Le Deal du moment : -42%
Aspirateur robot iRobot Roomba 981
Voir le deal
579 €

Partagez
Une rencontre au delà de toute attente
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyVen 12 Aoû 2016, 23:43




Une rencontre au delà de toute attente




feat. Haru





Avez vous déjà halluciné au moins une fois dans votre vie ? Confondre le réel avec des images complètement inexistantes que votre vue a engendré. Moi, ça m'arrive tout le temps. Sans doute à cause de ma condition. Quand on vit en tant que mort-vivant, on n'est jamais endormi, et on n'est jamais vraiment éveillé. Il m'est déjà arrivé de rêver alors que je marchais en même temps... enfin... le terme cauchemarder serait plus approprié. Mais peu importe.

Les points communs avec ces hallucinations, c'est qu'il y'a toujours un moment où vous allez vous réveillez et reprendre conscience de ce qui est bel et bien réel. Une fois que vous avez compris ceci, vous commencez à vous habituez à la vie de rôdeur éternel des rues.
Mais là... C'était différent. Je n'étais pas en train d'halluciner. Tout ce qui se passait autour de moi était bien réel.

Je ne sais comment l'expliquer. Mais je n'étais plus dans le même monde. L'atmosphère, le paysage, l'horizon... Rien ne ressemblait au monde cauchemardesque où je vivais autrefois. Mais le plus terrible dans cette histoire, c'est que je me sentais ... différent. J'avais l'impression que mon corps s'est soudainement mit a évolué, mais pas dans le bon sens. Mes mouvements, réflexes et autres maîtrises de mon corps cadavérique... Tout était devenu... bien plus faible.
Oui ! Faible, c'est bien le mot. Je trainais les pieds et je n'étais même plus capable d'aligner correctement une jambe après l'autre. Je ressemblais dorénavant plus à un zombi rôdeur sans cervelle lambda qu'à un mort-vivant doté d'une intelligence supérieur. Au début, j'étais confiant. Je me dis que ça allait s'arranger avec le temps. Mais ce n'était pas le cas. La maitrise de ce corps n'était pas une question de temps. Mais d'entrainement... Je compris alors que j'allais devoir repartir à zéro. Mais est ce que j'avais seulement envie de le faire ? Je veux dire... Je venais d'apparaitre dans un endroit que je n'ai jamais vu et qui ne ressemble à rien de ce que j'ai pu connaitre autrefois, et tout ça pendant que je m'étais retrouvé en très mauvaise posture en plein milieu d'une fusillade !

Il y'avait tant de questions encore sans réponse, et je n'avais franchement pas envie de les chercher. Tout cela me donnait mal à la tête... Je ne comprenais rien à la situation. C'était trop pour moi. Il fallait que je fasse le vide dans ma tête pour tenter de rester calme. Ce n'était pas en paniquant que j'allais arrangé les choses. il fallait que je reste positif. Que je me concentre sur les bons points.

"- Au moins... je ne suis pas mort..." me disais-je.

Une remarque tellement humaine. Il faut trouver de la chance dans son malheur dit on... Mais était-ce seulement un bon point ? Rien ne contredit l'hypothèse que je sois bien mort et que mon âme est en ce moment même dans une sorte de Paradis ou Enfer, et puis est ce que ma vie allait vraiment changer après tout ça ? Les humains, s'ils existent dans ce monde, devrait réagir comme tous les autres l'ont fait... Ma nature de zombi me rend immédiatement hostile à leur égard et... ils n'auraient pas tord. Si j'ai perdu la maitrise de mon corps, il en est sans doute de même pour mon instinct de mort vivant... Si je croisais un Homme bien vivant, je ne suis pas sûr que je pourrais m'empêcher de le dévorer.

C'est pourquoi depuis mon arrivé sur ce monde, j'ai pris soin de prendre des routes semblant s'éloigner le plus possible de la population. J'ai traversé plusieurs chemins  remplis de plantes en tout genre avant de prendre un chemin de montagne rocailleux et j'ai fini par me retrouver là sans vraiment m'en rendre compte. Etant trop perdu dans mes pensées, je n'ai pas vraiment fait attention une seule fois aux alentours, et je jugeais que ce n'était pas une bonne idée de le faire tout de suite. Je tenta tout de même l'effort, même si je considérais que faire le vide dans mon esprit était bien plus important.

Je jeta un regard tout autour de moi, analysant plus en détail la zone dans laquelle je me trouvais. J'étais en altitude, normal en montagne, en plein milieu d'une route principalement constitué de petits cailloux. Sur les côtés gauches se trouvaient de la pelouse bien verte avec des fleurs colorés. Une légère brise passait par là, caressant doucement la végétation de cet endroit. Là encore, je sentais que je n'avais pas ma place ici, moi et mon odeur pestilentiel.
En jetant un regard en arrière, je remarquais qu'un rocher d'une taille moyenne se trouvait à côté de la route. Je décida de m'y asseoir, baissant la tête et fermant les yeux.

