Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez
Chers passé, présent, futur... [SOLO]
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Chers passé, présent, futur... [SOLO] Left_bar_bleue2/12Chers passé, présent, futur... [SOLO] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Chers passé, présent, futur... [SOLO]   Chers passé, présent, futur... [SOLO] EmptySam 02 Avr 2016, 10:06


Chers passé, présent, futur...

Chronologie:
 
Ici, il faisait froid. « Un grand froid de canard », comme les gens de son ancien monde disaient si bien. La sorcière était venue visiter Fuyu involontairement, car n'étant pas déjà forte en géographie, elle était nouvelle en cet univers. 

Ce fut un long voyage pour arriver jusqu'ici. Deux semaines. Car n'ayant point encore reçu ses pouvoirs, elle a du vivre comme une humaine, avec quelques différences : elle ne dormait pas. Non pas parce qu'elle avait peur mais parce que c'était une sorcière. Les sorcières étant des créatures ne dormant quasiment jamais. Et si elles dormaient, c'était juste pour le plaisir. 
Elle n'avait pas de balais, car pas de pouvoir. Pas de démon non plus. Rien. Juste marcher. Ressembler aux humains. 

Sa première rencontre fut avec un shinigami aux cheveux longs et noirs. Au début, Ellen était plutôt agressive, n'aimant pas les intrusions. Car le mâle avait bondit or de sa branche après l'avoir espionnée. Elle se souvenait qu'il la tutoyait, et qu'il l'avait traitée de « petite ». Bien sûre, Ellen ne fut pas de marbre face à ceci, et lui fit une courte leçon de politesse au goût cynique. 

Puis, elle rencontra des humains, comme les autres, à la capitale de Kensai, et après leur avoir montré son sceau à l'œil droit, ils prirent de l'admiration envers elle. Ellen eut alors un léger sourire à cette pensée. Personne ne l'admirait, auparavant. Mais quelque chose l'agaça : ils ne l'aimaient pas pour elle, mais pour son sceau, et son appartenance. Elle appartenait à Minshu, avec la divinité du Serpent, une élue. 
Ellen, bien entendu, pour survivre, a mangé des humains qui traînaient vers la bosquet sacrée qui voulaient aller prier pour leur dieu, au temple de la terre. Ellen l'avait visité, il était très charismatique, et ses sculptures étaient incroyables. À quel point ils adoraient leur Serpent. 

Puis après avoir brièvement visité Jiyuu, elle arrivait à la capitale de Yuki. Il faisait très très froid là bas, comme ici d'ailleurs. Pour se réchauffer, elle avait prit quelques vêtements de ses victimes, avant de les jeter rapidement, trouver leur odeur pestilentielle. 

Les dents serrées, se frottant les bras pour se réchauffer, elle songeait avec envie que si elle avait ses pouvoirs, elle serait tranquille. Étant une sorcière douée et puissante, enfin, chez elle, elle pouvait se réchauffer juste en augmentant la température autours d'elle d'environs 500 mètres. C'était un sortilège plutôt facile à apprendre, m'enfin, pour une sorcière quoi. Les mages étaient nuls pour ça.

