-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Souris Gaming Razer DeathAdder Elite
39.99 € 79.99 €
Voir le deal

Partagez
La truelle et le canon
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 19 Sep 2017, 21:14


La truelle et le canon TECH_CONSTRUCTION


"Un archéologue fouille toujours animé d'un double espoir. Nous ne savons jamais si nous trouvons ce que nous cherchons, ou si nous cherchons ce que nous trouvons."
- Henning Mankell.

     - Tout va bien, dame Croft...?

     Lara inspira profondément, les yeux fermés. Assise négligemment sur un pant de mur effondré de plusieurs siècles, elle souffla lentement, et reprit ses esprits.

     - Ce n'est rien, répondit-elle en ouvrant les paupières. Seulement une vieille blessure qui continue de me donner des nouvelles...

     Et quelles nouvelles! Ses fractures avaient beau avoir été guéries, le traumatisme engendré couplé à sa longue inactivité l'avait truffée de troubles psychosomatiques. Le simple fait de se pencher trop brusquement pouvait lui faire subir de terribles vertiges. Il allait lui falloir encore un peu de temps avant de pouvoir de nouveau crapahuter dans les tombes et jouer les filles de l'air.

     - Vous devriez peut-être vous contenter de superviser, répliqua l'ouvrier en s'épongeant le front. Le seigneur Ram Farang n'a pas exigé que vous mettiez la main à la pâte.

     L'exploratrice le savait bien. Cette petite expédition en plein désert n'avait pour but que de lui redonner de l'entrain. Son associé avait eu vent de ses mésaventures dans les canyons, et avait cru bon de l'envoyer diriger quelques fouilles archéologiques au soleil. Une manière de la remettre au travail sans risquer la rechute.

     - Une guerre se prépare, là-dehors... fit-elle, un regard mélancolique pointé en direction du nord. Une guerre qui n'est pas la mienne. Et pourtant, je me sens un peu coupable d'être coincée ici.

     La brune n'avait pas l'habitude de se confier au premier venu. Cependant, elle n'avait pas eu beaucoup de personnes avec qui partager cette sensation. L'ouvrier sembla réfléchir à une réponse, avant d'hausser les épaules.

     - Vous préféreriez mourir au front avec les autres? interrogea-t-il, avec un cynisme qui étonna l'élue.

     - Vous ne pensez pas que nous puissions gagner?

     - Je pense que cette guerre existait déjà durant mon enfance, et celle de mon père, et de son père avant lui, et ainsi de suite jusqu'aux premiers hommes... expliqua le travailleur avec un sourire navré. Je pense que personne sortira jamais vainqueur de cet enfer.

     L'anglaise ne répondit pas. C'était le sentiment qu'elle avait depuis son arrivée. Elle avait passé beaucoup de temps à rechercher l'histoire de Kosaten, ses premiers peuples, et ses premiers conflits. Mais elle n'avait jamais rien trouvé d'autre que la situation présente, étirée dans le temps depuis au moins plusieurs siècles. Les grandes divinités de ce monde étaient une constante historique, les piliers d'un conflit sans fin.
     Cette pensée avait tendance à démolir son moral. Sans fin, pas de libération possible. Combien d'autres élus avaient été kidnappés à leur monde, comme elle, pour être sacrifiés sur l'échiquier divin?

     - Où en sommes-nous? questionna-t-elle finalement, préférant changer de sujet.

     - Eh bien, le plus gros des débris a été dégagé, commença l'homme en essuyant ses mains sur ses braies. Nous aurons probablement accès aux sous-sols d'ici une demi-heure. De quoi pensez-vous qu'il s'agisse?

     Lara prit un peu de temps pour se décider. Elle avait eu une demi-journée pour observer les lieux, mais il était toujours difficile de définir la nature d'un site sans avoir préalablement effectué des recherches approfondies.

     - Je ne peux pas l'affirmer avec certitude, mais je miserais sur un mausolée, répondit la Croft en se redressant. Ou peut-être une ancien monument du Phénix. Dans tous les cas, l'intérieur devrait être intéressant à explorer.

     - Cela m'étonne que personne n'ait jamais entreprit ces fouilles avant vous, reprit l'ouvrier en se frottant le menton.

     - Les sables du désert ne cessent de découvrir et d'avaler toutes sortes de vestiges, indiqua l'aventurière. Cela ne fait que quelques semaines que celui-ci a émergé. Et aux prochains grand vents, il sera peut-être de nouveau enseveli pour des décennies.

     La londonienne fut sur le point de se remettre au travail, lorsqu'elle se rendit compte de l'immobilité de son subordonné. Celui-ci observait l'horizon, une main en visière sur le front, et les sourcils froncés.

     - Vous attendiez de la visite? s'enquit-il simplement.

     Lara pivota en direction de son regard. Au loin, plusieurs tâches sombres se profilaient au milieu des dunes, déformées par la chaleur dansante du désert. Elles étaient encore trop loin pour être identifiées, mais elles n'étaient pas assez nombreuses pour être une menace. Peut-être des éclaireurs, envoyés par les groupuscules de bandits qui ne cessaient de leur tourner autour depuis le début de l'opération...?

     - Laissez-les approcher, commanda-t-elle. Mais préparez-vous à faire feu à mon signal. J'aimerais faire comprendre à ces pilleurs de chariot que nous n'hésiterons pas à tirer les premiers...

     Les quelques gardes qui encadraient le site se mirent à leur poste, arcs longs en main. Habituellement, les bandits du désert ne se montraient que pour s'adonner à de l'intimidation, mais ce petit groupe semblait bien trop restreint. Il fallu quelques minutes de plus à l'aventurière pour réaliser que ces personnes n'avaient pas l'air de vulgaires coupe-jarrets.

     - Ce sont... de jeunes femmes? s'étonna l'ouvrier. Que viennent-elles faire par ici?

     - Des voyageuses égarées? fit Lara en haussant une épaule. Ou peut-être des réfugiées la recherche d'eau?

     Tous deux s'avancèrent, dépassant la dizaine de gardes, pour accueillir les nouvelles venues sur le seuil du site de fouilles. Il y avait quelque chose de différent chez elles, mais l'archéologue ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Peut-être le mystère serait-il éclairci à leur arrivée...?





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 19 Sep 2017, 22:14



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
Face à Lara

Takebe Saori
Face à Lara

Isuzu Hana
Face à Lara

Akiyama Yukari
Face à Lara

Reizei Mako
Démonstration



Arrivée dans le sable

Musique

Chaque homme et femme affrontait un jour sa traversée du désert… C’était malheureusement une étape nécessaire dans la vie, qui n’était pourtant pas désirée… Un passage à vide, où l’on se demandait quel était le sens de son existence, si tout cela avait un but… Après tout, les traces de chaque personne s’effaçaient comme celles qui étaient laissées dans le sable… A la nuit tombée, il n’en restait rien, une simple brise balayait tout tel un simple revers de la main, tant la vie était fragile…

Les yeux presque clos, avançant en file indienne pour se couvrir du vent et des dangers, les Anglers s’étaient aventurés dans cet endroit pourtant peu recommandable. Les marchands avaient l’habitude de prendre des voies plus faciles, plus simple, alors que pourtant, une route directe existait entre Kansei et Chikai… Mais même si elle possédait quelques points d’eaux sur la route, en faire la traversée restait une épreuve très difficile, auquel tous ne revenaient pas… Mais depuis la fin de l’alliance entre le phénix et le serpent, la voie était nettement moins empruntée, au point que certains songeaient à la rayer des cartes… Pour le moment, il n’en était rien, à cause du focus d’attention que faisait la guerre, mais resterait à voir ce que donnerait l’avenir…

Les demoiselles veillaient en tout cas les unes sur les autres. Certes, elles avaient débutées non loin d’ici leur grand voyage dans ce monde, et certaines de leurs premières rencontres s’étaient faits ici, bien qu’à l’ouest du désert, et non là où elles se trouvaient actuellement… Elles s’étaient en tout cas attachées une corde l’une à l’autre, pour savoir si un problème arrivait, si l’une trébuchait ou non. Elles portaient par la même occassions de longues toges épaisses, plutôt usée par le temps. Elles avaient put obtenir ceci à un très bon prix, auprès d’un marchand plus intéréssé par le fait de vider ses stocks que par l’envie de faire fructifier cet investissement… Mais ce n’était pas un mal, car elles avaient besoin d’argent…

Une augmentation des frais du navire qu’elles comptaient empruntés ainsi qu’un retard de plusieurs semaines, à cause de l’annulation de plusieurs départs à cause de raisons toujours plus baclées… Entre la guerre et les conditions climatiques et d’autres réparations… La vérité derrière ceci était que le capitaine n’arrivait pas à rendre rentable sa longue traversée, et qu’il cherchait à maximiser son investissement avant de s’engager dans un tel voyage… Voilà pourquoi elles s’aventuraient dans les terres de Fenghuang… Une petite annonce à laquelle elles répondaient… Un chantier archéologique avait besoin de bras et de protection, et les rumeurs avaient colporté ceci jusqu’à Minshu.

Mais dès lors qu’elles arrivèrent à la vue du site, elles comprirent que leur intervention ne serait pas forcément la plus utile… Ou la plus désirée… En effet, il y avait déjà une bonne dizaine d’hommes positionnés, tous en armes, mettant en joue par l’intermédiaires de leurs armes les jeunes filles. Elles n’avaient toutefois que peu à craindre de ceci. A une telle distance, elles auraient le temps d’anticiper la trajectoire des flèches, et de s’en écarter… D’autant qu’un tir direct resterait tout de même relativement peu efficace, à cause des capacités qu’elles avaient héritées du blindé, maintenant au cœur de chacune d’entre-elles…

Néanmoins, elles n’eurent pas besoin de sonner pour être accueillit. Deux personnes vinrent à leurs rencontres… Un homme, plutôt ressemblant au contremaître du chantier… Et une femme, inhabituellement européenne. Même si c’était moins marquant que sur beaucoup de personnes, elle se démarquait légèrement, par quelques détails plus ou moins visible… Elle semblait avoir une importance ici… Etait-elle la responsable du site ? Quelle était sa place dans l’organisation de cet endroit ? Mais surtout… Avait-elle besoin de l’assistance des demoiselles ? C’était de nombreuses questions qu’elles se posaient, mais il fallait qu’elles agissent… Elles n’avaient pas le droit à une seconde chance de donner une bonne première impression… Et cela comptait beaucoup !

Bonjour, je suppose que vous êtes la personne qui… Est en charge de ce site. Nous cherchons du travail, un moyen de nous rendre utile.

La voix un peu hésitante de la jeune fille ne collait pas avec l’ambiance mystérieuse qu’elle se donnait… Et son apparence un peu frêle n’allait pas dans le sens où on allait lui donner un travail… Peut-être un, mais c’était hors de question qu’elles se dégradent ainsi… Il fallait pour ça qu’elles agissent vite, pour montrer pourquoi elles pourraient être utiles… Se tournant vers ses camarades, l’une d’entre elle, la Reizei (la plus petite en plus), hocha la tête pour faire une démonstration. Elle se détacha du cordon qu’elles formaient, avant de faire quelques pas en direction d’une pierre relativement imposante, pesant facilement une bonne demie-tonne…

Je vous laisse imaginer la surprise de voir une frêle jeune femme encapée être capable de soulever une telle masse, avant de l’envoyer a plusieurs dizaines de mètres, soulevant une bonne quantité de poussière et de sable vers un côté inhabité… Elle espérait que cette légère démonstration puisse être convaincante…

Car elles avaient besoin d’être de cette expédition.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 19 Sep 2017, 23:25


La truelle et le canon TECH_GUILDS

     Les nouvelles arrivantes eurent tôt fait d'intriguer le campement tout entier. Premièrement, elles semblaient particulièrement jeunes, du moins à première vue. D'autre part, elles ne partageaient pas les traits ethniques typiques des habitants de Seika. Peut-être étaient-elles des étrangères? Dans tous les cas, ces jeunes filles semblaient avoir l'habitude de voyager, à en juger par la manière méthodique dont elles s'étaient liées en file indienne.
     La première du lot, qui semblait tout juste majeure, vint exposer les raisons de leur visite. Étrangement, Lara se sentie plus étonnée avant qu'après cette clarification.

     - Je suis bien en charge de ces fouilles, enfin, si j'ose dire... répondit-elle en plaçant ses mains sur ses hanches. Du travail, vous dîtes...?

     Sans surprise, l'exploratrice ne semblait pas très convaincue, en témoignait son expression dubitative. Cependant, sur un ordre silencieux de celle qui semblait être la meneuse, la plus petite du groupe vint se positionner face à un imposant rocher. Sans rien dire, la brune croisa les bras, attendant une sorte de démonstration dont elle ne devinait pas l'issue.
     Et pouvait-on la blâmer? Qui aurait cru que, sans peiner, cette jeune fille aux allures d'adolescente puisse soulever cette pierre comme un vieux mouchoir, avant de la propulser une dizaine de mètres plus loin. La vibration se fit sentir à travers le sol, et le sable se mit à couler des dunes quelques instants. Un certain silence pesait sur l'assemblée, avant que l'anglaise ne reprenne la parole.

     - Quelque chose me dit que vous ne venez pas pour creuser, je me trompe...? fit-elle, un sourire en coin sur le visage. Mon nom est Lara Croft, archéologue pour le compte du seigneur Pokun Ram Fahrang, et élue du Phénix. Et voici Bo Teng, le contre-maître du site. A qui avons-nous l'honneur...?

     Lara ne voyait pas l'intérêt de cacher son statut d'élue dans une telle situation. Elle était en terrain allié, et avait plusieurs personnes à ses côtés. Quand à ces voyageuses, elles n'étaient de toute évidence pas de simples habitantes de Kosaten. En étant transparente avec elles, l'aventurière espérait qu'elles le soient envers eux.

     - Si vous êtes capables de vous défendre, alors vous ne serez pas de trop, annonça la londonienne en réajustant sa queue de cheval. Nous avons une bande de pillards sur les talons depuis notre départ. Ils attendent probablement que nous commencions à déterrer les premiers artefacts pour nous tomber dessus. Pour le moment, je pense que nous en sommes à un contre trois ou quatre. Ce ne sont que des brigands sans entraînement, mais on ne peut pas dire que nos gardes soient exactement des guerriers d'élite non plus...

     C'était vrai, les hommes de main de Ram Fahrang étaient talentueux et bien nourris, mais surveiller un site de fouille au milieu du désert était différent de surveiller la résidence d'un noble de la capitale. Tous savaient se servir d'un arc et d'une lance, mais en position d'infériorité numérique, beaucoup risquaient de mourir.

     - Cela étant, nous aurions bien besoin de bras pour faciliter l'excavation en sous-sol, ajouta la Croft en désignant la plus petite du groupe, qui s'était illustrée par sa force. Ce n'est pas le travail le plus passionnant, mais j'aimerais éviter les accidents, et vous semblez solides. Quoi que vous fassiez, je ferai en sorte de vous payer proportionnellement aux services que vous nous rendrez.

