Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
Scénario - Le camp des pilleurs
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptyDim 29 Mai 2016, 12:22




Le camp des pilleurs

Lieu : Kimimaka
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016

Alors que vous arrivez à Kimimaka, un petit bourg paisible et qui pallie le manque d'eau du désert par un puit très profond les fournissant en liquide vital, vous pouvez être frappés par l'aspect quasi invisible des habitations. Constamment balayées par le vent du désert, elles sont presque toutes recouvertes de sables et des monticules impressionnant s'élève lorsque le sable s'est retrouvé bloqué par un mur. Fort heureusement, les habitants ont eu la bonne idée de construire leurs maisons dos au vent, ce qui leur permet ainsi de rentrer chez eux quel que soit la force du courant d'air. Les habitants sont tous engoncés dans des tenues forts semblables à celles des touaregs, dans des teintes brune afin de ne pas attirer le soleil et de ne pas non plus s'éblouir les yeux. Ils ont un comportement classique envers les élus, ni spécialement froid ni plus accueillant qu'ailleurs.

A peine êtes vous arrivés et à peine les gens ont-ils compris que vous êtes un(e) élu(e) ou au moins un(e) aventurier(e), qu'un vieil homme vous aborde. Il a l'air visiblement préoccupé et se présente comme l'ancêtre du village, un certain Nobu. Il a beau être l'ancêtre, c'est lui qui gère toutes les affaires du village depuis longtemps, et personne n'as envie de le démettre de ses fonctions malgré son âge avancé.

Spoiler:
 

Il vous explique que le village rencontre de gros problèmes ces derniers temps. Un camp de pilleurs s'est installé à proximité et dévalise régulièrement le village. Ils ne sont pas dans un endroit où la production est facile, alors la nourriture viens peu à peu à manquer, et Nobu redoute une famine, comme tout les autres habitants du village d'ailleurs. Ils pourraient déménager dans un village plus facile à vivre, mais pour beaucoup cela fait des générations que leur familles sont installées ici et ils ne voudraient quitter les terres qu'ils ont reçus en héritage pour rien au monde.

Afin de sauver ces familles, Nobu vous demande de venir à bout de ce camp de pilleurs. Ils ne semblent pas être totalement humain, mais ils n'appartiennent à aucune espèce qu'il aurait déjà vus en Kosaten. Ils semblent disposer d'une intelligence quasi-humaine et d'une organisation bien plus travaillée qu'un groupe de gobelins. Ils sont également de taille humaine même si leur musculature dépasse facilement les guerriers les plus entraînés.

Tout les aventuriers ayant acceptés la mission ont reçus le même rendez vous de Nobu, à 12h pile sur la place du village. Il se place alors tous face à vous et commence un discours de sa voix légèrement éraillée.

Kimimaka tout entier vous remercie mes chers amis ! Vous faites preuve en ce jour d'un courage exemplaire en acceptant de défendre notre village contre ces pilleurs sans pitié. Nous ne connaissons ni leur nombre ni leur façon de s'organiser dans leur camp, mais nous sommes certains que vous réussirez à tous les neutraliser ! A maintes reprises, durant leur pillages ils ont laissés des colliers de dents, qu'ils ont dû perdre. Nous vous demandons donc de ramener ces colliers afin de nous prouver que vous avez effectivement tué les pillards, votre récompense sera calculée en fonction du nombre de colliers rapportés. Merci encore de votre aide !

------------------------------
---------------
---------

A vous de jouer ! Je vous laisse déterminer l'ordre de post vous même ! Pour l'instant, vous connaissez la situation du plan, les informations éventuelles sur le camp que je pourrais vous livrer dépendront de vos actions. Je vous conseille de faire connaissance et de juger des capacités de chacun, le scénario demandera une certain stratégie si vous ne voulez pas échouer !

