-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

Partagez
Nano-Hasard (Avec Kid)
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyVen 10 Fév 2017, 14:18

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Surveillance aux frontières des cols de Minshu, voici donc la mission qui fut assignée à Kid par l'autorité de Seika, en vertu de l'alliance entre ces deux nations. La guerre étant maintenant officiellement déclaré, toujours à cause de cette ombre planant sur lui ; Zayro, cela rendait pour le petit Jinn, les choses difficiles. Ce n'était pas toujours évident d'être l'enfance pure du plus grand criminel de tous les temps. Un peu comme les parents d'un tueurs, dont on sait qu'ils ne sont pour rien, si ce n'est d'avoir enfanté un monstre.

Avec le temps va, tout s'en va et avec ce même temps le jeune homme qui grandissait, avait apprit à vivre en se pardonnant à lui même. Il n'y était pour rien, il n'avait jamais fait de mal et même en Zayro, était la partie blanche, pure, d'humanisme. Celle qui souvent avait dû réussir à épargner plutôt qu'à tuer. Le mal qui l'avait rongé de s'en vouloir, avait disparut dés lors qu'il pu se rendre utile au service de la nation du phénix.

Karui avait sacrifié un bras pour lui. Il lui devait tout. Même si certains boulots étaient difficiles ou ne méritaient pas son niveau. Bien souvent aussi, on l'avait envoyé au casse-pipe, comme pour Handa. Mais jamais le jeune garçon ne s'était plain. Laisser sa vie aurait été une sorte d'honneur, néanmoins... Quelque chose le retenait encore en ce monde. Ou quelqu'un.


Rien à signaler à l'ouest ou au nord. Ca fait combien de temps déjà ?

Etre seul n'était pas simple et parfois, il se surprenait à se parler seul avec lui même. Dans de longue conversations parfois. Cela l'avait aidé à plusieurs reprises. Kid Jinn ne savait cependant pas que ce jour là, un intrus ferait son apparition. Enfin une intrus et un peu au hasard. Mais pour le moment, il continua sa surveillance de terrain, dans une sorte de petit cabanon de bois à peine chauffé.

Quelque bûche, un feu provisoire, une couchette en bois dur, de la paille et une porte en cas de vent. Le vent d'ailleurs, c'était le pire ennemi la nuit. Éteignant les flammes et gelant l'eau, un calvaire. Mais tout ceci n'était rien comparé à la guerre que se livraient plus bas les élus. Pour faire honneur, Kid devait être patient et accomplir sa mission. Il en avait encore pour un bon mois de surveillance avant la relève...

Puis un grincement, un hurlement de loup dans la montagne, bref, cela fit sortir Jinn de la cabane, une lance dans la main. Oui c'était peut être ridicule, mais il était loin d'avoir la suffisance et la puissance colossale de Zayro après tout !


Qui va là ? Au nom de Seika, déclinez vous !



Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptySam 11 Fév 2017, 19:04

- Cette nuit où les étoiles sont tombées -

-Pour ta première mission, je ne vais pas t’envoyer bien loin. Tu iras dans les montagnes à la frontière entre Minshu et Fuyu. Dans la région du sud du massif se trouve une fleur répondant au doux nom de Givre Cristalline qui m’est très utile à la confection de potion et de baume.

Voici mot pour mot quelle fut la consigne d’Hiroki. M’étant mis au service de l’herboriste, il n’avait pas tardé avant de m’envoyer faire ses courses. Pour que je puisse reconnaitre cette plante, il me confia un dessin au fusain la représentant ainsi qu’une liste de propriétés au niveau de l’odeur, de la forme ou de la couleur des pétales, etc. Il me donna aussi un petit panier d’osier pour conserver et ne pas abîmer les fleurs le temps de les rapporter. Une fois parée, je prévenais Taki de mon départ et le laissai aux soins de l’herboriste.

Il me fallut un peu plus de deux jours de marche pour atteindre l’entrée du massif. La région que je devais couvrir n’était pas bien grande et Hiroki avait été très spécifique sur son emplacement pour que je ne me trompe pas. Il m’avait cependant prévenu qu’elle se trouvait vraiment à la limite de la frontière et qu’en ce temps de guerre, je devais faire attention à ne pas tomber dans un traquenard. Mais les fuyujins allaient être le cadet de mes soucis dans cette expédition. Un vent cinglant soufflait sur les grandes rocheuses de manière intempestive et sans jamais faiblir. Un vent froid qui me faisait questionner de la possibilité de la présence d’une fleur. Heureusement pour moi, je ne craignais pas le froid, sinon il m’aurait tué en moins d’une journée.

Trois jours passèrent. Toujours pas de traces de cette fleur. À croire qu’elle n’était rien de plus qu’une chimère. Ça n’avait pourtant pas l’air d’être du genre d’Hiroki d’envoyer quelqu’un chercher de l’eau dans un désert de sel. Je devais persister et continuer les recherches. Après tout ce qu’il avait fait et donner pour Taki, je devais lui rendre la pareille.

Le soir arriva. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne m’arrêtai pas pour me reposer cette nuit-là. Dans ce monde médiéval, où il n’y avait aucune pollution lumineuse due à des villes surdéveloppées, le ciel apparaissait clair. Et être dans les montagnes, donc en hauteur et, pour la plupart du temps, au-dessus des nuages, me permettaient d’admirer les millions de milliards de points qui dessinaient diverses formes dans le ciel nocturne. Je me revoyais contemplant Zalem alors que je venais de ressusciter pour la toute première fois et que je me demandais ce qu’il y avait tout en haut de la tour de la cité surplombant la Décharge.

Un hurlement de loup me rappela à la réalité. Oui, je restais dans un environnement sauvage, il fallait que je sois prudent si je ne voulais pas me faire attaquer par une bête. C’est alors que, comme un coup du destin, une voix s’éleva non loin de moi, m’ordonnant de décliner mon identité. Je me rapprochais de la source sonore, levant les mains en l’air pour montrer que je n’avais pas d’intention belliqueuse.
- Gardez votre calme, je suis une alliée. Je m’appelle Gally, de... me figeai-je en découvrant à qui j’avais affaire.

Je n’en croyais pas mes yeux. Ce teint mate, ces cheveux blancs en pétard, ce regard dévoilant une quantité innombrable de question, malgré tout le temps qui s’était écoulé, je les reconnaissais entre milles :
- Kid ? C’est... c'est toi ?

La joie remplaça vite la surprise. Un grand sourire se forma sur mon visage et mes yeux s’écarquillèrent. Je lui sautais alors dessus pour l’enlacer.
- Bon sang, ça fait une sacrée paie. Qu’est-ce que tu fais dans le coin ? Tu bosses pour Seika si j’ai bien compris ?

Des questions. Toujours et encore plus de questions volaient de ma bouche. C’était juste... inimaginable de penser que j’allais tomber sur ce garçon qui m’avait tant intrigué, que j’avais rencontré sur cette magnifique plage, avec qui j’avais partagé un excellent moment à m’entraîner. Après deux ans sans s’être vu, il devait être plutôt perdu de son côté, mais j’attendais de voir comment il allait réagir à ma présence.

Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyDim 12 Fév 2017, 01:48

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Nano-Hasard (Avec Kid) 304505ChippZanufffull1143038


Le cris du loup et maintenant ce bruit venu de nulle part, qu'était-ce ? Et bien il ne tarda pas à le savoir au plus tôt, puisqu'il s'agissait en fin de compte d'une vieille connaissance. La cyborg Gally, n'avait pas changée. La belle s'approcha d'abord sans hostilité, puis reconnu aussitôt Kid physiquement. Lui aussi, comment l'oublier ? Surtout avec la mémoire de Zayro, héritée. Toutefois, ce qui le surprit le plus, ne fut pas de revoir une ancienne élue, ni d'être reconnu, mais cette accolade immédiate.

Clignant plusieurs fois de ses yeux violacé et un air un peu circonspect et étonné sur le visage, le jeune garçon recula d'un pas et se laissa enlacé, avant de se chatouiller doucement la tête nerveusement. Puis, fixant la demoiselle avec laquelle il avait partagé un bout de son passé en tant que Kid, ce dernier gêné, regarda cette dernière de la tête aux pieds et vis versa, tout en écoutant sa question.


Je, Gally.. Je ne m'attendais pas à te revoir, ni aucune autre personne d'ailleurs. Je pensais que l'ont m'aurait oublié, cela fait longtemps après tout.

Leurs rencontre s'était soldé par une attaque de l'assassin en ayant après Zayro et s'étant promis de revenir chercher la tête de Kid un jour. Heureusement que son rang de soldat, sa fausse mort dans les geôles et ses missions changeantes, lui permettait de ne plus être trop tracé. D'ailleurs, en parlant de cela, il devait avouer quelque chose à la cyborg.

Oui, d'ailleurs je ne me fait plus appeler comme ça depuis quelques temps maintenant. Ce nom m'avait été donné par un certains vergil. J'utilise désormais un nom de code, que j'ai choisi moi même ... Schneiden. Cependant, pour toi je ferais une exception. Sourit t'il.

