-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal

Partagez
Tempêtes et brumes.
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyVen 04 Mar 2016, 23:28

Bien qu'assez nuageux, il faisait un beau temps dans la cité blanche qu'était Yuki, capitale de Fuyu. Rare étaient ceux qui se plaignaient des nuages : il ne faisait pas moins froid, la luminosité était tout à fait respectables, contrairement aux jours de pleins soleils, où tout se reflétait dans la pureté de la neige, pour ne donner qu'une image éblouie et illusoire de ce qu'était cette cité.

Afin de préparer notre voyage vers Minshu, il nous restait à peine quelques petites choses dont nous devions nous procurer. Rien de bien exceptionnel, rien de bien vital, mais des choses qui pourrait être utile dans un voyage, d'autant que d'après Emily, nous allions devoir traverser des montagnes pour arriver dans les terres du serpent. J'imagine qu'il nous attendrait la gueule ouverte, montrant ses crocs les plus acérés dans l'optique d'un repas.

De plus, j'avais comme l'envie de visiter un peu l'endroit. Épargné par les tempêtes et les accalmies qu'avait connu le monde, flâner de manière insouciante dans les rues d'une grande ville allait être une aventure qui devrait se montrer plus clémente avec nous, tant que je ne sais quelle créature se mette à attaquer la populace locale ou qu'Emily ne décide de montrer haut et fort qu'elle n'est pas de Fuyu, ce serait par ailleurs bien la pire chose à faire.

Ma faux, toujours équipée dans mon dos, n'attirait presque pas le regard en ces lieux, ce qui est pour tout dire bien une première. Les habitants devaient avoir pris l'habitude de croiser des gens plus excentriques que moi, simplement armé. Des armures et des titans devaient arpenter chaque semaine ces mêmes rues que nous empruntions, peut-être même chaque journée, sachant que les seules choses que nous pouvions opposer était une grande faux et de longs cheveux violets.

Après tout, tant mieux si nous étions discrets, cela attirerait moins d'ennuis.

"Profitons au moins d'aujourd'hui, on pourrait partir demain aux aurores pour avancer dans les meilleures conditions."

Qu'avions nous à craindre des routes ? Les monstres et les brigands, autres détrousseurs et carnassiers ? Qu'ils viennent, je les attendais, d'autant qu'ils frapperaient de jour comme de nuit.

"Je ne sais pas combien d'étranges personnes nous avons put croiser rien que dans les dernières rues. Et parmi eux, combien était des élus ?"

A vrai dire, je ne connaissais pas beaucoup d'élus dans ce monde, ils se comptaient sur les doigts d'une main, donc... J'étais encore plutôt inexpérimenté dans le domaine. Mais, étais-ce le cas d'Emily ?

"Simple question, as-tu rencontrée beaucoup d'élus pour le moment ? Sûrement plus que moi déjà, non ?"


Ça pouvait paraître assez idiote comme question, mais après tout, je n'avais pas vraiment abordé ce sujet avec Emily, bien qu'il puisse être d'une grande importance. Savoir l'expérience d'un camarade est plutôt primordial. Après, quand à ses capacités de survie, malgré ses grandes lacunes en survie, elle est plutôt puissante avec ses sortilèges, donc cette question a du sens.


Dernière édition par Kamatari Honjo le Mar 15 Mar 2016, 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 08 Mar 2016, 20:37

"Profitons au moins d'aujourd'hui, on pourrait partir demain aux aurores pour avancer dans les meilleures conditions."
 
Une simple phrase prononcée par Kamatari, qui sortit la jeune fille des rêveries dans lesquelles elle s’était plongée. Cela faisait quelques temps que la tension de sa situation, ainsi que l’absence d’un carnet, l’empêchaient de se plonger librement dans son monde interne. Mais maintenant qu’Emily avait pu racheter du matériel de dessin, elle se sentait un peu mieux ! Certes, la fabrication était différente que ceux qu’elle avait connu, mais il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour s’adapter aux moyens de l’époque.
 
« D-d’accord, m-mais j’aimerai quand même p-partir rapidement… »
 
Ce n’était pas que Yuki lui déplaisait –plusieurs croquis de la ville s’étaient déjà retrouvées dans les pages neuves de son cahier-, mais elle se trouvait en plein cœur d’un territoire ennemi à sa nation de facto. Et même si elle ne se considérait pas réellement comme Minshujin, si jamais des habitants, gardes, ou pire, élus de Fuyu l’apprenaient, il était peu probable qu’ils s’intéressent à ce qu’elle pense de son statut. Du point de vue commun elle était une soldate du serpent, c’est tout.
 
« C-certains élus sont très visibles, d…d’autres arrivent à se confondre d-dans la population. Ce doit être bien p-pratique ! »
 
Particulièrement pour une question de discrétion… Les habits de la collégienne, heureusement cachés par sa grande et large cape verdâtre, n’étaient clairement pas de ce monde. Et ne parlons pas de ses cheveux, qui étaient déjà une bizarrerie là d’où elle venait.
 
Kamatari demanda si la jeune fille avait croisé beaucoup d’élus. Il était vrai qu’elle en avait croisé une poignée, mais n’avait réellement fait connaissance qu’avec peu d’entre eux. Et parmi les liens qu’elle avait pu forger, ceux avec d’autres Minshujin se faisaient…plus que rares.
 
« J-j’en ai croisé quelques uns, de diverses nations, m-mais… j’en connais réellement peu, au final. Et parmi ceux là, e-et bien, il n’y a quasiment pas d’autres élus de Manshe. »
 
« …Élu de Manshe ? »
 
La jeune fille se figea instantanément, espérant l’espace d’une seconde que ce qu’elle venait d’entendre n’avait été qu’un rêve. Mais quand des bruits de pas et d’armures métalliques accélérèrent dans son dos, cette illusion s’envola comme la neige frappée d’un souffle de vent.
Rapidement, deux gardes passèrent devant t le duo, et en se retournant la jeune fille fit face à trois autres soldats, prêts à dégainer. Ils étaient cernés.
 
« N-non, c-ce n’est pas ce que… j-je voulais dire… »
 
« Au nom de notre roi Sul Hei et du dieu Long, vous êtes toutes les deux en état d’arrestation. Rassurez-vous, après un passage en salle de torture, vous voudrez de nous dire beaucoup de choses… »
 
Les autres hommes ricanèrent, sans baisser leur garde néanmoins. Emily vint se rapprocher de Kamatari, à la fois honteuse et terrorisée...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 15 Mar 2016, 00:18



 
Tempêtes et brumes


 
Intervention divine



 




Des semaines qu'il n'avait pas bougé de ce point culminant, se concentrant sur les différents corps divins et les marcheurs d'ombre qui étaient devenu la continuité de son corps, de ses yeux, de ses oreilles... De sa conscience.Le véritable Heiwa Jigoku avait jusqu'alors figé son corps dans un caverne du royaume de glace, inaccessible pour la plupart des mortels. Autant dire que savoir où se trouvait le dieu de la Paix était mission quasi-impossible. Surtout qu'il avait érigé nombreuses barrière et défense avant qu'on puisse l'atteindre. De plus, il s'approchait de sa puissance d'antan, et le sceau qui le retenait encore prisonnier s'affaiblissait, il était proche de sa libération.

Mais en ce jour, alors que ses sosies manœuvraient habilement dans le royaume de Seika et commençait à agir en Minshu, il devait s'occuper aussi de Fuyu, préparer le terrain pour le chevalier d'ébène. Le chasseur de démon lui avait fait part d'une menace plus grande encore que les trois royaumes réunis, c'est ainsi qu'il avait conclu que le temps leur manquait. Seika, Minshu et Fuyu devaient tomber en même temps pour le reconstruire et se consolider avant l'avènement.

Inquiétant ses disciples, l'original s'était décidé à rejoindre la capitale, agissant toujours dans l'ombre et dans la discrétion, c'est sans aucun mal qu'il était parvenu à la grande cité, essayant d'apprendre les dernières informations et sujets qui se passaient en Fuyu. Mais en ce jour de recherche, il serait rapidement interrompu pour des dessins plus intéressant et important encore....

La ville était toujours aussi bruyante et pleine d'activité qu'il pouvait se souvenir des rares fois où il y passait. Comble de l'ironie alors que ce monde vivait continuellement dans un univers froid et dure. Un tel climat ne ralentissait pas ses habitants et ne semblait pas les gêner plus que ça. Ils étaient même devenu à l'image de leur pays: froid, distant et difficile.Mais alors qu'il était sur une des places publiques, il se surprit à entendre la conversation entre deux êtres, qui avaient auparavant attiré son attention au vu de leur " originalité". Mais ainsi il eut vent de leur origine "étrangère" à ce monde: Des élus! Mais autant l'un nous ne savions pas pour l'heure de son appartenance, autant la seconde fut trahit par elle même et ses paroles. Elle sous-entendait faire partir des élus du Dieu Manshe, du dieu serpent. Et si lui l'avait entendu, aucun doute que d'autre avait eu les oreilles baladeuses. Mais manque de chance pour elle, il fallut que ça soit des gardes de Yuki qui la surprenne. Devait-il la laisser se faire capturer, pour qu'elle disparaisse sans jamais révéler quoique se soit? OU était-elle placé sur son chemin pour lui servir d'une quelconque façon. Peut être pouvait-il la manipuler comme il avait fait pour bon nombre d'élu avant elle. Après tout, il était entrer par la grande porte de Seika grâce à un de ses héros. Et Minshu était une autre de ses cibles. Sa décision était donc prise, avant même d'y réfléchir un instant. Disséminer la corruption, le doute dans l'esprit de tous, et surtout apparaître comme un héros pour aboutir à ses plans. Ils étaient devenu un véritable maître dans ce petit jeu!

La véritable question était tout autre devait-il se montrer et dévoiler sa présence au membre de Fuyu, auquel cas on pourrait très certainement remonter à lui? Ou bien la jouer discrète, sans pour autant montrer sa véritable puissance. Dans l'un des cas, il pouvait montrer de quoi il était capable et impressionner voir faire peur aux habitants de Yuki, dans l'autre il gagnait encore un peu de temps avant de se faire connaitre de tous. Mais la réponse n'avait pas tardé encore une fois. Tous découvriraient son existence en même temps et de manière oppressante. Les hommes encerclèrent peu à peu les deux élus, menaçant et sadique. Mais ce fut sans compter l'intervention du Jigoku qui usant des pouvoirs du Tendo, parvint à faire tomber un long voile d'un des stand non-loin sur quelques hommes, alors qu'il fit tomber un pan de mur sur le reste des gardes. Mort, blessé ou inconscient, il s'en moquait. Ce n'était que des pions et de la chair à canon. Son attention se posa aussitôt sur la source de sa convoitise, et sans attendre leur avis, il utilisa à nouveau ses pouvoirs de gravité.
Mais là où, il avait utiliser ses pouvoirs pour contrer ou ensevelir les gardes, il utilisa les siens, pour attirer à lui les deux élus convoités. Ceci pouvait sentir leur corps légèrement soulevé du sol pour être propulsé droit sur le dieu de la Paix légèrement caché contre un mur. Une fois à sa hauteur, il relâcha son emprise, et s'adressa à eux d'une vois urgente mais froide:

-Si vous ne tenez pas à finir dans les geôles de Sul Hei et y finir votre vie dans d'atroce souffrance, suivez moi, je suis votre seule chance!

Sans se retourner, il s'avança, ou plutôt se mit à trottiner dans l'une des ruelles. S'il tenait réellement à la vie, aucun doute qu'il le suivrait. Sans lui, il se ferait capturer aussi facilement qu'on vole un bonbon à un bébé. Il avait prouvé qu'il voulait les aider, du moins en apparence, et surtout qu'il avait une puissance bien au-delà de leur imagination. En d'autres termes ils étaient leur seul espoir. Mais comme tous être, il ne pouvait déduire la décision des acolytes. LE cas échéant, il n'aurait aucun mal à les suivre et dans cette situation les obliger à le suivre sans qu'ils le sachent!


Spoiler:
 








 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 15 Mar 2016, 13:21

Manshe...

La simple évocation accidentelle de ce nom par Emily avait suffis pour que nous soyons entourés d'une multitude de gardes, tous en armures et armes lourdes, prévoyant déjà toutes les tortures que nous allions subir dans le plus sombre des cachots de Yuki. Je savais que c'était accidentel, que sa langue avait fourchée, mais sa négligence nous avait, une fois de plus, menés dans de bien complexes situations.

