Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

Partagez
Sous un nuage
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyLun 22 Jan 2018, 01:37



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Quitte la place

Takebe Saori
Ailleurs

Isuzu Hana
Quitte la place

Akiyama Yukari
Ailleurs

Reizei Mako
Ailleurs



Calmez-vous !

Niveau :
 

Ce fut avec d’un coup retenu que la jeune fille avait paralysé directement la respiration de son opposant. L’individu, un homme d’une vingtaine d’année, d’une carrure plutôt agressive et pas forcément très charmant, se retrouvait plié en deux. Le poing de l’Isuzu s’était enfoncé assez fortement entre les poumons de son adversaire. Autrement dit, de ce seul coup, elle avait remportée une victoire facile. C’était indéniable, et toutes les personnes autour avaient coupées la respiration qu’elles avaient put avoir, surprises et sous le choc d’un tel dénouement, comme quoi une femme d’apparence frèle pouvait gagner, et avec une déconcertante facilité qui plus est…

Mais le pire restait tout de même qu’elle s’était retenue. Avec une telle attaque, un coup aussi bien placé aurait simplement put tuer son adversaire, brisant sa colonne vertébrale en plusieurs éclats, ou même le transpercer entièrement. Elle en était capable, évidement, mais ce n’était pas une chose qu’elle souhaitait faire. Le fait de pouvoir ne rimait pas nécessairement avec son application immédiate. Sinon, les lieux pourraient être à feu et à sang, mais… Elles avaient des principes, des règles, qu’elles respectaient, souvent plus strict que l’application de la loi du pays en question… Un pays en mouvement par ailleurs, mais dans cette situation, elles étaient complètement en dehors du coup, loin, très loin, stationnée à un endroit où elles ne devraient pas être. Étaient-elles en avance ? En retard, ça… Ce serait en fonction de l’itinéraire que prendrait le monde…

Regardant le reste de la foule, l’Isuzu savait bien qu’elle risquait au moins de faire preuve une seconde fois, et cela ne manqua pas. Un individu, probablement un ami du premier, s’avança, un katana dégainé, dans l’idée de trancher la question, de mettre court à la vie de la lycéenne… Après tout, plusieurs personnes étaient près à braver la morale et les lois pour assister des proches… Elle ne pouvait donc pas se montrer aussi expéditive que ce qu’une aggression laissait sous entendre comme réaction. Elle se contenta donc de dévier l’arme d’un coup de poignet, avant d’avancer rapidement, et d’envoyer son genou dans le ventre de ce nouveau concurrent. Elle avait évitée les parties sensibles, pour éviter qu’il ne souffre de quelques séquelles… Une précaution bien louable à l’égard d’une personne qui voulait la tuer !

Dans tous les cas, elle se retourna vers le premier individu, avant de le prendre par le col, en serrant suffisamment sa poigne autour de lui pour l’empêcher de reprendre aisément son souffle. Son regard n’exprimait pas de la haine ou une colère particulière, mais juste une sévérité grande à l’égard de celui qui était plus âgé qu’elle, mais qu’elle soulevait sans la moindre difficulté, le bras tendu comme si cela n’était rien de plus qu’une formalité…

J’espère que cela vous servira de leçon. Si jamais j’apprend que vous avez tenté de nouveau d’agresser ainsi une femme, je jure que c’est avec une ablation que vous repartirez ! Et cela vaut pour vous aussi !

En même temps qu’elle disait ceci, elle se tournait vers les autres, pour que son message soit bien comprit. Elle n’avait pas besoin de se répéter, les gens hochaient nerveusement la tête, comprenant bien qu’elle ne rigolait pas une seule seconde. Elle se permit tout de même le luxe de jeter celui qu’elle tenait dans une meule de foin à une vingtaine de mètres, l’enfonçant totalement dans l’ensemble, lui laissant surement des démangeaisons pour la fin de la soirée, ainsi qu’un sérieux problème pour ingérer la moindre chose vu le coup qu’il avait reçu.

Elle s’avançait en tout cas vers un duo de femme. L’une d’entre elle, à peine âgée d’une quinzaine d’année, était entre inquiétude et remerciement. Elle était la femme de cet immonde porc, et avait manqué de peu d’être violée… Ce genre d’exaction restait malheureusement une chose trop courante, surtout dans le cadre d’une relation mariée… Les femmes en questions n’osaient que trop peu souvent lancer des poursuites, par peur de coups ou de rumeurs d’infidélités… Le respect des deux sexes n’était pas une chose très bien établie ici…

L’autre… Elle n’osait pas vraiment regarder, se contentant de regarder au sol, l’air gênée et mal à l’aise… Elle connaissait bien ce visage, celui d’une plaie encore légèrement ouverte… La Nishizumi, car c’était bien d’elle qu’il s’agissait, demeurait sensible sur ce point, et elle avait demandée à son amie d’intervenir pour éviter qu’elle ne soit trop violente… Si elle pouvait agir sur toutes les situations ou presque, celle-ci demeurait encore douloureuse à cause de son passé, et si elle avait put progresser dans sa rémission, elle préférait éviter tout de même ce genre d’histoire…

Toutefois, alors qu’elle s’avançait pour remercier la plus grande, l’homme qui avait été expulsé osa dire quelques mots qui passèrent très, très mal…

S… Sales putes ! Je jure que dès vous aurez le dos tournées, je la tabasserai, lui ferai payer le moindre de ses cris, de ses supplices, de ses…

Il ne fallut pas un terme de plus pour que la Nishizumi ne s’emporte, faisant apparaître son arme avant de tirer un coup de feu en direction de l’individu, juste à côté de lui. Une vieille pierre, qui avait été touchée par la balle, explosa en morceau, laissant des débris encore fumant sur le sol, alors qu’elle pointait maintenant l’individu, ayant un air noir alors que la détonation effrayait bien des personnes, surprises par ce tir qui semblait venir de nulle part :

Un mot de plus, un seul, et je met le feu à botte de paille où vous vous trouvez !

Toutefois, les bras d’Hana se saisirent doucement d’elle, la ramenant rapidement à la raison. Elle ferma les yeux, avant de doucement baisser le bras, en faisant disparaître son arme. Hana avait raison, inutile de poursuivre, ce n’était que des menaces en l’air, et la population du village risquait de se charger d’éviter de provoquer la colère de ces jeunes femmes, qui commençaient à faire quelques pas pour quitter la place, des sacs pleins sur les épaules.



Dernière édition par Anglerfish Team le Lun 22 Jan 2018, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyLun 22 Jan 2018, 16:52




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



(Natsume est actuellement niveau 127 mais je jouerai ici Harall)

Ce que je peux facilement dire sur ma vie en tant que femme, c'est que je suis naturellement amenée à m'occuper de créatures humanoïdes aux cheveux bruns mi-longs, à l'air androgyne et aux yeux fermés. J'y peux rien, je les attire juste faut croire. Surtout quand y en a un qui m'envoie l'autre quoi. Faut croire qu'ils se reproduisent facilement, héhé...
'Fin bref, en l'occurrence (wow, c'est compliqué comme mot !), Natsume est parti à la guerre y a presque un mois avant d'enfin être sur le retour. Là, il est aux grands lacs et ça fait deux jours que j'ai pas de nouvelles. J'imagiiiiiiiiine qu'il arrivera dans trois... p'têt quatre jours. En plus il avait l'air pressé la dernière fois. Faut dire que je lui avais lu une lettre qui avait eu vite fait de le tirer du trou dépressif dans lequel il était engouffré depuis deux semaines.

C'est pas comme si j'avais rien pour m'occuper non plus, j'ai une version miniature avec un vagin de mon gosse maintenant ! A se demander si c'est pas juste un morceau de lui qui s'est détaché pour prendre son indépendance. J'dis ça parce que c'est Natsume lui-même qui me l'a envoyée. Et ça faisait même pas une semaine qu'il était parti donc bon, le vide créé par son départ a vite été comblé. La version miniature, c'est donc Frisk, me semble qu'elle a 12 ans si j'dis pas de conneries. C'pas le plus important, faut dire.

Ca fait un moment que je l'héberge à la maison, reconstruite depuis un petit moment maintenant. Elle loge dans la chambre de Natsume mais j'imagine qu'on lui installera un futon quand môssieur le gardien sera rentré. En tout cas je l'aime bien la petite, elle a de l'énergie à revendre, ça fait plaisir à voir. En plus, je crois que Kakkun l'aime bien et pour que cette saloperie de Tanuki déguisé en peluche apprécie quelque chose, faut franchement le faire.

J'ai un peu tendance à la jouer protectrice avec Frisk, j'évite de la laisser toute seule que ce soit sur la plaine ou à la maison. J'ai de mauvais souvenirs de marchands d'esclaves aux premiers pas de Natsume sur Kosaten. Et puis bon, je lui faisais découvrir du monde à la petite. Tous les jours, elle découvrait un endroit différent de la plaine, avec les bouts de terrain décrochés se retrouvant au sol un peu partout, ça donnait vraiment un air de paysage atypique.

Aujourd'hui, il a fait relativement beau, mais froid, je porte même un pull, ce qui cache tristement mes formes si délicates. Donc pour la ronde, j'ai décidé de passer vers l'Est de la plaine. Il s'est pas passé grand chose, à la limite, Bob est venu nous bougonner dessus comme il aime bien le faire avant de partir aussi sec. Là, c'est le crépuscule, on va pas tarder à rentrer après avoir visité un dernier p'tit village.

Ca va Frisk ? Tu tiens le froid ?

Peu importe ce que Frisk porte, je suis toujours un peu inquiète pour elle. Elle me fait vraiment penser à Nats quand il était gosse, le statut d'esclave en moins.
On arrive devant le garde du village qui me salue avec une main rougie par le froid.

Yo. Vous devriez porter des gants, non ?

J'ai eu un accident, les miens sont trempés...

Ah 'chier... Bon quoi d'neuf ici ?

Pas grand chose je dirais. Les habitants ont un peu de mal avec le froid mais dans l'ensemble, tout le monde à de quoi se loger et se nourrir. Le grand démon avait pas démoli grand chose par ici. Vous-

Un... coup de feu ? Houlà, ça pue, ça. Dans un sens j'connais pas une tonne de gens qui se servent d'armes à feu sur Kosaten mais genre... les élus inconnus dangereux ça existe. Je sais pas trop quoi faire avec Frisk pour le moment. Je la mettrai en sécurité si la situation fait mal aux fesses.

On va aller j'ter un oeil. Frisk, reste derrière moi pour l'instant. Si ça se corse, tu te planque.

J'avance dans le village en direction du bruit en tenant la main de Frisk tout en la gardant derrière moi. Ca dure pas bien longtemps en terme de trajet et il en faut pas beaucoup pour identifier l'origine du bruit. Vous en connaissez beaucoup des lycéennes qui avancent en groupe avec des flingues et un tank ? Bah moi j'en connais cinq, HA !
Bon apparemment, leur réput' est pas géniale en ce moment mais honnêtement, j'en ai rien à foutre. Je pousse un soupir de soulagement avant d'adresser un sourire à Frisk.

Ca va, y a pas de risques, je les connais les bestiaux. C'est de vieilles amies.

Ouais j'dis "vieilles" parce que ça fait plusieurs mois qu'elles ont pas pointé le bout de leur nez sur la plaine, pas que je sache. Je sais qu'elles ont aidé à restaurer Jiyuu, sans plus. Bon par contre, je réalise qu'il y a seulement Miho et Hana. Bah alors ? C'pas commun comme duo. Je me dis que ça peut être sympa de leur présenter la petite en tout cas. Je m'approche en cachant à moitié mon visage sous mon chapeau avant de leur dévoiler un souvenir  carnassier en dessous de mes yeux brillants émeraudes.

Yo les filles ! J'vous ai manqué ?