Oula, quoi, que, qu'est ce ? Eh bien oui, Schneiden était bien le nom de code qu'il s'était attribué. En l'honneur du plus grand ennemi de Zayro, mais aussi de sa disparition et de son rang dans les légendes Seikajin. En prenant ce nom temporairement, Kid s'assurait de continuer à faire vivre la légende. Qui sait, peut être que Geleerde en entendrait parler ? Peu importe en tout cas.

Le jeune homme était habillé d'un habit de protection contre le froid, noir et long, troquant son ancienne écharpe rouge pour survivre dans les hautes montagnes en attendant. Il constatait que Gally était bien informé quand à son rôle, l'avait t'elle vraiment retrouvé au hasard ?

En effet.. Même si cela ne se sait que peu. Je travail pour l'empire, c'etait une belle alternative pour racheter les erreurs de... Qui tu sais.  

Toujours d'une voix calme et posée, il proposa tout de même à la jeune femme d'aller dans le cabanon de surveillance, un endroit petit mais plus chaud, même si peu importait la température pour elle.

Viens, je supposes que tu vas me raconter ce qu'il t'ai arrivé depuis.


Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyDim 12 Fév 2017, 16:00

- Chaleureuse retrouvaille dans un froid mordant -

Bon, au moins, même si je l’avais vraisemblablement surpris, il semblait plutôt heureux de me revoir. Il m’avoua qu’il ne s’attendait pas vraiment à retrouver quelqu’un au milieu de ces montagnes et qu’il pensait au contraire qu’on l’avait oublié. Il me précisa qui se faisait désormais appeler Schneiden, un nom qui semblait avoir une signification particulière pour le jeune homme – peut-être quelqu’un de son monde d’origine en qui il avait une grande estime – et que Kid était un nom qui lui avait été donné par Vergil. Ce même Vergil que j’avais rencontré au bord des grands lacs de Minshu, comme quoi, ce monde est petit. Sa tenue me laissait penser qu’il n’était pas seulement de passage, car il ne s’agissait pas de vêtement chaud adapté au voyage. Il confirma ensuite mes suppositions quant à son employeur. Il travaillait donc bien pour l’empire, pour une raison qui restait pour moi encore inconnu, ne voyant pas vraiment de qui il pouvait parler quand il disait vouloir racheter les erreurs de quelqu’un. Bref, du mystère posé sur un mystère, le tout saupoudré de mystère.

Il me proposa ensuite de se rendre dans un petit cabanon pour discuter au chaud. Personnellement, je ne souciais pas du froid, mais je comprenais parfaitement que lui non. Je le suivis donc jusqu’à sa petite cabane. En voyant l’état de cette dernière, je me questionnai sérieusement sur la possibilité de quelqu’un à vivre dans un taudis pareil. Les murs faits de planche de bois isolaient à peine du froid mordant de l’extérieur, laissant même le vent s’infiltrer et faire dangereusement danser les flammes du petit âtre, menaçant de les éteindre à chaque instant. Le toit branlait sous le vent et j’avais l’impression qu’il risquait de s’envoler. De la paille était étalée sur une espèce de sommier en bois et j’imaginai que cet assemblage servait de lit à Kid. Il avait énormément de courage pour vivre ici. Je le laissai s’asseoir sur sa couchette et commençai mon récit :
- Ce qu’il m’est arrivé... c’est assez compliqué. Après notre rencontre, j’ai continué de me promener un petit peu partout dans Kosaten, mais j’ai été... j’ai été forcé de faire une pause de deux ans, prétendis-je, ne souhaitant pas lui révéler tout de suite que j’avais été tué comme une merde. J’ai repris la route il y a peu en vérité. Deux... trois mois, grand maximum.

Je regardais ensuite le jeune homme, essayant de percer ses secrets juste d'un coup d’œil. Que faisait-il ici, au fin fond des montagnes, dans un froid qui aurait déjà tué n'importe quel homme. J'avais l'impression, en me plongeant dans ses yeux, qu'il avait pris dix ans. Son histoire entre notre rencontre sur cette plage et ces retrouvailles avait vraiment du l'affecter. Je lui retournais donc ses questions:7
- Et toi du coup, comment tu t’es retrouvé à bosser pour l’empereur ? Et c’est qui cette personne dont tu m’as parlé quand tu disais vouloir racheter les erreurs ? J’avoue ne pas y comprendre grand-chose sur le coup.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyMar 14 Fév 2017, 21:30

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Musique
Le duo ne traina pas plus dans le froid et la neige. C'est vrai que cela ne gênait pas la cyborg et lui même avait des vêtement plutôt chauds, quoique pour endurer et continuer d'entrainer son corps, ce dernier avait raccourcis à certains endroit, pour pouvoir gagner en endurance, ne risquant pas vraiment le rhume. En rentrant dans le cabanon, ce qui frappait était son délabrement.

Ce lieu servait de refuge solitaire, il y'avait à peine de la place pour deux, une cheminée avec une petite pile de bois à coté, des murs en planches grinçantes, comme le parquet d'ailleurs. Le vent sifflait au travers des interstices et il n'y avait qu'une fenêtre avec des volets claquant car rien pour attacher ceux là. Ce n'était vraiment pas le grand luxe.

La dessus, Gally commença à expliquer qu'elle fut absente durant une longue periode, un peu trouble à ce propos puisque cette dernière ne s'expliqua pas entièrement sur ça. C'était un forcing en tout cas, de plus en plus étrange. Kid fronça un peu les sourcils, comme pour essayer de lire dans ses yeux la  réponse. Mais n'étant pas devin, il se contenta d'écouter ses paroles.

Ainsi, sa route avait reprit depuis peu.


C'est une longue absence. Qu'est ce que tu veux dire par forcée ? Quelqu'un t'as fait du mal ? Ne me dis pas que c'est cette assassin ou encore lui...

Oui, dans son fort intérieur, Kid essayait de savoir s'il s'agissait de Zayro derrière cette absence, ou bien l'assassin qui l'avait poursuivit et dont il n'avait depuis, plus entendu parler. Mais un jour, ce dernier reviendrait, c'était sur et certains. Quoiqu'il en soit, Jinn sourit lorsque la cyborg annonça être bien de retour.

Elle demanda par ailleurs, comment en était t'il venu à travailler pour l'empire et aussi sur la question de son alter égo diabolique. En cherchant dans sa mémoire, cela faisait si longtemps qu'il ne se souvenait plus avec clarté s'il en avait parlé ou non finalement... Du coup, soupirant et masquant un peu son visage en fixant le plancher, Kid se réexpliqua comme il le fut avec bon nombre d'élus avant Gally.


Oh, je pensais t'en avoir parlé dans le passé, je l'ai peut être fait, ma mémoire me joue des tours on dirait... Je travail pour Karui suite à ma capture et le fait que Zayro Jinn ait été séparé de mon corps. Nos âmes ont étés scindés et je suis le résultat de son coté pur. C'est difficile à expliquer, mais j'ai été ce qu'on peut apparenter à une réincarnation de Zayro Jinn, l'élu de Fuyu responsable de cette guerre. Pour racheter ses erreurs qui sont aussi les miennes, j'ai engagé ma vie pour l'empire.

Elle savait à peu près tout, même si le jeune homme lui avait volontairement épargné plusieurs détails techniques. Ce passé ne lui plaisait guère, même en parler était difficile, cela se sentait. Kid se prenait presque pour le responsable de tout cela et ses dents ainsi que ses poings se serrèrent. Il ne pourrait jamais rattraper les fautes et erreurs commises par cet être maléfique, même en sacrifiant sa vie pour le phénix...

Mais bon, c'était un coup à déprimer et mettre le moral en berne si tous les deux parlaient de ce sujet toute la soirée durant. Alors le petit jinn chercha un autre sujet de conversation.

Je me souviens encore de notre rencontre, notre entrainement et nos points communs, ainsi que d'avoir vu ensemble les étoiles de Kosaten. Je ne sais pas pourquoi, mais certains souvenirs comme ceux là, m'ont toujours aidé à devenir meilleur je pense..  

Kid versa une petite larme. Ses rencontres passés, son engagements, ses ambitions, tout cela l'avait bien changé et rendu certainement plus humains et pur encore. Il n'y avait aucun mal à pleurer devant une amie.

Je suis content que... Que tu ne m'ais pas oublié.


Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyMer 15 Fév 2017, 20:08

- Réflexion -

Kid sembla s’inquiéter quand je lui avais annoncé que j’avais dû faire une retraite forcée pendant plus de deux ans. Il craignait qu’apparemment que l’assassin qui l’avait attaqué lors de notre première rencontre ou qu’une autre personne qu’il semblait bien connaitre – encore, décidément – s’en était pris à moi. La vérité n’était pas très éloignée, mais elle n’était pas très glorieuse non plus. J’étais tombée dans une embuscade, je n’avais pas pu me défendre correctement, j’étais morte, point. Et je préférai ne pas divulguer cette histoire pour le moment. Néanmoins, j’appréciai l’attention désintéressée que me portait le jeune homme.

