-33%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans fil
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
Survivre ! (Camp d'entrainement)
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Survivre ! (Camp d'entrainement)   Survivre ! (Camp d'entrainement) EmptyDim 17 Juil 2016, 15:53






Survivre !



Avec : Solo
   
La rivière glacée... Cela faisait des mois, plus d'une année que je n'y étais pas retourné... Et encore plus longtemps que je n'y étais pas allé seul... Marcher dans le froid et dans la neige n'était pas réellement un plaisir, mais après plusieurs heures, je m'y étais nouvellement habitué. Le froid était encore tenace et je préférais par intermittence souffler et frotter mes mains pour les réchauffer, mais hormis cela, je retrouvais mes sens et ma force que j'avais perdu au cours des dernières semaines...

Devenir plus fort que j'avais put l'être, que je ne pouvais l'être, se démener... Se surpasser, c'était mon objectif, et le comptait bien le réalisé, qu'importe les barrages et les épreuves qui se dressaient devant moi... Qu'importe celle que j'allais affronter aujourd'hui...

Je voyais au loin de la fumée s'élever vers les cieux, indiquant très clairement que j'approchai de ce terrible endroit, construit par le roi du pays dont j'étais le serviteur forcé... Autrement dit, ce n'était pas par gaieté de coeur que je me rendais dans le camp d'entrainement national, réservé aux combattants méritants et aux élus du dragon. J'avais appris de la bouche d'un chasseur, il y a plusieurs jours, la présence non loin de ce complexe que je n'avais jamais visité. Il disait que c'était un ouvrage assez récent, de quelques mois tout au plus, et que donc c'était un fait que je l'avais loupé lorsque j'étais encore dans les terres du dragon...

Mais maintenant, j'étais de retour, bien décidé à en découdre avec ce camp, qu'importaient ses surprises. Je n'étais peut être pas encore bien remis de toute mes fautes... Mais je me sentais prêt. En m'approchant, je vis bien que malgré l'absence d'une muraille digne de ce nom, restait tout de même gardé par les éléments et de nombreux gardes. Si des ennemis voulaient attaquer cet endroit, ils auraient déjà fort à faire avec la neige et la glace ambiante, avant de tomber sur les rustres et solide combattants que comportait la nation du dragon.

"Hey vous là ! C'pas un endroit pour un civil, et encore moins une midinette !" Me dit un garde, en s'approchant, mettant bien son arme en diagonale pour m'empêcher de passer et de rentrer dans le sommaire complexe. Si je souhaitais vraiment rentré, je pouvais toujours contourné, mais j'avais toujours un moyen plus persuasif dans ces terres...

C'est donc avec un soupir que j'enlevai une partie de mon kimono et quelques bandes en dessous, juste suffisamment pour que ces soldats voient le sceau du dragon sur ma poitrine, mais pas assez pour qu'ils ne comprennent qu'il se trompait de genre sur moi...

"Bien, v'pouvez ma p'tite dame, sauf si vous voulez vous déshabillez un peu plus, héhé !"

Lui et son camarade se prirent d'un petit rire, avant de me regarder avec sans aucun doute des idées plus que malhonnêtes. J'étais sur qu'ils étaient capable de quitter leur postes par perversité. Malheureusement pour eux, j'ignorai complètement leurs avances, avant de me diriger d'un pas décidé vers une des bâtisses, celle qui étaient le plus décoré de bannières aux couleurs de Fuyu.

A l'intérieur, un homme était en train de fumer la pipe, et me regarda sans même sourciller. Son regard était sévère, dur, et je pouvais deviner, à son long manteau orné d'un dragon et sa hache légèrement ornée qu'il n'était pas la dernière des recrues... En tout cas, je n'eu pas le temps faire plus de chose qu'il se leva, tout en sortant légèrement la pipe de sa bouche :

"Je me moque de qui vous pouvez être, de tous vos exploits et du nombre de chiens de Minshu ou de Seika que vous avez put occire. Vous êtes là pour vous entrainez, il n'y a pas de doute. Nous commençons maintenant, suivez moi."