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Rp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptyLun 30 Mai 2016, 11:24


Le camp des pilleurs
feat.Erza, Kurome, Alibaba & pnj Aki

   Après avoir été convoquée pour donner certaines tâches aux gens des nations, un général de la garde impériale m'avait à nouveau convoqué pour me faire part de certains détails concernant Seika. J'avais croisé ce haut gradé, il y avait de cela plusieurs jours, lorsque j'avais réclamé vouloir rencontrer l'empereur Karui Hanja. Il m'avait demandé de patienter plusieurs jours, m'annonçant l'état du dirigeant qui se trouvait être fort occupé et avait rencontré certains malus dernièrement.
Pour en revenir au fait, le général cherchait à occuper mon temps d'élue au profit de la nation et de la protection des natifs. La mission du jour était de partir dans le désert dans un des villages qui se trouvait sur le déclin.

   Il n'avait pas l'air plus informé que cela, il avait simplement eu vent de certaines infos concernant un village nommé Kimimaka et avait peur que ce village ne finisse par disparaître pour une raison encore inconnue. En échange de mon aide, le général me promettait une audience avec l'empereur, d'ici peu et assurait les frais de logement d'Adakor.
En attendant, tous les moyens étaient bon pour que je puisse faire bonne impression auprès des hommes de guerre et de la nation. Je promettais sans cesse de pouvoir aider lorsqu'il m'en était possible, même si au plus profond de moi, je préférais éviter les situations ennuyantes... Mais si cela me permettait de rendre la vie plus sure pour Adakor et des échos positifs à mon sujet pour l'empereur, alors le choix était déjà fait.

   Je m'étais donc dirigée vers ce village poussiéreux! Le désert n'avait pas été une partie de plaisir, lorsque j'avais pénétré dans ces terres arides pour la première fois... Les tremblements de terres se faisaient réguliers et oppressants, à l'inverse de ce qu'il se passait en ce moment. Les événements s'étaient calmés et il était d'autant plus facile de vagabonder sur ces terres.
Déterminée à accomplir ma mission, j'avais pressé le pas et avais réussi à trouve ce village désertique à l'aide de ma carte, que je n'avais pas oublié pour une fois!

   Arrivée telle une aventurière, j'explorais les alentours qui me semblaient quasiment vides. Certains villageois étaient présents, vêtus de vêtements qui protégeaient de l'environnement poussiéreux et ardent. Quelques enfants couraient, des femmes portaient des sceaux dans les mains et, poussée d'un esprit bienveillant, je décidais de partir leur proposer mon aide.

- Bonjour, auriez-vous besoin d'aide?

   Je m'étais rapproché d'un groupe de femme composé de cinq membres, mais aucune d'elles ne s’intéressaient à mes paroles. Elle me dévisageaient d'un regard neutre et lasse.. Pour donner une meilleure image de moi, je souriais amicalement et m'inclinais dans leur direction pour les saluer.
Pareillement, aucune réaction de leur part, cela en devenait presque irritant. Pourtant l'une d'entre elle avait un regard plus adouci et révélateur. Mais une main venait se pauser sur mon épaule et surprise, je sortais vivement mon épée en me tournant de la personne. La lame collée contre le cou de l'inconnu, je découvrais un vieil homme qui levait les mains en l'air en preuve d'innocence.

- Pardonnez mon geste déplacé ! Je venais vous avertir que personne ici ne serait capable d'accepter votre aide pour de telles choses...

- Je ne vois pas pourquoi cela se refuserait-il.

Les mains revenues le long de son corps, le vieil homme reprenait une voix stable et confiante, malgré le fait que ma lame se trouvait toujours près de son cou.

- Il est rare de voir des personnes s'arreter dans notre village.. Vous avez l'air de bien savoir manier l'épée.. Etant donné qu'aucun membre de l'armée de l'empire ne s'était aventuré jusqu'ici... J'imagine que vous êtes une élue?

Il se taisait en soutenant mon regard. Il attendait peut-être une réponse de ma part, mais elle n'arriverait jamais et il avait fini par le comprendre. Il souriait délicatement et continuait finalement son discours.