Je me souvenais alors, pour d’obscures raisons, des mots de Kachou. C’était peut-être ça, le message qu’elle avait essayé de me transmettre. Même si ma mort ne me semblait pas dérangeante, elle pouvait toucher et gravement affecter mes proches. La tristesse, le deuil, j’étais familière avec ces choses. J’avais connu tout ça dans mon monde d’origine. Mais ici, je ne considérais pas que des gens se souciaient suffisamment de mon sort pour s’inquiéter à mon sujet. La preuve, à mon réveil, c’était comme si je n’avais jamais existé. Comme si toutes les personnes que j’avais jusque-là connues étaient mortes en même temps que moi. Et pourtant, lui ne m’avait pas oublié. Plus, il se souvenait de moi, continuait de me considérer comme une amie. J’essayai donc de rassurer Kid :
- Nan, t’en fais pas. Ils n’ont aucun rapport avec ça, j’te l’assure. Je ne sais même pas ce qu’est devenu cet assassin ou qui est cette personne dont tu me parles tant avec horreur.

Le tout jeune soldat seikajin tenta alors de m’expliquer un peu mieux sa situation. Pour résumer, et si j’avais bien tout compris, il était autrefois le fragment de l’âme d’un puissant élu de Fuyu et c’était ce même élu qui est à l’origine de la déclaration de guerre de Seika au royaume du nord. Il voulait donc réparer les pots cassés de son alter ego maléfique. Je ne savais pas si c’était une bonne chose que Kid ait été séparé de ce Zayro. Je m’étais moi-même toujours demandé ce que j’aurais été sans Yoko. Yoko, cette fille seulement aimée d’Erika et de Gelda. Cette fille, utilisée comme une arme jusqu’à sa mort. Cette fille, qui avait payé pour les erreurs de tous. Sa vie me paraissait bien triste, en comparaison de celle de la belle et forte Gally. Mais au final, j’étais Gally, j’étais Yoko. Mes erreurs, mes réussites, mes amis, mes ennemis, mes gloires, tout ça venait de la composition de deux histoires et je ne pouvais tout simplement pas mettre de coté l'une d’entre elles. La question de savoir si je devais encore payer pour la mort des quatre cent cinquante mille colons me taraudait depuis que j’avais appris cette nouvelle. Mais j’avais pris une décision depuis. Ne pas oublier les erreurs, mais ne pas les rejeter. J’exprimai donc mon opinion :
- S’il y a un conseil que je peux te donner, sans vouloir paraitre orgueilleuse, c’est de vivre. Je sais que tu te sens coupable, et j’imagine sans problème que ce Zayro n’est pas un enfant de cœur. Mais ça ne veut pas dire que tu dois miser ta vie pour te faire pardonner. La mort ne fait pas de distinction entre les monstres et les saints. Elle prend, elle prend, elle prend. Alors vis. C’est la seule chose qui te permettra de corriger les erreurs du passé. Ne te morfond pas sur ce que tu as fait. Accepte et vis avec.

Une ambiance morne s’installa dans le cabanon. Je sentais bien que Kid avait du mal à faire le pas en avant. Ce pas qui lui aurait permis de se libérer des chaînes du passé et d’enfin penser à demain. Il dut se sentir coupable de l’ambiance, car il essaya de réchauffer l’atmosphère en ressassant notre rencontre. Il me rappela notre entraînement et notre contemplation du ciel nocturne. Le jeune homme aux cheveux blancs m’avoua que c’était grâce à ce genre de moment – qu’il avait d’ailleurs dû partager avec plusieurs autres élus – qui lui avait permis de s’améliorer en temps qu’être humain. Il versa même une larme en me remerciant de ne pas l’avoir oublié. Je souris doucement :
- C’est moi qui te remercie. J’avais vraiment besoin de revoir un visage familier. Avec la guerre qui se profile, mon incapacité à agir et des agissements de certains élus, je ne sais vraiment pas ce que je fais ici. Mais j’ai bien l’intention de mettre un terme à ces conflits. Pourquoi mettre d’accord les trois nations serait impossible, alors que dans mon monde, trois gouvernements, plus égocentriques les uns que les autres, ont réussis ?

Je soupirai après avoir posé cette question rhétorique. Oui, qu’est-ce qui allait rendre ça impossible ? Dur de le prédire exactement avec tous les paramètres à prendre. Je me levai me préparant à partir :
- Bon, j’ai été heureuse de te revoir, vraiment. Mais je dois te laisser. T’en fais pas, j’ai pas oublié notre promesse de duel.

J’ouvris alors la porte et m’arrêtai net, pressentant quelque chose d’étrange. Si on enlevait le bruissement du vent dans les quelques arbres et buissons, il n’y avait aucun bruit. La montagne, qui était pourtant souvent parcourue de hurlement de loup à cette heure, était aussi silencieuse qu’une simple roche. Je fis signe à Kid de venir voir :
- Tu trouves pas que l’air à... changer ? J’suis pas une experte dans la vie en nature, mais je sais reconnaitre quand un truc n’est pas normal.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyJeu 16 Fév 2017, 17:48

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Musique

Elle le rassura bien vite en disant, que ça n'avait rien à voir avec Yashkhan ou encore Zayro. Puis apprit de qui, Kid descendait. l'effroyable élu de Fuyu, le tortionnaire de bien des générations, son nom serait gravé dans les grimoires ancien, à coté du sigle Chaos et destruction. Mais si Fuyu venait à gagner, ce genre de portrait serait dépeint comme un héro parmi les héros. Bras droit de Sul Hei, destructeur d'hibana, sauveur de sa nation et j'en passe.

Mais ses conseils ne tardèrent pas et ses mots sonnèrent comme si elle possédait l'experience de deux vies distinctes. C'était le cas après tout. Vivre sans penser au passé, vivre pour soi, vivre aussi simplement que cela... C'était beau et si facile à dire, mais Kid avait déjà essayé et il n'y arrivait pas.

Tant de gens l'avait bien conseillé, tant d'autres s'étaient sacrifiés, tant de choses étaient arrivés. Il avait été et restait une partie de l'âme de Zayro Jinn le maléfique. Pourquoi sa forme pure, sa forme humaine, n'avait pas pu prendre le dessus en temps voulut. C'était comme laisser faire, être témoin et ne rien faire. Les victimes avaient toutes raisons d'en vouloir au messager des enfers, mais aussi à Kid.

Il se sentait si souillé et salit en parlant de ça, c'était normal de voir la larme lui arriver dans les yeux et ses poings se serrer.


Vivre ? Le pire c'est que sans lui, je me sens incomplet et vide. Mais je sais quel partie maléfique il est. Parfois je sens ses atomes venir vers moi et les miens les repousser.  Je ne pourrais jamais vivre normalement tant que Zayro sera ici. L'un de nous deux devras un jour disparaitre, pour que l'équilibre soit rendu. Je me fiche de mourir, car je n'ai jamais vraiment existé, la mort ne m'effraie pas. Pour vous tous, la vie semble avoir un prix inimaginable, mais je connais la valeur de la mienne et je sais... Je sais quel rôle je dois avoir pour tout ceux... Toutes ces victimes.

Après ce discours long et touchant, Kid récupéra un peu le sourire. Savoir que Gally voulait aussi stopper les conflits à sa manière, sa belle manière de penser, lui faisait chaud au coeur. S'entendre entre nations, oui, il fallait bien y croire. Les plus heureux et gentils avaient perdus la foi, il fallait bien que certains l'aient encore.

Oui, je pense qu'un jour, ce monde sera en paix, que les gens pleurerons, mais de joie. J'ai vu ce que Kosaten avait de plus beau à offrir.

Mais alors que la cyborg souhaitait s'en aller, en passant par la porte, cette dernière sentie quelque chose de différent dans l'air. Kid avait été un peu étonné de la voir s'en aller si tôt, mais sa mine changea lorsqu'elle lui demanda de venir voir à ses cotés sur le pas de l'entrée. Le calme dans l'air, hormis une fine brise, était toujours signe de danger.

Les loups s'étaient tût et si Kid était ici en mission, ce n'était pas pour rien. Il poussé légèrement Gally pour sortir et constater de lui même en surveillant l'horizon d'un air serieux, passant au crible chaque buissons devant son champ de vision.

En effet...  

Tout en préparant une arme assez basique, le jeune homme ne se doutait pas du danger qui pourrait survenir.
Une sorte de spectre, non, pas un seul, plusieurs, venait d'entourer le duo, que voulaient t'ils ?

Nano-Hasard (Avec Kid) 158267faucheur

_____________

> Ils sont une dizaine, leurs vies et buts sont inconnus.

Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyVen 17 Fév 2017, 18:41

- Figures hostiles -

L’air, tout autour de Kid et de moi, était chargé d’un miasme, d’une odeur putride et envahissante. Le vent, aussi silencieux qu’une étoile et plus froid que le vide spatial, semblait lui aussi vouloir échapper à cette tension qui grandissait sourdement dans les parages. Pour la première fois depuis mon arrivé dans ce monde, je ressenti une forme d’angoisse. Il n’y avait rien de logique ou de rationnel dans cette situation, juste une crainte surnaturelle qui ne me donnait qu’une seule envie, partir d’ici, de cette montagne et de ce lieu maudit. Mais je ne devais pas flancher. Je ne pouvais tout simplement pas laisser Kid tout seul dans cette merde. Pas après tout ce qu’il venait de m’annoncer.