     La brune leva les mains devant elle, un regard interrogateur sur le visage. Elle les observa une à une, avant de conclure par une ultime question.

     - Alors...? Qui fait quoi?





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMer 20 Sep 2017, 00:55



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
Face à Lara

Takebe Saori
Face à Lara

Isuzu Hana
Face à Lara

Akiyama Yukari
Face à Lara

Reizei Mako
Démonstration



Organisation de travail

Musique

Le roc s’enfonça avec un certains fracas dans le désert. Comme démonstration, l’on pouvait dire que cela pouvait-être remarquée… D’un simple tour, la plus petite des Anglers venait de montrer qu’elle prenait n’importe lequel de ces messieurs au bras de fer… Le pire étant qu’aucune émotion ne semblait transparaître sur ses traits… Elle l’avait fait sans réellement se forcer ou se donner. Juste une simple petite démonstration de celle qui dormait souvent… Il suffisait d’imaginer ce que cela donnerait sur celle qui avait le plus de muscle, en l’occurrence la pourvoyeuse, capable déjà, sans le renfort du blindé, de soulever d’un bras la Reizei !

Une fois cet acte accomplit et les regards de toute l’assemblée obtenus, la véritable discussion pouvait s’engager, et ce fut d’un sourire que l’archéologue put voir se profiler devant elle une grande opportunité… Celle d’assurer la réussite de son expédition, et peut-être plus encore ! Elle se présentait alors directement, sans détour… Lara Croft, un nom très clairement à consonance étrangère, ce qui semblait aller de mèche avec son apparence… Et le puzzle s’incrusta dans le décor lorsqu’elle annonça sans détour son statut d’élue de Fenghuang… Après tout, elle n’avait pas grand-chose à craindre au milieu de Seika, avec plusieurs troupes et en face de personnes qui cherchaient un travail…

Mais pouvaient-elles aussi agir avec autant de franchise ? Elles avaient derrière elles une certaine renomée, mais qui n’était pas que positive… Elles avaient assistées la nation du sud lorsque celle-ci s’était retrouvée seule face au dragon, avant de disparaître, de ne plus pouvoir exécuter les missions confiées… Elles avaient désertées le front, pour s’enfermer dans un endroit d’où elles ne pensaient plus revenir… Et voilà qu’elles se retrouvaient au cœur des terres du phénix, à demander un travail… La vie était faite de bien des curiosités… Mais en même temps… Même si elle avait des raisons de cacher la vérité… Devait-elle le faire ? Devait-elle agir en permanence avec une grande forme de méfiance ? Le sourire en coin qu’afficha l’élue de Seika clarifia un peu les idées de la chef de char, qui répondit à son tour, en affichant un sourire un peu intimidé, mais confiante, face à aux adultes confirmés qui se trouvaient face à elle :

Miho, Nishizumi Miho, et voici mes amies, Takebe Saori, Isuzu Hana, Akiyama Yukari et Reizei Mako ! Nous… Nous sommes des élues, nous aussi, mais… D’une autre nation…

Elle n’aurait put le dissimuler éternellement. Si les autres demoiselles avaient réagit par de petits signes lorsqu’elles furent nommées, afin que Lara puisse directement identifier qui était qui, toutes eurent un peu de surprise de voir la chef de char annoncer ainsi une chose qui pourrait les mettre en difficulté… La défection de la nation du serpent de l’alliance avait entrainée son quota de méfiance, voir de haine, mais mieux fallait-il qu’elle l’avoue directement, plutôt que cela soit découvert plus tard, dans des circonstances plus grave… Elle enleva alors le haut de sa toge, et pencha la tête, montrant ainsi, sur son cou, le tatouage du serpent, devenu incolore avec la puissance retrouvée des demoiselles.

Néanmoins, la Croft exposa la situation, et ce pourquoi elle allait avoir besoin de bras. Il y avait dans les environs une bande de pillard qui risquait de se lancer à l’attaque du site, afin d’en récupérer toutes les richesses… Autrement dit, il fallait s’attendre à une embuscade, et les hommes de Ram Fahrang, le commanditaire, n’étaient pas suffisants pour gérer une telle escouade… Il faudrait profiter alors du bonus défensif qu’offraient les ruines… Et de la force des nouvelles arrivantes qui entraient dans l’équation, retournant la balance ! Et par ailleurs, il faudrait aussi terminer l’excavation, tout en sécurisant ce qui pouvait l’être… Les installations étant parfois relativement instable, et les morts sur les chantiers malheureusement trop nombreux… Ainsi, elle semblait être d’accord pour les engager... Rien d’insurmontable en plus pour elles, qui avaient dût affronter bien pire, bien que l’idée d’être confrontées à des bandits ne les réjouissaient pas…

C’est d’accord, nous allons voir comment faire. Mako, Saori, pouvez-vous vous occuper de l’excavation ?

D’accord !

Ok

Un choix qui n’avait pas été fait au hasard… Saori avait toujours un œil à jeter aux autres, afin d’éviter qu’elles ne se fassent mal… Cela serait utile pour prévenir les accidents, tandis que la Reizei, avec sa taille toute fine, pourrait se faufiler au besoin un peu partout, ce qui était souvent le cas dans de tels chantiers… De plus, avec la démonstration qu’elle avait faite, elle aurait au moins le respect de n’importe qui sur le chantier, ce qui, pour une femme de son accabit, était un avantage non négligeable.

Hana, pourrais-tu avec Yukari commencer à fortifier un peu plus l’endroit ? Je vais faire une reconnaissance pendant ce temps !

Très bien !

Reçu cinq sur cinq ! Cet endroit sera encore plus protégé que le QG d’Erwin Rommel !

Souriant en indiquant cela, les lycéennes s’apprêtaient à se séparer, pour découvrir les yeux et partir en mission… A moins que l’indice laissé par l’Akiyama n’entraine quelques questions…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMer 20 Sep 2017, 13:52


La truelle et le canon TECH_MASONRY
     Les voyageuses semblèrent hésiter longuement. De toute évidence, leur situation était inconfortable. Et en effet, elles confirmèrent appartenir à une nation rivale. La marque du serpent était visible sur leur cou, bien que difficilement perceptible. Se pouvait-il que ces sceaux divins s'estompaient avec le temps...?

     - Je ne vais pas pas vous jeter la pierre, indiqua Lara, agitant une main devant elle. La situation politique est compliquée, difficile de savoir à qui faire confiance. Mais je n'ai jamais eu de problème avec les élus du Serpent, et je ne tiens pas à ce que cela commence aujourd'hui. Aidez-nous, et nous nous entendrons à merveille.

     L'anglaise n'avait ni l'envie ni la patience de jouer les garde-frontières. Minshu n'aurait pas envoyé des espions faire du repérage dans un simple site de fouille. Ces jeunes filles menaient de toute évidence une vie compliquée, et faisaient de leur mieux pour s'en sortir dans ce monde qui n'était pas le leur. Tout comme elle, en vérité.
     La Croft salua les voyageuses une à une. Elle se demanda un instant pour quelle raison les divinités de Kosaten semblaient choisir presque exclusivement des élus typés orientaux.

     - Vous ne trouverez pas grand chose pour fabriquer des fortifications dans les environs, fit-elle avec un geste d'impuissance. Nos chariots sont vides, le seul matériel que nous possédons doit servir à consolider les tunnels. A moins que vous soyez douées en châteaux de sable.

     Le site n'était clairement pas un lieu de défense et de retranchement idéal. Les ruines alentours n'offraient qu'un couvert sommaire, et en dehors de cela, le terrain était désespérément vierge. A part creuser une petite tranchée, et éventuellement placer quelques épieux ça et là, il y avait peu de chance que ce camp puisse se changer en place forte.
     Miho, la leader de l'équipe féminine, suggéra l'idée d'une ronde qui semblait plutôt bonne. Un peu de repérage supplémentaire ne pouvait pas faire de mal.

     - Soyez prudentes si vous sortez, là-dehors, conseilla l'archéologue. Les pillards sont majoritairement à pied, mais il y a des chameliers parmi eux. S'ils vous repèrent trop loin du camp, ils vous rattraperont avant que vous n'ayez eu le temps de revenir.

     Ces points éclaircis, Lara se montra prête à reprendre le travail. Néanmoins l'une des voyageuse fit une plaisanterie qui eut pour effet de la paralyser sur place. La brune se retourna vers ses nouvelles employées, les observant avec des yeux ronds.

     - Rommel...? balbutia-t-elle, le souffle coupé. Est-ce que vous faîtes référence au général allemand...?

     Une certaine excitation s'empara d'elle. Se pouvait-il que ces personnes viennent de son monde?
     Se pouvait-il qu'elle ne soit pas la seule terrienne égarée sur Kosaten? Dans l'immédiat, cela ne changeait rien à leur situation, mais elle n'avait jamais eu l'occasion de parler à quelqu'un de son univers depuis son arrivée. Elle déglutit difficilement, et reprit:

     - Je viens de Londres, j'ai été enlevée à Giza, en Egypte, durant l'été 1999, expliqua l'exploratrice, un sourire attristé sur le visage. Vous êtes japonaises, n'est-ce pas...?





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyVen 22 Sep 2017, 14:22



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
Face à Lara

Takebe Saori
Face à Lara

Isuzu Hana
Face à Lara

Akiyama Yukari
Face à Lara

Reizei Mako
Face à Lara



Plus en commun qu'un travail

Musique

La présentation du sceau de la jeune fille avait bien évidement ses risques… Peut-être risquait-elle d’obtenir un refus catégorique, un simple revers de la main de la part de cette personne qui pouvait être son employeur qui signifirait alors beaucoup plus qu’un simple coup… C’était le refus de s’ouvrir, la volonté de rester fermer aux intentions d’autrui sur une simple différence de sceau… Elles avaient été ainsi, fut un temps, à cause des conflits, là où elles ne pouvaient même plus faire confiance à autrui… Seules de très rares personnes avaient put pénétrées le cercle fermé de leurs amitiés… Et bien souvent, elles abordaient un tatouage de Manshe…

Mais c’était avant, et elles souhaitaient passer à autre chose, s’ouvrir à tous, et non plus qu’à certains… Chacun aurait sa chance, mais il faudrait qu’il ait la volonté de la saisir… Et c’est ce que fit la Croft en se moquant totalement de cette différence qui était parfois suffisante pour déclencher des conflits allant jusqu’à la mort, comme l’histoire de Shado avait put le prouver… Elle savait bien que cela était compliqué, de savoir vers qui se tourner, d’autant que les serpents étaient réputés pour poignarder dans le dos ceux qui avançaient un temps à côté d’eux, mais elle faisait preuve soit d’une maturité encourageante, soit d’un opportunisme qui, dans tous les cas, ne pouvait pas faire de mal actuellement. Ce volonté d’accepter leur aide fit en tout cas chaud au cœur, et motiva d’autant plus les lycéennes.

Toutefois, la situation défensive allait être complexe. Les chariots étaient vide, les matériaux principaux étaient déjà tous utilisés… Il allait falloir ruser pour réussir à faire de cet endroit exposé une véritable forteresse imprenable… Mais pour cela, les seules limites étaient l’imagination et la débrouillardise de tous, et avec des têtes et des bras en plus, l’on pouvait maintenant s’attaquer à des chantiers bien plus grands…

L’on peut renverser les chariots pour en faire des barricades ! Et l’on peut toujours déplacer quelques rochers pour en faire autant, voir condamner certains accès qui ne pourraient être défendus !

Et puis, il restait une autre alternative. Si l’on ne pouvait se défendre convenablement, l’on pouvait toujours prendre l’initiative, et semer le chaos au sein même du camp des brigands. Une attaque surprise méthodique et organisée pouvait se révéler être un véritable carnage si les victimes n’étaient pas préparés… Elles le savaient par expérience, elles en avaient déjà organisées et exécutées froidement, dans un territoire moins aride toutefois… Cela dépendrait en tout cas de la reconnaissance que pourrait faire la Nishizumi.

En tout cas, le risque que présenta Lara n’en était pas un pour la Nishizumi. Sa vitesse de pointe était proche d’une voiture sur l’autoroute, soit plus de deux fois celle de ses opposants. Certes, se faire repérer avait ses risques, mais elle pourrait les distancer, tout comme elle pourrait se défendre avec son arme de poing, qui pouvait faire des ravages… A vrai dire, c’était plutôt les chameliers qui devaient prendre leurs précautions s’ils s’éloignaient trop de leurs camps… Et il n’y avait pas besoin de ruelles sombres ou même de la présence de la lointaine lune pour qu’elle puisse les neutraliser.

Néanmoins, alors qu’elles commençaient à se séparer, la surprise vint de Lara, qui semblait avoir été presque choquée de la part de la petite plaisanterie qu’avait put faire l’Akiyama… Rommel… Elle connaissait son nom ! Elle connaissait son existence et ce qu’il avait fait ! Le sang de Yukari ne fit qu’un tour, et elle hocha la tête, en souriant, avant de répondre :

Oui, le renard du désert ! Le commandant du corps expéditionnaire en Afrique du Nord, l’Afrikakorps !

Et tout trouva son explication lorsque l’archéologue expliqua son statut… Elle était née en Angleterre, et avait été enlevée par les dieux de ce monde à la veille du deuxième millénaire, en Afrique du Nord… Etait-elle à ce moment sur un autre chantier, comme celui qu’elle supervisait actuellement ? Etait-elle une sorte d’Indiana Jones ? La Seikajin devenait une personne qui attisait maintenant bien des curiosités !

Mais ce fut l’année qui eu l’effet d’être assez particulière… 1999… Cela se déroulait avant tous la majorité des événements qui avaient bouleversés le monde des demoiselles… Ce qui s’était passé, les causes, les conséquences… restaient encore un peu floues, beaucoup d’unités de renseignement et de communications avaient ainsi disparues, mais une chose était sûre… Elles ne venaient pas de la même époque que cette dame, mais peut-être que l’univers d’où elles venaient avait en commun beaucoup plus qu’un général allemand…

En effet, nous sommes toutes les cinq japonaises. L’Angleterre, l’Egypte… Ce sont des noms qui sonnent à nos oreilles…

Giza, ou parfois Gizeh, est le nom d’une ville d’Egypte, reconnue principalement pour les pyramides que l’on y trouve... Mais elles ont été grandement détériorées par la suite…

1999… Cela fait plus d’un siècle !

Ainsi, la Croft venait peut-être de devenir en à peine quelques secondes une ancêtre…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptySam 23 Sep 2017, 11:58



La truelle et le canon RESOURCE_ARTIFACTS


     L'archéologue resta silencieuse un moment, l'esprit traversé par le doute, l'incompréhension et l'incrédulité. Son regard était perdu dans le vide, traduisant son trouble. Des milliers de questions se bousculaient dans sa tête, et le simple fait d'y réfléchir lui donnait le vertige. Elle détestait l'admettre, mais sa récente et longue période d'infirmité l'avait fragilisée, et elle commençait à le sentir.
     Lara serra ses mains en poings pour les empêcher de trembler. Elle ferma les yeux quelques secondes, et prit une profonde inspiration.

