-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Partagez
Serait ce la fin ?
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyJeu 07 Juil 2016, 17:49




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn







Elle y était presque. Chaque pas qu'elle faisait causait d’irrépressibles battements douloureux dans son cœur. Son souffle était court et sa gorge sèche, rendant la déglutition particulièrement difficile. Les yeux dans le vide, elle n'était plus que l'ombre d'elle même, si présente mais à la fois désirant de tout son cœur être n'importe où, n'importe où sauf ici. Pourtant elle y était, et l'absence de pépiement des oiseaux, l'odeur de la neige glaciale qui infiltrait son nez, le vent qui s'infiltrait sous les fourrures qu'elle portait, tout cela le confirmait, comme un funeste présage, et une voix, doucereuse, qui venait lui chuchoter à l'oreille « N'y vas pas, n'y vas pas … » La rouquine agita sa main devant son visage, comme si cela pouvait chasser ses sombres pensées, mais il n'en était rien. Elles étaient trop réelles pour pouvoir être dégagées ainsi, au contraire, elles n'en devenaient que plus vivaces, s’agrippant à elle de toute leur force, d'énormes sangsues collées à son crâne, suçant son sang et son énergie petit à petit.

Mais elle n'était pas seule. Un petit louveteau la précédait de quelques mètres. Il avait beau être d'une toute petite taille, ridicule même, la Druidesse l'avait déjà vus en action à plusieurs reprises, et il n'y avait alors que très rarement d’échappatoire à qui l'affrontait. Il n'aurait aucune pitié contre ce messager des enfers, aucune, pas même une once de sentiment. Il l’assassinerait si il le pouvait, il le démembrerait, d'abord les bras, puis les jambes, puis il l'éventrerait, il en ferait de la charpie, il ne resterait rien de lui. Pour elle, pour cette fillette d'Hibana, pour la venger, et pour protéger Aki.

Un peu en retrait la renarde regardait son ami loup qui avançait, ainsi que sa compagne humaine qui hésitait. Les poils aussi blancs que la neige qui l'entourait, elle avait la même détermination que Mune. Un humain plus cruel qu'un démon, aussi noir qu'une nuit sans lune. Il n'y aurait pas d’échappatoire possible. Depuis quelques temps elle avait sentis sa puissance revenir. Certes, ce n'était pas fantasmagorique, elle était loin de posséder tout le pouvoir qui avait fait d'elle une gardienne des arbres dans le passé, mais elle savait que dorénavant, avec l'aide d'Aki, elle pourrait retrouver sa forme originelle et ainsi déchaîner toute sa hargne.

Et puis il y avait la Nishiie, qui s'agrippait à son arc comme à une bouée, dont les pas devenaient de plus en plus lent, laborieux, à mesure qu'elle gravissait la montagne, suivant des traces profondes imprimées dans la poudreuse. C'était le destin qui l'avait conduit à lui. Il n'avait pas neigé depuis de longues journées, depuis le matin où elle avait trouvé la première empreinte, à vrai dire, comme si quelque chose voulait qu'elle le rencontre à nouveau, qu'elle parvienne à accomplir cet objectif. Et ce froid, ce froid incroyable qui ne lui laissait aucun répit, de pire en pire chaque jour, il gelait ses doigts, ses orteils, ses oreilles, le bout de son nez, elle se sentait comme un énorme glaçon fonçant droit vers le brasier qui la fondrait à tout jamais.

Puis elle releva la tête. La traqueuse était parvenue au bout de son périple. Les yeux figés, le regard glacé, la nuque droite, elle était une statue de cire blanche. Immobile. De même à ses côtés, les deux animaux attendaient, statiques. De ses lèvres bleues recouvertes d'une écharpe en peau sortirent deux mots, éraillés par le vent, bouleversés par la sécheresse de ses cordes vocales, et pourtant si puissant, si violent, qu'ils faillirent la renverser.

Zayro. Jinn.

Vert émeraude. Bleu azur. Trois paires d'yeux sur le duo qui dominait la montagne. Six boules de haine brûlante, et pourtant, pas un mouvement, le vent qui était retombé, d'un coup, annonciateur de la solennité de ce moment unique.

Zayro. Jinn.

Les cheveux blancs de l'homme, sa carrure impressionnante, le lion noir à ses côtés, cette peau mate et surtout cette puissance, écrasante. Elle allait perdre. Tout ses espoir avaient déjà fondus. Elle allait perdre. Tant pis, c'était son choix, il n'y avait pas de retour en arrière possible.


Dernier soupir de l'espoir qui se meurt
Vaine obsession qui voit là son cercueil
Le début de la fin.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyVen 15 Juil 2016, 19:43



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

et

Image (cliquez)

Les montagnes s'habillaient d'un voile blanc que l'ont pouvait qualifier de douce neige, posée sur un sol rocailleux maronnâtre et terre et de pierres froides, balayés par une fine brise glacière jusqu'à ses sommets les plus hauts. Evidemment la température ici, avoisinait le négatif et lorsqu'une pointe de vent se levait, alors il paralysait les muscles et frappait comme des épines en plein dans la peau. Les lourds manteaux de peaux ou autres solides tenues chauffante permettant de s'y emmitoufler étaient les moyens les plus efficaces de survivre par ce froid. Les sommets blancs étaient peut-être beaux, mais leurs dangerosités n'étaient pas des moindres. Quelques aventuriers, moines ou pèlerins gravissaient parfois les marches menant aux temples situés en plein coeur de ces vallées oubliées, les plus téméraires ou les plus fous partait parfois jusqu'aux pointes car ils entendaient parler de la légende.

Du haut du "grand sommet", l'ont disait qu'il y'avait le "Trône des Rois". C'était un trone de pierre qui avait traversé les années et s'était forgé au fil des siècles une solide histoire, un veritable mythe que peu de monde racontait si ce n'est les plus anciens de Fuyus ou moines et aventuriers en quêtes de rumeurs à raconter. Le "trône des rois" était donc un siège de granit situé tout au sommet du plus haut mont de la nation de Long. Il était dit de lui, que les Rois qui s'étaient succèdes pour diriger le pays devait prouver leurs valeurs aux yeux du Dieu Dragon. Pour ce faire, ils montaient alors les marches jusqu'au plus haut temple, puis continuaient enfin l'ascension seul avec le plus faible apparat sur eux. Gravissant alors la poudreuse immaculée pour se retrouver face à ce siège semblant forgé par la terre de Kosaten elle même.

Le futur Roi devait alors s'y asseoir et y rester pendant un mois sans y bouger. C'était une sorte de traitement infligé. Le dicton parlait en disant ; "Si tu endures le plus rude climat au plus proche des cieux sur le plus haute des montagnes, alors tu seras un roi digne de ton peuple, digne pour ton Dieu." En plus de dompter la nature et son propre corps, il était donc dit avec quelques sous entendu, que ce trône au plus haut, touchait presque la nature divine, se rapprochant du ciel et donc de l'image des cieux. La porte des Dieux de manière Kosatenienne. Un folklore bien sympathique, si ce n'est que ce n'était que légende.

Aucune récit ne mentionne si les Rois précédents Sul hei, ni même si le tyran actuel lui même aurait effectué cette épreuve. Les gens se battent pour affirmer ou infirmer les propos dans tous les sens. Moines et croyants affirmerons que les dirigeants de Fuyu bien avant l'ère actuelle sont passés par ce fauteuil, prouvant leurs valeurs aux yeux du peuple, de Kosaten et de Long. Les autres détracteurs infirmerons ces mêmes propos en disant que ce n'est qu'un vieil artifice oublié au sommet d'un mont que plus aucun élu ou aventurier ou roi ne grimpe. La légende reste en tout cas cité et récité par les uns et les autres, traversant ainsi les âges au même titre que ce fauteuil naturel de pierre et de glace.

Une chose était certaine, ce sinistre trône existait bien et il était bien posté au plus haut mont de Fuyu, la montagne du dragon. Aki Nishiie avait donc gravit sans le savoir, le parcours d'un Roi pour rencontrer un véritable monstre ; Zayro Jinn. Ce démon colossal était là, implacable et impassible, immobile, mais assit sur le siège de roche comme s'il attendait la venue de cette femme, comme s'il attendait son prochain défi. Depuis combien de temps était-t'il ici ? Impossible à dire, la guerre avait été déclaré depuis plusieurs semaines déjà, mais le blizzard et les épais nuages blancs couvraient la vue sur le monde d'en bas. Zayro n'était pas de nature à croire aux légendes mythiques de Kosaten, mais il n'était jamais à un endroit au hasard. Il venait toujours pour signer un acte, que ce soit par ses coups ou sa présence. Lequel d'entre eux était-ce cette fois ci ? Impossible à dire encore une fois...


Enfin, elle arriva, tandis que le Lion noir de Zayro disparut dans son ombre comme s'il n'avait jamais été là. Le regard de Jinn s'abaissa au niveau de la rouquine qui venait de se pointer avec deux animaux en guise de compagnie. La neige tombait à peine, il n'y avait plus qu'un vent qui ici, paraissait bien faible et pourtant, continuait de brûler la chair insensibles d'un humain lambda. Ce trône n'était pas fait pour y voir survivre quelqu'un de normal, il était vraiment fait pour des gens atypiques... Exceptionnels. Les étoiles si s'en étaient en tout cas, brillait dans le fond, caressées par un semblant d'aurores boréales. L'individu au regard menaçant ne daigna pas bouger d'un pouce, bien ancré sur son fauteuil de pierre et de glace, dont certaines gravures sur le dessus laissait entrevoir cornes et démons, combat de dragons et dents acérés.




Je reconnaissais ces atomes qui me traquaient depuis quelques jours... N'êtiez-vous pas censé être morte ? Vous venez me défier ?





