Le Deal du moment : -41%
Cdiscount Mobile : offre 60Go à 9,99€/mois ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
Les échos de la dynastie
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 EmptyLun 18 Sep 2017, 12:51




feat.Team Lolis

Les échos de la dynastieEn soit, l’attitude de Haru n’avait rien de bien glorieuse et pouvait au contraire être qualifiée de pleutre. En effet, alors qu’il avait eu la possibilité de rejoindre le front, lorsque Minshu était encore engagée aux côtés de Seika pour lutter contre la tyrannie de Fuyu, il avait refusé de se battre pour des raisons qui n’étaient pas les siennes, pour un dieu qui l’avait privé de tout, y compris de sa liberté. Le Dessinateur avait fui ses responsabilités, et par ce biais, peut-être condamné plusieurs vies à s’éteindre… Cela n’avait rien de courageux… Traumatisé par son passé et brisé par son présent, le garçon aux cheveux bleus avait probablement effacé le futur de simples civils….

Toutefois, malgré les doutes avec lesquels Haru était en proie intérieurement, il pouvait toujours bénéficier du soutien moral de Miho. De fait, celle-ci le reprit sur ses derniers mots, assurant que, peu importe ce qu’il pensait de lui-même, ses actions avaient véritablement de la valeur, bien plus qu’il ne le croyait. Le Marchombre détourna le regard, gêné de recevoir tant de compliments pour si peu de chose, rougissant légèrement, néanmoins bien moins que toute à l’heure, au moment de sa déclaration, acceptant silencieusement ces propos, qui ne le convainquaient pourtant pas totalement. Mais, il se trouvait à court de répartie et ne put glisser qu’un simple :

« Merci… »

Par la suite, le prochain départ des anciennes conductrices de char fut évoqué. Haru, persuadé que leur intérêt pour le lourd véhicule blindé les avait privées d’expériences telles que le voyage en mer, interrogea naïvement Miho à ce sujet. Il ne chercha pas à dissimuler sa surprise d’apprendre qu’il s’était fourvoyé, prenant note des explications de la Nishizumi au sujet du porte-avions sur lequel elle avait étudié. Pour le coup, le garçon au foulard était littéralement sidéré d’apprendre que dans un monde probablement plutôt ressemblant au sien, ces bâtiments de guerre étaient également utilisés à des fins scolaires.

« Je ne doute pas un seul instant qu’un tel endroit existe ! »


Sa curiosité ayant été piquée au vif, il ne put s’empêcher de questionner un peu son interlocutrice à ce sujet, d’autant plus que Mako semblait profondément endormie.

« Si je puis me permettre… De quel monde provenez-vous ? Vous pilotiez un tank, vous évoquez un porte-avions : ces deux véhicules sont présents là d’où je viens… »

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 EmptyLun 18 Sep 2017, 15:58



Les échos de la dynastie
feat. Haru



Nishizumi Miho
Sur un banc

Takebe Saori
Non présente

Isuzu Hana
Au milieu de la rue

Akiyama Yukari
Non présente

Reizei Mako
Sur un banc



Longue histoire que celle d'un équipage

Qu’un tel endroit existe ? Cela restait une chose qu’il faudrait prouver… Une terre coupée du monde, à l’écart de la guerre, des rumeurs, de tout… Elles avaient longuement pensées à l’archipel paisible, à l’ouest des territoires neutres… C’était surement l’un des rares endroits où elles n’auraient pas de problème, tellement la zone, dépourvue d’intérêt à cause de sa position écartée et de sa disposition d’archipel indéfendable… Elles avaient entendues des échos sur ces terres, qu’elles respiraient la tranquillité, sans grand intérêt… Un cauchemar pour les aventuriers, à cause du manque d’action, mais un véritable endroit de plaisance pour ceux qui avaient les moyens de tout quitter pour aller vivre là-bas…

En prenant le bateau, elles savaient qu’elles quitteraient tout, pour une vie nouvelle, mais pouvaient-elles se fier uniquement à des rumeurs ? L’endroit pouvait être sous la main d’une mafia qu’elles n’en sauraient rien… Elles le découvriraient le moment venu… Lorsqu’elles se condamneraient à une longue mort ennuyante et sans intérêt, tel était le prix de la tranquillité. Elles vivraient là-bas, trouveraient des gens sympathiques, construiraient leurs vies, et mourraient peut-être vieille, voyant le continent s’entredéchirer pour des siècles et des siècles… Autant le dire, ce n’était pas une vie qui se contait…

