-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

Partagez
Le dure retour à la réalité de la situation.
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyDim 20 Aoû 2017, 20:32






Qu'Est-ce qu'un élu sans pouvoir ? Comment accepter un rôle aussi ingrat et humiliant que celui d'un combattant arraché de son monde et privé de sa force ? Comment rebondir quand de meilleur combattant de tout son monde, on passe à perdant chronique ? Et bien, dans le cas de Byakuya, on le vit mal. Il a  beau être patient et calme, il a du mal à se faire à l'idée d'être vraiment faible et de perdre autant de combat contre des élus qui récupèrent plus vite que lui leur capacité. Devant cette auberge ravagée, il avait une nouvelle fois courber l'échine face à une fille insolente et arrogante comme jamais, mais qui avait su lui faire mordre la poussière. Juste avant de tomber dans l'inconscience, il avait sentit le crachat atteindre sa joue. Il n'avait pas eu la force de réagir et n'avait pu que se laisser faire, la mort dans l'âme.

Alors quand il ouvrit les yeux ce matin là, et qu'il reprenait petit à petit contact avec la réalité, cette terrible défaite revint rapidement le hanter. Son cœur se serra sans que personne ne le sache. Il tenta de bouger ses membres, mais une vive douleur le stoppa. Il observa son corps, et celui-ci était couvert de bandage et de pansement. Il regarda alors autour de lui, pour comprendre qu'il était dans une salle inconnue. Il y avait d'autres lits que le sien, occupés également par des personnes qu'il ne connaissait pas. C'était apparemment des civils à se que pouvait sentir le capitaine. Il était tombé bien bas... quel piteux état...

Il se força à se redresser malgré la douleur. C'est à ce moment qu'un bruit de porte se fit entendre, annonçant l'arrivée d'une infirmière plutôt jeune, aux cheveux noirs et à la corpulence plutôt fine. Elle remarqua le shinigami et s'avança donc vers lui.

Vous êtes réveillé monsieur ? Comment vous vous sentez ?

Il la fixa un instant, d'un regard fatiguée, puis lâcha, la quittant des yeux.

ça va... la douleur est encore oppressante, mais elle supportable.

En tout cas, vous avez de la chance et un corps robuste. Vu l'état dans lequel les soldats en patrouille vous ont ramené, on craignait beaucoup pour votre vie.


Que s'est-il passé depuis mon combat contre cette élue de Fuyu ?

Euh... et bien, les soldats se sont interposés pour protéger vous et les civils encore présents, faisant fuir l'élue. Après ils vous ont transporté ici. Cela fait une semaine que vous étiez dans le coma.

Vous étiez courageux en tout cas, je le sais j'y étais !
Balança le civil allité à côté du capitaine.

Byakuya entendit bien cette remarque, mais ne répondit rien pour l'instant. Il jeta un rapide coup d'œil autour de lui. Quelque chose lui manquait.

Et mon sabre, ou est-il ?

Il vit alors l'infirmière arborer une expression gênée.

Euh... et bien...

C'est cette enfoirée d'élue qui l'a cassé ! Ouais elle l'a cassé et elle s'est barré avec le manche !

Byakuya prend un air surpris sans pouvoir se retenir. Etait-ce possible ?

D'après ce que les soldats ont rapporté, elle a déclaré qu'elle vous le volait. Elle vous demande d'aller le récupérer si vous vous en sentiez capable.

Les mains du shinigami serrèrent le duvet qui recouvrait ses jambes. Cette arrogante et irrespectueuse élue avait eu l'audace de lui faire ça et de l'humilier encore plus... Bouillonnant à l'intérieur, Byakuya se contenait comme il pouvait. Il prit quelques secondes pour ne pas céder à la colère. Pendant ce temps, le vieux civil reprit.

Vous inquiétez pas, vous allez bientôt lui démonter la mâchoire à cette pouffiasse ! Vous nous avez impressionnés quand vous avez défendu les gens de l'auberge ! Moi j'ai reçu un bout de débris de votre sabre, mais je m'en bas le cul. J'ai pu admirer votre combat. Du grand art !

Byakuya était toujours silencieux. Il n'en revenait pas. Il finit par soupirer et relâcher la couverture.

Je vous remercie mademoiselle... et vous aussi vieil homme, même si ce jour-là, je ne méritais aucune éloge...  

Je repasserai plus tard. N'hésitez pas à m'appeler en cas de problème

Elle se retira. La pièce redevint un instant silencieuse. Laissant Byakuya avait sa terrible nouvelle à digérer...


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyDim 20 Aoû 2017, 23:52




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Haru était finalement revenu des Territoires Neutres, après avoir été acteur d’aventures plus que palpitantes. De fait, en compagnie du ninja Mizoku Sowano, il s’était mis en quêtes d’éclats de lune. Sur son chemin, le Dessinateur avait été opposé à un nécromancien, puis à une horde de mercenaires. Face à ces deux adversaires, il avait dû choisir un camp, ce qui l’avait malheureusement contraint à affronter son ami… Finalement, la bataille avait penché en sa faveur, et les vainqueurs et le vaincu survivant avaient pu trouver un arrangement contentant tout le monde. Mais cette histoire avait été extrêmement éprouvante pour le Marchombre, qui s’engagerait plus de sitôt dans une quête de cette envergure.

A présent, il ne souhaitait plus que regagner la nation à laquelle il appartenait. Nombreux étaient les reproches adressés à Minshu, concernant surtout la fourberie et la lâcheté de ses élus, à l’image de leur dieu serpent. Mais cette République pouvait se vanter d’offrir un cadre paisible et protecteur à tous ceux préférant éviter les conflits. Exactement le cas de l’épéiste en ce moment précis. A la limite, il était prêt à offrir son aide pour soigner les blessés, mais sa contribution dans la lutte entre les nations s’arrêtait là.

Pour changer, plutôt que de se diriger, comme à son habitude, vers les enceintes protectrices de Kansei, Haru préféra aller se perdre du côté des montagnes marquant la frontière avec Fuyu. Il n’était pas allé bien souvent dans cette zone, à cause de sa proximité avec leurs ennemis directs. De toute manière, le Nord de Minshu n’était pas un endroit très prisé… Fuyu d’un côté, les Zones Inexplorées de l’autre, plus de grande ville après la destruction de Jiyuu… Vraiment très peu accueillant, mais il s’agissait d’un endroit reculé où le garçon aux cheveux bleus pourrait souffler.

Haru orienta donc ses pas vers cet objectif, qu’il atteint tranquillement à son rythme habituel, sans forcer ni traîner. Le jeune homme s’émerveillait toujours du décor rocailleux presque irréel qui constituait ce relief. L’endroit était vraiment magnifique et valait le coup d’œil, bien que le bretteur ne soit guère ici pour le tourisme. Le garçon au foulard ayant déjà aidé à guérir des plaies dans le coin, il se souvenait de l’emplacement de l’hôpital. Pour une fois, ce dernier n’était que très peu rempli.

En revanche, à peine arrivé, Haru reconnut une vieille connaissance, étendue dans l’un des lits destinés à accueillir les patients en état critique. Il s’agissait de Byakuya Kuchiki, un autre élu de Minshu au caractère hautain et très peu collectif, qui avait beaucoup impressionné l’orphelin lors de leur première rencontre, tout en le décevant sévèrement durant leur seconde. L’image actuelle que le terrien d’origine avait de lui n’était guère flatteuse. Toutefois, notant la quantité astronomique de bandages sur son corps, le garçon au regard électrique ne pouvait le laisser dans un tel état. Il s’approcha.

« Byakuya… Qui donc vous a mis dans un tel état ? Laissez-moi vous aider ! »

Sans attendre de réponse, Haru posa sa main droite sur l’une des parties dénudées de la peau du blessé, tout en fermant les yeux. Dans sa tête, le Rêveur visualisait les plaies à refermer, les tissus à reconstituer, le corps à régénéré. Tout le processus de guérison qui aurait pris un temps précieux pour être complet. Le jeune homme n’eut besoin que d’une poignée de secondes pour arriver au même résultat. Il rouvrit finalement les yeux, reculant un peu pour observer les effets du soin.

Capa contextuelle:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyLun 21 Aoû 2017, 22:28




Plongé dans ses pensées, Byakuya n'entendait qu'à moitié le vieil homme qui continuait de vanter ses prouesses face à cette emmerdeuse. Il n'y répondit pas vraiment, pas d'humeur à entamer une conversation maintenant, mais ses paroles lui firent un petit peu de bien. Il ne pensait pas avoir été un héro ce jour-là. Il s'était certes élevé contre un danger pour en partie protéger la population, mais pour quel résultat ? Une auberge détruite, des blessés, un sabre volée, et une horrible et horripilante élue en fuite. Rien de bien glorieux en somme...

