Le Deal du moment :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ...
Voir le deal

Partagez
Perle d'inconscience
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 17:38






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Mes pas m'emmenèrent jusqu'à un refuge sur le versant d'une colline, se dressant face au soleil levant, se reflétant avec une certaine harmonie sur la mer, encore toute endormie par les étoiles. Je m'étais réveillé il y a une bonne heure avec la ferme intention de tirer cela au clair.

J'avais reçu il y a une petite semaine, pendant que je vagabondais sans véritable but dans les territoires neutres un courrier, qui m'était semble-t-il directement adressé... La personne l'ayant écrit avait été brève et terriblement avare en détail sur ses motivations. Il m'avait juste dit cet endroit, peu après le levé du soleil, dans les trois jours qui suivaient mon arrivée dans l'archipel. C'était vraiment mystérieux, et n'importe qui doué de bon sens aurait ignoré ce message.

Mais souvent, cette qualité me faisait défaut. L'homme avait dit qu'il possédait quelque chose me revenant de droit, et qu'il avait une proposition qu'on ne pouvait refuser. Il avait rajouté qu'il m'observait depuis suffisamment longtemps pour savoir que j'étais la personne qu'il lui fallait.

C'était pour moi largement assez pour m'intriguer. Cela pouvait être un piège, une embuscade dans le but de m'éliminer ou de me capturer. Un élu pouvait valoir une bien belle somme pour la personne qui savait à qui s'adresser... Malheureusement pour eux si c'était leurs plans, je commençais à être plutôt... Coriace, et surtout je ne comptais pas me laisser attraper sans combattre.

Peut être réussiraient-ils ? En un contre un, j'avais toute mes chance, mes à plusieurs, bien que mon arme puisse gérer ça sans trop de contrainte, il y avait toujours plus de surprise, toujours plus d'imprévu qui pouvait conduire à une victoire difficile jusqu'à une défaite.

Je secouai la tête. Peut être que je n'aurais pas à combattre, et si c'était le cas, j'avais bien évidement toute mes chances. Il fallait juste se montrer prudent, beaucoup plus vigilant qu'à l'ordinaire, et se préparer à, si besoin, jouer des coudes et des poings.

La porte du refuge était à peine à quelques pas devant moi. Bien que le soleil fût en train de se lever, l'air était encore frais, tandis que la rosée matinale avait humidifié l'air et le sol. Glisser ici à cause d'un mauvais pas pouvait être très facile, même sur le sentier de terre et de gravier qui serpentait tout autour de la colline. Le refuge semblait vide, du moins à l'extérieur. Bien entretenu, les planches était encore assez récentes, tandis que les fenêtres étaient close et opaque. Aucun feu, aucune fumée ne sortait de la cheminée. Le seul indice que j'eu vis à vis d'une quelconque présence était des traces de pas, datant de quelques jours sur le seuil de la porte...


Un endroit parfait pour une embuscade, assez isolé de la civilisation, plutôt difficile d'accès et offrant à l'intérieur de multiples recoins pour se cacher. Mais, pris d'une vaillance peut être trop grande d'en découdre avec cette histoire, j'ouvrai d'un mouvement rapide la porte et m'engouffra dans la bâtisse, prêt à sortir mon arme au moindre mouvement suspect...




Dernière édition par Kamatari Honjo le Jeu 02 Juin 2016, 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 17:43






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Référence : Ce rp fait appel au précédent solo, nommé Trèfle ou faux : ici.

Le contact d'une pointe métallique et acéré sur le haut de mon dos, entre les omoplates, ne fut que la première chose à me surprendre. Je n'avais alors fait qu'un seul pas dans cette maison, l'œil vif et l'esprit alerte, mais visiblement pas assez pour éviter une telle surprise.

"Posez votre arme, sans geste brusque."

Cette voix, calme et réfléchie, n'avait pas utilisé prononcer de menace, se voulant suffisamment persuasif avec le bout de métal caressant avec une certaine prudence ma colonne vertébrale. D'ordinaire, je me serais retourné, me mettant dans ce mouvement en dehors de la portée d'attaque de mon adversaire, avant d'utiliser la portée supérieure de mon arme et toute ma force pour l'abattre d'un seul coup, l'envoyant dans un autre monde où il aurait le loisir de menacer qui il pouvait...

