Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
Révélation au temple de l'air [SOLO]
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Révélation au temple de l'air [SOLO]   Révélation au temple de l'air [SOLO] EmptyJeu 27 Nov 2014, 02:01



Des heures s’étaient écoulées avant que le vieux reprenne connaissance. Il était affaibli. Sa mâchoire brisé, ses côtes en morceaux, son bras gauche inutilisable, son genou bloquer et sans oublier les nombreux ecchymoses et plaque sanglantes qui s’étaient former sur sa peau. Ses paupières étaient lourdes, mais il parvint à les soulever de misère. Les flammes s’étaient éteintes, il ne restait que de la braise brûlante qui terminait de dévoré lentement le peu d’oxygène contenu dans le bois. La couverture glissa sur le sol. Mizoku ne bougeait pas, il n’en avait plus la force. Ses yeux se refermaient lentement sur la braise rouge. Il se laissait sombrer dans les ténèbres, mais une voix douce, amical chaleureuse chuchota au fond de son esprit.

« N’abandonne pas… Je suis là … »

Dans la noirceur, une vive lumière l’ébloui. S’était peut-être le chemin qui le menait à la mort? Cette lumière prenait une forme humaine, une apparence féminine. Elle avait de belles courbes, une poitrine normale et non démesurée, mais il était impossible de distinguer les traits de son visage qui était uniforme avec le reste de son corps qui n’était fait que de lumière. Il pouvait par contre distinguer une longue chevelure scintillante argenté qui descendait jusqu’au rein. L’âme de lumière plana vers Mizoku et l’entoura autour du coup avec ses bras. Une énergie chaude et réconfortante envahi le corps du vieux. La femme de lumière approchait son visage de celui du vieillard qui ne bougeait pas. La femme murmura dans un souffle chaud :

« Ton heure n’est pas venue… pas encore … »

Elle déposa délicatement ses lèvres sur ceux de Mizoku, puis il eut un éclat de lumière. Mizoku ouvrit bien grand les paupières de surprises. Sa mâchoire semblait s’être ressoudé correctement au reste de son visage. Son bras ne le faisait presque plus souffrir, il pouvait bouger sa jambe et ses côtes étaient moins douloureuses tout à coup. Ses plaies s’étaient pour la plupart refermer, les tâches de sang était encore présent, mais Mizoku avait l’impression d’avoir reçu un boost d’énergie. Mizoku se relevait péniblement, il dut se maintenir à la paroi pour ne pas tomber. Il observa la température à l’extérieur. La tempête avait eut le temps de ce calmer. Mizoku sortie du creux dans la pierre et observa le sol. Il n’y avait plus aucune trace de sang et de combat. S’était comme si le combat contre Zayro n’avait jamais eut lieu. Un sourire s’afficha sur le visage du vieux qui quitta lentement son ancien abri pour poursuivre son chemin en direction de Fuyu. Il descendit dangereusement la montagne, glissa quelques fois et se retrouva à débouler la montagne, mais il ne se blessa pas gravement. Il s’était réouvert quelques plaies, mais rien de très grave. Il pouvait encore marcher.


***


Il arriva enfin au temple de l’air. S’était un bâtiment énorme et majestueux. D’immenses colonnes blanches semblaient monté jusqu’au ciel. Des gravures anciennes rendaient cette endroit encore plus mystérieux. Mizoku marcha entre les colonnes pour entrer dans cette immense bâtiment. Le vent glacial du nord pénétrait dans ce lieu, mais aussitôt l’immense porte grinçante refermer, le vent disparaissait et des flambeaux rouges réchauffaient la pièce. Les pas du vieux raisonnait dans le lieu sacré. Mizoku ne voyait aucun moine ou autre personne religieuse. Il s’avançait lentement dans la pièce et changea de lieu en traversant un long couloir blanc. Il avait l’impression de ressentir une force étrange l’envahir. Quand il apparu dans la seconde salle, une brise venait flatté doucement les joues du vieux. Il continuait d’avancer, comme attiré par l’immense statut au bout de la pièce. Une fois qu’il se retrouva au centre de la pièce, une aura étrange l’enveloppa. Son sceau se mit à scintiller et une forme féminine apparu en fumée dense et blanche. Celle-ci se rapprocha de Mizoku et déposa sa main sur le torse du vieux qui ne bougeait pas.

- Qu’est-ce qui se passe… Qui es-tu?

- Ne t’inquiète pas … Le temple de l’air semble avoir un lien étroit avec toi … Sans doute parce que tu venais du pays du vent… Ce lien me permet d’apparaître à toi. Je suis, Seika… je suis l’âme qui vit dans ton sceau et qui permet d’arrêter l’âme noir qui sévit dans ton cœur.

- Sei…ka? Ce nom me dit quelques choses.

