Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Partagez
Dans le sable chaud
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyDim 19 Mar 2017, 18:55



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




L'entrainement avec Bashô, les révélations, la séparation fut assez rapide mais, les deux acolytes restaient et resteraient en bon terme. Il y'avait peu de possibilités de se faire des alliés en Kosaten, mais la possibilité de se faire des ennemis étaient bien plus nombreuses et conséquentes.

Ca, autant l'oublier dans le sable du desert. Malgré sa condition de léopard poilu, on pouvait penser que la fraicheur de Fuyu et ses belles grandes montagnes, sa neige, pouvait lui plaire et, ce n'était pas faux. Mais le climat bien chaud ou tropicaux, lui rappelait Alloon, sa terre natale. Autant de bons souvenirs parmi les autres Ayns.

Alors après avoir longé de long en large la mer, les pattes enfouis sous les grains dorés, Sherkhan s'amusa à parcourir les dunes et partir un peu au hasard du vent, du soleil ou des odeurs, en se laissant guider. Il n'avait pas vraiment peur de ces lieux, mais cela restait un monde et un endroit méconnu, alors la prudence était de mise. D'abord, reste à la ligne d'horizon était primordial.

C'est pour cela que le matou s'assura de toujours rester en hauteur et apercevoir la mer au loin. L'odeur de la marée encore pleinement dans son museau, le félidé n'avait pas forcément besoin de la contempler tout le temps. Le soleil ou l'étoiles (voir même les étoiles) qui illuminaient les cieux de Kosaten, tapaient assez durs ici et on comprenait facilement pourquoi Seika était la nation chaude du phénix.

En continuant son chemin, l'Ayns aperçut un bivouac abandonné. Un campement assez sommaire, légèrement balayé par le vent, avec une tente, quelques vivres, des bouquins et des pierres avec des glyphes. Peut être quelqu'un faisant des fouilles par ici ? Entrant dans la toile, personne à l'intérieur, ce que chercha le félidé n'était pas l'histoire, les manuscrits ou autre, mais quelques yens.

On en a jamais trop... Et voila une journée qui n'est pas per.. Hmm.

Mais son regard fut attiré par une lettre, avec un plan, cela parlait vaguement d'un site de fouille en effet, et la personne qui était ici recherchait un sarcophage enfin, quelque chose du genre. Avec dans les inscriptions le mot trésors, il n'en fallait pas plus pour émoustiller le carnivore qui remua de la queue presque mécaniquement. Sortant du bivouac à la hâte avec l'intention de chercher le site, le velu ne se douta pas que la journée lui réserverait d'autres surprises... Comme la rencontre d'un élu par exemple ?


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 20 Mar 2017, 00:13

Cela faisait plusieurs jours que je marchais. J'étais sorti de cette forêt et j'avais traversé une zone volcanique sans encombre. Après, j'étais parti vers l'est et après avoir brièvement visité la capitale, je me retrouvai dans ce désert. J'avais toujours la carte de ce monde en tête et je prenais donc le nord-est en direction de la région de Minshu.

Revenons à ce désert et à cette région en général. Il fait chaud, très chaud. Le climat ici est aux antipodes de celui de Fuyu, c'en était même insoutenable par moments et même le vent était chaud. Voilà plusieurs heures que j'avais pénétré ce désert et j'avançais, espérant vite sortir de là. En avançant, je vis une espèce de camp a l'air abandonné. Je décidai de m'en approcher afin de voir si je pouvais y trouver quelque chose d'intéressant.
Dans ce camp se trouvait une tente. Je décidai d'y entrer pour la fouiller mais en m'y approchant, je vis un être en sortir. Je le balayai du regard et vit rapidement que ce n'était pas un être humanoide, mais un gros félidé. A la vue de cet être, je ne pus m'empêcher de m'exclamer de la sorte.

"Alors comme ça, je vois que je ne suis pas le seul à m'être aventuré dans ce désert !"

Suite à cette phrase, j'ajoutai rapidement, voyant une espèce de papier qu'il tenait dans ses pattes:

"Dis-moi, mon chaton, que tiens-tu entre tes pattes? Tu me montres?"

Je balayai le campement du regard. Un vrai bordel ! Une tente, des tables sur lesquelles se trouvaient des bouquins, des pierres et de la paperasse sans intérêt. Une fois l'endroit analysé, je regardai le matou dans les yeux, attendant une réponse de sa part. J'espère que ce qu'il tient servira mes intérêts ou permettra de me défouler parce que je dois avouer que de simplement marcher sans qu'il ne se passe rien ne m'intéresse pas et ne me sert à rien dans mon entraînement...




Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 20 Mar 2017, 17:52



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Comme le destin est bien fait ! Voila qu'à peine sorti de la tente, un être mystérieux apparut. Un type aux cheveux d'ébène en pics assez atypiques, un teint qui allait au moins avec le climat de la région et une tenue digne d'un pro' d'arts martiaux. Qui était-ce ? Sherkhan le dévisagea jusqu'à ce que ce dernier ne se décide à parler, sur un ton presque autoritaire, à moins que ce ne soit sa voix et son timbre de base ?

En tout cas, il n'avait pas vraiment l'air agréable ou sympathique. Déjà que celui ci ressemblait traits pour traits à un humain, mais son antipathie se confirma lorsqu'il annonça au félidé le mot "châton". Aaaah cette fameuse confusion, cette discrimination, ce racisme. S'aurait été comme si Frieza appelait Goku "alors mon petit singe", mais le fauve ignorait ça.

Alors tout en regardant les yens ramassés, que celui ci mis dans ses poches car, hors de question de le partager avec une inconnu, il garda également pour lui cette fameuse lettre parlant du site de fouille pouvant l'emmener vers encore plus d'or et de découverte. En revanche, le léopard n'hésita pas un instant à répondre, même si ses blessures n'étaient pas encore toutes bien soignées suite à son entrainement avec Bashô.

Je suis un Ayns, pas un châton... Humain. Ce que je tiens, c'est juste une carte d'un site pas loin d'ici. Ca t'interresse ? Tu as pas vraiment la  tête de l'emploi.

Goku ayant plus l'allure du combattant, l'embaucher pouvait être tout de même utile. Evidemment, le partage se ferait en fonction, et puis cela permettrait d'en apprendre plus sur lui. En tout cas, le matou comprit rapidement pourquoi son odorat ne l'avait pas trahis, car le vent se levait dans le sens inverse à l'arrivée du nouvel élu et son odeur n'avait pas pu être captée ainsi, c'était soit du hasard, soit très malin de sa part.

Y'aura peut être un peu d'action, tu as l'air d'aimer ça. Moi, je ne m'interresse qu'à l'argent qu'on pourrait y trouver. Si en revanche t'es là pour tenter de me voler, je peux te défoncer, c'est toi qui voit..

Peut être un peu d'excès de zèle sur la fin, suite à ses deux entraînements avec les moines et celui avec son ami le poète mafieux. La force de l'Ayns était réelle, mais même s'il ne savait pas si celui qui était face à lui était plus ou moins fort que lui, le félidé ne s'était jamais vraiment démotivé face à un éventuel opposant.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 20 Mar 2017, 21:59

Comme la vie est parfois étrange. Jamais je n'aurais cru rencontrer quelqu'un dans ce désert et encore moins un chat !
Après une brève discussion, le matou me révéla qu'il détenait une carte vers un site pas loin d'ici, bien qu'il ne voulut pas me la montrer. Il me parla ensuite d'argent et d'action. L'argent, je m'en contrefiche. En revanche, l'action ne me ferait pas de mal, je m'ennuyais énormément et le temps que je sois en mesure de réduire ces mortels en cendres, il fallait le passer en me défoulant un peu.
Le vent se voulait de plus en plus fort. De vraies rafales d'air chaud vinrent caresser mes cheveux. Je fixai le chaton en face de moi, bien décidé à entreprendre ce bout de chemin avec lui, même si cela ne me plaisait guère. D'une voix forte et assurée, avec un sourire narquois je lui dis:

"Très bien, un peu d'exercice me fera le plus grand bien. Je t'accompagne. Ne t'en fais donc pas pour l'argent que tu pourrais y trouver, je n'en ai cure et tu pourras donc t'en emparer."

Je le fixai avec plus d'insistance, repris un ton sérieux et d'un ton sec et cassant, j'ajoutai:

"En revanche, ne m'appelle plus jamais Humain, chat de gouttière. Sinon, cela pourrait mal se passer !"

Je ne savais pas de quoi il était capable mais qu'il m'ait associé à ce qui me rebutait le plus m'insupportait. Je n'ai donc pu tenir ma langue sur ce point là.
Le vent avait l'air de s'être un peu calmé. Le soleil brillait toujours de mille feux et la chaleur était toujours forte. Le sang qui coulait dans ce corps et par conséquent l'excitation d'un éventuel combat me poussa à presque harceler l'Ayns pour qu'on puisse partir rapidement au lieu indiqué sur le document. D'un ton presque autoritaire, je m'adressai à l'animal:

"Allez, dépêchons-nous. On y va !"
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMar 21 Mar 2017, 17:21



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Ce type, cet humain d'apparence, dégageait vraiment un truc étrange. L'instinct animal de l'Ayns était bien là et lorsqu'on sentait que quelqu'un n'était pas net, c'est que ce personne ne l'était pas. En l'occurrence, bien que Sherkhan ne craigne pas ce personnage sorti de nulle part, car confiant dans sa force, ce dernier resterait méfiant.

En tout cas, Goku ne semblait pas vraiment interressé par l'argent ou l'or ou même les trouvailles et reliques qui seraient possiblement posés la bas. Par contre, le saiyajin désirait de l'action, du combat, peut être même du sang à voir son visage assez particulier, notamment son regard par moment.

