Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
L'alcool coule à flot
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptySam 18 Fév 2017, 18:29

A ma provocation, le dieu mortel se contenta d’éluder ma question en me répondant qu’il n’y avait pas forcément de raison à sa situation, et que de toute façon, je n’avais pas besoin de le savoir. Du fait de sa réaction, je ne pus m’empêcher de rire de nouveau. Il avait beau jouer l’indifférence, je me doutais bien qu’il ne pouvait pas me saquer comme je le méprisais moi aussi. Ainsi, même s’il ne souhaitait pas l’avouer, pour moi, il était clair que sa réponse voulait tout dire : il n’assumait pas et avait honte. J’aurais bien voulu le taquiner encore un peu plus sur le sujet, mais nous avions bien plus intéressant à faire en ce moment, même si je l’avoue, ridiculiser un Dieu était une idée qui ne me plaisait pas mal !

Senpai, toujours dans son explication, nous évoqua ensuite le fait qu’ici, à Fuyu, la force était une caractérise essentielle pour la population, et certainement encore plus pour nous, élus. Cette remarque, bien que fort intéressante, ne changeait pas spécialement mes plans. De toute manière, s’imposer par la puissance avait toujours été ma façon de faire. Je me disais en revanche que je devrais sûrement, à l’avenir, faire plutôt attention aux personnalités de cette nation. Cette donnée, à l’avenir, devra être certainement prise en compte lorsque mes projets commenceront à se concrétiser.

Ensuite, vint à nos oreilles le nom d’un certain Zayro Jinn. Observant du coin de l’œil le dieu déchu, je remarquais que le même frisson qui avait parcouru mon corps semblait l’habiter. Inconscience où folie ? En tant que combattant n’ayant que pour seul désir que d’être le numéro un, avoir en tête l’idée qu’un autre homme en ce pays était capable d’inquiéter cache-œil, ne pouvait nous amener qu’à la curiosité suicidaire de croiser son chemin, malgré l’évidente peur qui se cachait derrière cette possibilité. Vivement que mes pouvoirs reviennent, je trépigne d’impatience de vivre ce moment…

Notre Senpai nous invita ensuite à nous rendre à l’extérieur afin de jauger nos capacités. Avalant mon dessert d’une bouchée, une tarte à la fraise, comme s’il s’agissait d’un simple apéritif, je bondissais sur mes deux jambes et me mis à suivre mes deux rencontres avec précipitation. Enfin, les choses véritablement intéressantes allaient commencer ! Certes, j’avais perdu mes pouvoirs, et je n’avais objectivement aucune chance de gagner actuellement contre lui, mais l’idée d’évaluer cette différence entre moi et cache-œil me donnait tellement envie que j’étais prêt à lui bondir dessus à tout moment !

La nuit était tombée depuis maintenant un long moment. Il était devenu difficile de se mouvoir tant la neige sur le sol était épaisse et que nos pieds s’y enfonçaient. La neige, qui avait commencé à tomber lorsque j’étais rentré dans la taverne, chutait maintenant avec une densité beaucoup plus importante, si bien qu’avec le vent, la visibilité s’en retrouvait fortement réduite. Des conditions de combats fortes intéressantes, me dis-je. Ayant remis mon drap, qui cachait la quasi-totalité de mon corps, pour sortir dehors, on pouvait voir un fil de morve couler de mon nez, de même que des tremblements qui montraient à quel point je me les pelais.

Après avoir fait constatation de cette tempête fortement désagréable, le Dieu limité demanda donc l’objectif de cette sortie. Pourtant, cela semblait évident que nous allions combattre. Senpai voulait nous jauger, voir si nous étions vraiment dignes de notre titre d’élu. M’échauffant un peu plus loin derrière en étirant mes bras et mes jambes, étant donné le froid qui régnait, je me permis donc de répondre à la place de cache-œil.

Battle Theme

C’est pourtant clair, nous allons combattre, pas vrai ?!

Etant donné la différence de niveau actuel entre chacun d’entre nous, j’envisageais donc trois possibilités : Soit moi et le buveur de thé allions nous affronter, et senpai nous observerait, soit nous allions combattre contre lui(senpai) tour à tour, soit il était assez confiant en ses capacités pour vouloir nous prendre tous les deux en même temps. Mon intuition me disait que la troisième hypothèse était la bonne. Seulement, dans mon cas, quand bien même mon adversaire était plus fort que moi, me bagarrer en faisant équipe avec quelqu’un, qui plus est cet enfoiré de Dieu, était tout simplement inenvisageable. De plus, l’affronter lui ne m’intéressait pas. Ce que je voulais moi, c’était un one-one avec cache-œil. Je me fichais de ce qu’il pouvait bien avoir en tête , lui seul ici présent méritait mon attention, et me permettrait de me fixer par rapport à une chose très importante pour moi… C’est donc avec un grand sourire, bien que ce ne soit pas forcément un sourire bienveillant, que j’annonça :

Bon… C’est parti… Dégage de là, abruti !

M’élançant tout droit vers cache-œil, je percutais dans mon élan le buveur de thé, ne prenant même pas la peine de m’écarter, puis, en plaçant ma main sur son épaule, le bouscula pour qu’il cède le passage et que je me retrouve face à face avec celui qui était digne d’être mon adversaire. Très rapidement, une fois à sa hauteur, je mis un vulgaire coup de pied dans la neige afin de l’envoyer directement dans l’œil gauche de mon adversaire, son seul œil valide. Profitant de cette diversion, d’un jeu de jambes et de corps rapide malgré la neige, je tentais de me placer dans son angle mort du fait de son cache-œil pour lui administrer une patate en plein dans les côtes.

Dès lors que le combat avait débuté, mon sourire arrogant avait laissé place à un regard démontrant une grande concentration, preuve que je prenais mon adversaire vraiment au sérieux, mais également d’une grande détermination à gagner malgré l’écart de puissance. Le corps à corps était mon seul argument maintenant que je n’avais plus mes pouvoirs. Petit déjà, alors que je n’avais que 4 ans, j’étais capable de vaincre des adversaires deux fois plus grands que moi. Après tout quelle était la différence avec aujourd’hui ? Malgré les coups que j’allais certainement prendre, je comptais bel et bien poursuivre assaut sur assaut !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
L'alcool coule à flot - Page 2 Left_bar_bleue5/12L'alcool coule à flot - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyDim 19 Fév 2017, 01:44




feat.Black Goku & Katsuki Bakugou

Allons au delà du mur

Ambiance

Ces individus n’étaient pas des inconscients mais cela ne faisait pas d’eux les individus les plus sages qu’il m’avait été donné de rencontrer pour autant. Si c’était avec le sourire qu’ils entendaient le nom et la renommée de Zayro Jinn, cela voulait tout simplement dire qu’ils étaient amoureux du risque, incapables de juger proprement une situation qui se présentait à eux. Comment pouvais-je les en vouloir ? Autrefois je me réjouissais à la simple idée de le rencontrer en personne et même, je projetais de faire de lui un allié puissant. Malheureusement, ma déception fut deux fois plus grande que l’espoir que j’avais posé en lui. J’y repensais encore, quand j’étais stationné en pleine ruelle observant les passants nocturnes de la capitale des terres Nordiennes avec une certaine monotonie. J’attendais de pied ferme les deux individus que j’avais laissés à l’intérieur et c’est dans ma patience que le brun sortit en premier, me demandant là où on devait se rendre. Une question bien intéressante mais dont il ne pouvait avoir la réponse à l’instant. Ce fut donc un silence qu’il eut comme réponse sur le moment.

