Le Deal du moment : -15%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
849 €

Partagez
Le démon de la tourmente (Quête)
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le démon de la tourmente (Quête)  Left_bar_bleue3/18Le démon de la tourmente (Quête)  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Le démon de la tourmente (Quête)    Le démon de la tourmente (Quête)  EmptyJeu 15 Sep 2016, 15:29





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






Temple du ciel
feat.Solo

Un petit retour à Fuyu s’imposait, malgré lui. Oui, car si ça ne tenait qu’à Zoro, ce dernier vadrouillerait dans des lieux plus accueillants, puisqu’il ne portait vraisemblablement pas ce territoire enneigé dans son coeur. Mais la guerre qui frappait obligeait aux jeunes élus, en particulier ceux de Fuyu, à ne pas s’éparpiller dans le voisinage. Perdre une tête était si vite arrivée. Mais la guerre n’était pas son unique raison de sa venue en ces terres hostiles : encore une fois, il s’était à moitié paumé, mais en bien cette fois-ci, visiblement.

Toutefois, on ne pouvait pas dire que ce retour au bercail fut des plus triomphale. En effet, au milieu de la neige, le cheveux vert titubait, et paraissait plus ou moins blessé suite à une petite bataille des plus sympathiques qu'il avait mené aux côtés de son ami Rinkyu. L’aventure avait été plus rude que lors de leur première rencontre. Là, ils s’étaient frottés à du lourd, et Zoro ne risquait pas de remettre les pieds là-bas de si tôt. Enfin, encore fallait-il qu’il ne s’égare pas.
Bref, ce fut en se soutenant à l’aide d’une de ses lames qu’il plantait dans la neige telle une canne, qu’il réussit à se déplacer. Le froid qui sévissait sur cet endroit ne l’aidait en rien à guérir de ses maux.

Mais aujourd’hui, la chance lui souriait, puisque un bruit non-naturel se fit entendre. Ca ressemblait à un frottement, comme des pas dans la neige, suivit d’un grincement, quelque chose glissait entre les flocons. Quatre moines, tirant une charrette garnie de nourritures qui passaient par là, afin de ramener toute cette cargaison au temple. Les quatre moines, interloqués par l'état du bretteur, l'invitèrent à se joindre à lui. Ils avaient remarqué le sceau du dragon sur son cou, et ne se sentaient donc pas en danger, d'où cet élan d'altruisme à son égard. N'étant pas fana de ces gens là, Zoro faillit refuser avant que l'un d'eux ne l'oblige à se placer dans la charrette. Il n'eut pas la motivation de contester, ce n'était peut-être pas si mal.
Allongé aux côtés de la bouffe, dans la charrette, le jeune homme regardait le ciel blanc défiler sous ses yeux, s'assoupissant quelque peu. A
travers le blizzard, se dressait le grand temple du ciel. Evidemment, portant un vif intérêt  pour ce genre de choses (ironie)… Le cheveux vert ignorait tout à fait qu’il s’agissait du fameux temple du ciel, et encore moins qu’il en existait un tel. Se renseigner sur les pratiques de cette île ? A quoi bon.. ? Perte de temps inutile ! Trouver des tavernes était une quête tellement plus louable et gratifiante.

L’on transporta le combattant affaibli dans un petit local qui faisait office d’infirmerie. Ici, il bénéficia des premiers soins, et en reçut notamment d’un moine en particulier, qui faisait preuve d'une attention et d'une gentillesse sans nom à son égard, dont le cheveux vert retint le visage en dépit de son état vaseux. Il retenait toujours les bons visages. Dans le coltar, il n’avait pas véritablement conscience de son environnement, mais se doutait qu’il n’était pas… « à sa place ». Rien qu’à voir la dégaine de ces mecs. En fait, Zoro avait une petite idée du genre d’endroit dans lequel il se trouvait, et cette pensée ne le réjouissait pas des masses. Il espérait que sa semi-conscience lui jouait des tours.

