-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez
Evénements
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Evénements Left_bar_bleue2/12Evénements Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Evénements   Evénements EmptyMar 24 Jan 2017, 18:19



Le destin est en marche...



Bashô venait d’arriver sur l’archipel paisible en compagnie de Sophie. Depuis leur départ du continent, elle ne pleurait plus. Elle semblait forte. Tristes sont les circonstances qui allaient l’amener à mourir… Mais c’était comme ça, on y pouvait rien. Elle devait assumer ses choix et ses actes. Si elle était toujours en vie, c’était parce que son enfant à naître n’avait pas souffrir des choix de sa mère. Pourtant, invariablement, il en pâtirait. Ce n’était pas certain, juste une probabilité. Ne pas avoir de mère, ce n’était pas facile. Et Bashô n’avait pas pour projet de jouer les nounous éternellement.

Mais si le poète avait décidé que l’enfant avait le droit à la vie, c’est bien qu’il comptait lui en offrir une. Il ne comptait pas simplement le laisser en pâture aux aléas d’un tragique destin. Il ferait tout son possible pour qu’il puisse vivre une vie normale et peut-être même ignorer que sa mère était une meurtrière. En tout cas, cela serait beau. Et il y croyait.


Un nouveau né n’est
Responsable
D’absolument rien…

***

Avant de partir à la recherche de son maître, Bashô décida de remettre son fardeau à l’hôpital. Ou du moins, tout établissement y ressemblant. En effet, selon elle, cela faisait déjà huit mois que son bébé grandissait en elle. Son ventre ne faisait que confirmer ses dires. Il fallait donc absolument s’en occuper au plus vite. Et ce n’était pas lui qui pourrait le faire le mieux.

-Nous allons aller dans un établissement qui te permettra d’accoucher dans les meilleures conditions possibles pour toi et ton enfant, déclara-t-il à la femme qui l’accompagnait. Il ne faudrait pas que l’enfant soit mort-né. Et puis se seront tes derniers instants. Il faut qu’ils te soient agréables. Tu seras seule avec ton fils ou ta fille. Si je te dis tout cela, c’est parce que je ne pourrais pas toujours te surveiller et il se peut que tu es la possibilité de t’enfuir. Mais sache que se laisser tenter ne sera que néfaste pour toi. Vu ton état, je te retrouverais et te rattraperais facilement. Et cela pourrait être dangereux pour celui que tu renfermes.

-J’ai compris, pas besoin de me sortir une tirade de théâtre, répondit faiblement la femme, perdue dans ses pensées. Je ne ferai rien, ne tenterai rien. J’attendrai simplement le moment où j’accoucherai et celui où tu reviendras. Ne t’inquiète pas pour ta stupide vengeance…

-Très bien alors, je passerai de temps en temps et serai là le jour où tu auras accouché. J’espère pour toi que ça se passera bien,
finit-il comme si de rien n’était.

Ils recherchèrent alors un établissement pouvant l’accueillir sur l’île principale de l’archipel. S’ils choisirent cette île, c’était d’une part parce que les services n’en pouvaient être que mieux, et d’autre part parce que c’était sûrement dans les parages que se trouvait Kuru.

Ils finirent par trouver leur bonheur. Bashô la laissa alors aux petits soins des infirmiers et paya évidemment leurs services. Ce n’était pas si cher mais cela faisait quand même mal au porte-monnaie. Mais bon, ce n’était pas comme s’il avait gagné cet argent à la sueur de son front non plus… Les personnes qu’il avait volées, elles en revanche, l’avaient peut-être fait. Tant pis…
Il demanda également à un gamin trainant apparemment souvent dans les locaux, contre un peu d’argent de poche, de venir le prévenir si quelque chose se passait. Quelque chose comme l’accouchement ou un problème médical par exemple.

Ensuite il partit rejoindre Kuru qu’il retrouva rapidement. Pendant son entrainement avec Urastan, il venait de temps en temps vérifier l’état de Sophie. Les jours passèrent et les médecins commençaient à lui dire que c’était pour bientôt. L’accouchement était imminent.

Il était loin de se douter que dans l’ombre, Ferun, sa Némésis, l’épiait, plein de sombres projets en tête. Le prédateur avait enfin retrouvé sa proie, si loin de chez elle. Mais les rôles dans cette bataille n’avaient toujours pas étés déterminés…

Ne soit pas si sûr
De le vaincre.
Son sang se paie cher…

Note au correcteur:
 

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Evénements Left_bar_bleue2/12Evénements Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Evénements   Evénements EmptyMar 24 Jan 2017, 19:24



Mère morte



Un jour, le garçon qu'avait embauché Bashô vint le voir alors qu'il portait encore sur lui la sueur de l'entraînement. Le poète le vit arriver de loin. Il courrait vite et semblait paniqué. Il s'arrêta prêt de lui pour commencer par prononcer des paroles incompréhensible, coupées par sa respiration.

