-43%
Le deal à ne pas rater :
Pied mixeur Moulinex DD64210 OPTICHEF
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez
Coupable ou innocente ? [Quête]
Messages : 215
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 27
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
Coupable ou innocente ? [Quête]  Left_bar_bleue1/6Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty_bar_bleue  (1/6)
Nyang
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyDim 03 Déc 2017, 19:47

     


Coupable ou innocente ?




▬ Tu n'es pas obligé de m'accompagner partout, Aaron. Je vais juste à la bibliothèque.

 


▬ On sait jamais. Si tu es capable de te noyer dans une rivière, qui sait ce que tu pourrais faire d'autre ? répondit-il, d'une voix pleine de sarcasme.

 


Nyang braqua immédiatement un regard noir sur le soldat au teint métissé, alors que ses joues rougissaient légèrement. Elle ne voulait surtout pas repenser à cette mésaventure où elle s'était montrée si faible et vulnérable. Elle avait démesurément abusé de l'alcool ce jour là, bien qu'elle fut parfaitement consciente du fait que son corps ne supportait pas cette boisson. Cela avait été stupide de sa part, et elle le savait pertinemment.

Honteuse, la Ki se tut, espérant que son acolyte n'ouvre pas la bouche de nouveau.

Les deux Fuyujins marchaient dans la capitale, en direction de la Grande Bibliothèque. Après avoir traversé un nombre incalculable de ruelles, ils débouchèrent sur une large rue bordée d'échoppes. Des passants se pressaient de chaque côté, et on pouvait aisément entendre les marchands clamer haut et fort la bonne qualité de leurs produits. Un vent cinglant soufflait sur Yuki, et les longs manteaux à fourrure ainsi que les grosses écharpes étaient à l'ordre du jour.

Bien que la Ki ne prêtait absolument pas attention aux cris des commerçants qui essayaient vendre leurs articles, un brouhaha attira son attention. En effet, de nombreuses voix émanaient d'une foule,  d'une sorte de rassemblement à une centaine de mètres de là. Des personnes se mirent à parler à voix basse, et Nyang parvint à distinguer quelques phrases chuchotées  :



▬ Il paraît qu'elle a tué un officier...

 


▬ Je le savais qu'il ne fallait pas accepter les étrangers ici... Ils ne causent que des ennuis.

 


Poussée par la curiosité, l'archère se fraya un chemin parmi les passants, en bousculant quelques uns sans même s'excuser. Elle se retrouva alors en face de la personne qui semblait être la cause de tout ce tumulte.

Sans qu'elle n'ait le temps de réagir, une jeune femme inconnue se jeta brusquement dans les bras de la Ki, s'accrochant à elle comme si elle était son dernier espoir.



▬ Vous ! Vous me croyez n'est-ce-pas ? Dîtes-leur que je suis innocente, je vous en supplie ! Je n'ai tué personne, je vous le jure !

 


Nyang se dégagea brutalement de son emprise tout en l'observant d'un regard intrigué. Elle n'aimait pas qu'on l'a touche, surtout lorsqu'il s'agissait d'un inconnu. Cependant, les yeux larmoyants de cette femme montraient qu'elle avait besoin d'aide, aujourd'hui plus que jamais.



▬ Qu'a-t-elle dit ? "Je suis innocente, je n'ai tué personne." souffla-t-elle, tout en fixant la pauvre femme les sourcils froncés.

 


▬ Tu ne vas pas t'en mêler, rassure-moi ? Ce n'est pas ton travail, soupira son allié.

 


▬ Et toi ? N'est-ce pas ton rôle de garantir la sécurité des citoyens ? rétorqua-t-elle.

 


▬ ...Ça n'a rien à voir, je ne suis pas un détective moi.

 


Nyang ignora totalement ses paroles et se dirigea vers un garde qui maintenait fermement la désignée coupable par le bras.



▬ Y a-t-il des preuves témoignant de sa culpabilité ? demanda-t-elle, l'air sérieux.

 


▬ Pas encore. La police locale enquête là-dessus, cette meurtrière ne tardera pas à être envoyée en cellule.

 


Nyang se détourna du garde pour retourner aux côtés d'Aaron. Tout cela était étrange. Comment une personne pouvait-elle paraître aussi sincère ? Aucune preuve n'avait été retenue contre elle pour le moment, alors il pouvait y avoir une chance de l'innocenter.



▬ Je vais l'aider. Mais je ne vais pas y arriver seule, admit-elle, contrariée.

 


▬ Ne compte pas sur moi pour t'apporter mon aide. Je suis juste là pour assurer tes arrières.

 

La Ki leva les yeux au ciel, désespérée de la fainéantise dont Aaron faisait preuve.

Il devait bien y avoir quelqu'un ici qui croyait en l'innocence de cette femme ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyDim 03 Déc 2017, 22:46



Coupable ou Innocent

feat.Avec Nyang


Rappel (au correcteur et lecteurs) : Zayro est dans ce rp, dans le corps du natif nommé "Lone ranger" à défaut d'avoir son véritable nom. Dans le corps du natif, Zayro n'a plus ni sa force, ni sa voix, ni son energie.

Musique


Bien des jours passèrent depuis.... L'incident. Laissé pour mort ou presque, dans la toundra gelée de Fuyu, le colosse désormais dans un corps faible, blessé et devant faire face au froid, se pressa de trouver un endroit ou passer ses prochaines nuits. Il ne pouvait guère aller plus loin qu'à la capitale, ou il passa une bonne semaine à se soigner intensivement, lui même. Découvrant alors ce nouveau corps et... Ses nouvelles faiblesses.

Le natif qui l'avait piegé, était tout de même robuste, une bonne consistance et puis, c'était un garde de la ville. Pansant ses plaies, bandages après bandages, Zayro se ré-habitua petit à petit à sa nouvelle "vie". Les engelures au bout des doigts, la fumée sortant de sa bouche à trop basse température, les courbatures liées à la fatigue, la chair de poule et tout un tas d'autres choses que son autre corps n'avaient jamais enduré.

Il serait préférable de dire, que Jinn avait mal vécu cette semaine là, très mal. Mais son mental lui, n'avait pas bougé d'un pouce et même si tout le reste avait évolué, que sa voix elle même n'était plus la sienne, le fond du géant ne changeait pas. Il désirait évidemment se venger pour le coup, sans rancune personnelle, juste par interêt de récupérer ce qui lui appartenait et punir le fou qui avait osé se mettre devant sa route, en réussissant son coup.