Le deuxième sortit bien vite, couvert d’un manteau, certainement revêtu dans l’optique de combattre le froid glacial qui régnait au sein de Fuyu. Biensur, je n’avais aucunement besoin de ce genre de stratagèmes afin de résister au froid, pour la simple et bonne raison que mon Chakra naturellement chaud de part mes origines, conservait automatiquement la température ambiante autour de moi. Ce que mon Chakra ne faisait pas par contre, c’était bien prévoir les tempêtes. De ce fait, je n’avais pas pu prévoir celle qui se levait progressivement. Bien que cela ait pu être gênant pour les plans que j’avais, cela ne l’était pas vraiment. En réalité, le temps ne pouvait pas être plus propice au vu de ce qui allait devoir suivre. Il était donc temps de se rendre sur les lieux afin de pouvoir commencer l’entrainement.

Sans même attendre quoi que ce soit, je fis le premier pas, en avant et c’est à ce moment que le blondinet survint en face de moi se désignant certainement comme étant mon futur adversaire. Pensait-il réellement pouvoir me battre ? Ou bien pensait-il que c’était ce à quoi constituait le test ? Quoi qu’il en soit, l’excité se fourvoyait grandement. Utilisant une stratégie commune qu’on m’avait déjà tellement faite, il botta un peu de neige pour qu’elle vienne aveugler mon seul œil visible. Je déployai alors une infime quantité d’énergie autour de moi, suffisamment en tout cas pour faire fondre la neige avant que cette dernière ne m’atteigne. Je suivis alors le jeunot du regard, observant ses mouvements qui n’étaient certainement pas exécutés par hasard. Bien qu’il soit un grand excité, il avait tout de même un soupçon de technique dans ses gestes. Parfaitement conscient de ma faiblesse, il tenta d’aller me frapper sur mon flanc droit. Après avoir tourné légèrement la tête afin de le voir, je frappai sa main depuis le sommet, pour faire perdre l’équilibre au Bakugou, après quoi, j’enchaînai avec l’empoignement de la tête du jeune blond.

Le soulevant d’une main, j’effectuai une semi-rotation avant de le balancer dans les airs, faisant tourner l’individu vers lui-même. Il s’en alla ainsi progressivement jusqu’à disparaître totalement du champ de vision qui n’avait déjà pas une grande portée. Je repris alors mon calme avant de prendre la parole

- Nous allons à présent nous rendre à l’extérieur de la ville. C’est là-bas que les choses se passeront. Nous ne pouvons nous résoudre à détruire les objets environnants, ça serait répéter les mêmes erreurs commises à l’intérieur. Si je ne me trompe pas, le blond doit certainement y être, enfin, s’il a survécu à sa chute.

À ces mots, j’entamai la marche jusqu’à l’extérieur de la ville. Si à l’intérieur des murs de Yuki les vents dus à la tempête étaient anodins, à l’extérieur de ceux-ci, ils étaient assez forts pour déplacer un homme à la corpulence normale de quelques mètres s’il n’avait pas un minimum d’expérience dans les climats difficiles. Observant de gauche à droite, à la recherche de Katsuki, je commençai à parler au plus calme des deux.

- Kosaten est un lieu de magie, où les choses les plus incroyables peuvent exister. Depuis les animaux ordinaires tels que les chiens et les chats, jusqu’aux monstres les plus titanesques comme des dragons ou des drequins, en passant par des chimères ou des monstres que je pourrai qualifier d’étrange, dans ce monde, il y en a de toutes les catégories.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyDim 19 Fév 2017, 15:05

C'est définitif, le blondinet est une représentation de plus de l'échec des dieux. Cet imbécile se jeta à corps perdu sur cache-oeil sans savoir la raison pour laquelle il nous avait amenée dehors. Sans aucune surprise, il fut éjecté aussi vite qu'il avait foncé sur son "adversaire", si l'on peut s'exprimer ainsi. C'est une belle envolée. Lui qui rêvait de s'élever au-dessus de tout le monde, vit son voeu exaucé.
Bon, trêve de plaisanteries. L'homme au cache-oeil me dit qu'on se rendait en dehors de la ville car, ici, nous ferions trop de dégâts et se serait refaire ce que nous avons fait à peine quelques heures auparavant. Je décidai naturellement de le suivre, me demandant quand même ce que nous ferons une fois dehors.

Je n'y avais pas vraiment fait attention au début mais je remarquai que le froid s'était fait plus intense et que le vent s'était levé. Au fur et à mesure qu'on approchait de la sortie de la ville, le temps se rafraîchissait de plus en plus et le vent était beaucoup plus violent. Au dehors, le climat était vraiment rude. J'eus de plus en plus de mal à avancer correctement car le vent, de plus en plus intensif, me poussait vers l'arrière. L'homme au cache-oeil, lui, n'avait aucun problème cependant. Il n'avait même pas l'air de ressentir le froid.
Une fois à une assez bonne distance des murs entourant la ville, nous nous arrêtâmes. Ensuite, cache-oeil m'expliqua que la faune de ce monde était diversifiée. En effet, l'on peut y rencontrer diverses créatures plus ou moins dangereuses. Oui, c'était vrai, j'avais pu moi-même l'expérimenter. Je pensai directement à cette créature fourbe que j'avais rencontrée dans cette forêt, l'autre fois. Si la guerrière ne m'avait pas sauvé, j'aurais pu être blessé. A chaque fois que j'y repense, un sentiment de honte m'envahit.

Après cette brève pensée, je fis immédiatement le lien entre sa phrase et ce pourquoi il nous avait amené dehors. Je me méprends peut-être, mais je ne vois pas meilleur test que chasser l'une de ces créatures dans ce climat rude. Je me tournai donc vers l'homme au cache-oeil.

"C'est donc ce pourquoi tu nous as amenés dehors, l'autre imbécile et moi-même? Tu veux nous tester face à la faune de ce monde et dans ce climat?"

Je suppose qu'il ne restait plus qu'à attendre que le blondinet refasse surface...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyLun 20 Fév 2017, 22:15

Visiblement, tout ne s’était pas passé comme prévu, pour ne pas dire qu’il s’agissait là d’un échec cuisant. Alors que j’avais mis toute ma hargne dans mon attaque, senpai venait de me balayer comme si j’avais été un simple moucheron sur son passage, me faisant voler à des mètres plus loin. Ce scénario avait pourtant été fort prévisible, cache-œil étant un combattant expérimenté pleinement conscient de ses « faiblesses », si je puis dire. De par son statut, il était donc certain qu’il connaissait la parade adéquate si l’on venait l’attaquer dans son angle mort. Voyons, Bakugou, ressaisis-toi, tu es capable de bien mieux que ça !

Atterrissant en plein dans la neige la tête la première, je me relevais tant bien que mal, crachant la poudre blanche qui s’était retrouvée dans ma bouche, et marchant, non pas sans peine à la recherche de ma cible. Bordel, ce blizzard épuisait mes forces. Me démener dans la neige tout en combattant le vent qui me poussait dans la direction opposée me fatiguait tant que j’en venais à penser que je n’aurais même plus assez de courage pour combattre ! C’était limite si je ne parvenais pas à rester debout. Penser affronter quelqu’un était alors à peine imaginable !

Bien que l’on ne voyait pas à 2 mètres devant soit, qui plus est avec le bruit de la tempête qui masquait les sons environnants, je commençais à désespérer de retrouver les deux autres gus. La gravité de mon rhume augmentait à cet instant proportionnellement avec mes nerfs qui étaient maintenant sur le point d’exploser tant j’avais envie d’abandonner mes recherches, de faire demi-tour et de m’acheter une bonne boisson chaude ! Mais avec quel argent, me diriez-vous…

Finalement, c’est par pur hasard que j’aperçus deux silhouettes aux portes de la capitale, deux silhouettes que je reconnus très facilement. Qu’est-ce qu’ils faisaient encore à se regarder dans le blanc des yeux, ceux-là ? Je sais ! Ce dieu de la connerie devait sûrement se pisser dans son froc pour le round 2 ! Voyons voir… si attaquer dans son angle mort ne suffit pas, qu’est-ce que je pourrais bien faire… L’attaquer d’une position passe afin qu’il galère à se défendre à cause de la neige, lui faire perdre l’équilibre en le poussant de tout mon poids, bras gauche en avant, et le faire hurler de douleur en lui chopant les couilles de la main droite, jouable….

