-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Partagez
Matsuri, L'ile du festival
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptySam 19 Nov 2016, 21:50



Un archipel festif

feat.Rihan Nura



On l'appelle Matsuri ! C'est un archipel d’îles ou certains fortunés de Kosaten vivent tranquilles, un peu plus loin du stress et des tourments du monde. Cet archipel est donc composé d'une terre principale appelée Matsuri l’île du festival, car c'est ici que tout au long de l'année Kosatenienne, le parc d'attraction Matsu-Land à donc été fondé dessus et c'est de grands mouvements touristiques qui permettent aux trois nations, natifs essentiellement, de profiter de cet endroit si magique. Le reste des petites îles autour de la plus grande, ne sont que des domaines appartenant à des nobles installés ici ou bien les gérants et personnels du parc.

En dehors de ça, il y'a également tout un tas de fêtes et rituels. L'ambiance y est perpétuelle, à un point que l'ont à souvent nommé cet endroit "Newsaten" ou "Paradis" et bien d'autres noms. Mais depuis quelques mois, avec la guerre qui frappe, le tourisme s'écroule et avec, l'économie. L’île souffre plus que jamais de son manque de natifs, les bateaux viennent moins longtemps et moins souvent... Il semble que ce soit la fin d'un long et doux rêve.

Le responsable de Matsuri et son ensemble, décide alors de commettre l'irréparable. Il attends le dernier débarquement de personnes et ferme entièrement les frontières. Il ne s'agit désormais plus de la même attraction, non non et non. Les nobles et riches s'ennuyèrent bien rapidement, les fonds et les investissements n'étaient plus rentabilisés et certains ne voulaient pas voir "leurs" rêves s'écrouler. Alors ils décidèrent de faire un autre jeu, un jeu de survie ou chacun devraient jouer avec ou sans l'accord. Matsuri s'était bien vite transformée en île de cauchemar. Si dans les premiers temps, les survivants cherchaient rationnellement des solutions, formaient quelques groupes dans toute l'archipel. Bien vite tous furent coincés, les vivres non disponible hors des domaines, des factions se montèrent dans le chaos le plus total.

C'est dans la panique que les premières personnes tombèrent. Femmes, enfants, les plus faibles en premier naturellement. Les groupes de civils et natifs, certains anciennement amis, venus de base pour s'amuser et décompressés, avaient craqués sous la pression d'un piège immense. La folie des Hommes frappaient et tout ça, pour amuser les riches. En effet, ces derniers surveillaient du haut d'estrades ou de murs protégés et camouflés. Eux qui avaient tout, voyaient les gens s'entre-tuer, encore et encore. La plèbe dans les jeux du cirque. Le goût du sang n'avait jamais été aussi fort. Plus personne n'accédait à l'archipel depuis maintenant un bon mois.

Les personnes étant venus de base pour s'amuser, avait été environs 1200 à l'arrivée, mais désormais il ne restait plus que 14 personnes encore en vie. Les riches s'étaient presque lassés de leurs propre jeu et piège. Une fois la guerre terminée, ils comptaient bien sur tout nettoyer et faire revenir un maximum de personne dans le parc pour... S'y amuser. Restait à savoir comment ils s'en amuseraient bien entendu. Ces quatorze civils en vie, étaient pour la plupart des chefs de groupes formés, mais ils n'en auraient plus pour longtemps, alors que la plupart avaient cédés au cannibalisme pour ne pas mourir de faim. Pour l'eau, heureusement l'archipel était placée dans des eaux thermales et celles ci avait largement suffit pour ne pas finir déshydratés. Puis il est clair que les nobles avaient voulut faire "durer" le plaisir...

Le conglomérat était bien sur derrière ça, enfin pas entièrement, la noblesse avait sa responsabilité, mais bon, il fallait maintenant nettoyer le lieu entièrement pour passer à autre chose. Qui de mieux pour nettoyer que Zayro Jinn ?

Nukumi faisait encore route avec lui après tout et la jeune femme l'avait mit au parfum. Se rendre à Matsuri, éliminer les derniers survivants et laisser une équipe complice faire le ménage pour rendre au parc sa superbe afin que tout roule pour le début d'année suivante. Zayro n'accepta pas facilement, mais le patron était un ami du chef du conglomérat et avait quelque infos sur le projet Irigushi. Quelque chose intéressait Jinn dans le lot.

Le bateau était prêt à partir, il accueillait des mercenaires surpayés pour l'occasion, afin qu'ils la ferme sur ce qu'ils verraient, et même peut être des élus, en fait l’identité n'était pas importante pour la mission en question. Nukumi et le colosse embarquèrent en impressionnant pas mal de monde.



Ce document parlait de cet homme, il doit donc en savoir plus.






C'est un peu comme partir en vacance voyons ! La dernière fois que je suis allée sur l'ile, j'avais dix ans.






Dernière édition par Zayro Jinn le Jeu 24 Nov 2016, 00:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 416
Yens : 566
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 20
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Matsuri, L'ile du festival Left_bar_bleue0/6Matsuri, L'ile du festival Empty_bar_bleue  (0/6)
Naori Uchiha
Naori Uchiha ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyLun 21 Nov 2016, 19:28


Un archipel festif

feat.Zayro Jinn


Rihan était maintenant dans un bateau , en route pour une île. Comment il s'est retrouvé flanqué sur un bateau , rempli de stupides mercenaires qui devait être sûrement surpayés , vu les têtes joviales qu'ils affichaient , n'hésitant pas à gueuler à tort et à travers comment ils allaient dépenser tout cela ?  Et bien vous serez étonnés , mais c'est grâce à un de ces idiots , il s'était retrouvé dans le bar fraîchement ouvert par Rihan et son nouvel ami Zoro. Après un moment dans leur bar , Rihan remarqua vite qu'un petit attroupement c'était formé autour de l'homme , qui montrait fièrement une affiche pour un boulot. Curieux comme était l'homme aux cheveux noirs , il s'était dirigé vers le groupe , et , après quelques verres offerts par la maison , l'homme fini par cracher le morceau sur le job ainsi que le lieu de rendez-vous. Après cela , Rihan c'était décidé à prendre congé de Zoro , lui laissant tenir le bar seul , et je ne vous cache pas que le seikajin flippait pas mal à l'idée de laisser le bar au soûlard qu'est Zoro. Mais bon , ceci est une autre histoire , et Rihan essayait d'y penser le mois possible , se concentrant plutôt sur sa mission actuelle , qui ne devait pas être sans risque , vu le prix qu'il serait payé.
N'avait pas envie de fricoter avec les débiles de mercenaires , il s'était assis un peu en retrait , bouteille de saké dans une main , contrat dans l'autre , son sabre sur son épaule gauche. C'était simple , il voulait passer pour un simple mercenaire , un peu trop sûr de lui , et se croyant en vacances. Mais , cette attitude ne l'empêchait pas de lire attentivement et plusieurs fois le contrat , prenant connaissance de toutes les infos utiles , et réfléchissant déjà aux différentes techniques , et façons de se battre qu'il utiliserait. Car oui , cette mission demandait à ce qu'il se concentre beaucoup , déjà juste le nom annonçait la couleur , "nettoyage" , un mot qu'il connaissait bien , et chez lui , "nettoyage" ne signifiait pas nettoyer une chambre joyeusement ou tuer une ou deux personnes."Nettoyage" signifiait tuer un groupe de personnes , de façon assez discrète et rapide , et ne pas laisser de traces.  Voilà pourquoi il affichait une mine assez sombre , réfléchissant aux moindre détails sachant très clairement que , vu la récompense, et le nom , ça ne serait pas une partie de plaisir. Il attendait le chef de troupe , pour lui demander quelques infos supplémentaires ,et espérant que sa présence clouerait le bec aux mercenaires.

Finalement , après une bonne dizaine de minutes , un homme assez grand , cheveux blancs , allure sérieuse et meurtrière finit par monter à bord , cet homme imposait tellement sa présence , que beaucoup ne remarquèrent pas la femme qui l'accompagnait. En tout cas , tous les mercenaires la mirent en veilleuse , complètement impressionnés par cet homme. Rihan regarda cet homme , et la femme qui l'accompagnait pendant un instant , les jaugeant rapidement , tout cela pour avoir la confirmation qu'il voulait. L'homme était bien le chef.

