Le Deal du moment : -17%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
305.99 €

Partagez
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue0/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyDim 30 Avr 2017, 21:15






Le calme avant la tempête


Ce rp se passe quelques jours après la rencontre avec Tenma. Haïko a toujours deux ans, mais en paraît 3.

Après ma rencontre très agréable avec Tenma à un endroit de Minshu que je ne connais pas vraiment, le tempsétait venu pour moi d'annoncer une grande décision: j'allais rejoindre Aki à Seika. Bien sûr, ça n'allait pas être sans mal, je le savais. Déjà, à petite échelle convaincre Mei de quitter son pays natal n'allait pas être simple. Car oui, je souhaitais vraiment qu'elle m'accompagne. Je m'étais trop attaché à elle pour la quitter. J'allais faire mon possible pour l'inviter à me suivre, mais j'allais respecter sa décision en cas de refus. Je n'avais aucune raison de la forcer à quoi que ce soit.

Nan, le pire problème était Fuyu en lui-même. Il n'allait sûrement pas apprécié que j'aille me réfugier chez leur pire ennemi, surtout après avoir refusé de servir leur rang pour la guerre à venir. Cela allait sonner comme une trahison pour eux, et j'allais le payer cher. Je devais alors agir avec la lus grande discrétion pour éviter toutes ébruitements de cette décision jusqu'à ce que je sois à l'abri vers Mademoiselle Aki. Ce que je ne savais pas, c'est que Fuyu avait déjà agi, par l'intermédiaires d'informateurs invisibles qui avaient déjà tout compris. Et le pire... qu'heiwa était au courant.

Je redoutais grandement cet homme, et j'avais peur de sa réaction. Dans ma tête, je devais tout faire pour qu'il l'apprenne le plus tard possible, et j'étais bien naïve en pensant qu'il ne le savait pas encore. Bref, une énorme épée de Damoclès flottait au dessus de ma tête sans que je ne m'en rende vraiment compte. J'allais pourtant bien vite en avoir les prémices.  

Nous marchions avec Haïko dans des montagnes que je n'avais encore jamais traversées, mais que j'avais déjà aperçues de loin lors de mes voyages prêts de la frontière du dragon. Je commençais alors à me repérer pour rentrer, et je fus contente d'enfin m'y retrouver. Après un bon jour de marche, en pleine montagne, je décidai de faire une pause et nous nous assîmes au bord d'un chemin pour y faire un feux et chauffer le reste de nourriture que j'avais dans mon sac. Je sortis également quelque chose pour le jeune enfant, et ensemble nous mangeâmes paisiblement pendant une bonne heure, tranquillement, avant de nous remettre en route.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue5/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyLun 01 Mai 2017, 04:44




feat.Rumaki

mère indigne


Ambiance


La lisière qui séparait la terre de l’impitoyable et celle du fourbe, celle du dragon et celle du serpent, celle de Fuyu et celle de Minshu. C’était là que je me trouvais. Une chaîne de montagnes qui de loin semblaient infranchissables, mais qui, si l’on prêtait un tant soit peu d’attention, pouvait dévoiler plusieurs petits passages facilitant donc l’accès entre les deux pays. J’ignorais si les personnes qui étaient à la tête des deux territoires étaient au courant des allées et venus qui s’exécutaient dans ce domaine-là, mais moi, je l’étais bel et bien, ainsi que mes multiples informateurs. D’ailleurs, ce n’étaient pas les seules choses qu’ils connaissaient. Ils avaient également été capables de prédire, avec exactitude, qu’une certaine personne devait passer par ici, une personne douce et calme, qui n’avait rien à faire dans les terres des impitoyables. Malheureusement pour elle, cette personne s’était mise à dos de nombreux problèmes, et c’était moi, qui devais me charger de les régler.

-Le ciel est si sombre aujourd’hui…

Oui, il l’était. Entre la fraîcheur incommensurable de Fuyu et la température moyenne de Minshu, les nuages s’étaient agglutinés dans la zone, sans toutefois lâcher une seule goutte de pluie, ni même un seul flocon de neige. On pouvait donc dire, que nous étions parfaitement dans une zone neutre. Ce n’était pas pour autant que le froid ne sévissait pas.

Assis au sommet d’une pierre, j’observai les cieux attendant. J’attendais, celle dont la vie devait prendre fin, une certaine Rumaki Oshigato. Après tant de temps passé à Kosaten, jamais je n’aurais cru, pouvoir mettre fin à la vie d’une jeune femme, dans la fleur de l’âge, incapable de pouvoir se défendre comme il le faudrait. Coudes contre les genoux, les bras qui retombaient au milieu, Jiro, mon épée, était plantée dans mon dos et tous deux, subissions les vents glacials, qui venaient de Fuyu, direction dans laquelle, je regardais d’ailleurs.