En parlant de mages, ils étaient souvent confondus aux sorcières. Mais les mages sont moins puissants, et sont généralement de la race humaine. Les sorcières, se sont des sorcières, et pas autre chose. Peut-être auraient-elles pu être des humaines dans une partie de leur vie, mais après ce changement, c'est sorcière, et cela, pour toujours. 
Les sorcières sont des envoyées du Diable, celui-ci souvent incarné sous la forme de chat noir. Et Satan, fainéant, se créa plusieurs sbires, sous forme de félin ébène dans le monde des humains, pour ne pas perdre du temps et avoir une majestueuse armée de dévoreurs. Les sorcières mangeant le plus souvent des humains enfants, les adultes étant plus difficile à berner - les sorcières risquent beaucoup dans le monde des humanoïdes, ces derniers étant plus nombreux -, elles sont devenues la pire peur de ces derniers. 
Les sorcières sont aussi la race la plus favorisée du maître du Pandémonium. Pourquoi ? Parce qu'elles pouvaient apprendre n'importe quel sortilège, et étaient donc grâce à ça, la race la plus forte de toutes. Juste en dessous du Diable, bien entendu, qui était l'unique être de sa race. Les démons n'étaient que de vulgaires soldats qui servaient à punir les humains morts. 
Les sorcières pouvaient être spécialisées dans certaines matières. Ellen, elle, est spécialisée pour la création de démons, et la peur. Elle pouvait connaître cette peur, et, l'utiliser contre la pauvre victime, qui tremble face à son pire cauchemar devenu réel. Certaines pouvaient utiliser le pouvoir élémentaire, et d'autres, bah... La nécromancie. Ces dernières, d'ailleurs, ont été renommées nécromanciennes par les humanoïdes. Même certains mages, qui utilisaient la magie noire et interdite de la résurrection ont été nommés ainsi. Depuis, c'est devenu une race autre, complètement différente de celle des sorcières. 

Ellen marchait, marchait et marchait. Elle avait pu voir sur son chemin des passants, sûrement des habitants de la capitale qu'elle avait pu brièvement visiter précédemment. Les humains de cette partie du monde étaient tous bien au chaud sous des vêtements en fourrure. Elle les jalousait, énormément. Et elle n'avait pas osé parler à l'un d'entre eux pour la guider.
Elle trouva alors sur son chemin un sublime et luxueux temple. La violette l'admira, sa tête légèrement relevée pour bien voir la splendeur de ce bâtiment sacré. Juste en voyant l'apparence de ce dernier, elle pouvait reconnaître que c'était un temple, ayant de grandes connaissances. Et sans se gênée, elle entra. Elle pouvait voir tous ces dessins sur les murs. Le plus souvent, il y avait un dragon. 

« Wow... Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant... C'est comme si... J'étais revenue dans le passé..., elle continua, après avoir pousser un long soupire de désespoir, Tant pis, ça sert à rien de penser à revenir chez toi, Ellen. Tu es bien dans un autre monde, et tu dois t'y intégrer., elle souffla alors sur ses mains, tremblant de froid, Ce temple, ... Dommage que je ne peux plus utiliser ma magie. J'aurais pu connaître tout les secrets de ce bâtiment. Ksss... Où sont-ils passés ? Je me sens tellement ridicule... Et... Humaine. », elle secoua sa tête de droite à gauche avant de croiser ses bras sous sa poitrine, l'air pensive, la tête levée, fixant le plafond, lui aussi, avec plusieurs dessins d'une divinité, qui serait sûrement le dragon. Être humaine ? Elle ne voulait même pas y penser. Alors elle se força à songer à autre chose. « Il faut que je trouve quelqu'un pour m'aider... Et là, mettre de côté mon tempérament solitaire... Humf... Ou peut-être de la manipulation ? », pensa-t-elle alors. Elle resta donc là, à chercher à percer les mystères de ce temple.

Puis elle songea à Viola. La jeune blonde qui lui avait servie « d'amie ». Tout cela, de la manipulation. Ne voulant penser d'avantage à elle, elle tourna la page vers son côté sombre, obscure, qu'elle ne voulait plus jamais voir. 
Son côté sombre, il arrivait comme ça, elle ne savait pas quand, il était totalement imprévisible. 
Le plus souvent, il apparaissait à la vue de sang, ou face à un enfant. Les enfants étant devenus, dès qu'elle eut atteint l'âge de 16 ans, des proies délicieuses pour la jeune sorcière. 
Normalement, d'origine, quand elle était encore humaine, elle haïssait le cannibalisme. Mais là, c'était son instinct qui lui disait de manger ces gamins innocents. Certains racontent même que les sorcières, en mangeant les enfants, dévorent leur innocence, pour devenir elles-mêmes, des personnes candides. Parce qu'elles voulaient peut-être devenir moins dangereuses, et ressembler plus à des humains. Ah, ces hommes, qu'est-ce qu'ils pouvaient être bêtes avec leurs histoires à la noix ! Certaines sorcières riaient de ça, Ellen, elle, le prenait très au sérieux, et commençait à avoir une plus intense haine envers les humanoïdes. Déjà pour ce qu'ils faisaient dans leur monde qu'ils détruisaient petit à petit, mais aussi pour leur cruauté, presque égale à celle des sorcières. 
Elle grogna, et ses dents grincèrent. Elle poussa alors un « Humf ! » grognon, avant de revenir sur le sujet de la mythologie de ce monde. Car elle était intéressée par cela. Par la grande imagination des hommes.