Voyant que les deux personnes discutaient , Rihan s'abstint de leur adresser la parole de suite , attendant tranquillement qu'ils aient fini leur discussion.

Il aborda finalement l'homme aux cheveux blancs , avec une mine sérieuse et professionnelle.

Bonjour , je pense que vous êtes la personne dirigeant notre groupe. Mon nom et le votre importe peu pour l'instant , je n'ai que deux questions. Discrétion ou non ? On nettoie après ou on les laisse sur place ?    

Le jeune sabreur prononça ces paroles sans une once de peur ou d'infériorité dans la voix , regardant son interlocuteur droit dans les yeux , n'attendant qu'une réponse claire et précise.




Dernière édition par Naori Uchiha le Dim 25 Mar 2018, 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyMar 22 Nov 2016, 14:13



Un archipel festif

feat.Rihan Nura



L'heure n'était plus a la discussion. Désormais tous embarquaient dans le bâteau, direction l'archipel de Matsuri. Il n'y en avait que pour une trentaine de minute car ce n'était pas si loin des côtes. Nukumi avait terminé de parler avec Jinn et se reposa un petit peu en scrutant le joli monde qui s'apprêtait à participer à cette attaque, enfin, ce ménage plutôt. Certains regardaient encore avidement la prime promise sur la feuille, d'autres les ordres.

La plupart affichaient des visages stressés, tendus, avaient l'habitude de tuer mais étaient sans nul doute impressionnés par Zayro. Oui, ce visage n'était inconnu à la majorité des Natifs, chasseurs de primes ou même élus. Le colosse avait été placardé sur le mur de toutes les capitales... Sa légende le précédait. Malgré tout, des mercenaires du groupes avaient un peu plus de confiance en eux et restait sur les bords du navire en contemplant la mer, avec pour seul objectif de remplir la mission et avoir la paye, rien d'autre.

Il fallait garder cet esprit, un esprit de professionnel. D'ailleurs, l'un d'eux s'approcha après que Nukumi ait terminé de blablater. Allant en direction du géant Fuyujin, c'était un jeune homme qui s'apprêtait à poser une question, avec déférence respect, souhaitant ne pas gêner la conversation précédente, il avait patienté jusque là. Il posa alors deux questions sans vraiment se présenter, mais vu que les noms étaient des détails et surtout, portaient à témoignage et donc, qu'ils pouvaient finir par êtres tués eux aussi pour ça, c'était bien vu. Ses demandes portaient naturellement sur la mission, Rihan se demandant s'il fallait être discret et s'il fallait nettoyer la zone après les faits.

Le regard terrifiant, placide et implacable de Zayro se tourna sur le jeune homme, sans que corps ne vibre ou ne bouge. Les bras toujours croisés, certains types du bâteau se disaient qu'actuellement, l'élu rouge faisait un énorme connerie et le regretterait. Mais avant qu'on ait pu le savoir, et même s'il s'était adressé à celui qui avait l'allure d'un chef (et à raison) c'est la femme qui s'interposa. Nukumi se mit donc entre les deux homologues pour répondre ;



Salut toi. L'ordre de mission stipule juste d'eliminer, vous pourrez employer les méthodes que vous voulez. Nous saurons le nombre de personnes à tuer sur place. Vous serez payés a minima pour l'engagement, puis un pourcentage sur les victimes en plus. Pour ce qui est du nettoyage, nous brûlerons les corps et nous jetterons le reste à la mer, donc essayez de ramenez vos proies, ne serait-ce que pour le compte messieurs.




Tout en répondant à Rihan, elle s'adressait aux autres. La demoiselle avait le sourire, un sourire presque sadique et malsain. Loin du caractère froid de Zayro. Cette dernière était bien plus chaleureuse et posa même une main amicale sur l'épaule du jeune garçon venu poser ses questions.



Mais n’échouez pas... Okay hihi ?




La suite du voyage se poursuivit et déjà les côtes portuaires de l'ile Matsuri souriait aux membres d'équipages. Le navire accosta comme prévu et des personnalités de l'archipel attendaient l'arrivée des tueurs. C'était des nobles et également des gardes qui géraient la sécurité, mais il y'avait aussi du personnel divers, du cuisinier à la femme de chambre. Tous étaient unis dans la même complicité, même si certains eurent sans doute moins de choix que d'autres. Zayro débarqua le premier et en silence, suivit de Nukumi et puis de toute la troupe de mercenaires et assassins engagés pour la mission. L'un des nobles Ce type en fait (clique) les approcha alors, attendant depuis quelques minutes leur arrivée.

C'était un gros homme, on voyait qu'il n'avait pas manqué de nourriture et de divertissement. Il fumait et portait un regard méprisant et nonchalant sur la situation. Sa voix grave allait avec son embonpoint bien avancé et il semblait être le chef de l'ile de tout l'archipel, un homme qui aimait aussi parler en son nom propre.

Lord Matsuri : Ce n'est pas trop tôt. Des corps pourrissent depuis plusieurs jours, l'ile est infestée cette odeur. Mes invités et moi même n'en pouvons plus, c'est invivable. Ma viande et mon sake en sont imbibé... Je veux que vous tuiez les quatorze personne restante dans le parc et que vous fassiez le ménage. Si je veux rouvrir l'ile aux touristes et aux natifs, il faut que mon archipel redevienne splendide... Cette guerre est amusant mais fait des ravages à mon économie.

Un type qui en soit, n'avait appelé à l'aide que parce - que son ile puait la mort. C'était vrai. Depuis le pied posé, Zayro lui même sentait cette odeur, le croassement des corbeaux tout au dessus du centre, l'ile investie par les charognards qui avaient certainement fait pas mal de ménage et évité une contamination importante. Mais ça sentait la mort, tout autour. Cependant, ce n'était pas ça qui gênait le sous chef du Nest carte et ex-bras droit de Sul heî, non. Il prit la parole ;



Apprenez à vivre dans la mort, la guerre ne vous épargnera pas. Je pourrais aussi bien réduire cette ile à néant pour regler le problème.




Lord Matsuri : Que... Quoi... Pardon... Comment ? Vous n'êtes qu'un roturier, ne me parlez pas ainsi ! Cria alors le noble, qui semble vexé. Mais Nukumi rebondit bien vite ;



Toute nos excuses Lord Matsuri. Comme vous le savez, cet mission est sous l'office du conglomérat. Nous nous occuperons de tout. Cependant vous êtes face à Zayro Jinn. Je me dois de vous rappelez qu'il n'est pas un roturier, mais le bras droit de votre roi, le fléau des nations ennemis et je suis certaine que vous connaissez ses légendes n'est ce pas ?




Le teint de peau du gérant devint pâle, lui même devint blême, et tout ses gardes, son personnel, ainsi que tous les marins et les mercenaires qui percutait la nouvelle avec donc la "preuve", étaient sous le choc. Ce type était une légende et participait à une mission de nettoyage assez... Assez ridicule en soit, il fallait bien l'avouer. Mais il y'avait plus que cela, la raison le poussant à venir ici, sous la demande du conglomérat, était pour discuter d'un document avec un homme situé ici, sur l'archipel.

Lord Matsuri : Za... Zayro.... Zayro Jinn ?!?!! Mais... Mais qu'est ce que cet homme.. Enfin que ... Qu'est ce que vous faites ici seigneur Jinn ? S'excusa presque le noble.



Je cherches un certains Hamon. Nous en discuterons après. En revanche pour votre manque de respect précédent...




Zayro s'approcha du noble et lui brisa la main en la tenant dans sa poigne sans pitié. Cela ne surprit pas Nukumi, bien que les accords et les relations entre la noblesse et le conglomérat en pâtirait un peu. Mais il fallait parfois s'affirmer violemment. La jeune femme s'occupa de d'organiser les troupes et répartir la tâche. Pendant que le colosse discuterait avec le noble de ce "Hamon"... Les cris de douleur du gros bonhomme pouvait en faire sourire certains, d'autres craignaient vraiment pour leurs vies maintenant qu'ils se savaient aux cotés du messager de l'enfer.