Ce n’était pourtant pas mon genre, d’habitude, de faire preuve de telles sournoiseries, préférant l’attaque de front, mais ce combat n’était clairement pas équilibré, après tout. Je l’avais vu, il avait utilisé ses pouvoirs afin d’éviter la neige que je lui avais envoyé à la gueule. Je pouvais donc bien me permettre pour une fois un tel procédé.

Hey, regarde par-là, enfoiré !

Me dirigeant tout droit vers le senpai, je ne pouvais avoir l’air, de là ou j’étais, et étant donné le climat, que d’une ombre. Me débarrassant de mon ample manteau, celui-ci, porté par le vent incontrôlable, se déplaçait dans une trajectoire pour le mois imprévisible, tout en se dirigeant vers celui que je prenais toujours mon adversaire du fait que la tornade de neige poussait dans leur direction, puis soudain, je surgis de nulle part, bondissant avec fougue du sol enneigé pour tenter d’administrer un pain dans la face de cache-œil durant mon saut.

JE SUIS LAAAAAAAAAA !

Cruelle erreur de ma part qui ne s’était jamais battu dans de telles conditions, une gigantesque bourrasque souffla durant mon saut, ce qui m’envoya valser un peu plus loin tout en ratant mon attaque. Effectuant plusieurs roulades, je heurtais finalement un sapin et mon corps se retrouva enseveli par la neige qui tomba des feuilles du fait de la secousse. Décidément, c’était pas gagné pour moi…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
L'alcool coule à flot - Page 2 Left_bar_bleue5/12L'alcool coule à flot - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptySam 25 Fév 2017, 00:20




feat.Black Goku & Katsuki Bakugou

Baisse les yeux

Ambiance

Le froid épais de Fuyu ainsi que son vent puissant en période de tempêtes, perturbaient les sens de perception du guerrier que j’étais, mais bien trop légèrement pour être considéré comme étant un véritable problème. Par de nombreuses fois, je me suis jeté corps et âme dans de telles conditions de combats juste pour m’entraîner et ainsi fortifier mes capacités corporelles. C’était donc dans ces mêmes conditions que devait se dérouler leur test. Ces deux élus allaient devoir se confronter à un destin bien funeste, du point de vue de l’actuelle situation, si biensur ils n’étaient pas capables de s’en sortir. Gokû en tout cas l’avait bien compris et cela me fit sourire car je savais que les explications n’allaient pas perdurer des heures. À la suite de ses paroles, je confirmai sa théorie.

- En effet… La faune et les conditions naturelles seront vos premiers ennemis dans ce monde. À vous de changer cette constante difficulté en une occasion de fortification. Frappez dans les conditions insupportables, cherchez le danger, aimez-le et confrontez-vous à lui. De cette seule façon, vous allez vous démarquer du lot. Et faire ressortir votre véritable potentiel. Ah tiens...

Un grand cri perçant qui, malgré les vents, demeurait parfaitement audible avait dénoncé la position de Bakugou. Comme je l’avais supposé, il avait été assez résistant pour survivre à son atterrissage, ou assez chanceux pour ne pas avoir été tué par la même occasion. Quoi qu’il en soit, plus en forme que jamais, il m’attaqua de nouveau. La précédente leçon ne lui fut malheureusement pas bien utile, car il semblait toujours être dans l’état d’esprit selon lequel j’étais la personne qu’il fallait combattre. Un grand vent le jeta plus loin, bien avant qu’il n’arrive devant moi, faisant cogner le malheureux contre un arbre. Il ne faisait aucun doute que, si je ne lui expliquais pas la situation, le tenace allait se relever et chercher un nouveau moyen de m’attaquer. Il avait une hargne digne d’un combattant, il fallait seulement espérer que ça allait lui être d’une grande utilité.

Mon œil azuré changea bien vite de couleur, devenant rouge et affichant en son sein trois virgules placées triangulairement aux extrémités de ma pupille. C’était mon Dojutsu, le Sharingan. Cet œil en plus de booster la manipulation de mon énergie, me permettait de déceler sous forme d’énergie, les choses cachées de ce monde. En gros, il me permettait de voir au-delà des apparences. Et sous le sol, pas très loin de nous, il y avait sous le sol une forme énergétique typique d’une bête que je connaissais bien. J’avais eu l’occasion d’affronter un monstre de cet espèce-là par le passé, mais du fait de leur surnombre, j’avais naturellement échoué à les vaincre. Plongeant ma main dans ma pochette arrière, je tirai un Kunaï sur lequel était accroché un parchemin explosif. Après l’avoir jeté à quelques mètres de l’emplacement énergétique, il s’en suivit une explosion. La situation allait parler d’elle-même, expliquant au blondinet l’actuelle situation.

Cette explosion dégagea la neige autour de la bête, faisant en sorte que cette dernière se relève. Ayant une silhouette assez imposante, ce n’était que la rougeur de ses yeux qui étaient visibles par delà la fumée qui se dégageait autour d’elle. Ayant une taille presque humaine, la bête vint doucement en face de moi, jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement visible. Il s’agissait là, d’un rat géant, une des premières bêtes que j’eus affrontée dans ce monde. Dans son regard, on pouvait lire sa colère et ses griffes elles, puaient la vengeance ainsi que le désir de sang. Se tenant devant moi et me fixant méchamment, tout portait à croire qu’il savait que j’étais le responsable de son réveil. Ce que lui ignorait par contre, c’était que je pouvais également être le responsable de sa mort. L’erreur qu’il commit, fut de croiser mon regard. Ignorait-il son pouvoir divin ?

- Idiot… baisse les yeux.

Le symbole de mon Sharingan s’afficha dans le fond rougeâtre de son regard, avant de se dissiper par la suite. Le malheureux était déjà sous mon emprise. C’était là une chose bien simple pour un Uchiha tel que moi, de dompter aisément les bêtes faibles. Conformément à ma commande, il baissa les yeux devant moi, avant de se jeter à pleine vitesse sur Gokû pour lui assener deux coups de griffes puissantes. Cela fait, il chargea également vers le brun pour lui administrer les mêmes soins. Ses attaques étaient puissantes et toutes aussi dangereuses. Il fallait battre une personne ayant une telle puissance de frappe. Comment se déplacer facilement avec le risque de se faire emporter à la moindre fluctuation du vent ? C’était à eux de répondre à cette question

- Vous avez… cinq minutes pour détruire ce malheureux individu. Aucun d’entre vous ne semble utiliser une arme pour se battre. Donc cela ne vous pose aucun problème… Mais juste au cas où

Je plantai deux Kunais ordinaires à mes pieds avant de reculer de cinq pas pour croiser les bras. J’étais prêt à observer de mon œil rouge ce qui allait se passer par la suite. En réalité, j’avais hâte de voir, de quoi ces individus étaient réellement capables.

______
Choose your Agony

Vous vous retrouvez confronté à une situation délicate. Un Rat géant contrôlé par Rinkyu vous attaque de plein fouet, que vous soyez paré ou pas. Lutterez vous ensemble mais séparément ? Ou bien ensemble en complémentarité ? Le choix est votre. N'oubliez pas. Chaque action entraîne une conséquence

Très important:
 

Actions du rat:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptySam 25 Fév 2017, 18:24

Cache-oeil provoqua une gigantesque explosion grâce à son attaque. C'était vraiment très puissant. Suite à cette explosion, une créature apparu, un rat. Cependant, ce rat n'était pas ordinaire: il était énorme, il avait de longues griffes, des yeux rouges emplis de colère envers cache-oeil. Le rat s'apprêtait à attaquer quand cache-oeil lui dit de baisser les yeux et réussit à le calmer par je ne sais quelle technique.

Suite à cela, il nous dit que nous avions 5 minutes, montre en main, pour éliminer cette créature. J'avais beau avoir perdu mon pouvoir, cette vermine ne pourrait pas me résister. De plus, cache-oeil fit apparaître deux kunai au cas où nous en voudrions. Très peu pour moi, ce genre d'arme.