Il fallait qu'il récupère absolument son sabre, mais avant, il fallait qu'il repousse les limites du sceau. Il ne pouvait pas lui faire face en l'état des choses. Trop de ses techniques étaient encore absente, et il n'étais pas assez endurant. Il soupira. Petit à petit, son voisin de lit comprit que ce n'était pas le moment de lui parler, et s'occupa autrement, en silence. Plus aucun bruit dans la chambre ne se fit entendre, si ce n'est les échos étouffés du personnel soignant derrière la porte ouverte. Byakuya ruminait toujours sa pitoyable situation quand il entendit son nom résonner un peu plus fort que le brouhaha ambiant.

Byakuya… Qui donc vous a mis dans un tel état ? Laissez-moi vous aider !

Il releva les yeux calmement, étonné que quelqu'un connaisse son nom ici. Il ne l'avait dit qu'à Jeong et quelques soldats. Il découvrit alors une tête qui lui était familière. Ce jeune garçon... il l'avait déjà rencontré à deux reprises, à chaque fois pour des missions officielles venant de Jeong le faible. Il ne se souvenais pas lui avoir dit son nom. L'a-t-il appris par un autre biais ? Il ne s'en formalisa pas vraiment. Que le jeune élu le sache ou non n'avait plus grande importance à ce stade. Ce qui le surpris un peu plus c'est que le nouvel arrivant ne demanda pas la permission pour poser sa main sur le corps de Byakuya, indiquant qu'il voulait l'aider.

En temps normal, il aurait violemment repousser ce gêneur, lui parlant du respect de la sphère privé et de son rang, mais il était tellement chamboulé par les événements qu'il se laissa faire, non sans regarder l'élu agir.

Tu es le jeune garçon présent lors de deux de mes missions...

Bien le lui en pris, car bientôt, il sentit ses blessures se refermer, et sa forme revenir. Intriguée, il se demanda un instant s'il ne faisait pas partie de la 4e division. Mais il chassa bien vite cette idée de la tête. Si ça avait été le cas, ce petit n'aurait pas osé approcher autant le capitaine. Sa réputation à la soul society était connu de tous. Il aurait craint une remontrance, alors que celui-ci n'en avait cure. Il avait néanmoins des capacités de soin intéressante.

Explique-moi ton pouvoir Haru. Comment sont conçus tes pouvoirs de soin dans ton monde ?


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMar 22 Aoû 2017, 00:59




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Haru était d’ordinaire un garçon assez timide qui n’aimait pas se mettre en valeur et privilégiait les positions à l’arrière-plan. Toutefois, deux cas de figure assez particuliers faisaient exception à cette réserve naturelle. En premier lieu, le Dessinateur n’hésitait pas à jouer de ses capacités particulières pour éblouir les sublimes demoiselles qu’il lui était donné de rencontrer. Et en second lieu, lorsqu’il apercevait un blessé, il ne pouvait supporter de le laisser dans un tel état, et, piétinant toute règle de courtoisie, il se précipitait pour soigner cette victime. Parfois, la réaction du patient était brutale, mais le garçon ne s’en souciait guère, s’étant promis de se rendre le plus utile pour Minshu.

C’est exactement ce qu’il fit avec Byakuya. Même si Haru n’avait une très bonne opinion de cet épéiste capable de générer de puissants rayons d’énergie, il n’était pas cruel au point d’ignorer ces nombreux bandages qui recouvraient son corps. L’homme semblait avoir été touché assez récemment, et à de multiples endroits. Heureusement, il n’y avait a priori rien de grave ou d’irréparable. Sur ce diagnostic rapide, le Marchombre entama les soins, sans se préoccuper de l’éventuelle réplique de son ainé.

Toutefois, le contact ne manqua pas d’attirer l’attention du blessé, qui posa aussitôt son regard sévère sur Haru. Byakuya ajouta ensuite quelques mots qui confirmèrent au Rêveur que ce bretteur se souvenait de lui, ainsi que de leurs deux missions effectuées en partenariat. Le garçon au foulard nota tout de même le fait que l’autre ne semblait pas avoir retenu son nom, sans toutefois le faire remarquer. C’était indéniablement agaçant, mais pas vraiment surprenant d’un tel élu. En soit, celui-ci lui faisait un peu penser à Sherkhan : égocentrique, uniquement regardant envers sa propre personnel, et négligeant totalement son relationnel, avec une prétention sans limites.

Haru ne répondit pas à ce commentaire, concentré sur l’efficacité de la guérison. Ce n’était pas un acte réellement compliqué, mais il demandait quand même une certaine rigueur afin d’être efficace. Le processus terminé, le soigneur fut soulagé de constater que l’effet attendu était au rendez-vous. Les plaies visibles s’étaient refermées, et il était fort probable que les blessures dissimulées par les pansements aient également disparu. Byakuya prit alors une seconde fois la parole, insistant pour connaître les détails de ce soin miraculeux. Un peu perturbé par cette réaction, l’orphelin se passa nerveusement la main droite dans les cheveux. Le Rêve n’était pas une subtilité très aisée à comprendre pour une personne ne provenant pas de Gwendalawyr…

« Comment vous dire ? … Ce soin est appelé le Rêve dans mon monde. Il consiste à plonger dans les tissus les plus profonds de la matière, dans une dimension que nous nommons l’Imagination, afin de réaliser le désir de l’utilisateur. Pour faire simple, il me suffit de visualiser votre guérison avec précision et en en connaissant le processus naturel pour qu’elle s’opère. Ce pouvoir me permet aussi de matérialiser tout ce que je souhaite. »


Haru espérait avoir été suffisamment clair à ce sujet. Si le vieil Arnak avait été là, il aurait sûrement cogné plusieurs fois le garçon pour la faiblesse de son explication… Une fois qu’il fut certain que ces informations étaient assimilées par Byakuya, le terrien d’origine interrogea à son tour son interlocuteur :

« Vous n’avez pas répondu à ma question… Qui vous a mis dans un tel état ? Je pensais que les combats n’avaient plus lieu à Minshu… »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMer 23 Aoû 2017, 21:21




Alors que l'action d'Haru lui faisait de plus en plus de bien, Byakuya ne cessait de le regarder d'un œil à mi-chemin entre la fatigue et l'intérêt. Etrangement, ce petit ne touchait qu'une partie de son corps, et pourtant, la totalité des blessures qu'il avait sur lui bénéficiaient de cet étrange pouvoir. Il sentait clairement les plus grosses plaies se refermer. C'était prodigieux.

Il ne lui parla plus pour le laisser se concentrer, mais était intérieurement impatient d'en apprendre plus sur tout ceci. La douleur s'en allait petit à petit, mais l'esprit du shinigami était encore brumeux. Il se réveillait d'une semaine de coma, et n'était pas encore au summum de ses capacités. Il écouta néamoins attentivement les explication du soigneur. Il n'en saisit pas la totalité, car c'était des concepts qui lui étaient peu connus et qu'il ne pouvait se concentrer comme à l'habitué.  Cependant, il put comprendre que cet élu utilisait un monde parallèle pour imaginer son action et que ça avait des effets sur la réalité.

Je vois. C'est intéressant d'utiliser l'imaginaire pour affecter la réalité. ça ressemble à une capacité d'une humaine dans mon monde.


Il pensait à Inoue, qui pouvait refuser la réalité et effectuer une sorte de retour en arrière local pour reformer un bras couper ou soigner une blessure. Il ne l'avait pas vu souvent à l'œuvre, mais en avait entendu parler par d'autres capitaines. Il s'échappa quelques secondes dans son monde pour se demander si tout allait pour immédiatement revenir sur terre. ça ne servait à rien de se demander ceci tant qu'il n'avait pas de moyen d'aller vérifier. Il entendit l'insistance d'Haru pour sa question de tout à l'heure et sentit son cœur légèrement se serrer.

Il quitta l'élu du regard et resta silencieux un instant. Il avait honte, il n'avait pas trop envie d'en parler, et que le moins de monde possible le sache. Malheureusement, beaucoup de témoins étaient présents, et cette information avait déjà dû pas mal circuler en sept jours. Quelle humiliation de devoir avouer sa défaite...