Cela étant dit, sa dissidence continua, lorsque celui ci entendit le mot "humain". Apparemment, Goku partageait tout comme le félin, une haine indicible de la race humaine.

Tu ressembles beaucoup à ces derniers, qu'es-tu exactement dans ce cas ? Dis moi. Je n'apprécie guère les Humains non plus, mais ne me nomme plus chat, je fais exception aujourd'hui car je me suis peut être trompé sur toi... Alors, d'ou viens-tu ?

Tout en disant cela, le matou commença sa marche dans les dunes, car il était inutile de rester là, immobiles, sous le soleil cuisant. Tous les deux n'étaient pas des aliments en attente de cuisson. Le plan, la carte et les écrits demeuraient assez clair sur l'endroit ou se situait le site en question et Sherkhan avait en plus de ses sens innés, une bonne orientation, n'en déplaise à Zoro.

Cela tombait bien, puisque le bronzé était désireux de se bouger au plus vite à son tour. Alors rapidement, le duo arriva à une sorte de cavité rocheuse paumée au milieu du sable. Comme creusé à la fois naturellement, mais aussi aidé de quelques outils. La encore, des bivouacs posés un peu anarchiquement, mais surtout, pas une seule âme qui vive... Etrange.

Ok c'est ici, il faut descendre, ce n'est pas très profond, environs six ou sept mètres... Hmm, je fouille le camp et on y va.

L'Ayns farfouilla dans les affaires, ne trouvant que quelques babioles, mais pas de yens, rien de très concluant. Après cela, il sauta sans hésiter et avec une bonne détente jusqu'au fond du précipice, se rattrapant sur ses membres avec facilité, comme un chat retombant sur ses pattes.

Face à lui, une sorte de porte, en regardant bien la serrure, il remarquait alors que cela allait avec quelques objets trouvé plus haut dans les tentes. Alors le félidé en fixa un, puis deux et la fameuse dalle s'ouvrit en laissant s'échapper une fumée acre et epaisse, ainsi que du sable... De plus en plus glauque cette histoire. Goku ne serait peut être pas de trop ?

C'est ouvert ! Amene toi.

L'intérieur, une grande caverne souterraine, sous le sable, couvert de roche dur, l'endroit ressemblait à un ancien tombeau, de belles colonnes sculpté, et au loin l'objet du désir, un coffre ! Autour d'eux, des squelettes dans des armures... Le saiyen pouvait fouiller et tenter de trouver quelque chose aussi.

________

hrp : je te laisse aussi décrire l'endroit à ta guise, faire pop des ennemis ou creer des surprises ^^
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMer 22 Mar 2017, 00:26

En voilà quelque chose d'intéressant. Ce gros chat n'aimait pas les Humains. On aurait pu être alliés s'il n'avait pas été un mortel lui-même. Je les hais tous, autant qu'ils sont. Les mortels sont, selon moi, la représentation du seul échec des dieux. Ce monde si beau, si élégant, si riche est sali par ces idiots de mortels. Toujours est-il qu'il partageait une petite partie de mon idéal et, par conséquent, il avait réussi à monter un peu plus que les autres dans mon estime. Quant à sa question sur mon identité, sur mes origines. Je me contentai de rester très vague à ce sujet. Je levai les yeux vers le ciel, levai le menton et dit au chat:

"Moi, disons que j'ai pu avoir une vue de haut."

Nous voilâmes parti en direction de ce fameux site. Le soleil s'était fait de plus en plus tapant et j'avais l'impression qu'il faisait même encore plus chaud tout à coup. Le ciel était d'un bleu azur, sans nuage. Le vent chaud soufflait légèrement.
Après un long moment à marcher, nous arrivâmes devant une espèce de cavité rocheuse au milieu de ce désert de sable.
Nous descendîmes rapidement. Le chat sauta et l'expression "un chat, ça retombe toujours sur ses pattes" n'avait jamais été aussi vraie. Il retomba sur ses membres facilement. Je m'empressai de le suivre et sauta à mon tour. Ce ne sont pas six ou sept mètres qui allaient me faire peur et je retombai tranquillement sur mes deux jambes, sans aucun problème.

Le chat était vraiment d'une nature curieuse. Il ne pouvait s'empêcher de fouiller partout et tout le temps. Nous arrivâmes devant une grande porte. Après quelques manipulations, le félidé put l'ouvrir sans trop d'encombre. Il me fit signe d'entrer avec lui et la porte déboucha en un couloir qui déboucha lui-même dans une grande salle, ressemblant fortement à un vieux tombeau. Au milieu de cette pièce trônait un grand coffre. J'imaginai bien que le chat n'avait qu'une seule envie, se ruer dessus pour l'ouvrir et découvrir ce qu'il s'y cache mais, moi, je fus intrigué. C'était trop facile, il y avait fortement des pièges entre notre position et la position du coffre. La présence de squelettes en armure vint confirmer mes craintes. Ils allaient forcément se réveiller. Mais était-ce le seul piège qui pouvait nous être tendu?

Je regardai le chat afin de voir s'il ne faisait pas de bêtises. Je le mis en garde rapidement afin de m'assurer qu'il reste tranquille.

"Fais attention où tu mets les pattes ! Tu l'as sans doute remarqué et j'ose espérer que tu es assez intelligent pour t'en rendre compte mais la distance à parcourir jusqu'au coffre est truffée de pièges. Il faut donc avancer avec prudence !"

J'examinai la pièce. En effet, les squelettes ne constituaient pas le seul piège de la salle. Je pus remarquer aussi quelques trous dans les murs, quelques imperfections au sol et au plafond. Je ne sais pas ce que ce coffre contient mais en tout cas, il est bien protégé. Si seulement je pouvais voler comme auparavant, j'aurais pu traverser ce champ de mine sans aucun problème et même si les squelettes s'étaient mis à bouger, je les aurais de toute façon vaincu sans forcer.

Je décidai de faire le premier pas et m'avançai vers le coffre, toujours avec grande prudence. Après une dizaine de pas à peine, je me heurtai au premier piège. Piège classique, les trous dans les murs crachèrent des flèches dans ma direction. Sérieusement? Je pus les esquiver sans aucun problème et continuer mon chemin.
Je fis à nouveau une dizaine de pas et sentis une dalle s'enfoncer sous le poids de mon pied droit. Dès cet instant, les squelettes se réveillèrent, se tournèrent tous vers moi et s'avancèrent en rythme et en rang., comme des militaires drillés pour cela. Ils possédaient tous une armure, un casque, une épée et l'envie de tuer. Je m'étais avancé vers ce qu'il protégeaient et j'allais en payer le prix. Non, nous allions tous les deux le payer. Vu le nombre, une vingtaine à vue d'oeil, j'allais avoir besoin de mon nouvel ami...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMer 22 Mar 2017, 16:06



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Qu'était-ce donc que cette foutue réponse de la part de Goku. Une vue de haut ? Ce type aimait se la raconter ou parler d'une manière étrange. Le léopard préféra secouer la tête, s'il ne voulait pas dire qui il était, ni d'ou ce dernier venait, et bien tant mieux, c'est que celui ci était prudent et donc un minimum intelligent après tout. Le duo se décida à aller jusqu'au site et ne tarda pas à entrer dans le tombeau.

La nyctalopie de Sherkhan était très utile en ce lieux, même si le soleil parvenait tout de même à percer l'entrée de ses rayons et par la même occasion, éclairer un quart du lieu en question. Le sayajin pouvait t'il en dire autant ? Avait t'il des facultés pour voir dans l'obscurité profonde, jusqu'au fond du tombeau ? Jusqu'au coffre oui, vu que le regard de l'Ayns croisa le sien au moment ou celui ci le remarqua.

Mieux valait être sur et certains que le singe ne soit pas vénal et avide. Cela se confirma lorsqu'il vit les squelettes et n'ajoute au félidé qu'entre ici et la bas, de redoutables pièges pouvaient se déclencher. Le fauve lui rétorqua alors ;

Je suis au courant. Je suis ici pour le trésors, tu es là pour l'action, je ne doute pas de ton talent pour mettre à mal quelques pièges ou squelettes. Ce doit être rempli de magie par ici, moi je ne connais que la technologie, mais les pièges mécaniques j'en fais mon affaire.

Autre que les morts vivants prêts à s'élever, des trous, des pics peut être ou des sols et murs capables de se dérober... C'était vraiment persuasif, et les archéologues ou ceux qui avaient installés un bivouac en haut, avaient dû périr ici, tous au complet. Mais alors que le matou voulut entamer sa marche prudente, c'est le saiyen qui prit le relais et se heurta vite au premier piège.

Des flèches fusèrent à une bonne vitesse, mais comme elles allèrent dans sa direction et que l'Ayns était juste derrière, même si ce dernier parvint à habilement esquiver celle ci, ce qui paraissait étonnant d'ailleurs, le léopard dû utiliser sa queue pour les dévier et en esquiver une à son tour.

Hey, fais un peu gaffe, ne la joue pas aussi solo.

D'un certains coté, le cobaye que l'Ayns avait devant lui, était entrain de risquer sa vie et pas lui. C'était le bon plan, un très bon plan et, c'est pour pour cela que le fauve le laissa avancer, tout en marchant tranquillement sur ses pas. Ce dernier s'était dévoué à balayer le chemin, non ? Alors autant en profiter pour parler un peu, mais même ça, ce fut empêché par la dalle piégée que Goku déclencha et réveilla les squelettes.

Bravo... Si je m'étais occupé de ça moi même, ça se serait mieux passé. Bon...