Mais il vivait cela, comme une punition necessaire, vu qu'il avait lui même fait preuve de faiblesse en se laissant ainsi berner ! C'était la troisieme et dernière fois, de trop, qu'un natif lui jouait un sale tour. La première était cette serpent assassine de Minshu qui lui avait il y'a longtemps apposé un sceau lui empêchant de s'attaquer aux siens... Il l'avait vaincu. Le second fut ce chaman capable d'emprisonner son âme dans une jarre et son corps en proie à des esprits inconnus, il l'avait tué de ses mains ! Et maintenant le ranger, qui possédait son corps et se trouvait on ne sait ou ?

Maintenant qu'il était ici, de nouveau en pleine capitale Fuyujin, l'ancien bras droit devait faire profil bas sur son état. Rentrant dans les rangs de sa fonction, soldat, ce dernier effectua tout de même entre ses rondes, ses propres recherches pour débloquer sa position inconfortable. Actuellement, le géant était du coté de la bibliothèque, s'aidant de bouquin sur les runes et tout ce dont avait pu parler le ranger contre lui. Il tomba malheureusement sur un officier un peu tatillon et pointilleux, un soir.

Officier de Fuyu : Hey, vous n'êtes pas censé être en poste ici.

Zayro: Passez votre chemin.  

Officier de Fuyu : Soldat, vous parlez à un officier supérieur. Je vous ordonne de me dire ce..

* TCHACK *

On ne changeait pas une nature particulièrement mauvaise n'est ce pas ? Ni une ni deux, Zayro retourna un coup de poignard dans le ventre de l'officier. Ce dernier s'écroula dans la neige, à la sortie de la bibliothèque. En pleine nuit et sans témoins à l'horizon, le colosse grimaça, avant de ranger son poignard et trainer le corps dans une tout petite rue, un peu plus à l'abris des regards.

Revenant alors sur sa position initiale, il ouvrit avec un passe partout, que beaucoup de gardes avaient sur eux, en plus bien sur des gens à qui appartenait les habitations en question, la fameuse bibliothèque. De l'intérieur, Zayro ouvrit une fenêtre menant sur la petite rue ou le corps de l'officier était entrain de se vider. Puis, il le dragua jusqu'à l'intérieur, le posant contre une étagère pour le moment. Il reprit son poignard et le remit dans le corps de l'officier, à l'endroit même ou il l'avait planté.

Le sang avait coulé à l'entrée, puis de la fenêtre au tapis et enfin il y'en avait dans la rue. Il devait faire passer ça pour un crime ayant eu lieu à l'intérieur, peu importe qui serait le bouc-émissaire après ça. Pour le tapis ce n'était pas grave, concernant la fenêtre, il chercha de quoi nettoyer son oeuvre. Quelques torchons trainant de ci de là, de la neige pour faire un peu d'eau et le tour était joué. Il ferma la fenêtre de l'intérieur et ressorti, verrouillant la porte.

La neige devant était couverte de petites éclaboussures, ce n'était donc pas trop difficile à clairsemé et enlevé de là, la ruelle par contre, c'était une autre histoire. Il amassa la neige en sang dans un coin et chercha des buche à entreposer par dessus pour masquer le tout. Et voila, le tour était joué... Cet officier n'avait qu'à pas poser trop de questions. Zayro reprit sa ronde et s'esquiva de la bibliothèque après s'être assuré que personne ne le voit. Il jeta même le fourreau de son poignard dans un endroit loin du lieu du crime. Nettoya son armure, tout semblait clean.

Quelques heures plus tard, une etrangère récemment recrutée pour ouvrir l'établissement, trouvait le corps. Dans un élan de panique saisissait le poignard en pensant aider l'officier, qui avait déjà trépassé. Appelant alors la garde, c'est bien entendu Jinn qui s'occupa d'intervenir le plus vite possible, en sachant ce qui se passerait. Il n'y avait plus qu'à jouer de la flûte.


▬ Garde ! Cet homme je... Il ...!



Zayro: Oh je constate, vous avez l'arme du crime dans votre main.  


▬ NON ! Non ce n'est pas moi.. Je venait d'arriver ! Il ..



Zayro: Gardez vos explications pour Long en personne.  

Rapidement rejoins par d'autres gardes, la jeune demoiselle fut mise au fer et trainée dans la grande allée commerçante, jusqu'à ce que Nyang ne s'approche. Zayro était dans le cortège de garde, sous sa forme de Lone ranger, il reconnu la Ki tout de suite. Que venait t'elle faire ici ? La coupable, enfin, la bouc émissaire du crime qu'il avait commit plus tôt, se jeta sur elle pour clamer son innocence. Jinn soupira, si cette affaire amenait une élue à mener l'enquête, il devrait tout faire pour en être et "contrôler" tout ça.

En plus, la Ki n'était pas seule, accompagnée d'un garde et ami apparemment, qui, d'après ce qu'il essayait de comprendre, vu son faciès, tentait de dissuader cette dernière d'étudier la question d'aider cette inconnue. Le fait qu'elle soit une étrangère de Fuyu, était un bon point vu le contexte ambiant actuel. Cela jouerait en sa faveur, mais mieux valait rester prudent. Nyang était une femme intelligente, et la voir fouiner était tout ce qu'il ne désirait pas en ce moment.

Jinn s'approcha du garde le plus gradé et demanda ;

Zayro: J'aimerais l'autorisation de superviser l'enquête que veux mener cette élue, envers cette... Etrangère. Je vous ferais un rapport.  

Gradé : Bien, vous faites parti des premiers à avoir interpellé la suspecte après tout, votre aide lui serait précieuse. Mais entre nous, je ne vois pas pourquoi on cherche plus loin.

Sans plus attendre, le colosse aka le Lone ranger désormais, rejoint alors Nyang et son comparse. Cherchant donc à l'aider à ne PAS résoudre le mystère. Il fallait l'envoyer avec intelligence, sur de fausses pistes, tout en n'éludant pas la vérité pour ne pas se faire chopper.

Zayro: J'ai vu que vous vous sentiez concernée par cette affaire. Je fais parti de ceux qui ont appréhendé la suspecte, arme à la main. Le lieu du crime est la bibliothèque, j'aimerais me joindre à votre enquête, pour faire un rapport officiel.  

Jouer la comédie, ce n'était pas ce que préférait Zayro, mais avait t'il d'autres choix que celui là ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 215
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 27
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
Coupable ou innocente ? [Quête]  Left_bar_bleue1/6Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty_bar_bleue  (1/6)
Nyang
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyLun 04 Déc 2017, 16:24

     


Coupable ou innocente ?