Le combat débuta. Le rat fonça en premier sur moi et tenta de m'asséner un coup de griffe. Je ressentis la puissance de ce coup et optai pour l'esquive. Je me mouvai sur le côté et vis son attaque me frôler. Ensuite, le rat fonça à nouveau sur moi et tenta une seconde fois un coup de griffe. Je voulus l'esquiver en sautant mais à ce moment là un vent violent se leva et me repoussa un peu, me déséquilibrant légèrement mais assez pour que n'aie plus le temps d'esquiver. Cependant, je pus tenter une parade mais son coup était tellement puissant que je reculai malgré tout de plusieurs mètres. Je ne le vis pas tout de suite mais son attaque, que j'avais paré avec mon bras gauche, m'avais blessé. Je saignais légèrement au niveau de mon avant-bras gauche. C'était dingue de voir à quel point mon corps était devenu fragile.


"Sale vermine !"

Si ce rat était en colère, moi aussi. Je décidai, plein de rage, de contre-attaquer. Je fonçai donc sur la créature et tentai de lui asséner un coup de poing avant de vouloir prendre appui sur le sol et de faire une acrobatie pour reculer d'un mètre ou deux, histoire d'être à nouveau hors de portée.
Le rat fonça ensuite sur le blondinet...


Actions de Son Gokû Black:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyMar 28 Fév 2017, 12:55

Alors que je reprenais peu à peu mes esprits et que je levais tout juste les yeux, un genou encore à terre, j’apercevais alors une curieuse créature qui s’était retrouvé devant moi en un instant, m’administrant une mandale en plein visage sans que je m’y attende. La bête enchaina tout de suite avec un coup de griffe qui arracha littéralement le tronc d’arbre derrière moi, me touchant la hanche droite par la même occasion. Mais alors que mon corps pivotait sous la violence du coup, mon pied droit, en ayant fait un tour complet sur moi-même, tenta de se loger dans le pif de l’animal. Comportement étrange, pourrait-on penser. Lorsque d’habitude, on se fait attaquer, qui plus est par surprise et par un monstre qui ne sort d’on ne sait où, le réflexe naturel d’un homme était de battre en retraite, soit pour fuir et sauver sa vie, soit pour pouvoir jauger la situation. On m’avait pourtant déjà fait cette remarque auparavant. Cette propension que j’avais à vouloir rendre les coups en toutes circonstances était un vilain défaut, mais c’était plus fort que moi. Mon désir de ne pas me laisser marcher dessus m’empêchait de reculer ne serait-ce que d’un pas lorsque l’on se frottait à moi.

Me mettant en garde en face de la bête, je jetais un coup d’œil à gauche et à droite et compris un peu plus ce qui se tramait dans le coin. A en juger par les blessures du dieu faiblard et de l’attitude de senpai qui semblait nous observer, tout ceci avait l’air d’être une sorte d’« entrainement ». Tchip… cet enfoiré de cache-œil, il nous prend vraiment pour des nazes. Devais-je comprendre qu’à ses yeux, je n’étais pas un adversaire digne de lui ?! Quel insulte… me mettre au même niveau que l’autre demeuré, là… Je vais lui montrer moi ! Je me débarrasse de cette bestiole et je le prends lui dans la foulée ! Pointant du doigt ce satané buveur de thé, je déclarais alors, tentant d’hurler encore plus fort que la tempête, d'un air furieux :

Je te préviens, toi ! T’as pas intérêt à te mêler de ce combat ! Je suis capable de taper cette bestiole en one-one !

Est-ce que cette menace suffirait ? Si je devais bien lui accorder quelque chose, c’était que ce type semblait au moins aussi têtu que moi. Je regardais ma blessure. En plus d’être griffé au visage, ma hanche était assez ouverte, comme si j’avais pas déjà assez de mal à me déplacer avec ce temps… Une chose était sûre : ce combat ne devait pas durer en longueur. La bête semblait bien plus s’adapter aux conditions climatiques que moi, et il devait être assez évident que dans ces conditions, elle serait bien plus endurante que moi. Il fallait donc en finir rapidement.

Toujours en garde, mes deux points entre-ouverts devant mon visage, je me déplaçais lentement dans la neige autour du rongeur afin de trouver un moyen de l’attaquer, en prenant soin de garder bien un ou deux mètres de distance avec lui. Cette situation était vraiment compliqué… Un assaut direct serait sûrement inefficace. J’étais beaucoup plus lent à cause de la neige et du vent, et les réflexes du rat devaient sûrement être très bon, du peu que j’en ai vu. M’accroupissant légèrement, je m’approchais alors un petit peu de l’animal en essayant de rester toujours hors de portée de ses pattes avant, et surtout de ses griffes. Mon regard avait changé, ma fougue habituelle laissait place à un calme assez troublant venant de la part de quelqu’un d’aussi agité que moi, preuve que je ne prenais pas mon adversaire à la légère. Au contraire, j’étais on ne peut plus sérieux, focalisant mon attention uniquement sur la bestiole, à en oubliant le bruit du vent, et recherchant la stabilité malgré la tornade de neige.

Essayer de basculer un peu trop le haut de mon corps serait une erreur en vue du temps, me dis-je, vu les frais que j’en avais fait plus tôt. C’est pourquoi j’avais opté pour cette position de combat plutôt basse, semblable à celle d’un singe, me concentrant bien plus sur mon jeu de jambes et en faisant en sorte que mes pieds soient plus doux, afin d’éviter de m’enfoncer dans la neige et de pouvoir me préparer à bouger dès que le combat s’engagerait de nouveau.

Soudain, sans véritable transition, d’un mouvement du plus naturel possible, je m’étais retrouvée en une fraction de seconde à portée de coups du rongeur, en essayant toujours d’être assez bas pour pouvoir esquiver ses bras, bien que je pouvais me prendre ses pattes arrières dans la face à tout moment. Cependant, vous me connaissez, ce n’est pas mon genre d’attendre que l’on m’attaque en premier. Me couchant encore un peu plus, si bien que mon corps était maintenant quasiment à l’horizontale, je tentais une balayette dans le but de faire trébucher l’animal et enchainait directement avec un deuxième coup de pied dans l’espoir de le repousser. Mais bordel… ces simples gestes avaient suffit pour me faire un mal de chien au niveau de ma plaie. J’avais beau avoir une grande gueule, c’était mal barré pour gagner tout seul… Malgré cela, plutôt crever que de l’admettre, ce pourquoi je criais avec fierté :

Ramène-toi, le hamster ! Je t’attends !




Actions de Katsuki Bakugou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
L'alcool coule à flot - Page 2 Left_bar_bleue5/12L'alcool coule à flot - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyLun 06 Mar 2017, 23:06




feat.Black Goku & Katsuki Bakugou

Intéressant

Le regard marbre, j’assistai au combat depuis une bonne distance les bras toujours croisés. Pouvait-on dire que ces deux là se débrouillaient bien pour des êtres aussi faibles ? Difficile à dire. Ce qui était sure en tout cas, était que les deux protagonistes avaient des façons bien différentes de se battre. Même si le blondinet était riche en surprise et en improvisation, le brun semblait plus leste et beaucoup moins enclins aux coups dont l’issu était incertain. Dans la première offensive du monstre rongeur que j’avais soumis à mon contrôle, c’était de justesse que le dieu évita le premier coup et d’une bien piètre façon qu’il se prit le deuxième. Malgré ça, le combattant ne lâcha pas prise et revint à la charge pour assener un coup de pied puissant à l’animal avant de reculer jusqu’à une distance sécuritaire. En gros, blessure au bras et un coup de pied.