Il y avait peu de temps, une colonne de fumée avait été aperçue par mes soins, confirmant les indications d’Aiko. La Shinobi ne devait plus être très loin de là. Mon esprit n’était pas tranquille, toutefois, je devais le faire. Pour la sécurité de ceux que j’aime, pour être paré à protéger celle que j’aimais. Zayro Jinn… Je le haïssais plus que tout. Mais pour le moment, je ne pouvais rien faire contre lui. De ce fait, mon ambition était de couvrir son champ de vision, et l’empêcher de poser son regard sur Kachou. Et pour ce faire, je n’aurais eu aucune pitié à engloutir le monde dans les enfers.

-Bien… il est grand temps…

Me relevant, un pied après l’autre, un dernier vent se leva, agitant de ce fait ma veste bleue, ainsi que mes cheveux sombres. Mon regard déterminé, arracha du sol Jiro, avant de le glisser dans mon fourreau, obliquement situé dans mon dos. Et depuis les hauteurs, mon regard se posa sur elle, cette jeune femme. Ce que je n’avais pas prévu par contre, était bien la présence d’un enfant à ses côtés. Mon visage afficha une mine horrifiée, me rappelant un bref moment ce que j’avais vécu lors de mon enfance, le meurtre froid de mon grand-père. Ce monde était vraiment cruel. Mais… il valait mieux, être du côté de ceux, qui détenaient l’arme pour frapper.

Je me laissai tomber dans le vide, ne m’éloignant de la rive que d’une dizaine de centimètres. Une fois la première centaine de mètres traversée, mes jambes prirent appui sur la paroi, pour rejoindre le sol, en face du duo, le regard plus sombre que jamais. Les bras le long du corps, je détaillai la jeune femme, ainsi que le jeune garçon à ses côtés.

-Le destin est funeste n’est-il pas ? Rumaki… Oshigato… Vous n’avez pas eu beaucoup de chance depuis votre arrivée sur les terres de Kosaten. Mais malgré ça, vous gardez la nomination de Maman de Fuyu. Que c’est dommage… réellement dommage.

Sans bouger d’un poil, mes sourcils se froncèrent subitement, observant encore plus, du fond des yeux, la jeune femme en face de moi.

-Comptez-vous aller vous réfugier à Seika ? Comptez-vous trahir le pays que vous êtes sensé servir ? N’avez-vous donc aucune pitié pour votre propre progéniture ? Mère… indigne…. Dis-je avec un timbre de colère dans la voix, ainsi qu’un dédain visible sur mon visage.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue0/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyLun 01 Mai 2017, 18:00






Menace




L'arrivée du ninja me surpris beaucoup. Je reculai d'un pas alors qu'Haïko s'accrochait à mon bras. Il avait une capacité inconsciente à ressentir l'aura maléfique ou positive des individus, et je pouvais voir qu'il ne se sentait pas à l'aise face au nouveau-venu. Plusieurs fois depuis sa naissance, il avait éprouvé ce genre de crainte, et bien souvent, elles s'avéraient être correcte. Je ne savais pas vraiment d'où ça venait, mais elle me permit de me méfier immédiatement. Un danger approchait, et je devais être prudente dès à présent pour ne pas y laisser des plumes.

Je regardai un court instant mon fils, sentant mon cœur accélérer, avant de reconcentrer mes yeux sur le ninja. Un nœud dans la gorge se forma au fur et à mesure de ses paroles. Non seulement il savait qui j'étais, mais visiblement, il avait connaissance de la décision que je venais de prendre, que pourtant, je n'avais révélé à personne, même pas à Aki, ou Tenma. Donc aucune chance qu'elle ne m'est échappée. Pourquoi alors diable le savait-il ? M'avait-il espionnée lors de ma conversation avec Aki ?

Je ne répondis pas tout de suite, me mettant clairement devant Haïko pour le  protéger de toutes éventuelles attaques surprises. Respirant difficilement, je tentai de garder mon calme malgré ce regard sombre posé sur moi. Je pouvais encore m'en tirer. Je devais réfléchir au meilleur moyen de m'en sortir. Haïko se mit à gémir en serrant un peu plus mon bras. Il avait clairement peur, et il n'allait pas en falloir beaucoup plus pour qu'il ne se mette à pleurer. Avalant difficilement, je finis par déclarer.

Qui êtes-vous ? Comment connaissez-vous mon nom ? et de quoi parlez-vous ? Je n'ai jamais parlé d'aller ailleurs qu'à Fuyu. Vous n'avez rien à me reprocher.

Faisant preuve de tout le courage que je possédais à cet instant, j'osai lui répondre de cette manière. Je ne savais pas du tout quelle allait être sa réaction, mais une chose était claire maintenant, j'allais devoir être encore plus discrète quand je parlerai à Mei. Je finis par tenter.

Je vous prierais de nous laisser passer à présent.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue5/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyMar 02 Mai 2017, 00:41




feat.Rumaki

Le sens du sacrifice

Ambiance

Dans le passé j’avais commis des erreurs, et de ces dernières, j’en avais beaucoup appris, me retrouvant incapable de refaire la même chose à présent. Peut-être étais-je encore en train d’en commettre, peut-être aurais-je été victime de mon propre aveuglement, m’empêchant de faire des jugements les plus justes et les plus adéquats. Peut-être n’avais-je pas évalué la situation comme il le fallait et que, je me fourvoyais depuis un bon bout. Peut-être.