Environs une dizaine de mètres séparait Sherkhan et le coffre, derrière eux et devant eux, des corps en armures armés d'épées, de lances, voila donc l'action pour le singe et pour le chat, l'or plus loin. Bondissant de toute ses forces, l'Ayns arriva en plein sur trois morts vivants, en prenant un avec sa queue au passage pour le balancer au travers de la pièce.

Avec ce saut, ne restait plus que cinq mètres vers le coffre, mais un piège ressemblant à une guillotine à l'horizontale vint se déclencher en l'air, au moment ou le félidé se décida à sauter de nouveau. Passant alors de justesse entre les deux lames, il fut légèrement blessé au dos, mais très superficiellement, plutôt dû à l'espace très fin entre les deux guillotines. Retrouvant le plancher des vâches, le coffre était devant lui.

Au loin, Goku était seul et encerclé par une bonne trentaine de morts vivants. Le fauve émit un grognement bestial un peu instinctif et ajouta ;

Tu voulais de l'action non ? Occupe les, le temps que j'ouvre le coffre.

________

hrp : Les morts vivants sont tous de lvl variables.

Les sans armures (squelette de base) = environs lvl 5 (nombre 10)
Avec armure légère = environs lvl 10 (nombre 10)
Avec armure lourde = environs lvl 20 (nombre 15)

Ils sont une trentaines, voir plus... Je te laisse gérer ça comme tu le sens, prends bien en compte que tu es lvl 7, il te sera "Impossible" de battre les lvl 10 et 20, sauf via les pièges. Soit imaginatif. Tu peux battre les lvl 5 par toi même.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyJeu 23 Mar 2017, 01:13

Bon, je m'étais mis dans un sacré pétrin. Une trentaine de squelettes avançaient vers moi et le chaton me faussa compagnie pour ouvrir son précieux coffre. Je l'attends au tournant, celui-là ! Mais ce n'était pas le moment de tergiverser, je devais me débarrasser de tout ce petit monde.
Les premiers squelettes arrivèrent. Il fallait que je joue d'astuce pour tous me les faire. Au niveau puissance, je pourrais à la limite me débarrasser de ceux sans armure, sans protection mais il me sera impossible d'en faire autant pour le reste.

Je décidai de courir en rond dans la pièce, afin qu'ils me suivent tous et que je puisse par moment en isoler quelques uns pour me les faire. Après quelques secondes, je pus isoler 4 squelettes sans armure. J'abattis le premier d'un coup de poing au visage, faisant voler sa tête à travers la pièce. Je tuai le second d'un coup de pied dans les côtes, le faisant tomber en morceaux. Je me servis du troisième comme d'un tremplin afin de donner un coup de pied sauté dans la tête du quatrième. J'achevai simplement le dernier d'un nouveau coup de poing. J'avais ainsi éliminé presque la moitié des squelettes nus mais le plus dur restait à faire.

J'eus une idée, mais cela allait être risqué. En effet, nous avons rencontré deux pièges sur notre chemin. j'allais m'en servir. je continuai de courir et les squelettes me suivaient toujours je m'arrêtai juste avant les trous qui lançaient des flèches. J'attendis qu'ils s'approchent un peu et quand ils furent assez proches, je repris ma course et au moment où le système de flèches allait se déclencher, je fis un grand bond en arrière, me permettant d'esquiver à nouveau les projectiles. Certains squelettes ne purent pas en dire autant. Je décomptai les victimes: tous les squelettes sans protections avaient péri et une partie de ceux en armure légère avait également succombé. Cependant, les armures lourdes des derniers purent les protéger efficacement. J'étais arrivé à la moitié mais j'avais seulement éliminé le menu fretin.

J'étais submergé et je ne voyais pas comment battre le reste de cette petite escouade. J'avais vraiment besoin de l'aide du félin et ça me répugnait d'être obligé d'avoir recours à lui. Alors que je me contentais d'esquiver les squelettes par des sauts et des acrobaties, je criai en direction du félin:

"Alors, ce coffre, ça vient? Je ne vais quand même pas être le seul à me salir les mains ici! Dépêche-toi et viens combattre, toi aussi !"

Je continuai de courir et de sauter jusqu'au moment où un piège se déclencha: deux lames qui venaient vers moi. D'une habile acrobatie, je parvins à passer entre les deux même si les lames m'ont effleuré et déchiré une petite partie de ma tunique. Heureusement que je ne fus pas touché par ces lames car, vu ses tranchants, j'aurais été découpé très facilement. En effet, elles étaient même parvenues à percer les armures des squelettes, mettant hors d'état de nuire tous ceux qui restaient. Mon agilité et mon astuce m'avaient tiré de ce mauvais pas, même si ce fut difficile.

Je m'approchai tranquillement du félin pour voir ce qu'il trafiquait et je lui dis calmement:

"Finalement, c'est bon. C'était facile, en fait ! Bon montre ce qu'il y a dans ce coffre !

Alors que nous nous dirigions vers le coffre, une voix venue de nulle part retentit dans toute la salle. Trois mots, juste trois mots mais qui témoignaient vraiment un sentiment hostile à notre égard comme si nous étions pas du tout la bienvenue ici:

" Partez d'ici..."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyJeu 23 Mar 2017, 18:54



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




En ayant atteint le coffre, rien n'était encore terminé, car l'ouvrir ne se faisait qu'avec une combinaison de clés. Fort heureusement, les babioles qui trainèrent la haut, furent un début de solution envisageable pour le félidé. Quelques symboles cryptés semblaient pouvoir faire office de clé, mais au bout du compte, même si tout était dévérouillait, un dernier verrou à code, devrait être déchiffré.

Pour le moment, Goku occupait pas mal des squelettes, si ce n'est tous en fait. Même ceux qui s'étaient à priori tournés vers le félin au début, ne s'en préoccupaient plus. Le saiyen avait sans doute l'art d'être au centre du monde. Ses cris, ses petites foulées, à vrai dire le fauve restait concentré sur sa tâche. La curiosité de savoir ce qui se cachait dans le conteneur, était bien plus grande que le reste.

Lorsque le singe appela à l'aide, Sherkhan fut trop concentré pour ne serait ce que l'entendre. Ce fichue verrou à code lui donnait du fil à retordre. Quelques os volaient de ci, de là, en véritable feux d'artifices. Au moins, pour un jeune élu, même si ce dernier l'ignorait, celui ci se débrouillait admirablement bien. Sans autre artifices que du combat à mains et pieds nus, on pouvait vite voir que le bronzé avait l'habitude du combat, de la mêlé et de se faire ainsi submerger.

Bon, après moult efforts, tout de même, les symboles en glyphes furent craqués par Sherkhan. C'était en tout, la chance et sa mémoire qui firent offices de victoire. La lettre récupérée en haut, contenait quelques infos utiles, des descriptions, des codes, et avec une bonne liaison de tout ça, cet ultime cadenas ne résista pas longtemps. Goku était presque entrain de finir à ce moment là, lorsque le coffre fut ouvert.

A l'intérieur, il y'avait...

Wow ! Hey ! Fut surprit Sherkhan, en voyant Goku débouler derrière. Je croyais que l'intérieur du coffre ne intéressait pas ? Ce qu'il y'a dedans, c'est pour ma pomme et...

Comme l'arrivée inopinée du sayajin avait surprit le matou, ce dernier avait refermé instinctivement le coffre. Il avait bien sur vu avant ce qu'il contenait, mais une voix étrange, fantomatique, résonna dans tout le tombeau. Un  véritable avertissement, faisant froid dans le dos, prétendant aux deux élus qu'ils leur faudrait quitter ces lieux. Pas vraiment de menace derrière, mais tout de même... Cela cachait sans doute encore un autre secret, des plus intriguant.

Hmm, bon pour le moment, pas la peine de se préoccuper du coffre, il ne bougera pas d'ici avec ce qu'il y'a dedans. Fit le félin, en prenant soin de re-coder ce dernier pour le refermer.

Puis, se relevant et secouant un peu son pelage, l'Ayns pu observer le carnage qu'avait fait Goku au sein de la nation des morts vivants. La salle était rempli d'os et d'acier, le calme était revenu, mais la voix continua de parler, dans le même ton ;

Partez ou mourrez, je ne serais d'aucune clémence... Eluuuus....

Dis moi, comment tu te nomme ? Je pense que si cette voix qui nous menace pouvait nous tuer, elle l'aurait déjà fait, tu en pense quoi ? Fouillons un peu plus profondément ce tombeau, je suis sur qu'on va trouver un truc intéressant et tu auras encore de l'action, j'en suis certain. Moi je me nomme Sherkhan.

La voix se tût enfin, pendant que le léopard tout en se rapprochant de certain murs, faisait l'aller-retour entre le papier récupéré dans le bivouacs et la surface murale. Puis, tapotant de ses coussinets la roches humide, déclencha quelque chose qui résonna et fit trembler légèrement la caverne entière... Avant de laisser place à un passage s'ouvrant vers une cavité plus profonde et obscure encore.

J'espère que tu vois dans le noir, sinon cherche vers les squelettes si y'a pas une torche. Tu pass en premier ou j'y vais ?

