-23%
Le deal à ne pas rater :
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
999 € 1299 €
Voir le deal

Partagez
Un peu de tranquillité...
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyMar 09 Jan 2018, 22:31






Un peu de tranquillité...


Le soleil venait de se lever. Après mon arrivée en Kansei, j'avais passé la nuit à la belle étoile, chose que je n'aurais jamais pu faire à Yuki à cause de son climat aussi froid que les habitants eux-mêmes. Ici, tout était un peu plus chaleureux, même si je trouvais les gens un peu plus renfermés sur eux-même. En ce jour, le temps était magnifique. Le soleil brillait de mille feux et un petit vent agréable soufflait sur cette jolie plaine verdoyante que j'avais choisie pour être mon nouveau terrain d'entraînement. Cet endroit était dépourvu d'ignoble créature ou d'individu voulant ma peau. Du moins, je n'en voyais pas. Oui, malgré sa beauté, l'endroit était étonnement désert.

Lors de mon arrivée dans cet endroit, j'avais constaté que toutes mes aptitudes liées à la force m'avaient quitté. Je me sentais comme au début, avant de rencontrer mon mentor. Je me sentais faible et inutile. Néanmoins, j'avais encore en tête tous les préceptes de la force appris lors de toutes les leçons que m'avaient prodigués mon maître, ou encore lors de mes voyages ou missions. Je n'avais pas non plus oublié que la guerre faisait rage et que retrouver mon pouvoir s'avérait indispensable si je voulais la stopper. Dès lors que je m'étais éloignée de l'ordre Sith, j'avais fondé ma propre philosophie à propos de la force, une philosophie qui, selon moi, était la vérité. Cette philosophie donna naissance à un code que j'avais façonné à ma manière. Ce code je le répétai.

"Il n'y a pas de lumière sans les ténèbres,

Par la passion, j'ai la concentration

Par la connaissance, j'ai le pouvoir

Par la sérénité, j'ai la puissance

Par la victoire, j'ai l'harmonie

Seule compte la Force."


Cette guerre devait cesser. Elle avait fait d'innombrables victimes, dont mes parents. C'était ce pour quoi j'avais fondé ma propre philosophie, mon propre ordre. Cependant, je ne savais pas comment partir d'ici. En effet, il n'y avait aucune trace de mon vaisseau, ni même de technologie, ici. De plus, je me sentais irrémédiablement attirée par la communauté de Minshû, j'ignorais pourquoi.

Il était temps de débuter l'entraînement. J'allais d'abord commencer par réapprendre à maîtriser cet art qu'était le combat au sabre laser. Je portai ma main à la ceinture et attrapai mon arme, puis l'activai. Ensuite, je m'approchai d'un arbre, un gros chêne, et bandai mes yeux avec un bout de tissu que j'arrachai de ma cape. Ensuite, le tout était de porter des coups tout en me contrôlant pour ne pas toucher cet arbre. Pour cela, je devais sentir la force parcourir mon corps tout entier. Ce n'était pas chose aisée et ça demandait du temps pour un novice. Mais bon, comme je savais déjà tous les fonctionnements, j'allais pouvoir passer cette étape plus rapidement.

Au début, j'eus du mal, touchant l'arbre à plusieurs reprises. Mais après un certain temps et en m'appliquant vraiment, je pus enchaîner les coups en m'arrêtant tout juste avant de toucher le chêne. Je répétai mes actions jusqu'à totalement maîtriser cet aspect, ce qui me pris toute l'après-midi. En enlevant le bout de tissu que je m'étais mis sur les yeux, je pus assister à un magnifique coucher de soleil. Il faisait nuit et la journée avait été éprouvante. Je décidai d'aller me coucher de bonne heure et de reprendre le lendemain, à l'aube. Je m'adossai donc contre le chêne qui avait reçu quelques coups de sabre, dont on pouvait clairement distinguer les marques. Je sombrai très vite dans un sommeil profond...



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyMer 10 Jan 2018, 17:34






Un peu de tranquillité...


Tout est une question d'équilibre... La lumière n'existe pas sans les ténèbres et inversement...

Dans cette guerre, il n'y aura jamais de vainqueur, que de la souffrance...

La Force est puissante en toi, sers-t-en pour la justice...