Le blond surexcité quant à lui comprit bien assez vite ce qu’il se passait quand il se prit le premier coup de la part du rat. Sa puissance était telle qu’il s’en était sorti avec quelques lésions, mais rien de bien nocif pour le moment, contrairement à la deuxième attaque. Le coup de griffe qui suivit le premier coup, blessa le Bakugou au niveau de la hanche, de la plus violente des façons. Seulement, comme animé d’un esprit guerrier bien plus prononcé que celui du rat, il contre-attaqua pour la première fois sur le champ, rendant le coup qui lui avait été donné, contre son gré. La suite de son offensive, était bien meilleure que celle de son compagnon de combat, il fallait le reconnaître. Faisant preuve d’une patience et d’une prudence surprenante, il ne mit pas longtemps avant de faire mordre la poussière, ou même mieux, la neige, au rat. Même si sévèrement atteint par l’attaque du blond blessé, le rongeur était bien loin d’avoir dit son dernier mot.

Cette première partie me procura une assez grande satisfaction pour ces deux individus. Je ne laissai pas cela transparaître et de toute façon, je ne laisserai jamais cela transparaître. Le combat était loin d’être terminé et les choses pouvaient encore basculer du mauvais au pire. Le rat roulant encore dans la neige sous l’action du coup de pied du blondinet, fit un grand bond arrière pour se remettre sur ses pattes bien vite. Il était certain qu’il n’avait ni apprécié le coup surprise de Goku, ainsi que ceux de celui qui était blessé à la hanche. Pour ce faire, il n’allait pas cesser d’attaquer tant que ces deux garnements n’allaient pas flancher.

Se mettant sur ses quatre pattes, il se précipita à grande vitesse, plus rapide encore qu’un être humain normal de sa corpulence vers le guerrier sombre, ouvrant grand sa gueule. Une fois à proximité, il lui assena plusieurs coups de crocs, avant de continuer son passage. Son intention première était bien celle de l’arracher de la peau, mais aussi de lui déchirer ce vêtement dont il était certainement très fier. Par la suite, un nuage de fumée s’éleva autour du rongeur, jusqu’à c qu’il disparaisse totalement du champ de vision. En réalité, il s’était faufilé dans le sol, une tactique généralement utilisée par des personnes de sa race pour s’en fuir.

Soudainement, ce rongeur apparut en dessous du blond, la gueule déjà ouverte prêt à le bouffer entièrement ou partiellement. Toujours dans le lointain, j’observai les bras croisés ce qu’il pouvait bien se produire pour la suite des évènements. Qu’allaient-ils faire ?


______
Choose your Agony

Vous vous retrouvez confronté à une situation délicate. Un Rat géant contrôlé par Rinkyu vous attaque de plein fouet, que vous soyez paré ou pas. Lutterez vous ensemble mais séparément ? Ou bien ensemble en complémentarité ? Le choix est votre. N'oubliez pas. Chaque action entraîne une conséquence

Très important:
 

Actions du rat:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyLun 06 Mar 2017, 23:45

Le rat géant n'avait pas été terrassé et était toujours bien debout. Pour un rongeur, il avait une force, une vitesse et une résistance hors du commun, en plus de sa taille démesurée. Il était furieux, il n'avait sûrement pas apprécié nos attaques. De ce fait, il fonça en premier sur moi en courant à toute vitesse pour tenter de me donner un coup de crocs. Malheureusement pour lui, je m'acclimatais vite au terrain et je pouvais à présent lire ses mouvements, il ne pourrait donc plus me prendre par surprise.

Son premier coup de crocs dégageait de la puissance, certes, mais était beaucoup trop lent et je pus l'esquiver sans problème. Tout en évitant son attaque, je lui assénai un coup de poing dans sa face. Cette vermine vola sur plusieurs mètres mais se releva vite. Encore sous le coup de la colère, il fonça à nouveau sur moi pour me donner un second coup de crocs, qui termina comme le premier, à savoir que je l'ai facilement esquivé. Le rat avait atterri derrière moi. Je voulus me retourner pour le frapper mais le temps de faire mon demi-tour sur moi-même, il avait disparu. Je tournai la tête dans tous les sens afin d'essayer de le repérer mais rien à faire, il avait totalement disparu. Après un court instant, j'entendis un bruit du côté du blondinet; c'est le rat qui était sorti de terre pour l'attaquer. Il avait fait ça avec une de ces rapidité, c'en était bluffant. Ce rongeur constituait un bon entraînement. Même si je le portais pas dans mon coeur, je décidai quand même de prévenir l'autre abruti. Nous ne serions pas trop de deux, surtout vu notre niveau.

"Hé, crétin! Attention en-dessous de toi !"


Récapitulatif des actions de Son Gokû Black:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyJeu 09 Mar 2017, 01:28

Mes différentes attaques semblaient avoir fonctionnés et le rongeur montrait donc ainsi quelques signes de faiblesses. Malgré tout, je me devais de l’admettre, le combat était loin d’être jouable. L’échange de coup entre moi et le monstre sur pattes m’avait mis bien plus mal en point que lui. J’avais donc beau me la jouer depuis le début, il me fallait avouer qu’en un contre un, le combat risquait d’être très tendu pour moi. Je n’avais pas réalisé jusqu’alors car je n’avais pas eu à rencontrer un adversaire assez coriace pour me mettre en difficulté, mais il n’y avait pas que mes pouvoirs qui avaient disparus. Mes capacités physiques se retrouvaient donc elles aussi très restreintes, et j’allais donc sûrement mordre la poussière si je ne trouvais pas un moyen de renverser la situation. Réfléchis, Katsuki, que ferait cet idiot de Deku, qui parvient toujours à s’en sortir malgré sa nullité, dans une situation pareille ?

C’est à ma grande surprise que le monstre, battant en retraite après mon attaque, se dirigea tout droit vers mon « camarade » afin de lui donner des coups de crocs avec férocité. Mais bordel, à quoi il joue, le cochon-dinde ?! C’est moi son adversaire ! Et j’avais pourtant formellement interdit l’autre cloporte d’intervenir dans de combat ! Malheureusement pour moi, le dieu faiblard semblait avoir ignoré mes menaces, où peut-être que tout simplement, n’avait-il pas le choix, après tout. C’était pour lui soit agir, soit se laisser se faire déchiqueter.

Me résignant au fait que ce combat ne serait, quoi que je fasse, jamais un contre un, je pris sur moi et décida d’observer l’homme et la bête s’affronter. Analysant chaque mouvement de l’un et de l’autre, c’est à ma grande surprise que je découvris que le buveur de thé s’était déjà adapté à l’environnement et au style de combat de son adversaire, esquivant avec aisance ses attaques et se permettant même de lui placer quelques coups. C’était frustrant de l’admettre, mais il était vrai que cet enfoiré se débrouillait, jusqu’à maintenant, bien mieux que moi… Malgré tout, est-ce que cela serait suffisant pour gagner ?

Je regardais autour de moi et vit finalement ces deux kunais plantés l’un à côté de l’autre. Peut-être que ces armes seraient la solution à nos problèmes… Voyons, qu’est-ce que tu racontes, Katsuki ?! Ressaisis-toi, bon sang ! Un héros qui utilise une arme pour blesser autrui, même s’il s’agit d’un animal, est un comportement inimaginable. Mon honneur m’interdisait donc de prendre les petites lames, préférant gagner par mes propres moyens.

Le rongeur disparus finalement dans un nuage de fumée provoqué par la soulevée de la neige, amenant le calme plat durant un bref instant. Moi comme le buveur de thé, nous cherchâmes donc l’animal, ne comprenant que peu ce qu’il préparait. J’entendis finalement un grondement en dessous de mes pieds, le dieu mortel me hurlant alors de faire attention. Pfeuh, pas besoin de me le dire deux fois, j’avais très bien compris. Ma première erreur fut de croire que j’étais capable, moi aussi, d’agir avec la même agilité que le dieu porc-épic. Peut-être désirais-je à cet instant montrer que moi aussi, j’étais au moins du même niveau que lui, si ce n’était plus. En tout cas, ayant tout juste le temps de mettre mes bras devant moi par réflexe, une douloureuse trace de morsure vint se dessiner sur mon avant-bras gauche, puis une deuxième au niveau du coude, me projetant par la même occasion à des mètres plus loin, aux pieds du non-divin dieu.