Quoiqu'il en soit, le duo allait continuer sa progression et celle ci serait pleines de surprises...
________

En continuant, on arrive dans un tunnel, puis ce dernier mène jusqu'à un nid d'araignées géantes, une douzaine avec quelques grosses difficile à battre, d'autant plus qu'il n'y a plus de pièges ici. Quelques armes au sol, des os (encore) des cadavres dessechés et une carte que tu es libre de voir et de prendre sinon je le ferais ^^. Cette carte montre le tombeau et ses pièces. La voici > Clique ici

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyVen 24 Mar 2017, 14:47

Le chat n'avait pas l'air de vouloir me laisser regarder le contenu du coffre. C'est vrai que j'avais dit que je m'en fichais et que je n'y prendrais rien mais ça aurait été bien de savoir si le coffre avait valu la peine d'être ouvert. Enfin, passons ces détails et continuons plutôt. Cette voix, cette fameuse voix menaçante qui nous sommait de quitter les lieux avait repris de plus belle, nous menaçant de mort si nous l'écoutions pas.
Bien évidemment, nous ne l'écoutâmes pas et reprîmes l'exploration.

Le félin, avant de continuer me demanda mon nom après m'avoir révélé le sien.

"Tu peux m'appeler Son Gokû"

Je vis le chat tapoter les murs jusqu'à ce qu'il déclenche quelque chose qui ouvrit un passage. Ainsi, il y avait d'autres salles à explorer. Sherkhan me conseilla de chercher après une torche car le couloir était vraiment très sombre. Il n'avait pas tort, je voyais bien dans le noir mais pas comme lui. Je retournai sur mes pas, me souvenant avoir vu des torches à l'entrée de la caverne. Une fois cela fait, je rejoignis Sherkhan à nouveau et nous pûmes continuer.

Arrivé au milieu du couloir, je me heurtai à quelques fils qui restèrent collés à moi. On aurait dit comme des espèces de toiles. Au fur et à mesure qu'on avançait, mes soupçons se confirmaient. Le couloir était remplis de ces réseaux de fils et ils étaient gluants. Ce couloir arrivait à sa fin et débouchait sur une grande pièce remplie de ces toiles que j'ai pu rencontrer en chemin et là tout était clair: environ une dizaine d'araignées étaient là, des petites, des grosses, des velues et je crois qu'elles nous avaient repérés.

"Certaines d'entre elles ont l'air costaudes" dis-je,mêlé entre un sentiment de crainte et une profonde excitation à l'idée d'un nouveau combat. Après tout, ce n'est qu'en dépassant mes limites que mes aptitudes au combat dans ce corps s'amélioreront.

Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos arachnides. Trois d'entre elles descendirent le long d'un fil qu'elles avaient tissé et vinrent se positionner juste en face de nous.
Alors que je réfléchissais à un plan et que je balayais la salle du regard, quelque chose attira mon attention: parmi plusieurs cadavres ainsi que des objets sans importances, trônait une feuille de papier sur laquelle je pus reconnaître l'allure d'une carte, peut-être la celle des environs appartenant à l'un de ces mortels qui a périt en ces lieux?

Il fallait que j'en aie le coeur net. Par conséquent, je décidai de m'emparer de cette hypothétique carte afin d'y voir son contenu. Je dis à Sherkhan en lui montrant la carte:

"Bon, cette fois-ci, c'est à ton tour de les occuper. Je vais chercher le document qui se trouve par là-bas."

Je partis en direction de la carte, bien déterminé à la saisir. En plus, j'allais enfin voir ce que ce chaton avait dans le ventre...

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptySam 25 Mar 2017, 15:50



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




L'étranger se présentait enfin et son nom n'était pas vraiment évocateur d'un danger quelconque. Un véritable inconnu à ses oreilles. Son Goku, c'était donc ainsi que l'individu décida de s'appeler, Sherkhan savait que ce pouvait être un faux nom, comme l'avait fait longtemps Bashô. Mais, au bout du compte, les pseudonymes et les masques finissaient toujours par tomber sur Kosaten, le félin le comprit rapidement. C'est d'ailleurs pour la même raison que ce dernier utilisait son vrai prénom désormais et aussi parce-que celui ci en était fier.

Une fois le passage ouvert, le sayajin parti chercher de quoi s'éclairer, il avait donc bien vu que les couloirs qui descendaient encore dans le tombeau, ne seraient pas plus éclairés et voir même plus sombres que la salle précédente. Bref, ce dernier décida de se mettre une fois de plus en avant. Se prenait t'il pour un leader ? Un sang fier et orgueilleux coulait dans ses veines, vraiment...

Mais lui, comme le félidé, déchantèrent en voyant les araignées et se confrontant d'abord aux toiles à la fois solides, collantes, gluantes et envahissantes des lieux. La cave qui faisait office de vrai goulot pour trois entrées différentes, était un repères pour ces arachnides friandes de chair (humaine ou non). Si le duo ne voulait pas finir comme ces pauvres corps desséchés, il vallait mieux que ces derniers ne réagissent.

Mais Goku avait apparemment trouvé un nouvel indice qui permettrait d'aller plus loin encore. Bien que l'Ayns ait également repéré les deux autres cavités qui indiquait d'autres voies d'accès, l'objet vers lequel était tourné le brun ténébreux, pouvait s'avérer utile pour la suite. L'idée émise de le couvrir pour cela, ne plaisait qu'à moitié au matou, mais se dégourdir un peu les pattes ne pouvait pas être mauvais. Cela arrivait même à point nommé après son entrainement avec son frère d'arme.

Bien, bien, je m'occupe d'elles.

Trois de ces choses étaient face au léopard, pendant que le singe partait sur le coté, pour trouver un truc repéré juste avant. Sherkhan s'engagea donc dans le feu de l'action, sauta tout griffes dehors contre elle, en bondissant sur le dos de la plus grosse et attrapant au dernier moment ce qui pouvait être la tête de l'une d'entre elle, qui s'apprêtait à attaquer. Sa queue fit office de troisieme bras, la force de contraction fut suffisante pour lui exploser ses mandibules.

Celle ou ce dernier se trouvait, bougeait comme un cheval au rodéo, tentant de le faire descendre, tandis que la dernier s'était prit des coups de griffes monstrueusement puissants, qu'elle n'aurait su esquiver, tranché comme un amas de jambon. Ne manquait plus que sa monture à achever, ce qui, au passage, n'était guère complexe une fois au dessus.

Ré-utilisant sa queue pour faire massue, l'Ayns  frappa plusieurs fois cette dernier pour la forcer à se mettre à terre, avant d'en finir une bonne fois pour toute en lui plantant ses crocs dans le corps et ses griffes par la même occasion.

Une plus petite lui sauta  dessus, enfin, d'environs un mètre d'envergure tout de même ! Mais les deux autres allèrent quant à elles, jusqu'à Goku. La sauteuse fut rapidement maîtrisé par le matou, mais comment s'en sortirait le saiyen de son coté ?

Attention, tu as de la compagnie. Fit t'il calmement, à peine essoufflé.

Ces arachnides n'étaient pas d'une puissance incroyable, mais mieux valait rester prudent, une fois à plusieurs, celles ci pouvaient jouer un bien mauvais tour aux imprudents. Une fois que le guerrier en aurait finit avec elles et se saisirait de la carte, le duo pourrait continuer en choisissant l'une des directions possibles. Quand à la voix ?  Elle s'était visiblement tût... Pour l'instant du moins.

Une idée de la direction à prendre ?
 
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptySam 25 Mar 2017, 20:24

C'était fait, la carte était en ma possession ! C'était plus facile que ce que j'avais imaginé. Du moins, c'est ce que je croyais. Le chat m'avertit que  des bestioles se rapprochaient de moi et je vis effectivement deux araignées, assez petites, s'approchant dangereusement.
Une petite minute, c'est censé représenter un danger, ça?! Non, ce n'est pas une bonne attitude à adopter, il fallait se méfier de ces créatures et en particulier de leurs toiles qui peuvent s'avérer fatales. Je restai sur mes garde, fixant chaque araignée dans le but de trouver une faille me permettant de vite m'en débarrasser.
J'avais toujours ma torche en main. C'était le moment ou jamais de l'utiliser. A chaque fois qu'elles tenteraient de s'approcher, je les repousserais avec ma torche et ce fût assez efficace. Les araignées doivent donc avoir peur du feu. Je me demandais si leurs toiles étaient inflammables car si tel était le cas, je pourrais y mettre le feu mais ce serait risqué.

Il fallait trouver une solution. Oh et puis merde, la force comme d'habitude et puis c'est tout. Je lançai ma torche en l'air et fonçai sur les deux araignées avec une rapidité déconcertante. J'enchaînai les coups de pied jusqu'à péter leurs pattes une par une tout en faisant nombreuses acrobaties et en restant toujours en mouvement pour éviter une mauvaise surprise.
Les araignées étaient hors d'état de nuire mais toujours vivantes. Il fallait donc les achever. Je récupérai ma torche d'une manière stylée et je décidai simplement de foutre le feu aux deux araignées. Je les regardai partir en fumée avec un rictus de satisfaction.

Ces deux nuisibles avaient été écartés et je ne voyais plus d'araignée dans les environs. Etaient-elles cachées, impressionnées par mon charisme divin? Toujours est-il que j'avais enfin le temps de consulter le document que j'avais ramassé. Je l'ouvris et vis en effet que c'était une carte du lieu. J'expliquai la suite des opérations au chaton.

"Le document que j'ai ici est bien une carte de cet endroit. D'après ce plan, nous devrions prendre le chemin de droite."

Le chemin de gauche menait à un cul-de-sac tandis que celui de droite menait directement à une dernière salle.

"Allons-y!"

Alors que nous nous apprêtions à avancer, la voix se manifesta de nouveau:

"Ceci est mon dernier avertissement. Faites demi-tour immédiatement, ou cet endroit deviendra votre tombeau!"

