Le deal à ne pas rater :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ligne Nike France
Voir le deal

Partagez
Entrainement intensif
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyMar 10 Jan 2017, 21:30



Retrouvailles



Bashô venait d'arriver sur l'île principale de l'archipel. La plus grosse. Il fallait impérativement qu'il retrouve Kuru qu'il avait quitté quelques jours plus tôt. Seulement, le problème était là: ils ne s'étaient donné aucun lieu de rendez-vous. Et l'archipel était grand. Très grand. Mais cela n'inquiétait pas le poète qui avançait, l'esprit serein. Il savait où il allait. Il se dirigeait actuellement vers la place principale. En effet, sans lieux de rendez-vous, la place principale de l'île principale... L'idée n'était certes pas sans défauts mais se tenait.

Demandant son chemin, il réussit alors à la rejoindre. C'était une place qui avait quelque chose de très spécial. Un marché quotidien s'y tenait et amenait beaucoup de monde. Pourtant, le calme régnait. Les gens parlaient, mais aucun ne criait plus fort que les autres. Il y avait donc un petit bruit de fond mais rien de désagréable. C'était le pied...

Sans s'en rendre compte, il se mit à faire le tour des étalages. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pris le temps de rien faire d'important comme ça. Il commençait vraiment à se détendre. "Je pense que je vais passer un bon séjour ici!" se réjouit l'élu.

Un stand attira son attention alors qu'il déambulait sans buts précis. Il présentait toutes sortes de bijoux qui semblaient tous de valeurs. Ce qui le choqua, c'était l'absence de protection. Voler l'un de ses bijoux semblait facile. Cette question l'intrigua tellement qu'il finit par interroger le vendeur.

-Excusez-moi, demanda-t-il, vous n'avez pas peur que quelqu'un vous vole votre marchandise? Je veux dire, ça a l'air à la portée de n'importe quel voleur à la tire et vos bijoux ont l'air authentiques...

-Tu n'es pas d'ici mon garçon, non? répondit le marchand en rigolant. Non, en effet, je n'ai aucun moyen de défense contre les malfrats et mes bijoux sont tous plus précieux les uns que les autres. Mais je te rassure, je ne me ruinerai pas aujourd'hui. Aucun habitant de l'archipel ne s'abaisse à voler. Aucun n'en a la nécessité et tous savent que la sérénité de ses îles repose sur cette éthique que nous avons. Si quelqu'un est pauvre, il ne volera pas, nous lui donnerons. Cela fait des années que nous fonctionnons comme cela et le fait est que ça marche. Ce lieu est peut-être le plus prospère de tout Kosaten...

-Je vois, répondit Bashô impressionné par l'intelligence et la maturité dont fait preuve ce peuple. Tous devraient prendre votre exemple. Et je ne parle pas que de Kosaten...

-Allez, je vous aime bien, je vous fait une ristourne de dix pour cent si vous m'achetez quelque chose, poursuivit l'homme rieur.

"Et ben on peut dire qu'au moins il ne perd pas le nord celui-là..."
pensa le poète. Néanmoins, sa technique avait marché car maintenant, il avait envie d'acheter. Son dévolu se jeta sur un anneau de fer des plus simples. Il lui allait comme un gant. Une certaine force semblait même en émaner. Le marchand lui confirma alors ce qu'il pensait déjà. Certains de ses bijoux avaient des propriétés magiques même s'il ne les connaissait pas. Le goût du hasard et la beauté de la bague lui fit l'acheter. "Quels mystères cache-t-il?" se demanda l'élu en regardant l'anneau.

Il continua ensuite son chemin pour ensuite tomber sur Kuru. Cela du l'étonner car il marqua un léger temps d'attente. "Ah oui, c'est vrai que c'est lui que je venais chercher..." pensait-il avant de se faire interrompre par la voix de son maître.

-Et bien, on bloque? On dit pas bonjour à son maître bien aimé?
dit l'ancien en riant.

-Bon... Bonjour? répondit-il, le temps de se remettre les idées en place.

-Bon, on a pas le temps de rien faire, reprit-il signalant que la pause détente était déjà terminée. Figure-toi que je n'ai pas chômé durant ces trois jours d'attente. Je réfléchissais à toute la distance qu'on avait parcouru et je me suis dit un truc: Y en a marre! On fait que fuir depuis trop longtemps. Dis-moi, comment trouve-tu ce lieu?


-Je trouve ce lieu,
Sans surprise,
Vraiment formidable...

-Un peu fade ton haïku je trouve, commenta Kuru, mais l'idée est là. Ce lieu est génial, surtout pour se reposer. Et surtout, peu d'élus viennent par ici. Je t'ai donc trouvé quelqu'un qui possède le moyen de te rendre plus fort. Beaucoup plus fort. Comme ça, au lieu de fuir, tu pourras te servir de cette puissance pour combattre l'ennemi. Qu'est-ce que t'en dis?