Je me réveillai en sursaut. Je constatai que des larmes perlaient sur mon visage. J'avais fait un rêve durant cette nuit-là. Quelqu'un me parlait mais je ne me rappelais pas qui ça pouvait être. C'était cependant une voix qui me semblait familière. Le soleil commençait à pointer le bout de son nez. C'était l'heure de débuter l'entraînement. Je devais améliorer mes aptitudes physiques si je voulais être invincible en combat au corps-à-corps. Cet épisode de fuite contre de simples gardes à Yuki ne me laissèrent guère de bons souvenirs. Sans l'effet de surprise, jamais je n'aurais réussi à vaincre ce simple soldat. C'était affligeant de voir à quel point j'avais régressé, et je ne savais toujours pas pourquoi. Mais il était inutile que je me lamente sur mon sort. Non, je ne devais pas faire ça, mais plutôt travailler d'arrache-pied pour retrouver mon niveau d'antan, voire le surpasser complètement. Comment pourrais-je stopper les guerres et gouverner la galaxie si je ne m'entraînais pas? Gouverner la galaxie me permettrait d'éviter de nouvelles guerres dans le futur et ainsi, perpétuer la paix.

Pour revenir sur l'entraînement, je le commençai par une petite course d'une dizaine de kilomètres à petites foulées, ce serait l'échauffement. Je pris bien soin de toujours courir en suivant le petit chemin en pierre qu'il y avait. Une fois cet échauffement terminé, je passai à plusieurs exercices visant le renforcement musculaire. Je commençai par plusieurs séries de pompes, dont je variai les types: sur deux mains, puis sur chaque main. Ensuite, je fis une série de pompe en position poirier, cela renforçait non seulement les bras mais aussi le dos. Par après, j'entamai une série d'abdominaux. Je grimpai dans un arbre, m'accrochai à une branche grâce à mes jambes et, suspendue dans le vide la tête en bas, j'effectuai les abdominaux. Le reste de l'entraînement se constitua d'autres exercices de renforcement, puis d'une redite du combat au sabre laser à l'aveuglette. Je devais répéter ceci chaque jour si je voulais conserver mon niveau. Je terminai l'entraînement par de la méditation.

Durant la semaine qui suivit, je répétai le même entraînement. Mon maniement du sabre laser s'était déjà bien amélioré, même si j'étais encore loin de pouvoir faire tout ce que je voulais avec. En revanche, mes pouvoirs liés à la force étaient toujours absents. Je ne me fis pas de souci, étant donné que c'étaient les aspects de la formation les plus durs à assimiler.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyJeu 11 Jan 2018, 21:18






Un peu de tranquillité...


(FLASHBACK ON)

A l'époque, je n'avais que 5 ans. J'étais en train de m'amuser dehors, non-loin de la maison, avec les autres enfants, ceux de mon quartier sur Alderaan, ma planète natale. Je dus arrêter car ma maman m'appela pour me signaler que le dîner était prêt. De plus, il commençait à se faire tard, le soleil était en train de se coucher. Après un excellent repas, j'allai au lit. D'habitude, avant de m'endormir, mon papa me racontait toujours une histoire. Cette fois-ci encore, j'y eus droit. Mon papa était très fort pour les raconter. J'adorais mes parents, ils étaient toujours très gentils avec moi et m'offraient plein de cadeaux. J'étais une petite fille heureuse.
Le lendemain, alors que je jouais dehors par une fraîche matinée, des hommes étranges, armés et portant des vêtements bizarres avec un drôle de chapeau, arrivèrent près de chez moi. Alors, j'interrompis mes activités et allai voir en restant cachée derrière un petit muret situé juste à côté de la maison. C'est alors que je vis mes parents se faire traîner dehors par ces hommes. Puis, ils furent emmenés dans un vaisseau. Quant à moi, je fus enlevée et l'on me mit dans un autre vaisseau. Plus jamais je ne revis mes parents depuis ce jour...

"Emmenez-la sur Korriban, elle fera office d'esclave."

Ce furent les mots de cet homme qui semblait être leur chef. Une fois arrivée sur Korriban, je fus obligée de porter autour du cou une espèce de collier qui faisait plein de "bip bip" avec une lumière rouge qui clignotait. Des larmes coulèrent le long de mes joues. Non seulement j'étais loin de mes parents mais en plus le climat de cette planète était horrible. Alors, l'un des soldats me gifla en exigeant de moi que je me taise. Ces hommes étaient des pourritures.

Quelques mois passèrent. Je m'étais en partie habituée au travail que devais fournir un esclave. En ce jour, nous travaillions dans l'un des tombeaux découverts sur Korriban. Nous étions chargés du travail physique, à savoir déblayer la terre, ou autre chose de ce genre. C'est alors que trois de mes compagnons esclaves tentèrent de s'enfuir à travers le tombeau. Sûrement espéraient-ils trouver une autre issue et s'échapper de cette fichue planète. J'avouais que l'idée me traversait sans arrêt, mais je n'étais pas assez courageuse et puis, je ne savais pas piloter. De ce fait, j'acceptais sans broncher ma vie d'esclave.