Qu'est ce qu'il s'imaginait? On avait déjà fait tout ce chemin, ce n'était pas pour faire demi-tour. Il était hors de question de se défiler. En plus, je suis sûr que le plus intéressant reste à découvrir. Je commence réellement à prendre goût à cette petite exploration.

Nous marchons en direction de la prochaine salle mais est-ce que tout danger dans celle-ci est écarté?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 27 Mar 2017, 16:46



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Goku ne tarda pas  à éliminer les deux nuisibles, et le rictus que ce dernier affichait sur son visage, cette satisfaction malsaine, ne lui donnait clairement pas l'air du gentil. Peut être était t'il méchant ? Ou alors ce dernier se donnait des airs ? Peu importe, même pour Sherkhan, ce genre de détails n'étaient absolument pas important pour le moment. Mais quand même, depuis le début de l'exploration, le fait est que ce dernier n'apprécie et ne se considère pas comme Humain, lui trottait dans la cervelle.

Après avoir prit la carte et indiqué que le meilleur chemin s'avérait être celui de droite, l'Ayns sembla d'accord avec ceci. Le couloir de gauche dégageait une odeur nauséabonde, de ... De quelque chose d'indescriptible et de danger ou bien de mort. Assurément, l'autre couloir était le mieux. Enfin, autant faire confiance à ce type, après tout, c'était la boussole de cette exploration..

Très bien, ne perdons pas plus de temps alors. Y'a absolument rien ici.

Peu de chance de trouver quoique ce soit dans le repère des arachnides. Les corps emmitouflés dans les toiles étaient ceux de pauvre voyageurs et pauvre au sens propre, comme au figuré. Des gens pleins d'espoirs sans doute, venus ici dans l'optique de richesse et de gloire ? Qui sait seulement. Dans tous les cas, la suite ne s'avérait à vu d'oeil pas compliquée.

Pourtant, l'oeil aiguisé du félin repéra quelques anomalie dans ce long, très long couloir. Déjà, aucune aspérités, tout était trop lisse, trop beau, trop soigneux. Aucun corps, pas de pièges en vu, pas de dalles qui s'effondrent, c'était un peu trop facile en fin de compte.

Une chose à noter, était également l'absence de toile d'araignée, ces dernière n'étaient donc pas venue jusqu'ici, tout semblait maintenu dans un ordre placide. Le danger les guettait clairement et ce n'est pas la voix qui voulait encore et toujours sonner leur glas, qui dirait le contraire ! Avant de pleinement s'engager, le félidé prévint Goku.

Bon, ce couloir là, je ne le sens pas. Il va falloir être rapide, très rapide.  

Mais pour constater sa théorie, le léopard ramassa une pierre et la jeta en tentant de faire quelques rebonds et ricochet, dans l'idée de faire deviner plusieurs pièges en même temps. Un seul se déclencha, mais à l'allure mortel. De multiple piques, fins comme des aiguilles, percèrent les murs dans un bruit de métal, ne laissant même pas la place de pouvoir passer. Aie aie aie... C'était mal barré.

Ceci étant dit, le léopard ne se décontenança pas et ramassa un autre cailloux, plus fin, que ce dernier balança le plus loin possible sans toucher le sol cette fois. Bonne surprise pour le coup, les aiguilles ne se déclenchèrent pas. Le petit rocher avait atteint l'autre salle, traversant la quinzaine de mètres qui les séparaient de l'autre endroit.

Hmm... Attends un peu.

Cette histoire de "non traces" continuait pourtant de faire travailler l'intellect de l'Ayns. Celui ci, fit alors demi tour pour ramasser le cadavre d'une araignée, assez dodue mais pas trop. Puis, revenant devant le couloir, la lança assez fort pour atteindre le milieu. A ce moment là, au moment même du lancé, les murs devinrent rouge lave, mais ne se déclenchaient qu'avec une latence d'environs deux secondes... Puis, au moment ou ces derniers éclairèrent la carcasse, celle ci se dissipa.

Pulvérisé sous l'effet d'une chaleur si intense, qu'il ne restait désormais rien du corps de cette pauvre arachnide. Au moins, cette fois ci, Sherkhan avait ses réponses et c'était très inquiétant.
 
Je vois, j'ai pigé. Certains pièges marchent sur le mouvements, d'autre sur le touché et les derniers sur les organismes cellulaires je dirais... Ce piège de chaleur ne s'est pas déclenché pour la pierre qui à ricoché, mais uniquement sur l'araignée. Ce qui veut dire que nous aurons droit à tout. Huuuh.... Soupira t'il, avant de reprendre ; J'ai compté un temps de ré-enclenchement pour les aiguilles, donc je vais le déclencher, puis, on va courir tous les deux le plus vite que l'ont pourra jusqu'au bout du couloir. Le piège de chaleur sera derrière nous, à deux secondes d'intervalles, pour... Nettoyer le lieu. Si on est pris dedans, on est morts. Si on tombent, on est morts, si on ralentis... On est encore morts. Prêts ?

L'Ayns se transforma alors en léopard, l'animal, pour de bon et devant le sayajin. Plus léger, plus svelte, plus rapide ! Il se servit de sa queue pour lancer un cailloux au milieu et faire apparaître les aiguilles. Le déclenchement de la course s'effectua au moment ou celle ci faisaient une traversée complète, avant de pouvoir se  ré-enclencher. Le plan marcha et le fauve courut à une vitesse folle, mettant un bon écart avec le danger chaleureux derrière eux.

Quand à Goku, ce dernier ignora ou en était le singe, mais bon... Une fois le couloir passé et un gros dérapage de sa part, le félidé se re-transforma en hybride-félin, reprenant sa taille de plus de deux mètres et s’épousseta en regardant la nouvelle salle ou ils étaient.

_____

hrp : je te laisse nous décrire cette salle, fait toi plaisir, on est dans l'antre du boss ^^
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyVen 31 Mar 2017, 14:44

Nous arrivâmes dans le dernier couloir. Je l'avais déjà ressenti mais le félin me prévint du danger que ce couloir dégageait. Nous restâmes sur nos gardes. Ensuite, le chat eut une bonne idée, je dus l'avouer: il lança plusieurs projectiles, dont des cailloux et une araignée pour tester le fonctionnement des divers pièges, leur temps d'activation, leur effet,... Ce fut ingénieux de sa part. Grâce à cela, nous pûmes passer le couloir sans trop d'encombre. Nous courûmes le plus rapidement possible afin d'être passé avant l'activation des pièges, moi sur les talons de Sherkhan. Il faut avouer que j'eus passé ce couloir de justesse, dû à ma vitesse et à mon agilité bien moindre que celle d'un félin.

Nous voilà donc dans la dernière salle. Sûrement la salle d'où venait cette voix désagréable et menaçante. J'allais enfin pouvoir me faire ce petit con qui s'amusait à faire le malin, bien caché derrière quelques monstres et pièges. Tout d'abord, voyons comment est disposée cette salle. Je balayai donc la pièce du regard, prêtant attention au moindre détail. D'abord, la salle était immense, bien plus grande que les deux autres. De part et d'autres de la pièce, et en parfaite symétrie, étaient disposés des colonnes ioniques (le type de colonnes qu'on retrouve dans les temples grecs). Au centre de la pièce, se trouvait un pentagramme, peut-être faisait-il partie d'un rituel qui allait être accompli ici-même?
Au fond de la pièce, je vis un trône, décoré avec des têtes de morts et juste à côté se trouvait une boule de cristal. La voix repris de plus belle:

"Finalement, vous avez eu l'impudence de vous aventurer jusque dans mon antre. Croyez-moi que je m'arrangerai bien pour que votre mort soit la plus douloureuse possible."

Je répondis avec autorité et en étant sûr de moi:

"Encore faut-il arriver à nous tuer! Maintenant, montre-toi, que je te botte les fesses personnellement!

Cela eut pour effet de le faire rire, puis il ajouta:

" Avec plaisir!"

De l'ombre, surgirent deux êtres: l'un grand et l'autre plus petit. Je ne pus distinguer le grand. Il était vêtu d'une longue cape noire qui cachait tout. Le plus petit, lui était juste vêtu d'une longue robe bleue. Son visage, quant à lui, était à peine humain: le blanc de ses yeux était jaune et ses pupilles étaient noires, comme chez un serpent. La moitié de son visage était couvert d'écailles. Pour finir, il avait une grosse moustache blanche. Ce type était aussi ridicule dans son apparence que dans ses menaces. D'ailleurs, une fois apparu, le nain prit la parole et j'eus la confirmation qu'il était bien derrière ces menaces:

"Je crois qu'il est de bon ton de faire les présentation: je m'appelle Zauber et voici mon fidèle serviteur ainsi que votre futur bourreau, Hauber. Maintenant que les présentations sont faites, vous allez mourir!"

Le mage se concentra et marmonna des paroles incompréhensibles. Suite à cela, le sol trembla légèrement et du pentagramme surgirent une cinquantaine de morts-vivants, totalement sous le contrôle du sorcier.

"Mes amis, le repas est servi. Régalez-vous!"

Les morts-vivants se mirent à foncer sur nous. Ils étaient bien décharnés et avaient l'air bien faibles. A deux, cela devrait pas prendre longtemps. Dans le plus grand des calmes, je dis à Sherkhan:

"Bon, je prends la partie gauche et toi la droite. Cela devrait être vite réglé."

C'est parti...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyDim 02 Avr 2017, 17:23



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Le singe s'en était finalement bien sorti dans le couloir. Ce dernier, avait largement suivit les pas au rythme effrenés du félidé, ce qui lui donnait encore et incontestablement, cette allure guerrière. Goku devait cacher pas mal de choses, sur lui, son passé, peut être se livrerait t'il après avoir partagé cette exploration avec l'Ayns. Mais pour le moment, le duo arriva dans une nouvelle pièce.

