-31%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil à réduction de bruit active – Bose Headphones 700
274.01 € 399.95 €
Voir le deal

Partagez
Sacrifice Tenshin
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyMar 28 Nov 2017, 14:42



Sacrifice Tenshin
Avec Hisoka


Mon personnage est lvl 1 mais il s'agit du 6eme rp dans la chronologie

Après avoir laissé Lexi prendre son coté, Namira continua dans les zones volcaniques de Seika, prise de tremblement et de maux de tête. Elle jeta furieusement le fer blanc amassé dans la lave, même si sa comparse avait ramené son propre kilo à elle. Pendant une journée complète, l'elfette et nécromancienne passa son temps à dormir en ayant des spasmes et des envies qui ne lui ressemblait plus, comme prise par un démon de l'autre monde. A son réveil, la demoiselle n'était plus tout à fait dans ses bottes, plus comme avant du moins. Le mot Tenshi, le dieu de cette ile, tout l'envahissait, comme la puissance du cristal qu'elle sentait pousser en elle, sous son sein. Il avait réussi à la corrompre, cela n'avait donc été qu'une question de temps. Au fond d'elle, tout paraissait des plus normal. Mais un nouvel objectif semblait fixé dans sa tête.

Parcourant le reste des zones volcaniques, elle grimpa les montagnes et resta sur le même cap, jusqu'à retraverser la frontière Minshujin. Lexi avait marqué la carte de Namira et c'était désormais pour tuer Reisha que l'elfette souhaitait faire ce chemin. Mais avec sa force actuelle, elle ne pourrait certainement pas y arriver et encore moins seule. Elle devait trouver des braves, qu'ils soient natifs ou élus et les convertir, par la force si necessaire. Mais la ruse restait la plus grande des puissances.

Recontacter Natsume, Gin ou Yuyuko était bien entendu une idée qui lui traversait l'esprit. Surtout le premier, qui était torturé en ce moment et cherchait Tenma. Oui, le gardien de la plaine était le plus puissant élu de Minshu, s'il servait le dieu corrompu, ce serait l'atout qui ferait gagner la guerre à Tenshi, soumettant ces paiens croyant en leurs dieux faibles et dérisoires ! Fenghuang ? Long ? Manshee ? Trois minables comparé au véritable fléau. Elle le savait, elle le sentait, elle en était même certaine !

Namira continua jusqu'à atteindre un petit village, très peu peuplé, dans les alentours montagneux de Minshu. Il ne faisait pas très chaud vu que ce dernier était en altitude et dominait presque les plaines, ainsi que les forêts luxuriante autour. Quoiqu'il en soit, en allant à ce village habité d'une dizaine d'habitant, l'elfette qui y resta plusieurs jours, commença à gagner la confiance des habitants. Prêchant alors la parole de Tenshi, se servant autant de la nécromancie pour faire revivre de petits animaux, que de la conjuration pour aider les habitants à diverses tâches, afin de dire que cela ne venait que de l'ile celeste. Un cadeau fait au natif, une aide divine, là ou le serpent les avais toujours délaissés.

Reflechissez. Qu'a fait Manshee pour vous, dans votre vie ? Rien, rien du tout. Mais rassurez vous, le vrai dieu est arrivé. Il se trouve sur notre ile celeste, loin de toute cette guerre, de tout ce sang, des élus qui complottent contre vous. Vous êtes les véritables enfants de Tenshi, c'est pour ça qu'il est revenu, lui et nous.

Les gens d'ici étaient vieux, séniles, pas très malins. N'en déplaise à la nation de la fourberie et de la ruse, quelques péquenauds pouvaient parfois se rendre visible hors de la meute. Namira n'avait pas gagné la confiance de tous. L'un d'eux, Giran Sanberu et sa femme, n'aimait pas l'eflette, la traitait de menteuse, de charlatan et ce, malgré ses prouesses et ses pouvoirs. La demoiselle décida d'aller le voir, toquant à sa maison un soir.

Qui est ce ?
Namira. Je voulais vous parler Giran, laissez moi entrer.
Sorcière ! Je ne vous laisserais pas entrer, ni empoisonner mon esprit ou celui de ma femme et de mes enfants ! Degagez, je n'ai rien à vous dire !!
Allons... J'ai fais revivre votre chien de chasse.. Giran.. C'est le miracle du vrai et seul Dieu.
Il veut vous apporter la paix, il veut vous prendre dans ses bras de puissance. Reisha et ses acolytes vont vous embarquer dans une guerre, prendre vos fils pour les batailles à venir entre les élus... C'est ce que vous voulez ?



L'homme tenait bon, il n'ouvrait pas sa porte et restait contre elle, dos à elle. Sa femme était levé dans le salon, lampe à huile dans la main, ainsi que son fils baillant aux corneilles et le regard inquiet. Le père de famille suait à grosse gouttes, mais il ne céda pas, jusqu'à ce que l'eflette s'en aille. Tous les soirs elle revenait, cela dura près d'une semaine. Jusqu'à ce que la femme de Giran ne lui demande de la laisser entrer.

On ne peut pas faire ça Anae ! Si elle entre, elle empoisonnera notre esprit. Tout le village nous hais, je ne peux plus sortir sans craindre de voir Namira me sauter dessus... Nous partons demain dans la nuit, cette vie ici n'est plus faisable. Je dois vous protéger, d'elle, d'eux... Ils ne sont plus pareils !
Mais, Gi... Giran, notre vie est ici et notre fils il...
J'ai l'air de vouloir en parler ?! Aller, fais tes bagages, nous voyagerons léger, j'irais demander à Jeong Tekina de l'aide, je te le promet femme.

La fameuse nuit du départ, d'autres préparatifs avaient étés mis en place. De son coté, la nécromancienne avait préparé un totem et un autel, convainquant les autres du village que Giran et sa femme étaient des traitres, que ces derniers se préparaient à partir, laisser leurs vie ici pour rejoindre les rebelles et Reisha. S'engager dans la guerre à venir et tuer les siens, ceux qu'il connaissait ici même, pour une cause dont il ignorait tout, contre le véritable dieu ! Les villageois en tombèrent babas, n'y croyant guère, jusqu'à ce qu'elle demande à ces derniers de s'attrouper devant la maison de Giran ce fameux soir et attendre.

Elle les avais prévenus, que s'il partait, qu'elle avait raison, le Dieu serait furieux et une malédiction s'abattrais ici, et même sur Minshu tout entier. Que les morts redeviendraient morts ou s'éveilleraient pour manger les vivants. La peur, la paranoïa, s'empara rapidement des coeurs les plus fragiles et des esprits les plus faibles. Et puis... Comme un plan se déroulant sans accroc, Giran et sa famille sortirent ce fameux soir, comme prévu.

JE VOUS L'AVAIS DIS ! Traitre ! Accusa Namira, en sortant d'un buisson.

Qu'est ce que ça veut dire... Que.. !
AAAAH ! Giran !
P.. Papa que...

Et bientôt, le village en colère se montra, les torches et les fourches en main. Le groupe s'empara vite de la femme de Giran, l'éloignant du mari, qui tenta de la retenir, pendant que son fils lui fut enlevé à son tour et bientôt, le mari se trouva bien seul, autour de ses anciens confrères et amis, retournés contre lui, ayant en otage son fils et sa femme.

Non ! Arrêtez ! Qu'est ce que ça veut dire, pourquoi... Pourquoi vous faites ça ! ARRETEZ ! Elle vous a retourné l'esprit, vous ne le voyez pas !?

Je n'ai rien fait. Je voulais te sauver Giran, je voulais que tu ais ta place parmi nous. Mais tu as salis ton vrai dieux et ceux qui t'aimais. Maintenant... Il réclame son offrande, pour que ce village soit sauvé, pour que tu rachètes tes fautes. Je le fais pour toi Giran. Puis se tournant vers les habitants Amenez la femme et l'enfant à l'autel ! Procédons au rituel.  

NoOOOOOOON !

AAh A L'aide ! GIRAN ! AIDES NOUS !
Lachez moi ! PAPA ! PAPA AIDES NOUS !