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMer 24 Jan 2018, 21:25


- Sous un nuage... -

Spoiler:
 

Sous un nuage Dialog11

L'air glacial est beaucoup moins présent ces derniers temps. Ça fait depuis un moment que je suis dans cet endroit déjà... Kosaten. Au début j'avais un peu peur. Très peur même, même si j'étais aussi contente de découvrir une nouvelle timeline. Mais au final, ça va bien. C'est un endroit beaucoup plus calme que les Souterrains quand j'y étais ! Je ne me suis pas battue encore une fois. Et puis aussi, contrairement à la première fois où je suis apparue dans le monde des monstres... je ne suis pas seule.

J'ai rencontré Natsume au tout début en arrivant. C'est un garçon qui me ressemble beaucoup, avec des cheveux mi-longs et androgyne comme moi. Il est gentil et... et c'est mon grand frère. Enfin on ne sait pas encore si c'est vraiment mon grand frère, mais moi j'en suis sûre ! Il m'a aidé à m'en sortir et m'a expliqué un peu comment les choses fonctionnent dans ce monde. Et après ça... il a du partir. J'ai été très triste... et aussi un peu en colère... mais au moins je ne suis pas seule. Je vis chez lui avec sa maman, Harall, et puis on parle à Natsume par téléphone ! Enfin... par écharpe téléphone ! Donc j'ai des nouvelles de lui parfois, et d'ailleurs il revient bientôt j'ai hâte de le revoir !

Sinon à propos d'Harall... je l'aime beaucoup ! Elle est très gentille ! Même si parfois elle dit des choses un peu bizarres... mais je l'aime bien, elle rit beaucoup, ça me fait un peu penser à Undyne ! Depuis que je suis avec elle je me suis faites d'autres amis aussi ! J'ai rencontré Kakkun, une peluche trop, trop mignonne ! Enfin je crois que c'est une peluche ? En tout cas je lui ai donné mon chocolat et après on est devenus amis ! Il est tout doux, tout moelleux, j'adore le caresser et jouer avec lui ! Oh, il y a Bob aussi ! Lui il est moins marrant... mais je l'aime bien, il parle beeeeeaaaaaucoup beaucoup, même si là encore je ne comprends pas trop ce qu'il dit parfois. Les autres disent qu'ils n'arrivent pas à le supporter, moi je comprends pas trop pourquoi. C'est peut-être parce qu'il parle très fort et qu'il est un peu méprisant ? Moi ça me dérange pas, j'ai l'habitude avec Jerry, il est un peu comme ça aussi ! Vu qu'il est souvent tout seul du coup quand je peux je lui tiens compagnie parfois, je peux parler avec lui pendant des heures ! Par contre il a pas l'air de m'aimer lui c'est dommage...

En tout cas, je ne suis plus toute seule maintenant. Ça fait vraiment du bien, j'espère que ça va durer. En plus de ça je fais plein de choses avec Harall... on se balade beaucoup et on visite plein d'endroits, j'essaie de tous les retenir au cas où on doit y retourner. Je ne m'ennui pas du tout ! Chaque journée est différente... je suis trop, trop contente de découvrir des choses à chaque fois ! J'avais oublié ce que ça faisais de découvrir une nouvelle timeline... c'est si agréable... si plaisant... ça fait tellement du bien ! Vraiment, je suis vraiment très contente d'être arrivée dans cet endroit... d'avoir rencontré Natsume, Harall, et tous les autres...

Maintenant le seul problème qui reste... c'est mes amis. Je n'ai pas oublié mon objectif. Je veux récupérer mes pouvoirs, et tous les revoir. Je ne sais pas encore comment faire. Je sais que c'est en rapport avec le tatouage... mais je ne sais pas vraiment comment l'enlever, et je ne veux pas gagner de LOVE. J'espère vraiment ne pas avoir à RESET à un moment donné... mais si je dois le faire, je le ferais. Même si cette idée m'effraie... je sais que je peux le faire, si c'est pour une dernière fois. Si possible j'éviterais quand même... mais le problème c'est que comme c'est une nouvelle timeline, je ne sais pas encore ce qui va se passer. Tout est nouveau ici... mais avec de la chance et tout ce que j'ai appris je peux m'en sortir. Et encore une fois je ne suis plus toute seule !

En parlant des autres... j'arrive enfin avec Harall dans ce nouveau petit village. Je me demande ce qu'il y a dedans ! Oh, il y a Harall qui me demande si j'ai froid... moi ça va, même si on est en hiver j'ai l'habitude des températures froides avec la ville de Snowdin ! Je suis costaude ! Il n'y a même pas de neige aujourd'hui en plus !

"Oui ça va, j'ai pas trop froid !"


Je garde toujours mon pull rayé sur moi ! J'ai mis mon pantalon marron aussi. Je garde un peu toujours la même chose mais je les lave souvent donc ça va. Harall commence à parler avec quelqu'un. Je crois que c'est un garde, il porte des habits qui ressemblent un peu à ceux des gardes royaux de Snowdin... je me demande si-

"Ah !"

W-Whoa... c'était quoi ce bruit ? C'était bizarre... ça me dit quelque chose. Ça me fait penser à une arme que j'ai regardé dans un anime avec Alphys... un pistolet ? C'est cool les pistolets ! Mais c'est pas un peu dangereux ? J'en ai eu un moi aussi... il était vide mais quand je tapais avec ça faisait très mal aussi. Je savais pas qu'il y avait des pistolets dans cet endroit. Je me demande ce qu'il se passe... est-ce que c'est... dangereux ?

Harall a l'air inquiète elle aussi. Elle me demande de lui tenir la main... et de me cacher si besoin. J-J'ai un peu peur d'un coup... il va y avoir un combat ? Ça fait un moment que je n'en ai pas fais. En plus de ça... si c'est une nouvelle timeline, ça veut dire que ça va être un nouveau combat ! E-Est-ce que ça va être contre un humain ??? Ça serait la première fois que je me battrais contre un humain... j'ai pas envie... c'est dangereux. E-En plus de ça j-je... je ne connais pas ses attaques. Ç-Ça veut dire que je vais avoir du mal à esquiver. J-Je suis pas prête pour un combat. J-J'ai pas encore envie d'être blessée... j-je veux plus avoir mal comme avant...

"J-J'ai peur Harall..."

C-C'est la première fois depuis que je suis arrivée à Kosaten que j'ai peur comme ça. Je sais pas quoi faire. Je tiens la main d'Harall. Je reste derrière elle. J-Je veux pas y aller... j'ai peur de ce qui va se passer. Je suis Harall mais... j'espère que rien de dramatique va se passer. On marche un moment. Je regarde autour... puis à un moment on arrive devant deux filles. Une aux cheveux marrons, l'autre aux cheveux noirs... ce sont elles qui ont fait ça ? Ils sont où leurs pistolets ? Elles en ont vraiment ?

Harall me dit qu'elles sont des amies et que je n'ai plus à m'inquiéter. Ah bon ? C'est sûr hein ?  J'espère qu'elle a raison. Je garde toujours ma main, et je reste toujours derrière elle au cas où. Harall commence à les saluer... mince... je sais pas trop quoi faire. J-J'ai toujours pas l'habitude de parler aux humains. J'arrivais à parler à mes camarades de classe, mais c'est parce que j'ai eu l'habitude de les connaître avec les RESETS. Là ce sont des nouvelles personnes... et en plus ce sont des adultes. Mais ce serait malpoli de ne pas leur dire bonjour, surtout si ce sont des amies d'Harall.

Je sors ma tête de ma cachette. Ah ! Elles m'ont vues... j-je baisse la tête. J'arrive pas à les regarder. M-Mince, je rougis beaucoup. J'ai du mal à parler. Je me sens toute timide... ça fait tellement longtemps... c'est difficile de leur parler... j'ai vraiment pas l'habitude...

"B-Bonjour..."
©️MangaMultiverse


Dernière édition par Frisk le Lun 29 Jan 2018, 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMer 24 Jan 2018, 21:42



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Face à Harall

Takebe Saori
Ailleurs

Isuzu Hana
Face à Harall

Akiyama Yukari
Ailleurs

Reizei Mako
Ailleurs



Culpabilité des retrouvailles

Musique

Ce genre de journée… Arrivait si souvent. Les jeunes filles le savaient bien pourtant. Lorsqu’elles faisaient un pas en ce monde, lorsqu’elles s’avançaient un peu plus encore, s’enfonçant au cœur même du quotidien que l’on pouvait vivre dans ces terres, elles n’y trouvaient pas que des choses agréables, que l’on souhaitait raconter à qui voulait l’entendre. Certes, il y avait des bons moments, pas forcément les plus marquants, pas forcément les plus nombreux sur ce qu’elles rencontraient chaque journée, mais c’était peut-être ça la chose qui les faisaient avancer… De se dire qu’il y en aurait d’autres, et qu’il valait mieux les vivre, plutôt que de simplement se laisser chuter. Elles avaient déjà fait cette erreur, tout du moins c’était ce qu’elles considéraient elles. Une erreur… C’était une chose relative, évidement…

Mais ce genre d’aube, de crépuscule, de soir… ils se ressemblaient pourtant tous… A chaque fois qu’elles allaient quelque part, forcément une personne avait besoin d’aide, forcément une personne manquait de subir un violent traumatisme, d’être la victime d’une agression ou du plus froid des assassinats. Et elles continuaient à agir, elles continuaient de sauver des vies, de protéger des personnes faibles ou opprimées… La violence était un mal terrible, mais pourtant c’était aussi par ce même mal qu’elles étaient forcées d’agir… Qui écouterait de toute façon ? Qui chercherait à peser sa moralité lorsque l’on pouvait utiliser ce que la nature nous donnait ? Les hommes de Kosaten se pensaient être bien supérieurs aux jeunes filles, et bien souvent, ils chargeaient vers elles, avant de repartir dans de sales états… Les apparences étaient trompeuses, non ? Mais au combien pouvaient-être les illusions…

Car même si ce qu’elles faisaient, à chaque fois, pouvait être qualifié d’héroïque, de louable, de bon, elles entendaient toujours à chaque fois les mêmes messes basses. Les mêmes paroles, de craintes, d’appréhension à leur égard. Pourquoi ? Parce qu’elles avaient fait des erreurs. Parce qu’elles possédaient un pouvoir trop important pour la tranquillité du lieu. Parce qu’elles possédaient une marque, visible depuis le cou de la jeune fille qui était la chef de l’équipage, et qui disait clairement ce qu’elles étaient…

Différentes.

Différenciées par leurs actes, différenciées par leurs pensées, différenciées par ces tatouages qu’elles portaient sans aucune fierté… C’était donc ça, être un élu en ce monde ? Etre jugé pour chacun de ses actes, pour chacune de ses paroles, et rien même que par son apparence ? Les gens étaient simples, ils ne cherchaient pas les grandes complications, et c’était tout autant une qualité qu’un défaut. Accoudé à un bar, si une personne s’asseyait à côté de vous, les gens seraient prêt à discuter comme si vous étiez un ami… Enfin, si vous étiez comme eux… Car si vous aviez le malheur d’être autre chose… Le fait d’être mit à l’écart, d’être séparé… De se retrouver seul en à peine l’espace de quelques temps… Et dire que c’était quelque chose que l’on attribuait exclusivement aux enfants, de séparer avec diligence une personne, d’en faire un martyr au sein même de la communauté… Mais les adultes restaient juste de grands enfants non ? Ils avaient déjà des cibles bien définies, et étaient prêt à s’en trouver d’autres… Et pour ça, nul besoin de chercher très loin, la première personne était souvent la bonne… En vérité non, toutes les personnes autres pouvaient remplir ce rôle.