Celle ci, rempli de colonne sculptées, ornée en son centre d'un pentacle sans doute magique, donnait une allure inquietante à la scène. Outre le trône et la sphère qui ressemblait à ces boules de divination, Sherkhan chercha du regard, comme son homologue, si quelqu'un s'y trouvait. La voix ne tarda d'ailleurs pas à se manifester... Encore.

Si c'est comme les fois précédentes, rien à craindre alors !

Les deux élus y allèrent de leurs petites piques, sans doute afin de provoquer le destin et l'auteur supposé de tout ceci. Cela marcha, puisque deux êtres arrivèrent à eux. Avec une certaine distance évidemment. L'un grand, l'autre petit, un vrai duo aux allures inhumaines, mais également très comiques, se suivant jusque dans les noms. Hauber et Zauber.

Le premier semblait être le chef, le cerveau, tandis que l'autre demeurait silencieux et asservit. Lorsque les paroles furent prononcées et que des morts affluèrent de partout dans la zone, L'Ayns qui analysait déjà comment s'en sortir, indiqua ;

Je croyais que notre bourreau était ce Zauber... Vous ne savez même pas ce que vous faites pas vrai ?  

De toute manière, Goku se chauffait déjà pour prendre un coté et demandait au matou de prendre l'autre. Arriverait t'il à se faire plus d'une vingtaine tout seul ? Ok, ils n'étaient pas bien forts, maigrelets, décharnés, mais ces derniers étaient nombreux et qui puis est, aucun pièges n'étaient présents pour les aider.

Cependant, ce n'était pas un soucis d'accepter une telle demande pour le léopard, qui acquiesça d'un geste de la tête, avant de s'élancer dans la bataille. Alors, le fauve pouvait se déchainer et n'y alla pas de patte morte. Coups de griffes et coups de queues hystériques, les corps valsaient les uns après les autres, sans que celui ci ne leur laisse la moindre chance de riposte.

Etrangement, en sachant qu'à part les deux zigotos, la pièce était sans danger, cela permit à Sherkhan de vraiment libérer son potentiel. Il manipula même parfois son corps et sa transformation en léopard pur, pour rebondir ou prendre de vitesse certains ennemis. Une fois son coin ratiboisé, les morts au sol, incapables de bouger, le félin se releva, tout en s'étirant un bon coup.

GnNN... HmmHAAaaa... BON ! Zauber et Hauber, si on discutaient ensembles. Pourquoi vous protegez ce lieu ? .

Misérables... Ce n'était qu'un test, rien de plus. Hauber va s'occuper de vous à présent.

Le Nain voulut alors s'eclipser et se glissa derrière une passage secret, qui menait sans doute à une autre sortie. L'Ayns se tourna alors vers Goku en esperant que ce dernier ait finit. Goku, occupe toi du nain, je m'occupe de notre ami muet. Car voila que Hauber s'approchait. Il était grand, très grand, presque de sa taille. Pour rappel, le félidé mesurait presque deux mètres douze tout de même !

Mais là n'était pas la question, puisqu'on ne distinguait guère ses traits sous sa cape et sa capuche. Etait t'il humain ? Ou écailleux comme son petit chef ? Impossible de savoir, surtout si on ajoutait le fait que ce dernier ne parle pas. L'encapuchonné s'était juste approché pour tenter de frapper le sayajin, afin de l'empêcher de poursuivre Zauber peut être ?

Toujours est t'il que Sherkhan intervint, empêchant une lame recourbé d'assaillir son compagnon, en la déviant d'un coup de queue, qui vint maintenir les bras de son adversaire juste après.
 
Pas si vite... C'est moi ton adversaire.

A partir de là, le matou ignora si Goku s'en était allé poursuivre ou non, le leader nain, mais cela ne lui importait que peu, puisque sa concentration était maximale. L'adversaire lui faisant face n'était pas aussi docile et facile que les morts vivants précédents. Ses mouvements et ses coups de lames étaient efficaces et précis, mais l'agilité naturelle du léopard, parvint à maintenir la distance.

Si tu ne parle pas, ton chef le fera.

Un violent coup de pied vint s’asséner dans le visage de l'encapuchonné, qui valdingua à l'autre bout de la pièce, pour s'encastrer dans un mur. Mais pas assez pour le tuer visiblement... Puisque celui ci se releva, en grommelant.

Plutôt solide...

Et puis, à force d'échange, de coup, voyant que Hauber revenait à chaque fois, le félidé finit par comprendre un truc, enfin disons que c'était une théorie. A ce moment là, le fauve se mit à effacer comme il pouvait, en bougeant dans la pièce, le pentacle tracé au sol. Après l'avoir complètement fait disparaitre, l'Ayns reprit le duel de plus belle.

Cette fois ci étant la bonne, le coup de griffe recut de plein fouet dans la gorge, laissa le géant immobile, avant que celui là ne s'écroule en arrière et ne fasse soulever la poussière sous son poids. Après un bref soupir, le félin finit par gagner pour de bon, se demandant ce que faisait Goku de son coté, avec Zauber... Il courut pour les rejoindre.
_____

hrp : Je te laisse poursuivre le nain moustachu et le combattre ou tirer les infos que tu veux sur ce qu'ils protègent etc ^^

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyDim 02 Avr 2017, 23:22

Une vingtaine de morts-vivants fonçaient sur moi. Vu mon niveau, il me faudrait jouer d'astuce pour les gérer. Je pourrais en gérer 5 ou 6 à la fois mais il fallait éloigner les autres pendant un court instant, juste assez pour porter un coup. Vu leur gabarit et le peu de chair qu'il leur restait, un coup de poing et je les faisais voler en éclat.
A leur approche, je portai rapidement un coup de poing au premier et un coup de pied au second avant de courir vers une colonne. Ensuite, je pris appui sur cette colonne et fis une acrobatie pour atterrir derrière le groupe et ainsi pouvoir en frapper autant que je pouvais le temps qu'ils se retournent. Ainsi, je pus en tuer six de plus.
Ils n'étaient plus qu'une petite douzaine, toujours en train de foncer sur moi. Ils avaient vraiment les crocs on dirait. Bref, je continuai ma petite course pour les tenir à distance et je faisais en sorte de zigzaguer dans toute la pièce pour qu'ils se dispersent petit à petit, ce qui se produisit. Ainsi, j'avais réussi à en isoler cinq d'entre eux que je pus éliminer rapidement avant l'arrivée du second groupe, composé des six ou sept morts-vivants restant.

"Pfff, ce n'est vraiment pas digne de moi. Retournez d'où vous venez!"

Je fonçai sur les derniers morts-vivants restant et enchaînai les coups de poing et coups de pied pour tous les faire tomber.

"C'est terminé."

En me retournant, je vis que mon acolyte avait déjà terminé sa partie. Le moins que je pus dire, c'est qu'il avait été rapide.

Après quelques provocations venant du chat, le type encapuchonné descendit et se rua sur moi. Le chat me vint en aide en stoppant son attaque et en le maintenant quelques secondes, le temps que je me mette à la poursuite du chef, de celui qui était derrière tout cela. Je me mis à courir tandis que le petit sorcier tenta de s'enfuir en passant dans un passage secret qui se situait derrière son trône. Je le poursuivis et m'engageai également dans ce passage qui débouchait sur un nouveau couloir. Une issue de secours, j'imagine.
C'était peine perdue pour lui, j'étais plus grand, plus fort, plus rapide. En quelques secondes à peine, je le rattrapai.

"Tu comptes aller quelque part, microbe?

Il transpirait, comme s'il savait que sa dernière heure était venue. J'étais déçu, il était faible, misérable, pas digne de moi. Ce genre de mortel mérite encore plus d'être supprimé mais avant, je devais savoir quelques petites choses. Je saisis donc le petit être par le col de sa robe et le traînai vers la salle du trône, là où étaient mon compagnon félin et son adversaire. Quelle ne fût pas ma surprise de voir que le chat avait déjà éliminé son adversaire. Quelque part cela m'arrangeait, nous allions gagner du temps comme ça. Je soulevai le sorcier et le jetai au sol, juste à côté du félidé et rejoignis les deux protagonistes par la suite. J'entamai les discussions:

"Bien, maintenant tu vas tout nous dire. Pourquoi toutes ces menaces, que protèges-tu?"

"Ok..Ok. J-je vais tout vous dire...Je voulais seulement protéger mes richesses que j'avais durement acquises. Je voyais que vous n'étiez pas comme tous ces faibles voyageurs imprudents, venus mourir dans ma demeure."

"Ta demeure? Tu veux dire que tu habites cet endroit?"

"O-oui, monsieur."

"Comment se fait-il qu'il y ait autant de cadavres de types dans ce tombeau? A croire que tout le monde sait où tu habites et les richesses que tu possèdes. J'y ai même trouvé une carte de l'endroit, avec les détails des salles et des pièges."

"En fait, c'est moi qui ai tout manigancé. Vous avez trouvé une espèce de plan sur un vieux campement, n'est-ce pas? Bah ce camp, c'est moi qui l'ai crée, avec mes pouvoirs, et c'est moi aussi qui vous ai attiré jusqu'ici."

Ces réponses me laissèrent perplexe.

"Mais pourquoi?"

"L'argent. Je scrute les environs avec ma boule de cristal, je crée le campement, je m'arrange pour que des voyageurs trouvent la carte et qu'ils pénètrent mon habitation, qui sera leur tombeau. Puis, je demande à mes serviteurs de les dépouiller de leur argent et de leurs objets. Je garde l'argent et je revends les objets trouvés pour me faire du bénéfice. Savez-vous à quel point la vie est dure?"