Esquissant plusieurs soupirs de douleur, on pourrait croire que le combat tournait véritablement au vinaigre. Cependant, après la souffrance, c’est un sourire de satisfaction qui vint illustrer ma figure. Me relevant, non pas sans pénibilité, je murmurais ces quelques mots à monsieur-je-maitrise-les-arts-martiaux.

Si tu veux vaincre le rat, j’ai peut-être une idée, mais cela voudrait dire que nous allons devoir coopérer tous les deux.

Cela me faisait vraiment mal de dire ce genre de choses. La dernière fois que j’avais du coopérer avec mon rival, Deku, vous n’imaginez même pas à quel point cela m’avait déchiré le cœur. Préférant perdre que de m’associer avec lui, j’avais failli autrefois commettre une grave erreur. Il était temps désormais de tirer des leçons du passé, et je me mis donc à déclarer mon plan à celui qui se trouvait juste à côté de moi.

Je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais il semblerait que ce rat hideux se fatigue assez vite. Tu as dû le ressentir, ce deuxième assaut était beaucoup moins convaincant que le premier. Or, il reste toujours beaucoup plus robuste que nous deux. Je propose donc que l’on se relaye afin de l’épuiser de plus en plus, puis, quand on sentira une ouverture, on l’achève tous les deux. Honnêtement, je ne te cache pas que c’est un pari risqué, et que je ne sais pas si on arrivera à le contenir de cette manière. Mais s’il y a bien une chose que j’ai bien compris, c’est que si cet animal est costaud, il est beaucoup moins intelligent que nous. Pour preuve, je pense que s’il avait continué de m’attaquer au lieu de s’en prendre à toi, je ne serais pas en train de te parler en ce moment. Ne gaspillons donc pas notre énergie contre lui et économisons nos forces. Si tu me suis, je te promets de nous amener la victoire. Je commence en premier. Recule et reste donc hors de portée de ses coups. Ne t’inquiète pas, malgré mes blessures, je peux encore assurer. Si à un moment, tu vois que je commence à flancher, on switch nos rôles. Tu marches avec moi ?

Lui tendant la main, je m’avançais donc vers le monstre avec pour seul arme mon courage, prêt à encaisser tous les coups qu’il m’infligera, en espérant que le Dieu du thé me suive dans ma démarche. Faisant bien en sorte de me trouver sur le passage entre le rongeur et mon acolyte du moment afin de le protéger de tout assaut éventuel, je focalisais toute mon attention sur lui, l’observant avec des yeux de fauves à se demander lequel de nous deux était vraiment la bête. Une présence toute particulière semblait m’habiter, comme si je me devais de représenter une menace pour le monstre blanc, alors que pourtant, la réalité traduisait le contraire. Si je parvenais à contrer son attention sur moi, ne serait-ce qu’un instant, la victoire pourrait bel et bien se présenter pour nous. Provoquons donc le un petit plus :

QU’EST-CE QUE T’ATTENDS, SAC A MERDE, T’AS PEUR DU GRAND BAKUGOU OU QUOI ?!

Bien sûr, l’animal ne comprenait rien de ce que je racontais, il devait tout au plus réagir au ton menaçant de ma voix, mais je vous jure que les insultes, c’est plus fort que moi.


Actions de Katsuki Bakugou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
L'alcool coule à flot - Page 2 Left_bar_bleue5/12L'alcool coule à flot - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyJeu 09 Mar 2017, 10:45




feat.Black Goku & Katsuki Bakugou

Un plan d'action incertain

Ambiance

La neige s’abattait avec vivacité, animée par les courants d’air froid qui se faisaient beaucoup plus violents et plus puissants. Bien que les deux protagonistes fussent encore bien sur leurs deux pieds, ces derniers n’en n’étaient pas moins épuisés. Même si l’un l’était beaucoup plus que l’autre, certainement par le fait de ses blessures. Leurs deux regards observèrent du mieux qu’ils pouvaient le déplacement assez vif du rat qui s’en allait dans leur direction. Le sauteur professionnel sembla être plus apte à réagir au vu de la vitesse du rat et de ce fait, il l’évita avec prestance, perdant tout de même quelques parties de son vêtement sur le passage. Le pratiquant d’arts martiaux profita de la position dans laquelle il était pour asséner un coup puissant, qui fit tout de même reculer le rat, mais pas suffisamment pour l’empêcher de revenir à l’assaut. Le combattant prudent, au prix d’une blessure au niveau du torse évita la seconde offensive de la bête, mais il était clair, que la prochaine n’allait pas être esquivée, si jamais elle venait à lui en tout cas. En somme, concernant le dieu devenu élu, on pouvait dire qu’il était leste. Des deux combattants, il avait très clairement reçu moins de coups.

Compassion soudaine ou bien montée subite de solidarité ? Le mystère était encore entier. Cependant le brun s’écria à la vue de la bête qu’il avait encore combattu, il y avait peu de temps, pour avertir l’individu qui avait renversé son thé il y avait encore peu de temps. L’interlocuteur ayant pris bonne note de l’information se déplaça rapidement, juste assez en tout cas pour subir la puissance destructrice de ses crocs. Son bras fut la partie de son corps qui subit la pression de la mâchoire de la bête projetant le malheureux à quelques mètres. Bien que l’os du héros soit solide, sa chair n’en restait pas moins celle d’un humain et pour ce faire, le rongeur avait bien réussi à le blesser à coups de crocs, bien assez pour avoir encore quelques goûtes de sang sur ses quatre dents centrales. D’ailleurs, d’un simple mouvement de la langue et tout ce rouge disparu dans la gorge de l’animal.

La suite des évènements prenait une tournure beaucoup plus intéressante. Les deux élus se concertaient entre eux pour une raison qui allait me paraître plutôt claire par la suite. Il fut étonnant que la conversation ait été engagée par le fier et bruyant blond. En réalité, sous ses airs d’agité et de surexcité, il y avait une véritable âme guerrière. Coopérer pour réussir, c’était ce que l’on faisait de mieux dans un champ de bataille, et il fallait le dire, les deux l’avaient compris. L’âme guerrière bien évidemment n’était pas uniquement une chose que seul possédait le blond.

Gokû lui aussi en était bien pourvu. Aucun des deux ne s’était rabaissé à prendre la voie facile qui s’était présentée à eux, celle d’utiliser les Kunais pour se battre. Tandis que d’autre auraient vu en cet acte, de la bêtise hautement prononcée, il s’agissait clairement d’une fierté qu’on ne retrouvait nulle part ailleurs qu’au sein du territoire glacial. Qu’allaient-ils faire désormais ? Coopérer pour vaincre ensemble ou bien une fois de plus agir chacun de son côté ? La décision appartenait au professionnel de l’esquive.

Quoi qu’il en soit, je n’allais pas laisser ma bête attendre que les choses se déroulent sous ses yeux. Si la première ligne de défense était bien Katsuki en personne, alors il allait écoper pour les deux, sans aucun doute. Le rongeur géant fonça donc dans leur direction dans un cri qui témoignait de sa détermination bien que ce cri –rempli de postillons et de rejets de débris de chairs coincés malgré lui dans sa sublime dentition – fût affreusement désagréable à l’oreille. Des coups de griffes aussi rapides que violents déferlèrent sans arrêt sur le corps du blond sans une once de retenue. Sa confiance en son acolyte était-elle totale au point où il ne ferait rien pour les contrer ?


______
Choose your Agony

Vous vous retrouvez confronté à une situation délicate. Un Rat géant contrôlé par Rinkyu vous attaque de plein fouet, que vous soyez paré ou pas. Après un court combat qui vous a déjà mis bien à mal, une proposition de ralliement se fait. Mais est ce véritablement ce qu'il y a lieu de faire ?