J'observai les gardes nous entourant, ricanant déjà de nous exposer au roi, et de recevoir chacun une bien belle prime pour la capture d'une élue d'un autre dieu et de son complice. Ils avaient l'avantage du nombre, de la position due au fait qu'ils nous entouraient et surtout de la puissance. Je n'avais pas retrouvé ma puissance et si autrefois je me moquais bien de la police de Tokyo, ne survivant pas à l'un de mes assauts, les choses étaient différentes ici et ni moi ni Emily pouvions espérer les vaincre.

Notre seule option serait de profiter d'une opportunité pour s'enfuir, mais entouré des gardes, il allait falloir jouer au moins des coudes, et courir à travers une place forte remplie de garde et cernée par des murs n'allait pas jouer dans notre avantage.
De plus, Emily n'était pas une très bonne athlète, il fallait bien le constater et même si les gardes était assez lourd, ils étaient entraînés et possédait surement beaucoup de collègues prêt à partager la gloire de nous avoir capturés. Il allait falloir que je la porte et avec mon arme, je serais déjà bien ralenti...

C'était presque suicidaire, mais c'était notre seule chance d'évasion.

Qu'avions à perdre ? Nos vies ? Je ne me faisais pas d'illusions quant à ce qu'on nous réservait dans les cachots, une grandiose exécution publique avec au préalable de très longues séances de tortures que je doute même pouvoir endurer, alors pour Emily...

Toutefois, l'occasion attendue se présenta plus rapidement encore que dans tous mes espoirs : un drap, emporté par le vent, vint s'emmêler sur plusieurs hommes qui nous entouraient, se nouant autour d'eux pendant qu'ils s'agitaient pour l'enlever, tandis que de l'autre côté, un mur cédait sous son propre poids ou celui de la neige pour venir s'écraser sur le reste des gardes.

Pris d'un réflexe, je fis reculer Emily de mon bras en me plaçant devant elle afin d'éviter qu'elle ne se fasse pas écrasée, sans penser à ce que j'allais devoir subir encore. Les rochers tombèrent sur les gardes, les bloquant au sol, mort ou inconscient, mais l'un des rochers tomba sur mon pied gauche, me provoquant une vive douleur.

Je fermai les yeux et serra les dents à m'en détruire la mâchoire afin d'éviter d'ameuter d'autres gardes. C'était notre seule chance de fuir et j'allais devoir faire abstraction de mon pied jusqu'à ce que nous soyons dans une position sûre.

Toutefois, une impression me vitesse me fit rouvrir légèrement les yeux pendant qu'une couleur écarlate en provenance de mon pied emplissait la neige dans la direction ou l'on nous déplaçait.

J'aperçue un homme, s'imposant comme étant véritablement notre seul recours. En temps normal, j'aurais pris mes précautions, mais nous n'avions pas le temps de faire les difficiles, c'était un risque, mais à la vue de ce que nous risquions à ne pas le prendre, il n'y avait pas vraiment de choix.

"On vous suit, mené la marche !"


Je commençai à le suivre, mais j'étais forcé de sévèrement boiter : ma blessure semblait être plus importante encore que je ne le pensais, et fuir dans ces conditions allait être encore plus complexe.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 15 Mar 2016, 21:58

Une fois de plus, la jeune fille était larmoyante. La relative sécurité dont le duo avait disposé durant son séjour à Fuyu, grâce à leur couverture, venait d’être réduite en fumée par sa faute. Son manque d’expérience, son caractère rêveur, l’avaient menés à baisser sa garde. Une erreur qui aurait pu être sans conséquence, mais les choses s’en étaient décidées autrement… et les deux élus allaient en payer les frais. A un point qu’elle ne préférait même pas imaginer.
 
Néanmoins, une fois de plus en Kosaten, le destin joua en sa faveur. Emily avait fermé les yeux, s'accrochant au maigre espoir de se réveiller de ce mauvais cauchemar, espoir ayant perdu de plus en plus de force au fur et à mesure des mois passés en ce monde… quand soudainement, elle sentit une poigne la traîner en arrière, et ne rouvrit ses paupières que pour voir le tas de gardes se faire ensevelir sous la façade d’un mur effondré contre les pauvres hommes.
 
Un vœu exaucé ? Un coup de chance ? Une intervention divine ? La jeune fille n’eût pas le temps d’y réfléchir qu’une autre force, cette fois clairement immatérielle, traîna Kamatari et elle en arrière. La collégienne se replia vivement dans la cape verdâtre de piètre qualité qu’on lui avait donnée durant son voyage, pour finir ce « transport forcé » devant un étrange inconnu, qui dégageait néanmoins une aura des plus charismatiques. Chose qui, sur le coup, importa bien peu pour la jeune fille dont le cœur battait toujours de la terreur qui la tenaillait toujours, n’ayant pas encore pris réellement conscience d’avoir été sauvée.
 
L’étranger, très probablement auteur des phénomènes magiques qui avaient évité au duo une mort certaine, les invita à suivre ses pas. La grande faucheuse n’hésita pas un instant, et il allait sans dire que la dessinatrice non plus. Néanmoins, elle jeta un œil vers les gardes écrasés sous la roche… et eût un pincement au cœur. Certains ne bougeaient plus, d’autres gisaient encore, agonisants, parfois la fixant d’un regard mélangeant douleur, terreur, et incompréhension… Mais la jeune fille n’eût d’autre choix que de fermer les yeux et de prendre la marche.
 
Une autre trace de Kosaten sur son esprit. Celle qui avait posé pied pour la première fois sur les terres du serpent il y a quelques mois n’aurait pas attendu une seule seconde avant d’accourir vers les blessés, et probablement vers une mort certaine. Mais en ce jour, elle avait ressentit trop de douleur, vu trop de morts et d’horreur, pour que ce genre d’images marquent autant son cœur que lorsque elle n’était qu’une collégienne normale étudiant la magie après les cours.
Cela ne voulait pas dire qu’elle y était immunisée. Cette courte scène allait revenir pendant plusieurs semaines via son monde onirique en tant que cauchemar, et ce plus d’une fois, comme toutes celles qui avaient affectées sa santé mentale auparavant.
 
C’est en commençant à suivre leur sauveur qu’elle remarqua que son camarade de route boitait. Baissant son regard pour en comprendre la raison, elle eût un hoquet de surprise en voyant le pied ensanglanté de son ami.
 
« V-votre pied !... »
 
 N’attendant pas un instant, elle tendit ses doigts encore tremblotants vers la blessure… :
 
« Morpheus regis mea manus. Tui Gratia, Jovis Gratia, Sit Cura ! »
 
…et laissa la lumière de son sort jaillir pour réparer le pied du combattant. Enfin, « réparer » était un bien grand mot, néanmoins cela devait avoir suffit pour stopper l’hémorragie, rafistoler chair&muscle, et consolider l’os afin que les choses ne s’aggravent pas, ainsi que pour faciliter la guérison naturelle.
 Après cela, la jeune fille se mura dans le silence, suivant docilement ce mystérieux héros…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyDim 20 Mar 2016, 20:37



 
Tempêtes et brumes


 
Une course effrénée...



 





Des hurlements de douleurs autant de surprise lui indiquait que la diversion avait fonctionné, et les paroles et les pas derrière lui, lui confirmèrent que les deux élus le suivaient. Son Rinnegan tourna dés lors sur lui-même, intéressé par le duo. Fort heureusement, dos à eux, personne ne put ainsi le voir. Et le chemin dans la ruelle, devant eux, était totalement déserte. Mais pas pour longtemps....

Néanmoins, alors que leur course discrète continuait, il senti un étrange énergie derrière lui, et méfiant, tourna légèrement le visage. Avait-il sous-estimé les troupes de Sul Hei, et l'un d'entre eux usait de magie?Mais aussitôt, rassurait, il aperçut une étrange lumière venant directement des mains de l'une des jeunes filles et du pied blessé de l'autre compagnon de route. L'un avait donc été blessé bêtement, et devenait un fardeau, tandis que l'autre était plus intéressante, alors qu'elle avait d'étrange pouvoirs de guérisseuse.Surement serait-elle plus utile qu'il ne le pensait. Comme quoi tout élu pouvait se rendre aussi inutile et désespérant qu'utile et surprenant. Ses pupilles se posèrent sur l'opération, et ressentie cette magie douce et sereine.

Son esprit manipulateur et tactique se dit que l'élu de Manshe n'était pas une guerrière, il n'aurait donc pas grand chose à craindre elle, surtout au vu de son niveau assez faible. Était-elle nouvelle dans ce monde. Mais ses interrogation furent interrompues momentanément, alors qu'il ressenti une nouvelle présence non-loin, et surtout une silhouette sombre. Invisible au yeux de tous, sauf à celle de leur maître: un marcheur d'ombre! Celui-ci le prévenait d'un danger en approche, puis une suite de symbole et le message fut passé. Comme si une entité supérieure voulait leur montrait à tous le danger, des bruits métalliques se firent entendre, autant que des hurlements agressif et directif.

Ils sont passé par ici, suivons-les. Ils ne fuiront pas....

Intérieurement, le ninja se mit à s'énerver! Les patrouilles de Sul Hei s'était équipé de mages capable de suivre, pister et reconnaître la magie. Et même s'il n'avait rien à craindre lui même, ne se faisant pas détecter au vu de la différence de niveau, la guérisseuse, elle, en désirant aider son ami les mit en danger. Sans porter attention à eux, il s'exprima d'une voix froide:

-Il faut croire que nous sommes suivis. Un de leur soldat a réussi à ressentir ton pouvoir, et maintenant, il te reconnait et te piste. Il va falloir trouver une solution. Soit se débarrasser de lui, soit d'échapper aussi vite que nous le pouvons et sortir de la capitale!

Mais une stratégie vint à l'esprit du shinobi, et sauf si le duo avait une autre idée, il tuerait aussi simplement qu'un bébé le mage adverse, usant de ses sbires de l'ombre. Toutefois, il fallait gagner du temps pour que ses troupes se mettent en place. Aussitôt, il accéléra le pas, obligeant ses "amis" à courir. Ce qui était un simple sauvetage se transforma alors en une véritable course poursuite, ou même le Jigoku restait de se faire repérer. Il ne pouvait l'accepter!







 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyLun 21 Mar 2016, 22:43

A peine avais-je commencé marché que j'étais forcé de constater que j'étais devenu véritablement un fardeau pour le monde. Certes le rocher m'ayant causé cela était imposant, mais... j'aurais dû être capable de pousser Emily sans prendre sa place. De même, une escouade de garde n'aurais pas dû être un tel problème. Néanmoins, il fallait que j'accepte vraiment l'idée d'avoir régressé à cause du sceau et que je devais retrouver par mes propres moyens tout ce que j'avais perdu, plus encore, devenir plus fort que jamais.

Emily usa encore de sa magie pour me soigner le pied. La douleur s'en allait progressivement et en une dizaine de seconde, mon pied était comme neuf. Enfin, presque j'imagine. Il était si euthanasié que je ne ressentais absolument plus rien, du bout de mes orteils jusqu'à la cheville. A la vue de mon pied, il était suffisamment soigné pour avancer, mais courir... Ne ressentant rien, j'imagine que j'allais pouvoir, mais après... De ce que je savais, cela allait être un véritable enfer au niveau de la douleur.

Mais j'ai déjà vu l'enfer et il est encore trop tôt pour moi d'en être un habitant. L'unique priorité était de sortir d'ici vivant avec Emily et cet homme.

Je me redressai d'un bond, prenant Emily sur mon dos en utilisant mon arme comme d'un siège en la mettant à l'horizontale. Il allait falloir courir le plus vite possible, car d'après les dires de l'individu, nous étions suivis.

"Accroche-toi, Emily, courir va être de rigueur."

Et dire que la majorité de nos achats étaient restée dans notre chambre à l'auberge... Je portais tout de même les vêtements chauds que nous avions, le temps froid de Fuyu étant plus supportable avec, et Emily avait au minimum son carnet et ses affaires.

"Au risque de devoir traverser toute la ville sans faire halte, nous avons plus de chance ainsi qu'en tentant un affrontement direct, dans la capitale d'un royaume guerrier."