Mais en attendant d’en avoir la certitude, je ne comptais pas reculer, je ne comptais plus reculer. Mon regard mi-clos, fusillait mon interlocutrice, et malgré que je me fasse grandement violence pour ne pas observer ce jeune garçon, toute sa frayeur, toute la crainte qu’il avait envers moi, se lisait clairement sur le visage de sa génitrice. Non pas qu’elle ne me craignait pas non plus, mais seulement, son fils, l’enfonçait davantage dans cette crainte, qui, il fallait se l’avouer n’était pas mal placée.

Non, je me trompais, je ne voyais les choses comme elles se devaient. En regardant de plus près, la vérité était toute autre. Sa mère était sa force, et il se voyait bien, que la Kunoïchi se fit grandement violence pour parler avec un courage qui ne lui sembla pas familier. Elle essayait de reprendre le peu de dignité qu’elle ne pouvait malheureusement plus récolter. Ma mâchoire se serra si fort que ça en était visible à l’œil nu, et dans ce mouvement, ma tête s’inclina légèrement vers l’avant. Rumaki ne comprenait pas. Elle ne comprenait rien. Qui j’étais ? Comment je la connaissais ? Elle disait même que je n’avais rien à lui reprocher.

Seulement, ce n’était pas moi qui lui en voulais, mais plutôt les plus grands qui étaient dans mon ombre. La seule chose que je n’approuvais pas, c’était bien sa capacité ingrate à ne se soucier que d’elle-même. Espérait-elle mettre à l’abri son fils en devenant une rebelle ? Une traîtresse ? Ignorerait-elle avec qui elle a eu à se frotter ? Aurait-elle oublié son passé ? Relâchant la pression de ma mâchoire, et relevant légèrement ma tête, je rompis à nouveau le silence qui plana un moment suite à sa sommation de la laisser passer.

-Mon nom est le cadet de vos soucis. Si aujourd’hui vous arrivez à m’échapper, demain, une personne qui sera beaucoup moins diplomate que moi vous anéantira. Vos choix, ou possibilités de choix, vos ambitions ainsi que vos prévisions vous mèneront à votre perte, ainsi même à tout ce qui vous est cher. Disais-je en observant un moment le jeune garçon effrayé pour qui, j’avais une grande peine.

Les ordres du titan sombre étaient clairs: rassembler les élus de Long à Fuyu et… tuer Rumaki Oshigato. Etant également une élue du dragon, la ramener au sein même de Fuyu aurait été une chose aisée. De plus, ça n’interférerait pas avec les ordres du colosse. Mais encore, il fallait que cette femme se décide à prendre la bonne décision.

-Vous laisser passer ? Alors que la fin de votre existence ainsi que de votre progéniture réjouirait l’ensemble des hauts gradés de Fuyu ? Cela n’est même pas envisageable. Vous vous êtes enfoncé dans une situation réellement mauvaise, oubliant tout de votre passé, de ceux que vous avez côtoyé. Il n’est que normal que ce passé que vous essayé de fuir, tente de vous engloutir.

Relevant légèrement la tête, je poursuivis.

-Savez-vous ce que signifie être un parent Oshigato ? Cela veut dire être prêt à tout sacrifier, absolument tout, pour la vie de la personne qui nous suit. Éloigner les désirs égoïstes et se plier aux règles même les plus infâmes pour permettre à ceux que l’on aime, de survivre. Jusqu’à présent, votre entêtement ne vous a causé que des ennuis. Mais c’était encore dans la mesure du supportable, parce qu’il n’y avait que vous. À présent les choses sont différentes… Et vous n’êtes plus seule. Mesurez-vous l’ampleur de la situation ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue0/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptySam 06 Mai 2017, 20:31






Les abysses du monde




L'homme devant moi se mit à serrer la mâchoire, avec tellement d'ardeur que je le vis très clairement, et cela m'alerta un peu plus. Je pris une position défensive alors que mon cœur accélérait encore la cadence. Ce qui me paniquait intérieurement, c'est que je ne savais pas du tout ce que pensait mon interlocuteur. Malgré ses mimiques faciales, il restait quelqu'un de très discret dans ses intentions, et je ne pouvais vraiment déterminer si un combat allait éclater ou non. Mais ses premières fut une épreuve de plus à supporter.

D'autre personne m'en voulaient et je pensais tout de suite à sul hei et Zayro. Mes yeux s'écarquillèrent à l'évocation de ses images. La guerre... j'avais refusé de participer à la guerre par un acte de courage que je n'aurais jamais pu exercé avant Kosaten. Je me souvins très bien du regard assassin que m'avait porté le colosse et des mots crus du chef de Fuyu ce jour-là. Etait-ce pour cette audace que le mystérieux individu était présent devant moi aujourd'hui ? Ce que je prenais pour une démonstration de courage ne m'avait-il finalement que condamner ? De plus, il énonça la possible perte d'êtres chers, et bien sûr, cela allait viser mon fils et Mei.