En mon for intérieur, je commençais à faire le point. Je revivais les derniers instants de ma vie avant que je me retrouve ici. Je ne pensais plus qu'à une chose. Me calmer, en espérant que personne n'allait venir me déranger pendant ma "méditation".

J'ouvris l'oeil droit et observa ma main droite. Elle était toujours aussi sale et pâle, à l'image de ce que je suis. Elle tremblait comme elle n'avait jamais tremblé auparavant. Signe que j'ai perdu une partie du contrôle de mon corps.

Je l'a regardé d'un air triste, voir dépressif. Me voir aussi misérable au point de perdre le contrôle de ma propre main me dégoûtait profondément.

Je restais assis là, à fixer cette même main pendant un long moment en ne pensant plus à rien.




Dernière édition par Dokuohtei Ketsuoki le Mer 17 Aoû 2016, 11:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptySam 13 Aoû 2016, 21:59




feat. Dokuohtei Ketsuoki

Une rencontre au-delà de toute attente
La solitude… La volonté d’abandonner… L’impression que plus rien de ce que vous faites ne peut aller à contre-courant de la marche imposée par les dieux de Kosaten… Le sentiment d’inutilité, de quasi inexistence… La sensation de s’effacer peu à peu de ce continent, ou bien de devenir petit à petit l’un des nombreux natifs dont le quotidien depuis qu’ils ont vu le jour est de vivre en ce monde… Voici les nombreux fléaux qui frappaient Haru alors qu’il quittait la ville de Jiyuu. Sa rencontre avec Ieta Ao et son amie Erym avait suffi à lui faire prendre conscience de l’immensité de ce qu’il avait entrepris, la promesse faite à Aki d’aider les élus à retourner chez eux…

De plus, l’enthousiasme du garçon aux cheveux bleus s’était vu douché net lorsqu’à la suite d’une remarque innocente, l’alliée du manipulateur de feu aux cheveux de jais lui avait révélé qu’il lui serait impossible à l’heure actuelle de rencontrer Manshe, le Serpent responsable de l’arrivée du Dessinateur à Minshu. Or, s’il y avait bien une chose qui jusqu’ici motivait plus que tout le garçon au foulard, c’était l’éventualité et le désir de découvrir quelle personnalité se cachait derrière le supposé protecteur du royaume des Verts. Mais les choses se déroulaient à Kosaten selon les règles édictées par les dieux eux-mêmes. Dès lors, chacun d’entre eux, ne considérant pas les élus à plus haute estime que celle accordée à un pion lors d’un partie d’échecs, ne se sentait pas obligé ni même responsable de rencontrer ceux dont ils étaient la cause de bien des malheurs. Haru s’était entendu dire qu’il n’était pas assez puissant ou connu pour en avoir les droits. Mais le Marchombre y voyait plutôt une lâcheté de la part du dieu, bien qu’à cause de son sceau, cette pensée ne demeure telle quelle…

C’est donc en pleine déprime, et en proie à bon nombre de doute qui remettaient en cause sa détermination, que Haru s’était mis en route vers la nation fuyujin. Il espérait faire là-bas d’intéressantes rencontres et peut-être y découvrir les réponses qu’il n’avait pas trouvées dans la bibliothèque de Kansei, capitale minshujin. Son itinéraire l’amenait aujourd’hui à traverser la zone des montagnes, qui marquait la frontière avec la nation des glaces, et les tristement célèbres zones inexplorées, dont la réputation était de ne laisser aucune pitié aux intrépides ou fous qui s’y aventuraient. C’est pourquoi, en considération de ses faibles capacités, l’épéiste aux yeux électriques avait décidé d’éviter prudemment cet endroit. Il y reviendrait plus tard, beaucoup plus tard, seul ou accompagné, quand il serait certain d’avoir une chance d’y survivre. Ce qui n’était actuellement pas le cas.

« En route… »

Cette petite injonction, qu’il adressait à lui-même, manquait cruellement de motivation dans le timbre de la voix, et était à l’image du moral de Haru. Ce dernier espéra que sa traversée ne serait pas aussi morne, sans quoi, ce voyage deviendrait rapidement un enfer. Mais avec un peu de chances, un évènement égayerait sa journée, et chasserait ses idées noires. Avec un peu de chance… C’est donc d’un pas traînant qu’il s’engagea sur la route.

Au bout de quelques heures, Haru crut distinguer le contour d’une forme humaine, appuyée contre un rocher, dans le lointain horizon. Toutefois, Kosaten lui avait déjà suffisamment joué de tours comme ça et le Minshujin se méfiait dès à présent de ce genre d’images. Pourtant, en se rapprochant du bloc de pierre, les traits s’affinaient peu à peu, et ne paraissaient aucunement vouloir s’estomper. Sur ses gardes, le bretteur continua d’avancer, tout en réfléchissant à ce qu’il ferait s’il s’avérait qu’il n’était pas seul dans la place. Une part en lui exultait à l’idée de trouver enfin un homme avec qui parlait. L’autre, omniprésente en toute circonstance, se méfiait du moindre petit bruit et poussait le jeune homme à se dissimuler derrière un voile de timidité. Finalement, quand il ne fut plus qu’à quelques mètres de l’autre, il se persuada que ce dernier était bien réel. Las de son chemin, il ne chercha pas à l’éviter et préféra engager la conversation, afin de partir sur de bonnes bases et pour prouver ses bonnes intentions, si intentions il avait.