Il n'aurait pu en être autrement, pourquoi se serait-t'elle évertué à le traquer depuis si longtemps, gravir autant de choses, traverser autant de dangers si ce n'était pour la revanche. Oui, il se souvenait d'elle. C'était lorsqu'il passait sur un chemin, l'un des milliers qu'il emprunta un jour, puis rencontrant deux individus se battant, il voulut voir jusqu’où irait leurs interprétation d'une bataille. Jusqu’où le sang pouvait couler ? Alors il obligea l'une des deux personnes à se tuer, tout simplement. Ce fut donc cette fille qui choisi de se tuer, mais visiblement, pas assez bien, à moins qu'elle n'ait vu ce qu'il vit lui aussi, le royaume sans nom, le néant, la mort et l'aie vaincue ? Si tel était le cas, alors elle pouvait être une digne adversaire. Avait t'elle ce cran et cette aura ? Elle était là, c'était déjà pas si mal... Qu'avait t'elle à répondre à cela ?

Il l'a toisait, comme si elle était le troisième animal de sa triste compagnie. C'était un insecte, un curieux insecte qui avait en elle des envies et des idées à transmettre, cela se voyait à la hargne dans ses yeux. Étrangement, Zayro savait que c'est elle et non un autre élu qu'il aurait préféré voir venir qui viendrait. Il sentait les atomes et se savait suivit depuis plusieurs jours déjà, alors il avait prévu quelques points.




Maintenant que j'y pense, votre nom m'est parvenu plusieurs fois aux oreilles. Je crois bien que lorsque j'ouvrais le ventre de cette fille aux cheveux blancs, elle vous appelait à l'aide. Comment se nommait t'elle déjà... Un nom ridicule... Je me souviens, Kachou c'est cela ? Attention ou vous marchez...





Ajouta le fléau de Fuyu. En effet, bien qu'il annonçait très clairement avoir tué et torturé Kachou dans le passé, celle ci livrant alors le nom d'Aki comme pour demander à l'aide... Ce pouvait venir d'une complainte lié à sa souffrance ou autre chose, quoiqu'il en soit, c'est en plus de ce crime odieux qu'il annonça quelque chose d'étrange à la rouquine. Faire attention ou elle marchait. Oui, Zayro s'était livré à une expérience plutôt inédite et un corps était gelé juste sous ses pieds, en dessous de quelques centimètres de neige ou l'ont ne faisait que difficilement la différence.

C'était le corps d'un enfant, pas n'importe lequel visiblement, il s'agissait en fait d'Adakor, la petite fille accompagnant l'ancienne ami de la druidesse dans ses aventures. Celle ci avait été lacérée, cognée, traînée de force ici et finalement mourut dans le froid, incapable d'endurer plus que tous ces tourments. A vu de nez, si la guérisseuse s'y penchait sérieusement, elle pouvait dire que la jeune fille était morte depuis environs trois jours ou quatre... Dans la souffrance la plus totale. Soudain, le colosse prit la parole ;




Tout le monde n'a pas la résistance d'une Fanalis... Quel dommage. Mais vous... Je sens le changement opéré en vous. Intéressant.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyMar 19 Juil 2016, 05:28




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn







Elle continuait de fixer l'homme qui au fil de ses pérégrinations était devenus son pire ennemi, sans même le savoir. A bien y réfléchir, il devait être conscient d'être le pire ennemi de Kosaten tout entier, et il n'en avait sûrement rien à faire de savoir qu'une pauvre fille comme elle le considérait comme tel. Mais tant pis, que faire de tous ces jugements de valeur, elle courrait à sa perte de toute manière, et elle le savait. En revanche, elle espérait qu'elle serait assez forte pour lui faire mal, ne serait ce qu'une fois ! Elle désirait tant pouvoir le voir souffrir, voir son visage se tordre de douleur!Cela n'arriverait pas. Elle allait mourir dans la honte sur cette montagne, face à ce ridicule trône de pierre. Pour qui se prenait il, à dominer ainsi le territoire de Fuyu ? Il croyait valoir l'empereur ? Il le valait sans aucun doute. Il était naturel qu'un homme dans lequel le pouvoir était si puissant soit arrogant et cherche ainsi à démontrer sa puissance.

Il parla, de sa voix grave et profonde, qui, s'il n'avait pas été l'être le plus détestable de tous les mondes, aurait pus être séduisante. En revanche, dans cette situation, elle était uniquement terrifiante. Glacée sur place, Aki se rendit compte qu'il le savait. Depuis le début il savait qu'il était traqué et il n'avait pas cherché à fuir, au contraire, elle avait la terrible impression d'avoir été attirée dans un piège, ayant marché jusqu'ici uniquement pour assouvir sa soif de grandeur. Elle serra les dents. Mine de rien, il se souvenait d'elle, la croyant morte. Mais elle était là, prête cette fois à le défier, quoi que cela lui en coûte.

Les mots qu'il prononça ensuite n'eurent en premier lieu aucun impact sur la rouquine, tant ils étaient incompréhensible à ses oreilles. Puis la vérité se révéla peu à peu à son entendement. La terrible vérité. Elle ouvrit de grands yeux et, spontanément, porta la main à son cœur. L'impression qu'on venait de la poignarder à plusieurs reprises était si vive qu'elle semblait presque réelle. Kachou. Kachou ! Haletante, elle commença à sentir une émotion la gagner. Elle la connaissait mais jamais celle ci n'avait été aussi puissante, aussi dévastatrice. La colère. La haine. Le désespoir qui s'y mêlait.

Tout son être se consumait sur place et la vision de l'enfant dans la glace ne fit qu’aggraver son état. Relevant les yeux sur l'homme aux cheveux blancs, son regard était devenus flamboyant. Le Fluide rouge s'était emparé de sa personne. Tout le contrôle qu'elle avait voulus exercer sur elle même durant tout ce temps venait d'être abjuré à l'instant. Les flammes que dardaient ses yeux étaient sans équivoque. Elle mourrait. Elle s'en foutait de mourir. C'était ce qui allait arriver mais elle ferait tout pour l'emporter avec lui, ou au moins pour lui faire connaître un fragment de ce qu'il leur avait fait endurer.

Sans un bruit, la rouquine se transforma, prenant la forme dont elle avait l'habitude, claquant ses ailes dans son dos, se refusant pour l'instant à en appeler à la puissance du grand dragon. A ses côtés Mune avait pris sa forme démoniaque, et Mizu ne tarda pas à la rejoindre pour la première fois. Les trois compères étaient impressionnants, mais moins que l'homme qui se tenait face à eux. Hurlant de rage, dans une langue qu'aucun humain ne pourrait comprendre, Aki fondit sur sa proie qui était en réalité le prédateur à toute vitesse, accompagnée de ses deux acolytes tout aussi déterminés.

MEURS ! MEURS !

Chaque coup qu'elle portait à l'aide de son Fluide n'avait qu'un seul objectif : tuer. Il n'y avait aucune pitié dans ses actions, aucune retenue. Elle espérait atteindre son objectif, elle espérait le faire souffrir, elle espérait le voir hurler.


MEURS ! MEURS !

Aki n'existait plus. Il n'y avait plus que la haine. La haine personnifié.

MEURS !



Face à la haine
Au désespoir
Il n'y as que la mort.


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyMar 19 Juil 2016, 18:27



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

et

Image (cliquez)

Qui pouvait bien venir sur le sommet. Qui avait assez de courage pour venir l'affronter, là ou les plus forts sois-disant, s'étaient défilés. Schneiden le héros de Seika, quelle blague.. Un fuyard lâche qui n'allait pas à la rencontre de son destin. Rhadamanthys le chevalier de la wyverne ? Encore un usurpateur de plus, se prenant pour quelqu'un de courageux et de preux, des valeurs qu'il ne respecta jamais. Emiya Kiritsugu le fourbe, un de plus ne sachant qu'attaquer dans le dos. Dans ce lot de pleutres qu'il ne reverrait jamais à part dans un élan d'opportunisme, se trouvait parfois une pépite téméraire ou folle sortant peu à peu du lot. Bien sur cette dite pépite pouvait grandir et décevoir ou à contrario, devenir aussi brillante que lui. Zayro avait fait tonner son nom dans toutes les contrées de Kosaten, nouveaux et anciens élus le connaissaient ou avait au moins entendu parler de son terrible nom. Les dirigeants des nations avaient engagé une guerre sur ses actions, il était le fléau de ce monde, depuis son arrivée son objectif n'avait été que de plus en plus clair ; Vaincre les Dieux, les défaire de leurs positions de faux-Divins. Faire descendre de leurs piédestal. Connaitre les secrets de ce monde ne l'interressait plus, le sombre messager des enfers était devenu encore plus maléfique et dévoré par ses idéaux déplacés qu'il n'atteindrait peut-être jamais.

Cependant et même s'il était hais du monde entier, celui ci s'en fichait, il voyait arriver encore quelqu'un pour l'affronter, se mettre en travers de son chemin. Il était prêt comme à son habitude à relever chaque défis, toujours. La saveur des derniers combats se ternissait, la source des combattants aussi se tarissait, il espérait bien voir la guerre se dérouler, mais son implication était encore mystérieuse dans celle ci. Pour en revenir à la situation, alors que la tempête de froid commençait à se lever, courante ici, dans le sommet blanc du nord Fuyen, le colosse sans bouger de son trône vit se dévoiler enfin à lui, la jeune et charmante Aki Nishiie. Cette petite rouquine l'avait traqué, par vengeance, peu étaient allés aussi loin pour le retrouver afin de le faire payer. Il pouvait même en être sur, dans tout ce tas, il n'y avait qu'elle... Seryu était sans doute du même acabit, mais ne se donnait pas autant de moyen pour faire régner la justice qu'elle aimait tant. Alors quoi ? C'était cette femme du petit peuple, habillé de sa haine envers sa personne, qui allait rendre à Kosaten la liberté et la paix ? Quelle ironie.

Cette gamine arrivait de front, prête à entendre la verité ? Pas si sur vu comment les premiers mots sonnèrent comme une mauvaise surprise. La gestuelle et le regard se changea, l'energie dégagée aussi et fut bientôt plus visible. La colère entremêlé à la tristesse donnait un bien curieux sentiment, assez unique, celui qui donnait à son corps les moyens de faire l'impossible. Alors que le corps de la jeune femme commençait à trembler légèrement tandis qu'un étrange fluide la parcourait alors






Toujours plus tomberons, comme d'autres vous n'avez rien su protéger, comme d'autres vous apprendrez la dure verité de ce monde... Et finirez dans le néant.