- S'il vous plait, élue... J'aimerais que nous nous retrouvions sur la place du village pour midi... Je réclame votre aide à vous et d'autres élus qui sont arrivés peu de temps avant vous... Pour la survit de notre village, s'il vous plait.. Venez-nous en aide!

- ...

Je décollais mon arme du coup du natif et la rangeais sans un mot et puis, je reprenais une attitude plus abordable et posais à nouveau mon regard sur le bonhomme et lui souriais.

- Je vous aiderais volontiers.

   Soulagé de ma réponse, le vieil homme me souriait de bon coeur et m'invitait à me présenter, ce que j'avais fini par faire et il en faisait de même. Cet homme se nommait donc Nobu et il avait l'air d'être une personne de grande influence dans ce village. Je ne pouvais m’empêcher de penser que le général de la garde impériale avait bien fait de me réclamer de l'aide... Aujourd'hui allait être une journée intéressante et excitante!

   Arrivée sur les lieux du rendez-vous à midi, je remarquais la présence d'autres personnes.. Hauts en couleurs et très loin de ressembler à des natifs! Je ricanais intérieurement.. Au final, nous les élus, nous ne pouvions guère passer innaperçu. Sur cette pensée, Nobu arrivait devant nous autres et nous faisait par de la situation du village. Il nous donnait, à tous, une mission de groupe. Récolter des colliers après avoir anéantis leurs ennemis. Il allait donc falloir prendre la vie de ces bandits... Ce qui ne me déplaisait pas plus que cela. La vie était cruelle, mais les Hommes étaient bien pire.

   A la fin du discours, je me retournais pour m'avancer vers les nouvelles têtes que je rencontrais en affichant un sourire amical. Si nous devions collaborer ensemble.. Il allait d'abord falloir apprendre à se connaître les uns, les autres et savoir s'ils étaient digne de confiance pour une telle mission. Après tout... Mettre fin à la vie d'autrui, cela ne plaisait pas à tout le monde.

- Je n'aurais jamais cru rencontrer d'autres élus dans un tel endroit... Enchantée de faire votre connaissance, je me nomme Kachou. Elue de Seika, tout comme vous, j'imagine.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptySam 04 Juin 2016, 13:54



feat.Kachou, Kurome, Alibaba
Camp de pilleurs !
Le jour où Erza avait combattu contre des Tengus affamés lui avait permit de reprendre du poil de la bête et d'évaluer son niveau de puissance actuel. Sa volonté de protéger les civils de Seika durant cette attaque avait sûrement été appréciée puisqu'un vieil homme l'avait sollicitée pour une nouvelle quête quelques jours après. Elle n'avait pas vraiment d'informations sur ladite mission, elle avait simplement reçu une lettre lui demandant de l'aide et lui donnant rendez-vous sur la place du village à midi. Elle espérait qu'elle pourrait se battre, ainsi elle pourrait augmenter en puissance et elle savait que les quêtes étaient le meilleur entraînement pour qu'elle puisse retrouver sa force d'antan.
Toujours habillée de son armure Heart Kreuz, la mage prit la route pour le village sans oublier son épée qui ne la quittait jamais.