« Euh… Bonjour… Excusez-moi de vous déranger… Vous habitez par ici ? »


Ce n’est qu’à cet instant que Haru constata que son interlocuteur, aux yeux et cheveux très sombres, avait une peau d’un teint assez pâle, et que quelques taches rouges venaient souiller par minutieux endroits.

Du Ketchup… ou bien… ?

Morosité absolue
Lassé de tout
Noir



Dernière édition par Haru le Dim 14 Aoû 2016, 08:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptySam 13 Aoû 2016, 23:38




Une rencontre au delà de toute attente




feat. Haru





Faire le vide dans son esprit n'était pas une mince affaire. Repenser aux évènements qui se sont passés il y'a de cela quelques heures était plus compliqué que je ne l'aurais cru, faute aux nombreux retournements de situation qui se sont succédés durant ce laps de temps. Sans compter que je n'avais vraiment pas le coeur à réfléchir à quoi que ce soit aujourd'hui. Si seulement j'étais encore capable de dormir... "La nuit porte conseil" dit-on. Mais uniquement si on trouve le sommeil en chemin, et en ma qualité d'être supposément mort, le sommeil était pour moi à la fois infini et limité. Pourtant, je sentais que j'en avais bien besoin, ne serait que pour mon mental.

En parlant de mental, penser à ce genre de chose ne servait à rien à part si ce n'est me déprimer encore et toujours plus. Je serrais mon poing droit en fronçant les sourcils, je commençais à ressentir le goût amer de la sensation d'impuissance. Le même que lorsque je me suis retrouvé face à une horde de zombis en étant seul et blessé, ainsi que lors de cette foutue fusillade. L'incertitude me gagna. J'ai perdu toutes mes qualités physiques et j'étais incapable de trouver la concentration nécessaire pour faire face à cette situation absurde. Mon esprit désespéré se brouilla dans un noir total. Et honnêtement, je n'avais aucune idée du temps que j'allais rester planté sur ce rocher si cette personne n'était pas intervenue.

« Euh… Bonjour… Excusez-moi de vous déranger… Vous habitez par ici ? »

A l'instant même où j'entendis ces mots, je me leva d'un coup, me tournant vers l'inconnu qui venait de m'adresser la parole. Il m'a surpris, en étant trop obsédé par ma condition, j'avais fini par oublier que je ne devais pas être seul dans ce monde, et évidemment, je ne l'avais pas vu venir.

La personne qui me faisait face était un jeune homme avec cheveux noirs descendant jusqu'au niveau de son cou et aux yeux d'un bleu bien clair. Son style vestimentaire se contentait d'un simple survêt noir et d'une écharpe abîmé, sans doute par les années. Il n'était pas très impressionnant, du moins, je ne le voyais pas comme tel, mais son arrivé me fit perdre les moyens.

Je ne répondis pas à sa question, étant encore sous le choc pour ne prononcer ne serait ce qu'un seul mot. Cependant, au vu de sa réaction, une réponse aurait été inutile, car l'attention du jeune homme semblait avoir été attiré par autre chose...

Je jeta quelques regards sur mon accoutrement. Il est vrai que mon apparence physique n'avait pas changé lors de mon arrivé en ce monde, et donc, les tâches de sang qui se trouvait ici et là n'ont pas bougé depuis le temps.

Comment mon interlocuteur allait il réagir suite à cette découverte ? Allait il fuir ? M'attaquer ? C'était bien ma veine... penser à ça maintenant...

L'idée de le tuer me traversa l'esprit mais je l'abandonna rapidement en pensant à toutes les informations que je pourrais recevoir de lui. Le défi allait être de le faire parler. Pour cela, je misais directement sur la carte de l'intimidation. Même si cela semblait être primaire, je n'avais ni le temps, ni la force d'imaginer un plan en vitesse. C'était déjà un miracle que mon instinct de zombi ne m'ait pas donner envie de le bouffer.

Ni une, ni deux, je m'approcha rapidement du jeune en boitant, et le prit par le col à l'aide de ma main droite. Prenant un ton énervé et haussant ma voix, je l'interrogea. Oubliant sa question de tout à l'heure auquel je n'avais toujours pas répondu.

"Toi... Dis moi quel est ce foutu monde... Je veux tout savoir dessus !"