Un combat allait débuter sur le pic de cette montagne, un décors qui rappelait même l'un des tout premier combat de Zayro Jinn, celui contre le vieux Mizoku. Un homme dépassé par sa propre faiblesse, mais lui aussi avait fait une attaque frontale, une morale qui ne finit pas mieux pour cet homme qui disparut happé par Kosaten dans les jours qui succédèrent. C'était la loi tangible que les faibles n'arrivaient pas à accepter. Pourtant à moins de se donner le moyen de ses ambitions, les gens qui étaient ainsi, devaient en toute objectivité l'accepter et mourir s'ils n'apportaient rien. La question ne se posait pas lorsqu'on se nommait Zayro. Lui qui voulait tout emporter dans les abysses infernaux et plonger ce monde dans un dédale sans fin de souffrance, convaincu que les Dieux feraient une erreur au moment le plus opportun. La guerre, tout ça, ne faisait que parti d'un long processus, un plan. Il avait déjà vu Manshee en action, puis Long et provoqua de bien des manière Fenghuang, un jour arriverait ou ces trois là devraient répondre de leurs fausses identités. L'heure n'était pas encore venue toutefois.

A présent, la jeune femme ne laissa place qu'à un monstre ailé ressemblant à un dragon. S'était t'elle transformée en démon car elle comprenait elle aussi, que bien souvent les monstres de Kosaten, étaient bien plus puissants que les simples humains. Le colosse regardait dans son propre passés ici pour s'en convaincre. Bien sur, tous n'étaient pas des équivalents d'Asura ou du démon de la montagne, mais tout de même... Il avait su faire une rétrospective objective sur ses rencontres pour se dire telle et telle chose. Voila, le fait est qu'Aki Nishiie en appelait même à ses animaux, pour qu'eux mêmes ne deviennent plus gros et impossants, peut être que tout ça n'était que de l’esbroufe..  




Si la mort vous affecte autant, je plains votre avenir, vous n'avez pas finie d'en voir. Vous n'êtes que du bétail, des bêtes, faibles et pathétiques.





Zayro se leva, il ne pouvait pas non plus faire l'affront de son arrogance indéfiniment, il restait un assassin et un combattant et il avait attendu de voir quel défis lui serait proposé en voyant de loin cette traque qui dura bien plus que nécessaire. Elle était présente et irait à fond, il lui offrirait au moins une mort digne de ce nom. Il n'y avait que peu de distance les séparant l'un de l'autre, alors la dragonne fondit sur lui en un rien de temps, laissant ses deux animaux à l'arrière, passif, comme deux spectateurs se sachant inutiles.

Lorsque la patte géante vint alors frôler son épaule, le géant de Fuyu frappa en plein dans la rotule, ne se laissant pas faire. Pour le moment, avec les échanges ont ne pouvait pas dire qui était véritablement touché, entre les craquements et les paroles draconniques prononcés bien plus gravement par la femme transformée. Pour s'en assurer, dés qu'elle le toucha à nouveau, Zayro frappa à nouveau une autre rotule, était-ce bon cette fois ci ? Rien de moins sur, alors pour assurer le coup, il tournoya lorsqu'elle passa à portée, afin de sauter en arrière, sa cape se transformant en scie tranchante au contact. Comme les assauts colériques de l'écaillé n'en finissait pas, il tapa encore, deux fois de plus, comme s'il rendait coup pour coup à celle ci, afin qu'elle comprenne qu'elle s'était opposé à un monstre bien plus terrifiant que sa forme actuelle ! Quoiqu'il en soit, Jinn devait au moins reconnaître que ses les dégâts de ses coups étranges et magiques ne lui faisaient pas si mal, il sentait en revanche son énergie se vider grandement...  C'était comme si elle voulait l'épuiser avant de pouvoir mettre un terme à sa vie, une stratégie qui aurait pu marcher si elle était venue, quelques années plus tôt.




Vous finirez aussi par supplier... Comme elles.





Ajouta alors le messager des enfers, faisant alors clairement référence à Kachou et Adakor bien avant son arrivée. En les tuant, on pouvait totalement et pleinement imaginer la souffrance par lesquelles elles durent endurer. Une héroine seule, venait se confronter au plus grand mal du siècle... Arriverait t'elle là ou d'autres avaient échoués ?

Serait t'elle le nouveau signe du courage
Dans les mers de sang et de de chaos
Serait t'elle le message d'un nouvel âge
Mettant alors fin à ce fléau.










Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyMer 20 Juil 2016, 05:46




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn







Le premier coup toucha sa cible mais rien ne se passa. Il n'avait rien sentis, c'était évident. Pourtant le Fluide rouge s'était insinué en lui, cherchant à le tuer, à lui faire du mal, mais rien. Rien ne s'était produit. Elle poussa un atroce grognement de douleur lorsque son omoplate se démit brusquement. Si elle avait été sous forme humaine, elle n'aurait pas hésité une seule seconde à se mordre les lèvres au sang pour s'empêcher de bouger, mais sa transformation rendait ce genre d'actions impossibles. Les violents courants de souffrances qui filaient tout le long de sa patte antérieure gauche étaient quasiment insupportable mais elle n'était pas décidée à se laisser faire pour autant. Elle continua, frappant une nouvelle fois et alors qu'elle fermait les yeux, s'attendant à se voir heurtée encore une fois, ce ne fut qu'une légère secousse qui se produisit.

Ouvrant les paupières elle remarqua que entre elle et le géant se tenait Mizu. Les yeux de glace de la renarde géante s'étaient plissés tant le choc avait été violent. Ouvrant grand la gueule, quelques filets de sang s'échappèrent et elle manqua de s'effondrer au sol, trébuchant pour sortir de la zone où avait lieu le combat. Au bord de l'évanouissement, elle se contentait de couiner à chaque pas. Bien que tout ceci eut lieu en quelques fractions de secondes, Aki eut le temps de vérifier d'un coup d’œil que sa vie n'était pas en danger. Pas encore. Absorbée par son observation inquiète, elle n'eut l'attention nécessaire pour voir que le loup gigantesque venait de faire de même, barrant de son corps disproportionné l'attaque de cape que venait d'envoyer Zayro Jinn. La scie qui la bordait vint gravement entailler son flan et il se mit à chanceler également, s'effondrant sur le terrain du combat. Ce n'en était pas finis.

Hurlant de rage, la rouquine avait poursuivis ses attaques, désespérée de voir qu'elle était faible au point de devoir se faire protéger par ses amis. Des larmes de colère et de désespoir voilaient sa vue. Combien de personnes allaient devoir la défendre ? Combien encore mourraient ? Combien en voulant la sauver ? Combien en voulant tirer quelqu'un d'autre des griffes du messager des enfers ? Des dizaines, des centaines, et sans doute elle aujourd'hui, qui irait rejoindre Kachou et Adakor. A la pensée des deux jeunes filles, sa haine se fit plus grande encore. Elle se baissa vivement, évitant un autre coup et dressa son Fluide autour de son corps tout en se protégeant de ses bras pour encaisser la dernière attaque qui ne lui provoqua cette fois pas grand dommage. Si elle n'avait pas multiplié les défenses, elle serait sans doute morte. Mais ce n'était pas encore le cas ! Cela ne se finirait pas aussi vite !

Le hurlement inhumain qui sortit de la bouche du dragon était significateur d'un pouvoir qu'elle n'avait osé utiliser depuis l'accident qui avait impliqué Mune. Mais cette fois ci, cette fois ci elle se contrôlait assez pour … Se concentrant du mieux qu'elle le pouvait, son Fluide rouge se rassembla dans sa gorge, se mettant à vibrer de plus en plus fort, de plus en plus vite, à un tel point qu'un brasier hurlant s'y déclara, feu qu'elle ne tarda pas à cracher sur son ennemi. Pour ainsi dire, elle vomit les flammes qui autrefois implosaient à l'intérieur de son corps sur son adversaire. L'énergie déployée était astronomique par rapport à ce dont elle avait l'habitude mais, aveuglée par ses émotions, elle ne s'en soucia pas, réitérant son attaque, encore une fois, puis une autre.

La bouche en feu, submergée par la douleur, de nouveau elle s'écria des mots de pouvoir, afin de parfaire son attaque, si tant est que celle ci ai eu la moindre incidence. Elle espérait de tout son cœur que ce serait au moins suffisant pour le distraire quelques secondes, pour qu'il ne s'acharne pas sur ses amis à poils sous prétexte qu'ils avaient empêchés ses premières attaques d'aboutir.

Elle tremblait. Elle tremblait comme une feuille dans un typhon. Elle savait que sa mort approchait à grand pas et qu'elle ne faisait que lutter contre du vent. Elle était comme Don Quichotte, frappant ses moulins à vents. Cela ne rimait à rien. Elle allait perdre et mourir et il l'oublierait aussitôt son cadavre tombé de la montagne. Mais elle était allé si loin pour venger tout ces morts, pour venger la souffrance de Mune et celle de tout ceux dont il avait croisé le chemin. Elle était prête à mourir pour eux, si cela pouvait avoir le moindre intérêt.