Les moines, prières, temple, vénération, Dieu Dragon et compagnie, ce n’était vraiment, mais alors vraiment pas son délire. Au contraire, il rejetait complètement ces pratiques, jugeant ces êtres de fanatiques envers une entité "supérieure" qui s’en battait les steaks de leur sort. Et cette subordination  aussi volontaire que gratuite énervait au plus haut point le bretteur, bien qu’étrangement, sa relation avec « un » Dieu était devenu quelque peu ambiguë depuis son arrivée sur Kosaten. Si avant, son avis dans cette discipline était plutôt tranchée, c'en était tout autre aujourd'hui. Sans pouvoir l’expliquer, il se sentait parfois enclin à se soumettre également à une supériorité mystique





Dernière édition par Zoro Roronoa le Dim 18 Sep 2016, 00:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le démon de la tourmente (Quête)  Left_bar_bleue3/18Le démon de la tourmente (Quête)  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le démon de la tourmente (Quête)    Le démon de la tourmente (Quête)  EmptyJeu 15 Sep 2016, 15:45





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






Temple du ciel
feat.Solo

Première nuit passée dans un temple, et premiers soucis à l’horizon. Effectivement, Zoro ayant le dodo facile mais très léger, fut rapidement éveillé par un cri strident au milieu de la vie nocturne. Déjà qu’il ne faisait pas bien chaud ici, ce cri avait eu le don de le refroidir davantage. Précipitamment, il bondit hors de son lit, les blessures certes désinfectées, soignées et bandées mais à ménager. Seulement voilà, ce mot ne faisait pas partie du vocabulaire de Zoro.
Il sortit presque en trombe de l’infirmerie et se dirigea droit vers un petit attroupement au fond du couloir. Percevant au loin, un moine au sol, complètement tétanisé, le cheveux vert se rapprocha lentement.

C’est alors qu’un nouveau cri perçant s’amusa à déchirer le silence vénéré d’entre ces murs. L’hurlement provenant de derrière lui, le petit groupe prit peur, tous braquant leur regard vers l'origine du cri. Le cheveux vert prit l'initiative d'aller jeter un coup d'oeil et arriva à un croisement où il découvrit un autre moine en position fœtale contre un mur, se cachant le visage : « Ils ont organisé un concours de cris ou quoi ce soir ? ».
Mal à l’aise devant cette scène, Zoro tenta d’interpeller le moine comme il le pouvait, ne sachant pas s’il devait user d’une manière spécifique pour s’adresser à un servant du Dragon Céleste :

- Eh !…. Mh… Ca va ?!

Le moine continua de geindre, ignorant totalement la question du cheveux vert. Très bien, il n’essaierait plus de se préoccuper des ennuis de ces abrutis maintenant. Heureusement, d’autres ayant entendus le bruit accoururent à leur tour vers le nouvel homme à terre. Tous plus ou moins affolés prirent en charge ce type, tandis que Zoro s’éloigna de cette agitation grotesque. Entre temps, un moine ordonna aux autres de réveiller ceux qui se reposaient, afin de réunir tout le monde d’ici sous peu. Ca l’énervait de ne pas savoir ce qu’il se tramait et il le fit comprendre d’une manière ou d’une autre puisque l’un d’eux le prit à part afin de lui expliquer la situation.

Voilà ce qu’il en était : Ca remontait à quelques jours, l’un des hauts prêtres subissait lors de certaines nuits de froides frayeurs. Il avait même gagné la réputation de dérailler auprès de ses confrères puisqu’il était le seul à se confronter à ce phénomène depuis une semaine ou deux. Il prétendait apercevoir probablement un démon en cape noire, un visage d’os, avec des vers dans la bouche tandis que du sang dégoulinait de ses yeux vides, ce qui bien évidemment, le laissait après coup dans un état de trauma intense. Si jusqu’ici, on le soupçonnait sans le croire de sombrer dans la folie, ce soir remettait tout en question puisque la victime n’était pas le prêtre en question, mais deux autres moines qui pouvaient désormais confirmer cet effroyable témoignage. Les moines rapportèrent une description de « l’apparition » similaire à celle du prêtre.
« Ok, ils délirent tous complètement ici… Il est temps que j’me tire avant d’être contaminé ».