Une élue de Fuyu qui semait le trouble dans une auberge de cette région...

Il n'en dit pas plus, regardant son duvet. Ses mots lui faisaient mal et il s'énervait à chaque fois qu'il pensait à elle. Cette salope allait payer... Elle allait regretter chacun de ses actes et de ses gestes. Il n'en montra rien extérieurement, mais sa colère pour elle était bien présente. Satané sceau...  

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMer 23 Aoû 2017, 22:40




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Il était tout de même étonnant qu’un élu aussi égocentrique que Byakuya s’intéresse aux capacités d’une autre personne… Non pas que cela dérange Haru –bien qu’il préfère tout de même vanter les mérites de l’Art à de jolies demoiselles– mais cela le perturbait légèrement. Le jeune homme était déjà surpris que cet épéiste se souvienne de son nom, alors qu’il ne l’avait jamais prononcé en sa présence, pas plus d’ailleurs qu’il n’avait manifesté de l’intérêt pour lui… Après, le Dessinateur venait tout de même d’accélérer drastiquement le rétablissement de l’autre, la réaction n’était donc au final pas si surprenant que cela…

Haru fit de son mieux pour expliquer les bases de ce soin, sans utiliser de termes très techniques, grossissant le trait autant qu’il était possible de le faire, espérant ne pas avoir ennuyé son interlocuteur. Si l’Art du Dessin était en lui-même assez aisé à comprendre, la subtilité utilisant pour maîtriser le Rêve l’était bien davantage. A noter également que Byakuya était le premier à questionner le garçon aux cheveux bleus sur sa capacité de guérison, et non pas directement sur sa matérialisation d’objets à partir du néant. La réponse du plus âgé des deux le rassura, tout en l’intriguant lorsque ce dernier fit mention d’une femme capable d’un prodige assez similaire. Le garçon au foulard ne parvint pas à réprimer sa curiosité.

« Ah oui ?! Incroyable ! Pourriez-vous m’en dire davantage sur elle ? Depuis que je suis sur ce continent, je n’ai encore rencontré qu’une seule personne capable d’utiliser semblable capacité… »

Par la suite, le Marchombre réitéra son interrogation quant aux causes de l’alitement de l’élu aux cheveux bicolores. Aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, il n’avait jamais vu Byakuya en position de faiblesse, qu’il s’agisse de faire face à un dragon ou à des malfaiteurs sans vergogne… Pourtant, cette fois-ci, les plaies semblaient sévères… Et encore, la cicatrisation avait déjà dû commencer il y a quelques temps, puisque de nombreuses croûtes étaient présentes sur les parties non bandées. Après quelques longs instants de silence, le convalescent finit par offrir une réponse.

D’après ses dires, c’était une élue de Fuyu qui l’avait cruellement meurtri. Elle semait initialement le trouble dans un établissement de repos… Haru n’obtint pas davantage d’explications, mais il supputa le fait que Byakuya soit intervenu pour faire régner l’ordre. Un affrontement à n’en point douter terrible avait alors dû s’en suivre… Cette fille ou cette femme devait être redoutable pour être parvenue ainsi à défaire l’homme devant lui.

« Une élue de Fuyu, vous dites ? Était-ce une nouvelle déclaration de guerre de Sul Hei, ou alors une attaque isolée ? J’ai entendu dire que les élus de Long étaient souvent très indépendants de l’autorité de leur roi… »


Haru s’accorda quelques instants de réflexion. Il espérait réellement que les combats entre les nations verte et bleue n’allaient pas reprendre… Les conséquences auraient été terribles, et désormais que Seika n’était plus l’alliée de Minshu, cette dernière ne pourrait compte que sur ses propres forces…

« Cette élue vous a pris en traître… Mais vous avez dû noter ses capacités. Je suis persuadé que vous saurez lui faire subir le sort qu’elle mérite lorsque vous la recroiserez ! »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMer 23 Aoû 2017, 23:17




L'évocation d'Inoue provoqua un bond d'intérêt chez Haru, qui surpris légèrement le capitaine. Il ne pensait qu'il était autant à la recherche de personne semblable à lui. Etait-il nostalgique de son monde d'origine ? ça pouvait être compréhensible, le shinigami avait lui aussi de temps à autre laisser son esprit lui montrer des images de Rukia et Hisana, les soirs de pleine lune, assis devant chez lui, à Fuki. Il aimait ces soirées de détente où son mental se libéraient des problèmes de Kosaten pour se plonger dans la routine tant appréciée de la soul society. Oui, qu'il était bon se remémorer les instants de gloire et de respect dont il jouissait fréquemment là-bas. Peut-être qu'Haru songeait lui aussi à son monde et qu'un pouvoir ressemblant au sien le réjouissait.

Cependant, Byakuya ne savait pas grand chose de cette jeune humaine aux cheveux oranges. Il ne la côtoyait pour ainsi dire jamais et ne la considérait pas comme quelqu'un de très important. Il ne savait d'ailleurs même pas pouvoir il l'avait évoquée aujourd'hui. Un flash sans doute... Quoi qu'il en soit, il prit un temps pour réunir les pauvres informations qu'il possédait.

À vrai dire, cette jeune humaine et moi nous sommes très peu vu. Je n'avais pas vraiment de raison de la côtoyer. Mais d'après ce que je sais, elle a une capacité à refuser ce qu'il s'est passé et à l'annuler. Ainsi une blessure redeviendra une partie du corps totalement guérie, et une amputation s'annulera littéralement. Elle utilise pour cela un dôme orangé qu'elle invoque elle-même. Je ne connais pas les secrets profonds de cette technique.

Puis, le dessinateur persista sur le sujet sensible. Byakuya aimait de moins en moins en parler, mais il ne réagit pas encore. Après tout, certain dires du jeune garçon méritaient un éclaircissement et d'autres étaient plutôt flatteurs, et dans cette période de honte, ils étaient bons à prendre.

Nan ce n'était qu'une arrogante et insolente élue qui a osé violenter une mendiante et insulter sans cesse les personnes autour d'elle. Une trouble fait à qui je vais trancher la tête dès que je pourrai. Je ne pense pas qu'elle ait agi sous le nom de qui que ce soit.

Cette élue vous a pris en traître… Mais vous avez dû noter ses capacités. Je suis persuadé que vous saurez lui faire subir le sort qu’elle mérite lorsque vous la recroiserez !

J'y compte bien. Ce genre de parasite se doit d'être exterminé. Dès ce que satané sceau aura cessé de brider ma puissance, je la tuerai.

Son regard se fit un peu plus sombre à cette annonce.
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyJeu 24 Aoû 2017, 00:07




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Haru ne s’offusqua pas du manque flagrant de reconnaissance de son interlocuteur. Ce n’était manifestement pas son genre que de se confondre en remerciements, et de toute façon, le Dessinateur ne l’avait pas soigné pour ce genre de convenance. En outre, ce dernier avait déjà eu l’occasion de refermer certaines plaies sans s’entendre dire quoi que ce soit d’autre qu’une rafale d’insultes… A côté de ces mauvais souvenirs, ce banal échange supprimant toute courtoisie demeurait fort bien supportable.

Haru n’avait pas tenté de dissimuler son intérêt soudain pour la femme disposant d’un pouvoir similaire au sien. Certains auraient pu percevoir cela comme de la nostalgie, d’autres y auraient vu une obsession pour la puissance et un désir profond de s’approprier les techniques d’autrui ; mais il ne s’agissait là que de curiosité. Une qualité, ou un défaut selon le point de vue, à laquelle le garçon aux cheveux bleus ne pouvait faire abstraction. Dès qu’un sujet captait son attention, il n’avait de cesse de se tourmenter jusqu’à obtention des réponses souhaitées.

Fort heureusement pour le Marchombre, Byakuya ne sembla pas hostile à partager ses souvenirs avec Haru. Il indiqua ainsi que la femme qu’il avait mentionnée était une humaine –détail que le plus jeune ne manqua pas de relever, puisqu’il sous-entendait que l’épéiste blessé n’en était pas un– détentrice d’une capacité ayant la propriété de réfuter une sombre conséquence, tout en rétablissant le passé. Cela se traduisait par exemple par la guérison d’une blessure, en annulant le coup reçu, tout du moins c’est ce que comprit le garçon au foulard. Cette demoiselle était même capable de recoller un membre séparé de sa base, véritable exploit qui lui était impossible.