Pour être franche, dès le moment où il m’avait avoué n’être que la moitié, que le fragment d’une autre personne, je m’étais tout de suite demandé s’il ne ressentait pas une espèce de vide malaisant. Quand j’avais perdu la mémoire après ma première mort, la seule chose qui m’avait plus obsédé dans ma vie que de me battre était de recouvrer tous ces souvenirs perdus. Mais, contrairement à Kid, qui était littéralement, physiquement et psychologiquement une partie de cet élu de Fuyu, je n’avais eu au final que deux vies bien distinctes. Bien qu’il y avait des similarités entre nos deux situations, elle restait presque à des milliers d’années-lumière l’une de l’autre. Comment pouvais-je prétendre être capable de donner des conseils de vie ? Cependant, et contrairement au contexte qui ne semblait pas se prêter à ce genre de réflexions, je devais essayer de le convaincre une bonne fois pour toutes de continuer de vivre :
- Tu sais, je suis comme toi. Je ne crains pas la mort. Mais je sais que vivre m’offre une possibilité qui n’a pas de prix. Car tant que tu resteras en vie, tu auras la capacité d’agir, d’influencer le monde et les personnes qui t’entourent. Les souvenirs qu’auront les gens de toi après ta mort ne seront que ceux que l’Histoire aura bien voulu laisser. “L’histoire est écrite par les vainqueurs” il n’y a pas plus vrai comme phrase. Mais c’est justement pour ça qu’il faut continuer de se battre, pour marquer l’histoire au fer rouge de ton passage. Pour ne pas donner la satisfaction à tes adversaires de t’avoir effacé de leur histoire. Quant à vous...

Je m’étais adressé aux espèces de spectres qui venaient d’apparaitre tout autour de nous. Des êtres sombres, fantomatiques, vêtus de haillons déchirés, faisant cliqueter les chaînes accrochées un peu partout sur leur corps. Leur visage trahissait un mélange de colère et de douleur. Enfin... "visage" était un trop grand mot pour leur cas. Une face noire sur laquelle deux points rouges luisaient de manière malfaisante et une bouche composée uniquement de dent émettait un grognement muet. Mais, aussi horrible pouvait-il paraitre, maintenant qu’ils s’étaient dévoilés et que la surprise était passé, je ne ressentais plus cette peur. Car, pour un kunstler, seul un ennemi invisible, dont on ne sait rien, est un ennemi dangereux. Tel était l’apprentissage de Gelda.

J’essayais maintenant de réfléchir aux possibles raisons de leur présence ici. Aux vues de leur nombre et de l’endroit où ils étaient apparus, je me doutai qu’ils en avaient après le jeune garde seikajin. C’aurait été une trop grosse coïncidence dans le cas contraire, et je ne croyais pas trop aux coïncidences. Qui sait ? Peut-être que cela avait même un rapport avec son lien proche avec ce fameux élu de fuyu. Je tentai donc de les interroger, afin d’essayer d’en savoir plus et de vérifier qu’ils pouvaient communiquer :
- Qui êtes-vous ? Et que faites-vous ici ?
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyDim 19 Fév 2017, 17:58

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Il avait déja entendu cent fois la tirade sur la vie, cette cent unième fois ne fut qu'une de plus après tout. Mais il était agréable de l'entendre de la part d'une amie, si c'était bien ce qu'était Gally pour lui en tout cas ? Kid n'était pas sur après tout, comme il n'était pas certain de mériter des amis ou de vivre, tout simplement. Mais de toute manière, le changement de conversation eut lieu peu de temps après, lorsque l'air se mit à changer subitement.

Passant du froid glacial au froid mortel. Je vous accorde que la différence n'etait pas tout de suite très notable. Mais c'était surtout l'odeur, ou une aura qui prenait plus le pas sur autre chose. Gally fut tout autant alerté lorsque des spectres, une dizaine tout de même, vinrent à entourer les lieux. La cyborg leurs posa une question, qui ne recus aucune réponse dans les premières secondes. Ils semblaient flotter et râler comme si ces dernier souffraient vraiment, mais n'attaquaient pas, pas pour l'instant en tout cas !

Kid ne savait pas trop comment réagir, mais avait sorti son arme et avancé à son tour la même question, dans un espoir vague d'une réponse, autre que ces soupirs immortels.


Que voulez vous ? Qu'êtes vous ?!

Puis il detecta alors une autre présence et c'est une jeune homme en tenue de mage qui fit son apparition. Il n'avait pas l'apparence du magicien maléfique, mais plutôt du sorcier apprenti, venant de faire la bourde du siecle. Celui ci, posé derrière les spectes, un grand grimoire à la main, leva les mains paniqué et indiqua en criant ;

Non, stop, heu, attendez, je... Ne les tuez, enfin, si, mais heu...

Qui est ce encore ? Vous êtes sur une frontière surveillée, declinez vous !

Ah oui, pardon, je ! Ah c'est vrai ! Mon nom est Berus Gyan Holov, sorcier apprentis de classe trois, invocateur commissionné par la cours Minshujin. Voyez vous, je... Ahah, vous allez rire mais... Comment dire... Je devais amener ce grimoire a mon maitre, et.. Heu.. J'ai comme qui dirait, involontairement hein, invoqué dix spectres de l'hostile sacrement... Eeet je.. J'arrive plus a les stopper !

Des spectres de l'hostile sacrement ? De la magie interdite... Mais ils n'attaquent pas, que dois t'on faire ?

Ah ah aaaheuuu.. En fait si ils vous attaquent, comment dire.. Heu, les spectres de ce genre se nourrissent de votre essence vitale avant de vous tuer physiquement, mais... Ahhéhéhé ils.. Heu ils le font si doucement que ça ne se remarque pas et... héhé... Généralement bah, on meurs sans s'en rendre compte.. Hum.. Aidez moi, sinon j'serais radié du cercle des mages de Minshu !

Voila que la situation s'annonçait critique. Ces spectres qui paraissaient gentils et muets, attaquaient déjà Gally et Kid depuis leurs arrivées ! Ils se nourrissaient de la vie, tout ce qui pouvait la creer. Il était possible que pour la cyborg ce soit plus confus, mais a y réfléchir, Jinn sentait sa force partir depuis quelques secondes. Ni une ni deux, il s'élança dans la bataille pour trancher un fantôme, sans succès ! Le coup passa a travers.

Oh oui, ah ! Attendez... Heu, ah voila, faut.. Oui, faut que je bénisses vos armes.. Alors heu page, page, page deux cent soixante seize, voila, "Imorëim Sätlin Zwïram" ! Voila, allez y maintenant, je.. Je vous regarde, j'ai... J'ai assez fait de bêtises je crois.

Bon sang !

Mais cette fois ci, le coup passa pour de bon et le spectre disparut ! Ils n'étaient pas forcément très puissants, mais le premier tué, réveilla un peu les autres qui, ne perdraient plus de temps à affaiblir, mais attaqueraient vivement leurs adversaires. Des griffes fantomatiques par dizaine arrivèrent sur le jeune homme, qui se défendait au mieux. Le mage lui, se cachait un peu, et Gally... A coup sur, était aussi bénie et pourrait attaquer à son tour !

Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyJeu 23 Fév 2017, 00:23

- Combat en pleine montagne -

S’il y avait bien une chose à laquelle je ne m’attendais clairement pas, c’était de voir un jeune garçon encapuchonné sous une longue cape noir déballer de derrière les spectres. Complètement paniqué, il tenta en hâte de nous expliquer la situation. Apparemment, c’était un jeune mage travaillant pour Minshu qui avait commis une bourde avec un grimoire magique, invoquant au passage les créatures de l’ombre. Bien qu’il affirmât qu’il ne s’agissait que d’un accident, je trouvais ça louche qu’il en ait invoqué dix. Deux ou trois, je ne dis pas. Mais dix... Il nous indiqua aussi la manière qu’utilisaient les spectres pour s’en prendre à nous. Ils commençaient par nous affaiblir en nous suçant notre énergie vitale, puis ils nous finissaient d’un coup de griffe.

De mon côté, je ne voyais pas vraiment ce qui pouvait être qualifié en moi “d’énergie vitale”. Je tentai de faire attention à toute fuite non désirée de puissance, remarquant alors qu’il y avait comme une espèce de grippe très légère et discrète au milieu de ma poitrine. Est-ce que ces spectres me pompaient directement dans ma dynamo à trou de vers ? Mais... comment ? Je secouai ma tête, me disant une fois pour toutes que je ne devais pas essayer de raisonner de manière rationnelle avec les choses liées à la magie. Le fait était que ces spectres faisaient ce qu’ils faisaient, point.

Énervée qu’une chose intangible et noire – pas de mauvaise interprétation s’il vous plaît – me pompe le jus au plus profond de mon être, je tentai d’envoyer mon poing dans la figure d’une de ces créatures, imitant Kid, pour finir le bras enfoncé à moitié dans le corps sans matière. Je me retirai vite fait bien fait et le jeune mage qui s’était présenté sous le nom de Berus nous expliqua que tant que nos armes n’étaient pas bénies, elle ne pourrait pas causer de dégâts aux spectres. Un tas de caca de taureau si vous voulez mon avis, mais, encore une fois, je n’y pouvais rien. Il récita une incantation et mes bras se mirent à luire.