C'est avec un esprit légèrement circonspect que je haussai les épaules dans son dos, avant de me mettre en route, un peu curieux de savoir ce que cet homme me réservait...

Le gradé de l'armée du nord m'emmena à travers les bâtiments. Pendant près de vingt minutes de marche, il restait totalement silencieux, et je faisais de même. Le silence n'était troublé que par de très vagues échos au loin et le craquement de la neige sous nos pas. Nous nous enfoncions dans un terrain plus forestier, parsemé de bosses et de creux, et on pouvait voir aux empreintes régulières que des chemins se dessinaient à travers les épaisses couches de neiges qui unifiaient le paysage d'un blanc lumineux.

Mais la vue d'un creux plus manufacturé porta mon attention. Il s'agissait d'un trou circulaire, d'une dizaine de mètres de diamètre, où les cotés étaient renforcés à l'aide de troncs et de rondins. Le tout était creusé dans la neige et dans la terre, et les seules sorties étaient d'épaisses grilles de bois cloués entre elles... Je ne voyais qu'une seule utilité à ce genre d'endroit, c'était de servir d'arène. Un endroit où les hommes devaient se battre jusqu'à ce que l'un des deux soit vainqueur...

Il semblait en avoir plusieurs, différemment entretenus... Visiblement, les hommes de Fuyu profitaient du plus simple entrainement : l'affrontement direct. J'étais d'accord sur le fait qu'un combat était plus enrichissant que de faire toujours et encore les mêmes moulinets avec son arme, mais c'était quelque chose à ne pas négliger. Un mauvais coup, un faux pas, et un débutant se retrouvait six pieds sous terre... Mais à Fuyu, c'était un risque accepté, de mourir et d'être écrasé par ceux qui survivaient...

Puis, nous arrivions là où était le clair de l'agitation. Encore un trou, cette fois-ci d'une vingtaine de mètres de diamètre où plusieurs hommes étaient en train de combattre avec des armes de bois, pendant que d'autres, assis sur ce qui semblait être des tribunes bien sommaire, en clair des rochers entreposés, encourageaient ou dépréciaient leurs camarades. Je n'eu pas vraiment le temps de profiter du spectacle que le gradé pris mes bras, et commença à nouer mes poignets l'un à l'autre. Résister aurait été futile, puisqu'il s'agissait d'un entrainement à la dure, et qu'il fallait nécessairement que je sois désavantagé vis à vis des simples soldats qui combattait ici presque tout les jours... Bien entendu, il avait pris mon arme qui trônait dans mon dos, et je me doutais qu'il espéra bien que je n'use pas de subterfuge ou d'armes secrètes...

Une fois ces membres entremêlés, l'homme me pris pas le col, avant de, avec le pommeau de son arme, sonner une sorte de cloche non loin. Les hommes daignèrent tous arrêter leurs joutes et leurs cris, pour bien observer, avant de se pousser. Puis, je fut jeté au beau milieu de l'arène, entendant juste une seule voix derrière moi, celle de l'homme qui était à l'origine de ce camps...

"Votre objectif est simple... Survivez !" 


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Survivre ! (Camp d'entrainement)   Survivre ! (Camp d'entrainement) EmptyDim 17 Juil 2016, 15:56






Survivre !



Avec : Solo
   
J'étais donc perdu au milieu d'une arène de terre, les mains liées entre elle, devant mon corps, sans arme, tandis que j'étais entouré par plusieurs hommes qui eux avait l'habitude de combattre par ce froid intense qui dominait les lieux... Ce n'était clairement pas à mon avantage, mais même ainsi, je ne restais pas sans défense, bien au contraire ! J'avais déjà été dans des situations difficiles mais... Je devais avouer que celle-ci pouvait figurer dans mes mémoires.