Un piano. Elle avait tellement besoin de son piano pour jouer sa tristesse, sa colère et sa jalousie d'en ce moment. Parce qu'elle n'était pas qu'une très bonne joueuse de cet instrument, il était comme son confident. Elle lui disait tout, et jetait ses sentiments sur lui, pour les faire ressortir en une douce mélodie. Lorsqu'elle était humaine, et encore malade, elle jouait souvent de cet instrument en espérant pouvoir guérir. Elle avait besoin de le faire apparaître maintenant, pour se sentir plus légère. Mais elle ne pouvait rien faire. Elle poussa alors un lourd, encore plus déçu grognement que tout-à-l'heure. 

« Mon piano... Si seulement... », elle tendit alors légèrement le bras devant elle, encore légèrement plié encore, pour pas que ça lui fasse du mal, et ouvrit la main. Elle se concentra alors, ...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Chers passé, présent, futur... [SOLO] Left_bar_bleue2/12Chers passé, présent, futur... [SOLO] Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Chers passé, présent, futur... [SOLO]   Chers passé, présent, futur... [SOLO] EmptyDim 03 Avr 2016, 16:49


Folie, douce folie...

Rien n'est arrivé. Rien. Même pas un petit bruit gênant comme dans les dessins-animés qu'elle ne pouvait même pas regarder étant encore enfant et humaine. Elle grogna, et son œil se mit à lui fait horriblement mal. Son maudit œil droit qui lui, était resté toujours « infecté » par cette maladie plus qu'étrange, et inguérissable. Elle avait mit sa main sur ce dernier, puis mit sa main face à elle, paume voyante, et elle pouvait apercevoir du sang. Beaucoup de sang. 
Elle eut comme un choc. Puis un sentiment qu'elle connaissait très bien. La folie.
Elle se mit à trembler, se frottant les bras, la tête baissée. C'était un sensation horrible. Elle tomba à genoux au sol. Ce fut une chut violente, qui aurait pu lui faire mal, si elle était encore consciente. Si elle était encore elle. 

« Ça répète... Ça répète... Ufufu... », Ellen tremblait énormément. Plus que lorsqu'elle était dehors. Un sourire vint s'esquisser alors sur ses lèvres. Mais pourtant sa voix prise était aussi tremblante qu'elle, comme si elle pleurait. Quelle souffrance. Elle n'en pouvait plus. Son esprit prit la couleur rouge. Comme ce liquide qu'elle avait sur la main droite. 
Un humain était entré dans la pièce. Visiblement, il voulait pas qu'on rentre dans ce temple. Il prit une voix forte, de stentor. 

« Madamoiselle ! Sortez d'ici immédiatement ! Vous profanez ce lieu sacré !, il continua, après s'être approché, et ayant vu qu'elle pleurait, il s'était mis à s'inquiéter, Euh... Madamoiselle ? Vous allez b- 
- Je vais TRÈS BIEN ! Très très très b-b-bien ! Pourquoi je n'irais pas BIEN ?! HUMAIN ! », elle s'était retournée et avait attrapé l'homme par la gorge avant de prononcer cette phrase, qui directement, en prouva le contraire. Elle était devenue totalement hystérique. Éprise d'une frénésie meurtrière, elle planta ses ongles dans la gorge de l'humanoïde, son rire sorti de sa bouche ressemblant à un gémissement de tristesse. Une sorte de cri inspiré. Le mâle hurla, sentant la douleur affreuse sur son cou, il essaya d'enlever la main de la sorcière aux cheveux violets. Mais il n'y arriva pas. Alors il tenta de discuter, avec du mal, tant la douleur était horrible :