-Et bien mon garçon, prend le temps de t'exprimer! lui demanda l'élu.

-C'est que les nouvelles, *Han*, que je vous apporte sont des plus importantes... annonça le garçon. Votre femme, elle était sur le point d'accoucher. Elle avait beaucoup de contractions. Les médecins affirmaient que le bébé arriverait dans la matinée. Mais un homme vint alors avec un poignard, lui mit sous la gorge et demanda à ce qu'on vienne vous chercher!

Sur ces mots, Bashô partit aussitôt. Il ne prit même pas le temps de rectifier le jeune homme sur le fait qu'elle n'était pas sa femme. Quelque chose de bien plus important et grave se produisait! Et il savait qui en était le responsable. C'était forcément celui qui voulait peut-être le plus sa mort en ce monde, sa Némésis, celui qui lui avait donné son nom d'empreint... Ferun.

Ce charognard l'avait enfin retrouvé comme il le souhaitait mais il ne pensait pas qu'il serait si fourbe. "Aujourd'hui, je te tue! Je ne ferai pas la même erreur que l'autre fois... Tu aurais dû apprendre à écrire, bandit, cela t'aurais au moins servi à rédiger ton testament..." pensa-t-il. Alors il accéléra de plus belle, ignorant la fatigue produite par son entraînement.

Lorsqu'il arriva à l'hôpital, quelques infirmiers l'accueillirent pour lui expliquer que l'homme était parti en direction de la forêt. Il ne s'attarda pas plus sur les lieux et fonça directement sur ses traces.

***

Plusieurs minutes plus tard, il rejoint la clairière où se trouvaient Ferun et Sophie. Ce dernier avait prit soin de laisser des traces pour que le poète puisse le retrouver. Ils se faisaient maintenant face.

-Bonjour Bashô, ça faisait longtemps… commença Ferun avec un sourire narquois. Permet moi premièrement de te remercier d'avoir parsemé tant d'indices pour que je te retrouve, c'est très gentil de ta part. De plus tu as une prie sur ta tête maintenant: trois mille cinq cent yens! Ma vengeance est désormais légale et lucrative! Je dois également te remercier pour m'avoir laisser une si grande faiblesse à exploiter: une femme enceinte! Au vu de son ventre, je dirais que tu n'es pas le père du gamin à venir, on ne s'est pas quitté il y a assez longtemps... Pourtant tu t'es bien entiché d'elle, je me trompe?! Alors si tu ne veux pas voir son sang couler, mets fin à tes jours! Je te promet que je la laisserai partir ensuite...

Durant tout son discours, la femme gémissait. Apparemment, l'enfant était vraiment sur le point de naître et la faisait souffrir. La position debout ne devait rien arranger.

Aux mots de son ennemi juré, l'élu avait éclaté de rire. Ferun s'était totalement fourvoyé. Il avait au moins eu le mérite de confirmer à Bashô que sa tête était mise à prix et à quelle somme.

-Ta capacité à récolter des renseignements est pitoyable mon pauvre...
le railla-t-il. Cette femme n'est pas ma protégée, je n'ai aucune affection pour elle. Elle n'est que l'objet de ma vengeance. Tu peux la tuer, je m'en fous, je comptais le faire de toute façon. J'en profiterais juste pour t'infliger le même sort...

Son interlocuteur s'accorda un instant de réflexion puis ajouta, une nouvelle lueur dans les yeux:

-Je ne suis peut-être pas le meilleur pour m'informer, mais je ne suis pas débile non plus. Je viens de comprendre pourquoi tu ne l'as pas tuée dès que tu le pouvais, si tu ne l'aimais pas. C'était en fait à cause de l'enfant non? Ahah... Trop facile... Suicide-toi ou je tue l'enfant en pénétrant mon poignard dans la chair de son ventre...

Cette fois, Bashô était bloqué. Il ne voulait pas mourir mais laisser Ferun tuer l'enfant n'était pas une option. Il prit donc la décision de s'élancer sans plus attendre vers sa cible. Le temps de réaction et l’instinct maternel devrait suffire à sauver l'enfant. Il lui faudrait jouer serré...


Le prix à payer
Pour sa vie
Est la tienne, homme.

©MangaMultiverse



Dernière édition par Bashô le Mer 25 Jan 2017, 08:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Evénements Left_bar_bleue2/12Evénements Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Evénements   Evénements EmptyMar 24 Jan 2017, 21:29



"Mirya"...