Aucun n'allait me faire de cadeau, bien au contraire. Ceux qui entraient dans ce camp devaient être intronisé par les plus anciens, et c'était ce qu'ils s'apprêtaient à faire... Ils semblaient bien que, même si c'était un entrainement, je risquai plus que quelques coups et blessures. Peut être que j'allais me fêlé ou me fracturer un os, peut être pire, mais tous semblaient bien s'en abstraire. Ils voulaient frapper, et c'est ce qu'ils allaient faire.

"Hé, le capitaine nous à gâter aujourd'hui, héhé !"
Commença l'un des bandits, avant qu'il ne se mette à rire un peu tout en se léchant les lèvres. "Je me demande combien de coups il faudra avant que tu ne te mette à écarter les cuisses !"

Je fronçai les sourcils devant sa remarque, tout en tentant de dégager légèrement mes mains pour avoir un peu d'aisance avec. Mais rien y faire, ces liens étaient fortement serrés. J'étirai simplement alors mes doigts, tout en me mettant en garde face à cet homme. Devant mon courage, il chargea, tenant haut son baton dans l'espoir de me donner un puissant coup dans le crane. Manque de chance pour lui,  je restais tout de même agile et libre de mes pieds. D'un pas de coté j'esquivai son attaque, avant de lui donner un coup de pied retourné, qu'il para du coude. J'avais été un peu déséquilibré à cause de ma position un peu gênante, mais aussi à cause du sol, qui à cause de la neige et de la glace, glissait. Mon adversaire était au moins avantagé puisque lui savait comment combattre ici. Il fallait donc que je me montre plus adroit et plus technique que lui...

Il se remit donc à l'attaque, légèrement vexé d'avoir loupé son attaque initiale, par un coup d'estoc manqué au niveau de mon cœur, avant de le rabattre dans la direction où j'avais esquivé. Je réussi à le paré avec mon bras, mais je ressentais pleinement le coup se répercuter dans tout mon membre. Il ne plaisantait pas un seul instant, et souhaitait me mettre au tapis sans attendre.

Je fut repoussé presque dans les cordes avec ses assauts, je réussissais à bloqué ou esquivé ses attaques, mais il conservait un grand avantage, c'était que mes contres attaques étaient rare, et souvent peu utile.

Mais cet alors qu'un des hommes derrière moi, un des camarades de mon adversaire, profitai que j'étais dos à lui pour m'asséner lâchement un coup à l'arrière du crane, ce qui, dans quelques éclats de sang, me fit basculer, et je ne pus esquiver l'attaque de mon assaillant initial qui me frappa du bout de son arme sur la joue.

J'eu besoin d'une seconde, peut être deux pour comprendre ce qu'il venait de se passer, et je n'avais pas la possibilité de me défendre assauts qui allait suivre. Ce fut néanmoins un bruit grave, d'un cor, qui arrête le bout de bois à quelques décimètres de mon cou... Un homme, chaudement vêtu, mais ne dissimulant pas une épaisse et large balafre au niveau du visage, s'avançai, tout en tennant l'instrument dans sa main.

"On s'arrêtera là pour le moment. Vous tous, deux tour du lac, puis vous me déneigerez l'accès aux caves, exécution !"

Tous les hommes se mirent au garde à vous, avant de partir. J'entendais clairement que certains se moquait de ma performance... Peu impressionnante...Mais en moins d'une minute, il ne resta plus que le balafré et moi dans l'arène.

"C'est donc tout ce que vous valez ?"


Crachant un peu de sang, je me relevai péniblement, sentant mes mains entièrement engourdies... et gelés. Les liens agissaient un peu comme un garrot, et diminuait l'apport de sang sur cette extrémité de mon corps... En plus de ne pouvoir vraiment me servir de ces deux membres majeurs que sont mes bras, je risquais de perdre des doigts si je n'en finissais pas rapidement.

"Je suis là pour apprendre et m’entraîner, non ?" Répondis-je, un peu sèchement...