Vénérer une divinité, ça passait, mais croire collectivement en des histoires inventées de toutes pièces pour effrayer les gosses, là, on était vraiment en droit de se poser des questions. Un démon se pavanant dans les couloirs… Et puis quoi encore ? … Pourquoi pas la renaissance de Satan aussi ? Le seul truc qui hantait ces lieux sacrés présentement, selon l'épéiste, c’était bel et bien la folie. Il n'en revenait pas ses oreilles. Quelle naïveté, c'en était désolant. Jamais il n’eut entendu autant d’inepties débitées à la minute, il avait plutôt intérêt à déguerpir le plus vite possible avant d’à son tour péter un câble. Cet endroit censé prôner la sainteté d’esprit était tout sauf sain.

Mais alors que tout le monde était centré sur le moine, qui tentait de s’exprimer dans un langage apeuré, Zoro, dédaigneux et les bras croisés, à l’écart, fut soudainement alerté par une ombre tout au bout du couloir, s’étant senti comme observé la seconde d’avant. Intrigué, il leva un sourcil, et prévint un moine qu’il revenait, pensant avoir perçu quelque chose au loin. Ce couloir était aussi prestigieux que long, et bien évidemment, l’ombre eut largement le temps pour s’évaporer avant que le curieux épéiste ne s’en approche. Ce n’était pas son cerveau qui déconnait, il faisait confiance à son œil de faucon qui ne l’avait jamais trompé jusqu’ici, ses sens étaient fiables. Persuadé de sa vision, il poursuivit son exploration à la recherche de la forme mystérieuse. S’agissait-il de ce fameux « démon », fantôme ou... ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le démon de la tourmente (Quête)  Left_bar_bleue3/18Le démon de la tourmente (Quête)  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Solo   Le démon de la tourmente (Quête)  EmptyJeu 15 Sep 2016, 16:01





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






Temple du ciel
feat.Solo

De toute façon, arrivé à la fin du couloir, il n’y avait qu’une voie possible à prendre : celle de gauche. Il s’aventura alors dans cette partie du couloir, bien plus étroite et sombre que la précédente, des bougies arpentant les murs pour illuminer le chemin. Ses pas ralentirent, se déplaçant scrupuleusement afin de, pourquoi pas, surprendre cette ombre douteuse. Il était bien curieux de découvrir quel genre de spectre à la noix pouvait bien mettre en PLS tous ces moines. Heureusement qu’Usopp n’était pas de la partie, il se pisserait littéralement dessus.

Mais une fois de plus, Zoro prit plusieurs directions au pif quand des carrefours se présentaient à lui, et il comprit rapidement qu’il s’était perdu. Il aurait aimé revenir sur ses pas mais impossible : « C'est pas un temple mais un labyrinthe ! ».
Il parvint alors à une porte en bois aussi ronde que la pleine lune, qui se trouvait mi-ouverte. Foutre son nez à l’intérieur n’était certainement pas très autorisé mais s’il ne courrait pas après les mystères, quand l’un d’eux venait à lui, il aimait l’élucider jusqu'au bout. Pour cette raison, il poussa doucement cette lourde porte en bois, et découvrit un bordel monstre. Un peu plus et on se croirait à Bagdad.

Ca ressemblait à la caverne d’Ali baba ici. Beaucoup… Vraiment beaucoup d’objets disparates avec plus ou moins de valeur étaient éparpillés ici. Ca pouvait aller de la dernière camelote à un objet doré. Il y avait tellement d'objets, de meubles entassés l’un sur l’autre, et surtout de poussières qu’on avait du mal à y voir clair. Il s’agissait certainement d’une réserve à moitié oubliée où l’on jetait tous les objets désuets. Il serait temps d'organiser un vide-grenier au lieu de faire des compétitions de cris au milieu de la nuit.
Les bougies qui éclairaient le couloir permettaient à la lumière de pénétrer dans cette pièce afin de l’éclairer un minimum. On avait du mal à voir sur quoi on marchait mais Zoro perçut un drôle de masque à la lueur qu’offrait le couloir. Ce masque lui étant familier pour une raison inconnue, il s’empressa de le ramasser et de l’analyser.