Par pure coïncidence, au moment même où Nyang admit ne pas être en mesure d'aider cette jeune femme, un homme proposa de superviser son enquête. Ce n'était pas réellement une aide qu'il lui apporterait, puisque son seul but était de rédiger un rapport officiel sur le crime. Cependant, si cet homme était vraiment un garde, il permettrait à la Ki d'avoir accès à la scène du crime, et peut-être pourra-t-elle examiner le corps de la victime également ? Il s'agissait là d'un avantage non-négligeable.

Après quelques secondes de réflexion, Nyang lui répondit alors :



▬ Très bien, vous pouvez vous joindre à nous. Mon nom est Nyang.

 


Sans un mot de plus, l'archère se dirigea vers le garde à qui elle avait parlé plus tôt. Avant d'entamer toute recherche, il y avait une chose essentielle à effectuer.



▬ Je vais interroger cette femme moi-même, si vous me le permettez. Veuillez examiner le corps pour déterminer les causes de la mort.

 



▬ Ne vous improvisez pas détective privée, élue. Cette meurtrière a poignardé l'officier, je ne vois pas pourquoi on devrait faire toutes ces recherches inutiles. En plus, elle a admit elle-même lui avoir volé de l'argent.

 


Le regard froid de la Ki se braqua immédiatement sur le soldat. Pourquoi continuait-il de protester ? Elle lui répondit sèchement, abandonnant toute forme d'amabilité :



▬ Je crois avoir été claire. Vous ne pouvez pas la déclarer coupable tant qu'aucune preuve n'a été retenue contre elle. Alors faîtes-le.

 


Nyang n'attendit aucune réponse, puisqu'elle s'était déjà détournée du soldat pour s'apprêter à rejoindre le garde et Aaron.
Elle s'arrêta soudainement, une expression d'incompréhension se dessinant sur son visage.



▬ Attendez une seconde. Comment savez-vous que je suis une élue ?

 


▬ Le garde qui a interpellé la suspecte vous a appelé ainsi, répondit-il nonchalamment, totalement désintéressé.

 


Les sourcils de la jeune femme se froncèrent brusquement. Avait-il vu son sceau ? Cachée sous ses cheveux, Nyang pensait que la marque de Long était inapparente.
Elle secoua légèrement sa tête, peu importait finalement. Ce n'était qu'un détail, elle ne devait pas s'attarder sur ce genre de choses, autrement elle perdrait du temps.

La Ki retourna donc vers les deux hommes. Aaron restait silencieux, ne lâchant pas le soldat des yeux. Il était assez distant avec les inconnus, et même si le garde voulait superviser l'enquête, l'acolyte de Nyang jugeait préférable de rester sur ses gardes.



▬ Interrogeons tout d'abord la suspecte. Si elle est vraiment innocente, alors son témoignage pourrait nous délivrer des indices.

 


C'était là la chose la plus importante à faire avant d'examiner le lieu du crime. Alors que la foule commençait à se dissiper, Nyang se dirigea vers le cortège des gardes que la suspecte s'apprêtait à suivre. La prenant à part, la Ki ne passa pas par quatre chemins et en vint immédiatement au fait :



▬ Pourquoi aviez-vous l'arme du crime entre vos mains ?

 



▬ J-je...je suis une n-nouvelle recrue, sanglota-t-elle, la voix tremblante. Je suis chargée d-d'ouvrir la bibliothèque tous les matins...Lorsque j'ai ouvert la porte, j'ai vu la victime. Il-...Il y avait du sang p-partout... À peine entrée, j'ai immédiatement retiré le couteau de son corps en espérant qu'il soit encore en vie...et c'est là que cet homme est intervenu, m'accusant d'être la meurtrière... acheva-t-elle tout en désignant le Lone Ranger du doigt.

 


Nyang ne laissa transparaître aucune émotion sur son visage, mais au plus profond d'elle-même, cette femme lui faisait de la peine. Elle hocha légèrement la tête avant d'ajouter :



▬ Est-ce vrai que vous lui aviez volé de l'argent la veille du crime ?

 


▬ O-oui...oui. Je lui avais pris quelques yens, avoua-t-elle, le regard baissé.

 


Nyang laissa échapper un long soupir, manifestant son désarroi. Cette nouvelle ne l'aiderait pas à l'innocenter, au contraire.  



▬ Vous êtes consciente du fait que cette déclaration ne jouera pas en votre faveur ?

 


▬ O-oui...je le sais. Mais est-ce un crime de vouloir survivre ? Je suis une étrangère, j'ai décidé de travailler ici car c'était le seul poste qu'on me proposait. Mon salaire ne me suffisait pas à nourrir ma famille...

 


Nyang ne put que se sentir concernée par ses paroles. La misère, elle l'avait connue elle aussi. Mais pas assez pour se mettre à voler. Silencieuse, la Ki se contenta de lui adresser un regard entendu. Elle ne devait surtout pas se laisser submerger par ses émotions ou par ce qu'elle avait vécu dans son monde.

Nyang se tourna alors vers le Lone Ranger et lui demanda, l'air intrigué :



▬ Étiez-vous de garde ce matin ? D'après les dires de cette femme, vous êtes intervenu très vite. N'avez-vous remarqué aucune personne sortir de la bibliothèque, l'air suspect ?

 


En effet, s'il a réussi à interpeller la jeune femme aussi rapidement, alors cela signfiait qu'il n'était pas loin de la scène du crime. Il devait bien avoir vu ou aperçu quelqu'un.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyLun 04 Déc 2017, 21:45



Coupable ou Innocent

feat.Avec Nyang


Rappel (au correcteur et lecteurs) : Zayro est dans ce rp, dans le corps du natif nommé "Lone ranger" à défaut d'avoir son véritable nom. Dans le corps du natif, Zayro n'a plus ni sa force, ni sa voix, ni son energie.

Musique


Nyang accepta donc que Zayro l'accompagne jusqu'à la scène du crime et dans son enquête, c'était donc bien parti. Elle se présenta, il fit un simple geste de la tête, sans répondre ou donner son nom. Néanmoins, il ne devait pas baisser sa garde. A l'heure actuelle, vu sa situation, même elle, pouvait le surpasser, enfin certainement. Une chose était certaines, ses pouvoirs bloqués, ce dernier ne devait pas se la jouer dur dur comme d'habitude. L'égo rangé de coté, place au mécanisme de l'assassin qu'il fut depuis la nuit des temps. Il se contenta d'acquiescer discretement d'un geste de la tête et emprunter le chemin jusqu'à la suite.