Par la suite, les deux furent baillônnés et amené à un autel en pierre, attachés et étendus dos contre le roc, mis à nu, tous les deux. Le mari fut contraint et forcé à regarder, à genoux et en pleurs. Incapable de pouvoir les sauver, le mal était déjà fait. Namira prit place pour la procession du rituel, récitant des cantiques en tournant autour, avant de se placer au dessus de la femme. Jetant du sang sur elle et dessinant des symboles étrange sur sa peau;

Sigêm Siêm Onêm Omeön Sêm ! Dieu, je t'offre ces offrandes pour que ta gloire, ton pouvoir et que ton règne soit sur Kosaten et dans les cieux. Que ces enfants d'en bas, deviennent des fils et filles du ciel. Que ces morts nourrissent la vie futur.  

Puis plongea une lame froide dans la poitrine de la femme de Giran, sortant par la suite un coeur chaud et battant, avant de le poser dans une petite coupe. Puis elle égorga cette derniere en recueillant dans une jarre le sang. Le procédé était un peu barbare. Elle demanda à ce que le corps soit mis de coté, vulgairement balancé, avant qu'on attache le fils de Giran, âgé d'environs quinze ans.

n... No...Non non... Non attend... Namira... S'il te plait... Je ferais ce que tu veux... Je t'en prie... Dis moi !

Mais ne vois tu pas que je te sauve Giran ? Il a vu en toi, il a vu que tu serais un fils loyal et brillant. Mais pour cela, un prix doit être payé.  Répondit t'elle en souriant. Continuant alors le rituel.Sigêm Siêm Onêm Omeön Sêm...

PAPA !

A... ATTENDS ! NE FAIS PAS CA ! ARRÊTE ESPÈCE DE SALE DEGENE...

La lame tomba, traversant le sternum et se plantant dans l'autel. Ouvrant le poitrail de ses deux mains, dans un silence mortuaire et les pleurs d'un père desespéré, ayant tout perdu en une seule nuit. Elle prit le coeur et le déposa dans la coupole, l'égorge et en récolta le sang. Deux villageois vinrent aux cotés de Namira et la recouvrèrent du sang des deux natifs tués. Elle trancha en morceaux les deux coeurs et invita chacun des habitants du petit village à en manger un bout.

La procession continua toute la nuit, une danse sacrificielle était ensuite organisé, les habitants semblaient comme drogués ou corrompus. Namira s'installa sur l'autel et contempla la nuit s'embraser dans les flots du sang et du chaos. Le père fut attaché, jusqu'à ce qu'il ait la révélation de l'unique vérité. Que le dieu de Tenshin était l'unique et l'ile celeste toute puissante... Mais bienveillante.

Mis dans une grange, avec des fers, ce dernier attendait juste la mort, ou du moins, c'est l'impression qu'il donnait. Mais... Qui pourrait bien venir déranger ou s'inviter à une telle fête ? Pendant ou après celle ci. Si quelqu'un venait pendant, il y'avait de quoi s'amuser, s'il venait après, tout le monde, sauf Namira, dormirait sur le sol comme des animaux ayant trop cuvés. Tout ça, devant l'édifice sacrificiel, encore ensanglanté, comme l'était l'élue de Tenshi.

Code by Joy modifié par Namira
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyMar 28 Nov 2017, 18:52





Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥



Moi aussi je suis lvl 1 mais c'est mon 5e rp dans l'ordre chronologique.


«  Ö belle nuit, ô nuit d’amour …Souris à nos ivresses… Nuit plus douce que le jour ♫… »
Ironie.
Perché sur un toit, dans l’ombre d’une cheminée afin de ne pas trahir sa position par les éclats lunaires, un homme mystérieux, accroupi tel un félin, contemplait le spectacle ici bas. Les mortels s’amusaient encore avec le sang de leurs partenaires. Il était vrai qu’observer cette couleur pourpre si précieuse jaillir ou dégouliner hors d’un corps avait quelque chose de sensuellement poétique, surtout lorsqu’on en était le fier auteur et que la victime en valait la peine.

Sa présence ici s'expliquait par le pouvoir des rumeurs. Dans un village voisin où il passait par hasard, les rumeurs allaient bon train, et les rues s'inondaient vite d'obscures histoires. Pour un homme qui laissait stratégiquement ses oreilles traîner ici et là, l'affaire d'une femme capable d'accomplir des miracles comme ramener les morts à la vie se démarqua tout particulièrement, retenant son attention.
Bien entendu, Hisoka ne gobait pas tous ces commérages comme une éponge. Toutefois, sa nature prédatrice, l'empêchait d'ignorer ces faits divers. Les démonstrations de force, de volonté ou de pouvoirs spéciaux embrasaient cet être perfide d'une sensation inégalable, au-delà de l'orgasme. Il ne vivait qu'en vue de sa réalisation.
En permanence à la recherche de cet indescriptible sentiment proche d'un souffle divin, il se devait d'aller vérifier ces étrangetés pour en avoir le coeur net.

Maintenant, il était là, et il surveillait de près sa proie mystique
Cette nuit là, l’on sacrifiait une femme et son enfant devant les yeux d’un mari et d’un père désespéré. Si ce double assassinat ressemblait de prime abord à une simple offrande humaine, l’on se rendait vite compte que le but à atteindre s’étendait bien au-delà. La réelle intention derrière cette pratique douteuse consistait à torturer, psychologiquement, un chef de famille. Il n’avait vraisemblablement pas pris les bonnes décisions, alors on lui faisait amèrement regretter et comprendre les conséquences de ses choix égoïstes. La langue d'Hisoka ne sut se retenir de passer sur sa lèvre inférieure lorsqu'il s'aperçut que le leader à l'oeuvre de ce spectacle funèbre n'était autre que cette petite merveille à la chevelure platine.
« Vilaaaine… »
La vie de deux innocentes créatures s’éclipsèrent dans le vent, à cause de l’entêtement d’un seul homme. La sentence était tombée. Pour expier ses pêchés, l’on confronterait l'hérétique à ses pareils ! Pour ce faire, la tortionnaire invoqua l'immense pouvoir de la culpabilité.
Sentiment destructeur.
Une fois éveillée en vous, la culpabilité vous condamnait à une mort lente, et douloureuse. Pernicieusement, elle se répandait à travers vos veines, pompait votre sang, atrophiait vos organes, amoindrissait vos muscles, et vous rongeait jusqu'aux os, avant d'inhaler l'énergie vitale. Lentement, et si entretenue, vous sombrerez dans une folie mortelle.
Ainsi, l'on isola le condamné dans une grange, afin que ses démons puissent le pourrir en toute tranquillité. Dehors, les festivités commencèrent, tandis que des mains recouvraient la peau sacrée de la principale servante de "Dieu", du sang de ses victimes. " Oh... Que c'est macabre...♣️ ", commenta son esprit, dans l'indifférence.

Le liquide de vie continuait à ruisseler le long de la roche froide et inerte, à l’instar les deux dépouilles étendues dessus, désormais réduites au rang d’atomes en décomposition.
« Bon bon bon... J’en ai assez vu. Il est à présent temps d’entrer en scène ». Le magicien de l’ombre se releva, le visage excité à l’idée de se joindre à la petite fête illuminée.
Une fois en bas, le garçon se mêla à la foule hypnotisée. On aurait dit des papillons tournant autour d’une lanterne chatoyante, habités par une danse bizarre en prime
Doué pour se faufiler entre la masse humaine comme un serpent entre les feuilles, le clown parvint jusqu’à destination : l’autel posté au milieu de toute cette folie fanatique.

Apparu en ninja dans le dos de son objet d’intérêt : la femelle à l’origine de la fièvre du village, il lança, d’un visage tout à fait tranquillisé :

- Félicitations pour cette charmante performance… ♥️ C’la rendait si bien de là-haut… !


En plus d’être digne d’intérêt pour son art macabre intrigant. Il avait constaté son flamboyant charisme, preuve qu’il s’agissait d’une femme de pouvoir, jouissant d’une force persuasive capable de retourner l’esprit de tout un village. Excitant. Terriblement excitant. Bien que la cause en soi qu'elle défendait -les bails avec un Dieu tout puissant blablabla- était sans importance pour l'étranger aux cheveux rouges.
Ricanant intimement, appréhendant la méfiance de son interlocutrice, il s’avança doucement vers elle, dans une tentative de mise en confiance  :

- N’aie crainte… Je ne te veux aucun mal… Je désire simplement apaiser une curiosité… ♦️

Il marqua une pause, un regard pailleté de vice, et le sourire trouble :

- J’ai entendu parler de tes extraordinaires prouesses… à propos de… ressusciter les morts ? .. Si tu n’y vois pas d’inconvénient, je serais intéressé par une petite démonstration… ♠️

Dans un sens, il la mettait au défi. Elle n’avait aucune raison d’accepter et de s’exécuter. Par ailleurs, si elle venait à refuser.... il ne ferait rien…
Il se contenterait de se barrer, déçu.