Il connaissait ce masque. Non pas qu’il l’avait déjà vu, mais s’était déjà imaginé un truc comme ça dans sa tête, lors de la description du soi-disant « démon fantomatique » : un visage d’os, les yeux en sang, la bouche ouverte, une impression de mort, manquait plus que les vers. Sur cette découverte, Zoro émit une fine esquisse, narquois :

- Le voilà notre démon...

Une fois de plus, la rationalité remportait contre le paranormal. Par ailleurs, l’épéiste à l’esprit bien trop terre à terre n’avait pas cru une seconde en cette histoire de démon, ou d’esprit venu apporté un présage de mort, d’où son sang-froid imperturbable tout le long du chemin. Il se doutait qu’il y avait anguille sous roche, mais de là à que ce ne soit qu’un canular… Au moins, le prêtre et les moines n’étaient pas tarés, c’était déjà ça. Rester plus qu’à montrer ça aux autres, et ils leur suffiraient ensuite de démasquer le farceur.
Mais alors que l’épéiste tourna les talons pour rejoindre la porte, cette dernière se claqua violemment, plongeant le jeune homme dans un noir complet. Il réussit néanmoins à la trouver, mais il avait beau pousser, rien à faire, la porte semblait bloquée.

Super…. « Fais chier… J’ai laissé mes sabres dans la chambre ». S’il avait eu l’intelligence de les prendre, il aurait scié cette fichue porte comme un vulgaire camembert. Mais là, le bois était bien trop robuste contre la force de ses poings. Il fallait se résoudre à passer un petit moment ici en espérant que quelqu'un le trouve assez rapidement. Le hic, c'était qu'il faisait plutôt froid ici.
A force de réflexion, le jeune homme s’endormit bien plus vite que prévu contre une montagne d’objets.

Ellipse

Un poignard , un mouvement brusque et… Une furtive roulade sur la gauche en guise d’esquive. C’était pas passé loin, heureusement que même endormi, une part de lui restait toujours en éveil. La porte était de nouveau ouverte, laissant la clarté y pénétrer, alors qu’un homme se tenait à côté de l’épéiste, un poignard dans les mains. A quel moment ce demeuré avait pensé assassiner un élu comme Zoro pendant son sommeil?
Il ne fut pas attendre plus longtemps pour que l’homme reproduise sa vaine tentative de meurtre, mais malgré ses blessures, le bretteur, encore couché contre la pile d’objets, parvint à foutre un coup de pied circulaire dans la lame qui se dirigeait rapidement vers sa face. Le poignard voltigea dans la pile de bazar. Puis, il se dressa, attrapa le bras du moine et le tordit derrière son dos, afin de le maintenir ainsi. Ca n’avait pas été dur de le maîtriser. Ces mecs là ne connaissaient rien en l’art du combat.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le démon de la tourmente (Quête)  Left_bar_bleue3/18Le démon de la tourmente (Quête)  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le démon de la tourmente (Quête)    Le démon de la tourmente (Quête)  EmptyJeu 15 Sep 2016, 16:36





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






Temple du ciel
feat.Solo

Même avec un cerveau comme le bretteur, on parvenait à assembler les morceaux et à comprendre que ce mauvais assassin était probablement le déguisé, qui s’amusait à répandre la peur en ces saints lieux. On devinait aussi ses intentions logiques : tuer celui qui avait découvert le stratagème. Malheureusement pour lui, il ne faisait pas le poids face à un élu, même mal en point. Le maintenant toujours fermement, Zoro le décala vers la lumière de la porte afin de percevoir son visage. Le point où Zoro ne s’y attendait pas était que le coupable s’avérait être l’homme qui l’avait délicatement soigné. Quel était ce retournement de situation ? Pourquoi faisait-il ça c’t’abruti ?

- Toi ?!


Face à cela, Zoro perdit toute notion de politesse et tutoya le moine. Aussitôt, l’épéiste le lâcha, jetant ce vicelard à genoux,   ramassant au passage le masque, avant de le contourner pour l’avoir en face et se mettre entre lui à la porte si jamais il avait idée de fuir. De toute façon, maintenant, Zoro connaissait son visage et pouvait le dénoncer, ce gars là était fini. Il tendit le masque devant lui, exigeant des explications.
Dans un premier temps hésitant, le moine finit par avouer son acte abominable. Enfin, pour le bretteur, il ne s’agissait pas d’un crime mais seulement d’une blague de mauvais goût. Toutefois, il savait aussi bien que le moine que les autres ne partageraient pas cet avis. Ce genre de délit était certainement sévèrement puni au sein de leur communauté.