La ki voulait aussi interroger la suspecte et le faire elle même. Bien qu'il soit dans les parages, il vit l'élue parler au soldat de tout à l'heure, ne parvenant qu'à peine à lire sur les lèvres, il comprit néanmoins par ses traits de visage, que quelque chose l'avait interloqué. Mais bon, Jinn était déjà surveillé par le second de Nyang, qui gardait ses distances et un regard posté sur lui depuis tout à l'heure.

Une fois les choses tassés et le chemin traversé, la suspecte était emmené avec eux pour plus d'éclaircissements. Après tout, la Ki tenait à ne l'inculper que si on prouvait sa culpabilité, ce qui sautait aux yeux des gardes, mais visiblement pas aux siens. Les élus... Avaient souvent plus de poids que de simples gardes, ne serait ce qu'aux yeux des dirigeants. Même si le tyran Sul hei ne prêtait qu'une bien maigre attention aux délits et crimes de son pays, les élus restaient les élus et leurs rôles et fonctions prédominaient.

Comme elle s'était retourné vers Aaron et Zayro, ces deux là se stoppèrent immédiatement. L'interrogatoire se ferait donc sur place, à quelques mètres seulement du lieu du crime. S'isolant alors avec la suspecte pour lui parler, Zayro se rapprocha un peu, de toute manière il serait vite questionné, il le pressentait. Il fut pointé du doigt par la demoiselle, lorsqu'elle raconta qu'il l'avait arrêté en la traitant d'assassin. C'était la complainte larmoyante habituelle, ne faisant évidemment ni chaud ni froid au colosse, malgré son physique de natif.

Une bonne nouvelle arriva cependant, avec le fait que cette étrangère ait volé des yens à la victime, c'était un poids supplémentaire qui pèserait en vu de clore cette affaire. Mais Nyang avait la dent dure et n'était pas prête à lâcher de ci tôt...  Jinn attendit simplement son tour pour répondre, lorsqu'il fut interrogé par la Ki.

Zayro: En effet. J'effectuais ma ronde quand j'ai entendu un appel à la garde, venant de la suspecte. Je n'étais qu'à un pâté de maison, en arrivant elle avait l'arme du crime dans ses mains, du sang de la victime sur ses doigts, j'ai procédé à l'arrestation formelle d'usage.  S'arrêta t'il.

L'officier du cortège, encore un peu curieux, s'avança pour donner encore son avis ;

Gradé : Oui, et puis de ce que j'ai vu, elle était seule dans le bâtiment avec la victime, toutes les fenêtres étaient fermées. Je me demande si elle n'avait pas une relation... Intime avec l'officier assassiné.


▬ N..Non, je ne le connaissais à peine ! Je le jure !



Zayro: Allons à la scène du crime, elle verra par elle même. Les faits sont là, et c'est la culpabilité qui a poussé cette femme à se rendre en appelant la garde. C'est juste étrange qu'elle ne le confesse pas à présent.  


▬ Mais c'est parce-que je suis innocente !.



Zayro: Ils disent tous cela.  

Le lone ranger prit donc les devants, incitant Nyang, Aaron et le cortège à le suivre jusqu'à la bibliothèque. Le lieu du crime était surveillé par quelques gardes, bien évidemment, la porte d'entrée était encore ouverte et à l'intérieur, le corps avait été recouvert d'une toile. L'avantage du froid étant qu'il conservait plutôt bien les corps et évitant la pourriture, cela ne gênait donc pas de laisser le lieu pleinement ouvert. La foule ne s'en préoccupait pas vraiment, les gens de Fuyu... Et bien... C'était un peuple en pleine crainte de son empereur, haineux des étrangers, vivants leurs vies comme des durs la plupart du temps. Un crime en pleine periode de guerre, ça n'étonnait presque personne.

Zayro: Voici la scène du crime.  


Une grande zone pleine de livres et d'étagères. Personne dedans, à part le corps évidemment. Plusieurs grandes fenêtres sur chaque cotés du bâtiments, toutes fermées de l'intérieur et aucun signe visible d'effraction. De quoi laisser une enquête difficile à l'élue de Fuyu. Zayro resta contre la porte, attendant que Nyang et Aaron passent en premier (ou pas) c'était leurs choix après tout.

Zayro: Pourquoi vous acharner à vouloir l'innocenter ? Dit froidement Jinn.

Les gardes, comme l'officier du cortège, n'étaient pas vraiment pour la politique d'intégration et en cela, Zayro ne tenait qu'un bon rôle parmi d'autres, se fondant parfaitement à sa fonction actuelle. Patriote presque raciste, ça collait bien au cliché des soldats de Fuyu. Les élus mis à part, en vu de leurs statuts et généralement du pouvoir qui pouvait botter les fesses de tous ceux un peu contre, les étrangers eux, surtout en periode de guerre, n'étaient pas les mieux accueillis. Cette nation, plus qu'aucune autres, était la plus isolée. La méchante bleue, enraciné dans la tête des gamins de Seika et de Minshu et à peine mieux vu en territoire neutre, même si Shiryoku avait plié (encore une fois dans le sang) face à Sul hei.

De quoi être mal vu et voir mal le reste. Bref, tout ça pour dire que Jinn se fondait bien dans sa fonction, tout en restant parfaitement froid, comme il l'était toujours. Quand il se trahissait un peu trop, il tentait de se contrôler un peu. Il n'oubliait pas qui était en face de lui. Une élue perspicace et survivante de la guerre contre le phénix.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 215
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 27
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
Coupable ou innocente ? [Quête]  Left_bar_bleue1/6Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty_bar_bleue  (1/6)
Nyang
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyMar 05 Déc 2017, 00:38

     


Coupable ou innocente ?



Le récit des faits effectué par le Lone Ranger restait le même. Selon lui, cette femme avait appelé elle-même la garde alors qu'elle tenait le poignard entre ses mains, afin d'avouer son crime. La Ki écouta son témoignage jusqu'au bout, mais elle ne parvenait pas à se faire à l'idée que cette native puisse commettre un meurtre. Pour elle, c'était totalement invraisemblable. Et comment pouvait-elle l'affirmer ? En se fiant à son instinct.

Nyang dut se contrôler intérieurement pour se retenir d'insulter le gradé qui faisait des suppositions totalement absurdes. Ces personnes qui parlaient pour ne rien dire et se contentaient seulement de balancer des paroles en l'air ne méritaient pas d'être écoutées.  



