Partagez
Avons-nous le droit à un nouveau départ ?
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyDim 12 Mar 2017, 22:40


Avons-nous le droit à un nouveau départ ?





Le choc d’un corps tombant sur le sol.
Le bruit d’une arme qui frappe le bitume.
Puis un silence de mort.

J’entends tout d’abord sa douce respiration. Je m’éveille à ses côtés.
Nous gardons nos paupières closes. Il nous faut d’abord évaluer notre état.
Que c'est-il passé ?
Mentalement, nous parcourons notre corps à la recherche d’une quelconque blessure.
Des pieds en remontant le long de nos jambes, jusqu’à notre bassin, nous ne détectons rien d’anormal. Notre torse, nos bras, notre tête, tout va pour le mieux.
Quelque chose semble pourtant ne pas aller.
Elle bouge ses lèvres, son nez, quelque chose la chatouille légèrement. Il semble avoir ce quelque chose tout autour d’elle. Ils la touchent, la caresse au rythme du vent. Qu’est-ce ?

Ouvre tes yeux, je lui propose.


" - Oui … ", me souffle-t-elle.


Ses cils bougent lentement et laissent s’échapper de joli rubis.
Elle contemple le brin d’herbe verte qui se tortille sur lui-même. Elle dépose ensuite son regard tout autour d’elle: Elle est allongée dans une vaste étendue d’herbe, entourée d’une floraison de grands arbres aux feuilles aussi vertes que l’émeraude.
Il me semble que ces deux pierres se contemplent, s’observent. Qui est l’intrus ?

Elle relève sa tête, puis son buste. Elle est maintenant assise.
Elle observe le katana qu’elle tenait dans les mains avant de chuter au sol. Il est maintenant près de ses pieds nus, toujours dans son sombre fourreau.
Puis elle fronce légèrement les sourcils. Cet endroit de l’île ne lui dit rien.
Elle prend ensuite une grande inspiration, et se fige un instant. Elle sait ce qui ne va pas. L’odeur de la mer a complètement disparu.
Elle regarde tout autour d’elle, mais aucune trace de sa maison. Juste des arbres.

Où sommes-nous ? semble-t-elle me demander.
Je me le demande bien aussi.

Alors elle se lève et ramasse son katana. Elle le passe habillement sous sa ceinture, et je contemple ses vêtements de fortune. Un pauvre short noir et un t-shirt de même couleur troué, où l’on peut toujours apercevoir les quelques gouttes de sang de notre massacre.
Joyeux souvenir.

Elle commença a marcher, droit devant elle, sans s’occuper de là où cela nous mènera.
Avec toute l’indifférence qui la caractérise.
Des bruits se font entendre. Nous les entendions tout à l’heure, mais elle n’y faisait pas vraiment attention. Maintenant, cela semble l’attirer.
Elle s’arrête et penche la tête vers le ciel recouvert par le feuillage des arbres. Des choses semblent se mouver entre les branches et les feuilles. Elle plisse les yeux et pu apercevoir une étrange bête vêtue de marron se faufiler à toute vitesse. Puis elle vit des petites créatures agitées leur bras et s’envoler de branche en branche.
Était-ce cela les animaux dont parlait grand-mère ?
Elle en avait entendu vaguement parler, mais jamais vu de ses propres yeux. La malédiction les faisait fuir. Plus aucun animal ne vivait dans les parages depuis un bon millénaire.
Mais … Pourquoi sont-ils revenus alors ? Suis-je toujours sur l’île de Santorin ?

Elle secoua la tête. Je ne pouvais l’aider, même moi, je ne savais pas.
Je lui conseillai donc d’avancer. Peut-être retrouverions-nous un chemin connu ?