Mais cette voix ne mettait pas inconnue. Je l'avais entendue, il y a des jours de cela, peut être deux semaines, le soir dans une auberge. Rien n'avait été prévu, et j'avais passé au final une soirée agréable, bien qu'assez étrange et bercée par quelques verres. La discussion avait été agrémentée de quelques jeux de cartes aux règles complexes, dont je n'avais compris qu'une bride parmi le flot de technique et de termes qu'avaient été en mesure de dévoilé l'homme qui se trouvait avant en face de moi, de l'autre coté de la table. Au final, cette soirée s'était terminée sur bien des interrogations, qui s'étaient estompé lorsque j'avais trouvé le sommeil, préférant ne pas réfléchir davantage à ce sujet, puisque l'alcool et la fatigue avait put déformer chacun de ses mots.

Toutefois j'étais sur d'une chose : la personne qui se trouvait à cette soirée, jouant aux cartes avec moi, était la même que celle qui me menaçait maintenant de son fer.


"Vous ici ? J'aurais pensé que pour m'avoir fait une telle fleur en payant l'addition, vous auriez une meilleure image de moi pour éviter de me menacer en ce jour..."


Je laissai passer cela à moitié comme une plaisanterie. Je savais que l'homme aimait bien rigoler, plaisantant à de nombreux instants des bêtises des hommes. Mais pas aujourd'hui, sa réponse fut bien trop sérieuse :


"Je vous apprécie, et c'est d'ailleurs ce qui a retenu ma main de ne pas vous avoir immédiatement percé le cœur. Vous avez reçu la lettre. Etes-vous seul ?"


Pour que cet homme en soit amené à me convoqué de la sorte en m'envoyant une lettre sans dire qu'il était vraiment ni ce qu'il voulait, il avait intérêt à ce que ce soit sacrément important. Je levai légèrement les mains, tout en bougeant la tête de manière une peu lassée. Etre menacé de la sorte n'était pas dans mes centres d'intérêts...

"Vous n'avez qu'à observer. Il n'y a pas un chat avec moi. Je suis seul. Maintenant avant que je me décide oui ou non à poser mon arme, il va falloir m'expliquer quelles sont vos intentions."


Je sentis lentement son arme s'enlever de mon dos devant l'insolence que je lui opposais. Tournant un peu le regard, je le vis. Toujours le même chapeau, les mêmes habits, à la différence qu'il mastiquait un brin de blé, tout en ayant la main ferme sur une épée de bonne facture. Sa réponse fut simple, on ne peut plus même :

"Discuter."


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 17:46






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Nous marchions tout deux, quittant la colline pour une destination encore inconnue.


J'avais accepté qu'il me bande les yeux au milieu, préférant que je ne sache pas l'emplacement exact de l'endroit où il souhaitait que nous nous rendions au plus vite. Selon lui, c'était une sécurité, afin de savoir si oui ou non il avait raison de me faire confiance et de m'emmener... Je préférais rester silencieux, étant curieux vis à vis de ce qu'il voulait discuter...


... Et si les choses dégénéraient, je n'avais qu'à enlever le bandeau et prendre mon arme. Ce qui cachait mes yeux n'était pas tant serré qu'il aurait put l'être, et même si j'étais plus doué avec ma vision, je pouvais je pense me débrouiller les yeux bandés...


Usui, l'un de mes camarades des 10 sabres, en était bien capable. Ce n'était pas quelqu'un que j'eu beaucoup apprécié... Déjà, il avait rejoint notre armé à la seule condition de pouvoir attenter à la vie de M.Shishio à n'importe quel moment... Et il montrait à certains plaisir à tuer, comme s'il n'avait jamais assez du goût du sang dans la bouche... Peut être serais-je devenu comme ça ? Une bête sans honneur uniquement attirée par l'odeur de ce fluide écarlate... J'espérai que cela soit derrière moi.