-J'aime bien... Mais il y a quand même une grosse faille dans ton plan: Si c'est Zayro qui vient pour me faire la peau, je fais quoi? Je le combat lui-aussi?

-Si c'est Zayro on improvisera, t'es trop pessimiste, c'est pas ce que je t'ai appris... se lamenta le vieil homme. Bon aller, suis-moi!

Bashô s'exécuta sans rien dire. Il était très curieux mais n'en laissait rien paraître.


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyMer 11 Jan 2017, 22:28



Urastan



Kuru l'amena dans un quartier un peu éloigné de celui-ci. Un quartier pour le moins... "spécial". Il y avait beaucoup de boutiques et de gens proposant leurs services. Bashô ne comprenait en revanche pas quels étaient-ils. Certaines devantures faisaient penser à des lieux de sorcellerie ou des boutiques sataniques... L'élu s'en méfiait car, même si cela n'existait pas vraiment dans son monde, à Kosaten, tout était possible.

Son maître finit par le faire entrer dans une petite maison. Elle était mal éclairée et il ne remarqua pas tout de suite le petit être qui était assis dans le fond de la pièce. Pourtant il était habillé d'une robe de mage rouge pâle avec des motifs ésotériques plus foncés. En entrant, le vieux poète le salua aussi respectueusement que s'il était un aîné. Bashô, pas très à l'aise et ne sachant pas où il était se contenta d'un simple "bonjour". Ce fut Kuru qui prit la parole le premier.

-Bonjour, maître des mystères. Cet homme est Bashô, l'élu dont je vous avais parlé. Ne te fatigue pas à te faire appeler Ferun avec cet homme, dit-il à son élève, on ne peut rien cacher à un homme comme lui. Un homme comme lui qui a la capacité de te rendre fort. Très fort.

-Tu me flattes Kuru, je ne suis pas sûr que je mérite tant, répondit le vieil homme avec une voix semblant bien plus jeune et assurée que son apparence le laisserait penser. Je m'appelle Urastan. Ne t'inquiète pas, je connais tes secrets mais je n'en dévoilerai aucun. Je suis là pour te rendre fort, c'est tout ce qui importe... acheva-t-il avec un sourire malicieux.

-Ah oui? Et qu'est-ce que vous y gagnez?
demanda l'élu dubitatif. Ne me dites pas que vous faites ça par bonté d'âme, je ne suis pas dupe.

-Non, je vous rassure, je ne suis pas un bon samaritain... Je suis seulement particulièrement intéressé par la marque que vous avez... Je parle de votre sceau, pas du "Z", le rassura-t-il alors que Bashô n'avait pas esquissé le moindre mouvement. Voyez-vous, au bout d'un moment, une fois les élus devenus suffisamment fort, leur dieu tutélaire ne semble plus avoir d'emprise sur eux. Qu'est-ce qui leur permet de se soustraire à la volonté divine? Surpasser les dieux est possible pour un mortel? Ce sont ces questions qui m'intéressent. Et vous allez m'aider à y répondre. Je vais vous étudier maintenant, alors que Fenghuang vous affecte pleinement, et je le referai quand ça ne sera plus le cas. Es-tu rassuré?

-Oui mais pas totalement, répondit-il après un léger blanc. Qu'est-ce qui te dit que j'arriverai à me libérer de l'emprise du sceau? C'est un simple pari ou il y a autre chose?

-Ce n'est pas un pari mais il n'y a rien d'autre. N'oublie pas que tu es ici pour devenir plus fort. Tu n'as pas compris quelque chose si tu penses que je vais te donner une vieille potion vite fait et que ça va juste te filer la diarrhée. Ce que tu vas subir te rendra VRAIMENT plus fort. Tu te libéreras de tes idoles mon ami, sois-en sûr...

Bashô restait sceptique mais son maître croyait en cet homme et il croyait en son maître. C'était suffisant pour donner son accord à cet "entraînement". Urastan entreprit donc de lui expliquer en quoi il consisterait.

