui, vous. Elle eut même l'audace de vous faire un petit clin d’œil. Vous ne pensiez tout de même pas qu'elle allait vous en révéler plus que son amie aux oreilles de chat, n'est-ce pas ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Valentine & Akemi > School life    Valentine & Akemi > School life  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Valentine & Akemi > School life
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» L'héritage du Feu [PV Valentine Crowblack]/!\Hentaï/!\[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Valentine & Akemi > School life  190103103408486954 :: Flood :: Rp HS / Fanfiction-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.