Ma gorge se serra. J'avais mal et mon cœur augmenta encore. Je sentis quelques uns de mes membres trembler devant l'incertitude grandissante qui s'installait. Par ma faute, ces deux êtres étaient clairement menacé et je ne pouvais plus revenir en arrière. Que devais-je faire à présent, comment s'en sortir ? Je n'étais plus en sécurité à Fuyu. En réalité, je ne l'ai jamais été, mais désormais, cela devenait carrément du suicide d'y rester. Mais si je fuyais, n'était-ce pas aggraver la situation ? Je serrai les poings et quelques larmes pressaient mes globes oculaires pour sortir.

Haïko se mit à pleurer alors que l'assassin reprit ses paroles. Il était hors de question pour lui de me laisser passer. ça y est, la cage s'était refermé sur moi. Plus jamais je n'allais vivre en paix. Je m'agenouillai et pris mon enfant dans les bras, comme pour lui demander pardon. Je me mis à pleurer à l'unisson avec lui, dans un désespoir déchirant. Pourquoi ? Pourquoi toujours moi ? Je ne faisais de mal à personne, je n'avais jamais tué ni même blesser gravement quelqu'un. Je ne méritais pas tout cet enfer. L'individu ajouta une dose de culpabilité à ma détresse en pointant ce que je me reprochais déjà : mes actions en tant que mère. J'en avais marre, je voulais que ça s'arrête, que l'oppression qui m'entourait s'en aille. Tremblante, je finis par crier.

POURQUOI EST-CE QU'ON S'ACHARNE SUR MOI ?? QU'AI-JE FAIT AU BON DIEU POUR RECUEILLIR UNE TELLE HAINE DE KOSATEN ??? JE N'AI RIEN FAIT DE MAL, JE VEUX JUSTE LA PAIX AVEC MON FILS !! QUOIQUE JE DECIDE, IL N'Y AURA JAMAIS D'ISSUES SALVATRICE. PEUT IMPORTE LES SACRIFICES, LES ENFERS M'ENGLOUTIRONT TOUJOURS !!!

Je pris plusieurs grandes inspirations pour ne pas sombrer dans la folie. Les cris d'Haïko se firent encore plus entendre. Je le serrai fort contre moi.

Oui, je sais ce que ce c'est que d'être une mère, et je ferai tout pour protéger mon fils. C'est pour ça que j'ai refusé cette guerre absurde. Je ne veux pas aller me battre alors que mon fils est en danger. Je veux rester auprès de lui, ensemble pour toujours, qu'on puisse s'unir et s'aimer tous les jours... sans menace constante... sans souffrance...

J'avais lâché les derniers dans un souffle fatigué, comme pour montrer que finalement, ce désir n'allait pas exister... qu'il était vain de penser à une paix en Kosaten... je voulais revenir en arrière... retrouver Iwa... ma famille... ma vie...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue5/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyLun 08 Mai 2017, 16:53




feat.Rumaki

Choisissez

Ambiance

Comme elle, dans le passé, mes parents s’étaient retournés contre notre clan. Ce couple qui m’avait éduqué, refusait d’attaquer Konoha avec les autres membres de notre famille. Bien évidemment, c’était uniquement parce que nous avions les mêmes gènes et que nous avions juré de ne pas nous mêler de leurs histoires jusqu’à notre mort, qu’ils nous laissèrent aller loin du village. C’était un peu, ce que je voyais ici. Une femme, seule mère avec son fils, qui pour son salut, pour leur salut à tous deux, tournait sa veste pour aller en dehors de Fuyu, se réfugier avec le jeune garçon. Malheureusement pour elle, elle n’avait pas les mêmes gènes que ces tyrans. La compassion leur était totalement inconnue. Du côté de la jeune femme également, la possibilité de crime était trop grave. Choisir de partir dans le camp ennemi n’était pas une chose qui pouvait passer inaperçu. Elle devait donc, assumer ses actions.

Penser fuir Fuyu était une chose vaine parce que c’était pour commencer le territoire le plus puissant actuellement. Elle n’aurait traîné derrière elle que la mort et la désolation. Je voyais déjà la peine dans son regard, je la voyais très clairement, sous forme liquide dans ses yeux. Cette tristesse précédait très souvent la lamentation, et cela n’allait pas tarder à arriver. Ne voulant absolument pas assister à cela, mon regard alla se planter dans le sol, à droite, alors même que mon poing se serrait. Rumaki ne voulait pas mourir, elle craignait pour son fils et son entourage. Les choses auraient été tellement simples si elle avait obéi, si elle avait obtempéré. Elle aurait dû jouer le jeu, trahir ses principes et se changer elle-même pour sa propre sécurité. En gros, cette incapacité à s’oublier, sa faiblesse, l’avait conduite ici.