« Je comprends… Enfin, je pense… Merci pour ces renseignements. »


Dans chacun des propos de Byakuya évoquant sa récente défaite, toute sa haine et sa fureur se faisaient entendre. Il était clairement rancunier, et ne manquerait pas de se venger dès que l’occasion se présenterait. Ce qui était assez logique, somme toute. Haru fut rasséréné d’apprendre que l’élue avait agi en solitaire, peut-être même sans l’aval de sa propre nation. L’orphelin voyait même dans cette attaque isolée un premier signe de la déchéance de Fuyu : Zayro Jinn n’agissait pas pour le compte des Bleus, et la victoire de cette fille n’avait en rien arrangé Sul Hei…

Haru assimila les quelques informations que lui offrit inconsciemment son interlocuteur. Cela aurait sûrement son utilité par la suite. Après quoi, il s’accorda un léger sourire.

« Cela devrait être plus aisé pour vous maintenant que vous êtes sur pieds. »

Toutefois, cette courte euphorie disparut instantanément à l’évocation du sceau. Tout comme Byakuya, Haru détestait l’idée d’être brimé par une entité supérieure. Sa liberté comptait beaucoup à ses yeux, et Manshee avait fait l’erreur de l’en priver… Cela se paierait tôt ou tard… Le profond mépris que le bretteur au regard électrique éprouvait pour le Serpent marquait le timbre de sa voix :

« Le sceau… »

La haine passée, Haru se concentra à nouveau sur l’état de Byakuya. Il semblait réellement se porter mieux. N’ayant pas d’objectif à l’heure actuelle, excepté celui consistant à parcourir Kosaten à la recherche d’un moyen pour les élus de regagner leurs mondes d’origine, il fit cette proposition à l’autre homme :

« Vous êtes fort, Byakuya, mais cette élue vous a tout de même vaincu. L’issue de la revanche penchera peut-être en votre faveur, mais admettez qu’il ne s’agit pas d’une certitude. Laissez-moi vous offrir mon aide, pour la retrouver et pour la vaincre, en tant qu’élu de Minshu. »


Élu de Minshu. Pas de Manshee.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyJeu 24 Aoû 2017, 18:26




Le peu d'information que Byakuya possédait de la jeune Inoue suffit apparemment à combler la curiosité du jeune élu. En tout cas, s'il désirait en savoir plus, il manifestait pas explicitement. Le capitaine considérait alors cette petite parenthèse comme close. Bien malheureusement, le sujet sensible ne l'était pas, et loin de là. Son interlocuteur semblait clairement intéressé par sa mésaventure, au point de presque en devenir envahissant. Cependant, il savait ne pas tomber dans des phrases banales et sans valeur telles que "vous avez donner votre maximum" ou "vous vous êtes bien battu". Elles aurait profondément énervé le chef des kuchiki.

Il était vrai qu'une élue de Fuyu qui s'en prend à une connaissance même lointaine, partageant la nation avec soi ça a de quoi intrigué,  d'autant plus qu'elle avait agi de son propre chef, juste par manque total d'éducation et de respect. Ce jeune garçon donnait l'impression de ne pas pouvoir faire autrement que de s'impliquer dans cette affaire, et plus généralement affaires des autres. Rien de malhonnête là-dedans, c'était le désir de sortir de la mouise quiconque lui paraissait traverser un moment difficile. Acte noble diront certains.

Seulement, malgré son état du jour, le shinigami n'avait pas changé au fond de lui. Il était plus conciliant avec ceux qui lui parlaient aujourd'hui, appréciant de temps avoir des contacte avec les personnes vivants dans ce monde et aussi pour poursuivre son objectif de prestige envers la foule, mais il n'était pas encore au point de tout céder. Il n'avait pas changé de personnalité et avait toujours cette habitude de ne compter sur personne pour mener à bien ses projets personnelles. Même quand il a dû se battre contre Kouga pour réparer une erreur de ses prédécesseurs, il avait exigé que personne ne se mêle au combat, voulant régler ce problème de clan tout seul.

Cette proposition d'Haru était très altruiste, mais ne lui plaisait pas trop. Il prenait cette affaire très personnellement, touché dans son honneur, et ne voulait pas vraiment que quelqu'un s'y immisce. Il devait rétablir les choses par lui-même. Le dessinateur le considérait comme quelqu'un de puissant, ce qui remonta le moral de son ego, mais ça ne suffisait pas pour le faire céder.

Je serais plus fort sans cette marque. Ta proposition est légitime, mais j'ai pour habitude de travailler seul. Cette histoire concerne ce parasite et moi, et c'est par la lame qu'elle va rendre son dernier souffle.

Par cette expression, l'information de son sabre volé lui revint en tête et ses mains serrèrent d'elles-mêmes le duvet.

Je récupérerai mon sabre d'entre ses mains, et m'en servirai pour la supprimer de ce monde. Je le ferai seul
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyJeu 24 Aoû 2017, 19:35




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Haru ignorait pour quelle raison, au fond de lui, il souhaitait grandement offrir son aide à Byakuya. Ce n’était ni par respect pour ce dernier, ni même par amitié, car il s’agissait de deux traits qui n’étaient pas présents chez le Dessinateur : l’autre épéiste, à force d’imposer sa vision égocentrique, avait perdu tout le respect qu’éprouvait le jeune homme pour lui ; quant à l’absence d’amitié, il semblait évident que le convalescent n’était pas du genre à s’attacher à n’importe qui… Le fait est que le Marchombre voulait se rendre utile, tout autant qu’il avait besoin d’un objectif à atteindre. En réalité, ce genre de problème aurait pu arriver à Sherkhan, notamment, que sa réaction aurait été identique.

Toutefois, l’épéiste blessé ne semblait en rien avoir perdu de son orgueil, malgré cette récente défaite… Il demeurait sûrement persuadé au plus profond de ses sentiments meurtris que la victoire serait sienne lorsqu’il recroiserait la route de l’élue de Fuyu. Mais bien évidemment, rien n’était moins sûr… Haru ne s’attendait pas à recevoir une ovation de joie pour sa proposition, mais il n’était pas non plus prêt à faire face à la stupidité, car il n’y avait pas d’autre mot, du plus âgé. Stupidité car ce dernier présumait à coup sûr de ses propres forces… De fait, celui-ci avait été battu seul, et il prendrait sa revanche seul, par sa propre puissance, et en triomphant de lui-même de l’emprise du sceau. Le garçon aux cheveux ne cacha pas son agacement en poussant un profond soupir.

Cependant, Byakuya n’avait pas fini son discours. En effet, alors qu’une bouffée de rage semblait l’envahir, au vu de la crispation de ses phalanges sur la literie, il ajouta s’être fait dérobé son sabre par la fille, et comptait évidemment le récupérer tout seul. Ce coup-ci, la goutte d’eau ne manqua pas de faire déborder le vase. Haru s’était à de maintes fois vu reproché son comportement trop personnel et trop assuré. C’était désormais à son tour de passer le message. Il jeta un regard sévère à son interlocuteur.

« Et en plus, vous ne possédez plus votre sabre… Comment comptez-vous vaincre cette élue ? Avec la seule force de vos poings ? Ne vous surestimez pas, Byakuya… Vous savez comme moi que vous auriez pu perdre la vie. »

Bien sûr, Haru savait que cette épée n’était pas le seul atout dont disposait cet homme. Mais c’était une arme indéniable, sans laquelle sa force de frappe serait drastiquement détruite. Si ce Minshujin avait été défait en possession de celle-ci, alors qu’adviendrait-il sans ? Le garçon aux cheveux bleus voulait juste que Byakuya le réalise. Cependant, sa proposition récente étant toujours d’actualité, une idée lui vint alors. L’orphelin ferma les yeux quelques instants, visualisa dans son esprit la lame de l’autre homme. Une fois le souvenir bien ancré dans sa tête, il plongea dans l’Imagination. Quelques secondes plus tard, la réplique de l’objet se tenait dans sa main. Le jeune élu la tendit à celui qui lui faisait face.

« A défaut de vous rendre votre arme, je peux vous en octroyer une qui y ressemble. »

Haru laissa quelques instants à l’autre pour assimiler ses paroles. Une lueur malicieuse passa dans son regard.

« Refuserez-vous l’aide de quelqu’un capable de vous soigner et de vous offrir l’arme de votre choix, Byakuya ? »

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyVen 25 Aoû 2017, 16:13




La première remarque d'Haru, énoncée sur un ton teinté de reproches interpella Byakuya. Il était clair que ce sabre n'est pas qu'une épée avec laquelle il frappait, la tenant fermement par le manche. Elle renfermait une âme, un combattant de plus lui prêtant son pouvoir pour terrasser ses ennemies. En lui volant son sabre, ce parasite lui avait enlevé un allié de choix dans son panel de pouvoirs déjà grandement réduit. Il n'avait pas pu la battre avec lui, il semblait alors suicidaire de la défier sans...