Peu après le départ des trois esclaves, l'un des surveillants du "chantier" donna l'ordre à trois soldats d'aller les rechercher. A partir de ce moment, les minutes furent longues. J'espérais de tout coeur qu'ils avaient réussi à s'échapper. Sinon, je ne donnais pas cher de leur peau. Peu après, les soldats étaient de retour et ce que je vis me glaça le sang: chaque soldat portait une dépouille sur son épaule. Ensuite, en voyant ces derniers jeter mes compagnons au sol, comme des vulgaires sacs, je me mis à pleurer. Le surveillant me frappa alors avec son bâton pour me calmer.

"Arrête de pleurnicher, microbe !"

Mes pleurs ne cessèrent pas. Mais cette fois-ci, ce n'étaient plus seulement des larmes de tristesse, mais aussi des larmes de colère. J'en avais plus qu'assez du traitement qu'ils nous infligeaient. Aucun être dans la galaxie ne méritait de subir ça. Sans m'en rendre compte, sans doute portée par ma colère, je lui répondis:

"Va te faire voir, connard !"

"Pardon?! Comment oses-tu me parler comme ça, petite merde? Comment oses-tu manquer de respect à tes supérieurs? Soldats, en joue ! Abattez-moi cette petite peste !"

A ma colère se mêla alors de la peur. Trois blasters étaient braqués sur moi et leurs propriétaires n'hésiteraient pas à tirer.

"Arrêtez...arrêtez...ARRETEEEEEEEZ!"

En poussant ce cri, un champ de force émana de mon corps et envoya valdinguer le surveillant qui tomba lourdement sur le sol. En se relevant, il me regarda, effrayé, et lança à ses soldats:

"Vite, appelez le seigneur Marr!"



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyVen 12 Jan 2018, 23:02






Un peu de tranquillité...


Un individu arriva très rapidement sur les lieux. Il s'agissait d'un homme très grand, dont le visage était caché par un masque, et qui portait une cape rouge, le capuchon relevé. Il dégageait un charisme naturel. Il devait être très puissant car le surveillant se mit à genoux à son arrivée et balbutia quelques mots à son encontre:

"Seigneur Marr, je voulais vous faire part d'une découverte de la plus haute importance."

"Laquelle? Parle donc, je n'ai pas tout mon temps à te consacrer!"

Sa voix dégageait une assurance, une prestance sans nulle autre pareille. Le surveillant répondit en me pointant du doigt:

"Cette jeune fille est sensible à la force. Quand elle s'est énervée, quelque chose s'est produit et je fus projeté en arrière."

"Intéressant. C'est donc ça que j'avais senti tout à l'heure."

Le seigneur Marr s'approcha de moi, posa un genou au sol pour se mettre son visage au niveau du mien et me parla. Sa voix était calme, posée:

"Bonjour, jeune enfant, comment t'appelles-tu?"

"Je n'ai rien à vous dire!"

Sans un mot, il tendit sa main vers moi et je me sentis bizarre.

"Je vois... Tu t'appelles Mylea Thymos. Je vois beaucoup de peur, de souffrance, de tristesse et de colère en toi, c'est parfait."

Il avait réussi à lire dans mon esprit. Ce type était vraiment puissant.

"Tu vas devenir mon apprentie. Je vais te former personnellement et tu deviendras une Sith accomplie."

"Hors de question que je devienne votre apprentie. Plutôt mourir !"

"Qui a dit que tu avais le choix?"

Une fois de plus, il tendit sa main vers moi. Cette fois-ci, il joua avec ma mémoire et mes souvenirs. Après cet épisode, je devins sa dévouée apprentie, désirant tout connaître de la force...



Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyDim 14 Jan 2018, 22:21






Un peu de tranquillité...


(FLASHBACK OFF)

Je me rendis compte que j'étais les genoux au sol et la paume de mes mains plaquée contre l'herbe verte. Une goutte de sueur perlait sur mon front. Pourquoi ces souvenirs faisaient-ils surface, tout d'un coup, et surtout, pourquoi étaient-ils différents, cette fois-ci? Je reconnus mes parents, mon maître, mais c'était quoi tous ces événements douloureux liés à l'Empire?
Je passai ma main sur mon front afin d'enlever la sueur. J'étais perdue, complètement. Que devais-je penser, à présent? Je ne savais plus démêler le vrai du faux. Quelqu'un aurait-il joué avec mes souvenirs? A travers ce que j'avais lu et appris, je savais que c'était possible. Serait-ce le cas? Si oui, j'aurais des comptes à rendre à mon "maître". Je n'aurais donc été qu'un simple jouet pour l'Empire, une arme de destruction? Pour le coup, cela me conforta encore plus dans l'idée que je m'étais faite de cette guerre: tout le monde était coupable.