Bien, vous allez vous séparez en trois groupes et entrer dans le parc principal. Trouvez ces personnes, tuez les, ramenez ensuite les corps. Vous en aurez pour la journée, mais pensez à la paye. Une fois terminé, revenez dans ce bâtiment la bas pour nous y retrouver. Nous ferons le point.




Nukumi allait aux cotés de Jinn, retrouver le noble dans un bâtiment hors du parc, dans lequel ils s'entretiendrait. En attendant, Rihan allait devoir faire équipe avec les mercenaires mais pas seulement. Les gardes de l'ile les accompagnaient pour ouvrir les endroits clés... Laisser libre accès aux assassins.

__________


Hrp :

> Il reste 14 survivants à trouver et tuer (tu peux en tuer au moins 6 et jouer les pnjs)
> Tu peux jouer les survivants que tu butes (ce sont des touristes et des natifs de base)
> Tu peux jouer des mercenaires t'accompagnant et des gardes de l'ile pour ouvrir des zones.
> Tu as 48h max pour répondre aux rps
> Tu devras tuer et ramener les corps dans un charnier, tu es libre sur le déroulement des opé.
> Si tu as des questions, que tu veux + de temps > Mp <


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 416
Yens : 566
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 20
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Matsuri, L'ile du festival Left_bar_bleue0/6Matsuri, L'ile du festival Empty_bar_bleue  (0/6)
Naori Uchiha
Naori Uchiha ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyMer 23 Nov 2016, 23:26


Un archipel festif

feat.Zayro Jinn


Rihan comprit assez rapidement qu'il avait carte blanche, et cela l'arrangeait bien, il pourrai faire ça comme il veut, pas d'ordres précis. Quand il entendit qu'ils recevraient un pourcentage en plus en fonction du nombre de tués, il haussa un sourcil et regarda autour de lui, identifiant rapidement les mercenaires qui n'hésiteraient pas à tuer leurs "camardes" pour ramasser plus d'argent. Mais bon, il ne s’en fichait pas mal, il avait déjà tout prévu, et son plan se résumait à trois mots. "décapiter" "traîtres" "éliminer". Se répétant ces mots plusieurs fois, il commença à jouer avec la poignée de son sabre, faisant comprendre aux deux trois abrutis qui le regardait, qu'il n'hésiterait pas à les tuer aussi. Trop pris par ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite que la jeune femme avait posé une main sur son épaule. Quelques regards dans sa direction lui firent vite remarquer la main charmante de cette femme aux cheveux violets sur son épaule et il fit alors un rapide mouvement de côté discret, peu habitué à ce genre de choses , il ne voulait pas être troublé , ou montrer aux autres qu'il était complètement déstabilisé dans ce genre de situations.

Reprenant vite son sang-froid, et son attitude discrète, Rihan répondit en souriant à la femme.

Le travail sera fait vite et correctement mademoiselle

Sur ces paroles, il se tut pour tout le reste du voyage , regardant la mer et pensant à pleins de choses futiles.

Le jeune homme fut tiré de sa rêverie lorsqu'ils accosteraient, se dépêchant de débarquer, il alla se placer entre le bonhomme glacial, et sa partenaire et le groupe de mercenaires , préférant rester à l'écart de ce dernier. Il écouta avec attention les paroles du gros tas qui dirigeait l’île, car oui, Rihan n'aimait pas cet homme, le jugeant incompétent comme chef , et ses paroles de gosse de riche commençait à lui taper sur les nerfs. Il fut alors bien heureux de le voir prendre des couleurs de draps immaculés par le sang. Même si il ne comprit pas vraiment qui était Zayro Jinn , ou la puissance qu'il avait , désintéressé par ces histoires débiles de guerres n'ayant même pas de raisons , il se fichait pas mal d'avoir un élu de Fuyu pas mal puissant à deux pas de lui. Lorsque le glacial Zayro broya la main du gros tas, Rihan se retint d'éclater de rire , et pris alors un peu ses distances voulant éviter de déranger , mais il revint bien vite sur ses pas quand la femme se mit à donner plus de précisions sur leur boulot , et l'idée de travailler en équipe lui fit grincer des dents , n'ayant aucune envie de travailler avec les débiles de mercenaires , mais bon c'était les ordres et il fallait obéir. Le jeune sabreur dégaina alors son sabre et se tourna vers les mercenaires, parlant d'une voix forte et assurée , voulant impressionner ne serai-ce qu'un peu ces hommes sans cervelle.

Bon les gars , vous connaissez pas mon nom , je connais pas le vôtre , et à vrai dire , pour l'instant je m'en fiche pas mal. On nous a demandé de nettoyer ce parc, on va le faire , propre et comme il faut. 7

Il s'arrêta un instant pour observer les hommes en face de lui, ces hommes ne sachant que tuer, et travaillant pour la plupart en solo ou en petit groupes , mais ils allaient devoir apprendre sur le tas à travailler en équipe. IL reprit alors, parlant encore un peu plus fort et de façon plus ferme.

On va faire simple, vous tuez un gars , vous vous démerder avec , vous le portez jusque ici , ou vous demandez à nos gentils amis les gardes  

Il adressa alors un magnifique sourire aux gardes, leurs faisant comprendre qu’ils n’avaient pas intérêt à les gêner.

Ayant laissés les mercenaires de côté pendant un instant, Rihan remarqua tardivement deux d'entre eux qui s'avançait vers lui, armes à la main. Il soupira et s'avança vers eux, et à voir les regards et les sourires de certains hommes d’armes, ces deux zigotos représentaient la partie du groupe qui n'avait aucune envie d'écouter ce que Rihan avait à dire.

bon on fait ça vite , on a du travail. Mais je vous préviens, Il n’y a pas de cadeau, vous mourrez ou je meure ok ?

Il n'eut pas besoin d'attendre une réponse, les deux abrutis s'élançant déjà vers lui. Le sabreur se mit en position de combat, sabre de côté, la lame vers ses adversaires, et le fourreau dans l'autre main, au niveau de sa tête.  Le premier mercenaire, pensant voir un trou dans la garde du jeune homme, s’élança, hache au-dessus de la tête , poussant une sorte de cri de guerre , plus proche du meuglement d'une vache qui se ferait égorgée. Il suffit au pseudo chef de faire un pas de côté au moment où son adversaire abattait sa hache, et de lui trancher nette la nuque pour qu'il s’effondre. Ceci découragea un peu le second assaillant, qui finit par foncer sur Rihan, dans un élan de rage.

salaud , t'as buté Jack , j'vais t'faire ta fête

Les paroles de cet abruti n'ayant pas compris que combattre à la hache contre un sabre , qui a une plus longue allonge , était totalement débile. Et Rihan n'eut alors aucune peine à flanquer un coup de fourreau dans la panse du mercenaire, lui faisant cracher de façon magnifique son déjeuner, et ce dernier n'eut que le temps de tourner la tête, pour voir le sabre s'abattre sur sa jambe. Tombant à genoux en criant de douleur l'homme enragé tenta d'atteindre la jambe de Rihan, mais pendant ce temps le sabreur avait eu largement le temps de tourner son sabre, et le pointait maintenant au-dessus de la tête du mercenaire.

Aller fais de beau rêves

Souriant, Rihan enfonça sa lame dans la tête du mercenaire, qui tomba raide mort , sa tête glissant sur le pic , jusqu'à atteindre le sol. Laissant sa lame plantée dans la tête du malheureux, il se tourna vers le reste du groupe, les regardant tous froidement , et jetant quelques fois des regards aux gardes.

D'autres participants ?......Non ?......Bien , alors vous les gardes , débarrassez moi ces deux corps merci. Et vous autres… Il sortit alors son sabre de la tête transpercée, et le pointa vers le groupe de mercenaires, pendant que quelques gardes s’étaient avancés discrètement pour débarrasser les corps sans vie des deux mercenaires.

Voilà ce qu'il vous arrive si j'en vois un qui s'attaque à ses collègues , de même si vous suivez pas ce que je dis , et dernière chose , si je vous vois voler le "pourcentage" de quelqu'un , compris ?