Elle alla lever le pied pour faire un pas en avant, mais un autre bruit l’interrompit. Il semblait venir de notre gauche. Sans savoir pourquoi, elle se mit naturellement à se diriger vers ce son étrange.
Alors qu’elle marchait et continuait de tendre l’oreille, un étrange frisson parcouru notre être. Quelque chose nous disait que ce son nous était agréablement familier.
Ses pas ralentirent, la source du bruit se rapproche, et nous reconnurent les étouffements d’une personne.
D’une personne qui souffre terriblement.
Ô joie ! Que j’aime entendre cette douce mélodie, cela m’excite toujours autant.
Toi, ma Lyssa, tu n’as pas encore l’habitude, mais je le sais par ton faible sourire que tu commences à apprécier. Que tu aimes voir et faire souffrir. C’est notre destin après tout.

Un petit rire s’échappe de tes lèvres, et nous voilà devant une jolie proie agonisante, une expression troublante sur le visage.

Que vas-tu faire ?



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyLun 13 Mar 2017, 19:45


Avons-nous le droit à un nouveau départ ?

La jeune princesse se dirigeait au pas de course vers l'endroit où elle ressentait la présence de sa sœur. Le lien solide qui les unissait se renforçait à mesure qu'elle approchait.

Bientôt l'élue pue distinguer plusieurs auras appartenant à différentes personnes. L'aura verte était à genoux, visiblement très souffrante vu la lenteur de ses gestes. Une autre d'un rouge écarlate s'en approchait petit à petit. Elle rappelait à Nitawia la meurtrière du nom de Mist qu'elle avait affrontée il y a de ça plusieurs jours maintenant.

Mais plus loin encore elle distinguait l'aura qu'elle mourrait d'envie de voir depuis sa résurrection. Même si cette personne était la cause de sa mort, elle ne lui en voulait pas du tout. L'aura orangée familière de sa sœur, semblable à celle de la princesse, était à présent mélangée à une autre plus mauvaise, plus rouge.

Nitawia n'était plus qu'à quelques pas des auras respectivement écarlate et verte. Visiblement, l'écarlate semblait vivement se réjouir des souffrances de la verte. Mais cela agaçai fortement l'élue de Seika.

Ne te retiens pas. Agis.

Avec plaisir.


La jeune princesse glissa son arc dans sa main, arma, décocha. En quelques mouvements, les souffrances de l'aura verte avaient pris fin. Alors Nitawia s'adressa à l'autre psychopathe.

Je serais mal placée pour dire cela si je t'interdisais de tuer des gens. Mais au moins tâche de respecter ta proie, et finis en au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1000
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 20
Localisation : Perdue pas loin d'un truc

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
Avons-nous le droit à un nouveau départ ? Left_bar_bleue5/6Avons-nous le droit à un nouveau départ ? Empty_bar_bleue  (5/6)
Shado
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyLun 13 Mar 2017, 21:20


Voix familière

Je n'ai jamais ressentit une envie, non un besoin même, de courir aussi important. Du moins, je pense. Ma sœur à besoin de moi, la douleur que j'ai ressentie provenait d'elle. Alors ça voudrait dire qu'elle aussi a ressentit les coups de mon combat contre l'étalon de feu.

Ne te retiens pas. Agis.

Avec plaisir.


Mes jambes s'arrêtent nettes dans leur course. L'une voix que j'ai entendue dans ma tête, elle me semble familière... En revanche, l'autre ne m'inspire rien.

Kurenai, tu les as entendues aussi non ?

Oui se sont les voix de ta sœur et de son être des ténèbres. Je pense que tu as dû développer assez de puissance pour pouvoir utiliser la télépathie, ce qui expliquerait pourquoi tu n'en étais pas capable quand vous étiez ensemble avant.


Je m'approche en espérant pouvoir enfin mettre un visage et une voix sur le portrait que je me fais de ma sœur. Alors je la vois, dans un endroit un peu plus espacé et lumineux que les autres. Deux autres personnes se tiennent près d'elle. Celle plus faible, déjà agenouillée, ne tarde pas à tomber sous le trait de ma sœur.

Malgré moi, les muscles de mon bras se crispent. Je ressens une certaine frustration. Non pas parce que ma sœur vient d'abattre froidement un individu, mais parce que j'ai manqué une occasion de le faire moi-même.