C'est vraiment immonde. Les mortels sont vraiment des pourritures. Cela me conforte encore plus dans l'idée que le monde serait encore plus beau sans leur présence...

"Tu es en train de me dire que tu tues par plaisir et avidité? Tu me dégoûtes au plus haut point. Vous, les mortels, êtes les pires atrocités créées par les dieux, leur seul échec. Tu ne mérites que la mort."

Je lui donnai un coup de poing de toutes mes forces dans le torse, qui le transperça et le tua sur le coup.

"Voilà, c'en est fini de cet être inutile. Maintenant, sortons d'ici. A moins que tu ais des affaires à récupérer?"

Sans savoir si le félin allait se servir ou fouiller les environs à la recherche de trésors, j'empruntai le passage secret qui menait directement à la sortie.
Ainsi, je me retrouvai à nouveau dehors, sous le soleil brûlant, dans le sable chaud...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 03 Avr 2017, 18:45



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Le zombi le moins bavard était donc le plus solide, mais maintenant, il n'irait plus très loin. Tous ces combats avaient éveillé la faim dans l'estomac de l'Ayns. De bon gros quartiers de viandes ou des tonneaux de poissons frais, voila ce qui lui ferait du bien actuellement. Mais ce ne fut guère utile de courir après Goku, tant ce dernier arriva, lui aussi avec sa proie dans les mains. Décidément plein de surprises ce sayajin !

Le singe balança le pauvre nain moustachu, qui puait le stress, la transpiration et la peur, malgré sa tête d'écailles. Et c'est donc sans surprise, que tout ce manège avait lieu pour protéger les ressources les plus recherchées du félidé. La thune, l'argent, l'or, la moula, appelez ça comme vous le voudrez, mais le plan de ce génie sur pattes, était donc d'attirer les tristes voyageurs ici et de les dépouiller, avant de les tuer ou de les laisser mourir en l'occurrence...

Ces types habitaient là, et sa constitution physique, démontrait bien que ce n'étaient pas des adorateurs de la civilisation ou de l'exterieur. Ce coté reptilien à sang froid, c'était pour l'une des premières et rares fois, étonnant de la part d'un Non-humain, d'agir aussi froidement qu'un humain. Et comme pour se voiler la vérité de ses yeux, Sherkhan y alla de sa petite explication, sans pour autant les pardonner.

Ils ont du prendre exemple sur la race humaine de Kosaten, je ne vois que ça comme explication. Mais si tu nous avait pas menacé, ça aurait pu finir autrement.

L'excuse de la vie dure, ne laissa que de l'indifférence dans les yeux de Goku, là ou l'Ayns lui, plutôt voleur, comprenait parfaitement cet état d'esprit. Il voulut réagir mais ne fit rien, cet individu avait choisi son destin et sa faute bien que pardonnable, ne fut jugé que par son bourreau, le terrible fuyujin d'en face. Même si le félin pouvait l'en empêcher, pour le moment ce n'était pas l'idée.

De plus, en confrontant son avis direct, le fauve était certains de se faire un ennemi supplémentaire, hors ce n'était pas exactement ce que celui ci désirait se faire en ce moment. Des ripoux, des enfoirés, il n'y avait que ça dans tout Kosaten. Le singe n'appréciait pas les humains et de ce fait, leurs méthodes. Les pêchés qui faisaient des Hommes ce que ceux ci étaient, répugnait le divin saiyen.

Lorsque son compagnon, aussi froid que la pierre, en eut fini et se dirigea vers la sortie, en demandant si l'Ayns avait quelque chose à récupérer, celui ci lui répondit.

Vas y, pars devant, je récupère quelques trucs et j'arrive.  

Voler de manière explicite devant celui qui avait tué un voleur juste avant, aurait été un peu paradoxal, ironique et mal venu. Après l'avoir vu partir, Sherkhan prit soin de prendre tout ce qui pouvait être utile à ses yeux, des clés, de l'or, quelques armes en bon état et assez petites pour êtres transportés ou simplement les bijoux incrustés dans les pommeaux de celles ci... Tout était bon à ramasser. Après avoir farfouillé pendant quelques minutes, à l'instinct, le félin se dirigea enfin vers la sortie.

Le jour, la chaleur, le contact du sable... Le camp avait disparut comme par magie et du coup, les yens aussi. Tout n'avait été qu'illusion, sauf peut être les babioles et yens à l'intérieur. C'était une maigre exploration, mais riche en rebondissements finalement. Le fauve fit à nouveau face à Goku.

Bon, tu m'as bien aidé... Je pense que je vais me tirer d'ici. J'ai pas trouvé grand chose dans ce caveau. Hmm bien... Et ben... A plus !

Comme le sayajin n'était pas des plus bavard et que Sherkhan sentait bien que celui ci décamperait sans tarder, le félidé préféra se barrer aussi de son coté, avec ce qu'il avait ramassé et engrangé, notamment cette b elle trouvaille dans le coffre. Quoi ? Vous ne savez toujours pas ce que c'est, et bien c'est simple, c'est en fait un....BrrrRR... J'ai eu un frisson. Allez, bonne route, je me barre moi, en plus j'ai faim. Ah, c'est la fin du post.

hrp : tu peux conclure ou on peut continuer, toi qui voit ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyLun 03 Avr 2017, 23:10

Le chat ne sortit pas longtemps après moi. Je pense qu'il était aussi content que moi de sortir de cet endroit et de retrouver la lueur du jour. Même si au fond cela ne m'intéressait pas plus que ça, j'étais quand même curieux de savoir ce qu'il avait réussi à dénicher une fois que j'étais sorti. Je m'abstins de poser la question, cependant.
Je vis que le félin faisait mine de s'en aller de son côté. Il me le confirma en me disant qu'il était sorti bredouille et qu'il n'avait plus rien à faire ici. Je le vis tourner les talons et s'éloigner de moi.

Après quelques secondes à réfléchir, je me posais une question. A celle-ci, mon cerveau me répondait "non" mais mon sang de Saiyajin répondait tout le contraire. Au final, j'ai décidé de me jeter à l'eau, plutôt ironique dans un désert, n'est-ce pas?
Bref, je courus vers le chat pour lui demander la chose suivante. De toute façon même s'il refuse, je l'obligerai:

"Avant que tu ne partes pour de bon, je souhaiterais t'affronter dans un combat amical. Tu es très fort, je l'ai remarqué quand tu t'es battu face à toutes ces créatures. Je pense donc que me battre contre toi serait un bon moyen de m'auto-évaluer, qu'en dis-tu?

C'est plus fort que moi, j'ai envie de voir si j'ai progressé depuis mon arrivée ici et à quel point. Bientôt, j'entamerai un programme d'entraînement très strict. Pour l'heure, je veux me battre face à ce type.
Je restai figé, face à l'animal, attendant ce qu'il allait décider...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMar 04 Avr 2017, 14:31



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Un bon steak ? Une entrecôte ? Des poissons ? Que de choix... Que d'envies ! Mais voila, alors que Sherkhan pensait déjà au prochain repas qu'il pourrait se payer avec ce que celui ci avait récupéré, c'est Goku qui l'interrompit dans ses pensées. Mais que voulais t'il encore ? C'est un peu l'expression qui demeura sur son visage lorsque l'Ayns se retourna.

Le combattant qui venait de faire équipe avec lui précédemment, n'avait visiblement pas l'intention de partir tout de suite et ce, malgré le soleil cuisant. Non, bien au contraire d'ailleurs et cela se confirma dans ses propos pleins d'aplombs. En effet, le sayajin voulait se battre, dans le but de s'endurcir. Le félidé savait à quel point l’expérience du combat permettait de s'améliorer, mais esperer voir quelqu'un comme ce type s'éveiller à ses pouvoirs, n'était pas vraiment une bonne idée.

Cela étant dit, ce pouvait aussi être fructueux pour lui et de ce que le fauve avait pu voir tout du long, le léopard avait l'ascendant sur le singe. En terme de vitesse, de force aussi. Mais, il notait aussi que Goku était loin d'être en reste malgré son niveau et que ses bases guerrières étaient bien ancrées en lui. Un soupir s'échappait alors de sa gueule, tout en regardant des pieds à la tête ce brun ténébreux.

Si ta fierté peut résister au fait que je puisse te battre et que tu ne me cible pas dans un futur proche ou lointain, pourquoi pas...

Au final, cet échange ne pouvait pas être si mauvais et puis, cela permettrait au félin d'en apprendre d'avantage sur cet opposant si silencieux.

On a fait une bonne équipe, mais tu n'es pas quelqu'un de bavard. Tu hais comme moi les humains, mais je pense que les raisons sont différentes. J'aimerais les connaitre, j'avoue être curieux et puis je pourrais t'aider, qui sait ?  

Amadouer pour mieux s'informer, c'était une méthode comme une autre. Après quoi, le léopard se servit de sa queue et ses pattes pour frapper. Comme l'objectif n'était pas un combat à mort, ses griffes rétractiles étaient enfoncées et cela ne risquait pas de blesser le sayan, tout au plus des bleus...

C'est donc tout en parlant, que Sherkhan tenta d'abord une balayette avec sa patte, comme ce dernier était grand, son allonge l'était tout autant. Après quoi, en même temps que celle ci, sa queue balaya à l'horizontale au niveau du torse. Si jamais Goku sautait pour esquiver l'une, il prendrait l'autre. L'Ayns était fourbe en temps normal, mais vu la différence de niveau, pas besoin de prendre une poignée de sable et s'en servir...