Le silence qui planait maintenant dans le groupe lui suffit comme réponse, et il essuya alors son sabre et le rangea dans son fourreau. Il se tourna alors vers un des gardes, et lui dit d'une voix chaleureuse mais ferme.

Allez dire à Zayro qu'on a perdu deux membres , et aussi que les équipes sont formées et que nous commençons le travail maintenant. Précisez bien que je m'excuse pour la mort de nos deux camarades.

Sur ces mots, le garde s'éloigna pour rejoindre le bâtiment on se trouvait Zayro, sa partenaire et le gros tas.

Les groupes ayant été rapidement formé, deux partirent chacun dans une direction différente, et Rihan rejoignit le reste du groupe, formant alors la troisième équipe. Il appela quelques gardes, qui leurs serviraient de guides. Un de ces derniers posa un plan du parc au sol, et expliqua au groupe par où ils entreraient, les zones à nettoyer, et les positions supposées des cibles.

Bon on entre par le côté Sud , on passe vers le bar , puis au terrain de cricket , et on finit par le restaurant.

Rihan observa avec attention le plan, retenant chaque recoin dessiné , même si la carte n'était pas de très bonne qualité , les recoins déchirés.

Bon , pour le bar et le restaurant , on fait passer ceux qui on une armure et des armes courtes en premiers , les lanciers et sabreurs on reste derrière , et on évite de se faire prendre en tenaille. Les gardes, prévoyez des haches, pour défoncer les portes ou fenêtres. Tout le monde a retenu ?  

Tout le groupe donnait son approbation , entre les hochements de tête de certains , et les "oui" ou "ouais" des autres , Rihan se leva , et en tête du groupe , partit vers le Sud de parc , avec, à ses côtés deux gardes sur chaque flanc , et un ou deux mercenaires. Pendant ce temps là, le garde envoyé au bâtiment pour livrer le message de Rihan à Zayro arriva enfin , assez essouffler. Assez impressionné par Zayro , il n'osa pas prendre la parole et préféra livrer le message à la partenaire de Zayro , qui semblait écouter la conversation entre l'armoire à glace et le gros tas.

Le chef du groupe 3 , l'homme aux cheveux noirs longs , avec un sabre vous fait savoir qu'il vient de partir avec son groupe , et aussi , qu'il s'excuse pour la mort de deux des mercenaires. Ils ont refusé l'autorité du sabreur , et.....il les a tués.

Le garde s'empressa de trouver une place plus proche du gros tas que de l'armoire à glace , effrayé par ce dernier. Restant tout de même à bonne distance de la jeune femme, au cas où elle voulait lui dire quelque chose.

Spoiler:
 




Dernière édition par Naori Uchiha le Dim 25 Mar 2018, 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyJeu 24 Nov 2016, 14:07



Un archipel festif

feat.Rihan Nura



Le débarquement fut concluant et sans difficultés, avec l'accueil du personnel et du noble. Il n'était pas le seul riche ici, ses amis profitaient pas mal, mais tous sans exception n'avait fait appel au conglomérat que parce-que l'ile puait la mort. Zayro n'aimait pas être prit pour un larbin, c'est pour ça qu'il ne participait certainement pas à tout ça. Lui, était venu pour Hamon, cet personne dont le nom apparaissait dans un document confidentiel qui parlait entre-autre de l'ile volante. Les choses s'éclaircissaient et en même temps, le mystère demeurait. A chaque fois que Jinn se rapprochait d'un pas de cet endroit dont il avait entendu parler il y'a des années déjà, sans jamais l’apercevoir, il reculait de deux pas. Cette ile avait la légende d'une chimère, mais restait bien visible et palpable.

Oui, il ne l'avait pas touché, ni vraiment vu, sauf une fois au sommet de sa montagne ou il préssentie une énergie qui n'avait rien à voir avec ce qu'il avait senti en Kosaten. Mais il était trop tôt pour ressasser ce souvenir et savoir si c'était bien la même chose. Les mercenaires avaient étés pris en charge par Nukumi, qui expliqua brièvement le plan, laissant à la garde de l’île le soin d'ouvrir les portes du parc et diverses zones ou les quatorze survivants auraient pu se planquer.

Mais voila, déjà le premier incident eut lieu ! Rihan était pas prêt de faire équipe et mieux, il se mit à dos certains qui étaient venus pour le même truc que lui ; Le pognon. L'histoire de pourcentage n'amenait donc pas que des solutions, mais ils avaient visiblement mal compris le truc. Il s'agissait d'un pourcentage sur les têtes des personnes visés et non entre-eux. C'est sur qu'éliminer la concurrence permettait d'avoir la plus grosse part du gâteau, mais tout de même... Rapidement, le jeune élu prit un peu la "tête" de son groupe, alors que chacun s'étaient déjà séparés, prenant des zones vastes.

L'archipel de Matsuri était grande mine de rien, le parc s'étendait à travers tout le centre de l’île, entre attractions, auberges, restaurants divers. Il y'avait une multitudes d'endroits à fouiller, sans compter quelques locaux désaffectés ou des grandes servant d'entrepôts. Mais il fallait le dire, l'ambiance aux cotés du bretteur n'était pas au top du top. Les quelques tueurs qui le côtoyais et avaient bien entendu vu son talent pour trancher, s'étaient dis (pour les plus doués) qu'il n'était pas si fort et bien arrogant, même s'ils n'avaient pas réagis sur le coup.

Mercenaire 1 : Mouais, c'est pas parce que tu as tué des rookies que tu dois te prendre pour le boss !
Mercenaire 2 : Ces mecs étaient des débutants, on les aurais butés si tu l'avais pas fait...
Mercenaire 3 : En plus les cris de ce type nous ont fait repéré sur toute l'ile maintenant... Bon allons y !

Malgré tout, ils étaient prêts à faire équipe avec Rihan, parce qu'ils se fichaient eux aussi de son nom ou son statut d'élus. C'était pas du chacun pour soi, mais presque. Car au final, tout le monde voulait ramener des yens à la maison. Pour ça, il fallait traquer et tuer, donc ils se mirent en route, alors que les gardes débarrassaient les premiers corps dans le charnier prévu à cet effet. Plusieurs des troupes de la noblesses attendaient à la sortie du parc pour ne laisser s'échapper personne évidemment, sauf les tueurs avec leurs victimes.

Pendant ce temps, dans l'autre bâtiment principal, une sorte de château dans lequel Lord Matsuri et ses amis de la haute sphère prenaient congés, Zayro et Nukumi furent installés dans un salon. C'était le grand luxe, vraiment. Fauteuil en peau, murs ornés de richesses, tableaux étant principalement des autoportraits, tapisseries, bref... On pouvait voir qu'il vivait bien de ce qu'apportait d'ordinaire tout cet archipel paradisiaque. Jinn ne tarda donc pas à s'installer sur l'un des siège principaux, prenant même celui du lord tant qu'à faire.

Cela fit sourire naturellement la jeune femme à ses cotés. Matsuri lui, ne pu rien dire et se mit debout dans l'ancien bras droit de Sul Hei, tenant sa main broyé dans des glaçon qui lui furent confectionnés par un mage personnel, rien que ça. Ce type prenait des choses plus importantes en comparaison de ses besoins, c'était pitoyable.



Hamon, ce nom vous parles ? Il ou elle se trouve sur l'ile... Je la cherche.






Il ou elle est connu pour être surnommé "Sans visage". Je sais que cette personne à fait parti de la structure noble de Fuyu il y'a quelques années. Peu de trace concernant cet individu... C'est très prudent. Cependant...







Nous avons trouvés un document concernant Hamon les archives d'un bunker.




Lord Matsuri : Hum je.. Je vois. Je ne pensais pas que le conglomérat s'interresserait à Hamon. Encore moins le celèbre messager de l'enfer Zayro Jinn. Cependant même si je savais quelque chose, le pouvoir D'Hamon Sans visage est en l'occurrence d'effacer son existence dans les souvenir de ceux qu'il croise. Il est sans doute parmi mon personnel, mais je ne saurais dire qui.