Même si c’était quelque chose que l’on pouvait envier. Le fait de savoir où l’on serait demain, de voir les mêmes visages, régulièrement, mais aussi le sourire de ceux que l’on aimait, autant sa famille que ses amis… C’était une fin qui paraissait convenable. Pas la plus grande, pas celle que des héroïnes méritaient, mais comme elles le répétaient, elles n’en étaient pas… Même si cela, elles l’ignoraient, mais le destin pouvait avoir encore des choses à jouer pour elles… Des cartes à tirer, des dés à lancer… Se retrouveraient-elles un jour au sommet ? Ou dans une nécropole ? Cela dépendait de nombreux choix, comme dans un novel… Une erreur, et la mauvaise fin arrivait… Et il n’y avait qu’un essai. Pas de sauvegarde, pas de chargement… Il n’y avait de cent pourcents que celui de l’histoire que l’on vivait.

Toutefois, prit de curiosité, le jeune homme continua sur un autre point, particulier… IL souhaitait en apprendre plus sur le monde d’origine des demoiselles ! Le tank, le porte-avions, c’était des mots qui résonnaient dans ses oreilles, comme s’ils n’étaient pas inconnus… Mais il suffisait de voir les capacités qu’il avait pour qu’elles sachent qu’il ne venait pas du même… Elles avaient depuis bien longtemps abandonnées tout espoir de voir des personnes qu’elles connaitraient.

Notre monde ? Il n’a pas vraiment de nom… Et je crains qu’ils ne soient différents. De là d’où nous venons … Il n’y a pas de magie, juste quelques prestidigitateurs talentueux, qui peuvent faire apparaitre des choses qu’ils cachaient sur eux…

Elle ferma les yeux, pendant que son amie, l’Isuzu, s’asseyait elle aussi sur le banc, pour reprendre avec un léger sourire :

De là d’où nous venons, la conduite de tank est un sport traditionnel, pratiqué par les femmes depuis bien longtemps. Même si ces armes ont été utilisées pendant les grandes guerres qui ont ébranlées le passé de notre planète, elles ont été modifiée pour ne plus pouvoir le faire par différents moyens. Même s’il y a quelques dangers imprévus, c’est le sport que nous pratiquons… Nous avons même sauvée notre école ainsi, en gagnant le tournoi annuel !

Elle sourit un peu plus, avant de revenir à son état normal, légèrement nostalgique… Cela avait été le début de la grande amitié que les cinq entretenaient maintenant durement… Maintenant, il était inconcevable qu’une dispute puisse les séparer… Seule la mort avait réussie, et cela n’avait été que temporaire… Elles avaient toujours été unies et soudées, d’un lien plus indestructible que toutes marques que les dieux auraient pu apposer sur elles…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 EmptyJeu 21 Sep 2017, 09:20




feat.Team Lolis

Les échos de la dynastieLe sujet de la relation présente et future entre Hana et Haru semblait bien loin dès à présent. Il était étonnant de constater comme la page avait été aisément tournée, dès lors qu’une situation potentiellement dangereuse s’était déclarée. La jeune femme n’avait plus rien mentionné à ce sujet et le Dessinateur n’y pensait réellement plus, très intéressé par sa conversation avec Miho, et également attristé de leur départ prochain. Bien entendu, lorsqu’ils se sépareraient, la blessure au cœur se raviverait inévitablement, mais l’on n’en était pas encore là… Pour l’heure, seule sa curiosité le poussait à braver la politesse et à assaillir la Nishizumi de multiples questions.

Haru se doutait bien qu’il ne devait pas provenir d’un monde en tout point similaire à celui des jeunes femmes. De fait, il avait déjà rencontré des élus originaires de terres ressemblant fort aux siennes, mais il existait toujours des divergences… Il souhaitait juste savoir lesquelles le différenciait des conductrices de char. Miho révéla effectivement que l’Art du Dessin n’existait pas chez elle : seule la magie au sens spectaculaire du terme était présente, et ce, uniquement pour accomplir certains numéros de prestidigitation. L’épéiste eut un sourire, car ces magiciens étaient également présents chez lui.