La Shinobi ne manqua pas de s’effondrer, de montrer à sa progéniture une face qu’elle n’aurait certainement pas voulu faire voir à son fils. Mais il était encore jeune, il n’avait certainement aucune idée de ce qu’il se passait ici. Ma peine était grande toutefois je ne pouvais pas me lamenter, ce n’était pas moi qui le devais. Serrant mon poing encore une fois, mon regard revint à nouveau sur la Fuyujin.

-Vous êtes la seule à vous être mise dans une position aussi désavantageuse. Kosaten diffère de votre monde d’origine, surtout quand vous êtes élu de Fuyu. Tuer ou être tué, c’est la seule règle et vous l’avez su au moment de votre arrivée sur ces terres. Votre refus de vous soumettre à la volonté de Long, vous aurait tôt ou tard mené à la mort, mais vous avez persisté, embrumée par les paroles des étrangers. Nous sommes sur la terre de la force où la pitié n’a pas sa place.

Je pris un moment, fermant quelques secondes mes yeux pour les rouvrir par la suite

-Vous êtes maintenant parent, et de ce fait vous avez des devoirs aussi bien matrimoniaux qu’humains. Vous pouvez choisir de persister dans votre égoïsme, de ne pas vous soumettre aux lois parce que vous le voulez, emportant de ce fait dans la tombe tous ceux qui vous sont chers, ou bien, vous pouvez cesser votre petite rébellion et venir à Fuyu. Un logement vous y attend, et aucun mal ne vous sera fait pour peu que vous faites ce que vous avez à faire. Vous n’avez encore rien fait de mal, mais vous êtes soupçonné de vouloir commettre une chose qui sera lourde de conséquences.

Mon doigt se leva, pour pointer la jeune élue.

-L’heure du choix est arrivée Oshigato. Pliez-vous pour la survie de tous ceux que vous aimez, ou bien encore relevez-vous et perdez tout ce qui vous est cher. Ne vous y trompez pas, aucun être vivant, n’échappe à l’influence de Fuyu. Il n’existe aucun lieu où ils ne peuvent se rendre. Aucun lieu qu’ils ne peuvent posséder par la force. Pensez maintenant, et répondez en regardant votre enfant dans les yeux. Oubliez-vous pour une fois dans votre existence et décidez-vous….







Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Mar 09 Mai 2017, 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue0/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyLun 08 Mai 2017, 23:00






Djadine : relève-toi Rumaki !


note au correcteur et à Rinyku:
 




Dans l'antre de mon esprit tout était mort. Les mots de l'homme me parvenait comme un écho sinistre et lointain. Je ne l'entendais pas distinctement mais je comprenais la portée de ses paroles. Continuant de verser les larmes de honte et de souffrance en serrant mon fils contre moi, je ne voulais plus lutter. J'en avais assez d'être prise pour cible indéfiniment. Flottant dans l'infini noirci de mon âme, je n'avais plus de force. J'était réduite à néant, mise à nu devant un dilem qui n'avait pas de solution. Quoi que je décidais, je n'allait plus jamais être heureuse. Il avait tort. Ce n'était plus tuer ou être tuer... c'était simplement vivre dans la souffrance ou mourir.

J'avais très envie de choisir la deuxième option pour moi et mon fils, me laisser aller vers une mort certaine, et peut-être être libérée de tout ça. En finir avec cette peur quotidienne qui n'avait plus de sens. Je voulais être avec Haïko, juste avec lui, ma seule véritable source de bonheur. La seule raison qui jusqu'ici me poussait à vivre. Et pour que nous soyons en paix, il nous suffisait juste de se couper du monde. Oui... en terminer... juste me soulager de tout ça... et être enfin en paix...

Rumaki...

Je ne répondis pas... je ne voulais pas... je ne voulais plus... plus personne n'allait me forcer à quoique ce soit désormais.

Rumaki !

Cette voix inconnue me parvint plus clairement, mais je n'avais toujours aucune envie de l'attraper. Je voulais être seule... juste seule avec Haïko... Rinkyu put voir d'ailleurs un geste incontrôlé de mon corps qui doucement alla chercher un kunaï dans ma sacoche pour l'approcher de la gorge de mon enfant. Ma volonté l'avait aussi deviné. C'était la seule solution... À l'intérieur, je fermai les yeux, me laissant absorber dans les abysses de ma haine.

Rumaki !!!    

À cet instant, une main me rattrapa. Elle était plutôt vigoureuse, et je ne la connaissais pas du tout. J'ouvris les yeux lentement.

Lâche-moi...

Sûrement pas ! Je m'appelle Djadine, et je suis là pour t'éviter de sombrer, je prends les commandes, tiens bon !!

Pourquoi faire... je suis condamnée de toute manière... laisse-moi abréger tout ça...

Pas question, allez viens !

Sur ce, elle me tira de l'aura sombre dans laquelle je voulais plonger, pour ramener sans que je puisse résister, vers la lumière qui subsistait encore dans mon esprit.