Je n'en sais pas beaucoup sur toi, mais tu es des capacités et une force intéressante. Tu connais l'histoire de ce monde je suppose.. Les nations, les élus, tout ça... ? T'en pense quoi ?


 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMar 04 Avr 2017, 15:12

Mon interlocuteur avait finalement accepté ma requête. Je me mis en position de combat et il en fit de même. Dû à mon côté Saiyajin, j'étais très excité par ce combat qui s'annonçait. Je m'attends bien sûr, par l'écart de puissance entre nous deux, à ne pas faire d'étincelles lors de cet affrontement mais c'était un mal pour un bien car cela me permettrait de progresser.

Avant de commencer, le chat me posa une question. Il voulut savoir pourquoi je détestais les humains. Il révéla par la même occasion qu'il les détestait aussi. J'aimerais savoir pourquoi. Au moins cela nous faisait un point commun et peut-être même un objectif que nous partagions. Je ne sais pas s'il serait prêt à tous les exterminer comme je veux le faire, mais c'est déjà assez intéressant. Avant que je puisse répondre quelque chose, il me fit une balayette et je tombai sur le sol, dans le sable brûlant. Le fourbe ! Cela devait faire partie du jeu  et j'utiliserais donc les mêmes armes. Alors que j'étais au sol, le chat continua ses questions. Il me demanda mon avis sur les nations et les élus, ainsi que sur l'histoire de ce monde. Je décidai de poser une réponse à chacune de ses interrogations. Je me relevai, le fixai dans les yeux. Tout en me méfiant, tout en surveillant qu'il ne me refasse pas un coup fourré, je lui dis:

" Ainsi, toi aussi tu détestes les humains. Je pense que ces formes de vie doivent tout simplement être éliminées, pour le plus grand bien. Sinon, concernant ce monde, je connais vaguement leur histoire. Je sais qu'il y a trois nations qui se tapent dessus pour le pouvoir. Je sais aussi que nous sommes des élus, des êtres spéciaux choisis par les dieux eux-mêmes. Si tu veux mon avis, je me fiche totalement de ces trois nations et de leurs élus."

Je ne continuai pas plus longtemps la parlote inutile et je me mis en action directement. Je fonçai sur mon opposant et tentai de lui donner un coup de pied en visant le torse, puis j'enchaînai avec un coup de poing directement au visage.
Une fois tout cela fait, c'était à mon tour de poser les questions:

"J'aimerais savoir pourquoi tu hais autant les humains. Comment en es-tu venu à les détester?"
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyMer 05 Avr 2017, 20:42



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Le félidé n'avait pas pour habitude de se battre honorablement et utilisait tous les atouts possibles pour gagner ou fuir. Mais son but était de sortir en vie. Cependant, ici c'était un simple échange de mots et de coups, sans aucun résultat nocif. Et puis en plus de cela, l'Ayns avait plus de puissance. Alors pourquoi avoir utilisé ce coup en traitre ? Eh bien, en fait du point de vu du félin, ce n'en était pas un.

Goku avait démontré ses capacités et c'était lui qui avait demandé un combat, alors pour le matou, c'est bien le sayajin qui devait se montrer prêt à encaisser, esquiver. Malheureusement pour lui, il tomba et ne se prit au moins pas le coup de queue. Un mal pour un bien. C'est donc normal que le brun se releva, en fixant Sherkhan d'un air serieux, méfiant, prudent. Puis il décida de répondre.

Ce type n'appréciait pas les humains, mais ses raisons étaient étranges même si, d'un certains point de vu, l'Ayns partageait le même. Mais Goku les considéraient comme des erreurs qui devaient êtres éliminés, purement et simplement et ce, sans distinction. Tout en l'écoutant, le félin voulut savoir ;

Est ce que je fais parti de ces personnes que tu comptes éliminer ? De toute manière, tu as du chemin à faire pour arriver à ton but, certains élus sont ici depuis des années de ce que j'ai compris et n'en sont pas capables, malgré leurs réputations et leurs puissances.

De quoi peut être décourager le saiyen ou au moins lui faire entendre un peu raison. Sinon, la cohabitation risquerait d'être difficile et ce dernier deviendrait l'ennemi du félidé, mais pas seulement... Un très bon allié des tarés comme Zayro et Heiwa, certainement.

En tout cas, son bavardage ne dura pas, puisque il passa à l'action. Fonçant frontalement en direction du léopard, le singe tenta un coup de pied visant le torse. Une simple esquive en faisant un salto arrière, parvint à préserver l'Ayns, mais le prochain coup ne tarda pas, précis comme tout, visant cette fois le visage. Sherkhan venait de se remettre sur ses pattes, mais eut le temps d'utiliser sa queue pour enrouler le poing de Goku afin de le dévier. Avant de desserrer son étreinte et l'écouter parler.


Disons pour faire simple, que j'ai eu de très mauvaises expériences avec eux. J'ai très vite compris que ces derniers étaient et resteraient corrompus. Malgré les exceptions qui existent, un Humain est mauvais dans l'âme... Enfin, presque tous.  

L'hésitation fut à cause de Bashô qui était devenu son frère évidemment. Mais très vite, l'Ayns ré-attaqua, un court échange de trois coup. Sautant en direction du saiyen à l'aide d'une impulsion, il frappa de ses deux pattes vers le torse et envoya sa queue en direction du visage de ce dernier. Comment réagirait t'il ? Le soleil cuisant était là pour rappeler que les efforts étaient plus durs dans ce desert.

Je ne suis pas très en forme, j'ai soif et j'ai faim... Tu penses que ça ira ? La chaleur peut me rendre un peu, irritable quand elle se cumule à ma faim.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyJeu 06 Avr 2017, 01:35

Le félin expliqua ses raisons quant à sa haine envers les humains. Rapidement, il enchaîna avec un coup dans le torse qui me fit reculer. J'eus à peine le temps de bouger pour contre-attaquer que je reçus un coup de queue qui me fit valser de plusieurs mètres en arrière et me fit tomber sur le sol. La vache, ce coup n'était vraiment pas mal, j'en ressentais la douleur. C'est parfait, la douleur me rendra plus fort !
En me relevant, j'eus un sourire satisfait, qui se transforma en petit rire.

"Hahahaha. Tu es incroyable, je n'arrive même pas à te toucher. Ainsi tu dis qu'il y a du monde bien plus fort que toi?

Des gens bien plus fort que lui, j'attendais de voir. En tout cas une chose était certaine: j'allais devoir m'entraîner dur pour égaler les plus forts guerriers que comporte ce monde. Sans plus tarder, je décidai de mettre fin au combat et de retourner de mon côté. Il fallait vite que je termine de découvrir les recoins de ce monde afin de pouvoir m'atteler à l'entraînement. Je le fis savoir à mon adversaire:

"Je m'avoue vaincu. Tu as gagné. Sur ce, je retourne vaquer à mes occupations et je ne vais pas te retenir plus longtemps."

Je lui tournai le dos et m'en allai. Je fis une dizaine de pas avant de me retourner vers le félin, lui sourire avec un sourire malsain et lui dire:

"On se reverra très bientôt."

Je tournai ensuite la tête et repartis vers l'est, non sans avoir progressé et appris aujourd'hui. Encore une journée bien remplie dans ce monde qui est nouveau pour moi. La prochaine étape est pour moi de recouvrer les pouvoirs qui m'étaient propres avant d'atterrir ici. J'allais donc me concentrer sur cela en priorité.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud EmptyJeu 06 Avr 2017, 01:59



feat.Goku bronzé
Dans le sable chaud




Le sayajin esquiva la question sur l'élimination. A la place, l'Ayns eut droit à un rire gras, le félicitant d'être aussi fort et avec même une touche d'humilité. Cela fit du bien à l'égo de Sherkhan évidemment, ce n'aurait pu en être autrement. Un combattant restait fier et savoir qu'il pouvait faire mal, vaincre, esquiver habilement, le confortait de plus en plus dans son optique de renforcement, de puissance. Goku emprunterait le même chemin et c'est pour cela, que le matou ne se reposerait pas sur ses lauriers.

Ne pas être honorable en duel, fuir les conflits, ne voulait pas dire être fainéant. Au contraire, c'est bien pour poursuivre cette liberté, que le fauve concentrerait ses efforts dans sa progression, coûte que coûte. Puis à présent, ce dernier n'était plus seul dans ce monde, c'était une raison de plus pour arriver au sommet.

Ce n'était pas seulement pour se protéger lui, mais aussi protéger Bashô. Les deux compagnons avaient du pain sur le planche et une sommité d'ennemis à abattre. Non pas parce-que ceux ci allaient aller les chercher, bien au contraire, c'étaient eux, qui un jour, viendraient les prendre. Ce jour là, devrait alors être marqué au fer rouge, comme le jour ou Sherkhan et Jemial (le nom Ayns du poète) pourraient vaincre et s'en sortir !

Mais pour l'heure, le saiyen se sépara de son opposant, en le félicitant encore et tournant les talons. Prêt lui aussi, à affronter ses résolutions. Un soupir curieux s'échappa de la gueule du félin. Que penser de cet homme si curieux, peu bavard, mais dont le but était un dessein cruel et maléfique... Et qui pourtant, s'avéra un bon compagnon d'exploration ? Drôle de personnage...

Tu les verras, ces personnes puissantes. La prochaine fois, notre combat sera peut être plus serieux... Fit t'il avant de s'éloigner pour de bon.



 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Dans le sable chaud   Dans le sable chaud Empty

Revenir en haut Aller en bas
Dans le sable chaud
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Dans le sable chaud 190103103231202569 :: Empire de Seika :: Désert brûlant-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.