Ce fut Kid qui engagea le combat. En tranchant net une de ces bêtes, il énerva ses congénères qui fondirent sur nous pour nous avoir. Le spectre le plus proche de moi essaya de me porter une attaque avec sa main griffue. Je l’esquivai en la déviant un petit peu avec mon bras pour ensuite effectuer une nouvelle frappe dans l’abdomen de mon assaillant. Cette fois-ci, mon poing toucha quelque chose et j’arrachai un cri à la créature d’ombre. Ne lui laissant pas le temps de répliquer, je tournai d’un mouvement vif sur moi-même pour porter le dos de ma main sur le côté de la tête de ma cible. Au moment de toucher, j’envoyai une onde, un Hertza Haeon, faisant éclater et s’évaporer le spectre. Il était peut-être féroce, mais il n’était pas bien résistant. En étant cautionnés, nous ne risquions pas grand-chose.

Deux autres spectres me prirent alors pour cible. De manière synchronisée, ils m’attaquèrent de leurs griffes. Je parvins à en dévier une, mais la seconde vint se planter dans mon bras droit, le transperçant complétement. Sans même me soucier de la blessure que l’on venait de m’infliger, j’attrapai le bras bloqué du spectre pour porter un autre Hertza Haeon dans le corps de celui-ci. Il disparut sous le choc. Un de moins. Je me reculai pour mieux observer la scène et ainsi préparer une meilleure stratégie de combat. Je vis alors que mon compagnon était assailli par un grand nombre d’ennemis et de coup, se défendant tant bien que mal. Mais, clairement, il n’allait pas pouvoir tenir.

Je me jetais alors en avant, esquivant les deux ou trois spectres qui tentèrent de m’intercepter en effectuant quelques acrobaties. Je parvins à passer au prix de quelques éraflures néanmoins. Je sautai alors sur une des créatures qui s’en prenait à mon ami pour l’envoyer voler au loin. Je fis reculer les autres spectres et me plaça dos contre dos à Kid :
- T’es prêt, c’est maintenant que le vrai combat commence. On ferait mieux de se dépêcher, sinon il risque de prendre l’avantage sur la durée.

J’étais en posture de combat, prête à les recevoir. Mais je sentais bien que, déjà, mon énergie commençait à me manquer. Se débarrasser de toutes ces choses devenait vraiment urgent.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyJeu 23 Fév 2017, 21:33

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Ces spectres étaient chiants et s'ils paraissaient invincibles au début, ce n'était désormais plus le cas. L'encapuchonné et demandeur d'aide, gêné, attendait derrière. Tant mieux, au moins cet étudiant en magie ne dérangerait pas les deux pros qui allaient agir maintenant. Des coups, des échanges et toujours ce fluide d'energie qui se vidait. Gally ne tarda pas à passer à l'attaque, envoyant ses ondes et faisant preuve de grâce et de force. Son absence ne l'avait donc pas empêché de rester la même, douée.

Kid était parfois en plus mauvaise posture, mais finalement il arrivait aussi à se dépatouiller. La force de Zayro qui était en mémoire, bien loin d'être l'équivalente tout de même, lui permettait de bien se défendre et bien attaquer à son tour. Approchant d'un autre de ces fantômes, tandis que la cyborg finissait avec le sien, de manière plus ou moins spectaculaire, le jeune homme répondit ;


Bravo Gally, à nous deux ça devrait aller ! Je suis content de pouvoir à nouveau me battre à tes cotés.

C'est vrai qu'ils ne s'étaient pas forcément battus ensemble contre un ennemi commun, Yashkhan en voulait surtout au jeune homme et le combat fut bref. Mais aujourd'hui, il se sentait fier d'aider une confrère et une amie. Les coups pleuvaient donc forcément, décapitant un autre spectre facilement, Kid envoya une onde également, mais atomique sur deux autres pour les destabiliser.

Puis il sautilla sur place avant d'esquiver à son tour quelques coups de faux, destiné à le trancher en deux. Loupé, c'est lui qui passa au dessus d'eux, mettant un coup de pied sauté et acrobatique, avant d'en finir d'un coup de laser en plein dos.


Trois de plus, à toi Gally !

Vous.. Vous vous débrouillez bien ! Vous êtes des élus ? Des soldats ?

Le jeune invocateur se demandait bien pourquoi ces gens avait tant de facilité en combat, malgré la surprise de l'attaque, bien qu'involontaire d'ailleurs. Prit d'une certaine confiance, à son tour celui ci se jeta dans la bataille et projeta des éclairs à la manière d'un seigneur Sith.

Restez a votre place !

Nan nan, j'ai ma part de responsabilité !

Tres bien, qu'il aide s'il voulait aider, mais il ne fallait pas que cela déconcentre le duo d'attaquants pour le moment. Kid enchaina quelques coups, mais pas mortels. Juste de quoi réduire les défenses et contrer ses ennemis. Le mage se mit à leurs cotés, les mains encore fumantes... Que deviendrait la suite ?

Je suis peut être un étudiant, mais la magie de base ne peut pas les tuer, les affaiblira croyez moi.

Tch' !


Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyMar 28 Fév 2017, 18:23

- On les finit... et moi aussi -

Kid se débrouillait admirablement bien. Cependant, je ne voyais plus les mêmes capacités et la même puissance qu’il détenait lors de notre première rencontre. Peut-être était-ce le fait d’avoir été scindé en deux qui avaient tant réduit son potentiel de combat. Dans tous les cas, son habileté et sa force lui suffisaient largement à manier suffisamment bien sa lance pour se débarrasser de ses ennemis. À la fin de son assaut, il restait un peu moins d’une demi-douzaine de ces spectres buveurs de suc vital. L’apprenti mage nous félicita et, le courage que nous lui avions inspiré ayant repris sur sa peur et sa déception, il se joignit à nous pour se débarrasser de ces nuisances, laissant du bout de ses doigts des étincelles qui affaiblir les spectres. Il devait faire gaffe lui aussi à ne pas finir vidé de toute son énergie à cause des spectres. Même s’il se la jouait badass, il n’avait pas un pouvoir illimité (pensai-je avec une voix de vieux sénateur).

Pour ma part, je n’allais pas rester en dehors de ce combat. Deux nouveaux spectres s’approchèrent de moi. Je ne sais pas si c’était leurs coups qui devenaient de plus en plus rapides, ou si c’était moi qui ne parvenais plus à esquiver assez rapidement, mais j’avais de plus en plus de difficulté à ne pas me faire toucher dans des endroits vitaux. Quand l’opportunité se présenta à moi, je me débarrassais de mes cibles d’un violent coup de pied. Deux de moins. J’envoyais donc ma réponse au jeune apprenti :
- Perso, j’suis une élue. Et ça me suffit pour le moment.

Cette fois, c’était de mon initiative que j’attaquai un autre spectre. Ne regardant pas dans ma direction, il ne me vit pas arriver et se prit mon poing dans les côtes. Sans lui laisser le temps de répliquer, je poursuivis mon mouvement en faisant tourner mon corps pour planter mon coude dans l’arrière de la nuque de la créature, qui s’évapora dans une brume grisâtre. Je changeai de cible sans stopper mon mouvement pour me diriger vers deux spectres qui venaient tout juste de se faire foudroyer. J’apposai ma paume sur leur torse et utilisai une nouvelle fois – me pompant ce qu’il me restait d’énergie réservée à ce combat – mon attaque emblématique : le Hertza Haeon. Mes cibles disparurent à leur tour.

Cependant, n’ayant pas fait suffisamment attention à mes arrières, le pire se produisit. Une des griffes transperça mon corps de part en part au niveau de l’abdomen. La violence du choc et le manque d’énergie me contraignirent à mettre un genou à terre, restant à la merci du spectre. Si la situation ne changeait pas, j’allais gravement en payer le prix.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyJeu 09 Mar 2017, 16:48

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Les spectres n'étaient plus très nombreux, mais ça suffisait à continuer de mettre en difficulté le trio, surtout grâce à ce flux aspiré en continu. Kid comme Gally, se sentaient un peu plus vidés à chaque secondes et cela pouvait restreindre les mouvements et les reflexes, faire patir l'endurance et risquer de se prendre plus de chocs que précédemment !

C'est bien pour ça, que la cyborg mena ses prochains assauts d'une main de maitre, sans perdre trop de temps et utilisant ses dernières ressources pour en finir. Kid privilégiait le corps à corps, moins fatiguant que dépenser dans des coups atomiques qui auraient pu êtres plus efficaces c'est certain. C'est ainsi qu'il s'occupa de trois créatures en même temps.

L'apprenti, lui, en avait un pour lui, se rapprochant sans sourciller face aux petites éteincelles balancées. Mais tant que l'encapuchonné ne demandait pas d'aide, ça devait aller. Et puis tout s'enchaina.


Ils vont mourir, c'est bon.