     - Je vois... répondit-elle simplement, sans soutenir le regard des jeunes filles.

     Le choc était rude, mais elle ne souhaitait pas le montrer. Tant pis pour les implications que cela représentait: elle aurait tout le temps de réfléchir à la signification d'une telle révélation plus tard... beaucoup plus tard. Pour le moment, elle ne se sentait pas la force mentale de remettre en question sa notion du temps et de l'espace. Parmi toutes ces questions, il y aurait peut-être quelques réponses qu'elle ne pourrait pas supporter dans son état actuel.
     Non, Lara préférait reporter son attention sur les fouilles. Quelque chose qu'elle maîtrisait, quelque chose qu'elle pouvait comprendre sans élever son niveau d'anxiété. Il y avait sans doute des reliques du passé sous leurs pieds, et elle comptait bien les voir briller à la lumière du jour. Plus de questions, plus de mystères. Seulement le sable, sa truelle, et le cannon de son arme.

     - Aux dernières nouvelles, les voleurs ont monté leur camp à l'ombre de cette grande dune à l'ouest, indiqua l'anglaise en pointant l'endroit du doigt. On ne sait pas s'ils ont bougé depuis, mais je suppose qu'ils essayeront de nous encercler dans la soirée. Quoi qu'il en soit, j'aime votre débrouillardise. N'hésitez pas à demander l'aide des ouvriers et des gardes si vous souhaitez organiser la défense.

     En effet, la stratégie de Yukari était à la pointe de l'ingéniosité. Des réflexes dignes de militaires entraînés! Quelque soit l'histoire de ce petit groupes, ces filles formaient une équipe solide et organisée. Lara n'était pas mécontente d'être tombée sur elles, car en plus d'être intelligentes, elles semblaient être de bonne compagnie. Sans l'avouer, l'élue de Seika commençait à se lasser d'être entourée d' ouvriers et de gardes à longueur de temps... ces nouvelles arrivantes apportaient un souffle de nouveauté dans cette expédition.

     - Dame Croft, l'entrée vient d'être dégagée, annonça le vieux Teng qui s'était absenté. Cela prendra un peu plus de temps pour l'agrandir, mais quelques personnes peuvent déjà se glisser à l'intérieur pour jeter un œil.

     Lara sourit, reprenant des couleurs. Les bonnes vieilles affaires reprenaient.

     - J'espère que vous n'êtes pas claustrophobes, fit-elle d'un ton amical en direction de Mako et Saori, avant de prendre le chemin du monument.

     L'archéologue s'arma d'une torche, et envisagea sa descente sous terre. Le trou creusé par les ouvriers étaient assez large pour laisser passer une personne à la fois. Les profondeurs étaient sombres, mais la lumière du soleil permettait d'apercevoir le sol en contrebas. Elle se glissa à l'intérieur, et fit ses premiers pas dans la ruine.

     - C'est un peu étroit, décrit l'anglaise en faisant signe aux jeunes filles de la suivre. Je pense que c'est une sorte de carrefour intérieur. Il y a plusieurs
couloirs dans les quatre directions. Certains sont bouchés. Il va nous falloir quelques pelles et pioches...


     Heureusement, toute la ruine n'était pas envahie par le sable. Seuls quelques accès effondrés avaient été engloutis par le desert. Et si la galerie semblait aux premiers abords plutôt vierge, les salles individuelles qu'elle cachait devaient receler de quelques objets intéressants...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptySam 23 Sep 2017, 21:25



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Dispersion calculée

Musique

L’anglaise mit un peu de temps à réagir… Probablement était-elle un peu en état de choc, surprise d’apprendre que des gens venant d’un monde semblable pouvaient se trouver sur Kosaten… Il était vrai que cela pouvait parfois demander un peu de nerfs, de se rendre compte que même le multivers pouvait être étroit, aussi petit qu’un trou de ver… Les Anglers, ayant toujours trouvées de ressemblance comme des disparités, avaient dépassées cette étape, d’autant que, en groupe, elles pouvaient se soutenir en permanence, sans craindre de devoir parler à des personnes inconnues, ou pire, de devoir s’y confier… La chose était plus délicate encore, et il y avait de meilleurs moyens pour se sentir exister…

Elle s’occupa néanmoins d’aiguiller les reconnaissances qui seraient effectuées. Les bandits étaient à l’ouest, et allaient sans aucun doute profiter de la vitesse qu’ils avaient pour passer par un endroit où les défenses seraient moindres… Autrement dit, la moindre faille pourrait être exploitée… Il faudrait donc réduire le front, pour éviter une infériorité numérique totale, ou barricader certains accès. L’organisation des défenses dépendraient donc de cela, mais aussi de la meilleure stratégie qui serait appliquée. Elles avaient en tout cas carte blanche, et elles allaient en profiter pleinement. Dès lors que l’archéologue s’absenta, emportant avec elle une partie du quintuor, les trois restantes firent un rapide examen du campement. Le front risquait d’être large malheureusement, avec les tentes et les fournitures des employés éparpillées et exposées… Probablement faudrait-il les mettre en sureté, mais pour combien de temps ? Est-ce que le combat ne risquait-il pas d’être un siège ?

Cela dépendrait uniquement de la configuration du combat… Et donc des informations que la chef de char pourrait obtenir…

C’était par ailleurs vers l’ouest qu’elle s’était dirigée, avançant lentement et prudemment. Il s’agissait de voir, mais de ne pas être vu. Si elle était remarquée, peut-être risquait-elle de déclencher l’alerte, et par conséquent une attaque préventive sur le site archéologique, ce qui pourrait être désastreux… Elle s’était positionnée sur le flanc de la dune, avançant lentement tout en prenant garde à chaque détail, avant de sortir ses jumelles. Elle avait fait attention à la position du soleil pour éviter qu’il ne se reflète dans cet outil qu’elle utilisait bien souvent… Ainsi, elle voyait, au loin, la position du campement des brigands qui risquaient d’être ses adversaires ce soir…

Ainsi, elle dénombrait bien une quarantaine d’individus, avec une vingtaine de chameaux environs. En considérant que certains avaient peut-être plusieurs bêtes, cela réduisait à une quinzaine de chameliers, ce qui restait suffisant pour flanquer et avoir le surnombre sur les défenseurs… D’autant que dans le sable, se mouvoir n’était pas aussi simple que dans une prairie… Ils auraient donc l’avantage sur ce terrain… Ce qu’elle pouvait voir également, c’était leurs armes ! Quelques lances, des épées courbes, parfois un peu rouillées… Et des fusils ! Autrement dit, ils possédaient des armes destructrices… mais pas les plus redoutables. En effet, les armes de ce type, à cette époque, demeuraient imprécises et instables… Portée maximum pour avoir une précision décente ? Entre 20 et trente mètres, tout au plus, après quoi, la balle s’écartait trop… Et c’était sans compter la possibilité que l’arme explose ou s’enraye…

Mais pourquoi avaient-ils ça ? Pour se montrer terrifiant. Stratège militaire, la jeune fille savait bien que d’entendre des déflagrations risquait d’entacher le moral de ceux qui les subissaient… C’était en somme un atout d’en posséder quelques-unes, mais ce ne serait pas ça qui pourrait les tuer efficacement… Cela servirait plus à obtenir rapidement une reddition, car après tout, des hommes pouvaient être rançonnés, pas des cadavres… D’autant plus qu’elle voyait quelques cordes et des chaines… Ils comptaient, en plus de rafler les trésors, faire une rafle d’esclave… Cela semblait être plus inquiétant que prévu, mais cela continua de s’empirer lorsque son regard se posa sur une bannière qu’elle connaissait de nom mais qu’elle n’avait jamais croisée…

Les choses risquaient de s’envenimer avec un seul pas de travers.

De l’autre côté, les deux amies rentraient avec l’archéologue dans l’antre de la poussière. L’endroit était bien évidement sombre, lugubre, potentiellement terrifiant, mais possédant aussi son lot de charmes. Elles avaient toutes deux prises quelques outils simples pour le déblayage. Après tout, elles seraient plus efficaces avec leurs armes et à mains nues. Elles suivaient en tout cas de près l’archéologue, qui était la maîtresse d’expédition et, en cet honneur, la première à mettre pied à l’intérieur de la ruine. Elle était prête du coup à s’aventurer ainsi, et ça, les jeunes filles l’étaient aussi.

Il va falloir faire attention. Déblayer risque aussi de fragiliser la structure, et de provoquer d’autres effondrements. L’on pourrait se retrouver coincer.

Et sinon, quelle est cette ruine ? Un temple très ancien ? Un tombeau en l’honneur des ancêtres de grandes familles ? Une grande et incroyable cité d’or ?!


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyDim 24 Sep 2017, 18:45



La truelle et le canon 1506268432-tech-urn


     L'anglaise ne put s'empêcher de sourire. Saori et Mako avaient deux caractères bien distincts, tout en étant complémentaires. Leurs remarques étaient juste, et elles ne semblaient pas rechigner à la tâche. Piller des tombes n'avait pas à être morose, après tout.

     - Commençons par fouiller les parties accessibles, fit-elle en agitant sa torche vers l'avant. Je ne suis pas encore une experte en architecture Seikajin, mais je suis de plus en plus sûre qu'il s'agit d'un monastère. Toutes ces portes doivent mener aux quartiers des pratiquants...

     Pour justifier son raisonnement, Lara s'approcha de l'une des ouvertures, où l'on pouvait distinguer un sommier en bois fossilisé. Toutes les chambres semblaient basées sur le même modèle, une chose qu'elle avait déjà vu au Temple du Soleil.
     Une fois à l'intérieur, l'archéologue se mit à chercher la moindre trace d'un artefact ancien. C'est un reflet de lumière sous le vieux sommier qui attira son attention. La brune se baissa, cédant sa torche à Saori. Elle passa sa main dans l'ombre du lit, et ses doigts heurtèrent un objet solide. Elle sourit, et retira des ténèbres une petite urne aux reliures dorées. Une oeuvre délicate, plutôt lourde comparée à sa taille. Peut-être un proche ou un parent du moine qui résidait dans cette chambre...? La jeune femme fut traversée par un sentiment de bien-être. Enfin, elle renouait avec ses racines d'aventurière.

     - Magnifique... commenta-t-elle, emportée par la poésie de l'instant. Seika a toujours considéré le feu comme purificateur, jusque dans les obsèques. Je ne serais pas étonnée que le culte du feu ait précédé celui du Phénix, peu importe ce qu'affirment les prêtres de Feng Huang...

     Animée par la passion, elle pivota vers ses accompagnatrices pour les laisser voir la relique de plus près.

     - Tout de même, cette urne doit avoir des siècles, je suis étonnée que leur technique d-

     Lara ressentit un brusque pincement sur la main, qui la fit lâcher l'objet de surprise. L'urne se pulvérisa au sol dans un fracas, soulevant un nuage de cendres, tandis qu'un gros scorpion noir s'échappa des débris pour retourner sous le sommier.
     La brune, dépitée, se laissa tomber à genoux, sans même accorder un regard à la piqûre sur le dos de sa main. Elle serra les dents devant les restes de l'artefact, qui il y a quelques secondes encore, possédait une valeur inestimable.

     - Merde... Merde, merde, MERDE !! s'époumona-t-elle en martelant le sol de ses poings.

     La Croft ne se reconnaissait plus. Même dans les domaines qu'elle maîtrisait le mieux, elle enchaînait les erreurs comme une débutante. Elle se sentait constamment à fleur de peau, et la moindre contrariété lui faisait perdre ses moyens. A croire que son dernier accident l'avait rendue parano.

     - Je suis désolée, s'excusa-t-elle auprès des deux lycéennes en se massant sa main endolorie. Rien ne va ces temps-ci... Allons voir les autres pièces.

     C'était peu dire, Lara avait l'impression de rater tout ce qu'elle entreprenait. Elle se sentait pleine de frustration, de colère et de honte. Elle avait beaucoup perdu de son self-control en un an, elle n'était même plus maîtresse d'elle-même. Et à présent, elle passait pour une incapable devant ces deux filles.

     L'anglaise laissa Mako et Saori choisir le prochain endroit à explorer. Elle suivit le duo, la mine basse, méditant sur sa condition. Qui sait, peut-être que les jeunes filles auraient plus de chance qu'elle aujourd'hui. La Croft n'était habituellement pas superstitieuse, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas sa journée...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyDim 24 Sep 2017, 20:35



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Empoisonnée ?

Selon l’archéologue, la plus expérimentée du trio en matière de choses anciennes, sales et poussiéreuses, l’endroit ressemblait de toute évidence à un monastère. Le genre de lieu qui… Se permettait d’être ancien et de donner de bons espoirs concernant ce que l’on pourrait y trouver à l’intérieur. En effet, les offrandes des fidèles pour le dieu phénix étaient parfois nombreuses, et ce pourrait-être de véritables trésors qui seraient dégotés ici… Après, ces derniers ne leurs reviendraient pas, mais pour l’employeur de l’archéologue, qui probablement, trouverait le moyen de les vendre à un prix tout à fait exorbitant, ou de les négocier à gauche et à droite pour s’attirer de bonnes faveurs…

Même s’il s’agissait d’un pillage, clairement, les demoiselles essayaient de se donner bonne consciences, en s’avançant le fait que si cela n’était pas fait, ces choses resteraient perdues pour des centaines d’années, et qu’en faisant ceci, c’était de nombreuses personnes qui auraient de quoi se mettre quelque chose sous la dent. Ces employés, ces gardes, tous vivaient de cette activité, et l’élue de Seika, qui les dirigeait, avait surement aussi des avantages à procéder ainsi, tout comme elles, qui pour joindre les deux bouts, devaient se salir les mains.

Dans tous les cas, elles s’avancèrent en direction d’une des salles… Une sorte de chambre visiblement, usée par le temps. Se reposer ici serait bien dangereux, avec tout ce qui pouvait trainer, rien que dans le sol et dans l’air… L’accumulation de poussière restait quelque chose dont-il fallait se méfier, si l’on ne voulait pas tousser par la suite comme un mineur expérimenté… Mais rapidement, l’archéologue trouva quelque chose, d’un simple regard ! Elle sortit de sous un lit une urne ornée, qui pouvait avoir des siècles, et qui aurait put en avoir bien plus, si un scorpion ne s’en mêla pas, prenant pas surprise l’archéologue, qui brisa involontairement l’objet, avant de s’en vouloir, énervée par cette erreur… Il semblait que ceci lui en mettait gros sur le cœur… Certes, l’objet était inestimable, mais il y avait quelque chose de plus important encore… C’était sa vie !