-Le plan se déroulera en trois étapes. Il consiste à renforcer tes poings, t'apprendre à maîtriser le potentiel destructeur qu'ils peuvent avoir et te donner ce potentiel.
Premièrement, la partie la moins intéressante et celle que tu apprécieras peut-être le moins, celle du renforcement osseux. Pour cela, je ne possède pas de remède miracle. Il va falloir que tu te pètes les mains sur des briques jusqu'à ce que tu arrives à les casser. Ces coups répétés devraient rendre tes os des bras plus épais et plus durs. Pour accélérer ce processus, je te donnerai quelques potions. Elles sont très efficaces, tu verras.
Deuxièmement, l'apprentissage du maniement de tes bras. Évidemment, tu dois te demander ce que je raconte. Tu vas comprendre. On va commencer par te déboiter un bras. Tu n'auras le droit de toucher des choses qu'avec ton bras déboité. L'autre ne pourra que manier le bras invalide. Nous t'entraîneront au combat comme ça. Petit à petit, ton cerveau devrait considérer ton bras comme un corps étranger. Pas au niveau de ton métabolisme, bien sûr. Ensuite, nous ferons ça avec tes deux bras. Même entrainement qui sera bien plus dur, tu l'auras compris. Puis nous les remboîterons pour passer à la troisième étape.
A ce moment-là, tu devrais être un véritable tueur à mains nues. Tu ne devrais plus voir tes avant-bras que comme des armes acérées. Puis j'ajouterai ma touche finale: des glyphes à même tes os. Ils leurs donneront le potentiels de véritables artéfacts. Ils sont assez instables mais avec l'entrainement que tu auras subis, ça devrait le faire...


-Wahou... souffla Bashô époustouflé.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyLun 16 Jan 2017, 21:48



La Confrérie des Mystères



Bashô était purement époustouflé par les connaissances d'Urastan. Au début, il n'y croyait pas vraiment mais les explications n'eurent aucun mal à le convaincre. L'homme qu'il avait en face de lui ne devait être ni connu ni socialement puissant; pourtant il était assurément l'une des personnes à avoir le plus étudié son domaine de magie. Quel était-il d'ailleurs? Le poète ne le savait pas. Il savait juste que cela pouvait le rendre puissant. Très puissant. Cela ne l'empêcha pas de se montrer curieux.

-Excusez-moi mais qui êtes vous exactement? demanda-t-il. Comment connaissez-vous tout ça? Pourquoi vous intéressez-vous aux sceaux, vous pensez vraiment pouvoir vous élever à un rang divin?

-Je vois que beaucoup de questions te tourmentent, répondit-il avec une voix toujours calme et posée. Ne t'inquiète pas, chacune d'elle trouvera sa réponse. Qui suis-je exactement? Ma famille vit dans les territoires neutres depuis l'aube des temps. Selon les légendes qu'elle se transmet, elle naquit d'une confrérie de mage venue de chacune des trois nations. Ils s'étaient réunis afin de devenir totalement neutre et pouvoir développer les connaissances que chacun avaient acquis au sein de leurs pays respectifs. Les différents gouvernements essayèrent de dissoudre cette confrérie sans succès. Elle avait le soutient des villages neutres et possédait des savoirs dépassant largement les limites que les dirigeants estimaient. La "Confrérie des maîtres des mystères" comme l'on commençait à l'appeler ne fit pas de vagues et bientôt personne ne savait où ils étaient. Je fais partie de leurs descendants. Aujourd'hui, très peu nombreuses sont les personnes qui connaissent cette histoire et encore moins nombreux sont ceux qui la croie.

Avant de poursuivre, Urastan s'assit et invita les deux poètes à en faire de même.

-La "magie" que je maîtrise n'en ai pas vraiment une, précisa-t-il. Ce sont plutôt des enchantements à base de glyphes ou de potions, assez puissant dirais-je si je devais laisser de côté ma modestie. Ensuite, tu veux savoir si je pense pouvoir m'élever à un rang divin? Non, bien sûr que non. Je veux juste pouvoir faire atteindre la force de quelqu'un à une puissance suffisamment élevée pour qu'il puisse défier les dieux, pas les vaincre. Mes frères et moi avons l'intime conviction que c'est possible. Cela prouvera alors à chacune des personnes vivant en Kosaten que les dieux ne sont pas tout puissants. Alors ils s'en détacheront peut-être et cela sera bénéfique à tout le monde. Ce ne sont pas des bons dieux. Si c'était le cas, la guerre ne ravagerait pas notre beau continent...

L'histoire de cet homme et de toute sa descendance captivait énormément Bashô. Mais ce qu'il trouvait intéressant haut plus au point, c'était son point de vue sur les dieux. Personne ne lui avait jamais donné cet avis-là. Il ne savait pas si le vieux avait raison ou tord mais manifestement, Fenghuang, Manshe et Long existaient. Bashô n'était pas prêt à se mettre à dos des dieux maintenant. Mais il était clair que pour lui, une religion polythéiste ne pouvait pas accueillir des dieux omnipotents et donc que leur panthéon était accessible. "Je me demande bien ce qu'en pense mon maître..." se demanda l'élu.

-Tout ça pour dire que moi j'ai tout mon temps mais pas vous si j'ai tout bien compris! enchaîna Urastan. Je te laisse la fin de la journée pour te reposer mais demain à l'aube on commence l'entraînement! Profite bien du temps qu'il te reste avant car dire que l'entraînement sera long et affreusement dur serait un euphémisme... dit-il avec un sourire carnassier.