"Si vous étiez confrontés à des Seikajins ou des Minshujins, vous seriez morte à l'heure actuelle."


"Si j'étais face à eux, mes mains seraient déliés, et j'aurais mon arme."

"Une arme est donc nécessaire pour vous pour tuer ? A main nue, avez-vous ne serais-ce qu'une idée du nombre de manière différente que j'aurais d'ôter la vie de votre corps si faible, femme ?" Il grommela un peu, avant de se retourner, se dirigeant vers l'une des sorties. "Vous savez peut être combattre en pleine possession de vos moyens, mais il temps d'apprendre à être désavantagé, et à dominer vos adversaires, peut importe leurs nombres... Suivez-moi, je vais vous entraînez."

C'est encore une fois que je suivais un homme, qui m'emmenait ailleurs, combattre ou survivre, pour que je devienne plus fort... Ainsi débuta vraiment mon entrainement.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Survivre ! (Camp d'entrainement)   Survivre ! (Camp d'entrainement) EmptyDim 17 Juil 2016, 16:00






Survivre !



Avec : Solo
   
Musique

Cela faisait maintenant 3 jours que mes mains étaient liés, et que j'avais décidé subir ce camp d'entrainement afin de devenir plus fort. C'était la seule chose qui me motivais, vaincre... Si je ne triomphais pas des entraînements de ce camp de Fuyujin... Comment pourrais-je triompher du titan sombre qui appartenait à cette nation ?

En tout cas, personne ne rechignait à l'exercice. Aucun des hommes ne tirait au flanc, et ils semblaient appréciés ajouter une difficulté supplémentaire... Chute de rondins, trou dans la neige, ils usaient de tous les pièges pour me faire abandonner...

Et à quoi avais-je le droit ? Des courses d'endurance dans la neige, alors que des loups et autre créatures hantaient parfois le chemin. Il fallait que je déplace du bois, d'un bout à l'autre du camp, et ce avec les poignets toujours collés l'un contre l'autre... Et au milieu de tout cela, pour le repos, des bains dans l'eau glacée de la rivière, pour raffermir le corps et les muscles selon tous...

Bien entendu, il fallait se débrouiller soi-même pour la nourriture. Un homme qui ne ramenait pas sa pitance en plus des exercices ne mangeait pas. J'avais à peine réussi à trouver quelques baies, mais... Je devais avouer me sentir mal après la moindre bouchée. Mais je n'avais pas d'autre chose à me mettre sous la dent, et mon corps était déjà affaibli...

"Si vous ne pouvez frapper votre adversaire, si vous ne pouvez survivre à leurs assauts, votre force ne servira à rien..."

Cette phrase m'avait été répété un nombre trop grand de fois par le balafré. L'endurance, la résilience, c'était ça le point clé de son entrainement, n'importe qui aurait put le deviner, mais ce qu'il fallait être, c'était un surhomme, se transcender au point d'ignorer toute les douleurs, pour que ce soit l'âme du guerrier qui prenne le contrôle du corps.

"AAAAHHHH !"

Je frappais une nouvelle fois un tronc du dos de mes mains. Un entrainement dangereux, il fallait que je sois en mesure de faire tomber un arbre à la seule force de mes attaques. Le dos de chacune de mes mains était en sang, et je me demandais que les os n'étaient pas visible tant chaque coup que je donnais était empli de violence. J'avais explosé l'écorce, mais le cœur du bois restait toujours uni et solide...

"Ce n'est pas suffisant."

J'étais pour le moment, condamné à rester ici, tant que je n'arrivais pas à me défaire de mon adversaire lors de l'arène, chaque soir. Je réussissais maintenant à le désarmer, et une fois à le mettre hors combat, mais le but... Ce n'était pas de vaincre un seul adversaire... C'était de tous les vaincre, les mains liés et sans arme... Même si je m'en sortais avec un bâton, il m'échappait toujours tant mais étaient mal en point, blessées et gelés...