Mais il fallait avouer qu'il était terriblement puissant. Il était l'un des plus forts des dix sabres, au même niveau que Sojiro ou Anya. Je ne me faisais pas de doute quant au fait que Makoto n'aurait pas de problème à le vaincre dans un duel... Mais pour un aveugle, il méritait amplement le respect. C'était un peu triste qu'il soit mort, vaincu par un des hommes d'élite du gouvernement, cette journée fatidique où tout disparu... Nos rêves, nos forces, notre dirigeant... Cela me rendait quelque peu nostalgique...


Mais cela ne changeait pas la situation. J'avais toujours cet homme derrière moi, bien qu'il me guidait alors que mes yeux étaient bandés, il semblait parfois faires des mouvements assez étranges, comme pour me désorienter... Surement afin que je n'essaye pas de me remémorer du chemin... Je me demandai un peu comment il comptait me laisser partir, ou si j'avançai, pas par pas, vers une mort certaine, là où personne ne pourrait m'aider.

"Arrêtez-vous là." Dit l'homme m'accompagnant d'une voix assez tendue, mais tentant de la faire passer pour calme.

"Nous sommes arrivés, c'est cela ? C'est que se déplacer en étant aveugle n'est pas du plus grand confort." Répondis-je en souriant en coin en mettant mes mains sur le bandeau, prêt à le retirer.

"Oui, mais avant cela, il va falloir que je prenne votre arme." Il s'approcha de moi, prenant en main l'imposante faux qui trônait sur mon dos, ayant un petit geste de recul une fois en main. "Comment faites-vous pour manier une arme aussi lourde ?!"

"C'est une question d'habitude..." Dis-je en retirant le bandeau, voyant que nous étions à l'entrée d'une caverne, au milieu d'une forêt. C'était donc là qu'il comptait discuter ? "Etrange endroit pour discuter. Vous connaissant un peu, j'aurais pensé à une taverne."

"Vous comprendrez cela une fois à l'intérieur. Rentrez et ne faites aucun geste brusque. Si j'ai retenu ma lame, eux n'auront peut être pas cette clémence."


Je répondis alors, tel un réflexes :

"Eux ?"


Il tourna la tête dans ma direction, affichant un sourire un peu mitigé, avant de faire un mouvement de tête, m'incitant à entrer dans la caverne.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 17:49






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Ma tête était toujours baissée. J'étais au sol, à genoux, sur une sorte de petit tapis de paille posé au centre d'une pièce, m'étant incliné tel que j'aurais put le faire envers un seigneur ou un roi. Bien que nous soyons perdus au cœur de l'archipel, cet endroit était aménagé et habitable, ressemblant à une planque de fortune pour un groupe, comme avait put le faire les patriotes au moment de la révolution du japon, se cachant et se terrant dans de telles caches pour survivre...  Néanmoins, j'étais bien loin de ma terre natale, et surtout, je ne savais pas à qui j'avais à faire...

Qu'est-ce qui avait put me pousser à faire une telle action, une telle révérence ? Les conseils de l'homme qui m'avait accompagné, chuchoté juste avant de passer une petite arche grossièrement sculptée pour indiquer l'entrée ? La présence de plusieurs hommes et femmes armés, ne m'ayant pas lâché d'un regard depuis mon entrée, ayant mit main sur leurs armes, prêt à m'éventrer au moindre signe d'hostilité ?

Ou étais-ce l'aura et le doux parfum qui émanait de dernière un rideau, ne laissant qu'une ombre et une silhouette transparaître à la lueur d'une petite flamme sur le drap blanc qui délimitait la pièce en deux. Je distinguais des cheveux longs, assez soigneusement coiffé, tandis qu'une mince couche de tissu ornait son corps, tourné d'un quart, attendant le moment adéquat pour prononcer le moindre mot.

Malgré un corps assez frêle, une certaine aura de noblesse et de dignité transparaissait de son corps. Une aura qui mettait cette femme au dessus des autres, comme si le sang des légendes, des dragons et de tous les mythes parcouraient ses veines et ses artères aux rythmes des battements de son cœur. Je ne pouvais être qu'impressionné.