« Je vois très bien à quoi vous faites référence, Miho ! Et ce que vous nommez magie n’est autre qu’une capacité à pouvoir faire basculer dans la réalité des choses appartenant à l’Imagination. Mais la plupart des gens en ignorent l’existence… »

Hana vint finalement s’asseoir elle aussi sur le banc déjà partagé par ses deux amies. Elle révéla alors de nouveaux détails à propos de leur vie, qui convainquirent définitivement le Marchombre qu’ils ne venaient pas du même endroit. De fait, chez les demoiselles, bien que les armes et véhicules de combat aient été conçus pour la guerre, ils furent par la suite modifiés pour les intégrer au système éducatif et sportif. Les cinq paraissaient être des expertes en la matière, et le garçon aux cheveux bleus était vraiment étonné par cette conception de la vie, tout autant qu’il en était impressionné.

« Il s’agit d’une excellente initiative de la part de votre gouvernement. Au moins, elles ne nuiront pas autant que par le passé. Chez moi, ces armes ont simplement été rangées au placard, pour instaurer un climat de peur et un esprit à caractère dissuasif… En tout cas, félicitations pour votre victoire ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 EmptySam 23 Sep 2017, 00:18



Les échos de la dynastie
feat. Haru



Nishizumi Miho
Sur un banc

Takebe Saori
Non présente

Isuzu Hana
Au milieu de la rue

Akiyama Yukari
Non présente

Reizei Mako
Sur un banc



Un réveil et un départ

Est-ce que leur monde… Etait enviable ? Tel était la question que se posaient actuellement les jeunes filles. Bien évidement, par rapport à Kosaten, qui avait démontrée à de nombreuses reprises ses capacités à être un véritable enfer, cela l’était, mais pour d’autres personnes… La question se posait, par rapport aux personnes qu’elles avaient rencontrées et autres… Natsume tout d’abord, venait d’un monde où des démons vivaient avec l’humanité, donnant lieux à des situations cauchemardesques… Haru, de son côté, vivait dans un monde où chaque jour pouvait signifier la fin, à cause de ces armes qui, sur une simple montée de tension, pouvaient s’enclencher et tout détruire… Pouvaient-elles attirer les jalousies de vivre ainsi dans un monde loin des grands problèmes ? Devaient-elles en porter un fardeau, une responsabilité vis-à-vis d’autrui ?

Après tout, l’on se sentait toujours mal lorsque l’on avait quelque chose que les autres n’ont pas. Avoir ses deux parents ensemble, formant un cocon uni était presque gênant lorsque le sujet des familles divorcés d’amis et de camarade était abordé… Est-ce que cela était naturel ? Et quel était le sentiment qui dominait le plus les autres… La bienveillance, la joie pour cette personne, ou la jalousie de ne pas être né au bon endroit, au bon moment… Ceux qui vivaient heureux devaient-ils avoir le poids de ce qui ne le pouvait pas ? Devaient-ils partager cette joie ? Et est-ce que cela s’arrêtait seulement au bonheur ? La sécurité en faisait-elle également partie de ceci ? Cela serrait une question que de longues générations ne pourront résoudre sans sacrifice, le seul moyen étant d’aplanir… De rendre tout le monde au même niveau… Ce qui ne pouvait être fait, tout simplement.

Ecoutant Haru, un autre point vient en tête… Les armes avaient-elles vraiment nuit au monde ? Si elles l’étaient totalement, elles ne seraient plus… Tout dépendait de la personne qui l’utilisait… Une arme n’était qu’un moyen, pas une finalité… L’utopie restait d’un monde qui n’en avait pas besoin… Pas d’un monde où chacun en aurait… Mais cela était une utopie, un rêve inatteignable, et il fallait des personnes pour protéger les autres… Pouvaient-elles être celles qui défendraient le monde ? Pouvaient-elles véritablement devenir des héroïnes ? Elles avaient prouvées leurs côtés sombres… Mais avaient-elles aussi, en plus de cette part de ténèbres et du visage qu’elles montraient chaque jour une part de lumière ? D’héroïsme ?

Ces questions prirent fin lorsque la dénommée Mako commença à s’articuler un peu, ouvrant péniblement les yeux pour les exposer à la lumière du jour. Elle reprenait conscience, lentement… A en voir son air endormi, cela n’avait pas forcément été de tout repos… Il n’y avait pas véritablement de temps mort dans la vie de ces demoiselles, qui agissaient, encore et toujours, qui devaient marcher, jusqu’à chuter… Mais un jour, elles le juraient, elles pourraient… S’en affranchir. Qu’elles soient seules ou bien entourées des personnes qui osaient faire confiance aux lycéennes.