Et quelque chose me dit qu'il en est de même pour cette personne aux habits aussi sombres que les miens. Je m'avance, sur mes gardes, prête à dégainer si nécessaire.

Ohayo imoutosan, viens derrière moi s'il te plaît, je n'ai pas confiance en cette fille.



Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyMer 22 Mar 2017, 02:01


Avons-nous le droit à un nouveau départ ?





Tu te tenais toujours debout.
Le buste légèrement en avant, la tête penchée sur le côté. Tes cheveux cachaient pour l’instant ton visage.
Ils cachaient notre expression semi-heureuse, caractérisée par l’apparition de cette proie agonisante.
J’étais l’heureuse, et toi l’indécise.
Les sentiments, il semble que tu vas commencer à mieux les connaître maintenant. Bientôt, tu seras comme moi. Nous ne serons qu’un.
Pour le moment, quo-exister de cette manière nous est difficile.
Je ne peux interférer avec tes gestes, mais nos pensées sont toujours en phase. Elles ont du mal à s’accorder. Peut-être devrais-je me retirer un moment ? Juste le temps que tu t’y habitues. Et puis, petit à petit, je reviendrais, pour ne faire plus qu’un esprit avec toi.

Tu regardes encore cette femme mourir sous tes yeux. Cela ne te fait ni chaud, ni froid. Sa mort approchante devrait-il te faire quelque chose ? Tu ne te poses pas la question. Ce n’est que de la chair humaine après tout. Son corps semble déjà sans vie pour toi, il n’est rien.
Car tu n’es rien toi aussi. C’est ce que tu penses, non ?
Penses-tu être aussi insignifiante que cette créature ? Penses-tu que ton existence ne vaut rien ? Te demandes-tu ce que tu pourrais apporter à ce monde ?
Tu n’es rien.
Chère Lectrice, Cher Lecteur, tu n’es rien aussi.
Et pourtant. Réunis, nous faisons un tout.

Si elle, elle a pu survivre jusqu’à là, pourquoi pas toi ? Pourquoi pas nous ?
Laisse-moi te guider ma Lyssa. Tu n’es qu’un corps sans vie, je suis ta conscience. Le jour viendra où tu te réveilleras, mais pour l’instant laisse moi faire.
Je sens qu’un danger peut arriver n’importe quand, et toi, tu n’es pas encore prête pour l’affronter.
Alors doucement, tu te laisses glisser dans les méandres de nos consciences, et tu me laisses prendre ta place.
Un objet vola près de nous, puis les gémissements de souffrance s’éteignirent. Un malaise se répandit dans notre ventre.

Une voix désagréable s’éleva quelque part.
Un grognement s’échappa de nos lèvres. Qu’est-ce ? Qu’elle est cette voix féminine qui à l’audace d’importuner notre désir de satisfaction vis-à-vis de la souffrance d’autrui ?
Ouvre les yeux.
Elle ose mêler le fait de tuer une personne et de respecter son heure de mourir ?
Ouvre les yeux.
Qu’est-ce qu’elle y connaît, HEIN ?
Ouvre les yeux.
Pour qui se prend-elle cette sale garce ?
Ouvre les yeux.
Tuer quelqu’un ce n’est pas lui tirer une balle ou une flèche entre les deux yeux. Tuer, c’est bien plus.


" Ouvre les. "


Nous avions chuchoté d’une même voix. Deux voix qui s’entremêlaient parfaitement. Comme deux mains qui se découvrent et s’entrelacent avec passion.

Une autre voix se fit entendre, puis les pas d’une personne qui se dirige vers une autre.
Nous penchons la tête vers elles, nos longs cheveux ébène laissent entrevoir deux pépites rouges qui étincellent d’une lueur mauvaise, nos lèvres de même couleur forment un rictus menaçant.
Alors ce sont elles …
Ce sont elles qui nous ont empêché de nous amuser ?


Que vais-je faire ?



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyMer 22 Mar 2017, 14:53


Avons-nous le droit à un nouveau départ ?