L’on haïssait si facilement, mais à quel point devait-on aller pour être prêt à accorder sa confiance ? A apprécier ? A aimer ? Ça… Cela restait une question difficile, et elle le resterait longtemps… Mais bon… Tout n’allait pas si mal non ? Les autres utilisaient bien des termes pour les décrire, par rapport à ce qu’elles avaient put faire autrefois, mais aussi des faits plus récents… Et si la colère s’était estompée, certaines personnes commençaient de nouveau à pouvoir les voir avec un minimum de bienveillance. Des gens qui bien souvent, eux aussi, avait perdu beaucoup, et qui savait ce que cela faisait de tomber au fin fond d’un gouffre. Des personnes qui avaient trouvées un peu de compassion, dans ce qu’ils faisaient…

Oh, bien sûr. L’on continuait de dire aux enfants bien des choses, des termes… Peut-être avaient-elles aussi été dans un livre recensant les élues que l’on trouvait en ce monde, qui avait été actualisé bien des fois depuis… Et si maintenant il semblait qu’elles s’étaient rangées du service actif de Manshe, il n’en restait pas moins qu’elles restaient présente, à leur manière. Discrètes, à l’écart, mais presque toujours juste. Si quelques personnes rancunières s’en étaient prises à elles, il n’en restait pas moins que les gardes ne se montraient pas hostiles à leur égard. Certains restaient méfiants, l’on ne savait jamais, mais après quelques temps d’observation, ils comprenaient vite fait qu’elles n’étaient pas les premières à créer des problèmes, et elles participaient parfois à quelques histoires où la garde n’était pas présente. Des outsiders en somme, mais bon ce n’était pas ça qui était important, ou qui les ferraient vivre.

Pour le moment, c’était assez difficile de dire comment elles vivaient. Les jeunes filles allaient et venaient. Elles participaient à quelques tâches de temps à autre, histoire d’avoir de quoi acheter quelques objets, avant de repartir, vers un endroit que seules elles connaissaient. C’était en cette marge particulière, dans un lieu sans repère, qu’elles s’étaient dissimulées. Si jamais… D’autres personnes tenteraient de s’en prendre à elles, ce serait uniquement à elles, et pas à des innocents, qui risqueraient d’être mêlés dans ce genre d’histoire qui ne les regardaient pas. Et lorsque des vies étaient en jeu, c’en était tout sauf un. Et puis… Si elles devaient être parmi les autres, ce serait un poids supplémentaires, de nouveau les regards qu’elles subissaient déjà trop…

Toutefois, alors qu’elles commençaient à partir après s’être échangées un court regard, les deux furent interrompues par l’arrivée d’une femme. Il y en avait d’autres évidement, comme celle qu’elles venaient de sauver. Même des gardes aussi, alertés par le coup de feu, mais qui furent informés de la situation par l’intermédiaire des locaux, pour qui les rumeurs étaient tels des trainées de poudre que l’on embrasait à la moindre petite occasion. Aucune attaque, aucun blessé si ce n’était les deux hommes… Mais c’était cette dame qui avait quelque peu monopolisée l’attention des deux lycéennes, et pour cause, elle se mettait en plein milieu du chemin, avant de leur adresser la parole, d’un air assez décontracté, engageant ainsi une bien curieuse conversation.

Qu’elle ait… Manquée ? Une bien curieuse question si l’on prenait en considération que la personne… Ne ressemblait à aucune qu’avait put mémoriser l’esprit des jeunes filles… Et il ne s’agissait pas d’un cas isolé, comme si elle s’adressait à la tireuse ou à chef de char… Non, c’était à elles qu’elle s’adressait, au groupe, au duo… Et puis, parler avec une telle décontraction… C’était peu commun à Kosaten, il fallait l’admettre… Mais donc… Pourquoi cette femme les connaissait ?

La première pensée qui vint fut concernant la Kitsune. En effet, la déterminer par rapport à son apparence était une chose… Et bien, difficile, étant donné qu’elle pouvait changer de forme à bon vouloir. Ces paroles lui ressemblaient bien par ailleurs, mais… Quelque chose clochait… Elle aurait très bien put revenir ici, pour revoir les habitants de la plaine qu’elle connaissait bien, mais… Depuis tout ce temps… C’était peu probable… Comment dire, elle aurait été plus du style à aller partir à travers toutes les terres du monde, à explorer, expérimenter, se causer elle-même ses aventures… Alycea était suffisamment indépendante non ? Mais… Pourquoi aurait prise une autre apparence que la sienne, celle qu’elle conservait tout le temps… Avait-elle voulut marquer définitivement un changement d’identité en coupant ses liens avec les Anglers ? Mais dans ce cas, pourquoi parler avec elle ainsi ? Ses premiers mots n’auraient probablement pas été ça… Elle aurait été surement un peu énervée, ou au moins râleuse, vu ce qu’il s’était passé… Et surement plus bavarde aussi ! Elle n’aurait pas laisser le temps de répondre qu’elle aurait déjà continuée dans cette voie, enchainant avec bien des mots pendant que les deux regardaient de manière intriguée celle qui s’était mise devant elles…

Et puis… L’idée d’une certaine miniature… Enfin, le surnom n’était plus valable depuis un long moment, mais… Harall était bien ce genre de personne à se moquer un peu de tout ce qui pouvait y avoir, et à se concentrer véritablement sur l’essentiel, d’autant que… Et bien, sa nature si particulière ne rendait pas impossible le fait qu’elle puisse avoir changée d’apparence, bien que la question par rapport à ce pourquoi elle avait décidée de se refaire intégralement se posait… Mais bon… Il fallait dire dans tous les cas qu’elles n’en savaient rien, et que dans l’immédiat, c’était une chance sur deux… Et puis bon… Harall vivait dans la plaine normalement, a moins que les événements qui s’étaient déroulés aient changés drastiquement ceci… Mais ça, c’était tout de même assez particulier à concevoir, mais bon, pas la plus improbable non plus. Ce fut en tout cas d’une petite voix que la chef de char osa poser la question, après plusieurs secondes à vraiment se demander qui cela pouvait bien être…

Ha… Harall ? Est-ce p… Possible ?! Mais… Comment ?!

La jeune demoiselle clignait rapidement des yeux, afin de bien mémoriser ce visage, ces yeux, ces cheveux… Toute cette personne en fait… Et même si les détails les plus évidents semblaient être l’œuvre d’une toute autre personne… La forme du visage, des yeux, du nez… Cela avait une grande similitude… Il fallait croire qu’elle portait une perruque, de nouveaux habits et des lentilles colorées… Bien évidement, elles se demandaient pourquoi, pourquoi l’ancienne miniature avait décidée de tout se refaire par chirurgie… Peut-être que son ancienne apparence ne lui convenait plus, ou bien qu’elle avait cherchée à changer d’identité… Mais dans ce cas… Pourquoi revenir vers des personnes de son passé ?

Peut-être envisageaient-elles simplement trop les choses, comme si la moindre action en ce monde était prévue et calculée, comme si elles ne demeuraient rien d’autres que des pionnes sur un échiquier grand comme le monde… Déjà qu’elles s’étaient durement trompées en pensant être plus que cela, en pensant être les joueuses, et non les unités…  Il y avait des choses que l’on ne pouvait pas comprendre, et qu’il fallait juste accepter… Et en acceptant que les faits, les actes n’étaient pas dût à la logique la plus froide et la plus simple, l’on s’ouvrait des centaines de portes et de possibilités, un nouveau regard sur des choses qui paraissaient autrefois complexes, alors qu’elles étaient juste anodines… Finalement, alors que la Nishizumi continuait à être encore un peu confuse par ceci, elle soupira, avec un léger sourire sur son visage, pendant que son amie prit la parole, en souriant elle aussi :

Cela faisait longtemps, Harall… Trop longtemps même… Une année et demie, il me semble…

La jeune fille tourna un peu la tête, jusqu’à apercevoir l’ombre d’une autre petite personne sur la scène. Si immédiatement, l’Isuzu eu comme l’illusion de la connaître, à cause des cheveux bruns mi-long environ et des yeux clos, elle réalisa bien rapidement qu’il s’agissait d’une personne tout autre, à commencer déjà par la taille, ou les habits… Et puis, il n’y avait pas la présence d’Erimaki, qui ne pouvait être défait du cou de l’androgyne, donc… Mauvaise pioche ? A moins que les choses ne soient plus complexes, mais ça… Elles l’étaient forcément non ? L’histoire qui se dissimulait derrière chaque chose n’était qu’un labyrinthe remplit de mystères et d’énigmes, le tout dans un proverbe chinois que l’on trouvait dans certains restaurants…

Toutefois, elle semblait être aussi être plus jeune, et bien plus craintive que l’androgyne de Minshu. Terrée derrières Harall, ce fut avec une certaine timidité qu’elle s’osa à dire bonjour aux demoiselles. Et bien, tout semblait faire croire qu’elle avait recueillie une nouvelle personne, ou bien une version plus jeune, alternative de Natsume. Si c’était le cas… Bon sang, il y avait des choses qu’il faudrait parler pour en apprendre plus, à moins que… celle qui se trouvait face aux Anglers avait un complexe psychique avec les enfants aux yeux clos… BREF, l’Isuzu se pencha un peu, en affichant un sourire à la jeune demoiselle (si c’en était une, et ça… Cela restait à prouver…

Bonjour ! Enchantée, je m’appelle Hana Isuzu, et elle, c’est Miho Nishizumi ! Et toi, comment t’appelles-tu ?

Puis, la chef de char prit un air un peu plus sombre, en ressassant rapidement certaines pensées qui la hantait… Elle n’avait jamais aimée repenser à ces faits, d’autant qu’en avoir la conversation risquait d’être désagréable, mais… Plus important que cela c’était une chose nécessaire… Il suffisait de regarder l’état de cet endroit. Autrefois si paisible, et maintenant parsemé de ruines, de destructions, de cratères… L’herbe avait repoussée par-dessus, les murs s’étaient effondrés et quelques jeunes pousses vigoureuses naissaient sur les lieux de ces actes, mais… Cela restait un fait. En arpentant ces routes qu’elles avaient empruntées, elles s’étaient crûs un instant en plein chemin des dames, les tranchées en moins, mais la même désolation…

Ecoute, Harall, je… Je suis désolée… Pour tout ce qu’il s’est passé… Je pensais que nos priorités étaient là où nous pouvions sauver le plus de personnes, là où l’on nous disait d’aller pour tenter de protéger, mais… Ce n’était pas là… Où nous devions être… J’avais tort… De penser que je pourrais… Tous les sauver… De croire que je pouvais faire cesser une guerre qui dure depuis la création même…

Elle serrait les dents, en commençant à essayer en vain quelques larmes qui coulaient le long de ses joues… Et voilà… Tout un discours qu’elle pensait avoir préparée, ou au moins ressassée à l’avance, qui tombait à l’eau, parce qu’elle demeurait trop sensible… Ce n’était pas évoquer la guerre qui la mettait si mal, elle… Comment dire, elle avait affrontée bien pire que cela, le fait de devoir la revivre pendant ses cauchemars… Non, c’était de se confronter à ceux qu’elle avait laissée tomber pour ces idioties, pour ce qu’elle regrettait… De se prendre les incarnations même de ce qu’elles avaient perdues en prenant ces décisions…

Alors que… Je n’ai put sauver personne… Tout ce que nous avons fait…  Là-bas… Tout cela n’a eu aucune bonne influence sur ce conflit… Des gens sont morts, pour rien. Juste… Des vies ont été prises… Et pire que cela… Nous n’étions pas présentes lorsque les personnes à qui nous tenions vraiment… Avaient besoin d’aide…

Elle fermait ses yeux embués de larmes, alors que son débit de parole devenait irrégulier, laissant des silences se faire alors qu’elle essayait d’expulser au plus vite ces paroles… Cela ne faisait même pas un duo de minutes qu’elle avait croisée Harall qu’elle la surchargeait à ce point… Juste qu’elle en avait si gros sur le cœur qu’elle n’arrivait pas à se contenir, que cette occasion était peut-être la seule qu’elle aurait… Peut-être même que la miniature n’était pas venue pour discuter, et qu’elle comptait clore la discussion dans les secondes qui suivaient ses mots, mais… il fallait absolument que cela sorte… Et même si c’était la Nishizumi qui parlait, la tireuse à côté n’en menait pas large, véritablement gênée par ceci… Si elles étaient parties, c’était ensemble… Ce n’était pas que la décision de Miho, elles avaient été unanime sur ce point, et il avait fallu la convaincre de cela… Et ce n’avait pas été chose aisée, car la chef de char avait l’habitude de prendre sur elle tous les malheurs pour que ses amies ne portent pas le poids de la culpabilité…