▬ Vos hypothèses sans fondement, vous pouvez vous les garder, lança-t-elle, crûment.

 


L'archère se détourna du garde pour faire face à Zayro qui proposa de se rendre directement sur les lieux du crime. C'était là une des choses les plus importantes à faire lors d'une enquête. Examiner l'endroit où le meurtre a eu lieu.

Aaron et Nyang suivirent le Lone Ranger jusqu'à la bibliothèque, accompagnés de nombreux gardes. La porte du bâtiment était ouverte, et la Ki s'apprêtait à y entrer lorsque la voix glaciale du Lone Ranger l'interrompit. Pourquoi s'acharnait-elle à vouloir l'innocenter, demandait-il ? Parce qu'elle savait ce que ça faisait lorsqu'on était victime d'une injustice. Son père lui-même en avait payé les frais, enfermé dans une cellule jusqu'à ce qu'il perde la vie.

Gardant son regard irréversiblement rivé sur le corps recouvert d'un voile blanc, Nyang répondit simplement :



▬ Parce qu'il n'y a pas pire que d'être accusé d'un crime que l'on a pas commis.

   


Sans un mot de plus, la Ki entra. Cette salle était belle, il fallait l'avouer. Les murs étaient tapissés de livres jusqu'au plafond, et quelques échelles étaient présentes, permettant d'accéder aux plus hautes étagères. De nombreuses décorations ornaient les bureaux mais aussi les fauteuils. Le motif qui se distinguait des autres était celui du Dragon, représentant Long. Cependant, malgré l'aspect harmonieux et esthétique de la pièce, une ambiance sinistre y régnait, causée par la présence du corps de l'officier. Ce dernier était recouvert d'un tissu blanc, montrant qu'il était bel et bien mort.

À la simple idée qu'un crime eut été commis ici, un frisson parcourut la Ki. Elle ne se laissa cependant pas déstabiliser par ses émotions, arborant son masque d'indifférence habituel. Elle se dirigea immédiatement vers le corps et, sans demander la permission à qui que ce soit, elle retira le voile qui couvrait la victime.



▬ Il a bien été poignardé. Si ce n'est pas la jeune recrue, alors cela signifie que le coupable a laissé son arme ici. Veuillez examiner le corps le plus rapidement possible, et faîtes-nous un rapport précis sur les causes de la mort.

 


Nyang rabattit le voile et se mit à inspecter la pièce, observant chaque recoin sans toucher à un quelconque objet. Une voix la stoppa soudainement.



▬ La pièce était fermée ?

 


▬ Je croyais que tu ne voulais pas m'aider, répondit-elle sur un ton moqueur.

 


▬ J'en ai marre d'être ici, dans le froid. Finissons-en rapidement.

 


Aaron venait de faire une remarque tout à fait pertinente, au moment même où la Ki en avait fini avec l'inspection. Nyang se dirigea alors vers Zayro, et prit une grande inspiration tout en observant les alentours. Elle semblait avoir amassé assez d'informations pour faire un premier bilan de tout ce qu'il s'était passé jusqu'à maintenant.



▬ Ce n'est pas possible. Supposons que cette femme n'ait rien fait. Les fenêtres sont fermées, et la porte l'était également avant que la jeune recrue ne l'ouvre. Tout semble indiquer que le crime a eu lieu à l'intérieur. Cependant, si ce n'est pas cette femme...alors cela signifie que quelqu'un d'autre a eu accès à cette pièce juste avant elle.

 


Nyang laissa quelques secondes de silence, pour que les personnes ici présentes puissent comprendre où elle voulait en venir.



▬ À part la principale suspecte, qui possède les clés de la bibliothèque ?

 


Tous se regardèrent entre eux, interloqués par la demande de la jeune femme. Nyang espérait seulement qu'il n'y avait qu'un nombre limité de personnes possédant les clés, autrement, interroger tout le monde prendrait un temps colossal.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyMar 05 Déc 2017, 23:37



Coupable ou Innocent

feat.Avec Nyang



Nyang  grommela apres les accusations outrageantes du gradé envers la suspecte, qui était donc présumé coupable jusqu'à preuve du contraire, mais innocente dans le coeur de la Ki, depuis le départ. C'était à l'instinct qu'elle jugeait cette affaire et commençait à la prendre presque trop à coeur. Zayro l'avait noté, il devait y avoir quelque chose dans tout ça, un relent nostalgique qui la travaillait, forcément, pour que cette dernière s'implique autant.

Cela se confirma, lorsqu'au détour d'un regard, l'archère indiqua au colosse qu'il n'y avait pas pire que d'être ainsi accusé à tort d'un crime dont on n'était pas responsable. Tiens, c'était étrange d'y penser à présent, mais la Ki se camouflait encore et toujours derrière ces traits masculins et guerrier, alors que pour le messager de l'enfer, c'était un peu la même chose aujourd'hui. Travesti dans un autre corps que le sien, enfin, les deux choses n'étaient peut être pas du tout les mêmes au fond. Y Pensa t'il vraiment ? Non, guère, d'autant que cette affaire était trop importante et pouvait faire foirer sa couverture.

Il était vulnérable et ne l'oubliait pas. La ki alla donc à la scène du crime et faisait déjà son propre bilan, après avoir retiré le drap blanc, observé le corps, elle fit un constat, demandant à ce qu'il soit analysé le plus rapidement possible. S'adressait t'elle à Jinn ? Au gradé ? S'ils emportaient le corps sous peu, c'était probable, cependant dans l'éventualité ou elle ait pu demander l'avis de Zayro, ce dernier se pencha à peine sur la victime et ajouta froidement.

Zayro: Sauf votre respect, l'arme du crime était entre les mains de sa tueuse... Enfin, sa présumé tueuse. La victime à été tuée sur le coup, d'un seul coup net, sec. Hmmphf... A quoi tout ça nous avance t'il, élue ?  

Aaron qui semblait un peu plus impatient, demanda si la pièce était fermée et Nyang et lui eurent alors une petite discussion. Quand la Ki se retourna à nouveau vers le colosse, il l'écouta en croisant les bras, gardant une posture droite et fière, l'attitude habituelle qu'il aurait eut. On ne se changeait pas complètement après tout. En fait, elle termina par s'adresser à presque tout le monde et elle était sous le feu des regards à la fois accusateurs, inquiets et dans le cas de la victime, plein d'espoir !

Gradé : En dehors des proprietaires de la bibliothèque et de la suspecte...

Zayro: ... Les gardes ont un passe partout pour les bâtiments importants.  