Dernière édition par Hisoka le Dim 17 Déc 2017, 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyMar 28 Nov 2017, 21:19

Sacrifice Tenshin


Au final, le sacrifice se passa plutôt bien. Le corps de l'enfant avait été déposé sur celui de la mère, un peu sur le coté. Namira observait la foule dansante et en paix, ils reniaient à raison leur ancien Dieu, Manshee, pour le nouveau qui les sauverais plus tard. Une promesse de foi et de vérité. La nécromancienne se sentait plus qu'envoûté par un devoir, une révélation, une quête de vérité qu'elle allait devoir prêcher sur le monde. Ce village n'était rien, un roc sur la longue route pavée d'ambition. La parole unique devrait être entendue par delà les frontières et les horizons, qu'importait les difficultés. Mais surtout, Reisha devait mourir.

C'était pour le salut de tous et tous devraient le comprendre, le plus vite serait le mieux, bien évidemment. Parmi cette foule, un autochtone ne passa pas inaperçus dans sa tenue plus que pittoresque, sa coiffure relevé et ses cheveux aux couleurs peu commune. Ce visage marqué d'un maquillage de mime ou de clown, pouvait en faire frémir plus d'un ayant la peur de ce genre de personnage, mais la magicienne le laissa venir, s'intéresser de plus près à son rituel, sous les étoiles de Kosaten.

Ensanglanté, elle laissa l'individu encore inconnu et ne faisant clairement ni parti du village, ni même du paysage, lui susurrer ses questions et ses interrogations. La curiosité l'avait mené ici, mais l'avait également mené à regarder ce spectacle sans bronché, peut être happé par la vérité du Dieu Tenshin. Après tout, son pouvoir pouvait toucher les gens, natifs ou élus, par delà les cieux et la terre entière !

Ce n'est pas une performance... C'était une offrande au seul divin, celui de l'ile qui plane au dessus de tous les autres, de l'ombre grandissant qui couvre les astres du jour et de la nuit sur ce monde. Vous avez assistez à un sacrifice. Qui donc êtes vous ? Un natif ? Un élu ? Avez vous la foi ?

Guidé par sa foi aveugle envers le Dieu de Tenshi, Namira laissa faire le clown tournant comme un rapace autour d'elle et la dévorant du regard. A son tour, elle plongea dans ses petits yeux malicieux, les pupilles emeraudes et intenses que ses paupières dévoilèrent sans attendre. L'eflette lui répondit, lorsqu'il cru bon de certifier n'avoir aucune mauvaises intentions à son égard.

Vous craindre ? Pourquoi vous craindrais-je ? Le destin vous a mené à moi, vos questions à ma parole. Je suis heureuse de voir un être curieux, écouter ce que j'ai à dire.

Et par chance, les questions d'Hisoka parlèrent de la nécromancie ou plutôt, des prouesses et miracles qui avaient conduit à faire revivre des animaux et parfois des corps entier pour les familles du village, ce qui en sois, avait bien servit de conducteur à la parole de Namira sur eux. Elle lui sourit, se retournant alors vers les quelques villageois encore dansant, en transe sans doute, après avoir dévoré des parties humaines.

Vous ne pouviez pas mieux tomber, qui que vous soyez. Il est temps de rendre la femme et l'enfant à cet homme qui ne croyait pas en son vrai Dieu. Rendons lui la foi qu'il avait perdu.

Elle fit un geste et quatre bons hommes arrivèrent sur le coté, prenant le cadavre de la femme et de l'enfant, les remettants alors sur l'autel de pierre, si froid. Puis ils s'abaissèrent, comme hypnotisés. En vérité, tous l'était, après ingestion d'ingrédients de sorcellerie, de drogue et d'autres herbes... La manipulation allait jusque là. Hisoka était sans doute assez intelligent pour le remarquer, mais la magie qui allait être opéré, tenait bien de la nécromancie pure et dure. Namira passa ses mains sur les corps froids et durcis par le temps rude des hautes montagnes. Fermant les yeux et prenant de grosses bouffées d'air.

Gurêm Murêm Meêo Meêi Meiruêm Sulât Salêlm ! D'exodus vous revenez, de l'au delà vous ne franchissez aucun pas plus profond et retrouvez la place charnelle que votre âme a abandonnée ! Je vous conjure, je vous instruit, je vous guide et vous vous relevez parmi les vivants.

Miracle ou non... Les deux corps se redressèrent alors. Le regard vide, la bouche béante et ouverte, les corps nu, et bien entendu un trou à la place du coeur manquant. Namira prit alors quelques robes et autre habits de cérémonie trainant aux cotés de l'autel, pour les enfiler sur les deux zombies revenus d'on ne sait ou. Puis les prenant par l'épaule, elle se tourna également vers le nouveau venu.

Venez. Vous vouliez assister à un miracle.

Sur cette belle parole, elle emprunta le chemin de la grange, accomagné des deux cadavres ambulants, bougeant presque par eux même, bien que leurs faciès relève plus du corps sans vie qu'autre chose. Mais quelques fois, ils parlaient.

Gii...Raaaaargnn.... Aaaa...!
Paaaah.... Paaaaaaharrgh..

Ne sont t'ils pas... Touchants ? Fit t'elle en ouvrant la porte de la grange.

Giran, le père de famille, s'était laissé abattre par le sort qui lui fut reservé, mais la vu de sa femme et son fils, debout et... "en vie".... Lui tira un visage à la fois stupéfié, horrifié, attristé et enervé en même temps. C'était assez indescriptible comme si son faciès changeait du tout au tout en quelques secondes. Avant que ses yeux ne quitte enfin ses êtres aimés pour se poser sur Namira, avec un sentiment de haine profonde... Le miracle n'avait donc t'il pas marché ?

Namira... liberez moi, lai.. Laissez moi embrasser ma famille. Je comprends maintenant, le dieu, la magie, le miracle... Oui... Oui, je ressens son energie... Enlevez... Moi.... Ces... CHAINES !

Oooh.. Vous êtes encore si perdu. Mais, j'ai ce nouveau venu, qui semble curieux, il voulait voir le miracle que j'ai accompli grâce au véritable Dieu. J'ai ramené votre famille. Vous serez protégés, vous n'avez qu'à l'accepter Giran. Dans votre coeur, j'en suis certains, vous le pouvez. Regardez les... Ils n'attendent plus que vous.  

Pourquoi fallait t'il que Giran, soit le plus intelligent ouuu le moins crédule de tous ces habitants ? Namira roula un peu des yeux, vu que ça allait être plus difficile que prévu.

Vous qui venez d'arriver... Dit t'elle en se tournant vers Hisoka. Que pensez vous que nous devions faire de lui ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyMer 29 Nov 2017, 14:26






Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥


Comme l’on pouvait s’y attendre, la fanatique justifiait le moindre de ses faits et gestes par le divin. Les informations manquaient. Hisoka ignorait jusqu’à lors l’existence de ce Dieu céleste. La sorcière du manoir aurait-elle omis ce détail ? Quelle ne fut pas sa demi surprise lorsqu’il prit connaissance de cette vie, quelque part, au-delà des nuages.
Fantasme ou réalité ?
Elle affirmait ces propos délirants avec une telle conviction. A croire qu’elle venait d’y descendre… pour prêcher la bonne parole sur la terre ferme. Par ailleurs, elle l’embrigada dans un interrogatoire déstabilisant.

- C’est moi qui pose les questions… ♠️

Murmura-t-il d’une voix sombrement charmeuse, tête sinistrement abaissée. Elle ramenait systématiquement tout à la divinité, destinée ou providence, y compris pour expliquer l’apparition furtive du minshujin maléfique. Dans cette optique, le destin de Namira ne lui voulait pas que du bien, pour amener un être aussi sournois dans sa vie.

Admirant sa formidable faiseuse de miracle, la jouissance de l’homme s’accrût dés qu’elle annonça le projet : réanimer la femme et l’enfant.
Le temps des préparatifs, il prit place sur une stèle implantée sur l’autel, et déposa son menton excité dans la paume de sa main, ses petits yeux amusés, conscient qu’il s’apprêtait à passer un bon moment. Il ne manquerait pas un fragment de sa manœuvre.