Car à quand remontait cette histoire ? A leur départ, après qu’elles aient décidées de quitter la plaine une fois que Natsume avait été sauvé d’Hideo, le mage sadique qui avait trouvé la mort ? Elles avaient commis un carnage là-bas, en tuant un grand nombre de personne pour permettre à Harall et Tenma de s’introduire au cœur même de la base… Des hommes et des femmes qui avaient été réduits en morceaux sous des tirs d’une puissance trop grande… Et le pire dans cette histoire, c’était qu’elles avaient apprit par la suite que ces personnes ne suivaient pas le mage par conviction, mais par contrainte… Un sortilège de contrôle mental… Elles avaient tuées en ce jour des innocents, et même si elles ne le savaient pas, cela pesait lourd, et elles avaient préférées partir que de devoir assumer ces responsabilités, d’être vue comme des meurtrières, aux mains gorgées de sang…

A lorsqu’elles s’étaient engagées dans la guerre ? Il n’y en avait eu que deux à ce moment là qui avaient signées dans cette folie furieuse… Si ce geste avait été autrefois motivé par un énorme sentiment de colère et de haine à l’égard des autres, pour venger les autres membres du groupe, assassinées… Il s’était ensuite transformé en quelque chose de différent… Le devoir. Pour remercier les personnes qui les avaient aidées, pour protéger les personnes qui ne pouvaient pas combattre… Elles avaient un tank non, un moyen de stopper ceci par l’existence d’une force supérieure, qui aurait put décourager les rangs Fuyujins… Mais non, la guerre… Ne fonctionnait pas comme ça… En cherchant à instaurer la terreur et la crainte, c’était uniquement un sentiment d’unité qui naitrait, une exagération du nationalisme…

Ou même plus loin encore, lorsqu’elles parcouraient pour la première fois les terres de Kosaten… Quelques pas dans les terres arides, le fait de trouver du soutien, du renfort, et des premières amitiés, mais aussi des désillusions. Oh, elles n’avaient jamais été fortes, et elles avaient toujours été vulnérables… Mais maintenant que ce n’était plus le cas, qu’elles possédaient toutes un grand pouvoir, il y avait les responsabilités qui venaient avec… Et tout cela, par les actions de Manshe. Elles nourrissaient maintenant une certaine forme de ressentiment à l’égard du serpent… Pas une haine viscérale, mais simplement des questions, qui demeuraient sans réponse depuis bien longtemps… Pourquoi elles ? Pourquoi spécifiquement ce groupe ? Pourquoi étaient-elles les seules à être arrivées ensemble, et non pas séparées ? Qu’est-ce qu’elles avaient de si particulier si ce n’était un panzer ? Dans ce cas, autant prendre des militaires confirmés, des individus qui eux savaient se défendre même en dehors d’un véhicule, et non pas des lycéennes qui avaient gagnées par un curieux coup du sort, de chance et de stratégie un tournoi étudiant…

La jeune fille, continua de baisser les yeux, ressentant pleinement cette culpabilité qu’elle avait à l’égard de l’ancienne miniature. Elle avait posée ses sacs sur le sol, alors qu’elle joignait nerveusement ses mains au niveau du haut de son torse. Un œil attentif pouvait constater qu’elles tremblaient, que ses doigts gigotaient compulsivement, sans réussir à trouver une position confortable. Si elle jouait la comédie, alors c’était du haut niveau, mais… Pouvait-on en attendre moins d’un élu du dieu manipulateur ? Pouvait-on pourtant espérer un tel niveau de la part de l’une d’entre elles ? Ce qui avait fait d’elles des élues de Manshe, et non d’une autre nation telle que Seika restaient sombres… Mais ça, cela semblait arriver quelques fois, que le dieu serpent se complaise à invoquer des élus qui auraient put être plus ancrés dans la philosophie d’un autre…

Encore une fois, je…

Nous. Nous sommes toutes… Désolées…

La tireuse avait coupée la phrase qu’avait commencée Miho… En effet, c’était bien toutes les Anglers qui ressentaient cette culpabilité, et par un mauvais réflexe, la chef de char recommençait à prendre pour elle ce qui avait été une décision commune… Mais elle ne chercha pas à contredire ce point, juste un peu surprise, mais acceptant que son amie prenne le relais…

Nous savons bien que… Nous ne pouvons pas refaire le passé, qu’il n’y a aucun moyen, et que… Ces erreurs, nous les payerons, toute notre vie… Mais si nous avions la possibilité de tout changer… Tout aurait été différent…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyVen 26 Jan 2018, 01:19




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ah ouais. Là j'dois dire que le post de 3000 mots, ça déroute... Genre wow.
Je garde la main de Frisk dans la mienne vu qu'elle a peur la pauvre. En même temps, j'allais pas la laisser toute seule à l'entrée du village comme un genre de mère indigne. J'avais déjà assez merdé comme ça avec Natsume, je laisse plus personne tout seul maintenant. Nan franchement, c'pas trop dans mon tempérament de culpabiliser mais quand même, ma disparition a bien détruit Natsume avant qu'Erimaki ne disparaisse définitivement.

T'inquiète pas Frisk, si c'est dangereux, y vont goûter à mes coups de pied en acier et puis j'leur mordrai là où ça fait mal.

Ca, c'est mon attaque spéciale, mais chuuuuuut...
Mais bon, c'est quand même un sacré hasard de retomber sur les gonzesses au tank... sans tank. Et juste en duo en plus. La dernière fois qu'elles se sont séparées, c'était loin d'être une bonne nouvelle, elles ont pas intérêt à s'être encore faites buter par monsieur Jinn là. Dans l'ensemble, j'préfère garder Frisk derrière moi. Sa ressemblance avec Natsume peut foutre la merde et la p'tite est franchement timide quand il s'agit de ce qui est humain et sans rapport avec sa version XXL.

Bon par contre, la réaction de la Miho me fait bizarre. Genre tu te balade sur la Plaine et tu t'attends pas à tomber sur un des deux gardiens. Ou sinon, c'est le nouveau look qui choque. Mais bon, ça c'est le résultat quand on a un narrateur qui écrit au fil de sa hype.

Hein ? Quoi "comment ?", ma nouvelle gueule tu veux dire ? J'sais pas, un jour j'me suis réveillée et j'étais comme ça. Mais fais pas genre t'es surprise de me voir, t'allais bien finir par tomber sur moi, HA !

La suite est prise par Hana. Wow, un an et demi ? Ca fait long... Faut dire que c'est de suite plus calme sans leurs jérémiades de planches à pain... Ca me manquait pour être honnête. Ouaip, elle m'ont manqué les gamines donc l'air de rien, j'suis assez contente de les revoir.

Yeeeeeeeeep, z'êtes parties longtemps faut dire.

En attendant, les présentations avec Frisk se font. Pour parler de présentations, il aurait encore fallu que la petite montre vraiment sa tête. Je vais pas lui mâcher le travail en tout cas. Je m'accroupis à côté d'elle, dirigeant ses pas de façon à ce qu'elle soit bien visible tout en préservant une sécurité pour elle.

Allez, présente-toi, je t'assure qu'elles sont gentilles.

Maiiiiis, ce à quoi je m'attendais clairement pas, c'est à ce que Miho se mette à geindre. Vas-y qu'elle me tartine sa culpabilité à la gueule comme une putain de cuillère de Nutella. Alors ouais, j'suis à moitié attentive à ce qu'elle me dit parce que c'est un dialogue de manga donc je peux pas interrompre. En gros, elle se sent mal d'être partie avec les autres et de nous avoir laissés tous seuls. Ouais c'est sacrément résumé vu le nombre de lignes de texte mais honnêtement, moi je m'en fiche un peu, j'suis pas rancunière.

Par contre, tout ça, il faudrait le dire à Natsume qui, lui, s'est vraiment senti trahi. Et puis ensuite il s'en est voulu de leur en avoir voulu et c'est trop tard pour rattraper ses émotions. Il s'est battu pour rester amoureux de Mako, j'vous jure mais il a jamais réussi donc il culpabilise encore plus. Vous pigez le cercle vicieux.

Moi je pousse des soupirs réguliers pendant le discours et merde, même Hana s'y met, ça suffit oui ?! Au bout d'un moment, je me relève brusquement et, avec la main qui tient pas celle de Frisk, je leur fous une pichenette assez forte sur le front à chacune. D'abord Miho, ensuite Hana. On fait ça bien, et dans l'ordre s'il vous plaît.

C'est bon, c'est bon, stop les planches à pain. Vous gaspillez vot' salive avec moi, c'est Natsume qu'a besoin d'entendre ça. Vous imaginez pas le bordel psychologique que ça a été pour lui depuis vot' départ.

Soudain, j'ai un courant d'air froid qui me traverse le manteau, ça doit être le vent. Bon, pour le coup, je suis pas ma priorité. Je me retourne vers la petite qui a rien, ne serait-ce que pour lui couvrir le coup.

Eh Frisk, t'es sûre que t'as pas froid ? Ca commence à vraiment se rafraîchir, faudrait te dégoter une écharpe, un pull à col roulé ou j'sais pas quoi mais tu vas attraper froid à ce rythme.

Je regarde autour de moi s'il y a pas genre un magasin de fringues mais au final, mes yeux se posent sur un mec dans une meule de foin, encastré dedans, sévère. C'est Miho et Hana qui ont fait ça ?

Eh beh, z'y êtes pas allées de main morte !

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptySam 27 Jan 2018, 01:27


- Sous un nuage... -

La grand madame s'approche de moi et commence à me dire bonjour. Elle s'approche un peu trop. Je l'écoute, mais j'arrive pas à relever la tête... j'essaie de retenir leurs noms au moins, ils sont un peu bizarres. On dirait les prénoms qui sont dans les animés que je regarde avec Alphys. J'ai envie de les appeller seulement par leurs prénoms, mais ce serait pas poli. Il faut que je retienne... Hana Isuzu... Miho Nishizumi... Hana Isuzu... Miho Nishizumi...

"Oh !"

M-Mais...! Harall ! Pourquoi elle me met tout devant ? Je veux bien faire confiance à Harall quand elle me dit qu'elles sont gentilles, mais je sais pas, je... c'est bizarre. Elles sont humaines après tout. Même si elles sont les amies d'Harall elles me font un peu peur. Oh la la... c'est encore plus dur de parler comme je suis tout devant ! J'ose toujours pas les regarder... j'ai envie de reculer, mais il y a Harall et en plus elles m'ont dit bonjour, donc je dois leur répondre...

"Bonjour... enchantée... je m'appelle Frisk..."

Elles commencent alors à parler d'autre chose. Je me remets alors près d'Harall pour les écouter et... elles disent beaucoup de choses très bizarres, que j'ai du mal à comprendre. Ça à l'air d'être très sérieux et très triste vu que l'autre madame aux cheveux marrons est en train de pleurer. Je crois qu'il s'est passé quelque chose de grave... qu'elles ont fait une grosse erreur, et en plus elle parle de la guerre. Mais je crois que j'ai compris qu'elle a tué des gens et qu'elle a été méchante. Je crois aussi... qu'elle n'a pas pu protéger des gens ? Je pense que c'est ça. L'autre dame aux cheveux noirs reprend après en disant qu'elle regrette elle aussi, qu'elle aimerait changer le passé. C'est bizarre... je n'ai aucune idée de quoi elles parlent ! J'ai l'impression d'avoir raté quelque chose d'important... c'est la première fois que ça m'arrive. Je ne sais vraiment quoi dire du coup... je ne parle pas. J'essaie juste de comprendre tout.