D'autant que les personnes à ses cotés possédaient eux aussi une aura, bien que moindre. Tous étaient des combattants aguerris, peut être même des élus... Même l'homme m'ayant amené ici s'était rangé à coté de la sortie, libérant une puissante énergie qui parcourut tout l'endroit, me laissant quelques frissons...

Si les choses se gâtaient, je serais en délicate situation. Sachant mon arme en dehors de l'endroit, que pouvais-je faire face à autant d'adversaire étant chacun une menace, d'autant que je me doutais que la femme derrière le rideau possédait probablement quelques capacités qui faisait d'elle la dirigeante... Ou que son charisme et sa voix avaient le pouvoir de me conduire à une mort certaine...

"Relevez la tête." Dit cette femme d'une voix douce, mais ferme, connaissant très bien le lien de supériorité qu'elle venait de créer en me donnant un ordre, que j'avais offert par mes salutations. Toutefois, je ne contestais pas ce lien qui s'était créer, pas encore...

"Vous êtes donc venu. J'ai entendu parlez de vous, chaudement, qui plus est..." Je sentis que l'homme m'ayant amené ici n'y était pas pour rien... Et cette pensée ne s'inversa pas avec la suite de sa phrase, bien au contraire. "A vrai dire, vos exploits n'ont plus de secret pour moi maintenant... Nous vous observons depuis plus longtemps que vous ne pouvez le croire..."

Je n'eu qu'une seule réponse à lui donner, qu'une seule montrant mon désarroi dans cette situation où tous pouvaient se jouer de moi :


"Qui êtes-vous et que me voulez-vous ?"


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 17:55






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
“L'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité.”
John Fitzgerald Kennedy 


La femme se déplaça de quelques pas. Malgré le rideau, je pouvais voir que ses pas disposaient d'une certaine élégance, comme si elle flottait avec grâce sur le sol de cette grotte. Elle approcha sa main de la bougie, pour peut être s'y réchauffer quelque peu ou prendre un peu de cire, qu'en savais-je ? Elle s'adressa à moi, tournant seulement la tête :

"Dans ce monde... Est-ce normal qu'un homme parte au travail sans avoir s'il reviendra le soir ? Sans savoir si sa famille et son foyer ne soient dévastés par la guerre, la violence et le banditisme ? S'il pourra voir ses enfants grandir et s'épanouir s'en être arraché par un conflit les dépassants ?"

Elle prit une inspiration, avant de pivoter, me tournant maintenant le dos, cachant la flamme qui l'éclairait.

" Je refuse que ce monde qui est le mien se détruise par la folie qui l'emporte. Je veux faire de Kosaten une seule nation, un seul peuple qui vivrait ensemble ! Voilà ce que je veux, voilà ce nous voulons..."

Elle reprit une nouvelle inspiration, encore plus grande que la précédente, avant de se tourner vers moi, s'approchant à moins d'un pas du rideau, ses fins doigts se maquillant à la surface du drap... Elle retira sa main, avant d'effectuer un pas en arrière, se montrant plus solennelle :


"Nous sommes le groupe Perle blanche. Ce que nous souhaitons est l'unification des habitants du monde de Kosaten contre ceux qui ont conduisent ce monde à sa perte. Et en ce jour, élu, nous te proposons de nous aider dans notre but."

Je fermai les yeux, toujours agenouillé, mais droit. Leur but était louable, de vouloir que tous vivent heureux, mais c'était une utopie. Il y aurait chaque jour des crimes, des conflits, des morts, et même le plus grand combattant ne pouvait le nier ou agir contre. Toutefois, ce n'était pas un mal de croire en un tel rêve, se bercer dedans pouvait accompagner les plus beaux idéaux...

Mais je me trompais. Ce qu'ils souhaitaient, ce n'était pas le paradis, ils en étaient conscients. Ce qu'ils voulaient, c'était amélioré les choses, et non les rendre parfaite. Dans un sens, c'était ce que beaucoup rêvaient, au fond d'eux, sans forcément chercher à se donner les moyens d'y parvenir. Il fallait dire que les épreuves que réservaient la vie en Kosaten étaient déjà beaucoup, et ce sans compter les guerres entre les royaumes : le climat, les créatures, les calamités...