******


Mes pleurs cessèrent quelques minutes après que Rinkyu ait fini de parler. Le temps de cette escapade dans mon esprit, le kunaï frôla la chair de l'enfant, mais s'arrêta soudainement. Mon regard changea, Djadine avait pris le contrôle de mon esprit. D'où venait-elle ? Qui était-elle exactement ? Je n'en savais rien, et je ne pus que la laisser faire. Elle lança le Kunaï par terre, et se releva, gardant toujours l'enfant près de lui. Celui était totalement traumatisé. Elle lança un regard bien plus assuré à Rinkyu, sans toutefois être méprisant.

Si je comprends bien, tu me demandes de choisir entre mourir pour une nation qui ne m'inspire aucun respect et mourir pour l'avoir trahi. Mourir ou mourir, voilà tout ce que tu peux me proposer. Comment oses-tu songer alors que je veuille te suivre. Commence oses-tu critiquer mes choix en tant que mère si aucun d'entre eux ne me permette de protéger l'enfant que j'aime ?


Elle prit l'enfant dans ses bras et le cala sur sa hanche. Celui vient s'appuyer contre son épaule pour continuer à pleurer. Djadine avait son idée pour se sortir de là. Elle savait que Rumaki n'aurait jamais eu le courage de le faire si elle avait eu cette capacité. Elle devait alors s'en charger pour sauver cette jeune élue de la torture qu'elle était en train de subir.

J'ai fait mon choix, envoyé de Zayro: Je ne viendrai pas grossir les rangs de ta nation !



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue5/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyMar 09 Mai 2017, 02:46




feat.Rumaki

Mourrez, au nom de Fuyu

Ambiance


La réalité était cruelle. Dans ce monde, le bonheur véritable ne pouvait découler d’un acte déraisonnable. Mais pouvait-on agir avec raison quand on cherchait le bonheur ? Quand on désirait plus que tout atteindre cet inaccessible point et fuir la mocheté sanglante de ce monde ? Je m’y accrochais aussi. Je voulais y croire. Je voulais me permettre d’avoir foi, de croire qu’avec Kachou, j’aurais pu partager les meilleurs instants de ma vie, même si pour cela, j’allais devoir me salir les mains. Je le voulais pour nous, pour nous deux, parce que je tenais à elle, et l’aimais peut-être même plus encore que celle qui se trouvait en face de moi, n’aimait son fils. J’allais couvrir ma bien-aimée, la protéger, sans même être avec elle. Parce que, c’était ça, la dévotion totale. Je ne pensais ni à moi, ni à l’Oshigato. Juste, à elle, mon pilier.

Mon regard dur se posait sur la jeune femme qui sombrait, doucement, dans la partie la plus obscure de son être, comme moi, autrefois. Elle ne semblait pas comprendre que ce n’était pas la méthode. Que les larmes ne lui seront d’aucune utilité. Néanmoins, elle pleurait, exposant de la plus triste des manières tout le chagrin qu’elle avait en elle. Son désespoir était à l’extrême et ma pupille s’écarquilla quand le kunai de la jeune femme alla droit sur le cou du jeune garçon. Que faisait-elle ? Avait-elle déjà franchi le seuil de la folie ? Tuer son propre fils ? J’allais devoir en finir au plus vite. Je le voulais et sauver au moins son enfant, mais… Ce n’était pas ma responsabilité. Il n’entrait pas dans mon plan et en plus, je ne pouvais pas arracher un enfant, des mains de sa mère. Choqué, j’observai, attendant avec une certaine crainte de voir jusqu’où le monde aurait pu plonger une personne dans un désespoir si profond, qu’elle déciderait d’elle-même, de donner la mort à son enfant.

Seulement… elle cessa, comme reprise de ses émotions. Rapidement par la suite, la Fuyujin jeta le Kunai contre le sol, suite à quoi, prit son enfant. Le ton de sa voix avait changé, et même l’expression de son visage avait également changé. En moins d’une seconde, elle sembla être quittée des enfers pour la lumière. Quel bond vertigineux, relevant presque du miracle. Cela fut perturbant, mais mon regard mi-clos, ainsi que mon visage de marbre regagnèrent leurs nobles places. Les propos qu’elle se mit à énoncer, différaient de tout ce à quoi je pouvais m’attendre, mais en clair, c’était un refus en bonne et due forme. Folie qu’était de se retourner contre Fuyu, avec son fils.