Dernière édition par Dokuohtei Ketsuoki le Mer 17 Aoû 2016, 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyDim 14 Aoû 2016, 09:08




feat. Dokuohtei Ketsuoki

Une rencontre au-delà de toute attente
A peine Haru avait-il prononcé ces mots que le gars au teint blême s’était relevé d’un seul coup, de manière aussi soudaine que quelqu’un ayant placé ses doigts dans une prise électrique. On aurait même pu croire que l’autre était monté sur un ressort, ou quelque chose dans le genre. Manifestement, ce jeune homme aux cheveux noirs n’avait pas vu le Dessinateur approcher, ou tout du moins ne s’attendait pas à ce que ce dernier lui adresse la parole, et il paraissait totalement pris au dépourvu, au grand désarroi du garçon au foulard. De fait, d’ordinaire, c’était plutôt lui qui s’effrayait dès qu’on lui parlait, sa timidité naturelle créant chez lui une sorte d’appréhension de ne pas se montrer à la hauteur des attentes des autres. Pourtant, ici, les rôles semblaient inversés…

Les tâches rougeâtres ne cessaient d’intriguer Haru, mais ce dernier continuait d’observer leur porteur dans sa globalité. En effet, celui-ci ne semblait pas très à l’aise, et avait l’air complètement désorienté et perdu, à tel point que le garçon aux cheveux bleus eut l’impression à un moment que l’autre ne comprenait pas le sens de ses propos. Il hésitait ostensiblement sur l’attitude à adopter, ce qui ne faisait que renforcer la perplexité du Marchombre, à qui telle situation n’était jamais arrivée…

Tout à coup, le garçon aux cheveux noirs s’avança d’un pas boiteux vers Haru, qui, surpris par la manœuvre, n’eut pas le réflexe de s’écarter. L’autre l’agrippa par le col et prit la parole pour la première fois. Son ton était plutôt agressif et sans doute intimidant, même si cela n’était pas nécessaire pour atteindre cet objectif avec l’épéiste aux yeux électriques. Le contenu de ses paroles se voulait très explicite : l’agresseur cherchait à obtenir des renseignements sur Kosaten. Le Minshujin en déduisit donc qu’il était arrivé il y a peu. Remis de sa stupéfaction, le jeune élu se glissa dans l’Imagination afin d’effectuer le Pas sur le Côté qui le transporterait quelques mètres en arrière, hors de portée de l’autre. Une fois cela fait, il se rapprocha lentement de son assaillant avec un geste d’apaisement.

« Doucement, monsieur… Je suppose que vous venez d’arriver ici, peut-être à cause d’un flash blanc, et que vous vous demandez dans quel genre d’endroit vous êtes tombé. C’est sûrement très différent de là d’où vous venez, je me trompe ? »


Haru se tenait prêt à dégainer son épée si son interlocuteur tentait une nouvelle fois de l’attaquer. Cette fois, il ne laisserait même pas l’autre s’approcher, et trancherait directement dans le vif. Car, s’il hésitait toujours à sortir sa lame, une fois que cela était fait, plus rien ne venait ébrécher sa détermination. Il espérait simplement que le petit nouveau comprendrait cela.

« Je suis prêt à tout vous expliquer si vous le souhaitez, mais évitez de m’attaquer à nouveau, s’il-vous-plaît. »


Aki… Que ferais-tu à la place ?

Attaque éclair
Marche dans la brume
Vivacité

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyDim 14 Aoû 2016, 12:15




Une rencontre au delà de toute attente




feat. Haru





Ma tentative d'intimidation ne semblait pas avoir fonctionné. Je voyais bien que le jeune homme fut surpris par ma poigne soudaine, mais il n'avait pas l'air intimidé pour autant. Je devais m'en douter quelque part. L'intimidation fonctionne bien lorsqu'on connait bien sa proie et ses peurs. Ce n'était pas en intimidant par réflexe qu'on pouvait espérer aboutir à quelque chose. Surtout que mon interlocuteur ne devait pas connaitre ma nature de mort-vivant. Tout ce que j'ai réussi à faire donc, c'était de placer le doute sur moi.

D'ailleurs, le garçon aux yeux bleus se mit soudainement à disparaitre de ma portée pour se retrouver un poil plus loin de moi. Je ne comprenais pas comment cela était possible. J'étais sûr d'avoir agrippé ses vêtements avec ma main, et il s'en est libéré d'un coup, comme par magie. Je rouvris ma main droite et je fixais ma paume d'un air un peu bête. Comme si cela allait donner la réponse à ce qui venait de se passer à l'instant.

Je jetais ensuite un regard renfrogné au gars en survêt qui semblait s'approcher d'un pas lent vers moi. Je recula également. Ce qu'il venait de faire n'avait rien de normal. En un sens, ce type était plus étrange que moi, du moins, à mes yeux.  Le voilà qu'il reprenait la parole.

" Doucement, monsieur… Je suppose que vous venez d’arriver ici, peut-être à cause d’un flash blanc, et que vous vous demandez dans quel genre d’endroit vous êtes tombé. C’est sûrement très différent de là d’où vous venez, je me trompe ? "

Je me figea tout à coup, le visage trahissant ma surprise. Je ne pus même pas retenir ma voix qui s'éleva d'un coup suite à la question du garçon.

"C... Comment... !?"