La fidèle obéissance des sujets interloquait le magicien. De son avis, elle ne contentait pas de leur laver le cerveau, mais aussi de les ensorceler d’une manière ou d’une autre. Dans tous les cas, ces braves gens n’étaient plus que l’ombre d’eux-mêmes, inaptes à former des pensées personnelles, l’esprit empoisonné. Quelque chose clochait. Il alla jusqu’à se demander si cette femme ne se trouvait pas elle-même sous l’emprise d’un être supérieur. Marionnette en chef.
Toutefois, ce détail n’était pas sa principale préoccupation à l’heure actuelle car le rideau d’un spectacle grandiose s’ouvrait.

Les prunelles fixés sur la nécromancienne en action, rien aux alentours ne perturberait son envoûtement.
Il la regarda réciter sa formule, avec contemplation, le faciès comblé d’un enfant devant le grand sapin de noël, voilé de mystères….
Le miracle se produisit…
Les deux corps, auparavant endormis, s’éveillèrent de leur sommeil éternel :

- Merveilleuux ♥️

S’exalta-t-il pendant que ses yeux en amende s’agrandirent, satisfait d’assister à cet art ultime. Cependant, l’homme remarqua la faille de cette exercice ! Comme il le prévoyait, les revenants étaient différents. Ils ressemblaient à des marionnettes très abouties, mais non à de véritables vivants à part entiers. L’impossibilité de reconstituer une âme à son état d’origine.
Bien que le résultat s’avérait prévisible, le magicien n’en demeurait pas moins stupéfait : « Quel don délicieuux… »

Elle proposa à l’invité d’honneur de la suivre jusqu’à la grange de l’isolé perdu, armé de ses deux nouveaux zombis. Sur le chemin, un des villageois croisa la route du magicien. Il en profita pour l’attraper brusquement par les épaules afin d’examiner ses pupilles, complètement dilatés. Les doutes confirmés, il le bouscula nonchalamment pour reprendre sa route, scrutant le dos de la belle déambulant devant lui avec un nouveau sourire diverti sur le visage. Il n’émit aucun commentaire sur la méthode, il s’agissait seulement d’un constat personnel. Mais ce fait le confortait dans l’idée que cette sublime créature, affiliée aux ténèbres, était prête à employer tous les moyens possibles et inimaginables pour atteindre son but : répandre sa foi à travers le continent, quitte à droguer sans vergogne une nation entière. Une vraie épidémie.
Déraisonnable, mais terriblement excitant.

Les retrouvailles entre père désillusionné et femme/enfant réanimés se marquèrent par la réaction dramatique du mari. L’esprit égaré, et la situation hors de son contrôle, il ne comprenait plus. Et son incompréhension traversa un train d’émotions qu’il ne put freiner sans se soumettre. Une rancune brillait au sein de ses iris brouillés par le fléau qui s’abattait sur lui. Il portait le regard d’une folle trahison. Et lorsqu’il réaliserait que les deux trésors de sa vie n’étaient pas les mêmes qu’autrefois, si ce n’était pas déjà fait, il préparerait une douloureuse vengeance. Il réagissait humainement, après tout.
Alors, lorsque l’on remit la question de son sort entre les mains du magicien, qui n’envisageait pas de se mêler à cette histoire, il décocha une esquisse :

- Hmm… Le petit jeu du juge…♠️

Hisoka appréciait cette place dominante, détournant son regard fou vers sa proie. La rancœur désespérée au fond des yeux vacillants du coupable séduisait le maquillé : « Hm… Ce serait amusant de le laisser en vie… Pour le voir essayer de mettre la pagaille au village… Mais…  »

En un éclair, une carte sortie de nulle part, se planta entre les deux yeux du pauvre homme. Tiens, après quelques semaines, un bout de nen, ainsi que le contrôle de ses cartes réapparaissaient. Ce n’était pas grand chose, mais cette progression le satisfit. Il s'approcha du cadavre, s'accroupissant devant lui pour récupérer sa carte ensanglantée :

- Il me faisait pitié.. ♦️


Hisoka le saint ? Mensonge.
Se redressant, il se tourna voluptueusement vers la nécromancienne de talent.

- Mais tu peux toujours le ramener… Il n’en sera que plus docile.. Aucun risque de trahison maintenant ♣️

Ce n’était pas pour abréger les souffrances du condamné , ni pour aider la femelle à constituer un groupe de fidèles qu’il commettait cet assassinat. L’unique et réelle  motivation : L’obsession.
Par sa dernière réplique, il invitait la demoiselle à le réincarner, juste histoire de la revoir à l’œuvre une nouvelle fois. De cette façon, il s’extasierait, encore. Oui, la déviance de cet homme envahissait son âme jusqu’au point de faire passer un simple plaisir personnel avant la vie humaine.

- Et pour te répondre… Non, je n’ai pas la foi… Mais si quelqu’un de convaincant m’exposent les bons arguments… Qui sait ? ♣️  

Il l’incitait implicitement à discourir sur ce fameux Dieu céleste. Si l’on pouvait accéder à une île là-haut, le monsieur aux cartes en était tout émoustillé. Au fond, il s’en contrefichait du Dieu en question, il souhaitait seulement tout connaître de ce monde, dont les plans séduisants comme une île dans le ciel. Quitte à rester là, autant trouver d'alléchantes distractions. Toute info était bonne à prendre.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyJeu 30 Nov 2017, 18:19

Sacrifice Tenshin


Hisoka se plaçait comme celui qui posait les questions, mais elle le laissa faire. Ses petites mimiques le rendait différent du lot d'habitants ici, une sorte de petite pointe de fraicheur. De plus, Namira savait plus ou moins qu'elle était en présence d'un élu et que l'approche devait forcément être différente. Etablir une complicité, une confiance, tout en essayant de le convaincre non pas seulement par les mots, mais par les actes.

De plus il ne l'avait à aucun moment empêcher de réciter prières, cantiques et formules psalmodiés. Sa curiosité le rendait pour peu, presque Tenshin autant qu'elle. L'elfette démontra donc rapidement la puissance de sa magie et de la nécromancie en réanimant les cadavres de la femme et l'enfant, pendant que le clown se délectait du spectacle. Cependant, cela continua jusqu'à ce qu'elle ne l'invite dans la grange, faisant face au père de famille et mette son invité non invité, à la place du juge.

Retourné vers Hisoka pour qu'il décide du sort de l'hérétique qui, on le voyait dans ses yeux, malgré le miracle produit devant celui ci, ne voulait que se venger de la fael. Décidément, les gens étaient si peu enclin à la gratitude. Heureusement, l'élu de Minshu sorti une carte, rendant le regard de la nécromancienne aussi curieux que lui le fut lors de la vision de sa magie noire. Cette simple carte servit rapidement d'arme de jet, lancée rapidement dans le front du pauvre bougre qui s'écroula.

Evidemment, la belle blonde s'approcha pour vérifier que Giran n'était plus et non, le pauvre était bel et bien mort. Elle se tourna enfin vers le clown et la populace qui s'était rassemblée devant la grange.

Jugement à été rendu. Voyez vous, l'acte de cet étranger à raisonné comme le Dieu unique le désirait. S'il avait voulu sauver Giran, Giran aurait été sauvé, mais il a rejeté jusqu'au bout le vrai pouvoir et voici le résultat, un simple objet, une carte, à reussi à le battre ? C'est tout simplement parce qu'il ne croyait pas au divin unique.

Evidemment, Hiso' proposa bien de le réanimer, elle hésita, fixant le cadavre à ses pieds et sa famille de zombie qui semblait presque attendre qu'il ne les rejoignent. Elle prit l'idée de court pour s'approprier la suite avec intelligence.

Mais l'étranger à raison, mon dieu est clémence. Je vais le faire revenir et le réunir pour l'eternité avec les siens et nous tous. Etes vous d'accords fils et filles des cieux ?

OUiaiiauiias !