-Considère ce renforcement comme les entrainements que je te donne et Urastan comme si c'était moi, compléta son maître. Tu devras te montrer aussi assidu que pour tes haïkus même si c'est plus difficile et douloureux.

-Et alors, vous croyez que ça me fait peur? Vous croyez que je vais trembler devant des maîtres qui me laissent une après-midi pour me reposer? Je ne suis pas là pour apprendre le yoga et avec votre permission, j'aimerais commencer l'entraînement dès maintenant! déclara-t-il, déterminé.

-Bien, j'aime la lueur dans ton regard gamin! Tiens-toi prêt! renchérit Urastan.

Sache que tu as fort à faire
Mais ne t'inquiète pas mon frère
La force des dieux n'est qu'un repère
Un jour devant, l'autre derrière.


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyMar 17 Jan 2017, 17:52



Première Étape



La première phase de l'entraînement commença alors. Et comme annoncé, elle n'était ni la plus intéressante, ni la plus facile. La suivante serait certainement douloureuse, on parlait de déboîter ses bras après tout, mais sûrement moins que celle-ci. Bashô se contentait de taper sans ménagement sur des briques pour se durcir les os.

Préalablement, Urastan lui avait donné une potion. Il en ingérait tout au long de la journée en grandes quantités. Elle consistait à favoriser l'adaptation du corps aux nouvelles difficultés. Par exemple, quelqu'un qui en prenait et qui faisait beaucoup d'efforts physiques se retrouverait avec une masse musculaire augmentée de manière significative très rapidement. Dans son cas, se meurtrir les os les endurcirait. Avec son entraînement et trente centilitres de potions par jours, ses bras prendraient la solidité du fer en quelques semaines. Seulement lui en ingérait plus de deux litres par jour. Ses bras seraient rapidement plus durs que l'acier...

Seulement cela avait quelques petites répercussions. Premièrement, la mixture favorisait juste l'assimilation des nutriments aux corps mais ne les apportait pas. Il fallait donc que Bashô mange énormément durant toute la période où il en prenait. Et surtout favoriser les aliments contenant du calcium et de la vitamine D. Mais quand Urastan dit "beaucoup", ça voulait dire "cinq fois plus" tout de même. De plus, il fallait que les repas soient répartis. C'était donc assez couteux pour son maître et lui puisqu'il ne s'agissait pas non plus de manger n'importe quoi. Son deuxième et nouveau maître lui avait prescrit un régime précis. Mais ça encore, ce n'était pas bien grave. On ne parle que d'alimentation.

Le second problème, qui est surtout un danger, était pour son organisme. Répéter le processus de digestion cinq fois plus par jour et de manière répété l'affaiblissait énormément. Heureusement que son organisme était fort. Pour le moment il semblait tenir le coup. Seulement, il fallait absolument que l'élu soit en pleine forme pour la deuxième étape de l'entraînement. Personne ne savait si ça allait être le cas.

Chaque soir, Urastan, l'attaquait avec une barre en fer pour tester la solidité de ses os. Au début, c'était très douloureux pour lui mais à la fin, ses poignets meurtris ne ressentaient plus aucune douleur. Quand cet état arriva, il demanda au maître des mystères:

-Je ne ressens plus rien et mes os semblent plus solides que jamais, le moment de passer à la prochaine étape n'est-il pas arrivé?

-Un jour, un vieux sage a dit, répondit-t-il, "Quand tu penses qu'il y en a assez, rajoutes-en une couche"!

-Ah? Et qui était-il? demanda l'élu curieux.

-C'était un cuisinier, il parlait d'une épice dont il raffolait. Mais ce n'est pas important, dans notre cas, ça marche aussi!
ajouta-t-il devant son élève dubitatif.

Cela fit rigoler le poète qui se remit au travail. Passer des heures à frapper des briques le fatiguait énormément mais affectait également son mental. Or il en aurait bien besoin pour sortir vainqueur de la fatigue qui essayait de prendre la pas dans son organisme. "Concentre-toi, reste focalisé sur ta cible et tu ne pourras pas la manquer. Concentre-toi, reste focalisé sur ta cible et tu ne pourras pas la manquer. Concentres-toi..." tel était la phrase qu'il se récitait en boucle dans la tête pour tenir. Jusqu'à ce que vienne ce haïku:


Une épreuve n'est là
Seulement
Pour être franchie!


Il se le répéta incessamment et put tenir jusqu'à ce que la barre de fer de son maître se torde sous l'un de ses propres coups sur un bras de l'élu.

-Tu es prêt, la partie intéressante va pouvoir commencer... déclara alors Urastan avec un petit sourire.

Fort sont ceux qui franchissent les difficultés
Mais naïfs sont ceux qui pensent en réchapper
Sans offrir sang, larmes, sueur et même vie
Mais souris, le succès t'ouvrira ses défis!