Après avoir dit cela, dans un élan de confiance un peu zêlé, Gally se prit un coup a l'abdomen et mit un genoux à terre, tandis que l'apprentis prit aussi un coup de griffes dans le ventre et tomba à la renverse. L'un des deux allait être tué, mais qui sauver ? Kid déploya alors une onde atomique et ce qui serait sans nul doute ses ultime ressources aussi.

L'étreinte des attaques des trois spectres se resserrèrent aussi sur lui, mais il ne devait pas faillir, pas maintenant, trop de vies dépendait de son acte présent. Alors, il libéra son flux d'un seul coup, faisant emmagasiner une source trop importante d'atomes aux spectres en un trop court laps de temps, ce qui eut l'étonnante conclusion suivante : Badaboum.

Badaboum en effet, car les ombres se mirent à se stopper, grossir avec le visage déformés et les yeux interloqués, avant de crier et d'un seul coup....


Oh oh...

Par les puissants ! Elles vont exp...

Oui en effet, un grand brouha plus tard et plusieurs explosions d'anti-matière bousculère le trio. L'apprenti fut soufflé juste derrière la crête, blessé mais indemne, tandis que Kid venait d'être explulsé en l'air, à plusieurs mètres, avant d'atterir sur Gally, la tête la première dans sa poitrine. Un peu sonné, le jeune homme resta quelques secondes ainsi, avant de s'aider de ses mains pour se relever, en s'appuyant sur ces mêmes seins. Touchant alors ceux là pour découvrir une surface plutôt molle.

Tiens... Que... ?!

Puis une goutte de sueur et un malaise s'installa. Que ferait la jeune cyborg, qui était en vie après tout ! N'était-ce pas là, le principal ?

Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyDim 12 Mar 2017, 01:32

- On remet les pendules à l'heure -

Je n’étais pas la seule à m’être mise dans la merde. Le jeune apprenti avait apparemment surestimé ses capacités et il se trouvait désormais dangereusement aux prises avec les quelques spectres restants. Ni lui ni moi ne pouvait donc agir et c’était sur les épaules de Kid que nos deux vies reposaient. En bref, il y avait de la grosse tension digne d’une vraie pièce de théâtre. Le jeune garçon mate décida de réagir de manière... surprenante. Il sembla s’accaparer l’attention des trois spectres restants qui se jetèrent donc sur ce dernier et il libéra une puissante énergie qui les fit d’abord gonfler puis exploser très violemment.

La seule que je vis avant de me faire souffler sur quelques mètres, ce fut le corps de Kid me fonçant dessus plutôt rapidement. Surement un peu trop rapidement d’ailleurs puisqu’il vint me percuter dans le ventre et c’est donc à deux que nous reculèrent sous l’impact jusqu’à ce que mon dos ne rencontre un arbre. C’était dans ces moments-là que j’étais vraiment heureuse d’être une cyborg, car plutôt que de crier ma douleur et de ressentir une fatigue extrême due au fait que l’on venait tout juste de se faire pomper le jus par des créatures de l’ombre, je me contentai d’avoir conscience que les coups que j’avais reçus avaient salement abîmé mon corps, que je n’avais plus une goutte d’énergie à dépenser pour le combat et que j’allais bien mettre une semaine pour me remettre de ces dégâts. À croire que dès que je tombai sur Kid, je repartais toujours avec l’équivalent d’un bras cassé de dommages corporels. Le bon côté, c’est que je n’allais jamais m’ennuyer avec lui si c’était vraiment le cas.

L’apprenti avait volé un peu plus loin. Il se releva et observa la scène, hagard, tentant vainement de comprendre ce qu’il venait de se passer avec les spectres qu’il avait malencontreusement invoqués. Quant à mon collègue... eh bien, il reprenait peu à peu ses esprits en s’accrochant à ses sensations – et plus particulièrement ma poitrine. Sur le coup, je ne pensai à dire qu’une remarque un peu ironique :
- Dis donc, tu perds pas ton temps toi.

Je ne m’étais pas vraiment rendu compte de la portée de son geste. Il faut dire que mon corps de combat n’était pas fait pour des relations charnelles à la base. Il pouvait le devenir, dans une certaine limite, mais vu que je ne m’étais jamais soucié de mes sentiments et que j’avais préféré laisser ça à la “Gally humaine” restée avec Fogia, il ne l’était pas encore. Du coup, cela ne me choquait ou ne me gênait pas plus que ça que quelqu’un pose sa main sur ma poitrine. Plus sincèrement, cela ne me dérangeait pas plus que s’il m’avait touché une quelconque autre partie du corps. Ignorant donc totalement le geste vraisemblablement déplacé du jeune garde Seika, je me relevai et m’approchai de l’apprenti, ayant deux ou trois questions à lui poser. Je le pris par le col, le relevai pour plonger mon regard bien profondément dans le sien et commençai mon interrogatoire :
- Bon, écoute-moi bien mon bichon. Unu, qu’est-ce que fout un mage apprenti au milieu de ces montagnes ? Du, pourquoi t’as essayé d’invoquer des spectres alors que tu es un apprenti ? Tri, est-ce que tu connais déjà Kid ou moi ? Et t’as intérêt à être honnête, sinon, je fais vibrer son cerveau tellement fort qu’il va ressembler à du milk-shake. Un délicieux milk-shake.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyJeu 16 Mar 2017, 22:15

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Tout semblait bien terminé et bien se finir, aucun morts à déplorer, du moins du coté des gentils ! Kid avait été légèrement gêné de retomber sur la poitrine de Gally, mais cette dernière ne s'était pas vraiment offusquée. D'ailleurs, la jeune cyborg se releva plutôt penaude en allant chercher l'apprenti par le col, dans l'intention de lui livrer un interrogatoire digne de ce nom.

De son coté, le jeune garçon arqua un sourcil et s'amusa à fermer et rouvrir sa main dans le vide en fixant ses doigts. La sensation unique de toucher une poitrine, ne le laissa pas indifférent, bien qu'il ignore quoi ressentir sur le moment. Il avait un peu chaud, un petit désir naissant, des choses humaines qu'avec le temps, le garçon avait apprit à éprouver. C'était une nouveauté il fallait bien l'avouer. Mais le coté pur de son âme, lui livrait là, toute la panoplie humaine qui allait avec, dont les sentiments ou même l'envie charnelle.

Poser sa main sur une poitrine, avait donc réveillé un peu d'hormones, entre autres. Les battements de son cœur causés par l'adrénaline ne ré-freinaient pas, alors que le combat était terminé, ce n'était pas bien normal, mais peu difficile de dire que le lien venait de qu'il venait de se passer. Plusieurs fois, Kid ecarquilla les yeux, plissa ensuite ses paupières, cherchant encore vainement à comprendre l'importance de ce qu'il se passait en lui, à ce moment là.


Je... Heu... Gally je...

Marmonna t'il dans sa barbe qu'il n'avait pas. La cyborg était déjà entrain de parler de son coté et lui, chuchotait presque en même temps. Comment vouliez vous qu'elle fasse attention à lui ? Puis, Kid cessa de s'observer, se calma en s'asseyant juste à coté, sur un simple cailloux traînant là, peu agréable d'assise, mais faisant pleinement l'affaire pour les prochaines minutes.

Gally elle, prenait son travail à coeur et questionnait sur tout un tas de chose le fameux apprenti qui était là, par le plus grand des hasards. Celui ci, content d'être en vie, remercia d'abord chaleureusement ses sauveurs, avant de commencer son récits et donc ses réponses ;


......

Oh merci ! Merci de m'avoir aidé et sauvé et.. Et enfin tout ça quoi ! Et pour vous répondre chere élue, c'est simple, j'ai été commissionné pour rendre un grimoire à mon maître plus au sud d'ici, et je devais passer par ce col pour raccourcir mon périple. Je dois dire que cette utilisation de spectres était une erreur. Vous devez comprendre, je vais passer mon concours pour devenir mage reconnu et nous devons faire apparaître des spectres lors de cet examen, je voulais prendre un peu d'avance, mais... J'ai... J'ai tout gâché.

Puis l'apprenti en question, qui n'était déjà pas bien vieux, commença à partir en sanglot, pleurant à chaude larmes alors qu'il était en vie et aurait dû fêter cela a coup de sourire.

Boouhouuu... Et... Et maintenant vous allez le dire à la cours et... Je serais viré, ma vie sera gâchée.. Bouhouu... Neuf années d'apprentissages pour rien ! Je pensais vraiment réussir ce fichue examen, je ne voulais pas en invoquer autant... Je... J'ai... Je me suis juste un peu trompé dans la formule !

Il cessa de pleurer, pas directement bien entendu, mais progressivement, tout en reniflant de manière bruyante, avant de regarder d'un air de chien battu Gally et Kid. C'étaient ses sauveurs, mais ce pouvaient aussi êtres les bourreaux de sa vie actuelle.

Non je vous connais pas, j'ai étudié pendant neuf ans dans une ecole de magie cloitré, je ne suis même pas au courant de ce qui est advenue de ces trois dernières années, nos rapports d'informations sont bi-annuels. Bon enfin, je vous remercie dans tout les cas, ces spectres auraient pu faire des ravages et vous les avez stoppez. Je n'ai pas grand chose à vous donner à part ma gratitude, mais j'aimerais que vous ne parliez de cela à personne, s'il vous plait, je... Je vous en prie.