***

Une heure plus tard, Erza arriva dans un village désertique, à quelques kilomètres du désert où elle avait rencontré le jeune Ieta Ao quelques jours auparavant. Il faisait toujours aussi chaud, les terres étaient balayées par des vents violents et le soleil ornant le ciel projetait impétueusement ses rayons brûlants sur le village. Il n'y avait que très peu d'habitants dehors, et on pouvait aisément remarquer que la plupart d'entre eux restaient cloîtrés dans leur maison, sûrement à cause de la chaleur, mais aussi pour une autre raison. La chevalière la connaîtrait bien rapidement lorsqu'elle rencontrerait le vieil homme nommé Nobu, qui l'avait amenée ici.
Elle arpentait les rues, à la recherche d'une personne qui pourrait l'informer sur la situation, mais les rares visages qu'elle croisait étaient déformés par le désespoir et la crainte. Elle ne pouvait pas leur adresser un mot sans qu'ils ne lui tournent le dos et s'enfuient en courant. Mais diable, de quoi avaient-ils aussi peur ? Il n'était pas encore midi, Erza pouvait profiter du temps qui lui restait pour essayer de chercher encore un peu. C'est alors qu'elle tomba sur une vieille femme assise au sol contre le mur d'une petite maison construite en bois. Elle était habillée d'un voile qui recouvrait presque toute sa tête, sûrement pour se protéger des rayons du soleil. La fatigue pouvait se lire sur son visage ridé et dénué d'émotions. Elle avait l'air presque à moitié morte. La mage aux cheveux écarlates se risqua à l'aborder, peut-être aurait-elle une quelconque information à lui divulguer à propos des évènements ?

« Veuillez m'excuser, Oba-San. Je suis ici sous la demande d'un de vos habitants. Pourriez-vous me dire ce qu'il se passe ici ? »

Le temps pour elle de lever les yeux vers la mage était incroyablement long. La vieille femme l'observa longuement sans prononcer un seul mot. Une voix aiguë vint alors briser ce silence interminable.

« Que voulez-vous ? »

Erza se retourna pour faire face à la jeune fille derrière elle dont le visage arborait un air distant et sceptique. Elle portait un énorme sceau d'eau dans chaque main sur lesquelles on pouvait remarquer des écorchures.

« Excusez-moi, mais je suis simplement à la recherche d'informations. Que se passe-t-il ici ? »

Le regard de la demoiselle s'adoucit et un léger sourire vint cueillir ses lèvres. Elle s'approcha de la vieillle femme pour poser un sceau auprès d'elle puis elle reporta son attention sur Erza.

« Ma mère ne risque pas de vous répondre, cela fait maintenant des années qu'elle ne parle plus, dit-elle en se frottant les mains. Vous êtes une élue ? Vous allez sûrement pouvoir nous aider ! »

« Je veux bien, mais si on ne m'inf-...»

DING. DING.

Un son de strident l'interrompit. Les deux femmes tournèrent leur regard vers la place du village où un homme âgé faisait tinter une cloche à l'aide d'un bâton en métat tandis que plusieurs personnes se rassemblaient autour de lui. La fille posa une main sur l'épaule d'Erza et la poussa légèrement en avant.

« Allez-y, vous trouverez toutes les réponses dont vous avez besoin ! »

Titania lui accorda un signe de tête reconnaissant et se dirigea d'un pas hâtif vers la grande place. Après avoir fait silence, l'homme fit un discours pour remercier les personnes de s'être déplacées jusqu'ici pour les aider. Leur mission était de neutraliser un camp de pilleurs qui s'était installé non loin du village. C'était une très bonne nouvelle pour Erza, enthousiaste à l'idée de pouvoir se battre de nouveau.
Elle pu facilement distinger les élus des natifs, ils avaient un regard différent des autres, empli de détermination. À la fin du discours, les quelques villageois présents s'en allaient peu à peu, et les élus se retrouvèrent seulement entre eux. Une jeune femme aux longd cheveux blancs armée d'une épée se lança en première, et Erza se présenta juste après.

« Je me nomme Erza Scarlett. Je suis une épeïste et élue de Seika, en effet. Enchantée. »

Elle gardait son visage impassible et sa voix restait dénuée d'émotions. Elle n'était pas très sociable, mais si elle apprenait à les connaître, peut-être qu'ils pourraient devenir amis. Pour le moment, il fallait que les quatre élus se renseignent sur les capacités de chacun ainsi agir de manière stratégique pour éliminer leurs ennemis.




Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptySam 04 Juin 2016, 19:43



Le camp des pilleurs


Les yeux plissés, le pas lourd, tu t’enfonçais de plus en plus en direction de ton objectif.