Unifier les royaumes dans un but commun... contre ceux qui étaient responsable de ce qui rongeait Kosaten... Ceux qui dirigent, et ceux qui sont vénérés... Cela se rapprochait de mon but, encore une fois... Mais pouvais-je leur faire confiance ? Et surtout... Pourquoi moi ?

"Votre but est intéressant, mais... Pourquoi moi et pas un autre ?"


Je me doutais que la partie de carte que j'avais fait avec l'homme m'ayant amené jusqu'ici pouvait lui avoir donné une certaine opinion de moi, mais de là à ce qu'il décide de m'inviter à rejoindre un groupuscule ayant pour objectif de renverser et d'unifier les royaumes... La question était naturelle.

"Pourquoi un autre et pas vous ?" Répondit l'homme m'ayant amené jusqu'ici. "Je ne tiens pas à vous tarir d'éloge, mais vous avez ce qu'il faut pour être des nôtres."

"En êtes vous persuadé ?" Dis-je en tournant à peine mon regard dans sa direction.

"Non, j'en suis certain !" Assura-t-il en m'invitant à le suivre dehors, afin que nous ayons une discussion à deux moins... Officielle, que tous approuvèrent.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 18:00






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Nous étions à l'extérieur de la grotte, tout deux adossé contre un arbre, se faisant face. Mes interrogations transpiraient rien que par mon regard, et je n'avais qu'une envie, les satisfaire. Elles bourdonnaient dans ma tête, et à chaque simili-réponse que je trouvais, une nouvelle arrivait, encore plus complexe à résoudre, encore plus étrange et encore plus oppressante à satisfaire.

Au moins, son arme était à sa ceinture, et non pas dans sa main tendue pour me menacer et me faire avancer. De mon coté... Mon arme était restée dans la caverne, ce qui allait de toute façon m'obliger à revenir, mais pas avant que je n'obtienne satisfaction.

Pendant de longues secondes, seuls nos regards se confrontaient, chacun attendait que l'autre dénoue ce silence afin d'échanger ces informations. Je fus néanmoins le premier à craquer, commençant un long interrogatoire.

"Bon... J'aimerai au moins savoir qui vous êtes, et pourquoi m'avoir choisi moi spécifiquement... Je veux savoir vos raisons !"


Il se gratta quelque peu la tête, enlevant pendant quelques secondes son couvre chef pour révéler ses cheveux blonds, toujours coiffé de la même queue de cheval, comme j'avais pus le voir il y a des journées de cela.

"On m'appelle Kolevan. Tout comme vous, j'ai arpenté les terres des trois dieux, à la différence que j'en suis originaire. J'en ai rencontré des élus, des forts et des poissards. Quant à pourquoi vous... Disons que vous avez fait une bonne impression, au bon endroit, au bon moment."


Je soufflai un coup, voyant bien où et quand cette bonne impression avait été effectuée, et ce qu'elle amenait :

"Vous et votre groupe m'observez depuis cette soirée forte en jeu et en boisson ?"


Il passa nonchalamment sa main dans ses cheveux, avant d'acquiescer d'un signe de la tête, alors que je continuai à poser mes questions :

" Et donc parce j'étais présent à votre table à jouer aux cartes et à me saouler, vous me proposez de rejoindre un groupe dont l'objectif est d'unifier le monde ? Vos conditions de recrutement sont... Particulière..."

Entendant ma réponse, il fronça les sourcils, tout en grinçant un peu des dents.

"Ce n'est pas cette soirée qui nous pousse aujourd'hui à vous demander cela. C'est tout ce que nous avons put observer après... Et de plus, une simple discussion dans une auberge peut vous faire apprendre beaucoup plus que vous ne le pensez... Vous aviez dit vous même des choses que vous pourriez aujourd'hui regrettez, enfin, si la boisson n'avait pas fait son travail sur votre mémoire..."