C'est bon, c'est bon... Si vous ne refaites plus ce genre de choses ça ira. Vous êtes en frontière Minshujin - Seikajin ici, je ne veux pas de débordements, c'est clair ? J'ai l'autorité necessaire pour vous arrêtez après ce que vous venez de faire. Ne me faites pas regretter ma clémence. Allez, dégagez.

Le petit mage s'était expliqué et avait répondu du plus sincèrement possible, cela se sentait et se voyait. Maintenant, Kid voulait demeurer seul à seule avec la jeune demoiselle, au moins quelques minutes encore, avant que cette dernière ne s'en aille. Il savait que c'est ce qu'elle ferait aussitôt l'affaire réglé pour de bon, puisqu'avant les spectres, Gally avait voulut se tirer.

Laissant partir devant l'apprenti, une fois ce dernier loin, emportant avec lui les promesses de Kid mais pas forcément celles de la cyborg, Jinn s'approcha d'elle, son coeur battait à nouveau vite et fort, c'était dingue ce truc, il n'arrivait pas à le contrôler. Pourquoi repensait t'il à des choses étranges, les étoiles, les bons moments, son visages, ses lèvres, sa poitrine... Pourquoi ce genre de chose arrivait et pourquoi maintenant ? Dans tous les cas cela ne le laissait tellement pas indifférent, que le jeune homme eut un... Une... Enfin il serra les jambes. Heureusement pour lui, cela ne se voyait pas.

Hey.. G.. Gally tu vas partir ? Je n'ai pas beaucoup de connaissances en matière sentimentale, je crois que toutes mes rencontres m'ont servie, mais, je ressens un truc étrange depuis tout à l'heure, tu sais ce que c'est ? Mon coeur m'envois des battements rapide et j'hésite à te parler et mes pupilles se fixes sur des parties de ton corps que je ne regarde pas d'habitude. Je ne comprends pas.

Ajouta t'il alors, d'une voix presque paniqué, enfin, interrogée surtout. Pouvait t'elle l'aider à comprendre ce qu'il se tramait dans son corps ?

Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyDim 19 Mar 2017, 00:37

- Dans les pommes... -

L’apprenti s’attela donc à la tâche de répondre le plus exhaustivement à mes trois petites interrogations. Pour faire simple, il était là, car il devait amener un bouquin à son professeur. C’était un apprenti qui allait bientôt passer un concours et il voulait s’entraîner pour être prêt en avance. Ça avait mal tourné et on en était donc arrivé à la situation actuelle. Puis il commença à chouiner qu’à cause de cela, il n’allait jamais pouvoir réaliser son rêve, qu’il allait tout perdre. Je dois bien avouer que je me sentais un peu mal de l’avoir autant secoué. Il avait un peu raison quand il affirmait que nous pouvions ruiner sa possible carrière en parlant de cet accident aux autorités. Mais même si cette affaire me faisait profondément chier, il n’y avait pas eu mort d’homme au final, donc je pouvais bien fermer les yeux sur les erreurs de jeunesse d’un gamin bercé par ses espoirs de grandeur. Il affirma tout de même ne pas nous connaître. Il n’avait franchement pas l’air d’être un mauvais bougre et, par conséquent, je lui faisais confiance. Ce fut au tour de Kid de lui faire la morale. Il alla cependant dans le même sens que ma pensée. L’apprenti nous remercia, nous salua et s’en alla très rapidement et surtout très loin de nous.

Une fois que Kid et moi-même étions de nouveau seul, je m’assis dans un coin, sur un rocher et soupira longuement. Cette journée avait tellement été encore plus fatigante que ce à quoi je m’attendais que je ne souhaitais qu’une seule chose, me poser dans un endroit confortable et attendre que mes batteries soient rechargées et que mon corps soit réparé. Peut-être allais-je rester un peu plus longtemps que prévu dans la cabane miteuse de Kid. Je m’apprêtai à en parler à ce dernier que je remarquai que ce dernier agissait de manière un peu étrange. Il semblait gêné par quelque chose, mais je ne parvenais pas à déterminer quoi. C’est alors qu’il m’interpela, me demandant si je comptais bien le laisser. J’allais lui répondre que non, mais il enchaînait immédiatement sur le fait qu’il ressentait quelque chose d’étrange dans sa poitrine. Il essaya ensuite de m’expliquer que cela avait un rapport avec moi, comme quoi je lui provoquai ce malaise. Sur le coup, cela ne me frappa pas immédiatement, je n’avais jamais été doué avec les histoires de sentiment et je ne savais pas en reconnaitre une au premier abord.

Je me levai difficilement, fis quelques pas pour me rapprocher de lui et attrapai son bras sans me soucier de sa réaction. Je posai mes doigts sur son poignet pour mesurer son pouls. Il était effectivement anormalement haut, mais je ne pouvais toujours pas dire ce qui n’allait pas. J’essayais vraiment de réfléchir à la cause d’un tel malaise, mais un bruit... non, un vrombissement dans mon crâne m’en empêchait. Soudain, sans même qu’une explication me soit donner, je perdis conscience.


-------------------------------


- Tu sais, je sais bien jouer de l’harmonica moi aussi.

Je relevais la tête pour voir celle de Fogia. Nous étions sur le toit du train vers la ferme 22. Il venait tout juste de me piquer mon instrument des mains et essayai désormais d’en jouer, sans succès. Je connaissais cette scène, je l’avais déjà vécu, dans un passé dont je m’étais résigné à abandonner à une autre moi. Voyant que je ne pouvais ni bouger, ni parler, je compris rapidement que j’étais dans un rêve. Ou plutôt, une réminiscence du passé. De ma rencontre avec le second homme pour lequel je tombai amoureux. La Gally du rêve ria et questionna un sourire aux lèvres :
- Mais t’es qui au juste ?
- Mon nom est Fogia Four, et toi ?
- Gally...

HRP:
 
Gally

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyLun 20 Mar 2017, 17:39

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


Gally attrapa le bras de Kid, c'était agréable, mais pourquoi était-ce aussi agréable. Tout en sachant qu'ils n'étaient plus qu'eux deux et que ses lèvres étaient si attirantes lorsqu'elle parlait, c'était de plus en plus étrange. Pourtant, ce dernier ne succomba pas à ses pulsions comme un simple dégénéré et tenta de comprendre intérieurement cette sensation.

Pour le moment, la cyborg calculait simplement son pouls, Kid était un peu nerveux, mais cela passa rapidement et notamment lorsque la jeune brunette s'évanouie sans vraie raison apparente, attendez, ah si bien sur ! Les spectres... C'était à cause d'eux.

En y repensant, le jeune homme avait aussi la tête qui tournait à présent et cela pouvait sans doute expliquer ces réactions peu naturelles précédentes ? Sans s'en soucier pour le moment, il prit simplement le corps de Gally, sans pouls mais bon, c'était une machine, enfin, elle n'était simplement pas humaine à cent pour cent. Alors en esperant qu'elle fasse de beaux rêves, le jeune Jinn décida de deserter un peu son poste pour sauver une compatriote.

Ignorant comment simplement la soigner ou lui redonner de l'energie, quoique attendez... Il y'a fort longtemps, lors de leurs première rencontre, il lui avait donné un peu de son energie, via les nanites, enfin un truc du genre. Seulement, c'était elle qui avait lancé le processus et là, Kid ne saurait pas s'y prendre. Alors comment faire ? Trouver de l'aide ou tenter le coup ? Cherchant d'abord un autre endroit que ce cloaque froid et renfermé en montagne, Jinn lança un signal de remplacement dans les airs.

Au moins, un autre garde prendrait la relève ou ceux ci seraient au courant. Maintenant, il fallait descendre de la montagne. Gally dans le dos, pendant que cette dernière rêvait, le chemin fut parcourut en silence, jusqu'à une petite ferme de montagne, bien moins elevé en altitude. Personne à l'intérieur, mais un berger devait y habiter occasionnellement...


Comment l'aider, ça, non, ça... Non plus.

Regardant des ressources diverses et variés, nourriture et eau, Kid ne trouva rien de concluant. Il décida de mettre la jeune cyborg dans un lit en attendant, marchant sur le parquet grinçant et glacé, jusqu'à la cuisine. Ce dernier rempli un seau d'eau, une lingette, mais il n'avait aucune idée de comment s'y prendre et la première ville était trop éloignée.

Revenant dans la chambre et s'installant, il se contenta simplement de passer un peu d'eau sur le front de celle ci, doucement en tapotant, relevant ses mèches de cheveux et contemplant son visage, tandis que son coeur fit encore de nombreux bonds dans sa poitrine. Elle avait l'air si... Douce ? Il se pencha un peu vers elle, doucement, tout doucement... Puis se retint et secoua la tête.


Mais qu'est ce que je fais ?! Pourquoi... Pourquoi suis je comme ça ? Qu'est ce que c'est que ça ?