"AAAAHHHH !"

Encore une fois, sans succès. Il n'y avait rien, pas même une fissure dans le bois, qui restait toujours dressé contre moi, comme un mur... Le détruire à main nue... Parraissait totalement impossible... Ou je me trompais de manière, c'était possible, mais dans les cas, je me devais de le faire... Je devais réaliser l'impossible !

"Toujours pas, persévérez !"

Il fallait que je frappe... Encore... Mais mes mains me faisaient défauts... Je pris appuis contre l'arbre, juste le temps de souffler... Pourquoi... Je n'y arrivais pas ? C'était parce qu'il y avait toujours trop de dispersion lors de mes attaques... L'arbre absorbait sans broncher tout les attaques... Sans subir, sans être détruit...

Fallait-il que je sois le bois ? La pierre en absorbait tout autant, et était encore plus solide, mais toujours moins que le métal...

"Vous abandonnez ?"

Es-ce qu'il valait mieux arrêter ? Non. Je commençais à comprendre... A la place de chercher la destruction la plus pure, la plus dure... Il fallait encaisser... Et renvoyer avec encore plus de hargne... Il fallait être un mur, un être inarrêtable, instoppable, indestructible... C'était ça, la clé... Mais comment l'atteindre ? En étant toujours debout, qu'importe les coups subis. Rester de marbre, continuer son action tel un guerrier sans peur, tel un déraisonné...

"Non."

Me remettant en position, j'entendis un pas dans la neige derrière moi, et je leva rapidement les bras pour intercepter un coup venait dans ma direction, avant d'arracher l'arme des mains de mon adversaire, et de lui asséner un coup dans la jambe. C'était toujours le même homme, celui du premier jour, qui avait pensé que m'attaquer maintenant serait un avantage pour lui...

"J'ai compris..."

Je regardais mes mains, qui, contrairement à avant étaient revigorés, et battaient à plein cœur l'envie d'en découdre une dernière fois avec l'arbre. Jetant le bâton dans la direction de mon assaillant, je fis un pas de plus vers le végétal, avant de le frapper, une nouvelle fois, de toute ma force.

Et ce fut le craquement. L'arbre s'était fêlé, tout comme il semblait que mes mains étaient, une nouvelle fois, couverte de sang à cause de mes coups, mais ce ne fut que temporaire, tant une force m'envahissait, et régénéraient  ma peau et ma chair...

Le balafré se tourna vers moi, l'air plutôt satisfait. Il porta son regard intensément vers le sol, où étais tombés plusieurs gouttes de sang, mais aussi sur mes mains, qui d'aspect n'avaient l'air de n'avoir subis aucune blessure... Certes, j'avais mal, mais c'était surtout à cause des liens que j'essayais d'enlever à la force de mes muscles.

"Qu'avez appris ?" Me demanda-t-il d'une voix grave, mais presque solennel. Pour lui, mon entrainement allait se terminer oui ou non par ma réponse. Si je n'avais pas compris l'esprit, j'étais parti pour encore de longues journées à subir...

"L'important... Ce n'est pas le nombre de coup que l'on peut donner... Ce n'est pas leur importance... C'est d'être debout, encore, et toujours."

Mes yeux étaient fixés vers l'homme, qui se prit d'un petit rire, avant de esclaffer :

"Si vous le dites, si c'est votre solution, alors partez ! Plus ne vous retient ici."

Il ne me fallu pas plus que son signal pour, enfin, quitter ce camp. Certes, j'avais pris beaucoup de coups, pour peut être pas grand chose, mais je savais, qu'à l'avenir, j'allais en recevoir encore plus qu'aujourd'hui, et que je les prendrais tous !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Survivre ! (Camp d'entrainement)   Survivre ! (Camp d'entrainement) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Survivre ! (Camp d'entrainement)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Survivre ! (Camp d'entrainement) 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Rivière glacée-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.