Je fronçai les sourcils, méfiant quant à quel point il avait put me faire parler, en savoir sur moi, avant de faire un sourire en coin. Je n'avais rien à cacher.

"Et quel sujet avez vous creusez en moi pour que je vous intéresse autant ?"

Il fit un nouveau sourire, remettant une mèche rebelle sous son chapeau avant de dire :

"Vous avez au fond de vous le même objectif. N'êtes-vous pas d'accord dans ce qu'apporterait un monde uni ? Dans un monde où l'on pourrait vivre en paix ? Ne voulez vous pas vivre dans un tel monde ?"

Je fermai les yeux, réfléchissant à ce qu'ils pouvaient faire... C'était une bonne cause, que j'étais prêt à soutenir... Mais combattre pour ? J'avais déjà mes allégeances actuelles, et je ne comptais pas m'en séparer... Toutefois, si nos objectifs ne divergeaient pas... Pouvoir assister était possible... Mais je ne porterai pas allégeance.

"J'ai pris ma décision, et..."

"Et pourquoi ne pas aller la dire devant tout le monde ? Au moins, tout le monde sera au courant."


Je soupirai, avant d'avancer vers la caverne, menant cette fois-ci les pas. Il était évident que sous cette envie subite que tout le monde le sache qu'il me mettait en une périlleuse situation si j'étais amené à refuser de collaborer, et donc par la même occasion de garder leur anonymat et de se débarrasser facilement d'un potentiel ennemi.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 18:03






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Nous rentrions à nouveau dans la grotte, passant les vigiles qui s'étaient mis en travers de notre route, afin de sécuriser toute tentative. Ils bloquaient ensuite le chemin de sortie, me montrant bien que fuir n'allait pas être simple si je devais m'y résoudre...

"Madame !" S'inclina humblement l'homme qui était à l'origine de cette réunion. J'étais un peu curieux de ses motivations dans ce groupe, mais j'imaginais que je n'aurai pas de réponse précise... Peut-être autour de quelques verres ?

Dans tout les cas, rien n'avait changé. Il y avait toujours autant d'homme, de femme, toujours ce même rideau tiré au milieu de la pièce, comme s'ils n'avaient pas bougés ou étaient des statues, des surhommes. Mais je me doutais bien que derrière eux ces visages impassibles et ce comportement exemplaire se cachait aussi des personne. Pour preuve, mon arme avait été quelque peu déplacée, tandis que quelques goutes de sang en nourrissait le fil aiguisé. A coup sûr, l'un d'entre eux avait voulu s'exercer avec, ou avait vérifié le tranchant, appuyer par une curiosité presque enfantine...

Mais surtout, il y avait toujours cette femme, éclairée par la même bougie, toujours derrière cet épais drap qui ne laissait transparaitre que son ombre... Restant toujours mystique à ceux qui n'étaient pas digne de la voir.

Toutefois, contrairement aux fois précédentes, c'était moi que l'on souhaitait voir s'exprimer, en qui en plaçait méfiance et espoir, à savoir quel coté de leur arme devait il me tendre. Ils souhaitaient que je parle, et c'est ce que je fis :

"Sachez déjà que certains de vos compagnons savent se montrer persuasif..."


Plusieurs regards se portèrent sur Kolevan. Ce n'était pas un secret qu'il y était pour beaucoup. Mais surtout, cela indiquait qu'il avait réussi à me faire prendre ce qui pour eux était la bonne décision... Mais, la mienne était différente...

"Cependant, je ne peux vous prêter allégeance. Mon bras, mon arme, ma vision ont déjà quelqu'un à qui s'en remettre. J'ai beau partager votre cause et vos convictions, tout du moins une partie, je ne peux accéder à votre requête de vous rejoindre."

Je sentis une certaine inquiétude dans l'assemblée. Devait-il me tuer maintenant et risquer de perdre quelqu'un qui pourrait un jour se joindre à eux, ou risquer d'avoir quelqu'un qui pourrait s'opposer à leurs objectifs. Dans la crainte, je sentis qu'ils étaient prêts à m'égorger. Toutefois, je n'avais pas encore fini...