Tu désirais ardemment reprendre du service. Après avoir targué Katsuro sur ton impossibilité à demeurer inactive, comme quoi tu ne pouvais définitivement pas rester à l’écart du combat après le terriblement long sommeil que tu venais de traverser -Et ainsi de suite-, il venait finalement de se décider à t’envoyer accomplir une mission. « Il serait mieux de commencer par quelque chose de simple, pas la peine de se brusquer. », avait-il dit, hein ? Alors pourquoi diable te trouvais-tu en plein milieu de ce maudit désert ?

Tu avais particulièrement chaud -Rien d’étonnant, sachant que ta tenue se trouvait presque entièrement constituée de noir-, mais pourtant te voyais obligée de t’emmitoufler dans ta veste pour pallier aux éventuels coups de vent, plutôt dérangeants au vu du paysage légèrement hostile qui défilait sous tes pupilles. C’était quoi déjà, Kimimaka ? Au moins, ce village se situait supposément pas très loin de la Capitale.

Tu ne pris pas tout de suite conscience de ton arrivée à destination. De là où tu te situais, tout ce que tu pouvais voir résultait en immenses monticules de sable. Puis, prenant l’initiative de te rapprocher, tu constatas finalement que ta personne venait d’atteindre ce fameux village. Étrangement, les habitations possédaient un de leur pan complètement recouvert de sable, mais de l’autre côté semblaient parfaitement accessibles. Les maisons se trouvant toutes dos au vent, leur entrée ne se retrouverait jamais encombrée. Plutôt astucieux.

Peut-être parce que ton apparence détonnait avec le paysage, ou encore à cause de la marque de Fenghuang trônant sur ton ventre particulièrement visible par moment, les habitants semblaient instinctivement comprendre ton statut d’Elue. Ils n’eurent pas vraiment le temps de t’adresser la parole, puisqu’un vieil homme vint s’adresser à toi, se présentant comme l’Ancêtre du village, sous le nom de Nobu.

Puisque tu n’avais eu aucune information -Mis à part le fait qu’une mission t’attendait en ce lieu- de la part de Katsuro, tu en profitas pour en apprendre plus sur tout ceci. Apparemment, le village subissait des attaques répétées d’un camp de pilleurs dont la nature demeurait inconnue. Ainsi, craignant pour ses habitants, il fit naturellement appel à quelques élus de la nation afin de se débarrasser de cette menace. Il t’annonça donc que ta présence serait requise sur la place du village, à midi pile.

Tu vagabondas légèrement, laissant le temps s’écouler, puis te dirigea sur le lieu du rendez-vous. Nobu entama alors un long discours, ajoutant quelques détails supplémentaires, comme la présence de colliers de dents ; accessoires que tu devrais apparemment ramener comme preuve du bon fonctionnement de la mission. Par ailleurs, ils seraient comptés et leur nombre servirait à fournir une récompense adéquate. Malheureusement, l’argent ne t’intéressait guère, tu n’en avais nullement besoin ; pouvoir te battre était tout ce qui importait. Et puis, servir l’Empire te comblait largement, étant ton unique raison de vivre.

Cela faisait tellement longtemps que Yatsufusa n’avait pas tranché d’ennemis. Tu trépignais presque d’impatience. Après cette incommensurable période d’inactivité, ta seule préoccupation demeurait de retrouver ta place au combat. Et le moment était enfin venu. Ton attention se reporta finalement sur tes camarades, qu’il était plutôt aisé de distinguer de par leur apparence. Ton regard sombre les détailla rapidement, visant simplement à analyser la situation. Ils étaient trois. C’était assez peu, mais étant donné que les élus possédaient généralement un panel de capacités dont tu n’avais pas la moindre idée de l’étendue, il n’y avait pas de quoi s’affoler.


— Je suis Kurome. Je compte bien entendu m’acquitter de mon travail en tant qu’Elue, j’espère que vous ferez de même.