Ce type en savait déjà beaucoup sur moi pour une raison que j'ignore. Le flash blanc... Je m'en souviens très bien. Cette lumière aveuglante qui m'emporta hors de mon monde apocalyptique alors que j'étais devenu la proie d'hommes sanguinaires.

Cela restait tout de même très étrange. Il semblait connaitre tout et rien à la fois à propos de mon arrivé en ce monde. Le flash était vrai, la question que je me pose également. Cependant, il n'avait aucune idée d'où je viens. Si cet endroit était si différent de mon monde ? Il ne pensait pas si bien dire. La vue horrifique des autoroutes où se multipliaient les cadavres contrastait complètement avec les champs de fleurs aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Alors que j'étais encore sous le coup de la surprise et de l'étonnement, le jeune homme reprit la parole, comme s'il voulait mettre les choses au point.

"Je suis prêt à tout vous expliquer si vous le souhaitez, mais évitez de m’attaquer à nouveau, s’il-vous-plaît."

La tournure de cette phrase inspirait la confiance, surtout à cause du "s'il-vous-plait" à la fin. Ainsi donc il n'était pas hostile, même après que je me sois énervé contre lui. Ce n'était pas plus mal, cela dit.
Mais alors que d'un côté, il donnait l'impression de mettre en place un dialogue compréhensif, de l'autre, je venais de remarquer que le garçon aux yeux bleus était armé. Il n'hésiterais sans doute pas à l'utiliser si je commençais à devenir hostile.

De toute façon, je n'avais plus aucune raison d'user de l'intimidation. Ca ne fonctionnait pas, et la situation pouvait se résoudre sans. Je décida de me calmer. Ce serait regrettable de se faire décapiter quelques heures après mon arrivé.

Je retourna m'asseoir sur mon rocher, en lâchant un soupir. Fatigué de tout ce remue ménage et pressé d'en savoir plus sur ce monde. Je lançais un regard vide en face de moi, vers la végétation que cette montagne possédait, et je fis une remarque au garçon, dans un ton bien plus conciliant.

"... Bon... Je vous promet de ne pas vous faire de mal. En échange vous me donnez les explications que j'attends... et cette lame reste bien gentiment dans son fourreau. Ok ?" fis-je en jetant un regard discret envers l'arme.

Je ne savais pas si mon interlocuteur comptait réellement l'utiliser ou non, mais par prudence, je préféra mette tout de suite les points sur les "i".

"Eh bien... Je vous écoute. Dites moi tout..."




Dernière édition par Dokuohtei Ketsuoki le Mer 17 Aoû 2016, 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyLun 15 Aoû 2016, 10:46




feat. Dokuohtei Ketsuoki

Une rencontre au-delà de toute attente

Le garçon aux cheveux noirs eut l’ait extrêmement surpris lorsque Haru ne fit que raconter ce qu’il avait lui-même vécu. De fait, à son arrivée, Aki lui avait révélé que la même chose se produisait pour chaque nouvel élu. Puisque celui qui l’avait agressé semblait ne rien connaître de ce monde, le Dessinateur en avait déduit qu’il s’agissait d’une victime des dieux. C’est pour cela qu’il avait lancé ce petit discours dans l’espoir d’attiser la curiosité chez l’autre, et pour qu’il arrête de l’attaquer, sans quoi lui-même serait obligé de riposter et, au vu de la faiblesse imposée par le sceau lors des premiers pas à Kosaten, ce ne serait sans doute qu’une vulgaire exécution… Mais apparemment, cela eut l’effet escompté et son interlocuteur baissa sa garde.

Haru se permit une ultime fois de clarifier les choses : il ne souhaitait pas faire de mal à l’autre, mais si ce dernier décidait de repartir à l’assaut, la légitime défense pousserait le Marchombre à se battre du mieux qu’il pouvait. Pour prouver son bon vouloir et, d’une certaine façon, sa maigre puissance retrouvée, il avait utilisé son Pas sur le Côté, au lieu de chercher directement à blesser le bras qui l’agrippait. Cette attitude eut l’air de satisfaire l’autre gars qui retourna s’installer sur son rocher. Toutefois, il regardait d’un air inquiet l’épée qui ne quittait jamais le garçon aux cheveux bleus. A ce propos, il promit de ne plus rien tenter dans le genre si cette arme demeurait dans son fourreau et si le Minshujin lui offrait quelques explications.

« Si ça peut vous faire plaisir. De toute manière, je n’aime pas non plus dégainer cette lame, donc si vous ne m’agressez plus, cela ne posera pas de problème. »

Après quoi vint le moment tant redouté par Haru : l’autre réclamait ses explications sur ce nouvel environnement qui allait devenir son quotidien. Même si l’épéiste aux yeux électriques avait entendu la manière de faire de la rousse, il doutait d’être en mesure d’aider comme elle les nouveaux arrivants. Mais, comme remboursement de sa dette, il ferait de son mieux pour guider ceux-ci.