Un brouha de "ouais" et de "oui" indiquait donc clairement l'accord de chaque villageois. Elle revint donc vers Hisoka, tout en donnant l'ordre d'amener le corps de Giran sur l'autel, ainsi que sa famille à ses cotés. Une fois revenue au centre du village, après avoir entendu de la part de l'élu de Minshu qu'il n'avait pas la foi mais pouvait se laisser convaincre, Namira lui répondit, plus proche de lui ;

Vous n'avez pas encore vu tout ce que Tenshin peut faire. L'ile qui s'elève au dessus de toutes les autres nations, venu pour réveiller la véritable foi de non croyants et bouleverser celles des infidèles. Pour sauver tout le monde. Mais je suppose que tout cela ne vous convaincra pas. Vous avez un esprit puissant, je le sens. Si vous n'avez aucune foi, quel but vous raccroche ici bas ?

Tout le petit peuple se mettait alors à genoux devant l'autel, en cercle, en communion, pendant que finalement, seule Namira et Hisoka ne finissent par être les deux êtres encore éveillés et parlant librement. Le corps de Giran disposé sur la pierre et à ses cotés les deux zombies, étaient simplement en latence de la suite.

Mon nom est Namira. Je sais le véritable Dieu de Tenshi et de Kosaten tout entier et je dois répandre sa parole. Il existe des hérétiques et des dissidents qui cherchent à faire vaciller cette foi... Peut être pourrions nous nous entendre et nous entre-aider. Que cherchez vous à obtenir, que voudriez vous pour accepter de répandre la vérité, par l'ordre ou le chaos ?

Demanda t'elle d'un profond sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptySam 02 Déc 2017, 23:14





Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥


Le jugement impitoyable de l’étranger semblait convenir à la fanatique. En même temps, une objection ne changerait pas la donne, si elle avait été une villageoise elle subirait le même sort, mais comme elle se distinguait de part son incroyable don, Hisoka aurait tout simplement ignoré ses plaintes.
Toutefois, son délire lui faisait emprunter la voie de la « raison », point de vue du magicien. Elle mettait cet acte criminel, et injuste sur le compte du destin, de la volonté divine. Parfait. Ainsi, il profiterait de ce statut pour excuser ses prochaines actions, à l’instar d’un prétexte passe-partout comme « c’est pour le travail ». Elle semblait si persuadée sur le fait que l’apparition de cet homme n’était pas le fruit du hasard.
Cependant, cette île qu'évoquait la platine avec tant de ferveur se concrétisait dans l'esprit du clown. Ce lieu existait, il en était quasi sûr. La nécromancienne maintenait le ton d'une personne qui sachait de quoi elle parlait. L'avait-elle vu ? Ou mieux, y avait-elle séjourné ?

Sa proposition laissa la femme dubitative l’espace d’un instant, avant de régler encore cette demande sur le compte divin. Tout se déroulait selon les désirs du garçon, en qui elle plaçait quelque chose semblable à de la… Confiance ? Non, réfléchissons. C’était beaucoup trop facile. Une femme aussi intelligente, à la tête d’un mouvement important, capable de tels exploits manipulateurs n’accorderait pas les souhaits de n’importe quel passant, sous prétexte que ce soit son Dieu qui parlait à travers lui. Probablement y trouvait-elle son compte. A quoi pensait-elle ? Que voulait-elle de lui ?

Tout en se retournant le cerveau pour cerner au mieux cette mystérieuse illuminée, les villageois acclamèrent le verdict, et se motivèrent pour apporter la dépouille du père de famille sur l’autel afin de procéder à un nouveau rituel.
Il s’y avança également, mais se plaça en retrait, pour continuer sa réflexion. Cependant, Namira, tel était donc son nom, l’interrompit dans le fil de ses pensées. Elle vendit son île de façon brève mais efficace. Bien que ça manquait de preuves à l’appuie, cela suffisait à convaincre les plus faibles d’esprit. Au passage, elle porta de l’intérêt aux projets de son "invité".

- Hm… Sommes-nous assez intimes pour ce type de confidences… ? ♣️

Réfuta-t-il, l’air taquin. En toute réalité, son but n’avait absolument rien de secret, mais il souhaitait préserver le mystère pour le moment, sans aucune raison particulière si ce n’était par amusement. Si elle insistait un peu plus, ou redemandait, il lui révélerait très certainement. Boarf, elle finirait bien par comprendre d'elle-même les motivations de ce drôle d'oiseau s'ils étaient amenés à se fréquenter pendant un temps.
Quant à elle, ses objectifs étaient clairs : contaminer Kosaten de sa foi empoisonnée et éradiquer tout rebelle se mettant en travers de son chemin. Ambitieux, mais déjà vu. Par expérience, on savait que ce type de projets se terminait rarement en happy end. Ce but était voué à l’échec, les puissances ici présentes ne se laisseraient pas faire. Toutefois, s’il pouvait tirer profit de la situation pour y servir ses propres intérêts, sur une durée limitée. Il y avait moyen d’établir un bon compromis.

- Bien bien Namira, c’est un projet audacieux… mais tu ne sembles pas manquer de détermination. ♦️ Je comprends ta cause, et.. Je pense que nous pouvons en effet nous entendre… Si je peux t’aider à mener à bien ta tâche, d’une quelconque façon, il suffira de demander  …. En échange, je désire voir cette île… Saurais-tu m’expliquer ou me montrer comment y aller ? ♣️


Oui, il la jouait franc jeu, mais il fallait faire preuve d’un peu de sincérité pour fonder des bases solides à un marché qu'on voulait un tant soit peu fiable. Pas besoin d'y dévoiler toutes ses intentions, seulement le principal. Par exemple Hisoka révélait pleinement son intention primaire, mais se gardait bien d’évoquer ses objectifs prévus une fois là-haut…. Elle lui cachait probablement certaines informations de toute façon,  alors quitte à se servir de l'autre pour avancer, autant que cette manipulation soit réciproque. Ils en étaient tout deux bien conscients.

Les villageois complètement zombifiés s’étaient agenouillés, comme morts à l’intérieur. Ils ressemblaient à une armée de statuts.
Effrayant.
Et il restait un homme à réanimer.
Puis, l'homme aux cheveux écarlates émit une brusque onomatopée, comme s'il venait de se souvenir d'un détail important, tout en gloussant légèrement :

- Mh.. huhu.. Où avais-je donc la tête... ? J'ai été tellement subjugué par tes talents que j'en ai oublié les bonnes manières... Appelle-moi Hisoka... ♥️

Il changea sa position, et s'inclina noblement pour se présenter à la demoiselle, lui offrant l'élégance qu'elle méritait.

Note au correcteur :
 

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyLun 04 Déc 2017, 20:10

Sacrifice Tenshin


Hisoka etait malin, suffisamment en tout cas pour ne pas provoquer de drame. Il écoutait les propos remplis d'une foi qu'il ne partageait peut être (sans doute) même pas, en gardant le sourire, en demeurant mystérieux sur ses véritables intentions. Ne pas partager son intimité, sa confiance et son ressenti, le préservait sans doute de quelques déboires, c'était certain. Bien que Namira ne puisse guère lui faire du mal. Elle était un peu en avance sur lui, en terme de longévité sur ce monde, mais pas de beaucoup, pas suffisamment pour faire une vraie différence en combat.

Au fond d'elle, l'élue de Tenshi le ressentait, et au fond de lui, le clown devait également s'en douter ou tout du moins s'en apercevoir. Alors, autant continuer de jouer à ce jeu, qui pouvait au final, leur être profitable à tous les deux. En vendant l'ile, en vendant le projet qui était prévu par le Dieu corrompu et l'ile celeste, tout cela termina par intriguer notre Hisoka national. Ce dernier, tout en suivant le mouvement, ne demanda qu'une simple contrepartie, enfin, simple en apparence.

Même l'eflette n'était pas allée à Tenshi, alors encore une fois, sa réponse resta sur la même longueur d'onde que précédemment ;

Votre interêt pour l'ile celeste prouve que vous êtes fais pour accomplir de grandes choses. Mais, si je peux vous montrer ou se trouve l'ile, je ne peux vous dire comment y accéder. L’ascension se fera lorsque le véritable Dieu jugera cela nécessaire. L'epreuve actuelle est ici, sur Kosaten et non là haut. Mais si vous m'aidez, je suis certaines que vous y aurez votre place.

Après tout, le clown joueur n'avait pas mis de termes executifs, ni même un ultimatum ou une date sur sa demande. Namira se projetait donc un peu et se permettait de le faire languir. Il voulait aller sur l'ile, il devait gagner ce droit. Et pendant que tous s'installèrent, ce dernier finit par se présenter, elle pouvait donc enfin mettre un nom sur ce visage si singulier, parfois même malsain sous certains angles.