Gradé : Les réserves de nourriture, la nécropole, la bibliothèque et le palais de notre roi.


▬ Merci de me croire mademoiselle !





Gradé : Je n'aime pas vos insinuations jeune femme. Vous pensez qu'un de mes hommes est coupable ?! C'est ridicule...

Zayro: Hmm... Elle aurait pu tuer la victime la veille avant de quitter la bibliothèque. Avec le froid il est difficile de dater l'heure du crime. Elle est peut être entrain de réussir à vous faire croire qu'elle n'est pas ce qu'elle est. La coupable.

Gradé : B.. Bien vu soldat ! Oui, je voulais le dire ! Avec ce temps glacial, la victime à pu être tué hier soir. D'ailleurs, amenez moi les proprietaires sur le champ !

Garde : Ils sont en chemin monsieur, ils arrivent dans cinq minutes !

L'enquête continuait donc pour l'inspectrice Nyang et son fidèle Aaron ! Percerait t'elle à jour le crime odieux ou laisserait t'elle la justice Fuyujin rendre son jugement tel quel ? Les propriétaires, un couple de vieux arrivèrent sans se presser. L'un, une canne à la main et sa femme aussi vieille que lui, le tenant tremblottant par le bras. On voyait donc bien pourquoi ils laissaient la gestion à une étrangère plus jeune. Monsieur et madame Tosuka rejoignaient donc la liste des.. Suspects potentiels à interroger par la KI ?

Monsieur Tosuka : Ouiii nous avons un problème ?
Madame Tosuka : Ils ont dit qu'il y'avait eu un meurtre ! Oh, ça n'a pas tâché nos livres j'espère !

Zayro (Laun): Je suppose que vous allez demander quels gardes s'occupaient de la zone ?Cela paraitrait logique. Nous étions trois au total.

Garde Ahiri : Ahiri Madame. J'étais le plus proche après Laun, je suis arrivé juste derrière.
Garde Miroko : Miroko... J'étais, hum... Je...

Gradé : Allons soldat, pas d'hésitation. Ou étiez vous, par Long ! Qu'on en finisse avec les accusations ridicules de cette... Elue.

Garde Miroko : J'ét.. J'étais ... Je dormais monsieur.

Le silence se fut pesant. Zayro en termina en disant ou il était à ce moment là. Se répétant forcément avec les début, mais puisqu'il sentait que la situation nécessitait un éclaircissement...

Zayro (Laun): Laun. J'étais à un pâté de maison environs, je faisais ma ronde, j'ai entendu les cris, j'ai accouru en étant épaulé par Ahiri.

Monsieur Tosuka : Tu y comprends quelque chose toiiii ?
Madame Tosuka : Rhooo j'ai mes courbatures qui me reprenne avec tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 215
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 27
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
Coupable ou innocente ? [Quête]  Left_bar_bleue1/6Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty_bar_bleue  (1/6)
Nyang
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyLun 11 Déc 2017, 02:11

     


Coupable ou innocente ?



Le corps fut emmené par des gardes, prêt à être autopsié.

Voilà donc que l'étau se resserrait. Les seules personnes capables d'entrer dans la bibliothèque étaient les propriétaires ainsi que les gardes. Il suffisait maintenant de savoir quels gardes étaient présents au moment où le corps a été découvert.



▬ Non...c'est beaucoup trop simple, pensa la Ki.




Nyang le savait, si les choses avaient été aussi faciles, cette histoire aurait été réglée depuis longtemps. Elle pressentait qu'un élément n'allait pas tarder à se mettre en travers de sa route.

Ses pensées s'avérèrent vraies lorsque Zayro émit l'hypothèse de l'officier assassiné durant la nuit. Selon lui, la suspecte aurait pu éliminer cet homme la nuit dernière et le froid aurait rendu difficile l'analyse précise de l'heure du crime. Son visage arborant une mine confiante, la Ki répondit simplement :



▬ Les médecins en sauront plus que nous.  Patientons.




▬ C'est pas tout ça mais j'ai une envie pressante, je sors, interrompit soudainement Aaron sans aucune gêne.




Au moment même où le soldat sortit, les deux propriétaires de la bibliothèque arrivèrent. Il s'agissait là d'étranges personnages...débordants d'énergie ? Ils ne semblaient absolument pas inquiets pour ce tragique évènement, seule la sécurité de leurs livres semblait leur importer. La "blague" de Madame Tosuka ne parvint pas à arracher ne fut-ce qu'un micro-sourire à Nyang. Elle restait de marbre, son visage ne laissant transparaître aucune émotion.



▬ Nous ne sommes pas ici pour plaisanter, déclara-t-elle. Il s'agit d'une affaire inquiétante, veuillez faire preuve d'un peu plus de sérieux.





Cependant, malgré cette attitude désintéressée dont ils faisaient preuve, Nyang ne parvenait pas à imaginer qu'ils puissent être coupables. Ce n'était là qu'une intuition, elle devait la confirmer. Elle leur posa alors une seule et unique question :



▬ Que faisiez-vous hier soir, jusqu'à ce matin ? Je suppose que vous dormiez ?





▬ Vous insinuez que nous sommes coupables ?! Jeune impertinente, vous n'avez pas le droit de nous accuser ainsi !




▬ Nous ne pouvons éliminer aucune éventualité, répondit la Ki, imperturbable.




Le propriétaire, ignorant les jérémiades de sa femme, prit alors la parole :



▬ Hm...non ! Nous étions ici, ma femme et moi !




▬ Je vous demande pardon ? Vous étiez ici ? répéta l'archère, sidérée par ce qu'elle venait d'entendre.




▬ Oui, bien sûr, reprit-il le plus naturellement possible. Ma femme m'aidait à ranger les livres au premier étage ! Vous savez, il y avait un bazar pas croyable là-haut ! Nous sommes restés jusqu'aux alentours de minuit il me semble !  D'ailleurs, je m'en rends compte juste maintenant mais vers vingt-deux heures, j'ai entendu la porte claquer. Je n'y ai pas prêté attention car l'officier avait l'habitude de rentrer ici pour vérifier que tout était en ordre !




▬ Ces bruits sortent de ta tête, idiot ! Tu es sourd comme un pot, comment pourrais-tu entendre une porte claquer ? Et du premier étage en plus !





▬ Vous voulez dire que personne n'a l'habitude de rentrer dans la bibliothèque après sa fermeture, hormis l'officier ?




▬ Absolument, m'dame ! Et je ne suis pas sourd !