©MangaMultiverse



Dernière édition par Bashô le Jeu 19 Jan 2017, 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyMer 18 Jan 2017, 22:44



Épreuves d'habilité



A l'entente de cette formidable nouvelle, Bashô cria de joie. Il en avait enfin terminé avec cette laborieuse première étape! Un véritable calvaire qui s'achevait... Il allait maintenant pouvoir arrêter de prendre cette potion qui le fatiguait plus que tout. Malheureusement, la fatigue s'était accumulée et la seconde étape serait tout aussi difficile que la première. Surtout que passer ses journée avec un bras sur deux de déboité... Ce n’est pas vraiment hyper pratique...

Encore une fois, Urastan lui proposa de se reposer ou se détendre une journée avant de passer à la suite. La première fois, il avait refusé parce qu'il était déterminé à ne pas perdre une seconde. Cette fois-ci, il accepta parce qu'il était vraiment au bout du rouleau.

-Euh... Ouais, je vais prendre un jour pour me reposer, merci maître... répondit l'élu à la question du vieil enchanteur.

-Tu fais peine à voir mais ne t'inquiète pas, la suite sera moins intensive, le rassura-t-il en riant.

Il passa la journée entière à dormir, se levant uniquement pour satisfaire ses besoins primaires. Ce furent ses maîtres qui le réveillèrent le lendemain soir. Vingt-quatre heures pile s'étaient écoulées. Il pourra vous assurer qu'être réveillé d'une journée entière de sommeil quasi-consécutive par un déboîtement de l'épaule, ce n’est pas une sinécure…

L'entrainement consistait donc à ne déboîter qu'un bras de l'élu pour commencer, et à le mettre dans plein de situations lui demandant des réflexes. Ces exercices avaient pour but d'augmenter la maîtrise de son corps jusqu'à un niveau normal, donc de quelqu'un n'ayant pas les bras déboîtés, pour qu'une fois ses bras réparés, tout soit très facile pour lui. De cette manière, il acquerra une maîtrise de ses bras hors du commun et deviendra une véritable machine à tuer.

La première épreuve fut de construire un filet à papillon. Sans toucher a un outil avec sa main valide. Sa main invalide pouvait toujours bouger les doigts et le bras valide tenait l'invalide. La tache restait très ardue...
Bashô avait toujours été doué avec ses mains, plutôt ingénieux et débrouillard. Une fois étant petit, il avait construit un piège à lapins en une heure et parfaitement fonctionnel juste avec ce qu'il avait sous la main. Et ce n'était pas grand chose. Pour cet exercice, il mit trois jours entiers…

C'était la première fois qu'une tache de ce type était si dure pour lui. Il n'en revenait pas. La frustration vint vraiment quand il présenta son filet fini à Urastan et que ce dernier le déchira pour lui demander ensuite de le réparer. Le maffieux bouillait intérieurement. "Je vais faire un massacre..." se retint-il.

Bizarrement, il ne mit qu'un jour à le réparer. Toute la frustration de la veille disparue quand il vit que l'entraînement avait porté ses fruits et qu'il était devenu plus habile avec ses mains. Il était encore loin de son état normal mais c'était déjà un début encourageant.

La seconde épreuve fut d'aller dans la rivière et de pécher un poisson grâce à son filet. Inutile de vous décrire la difficulté olympienne de la tache. Il passa des heures et des heures à essayer en vain jusqu'au moment où il tomba de fatigue dans l'eau, se laissant flotter et dériver lentement. Il put alors toucher une truite. C'était la première fois depuis le début de l'épreuve! Il comprit alors l'astuce.

Il fallait en fait se mettre dos au courant et attendre suffisamment longtemps pour qu'un poisson s'approche. Lorsque c'était le cas, il devait se jeter sur lui avec son bras invalide sans le tenir; cela le ralentissait trop et ne laissait aucun bras pour le stabiliser. Si sa trajectoire était bonne, le courant à lui seul suffirait à conduire sa main.

Et une nouvelle fois il réussit.

Une fois l'élu
Convaincu
Rien ne lui fait peur...

Pour le féliciter, Urastan lui lança une pomme qu'il rattrapa par réflexe avec sa main invalide aidé par l'autre. Le premier étonné fut Bashô lui-même. "Ah ben ça alors..." pensa-t-il.

-Tu progresses bien plus vite que ce que je pensais, nous allons pouvoir te déboîter le second bras... déclara son nouveau maître en riant.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyJeu 19 Jan 2017, 20:36



Succès sur succès



Ce qui faisait rire Urastan ne faisait en revanche pas rire Bashô du tout. Avec un bras encore en place, il pouvait encore vivre, même si c'était beaucoup plus dur... Maintenant, même le quotidien serait une épreuve! Enfin bon, il devait se résoudre. Après tout, la récompense qu'il recevrait aura bien plus de valeur que toute sa sueur.
Ce qui faisait rire Urastan ne faisait en revanche pas rire Bashô du tout. Avec un bras encore en place, il pouvait encore vivre, même si c'était beaucoup plus dur... Maintenant, même le quotidien serait une épreuve! Enfin bon, il devait se résoudre. Après tout, la récompense qu'il recevrait aura bien plus de valeur que toute sa sueur.