Rapidement, la rousse prit la main de l’archéologue, en l’examinant rapidement, tout en la conservant au niveau de son bassin, soit en dessous du cœur. Elle lança un regard à son amie, qui directement se mit à réfléchir, avant de ressortir, telle une encyclopédie :

Heterometrus Spinifer je crois… Bien qu’imposant, sa piqûre n’est pas mortelle, mais elle peut occasionner des troubles oculaires et des engourdissements.

D’accord… Madame Croft, conservez votre main sous votre cœur. Cela devrait permettre d’éviter les effets secondaires…

Tout en vérifiant bien qu’elle allait bien, que la main de l’archéologue ne risquait plus rien, le groupe s’avança vers la suite des événements, et pour cela, le choix le plus direct, à savoir en face, fut de mise, et il s’agissait d’une autre chambre, avec toutefois une partie effondrée sur le côté, laissant un fin halo de lumière venir, pénétrant la pièce d’une manière presque sacrée… Qu’allaient-elles pouvoir trouver à l’intérieur ? Probablement des ennuis… Mais cela, ce serait à voir par la suite. Car c’est dans le cœur de l’endroit qu’elles trouveraient les plus grands trésors, si cet endroit en contenait !

De l’autre côté, à la surface, les deux continuaient de s’organiser. Brisant des rochers à la simple force du poignet, comme si leurs traits asiatiques avaient réveillés la force de Bruce Lee, elles commençaient à fortifier l’endroit, créant des murs un peu vacillant, mais qui pourraient protéger de quelques attaques et flèches… Et bien évidement, elles avaient de quoi prendre l’avantage sur ces positions protégés, à savoir des armes à feu de qualité allemande… Comme quoi, il n’y avait pas que les voitures qui avaient bénéficiés d’une qualité supérieure !

Mais le plus interressant ici concernait la Nishizumi, toujours à l’affut. Ses jumelles continuaient de fureter le camp… Elle avait apprit, par l’intermédiaire d’une marque sur une caisse, que le camp de bandit s’était attaqué précédemment à un convoi militaire… Ceci expliquait surement ce pourquoi ils étaient bien équipés, et préparer pour s’attaquer à ceci… La guerre faisait que le ravitaillement devenait une cible de choix, étant donné que les hommes étaient au nord… Mais la banière… Ce symbole… Un ours devenu borgne par une griffure, arborant trois cicatrices parallèles… Cela ne pouvait être qu’un petit contingent de ceux qui suivaient les ordres du roi du désert… Autrement dit… Ils pourraient bénéficier de renforts si les choses se complexifiaient. La surveillance devrait alors être maximale, et sur tous les fronts…

Et peut-être même de l’intérieur…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyDim 24 Sep 2017, 21:55



La truelle et le canon TECH_NAVIGATION


     Lara se laissa faire un instant, légèrement hébétée. L'inquiétude que ses deux acolytes lui portaient lui fit chaud au cœur, laissant un demi sourire transparaître sur son visage. Elle garda la main au niveau de son buste, comme indiqué, tout en s'exprimant avec calme:

     - C'est gentil à vous, je vous assure que tout va bien, expliqua-t-elle. Je crois qu'il n'existe pas une seule espèce d'insecte, d'araignée ou autres rampants qui ne m'ait pas déjà empoisonnée au moins une fois...!

     La brune exagérait, bien entendu, mais elle avait effectivement un métabolisme plutôt efficace. Ses nombreux déplacements en pays étrangers lui avaient conféré un système immunitaire en béton, et une simple piqûre de scorpion ne lui serait pas fatale. Sa main était engourdie et commençait à rougir, mais cela allait passer. L'ego blessé, en revanche, c'était une autre histoire.

     - Regardez! s'exclama Lara lorsque le trio eut pénétré dans une seconde pièce.

     La chambre était en tous points similaire la première, à ceci près qu'elle comportait une étagère encore debout, ainsi qu'un pupitre. Les meubles en lui-même étaient plutôt sobres, mais ils contenaient des choses intéressantes.
     Plus qu'intéressantes, en vérité. Il y avait là des piles de parchemins, que le sable avait protégé de l'humidité. La Croft s'approcha, contemplant cette trouvaille avec des étoiles dans les yeux.

     - Ce devait être la chambre d'un scribe. Peut-être même d'un cartographe...! C'est remarquable, il y a même un plan du monastère...

     En effet, sur le pupitre se trouvait une carte non-pliée, soigneusement gravée à l'encre. Les différentes pièces qu'elles avaient visitées étaient visibles, de même que l'entièreté du bâtiment sur ses deux étages.
     L'aventurière fit l'inventaire rapide de cette seconde chambre. Il y avait là de nombreux écrits, qui contenaient peut-être de précieuses informations sur l'histoire de Seika. Il y avait aussi un encrier en bronze, un compas raffiné en or, une très vieille bouteille qui contenait peut-être un vin antique, et un presse-papier en forme de lion qui semblait sculpté dans du lapis-lazuli.
     Si le reste de la ruine recelait des mêmes merveilles, le seigneur Ram Fahrang serait ravi...

     - Il va falloir prendre beaucoup de précautions pour rapporter tout cela à Chikai, fit l'anglaise en soupirant. J'espère que les bandits se décourageront d'attaquer, je détesterais que ces objets soient détruits durant le transport...

     Elle prit quelques minutes supplémentaires pour étudier la carte d'avantage. A en juger par son sens de l'orientation, il semblait que le prochain virage menait droit vers la réserve, et qu'un escalier proche menait vers l'autel. Les deux destinations promettaient d'être riches en trouvailles, mais il allait falloir faire un choix.

     - Nous pourrions trouver des reliques saintes dans le sanctuaire, exposa-t-elle, l'indécision se lisant sur son visage. Mais d'un autre côté, nous trouverons peut-être plus de métaux précieux dans la réserve... Quelque chose vous inspire?

     Lara laissa le temps à Saori et Mako de réfléchir. Néanmoins, pendant ce court silence, il lui sembla percevoir un bruit sourd résonner dans les couloirs. Cela ressemblait au claquement d'une porte lointaine, ou peut-être la chute d'un objet lourd. L'archéologue fronça les sourcils, interrogeant les deux jeunes filles du regard. Curieux.... Peut-être n'était-ce qu'une pierre mal fixée, ou le son des autres lycéennes qui travaillaient à l'extérieur. Elle décida de laisser l'incident de côté, et de s'en remettre au choix des demoiselles.





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyDim 24 Sep 2017, 22:49



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Kakakakakaka !

Visiblement, la Nishizumi n’était pas la seule à avoir eu l’idée de faire une reconnaissance… Regardant attentivement le camp, elle put constater que certains des hommes commençaient à venir dans sa direction, pour remonter la dune et ainsi observer ce qui pensait être une cible sans défense. Elle ne pourrait peut-être pas neutraliser sans bruit ces éclaireurs, mais il fallait toutefois qu’elle se protège déjà elle-même. Et il fallait faire vite, dans moins de quelques minutes, ils seraient à sa hauteur, et elle ne pouvait pas se mettre à rejoindre le camp… Elle serait trop exposée, et dans ce cas, les bandits comprendraient qu’ils n’avaient plus l’effet total de la surprise… Déjà, avec les fortifications qui avaient été préalablement été installées, ils pouvaient se douter que le site s’attendait à une attaque…

Mais que faire pour elle ? Se cacher derrière un rocher ? Il n’y en avait pas dans l’immédiat… Mais elle avait une idée… Un peu risquée certes, mais elle s’avait se débrouiller… Elle creusa en quelques coups de bras un trou assez profond pour la contenir, avant de se glisser à l’intérieur, et rebouchant rapidement… Il faudrait creuser quelques centimètres pour la retrouver, mais pour le moment, elle était cachée, bouchant juste son nez pendant l’opération, et utilisant un petit tube de métal (le canon de son arme, en l’occurrence) pour respirer par la bouche. Et par chance, le stratagème fonctionnait. Il y eu juste un grand instant de tension pendant lequel la Nishizumi avait la main fermée sur son arme, jusqu’à ce que les hommes ne partent, ayant constater le renforcement de la garnison…

Du côté des exploratrices, l’endroit continuait d’être inspecté, et à la grande joie collective, la seonde pièce fut garnie de plusieurs bonnes surprises : Des bibelots antiques, de quoi ravir les collectionneurs, mais surtout… Beaucoup d’ouvrages ! Certains semblaient être abimés poar le temps et les conditions, mais s’ils pouvaient être déchiffrés… Le pays du savoir en serait probablement très heureux ! Ces ouvrages devaient restés intact et parvenir jusqu’à la grande bibliothèque ! Cela risquait d’attirer les bonnes grâces sur l’archéologue, et peut-être d’obtenir la voie d’une rédemption pour elles…

Il fallait qu’elles conservent les pieds sur terres. Elles n’étaient pas sorties d’ici, et il faudrait qu’elles s’occupent des affrontements lorsqu’ils auraient lieu… Mais tout d’abord, l’étude attentive d’un plan montrait qu’il y avait encore bien des salles à explorer. Il y avait donc, comme l’indiquait-elle, plusieurs voies possibles… Mais la volonté de tout explorer était présente !

Faisons la réserve ! L’on continuera par le sanctuaire ensuite !

La rousse était motivée, déterminée à explorer de fond en comble cet endroit. Peut-être se découvrait-elle une nouvelle passion ? Ça, c’était parce qu’elle n’avait pas encore tout vu, probablement… Comme l’avait indiqué l’aventurière, il y avait des blessures… Des piqures… Et bien d’autres choses qui pouvaient causer la mort… La Seikajin avait de la chance d’être en vie après autant d’aventure, et l’on ne pouvait que souhaiter qu’elle vive encore très longtemps… Et la Reizei… restait elle-même, toujours à son rythme, sans grande émotion visible.

Ainsi, le groupe se dirigeait cette fois-ci vers la Réserve. La porte fut un peu délicate, mais un petit coup de pied au niveau de la serrure eu le nécessaire pour la faire revenir dans ses bonnes grâces, s’ouvrant d’un coup plutôt sec, pour laisser apparaître une colonie immense de rat… Pas forcément des très gros, mais plein de petites bestioles qui eurent comme effet de se disperser un peu partout, laissant derrière eux un champ de bataille très odorant, entre les selles et les rations périmés depuis des lustres…

Ah… Mauvaise pioche…

Elle disait ça tout en se pinçant le nez, visiblement gênée par ceci. Toutefois, la Reizei s’avança un peu, utilisant un mouchoir pour se pincer le nez, avant d’ouvrir un des placards présent… mais directement, elle sentit un choc sur sa tête, quelque chose de mal rangé qui tombait, bien évidement… Restait à savoir ce que cela était…

Un crane…

Humain…

Dans ses mains…

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle ne tourne de l’œil, rattrapée de justesse par la Takebe qui paniqua un peu ! Mais rapidement, elle s’occupa de la secouer un peu, pour la réveiller. Cela arrivait, la Reizei ayant la peur des fantômes… Et un squelette s’y rapprochait un peu trop à son goût, malheureusement…

Mais le bruit sourd qu’il y avait précédemment, auquel elles n’avaient pas réellement fait attention… Se répéta… Plus fort, plsu brusque… Plus près…

Qu…Qu’est-ce que c’était ?


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyLun 25 Sep 2017, 21:33



La truelle et le canon 1506363699-tech-skulls



     La porte de la réserve céda sous les talons des deux guerrières, et vint heurter le mur adjacent avec fracas. La lumière de la torche fit briller des milliers d'yeux rouges dans la pièce, tandis qu'une odeur putride s'en échappait. Lara passa sa main sur sa bouche, écœurée.

     - Soyez très prudentes, averti l'anglaise, une légère inquiétude dans la voix. Si ces bêtes ont la peste et qu'une de leurs puces nous pique...

     Ses camarades d'exploration avancèrent précautionneusement, cherchant à sauver ce qui pouvait l'être dans ce capharnaüm. Lara fit de même, éloignant les rongeurs avec de grands mouvements de torche. La lumière les effrayait, mais la faim les rendaient vicieux et agressifs... Elle avait peu d'espoir de trouver quelque chose d'intact là-dedans, mais les armoires murales contenaient peut-être de la vaisselle de valeur. Laissant faire Mako, elle leur tourna le dos, maintenant les rats à distance. Cependant, un glapissement de détresse fit la fit pivoter.
     La jeune fille aux cheveux bleutés avait eu un malaise, maintenue par sa collègue qui s'efforçait de la ramener à la réalité. A leurs pieds, le crâne fracturé d'un être humain. En observant l'armoire et le sol de plus près, la Croft remarqua que la réserve était jonchée de débris d'os, que les charognards avaient rendus méconnaissables.

     - Mon dieu... souffla la brune, visiblement peu rassurée. Que s'est-il passé ici...?

     Un bruit sourd retentit non loin. Le même que celui qu'elles avaient entendu plus tôt, mais cette fois, la proximité lui dressa les cheveux sur la nuque. Elle se remémora son horrible expérience dans les profondeurs d'un temple impie l'année passée, ces créatures qui avaient tenté de l'enterrer vivante avec elles pour l'éternité. Et si ce monastère était hanté de la même façon?
     Saori sembla s'agripper à sa camarade de plus belle, visiblement effrayée. Lara elle-même sentit son rythme cardiaque s'accélérer dangereusement. Elle se mit à respirer par la bouche, cherchant à calmer sa nervosité grimpante. Elle ne voulait pas rester là, mais elle se devait de garder le contrôle devant ces filles. L'archéologue ne pouvait pas les laisser tomber pour si peu. Elle avait déjà abandonné son ancien compagnon pour sauver sa peau. Elle ne se le pardonnerait pas une seconde fois.

     - Les fidèles n'ont pas abandonné cet endroit, balbutia-t-elle, sa respiration saccadée. Il est arrivé quelque chose de mauvais... quelque chose les a chassés, les-

     Le son se répéta encore une fois, plus fort que jamais, et cette fois-ci, la brune réagit. Elle se précipita vers le couloir, et y passa la tête. Il lui sembla voir du mouvement en contre-bas des escaliers qui menaient aux niveaux inférieurs. Cette simple vue la paralysa sur place. Elle ne pouvait rien distinguer dans les ténèbres, mais cela semblait si... contre-nature...
     Malgré ses efforts et sa peur, elle ne parvenait pas à détacher son regard de cette cage d'escalier. C'était comme si, au moindre clignement d’œil, quelque chose allait la happer et l'entraîner dans l'obscurité. Fort heureusement, les pas des deux lycéennes derrière elle suffirent à la faire revenir à elle.

     - Il y a quelque chose en bas... indiqua-t-elle, la voix vibrante sous l'effet de l'adrénaline.

     Saisissant son mousquet, elle leva le cannon, et fit feu à l'aveuglette. Peu importe de quoi il s'agissait, cela se dressait entre elle et une potentiel relique. C'était la philosophie qu'elle avait appliqué toute sa vie, et même si elle était tentée de tout laisser tomber, elle voulait être digne d'elle-même. Elle allait continuer cette maudite fouille, quoi qu'il arrive.