"Cependant, partageant votre cause, je souhaite vous aider, non pas en tant que membre, mais en tant qu'alliés, du moins tant que nos objectifs ne divergent pas."

Malgré cette phrase, la méfiance de tous était de mise. Je sentais bien leurs hésitations, leurs envies et leurs peurs que je les trahissent. Ils n'attendaient qu'une seule chose, c'était la décision de celle qui dirigeait tout au doigt et à la baguette. J'attendais aussi avec une certaine fébrilité son verdict, savoir si j'allais devoir tous les combattre pour espérer survivre...

Après une insoutenable attente, cette femme pris la parole, détruisant ainsi le silence qui oppressait toute la salle et l'assemblée :

"Jusqu'à où êtes-vous prêt à aller pour suivre vos convictions ?"


J'imaginais que c'était la dernière question, celle qui jaugera qui j'étais vraiment. Il n'y avait pas de mauvaise réponse, pas de bonne, juste une vérité pour chacun.

"Elles sont bien la seule chose qui me reste. Je n'ai rien à perdre à les suivre, même si cela est au prix de ma vie."

En terminant mes mots, je sentis un courant d'air glacial parcourir la salle, faisant tressaillir plusieurs personnes. De mon coté, mon séjour à Fuyu m'avait formé contre ce genre de... Désagrément.

"Alors moi, meneuse du mouvement Perle Blanche, je vous accepte, non pas en tant que camarade, mais en tant qu'allié. Nous vous recontacterons le moment adéquat. Vous pouvez disposer maintenant, puisse vos routes et vos rencontres être illuminées d'un nouvel éclat."


Je fis un sourire à la fin de ses mots, principalement content d'être en vie déjà, avant de m'exécuter, récupérant mon arme et quittant cette grotte pour un très long moment, alors qu'à vrai dire, je ne savais même pas où je me trouvais... Néanmoins j'entendais non loin une rivière. En la suivant, je pourrais trouver le bord de la mer, un lac, une route, ou mieux encore, un village.

C'est ce que je fis, partant pour un nouvel endroit dont je ne savais pas encore la destination.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience EmptyJeu 02 Juin 2016, 18:06






Perle d'inconscience



Avec : Solo
   
Mais il était encore trop tôt pour conclure cette journée...

Mes pas me guidèrent jusqu'à un petit pont de bois, enjambant une rivière avec une certaine beauté. On pouvait voir un joli travail de la part du sculpteur, ayant réussi à faire de ce petit pont une œuvre a la fois utile et belle. Bien courbés, peut être un peu trop haut, les rambardes permettant aux maladroits d'éviter de boire la tasse étaient en forme d'arbres, avec des feuilles sculptée. Je devinais aussi qu'aux nombreuses traces de pas marqués dans le bois qu'il était couramment utilisé...

Mais surtout, on pouvait voir de ce pont plusieurs fumées s'élever dans les cieux depuis l'autre coté d'une colline à moins d'une heure de marche. C'était bon signe, c'est qu'il y avait un village non loin, et que donc je pourrais trouver avec facilité une manière pour repartir...

Car il était temps pour moi que de rejoindre le continent. Mais j'hésitai encore sur la destination ensuite : Devais-je continuer d'arpenter les territoires neutres, ne devant craindre l'hostilité des gardes vis à vis de mon sceau ? C'était une idée, qui me plaisait plus que d'aller à Minshu. Mes souvenirs de ce territoire, malgré le fait que le pays n'avait rien à envier aux autres quand à la beauté de ses terres, étaient encore douloureux. Aller a Seika aurait été une idée, mais avec la discussion que j'eu il y a quelques semaines, l'idée s'était estomper pour le moment, préférant attendre une occasion plus propice pour me rendre dans ces terres. Fuyu... Etait une bonne option. Je devais me renforcer, et je n'avais pas put explorer en détails ces lieux, qui pourtant devaient être mon berceau...