Dur pour moi d'admettre que c'était ce que je proposais. J'avais vraiment perdu pour en être arrivé là. Mais entendant les gardes non loin derrière nous, je n'attendis pas plus pour commencer à courir, fuyant tel un voleur à l'étalage la garde qui rappliquait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 22 Mar 2016, 21:03

La jeune fille écoutait l’explication de leur étrange sauveur. Suivis ? Par sa faute ? Alors encore une fois, ses actions avaient mis les autres en danger. Ça en devenait presque une habitude… et cela attrista bien Emily, qui ne cherchait qu’à voir des sourires sur le visage des autres, dans un monde en paix. Néanmoins elle hocha lentement la tête, le regard encore humide.

Mais les propositions de ce qu’elle supposait être un mage la heurtèrent, ravivant son visage d’une soudaine terreur. Se débarrasser de lui ? C'est-à-dire le tuer ? Non ! Tuer était mal, quelque chose qu’elle détestait, comme toute violence, tout affrontement où des gens étaient blessés…
Mais était-ce vraiment une si mauvaise solution ? Aussi horrible soit-il, le meurtre lui avait déjà sauvé la vie plus d’une fois. Au Royaume des morts. Face à cet Umihebi. Contre les sectaires au village de Rin. Qu’elle y ait participé ou pas, Kamatari et elle seraient-ils encore là si le sang n’avait pas coulé ?...

Non !

Plantant ses ongles dans sa main droite pour avoir eu de telles pensées, la jeune fille s’efforça de les chasser de son esprit, de toute sa volonté.

Je ne dois pas devenir comme ça… Je ne dois…

Son fil de pensée fût interrompu par un bras qui vint la soulever.

« Hu ?... »

C’était Kamatari qui venait de la prendre sur son dos, lui indiquant qu’il faudrait courir. Visiblement, il avait choisis la deuxième proposition, et c’était tant mieux car cela ôtait toute hésitation à la jeune fille, qui préférait amplement ce choix. Même si cela forçait la grande faucheuse à la traîner comme un poids… ce que la jeune fille n'aimait pas, néanmoins elle ne fit que protester:

«H-Honjo-sama, v…votre pied !... J-je vais courir, n-ne vous en faîtes pas !... » 

Sachant très bien qu’elle était physiquement largement inférieure à son compagnon de route, elle préférait néanmoins user de ses jambes que de risquer d’aggraver l’état de Kamatari. Non pas que son sort de soin avait été inefficace,  mais il était trop tôt pour forcer ainsi sur le membre ! A ce sujet, une question pouvait avoir son importance, posée à l’étrange homme :

« E-est-ce que vous savez où aller ?...E-et si c’est loin ?...»

Et de fait, la jeune fille avait elle aussi répondu : Son choix allait pour la fuite, et non pour le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 29 Mar 2016, 17:07



 
Tempêtes et brumes


 
Une porte de secours condamnée!



 




https://www.youtube.com/watch?v=nqr0LVHc7j0


Pourquoi elle se préoccupait ainsi de l'autre élu, ne remarquait-elle pas qu'il était un poids pour leur fuite? Même si ce derniers décidait de porter sur son dos la guérisseuse, pour aller plus vite. Ses pensées sur sa conditions physique et ses capacités offensives semblaient s'avérer juste. Même l'homme à la faucheuse la considérait comme faible et ayant besoin d'être porté. Une stratégie bien maigre et surtout dangereuse. La nature se débarrassait en premier des êtres qui semblaient les plus faible. La civilisation ou l'humanité comme certains aimaient à appeler n'était guère différente. La faucheuse montrait ainsi qu'elle était la cible à abattre en priorité...Une guérisseuse et un guerrier qui n'utilisait que peu son cerveau du point de vue du ninja. Avait-il un quelconque intérêt aux yeux du dieu de la Paix? Peut être pas, mais l'avenir le lui dirait!

Pour l'heure, le shinobi devait courir le plus loin possible tout en gardant une attention particulière au duo à ses côtés. Il n'oubliait pas son idée de les manipuler pour parvenir à son objectif d'une quelconque façon, comme il avait déjà fait maintes fois par le passé. Mais comment fuir, alors que ses marcheurs d'ombre le prévenait que peu à peu, ils étaient encerclés par les troupes de Fuyu, toujours pister par le fameux sorcier qui avait "renifler" le pouvoir de la guérisseuse. Et même s'ils parvenait à se sortir de la cité, tant que cet homme aux pouvoirs étrange était vivant, l'ennemi pourrait continuer à les poursuivre un certain temps. La seule solution était de l'anéantir. Ses deux compères seraient-ils capable d'un tel acte?

-Je connais le chemin, malheureusement, nous sommes encerclés et bientôt pris au piège. Un de leur homme piste notre jeune amie depuis qu'elle a usé de ses pouvoirs. IL n'y a plus qu'une seule issue, mais il va falloir jouer des coudes... je le sens!

Comme si la pression se faisait sentir autant que le bruit métallique des armures tout autour d'eux, comme si l'absence de personnes dans les ruelles l'inquiétait en apparence, le porteur du rinnegan accéléra le pas. Il ne devait pas se faire repérer par les troupes de Sul Hei, le temps de se faire remarquer n'était pas encore venu, et ici présent, il prenait un certains risque, calculé peut être, mais risque quand même.
Le mur de la cité se rapprochait au fur à mesure qu'il se rapprochait de la sortie, les dominant de leur hauteur, mais les murailles semblaient toujours et encore trop loin. Comme une Oasis dans le désert, plus on s'en approchait, plus elle semblait inatteignable. Les minutes défilèrent ainsi, sans pour autant tomber sur les gardes de Yuki, ceci par l'aide invisible des marcheurs d'ombre.

Et finalement, ils parvinrent au mur de la cité, le derniers patté de maisons, et il pourrait goûter à la liberté des contrées sauvage de Fuyu. Mais comme il s'y attendait, l’étau s'était resserré, et alors qu'il avait quelques mètres d'avance sur le duo, il tourna à la dernière bifurcation....Mais lorsque la jeune fille et son protecteur arriverait au même point que lui, c'est une toute autre scène qu'ils apercevraient. Puisqu'en effet, face à leur issue de secours se tenait un contingent armée de soldat Fuyen, prêt à les rececoir. Mais point de Jigoku, point de sauveur. En effet, le Dieu de la Paix, ayant senti au préalable leur présence, avait disparu pour ne pas se faire remarquer, abandonnant à première vue le duo. L'élu de Minshu et de Fuyu étaient face à la petite troupe sans aucune aide.

Et pourtant, Heiwa était bien plus proche qu'ils ne pouvaient le penser. L'élève de Jirayia observait la scène, attendant que leur ennemi-pisteur montre son visage pour le détruire une bonne fois pour toute. Bien sûr il fallait espérer que les deux autres gagnent assez de temps pour qu'il se montre. La silhouette du Jigoku fut alors rejoins par trois autres silhouettes, ses sbires en personne. Chacun se posta à ses ordres à des lieux stratégiques, afin d'agir le moment venu. Il n'y avait plus qu'à attendre, le messager de la Paix, attendait patiemment, concentrant son pouvoir en lui pour le déclencher contre cet adversaire invisible... Ses yeux se posèrent un instant sur l'élu de Manshe et son compagnon.


~Que vas-tu faire face à ce danger? Comment allez-vous agir?~






 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyDim 03 Avr 2016, 23:53

Nous courrions à travers les sombres ruelles de la ville. Toute semblait identique, ne souhaitant que nous emporter dans des ténèbres encore plus sombre à chaque intersection. L'homme nous accompagnant semblait connaitre le chemin, mais honnêtement, je ne saurais différencier s'il disait vrai ou s'il nous entrainait au hasard dans tous les recoins de la ville.

Je ne comptais plus les gens que nous avions bousculés, les rues empruntées. J'étais perdu au milieu de ce dédale que formais cette ville. Je ne savais véritablement qu'une chose : il fallait s'enfuir et ce n'allait pas être simple.

L'individu nous ayant sauvé nous précédait de peu, semblant être plus fort, plus expérimenté, plus apte à survivre à une telle situation... Mais pourquoi faisait-il cela ? Qu'allions nous devoir faire pour nous acquitter d'une telle dette ? Etais-ce vraiment une bonne solution de le suivre ?
Je secouai la tête. Une dette à un homme était préférable que de finir nos vies dans les plus sombres des cachots.

Enfin arriva le dernier virage, celui qui précédait les portes de la ville, qui était l'ultime étape vers notre liberté, qui s'avéra être... une embuscade. Des dizaines et des dizaines de soldats nous attendaient, l'arme à la main, tous en formation défensive. Et bien évidement, tous étaient lourdement armés : des hallebardes, des lances, des épées, des haches, des arcs et autres.
Par derrière, j'entendais de plus résonner les armes et armures de nos poursuivants, ceux ayant choisi de nous suivre que de faire partie du piège. Nous étions pris en étau.

Et surtout, l'individu avec nous avec disparu. Nous avait-il menés dans ce piège ? Cela n'avait aucun sens, nous étions déjà dans une même situation avant. Avait-il choisi de s'enfuir voyant que la situation devenait trop complexe ? C'était possible.

J'avouais sans peine avoir connu des situations complexes, mais celle-ci était particulièrement pénible. Ma force ne permettrait pas de vaincre autant d'homme, et surtout dans une si situation si complexe.

"Tsss..."
Sifflai-je en serrant les dents.

Des gouttes de sueurs ruisselèrent de mon visage. La fatigue, l'épuisement en était une cause, mais qu'allions nous faire maintenant ? Devant, tenter de forcer le passage était impossible, nous risquions de finir embrocher et transpercer par des flèches. Derrière, c'était la même chose, peut moins risquée, mais nous allions rebrousser chemin et nous perdre à nouveau dans la ville, pour tomber sans aucun doute dans un nouveau piège.

Il ne restait que la ruelle. Je pouvais tenter de les attendre ici, profitant de l'intersection pour me protéger en fonction du nombre d'attaquant et de leurs armes. A cause de la largeur de l'endroit, leur avantage numérique allait être considérablement diminué. Non, c'était impossible. Mon arme, de par sa nature, avait besoin d'espace pour être utilisée. Je n'allais pouvoir faire ici que des mouvements basiques, principalement verticaux. Autant dire, combattre ici n'allait pas être un avantage.

Que nous restait-il ? Parler avec eux ? C'était peine perdu, évidement. Ils n'allaient être satisfaits que quand nous aurions les chaines aux bras.

Il me restait une solution, mais je n'étais sur de rien : la ruelle possédait de nombreuses portes vers des cours intérieurs et des maisons. Nous pouvions tenter de nous retrancher dedans, et voir si cela nous offrait un accès de fuite via les toits ou une ruelle adjacente. Mais s'il n'y en avait pas, nous allions être encore plus coincé, condamné n'avoir aucune porte de sortie.

Je soufflai, et me jeta de tout mon poids vers une porte adjacente à notre position. Un craquement se fit entendre. Je cru l'espace d'un instant que mon épaule s'était déboité, souffrant un peu dût au choc, mais ce fut la porte qui céda, nous laissant nous engouffrer à l'intérieur.

Si la bâtisse était vide d'habitant, seul un escalier semblait offrir une voie de sortie, mais les gardes ne semblaient pas vouloir nous laisser fuir.

"Va vérifier si on peut fuir par l'étage, je vais tenir la porte !"
criai-je à Emily, tout en renversant la table avant de la plaquer contre le seul accès qu'avait les gardes.

C'était notre ultime chance.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMer 06 Avr 2016, 03:19

[Musique]

La course-poursuite dans les rues de Yuki avait commencé. Et Emily demeurait désespérément accrochée à la personne qui risquait une fois de plus sa vie pour la protéger, à nouveau des conséquences de sa propre erreur. Ils parcouraient en vitesse les rues et ruelles de la cité froide, suivant aveuglément  l’homme qui semblait vouloir les aider.
Celui-ci devait prendre d’énormes risques pour aider des fugitifs comme ça. La jeune fille eût quelques brefs instants de réflexion le concernant… peut-être était-ce une sorte de révolutionnaire ? Ou un autre élu de Minshu ? Néanmoins l’heure n’était pas à la réflexion, et bientôt le duo se retrouva dans une nouvelle situation des plus dangereuses.
 
Leur guide/sauveur avait disparu, et la seule issue était saturée des gardes armés et prêts à les recevoir. Derrière eux, une troupe d’aussi grande envergure, ou presque, les rattraperait bientôt… et ils étaient seuls face à ce danger. La jeune fille regarda tout autour, sans trouver de trace de cet étrange homme qui semblait les avoir abandonnés à leur sort. Elle ne voulait qu’une chose : Pleurer en espérant que ce ne soit qu’un mauvais rêve.
Hélas, son expérience en Kosaten lui avait appris que les mauvais songes sont bien souvent réalité, bien plus que les agréables, et que personne ne viendrait les secourir si les soldats mettaient la main sur eux. Alors elle resta concentrée du moins qu’elle pouvait… incapable de trouver une solution, néanmoins en restant éveillée elle se tenait prête à agir !
 