L’heure des explications était venue, il ne lui restait plus que cette alternative alors le moine guérisseur révéla sa jalousie vis-à-vis du prêtre. Il avait l’intention de l’effrayer à plusieurs reprises afin qu’on le soupçonne d'être fou, pour ainsi espérer prendre sa place, puisque apparemment il était le candidat le plus légitime pour lui succéder. Ce n’était pas une place très importante, mais qui permettait de jouir de quelques privilèges et pouvoirs par rapport aux autres moines. Le but de ce moine étant de gravir les échelons ainsi, avec pour seule devise « la fin justifie les moyens ».
Mais il était désormais découvert… A vouloir tout gagner, on risquait de tout perdre. Ce moine s’était laissé corrompre par sa soif de pouvoir et Zoro imaginait bien qu’il s’agissait d’un pêché difficilement pardonnable ici. Il espérait néanmoins que  sa sentence ne soit pas trop cruelle. Lui retirer son statut de moine suffisait amplement selon le cheveux vert. Quelques détails chiffonnaient le sabreur qui partit en quête de détails :

- Plutôt authentique ce masque... Mais d'après les gars que tu as traumatisé, il y avait des vers... Je ne vois pas de vers. Et pourquoi t'être montré aux deux autres moines.. ? T'as foutu toute ta crédibilité en l'air...

Le moine expliqua alors qu'il suffisait de solliciter la peur de quelqu'un pour que ce dernier ne s'imagine tout seul des choses. La peur possédait cette caractéristique magique : elle envenimait et déformait la réalité. Il n'y avait jamais eu de vers grouillants dans la bouche de ce masque contrairement aux témoignages des moines et du prêtre, mais seulement le fruit de leur imagination perturbée.
En ce qui concernait le fait qu'il s'en était pris à deux autres moines, il admit qu'il s'agissait là d'une imprévue. Il n'était pas censé les croiser. Il informa également le cheveux vert qu'il les épiait du fond du couloir et que la panique était venue à lui quand Zoro avait compris que quelqu'un les observait. Pris au dépourvu, il s'était dépêché d'aller à la réserve pour se débarrasser de son déguisement, mais catastrophé, avait fait tomber le masque dans le bordel involontairement, et était seulement parvenu à cacher la cape noire. Il s'était ensuite barré en vitesse, et ayant vu l'épéiste pénétrer dans la salle, s'était empressé de refermer derrière lui.
Après ses aveux des plus impressionnants, le moine se mit à agir bizarrement. Il se plaça en position de prière avant de supplier, presque larmoyant, de ne pas en parler aux autres. L’épéiste se gratta le front, un peu dépassé par les événements, tandis que le moine fit une erreur de plus. En effet, après ses supplications, il commença à jouer sur le chantage :

- Rappellez-vous qui vous a généreusement soigné quand rien ne m'obligeait.. Sans moi, vous auriez succombé à vos blessures…

C’était bel et bien la phrase à ne pas dire. Certes, Zoro s'en était sorti en partie grâce à lui, et il lui en était sincèrement reconnaissant, mais sa mentalité désastreuse exaspérait le cheveux vert. Il comprenait que le visage de l'homme qui l'avait guéri avec soins était également un masque. Il se comportait comme un bon samaritain quand son coeur n'était que pourriture. Ce mec n'en avait pas marre de porter des masques ??! Il enchaînait les fautes, agissant que pour ses propres intérêts, c'était fourbe et fortement agaçant.
Zoro détestait qu’on le soudoie ainsi pour essayer de faire naître en lui un sentiment de culpabilisation. Déjà, parce que ça ne marchait pas du tout sur lui, et qu’il trouvait ça incroyablement perfide et malsain, c’était le dernier recours des lâches :

- Et rappelle-toi qui s’apprêtait à me tuer de sang-froid y'a pas 5 minutes…

Soigner pour achever son patient ne semblait pas déranger ce type. Sa place de moine guérisseur au temple n'était pas méritée, il ne respectait pas les principes d'un vrai "médecin". Si Chopper, le médecin de bord des Mugiwaras (l'équipage dont faisait partie Zoro) voyait ça, il en serait malade. Le moine, piégé et déstabilisé, laissa échapper un rire nerveux, ne détenant définitivement plus aucune chance d’argumenter pour s’en sortir si ce n’était user de mauvaise foi jusqu’à la fin.