Exact, il ou elle peut subsister une partie des souvenirs mais jamais en entier. Voila pourquoi nous connaissons son nom, sa réputation, mais pas son visage. Il va donc falloir le trouver. Amenez nous votre personnel en entier je vous prie.





Alors que le lord s’exécutait et partait pour rassembler tout le monde. Un garde arriva essoufflé au même instant, entrant d'un coup pour dire qu'il y'avait eu des morts, les excuses de l'un des tueurs etc etc... Nukumi n'en avait pas grand chose à faire qu'ils se tuent et au final, Zayro non plus. Mais bon, mieux valait bien organiser la chose. Puis le garde s'était adressé à Nukumi et clairement, le colosse indiquait qu'elle devait s'en occuper. Comme la demoiselle était au plus proche des ordres du conglomérat, elle allait le faire ;



Je vois, le groupe 3 hein ? Merci. Je vais les rejoindre et voir ça moi même, ça peut être amusant. Zay chan, je te laisse trouver Hamon Sans visage, bonne chance ! <3




Nukumi prit donc la porte avec le garde messager pour rejoindre le groupe 3 dans l'ile, elle voulait voir ce fameux Rihan elle même. Jinn allait quand à lui trouver parmi tout le personnel, ce fameux ou cette fameuse Hamon, dont l'identité demeurait un grand mystère !

De son coté, Rihan continuait surement sa traque en arrivant dans les premières zones. Il pouvait constater des lieux déserts, des corps pourris et souvent squelettiques à même le sol, témoignant de la mort massive de personnes dans les environs. Un panneau disait "Bienvenu a Matsuri, l'ile ou tout le monde sourit". Mais seul le cris des mouettes et le croassement des corbeaux et les pas des tueurs s'entendaient à l'horizon. Il était le leader du groupe, un peu par défaut, avec des mercenaires de son niveau ou plus forts que lui. Il ne fallut pas si longtemps que cela pour que le garde arrive en compagnie de la belle aux cheveux violacés.

Cette dernière rejoignait nonchalamment le groupe, les mains dans les poches, passant à coté des mercenaires en expliquant un peu ce qui était arrivé ici ;



Il y'avait environs mille personnes sur l'ile il y'a un mois. Tous venus pour s'amuser loin de la guerre et du stress. C'est fou de se dire qu'il n'en reste que quatorze. Ils ont du tuer les leurs, manger aussi. Ils doivent êtres coriaces, même pour des natifs. Ne les sous estimez pas. Hihi. Ça promet d'être amusant... Je vous laisse faire, je vais juste me balader dans le parc.




Affirma t'elle, témoignant à Rihan un regard malicieux et curieux, fasciné par le meurtre, la folie et la violence gratuite, elle attendait de le revoir à l'oeuvre contre les natifs qui avaient survécus.
__________


Hrp :

> Attention quand même, les mercenaires sont d'un autre level que les natifs que tu dois tuer. Tu es un élu assez faible actuellement, ce sont donc les seuls mercenaires que je t'autorises à tuer. On va dire que c'était pas des pros et tout, attention à bien respecter l'échelle de force.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 416
Yens : 566
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 20
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Matsuri, L'ile du festival Left_bar_bleue0/6Matsuri, L'ile du festival Empty_bar_bleue  (0/6)
Naori Uchiha
Naori Uchiha ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyLun 05 Déc 2016, 16:16

Un Archipel festif
feat.Zayro Jinn



Rihan se balladait dans le parc , sabre dans son fourreau posé sur son épaule , il affichait une mine calme et décontractée , presque souriante. Jetant quelques coups d’œil autour de lui , découvrant un véritable champ de bataille , jonché de corps plus ou moins squelettiques , et ayant déjà servit de repas aux corbeaux. Le sabreur remarqua rapidement quelques mercenaires s’étant approchés de lui , et l'apostrophant.
Mercenaire 1 : Mouais, c'est pas parce que tu as tué des rookies que tu dois te prendre pour le boss !. Se tournant vers le premier mercenaire , il répondit seulement par un sourire , il attendait qu'ils aient tous dit ce qu'ils pensaient , pour leur répondre.

Mercenaire 2 : Ces mecs étaient des débutants, on les aurais butés si tu l'avais pas fait...

À cette remarque , Rihan marcha un peu plus lentement , et rigola doucement , ne pouvant s'empêcher de répondre , il s'exécuta et parla d'une voix chaleureuse , quasi amicale.

Et bien prenez l'initiative la prochaine fois , mais bon , je pense pas que cela vous déranges énormément qu'ils ne soient plus du voyage.

Pendant que le petit groupe discutait tranquillement , le reste du groupe pris un peu d'avance , entrant déjà dans les premiers bâtiments , et défonçant parfois quelques portes ou cassant quelles fenêtres , ce qui n'arriva pas souvent , vu l'état dans lequel était les bâtiments , ayant pour la plupart , leurs portes déjà défoncées , ou leurs fenêtres en morceaux. Quelques débris jonchaient le sol , allant de la bouteille de bière , à des bouts d'os dont l'origine était inconnue.
PAS FINI , JE CONTINUE CHEZ MOI



Dernière édition par Naori Uchiha le Dim 25 Mar 2018, 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyMer 28 Déc 2016, 19:03



Un archipel festif

feat.Rihan Nura

[i]

On pouvait dire que tout le petit groupe avançait et désormais, Nukumi avait prit la tête de ces derniers, il fallait commander et commencer surtout à trouver les derniers survivants. En se concentrant sur des bâtiments pouvant servir de planque, la jeune femme laissa quelques mercenaires partir avec Rihan, et prit une autre partie pour elle. Investissant rapidement une attraction qui servait apparemment de lotissement secondaire, ils y trouvèrent des affaires, un peu de nourriture, notamment des rats. Il restait plus d'os que de vrais restes et ceux ci avaient probablement bougés d'ici pour éviter d'être trouvés et tués.

Nukumi inspecta le tout avec le sourire et se lécha l'index en plongeant ce dernier dans une couche de sang assez récente. Ils s'étaient peut être battus avant l'arrivée du groupe d'extermination. C'était probable vu les tensions qui s'opéraient. Grâce a cela, elle pouvait maintenant remonter leurs traces et ne s'en priva d'ailleurs pas. Demandant à ses compagnons d'infortunes de la suivre, alors que ces mercenaires mataient sans grâce son derrière lorsqu'elle se déhanchait en marchant, ils parvinrent à trouver derrière une porte, un chemin menant à une reserve.

Le spectacle qui s'offrit alors à eux, pouvait en rebuter plus d'un, mais pas eux et surtout pas la jeune femme au comportement plus qu'étrange. La groupie de Zayro, voyait de ses yeux des enfants s'entre-dévorer. Il restait en fait le corps d'un nourrisson à moitié sectionné par les dents de deux autres gamins agés d'une dizaine d'années. Ils n'avaient pas pu resister à leurs bas instinct et l'appel de la faim. Les parents étaient morts et étrangement, on pouvaient dire que ce n'était pas les plus forts qui avaient su survivre jusqu'ici. Leurs regards étaient à la fois vides et remplis de peurs et d'inquietude, de surprise aussi d'être ainsi vu.

Mercenaire 1 : C'est juste deux mioches...
Mercenaire 2 : Autant s'en débarrasser.



Je ne pensais pas voir un aussi beau spectacle. <3 Allez me chercher ce petit nouveau qui fait parler de lui.





Les mercenaires se regardèrent pendant quelques instants, puis un peu circonspects, décidèrent d'obéir. Nukumi gardait la seule sortie possible, alors que les deux enfants qui ressemblaient bien plus à des zombis désormais, tentait de se cacher dans la grande pièce. C'était sous ses yeux, donc un peu inutile au fond. Les tueurs arrivèrent à trouver le groupe de Rihan et l'interpellèrent.

Mercenaire 1 : Hey le rookie, amène toi, la boss veut te voir

De l'autre coté de l'ile, l'enquête sur Hamon sans visage continuait également. On présentait donc l'assemblée qui formait l'ensemble du personnel de ce noble. Femme de ménage, serviteurs passant du simple valet au cuisinier de l'archipel. Ses apprentis également, mais aussi le maitre d'arme et tous ceux qui s'occupaient du parc d'attraction en temps normal. Cela faisait bien cinquante personnes. L'une d'entre elle était celui ou celle que cherchait Nukumi et Zayro. Quelqu'un d'assez mystérieux et prudent pour qu'on ne sache pas à quoi il ou elle ressemblait.