Kamatari vint fracasser l’entrée d’une maison, sans que la collégienne ne comprenne le sens de son geste… mais celui-ci lui apporta bien rapidement une réponse, tout en barricadant la porte. D’ordinaire la jeune fille n’aurait jamais osé pénétrer ainsi dans un habitat, mais au vu des circonstances l’heure n’était pas à réfléchir au bien fondé de leurs actions. Il fallait survivre ! Ainsi, elle n’hésita pas à se diriger vers le dit escalier, grimpant à toute vitesse de ses petites jambes.
 
Une issue… quel genre d’issue pouvait bien être utile ? Elle ouvrit en vitesse les quelques portes de l’étage, cherchant du regard ce qui pourrait leur servir. Jusqu’à arriver sur un petit balcon, situé en face d’un autre situé à une rue voisine. Bien sûr, il n’y avait aucun pont les reliant, mais pour ceci elle eût l’idée de le créer d’elle-même :
 
« Morpheus regis mea manus. Pullulantes Pulli, Vinculum Facti Inimicum Captent ! »
 
Et immédiatement, des vignes sorties de nulles part jaillir de ses pieds, pour aller agripper la barrière du balcon d’en face. L’apprentie magicienne s’était arrangée pour que les plantes soient toutes au même niveau, leur donnant une allure de pont naturel.
 
« Honjo-sama, m- montez !... » Cria-t-elle depuis la plus haute marche de l’escalier, avant de revenir vers son issue artificielle. Cela ne leur permettrait que de changer de prison, mais au moins cela retarderait la tragique échéance…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyJeu 07 Avr 2016, 17:18



 
Tempêtes et brumes


 
Cible localisée.



 




https://www.youtube.com/watch?v=E8vGoAgSh5E&index=5&list=PLtCEZyyb61Bl0R6uQqK1C8vZvge3oSLpi&nohtml5=False


De son invisible perchoir, le ninja contempla la scène sous ses yeux. Tous les mortels et élus confondus s'agitaient comme de véritable fourmis sous son regard divin. Mais le magicien adverse ne se montrait toujours pas, il avait l'intelligence de se fondre dans les patrouilles pour passer inaperçu. Une belle stratégie qui montrait que certains membres de la garde du royaume des glaces savaient encore utiliser leur cerveau. Mais la patience commençait à se faire rare pour le Jigoku et si tout ceci ne tenait qu'à lui, il aurait déjà détruit tout le quartier de ses pouvoirs du Tendô. LE fait est qu'il attirerait plus d'un regard sur lui, ce qui n'était pas acceptable, outre mesure.

Mais comment se débrouillait le duo d'élu de leur côté, alors que bientôt, ils seraient encerclés comme des souris. La faucheuse ne se démonta point et percuta une porte qui se brisa sous son effort. Par chance pour eux, personne n'y habitait, à moins que le quartier n'est été vidé par les forces militaires présentes. Mais ce n'était qu'un élément sans importance. Il n'avait fait que retarder l'inévitable, tout en se piégeant eux-même dans un lieu clos et difficilement défendable au vu de son arme. Avait-il une autre idée ou agissait-il en désespoir de cause? Peut être était-ce la première solution, puisqu'il n'avait rien prévus de plus. Mais comme tout duo, là où il était les muscles, la jeune femme guérisseuse en était le cerveau. D'ailleurs, elle surprit encore le Dieu de la Paix en usant de son pouvoir pour faire apparaître un pont naturel.
Aussitôt, Nagato s'approcha d'un pas, pour une fois impressionné, les yeux brillant de curiosité et d'intérêt.

~Possède t-elle une limite à son pouvoir? Ou n'est-ce que son esprit qui peut la limiter? Quel étrange pouvoir, je n'ai jamais vu ça. Et quel gâchis que de laisser une telle puissance entre ses mains!~

Le pont se forma peu à peu rejoignant les deux immeubles et leur offrant un moment de répits supplémentaire. Mais autre chose, cette fois-ci, attira l'attention du guerrier silencieux, puisqu'une énergie silencieuse explosa au milieu même des soldats. LE magicien tentait de pister encore la guérisseuse, mais pire, il tentait de briser le sortilège de celle-ci. Elle manquait encore de pratique, d'expérience ou tout simplement de puissance. Mais même le magicien des glaces parvenait à rivaliser avec son niveau actuel. Une secousse et les branches tremblèrent sous le choc, des feuilles tombèrent. Le pont menaçait de s'effondrer, alors que les deux élus traversaient. Et si la chute ne les tuait pas ou ne les blessait pas, elle les ralentirait suffisamment pour les arrêter.

Mais au lieu d'inquiéter l'Uzumaki, celui-ci sourit. Il avait localiser leur ennemi le plus gênant, il ne manquait plus qu'à lui de s'en débarrasser! Tout autour de lui différentes silhouettes apparurent, alors que ses fidèles marcheurs d'ombre savaient déjà ce qu'il devait faire. Heiwa se releva dominant la scène, alors que les acteurs étaient trop occupés et concentrés pour le remarquer. Un signe sec mais assuré fendit l'air, et les cinq silhouettes autour de lui disparurent aussi rapidement qu'elle étaient apparut. Aussitôt des nuages de fumée apparurent devant chaque contingents et soldats qui se tenaient tout autour du magicien. Rendant impossible la visibilité pour eux. Les secousses s'étaient calmé sur le pont, laissant les élus traverser s'ils le désiraient, alors qu'il contemplait l'étrange spectacle. Mais l'action n'était pas fini, puisque le corps de Nagato bondit de son perchoir, pour plonger droit dans le nuage de fumée.

Plus personne ne pouvait alors voir qu'il soit à l'extérieur ou à l'intérieur. Seul les bruits de douleurs agonisant ou de fer s'entre-croisant pouvait parvenir aux oreilles des fuyards. Que se passait-il dans ce chaos? Le Shinobi se frayait un chemin au milieu des soldats, tuant sans outre mesure les guerriers devant lui, alors qu'il ignorait ceux sur le côté occupé à se reprendre de leur surprise. LE sang giclait en tout sens, alors que la Masamune réclamait sa liqueur rougeâtre. Les démons en son sein savourait ce festin qui leur était offert, alors que les âmes des défunts sombraient dans la lame, dévoraient pour toujours par les démons.

Le nuage allait disparaître sous peu, mais sa cible était proche, son rinnegan se posa dessus, et il concentra son chakra sur le magicien, le soulevant du sol pour l'amener droit sur sa faux. IL tenta tant bien que mal de résister, mais la force du dieu était tel, qu'il ne semblait être qu'un insecte dans ses mains. Une respiration plus tard, son corps fut jeté au sol comme une poupée de chiffon. IL n'y avait plus aucun risque d'être poursuivit, il devait juste profiter de la panique générale pour amener ses deux "invités" avec lui. Se propulsant à nouveau dans les airs, il atterrit sur le pont de fortune. S'ils étaient encore ici, il prendrait la tête de fil pour les amener au dehors de la cité, sinon il se concentrerait pour les localiser, aider bien sûr de ses marcheurs d'ombre.








 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptySam 09 Avr 2016, 14:11

HRP:
 






Tempêtes et brumes.



Avec : Emily Grimbald, Heiwa Jigoku
   

A peine Emily eu-t-elle prononcé ses mots que mes pas se dirigèrent par bond vers l'étage. Elle avait trouvé une échappatoire, qui nous permettrait au minimum de gagner du temps. J'avais renversé la lourde table de bois vers l'entrée pour barricader l'entrée, puis avait déplacer quelques autres meubles pendant le court laps de temps que j'avais eu. Je savais que derrière, à 5, 10 ou 20 mètres se trouvaient tous les gardes. Mon barrage était trop sommaire pour les arrêter, alors combien de temps allait-il pouvoir nous faire gagner ?

Emily m'emmena jusqu'à un balcon, où des vignes s'y étaient greffées, jusqu'à une maison de l'autre coté de la rue. Un pont d'apparence naturelle, mais je me doutais bien qu'elle y était pour beaucoup grâce à ses pouvoirs. Encore une fois, elle était étonnante, mais nous n'avions pas vraiment le temps pour que je la félicite ou que nous testions avec précaution la solidité des plantes. Il n'y avait pas d'essai, il fallait continuer sans plier.

Le pont remplissait sa fonction, tremblant et se brisant surement par nos poids. Il risquait à n'importe quel moment de s'effondrer, nous guidant droit vers les hommes de Sul Hei. Craignant cette possibilité, je bondis jusqu'à l'autre coté environ à mi-chemin, plutôt vainement puisque le pont tenu bon.

Toutefois, des bruits de combats et de mort avaient emplis les rues derrière nous. Je ne voyais qu'une seule possibilité : l'homme nous assistant était en train de nous faire gagner du temps. C'était presque téméraire de s'opposer seul face à un contingent entier de garde, tout comme ce le fut de nous aider dès le premier instant.

Chaque seconde comptant, je descendis immédiatement les escaliers pour voir où nous pourrions continuer. Trouvant une clé mise dans une petite boîte non loin de la porte, j'ouvris cette dernière avec plus de douceur et de discrétion que j'avais put le faire précédemment.

La rue était vide, et les combats résonnaient encore. Du coté de la porte, là où les gardes s'étaient tous postés, seul quelques-uns restaient, surement sur ordre, mais tremblant en entendant juste devant eux un véritable massacre. Ils ne pouvaient plus de regarder leurs camarades mourir et choisirent de désobéir aux ordres en allant porté assistance aux autres. Un, puis deux, puis tous partir, arme à la main, criant tel des possédés en courant. La fierté de ces gardes de ne pas laisser un tel combat avait eu raison de leurs disciplines.

C'était une possibilité de partir par là, mais la porte serait bien évidement fermée. L'ouvrir allait être surement très difficile. Nous restait les remparts, mais la hauteur empêchait évidement chaque saut.

Mais Emily avait ses pouvoirs...


"Une solution serais de passer les remparts, et de trouver un moyen de pouvoir descendre sans trop de casse. Penses-tu pouvoir faire quelque chose avec tes pouvoirs ? Quelques choses de similaire à ton pont de fortune ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 12 Avr 2016, 21:26

Kamatari et Emily s’engagèrent sans attendre sur le pont naturel que cette dernière venait de former grâce à ses pouvoirs. Néanmoins, sitôt qu’ils l’empruntèrent celui-ci se mit à trembler anormalement, s’épuisant bien plus rapidement que prévu tandis que les esprits le composant se dissipaient un à un. Avait-elle fait une erreur dans son sortilège ? Non. C’était une formule des plus simples, enfantine, son pouvoir actuel dépassait amplement le niveau requis pour la maîtriser.

Peut-être que quelqu’un tentait de le dissiper, ou que la ville était équipée d’une quelconque protection contre les sorts… Mais ce n’était ni le lieu ni le moment pour y réfléchir, et la jeune fille ne s’attarda pas sur la question. Pour l’instant il fallait fuir le vite possible !
Le combattant, en meilleure forme physique, se dépêcha de traverser, ce qui limita les risques d’effondrement. Quelques pas maladroits et trébuchement évités plus tard, Emily rentrait à son tour dans la maison. Néanmoins elle fût attirée par les bruits dans la rue, ne pouvant voir ce qui arrivait aux gardes, mais les sons étaient assez clairs pour comprendre… Mis à part ce mystérieux homme il n’y avait pas grand monde qui leur serait venu en aide. Bien que les raisons de ce dernier lui étaient encore inconnues, il allait sans dire qu’il semblait bien avoir les moyens de le faire… De combattre seul des gardes, certainement sans prendre la peine de les épargner.
Et c’était, encore une fois, de la faute d’Emily si les choses en étaient arrivées à ce point.

Le duo progressa jusqu’à l’entrée de la maison, et après que la porte fût ouverte les deux fugitifs firent face à celle de la ville… bien fermée et lourdement gardée. Néanmoins ce deuxième point fût rapidement réglé quand les soldats de Fuyu quittèrent leur poste afin d’aider leurs congénères, ne restait plus donc que le souci du lourd verrou qui les séparait de la « liberté » des terres sauvages du pays de Long.
Kamatari se tourna vers la jeune fille, espérant qu’elle trouve une solution.

