Le Deal du moment : -83%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
25.95 €

Partagez
Rebrousser chemin
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Rebrousser chemin   Rebrousser chemin EmptyVen 05 Jan 2018, 20:20






Rebrousser chemin




Je venais de dépasser le panneau "Yuki" devant lequel je me trouvais quand je fus soudain prise d'un doute. En effet, j'avais un très mauvais pressentiment à propos de tout cela. Quelque chose, au fond de moi, me disait maintenant de ne pas pénétrer la ville. Pourtant, il me disait l'exact opposé quand j'étais perdu au beau milieu de cette forêt. Je restai plantée sur place un moment, me questionnant sur ce que je devais faire. J'étais fatiguée, frigorifiée et affamée. Le vent glacial continuait de souffler et je portai mon capuchon afin de m'en protéger. Cet endroit me rappelait la planète Hoth, une planète entièrement composée de glace.

"C'est décidé ! Je reprendrai la route demain matin, dès l'aube. Pour l'heure, il est temps de reprendre des forces."

C'était vrai. Dans mon état, je n'irais de toute façon pas bien loin. Autant trouver un abri pour la nuit. Puis, autant se protéger derrière des remparts plutôt que de dormir à la belle étoile. Je ne savais pas encore ce que cet endroit me réservait. Pénétrer donc dans la ville me semblait être une sage décision. Je m'approchai alors des premiers remparts où étaient stationnés des gardes. Ceux-ci me repérèrent rapidement et l'un d'eux s'approcha de moi, prêt à dégainer son épée. Son arme avait d'ailleurs une drôle d'allure. Il me regarda avec méfiance et m'interpella:

"Hola, étrangère. Déclinez votre identité."

"Bonjour, je m'appelle Mylea. S'il vous plaît, aidez-moi. Je cherche à m'abriter pour cette nuit."

Le garde et ses compagnons m'adressèrent un regard interrogateur. Puis, celui qui m'avait interrogé fit un signe à l'un de ses collègues et lui demanda de m'amener à l'abri à l'intérieur des remparts. Ce dernier me pris sur son dos et m'amena jusqu'à une petite auberge qu'il paya de sa poche. J'aurais préféré ne pas demander leur aide mais sans eux, j'allais irrémédiablement mourir de froid. Sans eux, je n'aurais pas été auprès d'un bon feu de cheminée.

Après avoir dégusté un succulent repas et m'être réchauffée auprès du feu, je voulus me rafraîchir un peu. L'aubergiste me signala qu'il y avait un bain public ouvert. Je m'y rendis et me dévêtis avant d'entrer dans cette source d'eau bien chaude. Bien que tout était disposé à la détente, je demeurais tendue. En effet, je vis tous les regards posés sur moi. Pour quelle raison? Je ne le savais point. Toujours est-il que je décidai d'abréger ce moment pour aller me coucher.

J'étais couchée dans ce petit lit douillet, prête à sombrer dans un sommeil profond, quand j'entendis des voix en bas. Je ne saisis pas toute la conversation mais j'entendis distinctement "Minshû", "ennemie" et "Chambre 12". Je sentais mal ce coup-là. Quelqu'un monta lentement l'escalier et s'arrêta devant la porte de ma chambre. Je sentais que je serais en danger si je restais ici. Aussi, j'ouvris la fenêtre de ma chambre, remis mon capuchon sur ma tête et sortis. Au moment de sauter, j'entendis la porte de ma chambre tomber dans un vacarme. Comme quoi, j'avais bien fait de partir.

Désormais, j'étais dans une petite ruelle. Il fallait impérativement que je sorte sans me faire remarquer...




Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Rebrousser chemin   Rebrousser chemin EmptySam 06 Jan 2018, 00:24






Rebrousser chemin


J'entamai une marche discrète dans la ville dans le but d'en sortir. C'était une nuit de pleine lune, pas la plus adaptée pour rester dans l'ombre. Je sortis de la ruelle dans laquelle j'avais atterri et je me retrouvai sur une route principale. Mis à part les gardes et une poignée de personnes à l'intérieur de cette auberge, personne ne savait qui j'étais. D'ailleurs, pourquoi étais-je poursuivie? Avais-je fait quelque chose de mal? Dans tous les cas, peu importe ce que j'avais fait, c'était fait et je ne pouvais pas revenir en arrière pour changer ça. Et bien, moi qui voulais une soirée tranquille pour me ressourcer, c'était raté !