Nyang se détourna alors vers Zayro, s'apprêtant à donner son avis sur son hypothèse :



▬ Quel intérêt aurait-elle eu à revenir sur les lieux du crime ? Si elle l'avait tué hier soir, elle aurait pu tout simplement s'enfuir. Je ne pense pas qu'elle soit assez stupide pour se dénoncer ainsi, à moins que son but ne soit de se rendre. Mais là elle clame son innocence.




Ensuite, il anticipa la question de la Ki. En effet, la principale interrogation était : Quels gardes occupaient la zone ? Le Lone Ranger lui apporta toutes les informations dont elle avait besoin. Ainsi donc, ils étaient trois. Les intéressés se présentèrent tour à tour, tandis que Nyang les observait scrupuleusement, de la tête aux pieds.


Celui qui retint son attention fut ce dénommé Miroko. Ce ton hésitant qu'il employa amena la combattante à croire qu'il pouvait être le coupable.



▬ Vous dormiez ? répéta-t-elle, incrédule.




▬ O-oui...j'étais épuisé...




Toutefois, la Ki ne devait pas faire de conclusions trop hâtives. Habituellement, lorsque les gardes effectuaient leur ronde, ils n'avaient pas droit au repos. Cela pouvait être extrêmement fatiguant. Cependant, Nyang ne devait éliminer aucune possibilité. Il y avait tant de scénarios possibles : Miroko pouvait être le coupable puisqu'il ne semblait pas avoir d'alibi. Mais Laun et Ahiri pouvaient très bien être complices. Ou encore, les propriétaires de la bibliothèque pouvaient être les assassins. L'archère soupira longuement, ne sachant par où commencer.

Alors qu'elle s'apprêtait à procéder à un interrogatoire, une voix l'interrompit soudainement.



▬ Vous devriez venir voir ça.




Aaron avait parlé à voix basse, de sorte à ce que seuls Zayro et Nyang puissent l'entendre. Le combattant au visage métissé les guida jusqu'à la sortie avant de les emmener vers une petite ruelle, collée à la bibliothèque. Au bout de celle-ci, on aperçut des bûches éparpillées partout sur le sol. Au milieu de celles-ci se distinguaient très clairement des traces rougeâtres.
Du sang.


Fixant le sol tâché les sourcils froncés, une expression d'incompréhension dessinée sur le visage, Nyang se perdit dans les méandres de ses pensées. Tout prenait forme, désormais, mais tout changeait également.



▬ La victime a été tuée dehors, et quelqu'un a essayé de faire croire que ça s'est passé à l'intérieur afin d'incriminer cette jeune femme.




Lorsqu'on parvenait, après de nombreux efforts, à trouver des preuves innocentant une personne alors que personne ne pouvait se résoudre à la croire, les doutes se tournaient immédiatement vers celui ou celle qui a tenté de l'accuser à tort. Instinctivement, Nyang fit face au Lone Ranger, lui demandant alors:



▬ Miroko et Ahiri s'occupaient de la zone hier soir également ? Étiez-vous présent ?




La Ki ne l'accusait pas directement, mais les soupçons étaient nombreux.



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyLun 11 Déc 2017, 12:07



Coupable ou Innocent

feat.Avec Nyang



La ki menait de main de maitre son enquête, comme si elle avait fait cela depuis toujours. C'était à la fois intéressant à regarder, sa façon d'analyser les éléments. Zayro savait qu'elle aurait été une élue prometteuse au sein des rangs de Fuyu. Il restait silencieux la majeure partie du temps, à se demander comment entraver du mieux qu'il pouvait l'enquête, mais cela semblait fortuit. S'il avait été comme avant, avec son corps et sa puissance, personne ici n'aurait espérer arquer un sourcil envers lui, même s'il avait daigné dire qu'il était le coupable. La force lui manquait cruellement... Ce ranger de pacotille qui l'avait entourloupé, paierait cher cette fourberie digne des élus de Minshu.

Elle rétorqua, apres que le corps ait été emmené, que les médecins en sauraient plus sur l'heure et la cause du décès. Il ne répondit rien encore une fois, acquiesçant à peine à ses dires. L'acolyte de Nyang s’éclipsa et volontairement, Zayro le suivit un instant du regard, il allait vers la ruelle. Mais il ne s'en inquiéta pas. Le sang avait été bien caché derrière les bûches, et même si par hasard ce dernier découvrait cela, le colosse ne devait rien montrer. Se focalisant donc sur la Ki et la suite des événements, cette dernière, non partisane de l'humour des propriétaires, les mis en garde sur l'importance de cette affaire.

Apparemment hier soir, le couple était présent, mais leurs dires étaient confus et la sénilité proche, ne rendait pas plus clair ce témoignage. Lorsqu'à nouveau, l'élue se tourna vers le messager de l'enfer, pour lui spécifier que cela n'aurait eu que peu de sens qu'elle revienne ou se déclare coupable puis clame son innocence, par soucis de logique, il se devait d'être d'accord avec sa théorie.



Zayro: Cela semble logique... En effet.  

Elle se focalisa ensuite sur les autres témoins, dont Miroko qui dormait pendant sa ronde et donc, faisait un suspect idéal.

Gradé : Tsss si vous êtiez épuisé, il ne fallait pas servir la patrie, je ferais un rapport à Sul hei, croyez moi.

Mais pendant que le gradé passait un savon au garde, Zayro et Nyang furent en quelque sorte alpagué par le complice de la Ki, qui demanda d'aller voir ce qu'il venait de trouver. Vu le lieu, Jinn devinait déjà de quoi il s'agissait. Cela ne tombait pas très bien, mais il n'y avait aucun moyen de remonter à lui. Cela prouvait juste que le crime avait été commis dehors et maquillé en meurtre à l'intérieur, en accusant quelqu'un d'autre, bien qu'à ce stade, l'étrangère pouvait encore être la coupable en question !

Zayro: Votre affaire se complique. Mais cela n'innocente pas forcément cette étrangère. Répliqua t'il calmement.

Puisqu'elle le prenait seul à seul à parti, tandis que les autres étaient à coté avec le gradé, Zayro en déduisait que Nyang avait au moins quelques soupçons à son égard. Soupçons qu'il devait rapidement dissiper, sous peine de se compliquer inutilement la vie ici... Ou pire... Etre découvert sous sa véritable identité.

Zayro: Cette ruelle fait partie du coin de surveillance d'Ahiri, le second à être arrivé après moi. Je n'étais pas présent dans cette zone, non, mais j'étais en ronde la bas. Montra t'il du doigt, à l'exact opposé de la zone actuelle.