L'un d'entre vous est Hamon sans visage et je vais le découvrir rapidement avec ma méthode. Il ou elle peut encore s'avancer, je tiens à discuter avec ce personnage atypique.





Lord Matsuri : Hmm comment allez vous faire, seigneur Jinn ?.



Je vais tuer un à un les membres de votre personnel.





Les regards s'obscurcirent et les sueurs gouttèrent de chaque fronts, tandis que des yeux exorbités d'incomprehension et de peur se fixèrent sur le messager de l'enfer. Oui, c'était bien le seul moyen pour faire bouger le fameux Hamon. Pour parfaire son plan et éviter une panique générale ou une fuite qui n'était pas necessaire, il utilisa sa Zayro Ombra, des atomes d'ombres corrompus qui paralysèrent les plus faibles, mais assez dosé pour laisser quelqu'un qui sortirait eventuellement du lot, s'échapper à sa guise. Qui en serait capable ?

Le lord aurait bien voulut s'offusquer, mais il n'était pas visé et n'osait contredire le terrifiant colosse. L'heure de la tuerie avait sonné. Vu qu'ils étaient tous présents, après une vérification de chaque noms et titre sur une fiche qu'il regardait, il commença l'interrogatoire mortel. Se plaçant à coté d'une femme en soubrette, il posa la question ;



Êtes vous Hamon ?




Femme de ménage : N.. Non je ne sais pas, je ne fais que le ménage ici, je vous en prie j'ai des enfants sur le continent, je...

Sa réponse était la mauvaise, mais pour aller au bout de la vérification, il planta son doigt dans son front en la transperçant directement et faisant ainsi fondre son cerveau ET ses souvenirs pour de bon. Si il n'avais aucun moyen de trouver Hamon, alors autant que personne ne le trouve. La peur gagnait les braves gens du personnel, qui tentaient de bouger et s'évader sans succès, du moins pour le moment... Mais Hamon était bien présent dans la pièce et observait scrupuleusement ce qui se passait, sans pour autant réagir pour l'instant.

Qui était t'il ou qui était t'elle ? Le mystère demeurait !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 416
Yens : 566
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 20
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Matsuri, L'ile du festival Left_bar_bleue0/6Matsuri, L'ile du festival Empty_bar_bleue  (0/6)
Naori Uchiha
Naori Uchiha ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyMer 08 Fév 2017, 15:57


Matsuri, L'ile du festival

feat.Zayro


Rihan repensa au regard de la jeune femme aux cheveux violets, un regard, auquel il avait accordé peut d'intérêt sur le moment, mais qui, venait de ressurgir dans son esprit, sa tête apparue quasiment devant ses yeux. Il avait déjà vu pareil regard, souvent, même très souvent, les yokai, sa famille, ses amis. Tous étant des yokai. Ce regard s'affichait souvent sur leur face, regard de curiosité et de malice, les deux étant des traits de caractères très marqués chez tous ces monstres aux apparences différentes les unes des autres. Un sourire apparu sur son visage, un sourire qui n’avait point éclairer son visage depuis son arrivée ici, parce que oui, il ne connaissait toujours pas le nom de la contrée dans laquelle il était tombé. Toutes ces réflexions à propos du sourire de la jeune femme firent déraper un peu son esprit, pensant à sa vie d’antan, très cadrée, remplie de responsabilités ...qu'il essayait toujours de quitter, et maintenant, disons que son rêve c'est réalisé. Mais laissons ces souvenirs du passé au passé et revenons-en au présent. Le sabreur regarda un peu autour de lui, et ne voyant pas la jeune femme, sûrement partie comme elle l'avait dit, visiter le parc, il en profita pour afficher un sourire, un sourire qu'il n'avait pas montré depuis son arrivée ici. Il sortit d'une manche de son kimono une petite gourde, remplie de sake, il en bu une bonne rasade, en profitant pour observer l'espace l'entourant. Un petit bâtiment, plus long que large, et percé au milieu d'un mur d'où leur parvenait la lumière du soleil, un comptoir. Il fixa un instant son regard sur le comptoir, comprenant assez rapidement la fonction de ce bâtiment aux taches brillantes et colorées parsèment le petit comptoir de bois. Un stand de boissons, qu'il ne connaissait pas, à vrai dire, il n'avait jamais rien bu d'autre que de l'eau ou des alcools qu'il y avait aussi chez lui. Toutes ces couleurs parsèment la pièce de bois lui firent penser à la vie et la bonne humeur qui devait remplir le parc, à une époque où rien n'était détruit, où les chemins n'étaient pas couverts de cadavres, où les étangs et bassins n'étaient pas rouges de sang.

Il tenta d’oublier un peu les bruits de ses nouveaux camarades, gueulant et remuant chaque recoin du bâtiment et de ces environs, rigolant en voyant les restes d’une bagarre mortelle, fouillant les cadavres pour trouver le moindre objet de valeurs. Il tenta de remplacer tous ces bruits par ceux d’enfants courant au stand et bringuant chez leurs parents pour avoir telle ou telle boisson, c’émerveillant aux couleurs fantaisistes des gobelets. Il se surprit même à avoir un léger regard triste, regardant son reflet dans un éclat de verre brillant au soleil. Mais voilà, les enfants ne couraient plus vers le stand, ils couraient pour leur survie, les parents ne regardaient plus au ciel, leurs gamins bringuant et leur tirant le bras jusqu’à qu’ils cèdent. Maintenant ils ne regardaient plus rien, monceaux de chairs en décomposition. Rihan soupira longuement, avant de reprendre son sabre, qu’il avait laissé contre une vielle armoire attaquée par plusieurs espèces de plantes grimpantes. Il passa son sabre sur son épaule, et afficha une mine impassible, un mur contre la compassion et la tristesse, parce qu’il n’y avait rien à pleurer, en tout cas rien qu’il ait à pleurer. Cette histoire ne le concernait pas, tout comme l’identité du gugusse ressemblant à une armoire à glace, ces choses-là ne l’intéressait pas pour l’instant, peut-être qu’ils iraient boire une bière après tout ça, et pourraient faire connaissance, peut-être qu’ils partirent chaque un de leurs côtés.

Il entendit quelques voix dehors, en tout cas, elles ressemblaient peu à des rires ou les discussions habituelles entre les mercenaires, parlant plutôt à voix basse pour éviter que tel ou tel vienne leur voler leur petit butin, qui aux yeux du bretteur étaient inutiles et déshonorable. Décidant de voir de quoi il s’agissait, il sortit silencieusement du petit stand, et se dirigea vers le petit groupe s’étant formé.
Vous avez trouvé un truc ? où c’est une réunion ?

Il regarda par-dessus l’épaule d’un des mercenaires, espérant voir, il fut assez déçu en ne voyant rien d’autres que des bottes sales, et la terre recouvrant le sol. Tournant la tête d’un air agacé, c’étant déplacé pour rien, il voulut repartir vers un autre bâtiment, sorte de petit chapiteau, ayant sûrement servit pour des numéros animaliers. Se dirigeant vers le petit cône de toile rouge, enfin ce qu’il en restait, il fut interrompu dans sa marche par un mercenaire l’ayant rattrapé discrètement, tellement discrètement que le jeune homme ne l’avait pas remarqué, ce qui le fit sursauter, regardant le mercenaire d’un air nonchalant et surpris.


Besoin de moi pour quelque chose ?

Dit le jeune homme aux cheveux noirs, sur un ton nonchalant et où pointait une once d’énervement.
Le mercenaire semblant peu affecté par les réactions du sabreur, lui répondit sur un ton tout aussi empli de gentillesse.

Mercenaire 1 : Hey le rookie, amène-toi, la boss veut te voir

Sans un mot de plus, ce dernier se retourna et repartit d’où il était venu, jetant quelques fois un regard en arrière, pour être sûr que le rookie le suivait.