Je continuai ma route en longeant les murs. C'est alors que je vis deux gardes en train de papoter tout en marchant. Ils ne me remarquèrent pas. Je bifurquai donc sur ma gauche et entrai dans une ruelle sombre. Là, je continuai de progresser tout en jetant de temps en temps des coups d'oeil vers l'arrière, au cas où un individu à ma recherche me suivrait, ou plutôt dans le cas où un individu tout court me suivrait. En effet, je n'avais pas pris le temps de mémoriser les visages des personnes présentes dans le bain, ce soir-là. Dès lors, je ne pouvais faire confiance à personne dans cette ville. C'était trop risqué.
Arrivé au bout de la ruelle, je tournai à droite dans une rue un peu plus éclairée et grande. Je veillai bien à ce qu'elle soit déserte avant de m'y engager. Une fois la vérification terminée, je continuai ma route. Je continuai toujours tout droit, sans jamais croiser qui que ce soit, jusqu'au moment où je me retrouvai face aux remparts. Là, je les longeai jusqu'à retrouver l'endroit par où j'étais rentrée. Là, se tenaient deux gardes qui étaient déjà présents au même endroit tout à l'heure. De mon côté, je restai cachée derrière un mur.

"Bien sûr, ces lourdauds n'auront pas bougé de la soirée. Comment pourrais-je les faire bouger un peu?"

J'avais beau me creuser la tête, je ne voyais pas comment je pourrais les faire bouger. C'est alors que les deux gardes de tout à l'heure, celui qui m'avait demandé de me présenter et celui qui m'avait amené à l'auberge, les rejoignirent. Du coup, cela se corsait. Je n'avais plus deux gardes à passer mais quatre. Ces derniers se mirent à discuter pendant un bon quart d'heure, après quoi deux d'entre eux partirent. Voyant que les deux autres ne se décideraient jamais à bouger, je dus opter pour une autre stratégie. je décidai de jouer l'audace et de sortir de ma cachette pour me présenter face à eux.

"Salutations, c'est moi que vous cherchez?"

Les deux gardes commencèrent à me courir après. C'était un pari risqué mais malgré ma faiblesse inexpliquée, j'avais toujours confiance en ma vitesse et mon agilité. C'est pourquoi je courus dans les rues, les deux gardes à mes trousses. Puis, je tournai dans cette même ruelle sombre et me glissai dans un petit interstice entre deux maisons. Là, les deux gardes, bêtes qu'ils étaient, continuèrent la route. Une fois qu'ils furent partis, je pus sortir de ma cachette et reprendre le chemin inverse jusqu'à la sortie. Mais soudain, de derrière, je sentis une emprise sur ma cape. Puis, je fus traînée au sol et jetée contre le mur du rempart. Là, le garde qui m'avait emmenée à l'auberge me fit face. Il avait l'air furieux. Il dégaina son épée et la pointa vers moi. Puis, il se ravisa. Il rangea son épée dans son fourreau et décida à la place de jouer un peu avec moi avant de m'envoyer en prison. Il commença par me mettre une droite au visage, en plein dans le nez. Etant donné la violence du coup, mon nez saigna abondamment. Puis, il me saisit par le col et entama une série d'insultes. Tandis qu'il me parlait, je descendis ma main droite au niveau de ma ceinture et saisis mon sabre laser, bien décidée à m'en servir. Je l'actionnai de sorte à le transpercer au torse. Grâce à cet effet de surprise, je pus tuer ce garde qui était bien plus fort que moi.

Il était temps de partir, surtout que j'entendais des bruits de pas se rapprocher. Pour avoir tué un garde, j'allais sûrement croupir en prison si je restais là. Je pris donc la sortie et partis vers le sud-est. Mon intuition m'intimait de partir par là. Une fois sortis de cet enfer qu'était la ville de Yuki, je m'arrêtai quelques secondes le temps de reprendre mon souffle. Quel endroit de tarés ! A côté d'eux, les hommes des sables de Tatooine sont des anges. Une fois prête, je repris la route en direction du sud-est. Je ne savais pas ce qu'il y avait là-bas, mais j'allais le découvrir. Aussi, pensai-je qu'il faudrait que je m'entraîne à nouveau à maîtriser la force et le combat au sabre. Je devais également m'entraîner physiquement. Jamais je n'aurais été obligée de fuir face à ce genre de personnes auparavant...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Rebrousser chemin   Rebrousser chemin EmptySam 06 Jan 2018, 20:11