« M-madamoi... Selle... A-arrêtez... Je... J-je vous en pris..., il toussa, maintenant un œil fermé, et l'autre semi-ouvert, Je... Je ne voulais... Je voulais... Je voulais juste que vous sortiez..., Ellen poussa alors un hurlement féroce, strident :
- SILENCE !, on pouvait maintenant voir ses deux yeux. Sa mèche s'étant mise vers l'arrière, ayant sa tête relevée pour fixer l'être humanoïde. Silence... Humain... Laisse-toi donc souffrir... Profiter de ces moments... De ces... Ufufu... De ces derniers moments... Sur ce monde... Cruel..., un sourire tirant sur les joues, presque les déchirant, se dessina alors sur ses lèvres, ses yeux écarquillés, celui de droite toujours saignant, Tu devrais être content... JE TE LIBÈRE. VULGAIRE HUMAIN., elle plongea alors ses griffes dans la chair de l'homme, presque touchant les os. 
- ARRÊT-, et brutalement, elle lui brisa le cou. Sa tête, maintenant penchée vers la gauche, les yeux grands ouverts, du sang coulant doucement du coin de la bouche. 
- Une libération... Ufufufufufu...! ~ », la violette lâcha alors la carcasse inerte de l'homme qui vint tomber au sol comme une vulgaire pierre. Elle se mit à genoux, face à lui, comme avec un air de pitié plutôt sarcastique. 
« Pauvre humain... Je te souhaite bonne chance, en compagnie de Satan. Ufufu... Au moins tu vas servir à quelque chose sur terre : de la nourriture pour ta libératrice. Ufufufu...! », puis elle se mit à quatre pattes, et commença par dévorer le cou de l'humain, tout en plongeant sa main dans la poitrine, et en sortir le cœur. Le cœur, c'était la meilleure partie d'un être humain. Délicieux, juteux... Tout ce qu'adorait la sorcière cannibale. Elle n'avait même pas eu besoin d'utiliser sa magie. Elle avait déjà une force sortie de l'ordinaire, sûrement suite à son changement de race. Ou une trop grande utilisation de la magie de la force ? Peut-être. Elle croqua alors dans ce cœur, et en savoura lentement le goût. 

« Délicieux... Rouge et délicieux... Aaaah... Aaaahh ! ~ Que c'est bon...!, elle en gémissait de plaisir. Elle ne laissa rien de sa victime. Juste les os. La moelle, elle s'en était aussi occupée. Elle se releva. Elle avait comme oublié quelque chose. Aaaah ! Mais oui ! J'avais oublié ça... Tu ne mérites guère de compati, humain... Ufufufu... ~ », elle lui brisa alors les os, sans pitié, sous un éclat de rire diaboliques qui résonnait en un sombre écho dans ce majestueux temple sacré. Peut-être que le piano aurait pu l'aider, mais il n'était pas là pour la sauver...

Plus tard, lorsqu'elle reprit ses esprits, elle ne fut pas surprise de voir des restes d'os jonchant le sol. Alors rapidement, elle prit les restes en se penchant et n'utilisant que ses mains, et sortie dehors pour les jeter. Finalement, sa visite dans le temple n'avait fait que faire sortir sa folie, mais aussi éveiller sa curiosité sur la mythologie des hommes... 

Elle s'en alla donc discrètement, sous les voix inquiètes de d'autres moines qui venaient juste d'arriver dans le temple. 

Revenir en haut Aller en bas
Chers passé, présent, futur... [SOLO]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Village Hentaï
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Chers passé, présent, futur... [SOLO] 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Temple du ciel-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.