     Les mouvements semblèrent se dissiper, mais le malaise persista. Les trois jeunes femmes n'étaient pas seules dans cette ruine antique, et elles devaient redoubler de prudence face à cette menace indéterminée. Lara posa un pied sur la première marche, un frisson parcourant son échine. Elle leva les yeux vers Saori et Mako, cherchant un refuge psychologique en leur présence.

     - ... Est-ce que nous continuons...? demanda finalement l'élue.

     Elle venait de réaliser que, en se forçant à aller au-devant de ses craintes, elle était en train d'entraîner les deux lycéennes vers un destin potentiellement très sombre. Peut-être en avaient-elles suffisamment vu pour aujourd'hui. Après tout, le meilleur salaire du monde ne justifiait pas une telle descente aux enfers...
     Sans l'admettre, au fond d'elle, Lara espérait qu'elles lui offrent un prétexte pour baisser les bras et partir en courant.





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyLun 25 Sep 2017, 22:44



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Le menace si proche

Musique

Quelque chose avançait… Tapis dans l’ombre… Grattant les parois de pierre, faisant grincer l’entiereté de la structure, et de la terre. Les rats, bien que dangereux, n’étaient en rien la menace principale de cet endroit… Qu’est-ce que pouvait-être la peste par rapport à un danger ambulant et sanguinaire, qui pourrait, de quelques coups, balayer des rangs entiers ? Il fallait qu’elles se montrent extrêmement prudente, et toutes arrivèrent à cette même conclusion, alors que les bruits se rapprochaient…

Il y avait quelque chose ici de malsain. C’était ce pourquoi cet édifice en l’honneur du dieu phénix avait été délaissé… Il avait été maudit, condamné, enfoui sous terre pour reposer éternellement, et en s’aventurant dans cet endroit, elles avaient ouvert la porte de sa prison naturelle… Autrement dit, elles endossaient maintenant le poids de chacune des actions qui pourraient être effectuées par ceci… Encore une charge dont elles se seraient bien passées, après tout, cette expédition avait déjà eu son lot immense de problème…

Un coup de feu tiré plus tard eu l’effet de réveiller promptement la Reizei, qui surprise, paniqua un peu, avant de juste ensuite retrouver ses esprits. Il ne s’agissait que de l’arme de la Croft, d’une conception assez étrange, il fallait l’avouer, mais qui pouvait se révéler être d’une grande aide… Mais néanmoins, ce n’était pas pour être protégées qu’elles s’étaient proposées ici… C’était même normalement l’inverse ! Ce devraient-être elles qui devraient être exposées, être confrontées à ceci… Mais pourtant, alors même qu’elles pensaient à ceci, elles avaient peur… Elles avaient été confrontées au sang, au putride, au macabre, mais jamais à l’horreur oppressante, celle de savoir qu’elles pouvaient être attaquées par une créature qui jouait sur son terrain… Sur son domaine… Et sans même savoir à quoi elle ressemblait…

Et la question de l’archéologue eu tôt fait de la conforter dans l’idée que cela n’était en rien normal. Même elle, habituée pourtant à ceci… S’en retrouvait malmenée, à cause de cette présence qui avait tout pour être angoissante… Mais fallait-il qu’elles se replient ? Qu’elles reviennent avec du renfort ? Celles à la surface avaient déjà des tâches bien particulières à respecter, et elles s’occupaient d’un autre problème de taille… A savoir, gérer les bandits qui leurs tomberaient dessus… Elles ne pouvaient pas aller les chercher, et reculer serait un aveu d’échec… Et même si elles étaient parfois prêtes à l’admettre, à accepter ceci… Elles n’avaient, ces temps-ci, fuient le danger…

Musique

D’une simple lumière sans trop d’artifice, la Takebe fit apparaître dans ses mains son arme qui lui était liée, d’une manière plus forte que le temps ou que le sang, c’était presque comme-ci son âme et celle de l’arme étaient devenues unies… Et comme elle avait fusionnée avec une partie du blindé, et que ces machines de morts étaient elles aussi liées au blindés… Enfin c’était compliqué, mais la Maschinenpistole 40 que fit apparaître la jeune fille était redoutable, et dans un état remarquablement neuf !

Nous sommes là pour nous occuper de ce genre de désagréments, non ? On ne reculera pas. Mako ?

La plus jeune du duo fit apparaître elle aussi son arme, son visage ayant retrouvé son impassibilité habituel, la Sturmgewehr 44. Si initialement, cette arme appartenait à l’Akiyama, les deux avaient échangées, à cause du poids trop lourd de celle qu’avait initialement la pilote. Cela restait tout de même une arme tout de même imposante, mais déjà plus acceptable pour la jeune fille frêle, mais qui sous son apparence candide, n’en restait pas moins une véritable génie, et une personne ayant survécue à bien plus d’opérations que la majorité des soldats.

Nous sommes prêtes à avancer.

Les armes aux poings, tout en concervant les torches qu’elles avaient, les deux lycéennes s’empressèrent d’ouvrir la marche, inspectant chaque recoin pour savoir si la forme qu’elles avaient entendus précédemment était belle et bien réelle. L’impact de la balle de Lara fut en tout cas retrouvé… Mais non loin, à quelques mètres, au cœur de l’escalier…

Deux griffures… Creusant la roche ancienne sur bien plusieurs centimètres de larges, et sur plus d’un mètre de long… La chose ici… Etait d’une taille tout à fait monstrueuse. Des morceaux gisaient à terre, tout comme des traces de pas gigantesques dans la poussière…

Cette chose est réelle…

Elle avait commencée sa phrase à genou, en inspectant un peu cette emprunte monstrueuse, et elle était debout, lorsqu’elle la termina, se confrontant à la porte qui menait à une salle bien plus grande, presque celle de culte…

Et elle nous attend.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 26 Sep 2017, 15:45


La truelle et le canon 1506425289-tech-monster



     Lara fronça les sourcils, clignant des yeux à plusieurs reprises. Elle n'avait pas saisit du premier coup comment les deux lycéennes venaient soudain de s'équiper d'armes de guerre. Y avait-il de la magie dans l'air? Probable. Quoi qu'il en fut, Saori et Mako étaient prêtes à en découdre, et cela poussa l'aventurière à faire de même. Elle n'allait pas laisser ses récentes humeurs mener sa vie indéfiniment.

     - C'est parti, souffla-t-elle, en entamant la descente des escaliers. En espérant que cette ruine ne nous serve pas de tombeau...

     Elles n'eurent pas à aller bien loin pour retrouver l'impact causé par son mousquet. La décharge avait fracturé la pierre, mais faisait pâle figure en comparaison aux énormes marques qu'elles décelèrent à côté. Quel genre de créature pouvait bien griffer à travers la roche de cette façon...?
     L'anglaise progressa un peu plus loin en compagnie de la rouquine du groupe. Celle-ci pistait les empreintes laissées par la chose, des empreintes bien trop grandes à son goût. Même leur forme était anormale. La Croft ne parvenait à se décider si elles ressemblaient d'avantage à celles d'un singe, d'un reptile, ou d'un humain. Cela l'agaça, car le fait d'ignorer l'apparence réelle de ce monstre l'empêchait de se rassurer.
     Saori suivit les traces jusqu'à l'imposante porte qui devait mener à l'autel principal. Passage obligé, si elles souhaitaient que l'expédition soit profitable...

     - La porte est entre-ouverte... indiqua l'archéologue, malgré l'évidence de ce fait.

     Un nouveau bruit sourd résonna à l'intérieur, accompagné cette fois d'un gargarisme qui la fit pâlir. Ce n'était peut-être qu'un râle, mais cela ressemblait tellement à un rire que l'aventurière n'osait plus pousser le battant. Que pouvait bien les attendre dans les ténèbres de ce sanctuaire...?

     - Je compte tirer à vue, grinça la brune, qui sentait sa détermination s'effriter à chaque seconde. Peu importe de quoi il s'agit. Tant pis pour l'histoire, tant pis pour le mystère.

     Elle tenait à maintenir ses nouvelles collègues informées de son approche. Leur stratégie serait peut-être différente, mais Lara ne se sentait pas la concentration nécessaire pour planifier quoi que ce soit.
     Dans un effort de volonté qui lui coûta une bonne dose de courage, la londonienne plaça son dos à la porte, poussa sur ses jambes, et fit ses premiers pas à l'intérieur du temple, son mousquet dressé devant elle. Son index la démangeait, et elle devait se retenir pour ne pas se crisper sur la gâchette. La pièce était sombre, et la torche ne suffisait pas l'éclairer jusqu'au bout. Les colonnes massives projetaient des ombres inquiétantes sur les parois, qui pouvaient servir d'autant de cachettes pour leur prédateur...

     L'archéologue sentait sa respiration vibrer sous le coup du stress. La tension montait en flèche, et il lui semblait voir des choses là où il n'y avait rien. Elle ne cessait de pointer son arme d'un côté, puis de l'autre, comme si un diable allait sortir d'une crevasse d'un moment à l'autre.
     Une fois arrivée au niveau du chancel, un grattement la fit pivoter brusquement, et Lara fit feu sans se poser de question. Le flash de son arme révéla une silhouette grotesque à l'ombre d'un pilier, qui s’esquiva aussitôt.

     - Bon sang, mais qu'est-ce que c'est?! hurla-t-elle en tirant dans sa direction, jusqu'à ce qu'il ne disparaisse à nouveau.

     La chose bougeait trop pour être décrite avec précision. Elle semblait bipède, mais crapahutait dans les gravats comme un insecte. Ses membres étaient émaciés, mais son corps lui-même était enflé. Sa morphologie était si déformée qu'elle n'arrivait même pas à dissocier sa tête de son thorax. Mais une chose était certaine: cette créature les surpassait de beaucoup en taille, et sa gueule était assez large pour les couper en deux.
     Lara jura entre ses dents. Comment un monstre aussi tordu et boursouflé pouvait-il bouger avec tant d'aisances? Il semblait s'accrocher aux parois avec la facilité d'une araignée, et s'évanouissait dans l'ombre comme un chat.

     - Je l'ai touché...? s'enquit-elle, le souffle court, tandis que la fumée de son canon se dispersait dans le sanctuaire.

     L'exploratrice avait eu l'impression de viser juste, mais aucun rugissement n'était venu le confirmer.
Elle ne pouvait pas non plus distinguer de sang dans les débris, et ne souhaitait pas s'avancer d'avantage.
Quelque chose lui disait que s'approcher des zones d'ombre était une mauvaise idée...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 26 Sep 2017, 20:35



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Créature de nos cauchemar

Musique

Quel était la pire chose qui pourrait tomber au nez des exploratrices ? La liste des choses auxquelles elles n’étaient pas préparées était large, trop large… Lutter contre un spectre en ne pouvant utiliser que des balles et autres objets physiques risquerai d’être bien plus difficile, d’autant que la Reizei ne pourrait pas s’y confronter, et elle serait obligée de battre en retraite, ne laissant que la Takebe et la Croft au milieu d’un combat qui serait difficile… Quand bien même les deux Anglers avaient dépassées le stade de l’emprise de leur dieu sur elles, et qu’elles possédaient des capacités surpuissantes, elles n’en restaient pas moins des lycéennes, et donc c’était au niveau du mental que tout pouvait se jouer…

Et rien que pour perpétuer cet effort de s’enfoncer dans cet endroit, il fallait du courage, là où la majorité des êtres humains auraient prit la fuite, ou chercher des renforts. Elles étaient un peu confiante dans ce qu’elles pouvaient faire, mais pas pour autant folles à lier. Si cela serait trop dangereux, elles n’hésiteraient pas à se replier rapidement, tout en condamnant l’accès à cet endroit… Mais cela serait aussi condamner l’accès à de potentiels objets et trésors qui étaient la raison de la présence de l’archéologue… Et par intermédiaire, ce pourquoi elles étaient ici… Car après tout, elles se seraient bien passées aujourd’hui de se mettre en danger…

Ce fut en tout cas la plus âgée du groupe qui ouvrit la marche en ouvrant la porte avec un peu de difficultés… Il fallait avouer que c’était se mettre face au danger, au cœur de la gueule d’une créature malsaine, qui profiterait de la moindre ombre pour sévir, et tuer… Car directement, c’était une question de vie, ou de mort. L’un des deux camps ne repartirait pas d’ici indemne… Et à savoir lequel… Cela ne dépendrait que de la confrontation qui s’ensuivrait.

La salle était en tout cas suffisamment grande pour être un dédale de pièges, et l’on pouvait voir quelques débris, offrants des couvertures à la créature qui pourrait s’y faufiler… Ce fut au pas qu’elles s’approchèrent, guettant le moindre signe, armes en mains… Chaque recoin semblait être un danger, et elles  pivotaient, pointant du canon chaque chose qui paraissait suspecte, tout en ressentant envahir en elles cette aura malsaine, celle d’une terreur et d’une bête meurtrière, qui avait déjà goûtée au sang…

Mais ce fut une détonation proche qui prit de court les demoiselles. L’archéologue avait fait feu dans une direction, sans même savoir ce qu’il y avait eu. Un seul instant, l’espace d’un éclat de lumière, la bête eue une silhouette vague… Et cela n’annonçait rien de bon, car son gabarit inhumain était dangereux et terrifiant, et elle disposait de tous les outils et les armes nécessaire à l’éviscération d’un guerrier en armure… Alors des lycéennes en uniforme et en toge ne seraient pas forcément plus complexe à broyer.

Il faut que l’on éclaire cette salle, elle profite de l’obscurité pour se dissimuler ! Mako, couvres-moi, je m’en charge !

Il ne fallut pas plus d’une nouvelle seconde pour que la jeune fille bondisse à une vitesse folle, créant un léger nuage de poussière suite à son impulsion, avant d’arriver au cœur de la pénombre où la bête était maîtresse… Cela était terriblement risqué, elle le savait, mais il fallait prendre des risques dans cette situation, plutôt que d’être vaincue sans même avoir combattu, tout ça à cause d’une pression mentale et d’une situation stagnante de paranoïa… Elle connaissait quelques rouages de la guerre maintenant… Dans son saut, elle prit son couteau, avant de découper de quelques coups sa toge en plusieurs parties de tissu, avant de les enflammer à l’aide de sa torche, et de les disperser sur les recoins de la pièce, limitant ainsi les ténèbres là où la bête se dissimulait. Mais à cause de ceci, elle était sur un terain dangereux, et la bête profita de ceci pour lui bondir dessus, dévoilant ainsi son véritable visage…

Image

Mais sa charge fut interrompue par une raffale tout proche, celle de la Reizei qui veillait au grain. Elle avait été extrêmement attentive aux bruits, car même si la créature disposait d’une vitesse ahurissante, la Reizei était elle aussi terriblement rapide, et anticipa les trajectoires possibles de la créature. Si la majorité des projectiles ne trouvèrent qu’un pilier plus loin, qui s’effondra sous la puissance des balles, l’une d’entre elle réussi à toucher la créature, projetant sur le sol un spray bleuté, mais aussi un gaz opaque, rendant la vision délicate. Néanmoins, quelques grognements indiquèrent que la bête s’était de nouveau dissimulée, dans une autre salle… Elle attendrait surement sa chance pour attaquer de nouveau…

Qu’est-ce qu’était que ce monstre ?!