Nitawia semblait avoir mis en colère la jeune femme sadique qui se tenait non loin du cadavre. Une étrange expression dévorait le visage de celle-ci. Elle semblait partagée entre l'envie d'exploser et celle de ne rien faire.

Mais l'attention de la jeune princesse fut vite reportée sur autres choses. Elle entendait d'autres voix. Des voix qu'elle n'avait encore jamais entendut dans sa tête. C'était sa sœur. Pour elle aussi ce don de télépathie était nouveau. Mais son être des ténèbres, Kurenai, lui donna l'explication de cette nouvelle faculté.

Ohayo imoutosan, viens derrière moi s'il te plaît, je n'ai pas confiance en cette fille.

Cette phrase choqua l'élue de Seika pour deux raisons. Premièrement, sa sœur ne s'était encore jamais adressée à elle de façon aussi familière. Deuxièmement, cela voulait dire qu'elle n'était plus sous l'emprise de cette Kurenai. Mais elle se ressaisit rapidement et vient s'abriter derrière le seul membre de sa famille restant.

Nitawia reporta son attention sur la jeune sadique et vit ce qui inquiétait tant sa sœur. Le visage légèrement penché en avant, caché en partie par une cascade de cheveux qui laissaient entrevoir deux orbites d'un rouge flamboyant.

Ne vous inquiétez pas. Elles ne sont pas aussi terrifiantes qu'elles n'en ont l'air.

Elles ?

Oui Nitawia regarde bien, toi, tu peux les voir.


Alors la jeune princesse regarda plus attentivement. Elle vit deux entités différentes, deux auras extrêmement proches, mais séparées. Un peu comme l'aura de sa sœur et sûrement aussi la sienne. Cette psychopathe sadique n'était pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1000
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 20
Localisation : Perdue pas loin d'un truc

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
Avons-nous le droit à un nouveau départ ? Left_bar_bleue5/6Avons-nous le droit à un nouveau départ ? Empty_bar_bleue  (5/6)
Shado
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? EmptyVen 24 Mar 2017, 19:10


Le doute

Les yeux rouges flamboyants de cette fille deviennent de plus en plus inquiétants. Mais alors l'être des ténèbres de ma sœur nous rassure en affirmant qu'elles ne sont pas si fortes que ça en réalité.

Elles ? Demandons-nous-en cœur.

L'être des ténèbres demande à ma sœur de regarder plus attentivement. J'en déduis que cela n'est pas visible avec une vue normale telle que la mienne. Je regarde Nitawia se concentrer, puis, lorsque ses sourcils se redressent, je comprends qu'elle a réussi.

Mais alors qui est cette fille ? Pourquoi est-elle en compagnie d'une entité ? Est-ce aussi une démone ? Est-ce une élue ? Tant de questions qui me viennent par vagues. Mais la principale reste : Nous sera-t-elle hostile ?

Je ne m'inquiète pas pour moi, je peux me défendre seule. Mais je ne suis plus seule désormais.

Les yeux de la jeune fille aux cheveux sombres ont l'air de devenir plus mauvais à mesure que les secondes passent. Peut-être qu'il serait mieux d'engager la discutions maintenant, tant qu'il est encore temps.

Qui es-tu ?

Je lui pose la question calmement, sans aucune marque d'agressivité dans la voix, mais avec un ton tout de même ferme. Il ne s'agit pas non plus de lui faire croire que nous sommes deux jeunes filles sans défenses.

Alors je me rends compte de ma posture, katana en main. Je me place dans une position moins agressive et range mon arme, sans pour autant baisser ma garde. Je ne lui fais toujours pas confiance. Mais pour être honnête, depuis mon amnésie, je ne sais plus tellement à quoi je peux me fier.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Avons-nous le droit à un nouveau départ ?   Avons-nous le droit à un nouveau départ ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
Avons-nous le droit à un nouveau départ ?
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Avons-nous le droit à un nouveau départ ? 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Forêt d'émeraude-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.