- Hihihi… j’ai déjà existé sur le Yuukan… mais je suis morte d’un accident. Mon âme c’est brisé et sans que je ne comprenne les raisons, une partie de moi c’est retrouvé en toi au moment que Bachi a apposé ce sceau.

- C’est étrange, nous n’avons aucun lien entre nous deux à part que nous venons du Yuukan.

-Tu te trompe … nous avons un lien, un seul lien étroit et qui nous unis. Avec notre arrivé ici, tu peux maintenant considéré qu’il y a plusieurs mondes dans ce vaste univers. Nous, nous provenons du Yuukan. Ici, c’est Kosaten, mais sans doute qu’à des milliers d’années lumières d’ici, il y aurait un monde qui aurait main mise sur tous les autres. Je n’y croyais pas avant aujourd’hui.

- Avant aujourd’hui? Qu’est-ce qui t’a fait comprendre cela?

- Pendant toute ma vie sur le Yuukan, j’ai toujours été manipulé par les autres. Quand je suis morte, mon âme c’est brisé et pendant longtemps j’ai voyagé dans le Yuukan. J’ai observé les gestes de chacun et j’ai remarqué une chose en commun. Certaines personnes étaient pacifiques et prêt à protéger tout le monde et d’autre ne pensait qu’à eux, à la fourberie et à la recherche de pouvoir. Cela se reflétait sur plusieurs personnes alors qu’à la base tout être humain ce doit d’être différent. J’ai l’impression que quelques choses nous dicte notre façon d’agir sans que nous le remarquerions.

- Selon toi, nous serions que des pions dans nos vastes mondes?

- Oui … nous ne sommes pas maître de nos actions, c’est quelqu’un d’autre qui décide pour nous, mais nous n’en sommes pas conscient et je penses qu’il serait impossible de brisé ce lien… je crois que la seule façon d’y arrivé serait de mourir.

- C’est pour ça que tu m’as demandé de venir ici? Je ne m’attendais pas à une telle nouvelle. Alors, si je comprends bien, tout ce que j’ai accompli n’a été que le choix de quelques choses. Alors pourquoi je peux penser et parler?

- Je ne sais pas … il y a trop de donnés à prendre en compte.

- C’est troublant … je ne sais pas comment réagir face à cette nouvelle.

- Continue d’agir comme avant … je voulais juste te dire cela pour que tu saches la vérité sur ces mondes. J’ai attendu ta sagesse avant de te l’avouer, car tu ne m’aurais pas cru 20 ans plus tôt. Malgré les défis qui t’attends à Kosaten, j’essayerais de t’aider et de t’empêcher de mourir. Je crois qu’il y a un moyen pour rejoindre directement ce monde qui nous contrôle, mais nous devons atteindre un certain niveau de sagesse… ce dont je n’ai pas réussi à atteindre, mais je crois que tu pourrais y arriver.

- J’ai comme l’impression que tu viens de me donner une nouvelle quête à accomplir… Je me pensais déjà assez sage après mon expérience passé, selon toi je ne le suis pas encore. Hahaha…

- Je crois que c’est en rencontrant et côtoyant plusieurs personnes de tout type comme ce Zayro ou encore Serizawa et en apprenant ce qu’il «  t’enseigne » que tu pourras y accédé à ta mort…

- J’ai mal à la tête là… Il y a trop d’informations…

- Hihihi… pardonne moi. Je ne peux pas rester plus longtemps… suis ce que ton cœur te dicte… agis en conséquence de tes actions et je t’aiderais dans les moments impossibles.

- Merci, Seika.

L’âme errante se colla contre le vieux et disparu dans un nuage de fumée blanc. Le temple devint tout à coup très calme. L’homme se sentait tout léger tout à coup, comme si ces aveux l’avaient libéré d’une roche pesante. Il soupira longuement, puis il se retourna et marcha lentement jusqu’à sortir du temple. Quand il ouvrit la porte, un éclat lumineux vint l’aveugler et à ce moment, un brouillard étrange venait d’envahir son cerveau, comme si toute la conversation avec cette Seika venait de s’envoler, disparaître. Il se rappelait seulement quelques brides d’informations comme le nom de cette femme et le fait qu’il y avait de nombreux mondes d’on un qui contrôlait tous les autres. Il sortie du temple, il aperçu un cheval attacher à un poteau de bois. Il regardait partout pour trouver son maître, mais il ne le vit pas. Il devait retourner à Minshu. Il avait l’impression que quelques choses l’attendaient en ces lieux et il se devait d’y aller. Il prit le cheval qui se laissa faire. Il grimpa sur son dos et il partie au galop en direction de son nouveau pays.


Revenir en haut Aller en bas
Révélation au temple de l'air [SOLO]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Révélation au temple de l'air [SOLO] 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Temple du ciel-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.