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyJeu 28 Sep 2017, 11:17



La truelle et le canon TECH_POTTERY



     La tactique risquée des deux paramilitaires fit craindre le pire à l'aventurière, mais porta finalement ses fruits. Saori eut quelques déboires face à la bête, mais fut sauvée in-extremis par sa collègue. Le coeur de Lara manqua un battement au moment fatidique, et elle souffla un grand coup en constatant que la rouquine était saine et sauve.
     La créature, quand à elle, semblait avoir été touchée, ce qui ne l'avait pas empêché de détaler à la première occasion. Cette fois-ci, son apparence avait été dévoilée entièrement, et cela suffit à la Croft pour recentrer ses émotions. Une grosse chauve-souris décharnée, rien d'autre. L'ennemi était toujours moins effrayant quand on en connaissait le visage.

     - Bien joué, félicita l'anglaise en baissant son arme. J'espère qu'elle est la seule de sa famille...

     Lara se méfia tout de même suite à cette victoire. Si cette chose était réellement la cause de la ruine de ce temple, alors elle était suffisamment robuste pour survivre plusieurs siècles sous terre, avec presque aucune source d'eau... Le sang projeté sur les colones du sanctuaire paraissait gluant et épais, signe que le saignement n'allait probablement pas la tuer. Il allait falloir viser juste pour s'en débarrasser définitivement...

     - Restons sur nos gardes... proposa-t-elle en marchant jusqu'à l'autel. Nous allons jeter un coup d'oeil à cette pièce, et nous nous remettrons à la chasse ensuite. Je préférerais que cette chose soit tuée avant de faire descendre les ouvriers...

     La Croft se retrouva rapidement entourée de mobilier liturgique. Une aubaine. La première chose qui attira son regard fut le grand pupitre qui trônait au centre du chancel. Le lutrin lui-même était d'une grande valeur, forgé finement et sans doute recouvert d'or. Sur sa surface était posé un grand livre fermé, qui devait être un ouvrage religieux. Lara caressa la couverture de sa main, sentant la rugosité du cuir, de l'or et des gemmes qui l'ornaient. Une magnifique trouvaille.
     Non loin, une lourde table qui devait servir de crédence était entièrement vide. En la contournant, la londonienne remarqua que les objets qu'elle portait jadis avaient été projeté sur le sol, probablement par la créature ou par un fidèle paniqué. Il y avait là un calice serti de rubis, qui brillait superbement à la lumière de la torche. L'objet était si large qu'il était difficile de le porter avec une seule main. Il y avait aussi d'autres livres, qui malheureusement n'avaient pas survécu au mauvais traitement, et dont les pages parcheminées jonchaient la poussière.

     - Regardez ça... fit Lara, l'air rêveuse. Les religions ont toujours été capable du meilleur et du pire à la fois...

     Soulevant le calice pour le reposer sur la table, elle repéra encore d'autres cachettes dans l'ombre. Elle pointa du doigt deux petites armoires, invitant les deux lycéennes à y jeter un oeil.

     - Essayez celles-ci... enquit la brune en époussetant son trésor. L'église de Fenghuang tient beaucoup aux ablutions, il doit y avoir des vasques, des patènes, ou des poteries... Peut-être même d'autres objets rituels.

     Reprenant sa fouille, Lara s'esquiva en direction du fond de la nef. Quelque chose avait attiré son attention, mais le raclement sournois de leur prédateur résonna de nouveau dans la ruine. Elle serra un peu plus son arme contre elle, et continua. Il ne fallait pas traîner...
     Devant elle, elle trouvait une sorte de panneau de bois dressé, maintenu en place par une large stèle. Le bois était renforcé sur les côtés, et fendu vers le milieu. Curieuse, la brune posa ses mains sur les battant, et ouvrit ce panneau de bois. Le spectacle la laissa pantoise.

     - Mon dieu... s'exclama-t-elle, se reculant pour mieux voir. C'est un triptyque...! Un tableau divisé en trois! Regardez, il y a Fenghuang au centre, et...

     Lara eut un moment de silence. Les sourcils froncés, elle examinait les deux autres battants. à droite et à gauche, où deux autres figures mystique étaient représentées. Elle n'avait jamais rien vu de tel.

     - Long... et Manshe...?

     La jeune femme ne comprenait pas. Comment trois divinités rivales pouvaient se retrouver sur un seul et même objet de culte? Quel était ce temple? Une communauté de moines universalistes? Le fruit d'une coopération entre des fidèles apatrides...?

     - C'est impossible... fit-elle en secouant doucement la tête.Pourquoi est-ce que l'histoire n'en a jamais parlé...?

     Un léger frisson parcouru son échine. Un début de réponse se formait dans son esprit tandis qu'elle cherchait à rassembler les morceaux de l'énigme. Elle plaça une main sur sa bouche, réalisant l'horreur du scénario éventuel qui se présentait à elle.

     - Ces gens ont voulu unir les religions de Kosaten... Ils étaient hérétiques aux yeux des trois grandes églises. Cette chose, elle a peut-être été invoquée volontairement pour les détruire...

     Comme si la créature se sentait concernée, son rugissement fit vibrer la structure du temple. Elle se rapprochait à nouveau. Il allait falloir en finir...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyVen 29 Sep 2017, 01:31



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Entracte au combat

Musique

Bien évidement, l’archéologue ne put répondre quand à l’espèce à laquelle la créature appartenait… Elle était inconnue à tous les livres, à tous les contes et à toutes les histoires… Même les pires histoires d’épouvantes n’avaient pas un bestiaire aussi fourni, et avec autant de chair… Elle avait put voir cette créature de près, de beaucoup trop près… Et cela ne la rassurait pas vraiment plus… Une vision même de l’horreur aux yeux meurtriers… Cette créature ne pourrait être chassée, elle vivait pour le meurtre, et tuerait quiconque entrerait dans son domaine… Si l’expédition devait se dérouler, alors ce serait sans cette bête repoussante…

Et comme l’évoqua la Croft… Il n’était pas impossible qu’elle ne soit pas seule… Déjà que cette seule bête réussissait à mettre en difficulté les jeunes filles, pourtant puissantes, le fait d’être cernées par les ombres risquerait de les faire craquer nerveusement, et commettre une erreur qui serait alors fatale… Garder son calme était ce qu’il y avait de plus important, mais pour le moment elles avaient gagnées du terrain. Délimitant un périmètre de sécurité, en allumant d’anciennes torches et bougies, la Takebe s’assura par la même occasion du nombre de chemin qu’elles pourraient prendre… Il n’y en avait qu’un seul de praticable, le reste étant enfoui sous des décombres…

Et pendant ce temps, l’archéologue s’affera à dépouiller l’endroit de ses premières richesses. Toutes étaient en tout cas d’accord sur un point, il faudrait tuer la bête pour que d’autres puissent venir. Il y avait tout de même pas mal de ressources interressantes, et des bourses d’or en perspective. L’endroit était en tout cas sous les coups d’une fuite paniquée de ceux qui vivaient autrefois ici. Rien de bien rassurant, d’autant qu’elle avait fait une découverte… Terrifiante… La Reizei, qui était partie inspecter les armoires (avec plus de prudence que la dernière fois), se retourna pour voir ceci… Ainsi, elles se trouvaient au cœur d’un monastère hérétique ? Cela avait de quoi faire froid dans le dos… D’autant que les quelques découvertes qui vinrent par la suite, trouvée par la plus jeune, eurent de quoi compléter ce terrifiant portrait…

J’ai trouvée ceci dans l’armoire. Elle semble usée, mais je pense qu’il s’agit d’une carte de Kosaten, faite avec des moyens plus antiques… Toutefois, il y a des points qui se démarquent, et qui ne correspondent à rien de connu. Il s’agit peut-être d’autres lieux de cultes de ce même groupe.

En clair, du travail pour ceux qui auraient la force de partir à l’aventure. Vu comment celui-ci s’était retrouvé enfermé sous des tonnes de sables, il faudrait se douter que les autres élements se seraient déferlés sur les monastères, les rendant introuvables sans repères… Et même avec cette carte, les zones à fouiller restaient immenses… Autant dire, il faudrait des moyens titanesques pour poursuivre ceci… Mais avant ça, elles avaient déjà une pré visite à faire, et le propriétaire des lieux était plutôt dur en affaire, refusant de brader ses prix au budget adéquat. Tant pis, il serait payé en plomb.

Je ne sais pas quoi penser de ces dieux… S’ils ont le pouvoir de prendre des gens ici… Pourquoi ne pas ramener des personnes qui… Auraient une grande dévotion ? Et qui seraient véritablement les armes qu’ils ont envie d’avoir ? Ils n’ont aucun cœur… Des personnes innocentes sont parfois amenées ici, sur Kosaten… Des enfants qui ne demandent qu’à s’épanouir, pas à devoir prendre part à un conflit…

Elle soupira, avant de reprendre correctement son arme, et d’avancer de quelques pas en direction du bruit qui se rapprochait… La confrontation allait reprendre…

Préparez-vous, elle est surement en colère. Restez à l’écart au besoin, madame Croft ! Nous nous chargeons de cette bête !


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyLun 02 Oct 2017, 16:45



La truelle et le canon POLICY_THEOCRACY



     Lara vint rapidement rejoindre ses deux accompagnatrices. Reizei avait découvert une carte très intéressante, marquée à plusieurs endroits. D'autres lieux de culte similaires? Cela pouvait être une opportunité incroyable...

     - Bravo...! fit la brune sans cacher son enjouement. Vous imaginez...? D'autres temples syncrétiques comme celui-ci? C'est toute une branche inconnue de la spiritualité de Kosaten qui nous tend les bras...

     Ces réflexions semblaient travailler la rouquine du groupe. Comme l'élue de Seika, Saori avait une certaine rancune contre les divinités du continent, qui enlevaient des innocents pour les sacrifier dans leur guerre. Lara comprenait entièrement son point de vue, et elle se doutait que le groupe de lycéennes tout entier devait ressentir la même chose. Elles étaient jeunes, malgré leurs talents martiaux, et elles ne méritaient pas de mourir sur le champ de bataille d'un dieu ingrat...

     Les grognements du monstre ramenèrent l'anglaise à la réalité. Les deux jeunes filles se placèrent en ligne de défense, déterminées à abattre leur adversaire elles-mêmes. Invitant la Croft à rester à couvert, elles avancèrent de quelques pas, l'arme en main.

     - Entendu, indiqua l'archéologue en roulant soigneusement la carte. Je vais essayer de regrouper les artefacts, et de chercher les potentielles cachettes que nous aurions manqué. Essayez de la maintenir à l'écart, et surtout, ne vous mettez pas en danger...!

     Lara savait qu'elle avait affaire à deux demoiselles très dégourdies et armées jusqu'aux dents, mais elle s'en voudrait terriblement s'il leur arrivait quelque chose par sa faute. Employées ou pas, elle avait déjà perdu un compagnon, et cela lui suffisait amplement.
     Sans perdre plus de temps, elle trotta jusqu'à la crédence pour y déposer la carte. Elle refit le chemin jusqu'au triptyque, le replia, le décrocha soigneusement de son support, et entreprit de le ramener également. Le tableau était bien plus lourd qu'elle l'avait imaginé, mais elle craignait que l'oeuvre ne reçoive une balle perdue si elle restait exposée verticalement.
     Les premières détonations résonnèrent dans l'enceinte du monastère. Les ouvriers devaient se poser bien des questions à la surface. Après avoir reprit son souffle, la Croft se déplaça tête baissée vers un gros coffre couvert d'une nappe de tissu. Par chance, le loquet était absent, et elle n'eut aucune peine à l'ouvrir. La lumière étant faible, elle eu du mal à distinguer ce qui s'y trouvait, mais il y avait là assez de reflets dorés pour lui faire briller les yeux. En y plongeant sa main, la brune put sentir le tintement métallique des pièces d'or...

     - Bingo, siffla-t-elle en refermant le trésor. Ram Fahrang aimait les antiquités, mais il aimait encore plus l'or sonnant et trébuchant. Même Lara n'y était pas indifférente, et nulle doute que les bandits seraient ravis de tomber dessus à leur tour...

     L'exploratrice crapahuta un peu plus loin. Il ne restait aucun autre meuble à investiguer, mais il restait peut-être quelques objets précieux perdus dans les décombres. La confrontation faisait toujours rage, et la brune en profita pour déblayer quelques gravats. Il y avait là les restes squelettiques d'un malheureux, qui portait encore sa toge monastique, ainsi qu'une remarquable tiare. Le couvre-chef était cabossé, mais l'anglaise n'allait certainement pas le laisser là. Chassant la poussière d'un revers de la main, elle saisit la tiare et se redressa.


     Soudain, un mouvement dans l'ombre la paralysa sur place. Elle n'entendait plus les coups de feu. Saori et Reizei avaient-elles perdu la créature de vue? Et si c'était le cas, alors se pouvait-il que ce soit cette chose qui soit actuellement en train de s'approcher furtivement?
     La Croft pâlit. Elle jeta un œil au centre de la nef. Elle avait laissé son arme sur la crédence pour avoir les mains libres et travailler plus rapidement. Il était trop tard pour aller la chercher à présent.
     Lara s'esquiva derrière une colonne, la tiare serrée contre elle, priant pour que le monstre passe son chemin. Elle entendit des pas feutrés approcher, et referma sa main sur le premier objet qu'elle trouva à sa ceinture. Une haleine pestilentielle lui effleura les cheveux, et son sang ne fit qu'un tour. D'un geste, l'archéologue se retourna et poignarda la créature au visage, lui laissant sa truelle plantée dans l'orbite.

     La chose poussa un hurlement assourdissant, et laissa à la brune une ouverture pour fuir. Elle repéra les deux lycéennes vers une zone éclairée, et couru vers elles à toutes jambes. Dans son dos, elle pouvait sentir la fureur de la bête qui la prenait en chasse.

     - Derrière moi !!! hurla la Seikajin en courant de plus belle.