Par contre elles ont l'air tellement tristes... je me sens mal pour elles. Je me demande si je ne pourrais pas faire quelque chose... si j'avais le pouvoir de RESET, est-ce que j'aurais pu aller vers elles les aider ? Je ne sais pas... ça s'est peut-être passé il y a longtemps... en plus je n'ai pas encore vu de points de sauvegarde à Kosaten, donc si je reprends au dernier alors ce sera... chez moi ? Normalement oui... et je devrais recommencer mon arrivée à Kosaten. Je ne sais pas trop du coup... ça a l'air bizarre de faire ça... je n'ai jamais essayé d'empêcher quelqu'un d'autre de faire du mal. Aucun monstre le faisait chez moi... et mes camarades de classes non plus, même si ils se chamaillent parfois mais ce n'est pas trop grave...

Je ne sais paIl y a Harall qui commence à leur donner des petites pichenettes. Aïe... ça doit faire mal... c'est pas très gentil ! Par contre elle leur demande de dire ce qu'elles ont dit à Natsume... ça veut dire qu'elles le connaissent aussi ? Je savais pas ! Si ce sont des amies d'Harall ce sont peut-être des amies de Natsume aussi ! Je devrais peut-être vraiment leur faire confiance alors. J'essaie d'y réfléchir, mais il y a Harall qui me demande si j'ai vraiment pas froid, si je voudrais pas une écharpe ou un autre pull... ouah... une écharpe, pour moi ? Vraiment ? Ce serait trop cool, une écharpe comme Natsume ! Non, non, encore mieux... une écharpe comme Papyrus ! Elle est trop bien son écharpe à lui, j'en veux une pareille ! J'espère vraiment qu'il y en a ici, ce serait génial ! Je suis toute contente... elle est super gentille Harall de me proposer ça, c'est la meilleure !

"Oooooh ! T'es trop gentille ! Je ne veux pas trop changer de pull... par contre je veux bien une écharpe ! Une toute rouge, j'ai un ami à moi qui en a une aussi et elle est trooooooop coooooool ! J'adore les écharpes ! Je peux en avoir une comme ça ? S'il te plaiiiiiiiiiiit ?"

Je fais un gros câlin à Harall ! Elle est vraiment trop sympa ! J'ai super envie d'une écharpe maintenant... j'ai trop, trop hâte de trouver un magasin, j'ai envie de partir maintenant ! Alleeeeeez Harall on y va ! Oh, elles ont pas finies de parler... Harall montre une autre personne tout au fond, un monsieur. Ouh la la... il a l'air très en colère celui-là, et pas très gentil ! Je sais pas pourquoi il joue dans la paille, mais il devrait sortir de là, sinon ça va lui piquer les fesses ! Harall s'adresse aux deux autre filles, je comprends pas trop pourquoi... c'est elles qui l'ont mis là-dedans ? Pourquoi ? Il a été méchant ? C'est vrai qu'il y avait ce gros bruit au début, un bruit de pistolet... mais là je n'en vois pas autour, donc c'est très bizarre. C'est vrai que du coup les filles n'ont peut-être pas fait ça ! En tout cas au final, elles ont l'air d'être gentilles... en plus, si ce sont vraiment des amies d'Harall et de Natsume... alors... je veux bien leur parler un peu plus...

"H-Hey... du coup... vous êtes aussi des amies de Natsume ? Natsume... c'est mon grand frère..."


J'ai encore un peu du mal à leur parler... mais j'y arrive un peu mieux... et maintenant que je sais qu'elles ne sont pas méchantes, je n'ai plus trop peur cette fois-ci.  
©️MangaMultiverse


Dernière édition par Frisk le Lun 29 Jan 2018, 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptySam 27 Jan 2018, 11:12



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Face à Harall

Takebe Saori
Ailleurs

Isuzu Hana
Face à Harall

Akiyama Yukari
Ailleurs

Reizei Mako
Ailleurs



Amitié passée

Musique

Ainsi donc, la petite protégée d’Harall se nommait Frisk. C’était ce qu’elle avait dit après avoir été mise au devant de la scène par l’ancienne miniature. Elle ne semblait pas être très à l’aise, face aux deux lycéennes, mais ces dernières ne pouvaient pas vraiment lui en vouloir. Les habitants du coin avaient les rumeurs faciles, et entendre son histoire tournée comme une série d’horreur au même titre que d’autre pouvait en effet effrayer, d’autant qu’elle semblait être encore une enfant, jeune… Un petit sentiment de nostalgie vint rapidement à elles, mais sans qu’elles ne s’étendent d’avantage dessus…

Mais alors qu’elles exprimaient avec une grande sincérité la culpabilité et les remords qu’elles avaient, à l’égard de leurs actes, de leurs choix, des décisions qu’elles avaient prises par le passé, ce qu’il se passa fut… Bien différent de ce qu’elles avaient put imaginer… Il y avait eu la colère, une grande force utilisée contre elle, pour appuyer sur ces points… Cela aurait été une souffrance supplémentaire, mais pouvaient-elles réellement croire à une rédemption ? Elles l’avaient accordées à Ellen, mais est-ce que d’autres seraient en mesure de le faire… Cela n’avait pas été si simple, bien au contraire, et même maintenant que les liens allaient mieux, il y avait tout de même une couche de prudence qui était rajoutée derrière chaque action… Mais surtout à la différence, c’était que l’acte d’Ellen avait été le résultat d’un coup de folie, alors que les jeunes filles avaient longuement réfléchies à la question, avaient pesées le pour et le contre, avant d’accepter le fait qu’abandonner tout le monde serait une bonne décision, bien que les événements de la journée de leur départ aient facilités ceci, à cause de ce leurs actes…

La tristesse, une certaine forme de mélancolie des jours passés, sans forcément qu’il y ait un rapprochement… Dans le sens où c’était peut-être bien avant, mais c’est terminé, c’est une page qui a été tournée, par moi, par Natsume, par tout le monde… Tournez-là, vous aussi. Vivez, mourrez, qu’importe, mais disparaissez. Certes, cela aurait été dur, mais… Elles auraient comprit. Revoir ce genre de visage n’était pas forcément une bonne chose, et c’était surement ce qu’elles méritaient, de perdre leurs anciens amis, de repasser au stade d’inconnue, et d’être oubliées… Un châtiment juste en comparaison de ce qu’elles avaient causées…

Mais en aucun cas ce ne fut ce qu’il se passa. L’ancienne miniature, légèrement barbée du discours emplit de tristesse des jeunes filles soupira à de nombreuses reprises devant cette complainte dramatique, avant de donner deux grandes pichenettes, pour les calmer, pour les remettre dans le droit chemin… Comme si, au final, il ne s’était rien passé. Elle annonçait en tout cas avec claireté qu’elle n’avait aucunement l’intention de vouloir des excuses, et que cela serait plutôt le genre de l’androgyne… Mais dans le même temps… C’était sa mère non ? Sa protectrice, sa gardienne… Mais elle avait accordée à sa progéniture (même si ce terme n’était pas exactement le bon pour les désigner) une grande indépendance. S’il ne désirait pas les revoir, il ne les reverrait pas, cela ne l’empêcherait pas d’être autonome, comme elle l’était actuellement, à s’acquitter d’une promenade avec une personne à sa charge… Et dire que dans ses jeunes jours à Kosaten, Natsume lui interdisait de sortir seul, au risque d’être mise en danger… Tout cela avait bien changé non ?

Dans tous les cas, la chose qui put se voir dans un premier temps sur le visage de la chef de char fut l’incompréhension, mélangée aux larmes qui coulaient encore sur son visage. Elle semblait être décontenancée, grandement, comme si… Et bien, elle s’attendait à toutes les sentences du monde… Toutes, sauf celle-ci. Une punition, une pichenette… C’était bien maigre pour celles qui s’étaient convaincues par moment qu’elles méritaient l’ultime sentence pour leurs actes…

Mais... Mais…

Elle commençait à bredouiller d’incompréhension, sans forcément que le petit coup qu’elle avait reçue ne l’affecte. Pourtant, à ses termes, l’on pourrait croire qu’elle était sonnée. Mais plus que cela, elle était choquée, au moins autant que de retrouver Harall sous une forme différente, qui ne s’était pas privée de remarquer bien que son apparence laissait un effet de surprise aux lycéennes… Mais sans vraiment fournir d’explication, comme si c’était arrivé du jour au lendemain… Enfin, la connaissant, c’était surement ce qu’il s’était arrivé. Pas d’explication, pas de raison, juste un fait..

Enfin, l’autre lycéenne, qui s’était elle aussi reçue le coup, eu un sourire, léger, en regardant lentement le ciel, comme si elle avait comprit immédiatement la portée de cette pichenette. Plus que d’être simplement un contact d’un doigt sur son front, c’était aussi pour leur dire de ne pas se causer autant de tracas avec elle… Certes, il y avait bien des raisons, mais Harall passait au dessus de cela… Disons que cela ne l’empêchait pas d’agir, donc bon… Si la miniature leur en tenait vraiment rigueur, elle ne serait pas là à discuter avec elle, mais aurait probablement utilisée l’une de ses techniques de guérilla pour les mettre à mal, et ça, personne ne voulait avoir à les subir, pas après les quelques exploits qu’elle avait sût raconter et faire… Rien que d’y penser, cela avait de quoi mettre en garde les imprudents, et faire fructifier le commerce de ceux qui vendaient les protections adaptées… Elle répondit en tout cas, après quelques secondes, tranquillement :

J’imagine que l’on a bien méritée ça.

Et le changement de sujet qu’annonçai cela fut immédiat ! En à peine quelques secondes, la conversation dériva sur la petite alors qu’un vent frais parcourait les environs. C’était vrai qu’il pouvait faire plus chaud, mais c’était assez amusant de voir Harall couver la petite Frisk, et lui proposer une écharpe, ce à quoi elle réagit bien enthousiaste à l’idée d’en avoir une, toute rouge, comme un de ses amis. C’était mignon, non ?

Et puis, Harall réagit en constatant le fait qu’un individus dans le village était totalement encastré dans une meule de foin. Même si elle n’avait probablement pas vu la scène, les regards qui se posaient sur les lycéennes les désignaient directement comme étant responsable de ceci, et de toute façon, elles ne cherchèrent pas vraiment à démentir ceci, puisque l’Isuzu réagit rapidement, expliquant déjà pourquoi elle s’en était prise à un individu typique des villages que l’on trouvait sur les plaines, même si en même temps, elle cherchait à ne pas choquer la petite Frisk, qui était déjà bien jeune…

Il cherchait à vouloir faire du mal à sa femme. Nous avons entendus ses cris, et… Je me suis chargée de lui donner une leçon, sans pour autant qu’il en garde des séquelles. Ce sera à la garde des environs de décider s’il mérite plus que ça, mais selon moi, oui, il mérite bien pire…

Elle ferma les yeux, avant de reprendre, sur un sujet un peu plus particulier… En effet, cela devait probablement surprendre Harall que les Anglers soient en mesure de botter avec autant de facilité des fesses, surtout celles d’adultes confirmés… Il y avait un petit secret derrière ceci, qui n’allait pas forcément en demeurer un, étant donné que la machine demeurait maintenant inexistante, et qu’il était assez difficile de la camoufler bien longtemps, à cause de son aspect atypique, de sa taille colossale et du bruit monstrueux qu’elle faisait. La discrétion avait son cauchemar, mais l’ancienne bête de fer avait trouvée une manière bien subtile de livrer un héritage…

J’imagine que tu dois te poser quelques questions sur ‘comment’ nous avons fait ça… C’est une histoire un peu mystérieuse pour tout dire, mais lorsque nous sommes parties, un officier de Minshu a, en quelque sorte, désincarné le panzer pour nous en transmettre la puissance… J’ignore pourquoi il a fait ça, ce qu’il y gagnait, mais… Nous n’avons pas vraiment eu le choix…

Puis, la petite Frisk s’osa à venir parler un peu plus avec les lycéennes, leur demandant si elles étaient… Des amis de Natsume ? Oulà, la question était assez complexe… Plus qu’il ne paraisait en tout cas. Il était difficile pour elles de définir si elles entraient encore dans cette case, après ce qu’elles avaient put faire… Fallait-il dire tout ce qu’il s’était passé ? Elle avait déjà put en apprendre quelques brides à cause des excuses qu’elles avaient prononcées tantôt, mais… Mieux valait-il faire simple… Et puis… Natsume était… Le grand frère de Frisk ?! Hana se tourna vers Harall, avant de plaisanter sur le sujet, se doutant bien que l’histoire recelait surement bien plus que ça :

Si Natsume est le grand frère de Frisk… Qui est le père ?