Hisoka, bien. Puisque vous êtes ici avec moi et prêt à m'aider, je vais accomplir encore une dernière chose ici. Réunir cette famille et accomplir le miracle de l'immortalité.

Ce n'était pas tout à fait cela, mais dans le font, on avait comprit comment ça marchait. Néanmoins, elle glissa au clown qu'il fallait encore un tout petit coup de main pour ce "miracle" en question.

Auriez vous l'amabilité de tuer l'un des animaux du village, peu importe lequel... Il me faut une âme pour continuer.

Elle prépara alors les rituels et cantiques, puis prévenait pour la suite ;

Lorsqu'ils seront de retour, nous ferons construire un totem représentant l'ile celeste, ils le construirons tous. C'est un moindre paiement de ferveur envers le vrai et seul Dieu de Kosaten.

Comme quoi, son projet avait même des bases d'architecture pour la suite. Une fois la famille zombie reconstitué et les villageois au cerveau lavé debout, ils pourraient tous se mettre à construire un monument, pas forcément immense ou imposant, mais assez conséquent pour trôner en place et au milieu du village. Ce dernier serait une représentation de l'ile céleste et serait en quelque sorte, un totem religieux, démontrant l'avancée du pouvoir de Tenshi sur Kosaten même... Pour finir, Namira demanda à Hisoka ;

Vous êtes un élu n'est ce pas ? Quelle nation servez vous pour le moment ? Seriez vous prêts à remettre en cause cette servitude, pour le vrai Dieu ? Il pourrait vous guider, mieux que quiconque, je pourrais vous éclairer de sa véritable lumière, pour qu'il reconnaisse le fils celeste qui sommeil en vous.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyVen 08 Déc 2017, 17:21





Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥


Dommage.
Une île flottante inaccessible. A cette révélation, le psychopathe expira légèrement plus fort qu’à l’accoutume, histoire d’extérioriser un souffle de déception. De prime abord blasé, il chantonna en guise de réponse à leur accord:

- …. Okaaaaay … ♠️


Il acceptait quand même ? Il acceptait un deal reposant sur de l’abstrait ? Ou il risquait de se faire arnaquer ? De ne jamais obtenir sa part du marché ? Pas compliqué en affaire le type… (en apparence). Quelle espèce de fou était-ce ? La réponse se trouvait au fond de son esprit tordu. Il ne réfléchissait pas comme le commun des mortels. Cet homme vouait son existence entière à la recherche du plaisir absolu. Il ne s’embarrassait pas des superflus néfastes comme le devoir ou la morale, entravant sa quête au divertissement. Perte de temps. Il ne faisait que ce que lui plaisait :Sa seule source de motivation l’incitant à se lever le matin.
Ni le matériel, ni l’amour, ni la nourriture, ni le voyage ne lui procurait de plaisir. Seule l’adrénaline, le goût du risque, la lutte acharnée, la désillusion d’autrui provoquait en lui une rafale de satisfaction.
Ainsi, il ne voyait l’île seulement comme un bonus, un détail à la fin de ce trépident voyage. Eh oui, d’un point de vue personnel, il avait tout à gagner aux côtés de cette femme. Retourner les cerveaux comme des crêpes de village en village était en soi déjà amusant, mais l’aventure s’annonçait semer d’embûches. Le mouvement de cette fanatique prendrait de l’ampleur, à tel point que les autorités ne seraient plus en mesure de fermer les yeux dessus. Une vague de rebellion, d’opposition, de bataille, de sang, de chaos déferlerait sur le continent. Et Hisoka comptait s’installer aux premières loges, y prendre part. Le bordel que cette guerre de religion enclencherait était son véritable gain au sein de cette « alliance ».

Il en jubilait d’avance, rien qu’à y penser avec son imagination perverse débordante. Si en prime, il obtenait un séjour gratos sur une île céleste, alors parfait. Mais ce n’était pas la priorité, ni ce qui le poussait fondamentalement à accueillir ce marché largement déséquilibré aux yeux d’un gars lambda, qui ne saisissait pas la manière dont fonctionnait Hisoka.

Enfin, la femme entra en action, proposant à l’homme de l’aider à chopper une âme bonne à sacrifier. Un animal ? Il pourrait aller attraper un poulet traînant dans le coin mais... Ennuyant… Puis, après tout, l’homme aussi était un animal. Son appétit meurtrier s’éveillait.
Il balaya les environs à la recherche de sa nouvelle victime quand un enfant isolé attira son attention. Il vint à lui, sans oublier son visage malsain, et chopa le bras du désigné pour le faire monter sur l’autel. L’allure dépouillée de ce garçon laissait à présager que sa disparition ne causerait aucun désarroi. Surtout qu’un enfant de plus ou de moins ne gênerait pas Namira, à moins qu’elle comptait sur un être aussi fébrile pour répandre sa foi ? Non.
Prévenant, il voulut s’assurer que sa mort laisserait indifférent le reste du village pour éviter de foutre le plan en l’air. S’accroupissant à sa hauteur pour le mettre en confiance, il lui posa une simple question, l’air profondément doux et bizarre, style : « viens mon enfant, je t’emmène dans mon camion de bonbon »…

- N’aie crainte… J’aimerais juste savoir où sont tes parents… ?


Eviter au mieux de déchaîner la foule pour le moment. Qu’ils soient drogués ou pas, la perte d’un enfant pouvait engendrer un chagrin inconsolable pour la famille, et ce n’était pas bon. Le but n’était pas de tous les tuer. Et excuser tous les crimes par « la volonté divine » ne passait plus à la fin. Alors, on esquivait les casses.

- Quels parents… ? Mon seul père… c’est le véritable Dieu de Tenshi…
-
Mais cette réponse était tout à fait satisfaisante ma foi. Comme il le pensait, ce gamin ne manquerait à personne. Quelle tristesse. Mais tant mieux.
Un long sourire malsain s’allongea sur le visage du clown maléfique, tandis qu’il tapota le crâne de l’orphelin dévoué, drogué et endoctriné.

- Quel bon garçon…  ♥️

Il lui communiqua un sourire apaisant, et se releva. Il lui murmura à l’oreille de fermer les yeux, tandis qu’il se glissa délicatement derrière lui, comme une ombre et…

- Bonne nuit... ♥️

Un murmure. Et un "Crac". Le cou brisé comme un poulet. Il n’avait pas choisi sa cible au hasard, il était encore trop faible pour tuer un homme adulte de cette façon alors qu’un enfant…pas de problème.
Il attrapa le corps avant qu’il ne s’écroule à terre et le déposa auprès de la nécromancienne de talent.

La construction d’un totem pour marquer son territoire ? Pourquoi pas, si ça lui tenait à cœur. Bien que cette séquence s’annonçait ennuyante.
Pendant les préparatifs du rituel, consistant à vendre l’âme pure d’un enfant pour réanimer un brave et fort zombi, Hisoka subit une ribambelle de questions. Cette fois-ci, il ne put se défiler totalement :

- Hmm… Si j’ai bien compris, c’est un sceau qui différencie un natif d’un élu, n’est-ce pas ? Alors en effet, il se peut que j’en possède un, quelque part, sur mon corps… ♠️

Affirma-t-il vaguement, avant de réfléchir à la suite de ses réponses. Remettre en cause une servitude pour une autre ? Pas incroyable.
En revanche, voir cette femme essayer de lui bourrer le crâne en vain, jusqu’à peut-être même le lui faire croire s’annonçait terriblement excitant. Alors, vicieusement, il donna réponse à sa proposition  :

- On verra... ♥️

Maintenant, lui aussi avait quelques questions dans la sacoche qu’il vida aussitôt :

- Es-tu sûre que leur foi perdurera quand tu partiras à la conquête d’un autre village ?