L'action se passa très vite. Bashô courut aussi vite qu'il le put, comme si sa propre vie en dépendait. Dès ses premiers pas, l’œil vif de Ferun lui fit prendre conscience qu'il devait réagir. Il leva alors son bras pour l'abattre sur le ventre porteur de vie. Il savait qu'en faisant cela il se condamnait à être tué l'instant d'après par Bashô mais ça lui était égal. Ce dernier souffrirait bien assez.

Voyant le bras de son agresseur se lever, Sophie se courba pour réduire l'impact de l'arme blanche. Elle ne pourrait pas vivre avec son enfant mais elle voulait le sauver. Elle ne savait pas si c'était une fille ou un garçon, ne connaissait pas son caractère, et n'avait même pas décidé du nom qu'il allait porter. Mais elle savait néanmoins une chose: c'était SON enfant. Le fruit de ses entrailles. La seule chose qui resterait après sa mort. Elle se devait de le protéger.

La lame s’abattit alors, pénétrant la chair de la femme d'une profondeur amoindrie par sa réaction. Bashô arriva ensuite à portée, un peu tard. Il asséna un coup de poing magistral d'une efficacité déconcertante à Ferun ce qui l'envoya valser à plusieurs mètres, derrière un bosquet.
Il put ensuite, grâce à la vigueur et la rapidité acquise durant son entraînement, rattraper la femme avant qu'elle ne tombe au sol.

La plaie était profonde, mais certainement pas assez pour tuer le bébé. Seulement cela, Bashô ne le savait pas. Il ne savait d'ailleurs pas du tout comment réagir dans sa situation. Il ne s'était jamais confronté à de tels événements. Il était totalement désemparé.

-S'il te plaît, je t'en supplie, ouvre mon ventre et récupère mon bébé! lui demanda-t-elle en pleurs. C'est la seule solution, il faut le sauver! Ne me tue pas ou ne m'assomme pas, je supporterai la douleur! Je veux voir mon enfant une première et dernière fois avant de mourir...

Ce qu'elle lui demandait était tout bonnement horrible. La douleur qu'elle ressentirait serait certainement incommensurable et ils ne pouvaient pas l'imaginer avec leurs étroits esprits humains. Seulement au moins là il savait ce qu'il devait faire. C'est pourquoi, sans plus y réfléchir, il appliqua la seule solution qui s'imposait.

Il agrandit alors de ses deux mains la plaie jusqu'à pouvoir en sortir le bébé. Sous les atroces cris de douleur qui se faisaient entendre, il plongea ses mains dans le ventre de la mère féconde pour en retirer son produit, entièrement maculé par son sang. Celle-ci pleurait. "Celle-ci" oui, parce que c'était une fille. Une fille qui vivrait orpheline avec pour seul héritage physique le sang de meurtrière que lui léguait sa génitrice.
Mais elle lui léguait aussi tout son amour.

Sophie réussi à interrompre ses cris de souffrance qu'elle seule pouvait comprendre pour regarder son enfant. C'était grâce à elle qu'elle avait obtenu l'inutile sursis qui l'avait amené jusqu'ici.

-Bonjour toi... murmura-t-elle. Je vais devoir partir mais sache que ta mère t'aimait... Avant de te dire au revoir, il me reste une tache à accomplir... Trouver un nom à la magnifique fille que j'ai engendrée...

A ses mots, comme comprenant le tragique du moment malgré son âge, l'enfant se mit à hurler sa peine. Un cri que l'âme de poète de Bashô percevait comme de la tristesse. Ce hurlement fit s'envoler une nuée d'hirondelles. Étrangement, elles étaient demeurées malgré les cris de sa mère.

-Wahou, à peine née ma fille possède déjà un pouvoir sur la nature, s'émerveilla Sophie comme peuvent le faire les mères sur des faits banals du quotidiens. Tu t’appelleras "Mirya". Et quand les gens te demenderons pourquoi, tu leur répondras: "c'est en référence à la myriade d'oiseaux qui s'envolèrent pour annoncer au monde ma naissance"...

Puis elle ferma les yeux pour rejoindre le royaume des morts en un dernier soupir. Bashô quand à lui, était totalement déstabilisé par le choix du nom.

Tout événement se doit d'être bouleversant
Mais celui-ci en est le plus de tous les temps
Il associe de la joie et de la tristesse
Funeste mission et maternelle tendresse...