-Je sers Fuyu, et suis encore vivant. Seuls les faibles meurent et Fuyu forge les faibles d’une main-forte. Vous ne semblez pas mesurer l’intégralité de vos actions. Mais vos choix et actions sont uniquement vôtres. J’agirai en conséquence, tout simplement. Incapable d’assurer la survie de votre fils, vous préférez disparaître avec lui, sombrer avec lui dans les profondeurs des enfers qui vous engloutiront tôt ou tard. Égoïste, immorale et hypocrite. Votre mort ne sera que méritée. Et n’ayez crainte, tous ceux qui vous sont chers suivront peu de temps après

Pliant mes genoux en m’inclinant légèrement vers l’avant, ma main droite alla empoigner le manche de mon épée accrochée dans mon dos. Le combat allait débuter, et ça allait être…

Non, le garçon était au milieu. L’utilisait-elle comme bouclier ? Non… elle n’était tout de même pas aussi cruelle. Toutefois, qu’elle le fasse ou pas, j’étais comme figé, ne pouvant me résoudre à la tuer devant sa progéniture. J’hésitais, pour la première fois, à abattre un individu en face de moi. Bien évidemment, cela ne dura pas longtemps pour des raisons évidentes. Une brève image de Kachou, de son sourire innocent et chaleureux, fit apparition dans mon esprit, illuminant en une seconde mon regard si mort. Je ne pouvais pas flancher. Pliant mes sourcils, témoignant ainsi de mes intentions meurtrières, j’annonçai

-Rumaki Oshigato, élue de Fuyu et traitre de ce dernier, au nom de Sul Hei, Zayro, mais avant tout Long, je vous condamne à mort. Dis-je avec un timbre de colère dans la voix.

Je ferai tout… pour elle.




Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Mar 09 Mai 2017, 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue0/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyMar 09 Mai 2017, 14:48






Contre-attaque : je ne me soumettrai pas !




Djadine faisait toujours face à l'homme sans faiblir. Elle savait tout de Rumaki, ses peurs, ses joies, ses inquiétudes et ceux qu'elle portait dans son cœur. Elle savait très bien que Rumaki avait encore quelqu'un à Fuyu qu'elle voulait sauver. Cette âme faible laissait transmettre dans ses tripes toute la torture de son esprit. En bref, Djadine était une création de Rumaki elle-même, qui devait se battre pour la laisser en vie et ne pas la faire sombrer. Elles étaient les deux connectées et connaissaient l'autre, comme jamais personne ne les connaissait. Et là Djadine savait très bien qu'elle n'allait pas pouvoir compter sur son hôte pour les minutes à venir. Mais qu'importe elle savait quoi faire, et elle le ferait, sans hésiter, afin de sauver Rumaki de la folie. Elle écouta les dirs de Rinkyu et lâcha un petit rictus, vide évanoui.

Je coulerais en enfer dis-tu ? Tu ne comprends vraiment rien. J'y suis déjà. Depuis le premier jour de ma vie sur Kosaten, je n'ai plus jamais connu ne serait-ce qu'une semaine de tranquillité. Jamais au grand jamais je n'ai autant désiré qu'on me foute la paix et je vive libre et sans devoir craindre une menace quotidiennement. Alors pour moi, cela ne changent rien que de trahir cette nation imbue d'elle-même et totalement cinglée. Elle a une folie des grandeurs qui dépasse de loin l'entendement Je souffrais dans ses rangs, et je souffrirai hors de ses rangs. Alors à choisir, je préfère largement l'abandonner, et avoir le sentiment d'avoir fait juste. De toute façon je vais mourir, alors autant en terminer selon mes convictions.




Sur ces mots elle resta immobile alors que l'homme hésitait à l'attaquer. C'était l'occasion rêvée. Elle n'avait rien contre l'individu lui-même, mais contre la nation qu'il défendait et pour ça, il allait subir ce qu'elle avait prévu. Alors que le vent se leva légèrement, Rinkyu put sentir quelque chose serrer son cou. S'il voulait voir ce que c'était, il n'allait rien voir. L'étreinte allait se faire de plus en plus forte, sans qu'il puisse résister.

Je suis désolée, j'ai rien contre toi, mais tu me forces à le faire, pour le bien de mon fils et moi.

Les yeux de Djadine devinrent rougeoyant au fur et à mesure qu'elle pressait sur le cou du malheureux. À l'intérieur de son esprit, je regardais la scène sans vraiment d'émotion. Plus aucune émotion ne ressortait de moi, et ma compassion semblait avoir disparu. Ayant repris un peu mes esprits, je réalisai petit à petit que c'était le seul moyen pour vivre en paix : rendre les coups, contre-attaquer. Plus de valeur chrétienne n'animais ma pensée. Je vis l'homme devant nous petit à petit suffoquer.

Ne te méprends pas, ce n'est pas moi l'égoïste, mais votre satanée nation qui n'accepte pas la différence. Elle est cruelle et sans merci, et tu oses me traiter d'immorale toi qui la sert ? Garde tes paroles pour toi et continue de jouer les chienchiens.


Elle sentit l'homme perdre connaissance et relâcha son étreinte à ce moment-là.

Il est mort ?

Nan... j'avais pas le droit de le tuer... Mais à présent, c'est à toi de jouer, va prévenir Mei et tire-toi de Fuyu...  

Je... je préférerais mourir tu sais...  

Non Rumaki, bats-toi pour que cette personne vive. Une fois à l'abri, si tel est ton désir, je ne t'en empêcherai pas, mais pour l'instant, bats-toi pour elle. Elle est en danger.

Je...

Ne t'inquiète pas, je serais prêt de toi, je ne t'abandonnerai pas, moi...