Serait-ce de la peur que ces lignes décrivent dans le cœur de Byakuya ? Lui-même ne le voyait pas comme ça. Il n'avait pas peur, il réfléchissait juste à la méthode la plus prudente d'agir. et le conseil d'Haru de ne pas se surestimer faisait un effet en lui. Il devait se résoudre à penser qu'il n'était pas le capitaine le plus puissant ici... il n'avait plus les capacités qui faisaient sa renommée... Comme pour Ichigo ou Rukia, il allait devoir peut-être changer d'avis et faire confiance à ce jeune garçon qu'il aurait sous-estimer, comme eux deux...

Mais valait-il le coup ? Est-ce juste quelqu'un de très avenant envers son prochain, mais pas assez puissant pour mener à bien son aide ? Ou cachait-il bien son jeu ? Au vu de l'énergie que Byakuya pouvait ressentir, elle n'était pas plus haute que son actuelle. Après, il avait sentit Mist plutôt épuisée bien qu'encore debout à la fin de leur rencontre. Ne lui manquait-il qu'un tout petit peu de puissance pour parvenir à la vaincre, qu'il allait alors puiser chez lui ?

A défaut de vous rendre votre arme, je peux vous en octroyer une qui y ressemble.     

Le shinigami leva les yeux et sortit de ses pensées, pour découvrir un sabre dans les mains de l'élu, qui ressemblait beaucoup au sien. La copie était plutôt réussi. Il ne ressentait évidemment pas le pouvoir de senbonsakura à l'intérieur, mais un non-initié pouvait peut-être se laisser berner. Encore une capacité original que ce garçon possédait. Il était alors peut-être le maillon manquant à sa réussite... Il la quitta des yeux pour les poser sur le créateur    

La ressemblance est impressionnante. Quand on sait que tu le l'as vu que quelques fois, tu sembles avoir une bonne mémoire. Mais je ne peux accepter ton présent Haru. Ce sabre n'est pas le mien, et je ressentirais ce remplaçant comme un affront envers Senbonsakura qui habite en mon sabre.     

Le rêveur posa une question, une expression plutôt satisfaite sur le visage. Byakuya reprit en tête un instant ses réflexions, puis, toujours en gardant son air calme, il répondit.

En l'état, il me serait en effet difficile de crier victoire en affrontant une nouvelle fois cette élue. Tu sembles de plus déterminer à m'aider dans ma quête, et la démonstration de tes pouvoirs vaut la peine d'y prêter attention. Mais dis-moi, as-tu une idée du genre d'actions que tu pourrais effectuer ? As-tu des moyens de la retrouver si je t'en donne une description ? 
     

Il marqua une pause avant d'ajouter LE truc qui lui tenait à cœur.

Encore une chose. S'il s'avère que nous faisons équipe dans les jours à venir, sache que je ne tolérerai pas que tu lui administres le coup de grâce. J'en fais une affaire personnelle qu'importe le temps que cela me demandera.        

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyVen 25 Aoû 2017, 19:17




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Haru était impertinent, impertinent et beaucoup trop sûr de lui. Ce n’était pas une attitude qui lui ressemblait usuellement. Au contraire, il était un jeune homme assez réservé, voire effacé, qui affirmait très peu son point de vue, se contentant de suivre le chemin tracé par ceux qu’il jugeait plus aptes que lui. Mais à force de se renfermer sur lui-même, de se recroqueviller sans jamais s’épandre, il était inévitable que de temps à autre le Dessinateur ait besoin d’évacuer. Et cela se traduisait par une prise d’assurance considérable, et un excès de confiance.

Quoiqu’il en soit, après avoir soigné les plaies de Byakuya, puis avoir fait apparaître une épée semblable à l’arme de celui-ci, Haru espérait avoir suffisamment prouvé pour que l’autre accepte son aide. Toutes les cartes dont disposait jusqu’ici le Marchombre avaient été abattues sur la table, judicieusement, une à une, au moment jugé propice. Lentement, il avait dévoilé chacun de ses atouts et, même si l’Art du Dessin permettait une infinité d’utilisations possibles et variées, l’autre épéiste connaissait désormais l’étendue de ses pouvoirs. Quant au garçon aux cheveux bleus, il savait que l’autre était un bon escrimeur, qu’il pouvait se déplacer suffisamment promptement pour surprendre les ennemis les plus vifs, et enfin qu’il pouvait générer des rayons d’énergie aussi colorés que destructeurs.

Si Haru pensait avoir touché un point sensible en matérialisant la réplique de la lame du convalescent, persuadé que ce dernier croirait aussitôt au miracle, il fut assez surpris, voire carrément déçu de la réaction de l’autre. De fait, Byakuta se contenta de jeter un simple regard au sabre, avant d’en détourner derechef les yeux. Malgré le compliment qui suivit, la fierté du garçon au foulard en prit un sérieux coup. L’explication de l’élu le plus âgé ne tarda cependant pas à le réconforter un peu : apparemment, plus qu’une simple arme, il s’agissait d’un véritable partenaire de combat. Brandir une autre lame aurait été comme insulter la première. Cette réflexion ne manqua pas d’accroître la perplexité du terrien d’origine, qui ne partageait pas ce même lien avec sa propre épée. Tandis qu’il laissait sa création disparaître, il ne put s’empêcher de se justifier :

« J’accepte votre compliment avec honneur. Mais, sauf votre respect, il ne s’agit pas là de remplacer votre arme, mais bien de vous accorder un sabre digne de votre puissance, pour vous battre, en attendant que le véritable vous revienne. »

Par la suite, Byakuya sembla peser le pour et le contre de la proposition de Haru. Même malgré la précédente démonstration, il hésitait encore sur le choix à adopter. D’ailleurs, comme pour conforter cette décision, il posa quelques questions au jeune orphelin.

« Sans autre explication de votre part concernant cette élue, il m’est difficile de vous proposer une solution, ou de vous donner une utilisation optimale de mes capacités… Toutefois, concernant sa traque, je ne peux que vous proposer un cerveau supplémentaire et vous offrir la possibilité de vous téléporter directement dans un lieu pas trop éloigné de notre position actuelle. »

Par la suite, Byakuya rajouta un détail qui fit légèrement sourire Haru, bien qu’il tente au maximum de le dissimuler. L’autre souhaitait absolument tuer de sa propre lame l’élue qui l’avait défait.

« Pour ça, je pense qu’il n’y aura pas de souci. Je ne cours pas après les bains de sang. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyDim 27 Aoû 2017, 16:11




Le jeune élu qui était devant Byakuya savait être très courtois et ajouter toujours de nouveaux arguments, poliment et subtilement placé. Il pouvait déceler en lui une assurance et un conviction de ses envies. Il savait ce qu'il voulait, et l'occurrence ici, il désirait réellement aider le shinigami. Quand celui-ci refusa le faux sabre, il ne s'en offusqua pas vraiment et justifia son choix en avançant que tout était bon à prendre pour se battre dans les temps à venir. Il fallait compenser une perte par une solution de rechange en attendant de retourner à la normal. Raisonnement tout à fait basique en général, mais il ne parvint pas totalement convaincre le capitaine. Il entretenait une relation assez particulière avec l'habitant de son sabre, et son honneur ne lui permettait de trahir son compagnon à cause de sa faiblesse. Il avait d'autres atoûts en poche. Il était néanmoins maigre, et pour cela, il formula une réponse plus nuancée.

Ton raisonnement n'est pas idiot, mais mon argument persiste tout de même. Cela dit, je pourrais me montrer plus souple et accepter ce faux sabre en cas de situations très périlleuses. Il servira alors à compenser une partie de ce que le sceau m'interdit.


Plus il conversait avec ce garçon, plus sa raison lui soufflait qu'une aide pour retrouver cette impertinente élue n'était pas si futile. Après tout, il avait que peu d'alliés en Kosaten, et il savait pertinemment que tout ne se faisait pas seul. Il préférait se battre en solitaire habituellement, mais encore une fois, c'était parce-qu'avant Kosaten il en avait toutes les capacités. Aujourd'hui, ce n'était plus le cas. Il avait devoir se résigner à chercher la puissance qui lui faisait si cruellement défaut chez d'autres élus. Il ferma les yeux un instant, puis les rouvrit

Cette élue a des yeux bleus, des couettes noires et utilise la force du vent pour constituer des attaques. Elle a un vocabulaire digne d'un roturier sans éducation et s'énerve assez rapidement pour alors balancer sans réfléchir des attaques à la chaîne. Elle porte également une cape noire. Voilà pour l'instant les informations que je possède en ne l'ayant combattu qu'une seule fois. As-tu déjà croisé cette insolente ?