Mais ce réveil signifiait aussi la fin de cette rencontre. Elles devaient partir maintenant. Les gardes commençaient à jeter des regards méfiants envers celles qui avaient bravées l’adversitées pour eux… C’était dans une autre époque, la mémoire des gens retenant uniquement ce qui voulait l’être… Portant la jeune endormie sur son dos, elle se releva du banc, avant de dire ses quelques mots d’au-revoir, ou d’adieu, au jeune homme qui l’avait protégé précédemment :

C’est peut-être la dernière fois que nous nous voyons, mais cela aura été un plaisir de te rencontrer. Je te souhaite une bonne continuation. Puisses-tu vaincre sans faillir !

Ainsi commençait-elle à lui tourner le dos, pendant que l’Isuzu se levait à son tour, n’ayant pas forcément eu le temps nécessaire pour tout encaisser… Elle essayait de ne rien laisser paraître… Mais ne put s’empêcher de faire une chose qui n’aurait pas forcément dût être effectuée, qui n’aurait pas dût être dite à n’importe qui…

Si tu souhaites nous voir pour notre départ… Surveille l’appareillage de ‘’L’Hakuna’’. Au revoir Haru, prends soin de toi !

Et ainsi les Anglers partirent, disparaissant une nouvelle fois… Mais pour combien de temps ? Elles avaient encore à faire…

Avec une sorcière…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 EmptyDim 24 Sep 2017, 09:47




feat.Team Lolis

Les échos de la dynastieInévitablement, de fil en aiguille, la conversation d’apparence anodine déviait peu à peu vers sa finalité. Haru savait que, sitôt que la jeune Mako s’éveillerait de son sommeil, la séparation s’effectuerait naturellement. Il avait bien compris que les demoiselles avaient encore beaucoup de chemin à effectuer, ainsi qu’une longue traversée à naviguer, et que, par conséquent, plus tôt elles seraient parties, mieux elles s’en porteraient. Cela attristait le Dessinateur, qui n’avait toujours pas réussi à faire réellement connaissance avec les cinq, et aurait d’autre part souhaité passer davantage de temps en compagnie de Hana, mais il n’était pas égoïste au point de retenir le groupe pour de si futiles raisons personnelles. Ainsi, il s’efforçait de conserver son sourire jusqu’au bout, même si la joie disparaissait peu à peu…

C’est alors que quelques paroles pour l’heure plutôt incohérentes sortir de la bouche de la Reizei, qui commença à s’agiter, balbutiant des paupières pour s’adapter à la luminosité actuelle, émergeant progressivement du Royaume de Morphée. De par sa taille inférieure à celle de ses amies, elle semblait plus jeune et plus fragile que ces dernières, ce qui rendait le Marchombre un peu perplexe. Le groupe n’était probablement pas plus âgé que lui, mais il savait déjà piloter fort convenablement un char d’assaut et l’entretenir en cas de souci technique… Clairement, Miho avait raison sur le fait qu’ils ne proviennent pas du même monde, car chez le garçon au foulard, une telle idée aurait été inconcevable… Autant pour l’âge que pour le sexe…

Miho positionna Mako sur ses épaules, le temps que cette dernière se réveille totalement, avant de s’orienter vers Haru. L’heure tant redoutée de l’adieu, sinon de l’au-revoir, semblait être survenue… D’ailleurs, la jeune femme lui souhaita une bonne continuation, alors que déjà, ses pas l’éloignaient du garçon aux cheveux bleus. Ce dernier lui sourit en retour.

« Tout le plaisir a été pour moi, Miho. J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez, sincèrement. »

Et puis ce fut au tour de Hana de venir saluer l’orphelin. Le cœur de celui-ci se crispa, mais il fit de son mieux pour dissimuler cette émotion incompatible avec la joie affichée par les cinq en évoquant leur départ. Son commentaire prit toutefois le jeune homme au dépourvu… De fait, elle venait de lui révéler leur point de départ, avant d’embarquer à bord du bateau qui les éloignerait de Minshu. L’épéiste ne répondit rien, les observant lentement s’éloigner. Après quoi, il murmura quelques mots, pour lui-même :

« J’y serai, Hana ! »

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les échos de la dynastie   Les échos de la dynastie - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Les échos de la dynastie
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Les échos de la dynastie - Page 2 190103103231202569 :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.