Souffrance inutile
Motivée par la haine
Sacrifice



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyMer 20 Juil 2016, 18:57



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

et

Image (cliquez)

Le corps de dragon de cette jeune demoiselle la préservait de dégâts qui auraient pu la tuer sous forme humaine. Ce n'était pas si mal de la voir résister ainsi, mais sa témérité frôlait la folie de croire qu'elle pouvait vaincre Zayro Jinn en personne. Venir seule, là ou dans un temple quelques mois ou années précédentes, tout un groupe d'élus avait échoués. Pensait-t'elle sincèrement avoir une chance ? Et si c'était le cas, si sa force qui l'habitait animait aussi son ambition de revanche et son assurance, pourquoi n'avait t'elle rien envisagé en cas de défaite, un plan B, quelque chose. On ne pouvait guère pieger le messager des enfers, lui qui sentait les atomes et les énergies sur le plan cosmique, savait très bien ce qu'il se trouvait à plusieurs kilomètres à la ronde, même cette montagne, ce lieu de résidence atypique n'était pas choisi au hasard. Situé au nord du continent Fuyujin, rien ne pouvait vraiment arriver par l'océan et sa vaste étendue, tandis qu'au devant et dans toute sa périphérie, il sentait tout approcher. C'était un endroit parfait pour s’entraîner, méditer sur sa puissance et relever le petit challenge d'aujourd'hui. Rejoindrait t'elle sous peu la glace éternelle du sommet blanc ? Sa destinée s’annonçait bien triste en tout cas, mais sa colère était encore vive !

Les premiers coups dans la mêlée, lorsqu'elle eut espoir d'étaler le malin, n'eurent pas forcément l'effet escompté. Le fluide était cependant un bel atout qu'elle utilisait fort bien, ponctionnant l’énergie atomique du sombre élu, afin de l'affaiblir dans le temps, mais cette course contre la montre et son endurance semblait bien difficile à tenir. C'était culotté de sa part, un peu trop sans doute. Quoiqu'il en soit, lorsque le poing dévastateur de Jinn vint à s'abattre sur sa cible, Mizu sa renarde se mit en travers, son corps se tordant physiquement puis de douleur, elle fut envoyé par une bourrasque puissante au loin, le sang sortant entre ses crocs et ses babines. Il en fut de même sous les yeux de leurs maîtresse transformée, de la part cette fois ci de Mune, le grand loup blanc. Au moins ses animaux lui étaient fidèles au point de mourir pour elle.

Quelqu'un d'autre aurait salué cette état de fait, cette performance ou ces sentiments, mais pas lui. Le regard glacial, la position imperturbable du colosse, ne laissait présager aucune émotions particulière, il s'en fichait. Comme Aki le pensait, ce n'était que trois cailloux roulants  désagréablement sous ses bottes.






Je vois bien une évolution de votre force, mais est-ce tout ce que vous avez à offrir ? Quelle perte de temps.





Ajouta le terrifiant, sans avoir un ton moqueur pour autant. Il faisait et disait cela comme un constat, une évaluation d'un maître face à son élève. Elle verrait bien le chemin qui les séparais, surement. Zayro vit toutefois la colère et la hargne monter de part son fluide qui voulait l'éprouver et le regard de la dragonne. Etait-ce l’apogée de ses sentiments qui vaudrait un choc assez percutant cette fois ci ? Le premier coup fut si banal dans cette rixe, qu'il venait à en douter. Mais en voyant les flammes sortir de son museau écaillé, il était prêt à voir de ses yeux et relever son challenge en prenant l'attaque de plein fouet, sans pour autant se montrer imprudent et suicidaire, Jinn mit ses deux bras devant lui, cachant un peu son visage dans son armure et éprouva les flammes ardentes crachées de la part de la druidesse.

Pas de doute, cette attaque n'était pas commune aux précédentes, mais l'impact arriva à imploser lorsque le messager des enfers qui portait bien son nom maintenant au milieu du feu qui l’entourait, leva les bras pour creer une onde de choc annulant l'attaque à son encontre. Pouvait t'il faire encore mieux, il aimait bien cet état d'esprit, constatant que la rouquine désormais sous les apparences d'un barioth était plus que serieuse, voyant alors venir la seconde vague, plus puissante que la précédente.

Voulait-t'elle faire du sommet blanc, un pic infernal qui dépeindrait bien mieux l'endroit ou devait vivre un diable comme lui ? Si c'était son objectif, il était vraiment réussi. La projection de vent chaud suivit de son naplam léthal fut alors stoppé par le choc du poing de ce colosse, balançant alors ce dernier à la rencontre même du feu magmatique qui implosa de nouveau face à cette autre pression transcendante ! Le feu sembla s'éparpiller tout autour sans le toucher, tandis que son regard et ses yeux gris violacés se posèrent sur ceux vert à tendance rougeoyante de la Nishiie.




Vous allez regrettez d'être venue m'affronter. Je  m'en assurerais.





Mais trêve de bavardages. Il était peut être temps de passer la seconde et mettre un coup de collier dans ce duel sans pareil ! Alors que le troisième couplet sonnait, cette fois Zayro fut surpris car il était rare de voir un tel acharnement sans être sur que l'adversaire n'allait pas encore une énième fois parer ou esquiver une telle attaque qui, il fallait le préciser, avait une grande envergure. Cette fois ci, le Fuyujin ne compta que sur sa propre résistance, son armure et aucun autres artifices. Les flammes dévorantes se plongèrent une fois encore sur la zone, noircissant la roche et faisant définitivement fondre la neige sur une large zone. Le trône de pierre lui même, bien que résistant, s'était fissuré et était cramé sur une bonne partie de son assise.

La fumée se dissipa pour montrer que le maléfique et détesté colosse glacial était encore debout, il n'avait que peu de blessures, en fait non, il allait très bien. Il avait juste une position curieuse d'attaque, les deux paumes jointes alors qu'Aki s'était déjà rapproché de lui prête à le frapper comme sa première offensive. La dernière phase se passa donc très rapidement vous l'avez compris. Jinn lacha une projection d'atome droit devant, s'en allant toucher autant la dragonne que ses deux piètres amis poilus. Lorsque ses griffes touchèrent l'épaule du géant, ce dernier y projeta sa cape et sembla comme renvoyer la propre Energie de l'ancienne rouquine.

Sous cette puissance, une distance de sécurité se créa naturellement, faisant alors reculer l'élu sombre de quelques mètres, mais toujours avec le même regard, sans une once d'émotion, le néant, comme l'endroit ou il disait vouloir l'emmener.




........












Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyJeu 21 Juil 2016, 18:52




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn





Tout ce qu'elle avait pus faire n'avait eu aucun impact … Aucun effet. Il était là, inébranlable, stoïque, impassible. Si les dragons avaient pus pleurer, elle serait sans doute effondrée la tête entre ses pattes à ce moment même. Mais elle ne pouvait pas se laisser faire, elle n'avait pas dit son dernier mot ! Elle avait bien vus qu'il s'était protégé par deux fois, la première en barrant à l'aide de ses bras puis ensuite en envoyant une attaque qui avait eu pour effet d'absorber celle de la rouquine. La dernière en revanche, avait été largement compensée par la vie qu'il leur extorquait. C'était un enfer que de sentir l'énergie s'échapper de son corps de cette manière, et sentir que c'était lui qui en profitait, lui qui regagnait toute sa santé grâce à cela.

Mais au lieu de se lamenter sur la situation, il fallait qu'elle se concentre. Le Fuyujin avait pris une position étrange, les mains jointes et visiblement concentré. La Druidesse s'était préparé à ce qui allait advenir, ce ne serait certainement pas les attaques qu'il avait pus lui infliger avant. Elle s'attendait à bien pire. Retenant sa respiration, elle était prête à bondir, ce qu'elle fit dès qu'elle vit la vague dangereuse fondre sur elle et ses deux amis. Donnant de grands coups d'ailes, elle tenta de s'élever le plus haut possible, évitant ainsi la souffrance qui se trouvait au sol. Ce n'était pas le cas de Mizu et Mune. Les deux animaux avaient été projetés en arrière, et, déjà mal en points de base, ils perdirent connaissance l'un comme l'autre.

La Nishiie, assistant à la scène désastreuse, avait déjà perdus la maîtrise de sa colère. Cette fois en revanche, elle n'allait plus se désespérer. Lorsque la cape du démon vola, elle était prête. Les pattes devant son corps, elle put éviter de se faire trancher vive par cette armure terrifiante. D'où venait donc cette chose étrange avec lequel il pouvait se protéger et faire mal ? Si elle réussissait à l'en débarrasser, peut être aurait elle une chance ! Elle finit par se convaincre elle même que son équipement était l'unique responsable de la puissance de son adversaire. Mais pour l'instant, elle n'était pas en état. Son épaule la faisait atrocement souffrir et elle avait remarqué que du sang s'écoulait lentement de sa blessure. Si on y additionnait l'énergie que le colosse lui volait constamment, elle ne risquait pas de tenir encore longtemps.

Elle dressa donc une barrière autour d'elle, constituée par son Fluide, pour se protéger des éventuelles charges du géant pendant qu'elle s'appliquerait à faire autre chose. Se concentrant, elle ferma les yeux et maîtrisa son Fluide vert, resté en retrait pendant le combat, qui commença à baigner tout son corps d'une douce lueur émeraude, et lui provoquant une intense chaleur, particulièrement aux endroits où elle souffrait le plus. Son Fluide fut utilisé en grande partie à cet effet, mais au moins, elle se sentait de nouveau fraîche et dispo, comme au tout début de l'affrontement.

Rassemblant le peu d'énergie qui lui restait, elle décida de miser le tout pour le tout. Jamais encore elle n'avait utilisé de pouvoir aussi puissant, mais elle se souvenait cependant comme il fallait le faire. Les yeux toujours fermés elle se lança dans une espèce de rituel, bougeant son corps en rythme avec sa respiration. Durant ce laps de temps, un choc sourd résonna contre son bouclier de magie, mais ne le brisa pas, bien que celui ci soit complètement fêlé. Cela lui laissa assez de secondes pour préparer son pouvoir. Lorsqu'elle ouvrit ses yeux, ceux ci avaient perdus toute trace d'humanité. On pouvait y voir un nombre incalculable de choses qu'il me faudrait des pages pour expliquer. La vie. La mort. La souffrance. Les pleurs. La joie.