Rebrousser chemin



Je m'étais enfin échappée de cet enfer glacial qu'était la ville de Yuki. Toujours en suivant le chemin, je continuai ma progression vers le sud-est. Soudain, j'arrivai à un embranchement. J'avais le choix entre continuer tout droit ou dévier légèrement à droite. Encore une fois, je suivis mon intuition qui me disais de continuer tout droit. Alors, je marchai encore des heures et des heures, sans jamais m'arrêter. Puis, l'aube pointa le bout de son nez et j'avais fait déjà pas mal de distance depuis Yuki. Enfin, j'imaginais. Je vis le soleil s'élever de derrière les montagnes. C'était un spectacle assez agréable à regarder. Cependant, le climat, lui, ne s'était pas adouci et était toujours aussi froid. Fort heureusement, il n'y avait pas de vent, ce qui aurait encore été pire.

Je continuai donc ma marche, arrivant cette fois-ci au pied des montagnes. Je pris bien garde à toujours rester sur le chemin, histoire de ne pas m'attirer les foudres de quelque créature que ce soit. Malgré tout, c'était quand même bizarre, je ne croisais jamais personne sur les routes. Personne ne s'aventurait ici, ou quoi? Serait-ce un endroit dangereux pour tout mortel? Dire que j'aurais pu encore être dans ce lit chaud et douillet si je n'avais pas été chassée comme de la vermine. Bref, ce qui était arrivé devait sans doute arriver, je ne pourrais de toute façon pas changer le passé. Il importait d'avancer, maintenant.

En continuant d'avancer, je remarquai au loin, dans les montagnes, des créatures que je n'avais jamais rencontrées auparavant, notamment des créatures ressemblant fortement à des félins, ou encore d'autres s'apparentant à des blaireaux. Je vis aussi passer au-dessus de moi, haut dans le ciel, des espèces d'aigles, sauf que ceux-ci étaient gigantesques. La faune de cet endroit était très développée, en tout cas. Néanmoins, j'avais au fond de moi un sentiment d'insécurité, comme si quelque chose, ou quelqu'un, m'observait depuis tout à l'heure. De ce fait, je ne m'arrêtai pas une seule fois pour faire une pause. Non, je n'étais pas à l'aise du tout. J'attendis donc d'avoir franchi ces chaînes de montagnes pour pouvoir m'arrêter.

Une fois sortie des montagnes, mon sentiment d'insécurité s'évapora aussitôt. Quelque chose clochait avec ces montagnes, il faudrait que j'aille voir, un de ces jours. Mais pour l'heure, je devais absolument me mettre en sécurité. En continuant de marcher, j'arrivai cette fois-ci à un carrefour. Je ne me posai pas plus de questions et je continuai tout droit jusqu'à arriver dans une zone remplies de lacs. Là aussi, je sentis au fond de moi qu'il n'était pas prudent de trop s'approcher de l'eau. Je restai donc bien sagement sur le chemin. Entre-temps, la nuit tomba. J'avais marché toute la journée et un peu de repos me ferait sans doute le plus grand des biens, surtout que ça faisait bien plus de 24 heures que je n'avais pas non plus mangé. Pour ce qui était de la nourriture, cela attendrait. Par contre, pour ce qui est du sommeil, je vis pas loin du chemin un joli arbre sur lequel j'allais pouvoir m'adosser.

Cette nuit-là, je ne dormis que d'un oeil. En effet, je me méfiais de tout ce qu'il y avait autour de moi. Durant la nuit, tout fut calme. Le matin arriva bien vite. Il était temps pour moi de reprendre la route. Je marchai tranquillement pendant encore quelques heures avant d'arriver face à un panneau sur lequel il était écrit "Kansei". Au loin, j'aperçus une grande ville, où tout était vert. Tout dans cette partie-ci de cet endroit me semblait plus accueillant. Aussi, je devais dire, le temps s'était vachement adouci une fois que j'eus passé les montagnes. Je pressentais néanmoins que je n'avais exploré qu'une petite parcelle de ce monde...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rebrousser chemin   Rebrousser chemin Empty

Revenir en haut Aller en bas
Rebrousser chemin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Rebrousser chemin 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.