Si elle les avait en partie envoûté ou drogué comme il le supposait, le nuage de brume se dissiperait tôt ou tard de leurs esprits, et une fois conscients, les efforts de la nécromancienne chuteraient dans les abysses de l’inutilité. Travailler pour rien n’intéressait pas le magicien, qu’on soit d’accord. Elle avait intérêt à avoir un plan bien solide.
A moins qu’elle comptait se faire escorter par cette petite armée ? Hm non.. Ca manquerait de discrétion pour des débuts.
« Le totem… ! Peut-être qu’il a un rôle à jouer dans cette affaire... Au-delà d’un simple symbole de conquête ? » Il avait hâte de savoir ce qu’elle manigançait.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyLun 11 Déc 2017, 15:00

Sacrifice Tenshin


Hisoka accepta, il partait donc à la recherche d'un sacrifice et pendant ce temps, Namira préparait déjà le prochain rituel, elle disposait les coupoles et les deux autres corps zombifiés sur les cotés pour s'apprêter à se réunir avec le père manquant. Elle récitait déjà les cantiques nécromantiques, cela simplifierait les choses, un peu comme préparer le terrain. L'exodus n'existait pas ici et donc, la magie, la sienne, était bien relative. S'habituer donc aux critères et règles de Kosaten n'était pas un mal.

Après un petit moment, le clown revint avec un animal, non... Un jeune garçon, un orphelin à en juger par ses habits. Déjà que ce village ne comptait pas énormément d'habitant, mais il avait choisi un enfant, une entité de l'avenir. Le regard de Namira se resserra sur son choix, puis elle sourit à celui ci, laissant ce dernier exécuter sa tâche sans ménagement. Il n'avait pas éprouvé de remord en brisant la nuque de ce dernier... Charmant.

Il déposa même le corps pour éviter tout effort physique à la belle Elfe. Elle le remercia d'un regard et d'un hochement de tête, avant de couper son cantique pour lui dire ;

Un bien étrange choix ! Acceptable toutefois.

Elle passa donc la main sur le torse du jeune garçon et mélangea du sang dans une coupole, dessinant quelques symboles avec le liquide rouge, sur la peau de l'enfant, au niveau du sternum et du bas ventre. Elle ferma les yeux et se concentra, puis sorti une energie brillante du corps, avant de la transvaser en tremblant légèrement du bras, jusqu'au corps du père défunt.

L'energie brillante ne se mit pas simplement dans le corps de l'autre, il y'avait comme une force l'en empêchant. Mais ses prières de nécromancienne et sa connaissance, passait outre la force dégagée et lui permit d'en terminer une fois pour toute avec le rituel. Le corps de l'enfant se désagrégea peu à peu, jusqu'à devenir poussière.

Du coté du père, ce dernier ouvrit les yeux et il semblait bien moins bête que la femme et son propre enfant à lui. En effet, une âme humaine et qui puis est d'un enfant était pure. Le rituel était frais, proche et donc une réussite en tout point. Le zombie prit place aux cotés de Namira, pendant qu'Hisoka se demandait à raison, si en partant du village une fois tout ceci fait, les habitants ne verraient pas plus clair dans le brouillard.

Elle lui sourit, sans répondre tout de suite, elle se tourna vers ses trois serviteurs.

Commencez la construction du totem.

Puis se tourna vers le clown tueur ;

Ils ne vont pas construire ce totem n'importe ou. Je suis dans ce village depuis plusieurs jours déjà. Une fois la construction finie, ce dernier entrera en raisonnance avec les habitants. Ils continuerons la construction d'un temple sans s'épuiser, grâce au cycle d'energie nourrit. Ne vous inquiétez pas pour ces natifs, ma non présence ne changera plus rien, ayez foi !

Sourit t'elle, se doutant bien que l'élu n'était pas aussi dupe que ça. Sa tâche ici semblait presque terminée. Les habitants seraient soumis sous peu à une magie d'esclavage. Le totem construit par ces zombies (et eux) libérerait une raisonnance de magie et d'energie préparée à l'avance par Namira, libérée une fois la finition. Cette energie ferait en sorte de "nourrir" ou "garder en vie" les habitants, tout en les laissant sous le contrôle du totem. Pour eux, ce ne serait qu'un doux rêve, sans durée déterminée...

Cela renforcerait le pouvoir du vrai Dieu, la croyance et laisserait une trace mémorable en ce monde, de son passage et arrivée imminente.

Ma tâche ici est terminée. Hisoka, vous êtes un être mysterieux, mais je suis certaine que vous pourriez accomplir de grandes choses pour Tenshi.

Laissant donc le reste se faire en automatique ici, elle se dirigeait d'hors et déjà vers une autre direction. Il avait confirmé être un élu, mais pas forcément d'ou.

Suivez moi jusqu'à la sortie du village je vous prie. J'ignore encore trop de choses à votre sujet. Vous pourriez pourtant servir un intérêt plus grand que vous ne l'imaginez. Quand le vrai dieu viendra, nul ne pourra le stopper. Vous devriez choisir le bon camp, dés à présent... Ne croyez pas que je sois stupide au point d'imaginer que vous acceptiez. Si vous avez échappés au sort réservés aux natifs, c'est que vous êtes un élu et qui puis est, intelligent. J'aimerais que vous me rendiez quelques services que seul un élu d'une autre nation que la mienne pourrait.

Elle marqua un temps de pause, puis reprit, tout en sortant de sa poche, un petit cristal noir ;

J'aimerais que vous fassiez manger ceci, à un élu de Tenshi qui... Ne partage pas le même point de vu que le mien.

* * *

hrp : le morceau peu corrompre un élu de tenshi (uniquement) si ce dernier désire rejoindre les corrompus. Comme l'indique la règle, on peu changer une seule fois de camp. Donc si tu acceptes et que tu rp avec un tenshin, tu peux lui proposer d'accepter ou non, en le mangeant il aura le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyMer 13 Déc 2017, 16:46





Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥


Namira pointa du doigt l’étrangeté de ce choix. La logique de l’un n’était pas la logique de l’autre. Toutefois, elle accepta l’offrande, car les critères étaient remplis.
Il put dés à présent se positionner de façon à s’octroyer la meilleure place possible pour contempler ce numéro comme un véritable spectacle. Il l’observa peindre des symboles ensanglantés sur le torse du petit animal sacrifié, avant d’éjecter une énergie scintillante des plus mystiques. Cette lumière absorba le magicien dans une vague passionnelle. Une vibration lui parcourut l’échine comme lors d’une excitation sexuelle.
Le sourire de la satisfaction suprême s’allongea sur son visage fasciné pendant qu’elle récitait ses prières pour briser une résistance invisible.
Cette énergie, si belle, si merveilleuse. Le souffle de la réanimation….

- Mhhhh..... Si magnifiique... Je ne m'en lasse pas... ♥️


Transcendé, il se modérait cependant. En effet, cette extase était loin d'être la pire qu'il avait connu. Là, sa réaction s'avérait extrêmement calme. Imaginez son état lorsqu'il atteint le zénith de l'excitation.
Mais toutes les bonnes choses avaient une fin, et le zombi ouvrit les yeux, tandis que le corps sans vie de l'enfant se décomposa pour revenir à la poussière originelle. En l'espace d'une minute, un enfant était passé de vivant à mort, puis de matière à poussière... Retourner au néant aussi rapidement remettait en question certaines valeurs, comme la vie humaine.

Ensuite, la belle maîtresse de la nécromancie prit le temps de répondre aux incertitudes du magicien. Madame avait tout prévu, comme il s'y attendait. Une affaire de raisonnance magique entre les habitants et le totem. Une relation énergétique préserverait leur état actuel, et les mènerait jusqu'à la construction d'un temple. Eh bien, elle ne rigolait à aucun moment.
Ce dieu ne faisait pas les choses à moitié. Hisoka se réjouissait à l'avance du défi que ces faits impliquaient. Il comptait bien trôner au coeur de ce divertissement mémorable.

L'homme fou jeta un coup d'oeil indifférent à ces esclaves en plein travaux, tandis qu'il suivit la jeune femme à sa demande vers la sortie du village. Le ton qu'elle empruntait signait la fin d'une rencontre. Cependant, ils seraient amenés à se revoir, cela sonnait comme une évidence.
Pour le moment, Namira lui fit part de ses attentes vis-à-vis de lui. Elle lui recommanda d'ores et déjà de choisir son camp. Il était vrai que quitte à être soumis à un Dieu, sans pouvoir y échapper, autant le choisir. Hisoka n'avait aucune attache avec ce Dieu du serpent qu'on lui imposait. En revanche, un Dieu céleste... Il y avait quelque chose d'intrigant, de fort, de mystique et de grandiose. Dés que l'on touchait le ciel, tout semblait démultiplié. Mais mais mais, il demeurait son propre maître, et croire qu'on avait acquis Hisoka était l'erreur la plus fatale que l'on pouvait faire à son sujet. Cet homme était instable. Un jour il pouvait être avec vous, et le lendemain vous la faire à l'envers, sans vergogne. Il choisissait seulement le camp avec l'avenir le plus excitant, divertissant et plaisant selon lui. Alors s'il remarquait une activité plus amusante, il était en effet capable de tout laisser tomber sans l'once d'une culpabilité.
Toutefois, il était pour le moment difficile de faire plus succulent que l'événement gargantuesque que Namira et ses camarades préparaient pour ce fameux Dieu. Il classait ce "travail" au sommet de ses priorités.