Bien entendu, elle pouvait toujours invoquer de nouveau ses plantes, pour grimper, puis pour redescendre. C’était un faible sort après tout. Néanmoins il n’était pas fait pour être utilisé de cette manière, et s’il était possible de le modeler pour créer un pont, là il s’agissait de fabriquer une surface sur laquelle on pouvait s’accrocher. Leur invocation était assez anarchique et on ne pouvait être sûr qu’il y aurait des prises… A moins d’avoir des capacités physiques supérieures pour compenser, ce serait très dangereux.
Mais justement… la magicienne connaissait un sort de renforcement, initialement destiné à se préparer à un affrontement au corps à corps. Elle ignorait si cela suffirait, mais littéralement au pied du mur, il fallait tenter le tout pour le tout.

Plaçant ses mains au sol, elle murmura à nouveau l’incantation puis se redressa soudainement en même temps que les plantes qui s’élevèrent jusqu’en haut des remparts. Puis la jeune fille se tourna vers Kamatari, et utilisa un nouveau sort :

« Cantus Bellax ! »

Une magie de renforcement générale, améliorant muscle et squelette, articulations et système nerveux,  afin d’amplifier la force, la résistance, l’agilité et les réflexes de la cible. Elle répéta ensuite l’incantation pour elle-même, et indiqua au guerrier féodal qu’il pouvait grimper :

« Ç-ça devrait tenir, m-montez en premier !... »

Mais c’est à cet instant, qu’une poignée de gardes étant restés à l’écart du combat qui faisait rage remarquèrent leurs cibles qui s’échappaient. Et l’un d'eux avait un arc, qu’il n’hésita bien entendu pas à utiliser :


« Ha-!... »


Dans un cri étouffé, la jeune fille, tournée vers le mur, reçut une flèche dans le dos qui la fit s’effondrer sur le coup. Certes encore consciente, car le sort de renforcement lui avait permis d’encaisser une partie du choc, mais elle restait une simple collégienne, peu résistante physiquement… Et il lui faudrait plusieurs longues et précieuses secondes, rien que pour se redresser.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyDim 17 Avr 2016, 23:48



 
Tempêtes et brumes


 
Libertée



 





Le pont de liane était devenu plus stable, mais aucune trace du duo. Ils n'avaient pas perdu de temps pour s'échapper, ce qui surement avait été la meilleure chose à faire, mais ralentissait encore un peu plus le ninja. Mais qu'importe, une silhouette apparut à ses côtés, et sans un mot, souleva la main en direction qu'avait prit les deux élus.

Bien ses marcheurs d'ombre étaient une aide providentielle, et plus le temps avançait plus ils prenaient de l'expérience et bientôt, personne ne pourrait lui échapper.Un bond et il se propulsa en direction de la bâtisse suivant, les deux héros n'avaient pris que peu d'avance, et il n'aurait aucun mal à les rattraper. Ce qu'il fit dans les cinq minutes qui suivit, mais le spectacle était bien différent auquel il s'attendait.

Et pour cause, une puissance dégagez du corps de la guérisseuse, enveloppant son compagnon et elle. Mais surtout des hommes voyant leurs cibles s'échappaient, criaient et attaquèrent le duo. Le Shinobi n'eut pas le temps d'agir qu'une flèche transperça la guérisseuse, qui sembla tourner de l’œil, mais tint bon sur l'instant. Néanmoins ce fut quelques secondes qui suffirent aux quelques gardes qui restaient de s'approcher d'eux.

Cette fois-ci l'énervement s'empara du Jigoku, il se démenait pour les sortir de là, mais sans être expérimenté ni de réels combattants, il ne faisait que des erreurs et s'amenaient que des problèmes, à croire qu'ils étaient de véritable aimant à ennui. Mais cette fois-ci s'était de trop, tant pis pour ce qui se passerait. Et aussi implacable qu'un torrent, le Dieu de la Paix, jeta à nouveau un de ses fumigènes entre la patrouille restante et le duo, bondissant directement dedans pour ne pas se faire remarquer. Toutefois, et ayant au préalable remarquer ses cibles, il concentra tout son pouvoir gravitationnel pour le propulser droit sur ses ennemis. Alors que certains volèrent à plusieurs mètres au-dessus de sol, à une vitesse prodigieuse, d'autres furent propulsés contre des murs, dans des bruis d'os brisés et des gargouillements inaudible. Ceci fait, il sauta sur le haut de la muraille, dominant la ville et surtout le duo en dessous de lui. Usant cette fois-ci de l'inverse, et au lieu de propulser ses cibles, il les attira à lui d'une force invisible. Les deux élus se virent alors voler le long de la muraille, avant d'arriver à hauteur du shinobi, qui sans perdre de temps, s'empara de la jeune fille, espérant que la faucheuse pourrait les suivre. Son colis dans les bras il fendit les airs pour s'éloigner de la capitale et de ses gardes qui partiraient bientôt à leur recherche.

-Nous allons nous réfugier dans un endroit inaccessible à leur recherche. Nous serons en sécurité pour le reste de la journée!

Son idée était de les amener dans une grotte en hauteur et assez éloigné de la capital pour ne plus être déranger. Espérons qu'il pourrait retirer assez d'information ou "d'aide" de leur part pour s'être donner autant de peine!






 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 19 Avr 2016, 20:30






Tempêtes et brumes



Avec : Emily Grimblad, Heiwa Jigoku
   

Encore une fois Emily utilisa de ses capacités pour débloquer une situation bien complexe. Je n'en n'allais pas m'en plaindre, d'autant qu'elles semblaient être diversifiée : les projectiles, les plantes, ce sort de renforcement me parcourant en ce moment même... Et c'était sans compter sur la guérison, qu'elle avait peut être trop souvent l'occasion de pratiquer.

Je commençai l'ascension des folles racines qu'elle avait fait pousser, mais un sifflement derrière moi, très rapide, suivit d'un cri de douleur me firent détourner le regard : Emily était touchée, une flèche plantée dans son dos. Je redescendis immédiatement, me préparant à devoir l'aider à monter tout en subissant les traits des gardes ayant porté leurs dévolus sur nous. Ce n'allait pas être simple...

Mais encore une fois, ce fut le mystérieux individu qui nous extirpa d'une telle situation. Il s'occupa par ses pouvoirs des gardes, puis d'un bond, il arriva sur la muraille avant de nous y propulsé. Sans grande surprise, tout cela me dépassait, mais il y avait plus urgent, comme l'état d'Emily.

Avant même que je n'eu le temps de dire un mot, l'homme pris Emily et sauta de la muraille, filant dans les cieux en quittant la ville.

Sans moi. Autrement dit, je devais me débrouillé pour le reste. Je me laissai une seconde pour soupirer de l'envol de cette solution simple, alors que je savais que je n'étais pas sorti d'affaire. J'observai la direction qu'ils prenaient, avant de rapidement utilisé ma chaine pour descendre en la coinçant sur les créneaux des remparts. Toutefois, le boulet ne tint pas en place, et j'eu le droit à une chute de plusieurs mètres dans la neige, je laissant un mal de dos plutôt désagréable.

Mais dès que je fus debout, je me mis à courir, prenant d'abord de la distance vis à vis des gardes, avant d'essayer de chercher où se trouvait Emily et l'individu en suivant la direction, sans grand succès. Je pris alors la peine de chercher un abri discret pour le moment, la douleur de mon pied s'aggravant. Les recherches allaient devoir patienter un peu...







Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyJeu 21 Avr 2016, 18:58

[HRP] Zzz...:
 
 
Cette flèche était douloureuse. Terriblement.
Qu’avais-je fait pour mériter ça ? Parce que j’étais une élue de Manshe ? Ce n’était même pas quelque chose que j’avais voulu ! Si on m’avait laissé le choix, je n’aurais jamais participé à cette guerre, à ce stupide conflit qui ne me concernait pas… Ce sceau me désignait comme leur ennemie, alors ils me traquaient pour cette raison, mais je ne voulais pas être l’ennemie de qui que ce soit !...
Et à cause de ça, ils poursuivaient aussi M.Honjo, qui voyait sa nation se retourner contre lui parce qu’il m’aidait. A cause de ça, il allait peut-être finir avec moi dans un cachot, avec le titre de « Traître » alors qu’il ne faisait que preuve de gentillesse. C’était un crime ?...
 
J’avais mal, et même si le Cantus Bellax me rendait un peu plus forte, il ne faisait pas de moi une combattante. Les gardes, nos « ennemis » s’approchaient lentement, Honjo-sama avait quitté l’échappatoire que je lui avais ouverte pour me venir en aide, mais il se mettait en danger ! Si c’était moi qu’ils voulaient, ils ne le poursuivraient peut-être pas !
 
Mais je ne veux pas mourir ici…
 
Est-ce que c’était égoïste de vouloir qu’il me vienne en aide, même si ça le mettait en danger ? Cette  question n’eût pas de réponse. J’entendis un bruit de petit explosif, et en me retournant me rendit compte qu’un nouveau nuage de fumée s’était élevé. C’était encore notre étrange sauveur, notre ange gardien ! Son ombre tomba dans la fumigène, et il y eût comme une émanation de pouvoir qui se déclencha.
J’écarquillais les yeux. Des hommes volèrent dans tous les sens, s’éparpillant dans l’avenue, dans de sinistres bruits que je ne préférais pas reconnaître. C’était la troisième fois qu’il tuait des soldats. Et à chaque fois, depuis le début, il avait fallu finir leur existence parce qu’ils me poursuivaient. Ma vie n’avait pas plus de valeur qu’une autre pourtant…
Mais étrangement, ça ne m’affecta pas autant que ça aurait du. Bien sûr, j’étais triste, j’étais horrifiée, et dégoûtée par ce qu’il se passait, mais mes yeux voyaient ce genre de scène de plus en plus souvent. Ce n’était plus le même choc que la première fois.
 
Est-ce que ça veut dire que je m’y habitue ?...
 
Mais alors que je me perdais en pensées, une force invisible nous agrippa, moi et M. Honjo, et nous souleva brutalement dans les airs !
 
« Haaa !... »
 
Croyant à une machination d’un mage de Fuyu, je me mis en boule en fermant les yeux, terrorisée à l’idée de m’être fait capturer ! Mais en vérité, lorsque mes paupières se soulevèrent, c’est encore le visage du manieur de gravité que je vis. Maintenant que je l’observais de plus près, il semblait jeune… enfin, plus âgé que moi, mais ce n’était pas un adulte vétéran. Cependant, avec la magie, il était bien possible de conserver le même âge physique indéfiniment, donc ce n’était pas un détail à prendre au sérieux !
J’en étais…la preuve vivante, après tout, si ce qu’on m’avait dit sur mon âge réel était vrai…
 
Avant même que je ne reprenne mon souffle, il fit un bond prodigieux depuis la muraille– je ne l’avais même pas vu sauter dessus la première fois !- et nous commençâmes à presque nous envoler… laissant mon ami au sol !
 
« A-attend-aïe… »
 
Quand j’avais voulu parler, la flèche m’avait rappelée qu’elle était toujours dans mon dos. Mais il fallait que je supporte ça, c’était important !
 
« M…M-Honjo est t-toujours là-bas, on ne peut pas le laisser !... »
 
Il était tout seul, il allait se faire capturer, peut-être torturer !  Je n’allais pas l’abandonner comme ça ! Je tentais bien faiblement de me débattre, mais l’homme était bien trop fort, et se déplaçait bien trop vite. Tout ce que je pouvais faire était d’observer, une larme à l’œil,  la Grande Faucheuse s’éloigner, pendant que celui qui me portait disait quelque chose à propos de securité et de recherches.
 
« …Kamatari !... »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyVen 22 Avr 2016, 12:14



 
Tempêtes et brumes


 
Tranquilité



 




Plus le temps avançait, plus le ninja se demandait pourquoi il s'était engagé dans toute cette histoire. IL avait prit certains risques, contrôlés, mais tout de même. Est-ce que cette élue de Manshe valait de prendre autant de précautions et de problèmes.

Elle s'inquiétait encore pour son compagnon de route, mais ne comprenait-elle pas qu'elle était un plus gros risque pour lui à l'heure actuelle? Que s'il éloignait pas le plus rapidement possible, ils se feraient tout deux pourchasser jusqu'à être capturer. NE se doutait-elle pas que si un mage de Fuyu avait pu la détecter par sa magie, sa "trace" avait pu être transmis a des ennemis magique plus puissant encore. Elle ne réfléchissait pas plus que cela, malgré ses pouvoirs fort intéressant.