Puis la nature se déchaîna. Une violente tornade se déclencha à l'endroit précis où se trouvait Zayro Jinn, agrémenté de flocons de neige mais également d'éclairs qui frappaient en son sein. C'était la colère de Gaea elle même qui vibraient en cet endroit. Elle ne s'arrêta pas là, déclenchant les flammes qu'elle avait pus lui envoyer un peu plus tôt, puis frappant, encore une fois, à l'aide de son Fluide. Elle vengerait Kachou, Adakor, Mizu, Mune, elle irait jusqu'au bout de ce combat !

Hydre de la tempête
Rictus malsain
Colère



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyVen 22 Juil 2016, 03:15



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

La vague d’énergie se contenta de raser la zone dans une lumière somptueuse, un mélange nuancé de bleu néon, de pourpre et de rayons violacés sortant parfois d'un amas brûlant. Lorsque la scène fut distinguable à nouveau, elle venait juste d'assister à la défaite de ses deux compagnons fidèles qui rejoignaient le plancher des vaches avec du sang, de la neige, de la cendre et de la fumée sur leurs poiles doux et anciennement blancs. Zayro pu voir alors la dragonner voler, ce qui lui permit d'esquiver habilement ce coup. Il n'avait pas un air satisfait, se sachant encore au dessus, que pouvait t'elle donc préparer de plus ? Mais en voulant la toucher il remarqua qu'elle mit ses deux pattes acérées en avant afin de tout mettre en oeuvre pour se protéger durement ! Il retomba au sol pour la contempler à nouveau, non sans sentir une énergie puissante s'accumuler autour de lui.

Le colosse en armure commença alors à regarder autour, les éléments se déchaînaient de plus en plus, le chaos était de mise. Mais ce n'était pas encore elle qui faisait cela, puisqu'il l'a vit simplement et étrangement briller, pour constater que ses blessures se refermaient. Une technique de soin ou de régénération poussée qui semblait lui demander pas mal d’énergie. Jinn regarda cela d'un air étrange, comme si il voulait voir plus loin ou mènerait ce duel si elle pouvait lui résister en faisant ce genre de chose plus souvent.

Puis c'est vraisemblablement quelques secondes plus tard, qu'il vit cette intensité prendre tout son sens. Elle préparait quelque chose et bien qu'il ne la laisse pas vraiment faire, cette dernière avait assez bien calculé son coup. Assez en effet pour qu'elle puisse se protéger d'éventuelles attaques extérieure le temps de ce rite, que faisait-t'elle au juste ? Le messager des enfers vit en tout cas les atomes bouger comme jamais et par prudence se mit en garde légère, pas au point de lui laisser l'honneur de se montrer en faiblesse face à elle, car ce n'était toujours pas le cas.

Le vent se souleva et il ne fallait pas être devin pour voir ce qui se tramait. Une tornade immense commençait à s'inviter, elle était comme toute les autres avec bien sur cette force naturelle et impressionnante. Pour le moment celle ci s'habillait d'un voile blanc dû grandement à la neige et ses flocons emportés. Le souffle était mordant et glacé, et même Jinn commença à reculé sous la force exercée par cette pression, les traces s'enfoncèrent de plus en plus à mesure des centimètres laissés devant lui. Il frappa alors le sol de ses pieds pour s'ancrer pour de bon, jetant à la fois un oeil sur la dragonne qui avait ouvert les yeux et était clairement responsable de tout ceci.

Puis il regarda en face la tornade qui arrivait sur lui et désormais frappées par de multiples éclairs qui faisait scintiller son cœur. Un mélange qui ne semblait pas avoir de fin puisqu'un autre élément vint y prendre part, brisant presque une chaîne élémentale. Cette fois ci cependant ce n'était pas dans ce tourbillon chaotique qu'il prenait vie, mais dans la bouche d'Aki Nishiie. Les flammes vengeresses qui n'avaient pas pu le toucher pleinement précédemment allait être relancer. Il comprenait mieux à présent. Tout en misant sur sa défense et se régénérant en se protégeant elle avait mesuré ses prochaines attaques sur deux niveaux pour le prendre en étaux. C'était... Très bien tenté. Elle savait que dans tous les cas il serait piegé et ne pourrait fuir, ni vraiment tout prendre en en sortant indemne.




Ignorez vous... Que j'ai vaincu la mort ?





Evidemment, ces deux attaques étaient une fois mêlée entre-elles, excessivement puissantes. Mais le Fuyujin décida de voir ce que pourrait faire au mieux Aki et donc il prit tout... Tout comme l'aurait fait le monstre d'assurance qu'il était. Le vent et les flammes jusqu'à ce que lorsqu'elles se dissipent un mot de pouvoir vint pour parachever son travail et déchirer son corps, lacerer son âme, du moins c'est ce qu'envisageait la druidesse transformée. Elle avait fait sa trump card, son tout-pour-le-tout. C'était un peu comme réveler sa volonté guerrière ultime contre son ennemi. Il connaissait ce sentiment et n'était pas aussi lâche que Schneiden par exemple...

Alors il accepta de subir ce courroux pour démontrer à cette petite prétentieuse la valeur de son pouvoir, la confronter a son désespoir, son destin ou plutôt son funeste sort face à lui. Elle devait voir la verité de ce monde, la différence entre les puissants et les faibles, cela passait autant par une punition morale que physique. Maintenant qu'elle avait vu, maintenant qu'elle avait tout donné et sentait un espoir vivre en elle.

Il allait tout lui prendre ! Encore !


Serait ce la fin ? 711915kWvWod
Musique



Peut être n'avez vous pas entendu... Mais j'ai vaincu la mort. Je voulais voir l'étendue de votre puissance... Hmm..



Zayro regarda son torse fumant, son armure avait été par endroit déchiré et il saignait au visage, ainsi que plusieurs marques de brûlures visibles dont sa régénération efficace n'avait pu suivre. Certes elle avait réussie le prodige de lui infliger des dégats, mais c'était parce-qu'il l'avait voulut, même si elle l'ignorait. Aki faisait face à son pire ennemi et adversaire. Zayro essuya le sang de sa bouche. Il s'avança quelques peu alors que la tempête de glace et de feu venait de disparaître devant lui. Puis il regarda celle qui avait une forme humaine et la témérité d'être arrivée ici pour le défier, avant de lui dire ces quelques mots ;


Serait ce la fin ? 694824gamagoriira



Je voulais vous laisser un répit avant que vous ne tombiez pour de bon. J'espère que vous avez su vous satisfaire de ce sang que je vous donne, vous ne pourrez plus rien me faire désormais.




Tout en disant cela il continua évidemment d'avancer jusqu'au corps d'un des deux animaux qu'il avait précédemment touché, puis en prit un par la nuque, c'était Mune qui, bien qu'immense auparavant était maintenant par plus gros qu'un louveteau à présent. Il le prit donc, serrant son cou et le montrant droit devant la courageuse druidesse en colère. Ensuite il prit ses deux pattes arrière pour les lui briser dans un grand craquement qu'elle était sure d'entendre... Les gémissements de souffrance de sa bête aussi. Il garda sa proie devant lui et son regard fixé sur elle ; Irait t'elle au bout pour venger ceux qu'elle avait aimé un jour ou s'arrêterait t'elle lâchement comme tant d'autre avant elle ?








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyVen 22 Juil 2016, 19:14




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn





Rien. Il ne broncha pas. Pas d'un poil. Il n'essaya pas de se défendre comme il l'avait fait précédemment, il se contenta de rester immobile, pris en étau entre la violente tornade et la marée de feu qui l'avait submergé. Il n'essaya pas plus d'éviter le mot de contact de la rouquine, comme si il n'en avait rien à faire. Cependant, lorsqu'il sortit de la fumée qu'avait provoquée le mélange entre la neige et le feu, il n'était pas en aussi bon état qu'auparavant. Aki crut même apercevoir une tâche de sang ! Du sang ! Zayro Jinn avait été blessé ! Il n'était donc ni invincible ni immortel, elle pouvait faire quelque chose contre sa puissance dévastatrice ! Mais pourquoi ne s'était il pas protégé, pourquoi n'avait il rien fait ? Il aurait pus pourtant, mais quelle en était la raison ? Voulait il tester son pouvoir ? Si c'était le cas, alors il était bien stupide, car à présent elle comptait bien en profiter ! Dévoilant des dents blanches comme le marbre, le Barioth s'apprêtait à foncer sur son ennemi pour lui infliger le même régime, quitte à y lessiver toute ses forces, quand celui ci parla.

Alors comme cela il avait vaincus la mort ? N'était ce pas un peu présomptueux pour quelqu'un visiblement capable de saigner, et peut être même de souffrir de douleurs physiques ? Il aimait clairement bien se mettre en avant, mais quoi qu'il dise, quels que soient les faits dont il pouvait se vanter, il avait encaissé ses attaques et n'en était pas ressortis indemne. Elle eut envie de lui répondre avec acidité, mais ce n'était sans doute pas très malin. La Druidesse préféra donc se taire, et profiter de cet instant pour reprendre des forces. Si il se laissait ce luxe, c'était peut être qu'il avait prévus quelque chose pour la suite, il valait mieux rester prudente.

Il parla de nouveau, démontrant bien ainsi qu'il avait bien un plan en tête, et qu'elle ne le toucherait plus, selon lui. Elle aurait pus serrer les dents sous forme humaine, mais là il n'en était pas question si elle ne voulait pas se faire plus mal que d'ordinaire. Finalement, elle se contenta donc de l'écouter parler et se targuer d'être à présent invincible. C'était bien ce que l'on allait voir. De nouveau elle se prépara à attaquer quand il fit quelque chose qu'elle n'avait absolument pas calculé.

Il se dirigea avec une vitesse terrifiante jusqu'à l'endroit où étaient allongés les deux animaux inconscients. Avant que la chasseuse ne puisse réagir, il avait récupéré le petit loup et le tenait par la peau du coup. Même évanoui, la boule de poil devait sentir qu'il était en danger car il se trémoussait en gémissant doucement. L'archère voulut tendre sa patte, rattraper son ami, mais trop tard, le colosse était déjà  loin, la proie entre ses mains. Le craquement qui retentit juste après donna une atroce nausée à la traqueuse, presque autant que les piaillements de douleur de Mune.