Deserter son poste lui causerait un peu de tort, mais être autant attiré par cette élue lui donnait la sensation d'être faible. Tant de fierté coulait encore dans ses veines. Cela étant dit, elle semblait vraiment belle comme ça. Que faire si ce n'est attendre ? Dans le doute, Kid tenta comme il l'avait fait il y'a longtemps, de donner un peu de son energie.


Allez, j'espère que tu te réveilleras. S'il te plait, ne m'abandonne pas... Pas comme ça.

Puis il s'endormit à son tour après être resté quelques temps dans la même position. Personne n'était rentré, c'était déjà ça...

Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyMar 21 Mar 2017, 23:43

- Goodnight, sweetdreams... -

La scène avait alors soudainement changé. Il faisait désormais nuit. Je me trouvais au sommet d’un rocher perdu au milieu d’un immense désert. Cette fois aussi, je me souvenais parfaitement de ce moment. Je m’entretenais avec mes supérieurs de Zalem sur les derniers évènements qui m’avaient empêché de progresser dans ma mission de retrouver le professeur Nova, quand, sous prétexte que je voulais l’abandonner lui et son ami, Fogia m’avait défié. J’avais alors refusé d’écouter mes ordres et de lui donner une bonne correction. J’avais, en premier lieu, été surprise d’apprendre qu’il connaissait une variante à l’Hertza Haeon, qu’il parvenait à utiliser sans corps de cyborg. Mais ça n’avait rien changé au fait que je l’avais battu à plate couture. Pourtant, malgré la force de chacun de mes coups, il continuait inlassablement de se relever. C’est, je crois, pour cette raison, je m’étais finalement attaché à lui et son infinie stupidité. La saynète se conclu avec le moment où je mettais Fogia ko et que je le portais jusqu’au camp.

Le décor se transforma une seconde fois. J’étais dans les vestiges d’une cité de l’Ancien Monde qui servait désormais de repère à une grosse partie du Barjack. Ces derniers nous avaient leurrés et venaient tout juste de lancer leur assaut pour nous attraper et nous tuer. Je m’apprêtai à partir pour les massacrer, mais en voyant le sourire que j’arborai, Fogia m’avait attrapé le bras, l’air furieux :
- Tu m’as l’air étrangement vivant, Gally... est-ce que tu aimes autant tuer ?
- Oui ! avais-je alors répondu sans réfléchir. J’aime me trouver au cœur du combat. J’aime ce moment où mon corps cesse d’être une machine et devient réellement une partie de moi ! Mon sang se met à bouillir et mon esprit s’efface ! C’est comme une drogue. Sans aucune seconde pour réfléchir, seulement se battre.
- Eh bien... moi-même, je préférerai un combat à trois repas par jour. Mais je déteste les guerres. Et cela inclut les filles qui y participent.

Ce sermon m’avait laissé sans voix. Avant cela, j’avais toujours pensé qu’il n’y avait qu’une seule manière de se battre. Qu’un seul but. J’avais toujours cru que je me battais pour moi-même, mais Fogia avait raison : je participai à une guerre. L’espace se distordu une troisième fois.

Retour au calme... Nous étions à Alhambra, le village natal de Fogia. Ce dernier se trouvait devant moi. Je l’y avais raccompagné, mais je devais partir pour finir la mission que l’on m’avait assignée.
- Alors c’est promis, avait-il commencé à annoncer. Tu reviens dès que ton boulot est fini, je t’attendrais ici.
- Je promets de revenir, ne t’en fais pas. Et ne t’avise pas de me tromper, répondis-je en l’embrassant tendrement.

Je me retournai et commençai ma marche pour reprendre mon rôle d’agent Tuned. Mais à peine quelques pas plus tard, je ne bougeai plus. Pour la première fois dans ce rêve, j’avais le contrôle de mon corps. Je me doutai que si je faisais un pas de plus, cela signifiait que j’allais me réveiller, donc que je n’allais pas pouvoir avec Fogia plus longtemps, même s’il n’était qu’une projection de mes souvenirs. Je ressentais une douleur enfouie depuis tellement de temps, une douleur que je n’aurais jamais cru ressentir de nouveau : la douleur d’un départ. Alors que j’essayais désespérément de faire ce pas, les larmes montèrent à mes yeux :
- Alors, s’éclaircit Fogia, je suppose que là où tu vas, tu ne pourras pas tenir ta promesse.

Je me retournai brusquement et sautai dans ses bras, sanglotant à chaude larme :
- Si tu savais à quel point, je m’y sens seul dans ce foutu monde. Je n’ai personne qui pourrait te remplacer et tu me manques tellement...
- Est-ce que tu en es si sure ? J’ai pourtant l’impression qu’une des personnes que tu as rencontrées s’est plus que lié d’affection pour toi...

Je relevais ma tête lentement, intriguée et surprise :
- Tu n’as toujours pas compris ? reprit Fogia. Le cœur qui s’accélère, la peau qui frémit, tous ces symptômes, tu les as aussi vécus un jour.

Je savais que j’étais dans un rêve, donc le Fogia qui se trouvait en face de moi et qui essayait de me réconforter n’était rien de plus qu’une projection de mon esprit sur des souvenirs. Au fond, c’était donc par moi-même que je me rendis enfin compte de ce qu’il se passait avec Kid : il m’aimait. Ou du moins, c’était très probable. Je restais abasourdie par cette nouvelle. Comment – et surtout pourquoi – était-il tombé amoureux de moi ? Et plus je me cassais la tête sur ce problème, moins j’hésitai à me réveiller. Après plusieurs minutes de réflexion, j’avais pris ma décision. Je me retournai, séchai mes larmes du revers de mes mains et m’éloignais lentement de Fogia. Tout autour de moi, la luminosité semblait augmenter de manière progressive, comme si elle m’engobait petit à petit. Juste avant de disparaitre, j’envoyais un dernier message au Fogia onirique :
- J’espère que tu as une vie heureuse avec ta Gally.


-----------------------------


J’ouvrai lentement mes yeux. J’étais couchée dans un lit plus que confortable. Après avoir sombré dans l’inconscience, j’avais dû être transportée par Kid. En tournant ma tête vers la gauche, je découvris ce dernier, endormis sur une chaise, l’air complétement exténué. J’avais lui causer beaucoup d’inquiétude. Je me redressai tout doucement, en prenant soin de prendre dans une de mes mains la serviette qu’il avait posée sur mon front. Ça n’avait pas vraiment d’utilité, mais c’était à la fois gentil et mignon de sa part. Je m’aperçus alors qu’une énergie inconnue parcourait mes circuits. Il avait dû faire la même chose que la dernière fois sur cette plage. Je sortais ensuite du lit, en veillant bien à ne pas réveiller le jeune homme. Je ne savais pas à qui appartenait ce chalet, mais il semblait bien plus confortable que la vieille cabane moisie de Kid. Après quelques minutes à fouiller, je parvins à trouver du papier et une plume. J’écrivis une lettre à l’intention de Kid et la déposai sur le lit. Avant de partir, une pulsion me poussa à embrasser le jeune homme sur le front. Puis, je quittai ce lieu. J’avais encore mes plantes à trouver.

Mais c’est vrai qu’il commençait à me rappeler Fogia...

Lettre à Kid:
 

Gally



Dernière édition par Gally/Yoko le Mer 22 Mar 2017, 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) EmptyMer 22 Mar 2017, 18:26

Note aux lecteurs : Ce n'est pas Zayro ici, mais Kid Jinn sa réincarnation (après royaume des morts)
Je vous invites à lire ceci pour vous renseignez : Explication Kid Jinn



feat.Gally
Le nano-hasard


A son réveil, personne. Ouvrant ses yeux, fouillant inquiet la chambre, puis allant jusqu'à la cuisine et même dehors en criant son nom, aucune réponse. Elle n'était plus là, partie sans un au revoir. Le premier reflexe de Kid, alors qu'il était dépité, fut de retourner dans la chambre et de finalement remarquer la lettre posée là, comme une plume. C'était elle, et cela le rassura en un sens.

Gally semblait aller bien mieux, reprenant du poil de la bête pour continuer sa mission, sa quête, son aventure. Il lisait clairement bien les mots qui passait dans ses écrits et jusqu'à l'explication de ce fameux mal qui le rongeait et n'était autre que de l'amour. L'amour, cela semblait bien surfait. Pourquoi l'éprouverait t'il et pourquoi si vite ? Mais cette fille devait mieux le savoir.

Instinctivement, le jeune homme posa une main sur son poitrail, se demandant si c'était vraiment le cas, si c'était vraiment ça. Secouant alors mécaniquement sa tête et laissant ses cheveux se décoiffer, il était vraiment entrain de se faire du mouron pour elle ? Pour le moment, pas vraiment. Le garde Seikajin était simplement heureux qu'elle aille mieux. En esperant que ça reste tel quel. Comme cette dernière l'avait dit en fin de lettre, elle reviendrait.

C'était une amie, une simple amie.



Nano-Hasard (Avec Kid) 975984blood

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Nano-Hasard (Avec Kid)   Nano-Hasard (Avec Kid) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Nano-Hasard (Avec Kid)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Nano-Hasard (Avec Kid) 190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.