Mais il fallait tout de même répondre à sa question… Demeuraient-elles, oui ou non, des amies de l’androgyne… La Nishizumi se mit à réfléchir, avant de se pencher un peu, pour répondre, avec un léger sourire :

Natsume nous a toutes sauvée la vie, c’est quelqu’un que j’admire grandement, mais… Si c’était le cas, si nous étions amis avant, je ne sais pas vraiment ce qu’il en est maintenant… Comme Harall, cela fait longtemps que nous ne l’avons pas vu, mais… Nous étions voisins dans le temps !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyDim 28 Jan 2018, 20:00




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ouais bon, j'préfère de loin écourter les jérémiades des deux ados en rut. Et même si la réaction de Miho manque de grave m'énerver, celle d'Hana me fait piquer un fou rire long et franc. Faut dire qu'autant des fois, leur aide a été bienvenue, autant c'est arrivé qu'elle nous fassent de belles merdes au moral justifiées par des lettres. Nan mais sans déconner, je sais pas combien de fois elles ont disparu après une nuit en laissant juste un bout de papier avec marqué "ON EST TELLEMENT DESOLEES" dessus... La première fois ça allait encore mais la deuxième a quand même déclenché la destruction partielle de la plaine et la mort de Natsume. De façon très indirecte quand même, reste que c'est le résultat.

HAHAHAHAHAHAHAHAHA ! J'vous jure, vous en mériteriez quarante de plus !

Bon, c'est long de mettre des pichenettes franchement, j'allais pas en caser plus que ça. 'Fin, c'est pas Natsume qui irait leur mettre celles qui restent. Je parie que s'il venait à les revoir, il oserait même pas parler, voire il irait se planquer, c'est bien son genre dans l'état actuel des choses. Mais ouais, c'est vraiment lui qui a des comptes à régler avec les anglers, pas moi.

Ahlala... J'ai rien à vous dire là-dessus moi. Toutes les merdes qui ont découlé de votre départ, c'est Natsume qui les a encaissées. Moi j'suis un dommage collatéral, je gère.

Breeeeeeeeef, j'ai eu vite fait de changer de sujet avec les vêtements de Frisk. L'idée de l'écharpe a l'air de vachement l'emballer. Et elle en veut une rouge en plus. C'est franchement pas pour me déplaire vu mon apparence d'avant. Bon, j'vais pas lui faire des cheveux bleus et des antennes non plus mais ça me fait plaisir pour le coup !

Héhé, tu sais que j'en portais une aussi d'écharpe rouge à une époque ? On va te trouver ça !

Tiens d'ailleurs, les deux ados m'expliquent ce que monsieur Paille a fait. Bon, j'peux pas dire qu'il l'a pas mérité et je pense que les gardes vont l'emmener. Mais pour moi c'était pas une surprise que les gamines sachent faire ça, Hana a suivi l'entraînement de l'Ouroboros, non ? Donc je suis qu'à moitié surprise d'apprendre qu'un garde leur a foutu le canon du tank dans le cul.

Woah, des tanks sur pattes, c'est marrant ça.

Je passe rapidement là-dessus parce qu'il y avait pas le tank à côté donc ouais bon, j'trouve ça un peu dommage que le gros machin en féraille soit plus là, sans plus. C'est alors que Frisk prend un peu plus la parole, en se présentant comme petite soeur de Natsume. Sur ce point, on est pas mal d'accord tous les trois, les deux font bien la paire mais rien d'officiel. Donc ça me fait esquisser un sourire sans plus... Contrairement à la blagounette d'Hana qui, elle me fait arborer un sourire bien carnassier comme il faut.

Tu peux toujours rêver pour qu'il y en ait un ma grande ! La daronne reste chaste !

Pour répondre à la question de la gamine, Miho explique à peu près comment ça se passe avec Natsume en ce moment. Elle marque pas mal de points pour le coup, j'ai rien à redire. J'me gratte juste l'oreille avec mon auriculaire.

Ouaaaips, grosso merdo, c'est ça. Faut voir comment ça va se passer la prochaine fois.

Bon sinon, j'ai beau mater autour de moi, aucun magasin de vêtements pour Frisk dans ce village et ouais, pas que je sache, y en a pas dans le coin...

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyLun 29 Jan 2018, 21:44


- Sous un nuage... -

Je savais pas qu'Harall portait une écharpe rouge avant elle aussi, pourquoi elle ne la porte plus ? Ça lui irait trop bien ! En plus ce serait trop drôle, ça ferait elle, Natsume et moi avec une écharpe ! En tout cas j'ai hâte de montrer la mienne à Natsume quand il reviendra ! Je suis trop excitée ! Je me demande quand est-ce qu'on part, j'en peux plus d'attendre... mais elles ont pas encore fini de discuter, d'ailleurs elle continuent de parler avec des mots que je ne connait pas. C'est quoi un panzer ? Pourquoi c'est désincarné ? J'ai pas le temps de demander, puis Harall parle de tanks... c'est bizarre, j'ai du mal à tout comprendre...

Quand je leur dis que Natsume est mon grand frère il y a madame Isuzu qui demande qui est le papa... c'est vrai qu'on ne sait toujours pas ! J'espère vraiment que je le verrais un jour. Avec Natsume je suis sûre qu'on finira bien par trouver. J'espère aussi que je pourrais me rappeler de tout ce qui s'est passé, ce serait bien ! Mais pour le moment on est bloqué à Kosaten, donc on ne peut rien faire. Mais là aussi on va trouver une solution, comme ça on va pouvoir rentrer chez nous et je pourrais revoir tous mes amis !

"J'ai perdu la mémoire il y a longtemps... je sais pas qui c'est mon papa. Avec Natsume on va essayer de chercher quand on rentrera chez nous !"

Il faudra aussi que je trouve ma maman. Car au final Harall n'est pas ma vraie maman non plus... c'est dommage d'ailleurs... j'aurais aimé que ce soit elle ma maman, elle est trop rigolote ! Même si elle parle bizarrement parfois... comme maintenant, encore une fois elle sort des mots que je ne connais pas ! Ça fait depuis toute à l'heure que les deux parlent de choses que je ne connais pas, c'est énervant !

"Ça veut dire quoi "daronne" ? Et "chaste" ?"

Quand madame Nishizumi me répond j'ai l'impression que quelque chose ne va pas. Pourquoi elle n'est pas sûre d'être son amie, juste parce que ça fait longtemps ? Oh non, c'est parce qu'elles ont fait une bêtise c'est ça ? Même Harall, elle n'a pas l'air sûre... elles ont l'air inquiètes toutes les deux. Est-ce que c'est si grave que ça ? Natsume pourrait vraiment leur en vouloir ? Non, je ne peux pas le croire. Pourtant elles ont l'air d'avoir peur de ça... il faut pas, je suis sûre que tout va bien se passer ! Je vais leur remonter le moral !

"Ne vous en faites pas ! Je suis sûre que Natsume va vous pardonner ! Même si vous avez fait des erreurs ! Un ami à moi m'a apprit que... même la pire des personnes peut changer... et vous vous avez l'air... vraiment, vraiment très gentilles ! Je suis sûre que si vous restez gentilles avec Natsume il va faire preuve de clémence ! Ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas vus... mais ça ne veut pas dire que vous n'êtes plus amis ! Je suis sûre que vous manquez à Natsume, et qu'il serait super heureux de vous revoir à nouveau ! Hi hi !"


Je leur souris. C'est vrai... je suis sûre que si Natsume les verrais il serait tout content... oh ! Ça me donne une idée ! Il faut que je lui propose à Harall, je suis sûre que ça serait super bien !

"Harall, Harall ! Natsume revient bientôt pas vrai ? Vient on les invite chez nous ! Comme ça quand Natsume reviendra ce sera une super surprise ! T'es pas d'accord ?"
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 30 Jan 2018, 21:00



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Face à Harall

Takebe Saori
Ailleurs

Isuzu Hana
Face à Harall

Akiyama Yukari
Ailleurs

Reizei Mako
Ailleurs



Cordu... Quoi ?!

Musique

Une quarantaine de pichenette chacune, vis-à-vis des propos attristant qu’elles avaient eu ? Certes, elles n’avaient pas été les plus enjouées pour s’excuser, mais c’était tout à fait compréhensible, qu’elles procèdent ainsi. Harall n’était juste pas la bonne personne, étant très clairement une exception très particulière aux normes humaines… Après tout, vous en connaissez beaucoup dans vos contacts des demoiselles qui, lors d’une journée mouvementée, se sont éprit d’une dégustation de moule périmées ? Oui, il y avait plus gracieux comme image, et il y avait eu une raison très particulière derrière ce geste qui avait marqué les esprits, mais il restait que c’en était un, et qu’elle venait d’inventer une nouvelle sorte de justice… Celle de la pichenette.

Vous commettez un crime ? Vous aurez le droit à des pichenettes. Vous avez volé un pain ? Une trentaine de pichenette. Un crime de guerre ? Septante trois, pour satisfaire la correctrice helvétique (si c’est elle). Un génocide ? Oh bah… Entre douze et deux cents. Oui, les valeurs étaient assez particulières, et il allait falloir peser sur une échelle morale de nombreux points, considérer les circonstances aggravantes et atténuantes, prévoir une charte de moralité… Et beaucoup de doigts de rechange, après tout, certains avaient le crane dur…

Dans tous les cas, là n’était pas le propos. Entre mériter et recevoir, il y avait une grande différence. L’on n’obtenait pas toujours ce que l’on méritait, car la vie était après tout injuste. Puissiez-vous être le plus adorable des êtres vivants qu’une voiture un peu trop rapide pour enverra valser et rouler sur plusieurs dizaines de mètres, et si vous êtes le conducteur, vous pouvez toujours partir suffisamment rapidement pour que personne n’en saches rien. Pas vu pas prit, n’est-ce-pas ? Tant que l’on ne rassemblait pas suffisamment de preuve, l’on était innocent… Ou si l’on avait assez d’argent. Toujours ce problème d’une justice à deux vitesses, mais c’et une digression intolérable !

Bref ! Les propos que l’ancienne miniature vint à dire par la suite n’étaient pas des plus joyeux, comme quoi il y avait eu bien des problèmes après le départ des Anglers de la plaine, et que Natsume avait encaissé presque la totalité… Il y avait cette façon qu’Harall avait de dire qu’elle n’était qu’un simple dommage collatéral, mais… Elle était bien plus que ça, tout du moins aux yeux des jeunes filles ! Les habitants de la plaines eux l’étaient, d’avoir perdu parfois tout, mais Harall était une personne qu’elles connaissaient, de longue date, et… Enfin, pouvait-on vraiment attribuer toute la responsabilité de ce qui s’était passé aux demoiselles ? C’était un peu facile de dire ça, trop évident de se dédouaner d’une telle manière pour se sentir propre sur soi. Elles avaient une part de responsabilité, elles ne le niaient pas, elles étaient l’une des causes du pétage de cable de Natsume, mais aucunement la seule. Sinon, à chaque fois qu’elles partaient d’un endroit, quelqu’un viendrait à exploser la moitié d’un pays… Et niveau sillage, on avait vu mieux !