Elle lui confia alors un cristal noir, mystérieux. La notice ? Le faire manger à un élu de Tenshi possédant un avis différent du sien. Mh... Cette tâche s'annonçait particulièrement distrayante. Un fin sourire se dessina sur son visage et il attrapa le petit objet. Il savait déjà comment il s'y prendrait et quels outils utiliser pour mener à bien cette mission. Pas besoin d'être un génie pour comprendre la fonction de ce caillou magique, d'ailleurs Namira ne l'expliqua guère, sachant pertinemment que l'homme était en capacité de le deviner lui-même.

- C'est comme si c'était fait.. ♥️

Rétorqua-t-il d'une voix mélodieuse, comme légèrement chantonné.
Cependant depuis quelques minutes, son sceau le picotait légèrement dés que la supposition d'un changement de camp lui traversait. Une supposition, rien de grave, mais cela ressemblait tout de même à une mise en garde. Toutefois, Hisoka n'était pas encore assez renseigné pour faire le lien entre ses pensées traîtres et la légère manifestation de son sceau. Ce dernier ne semblait pas approuver son détournement.

- Dis-moi.. Namiraaa... Aurais-tu entendu parler du phénomène selon lequel un élu en présence d'un autre élu de nation différente ... pourrait développer comme un... début d'allergie ? ♣️

Il ne perdit pas de temps en réflexion. Intelligent, il finirait très certainement par comprendre que cette petite irritation lui venait non pas du contact avec un élu "ennemi" mais de l'idée, même infime ou passagère, d'une potentielle trahison. Jusqu'ici, il n'avait jamais fréquenté des élus autres qu'appartenant à Minshu, alors sa question se montrait plutôt légitime.
Bien entendu, il ne laissa rien entrevoir de son inconfort. Il ne voulait pas lui avouer que cette interrogation saugrenue le concernait, même si elle s'en doutait probablement.




Dernière édition par Hisoka le Ven 15 Déc 2017, 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyVen 15 Déc 2017, 16:02

Sacrifice Tenshin


La fascination d'Hisoka pour la nécromancie, rendait heureuse Namira, je veux bien sur parler de la véritable Namira, en son for intérieur. La magicienne ne pouvait réprimer une telle béatitude, pour voir sa passion être ainsi acclamé au point de ne pas s'en lasser et d'en vouloir toujours plus. Peut être que c'était même plus développé à cause de sa corruption. Quoiqu'il en soit, ce village allait construire un totem et peut être plus, restant esclave pour x temps, d'un pouvoir mystique bien plus grand.

Les natifs n'étaient pas si difficile à contrôler après tout. La nécromage invita le clown tueur à la suivre et elle lui donna bien sur ses explications et indications pour la suite, ainsi que la petite mission bonus qui allait avec. Faire avaler des cristaux corrompus à des élus de Tenshin, pour que le sens des choses aille mieux. Il avait bien évidemment comprit la manoeuvre, après tout, c'était pour cela qu'il avait été mit sur le chemin de l'Elfette. Une épreuve de son Dieu, pour le moment réussi avec brio.

Hisoka semblait accepter, mais elle savait et prenait conscience que cet individu était un electron libre, qui ne faisait que ce qui lui plaisait, tant que l'originalité et la nouveauté était à l'ordre du jour. Le voir accepter lui tira quand même un sourire et elle le remercia d'un hochement significatif de la tête. Il demanda par la suite, si elle était au courant que les sceaux pouvaient agir de leurs propres grès, infligeant parfois des douleurs à des élus si, le bien de la nation qu'ils servaient était menacé par ce même élu.

Les sceaux des autres nations sont des chaines. Peut être que lorsque ces chaines estimes qu'un élu va trop loin... Néanmoins, Tenshi ne marche pas ainsi. Je le sens en moi, notre cristal n'est pas un sceau, il nous rend libre de penser et d'agir, libre de servir ou de ne pas servir. Mais pour que le véritable Dieu élimine ses frères oppresseurs, nous nous devons tous, de faire l'effort de le servir juste pour cette fois... Après quoi, nous serons libérés, unis.

Dit t'elle encore une fois. On ne pouvait guère lui donner tort, mais pour le coup, Hisoka ne connaissait certainement pas assez Kosaten et le fonctionnement des nations ou des sceaux pour répliquer avec justesse. Peut être qu'en en sachant plus, son chemin serait dés lors tout tracé pour servir le véritable Dieu.

Hisoka je sais que tu doutes ou tu désir être libre également. Renseigne toi, au travers des élus, des nations, demande leurs et la vérité éclatera. Les élus de Tenshi qui ne sont pas comme moi, sont déjà corrompus par la pensées des autres nations. Regarde bien, c'est Minshu qui est l'allié actuel de la chef des sois disant résistants. Tu apprendras bien vite que Minshu sert Manshee le serpent considéré comme le fourbe. Mais il n'est pas fourbe dans le sens ou il défend les siens, mais plutôt en profite. Contrairement à mon Dieu. Il faut rétablir la vérité.

Elle lança un dernier regard vers le village, puis continua sa descente. Il y'avait tant à faire pour sauver ce monde, tant de voyages à accomplir, elle ne pouvait pas prendre le temps de faire causette ou s'arrêter plus longtemps.

Je dois y aller ! Mon Dieu n'attendras pas pour son retour.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Yens : 7
Date d'inscription : 21/11/2017

Progression
Niveau: 16
Nombre de topic terminé: 6
Exp:
Sacrifice Tenshin Left_bar_bleue1/6Sacrifice Tenshin Empty_bar_bleue  (1/6)
Hisoka
Hisoka ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin EmptyDim 17 Déc 2017, 16:06





Sacrifice Tenshin


feat.Namira ♥


La sublime jeune femme n’en savait pas plus sur les maux du magicien. Son cristal se différait des sceaux. Elle revendiquait la liberté d’agir et de penser de sa nation, en totale opposition avec la pression exercée sur les autres élus. Elle servait son Dieu de plein gré, au nom d’une liberté absolue. Son discours ressemblait à ces prêtres distributeur de promesse, qui incitaient les pauvres gens à se soumettre et à endurer pour se garantir une vie meilleure dans l’au-delà.

Un bien bel argument, mais encore une fois, ce n’était pas l’intérêt du cheveux écarlate. Lui souhaitait simplement s’amuser. Libre ou pas, rien ne l’empêcherait de combler ses désirs.
De bons conseils, elle lui recommanda de se renseigner auprès des autres élus. Elle en profita pour brosser un bref portait du Dieu auquel Hisoka appartenait, réputé pour sa fourberie.
Qui se ressemble s’assemble.

Namira, corrompue ou non, exerçait sa mission à merveille. Son dévouement, sa confiance, sa loyauté envers ce Dieu, peut-être fabriquée de toute pièce, était tout à fait crédible, et donnait aux plus faibles d’entre nous l’envie de l'encourager dans son oeuvre
Charismatique, rassurante, et douée, elle était le visage idéal de cette propagande. La femme de la situation.

- Okaaay… A la prochaine…. ♥️  

Mais qui disait femme responsable, disait femme occupée. Dommage, il lui aurait bien proposé d'aller manger ensemble afin d'explorer plus en profondeur la maîtresse des sciences occultes.
Une autre fois. Probablement..
" Au revoir sublime nécromancienne....... ♥️ " Pensa-t-il tandis qu'il regarda son objet d'intérêt premier disparaître au loin.
En attendant, lui avait matière à réfléchir : rechercher une prochaine cible, et apprendre davantage de ce monde mystérieux.
La bonne nouvelle : son sceau ne le grattait plus.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Sacrifice Tenshin   Sacrifice Tenshin Empty

Revenir en haut Aller en bas
Sacrifice Tenshin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Sacrifice Tenshin 190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.