ARRÊTE ! ARRÊTE !

Elle avait hurlé en langue draconique, et par conséquent, le géant ne l'avait sans doute pas compris, mais à en juger par ses yeux paniqués et sa voix tremblante, il devait être évident de deviner ce qu'elle disait. Au bout de quelques secondes de cette supplication sans queue ni tête, Aki vit les yeux de l'animal qui c'était légèrement réveillé se poser dans les siens, puis la voix caverneuse résonna dans sa tête, comme sur toute la montagne, une voix multiple qui ne correspondait pas du tout à la petite créature qu'il était.

Ne t'en fais pas. De toute façon je souffrirais, et si tu n'agis pas, Mizu subira le même sort. Ne te laisse pas faire.

Il courrait sans doute à sa perte en parlant ainsi, il savait que le messager des enfers l'entendrait et se vengerait sans doute du fait que sa victime avait osé s'exprimer. Elle devait lui faire honneur et passer à l'attaque. Elle ne pouvait cependant pas se permettre de lancer une offensive qui serait trop susceptible de blesser son compagnon, ça, c'était au dessus de ses forces. Elle fonça donc sur son adversaire en hurlant de sa voix caverneuse et animale.

MEURS MEURS MEURS MEURS MEURS MEURS MEURS!

Peur de te perdre
Malgré tout je dois
Faire face


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptySam 23 Juil 2016, 14:59



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

La colère était bien visible dans les yeux de la dragonne, qu'importe qu'elle soit désormais recouverte par cette armure d'écaille et cette apparence inhumaine. Le cris de douleur de son animal qui devait être un peu moins que cela d'ailleurs, réussi à semer un certain trouble. Zayro était rapide et venait déjà de le démontrer sous son nez. Ses mouvements atomiques étaient fluides, pas au point d'êtres une téléportation mais ses mouvements disparaissait parfois dans un flou ténébreux. Quoiqu'il en soit, la traqueuse à son tour fit poster le son de sa voix  draconnique emplie de détresse, voulant secourir trop tard son ami. Jinn avait déjà posé ses mains sur les pattes du louveteau pour les lui briser et pendant un instant, un court instant ou le monde cessa de tourner, les deux comparses semblèrent se parler et se comprendre.

Le prochain assaut devait faire fît de tous sentiment pour vaincre ce mal avant qu'il ne se propage plus. C'était un dilemme pour elle, mais il l'avait pourtant prévenu juste avant, qu'elle échouerait. Le colosse n'avait jamais cessé de la fixer et de l'analyser depuis quelques minutes, pour observer ses réactions. Il se doutait de ce qu'elle devait penser et se dire ; " la victoire est à portée de main " ou les éternels " puisqu'il est mort une fois, il mourra une seconde ". C'était puéril, tous ces êtres inférieurs ne comprenaient pas que ce qui à vaincu ce qui ne peut l'être, ne peut être à son tour vaincu. C'était pourtant une base spécifique, ancré profondément dans l'esprit de Zayro d'ailleurs, qui se convainquait presque lui même d'être de plus en plus ce messie du nouveau monde, balayant l'ancien à sa guise.

Soudainement elle passa à l'attaque, son offensive était rapide et violente, mais comme prévu elle n'attaqua pas en jetant ses flammes au sol de peur de tuer Mune, c'était donc réussi. En une fraction de seconde c'est plusieurs images rémanente des déplacements atrocement rapide de Jinn qui apparurent. Certes Aki était vivace, mais pas autant que lui. Si elle pouvait suivre une partie de ses mouvements il était inutile de dire que cette fois ci, aucun mots de contact n'eurent ce fameux contact avec son armure. C'était une vrai anguille dans les pattes trop grosses d'un dragon. Il se contenta simplement d'éviter scrupuleusement chaque coups tout en continuant de la fixer. Hautainement il voulait mettre à bien ce qu'il avait dit, car c'était malgré tout, un homme de parole. Ne pouvant finalement le saisir, il projeta Mune qui le gêna plus qu'autre chose avant de reculer pour s'assurer d'une distance de sécurité raisonnable entre elle et lui.




Je vous l'avais dis. Mais pour vous félicitez de votre venue jusqu'à moi, je vais vous montrer quelque chose... Moi aussi.





Pouvait t'elle sentir l'espoir s'effondrer autour d'elle ?

Zayro commença à ouvrir la paume de sa main, comme s'il maintenant le monde en son creux. Le sol se mit à trembler et même le vent commença à être lourd, bien plus lourd que n'avait été sa tornade, ça n'avait rien à voir, c'était autre chose. Les simples roches brisés par l'éclat des précédents coups commencèrent à craqueler pour finir par disparaitre dans une poussière  de plus en plus petite. Cette zone de tourment s'empara bien vite de la dragonne pour commencer par broyer son bouclier et ses ailes, petit à petit, la compression atomique s'attaquait aux écailles, aux muscles, au sang ou aux os, la chair ne devenait que viande haché et atomes défragmenté. Il était difficile de dire ce qu'il se passait veritablement à ce moment là, mais elle pouvait voir comme une energie condensé sortir de son corps et se compresser à son tour avant de revenir en elle. Voila pourquoi cela se nommait "soul destructor". C'était un peu comme broyer votre âme devant vous, avant de vous la rendre brisée dans un corps tout aussi détruit qu'elle.

Pouvait t'elle sentir son âme s'effondrer en elle ?

Le colosse continua de malaxer sa main et ses doigts comme s'il jouait d'un instrument mortel, alors que la zone se détruisait peu à peu mais uniquement là ou il le souhaitait, faisant de son adversaire un pantin de chair ou tout n'était que chaos et destruction. Encore et toujours, ses yeux gris violacés ne cessaient de la fixer pour contempler sa souffrance sans y prendre le moindre plaisir, il démontrait aussi avec un calme sans pareil que cette technique aussi puissante soit t'elle n'était certainement pas la pire qu'il pourrait un jour faire. Que ce monde s'écroulerait sou bien plus sombre qu'une simple défragmentation atomique. Il fit cela pendant plusieurs minutes avant de relâcher l'étreinte et que tout ne revienne finalement à la normale pour de bon. La poussière et le sang retomba au sol, tout reprenait peu à peu sa place.

Pouvait t'elle sentir la défaite arriver ?

Le géant de Fuyu marcha finalement et simplement, dans le calme cette fois ci, jusqu'à son trône de pierre qu'il avait délibérément épargné, prenant encore ses aises pour ajouter ;  






Je suis certains que vous pourriez encore vous battre. Mais vous ne pouvez pas me vaincre... Je vous rappellerais votre place sans cesse désormais.



Dit t'il froidement. En effet, la compression atomique avait eut un petit effet pervers, que Morgiana connaissait bien par exemple. Il s'agissait d'une marque, d'une cicatrice qui prenait place sur le haut du plexus solaire de la jeune femme. Un Z qui lui rappellerait qu'elle avait échouée et qu'elle échouerait encore et encore, qu'elle verrait la mort toujours plus. Les atomes de Jinn étaient assez puissants pour lutter contre la guérison de la druidesse. Pour le moment elle était transformée et ne voyait pas encore ce qu'il lui avait vraiment fait... Mais pas de doute, elle le verrait tôt ou tard. Il attendait de voir si elle ferait l'erreur de l'attaquer de nouveau ou... Si elle acceptait sa défaite et sa place de faible en ce monde. L'humiliation était parfois pire que la mort. Comble de sa défaite, elle pouvait voir qu'il continuait de se régénérer, lui faisant comprendre que ses blessures seraient soignées dans les prochaines minutes et que tout ça n'avait été que pour lui passer son temps ;




Pour m'avoir diverti, je vous laisse vivre, vous me rappelez que certains de mes objectifs ne passent pas par la mort consécutives de chaque élus. Même des faibles comme vous ont un rôle à jouer... Disparaissez ou mourrez, peu m'importe, faites votre choix.










Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptySam 23 Juil 2016, 18:34




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn





Il n'avait rien. Il ne prenait rien. Il bougeait à une vitesse déconcertante, esquivant tout ces coups avec une infinie facilité. Elle se sentait ridicule, pataude, lourde, incapable de le toucher. Il n'avait pas mentis, et elle, avait largement sous estimé sa puissance. Pourtant il avait souffert ! Pourtant elle l'avait touché ! Mais elle avait utilisé ses pouvoirs les plus puissants et il était resté stoïque, inébranlable, malgré les filets de sangs. Alors tout cela n'avait été que du grand spectacle pour tester ses capacités. Il allait encore parfaitement bien et elle lui avait fait une pichenette avec toute la force qu'elle possédait. Et maintenant il lui prouvait en direct qu'il aurait pus achever ce combat dès le début, sans même prendre la peine de subir des dégâts. Il n'avait fait que se jouer d'elle depuis le début.

Elle commença à frémir. Il y avait quelque chose d'anormal. Il lança le louveteau à l'écart, ce qui lui tira un dernier piaillement de douleur lorsqu'il s'écrasa avec un bruit sourd sur un rocher qui dépassait de la neige. De nouveau, Aki se retint de se mordre pour ne pas péter les plombs et gâcher ses seules chances de remporter le combat, même si celles ci paraissaient de plus en plus faible au fur et à mesure que le temps s'écoulait et qu'elle se rendait compte de la supériorité écrasante de son adversaire. Mais elle se battrait jusqu'au bout ! Jusqu'à la dernière seconde ! Elle se le promis pour Kachou comme pour Adakor, mais aussi pour ses deux amis à poils qui s'étaient sacrifiés pour elle. Lâcher l'affaire maintenant, c'était considérer leur courage comme inutile.