Le lendemain matin aux aurores, ils reprirent l'entraînement, le maffieux n'ayant le contrôle d'aucun de ses bras. Le premier exercice fut simple. Urastan encra au moyen de rochers les pieds de son disciple au sol avant de lui envoyer des pierres. Bashô ne pouvait donc pas les esquiver et devait les parer avec ses bras en opérant des mouvements de balancier. Au moins, grâce aux exercices précédents, il comprit tout de suite ce qu'il fallait faire, c'était déjà ça... Les nombreux bleus qu'il reçut confirmèrent que c'était bien plus facile à dire qu'à faire.

Plus il y arrivait, plus le lanceur de pierres envoyait les projectiles près de sa tête. Évidemment, la hauteur de celle-ci rendait la tache de plus en plus dure.

Tu dois, Bashô ressentir ta respiration!
Celle de tes bras, de ton cœur, de tes poumons!
Pour pouvoir enfin te connaître, ton corps, toi,
Une fois fait, tu tueras comme tu écriras...


Bashô finit par ressentir cette "respiration". Elle provenait de tous les êtres, vivants comme inertes. Cette sensation lui permettait de prévoir l'arrivée des pierres que l'on lui lançait. Les objets en mouvement ne produisaient pas le même effet chez lui que les objets immobiles.
Il mit très longtemps à pouvoir parer les projectiles mais pas autant à maîtriser la nouvelle faculté qu'il venait de se découvrir. En effet, quand Urastan décida que c'était suffisant pour cet exercice, il continua jusqu'à pouvoir ressentir clairement cette sorte de "vibration".

Cet entrainement lui avait fait acquérir de la vitesse et de la maîtrise, mais il lui manquait encore la précision. L'exercice suivant allait y remédier...
Il consistait à disséquer un poisson pour en extraire des parties très spécifiques. Au début, il fallait juste lui couper la tête, c'était facile et il y arriva vite. Mais encore une fois, la difficulté ne faisait qu'augmenter. A la fin, il fallait extraire des organes aussi petits que des ovaires...
Ils avaient achetés des stocks de truites en contenant plus de cinq cent. Heureusement qu'ils aimaient ça car ils en mangeraient pendant encore longtemps...

Quand son maître le jugea prêt à tenter d'extraire les organes les plus minuscules, il ne restait plus de poissons intacts. Ils réutilisèrent donc ceux qui n'avaient pas été endommagés dans la zone demandée. Cela les englobait quasiment tous.
A cette échelle de précision, la difficulté était inimaginable. Les cents premiers poissons ne furent que des échecs, comme les cent suivants. Il finit par vraiment s'améliorer après le trois cent quarantième et il acquit la technique pour le dernier. Seulement, à enchaîner tentatives sur tentatives, ses muscles s'étaient fatigués et il fit une erreur au dernier moment. Il ne restait plus aucune truite. C'était un échec...

... Sur lequel il ne pouvait pas rester

Même si j'échoue
D'un succès
En naîtra un autre!

Il partit alors chercher quelque chose sous le regard incompréhensif d'Urastan et celui fier de Kuru. Lui avait compris l'idée de son disciple à l'écoute de son poème. C'était comme cela qu'ils se comprenaient le mieux.

Bashô revint avec la truite faisandé, symbole de sa précédente victoire, qu'il avait capturée avec son filet et un seul de ses bras. Il se mit à la dissection... Et ce fut un franc succès! Il avait réussi.

-Ton calvaire est fini, tu peux en être fier. Nous allons maintenant pouvoir mesurer tes progrès... déclara Urastan.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyDim 22 Jan 2017, 17:03



Progression



Ils remboîtèrent alors les bras de Bashô. Véritable renouveau pour lui qui avait passé tant de temps sans. Il se sentait incroyablement habile. Il avait l'impression qu'il pouvait instantanément ôter la vie à tout humain ou animal à moins de cinq mètres de lui. L'élu était désormais bien plus puissant qu'avant. Toujours moins que lorsqu'il était dans son monde mais sa maîtrise du corps à corps commençait à ressembler à celle d'antan. Maintenant il y croyait, le jour où il redeviendrait celui qu'il a toujours été arriverait...

Si puissant, j'étais;
Alors dieu
Je deviendrai!