Rihan regarda le mercenaire se retourner et tranquillement repartir vers l’endroit, qui semblait être celui où la jeune femme se trouvait. La boss comme le disait si bien ce gentil petit toutou retournant chez sa mère. Être sous les ordres de quelqu’un ? très peu pour lui, il détestait cela. C’était pour cela que la plupart du temps, il choisissait des boulots ayant peu de contraintes, comme celui-ci, « faîtes le boulot, je vous paie. Peu importe la façon pour le faire » voilà des mots qu’il aimait bien entendre. Et c’était plus ou moins que ce le gars avec les cheveux blancs, enfin plutôt la jeune femme aux cheveux violets avait dit, vu que le chef n’a même pas daigné adresser la paroles aux « femmes de ménages » , car oui , pour Rihan, c’est ce qu’ils étaient, les bonnes à tout faire qui allaient gentiment nettoyer l’ile des « poussières » la rendant sale. Enfin bon, voilà, comme toujours le grand manitou n’adressait pas, ou rarement la parole aux autres gugusses, et à vrai dire cela ne dérangeait pas énormément le yokai, évitant les paroles inutiles, sauf quand c’est des blagues, alors là, pas moyen d’éviter ça.

ouais ouais, j’arrive.

Il se surprit lui-même, pas d’avoir dit cela, parce que, vraiment ça lui cassait les pieds. Là où il se surprit, fût d’avoir grommeler et disons, que cela ne donnait pas la meilleure image de lui. Mais, il suivit donc le petit toutou, pardon, le mercenaire jusqu’à une sorte de lotissement, servant maintenant de nid à rats. Les bêbêtes   se faufilant entre les jambes de ces visiteurs peut commodes et de taille de géant du point de vu de ces petites choses.
S’approchant de la jeune femme discrètement, il remarqua au passage quelques taches de sang, un vieux sac en toile troué et rempli de choses dont il ne voulait même pas savoir de quoi il s’agissait. IL s’arrêta finalement à quelques mètres d’elle, pieds cloués bien droit dans le sol, sabre à la taille, côté tranchant vers le haut, près à dégainer, il s’exprima d’une voix sérieuse et calme, regardant vers elle. Enfaite, il fixait ses yeux, enfin là où ils devaient être vu qu’il était dans le dos de la jeune femme.

Vous m’aviez demandé mademoiselle ?  

Il avait très peu envie de se fritter avec la demoiselle, et de même avec l’armoire à glace, ils payent bien, et Rihan espérait quand faisant bonne impression, il pourrait éventuellement être appelé si jamais ils cherchaient à nouveau quelqu’un pour un boulot. Jamais vraiment fort en négociations ou tout autre type de discussion en faîte. Il s’était pas mal amélioré depuis son arrivée en ce monde, car avant, pour lui obéir à n’importe quel ordre lui était tout bonnement impossible. Mais bon, son petit séjour en prison avait accéléré l’amélioration de ses compétences en négociations et autres dialogues.  






Dernière édition par Naori Uchiha le Dim 25 Mar 2018, 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyDim 12 Fév 2017, 15:04



Un archipel festif

feat.Rihan Nura



Nukumi préférait regarde ce beau spectacle, en profiter un peu pour le moment. Cependant toute bonne choses avaient une fin et il était temps d'en finir. C'est pour cela qu'elle appela Rihan, et aussi sans doute parce que c'était un mercenaire un peu plus louche, qui sortait du lot. En tout cas, c'est un peu en trainant les pieds que le bretteur s'amena finalement, demandant s'il pouvait bien faire quelque chose. Les mercenaires présents s'écartèrent pour le laisser parler.

La demoiselle quand à elle, se retourna vers le brun, posant ses bras autour de ses épaules, en étant très proche et très tactile, elle susurra alors quelques ordres aux oreilles de ce jeune homme. Ses paroles étaient dites de manière claire et planes. Mais à la fin, on sentait presque un rire malsain se dégager tout doucement de ses mots.



Ce sont nos premières victimes, je voulais te laisser l'honneur de les tuer <3 Je suis certains qu'un mec avec autant de caractère, sera capable du pire ! Haaan... Ca m'excite tu sais.





Les autres avaient un regard assez jaloux en eux, mais c'était la boss et donc celle qui décidait de comment la suite se déroulerait. Les enfants au nombre de deux, étaient cachés dans la pièce, derrière un voile de tissu, mais ne pouvant s'échapper, cela ne servait à rien, il ne restait plus qu'à attendre la mort pour eux ! Nukumi lacha un peu Rihan, pour le laisser agir ou réagir.


****

Pendant ce temps, un peu de l'autre coté de l'ile, l'enquête de Zayro continuait. Après la mort de la femme de ménage et d'au moins deux autres membres du personnel, la tapisserie d'ordinaire blanche, était maintenant tachée de rouge. Le sang s'était déversé et on pouvait voir que Jinn ne plaisantait pas. C'est alors qu'un homme s'approcha. C'était un commis de cuisine, vêtu de blanc, il annonça quelque chose ;

Je.. Je sais qui est Hamon !




J'écoute





La... C'est elle ! Dit t'il en pointant le corps d'une servante tuée précédemment.

Lord Matsuri : Oh ? Mais...



Vous osez me mentir ? Cette stratégie ne marchera pas. En revanche, le fait que vous ayez réagit s'avère suspect.





N.. Non je vous assure de ma bonne foi monsieur !

Le commis de cuisine avait essayé une bonne stratégie pour sauver tout les autres. Dénoncer un mort était bien tenté après tout. Mais cela ne prit pas vraiment avec Zayro. Le colosse n'avait pas l 'intention de s'arrêter et le prouva en envoyant un laser atomique pour décapiter celui qui l'avait interrompus. Son crâne roulant au sol dans une marre de sang, ne laissa pas indifférent le vrai ou la vraie Hamon.. A coup sur !



J'ai tout mon temps, je vais continuer. Êtes vous Hamon ?




Cuisinier :  Qu'en pensez vous ?

Avant de recevoir finalement un coup de couteau dans le buste, qui traversa presque l'armure, mais celle ci tint bon. Sacré force. Ce cuisinier qui paraissait un peu trop vieux pour son métier, était donc le suspect principal pour le moment, tant par sa réponse que par son agression ! Pour répondre, un bon gros coup de poing vint s'écraser dans son visage en faisant voltiger sa toque, sous les regards eberlués du reste de la troupe. Le mur lui même se brisa sous l'impact.



Je pense que vous êtes un peu trop puissant pour un simple cuisinier... Hamon.




Lord Matsuri : Le cuisinier.. In... Incroyable !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 416
Yens : 566
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 20
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
Matsuri, L'ile du festival Left_bar_bleue0/6Matsuri, L'ile du festival Empty_bar_bleue  (0/6)
Naori Uchiha
Naori Uchiha ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyVen 10 Mar 2017, 00:10


Titre

feat.Machin et Bidule


Rihan se sentait mal a l’aise, il serrait son sabre ferm la jeune femme était beaucoup trop proche de lui, vraiment trop. En plus elle avait ses bras autour de ses épaules, et ça, et ben c’était bien la première fois que ça arrivait pour lui, enfin aussi loin que sa mémoire remontait.

Il s’écarta poliment, enlevant délicatement les bras de la jeune femme de ses épaules et détournant le regard. Il était à la fois embarrassé et gêné, mais aussi furieux de monter une image pareille de lui-même aux mercenaires, imaginant déjà les rires de ces derniers, qui n’allaient, maintenant sûrement plus le prendre au sérieux.

Bien…comme vous voudrez

Réussit-il à dire sans balbutier, tuer des gamins ne l’enchantais pas vraiment, mais c’était le boulot et il avait pas à discuter les ordres des patrons. Il passa son sabre sur son épaule gauche et s’approcha du tissu, rien ne bougeait derrière le tissu, on entendait juste les pleurs étouffés des enfants.

Il s’arrêta devant le tissu, attendant quelques instants puis tira rapidement sur le tissu, le déchirant en partie. Les enfants, très surpris ne purent qu’afficher une tête étonnée, comme glacé sur place. Le jeune homme profita de ce moment pour dégainer et rapidement trancher la gorge d’un des gamins, sans une once d’hésitation.  