Concernant l’écharpe, et bien… Le duo semblait être bien d’accord sur le fait d’en trouver une. Une rouge du coup, pas la plus simple à trouver par contre… Les pâturages des environs ne fournissaient que de la laine blanchâtre, qui était lavée puis coloré, et les colorants en question n’étaient pas forcément donnés, étant donné que cela demandait un peu de connaissance tout de même, mais ça… Elles savaient le faire. Le plus simple restait de prendre des hibiscus séchés et de les faire bouillir dans de l’eau. L’on pouvait obtenir en infusant une teinte rosée…Après, l’on pouvait toujours couper des fruits rouges en morceaux, mais il fallait du sucre pour les dégorger convenablement, avant de les écraser… Ou au pire, l’on se fiait aux artisans des environs, qui prendraient une somme tout de même… Mais l’argent n’avait jamais vraiment dérangé les gardiens de la plaine, qui vivaient confortablement sans pour autant faire de grands excès. Enfin, telle était la situation qu’ils avaient autrefois… En était-il de même maintenant ?

Après… Bon, il y eu la terrible révélation, comme quoi les jeunes filles possédaient maintenant la force d’un panzer allemand, ce qui était tout sauf raisonnable, mais… Harall le prit plutôt bien, juste en disant que c’était marrant. En fait, il n’y avait pas beaucoup de chose à dire dessus. Juste qu’il avait disparut. Cela restait toujours une perte majeure pour elles, qui même si elles devaient l’avouer demeurait bien pratique, c’était un coup dur moralement, de perdre ce qu’elles avaient toujours eu. Comme si un pirate épéiste était forcé de se battre désarmé en permanence.

Par contre… Frisk était amnésique ? C’était assez triste, et la Nishizumi comprenait parfaitement cela, pour l’avoir été un long moment, même si un point dans sa phrase la titilla… Chez nous… Frisk venait-elle du même monde que Natsume ? Ou en considérant qu’il était son frère, elle avait assimilée le fait qu’elle retournerait dans le monde où il irait ? Et bien… Difficile à dire. Elles venaient juste de rencontrer la petite, bien que cela laissait planer de nouvelles interrogations…

Oh, et en parlant d’interrogations (La traaaaansition), Frisk se posa quelques questions de vocabulaire, suite à la phrase qu’avait répondue Harall concernant son possible lien avec la jeune fille… Elle ne devait pas vraiment connaître de tels termes, ce qui la rendait, il fallait l’avouer, totalement innocente, trop pure pour connaître ça… L’on ne pouvait lui souhaiter que du bon, même si Kosaten avait la malchance d’attirer le malheur…

Et bien… ‘’Daronne’’ signifie ‘’Mère’’, tandis que ‘’chaste’’ indique un comportement... Pudique ? Pur ? Innocent peut-être…

Il était probable qu’Harall se lasse de ces explications trop… Polies, et qu’elle agisse à sa sauce, qui ne serait pas celle recommandée pour l’éducation parentale, mais bon… Elle avait plus d’expérience non ? Et bien qu’elle n’ait pas donnée le biberon, il était probable qu’elle savait ce qu’elle faisait… Ou pas du tout. En fait, tout était possible avec elle…

Puis… vint le temps de l’amitié passée. Miho avait expliquée un peu près la situation actuelle, tandis qu’Harall n’avait fait que confirmer, reportant à une possible prochaine fois… La prochaine rencontre entre l’androgyne et elles… Ce serait évidement un moment très difficile à vivre, pour elles en tout cas, mais il faudrait bien l’affronter à un moment, au risque de toujours le regretter. Toutefois, le discours plein de naïveté de Frisk était vraiment touchant… Comme quoi n’importe qui pouvait obtenir une rédemption… Si seulement c’était vrai… Si seulement… Mais elles voulaient y croire, à se dire que peut-être…

C’est gentil que tu penses ça Frisk, et j’espère sincèrement que tu as raison !

Mais alors que Frisk proposait une idée surprenante, à savoir… Une invitation, qui eu le temps tout de même de surprendre les lycéennes, une arrivée surprenante se fit faire, le ciel devenant soudainement sombre, et de nombreuses lumières s’allumant tour à tour vers une personne encapée, qui commençait à préparer son introduction, alors qu’une musique toute particulière se jouait :

Musique

Je souis de retour !
Pour vous donnez de nouveaux atours !
Afin de préserver la mode de la dépravation !
Afin de tailler tous les étoffes à la dernière finition !

Afin d’écraser la laideur et la simplicité !
Afin d’étendre le bon goût jusqu’à la soublimité !
Cristina !
Cordula !

La haute coutoure plus solide qu’une guerrière !
Habillez-vous tous, ou ce sera voulgaire !
Oui, voulgaire !

La personne sauta d’un coup du toit où elle se trouvait, arrivant juste à côté du quatuor, qui… Etait surement trop choqué pour s’interposer, et avant même qu’il n’y ait put avoir une simple action, voilà que la petite se retrouvait avec une écharpe rouge de haute qualité autour du cou…

Ma chérie, tou as dou style, tou as une beauté natourelle… Mais il te manque encore un quelque chose pour te… Soublimer ! Et t’apercevant, je souis soûre que ce magnifique accessoire tirait à merveille ! Ne me remercie pas, il aurait été criminel de te laisser ainsi !

Et ainsi elle partait, laissant tout le monde dans un profond silence, jusqu’à ce qu’une voix s’élève, lentement :

N’était-ce pas… Celle qui… Nous a offert des kimonos ? Est-ce qu’on doit… Parler de ce qui vient de se passer ou… Non ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 06 Fév 2018, 15:17




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ouais bon, je sais bien qu'il faut préserver les oreilles des gamins et tout mais résumer le mot chaste à simplement pur, pudique et innocent, c'est quand même un bel abus de langage. Genre moi j'suis pure, pudique et innocente, MON CUL ! Ceci étant dit, il est temps de révéler la vérité sur la définition de ce mot, avec tout le flegme et la subtilité qui me caractérise bien sûr. Je lève le pouce avant de prendre un air parfaitement neutre.

Être chaste, c'est quand tu veux pas te faire défoncer la ch****.

Eh, c'était obligé la censure ?! Pfff... En plus, c'est pas comme si Frisk savait pas. Elle a quoi ? 11 ? 12 ans ? Même amnésique, t'as déjà eu ton éducation sexuelle à cet âge-là quand tu t'appelle pas Natsume. Tiens d'ailleurs, j'me demande à quoi ressemblera la poitrine de Frisk plus tard... Pas bien développée pour le moment. Je resterai la plus grande détentrice de pastèque à la ronde pendant un moment, HA !

Par contre wow, si je m'attendais à ça... Frisk est bien une optimiste et ça elle le fait bien sentir dans son speech pour nous rassurer. C'est impressionnant qu'elle réussisse mieux à faire la part des choses que les deux ados et l'adulte. Mais ça montre à quel point elle a foi en Natsume, ça fait plaisir à voir. Mon air reste assez circonspect cela dit. Ca fait un moment que j'ai pas écouté à travers l'écharpe du gamin, il a pu se passer n'importe quoi entre temps. Je me cure l'oreille du petit doigt avant de souffler sur les résidus ramassés.

Yep... Un p'tit RP solo et ça repart...

Me murmurais-je à moi-même...
(Harall ! On avait dit okay dans la narration mais pas dans les dialogues !)
Ouais bon bah c'trop tard hein. Et puis si elles posent la question, je fais comme si de rien n'était c'pas grave. En plus j'ai de quoi rapidement transiter rapidement sur autre chose avec la proposition de Frisk consistant grosso modo à inviter Miho et Hana à la maison. Mais avant que je puisse répondre...

Une hystérique apparaît ! Eh mais je la connais en plus, Natsume l'a vue deux fois ! Pas mal la choré en tout cas, on dirait une méchante de dessins animés pour enfants ! Et en plus c'est un deus ex machina vu que sa seule raison d'être là, c'est de donner son écharpe rouge à Frisk. Eh bah comme quoi y a pas de hasard.

Ouaaaaaais, elles nous avait fait nos kimonos et aussi un costard à Natsume... Moi j'veux bien en parler, c'était marrant c'te connerie.

Réponds-je à Hana avec un sourire amusé. Enfin, je tousse un peu pour reprendre la dernière intervention de Frisk.

Bref ! Moi j'demande que ça de les inviter à la maison mais le truc c'est que d'habitude, elles sont cinq. Elles sont où les trois autres ?

Sur ce, je me baisse vers Frisk et je lui palpe l'écharpe. C'est du sacrément bon tissu, c'est impressionnant qu'on aie jamais eu à payer pour ça.

Hehe, ça te va bien, on dirait la mienne mais en mieux !

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyDim 18 Fév 2018, 20:30


- Sous un nuage... -


"Daronne" veut dire mère ? Ooooh d'accord je comprends ! Et je crois que je comprends un peu ce que veut dire madame Isuzu quand elle explique ce que veut dire chaste... mais du coup je ne comprends pas pourquoi Harall a dit ça. Pourquoi elle serait pas chaste si j'ai pas de papa ? C'est très bizarre. Ce qu'elle dit après l'est aussi. Défoncer ? Chatte ? Pourquoi elle parle des chats ? Défoncer... ça veut dire casser non ? Pourquoi il faudrait faire du mal aux chats ? Chats... chaste... ça se ressemble, donc ce qu'elle veut dire c'est qu'être chaste c'est être un chat et... il faut pas se faire mal ? Oh la la, je comprends rien !

"Défoncer la ch****...? "


J'essaie vraiment de me concentrer pour comprendre... je plisse même les sourcils, les gens font souvent ça pour se concentrer ! Mais avec moi ça ne marche pas ! Après que j'ai dis aux filles qu'il ne faut pas qu'elles s'inquiètent à propos de Natsume, Harall continue de dire des choses que je ne comprends pas, c'est comme si elle parlait une autre langue... c'est quoi un "RP solo ?" Raaaaah, c'est énervant ! Ça donne mal à la tête, elle sont pas gentilles de de dire des choses que je comprends pas...

"Maaaaaaaais heeeuuuu ! Arrêtez d'utiliser des mots compliqués..."


J'ai rougis. J'ai honte... j'ai l'impression d'être débile... c'est pas juste. J'aime pas ne pas savoir les choses. Elles ne m'ignorent pas au moins... d'ailleurs, j'ai hâte d'entendre leur réponse à ma proposition ! Ce serait bien qu'elles restent avec nous ! Ce serait génial de les avoir en voisines, la maison est un peu éloignée des autres. On est un peu isolés... après je pense que ça me dérangerait de vivre avec beaucoup d'humains à côté. Mais si ce sont juste elles, alors ça me va ! Elles sont gentilles je les aime bien, et puis ce sont des amies de Natsume...

"...C'est quoi ça ?"


Il se passe quelque chose. Ça s'est un peu assombrit d'un coup, comment ça se fait ? Là haut, sur le toit d'une maison... une grande personne se met à nous parler ! En rimes en plus ! Elle a une voix un peu bizarre mais... elle est incroyable ! Whoa... cette arrivée... c'est trop... COOL ! On dirait complètement les arrivées dramatiques de Mettaton ! Elle est trooooooooop stylée cette madame ! Oh la la... elle s'approche de moi ! C'est trop génial ce qu'elle fait, elle me donne pile l'écharpe que je voulais ! Comment elle l'a su ? Elle nous espionnait ! C'est trop cool ! Elle est trop belle cette écharpe, elle ressemble vraiment à celle de Papyrus... elle est vraiment longue et toute douce ! Je suis trop contente ! Ah, elle commence à s'en aller... elle voulait juste me donner cette écharpe en fait ? Elle est trop gentille ! J'espère la revoir cette madame, elle est super classe !

"Au revoir, madame Cordula ! Au revoir ! Merci beaucouuuuup !"

C'était vraiment l'intervention la plus incroyable de la journée ! Ce serait trop bien de la voir avec Mettaton, les deux seraient géniaux et épateraient tout le monde ! Je ne savais pas qu'il y avait des gens comme ça sur Kosaten, j'ai hâte de la revoir ! En plus Harall et les filles la connaissaient déjà, la chance ! J'aimerais bien les voir en kimonos et Natsume en costard, ce serait drôle !