Le petit confirma le fait que Byakuya allait pouvoir sans autre planter sa lame dans le cœur de cette impertinente. Il en fut satisfait, et n'allait pas hésiter à combler son désire. Avec l'aide de ce garçon, le capitaine entrevoyait enfin une vengeance qui allait pouvoir mener contre elle. Elle allait subir toute la colère d'un capitaine humilié qui ne se recroquevillait pas après une défaite, mais rendait la monnaie de sa pièce aux fautifs...  

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyLun 28 Aoû 2017, 14:49




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Ce qui au tout début s’apparentait à un dialogue de sourds finit par aboutir sur un compromis convenant aux deux individus en question. D’une part, Byakuya, par respect pour sa véritable épée, choisissait de ne pas utiliser au quotidien de répliquât pour se battre, préférant se fier à ses autres capacités ; d’autre part, Haru avait la confirmation d’une plus âgé que ce dernier accepterait une arme si la situation devenait critique. Ce fut donc sur cette décision finale, et sur les ultimes paroles du convalescent que le débat fut conclu. Le Dessinateur ne répondit pas, affirmant simplement son accord d’un mouvement de tête vertical.

Haru était convaincu de l’intérêt de l’équipe qu’ils s’apprêtaient à former. De fait, chacun des deux, était un élu, appartenant à la même nation, se battant avec une lame, tout en disposant de pouvoirs surnaturels. L’un pouvait faire parler son expérience acquise par les combats passés, ce qui était assez visible dans ses différentes réactions face aux ennemis. L’autre avait pour lui sa jeunesse et sa vivacité, ainsi que quelques capacités en réserve qui sauraient les sortir du pétrin si fâcheuse situation arrivait. Bien entendu, comme l’avait précisé le Marchombre, le fait d’inciter deux cerveaux à la réflexion, plutôt qu’un seul, était également un véritable atout.

Finalement, Byakuya offrir une description assez brève, mais non moins efficace, de l’élue qui l’avait cruellement blessée. C’était donc une femme, aux cheveux possédant des teintes proches de la noirceur d’un corbeau et divisés en couettes, dont les yeux s’orientaient plutôt vers des couleurs azurées. D’après les dires de l’homme, celle-ci était capable de maîtriser le vent, et sûrement de le décliner en toutes sortes d’attaques variées. Un pouvoir redoutable, mais impliquant forcément des faiblesses, qu’il faudrait dénicher. Haru eut un léger sourire en entendant son interlocuteur critiquer cette manipulatrice d’air, que ce soit sur son langage ou sur ses états d’âme.  Néanmoins, avant que le bretteur sans lame ne mentionne cette fille, le garçon au foulard n’avait rien ouï à son sujet…

« Je regrette, il ne m’a jamais été donné de rencontrer telle élue… La confrontation avec m’aurait sûrement marqué… Durant votre combat, ne vous a-t-elle point révélé son nom ? Il sera plus aisé de la retrouver si nous le connaissons. »


Par la suite, Haru se mit à réfléchir à différentes stratégies pour contrer le pouvoir de cette future adversaire. Le jeune orphelin n’était pas quelqu’un de brillant dans ce domaine, mais il faisait tout de même de son mieux pour faire travailler ses méninges. Après quelques minutes, il fit part à Byakuya des conclusions auxquelles il était parvenu.

« Concernant cette élue, je pense qu’il faudrait l’attirer dans un endroit exigu tel qu’une grotte ou dense tel qu’une forêt pour que ses capacités soient limitées. Moins elle pourra déployer de puissance et plus nous pourrons à l’inverse la dominer. Pourquoi pas un bâtiment sinon ? Mais il faudra alors évacuer les civils avant… Quant à sa colère assez facile, pourquoi ne pas utiliser ceci pour lui faire perdre en précision ? Par exemple, il est facile d’imaginer lui infliger quelques coups rapides et peu puissants pour lui faire comprendre que nous avons le dessus… »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyLun 28 Aoû 2017, 23:14




Haru n'insista pas plus concernant le sabre remplaçant. Le compromis était alors officiel. Il n'allait pas se servir d'une réplique, afin de faire honneur à senbonsakura, sauf en cas de nécessité accrue. Le capitaine espérait juste qu'une fois le sabre retrouvé, il allait pouvoir réinvoquer son fidèle partenaire afin d'affronter à nouveau ensembles les troubles faits de ce monde auquel il s'habituait de plus en plus. Il avait déjà entendu certains combattants de ce monde parvenir à renouer un lien avec le zanpakuto, mais c'était dans son monde, dans des conditions normales et routinière. Etait-ce pareil ici ? N'y avait-il pas d'autres facteurs qui allait interférer dans l'opération de réinvocation ? Et si le shinigami n'arrivait pas à réparer son sabre ?

Il garda cependant ses réflexions pour lui. Ce garçon n'avait pas besoin de les savoir. Le cas échéant, il allait les partager le moment voulu, et ce n'était pas maintenant. D'ailleurs, le jeune élu s'intéressa plutôt aux détails plus fin de cette insolente qui l'avait battu. Son nom... d'autant qu'il s'en souvienne, elle ne l'avait pas évoqué. Le seul nominatif qui était sortis de sa vulgaire bouche était celui du dieu de Fuyu.

Je ne le connais pas, elle ne l'a pas mentionné dans la période où j'étais conscient.

Cette salope s'appelle Mist. Un prénom aussi merdique que le personnage !!  

Byakuya avait presque oublié la présence de ce vieux dans le lit d'à côté. Il dirigea les yeux vers lui un instant, pour répondre.

Comment le sais-tu ?

Elle l'a dit quand vous étiez à terre. Vous avez peut-être pas entendu !

Tient donc, voilà une information plus que pertinente...

Ses yeux se posèrent à nouveau sur son nouveau partenaire, alors qu'il proposait des idées de stratégies. Elles étaient très bien pensées. Il ajouta sa réflexion à la base que le jeune élu avait posé.

Il serait risqué de l'attirer dans un bâtiment. Cette fille n'est pas du genre à épargner les civils, et certains ont été blessés durant notre combat. J'ai fait le serment de veiller sur cette population. Je m'acquitterai donc de ma mission.

Il marqua une pause, puis dit encore.

Pour le reste, pourquoi ne pas l'attirer dans les grands canyons de Seika. C'est proche de la frontière, mais sur le territoire du Phénix, désavantageux pour elle. C'est exiguë et parfait pour un combat au sabre.



                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMar 29 Aoû 2017, 00:34




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Il était intéressant de constater à quel point les nombreux ouvrages écrits par des Marchombres et feuilletés avec intérêt par Haru pouvaient aujourd’hui se révéler utiles. De fait, il avait certes beaucoup appris concernant la dextérité de ceux-ci, mais également sur leur faculté à raisonner avant et pendant le combat, pour amener l’adversaire sur un terrain désavantageux pour lui. De la théorie pure, mais tout de même applicable pour élaborer des stratégies de bataille, comme c’était ici le cas. En réalité, le garçon aux cheveux bleus n’en avait pas vraiment conscience, mais il ressortait là des idées pensées par ses ancêtres.

Haru ne manqua pas de préciser l’importance du nom de l’élue de Fuyu. En effet, grâce à celui-ci, il serait plus aidé de l’identifier, et si celle-ci commettait l’erreur de récidiver ou de chercher à répandre sa réputation, remonter jusqu’à la source se ferait assez naturellement. Malheureusement, Byakuya n’avait à aucun moment ouï telle appellation durant son combat, ce qui laissait croire que la fille était assez prudente. Jusqu’à ce qu’un vieil homme, allongé sur un lit parallèle à celui de l’épéiste sans lame, et dont le Dessinateur n’avait pas remarqué la présence, révèle que la manipulatrice d’air s’appelait Mist. D’après ses dires, elle était plutôt du genre à se vanter de ses victoires. La satisfaction sur le visage de l’orphelin était visible : retrouver cette servante de Long ne serait pas bien difficile.