Et c'est ainsi que je repris malgré moi les commandes et que je me mis à courir en direction de Yuki, les larmes aux yeux, non sans un pincement au cœur pour l'homme couché sur le sol. C'était le début d'une course contre l'enfer.


Spoiler:
 

Rinkyu :
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Left_bar_bleue5/12Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  EmptyMar 09 Mai 2017, 15:50




feat.Rumaki

Terreur de l'échec

Ambiance

Son heure avait sonné. Plus aucune de ses paroles ne pouvait me faire changer d’avis en ce moment. Elle méritait la mort, qu’importe la façon dont elle se voilait la face. Et bien évidemment, c’était par ma main que sa fin allait être annoncée. Ma détermination était plus que jamais à son maximum. J’allais abattre la mère. Quant à son garçon… je l’amènerai à Fuyu et le formerai si nécessaire. Une vie peut-être rude, mais une vie, différente des abysses de la mort que sa génitrice avait prévue pour lui. Elle avait fait le choix ses convictions, de mourir la tête haute, fidèle à elle-même. Un choix pour elle-même, comme elle en avait toujours fait.

-Dommage…

Alors même que je prévoyais l’attaquer, un vent étrange se leva, ne présageant de ce fait rien de bien anodin. Comme pour confirmer mes doutes, une étreinte forte se fit ressentir autour de ma gorge. Je ne respirais plus. Qu’est-ce que c’était que ça ? Dans mes efforts pour me défaire de cette emprise, mon œil observa la Fuyujin, qui elle, me fixait avec bien trop de calme pour ne pas être impliquée dans mon actuelle situation. Essayant sans succès de crier avec rage, mes pupilles s’écarquillèrent, alors que peu à peu mes forces m’abandonnaient. Un coup en traitre. Une technique qui ne nécessitait pas le contact physique. Il fallait que je la perturbe dans sa concentration. Rassemblant mes dernières forces, ma main essaya avec difficulté d’aller prendre un Kunai dans ma pochette à outils. Si j’arrivais à la perturber ne serait-ce qu’une seconde, alors j’aurais pu m’en sortir et la tuer en toute sérénité.

Seulement, je dégainai encore mon Kunai, que ma main, dépourvue de forces, lâcha ce dernier sur le sol de givre. Mes forces m’avaient totalement abandonné. Les pupilles blanches, je m’effondrai contre le sol, inconscient, je dirai même plus encore, entrant dans un domaine de ma conscience.

***

«Rinkyu… rinkyu…»

Cette voix ne m’était pas inconnue, bien au contraire. J’avais été liée à elle pendant bien trop longtemps pour l’oublier. Ouvrant mes paupières, je me découvris assis, dans une sorte de prairie éclairée par un doux soleil d’après midi, avec sur ma tête une couronne de fleur minutieusement élaborée par ma bien-aimée. Dans cette étendue infinie de tournesol, j’observai ma dulcinée, avec un chapeau assez large, qui couvrait la partie supérieure de ses cheveux d’argent. Le vent faisait bien évidemment danser ses cheveux fins, et sa robe blanche qui lui arrivait en dessous des genoux. Ses yeux dorés, remplis de tendresse m’observaient, et avant que je n’aie eu le temps de comprendre ce qu’il se passe, elle s’était déjà jetée sur moi, déposant délicatement ses lèvres sur les miennes. J’étais heureux, sans même réaliser pourquoi ni comment. Fermant les yeux et l’enlaçant tendrement, je me laissai aller.

-Kachou…

Le bruit du vent cessa, comme ci, cet instant où mes yeux se sont fermés, ont suffi pour me transporter dans un autre lieu.

« Vous avez failli à votre mission Uchiha… vous en subirez les conséquences »

La voix était cette fois-ci beaucoup plus rauque et plus dure. Ayant légèrement fermé les yeux pour m'imprégner de la douceur des lèvres de ma promise, c’est avec une certaine frayeur que je les ouvris, découvrant Kachou, ayant le cœur transpercé par le bras du titan sombre, Zayro Jinn. Sur mon visage horrifié, une trace de son sang, vint soudainement s’accrocher, précédant un cri strident de ma part. Sans même m’en rendre compte, j’étais à un moment donné revenu à moi, dans un sursaut

***

Le bras tendu vers les airs comme cherchant à rattraper ce que j’avais perdu, je pris conscience que mon dos était contre le sol. Je me relevai doucement, avant de constater qu’effectivement, Rumaki s’était échappé. Serrant mes poings dans une profonde colère, mon Sharingan était clairement visible dans mon œil grandement ouvert. À des kilomètres de là, certainement causés par l’effet réfracteur des montagnes, on pouvait entendre mon cri de colère, un cri terrifiant qui était assez clair pour quiconque en comprenait le sens prêtait un peu l’oreille

-OSHIGATO !!!!!! L’OMBRE DE LA MORT PLANE SUR VOUS !!!

Rumaki:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante    Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Je refuse !! les prémices d'une aube sanglante  190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.