     L'anglaise poursuivit jusqu'à leur niveau, puis projetta ses jambes en avant, se laissant glisser sur le dos. Le prédateur se trouvait à moins d'un mètre à présent, et elle voulait libérer le champ de tir à ses alliées...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyLun 02 Oct 2017, 18:24



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Départ en fumée

Musique

Le plan paraissait simple. Trouver, et détruire cette créature qui ne souhaitaient que la destruction. Aucune âme n’était autorisée à fouler les roches, à déambuler dans ces couloirs. Si ce que l’archéologue supposait était vrai, il était fort à parier qu’elles devraient taire cette nouvelle, la garder toute basse… Seika, et les autres nations n’avaient pas l’envie de s’embarrasser avec des histoires d’hérétiques et de massacres qu’elles avaient commis au nom de leur saint dieu… Et le fait de prouver qu’il était possible de vivre en harmonie ne semblait pas être une chose qu’elles avaient envie d’accepter, au risque de perdre des fidèles. Les dieux devaient être craints, respectés, et le peuple ne devait avoir qu’une seule bonne parole ! Kosaten n’était pas un monde assez grand pour que trois entités puissent y vivre… Une seule aurait la possibilité de siéger sur le trône, après la défection des deux autres…

Quelle était l’origine d’un tel conflit, d’une querelle sans précédent ? Qu’est-ce qui avaient poussées ces trois entités à se haïr ? Le pouvoir pouvait-il corrompre même les plus puissants ? Cela ne donnait pas envie de l’acquérir, au risque de perdre son humanité ou son âme… L’un ou l’autre ne semblait pas être une chose très enviable… Mais pouvait-on avoir le choix ? Un simple geste avait des conséquences lourdes, sans même que l’on ne puisse le soupçonner. A chaque action, un nouvel univers naissait, sans répercussions sur nous… Tout du moins, pour le moment…

Elles étaient prêtes… Lorsqu’elle serait dans leurs viseurs, elles ouvriraient le feu. Les jours de la bête étaient comptés, mais pourtant, l’impression que quelque chose allait mal se passer était présente, dominante… Le plan ne se déroulerait pas comme prévu, et étaient-elles en mesure de pouvoir prévoir comment ? Et surtout d’être capable de redresser la situation à leur avantage ? Elles l’ignoraient pour le moment, mais dans tous les cas, la Croft parti se mettre à l’abri, récupérant au passage quelques autres artefacts pendant que les Anglers sécurisaient la ligne de front. Elles avaient l’avantage du nombre, elles avaient l’avantage de la force… Elles ne pouvaient pas être prises par surprise… Mais elles savaient que ce qui leur manquait serait la vitesse…

Et cela ne manqua pas. La bête surgit directement de son antre, bondissant à une vitesse incroyable, passant juste devant les balles qui allèrent s’exploser contre les murs, créant des impacts redoutable… Si le combat se prolongeait, l’endroit risquait de devenir une ville d’après guerre. Leurs tirs se devaient d’atteindre leur cible, et de la clouer pour l’achever, mais pour le moment, elle dominait par sa mobilité !

Sa vitesse cause un effet de persistance rétinienne. Il faut tirer là où elle se trouvera dans deux cents millisecondes, mais elle change trop rapidement de trajectoire, comme si elle n’avait pas d’inertie !

Elle fatiguera ! Si elle ne peut quitter cette pièce, on pourra l’avoir !

Mais cela était plus facile à dire qu’à faire… Elles comptaient maintenant chaque tir, pour essayer de faire valoir un maximum de balle. Plusieurs fois, la créature fut prise de court, mais réussissait à esquiver au dernier moment… Sa mobilité était un fléau tel qu’elle ne pouvait être facilement vaincue, mais lorsqu’elle attaquerait quelqu’un, elle serait anticipable, et c’est à ce moment qu’elle signerait sa fin…

Mais seulement si elle attaquait l’une des demoiselles. L’archéologue, à l’autre bout, restait vulnérable, et ça, la créature l’avait bien comprit. Profitant de l’ombre des piliers, elle bondit à une vitesse folle vers la croft, avant d’essayer de la percevoir, planquée derrière l’un des pilliers. De l’autre côté, les anglers ne pouvaient pas se permettre de faire une attaque de surpression, a cause du risque de blesser l’archéologue. Elles devaient se rapprocher… Mais en une seconde, cela pourrait être déjà joué… Ou trop tard… Car elle s’approchait trop dangereusement…

Miraculeusement, il suffit d’un geste salvateur pour que la bête soit prise au dépourvue, et pour que l’archélogue puisse se mettre en sécurité ! C’était leur chance ! Arrivant au niveau de l’anglaise, les deux japonaises s’empréssèrent de mettre fin aux jours de la bête : La Takebe bondit, avant de mettre un glorieux coup de pied au niveau de l’outil qu’avait utilisée la seikajin pour se défendre. Désormais, cela serait plus délicat de se mouvoir avec un morceau de fer au milieu de l’hémisphère gauche ! La créature, bloquée par le recul de cette attaque, fut projettée contre un mur alors que des morceaux de sa chair et de sang partaient sur les murs… Dos à la paroi, il n’en fallait pas plus pour que la Reizei ouvre le feu sur elle, vidant son chargeur sur un corps élastique qui semblait mourir à chaque détonation, avant qu’elle ne sorte quelque chose de son sac, une petite capsule, avec une mèche, qu’elle alluma.

A couvert !

Elle jeta la capsule en direction de la créature, avant de se jeter à plat ventre contre le sol, avant qu’une explosion n’ébranle le mur qui se trouvait là, et que le sol soit recouvert de morceau de ce qui avait été autrefois une menace. La bête était tombée…

Mako ! Une grenade ? Vraiment ! Quand est-ce que tu as… Quoi ?

Les yeux de la rousse s’indiquèrent vers là bête était en charpie… Derrière la poussière semblait se dessiner un petit couloir, un passage dérobé… Visiblement, cet endroit avait un milliard de secret à proposer.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 03 Oct 2017, 13:03



La truelle et le canon 1507020344-tumblr-okxm54odp91rvrhczo3-1280


     Les acrobaties des deux coéquipières firent tourner la tête de l'archéologue, mais ce fut la créature qui subit leur courroux. Clouée au mur par une salve de balles, elle semblait perdre de sa consistence. C'est en entendant l'avertissement de Reizei et le tintement métallique d'un objet lourd sur le sol que Lara perdit la sienne.

     Une grenade...?!

     L'anglaise se jeta à couvert tandis que la déflagration lui roussit l'extrémité de la queue de cheval. Toute la structure trembla, et la Croft cacha sa tête dans ses genoux, les bras au-dessus d'elle pour se protéger des chutes de pierres. Fort heureusement, la secousse prit fin, et le monastère tint bon. La brune se redressa, époussetant ses épaules et sa chevelure. Elle avait déjà failli mourir ensevelie en Egypte, avant que Fenghuang ne la sauve pour en faire sa prisonnière, et une seconde fois dans une autre ruine de Seika. Cela commençait à faire beaucoup.

     - C'était un... risque calculé, je suppose...? se hasarda-t-elle en posant ses mains sur ses hanches.

     L'élue observa la carcasse éclatée du monstre. Elle eut un petit pincement de lèvres. Autant dire qu'elle n'allait pas essayer de récupérer sa truelle. Et qu'elle éviterait de manger de la viande hachée pendant quelques jours.
     Saori semblait elle aussi peu convaincue par l'utilité d'une solution aussi explosive. Elle était sur le point de faire la morale à sa voisine lorsqu'elle sembla à court de mot. Lara suivit son regard, et aperçu elle aussi le trou béant qui s'était formé dans le mur. Une odeur de renfermé lui parvint, plus forte que dans le reste du sanctuaire. L'air vicié en était presque toxique.

     - Ca alors... fit-elle, les sourcils levés. Je ne me souviens même pas avoir vu cette pièce sur le plan à l'étage... Peut-être un genre de coffre-fort?

     L'exploratrice avança prudemment en direction de l'ouverture. Elle escalada les gravats, et sa mine enjouée se changea en une moue décontenancée.

     - Oh... laissa-t-elle échapper doucement.

     Le spectacle n'était pas aussi réjouissant qu'elle l'avait espéré. Le sol était jonché de cadavres momifiés, indissociables du sable et de la poussière. Ils étaient nombreux. Cette pièce devait être l'équivalent d'une "panic room", un abri connu des fidèles seuls, et servant à se cacher en cas d'agression extérieure. Les habitants du temple devaient s'être entassés là-dedans, espérant échapper à la créature. Cela avait fini par être leur dernière demeure...
     L'aventurière conserva un silence respectueux. Il n'y avait aucun objet de valeur dans cet endroit. Seulement des souvenirs douloureux et agonisants gravés dans la mémoire du temple. Elle entendit des pas précipité au lointain, qui se rapprochèrent peu à peu. La voix de Bo Teng finit par raisonner dans son dos.

     - Dame Croft...?! appela le vieil homme de sa voix enrouée. Où êtes-vous?

     - Tout va bien, assura la brune. Nous sommes en bas, la situation est maîtrisée.

     Le contre-maître arriva par les escaliers, accompagné de plusieurs gardes. Il semblait avoir du mal à s'accoutumer à l'obscurité, et cherchait son chemin en traînant les pieds.

     - Une sacré commotion que vous nous faîtes là...! Même les bandits doivent avoir entendu! exagéra-t-il avant d'apercevoir les restes du monstre. Par le Phénix, qu'est-ce que c'est que cette chose...?


     - Faîtes descendre les ouvriers, ordonna simplement la Croft en balayant l'air de sa main. Il y a plusieurs artefacts ici qui doivent être remontés avec précautions. Quand ce sera fait, qu'ils commencent à déblayer les autres accès.


     L'homme acquiesça d'un hochement de tête, et reprit le chemin de la surface. Le travail allait pouvoir commencer pour eux. Lara fit volte-face, et s'en retourna dans l'antre des malheureux. Il y avait peut-être une trace de leur passage, un témoignage laissé à la postérité. Et en effet, l'un des corps serrait contre lui un ouvrage épais.
     La seikajin fut forcée de briser l'un des bras du cadavre pour se saisir du livre. Ce dernier était si poussiéreux qu'elle se mit à tousser après avoir soufflé dessus. Les pages étaient presque soudées l'une à l'autre, et l'archéologue n'eut d'autre choix que de le ramener au centre du sanctuaire pour pouvoir le consulter dans de bonnes conditions.
     Après de longues minutes, elle sentit le regard de ses deux camarades au-dessus de ses épaules. Elle avait pu parcourir quelques pages du journal, malgré l'écriture difficilement lisible. La Croft soupira, et se tourna vers les jeunes filles.

     - Une tempête de sable s'est abattue sans prévenir sur la région, commença-t-elle avec une expression endeuillée. Puis, la bête est apparue. Elle a tué les premiers. Les survivants se sont cachés dans cette chambre-forte. Le sable a recouvert le monastère entre-temps. La soif a fini par achever les derniers...

     L'héritière tapota le papier parcheminé, invitant Saori et Reizei à en lire d'avantage si elles le souhaitaient. En ce qui la concernait, elle avait besoin d'air...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyMar 03 Oct 2017, 14:08



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
En reconnaissance

Takebe Saori
Avec Lara

Isuzu Hana
Au camp

Akiyama Yukari
Au camp

Reizei Mako
Avec Lara



Besoin d'air

Musique

La déflagration avait été intense, faisant trembler la ruine dans ses toutes ses profondeurs. Probablement à la surface l’onde de choc avait été ressentie aussi, mais dans des circonstances moindres, le sable réussissant bien à amortir les chocs. Dans tous les cas, c’est un passage encore fumant et plein de poussière qui s’ouvrait devant elles, alors qu’elles étaient sous le coup de la surprise d’une telle découverte improvisée… Cela avait été un coup de chance des plus grands ! Peut-être qu’autrement, jamais elles n’auraient put faire la découverte du passage secret… Mais dans tous les cas, ce fut avec un temps de réflexion que la Reizei déclara, concernant l’explosion…

Je crois que la prochaine fois, j’utiliserai moins de poudre… Et d’éclats…

La prochaine fois ?! Tu as faillis faire écrouler toutes les ruines sur nous ! On peut s’estimer heureuse que ce ne soit pas un mur porteur, et que toute la structure soit intacte !

La rousse était un peu en colère contre sa cadette, qui elle s’en moquait éperdument. La science, chers amis, la science ! Inventer, essayer, recalibrer… Cela faisait partie intégrante du processus de création ! Dans tous les cas, la Takebe soupira devant la réaction de sa partenaire, avant de regarder de nouveau le tas de chair fumante qui se trouvait à quelques pas d’elle…

Au moins… Elle ne devrait plus être une menace maintenant…

S’avançant de quelques pas, l’arme en main, elle s’assurait rapidement que la bête était totalement morte, la touchant de l’extrémité de son canon… Au moins, ce problème là était réglé, mais elle fut forcé de mettre un mouchoir devant son nez en approchant du trou créé précédemment, qui lui… Etait véritablement un charnier, rien qu’à l’odeur… Piller des tombes était, en comparaison, plus distrayant et moins gênant… Ou est-ce que cela était normal ? Elle n’en avait aucune idée, puisque c’était la première fois qu’elle se livrait à de telles pratiques… Mais elle imaginait que ce devait être la même chose que de rentrer dans une chambre d’étudiant non entretenue, avec moins de paquets de pates et de soda, bien évidement…

Néanmoins, de nouveaux bruits de pas, rapides et nombreux, mirent en alertes les deux lycéennes, qui s’empressèrent de repérer les couvertures et de pointés du canon la direction de l’entrée… Néanmoins, à l’entente du nom de l’archéologue par son second, elles comprirent bien vite que le seul risque qu’il y avait était que ces personnes soient trop inquiètes pour être lucide… Ainsi donc, la garde en haut avait été diminuée pour venir prendre des nouvelles de la demoiselle… Cela voulait donc dire que le périmètre devait être sécurisé, et les autres Anglers aux aguets. En clair, les bandits risquaient gros s’ils décidaient d’attaquer maintenant…

L’anglaise s’occupa de prendre les choses en mains, et dirigea ses hommes rapidement par quelques ordres clairs. Les Anglers s’engouffrèrent à leur tour dans le passage, pour constater l’étendue du cimetière… Une fosse commune en guise de dernier repos… Les squelettes de ces malheureux laissèrent croire qu’ils avaient longuement soufferts avant de rendre l’âme… Mais en guise de dernier hommage, il y avait un livre, que la Croft s’occupait de prendre en main, étudiant soigneusement les archives, qu’elle commençait à résumer…

Une tempête de sable… Une créature horrible… Cela ressemblait en effet à un piège que le dieu phénix avait put tendre à ces gens… Et comme il pouvait voir chacun de ses représentants, nul doûte qu’il savait que la demoiselle avait découvert ce petit secret… Mais peut-être restait-il dans l’expectative, à regarder ce qu’elle en ferait ou non… Personne ne pouvait prétendre connaître les actes des entités divines…

Mais toujours aussi curieuse, la Reizei tourna la page pour en apprendre plus, avant que sa mine ne laisse transparaître une sorte de grande mélancolie à l’image des mots qu’elle lisait… Il s’agissait des dernières parôles que ces hommes adressaient à leurs proches, leurs derniers témoignages… L’écriture était maladroite, tremblotante, mais empreinte d’une sincérité unique, les derniers mots, les dernières confessions de ces êtres humains d’une autre époque… Qu’importe le fléau qu’ils avaient reçus, ils n’en restaient pas moins des personnes…

Il faut que j’aille prendre l’air...