Et pourtant, l'entraînement n'était pas terminé. Il restait à ajouter la "touche personnelle" d'Urastan. Mais avant, ses deux maîtres voulaient savoir à quel point il avait progressé. Pour cela, ils allèrent dans la forêt des mandrills, des singes imposants avec des crocs de plus de dix centimètres! Cette forêt en regorgeait et ses mandrills n'étaient pas normaux. Ils étaient extrêmement agressifs. Oui, agressifs même par rapport à un mandrill.

Les annales de Kosaten décrivent une histoire dont ces singes furent les protagonistes. Gênés par ses animaux, tous les habitants de l'île dans la capacité de se battre partirent en guerre contre eux. Si cette affrontement est qualifié de "guerre", c'est dû à la violence des affrontements. Cinquante-quatre personnes trouvèrent la mort ce jour-ci. Seulement une dizaines de babouins avaient été abattus. Cuisante défaites pour les habitants insulaires qui décidèrent de condamner cette forêt à se passer de l'influence humaine. Le sujet de "la guerre des mandrills démoniaques" resta tabou parmi la plupart des natifs de l'archipel.

De plus l'exercice était bien plus dur qu'un simple affrontement. Kuru et Urastan allaient devoir essayer de dormir pendant que Bashô les protégerai. L'épreuve s'achèvera seulement quand les deux sages auront trouvé le sommeil. Sommeil qui sera extrêmement difficile à trouver sous les fracas du combat. Et puis s'il échouait...
Seconde difficulté: il ne devra pas utiliser ses pouvoirs. Aucun haïku ne pourra donc faire simplement fuir ses adversaires bestiaux. L'épreuve ne s'annonçait pas simple...

Lorsqu'ils arrivèrent à la forêt, il ne fallut plus marcher longtemps avant qu'elle ne soit densément peuplé de singes géants. Les deux vieillards s'allongèrent alors sur une sorte de nappe de pique-nique et commencèrent à chercher le sommeil. Le poète s'assit en tailleur devant eux.

Quelques minutes après déjà, Kuru dormais malgré l'ambiance. Aucune rixe n'avait encore éclaté mais elles ne sauraient tarder. "Décidément, il en loupe pas une celui-là..." rigola intérieurement l'élu en entendant son vieux compagnon ronfler. Mais il savait pertinemment que l'enchanteur ne laisserait pas l'épreuve se dérouler si bien. Et il avait raison.

Quelques minutes plus tard, intrigués, des mandrills approchèrent. Alors qu'ils voulurent toucher les corps au sol, Bashô les bloqua. La bataille commença alors. Une bataille sanglante et inutile. Les bêtes hurlaient, empêchant Urastan de dormir mais Bashô pouvait tuer un singe en une vingtaine de secondes. Il y a un mois à peine, il n'aurait jamais pensé être capable d'un exploit pareil si vite. Et à chaque coup qui fondait sur lui, il le bloquait et enchaînait avec une clé. Jamais en Kosaten il ne s'était senti si leste, si précis, si habile.

Huit heures après, alors que sa sueur le recouvrait autant que le sang des singes, Urastan s'endormit. Un mur de cadavres les protégeait...

***

Ses maîtres étaient satisfaits de ses progrès. Ils le pouvaient vu le niveau qu'il avait acquis. Ils passèrent donc à la troisième étape. Celle qui voulait recouvrirent de glyphes les os de Bashô afin de le rendre plus fort. Certains glyphes servaient à augmenter sa force, d'autres à développer l'endurance de son corps tout entier. C'était une opération assez lourde mais la dureté des os qu'avait acquis le maffieux durant la première étape de l’entraînement le préservait de tout danger.

Urastan, grâce à une potion, endormit alors l'élu du phénix. A son réveil, deux cicatrices zébraient chacun de ses bras. Il lui semblait que sa force avait encore nettement augmentée. Le maître des mystères lui fournit alors des explications:

-Les deux premières étapes ont fait de tes bras une arme des plus acérées. Elles t'ont donné vitesse, endurance et précision. Mais ni force, ni vitalité. C'est normal. Grâce aux marques que j'ai apposées sur tes radius et cubitus, j'ai liés ta force à celle de certains monstres de Kosaten. Pour les humains, ce n'est possible uniquement avec des dragons. Ta force finira par les égaler et même les surpasser. Mais cette augmentation de puissance ne se fera pas d'un coup. Il faudra encore du temps avant que les glyphes fassent leurs effets. Une fois fait, les mandrills que tu as affrontés ne te paraîtrons plus que comme étant de gentils petits animaux de compagnies...

Une très bonne nouvelle pour Bashô. L'entraînement était désormais fini. Il ne lui restait plus qu'à honorer sa part du contrat et laisser Urastan étudier son sceau.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Entrainement intensif Left_bar_bleue2/12Entrainement intensif Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif EmptyLun 23 Jan 2017, 19:32



Un sceau peint de mystères...