Et puis, il ne se faisait aucun soucis, les marcheurs d'ombre veillaient sur leur retraite et ils mèneraient leurs poursuiveurs sur de fausse pistes. Tout en agissant pour guider la faucheuse vers eux. Mais la jeune fille se débattait légèrement, et il ne pourrait rien retirer d'elle, si elle pensait qu'ils avaient abandonner son "ami". Il devait prendre une énième fois les devant, avec cette gourde. C'est avec une voix plus autoritaire qu'il s'exprima, alors que son sérieux était à glacer le sang:

-Réfléchis un peu! Cesse de geindre et de te plaindre. En t'éloignant le plus rapidement d'ici, je vous sauve tous les deux. J'ai pris des risques à agir ainsi. Mais ne penses-tu pas que ce traqueur magicien a pu "communiquer" ta source et ton essence magique à d'autres magiciens plus puissant encore, qui peuvent te retrouver plus rapidement encore. Rester avec ton compagnon en ce moment, c'est lui attirer plus de danger encore. Tu es comme une bombe à retardement, prête à exploser à n'importe quel moment.

Je suis ton seul espoir. Le seul capable de t'éloigner assez vite et rapidement pour qu'ils perdent ta trace...


Lui laissant le temps de digérer cette information qui au vu du personnage aurait l'effet d'une véritable gifle, il ralenti un peu le pas, estimant s'être assez éloigné de la capitale. S'arrêtant du haut d'un arbre, il déposa un instant la guérisseuse, scrutant les environs avant de reprendre la voix, cette fois-ci plus posé et calme:

-Et puis rassure toi, rien ne m'échappe, ton ami est sur nos pas. Je peux influencer sa course pour qu'il parvienne à nous sans aucun risque. Nous devons poursuivre nous même notre chemin, nous sommes bientôt arrivé!

Il l'a attrapa à nouveau, puis continua sa course, sautant d'arbre en arbre, sans que le poids de la jeune élue ne le gêne. Pour finalement arrivé après plusieurs minutes au pied d'une montagne rocheuse, qui les dominait. IL s'arrêta observant le sommet invisible, et sans prévenir bondit sur la paroi lisse, pour rapidement se retrouver à l'entrée d'une grotte. Une fois à l'abri, il déposa la jeune femme, alors qu'un feu était déjà allumé.

Il s'approcha cette fois-ci d'Emily, l'a regardant avec un nouveau sérieux étrange et mystérieux. IL passa sa main au-dessus de la flèche, et s'exprima:

-Nous devons enlever cette flèche. Ceci risque de ne pas être agréable. Use de ta magie, si tu le désires pour atténuer la douleur.

Attendant qu'elle se prépare tant mentalement que magiquement, il fixa de son rinnegan le bout de la flèche, la retirant en une fraction de seconde avec son Tendo. LA flèche vola aussitôt jusqu'à sa main, et sans attendre il la passa sur le feu pour rendre le métal brûlant. Puis l'approcha de la plaie ouverte pour cautérisé et désinfecter la blessure, tout en empêchant tout hémorragie. L'opération n'avait été que de courte durée, mais probablement plus intense que jamais pour cette femme-faible.

De leur côté les marcheurs d'ombre agissait sous ordre de leur Dieu, et éloignaient les troupes de Fuyu de la Faucheuse. Celle-ci pouvait, si elle le réfléchissait un peu, se rendre compte qu'aucun danger ne venait à elle, alors même qu'elle était proche de la place de pouvoir de Fuyu. Et différentes présences ou auras, l'intimaient indirectement et de façon invisible à suivre un chemin précis. Surement ne comprendrait-il pas ce que s'était exactement. Mais dans tous les cas, il ne pouvait encore rien voir ni mettre le doigt dessus. Le principal était surement le fait d'être éloigné de tous dangers. Et s'il continuait ainsi, il atteindrait rapidement l'endroit ou la Paix personnifiée et son amie se trouvait!







 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptySam 23 Avr 2016, 22:46






Tempêtes et brumes



Avec : Emily Grimbald, Heiwa Jigoku
   

Les minutes passèrent, durant chacune une véritable éternité. Chaque seconde devait être une vie entière, à être l'angoisse d'être trouvé par la garde de Yuki, qui n'allait guère s'offusquer d'un procès pour en finir avec moi, et mon inquiétude pour Emily. Elle était certes entre les mains d'un homme aux multiples ressources et ayant montré qu'il n'était pas du camp opposé au notre, mais il restait un inconnu. Je n'aimais pas du tout cette attente, le fait d'être rendu inutile par mes blessures.

Après au moins une bonne demi-heure, je fus un peu surpris de n'avoir pour le moment pas encore vu ou entendu passer de troupe à proximité. J'étais certes caché à une distance raisonnable de la route, mais les hommes de Sul-Hei devaient patrouiller dans chaque chemin de la région. Pourquoi ne passaient-ils pas ici ?

Etais-ce là juste un espoir de pouvoir trouver une nouvelle cachette ? Un nouvel endroit, plus sur, plus proche d'Emily ? C'était possible, mais je préférais ne pas me faire d'illusion quant à mes chances de retrouver rapidement Emily... Et cela m'énervait !

Mais par dessus tout cela, je me sentais constamment observé, comme si d'un fourré pouvait sortir un animal prêt à en finir avec moi. J'étais mal à l'aise ici et seul une vague direction me semblait sur pour changer d'endroit. C'est ce que j'allais faire.

Je redressai, mais avant même que je ne sois debout, mon pied gauche me rappela à la réalité et ne me force à me recroquevillé. Je soupirai longuement à cause de cette blessure... Et les choses n'allaient pas aller en s'arrangeant. Il fallait que je quitte cet endroit, malgré mon pied !

"Courage, tu peux le faire ! Un pas... Après l'autre." pensai-je, résolu !

Je posai fermement mon pied à terre ! Je soufrai de le faire, mais je serrai les dents, et me remis debout. Mon autre pied s'avança, puis l'autre, jusqu'à ce que je réussisse à marcher, ignorant une nouvelle fois la douleur.

Qu'importe où était Emily, j'allais la retrouver !





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyLun 25 Avr 2016, 00:21

Non seulement l’étrange homme n’écouta pas mes demandes, … mais il me cria dessus ! Me reprochant de me plaindre, alors qu’il nous sauvait la vie, que j’étais dangereuse pour M. Honjo parce que des ennemis puissants suivaient ma signature… Et brutalement, cela me fit prendre conscience de la gravité de la situation. Ceux qui nous poursuivaient n’étaient pas juste quelques hommes sans importance, c’était l’armée de Fuyu, un des royaumes majeurs de ce continent. Et même si je refusais ce fait, j’appartenais à un camp ennemi… c’était une guerre, une vraie guerre, horrible et injuste, rien à voir avec ce que les contes et les romans héroïc-fantasy décrivaient.
Je restais quelques instants à observer celui qui m’avait éveillée, les lèvres ballantes, silencieuse. La douleur de ma blessure paraissait un bien lointain maux, comparé aux risques que je faisais courir à M. Honjo, et même à l’homme qui nous aidait. Néanmoins celui-ci me rassura tout de même, sur le fait qu’il assistait le fuyujin, et le guidait. Comment ? Il est vrai que j’aurais aimé savoir, mais le moment n’était peut-être pas propice aux questions…

« …D…désolée…. » Murmurais-je avant qu’il n’use de son agilité surhumaine pour sauter d’arbres en arbres, une méthode de déplacement que je n’avais jamais vue jusque là. Je me demandais bien où il avait appris une technique pareille, et quelle forme physique il fallait pour la maîtriser… mais encore une fois, ce genre de questions devrait attendre.

Il m’amena bien vite dans une grotte, qu’il avait déjà probablement visitée puisqu’un feu était présent, et m’y déposa. Nous étions bien loin du guerrier à présent, et même si on m’assurait qu’il était hors de danger, je ne pouvais y croire tant que je ne l’avais pas vu saint et sauf de mes propres yeux. Mon inquiétude était peut-être exagérée parce qu’il n’y avait aucune raison que ce mystérieux héros mente à son sujet, je n’y pouvais rien… c’était plus fort que moi. M. Honjo était, en ces temps-ci, la seule personne sur qui je pouvais compter…

Mais je ne pus pas y penser bien longtemps. L’étrange homme m’annonça qu’il allait retirer la flèche de mon dos, et puisque aucun matériel de médecine ne se trouvait autour de nous, le fait de me conseiller d’atténuer la douleur par un quelconque moyen prenait malheureusement tout son sens… Plutôt que de craindre la souffrance qui allait arriver, je me concentrais pour faire le tour les formules que je connaissais, en trouvant rapidement une qui serait utile dans cette situation. Invoquant une petite fleur jaune entre mes doigts, je reniflai son parfum apaisant, laissant son odeur embrumer légèrement mon esprit. Bien loin d’être une véritable anesthésie, c’était du moins le mieux que je pouvais faire. Ne restait qu’à se cabrer en attendant que ça vienne…

Et ça ne tarda pas. La flèche qui se sépara de ma chair laissa derrière elle une vive douleur, néanmoins ce ne fût rien face à la suite, qui arriva beaucoup trop tôt. Quand le métal brûlant toucha ma peau, la douleur fût elle que je ne pus m’empêcher de crier d’une voix suraigüe :

« Haaaaaa !! »

Je me mordis avec force les doigts, manquant d’avaler la fleur au passage, durant les interminables secondes de supplice que l’on m’infligeait, même nécessaires. C’était une véritable torture, heureusement bien plus courte que celle que j’avais déjà subie de la part du monstre qu’avait été Zayro Jinn.

Et bien plus courte que la première…

Le pic de douleur raviva d’étranges souvenirs en moi, que j’avais déjà rêvés, sans m’être parus réels pour autant. Mais mon esprit, pris entre la senteur calmante et la douleur infernale, commença à se perdre dans d’irréelles images. Et pendant ce temps, une étrange force semblait m’entourer…

« J’étais enchaînée, immobilisée de la pointe des cheveux au bout des orteils. Et cette effrayante machine au dessus de moi se rapprochait lentement, menaçant de m’écraser, continuant sa descente jusqu’à avoir appuyé sur ma poitrine tellement fort que je pouvais à peine respirer.
Puis, dans un bruit à m’en briser les tympans, elle s’enclencha.
Et j’hurlais. »

Mes yeux se rouvrirent soudainement, quand la sensation de brûlure s’atténua à un degré supportable. Néanmoins, la première chose qui me choqua était que je m’étais retrouvée entourée d’une aura grisâtre, qui s’agitait autour de mon corps tel un serpent cherchant à m’étrangler. Ou à s’échapper des murs d’une prison invisible.

« H…haaa ! »

Je me relevais soudainement, prise de panique et agitait mes bras de manière à dissiper cette force comme on chasse des insectes. Cependant le geste avait été un peu trop violent pour moi, et bien vite je me retrouvais étalée au sol. La bonne nouvelle, c’est que l’aura avait disparue, s’étant repliée en moi.  Lentement, je me redressais, et fixais l’inconnu d’un air interrogateur. Il y était surement pour quelque chose !

« C…c’est vous qui a-avez fait ça ?... »

Étonnement, je me sentais très faible, comme si mes forces magiques avaient été vidées. Pourtant je ne les avais pas énormément sollicitées… mais après toute cette agitation, c’était surement normal de se sentir fatiguée.
Par contre, ce n’était pas une excuse pour être malpolie, et l’homme devant moi méritait au grand minimum des remerciements ! Je me relevais donc, dépoussiérais un peu  ma tenue, puis m’inclinais :

« M…merci de nous avoir sauvés ! »

Puis je me remis droite, et baissais la tête, d’un air désolé :

« E…et pardonnez-moi, je vous ai mis en danger à cause de ma bêtise… »

C’était bien insuffisant pour montrer ma reconnaissance, envers une personne qui avait pris autant de risques pour sauver quelqu’un du royaume ennemi. Pourquoi l’avait-il fait d’ailleurs ? C’était quelque chose que je me demandais, mais poser des questions aurait été irrespectueux de ma part. Alors à la place, je m’approchais de l’homme, et fit apparaître une fleur dorée entre mes  paumes, symbole du royaume de Zéphyria. Un cadeau ayant surement plus de sens pour moi que pour lui, néanmoins je ne pouvais pas fait grand-chose d’autre…

« T-tenez, c-ce n’est pas grand-chose, mais je ne sais pas comment je pourrais vous remercier assez !... »


[HRP] Zzz... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 26 Avr 2016, 13:59



 
Tempêtes et brumes


 
Découverte fascinante



 




https://www.youtube.com/watch?v=uOluXABZhAI

Là où le ninja pensait ne plus pouvoir être surpris par son invitée, il admit rapidement, qu'elle avait encore des secrets bien gardés. Aussitôt que la flèche avait été retiré et qu'elle sombra dans l'inconscience, un phénomène inexplicable se produisit.