Le colosse ouvrit la bouche pour parler, et de nouveau sa voix résonna comme un coup de tonnerre qui manqua d'ébranler la détermination de la rouquine. Elle s'ancra fermement dans le sol, se préparant au pire vus les dires du Fuyujin. Si il comptait lui ''montrer quelque chose'' il était certains qu'il ne rigolait pas. Maintenant qu'elle avait conscience qu'il n'avait fait que s'amuser de sa faiblesse jusqu'ici, elle se doutait qu'il avait d'autres surprise en réserve, et que si il désirait en faire la démonstration, elle n'en avait plus pour longtemps. Il était comme un chat qui joue avec sa souris, posant sa patte velue sur la queue du rongeur, la regardant se débattre, la lâchant quelques secondes pour qu'elle croie à sa liberté, puis la rattrapant aussi sec, avant de finir sa vie d'un coup de dent sur la colonne vertébrale. Voilà ce qui l'attendait, même si elle doutait que sa mort soit aussi propre et nette qu'elle l'espérait.

L'atmosphère lourde la submergea en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, aussitôt, tout sembla se désagréger et se rassembler à la foi. La Barioth ouvrit sa gueule en grand, la tête tourné vers le ciel, dans un hurlement silencieux et désespéré. La souffrance. Il n'y avait d'autre réalité que la souffrance. Elle n'était qu'une et tout à la fois, l'englobant comme jamais elle n'avait pus le faire. Terrifiant de douleur, le cri qui ne venait pas était pourtant parfaitement audible. Silencieux mais puissant et inaltérable. Elle allait mourir. Elle allait mourir maintenant, et il n'y aurait pas d'échappatoire. Elle avait si mal. Se soulevant presque de terre dans l'espoir d'échapper à ce pouvoir terrifiant et dévastateur, elle finit par chuter sur le sol, la face dans la neige.

Petit à petit, elle changea de forme, diminuant de taille, se ratatinant sur elle même, jusqu'à redevenir la petite rouquine qu'elle était, nue comme un ver dans la poudreuse, frissonnant, grelottant et pleurant toutes les larmes de son corps. Elle voulait mourir maintenant, elle ne voulait plus sentir son corps, ses moindres parcelles qui la faisaient souffrir, encore et encore, sans fin, sans limite. Elle sanglotait, roulée en boule, attendant qu'il en finisse.

Mais il disait ne pas vouloir la tuer ! Pourquoi ? Pourquoi la laisser là dans toute cette douleur ! Pourquoi ne l'achevait il pas maintenant qu'il avait prouvé sa domination ! C'était ce qu'elle voulait!Ce qu'elle voulait plus que tout au monde ! Elle ne désirait plus rester en vie, pas dans cette atroce déchirement perpétuel. Elle voulait sombrer dans l'inconscience et ne plus en sortir. Persuadée que c'était la meilleure manière d'en finir, elle resta recroquevillée dans sa position fœtale, attendant le jugement dernier.

Cri muet
Déchirement insatiable
Souffrance

COMBAT STATE FINIS o/



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyDim 24 Juil 2016, 03:09



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

Le vent s'était calmé, c'était une tempête qui était passée sur la jeune femme, cette dernière soufrant le martyr pendant un temps continu, mais elle devait surement sa survie à sa forme draconnique qu'elle perdit par la suite. Redevenant donc une mortelle parmi les Hommes. La neige commença alors à retomber doucement sur toute la zone, ce n'était pas que de simple flocons, la dématérialisation, désagrégation des éléments autour avait aussi entraîné la destruction du corps d'Adakor et désormais, donnant naissance à cette nouvelle neige. Celle qui était venue dans l'espoir de venger les siens, avec toute son assurance et le courage possible, repartait en vie mais avec une fierté blessée. Il n'y avait pas que cela, elle avait perdue en ayant cette certitude en elle, mais elle aurait voulut avoir l'opportunité de faire plus, sans doute. Zayro était assit sur son trône à la voir frémir et attendre que son souffle dernier ne vienne par sa main.

Mais il ne lui laisserait pas la chance de goûter aux voies impénétrables du royaume des morts. Elle devait sentir tout ce poids, celui de l'échec sur ses épaules. Elle avait comme tout abandonné dans un élan d'égoisme. La mort signait sa délivrance, et il n'avait pas besoin de la voir le dire pour le deviner ;




Vous voulez mourir... Que c'est pitoyable. Donnez vous la mort dans ce cas, rien ne vous en empêche.





Ajouta froidement le colosse, toujours bien ancré sur ce siège naturel dont il ne comptait pas bouger. Se lever pour elle ? Il ne lui ferait même pas cet honneur. La encore, elle devait comprendre sa place. Ou était passé sa volonté d'il y'a quelques minutes, s'était t'elle envolée et détruite en même temps que sa technique destructrice ? Elle avait été une audacieuse et maintenant, elle devenait une capricieuse qui parce-qu'elle avait échoué, ne voulait plus de tout ça, ce monde et ses erreurs, ses souffrances et le chaos. Protéger n'avait plus de valeur pour la druidesse, il lui avait fait bien plus mal psychologiquement que physiquement, le sous chef du Nest en était presque convaincu.

Cependant il n'ajouta rien à ces interludes silencieuses, il laissa encore la neige tomber un peu plus pour qu'elle soit maculée de cette blancheur hivernale, alors que le ciel se dégageait pour laisser à nouveau les étoiles scintiller. Savait t'elle seulement que des morceaux de l'une des victimes lui tombait dessus comme un voile éthéré dans la nuit. 




Je vous avais dis que vous retourneriez au néant...





Il s'arrêta là dans sa référence impossible à imaginer tant son esprit devait être tordu. Le messager des enfers l'avait envoyé dans des abysses ou elle devait sortir elle même, se battre encore contre bien pire qu'il n'était ; Sa propre conscience, sa propre volonté, ses désirs. Mais la patience de Zayro Jinn avait aussi ses limites. Il ouvrit la main et projeta une onde de choc qui n'avait pas vocation à la tuer, non, juste la repousser un peu plus loin, comme s'il s'agissait là d'un déchet que l'ont éloignerait de sa maison. Cependant il ne la poussait pas encore assez pour qu'elle soit totalement éjectée non... Il voulait la voir se relever et partir la queue entre les jambes si l'ont puis dire. C'était peut-être sadique, mais il ne l'était pas. Disons qu'il voyait ça comme une punition totalement justifiée.

Le géant Fuyujin restait tel quel, à la narguer sans bouger, sans la finir, toujours en la fixant de ses yeux intransigeants et insondables en même temps. Deviner le pourquoi de cette fin, était d'une complexité sans nom, elle survivait et c'est tout ce qu'il y'avait à savoir. La prochaine fois, une fois qu'elle serait censé jouer son rôle selon lui, ce ne serait vraisemblablement pas le cas.

Allait t'elle juste saisir cette chance... Ou abandonner lâchement tout ses idéaux face à lui ?

Dans la froideur
La défaite crie
Relève toi





Hors de ma vue.




____________

Combat stat terminé

Zayro repousse Aki légèrement plus loin, mais elle est encore présente sur la montagne (à dix mètres environs)



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyDim 24 Juil 2016, 04:04




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn





Elle ne bougeait que pour cracher des glaires de sang qui provoquaient une étrange beauté. Ce rouge si violent, si cruel, sur le blanc immaculé de la neige, ce contraste unique. Les yeux de nouveaux ouverts, elle se focalisait sur une tâche à proximité pour ne pas entendre les paroles venimeuses du colosse qui s’insinuaient pourtant dans son âme, comme autant de dards empoisonnés destinés à la faire réagir, ou alors à l'enfoncer plus bas que terre. Qu'avait elle envie de choisir dans cet ultimatum qu'il lui envoyait ? Partir, penaude comme une enfant que l'on aurait grondé, ressentir cette honte toute son existence, ou se battre jusqu'au bout ? Même si chaque parcelle de son corps lui hurlait qu'elle devait faire demi tour. Elle essaya de se remettre debout.

De nouveau, du sang jaillit de sa bouche, témoin de la défaite et du pouvoir qui l'avait terrassé. Elle ne pourrait sans doute pas se battre normalement. Elle ne pourrait plus rien faire qui valait un tant soit peu le coup. Pourtant, lorsque l'onde de choc la propulsa à l'écart et que la faiblesse de ses muscles la fit de nouveau chuter, lorsqu'elle se retrouva de nouveau le nez dans la poudreuse, elle s'appuya sur ses avants bras, se mordant la lèvre pour ne pas hurler de douleur lorsqu'elle sentit à quel point elle était démolie de l'intérieur. La Druidesse respirait avec difficulté, et dut déployer des efforts colossaux pour relever la tête et regarder le géant sur son trône, qui continuait à la provoquer. Il trouvait ça drôle. Cet immonde personnage avait l'air de trouver ça drôle.

Toussant, crachant, elle finit par se forcer à se redresser encore un peu. Cette fois sur les genoux elle balaya les sommets des yeux, constatant que Mune et Mizu étaient en un seul morceau. Peut être mort, mais au moins leurs restes n'avaient pas été éparpillés par le vent. Même si l'envie de se laisser aller au chagrin face à l'éventualité de la perte de ses deux animaux était tentante, de toute façon, elle frôlait la fin du bout des doigts et ne tarderait pas à l'embrasser. Alors pourquoi s'en soucier maintenant, elle les retrouverait dans l'au delà si celui ci existait.

De nouveau sur ses jambes, elle gardait la bouche stoïquement close, la laissant s'emplir de tout le sang qui voulait se déverser de ses organes internes totalement détruits, quitte à s'en mordre les lèvres. Elle ne fit que s'essuyer du dos de sa main droite puis planta ses yeux verts dans le regard gris de son adversaire. Elle n'avait jamais eu peur de la mort, juste la terreur insidieuse d'y aller seule. Ce n'était que de la fierté, de l’orgueil, qui la tenait debout en cet instant, qui posa ses pieds l'un devant l'autre, et qui l'empêchait de déverser tout le fluide vital sur le sol.

Lorsqu'elle fut face à l'homme qui serait sans doute son assassin, elle resta quelques secondes sans bouger, gravant chacun de ses traits dans sa mémoire, dans l'éventualité de sa survie. Puis, avec tout le dédain qu'elle pouvait avoir pour le décès qui allait arriver, elle cracha tout le sang et la glaire contenue dans sa bouche dans sa direction. Ses lèvres maculées de pourpre elle se permis de l'ouvrir une dernière fois, sans doute la dernière fois de sa courte vie.