« Mist donc... Comme la brume, en Anglais… Je prends note. »

Toutefois, retrouver Mist était une chose, la vaincre en était une toute autre, certainement plus pénible et compliquée. Les élus étaient en progression constante, et il y avait fort à parier qu’elle serait plus puissante que lors de son affrontement contre Byakuya lorsque le duo parviendrait à elle… Les épéistes devraient donc également s’entraîner durant cette traque, et Haru comptait bien forcer l’homme à la chevelure bicolore à lui apprendre quelques astuces au combat.

La solution du bâtiment fut assez promptement écartée. La fille était du genre à tuer n’importe qui, peu importe qu’il puisse se défendre ou non. Certainement d’ailleurs qu’elle pourrait très bien utiliser des natifs comme otages… Donc à moins de dénicher une bâtisse inoccupée, cette idée était plutôt à éviter… Byakuya ne releva pas les propositions de Haru, concernant le lieu du combat. Il semblait avoir sa propre idée en tête, et en fit d’ailleurs part dans les secondes qui suivirent. Le plan était intéressant, mais le Marchombre, davantage pragmatique que respectueux, relevant quelques failles, ne manqua pas de les partager :

« Cela pourrait être une option en effet. Elle a sûrement une constitution plus à même de lutter contre le froid du Nord… La chaleur étouffante du Sud la handicapera grandement. Toutefois, ces canyons appartiennent au territoire de Seika... Or, je doute que cette Mist pénètre en territoire ennemi de son propre chef, alors que la guerre fait rage… J’imagine qu’il y a toute de même une hiérarchie à Fuyu pour contrôler les élus. Cette manipulatrice d’air a profité du fait que Minshu ait tourné le dos au conflit pour se glisser dans la nation. Ce ne sera peut-être pas le cas pour Seika… En outre, les canyons sont assez escarpés… Si elle parvenait à prendre de la distance, nous aurions alors du mal à la terrasser… Et je n’imagine même pas le scénario si elle pouvait flotter dans les airs grâce à son pouvoir… »


Haru laissa quelques instants à Byakuya pour assimiler sa réponse. Après quoi, il réitéra sa proposition :

« Qui nous dit qu’elle a quitté Minshu ? Si elle est toujours dans cette nation, alors il sera facile de l’attirer à l’endroit qui nous arrangera le mieux. Réfléchissons : nous possédons de vastes forêts assez denses sur ce territoire. Limitée par le peu d’espace, cette Mist serait alors obligée de se battre quasiment au corps-à-corps, et le combat ne manquerait pas de tourner à notre avantage. Après, il n’est pas à exclure qu’elle ait quitté Minshu, mais je persiste à croire qu’un espace à ciel fermé sera sa faiblesse. »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMar 29 Aoû 2017, 21:54




La proposition du grand canyon ne plu pas trop à Haru qui en exposa de suite les raisons. En proposant cela, Byakuya désirait profiter de l'espace restreint pour forcer la limitation de la maîtrise du vent, mais il était clair que cet endroit présentait des faiblesses. Il n'était pas comparable aux grottes ou aux bâtiments, totalement fermés et beaucoup pourvu de chemin de fuite que ces grands canyons. De plus même s'ils n'étaient en plein milieu de Seika, ils en faisaient tout de même partie, et il était très fort probable que Mist ne soit pas dupe, malgré son immaturité langagière.

Il restait donc bien Minshu ou dans le pire des cas les territoires neutres. Cependant, ces derniers semblaient sur la voie d'être annexés au territoire du dragon, car Seika n'a pas su les défendre. Il ne savait pas vraiment si c'était la faiblesse de la nation ou une stratégie insuffisante, mais cela donnait à Fuyu un avantage considérable. La propre nation des deux élus restaient donc en effet la meilleure solution. C'est la conclusion à laquelle était arrivé aussi Haru. C'est bien, l'organisation se précisait. Le jeune garçon évoqua la possibilité que l'impertinente soit encore ici, et quelques endroits qu'il serait judicieux d'utiliser pour la combattre. Byakuya aurait pu espérer la revoir dans les parages, mais il préférait gagner en puissance avant de la recroiser, histoire de ne pas se montrer une nouvelle fois faible devant elle. Il se mit alors à se remémorer toutes les cartes qu'ils avaient étudiées et ses souvenirs de territoire du serpent qu'il avait déjà parcouru. Où se trouvait le meilleurs endroit pour lancer une offensive dans quelques temps ?

À ma connaissance, les deux endroits à ciel fermé comme tu le mentionnes sont en effet la forêt luxuriante, mais aussi le bosquet sacré, qui présente aussi une configuration intéressante. Quant à la possibilité que cette fille soit encore ici, je ne peux pas l'affirmer. Peut-être les soldats présents sur place ce jour là en savent plus à ce sujet. Nous devrions peut-être nous en informer auprès d'eux.


Il commença à songer au début de la confrontation qui souvent était déterminante. Comment allaient-ils appréhender le début du combat pour qu'ils tirent la rencontre le plus possible à leur avantage ?

As-tu de quoi créer une embuscades ? de quoi attirer Mist dans un piège, ou un moyen de l'affaiblir dès le départ ?


                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMar 29 Aoû 2017, 22:29




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Le nouvel objectif de Haru allait donc être la traque et la mise hors d’état de nuire, voire l’anéantissement, de l’élue de Fuyu nommée Mist. C’était une belle occasion pour lui de gagner davantage la confiance de Byakuya, de progresser dans sa propre maîtrise de l’épée, d’en apprendre davantage sur les capacités de l’autre homme, de s’impliquer encore plus dans les affaires de Minshu et enfin, le plus important, de poursuivre sa recherche d’une issue permettant aux envoyés divins de regagner leurs contrées d’origine. Toutefois, le Dessinateur était bien conscient du danger qu’il encourait : l’autre bretteur avait été vaincu, si tous deux voulaient que la revanche tourne en leur faveur, leur entraînement allait devoir être très exigeant. Mais il faisait confiance à son futur compagnon de voyage pour ce domaine, la vengeance étant bien souvent la motivation la plus imposante.

Au final, Byakuya se rangea du côté de Haru, acceptant ce combat en un lieu suffisamment dense pour que le pouvoir de la manipulatrice d’air en soit réduit. C’était sûrement la zone la plus avantageuse pour eux, et à un degré encore supérieur s’il s’avérait que la bataille prenait place à Minshu. D’ailleurs, l’homme à la chevelure bicolore évoqua aussitôt les deux possibilités dont il disposait dans la nation du Serpent. Il y avait d’une part l’épaisse forêt luxuriante et verdoyante située au Sud de la capitale, et également le vaste bosquet réputé pour abriter les divinités animales mineures. Bien entendu, tout ceci à la condition que Mist soit restée sur ces terres. Le Marchombre acquiesça aux dires de son interlocuteur.

« Je partage votre point de vue. S’il est possible d’attirer cette élue dans ces zones, alors l’avantage sera nôtre. Puisque de toute façon il sera nécessaire de la traquer, nous en profiterons pour collecter un maximum d’informations à son sujet. Ainsi, sa position se précisera, et peut-être découvrirons-nous certaines de ses faiblesses. »


Haru écouta ensuite les interrogations de l’ancien blessé. Ce dernier, très pragmatique, ayant résolu le point précédent, se concentrait désormais sur l’anticipation du combat qui serait inévitablement redoutable entre les deux partis. Il fallait y réfléchir par avance, afin de faciliter le plus possible cet affrontement. Byakuya évoqua l’idée d’une embuscade, ou d’un quelconque stratagème dans ce style, afin de placer Mist dans une position défavorable dès les premières secondes de la bataille. De nouveau, le garçon au foulard glissa sa main droite sur son menton, fixant pensivement le mur du bâtiment.

« Une embuscade… Cela semble intéressant d’y réfléchir. A l’heure actuelle, j’ignore ce qui est susceptible d’attirer cette Fuyujin. Mais si nous le découvrons, il me sera facile alors de me servir de mon Don pour la piéger. Ce qui est certain, c’est que le fait qu’elle se déplace individuellement, sans quoi son partenaire l’aurait sûrement défendue durant votre combat, jouera en notre faveur. Vous a-t-elle paru attirée par quelque chose de précis ? De l’argent ? De la nourriture ? Ou bien sa seule motivation à se déchaîner était son désir de faire le mal ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyMer 30 Aoû 2017, 22:13




Une chose est sûr, il n'allait pas falloir tarder pour récolter les information concernant cette élue. Cela fait une semaine complète que le combat s'était déroulée, et de ce que connaissait Byakuya de la géographie, le rayon qu'avait pu couvrir Mist était grand. Bénéficiant d'une énergie supérieure à celle d'un civil lambda, elle pouvait parcourir une sacrée distance en un seul jour. De ce fait, le capitaine et Haru devait le plus vite possible savoir au moins dans quelle direction elle était parti. Son partenaire était d'accord, ce point était donc clos : les deux élus allaient partir à la chasse au information sans attendre.