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Evénements Left_bar_bleue2/12Evénements Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Evénements   Evénements EmptyMer 25 Jan 2017, 14:28



"Une tempête sous un crâne"



D'un coup, il se souvint qu'ils n'étaient pas seuls. Ferun était là, lui aussi. Bashô regarda aux alentours. Personne. Au loin, une ombre disparaissait. N'ayant ni la supériorité martiale contre l'élu, ni plus aucun otage, le bandit avait préféré s'enfuir. Sage décision de sa part. Il n'avait pas pu le blesser aujourd'hui mais maintenant, il pouvait le traquer. Le maffieux serait épié jours et nuits. Tel un charognard, Ferun attendra patiemment son heure...

Il attaquerait donc quand celui-ci serai en position de faiblesse. Cela voulait dire que pour le moment, il pouvait se détendre. Le poète arracha donc des habits de la morte pour essuyer l'enfant et lui faire des langes. Celui-ci semblait fragile. Il ne devait pas peser plus de trois kilos pour une longueur ne dépassant pas l'avant-bras du guerrier. Une bien faible créature du nom de Mirya. Un incroyable calme émanait d'elle. Malgré tous les événements qui venaient de se produire, l'enfant dormait le plus sereinement possible. Comme si rien ne pouvait l'atteindre.

Bashô enterra alors sa mère sans effort, faisant appel grâce à ses haïkus à la puissance de la Terre, en révoquant le corps dans ses entrailles...
Il regardait désormais le bébé bercé par Morphée. "Mirya". Pourquoi avait-il fallut qu'elle porte ce nom?! Ce ne pouvait pas être un hasard. Il fallait y voir un signe dans ce fait. Un présage annonçant soit qu'il fallait qu'il se remette à la recherche de Geleerde au plus vite, ce qui profiterait à Zayro; soit qu'il fallait qu'il abandonne, ce qui serait bénéfique à Seika, à Fenghuang. Mais ce présage était forcément d'origine divine et Zayro, quelque soit sa force, n'était pas un dieu. Seulement cela Bashô avait du mal à se l'avouer et il restait indécis...

Son esprit expulsa volontairement cette question de sa tête pour se concentrer sur une autre problématique: Trois mille cinq cent yens de prime, c'était déjà beaucoup. Bien assez en tous cas pour s'attirer de dangereux ennemis. Neutraliser un ou deux chasseurs de primes trop belliqueux, le maffieux trouvait cela assez marrant. Mais se faire attaquer à chaque coin de rue, c'était une autre paire de manches! Or il ne savait pas jusqu'où était-il activement recherché. Et puis maintenant, la moindre personne qui soit un minimum rusée s'en prendrait à Mirya.

D'ailleurs maintenant que Ferun les suivait, plus question de la laisser dans un simple orphelinat sans surveillance. Il n'y avait rien de plus suicidaire à faire.

Il prit alors la décision de dissimuler son visage. Cela ne trompera pas son ennemi juré mais devrait suffire pour tous les autres s'il se débrouillait bien. Ensuite il lui faudrait tuer Ferun. C'était lui le plus gros obstacle. La prochaine fois, tous les murs se dressant devant lui éclateront devant sa détermination. Il le tuera et personne ne pourra rien y changer. Une fois que ça sera fait, cela devrait faire un bon petit moment que tout le monde le pense mort. Il n'était pas très connu et sûrement que seul Kachou le garderait en mémoire. Il pourrait alors reprendre son apparence. En espérant que sa prime ait été abrogée.

-Je te protègerai coûte que coûte, ne craint rien petit ange... dit Bashô à Mirya. Prononcer son nom lui était encore difficile. Sans s'en rendre compte, de l'affection naissait envers celle pour qui il allait devoir risquer sa vie.

N'aie pas peur du noir
Petit ange.
Je veille sur toi...

***

Plusieurs jours plus tard, alors que Bashô avait finit son entraînement, Kuru, Mirya et lui se rendirent sur le continent. Ils prirent la barque que le poète avait utilisée pour venir, celle du capitaine Draks. Il était venu avec une mère, il repartit avec sa fille.

Aucune des personnes ne le connaissant n'aurait put le reconnaître ce jour-là et les jours qui allaient suivre. Il s'était rasé les cheveux très court ainsi que sa moustache si caractéristique. De toute façon, elle n'aurait été visible que lorsqu'il aurait relevé son masque doré pour manger. Une grande cape couvrait son corps et ne rendait ni son sceau ni tout autre caractéristique de l'élu visible. Seul Kuru, son maître, pouvait toujours lire en lui si facilement. Il pouvait y voir la véritable tempête qui s'y déroulait.

Sache Basho, que l'honneur d'un guerrier
Réside aussi dans le fait d'y renoncer
Tu avais promis à Zayro Mirya
Mais n'aie pas peur, la mort te délivrera...


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Evénements   Evénements Empty

Revenir en haut Aller en bas
Evénements
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Evénements 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Archipel paisible-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.