Elle annonçait ceci d’une petite voix, pendant qu’elle n’attendait pas pour se diriger vers la sortie, passant au milieu des hommes sans se retourner. Probablement que tout ceci était tout de même assez gros à encaisser, et qu’il fallait peut-être faire une pause, le temps de retrouver leurs sens et de l’air frais…

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyJeu 05 Oct 2017, 00:02



La truelle et le canon 1507132855-sahara-desert-wallpaper-47020-48522-hd-wallpapers


     La brise du désert sur sa peau fit grand bien à l'aventurière. Elle s'extirpa de l'ouverture, et foula de nouveau la surface du site. Après avoir prit une grande inspiration, elle se retourna, et tandis sa main aux deux lycéennes pour les aider à sortir.

     - J'ai deux passions dans la vie, fit-elle avec un sourire narquois. Explorez les tombes, et en sortir vivante. Merci pour votre aide.

     Une fois le trio à l'air libre, un groupe d'ouvrier s'amassa en sens inverse, armés de pioches, de pelles et de sacs de jute. Pas très subtil, mais le temps ne jouait pas en leur faveur. En d'autres circonstances, Lara aurait ordonné que les fouilles soient effectuées sur des mois, voire des années, comme sur tout site digne de ce nom. Malheureusement, les pillards rôdaient, et le sable pouvait décider d'engloutir les ruines de nouveau dans les jours suivants. Il allait falloir se contenter de ramener les meilleurs artefacts, et de laisser les objets moins précieux sur place. Ram Fahrang n'était de toutes façons pas du genre à s'émerveiller devant une simple poterie en terre cuite...

     - Je vais redescendre dans dix minutes pour donner un coup de main à Bo, annonça la Croft en observant le camp. Vous pouvez rester ici, ou bien revenir creuser avec les autres. Je vois que vos amies ont fait de l'excellent travail de défense...!

     La situation était pour le moment sous contrôle. Les chariots allaient se remplir, et le plus gros du butin serait dégagé d'ici ce soir. Lara saisit une bêche, et la plaça sur son épaule.

     - Les fouilles vont se faire en deux temps, expliqua-t-elle finalement. Nous allons amener la marchandise la plus précieuse à Chikai avant la nuit. Nous ne pouvons pas rester camper ce soir, les bandits nous obligeraient à faire des tours de garde, et risqueraient de profiter de notre fatigue pour agir. Une autre équipe viendra prendre le relais pour poursuivre les fouilles moins onéreuses le lendemain matin. Les voleurs ne trouveront rien qui puisse les intéresser de toutes façons, et encore moins dans le noir.

     L'archéologue marqua une pause. Le plan était simple, et Chikai n'était qu'à plusieurs heures de route. Les artefacts seraient livrés à la nuit tombée, et tout le monde pourrait aller se coucher sous la protection des murs de la capitale. Néanmoins, il y avait un hic...

     - Le seul problème, ajouta la brune en se massant les tempes, c'est que les pillards pourraient aussi choisir de nous attaquer en voyant que nous prenons la route. Après tout, il est plus facile d'attaquer un convoi qu'un camp défendu...

     C'était un problème. Dans son état actuel, le site pouvait tenir une attaque. Toutefois, les brigands n'étaient pas idiots, et ne se lanceraient pas à corps perdu dans un assault qui leur serait fatal. Pour que leur groupe soit aussi important et armé, ils devaient avoir de l'expérience. Cette campagne allait être un jeu de patience... au premier point faible exposé, les vandales surgiraient.

***

     L'après-midi passa plus rapidement que la Seikajin ne l'avait souhaité. Le soleil commençait à être trop bas à son goût, et la progression dans les secteurs obstrués était lente. Lara, avec l'aide de Bo, fit glisser dans le chariot le précieux triptyque trouvé dans le sanctuaire. Après l'avoir enveloppé d'une pièce de tissu pour le protéger, elle s'épongea le front.

     - C'était la dernière bricole, commenta le vieillard d'un ton négligent. Où en est-on avec l'inventaire?

     La Croft décrocha son calepin de sa ceinture et en souleva la première page.

     - Voyons voir... énonça-t-elle en parcourant la liste du regard.

- 5 urnes funéraires ouvragées de bonne qualité.
- 8 urnes funéraires abîmées ou brisées.
- 4 encriers raffinés.
- 1 tiare monastique presque intacte.
- 1 calice d'or et de rubis.
- 3 écuelles de libation dorées.
- 1 coffre d'offrande rempli de pièces d'or (à compter une fois à Chikai).
- 1 compas de cartographe.
- 1 statuette de lion en lapis-lazuli.
- 1 bouteille ancienne de vin de messe.
- 12 rouleaux de parchemins comportant des textes religieux, des plans du site et des cartes.
- 8 livres divers.
- 1 ensemble de 5 gravures votives à l'encre.
- 1 journal de moine abîmé, relatant la chute de l'endroit.
- 1 ouvrage religieux de sacrement, richement décoré.
- 1 lutrin en or contreplaqué.
- 1 sceptre de prêtre ouvragé.
- 10 jattes en bronze.
- 41 couverts en étain.
- 5 cloches à main cabossées.
- 4 anneaux d'argent.
- 7 amulettes et pendentifs divers.
- 21 bourses de yens retrouvées sur les corps.
- 1 dent en or.
- 8 armes courtes (dagues, faucilles).
- 5 armes à hampe (naginatas).
- 1 chargement de 10 paquets d'encens intacts.
- 6 tonneaux d'huile lampante.
- 8 tonnelets de résine végétale.
- 1 coffret de gemmes taillées.
- 4 flûtes en ivoire.
- 2 services de médecine incomplets en argent.
- 1 armoire liturgique, portant des traces de griffure.
- 1 crédence en faïence.
- 3 statues en marbre (un phénix, un serpent, et un dragon).
- 2 tableaux de taille moyenne, l'un étant couvert de sang.
- 1 tableau triptyque, unique en son genre.


     - C'est tout...? s'enquit le contremaître après une courte pause.

     Lara eut une hésitation. Il restait une chose. Une chose qu'elle n'avait pas noté. Il s'agissait de la carte trouvée par Saori et Reizei. La carte qui désignait potentiellement d'autres lieux de culte syncrétiques comme celui-ci. Elle avait un drôle de presentiment vis-à-vis de cet objet. Une part d'elle souhaitait simplement faire son travail sans s'imposer de défis inutiles, mais une petite voix au fond de son âme lui disait autrement. L'aventurière avait envie d'en savoir plus, et elle n'avait pas envie d'attendre les longues procédures imposées par son employeur. Ram Fahrang n'était peut-être pas obligé de savoir...

     - C'est tout, mentit finalement la Croft en rabattant son calepin. Et ce n'est pas plus mal, car tout ce bazar commence à faire grincer les chariots.

     - Formidable, conclut Bo Tend en frappant dans ses mains. Je voudrais dormir auprès de ma femme ce soir. Est-ce que nous sommes prêts à partir?

     - Une fois que les hommes auront rangé le matériel et démonté la tente, acheva l'anglaise. Mais qu'ils gardent leurs outils à portée de main, on ne sait jamais...

     Lara lança un œil méfiant vers l'ouest. Ca allait être le moment de vérité. Quelque chose lui disait que l'attaque allait se produire dès qu'ils auraient franchi le premier kilomètre...
     Contrôlant l'humeur et l'état d'alerte de ses gardes, elle fila ensuite vers les cinq demoiselles qui s'étaient finalement regroupées. Avec la lumière du soleil couchant sur leur visage, Lara avait l'impression de se revoir durant ses périodes de stage sur le terrain. Elles étaient jeunes, mais avaient fière allure.

     - Nous plions bagage, signala l'héritière, non sans une certaine fatigue dans la voix. Si nous survivons jusqu'à Chikai, je suppose que nous aurons toutes largement mérité une bonne nuit de sommeil... Et pour vous, un beau sac de yens en prime.

     L'archéologue sourit, mais sentait tout de même qu'elle atteignait ses limites en matière d'énergie. Elle n'avait jamais fait autant d'exercice physique depuis son accident, et n'avait plus le même tonus qu'autrefois. L'idée de faire la marche jusqu'à la capitale lui était désagréable, et celle d'une attaque de bandits encore plus. Mais c'était la vie qu'elle menait, et il allait lui falloir reprendre le rythme...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon EmptyJeu 05 Oct 2017, 13:39



La truelle et le canon
feat. Lara Croft



Nishizumi Miho
Dans le convoi

Takebe Saori
Dans le convoi

Isuzu Hana
Dans le convoi

Akiyama Yukari
Dans le convoi

Reizei Mako
Dans le convoi



Gagner sans dégainer

Dès lors qu’elles furent remontées à la surface, les Anglers prirent une grande inspiration, en se confrontant de nouveau à l’éblouissant soleil du désert. Cela avait été tout de même assez intense, mais au moins cela était fait, et elles pouvaient maintenant respirer de nouveau un air moins poussiéreux que celui qu’elles avaient brassé un long moment durant… Elles pouvaient voir que les fortifications en roc et en sables avaient été aménagées un peu partout, et que plusieurs des demoiselles veillaient à ce qu’aucune action du camp bandit ne se fasse… Ils étaient suffisamment malins pour privilégier une attaque sur un convoi, et non contre un camp… D’autant qu’elles avaient loupées l’opportunité de le neutraliser préventivement. Etait-ce là une erreur ? Peut-être, mais elles avaient encore bien d’autres cordes à leur arc pour s’occuper de cette menace…

En tout cas, la petite plaisanterie que l’archéologue fit réussit à détendre un peu celles qui avaient menée la danse lors de l’affrontement précédent, et qui auraient encore des combats à mener, mais cette fois-ci contre des êtres humains… Cela risquait d’être un autre niveau malheureusement… Elles pouvaient retomber dans les traumatismes qu’elles avaient vécus si elles ne se fermaient pas complètement… D’autant qu’il s’agissait d’un véritable massacre… Est-ce que ceci était la raison qui les avait poussées à ne pas déclencher immédiatement l’assaut ? Ça et… Autre chose, une donnée stratégique non négligeable.

Néanmoins, elles refusèrent poliment de retourner dans le monastère, privilégiant la défense contre les bandits. La prudence contre ceci devait être capitale, d’autant que si la Nishizumi agissait avec autant de vigilance et de précautions, c’était qu’elle prenait la menace très au sérieux, craignant que ce qui était gérable devienne quelque chose de bien plus colossal, qui en résulterait à un affrontement massif… Il faudrait dominer l’affrontement qui s’annonçait… Ou mieux encore, gagner sans avoir à dégainer.

Nous allons nous charger de la sécurité. Ces bandits ne seront pas une menace pour le convoi ! Yukari, Mako, je vais avoir besoin de vous deux !

En même temps qu’elle disait ça, elle s’approchait de ses deux camarades, en soufflant à voix basse quel était son projet pour défendre le convoi. Et à la tête surprise de l’Akiyama (la Reizei restant neutre), cela semblait être une stratégie plutôt… Osée, mais qui pouvait se montrer totalement décisive. Et de plus… Elles réservaient la surprise à la chef de chantier, qui aurait put refuser une telle décision… Mais bon, ça… Elle découvrirait en temps voulu ce qu’elles avaient prévu de faire…

La journée passa à la vitesse désirée. La surveillance des agitateurs continuant de se faire, pendant que l’étau se resserrait autour d’eux à cause de la manigance de la Nishizumi. Quelque chose allait tomber sur ces scélérats, si bien qu’ils ne comprendraient pas, et la confusion permettrait au chariot d’être à une portée suffisante pour qu’ils ne soient plus une menace… D’autant que ceux qui tenteraient de poursuivre le combat ne seraient que des cibles pour les lycéennes qui auraient le temps de les voir venir comme des Lemmings… Cela ressemblerait à une marche de condamné, mais elles ne présumaient de rien. Peut-être qu’ils abdiqueraient dès les premières secondes…

Avant le départ, la Croft vint voir les lycéennes, pour discuter avec eux, et les avertir du départ prochain. Elles étaient toutes avec les toges épaisses qu’elles avaient depuis le départ (à l’exception de la Takebe, qui en avait sacrifiée une partie lors de l’affrontement). Néanmoins, la croft pouvait voir que certaines parties étaient décousues, comme si elles avaient voulues récupérer les matières premières de celles-ci pour mettre à exécution quelque chose… Probablement cela n’était qu’un détail, mais tous pouvaient avoir une importance capitale.

C’est gentil de votre part, mais je ne sais pas si nous pourrons nous loger à Chikai… A cause de notre sceau, mais aussi car… Les habitants de Seika ont un certain… Ressenti par rapport à nous… Si vous le pouvez, évitez de nous mentionner directement…


Le convoi se mit en tout cas en marche, alors qu’elles veillaient au grain. Cela était certain qu’ils avaient été repérés, et que les bandits allaient attaqués. Ils pensaient frapper au meilleur moment, d’autant que protégés par les dunes, les ouvriers ne pouvaient pas les voir arriver, si ce n’était au dernier moment, sur les derniers cents mètres… Les demoiselles restaient en tout cas prudentes, mais elles avaient de quoi se défendre…

Et lors de la marche, après quelques minutes, le bruit du sol commençant à trembler rassura dans l’idée que l’attaque était proche. Les coquins étaient en marche, et ils arriveraient sous peu, dans les prochaines minutes… Fallait-il accélérer la marche ? Pas forcément…

Une explosion, rapidement suivit de trois autres ! Plusieurs épais nuages de poussières et de sable se soulevèrent en même temps que de la fumée ! Des cris de paniques, des hennissements de chevaux suivirent alors qu’une incompréhension faisait rage au sein des deux camps. Probablement que personne ne s’attendait à ça, si ce n’était quelques lycéennes qui eurent un sourire mitigé en entendant ceci.

Cela devrait les tenir éloignés suffisamment longtemps, et ils n’auront pas le temps de recevoir des renforts.

Ils ont beau avoir des fusils, nous, on a des mines artisanales ! Grenade, un peu de fil et quelques bâtons !

Sur ces mots, la NIshizumi se tourna vers l’archéologue, pour lui annoncer une bonne nouvelle :

Avec ceci, ils doivent être paniqués, tout comme leurs créatures. Le temps de se réorganiser et de calmer les bêtes, nous seront déjà loin, d’autant que leurs forces ont diminuées. Nous seront ce soir à Chikai.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La truelle et le canon   La truelle et le canon Empty

Revenir en haut Aller en bas
La truelle et le canon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: La truelle et le canon 190103103231202569 :: Empire de Seika :: Désert brûlant-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.