« Bon. Il va falloir être courageux et m’écouter attentivement. Ce ne sera peut-être pas facile à admettre, mais ce que je m’apprête à vous dire est la stricte vérité. Vous avez sans doute remarqué que cet environnement ne vous est pas familier, n’est-ce pas ? En fait, il s’agit d’un monde qui vous était jusqu’ici inconnu et que l’on nomme Kosaten. Vous en voulez la preuve ? Je ne sais ni à quoi ressemble votre monde d’origine, ni son nom… »


Haru marqua une pause avant de poursuivre l’explication. Il devait être certain que son interlocuteur assimile cela, afin de passer à la suite. Le garçon au foulard ne le savait que trop bien : à ce stade-là, les réactions du petit nouveau étaient totalement imprévisibles. Il ne pouvait toutefois qu’espérait qu’il ne revienne pas sur sa parole et décide finalement de s’en prendre à nouveau au bretteur.

« Maintenant, vous avez sûrement beaucoup de questions qui trottent dans votre esprit. Je vous en prie, une nouvelle fois, laissez-moi terminer mon explication, et après posez les. La première chose que vous devez savoir, outre le fait que vous vivez dans ce nouveau monde, c’est la présence de trois dieux régents sur ce continent. Si vous avez été transporté ici, c’est à cause de la volonté de l’un de ces trois dieux. En effet, ce trio se mène des affrontements sans relâche et, pour les aider dans cela, chacun utilise des personnes arrachées à leur monde d’origine, comme vous. On appelle ces personnes les élus. Si vous avez des questions à ce propos, je vous écoute. »

Nouveau monde
Nouveaux dieux
Explication

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyMer 17 Aoû 2016, 01:45




Une rencontre au delà de toute attente




feat. Haru





Après avoir tenté de mettre les choses au point histoire d'établir une conversation plus calme et sereine qu'une tentative d'intimidation, le jeune homme reprit la parole, toujours avec le même ton confiant.

" Si ça peut vous faire plaisir. De toute manière, je n’aime pas non plus dégainer cette lame, donc si vous ne m’agressez plus, cela ne posera pas de problème. "

Je ne répondis pas, principalement car il n'y avait aucune réponse à formuler à cette phrase.
J'ignorais s'il se voulait condescendant. En tout cas, de là d'où je viens, ce genre de phrase avait l'habitude de sonner faux. Une mauvaise habitude qui m'aura au moins appris à rester prudent, même si j'ai encore quelques difficultés à ce niveau là. Menacer un sabreur, c'était une mauvaise idée pour quelqu'un d'aussi faible que moi. Surtout que je n'étais même pas armé.

Enfin, le plus important c'était qu'on soit prêt à mettre ce petit incident de côté et qu'on se concentrait sur le sujet qui m'intéressait.
Comment et pourquoi je me suis retrouvé en ce monde ?
Les yeux bleus du garçon semblaient me surveiller. Je ressentais en lui l'envie de m'aider, mais même malgré toute la volonté du monde, il devait savoir qu'il ne pouvait pas se permettre de me faire confiance à 100 %.
Ca ne me plaisait pas, mais je ne pouvais pas dire qu'il avait tord de le faire. Moi même je n'avais aucune idée de la fin de cette conversation. Pouvais je être sûr que je ne céderais pas à la colère ? Non, car la vérité pouvait être dur à entendre. Ou alors, si ce n'est la réaction à chaud, ce sera la faim qui m'obligera à attaque le jeune en survêt. En bref j'avais fait une promesse dans le vent que je n'étais même pas sûr de tenir.

Alors que j'étais plongé à nouveau dans mes réflexions sans m'en rendre compte, le garçon commença son explication en débutant par une mise en garde.

" Bon. Il va falloir être courageux et m’écouter attentivement. Ce ne sera peut-être pas facile à admettre, mais ce que je m’apprête à vous dire est la stricte vérité..."

Au fond de moi j'ironisais la situation. Mon sarcasme habituel ne pouvait faire impasse sur cette remarque. C'était la preuve que la situation dans laquelle je me trouve n'allait pas me plaire, et que le jeune le savait. Tu m'étonnes après pourquoi il prenait autant ses précautions...

"Vous avez sans doute remarqué que cet environnement ne vous est pas familier, n’est-ce pas ? En fait, il s’agit d’un monde qui vous était jusqu’ici inconnu et que l’on nomme Kosaten. Vous en voulez la preuve ? Je ne sais ni à quoi ressemble votre monde d’origine, ni son nom…"


Je regardais le jeune home d'un regard suspicieux, les sourcils froncés et les paupières presque fermées. Kosaten ? Jamais entendu parler. Serait ce réellement le nom du monde dans lequel je venais d'apparaitre ?
Je ne pouvais exclure la théorie du mensonge. Mais il fallait que je me rende à l'évidence. Je devais reconnaitre que je n'étais plus chez moi. Donc, son explication aussi extraordinaire soit-elle, tenait la route. Toutefois je continuais à lancer des regards douteurs au garçon juste pour la forme. Le besoin de prendre des précautions.... Tout ça.