Par là, tu entendais bien évidemment l’extermination de cette tribu sans la moindre hésitation ; l’efficacité primait. De toute manière, puisqu’ils se trouvaient ici, sans doute leur motivation ne vacillerait pas. Ta lame se trouvant bien en évidence à ta ceinture, tu n’éprouvais nullement le besoin d’en toucher un mot. N’importe qui pouvait, en un simple coup d’œil, se douter de ta spécialité.

Ceci dit, tu empoignas ton sac pour en sortir trois biscuits. Heureusement, le substitut que la connaissance de ton second t’avait fabriqué semblait fonctionner à merveille : mis à part une prise plus rapprochée qu’auparavant pour cause d’une puissance légèrement moins effective, aucun effet secondaire ne semblait présent. Quel soulagement. Vraiment. Tu pourrais ainsi finalement tester tes capacités lors d’une vraie bataille, puisque les entraînements depuis ton réveil ne t’apportaient qu’une faible estimation de ce dont tu étais véritablement capable. Même si ce ne serait sans doute pas très reluisant.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 219
Yens : 794
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 18
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
Scénario - Le camp des pilleurs Left_bar_bleue2/6Scénario - Le camp des pilleurs Empty_bar_bleue  (2/6)
Monkey D. Luffy
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptyMer 08 Juin 2016, 17:33

Scénario - Le camp des pilleurs 7kmd
Le camp des pilleurs
Une cueillette de colliers ~~

Je me prélassais à Chikai depuis maintenant une semaine. Étant un élu de Seika, j'avais un statut particulier à la capitale, qui me permettait de vivre convenablement sans avoir besoin de travailler. Un détail peut-être anodin pour certain, mais croyez-moi que pour une personne telle que moi, qui a connu la misère des bidonvilles et le travail en tant qu'esclave ou presque, ma situation actuelle me convenait à merveille. Je profitais de mon temps libre pour lire, et m'entraîner. Je m'étais tant endurcis pour acquérir ma force, la voir disparaitre sans pouvoir rien y faire me frustrait au plus haut point. Mais depuis ma rencontre avec Aladdin, je savais que me morfondre continuellement ne résoudrait rien. Cette puissance que j'avais acquise, il ne me restait plus qu'à la retrouver, et redevenir le Alibaba qui avait triompher sur le champ de bataille de Magnostadt.

Comme si les Dieux avaient entendu ma prière, je fus convoqué par les grandes instances du pays, pour aller accomplir une mission au beau milieu du Désert, à Kimimaka. On disait que les élus étaient considérés comme n'importe quel autre habitant de Kosatan là-bas, ce qui en soit était une bonne chose. N'hésitant pas une seule seconde, j'acceptais la mission, avant de m'en aller vers le dit village quelques jours plus tard. Le voyage fut loin d'être rude, étant moi-même un habitué des Déserts, cet environnement me rendait même nostalgique lorsque je m'y rendais. Il ne manquerait plus qu'un Donjon perdue au milieu de cette étendue et on pourrait se croire dans mon monde d'origine. Alors que j'arrivais au village, je fus directement intrigué par l'aspect de Kimimaka. Pendant un moment, je crus même que mon imagination me jouait des tours et que ce qui se trouvait en face de moi n'était rien d'autre que des monticules de sables.

Extrêmement bien camouflée, je pris le temps de me balader un moment entre les bâtisses, avant de reporter mon attention sur la raison de ma venue ici. Il me fallait trouver la personne qui se chargeait de la quête, afin de me donner les informations requises à l'accomplissement de cette dernière. Quelle ne fut ma surprise de voir qu'un vieil homme vint m'adresser la parole, comme s'il avait déjà deviné que je n'étais pas natif de Kosaten. Après s'être présenté sous le nom de Nobu, il m'expliqua que c'était lui qui se chargeait les affaires économiques et politiques du village. Après m'avoir dressé un tableau assez précis de leur situation, il me donna rendez-vous à midi sur la place centrale avec les autres élus de la mission. Acceptant humblement son invitation, je profitais du temps libre qu'il me restait pour me conduire en véritable petit touriste autour du village, discutant avec les marchands du coin et apprenant les coutumes de ses habitants.