Pour le deuxième sujet de leur discussion, Haru partageait l'approbation de l'utilisation d'une embuscade, à condition que Mist soit encore à Minshu, ce qui était tout à fait logique. On en revenait d'ailleurs à la question de départ : Où était-elle ? Car si elle avait rejoint sa nation, il allait être plus compliqué de la piéger, et ce n'était pas dit qu'elle retourne à Minshu de sitôt... Le shinigami réfléchit à la question du marchombre avant de déclarer.

Je l'ai entendu évoquer Long quand la mendiante était venu quémander vers elle. Elle ne semblait pas enjouer à entendre cette civil louer Manshe. Je suppose donc qu'elle croit beaucoup au dieu de Fuyu et rejette quiconque ne pense pas de la même manière. Je n'avais pas l'impression que ce jour-là elle cherchait à obtenir quelque chose en particulier.

Finalement, le bilan de la discussion était simple. Tout partait d'une pêche aux informations. Et ce n'était pas coincé dans ce lit qu'il allait pouvoir la faire. Surtout que le civil à côté de lui était désireux d'aider, mais peut crédible aux yeux du capitaine. Maintenant que la revanche était en cours de route, il fallait continuer les préparatifs, et questionner les soldats présents il y a une semaine. Byakuya tourna alors la tête vers son interlocuteur.

Très bien Haru. Maintenant que les bases sont posées, il nous faut poser la première pierre de notre répliques. Tes soins ont eu un grand effet et je pense pouvoir me déplacer sans problème à présent. Attends-moi à l'entrée de ce bâtiment et commençons les investigations.



                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyVen 01 Sep 2017, 17:14




feat.Byakouille

Le dur retour à la réalité de la situation Le plan d’intervention contre l’élue nommée Mist se concrétisait de plus en plus. Le terrain de combat le plus avantageux avait été déterminé : il ne restait plus qu’à savoir s’il était possible d’y attirer la cible ou pas. Forcément, d’ici là, l’entraînement serait de rigueur pour ne pas que la manipulatrice d’air les surclasse aisément. Haru connaissait ses faiblesses, ainsi que les points à retravailler dans son escrime. En outre, la présence à ses côtés d’un autre épéiste lui serait évidemment profitable, au moins sur les conseils. Le Dessinateur espérait aussi en apprendre davantage sur les techniques magiques de Byakuya. Quant au piège destiné à la Fuyujin, la collecte d’informations serait la première pierre apportée à l’édifice.

Malheureusement, il semblait à l’heure actuelle impossible de prévoir les mouvements de Mist. Son attaque avait été une surprise totale pour les habitants du petit village, et pour le seul élu de Minshu présent sur place. A part sa dévotion à Long, il ne résultait aucune conclusion intéressante pour la suite, ce qui apparaissait comme un sérieux problème. En effet, traquer cette aérokinésiste s’apparentait de plus en plus à la recherche d’une aiguille dans une botte de foin…

« Tant pis… Nous la retrouverons d’une autre façon. »

Peu après, Byakuya se releva finalement complètement, avant d’entamer sa préparation. Il proposa alors au Marchombre de l’attendre à la sortie du bâtiment. C’était légèrement frustrant d’entendre une telle demande, mais Haru y vit surtout l’opportunité d’entamer certaines recherches en patientant. Et puis, cela lui permettrait également de repérer les différents lieux par lesquels le duo passerait inévitablement dans les quelques heures qui suivraient.

« Très bien. »


Haru se retira donc, saluant au passage l’homme au langage patois qui les avait aidés dans leur collecte d’informations un peu plus tôt. Il quitta ensuite le bâtiment, pour aller se renseigner auprès d’une habitante qui passait par là. C’est ainsi que le garçon au foulard apprit l’emplacement d’une boutique de vivres non loin d’ici, qui pourvoirait très certainement à l’intégralité de leurs besoins.

Le garçon aux cheveux bleus tira sa lame, en la fixant de manière pensive. Valait-il mieux entreprendre dès maintenant de lancer la traque de Mist ou alors était-il préférable de faire une halte au camp d’entraînement réservé aux élus de Minshu qui se situait à proximité ? Indécis, Haru se convainquit finalement que cette décision reviendrait à l’avis tranchant de Byakuya.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1575
Yens : 104
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 55
Exp:
Le dure retour à la réalité de la situation.  Left_bar_bleue6/12Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty_bar_bleue  (6/12)
Byakuya Kuchiki
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  EmptyDim 03 Sep 2017, 20:10




Haru quitta donc la pièce, saluant au passage le civil voisin du capitaine qui lui répondit avec énergie. Une  fois le silence petit à petit retomber dans la salle, Byakuya se leva et tâta les endroits de son corps qui étaient encore bandés. À plusieurs place, il sentit ses blessures totalement refermée. Les soins d'Haru étaient prodigieux. Il décida alors d'y enlever les bandages. Il en garda sur les zones encore un peu fragiles, plus par précaution, mais il put en enlever la majorité, ce qui satisfit intérieurement.

Il posa les bandes sur le lit avant de reprendre sa tenue de shinigami. Une fois toute habillé, il tâta pas réflexe son fourreau pour vérifier si son arme y était. Quand il sentit le vide, le souvenir de sa perte lui serra un peu le cœur. L'image de la responsable lui fit remonter une colère encore vivace, mais sans qu'il n'en montre quoi que ce soit extérieurement. Il se força à être patient. Un jour, il allait tenir sa vengeance... Soupirant, il laissa tomber sa main. Il se dirigea vers la sortie, et avant qu'il ne touche la poignée de porte pour sortir, il entendit encore le civil lui parler.

Vous êtes un sacré costaud vous ! Vous êtes déjà sur pied !! vous êtes pas un élu pour rien !


Le capitaine posa un instant ses yeux sur lui, se stoppant dans son geste, puis répondit simplement.

Je sais...  

Ces mots avaient été prononcés avec moins de conviction que d'habitude, mais ils reflétaient tout de même la conviction de ses futurs actions. Le civil se mit à rire avant d'adresser un dernier adieu.

Allez, bon vent, et butez-moi cette connasse, pour qu'elle paye.

C'est bien mon intention...


Et il sortit. En chemin, il croisa le chemin de la même infirmière qui s'affola de le voir déjà debout. Il ne tarda pas et expliqua simplement les soins d'Haru. La jeune fille hésita un instant, mais devant l'insistance de l'élu, elle céda. Byakuya se retrouva alors à l'extérieur du bâtiment. En chemin, il avait encore un peu réfléchi à la procédure des choses. Ce qui fait que quand il rejoignit le soigneur, il put directement en faire part à l'intéressé.

Haru, nous allons procédé comme suit. Mes blessures sont certes pratiquement guéri, mais je ressens tout de même le besoin de me laisser quelques jours pour être au meilleur de ma forme et repenser tout cela sans la fougue de la colère encore trop grande qui m'habite. Il serait judicieux de s'accorder cinq jours et de se revoir dans ce délai.

Il fit une pause, puis regarda dans la direction du camps d'entraînement qu'il avait déjà fréquenté une fois.

Il existe un camps derrière ses montagnes, La première fois que je m'y suis rendu, il m'a octroyé une énergie non-négligeable. Il serait préférable d'y aller dans cinq jours ensemble pour acquérir de nouvelles compétences.

Haru l'écouta attentivement, puis acquiesça. Il fit mention d'un endroit où des vivres étaient disponibles. Il fut alors décidé qu'après l'entraînement du camps, ils allaient faire leur plein de provision pour entamer plus concrètement les recherches de Mist. Byakuya se permit d'ajouter une dernière consigne avant de lancer les aurevoir.

Durant ces cinq jours, tend l'oreille et récolte le plus d'information qui te sera possible. Nous la retrouverons, et mettrons fin à ses jours, je te le garantis.

correcteur:
 

haru:
 

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le dure retour à la réalité de la situation.    Le dure retour à la réalité de la situation.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le dure retour à la réalité de la situation.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le dure retour à la réalité de la situation.  190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.