Le jour où vous serez mort, je reviendrais garder votre tombe, pour que personne n'oublie jamais l'ordure que vous étiez, pour que personne n'oublie jamais, que vous étiez mortel, après tout.

Elle aurait voulus rester brave et vaillante jusqu'à la dernière seconde, mais sa voix vacilla et elle ne put que chanceler puis s'effondrer à nouveau. Elle se força à relever le visage, prête à regarder la mort dans les yeux. Il n'y avait plus une once de force en elle, plus rien qui puisse lui permettre de se soulever de nouveau. Mais elle était allée jusqu'au bout.


Quelque soit le danger
Si vous êtes avec moi
Je n'ai plus peur.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyLun 25 Juil 2016, 17:04



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Serait-ce la fin ?




Ambiance

Apparemment la druidesse n'avait pas encore dit son dernier mot. Elle poussait pour le moment ses râles de douleur un peu plus loin, dégagée par l'onde de choc de Zayro. Les traces creusées dans la neige s'étendaient sur plusieurs mètres, il voulait juste la voir déguerpir de son terrain personnel. Ses deux animaux étaient en mauvais état et le colosse aurait pensée que ce genre de personne garderait sa fierté de coté pour s'en aller soigner ses précieux alliés.

Mais nan, il l'a vit se relever difficilement pour tout autre chose. Bien qu'à bout de force, l’énergie qui parcourut de nouveau son corps lui servit à se rapprocher de Jinn avec une certaine rancœur dans le regard et une démarche déterminée. Du moins aussi déterminée que pouvait être une blessée presque mourant ou ayant frôlé la mort il y'a à peine une minute de cela.

Ses pieds qu'elle mettait mécaniquement l'un devant l'autre pour éviter d'avoir trop mal. Eviter de voir ses bras et son corps entier trembler de nouveau pour s'écrouler. Elle devait faire une ultime chose face à ce titan, lui montrer toute sa haine malgré l'écart de force. Alors une fois qu'elle fut bien en face, elle sembla comme se racler la gorge pour lui cracher un glaire de salive, de mucus et de sang, tout ce qui n'était pas vraiment respectable en sois.

Mais comme il l'avait précédemment prévenu, elle ne le toucherait plus... Enfin presque plus. Le Fuyujin braqua juste sa main devant une moitié visée de son visage, empêchant le crachat de l'atteindre. Ironiquement, même si elle ne salit pas sa peau, elle réussi de nouveau à toucher une partie de son corps. D'un mouvement rapide de la main, Zayro laissa le glaire retomber sur le coté et finir gelé quelque part dans la montagne, ça n'avait plus de réelle importance, mais son visage était presque plus froid qu'avant.

Le discours de la jeune femme était édifiant, si elle pouvait le faire, elle le ferait certainement. Ainsi il aurait cette guerrière traqueuse comme gardienne de son tombeau. Au moins ce n'était pas la plus faible combattant qu'il ait pu affronter et elle deviendrait bien pire dans l'avenir. Mais pensait t'elle vraiment que Zayro allait tomber ?




Vous pensez peut-être qu'en m'ayant vu saigner, vous pourriez me tuer. Le vent peut se sentir, mais pouvez vous seulement le saisir ? Vous ne pouvez pas comprendre ce genre de chose... Mais essayez donc.





Seulement ses forces étaient finalement à bout. Elle s'écroula dans la neige et même si tout son corps ne lui répondait plus et que même sa voix elle même l'avait abandonné pour la laisser muette, elle releva le regard, ses yeux et les reflets de son âme, sans regret, prête à affronter la mort en face. C'était le cran qui pouvait être salué.

Zayro lui mit un violent coup de pied en plein visage pour la faire reculer de nouveau, cela le força par la sutie à se relever encore et il n'aimait guère perdre ainsi son temps. Il s'approcha du corps de la rouquine pour la soulever violemment par les cheveux et lui flanquer un coup de genoux dans le ventre, suivit d'une droite percutante dans le visage. Il n'y mettait pas la même force que dans le combat précédent, sinon elle succomberait bien vite à ses coups. Cependant, même en ayant désactivé plus ou moins ses pouvoirs, elle pouvait ressentir toute sa puissance et la torture continuait, s’enchaînait.

Il déchira ensuite le haut de ses habits pour laisser son corps endurer la force du froid de Fuyu et de son sommet, mais aussi pour lui montrer la cicatrice qui ne disparaîtrait pas de si tôt. Il y passa alors  son index en refaisant le symbole dessiné. 




Cette marque ne s'enlèvera que si vous me tuez, ou si je disparais de ce monde, priez donc pour que vous ayez raison.





Peu importe qu'elle soit consciente ou non de ce qu'il avait dit, il finit par la traîner par les cheveux jusqu'au rebord de la montagne, elle se finissait par un vide, une vraie gorge sans fond. La forêt en bas allait peut-être ralentir sa chute au bout d'un certains temps, mais il était probable qu'elle en meurt aussi. Zayro projeta d'abord les deux petits animaux dans le vide, puis prit la traqueuse par le cou avant de la surélever au dessus du sol, jusqu'à son niveau une fois encore, mais prévoyant, il serra sa gorge pour qu'elle ne puisse pas même souffler ou cracher quoique ce soit. Elle était à sa merci et devait le comprendre, partir avec ça, dans ce monde ou dans l'autre.




Vous savez ou me trouver.




____________

Zayro jette Aki dans le vide (avec ses animaux) rp terminé



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
Serait ce la fin ? Left_bar_bleue15/24Serait ce la fin ? Empty_bar_bleue  (15/24)
Aki Nishiie
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? EmptyLun 25 Juil 2016, 19:49




Serait ce la fin ?



feat.Zayro Jinn





Il continue à parler, essayant de lui faire comprendre qu'elle n'y arriverait pas. C'est stupide. Elle le sait, elle le sait très bien qu'elle n'y arrivera jamais, mais ce n'est pas ce qu'elle pense. D'autres viendront, et ils ne seront plus seuls. Elle sera sans doute morte avant, mais ils seront là, et ce seront eux qui se chargeront de lui, elle en est convaincus. Et ce jour là, elle reviendra hanter sa tombe, comme elle l'avait dit, mais après avoir ris sur sa fierté vaincue. Car c'était la mort qui la guettait à présent. Le coup la frappa dans le visage, brisant son nez et éclatant ses lèvres. Mais elle souriait. Elle allait mourir. Ce serait finis.

Elle ne put cependant retenir un cri de douleur lorsqu'elle partis en arrière, tombant sur le dos dans la neige. Les yeux ouverts, elle regardait le ciel. Il faisait beau, étrangement beau. Les nuages naviguaient paisiblement sous le bleu turquoise, comme si rien n'était en train de se passer. Elle aurait voulus avoir la force de dire quelque chose qui avait un peu de classe, comme dans les bouquins d'aventure, où le héros mourrait sans oublier sa dernière punchline. Mais elle se contenta de le penser du plus profond de son âme. C'était un beau temps qui allait accueillir son décès, et ce n'était pas si mal comme cela.

Elle sentit que ses cheveux tout entier allait se détacher de son crâne, ce qu'ils ne firent pas. Sa touffe rousse était assez résistante pour soutenir son poids pendant quelques minutes, ce qui l'étonna grandement. Lorsque l'uppercut atteins son objectif, elle manqua de cracher ses poumons tant le choc était violent, et ne put même pas pousser un cri de douleur, le coup de poing qui suivit finit de remplir sa bouche de ce goût métallique et immonde. Idiotement, elle ne fit qu'espérer qu'elle n'avait pas perdus de dents.

Lorsqu'elle sentit qu'elle n'avait plus aucun vêtements sur le dos, cela lui parut étonnamment risible. Il y avait quelques jours, ce genre de situation l'aurait mise plus bas que terre, mais maintenant, elle s'en foutait complètement. Il pouvait faire ce qu'il voulait, de toute façon elle allait mourir. Et plus rien d'autre n'aurait d'importance que le fait qu'elle lui avait tenus tête jusqu'au bout. Le contact des doigts sur la plaie la fit hurler de douleur, mais elle n'entendit pas un mot de ce qu'il disait, un violent bourdonnement lui emplissant les oreilles. Face à cette souffrance répétée, l'inconscience fut un soulagement bienvenue. La dernière chose qu'elle vit fut le visage stoïque de son ennemi en train de parler.

Puis elle tomba. Les branchages ralentirent légèrement sa chute, mais pas assez pour la préserver des immondes dégâts qu'une telle chute devait lui infliger. Son corps se tordit dans une position inhumaine et sa colonne émit un craquement dont la signification était claire. Elle était morte.Ou alors ? Deux nuits passèrent, avant qu'un fermier retrouve son corps pendus à une branche, distordus. Paniqué il la décrocha sans vraiment prendre garde au fait qu'elle était torse nue, il y avait plus important. Il lui sauva la vie. Si sa régénération avait guéris ses blessures, elle serait morte de faim et de soif avant de se réveiller. Mais lui la nourrissait tous les jours, et la forçait à boire, même dans son sommeil, une immonde bouillie qui lui apportait les nutriments nécessaires, pendant que son corps se réparait doucement.

Lorsqu'elle se réveilla, il était absent. Comprenant tout ce que cet homme avait fait pour lui, et pour ses deux animaux qu'il avait également recueillis, elle lui laissa l'intégralité de sa bourse, ainsi qu'une lettre de remerciement, avant de s'éclipser pour ne pas rester un fardeau plus longtemps. Elle ne connaîtrais jamais le visage de son sauveur. Ainsi la marche du fantôme commença. Équipée d'une chemise qu'elle avait empruntée (et payée bien sûr), elle avançait.

Ce qui est mort ne saurait mourir.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Serait ce la fin ?   Serait ce la fin ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
Serait ce la fin ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Serait ce la fin ? 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Sommets blancs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.