En attendant, tenter de prouver cette hypothèse avec une affirmation aussi douteuse que "Je ne connais rien de votre monde" n'était pas terrible. Je reconnaissais que ce type ne devait rien probablement rien connaitre de mon monde. S'il en savait un peu, il serait plus méfiant envers moi. Simplement à cause de ce que je suis. Mais lui, il ne fuyait pas, et n'avait pour ainsi dire, pas hésité une seule seconde pour m'interpeler.

Il sembla marquer une pause après avoir entamer son explication, sans doute pour me laisser le temps de digérer l'info. Mais maintenant que j'avais entendu le début, je voulais connaitre le fin mot de l'histoire ! Il y'avait encore plein de chose que j'ignorais encore. Par principe, je ne le bouscula pas. S'il pensait sérieusement que les explications pouvaient m'énerver, c'est qu'il devait avoir une bonne raison de le faire. Si jamais je me mettais à le bousculer, il pourrait perdre le peu de confiance qu'il avait en moi, ce qui s’avérerait problèmatique.

Après un petit temps d'attente, où je faisais mine d'être étonné (car en vérité je me doutais d'avoir quitté mon monde), le jeune homme continua ce qu'il avait à dire.

" Maintenant, vous avez sûrement beaucoup de questions qui trottent dans votre esprit. Je vous en prie, une nouvelle fois, laissez-moi terminer mon explication, et après posez les. La première chose que vous devez savoir, outre le fait que vous vivez dans ce nouveau monde, c’est la présence de trois dieux régents sur ce continent. Si vous avez été transporté ici, c’est à cause de la volonté de l’un de ces trois dieux. En effet, ce trio se mène des affrontements sans relâche et, pour les aider dans cela, chacun utilise des personnes arrachées à leur monde d’origine, comme vous. On appelle ces personnes les élus. Si vous avez des questions à ce propos, je vous écoute."


Encore une mise en garde, avant d'entamer enfin les vrais infos importantes ! Cette fois ci, j'étais intéressé pour de vrai, et je cachais très mal mon étonnement. Donc selon son explication, un Dieu m'a sauvé d'une fusillade pour pouvoir lui servir de soldat. Etait-ce réellement une bonne chose ? Et puis... est ce que c'était au moins la vérité ?
Ca me paraissait tellement invraisemblable qu'un Dieu, un vrai, et qui ne viendrait pas d'une imagination folklorique me choisi moi pour le représenter lors des batailles. Je n'étais personne, je n'avais rien pour moi. Les combats dans mon monde n'étaient que des luttes barbares pour la survie et dont les affrontements ressemblaient plus à une partie de chasse qu'autre chose. Je serais sans doute mort à l'heure sans toute cette histoire. C'était dire l'efficacité de la manœuvre.
Ensuite, et ce devait être le plus important, j'apprenais qu'il n'y avait pas que moi qui a été choisi par les Dieux, mais également bien d’autres personnes à qui ont les a arraché de leur monde originel. Voilà qui était surprenant.

Je regardais le sol quelques instants, la main sur le menton, réfléchissant aux questions que j'allais poser. Ma nature prudente prit le dessus cette fois et je demanda donc au garçon en survêt, plusieurs questions.

" J'aimais savoir si vous avez une preuve de ce que vous avancez.
Si vous n'êtes pas capable de m'en trouver une, ce ne sera pas la peine d'écouter mes autres questions. Je saurais que vous êtes un menteur et cela me suffira.
Mais si toutefois vous parvenez à me prouver vos dire, je saurais vous reconnaitre comme une personne en qui je peux avoir confiance.
Par ailleurs, vous avez parler du fait que plusieurs élus se retrouvent en ce monde, que je ne suis pas le seul... Vous m'avez l'air bien informé sur le sujet... Est ce que vous faites parti de ces... élus ?"


J'avais déjà une petite idée de la réponse, mais autant que ce soit lui qui me donne la réponse. Si cela pouvait le faire parler encore plus... Toutes informations étaient bonnes à prendre.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyMer 17 Aoû 2016, 19:56




feat. Dokuohtei Ketsuoki

Une rencontre au-delà de toute attente

Pendant toute son explication, Haru eut droit à une palette très variée des émotions s’affichant sur le visage de l’autre : parmi elles s’entremêlaient la peur, le doute, la suspicion et même la colère. Manifestement, le Dessinateur avait face à lui quelqu’un qui ne savait pas dissimuler ses sentiments, et qui de surcroît lui faisait très bien comprendre que les indications amenées par le garçon aux cheveux bleus ne e convainquait, tout d’abord de par leur imprécision, mais de toute façon, il était obligatoire de commencer par ces bases lorsque l’on cherchait à faire découvrir les mécanismes complexes de Kosaten à un nouveau venu ; par ailleurs, le jeune homme au teint blême ne semblait pas croire ce que racontait son interlocuteur, un détail qui deviendrait gênant par la suite. Le Minshujin soupira légèrement, avant de finaliser son speech, se passant sans vraiment sans rendre compte la main dans les cheveux.

Aki… Comment ferais-tu, si tu avais été ici ?