Mes pensées furent interrompues par un bruit de pas derrière moi. En me retournant, je vis simplement une massue s'abattre sur moi. J'eus le temps de l'esquiver en effectuant une roulade sur le côté droit. Ensuite, je me relevai et portai mon regard sur mon mystérieux assaillant. Il s'agissait d'une créature étrange et très laide. Elle mesurait environ trois mètres de haut, portait des vêtements sales et en lambeaux, avait une tête hideuse, me faisant penser aux gammoréens avec leur groin et leur peau verdâtre. Cette créature commença à sourire et découvrit des dents jaunes et sales. Je n'osais imaginer l'haleine fétide qui devait en dégager. Pire encore, la bête se mit à parler, d'une voix grave:

"Chouette, une humaine. Je vais pouvoir me régaler."

Il frotta son gros ventre de la main gauche. Il voulait me dévorer. J'étais dans de beaux draps. Qu'allais-je faire face à une créature de cette taille? Il était évident que je ne faisais pas le poids, littéralement. Le montre abattit son énorme massue en décrivant un arc de cercle. Une fois de plus, je pus l'esquiver, de justesse cette fois-ci. Il avait beau taper n'importe comment, il était assez rapide, malgré son gabarit. Je n'avais même pas le temps de prendre mon sabre laser. J'avais de plus en plus de mal à esquiver les coups, à tel point que je me retrouvai dos à un arbre, l'affreux individu n'ayant plus qu'à me porter le coup de grâce. Je fermai les yeux pour mes derniers instants, attendant le coup venir. Cependant, il ne vint jamais. En rouvrant mes yeux, je vis la bête au sol, les deux chevilles attachées par une corde.

"Quoi? Que s'est-il passé?"

Je vis alors que 6 petits êtres avaient terrassés la créature. Ils se ressemblaient à peu près tous: ils portaient tous la même petite armure de plaque et le même petit casque à cornes sur leur tête. Ils arboraient aussi tous une longue barbe hirsute, tantôt blanche, tantôt noire, tantôt rousse. Ces petits hommes me regardèrent tous d'un air méfiant, leur hache tendue vers moi. Je décidai d'engager la conversation:

"Qui êtes-vous?"

L'un des 6 petits hommes, arborant une barbe blanche et une mine sombre, me répondit froidement:

"Bah, on est des nains. C'est quoi cette question idiote?"

Ils n'avaient pas l'air commodes. Je dirais même qu'ils étaient totalement bizarres. Avant que je puisse répondre quoi que ce soit, le petit homme reprit:

"En tout cas, vous avoir sauvé de ce troll, c'est pas gratuit. Cela mérite bien une petite récompense. Z'avez quoi sur vous?"

"Euh, j'ai un peu d'argent. Je peux vous donner 30 yens."

Je devais garder quelques yens en vue d'éventuels achats. L'un des nains derrière répondit:

"30 yens? Pffff, pingre ! Cela vaut bien la peine de se bouger le cul pour ces salopiaud d'humains."

"Ouais, c'est même pas assez pour qu'on se remplisse tous le gosier. On veut 60 yens !"

Ils allaient me ruiner, avec leurs conneries. J'avais besoin de cet argent, pour tout ce que je comptais entreprendre, et aussi pour manger et loger. Alors, dans une ultime tentative désespérée, je passai ma main devant ce qui semblait être leur chef, tentant d'utiliser la persuasion de force, et dis:

"30 yens feront l'affaire."

"Non, on veut 60 yens !"

Je tentai une nouvelle fois:

"30 yens feront l'affaire."

"Non, on veut 60 yens ! Elle est conne celle-là, ou quoi?"

Evidemment, cela ne marchait pas... Je finis donc par tendre 60 yens au nain qui me les arracha des mains. Ensuite, il se tourna vers ses compagnons et leur dit:

"Bon, mes amis, continuons notre route. Ramenons ce troll au village. Ce soir, nous allons manger comme des rois ! C'est Mingli qui vous le dit!"

Les 6 nains s'attelèrent à soulever ce gros troll. Puis, ils se mirent en route et partirent de la plaine. Donc, pour résumer, je m'étais faite délester de 60 yens par des nains à cause d'un troll qui était venu pour m'attaquer et me manger. Ma faiblesse m'avait empêchée de me défendre correctement. Sinon, croyez-moi que le troll et les nains auraient été logés à la même enseigne. Quelle journée...





Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... EmptyVen 19 Jan 2018, 00:20






Un peu de tranquillité...


Chaque jour commençait pareil. Je débutais l'entraînement par une séance de méditation. Le temps de cette séance variait d'un jour à l'autre selon les conditions dans lesquelles je l'effectuais. Après cela, j'enchaînais sur quelques exercices physiques en mêlant des séances de cardio et du renforcement musculaire. Aussi, pour développer ma vitesse, mais aussi pour me nourrir, je chassais les petites bestioles aux alentours et les faisais rôtir. Celles que je préférais, c'étaient les lapins. Leur viande était bien tendre et juteuse, un vrai régal pour les papilles.

Après avoir bien mangé, je faisais généralement une sieste d'une heure ou deux, suivie de la partie la plus intéressante de la journée: l'entraînement du maniement au sabre laser et à la force. Bon, pour la force, il fallait encore attendre un peu, vu que je n'arrivais plus à rien depuis mon arrivée ici.
Ce jour-là, j'avais opté pour un entraînement au sabre laser un peu spécial. En effet, je décidai de procéder à l'entraînement mental. Celui-ci consistait en une projection mentale d'un combat contre un adversaire que je connaissais. Le but était d'améliorer sa capacité d'analyse d'un adversaire mais aussi d'améliorer ses aptitudes physiques. Et oui, lors d'un combat, il était rare de ne pas se servir de son cerveau. Tout passait par le mental. Un bon mental entraînait forcément de meilleures performances physiques.

L'entraînement débuta. Je me mis en position tailleur et me concentrai. Je me mis la scène en tête. Très vite, mon esprit fut projeté à l'endroit que j'avais désiré, sur Korriban. J'étais à présent face à mon maître, mon mentor, celui qui m'avait tout appris, même s'il m'avait honteusement manipulée depuis tant d'années. Mon maître et moi étions dans la salle d'entraînement, une très grande salle où nous pourrions nous donner à fond sans craindre de dégâts matériels. Darth Marr, tel était le nom de mon instructeur. Il me fixa droit dans les yeux. Malgré le masque qui cachait son visage, je pouvais ressentir qu'il me fixait intensément. Il actionna alors son sabre laser et une lame de couleur rouge en jaillit. Très vite, j'en fis de même et le combat allait bientôt pouvoir commencer. Si la force était beaucoup plus puissante chez mon maître, grâce à ses nombreuses années de pratique, au sabre laser, cependant, je pouvais rivaliser avec lui.

Le combat commença. Marr fondit très vite sur moi et visa mon flanc gauche avec un coup horizontal. Alors, je mis mon sabre en position verticale pour parer son attaque. Puis, je contre-attaquai avec un coup vertical partant du dessus de ma tête et partant vers la tête de mon ennemi, décrivant un parfait arc de cercle. Cependant, c'était un coup trop simple que pour pouvoir prétendre toucher un combattant de sa trempe. Il esquiva habilement en se déplaçant sur le côté gauche. La suite du combat fut très animée, nos lames s'entrechoquèrent sans cesse, chacun essayant de briser la garde de l'autre, sans y parvenir. C'est alors que Marr me téléphona un coup vertical sur ma droite. Bien sûr, je me mis en position pour parer mais ce fut une grave erreur. En effet, il fit vite passer son sabre d'une main à l'autre et me trancha le bras gauche sans aucune pitié. Puis, très rapidement, il parvint à me trancher l'autre bras. Enfin, il me trancha les deux jambes. Je n'étais plus qu'un corps sans membre. J'étais allongée sur le dos, ne pouvant que constater mon cuisant échec. Il avait gagné. Le maître se tint alors debout juste au-dessus de moi, saisit son bras des deux mains, le pointant vers mon torse, et m'asséna le coup fatal. Je fus ainsi brutalement sortie de ma séance d'entraînement mental, toute en sueur, et essayant de respirer de nouveau à un rythme normal. Même en combat mental, je n'arrivais pas à surpasser mon maître. C'était vraiment affligeant.

Les jours qui suivirent, je continuai à perfectionner mes techniques de combat en m'entraînant sans relâche. Jusqu'au jour où je décidai de m'octroyer une journée de repos. Quel était l'intérêt de s'entraîner sans interruption, si ce n'est se blesser? Je sentais petit à petit que mon corps avait besoin de repos. C'est pourquoi j'entamai une marche vers la capitale afin de me détendre un peu physiquement...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité...   Un peu de tranquillité... Empty

Revenir en haut Aller en bas
Un peu de tranquillité...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Un peu de tranquillité... 190103103231202569 :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.