Très important:
 

Actions du rat:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyVen 10 Mar 2017, 21:45

Le combat faisait toujours rage. Nos attaques avaient atteint leur cible mais tout restait encore à faire. A défaut d'éliminer le rat, on le mettait de plus en plus en colère. Je n'aurais jamais imaginé galérer contre un simple rongeur, moi, une divinité ! Force est de constater que seul, je ne pouvais rien faire mais je ne peux pas m'allier avec l'autre idiot, il ne le voudrait pas de toute façon.
C'est à ma grande surprise qu'il prit les devants et demanda qu'on s'allie pour ce combat, même si ça ne l'enchantait guère. Il faut se rendre à l'évidence, il avait raison. Bien qu'à contrecoeur, je décidai d'accepter son offre d'alliance temporaire. Je regardai le blondinet, lui sourit malicieusement, les sourcils froncés.

"Très bien, j'accepte pour le moment. Cela ne m'enchante pas plus que toi mais je dois admettre que tu as raison sur ce coup là et je l'ai ressenti aussi: en 1 contre 1, nous ne sommes pas de taille face à lui. Je te laisse l'honneur de commencer puisque tu te proposes si gentiment. Ne te fais pas de souci, je viendrai t'épauler en cas de pépin."

Je me reculai légèrement afin de rester hors de portée des coups du rongeur, tandis que le guerrier blond provoquait, grace à ses cris, le rat. Bien sûr, le rat fonça à vive allure sur le blondinet. J'espère qu'il tiendra le coup. Je suis en retrait pour le moment, mais c'est pour mieux revenir dans le combat par la suite. Ce n'est tout de même pas ce stupide animal qui va me stopper dans ma quête de pouvoir et de sang.


Actions de Son Gokû Black:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyDim 12 Mar 2017, 00:46

Heureusement pour nous, le Dieu mortel accepta finalement ma proposition. Après tout, il n’était pas con à ce point, lui aussi. En voyant la difficulté que nous avions chacun à nous défendre face au monstre et en poursuivant le souhait de n’utiliser aucune arme, la coopération était pour nous la meilleure des solutions. Faisant la promesse de m’aider dans ce combat, je savais pourtant qu’au fond de lui, cette alliance devait autant de mal à sa fierté qu’elle ne m’en faisait. Seulement, c’est dans ce genre de moment où un héros doit laisser derrière lui ses sentiments personnels afin de se glisser vers le chemin de la victoire !

Il semblerait donc que, comme je l’avais prévu, le rat, dénué d’intelligence, agissait bel et bien comme je l’avais prévu. Délaissant mon acolyte du moment pour se concentrer sur ma seule personne. L’enfoiré, d’un cri assez dérangeant, me balança v’la les missiles de salives et autres déchets organiques en plein visage, dégueulasse... N’ayant seulement pu me protéger avec mes mains maintenant dégoulinantes que j’avais placé devant mon visage, je les agitais pour enlever tous organismes qui y étaient collés et m’essuyais le visage avec ma manche. S’il avait voulu me mettre en colère, il avait réussi.

C’est alors que le rongeur, qui s’était mis à prononcer ce cri perçant, avait bondi durant ce même laps de temps, tout en continuant à hurler, sans même que je m’en rende compte de ce qu’il se passait tant sa vélocité était grande, à proximité de ma direction. A ce moment précis, j’avais bel et bien compris que j’allais passer un sale quart d’heure. N’ayant ni les réflexes ni les capacités physiques pour me permettre d’esquiver le coup, une première lacération, puis une deuxième, vinrent signer tout le long de mon torse une énorme trace de griffure. Ne me laissant même pas le temps de me ressentir la souffrance de ces deux premières attaques, les ongles de l’animal se plantèrent dans mon estomac, laissant apparaître des trous assez larges dont coulaient le sang lorsqu’il retira sa patte. M’effondrant alors, l’air inerte, la neige blanche commençait à gagner subitement en couleur à l’endroit où mon corps gisait. Il faut croire que ce plan n’était peut-être pas après tout une si bonne idée…

Pourquoi… pourquoi alors que je me vidais de mes forces, il n’y avait qu’une seule chose à laquelle je pensais… Cette scène que j’avais vu à la télévision… la ville de tokyo était en flammes, la panique prenait place et tous les regards semblaient emplis de désespoir. Cependant, lorsque cet homme arriva sur les lieux du drame, les larmes de tristesses se transformèrent en larmes de joies. Et malgré que la situation eût l’air catastrophique, cet homme souriait fièrement, et réussit une fois de plus à vaincre le crime. Son nom : All Might, le plus grand des héros

Bakugou Theme

C’est ça… Katsuki… même si la situation à l’air irréversible et sans espoir, un héros n’abandonne jamais… Il se bat jusqu’au bout afin de rendre le sourire aux citoyens pour qui il se bat… Je n’ai pas fait tout ce chemin pour être vaincu ici, contre un adversaire aussi naze… Mon but ultime… n’est pas seulement de devenir aussi classe que All Might… Je veux aussi le surpasser, et devenir un héros si grand que même le nom d’All Might tombera dans l’oubli ! Tel était mon ambition.

Ainsi, malgré ma perte immense de sang et mes nombreuses blessures, je parvenais par je ne sais quel miracle à me relever péniblement, arborant un fier sourire qui défiait une nouvelle fois le rat mutant. Ce dernier me planta une nouvelle fois ses griffes dans l’abdomen, mais cette fois-ci, je ne reculai point. Plus encore, au lieu de soupirer de douleur, mon regard suffisant traduisait une assurance à toute épreuve malgré la situation. Le temps était maintenant venu de passer à l’action. J’avais assez mangé dans la gueule pour la journée.

Ma retraite amorcée subitement par un bond en arrière assez étonnant pour quelqu’un dans mon état, je rejoignais rapidement le Dieu élu et me retrouvait maintenant à son niveau.

Tu disais être d’accord pour m’épauler en cas de pépin ? Et bien comme tu le vois, j’en ai un gros, de pépin ! Ne lui laissons aucun répit, il va bien finir par craquer !

Me mettant en garde aux côtés du buveur de thé, je me préparais au prochain assaut du rat qui devait sûrement s’énerver de plus en plus. Mes blessures ouvertes laissaient toujours couler du sang, et je me sentais petit à petit partir. Clairement, ça me faisait du mal de l’admettre, mais la suite du combat dépendait entièrement de la performance du non-divin dieu.

Actions de Katsuki Bakugou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
L'alcool coule à flot - Page 2 Left_bar_bleue5/12L'alcool coule à flot - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyDim 12 Mar 2017, 16:22




feat.Black Goku & Katsuki Bakugou

Endurcissez-vous

Le rongeur ne lésa pas sur les moyens, attaquant avec dureté le héros qui se tenait devant lui. Il fallait tout de même reconnaître que le courage dont faisait preuve ce dernier pour venir se livrer ainsi à l’encontre de l’animal était presque admirable. Leur coopération débutait et la barrière humaine était de plus en plus chargée de blessures lourdes et de moins en moins supportables. Son corps aussi solide que son mental, Katsuki restait encore bien debout. Malgré la salve d’attaque que son torse subissait, il ne flanchait pas, à croire que le rat ne pouvait vraisemblablement rien faire pour éteindre cette énergie qui brillait en lui, cette hargne de vaincre qui était partie intégrante de sa personnalité. Toutefois, était-il uniquement question de hargne ? Était-ce seulement ce point là qui allait assurer la victoire aux deux nouveaux Fuyujins ? Cela était incertain.

Ce qui était toutefois certain, c’était le fait que malgré son piteux état, le courageux avait encore assez de force pour battre en retraite. Il devait certainement savoir les risques qu’il courrait, s’il demeurait encore surplace. Ça n’aurait été que la mort qu’il aurait eu pour châtiment. Qu’allait-il se placer à présent ? Le brun allait-il venir prendre les devants afin de servir à son tour de bouclier humain ? Ou bien allait-il attaquer préparant par la même occasion sa tombe ? En toute sincérité, je n’avais ni le temps, ni la détermination de voir comment aurait évolué cette partie là de la situation.