Une étrange énergie magique et une aura indescriptible se dégagea de la guérisseuse, il avait ressenti l'explosion d'énergie avant même de la voir et puis elle se matérialisa, sous ses yeux. Une enveloppe de pure énergie grisâtre essayant de s'échapper ou d'entourer le corps de l'élue. Un pouvoir dormait elle en elle, prêt à détruire tout ce qui l'entourait ou simplement la protéger? Il ne pouvait même pas dire si cette énergie était malfaisante ou bienfaisante. Une chose est sûr, c'est que les âmes démoniaque de Masamune répondait à cet appel, prêt à dévorer ou s'entremêlait avec cette source magique. Et en réponse à la manifestation du manteau de mana, l'aura de la Masamune entoura son porteur de cette lueur bleu-noir.

Les deux énergies pures se confrontaient ainsi, se défiant sans aucune explication pour leur deux possesseurs. Mais le Jigoku regarda la scène avec fascination: que cachait-elle encore? Une certaine adrénaline et envie s'emparait du shinobi sous cette vision. Il n'avait finalement pas perdu son temps avec elle. Et il était curieux d'en apprendre plus et de se servir d'elle.

Malheureusement le pouvoir caché de la jeune fille se dissipa rapidement alors qu'elle s'éveillait, surprise et craintif de ce qui se dégageait d'elle. Ainsi, elle n'avait même pas conscience de son existence et elle ne lui apprendrait rien, ce qu'il le déçu un peu. Mais un point qu'il retint c'est que la puissance se révélait lorsque la jeune fille était inconsciente. Mais déjà la jeune fille s'approcha de lui, un présent dans la main, qui n'avait rien de spectaculaire pour le Jigoku, celui-ci arquant simplement un sourcil légèrement interrogateur sur ce que s'était. Il écouta attentivement, sans broncher, ni même exprimer une quelconque émotion. Toujours aussi droit, fier et d'apparence froide. Il détourna un instant son regard vers la sortie de la grotte, alors qu'il n'y avait qu'à perte de vu le ciel, au vu de leur hauteur. Et finalement il s'exprima, plongeant son rinnegan dans les yeux de la guérisseuse.

-J'ai été le seul maître de mon destin. J'ai décidé de prendre ce risque, j'en ai pris la responsabilité, il n'y a pas besoin de pardon. Quand au remerciement, j'accepte votre présent, même si je ne sais ce qu'il représente.Et qui sait peut être dans un avenir proche ou lointain vous m'aiderez à votre tour!

IL regarda à nouveau à l'extérieur, ses yeux observant au loin un détail invisible aux yeux de tous. Le pouvoir de ses yeux étant infini et divin. Le silence dura ainsi quelque minutes, mais il le brisa de nouveaux, plus sérieux que tout à l'heure.

-Quand à cette magie qui vous entourez, je ne suis nullement responsable de ceci. C'est un pouvoir dormant en vous. Il émane de vous. Peut être votre magie est-elle plus mystérieuse et ancienne que vous ne le pensiez. Et...

Il s'arrêta subitement, alors qu'il se releva, se dirigeant d'un pas ample et princier vers la sortie de la grotte. Avant de sauter dans le vide avec pour seul explication quelques mots:

-Votre ami est là!

Les marcheurs d'ombre étaient parvenus à amener la faucheuse jusqu'ici et brouiller les pistes des troupes de Fuyu. Ils étaient finalement en sécurité, mais le ninja toujours prévoyant dispersa ses troupes dans un périmètre de sécurité vaste. Planant encore un peu avant de percer la cime des arbres, il atterrit avec agilité au sol, à quelques mètres de Kamatari. Il se releva face à lui le jaugeant un instant, sans un bruit. Ses yeux si spéciaux ne ratant aucun détail de sa silhouette s'arrêtant sur son arme atypique: Une faux. Comme sa Masamune. Mais les deux armes étaient différentes autant en puissance que par leur histoire. Masamune l'arme légendaire, la lame jumelle à son frère et rival Shcneiden. La faux!? Il avait laissé dans la grotte en compagnie de la guérisseuse, son regard se dirigea droit sur l'entrée de la grotte en hauteur. Elle ne devait pas toucher à l'arme, qu'arriverait-il le cas échéant. Les âmes démoniaques avaient surpassé les âmes bénéfiques, elle pouvait être à tout moment dévorer par leur puissance, malgré la lutte des créatures bienveillantes enfermées dans l'arme.

Sans prévenir, il se précipita avec une vitesse impressionnante vers la faucheuse, articulant des mots pour se faire comprendre:

-Nous devons vite remonter. Et vous êtes blessé, vous ne pourrez pas monter seul. Votre amie est là haut, accrochez-vous à moi.

Sans attendre son consentement, il s'empara de son corps, et sauta dans les arbres pour gagner de la hauteur, avant de partir contre le mur de la montagne droit sur l'entrée de la grotte. La faucheuse penserait peut être que les troupes de Fuyu était non-loin d'où l'empressement du Jigoku, ou peut être penserait-il tout autre chose. Peu importait.

En quelques secondes leur petit duo se retrouva à l'entrée de la grotte, alors qu'Heiwa espérait que rien ne se soit passé durant sa courte absence. Après tout, le corps de la guérisseuse avait réagit de façon étrange, alors quel secret pouvait encore émaner d'elle. Et pouvait-elle résister à l'appel de la Masamune si celle-ci se faisait entendre...




 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 26 Avr 2016, 20:24






Tempêtes et brumes



Avec : Emily Grimbald, Heiwa Jigoku
   

Je courrais dans la neige, presque intuitivement. Je ne savais pas où j'allais, mais j'étais persuadé de fuir le danger. Les gardes pouvaient être sur mes traces, donc je risquais beaucoup.  Je n'avais croisé aucune patrouille, ni aucun de leur trace. Cela signifiait qu'ils n'étaient pas dans le coin, mais surtout qu'ils pouvaient passer ici à n'importe quel moment.

Je n'avais donc pas intérêt à ralentir la cadence de mes pas. Mon pied m'envoyait à chaque foulée une douleur horrible dans tout le corps, me faisant tomber à quelques reprises... Mais je me relevai toujours, accélérant de plus belle à la vue des enjeux présents.

Mes pas me firent traverser plusieurs bois et sentier, même un début de cour d'eau gelé par le froid, le tout toujours étrangement vide, avant que je n'arrive face à une montagne. Je crû d'abord à une impasse, me faisant faire quelque pas en arrière en cherchant le meilleur moyen de contourner, mais une silhouette tombant à grande vitesse non loin de moi m'indiqua le contraire. C'était l'homme qui avait pris Emily !

Avant même que je pus prononcer ne serais-ce qu'un mot, il m'agrippa, et par de prodigieux bonds, arriva jusqu'à un renfoncement, semblant être une grotte naturelle. Et dans cette grotte se trouvait...

"Emily !"

Je ne pus m'empêcher son nom, me dépêchant d'arriver non loin d'elle.

"Je suis content de voir que tu va bien..." Soufflai-je, avant de m'assoir, épuisé par ma course et cette journée. J'étais blessé... Emily l'était également, bien que la flèche dans son dos ne semble être maintenant qu'une trace du passé... le seul qui n'avait rien eu était cet étrange individu, qui m'intriguait.

"D'abord, merci pour ce que vous avez fait. Mais soyez franc... Pourquoi avoir fait cela ? Je ne marcherai pas avec l'histoire du héros aidant les opprimés, alors qu'elle est votre raison d'agir ?"


Après tout, il avait fait preuve de capacités... Surhumaines. Entre ses mystérieux pouvoirs, ses surpuissantes capacités de combats et sa détente prodigieuse, j'étais en droit de me poser nombre de question... Tout particulièrement une, galopant dans mon esprit...

"De plus... Les présentations n'ont pas été faites... Kamatari Honjo, surnommé la grande faucheuse."

Je conclus cette phrase par un petit signe de tête, avec un sourire plutôt timide, serrant en même temps les dents pour tenter d'évincer la douleur régnant sur mon pied.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 26 Avr 2016, 22:48

L’homme aux étranges yeux ne fût pas plus touché que ça par mon maigre présent, ce qui était compréhensible, au vu de la futilité de ce qu’était cette simple fleur… j’avais agis en suivant mon cœur, ainsi que par principe. Mais comme il le souligna, c’était un acte qu’il avait effectué de lui-même, après tout il aurait très bien pu nous laisser là-bas. Il n’avait rien à y gagner, si ce n’était notre reconnaissance éternelle.
Et il l’avait ! Bien sûr que je l’aiderais dès qu’il m’en sera possible !
 
Je fus stupéfaite par l’étrange allure de ses yeux. Qu’étaient-ils ? Et lui, qu’était-il ? Habituellement, ce genre de choses si bizarres n’existait que dans mes songes, même pour un univers emplis de magie… mais cette question, je fis le choix de la reporter à plus tard, quand la situation y serait plus propice. C’est à dire que M.Honjo serait présent, sain et sauf ! Et le plus tôt serait le mieux…
 
Malheureusement, notre sauveur n’eût pas d’explication concernant cette aura inconnue qui m’avait enveloppée. Pourtant, son énergie m’avait parue si familière, c’était si étrange… Et je ne voyais qu’une seule explication sensée. Mais si elle s’avérait, cela rendrait bien plus urgente ma quête pour comprendre ce que j’étais vraiment, qui ne pourrait être résolue sur Kosaten. Et si cette nature pouvait se manifester sans que je ne la contrôle, qui sait si je ne deviendrais pas un danger pour M.Honjo ?...
 
D’ailleurs, par un moyen qui échappait à ma compréhension, mon interlocuteur venait de ressentir sa présence,  et n’attendit pas pour bondir à sa rencontre. Cette nouvelle m’emplie de joie ! Même si j’aurais aimé descendre aussi, j’imaginais que j’allais devoir patienter un peu… Pourvu qu’il ne lui soit rien arrivé.
 
Pour une raison qui m’échappa, mes yeux furent attirés par l’impressionnante faux posée contre la paroi de pierre. Je n’étais pas grande connaisseuse, mais l’arme avait l’air de facture mystique, et d’elle émanait une aura défiant toute comparaison.
 
Wah… pour qu’un artefact rayonne comme ça, il doit être puissant…
 
Je n’appréciais pas les armes, mais celle-ci avait quelque chose de curieux, d’intriguant. Peut-être était-ce sa beauté, ou son étrangeté, mais je me retrouvais à vouloir m’approcher d’elle pour en observer les détails d’un peu plus près –ça ne pouvait pas faire de mal après tout !-.
 
Je me demande ce que ça rendrait, si elle était portée par Honjo-sama…
 
Mes jambes se mirent presque à marcher d’elles-mêmes, m’approchant lentement de cette si jolie faux.
 
 On dirait qu’elle peut aussi être utilisée comme une sorte de bâton… de sceptre ? Peut-être qu’elle pourrait servir pour pratiquer les arts magiques ? Je suis sûre qu’un magicien avec un catalyseur pareil ne pourrait jamais voir ses sorts s’affaiblir… ou n’aurait aucun mal à masquer sa présence…
 
Mon esprit était obnubilé par l’artefact, qui semblait presque m’appeler, m’inviter à venir en observer le moindre détail, à sentir son pouvoir sans limites, de plus près.
 