Puisse-tu partir en paix, et revenir sur cette terre sous un jour meilleur

Murmura l’homme aux cheveux noirs, attrapant le deuxième gamin par les cheveux, l’autre, s’effondrant sans un bruit, du sang coulant de la plaie béante sur son cou. Le petit restant pleurait, criait et essayait de se débattre. Pris de pitié pour le jeune, Rihan lui assena un puissant coup sur la nuque du plat de la main, faisant tomber le petit dans le néant de l’inconscience.

toi au moins tu sentiras rien, comme ton jeune frère, puisse-tu partir en paix, et revenir sur cette terre sous un jour meilleur

Murmura encore le bretteur, alors qu’il passait le fil de sa lame sur le cou du bambin.

Après que les deux enfants soient morts, leurs corps étendus sur le sol, Rihan lava la lame de son sabre à l’aide du tissu déchiré plutôt, puis rangea le katana cérémonieusement dans son fourreau. Il se tourna alors vers les mercenaires, et sans un mot, jeta les deux cadavres à leurs pieds. Il adressa un regard rapide à Nukumi, baissant légèrement la tête.

L’ordre aillant été exécuté, si vous le permettez, je vais maintenant aller inspecter le reste des bâtiments et chercher les derniers habitants de cette île mademoiselle.

Il pointa de son sabre les deux cadavres, toujours regardant Nukumi, pendant que les mercenaires le regardaient bizarrement, se demandant bien pourquoi il avait jeté les cadavres à leurs pieds.

Pour la récompense concernant les personnes que nous tuons ici, je laisse celle de ces deux cadavres à mes compagnons, je me contenterai de la paye offerte pour le travail.

Sur ce, il adressa un sourire à la jeune demoiselle, même si à l’intérieur de lui-même, les manières de la femme aux cheveux violets le dégoutait. Mais il ne dirait rien à ce sujet, Il était coutume de garder ses pensées pour soi-même.




Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival EmptyVen 10 Mar 2017, 02:31



Un archipel festif

feat.Rihan Nura



Musique


Nukumi laissa donc faire le jeune homme qui s'enleva de ses bras pourtant doux et chaleureux, tant pis, c'était donc son choix de ne pas rester dans son étreinte. Il est vrai que les autres mercenaires s'étaient bien fendus la poire, mais le regard de la matrone ne tarda pas à les remettre en place. Puis c'est avec le sourire que cette dernière regarda Rihan prendre enfin sa décision, se rapprochant alors de plus en plus des rideaux. Les enfants se cachaient derrière, apeurés alors que pourtant, ceux ci devaient bien êtres les derniers survivants de cette ile.

La psychopathe se délécta de la prochaine scène avec un certain sourire, faisant alors glisser sa langue sur ses lèvres pulpeuses, tandis que le bretteur s'abaissa à sa lourde et difficile tâche, celle de tuer un être vivant plus ou moins innocent. Gorge tranchée, sang maculé sur les murs, et corps tombant dans une marre pourpre, avec un mot doux l'accompagnant dans sa mort. Le second fut témoin du même lot et tomba sans tarder. Après cela, la belle approcha les corps en écoutant le jeune homme parler.

Il fallait bien entendu constater le décès et voir si ce dernier avait pleinement accompli son méfait, ce qui semblait être le cas. Les yeux roulèrent vers le brun, en se relevant légèrement, la jeune demoiselle si malsaine ajouta d'une voix calme ;



Bon travail tu sais. Tu veux visiter les autres appartements, bien, bien... Vous autres, brûlez les corps sur la place, je vous laisse, je ne pense pas que vous ayez besoin de mon aide pour le reste. A plus taaaard <3





Après quoi, Nukumi s'eclipsa, laissant les mercenaires emporter, enfin, trainer lâchement les corps des deux gamins vers la grande place pour sois disant nettoyer, mais derrière cet abandon, laissant Rihan s'enfoncer un peu plus dans l'ile. Le plan final avait déjà été décidé et il était temps désormais de l'accomplir. La psycho' ne tarda donc pas à revenir dans le bâtiment principal et rejoindre pour de bon Zayro Jinn. Avait t'il trouvé Hamon ? Obtenu les informations désirées ?

En entrant dans ce dernier, des corps gisaient sans vie sur des beaux tapis, la plupart, du personnel de Matsuri bien évidemment. Puis, au salon, un homme à genoux, sa machoire tenue dans la poigne du colosse, en sang bien sur, les rotules pétés et le lord ainsi que le reste de la ménagerie paniquée à cette vision. Apparemment, Hamon avait été attrapé et ses secrets seraient révélés au conglomérat, si cela n'avait pas déja été fait.



Je vois que tu as réussi à le trouver, je n'en doutais pas chéri.<3 Nous pouvons passer à la purge... Rien ne nous retiens plus ici.








Il était temps. Transporte le corps d'Hamon toi même.




Lord Matsuri : Le.. La purge.. Que voulez vous dire seigneur Zayro, seigneuresse Nukumi ? Vous avez tués tous ces  rebelles ? Je...



Evidemment ! Restez ici tranquillement, nous nous occupons de la suite.





Nukumi fit un clin d'oeil au lord, pendant qu'elle prit le corps d'Hamon assommé sur le dos, le transportant cette fois ci au pas de course jusqu'au bâteau. Zayro Jinn lui, se tourna alors vers l'assemblée et rejoint ses mains pour former une petite boule mauve qui dégageait une drole d'aura et un bruit légèrement strident, répétitif. Tout en laissant cette dernière s'envoler dans le ciel tout en traversant les murs du grand manoir, devant les yeux légèrement étonnés de l'assemblée. Il ne s'amuserait surement pas à dire à quoi cela servait...

Le colosse tourna le dos et commença à se diriger vers le bateau, d'un pas moins pressé et toujours assuré. Le personnel restant et le seigneur Matsuri, sortirent aussi sur un grand balcon, pour observer cette perle étrange s'envoler et se stopper au centre de l'ile, visible par bien du monde encore. Survivants ou mercenaire. Au même moment, le duo était arrivé après plusieurs minutes tout de même au navire, chargeant le "colis" et eux même dans la grand bâtiment maritime qui avait servit à les amener ici.



Partons, rapidement... Nous n'avons plus de temps.






Clique (c'est ce qu'il se passe)

Matsuri, L'ile du festival Giphy


Et en effet, ils n'avaient plus de temps, personne n'en avait plus en fait... Puisque la boule d'energie atomique créa un rayon transperçant de parts en parts l'ile à la verticale, avant de simplement exploser et creer une déflagration immense, intense, radieuse et irradiant tout sur son passage. Le feu atomique dévora l'ile lentement mais surement, devant la surprise générale des mercenaires restés à quai ou sur place, tout comme le personnel et son maitre d'archipel...

Rihan aussi était resté et de là ou cet élu se trouvait, il pouvait bien entendu voir l'explosion s'approcher à grand pas, comme le souffle d'une véritable bombe déferlant sur toute l'ile entière, ne laissant aucune terre réchapper de son intensité et ses flammes ardentes. Rien n'en réchapperait. Le bateau commençait à s'éloigner, mais le souffle le poussait bien au dela et heureusement pour Jinn, c'était sa technique, il créa un bouclier assez puissant pour proteger le reste de l'équipage, qui ne comprenait d'ailleurs que 4 personnes ; Nukumi, Hamon, le capitaine du bâteau et lui même.



C'était l'objectif, non... C'est terminé, amène le à ton organisation et laisse moi.







Parfait, mais je te reverrais tu sais <3




____________

hrp : tu peux faire un post de conclusion ou tu expliques ta "miraculeuse" survie. Je considère que tu n'es pas mort, mais brûlé à un puissant degrés voir irradié sur une grande partie du corps de ton choix. Tu devras te soigner.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Matsuri, L'ile du festival   Matsuri, L'ile du festival Empty

Revenir en haut Aller en bas
Matsuri, L'ile du festival
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Matsuri, L'ile du festival 190103103231202569 :: Océans de Kosaten :: Île de Matsuri-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.