Midi sonnait alors. Bizarrement, je fus le premier à arrivé sur place. Le vieux Nobu semblait également attendre les autres élus. Un sourire naquit alors au coins de mes lèvres en découvrant les fameuses personnes censés m'accompagner pour cette mission. Trois magnifiques jeunes femmes. Mon instinct de mâle me poussait bien évidemment à faire bonne figure, mais je devais garder la tête froide. Je ne connaissais encore rien d'elles et de ce dont elles étaient capables. Tendant une oreille attentive au vieil homme qui nous expliqua le but de la mission, il nous remerciait encore pour l'aide qu'on apportait au village, avant de nous laisser. Recueillir les colliers de ces fameux pilleurs du désert ? Intéressant, ce serait un bon entraînement pour ma lame.

C'est alors qu'une des jeunes femmes, celle à la longue chevelure blanche, s'approchait de nous en se présentant. Kachou, élue de Seika. M'attardant un instant sur ses formes, je remarquais alors l'épée qu'elle portait sur elle. Une escrimeuse ? C'était une information intéressante. Ce fut ensuite au tour d'une femme en armure et à la chevelure écarlate de décliner son identité. Venant également de Seika, elle disait se prénommer Erza Scarlett. Je continuais de sourire tout en les écoutant, tentant de rester le plus en retrait possible. La dernière de mes partenaires s'approchait ensuite, nous révélant son nom, Kurome. Contrairement aux deux autres, elle ne précisa pas de quelle faction elle appartenait. Je pus néanmoins remarquer qu'elle portait un katana sur elle. Il semblait que je sois le seul à ne pas m'être encore présenté. Ne disait-on pas qu'il fallait toujours garder le meilleur pour la fin ? L'erreur basique qu'avaient fait ces jeunes filles, avait été de révéler leur identité sans même connaitre leurs interlocuteurs. Que se passerait-il si l'un de nous était d'une faction adverse et se servait de ces informations à mauvais escient ? Adoptant une posture avantageuse, je fermais les yeux en souriant en coin, avant de prendre la parole.
- Eh bien, je vois que je suis entouré de fortes et bien belles jeunes femmes, quel honneur pour moi ! Je suis le célèbre Conquérant de Donjons, ancien prince de Balbaad et actuel Candidat au Trône ! Le seul et l'unique : Alibaba Saluja !
Levant l'index vers le ciel, j'esquissais un véritable sourire de fierté... Avant de me rendre compte de ma bêtise. Tellement préoccupé par le fait de charmer ces demoiselles, j'en avais oublié ma situation actuelle. Nous étions à Kosaten désormais, j'avais tout perdu de ma puissance et de mon charisme d'antan. Me grattant l'arrière de la tête, je reformulais ma présentation après un raclement de gorge.
-  Alibaba Saluja... Je suis un élu de Seika également, je me bats avec cette dague que vous pouvez voir sur mes hanches, j'espère que nous ferons du bon travail !
Ponctuant ma phrase d'un énième sourire, je pleurais intérieurement, forcé de renoncer à ma vaine tentative de passer pour un homme charismatique...
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Dernière édition par Alibaba Saluja le Lun 07 Nov 2016, 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptyMer 08 Juin 2016, 18:46



Le camp des pilleurs


Après votre courte rencontre vous pouvez décider de vous mettre en route immédiatement ou de faire un peu plus connaissances.