Si j’avais une telle arme… je pourrais protéger M. Honjo, je ne serais plus jamais une gêne pour personne, il n’y aurait plus besoin de m’assister au quotidien à cause de ma maladie, de ma constitution faible ou de mon caractère fragile… je serais celle qui aiderait les autres, qui trouverait une solution pour contrer le pouvoir divin, pour libérer les élus qui le désirent de ce destin imposé…
 
Quelque part, c’était comme si une petit voix au loin m’hurlait de freiner, de m’éloigner de ce doux chant de sirène, mais j’étais comme hypnotisée, incapable de faire marche arrière. La faux était à portée de bras maintenant, et paraissait encore plus belle, plus puissante, plus séduisante, … L’envie de la toucher du bout des ongles était intenable, même si je n’avais pas le droit et que c’était sûrement dangereux, l’excitation de commettre un simple petit péché était beaucoup plus forte que l’angoisse, et même beaucoup trop forte tout court…
 
Juste un instant… pour voir ce que ça fait, d’être puissante, de goûter à la sensation d’être enivrée de pouvoir, au moins, une fois, puis je la repose…promis…
 
Ho, j’entendis bien les deux personnes revenir, et la voix de M.Honjo se faire entendre au loin, mais c’était déjà bien trop tard :
 
Mes doigts s’étaient enroulés autour du manche de « Masamune »…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Tempêtes et brumes. Left_bar_bleue1/12Tempêtes et brumes. Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 03 Mai 2016, 00:50



 
Tempêtes et brumes


 
Désespoir



 



https://www.youtube.com/watch?v=G2iaDZp_Cuk

Le pire arriva et tout ce qu'il craignait ce produisit. Même lui un véritable Dieu avait commis une erreur, un manque d'attention qui pouvait s'avérer fatal. Il était parvenu à ramener Kamatari avec lui, mais sa faux avait été laissé seul avec la guérisseuse, et il savait de quoi était capable Masamune... Des actes que les élus présents ne pouvaient s'imaginer. D'ailleurs la Faucheuse ne se rendait pas compte du danger et se mettait à discuter avec lui comme si de rien n'était.

L'élu au corps plutôt efféminé, se mettait à se présenter, le remercier et surtout lui demander pourquoi il avait agit ainsi. Que pour chaque acte, il y avait une raison. Il n'était pas aussi naïf que le ninja pouvait le croire en fin de compte. Mais la situation était telle, qui ne porta même pas son regard à son interlocuteur, mais à la scène derrière lui.Une scène que Kamatari n'avait pas encore analysé ni même compris le danger qui planait.

A peine était-il arrivé, qu'il avait pu voir, l'élue de Minshu proche de la Masamune, dont il arrivait à enttendre les paroles que les âmes démoniaques ou même bénéfiques pouvaient susurrer à l'oreille de la jeune femme. Et l’irréparable avait été fait! Elle avait empoigné le manche de la Faux. D'abord silencieux et calme, rien ne pouvait être visible extérieurement. Mais le Jigoku étant relié directement à son arme depuis tout ce temps ressentait exactement ce qui se passait, sans pour autant voir les images que voyait Emily.

Les yeux vitreux, tout se passait dans son esprit. La jeune fille fut projeter dans les méandres de son esprit, alors que des centaines de chuchotement se faisaient entendre dans une pièce totalement noire et sombre. Des voix de femmes, des voix d'hommes, des langages inconnus, de jeunes et de vieux, mais les paroles en devenaient incompréhensible. Certaines semblaient paniquées, d'autres calme et posé, et tous les sentiments se mêlait en elle dans un véritable tourbillon invisible et indescriptible.

Puis tout s'arrêta, alors qu'une fine lumière éclaira une silhouette agenouillée dont le visage était encore invisible à ses yeux. Finalement, la silhouette se releva et en un clignement d'yeux se trouva auprès de la guérisseuse, lui retenant la main d'une poigne impressionnante, alors que le visage de la créature se présentait à elle. UN visage informe un côté démoniaque et un côté angélique, même si cette dernière face se faisait peu à peu envahir par le second côté. Mais le contact fait entre la main de l'étrange créature et son poignet déclencha une myriade d'image dans l'esprit de la représente du serpent. Personne ne pouvait interpréter ce qu'elle voyait hormis elle, et encore les images en devenaient tellement vertigineux, qu'on ne pouvait savoir si elle allait réussir à les comprendre, les définir. Bientôt, elle fut entourer par des milliers et des milliers d'âmes représentant le Yin et le Yang. Toutes hurlèrent dans son esprit, toutes essayèrent de s'emparer d'elle, de son corps, de son âme de son contrôle....


https://www.youtube.com/watch?v=_Ma0z3wMBpM

Heiwa fini par assister, directement, au changement qui s'opéra. Le corps de la guérisseuse se convulsa sur elle même. Alors que l'aura bleutée et noire, sortie de la Faux pour entourer le corps de la magicienne. Bientôt, elle enveloppa totalement son corps, une puissance ancestrale balayant la grotte et soufflant tout sur son passage. Les vêtements du Jigoku furent plaquer sur son corps et claquèrent au vent, mais il resta aussi froid que de coutume, son rinnegan fixait sur le chaos. Il ne pouvait dire si les âmes maléfiques ou bénéfiques remportaient la victoire, l'arme étant liée directement à l'âme même de son possesseur et de la profondeur de son âme et de ses secrets.
Ce qu'il pouvait dire, toutefois, c'est qu'elle ne supporterait pas la puissance écrasante de l'arme légendaire. Celle-ci la ferait devenir une poupée qu'elle contrôlerait à loisir, ou la détruirait totalement. IL ne pouvait laisser ça arriver, il était le seul à devoir porter ce fardeau. Le seul à avoir les épaules de supporter Masamune. Pour le bien de la guérisseuse, d'eux trois et même de ce monde, il devait récupérer la Faux...

La puissance augmentait à chaque secondes faisant reculer de quelques millimètres le ninja. Sans prêter attention à son compagnon, il s'exprima à lui. Le ton de sa voix laissant aucun doute sur le danger:

-Je répondrais à tes questions plus tard Kamatari, si nous n'intervenons pas rapidement, ce n'est pas seulement ton amie, mais nous aussi et peut être tout Kosaten qui est menacé. Ton amie a touché à une arme qui la dépasse. Il va falloir que j'éloigne la Faux et que tu récupères le corps de la guérisseuse...

Pour la première fois depuis leur arrivé dans la grotte, il regarda intensément Honjo, lui demandant de ses yeux s'il était prêt, puisque le temps pressé. Aussitôt, l'élève de Jirayia se campa sur ses positions, contrôlant l'influx de sa propre puissance magique. Ses pieds s'enfoncèrent dans le sol, alors que son énergie équivalente à celle de la Masamune, actuellement, se déploya tout autour d'eux. Son Rinnegan tourbillonna sur ses iris plus que jamais.

-Banshô Ten'in!!!!!

Le cri se répercuta dans toute la grotte, alors qu'il déclencha l'un des pouvoir du Tendo. Sa cible étant directement, Masamune, il exerça une violente force d'attraction dessus. Mais comme il pouvait s'en douter, la puissance de la Faux grandissante, celle-ci résista. IL était parvenu à la faire bouger de quelques mètres dans sa direction, mais les mains de la magicienne étaient encore fermement accrochées dessus.

Les mains du shinobi firent des mouvements, presque impossible à voir pour l’œil humain, alors qu'il changea les symboles de sa technique. Ne s'attardant pas à ce que pouvait faire Kamatari de son côté pour aider.

-Shinra Tensei!!!!!

Cette fois-ci ce fut la force du Tendo de répulsion qui se déclencha. De son côté, la Masamune et le corps d'Emily furent projeter à nouveau sur quelques mètres, mais toujours fixé l'un à l'autre. Masamune tenait, les âmes avaient trouvé une nouvelle proie à se servir et elle ne la laisserait pas s'échapper si facilement. Surtout lorsque celle-ci était encore faible et n'ayant pas retrouvée sa pleine puissance.

~Ceci va être plus dure que je ne pouvais le penser. Est-ce que la puissance endormie dans la guérisseuse va s'éveiller à nouveau. Si c'est le cas, est-ce que cette confrontation sera encore pire qu'elle ne l'est déjà!~

Plus de puissance! Il fallait plus de puissance encore. Se concentrer! Ses mains ne s'arrêtaient plus dans les différents symboles, concentrant son chakra à des niveaux rarement atteint, encore. Le sol se fissura tout autour d'eux face à cette lutte titanesque.La grotte trembla sur ses fondations....


-OHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!



Spoiler:
 



 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. EmptyMar 03 Mai 2016, 23:39






Tempêtes et brumes



Avec : Emily Grimbald, Heiwa Jigoku
   
L'homme en face de moi ne porta même pas le regard sur moi, ni-même ne répondit à ma question. Je n'étais pas un grand fanatique des protocoles, des rituels et de toutes ces choses, mais un minimum de politesse était tout de même requit. Je fut un peu agacé d'une telle réaction...

Mais après quelques secondes, je compris que lui et son regard ne m'ignorait pas à cause d'une estime très faible de ma personne... Non, ses yeux étaient rivés vers un plus profondément dans la grotte, là où se trouvait Emily. C'est par ailleurs que, voulant savoir ce qui captait tant l'attention de l'homme que mon regard se porta, pour voir un spectacle des plus choquants.

Emily était en train de convulser, chacun de ses muscles tournant et se retournant avec fracas, telle une décharnée. Il n'avait pas de doute possible, connaissant la personne, qui n'aurait pas eu de raison de faire ça de son propre chef : elle n'avait plus le contrôle d'elle même !
Une aura bleutée se dégageait même autour d'elle, indiquant de plus belle que quelque chose n'allait pas.

"Em ..!"

Je tentai directement de bondir vers elle, de la secouer un peu afin de stopper cet état second qui était en train de la consumer, mais mon pied se mêla de cela, avant même que je n'ai eu le temps d'avancer. Je me redressai tant bien que mal, aidé par la paroi de la caverne, avant d'essayer de comprendre ce qui avait put provoquer cet état de transe. La réponse ne tarda pas à venir, provenant de l'homme m'ayant ignoré tantôt, justifiant avec raison ses actes. J'aurais fait surement la même chose dans une telle situation si elle arrivait un jour, j'aurais peut être même agis directement...

L'arme, c'était cette faux qui avait provoqué ceci ! Assez originale, Emily avait surement dû être attirée par elle, comme une enfant trop curieuse. Mais à la place de se couper un peu le doigt, la voilà dans une situation beaucoup plus dangereuse, pouvant menacer jusqu'à tout Kosaten selon mon interlocuteur !

Ce dernier par ailleurs me fixait dans les yeux, me faisant comprendre que cette fois-ci, même un si puissant mage et guerrier avait besoin de mon aide ! Mais serait-elle suffisante ?

Je portai à nouveau mon regard vers Emily. Si cela n'avait pas été elle, je n'aurais pas pris de risque, et aurait porté un coup très probablement meurtrier au niveau de la gorge. Net et sans bavure. Toutefois, je me révulsais à l'idée de pouvoir lui faire du mal, bien qu'aujourd'hui, tenter la diplomatie ou la finesse n'allait pas permettre la victoire. Il allait falloir jouer des muscles... Il allait falloir la séparée de cette arme, et faire en sorte qu'elle n'y touche plus jamais. C'était pour son bien, comme pour le nôtre.

Je regardai à nouveau l'homme, et acquiesça de la tête. Tant pis pour mes blessures, la situation exigeait bien plus ! Si je devais boiter pendant une décennie par la suite, ça aurait uniquement été de ma faute de m'être pris ce rocher au début de notre évasion ! La survie de notre petit groupe valait bien tous les sacrifices.

A peine avais-je fait un pas qu'un grand cri résonna dans les parois de la grotte. L'inconnu semblait être amené à utiliser des techniques et autre sortilège de très haut niveau !

Emily était soufflée dans tout les sens, à des forces presque inégalables, telle une poupée de chiffon au milieu d'un typhon ! N'importe qui aurait au moins été renversé, aurait lâché cette arme, mais elle tenait malheureusement bon, faisant preuve d'une surprenante force physique qu'elle n'avait jusqu'à maintenant jamais montrée.

Mais là-dedans, que pouvais-je faire ? Le plan consistait à ce que je récupère le corps d'Emily une fois qu'elle aurait lâchée l'arme ! Un doute me traverse l'esprit : Lorsqu'elle aura lâchée cette arme, comment sera-t-elle ? En quel état ? J'espérais bien, mais je ne pouvais présumer de rien.

Ignorant la douleur, j'allai jusqu'à me placer au contact d'Emily, derrière elle, avant de saisir avec force ses avants bras, les tirants sans délicatesse pour lui faire lâcher ! Je faisais le peu que je pouvais, mais j'espérais que cela fasse la différence.

Mes appuis au sol étaient solides, et ce malgré les tremblements qui l'envahissait face aux déferlante de puissances. J'étais prêt à tout endurer pour que cette arme ne soit plus en sa possession, pour qu'elle retrouve son état normal, pour qu'elle vive !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Tempêtes et brumes.   Tempêtes et brumes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Tempêtes et brumes.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Tempêtes et brumes. 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.