Les deux personnes placées l’une près de l’autre, observaient avec minutie le grand monstre velu qui leur faisait face. Cela faisait déjà une quinzaine de minutes que le combat avait démarré et les deux étaient en mauvaise posture à ce moment précis des évènements. Il ne faisait plus aucun doute que le combat tendait à sa fin. Le rat ne sachant plus qui attaquer du fait que ces deux soit côte à côte, observa la cible de ses précédentes attaques. Au vu de son expression, il avait l’air assez agacé pare fait que ses précédentes offensives n’aient pas porté leurs fruits. Il voulait donc en finir, une bonne fois pour toutes avec le blessé. De toute façon, aucune attaque du rat n’avait jusque-là réussi à atteindre le brun. Il était donc certain que si le rongeur attaquait l’homme vêtu de sombre une fois encore, le résultat aurait été le même.

S’avançant pas à pas, le rat se tint devant Bakougo avec un regard menaçant. Il savait parfaitement que ce dernier était mal en point. Toutefois, il n’allait pas laisser les choses se dérouler ainsi. La mort allait être le châtiment de son audace. La bête des neiges levait encore la patte pour déchirer le corps du héros jaune, quand soudainement une main transperça le dos de l’animal, si bien que la paume de cette main fût à quelques centimètres du visage du héros. Par la suite, le bras se retira et le rat s’étala sur le sol. Ma main droite chargée de son sang impur, j’avais mis un terme à cette confrontation qui n’avait que trop durée. Bilan, un échec cuisant, en dépit du fait qu’ils étaient bel et bien sur la voie, mais qu’importe. Le temps était pour moi une donnée très importante que je ne pouvais gaspiller inutilement.

-Votre puissance est faible. Je dois bien reconnaître que vous savez tous deux vous battre, toutefois vous n’en demeurez pas moins des individus qui ont grandement besoin d’entraînement. Si c’est avec vos capacités actuelles que vous comptez vous confronter aux personnes vivantes de ce monde, vous ne feriez que réduire inutilement votre temps de vie sur terre. Endurcissez-vous plus que vous ne le devez et surpassez vos limites. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez librement agir dans ce monde.

D’ici là, survivez. Nous nous reverrons bien assez tôt. J’espère toutefois que vous aurez déjà gagné suffisamment en puissance….


Sur ces mots, je fis volte-face et m’éloignai de ces individus le plus loin possible, reprenant la route qui était mienne. Ils étaient désormais livrés à eux-mêmes, comprenant quelque peu ce qu’ils risquaient dans ce monde. Pour un Fuyujin, être faible était une honte et de ce fait, se forger était une obligation que tous devaient remplir.


______
Choose your Agony

Suite à votre alliance, la phase une du plan a été réalisée. Alors que la suite promet d'être incertaine, Rinkyu abat le rat et mets fin à l'entraînement par la même occasion. Bilan: le duo a bien combattu, mais toutefois pouvait faire nettement mieux. Combat terminé


Très important:
 

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyLun 13 Mar 2017, 21:51

Le blondinet encaissait les attaques répétées du rat, non sans broncher. Malgré tout, il tenait encore debout alors qu'il était blessé. Il me demanda d'intervenir conformément à l'alliance qu'on s'était fixé et j'allais le faire. Je m'étais mis à côté du blond, en position de combat mais quand je voulus contre-attaquer, une main transperça le rat. C'était Cache-oeil. Il avait transpercé le rat avec une telle facilité, c'en était effrayant.
Par la suite, Cache-oeil nous expliqua pourquoi il avait fait ça. Il voulait mettre un terme à ce combat qui n'avait que trop duré. Il ne nous cacha pas sa déception quant à notre puissance actuelle même s'il avait trouvé en nous une certaine aptitude au combat. J'en étais écoeuré. Comment accomplir l'idéal pour lequel je vis si je suis si faible? Cache-oeil avait raison, nous devrions nous entraîner, nous renforcer, dépasser nos limites si nous voulions accomplir quoi que ce soit dans ce monde aussi féroce que cruel.
Sur les mots dur qu'il nous adressa, au blondinet et à moi-même, Cache-oeil s'éloigna, continuant sa propre route. Je le regardai s'éloigner et lui lançai, plein de détermination, mes mots sonnant comme une promesse:

"Nous nous reverrons, c'est certain et à ce moment-là, les rôles seront inversés."

Cache-oeil était parti, je ne savais même pas s'il avait entendu mes dernières paroles. Il ne restait plus que le blondinet et moi-même. Avant qu'il ait pu dire quelque chose, je dis:

"Bon, je vais partir de mon côté, moi aussi. Dans tous les cas, nous nous reverrons certainement. Je te conseille de t'entraîner, j'aimerais avoir un peu d'opposition lorsque je te botterai le cul !"

J'affichai un sourire assez malsain lors de ces paroles et tournai ensuite les talons pour repartir vers le sud. Il est temps pour moi de continuer ma route afin de savoir ce que ce monde me réserve. Je veux étudier chaque recoin, visiter chaque endroit. En fait, c'est pour être sûr de n'oublier personne lorsque mon règne viendra. Ici fut la première étape de mon ascension à la puissance. Profitez du peu de temps qu'il vous reste, mortels !
Malgré tout, ces deux mortels étaient vraiment intéressants...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 EmptyMer 15 Mar 2017, 21:46

Il faut dire que j’étais vraiment mal barré… malgré ma retraite pour obtenir le soutien de l’ancien dieu, le rat ne semblait pas vouloir changer de cible et souhait en finir avec ma personne. L’animal avait beau être sauvage, il n’était pas pour autant dénué d’intelligence, et s’il m’attaquait dans mon état actuel, je sentais bien que cela allait devenir vraiment très compliqué pour moi…

Alors que je me décidais malgré la situation à tenter le tout pour le tout et à me battre dans un dernier échange de coup, une main vive, semblant sortir tout droit de nulle part, traversa le rongeur qui tomba inerte. Vous l’aurez deviné, cette action n’était autre que celle du senpai, qui avait décidé lui-même de mettre un terme au combat tant tout cela tournait au vinaigre.

L’homme au cache-œil ne put s’empêcher de s’exprimer sa déception. S’il avait détecté un certain potentiel en chacun de nous, notre prestation en revanche n’était clairement pas à la hauteur. Quelle grande gueule je faisais… je ne pouvais que difficilement lui donner tort. Je pouvais bien mettre ça sur le compte de ma perte de pouvoir, il n’en demeurait pas moins que perdre contre une bête de la sorte était tout simplement une honte. La victoire avait pourtant été envisageable, même moi, je m’en rendais compte. Si nous avions coopéré dès le début, ou bien si nous avions utilisé ces armes… Malheureusement, on ne fait pas le monde avec des « si », et je me devais d’accepter la réalité, ainsi que ce sentiment de frustration qui m’habitait.

A la suite de cet enseignement, notre ainé s’en alla reprendre son chemin. L’autre nouvel élu, toujours à mes côtés, adressa un message de défi à notre senpai qui n’était bientôt plus à portée de vue, et en profita pour faire la même chose avec moi avant de prendre congé à son tour. Tss, comme si je pouvais perdre contre un minable pareil. Rester sur une défaite serait mal me connaître. Il faut que je m’endurcisse physiquement dans un premier temps, puis une fois que j’aurais mes pouvoirs, je perfectionnerais mon art et partirais à la conquête de ce monde. Je te laisse prendre de l’avance si ça te chante, dieu de pacotille. Un jour viendra où nous pourrons nous affronter à 100% de nos moyens, et soit certain que je gagnerais !

HRP ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'alcool coule à flot   L'alcool coule à flot - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
L'alcool coule à flot
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: L'alcool coule à flot - Page 2 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.