Finalement, curieux de savoir ou étaient passé l’enquêtrice mystère, son acolyte et l'un de ses gardes, le gradé approcha dans la ruelle pour constater à son tour du sang. Roulant des yeux et soupirant, à l'idée de devoir faire une enquête interne, un rapport et tout ce qui s'en suivrait...

Gradé : Dites moi que je rêve... Ne m'annoncez pas que c'est ce que je crois. Tss... Cela commence à prendre des proportions que je n'apprécie pas. Bon, je dois vous le demander, mais avez vous quelque chose ? Des indices ? Des mobiles ? Des preuves sur le terrain ? Visiblement cette femme à été piégée, je le reconnais, mais si le coupable court toujours, nous allons devoir ouvrir une enquête interne... Ca ne sera plus de votre ressort élue, est-ce-que c'est clair ? Je vous laisse encore quelques minutes pour me fournir tout ce que vous trouverez à inclure au dossier. Affirma le gradé d'un air sévère.

Zayro (Laun): Comptez sur notre coopération. Fit Zayro.

Garde Ahiri : Je sais que c'était ma zone... Je.. Je n'ai pas vu quoique ce soit je le jure. Mais j'ai du mal à imaginer que l'un de nous soit mêlé à un crime aussi odieux.

Garde Miroko : Au point ou j'en suis.. Je vais perdre mon job... Me faire fouetter... Tout ça a cause de ce meurtre !

Il était donc temps de voir si la Ki était capable de conclure cette affaire. Bien qu'elle ait  déjà potentiellement gagnée, elle venait d'innocenter aux yeux du gradé l'étrangère. Mais le coupable courrait toujours les rues froides et sombres de Fuyu. Aucune preuves et évidences tangibles sur les lieux, ce qui voulait dire, à part le sang bien sur, que le meurtre avait été habilement maquillé, presque comme s'il avait été prémédité... Et s'il avait été fait dans l'urgence du moment, alors il fallait un grand sang froid et professionnalisme pour agir rapidement et sans être vu. Maquiller une scène de crime, se débarrasser des indices menant à une piste tangible, semer le trouble et la confusion, il fallait être doué.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 215
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 27
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
Coupable ou innocente ? [Quête]  Left_bar_bleue1/6Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty_bar_bleue  (1/6)
Nyang
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  EmptyVen 15 Déc 2017, 23:03

     


Coupable ou innocente ?



L'affaire semblait maintenant réglée pour l'accusée, cependant, la véritable énigme n'avait toujours pas été résolue. Et ne la sera probablement jamais, même si Nyang avait quelques idées en tête. Ce crime était presque ce que l'on pouvait appeler "le crime parfait". Les preuves pouvant mener au criminel étaient totalement inexistantes, c'était comme si le meurtrier n'était pas ici, qu'il s'était complètement volatilisé. Mais la Ki était toujours convaincue que le coupable était encore là, parmi eux, tapis dans l'ombre à les observer.

Détachant ses prunelles du sol tâché de sang, Nyang les posa alors sur le gradé. Avait-elle un indice ? Des preuves que les enquêteurs pourraient utiliser ? L'archère n'avait plus qu'une seule chose à dire, et même si elle était supposée s'adresser au garde, ses paupières se plissèrent, et son regard se déplaça lentement vers Laun. Un regard perplexe, plein de sous-entendus.



▬ Le crime n'était pas prémédité. Personne n'avait prévu de tuer cet officier.

 


Ses cils ombrageux battèrent alors qu'elle fixait toujours Zayro Jinn :



▬ Le coupable devait être très intelligent, vu l'habileté avec laquelle il a réussi à nous duper. S'il avait prévu de tuer cet homme, il n'aurait pas fait l'erreur de cacher le sang avec des bûches.

 


La Ki le lâcha du regard, elle venait tout juste de se rendre compte qu'elle l'avait presque accusé indirectement. Même si elle faisait confiance à son instinct, elle ne devait pas se fier à celui-ci comme s'il détenait la vérité absolue. Ce qui comptait, c'était les preuves. Et elle n'en possédait aucune.

De toute manière, elle avait terminé son travail. Son but avait seulement été d'innocenter la pauvre femme, désormais, seules les autorités supérieures avaient la capacité de gérer cette affaire.



▬ Je n'ai plus rien à ajouter, j'ai fait ce que j'avais à faire.

 


Un messager arriva alors, déclarant au garde que la victime avait bien été tuée durant la nuit, et non ce matin. Bien, au moins, ils pouvaient être fixés sur ce point là. Sans un mot ou un regard de plus, la Ki se détourna des gardes pour retourner chez elle. Avec tous ces évènements, l'envie de se rendre à la bibliothèque s'était rapidement dissipée.

En réalité, si Nyang s'éclipsait aussi rapidement, c'était pour cacher sa frustration, car au fond d'elle-même, elle hurlait son insatisfaction. Elle restait silencieuse, gardant son regard irréversiblement rivé droit devant, mais à l'intérieur elle bouillonnait.

Elle n'était pas habituée à perdre.

Aaron ne disait mot, sachant à quel point son acolyte devait être consternée. Et au moment même où ils s'apprêtèrent à tourner dans une autre rue, une cri aigüe les interrompit :



▬ Att-...attendez...!

 


L'ancienne accusée parvint à rattraper le duo, essoufflée suite à la course qu'elle venait d'effectuer.



▬ J-je...je voulais vous remercier ! Vous m'avez sauvé la vie...sans vous, j'aurais été envoyée en prison. Vous avez tout mon respect, mademoiselle !

 


Tout d'un coup, la rage que la Ki ressentait il y eut à peine cinq minutes s'évapora totalement. À trop penser au véritable coupable, elle en avait presque oublié l'essentiel. Le fait qu'elle ait réussi à innocenter une jeune femme, qui aurait pu voir sa vie gâchée à cause d'un crime qu'elle n'avait pas commis. Surprise par la vitesse avec laquelle son humeur avait changé, Nyang resta sans prononcer le moindre mot, les yeux ronds.

Un léger sourire étira alors ses lèvres, tandis que celles-ci s'entrouvrirent pour répondre simplement :



▬ Soyez plus prudente à l'avenir.

 


La combattante lui tourna le dos pour reprendre son chemin, l'esprit désormais serein.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Coupable ou innocente ? [Quête]    Coupable ou innocente ? [Quête]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Coupable ou innocente ? [Quête]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Coupable ou innocente ? [Quête]  190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.