Je ne savais rien de cela, et lorsque j'arrivai au village, je fus encore plus désorienté en voyant un messager se diriger à toute vitesse vers moi, comme si j'étais celui qui allait résoudre tout ses problèmes. Un peu essoufflé, il avait du voyager pendant toute la journée, dans l'espoir de trouver celui a qui il devait porter son message... A moi, mais que devait il m'apporter ?

"Vous voilà enfin ! Je vous ai enfin trouvé ! Cela fait des semaines que je suis vos traces pour vous porter ce message !" Dit-il en tenant une lettre, qui semblait avoir déjà été ouverte il y a plusieurs jours.

Je regardai un peu stupéfait l'homme, bien jeune, avant de prendre la lettre un peu méfiant, tout en disant :

"Cela vous arrive-t-il souvent le lire le courrier de clients ?"


"Oh vous vous trompez, c'était il quelques jours, lorsque j'ai vaillamment défendu cette lettre contre une horde de chiens et de loups affamés, qui..." Commençait-il en sortant de grand geste, racontant un combat si peu crédible que toute cette histoire n'avait aucun sens... Je ne le croyais pas, et j'étais certains qu'il était au courant de cette lettre. Si c'était important ou cela devait être dans mon unique confidence... Je ferrai en sorte qu'il n'aura plus jamais l'envie de se souvenirs des mots écrits sur ce papier, dont je commençai à prendre connaissance...

*Lire la lettre se trouvant ici*

Elle... Elle regrettait ce qu'elle avait dit ? Ce qu'elle avait fait ? Je ne savais pas quoi pensé de cette lettre, étant perdu dans mes pensées... Il était clair que je n'avais cessé de penser à elle... De me demander si elle avait retrouvé son amie, si elle était retournée dans son monde d'origine, et que tout sa présence à mes cotés n'ai été qu'une sorte d'aventure dont la page se tournait... Un rêve en somme, mais probablement le plus beau à mes yeux.

Mais... Cela ne changeait pas que les paroles qu'elle regrettait aujourd'hui... Avaient raison. Je ne voulais pas qu'elle parte alors que c'était la meilleure chose pour elle... La privé de ses amis, de sa famille, de son monde... Ce n'est pas ce que je voulais... Qu'importe la manière, qu'importe le temps que cela prendrai, retourner chez elle... Devait être vers où mes actions allaient me conduire...

Toutefois, il fallait que je la revoie... La dernière nuit semblait nous avoir tout les deux beaucoup troubler, et... J'espérai qu'une discussion en tête à tête dans les meilleurs conditions ne pouvait que mieux nous décider sur que nous pouvions faire...Et sur ce que nous devions...

Je rangeai la lettre tout en essuyant mes yeux un peu humides, sans pour autant avoir versés de larme. Il était rare qu'elles tombaient, très rare, mais toujours d'importance... Le messager, voyant que j'avais fini ma lecture, conclus ses grands gestes et son discours, où il parlait de comment un bateau percé de part en part à causes d'esprits pouvait réussir à surmonter les plus grandes mers grâce au talent et au génie de son utilisateur. Il tendit un parchemin, tout en disant :

"J'imagine que vous allez lui donner réponse, n'est-ce-pas ?"


"Non" Répondis-je sèchement, tout en croisant les bras.

"Mais elle en voulait une ! Vous allez lui causer de la peine !" Fit-il très surpris, peut être de trop pour ne pas avouer en même temps qu'il avait lu ma lettre et que tout son discours que je n'avais écouté était un tissu de mensonge... Mais qui doutait du contraire ?

"Je n'en aurais pas besoin. Je serais dans cette ville avant vous dans tout les cas. Filez maintenant, j'imagine que vous avez d'autre courriers qui ne demande que d'être lut par vos yeux avides."

Il bafouilla un peu, avant de baisser la tête, et de tourner les talons. Ma prochaine destination était toute trouvée, et malgré tout les risques dont on m'avait fait part, peu m'importait, si ce n'était de la retrouver.

Chikai, capitale de Seika, me voici !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Perle d'inconscience   Perle d'inconscience Empty

Revenir en haut Aller en bas
Perle d'inconscience
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Perle d'inconscience 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Archipel paisible-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.