- Je ne comptais pas vous tuer, cessez vos balourdises

Il le prenait vraiment pour un con. Zoro n’était pas des plus intelligents, mais en revanche, il était loin d’être crédule.

- Je vois.. Tu comptais me raser de près alors ? Très aimable à toi…




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le démon de la tourmente (Quête)  Left_bar_bleue3/18Le démon de la tourmente (Quête)  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le démon de la tourmente (Quête)    Le démon de la tourmente (Quête)  EmptyJeu 15 Sep 2016, 16:57





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






Temple du ciel
feat.Solo

C'en était trop. Il se foutait de sa gueule. Zoro évitait de prendre le rôle du juge en général, car qui était-il pour émettre un jugement sur le bien et le mal ? Mais ce type dépassait les bornes. Qu'il soit mauvais, ça ne concernait pas Zoro, mais là où il s'impliquait était quand il avait pris conscience que ce moine manquait de respect à tous les vrais médecins qui se donnaient corps et âme à leur tâche, dont son ami Chopper. Et ça, ça avait le don de l'énerver. Alors lui, qui prévoyait encore de ne pas se mêler à cette histoire, décida enfin de chopper l'homme par son vêtement et de l'emmener devant les autres. Zoro avait fait ce choix non pas pour le punir de ses vices et de ses actes envers les moines, puisque comme écrit précédemment il n'était personne pour juger, mais pour affront envers son ami qui soignait avec tout son coeur.

Dans les galeries du temple, Zoro s'égara, ce qui fit marrer sournoisement le type qui tenta à plusieurs reprises quelques feintes afin de lui échapper, mais rien n'y faisait. Zoro était bien plus fort que ce gringalet totalement déglingué. Le bretteur obligea par ailleurs ce dernier à le guider à coups de coups de pieds au cul.
Rapidement, ils rejoignirent une salle principale où s'étaient réunis tous les moines, afin d'établir une stratégie. Mais ce qu'ils ignoraient, c'était que Zoro revenait avec le problème réglé entre ses mains. Il les remit aux autres moines qui braquèrent un regard honteux contre leur collègue, tandis que le prêtre responsable de ce petit groupe remercia sincèrement le cheveux vert.

La sentence de ce type fut d'être exilé, loin du temple, destitué de son statut, avec interdiction de mettre les pieds dans un lieu similaire. Le prêtre annonçant faire part de sa réputation laborieuse aux autres lieux sacrés afin qu'il ne puisse jamais reprendre ses services au sein de la communauté "religieuse". Il avait ce qu'il méritait, et au moins, il restait en vie. Zoro s'attendait à pire de la part des servants de Fuyu. Ce territoire qui possédait la réputation d'être plutôt crus et sans pitié dans leurs châtiments.

On autorisa le cheveux vert à terminer sa nuit et à rester autant qu'il le voulait. Bien évidemment, il accepta mais annonça son départ pour le lendemain matin. Même s'il ne serait pas complètement rétabli, il était hors de question de rester plus longtemps ici. Une nuit lui avait suffi, ce fut très chiant.

Le lendemain matin, on lui accorda un bon repas afin de le mettre en condition pour la longue route qui l'attendait. Son futur voyage qui se promettait d'être semé d'embûches, d'égarement, d'aventures, d'égarement, et encore... d'égarement. Il reprit ses précieuses épées, et on lui tendit même une petite bourse pour son aide, plus ou moins volontaire.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le démon de la tourmente (Quête)    Le démon de la tourmente (Quête)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le démon de la tourmente (Quête)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le démon de la tourmente (Quête)  190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Temple du ciel-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.