Haru était tellement reconnaissant à la jeune femme qu’elle était devenue pour lui, plus qu’une bonne amie, bien que l’exploit de se lier à quelqu’un pour le Marchombre était à noter d’une croix blanche, une personne à qui il devait beaucoup et un modèle de sagesse et de comportement. Autrement, ce ne serait pas rare que les questions rhétoriques d’ordinaire adressées à soi-même soient pour le garçon au foulard à l’attention de la belle rousse.

Enfin, le jeune élu eut tôt fait d’achever les quelques mots qui mettaient en jambes les élus juste amenés sur le continent, mais quelques mots redoutablement cruels et puissants qui étaient souvent responsables du changement de caractère d’une personne, ou du moins qui la marquait à vie. De fait, pour la plupart des gens, Haru compris, il n’est guère aisé de s’entendre dire que son destin dans son monde d’origine a été bouleversé par un dieu qui a décidé de faire de vous sa nouvelle pièce de jeu… Ici, l’autre paraissait calme, mais ce n’était ostensiblement que parce qu’il ne croyait pas un traître mot de ce que narrait l’épéiste aux yeux électriques, qui n’avait pourtant affirmé que la stricte vérité… Mais parfois, ce genre de réaction apparaissait aussi… Ainsi, celui qui l’avait agrippé par le col quelques instants plus tôt réclamait des preuves. Le bretteur s’accorda un moment de réflexion : que fallait-il faire pour prouver sa bonne foi, mais surtout, que pouvait-il faire ? Finalement, il prit la décision d’user de son Don, misant sur le fait que de telles capacités n’existent pas à l’endroit d’où provenait le gars aux cheveux noirs. Sinon…

« Des preuves ? Malheureusement, je vais être franc avec vous, je n’ai rien qui puisse corroborer ma version des faits, et aucun passant n’étant dans le coin, personne ne pourra vous confirmer ma version. J’ai toutefois sur moi une carte, où le nom Kosaten est indiqué. Si vous me laissez la sortir, je vous prouverai que je n’y touche rien et que ce monde s’appelle effectivement comme je vous l’ai annoncé. »


N’attendant pas vraiment l’accord de l’autre, Haru posa doucement son petit sac sur le sol, bien en vue du méfiant. Lentement, il glissa sa main et en ressortit un parchemin, qu’il déroula en le mettant bien en vue du type aux tâches rouges. Sur la carte, il y avait bien ce que le garçon aux cheveux bleus avait prétendu, ajouté aux noms des villes et lieux, ainsi que des nations.

« Vous voyez bien que cet endroit se nomme Kosaten, non ? S’il vous faut une autre preuve, la voici ! »


Une fois encore, il n’attendit pas le consentement de l’autre et se glissa dans l’Imagination, fermant les yeux durant une poignée de seconde. Lorsqu’il les rouvrit, son Dessin s’était matérialisé : une chaussette blanche et immaculée apparut aux pieds de l’autre. Puis, Haru désigna une zone à une cinquantaine de centimètres, et, utilisant son Pas sur le Côté, il fit disparaître le vêtement avant de le faire ressurgir à l’endroit indiqué. Puis il se retourna vers le jeune homme, avec une mine des plus sérieuses.

« Est-ce que c’est courant ce genre de pouvoirs chez vous ? Je peux aussi vous montrer que la monnaie de ce monde est différente de la vôtre, si vous le souhaitez. Mais si vous persistez à croire que je suis un fieffé menteur, alors je ne vous importunerai plus avec mes histoires. »

Le Don de l’Imagination
Et le pouvoir des Rêves
Transcendent la réalité

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente EmptyVen 10 Mar 2017, 22:06

HRP:
 



feat. Dokuohtei Ketsuoki

Une rencontre au-delà de toute attenteAu final, le type semblait petit à petit plus enclin à croire Haru. Peut-être parce qu’il était perdu et n’avait d’autre recours que le Dessinateur ? Ou bien la persistance de ce dernier et cette dernière preuve s’étaient-elles montrées efficaces ? Quoiqu’il en soit, l’homme au teint blafard finit par se calmer et acquiescer du regard. Il semblait enfin accorder du crédit aux dires du Marchombre.

Ce dernier en profita pour lui révéler tout ce qu’il savait sur Kosaten : la religion et ses trois dieux ; la géographie, les trois grandes nations, la zone neutre et les terres encore inexplorées ; les différents types de dirigeants ; les conditions d’élu. Rien n’y échappa, même si Haru savait qu’il devait s’agir d’un étouffe-chrétien pour son interlocuteur… Mais il fallait bien le lui apprendre un jour ou l’autre…

La rencontre s’acheva peu après. Il était évident que l’affinité n’était pas optimale entre ces deux jeunes gens, et aucun d’entre eux ne chercha à faire contre. L’autre s’éloigna bientôt, tandis que le Minshujin reprenait sa route, oubliant rapidement cette scène…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une rencontre au delà de toute attente   Une rencontre au delà de toute attente Empty

Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre au delà de toute attente
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Une rencontre au delà de toute attente 190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.