Les études d'Urastan commencèrent alors. Il passa des heures à examiner une simple marque. Comment pouvait-on faire autant d'études sur rien d'autre qu'un simple sceau? Bashô ne le comprenait pas. L'enchanteur lui passait pommades après pommades, crèmes après crèmes. Il notait les résultats qu'il obtenait dans différents carnets. Le poète ne voyait rien de changeant. "Mais lui doit percevoir quelque chose et doit beaucoup en apprendre" pensait-il.

Apparemment, tout ne ce passait pas comme il l'aurait voulu. Il testa des onguents de plus en plus acides et agressifs pour la peau de son cobaye. La marque semblait pourtant inchangé. Décidément, les dieux ne l'avaientt pas façonné d'un bref coup de pinceau.

-Qu'espérez-vous trouver? demanda Bashô lorsque l'occasion se présenta.

-Ce que j'espère trouver? ria le vieillard. Les élus sont des êtres arrachés de leurs univers par les dieux pour qu'ils accomplissent des choses en ce monde. Dans leurs mondes d'origines, certains avaient eux aussi des dieux omnipotent. Pourtant ils n'ont pas pu empêcher cela. D'ailleurs, pourquoi ces personnes si spécifiquement? Beaucoup pensent que c'est parce qu'ils étaient les plus fort dans leur monde d'origine. Tu sais comme moi que c'est faux. Certains rares élus viennent même en Kosaten sans avoir été spécialement puissant dans leur monde d'origine. Le choix des élus ne semblent pas très rationnel. Certains se retournent indirectement contre la nation de leur dieu tutélaire, pourquoi les dieux laissent-ils faire cela? D'autres apparaissent par groupes de deux ou plus. Pourquoi eux? Comment, avec l'apport de tant de personnages si hétéroclites, l'équilibre du monde a-t-il fait pour être conservé?
Je cherche à répondre à toutes ces questions et l'unique indice que nous avons toujours eu et le seul que nous auront jamais est celui-ci: les sceaux. C'est pourquoi je les étudie.


-Ah ouais, quand même... On peut dire que vous êtes ambitieux vous...
déclara le maffieux subjugué. Et sans indiscrétions, ça donne quoi?

Urastan souffla un filet d'air long qui lui fit comprendre qu'il avait posé une question embarrassante. Cependant, son maître provisoire prit quand même le temps d'y répondre.

-Rien, avoua-t-il. Ça ne donne absolument rien. Ou plutôt si, mes tests me montrent et me prouvent à chaque fois que c'est un sceau tout ce qu'il y a de plus ordinaire si ce n'est qu'on ne peut pas l'enlever. Il ne possède aucun signe montrant qu'il est magique pourtant de nombreux faits montrent que c'est le cas. Il semble influencer certaines caractéristiques des élus. Sans parler de leur baisse de puissance qui lui est due. Jusqu'ici, le mystère n'a fait que s'obscurcir. Un échec total.

Kuru qui était assis dans un coin de la pièce depuis le début de la scène prit la parole:

-Si les dieux sont capables d'arracher des héros à leur univers, ce n'est pas étonnant que vous n'arriviez pas à percer leurs secrets. Moi ce qui m'intrigue plus en revanche, c'est pourquoi les dieux sont obligés de les asservir avec un sceau? Surtout que de cette marque beaucoup s'en sont libérés. Tout porte à croire qu'ils n'ont pas un contrôle total sur ceux qu'ils appellent. Pourtant leurs exploits restent inchangés... Extrêmement perturbant...


Si nos puissants dieux ont tant de secrets
C'est qu'ils ont quelque chose à protéger.
Les divinités devraient s'inquiéter,
Rien ne saurait être à jamais caché...


Ces belles paroles installèrent un silence sacré que chacun mit à son profit pour façonner son point de vue sur la question. Urastan pensait qu'en effet quelqu'un, grâce à la science, pourrait percer les mystères divins, que ce serait possible un jour. Alors le joug des dieux s'achèverait pour ne jamais renaître...

Kuru quand à lui pensait que ce seraient les dieux eux-mêmes qui au fil des évènements se trahirait dans leur quête de guerre éternelle. Il les respectait pour leur force mais selon lui le hasard et le destin étaient encore bien plus puissant.

Bashô, contrairement à ses maîtres, n'émit pas d'hypothèses. Selon lui, une partie de la réponse se trouvait dans chacun des élus de Kosaten et qu'en les rencontrant tous, il finirait par éluder le mystère. Il savait que ce jour arriverait. Et à cette date-là, la postérité lui aurait enfin ouvert ses bras.

***

Quelques jours plus tard, les deux poètes quittèrent leur nouveau contact en sachant qu'ils se reverraient. De nouveaux projets emplissaient leurs têtes.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Entrainement intensif   Entrainement intensif Empty

Revenir en haut Aller en bas
Entrainement intensif
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Entrainement intensif 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Archipel paisible-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.