Si (et seulement si) vous décidez de vous mettre en route dans le prochain post, vous devrez traverser une partie du désert, ouvrez ce petit spoiler :
Spoiler:
 

------------------------------
---------------
---------

A vous donc de décider ensemble de l'orientation de ce tour Smile

Pour rappel, voici l'ordre de post :

-> Kachou
-> Erza Scarlett
-> Kurome
-> Alibaba Saluja

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs EmptyMar 14 Juin 2016, 02:44


Le camp des pilleurs
feat.Erza, Kurome, Alibaba & pnj Aki

Décision ::
 

   Les présentations étaient faites! Nous étions donc quatre élus... Erza Scarlett, Kurome et euh... Le blondinet qui se nomme Alibaba... Cet homme me donnait l'impression d'être tombé sur un boulet... Ce qui ne me rassurait absolument pas! Sa présentation très... Vantardeuse. Malgré tout, valait mieux ne pas trop s'attarder sur ce genre de détails. Peut-être était-ce simplement un trait de caractère qui n’empiétait pas sur ses capacités au combat et à la réflexion.. En tout cas, je l’espérais très fortement!

   Suite à sa présentation foireuse, Alibaba s'était reprit et paraissait plus sombre que de base.. Mais il marquait un point sur son arme, tout comme l'avait fait les deux autres filles. J'observais les armes de chacun et regardais la mienne en dernière... Nous étions tous les quatre des manieurs de lames. Les combats rapprochés étaient donc nos combats de prédilection, une bonne chose à savoir pour le déroulement de la mission qui nous avait été confiée.

J'affichais un sourire sympathique et entamais la discussion pour ne pas laisser l'embarras se propager plus longtemps à cause d'Alibaba..

- Et bien..! Nous sommes tous des manieurs de lames, c'est une bonne chose à savoir, de mon avis, héhé! En tout cas.. Je propose quelque chose, si vous me le permettez. Je pense que le mieux à faire pour l'instant, c'est de partir à la rencontre de ces pillards, maintenant. On y va en éclaireurs, tout d'abord, et puis nous aviserons d'un plan à l'abri des regards de ces voleurs. De mon avis, cela ne rimerait à rien de poser une stratégie maintenant, sans même avoir un point de vue concret sur nos ennemis.

   Une fois l'avis de chacun et parlé des préférences des uns et des autres, nous avions fini par nous mettre en route.
Le trajet était particulièrement étrange car.. Nous avions tous les quatre des caractères bien différents! Les seuls choses que nous avions en communs étaient les combats rapprochés et notre statuts d'élus du Phénix.. Mais plus nous échangions des paroles ensembles, plus je trouvais notre groupe étrange... J'espérais sincèrement que ces différences ne nous feraient pas défauts... Je m’efforçais de sourire à chaque fois, pour éviter de paraître grossière ou tout autre attitude négative..

   Je m’apprêtais à soupirer intérieurement lorsqu'un étrange bruit parvenait à mes oreilles... Comme des gémissements. Je tournais la tête derrière moi, pour m'assurer de cet étrange bruit... Absolument rien de rassurant! Un énorme monstre vert se rapprochait de notre groupe, il avait une allure horripilante et semblait furieux... Il fonçait sur nous!!

- Qu'est-ce qu-.... Oh sérieux... DISPERSONS-NOUS!!!

   Avant même d'entendre quoi que se soit, je m'étais déjà séparée du groupe, pour m'avancer vers l'horrible géant tout en dégainant mon épée. Avant d'arriver à sa rencontre, je me déplaçais rapidement sur la droite pour me mettre sur son côté!

Ah sérieux..!!??? Bon sang, mais comment on a fait pour pas le voir ce gros tas!??

   Je détournais furtivement mes yeux vers les autres membres du groupe pour m'assurer que chacun d'entre eux aille bien... Personne n'avait encore été touché par ce monstre, mais il s'approchait à grand pas! Je serrais ma poigne contre le manche de mon épée et m'avançais vers le monstre tout crasseux en courant. Une fois mon élan prit, je me laissais glisser sur le sable, en arrière, pour tenter de trancher ses jambes et une fois le coup tenté, je me relevais très rapidement et vérifiais si mon coup avait porté ses fruits...

Ca va pas être facile...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Le camp des pilleurs   Scénario - Le camp des pilleurs Empty

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Le camp des pilleurs
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Scénario - Le camp des pilleurs 190103103231202569 :: Empire de Seika :: Désert brûlant-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.