D'ailleurs... Harall me dit même qu'elles ne sont pas les seules à connaître Natsume. Elles sont 5 en tout ! Les 5 amies de Natsume ?!? C'est super ça, ça nous fera plus de voisines ! C'est drôle n'empêche...

"Natsume est super populaire avec les filles ! Hi hi !"

Ah... ça fait vraiment du bien d'avoir cette écharpe n'empêche. Elle couvre vraiment bien !  Je trouve qu'elle me va super bien, et même Harall elle est d'accord ! Je me demande si Natsume penserait pareil... il faudra que je lui montre que il sera là ! Oh, il faudra aussi que je la montre à Papyrus quand je rentrerais à la maison ! Elle est tellement cool... je vais la garder toute ma vie !

"Ouaaaaaaaaaaaais, elle est trop bien !"

Je tourne... je tourne, je tourne, je tourne sur moi-même, ça fait super bien avec l'écharpe ! Elle vole au vent ! C'est trop beau !

"Oups !"


Oh... ah ah ! Elle s'enroule à mon visage quand je m'arrête ! Bon, c'est vrai qu'elle est un peu grande... mais quand je grandirais elle m'ira encore mieux, comme Papyrus !

"Hi hi !"
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyDim 18 Fév 2018, 23:04



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Face à Harall

Takebe Saori
Ailleurs

Isuzu Hana
Face à Harall

Akiyama Yukari
Ailleurs

Reizei Mako
Ailleurs



Problème de maçonnerie

Musique

Visiblement, l’éducation que pouvait donner Harall aux petites têtes blondes (ou brune dans nôtre cas) n’était pas la plus recommandée… En fait, au point de dire des termes aussi peu élégants et distingués devant la candide Frisk n’arrangeait vraiment pas les choses. Chaste, encore, pouvait se comprendre, mais avait-on vraiment besoin d’une explication aussi directe et brutale pour la jeune enfant aux yeux clos ? Nan mais c’est vrai, à cet âge, était-elle déjà allée sur des sites à contenu matûre ? Normalement, peu probable. A son âge, bon nombre d’enfant avait une magie qui s’appelait contrôle parental (avec des moyens très simples à contourner en fait). Et déjà, est-ce qu’il existait ce genre de chose dans son univers d’origine ? Tous devaient se retenir de lui poser la question. Et puis, si elle voulait vraiment apprendre ce genre de chose… Harall pourrait lui faire une démonstration, même si elle se surnommait elle-même « chaste ». En bref, c’était comme si un végétarien complimentait les effets thérapeutiques de la viande. Une chose très étrange, avouons-le.

Les anglers, en entendant ces mots assez « bruts », écarquillèrent un peu leurs yeux. Pour elles… Bon, elles n’étaient pas très habituées à être confrontées à un langage aussi crû et direct, et cela les mettait généralement mal à l’aise, masi ce n’était pas pour leurs oreilles perverties qu’elles s’inquiétaient le plus, c’était pour celle de la Seikajin qui, perdue, répétait ces mots. Ce fut un peu paniquée que l’une d’entre elle se pencha, pour essayer de faire passer l’affaire, et ne pas la perdre :

C’est n’est rien, c’est juste que… Harall utilise des expressions un peu… Crues, pas forcément bien adaptée au langage de tous les jours...

Et puis, Harall ne facilitait pas les choses, notamment avecl ‘utilisation d’un terme… Rp Solo… Quoi ? NAN MAIS VRAIMENT ?!

Vidéo

*Il fallut neuf heures, quarante trois minutes et vingt six secondes pour que le narrateur soit maitrisé par les forces de l’ordre, après avoir tué près de douze poulet dans Skyrim. Nous recherchons encore le corps de Little afin de pouvoir l’envoyer à sa famille.*

DOOOONC ! Les jeunes filles se regardaient, toutes penaudes, confuses, véritablement… Surprises de l’emploi d’un tel terme, avant de regarder incongrues la jeune fille, qui était elle aussi toute perdue. Pouvait-elle voir la détresse qui se trouvait dans l’esprit des lycéennes dans l’immédiat ? Cela risquait d’être compliqué, mais vraiment, cela demeurait encore et toujours une partie très étrange du comportement d’Harall, ses petites phases improbables où elle mettait à mal la maçonnerie du monde… Halala… C’était bien l’un des points qui était particulier, mais bon… Après l’arrivée de Cristina Cordula, pouvait-on faire pire ? Cela semblait difficile, madame Cordula étant une personne très particulière aussi… En fait, c’était quoi ce monde de fou ? Ils sont fous ces Kosatenjins !

Enfin, toujours était-il que la couturière était partie aussi vite qu’elle était venu, que la situation retombait comme un soufflet et que la jeune Frisk était aux anges en tournoyant avec sa nouvelle écharpe. Il fallait dire que cela lui allait bien, l’on ne pouvait le nier. Cela lui donnait encore plus un côté Natsume, physiquement parlant, et en modifiant un peu la charte graphique du personnage, il était bien probable que l’on puisse arriver à un ancien avatar de l’androgyne (Bah oui, comme le 4ème mur est détruit, ça fait courant d’air).

Cela te va bien Frisk ! Comme un gant, même si c’est une écharpe !

Il fallait espérer qu’elle comprenne cette expression, et qu’elle ne fasse pas la remarque évidente de ‘’Bah non c’est une écharpe, pas un gant.’’ C’était un pari particulier, mais il restait un point qu’il fallait résoudre, cette invitation qui leur était tendue… Et la présence ou non des autres Anglers, évidement, chose à quoi Frisk réagit en affirmant que Natsume était bien populaire auprès de la gente féminin… Oh ça, il fallait compter… Mais passons sur quelques explications.

Avec les autres, nous campons actuellement dans une crique protégée, au sud est de la plaine. Cela fait… Quelques semaines que nous sommes là-bas ? Nous limitons assez nos déplacements, pour éviter de trop attirer l’attention, sinon… Nous serions constamment obligées de nous déplacer...

Elle soupira, montrant bien que ce mode de vie n’était pas facile, ou que ce n’était pas celui qu’elle désirait, avant de reprendre :

Du coup… Allons-y, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMer 21 Fév 2018, 19:26




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ouais bon, me semble que ma remarque sur les RP solos a été un peu trop bien entendue quand bien même je l'avais MURMURE A MOI-MÊME mais soit. Que ce soit les Anglers ou Frisk, je réponds rien et je fais comme si de rien n'était. Surtout que rien n'était. (Oui bon, je veux bien te narrer de la façon dont tu parle mais évite que ça n'aie aucun sens quand même...)
D'ailleurs, Hana qualifie ma façon de parler assez crue pour le jeune âge. Bon okay, je connais pas celui de Frisk mais elle fait quoi ? Onze ? P'têt douze ans ? A cet âge-là, on est au moins allé une fois sur un site porno ! Enfin, selon les standards du narrateur... (EH !)

Je me contente de hausser les épaules et de laisser le temps passer jusqu'à ce que "OH REGARDEZ UNE CORDULA SAUVAGE", le tout me permettant d'élégamment passer à autre chose. Notamment de sourire en voyant Frisk aussi fière de son écharpe. Miho manque pas de le souligner avec une expression... qu'elle explique... Nan mais comprendre que ce genre de phrase toute faite, ça s'explique pas, c'est pas donné à tout le monde, faut pas croire !

Bon, j'veux bien admettre qu'on peut pas comprendre des choses mais Frisk, c'est pas une moule non plus... 'Fin j'crois.

Un problème avec ma métaphore crustacée ? Non ? Très bien. (Harall, l'adjectif "crustacée" n'existe pas...). D'ailleurs, qu'est-ce qui différencie un enfant d'une moule ? La question se pose, non ? (Non.)
Du coup, on commence à discuter de là où est le reste de l'équipe et bien entendu, l'explication de Miho me donne envie de casser un mur en l'utilisant comme masse.
Je peux... ?
(Quoi ?)
Faire une référence...
(Bien entendu !)

Omae wa mou... Pichunettu.

Sans même que mes doigts ne bougent, deux claquements retentissent, alors qu'un vent souffle dans nos cheveux, mon visage se durcit, rendant mes yeux invisible, plongés dans les ténèbres de l'ombre de l'encrage. Et soudain, deux violentes pichenettes apparaissent sur le front des deux adolescentes.
(Tu sais prononcer le nom de l'attaque ?)
Nan c'est un forum Français.
(J'me disais aussi...)

Bandes d'abruties ! Vous croyez que j'me suis emmerdée à reconstruire vot' baraque pour quoi moi, hein ?! Si vous vouliez passer inaperçues, z'aviez qu'à venir chez vous !

Nan mais sérieux, elles pouvaient pas y penser cinq secondes ?! C'est pas possible d'utiliser son cerveau ?! Quand bien même moi ou Natsume on aurait été en froid avec elles, ça reste leur maison, on peut pas leur retirer ça ! Elles étaient pas obligées de la jouer joyeux pic-nic dans la nature. D'un air colérique, j'attrape Frisk par le dessous des aisselles et je l'assied sur mes épaules avant de commencer ma route vers euh... Je me retourne vers les deux ados.

C'par où ?

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyLun 26 Fév 2018, 00:48


- Sous un nuage... -

Au final j'aurais pas compris ce que veux dire "chaste"... Harall avait parlé des chats mais madame Isuzu me dit que c'est plutôt une expression, et pas une bonne expression apparemment. Je me demande si c'est vraiment ça, c'est assez louche quand même. Elles agissent bizarrement, elles ont l'air de cacher quelque chose ! Ça me donne encore plus envie de découvrir ce que ça veut dire ! Mais elle ont pas l'air de vouloir me dire ce que ça veut dire... tant pis, je chercherais, et au pire je demanderais à Natsume quand il sera là !

En attendant je suis contente de ne pas être la seule à trouver que mon écharpe me va bien ! Il y a madame... heu... Nishizumi qui dit aussi que ça me va comme un gant ! Même si c'est une écharpe ? Oui, je comprends ce que ça veut dire ! Harall dit d'ailleurs qu'il ne fallait pas qu'elle me prenne pour une... heu... moule ? Je crois que j'ai compris aussi, ça veut dire que même si je ne connaissais pas les mots compliqués je ne suis pas débile... c'est rigolo comme expression, je la connaissais pas ! En tout cas oui, Harall a raison je ne suis pas bête non plus ! Je me débrouille bien en français à l'école !

"Oui, je suis pas une moule ! J'ai eu 16 sur 20 à mon dernier contrôle de grammaire à l'école, avant d'arriver ici !"

Je suis très contente de cette note... tiens, ça me fait penser... ça fait depuis longtemps que je suis partie, j'ai loupé plein d'heures de cours ! Je vais devoir toutes les rattraper ? Oh la la... ça va être dur. Quand je rentrerais chez moi, il y aura plein de choses qu'il faudra que je fasse. Je devrai m'excuser auprès de maman Toriel, papa Asgore et tous les autres... il faudra que j'essaie de récupérer mon âme aussi. Je ne sais toujours pas comment je vais faire ça. Je me demande si en même temps de trouver le moyen de partir de Kosaten je vais trouver celui pour récupérer mon âme... tiens au fait, est-ce que les deux madames ont une idée de comment faire pour rentrer ? Il faudra que je leur demande quand on partira ! D'ailleurs, elles disent qu'on s'en va maintenant...

"Hein ?"

Harall dit encore quelque chose que je ne comprends pas. C'est bizarre, sa voix était plus grave, et c'est quoi ce son que j'ai entendu ? C'est une pichenette ? Non, elle a pas fait ça ? Mais si, les deux madames se retrouvent d'un coup avec deux pichenettes au front ? Ouah, comment elle a fait ça Harall ??? C'est trop cool ! Ah ah, Harall c'est la reine des pichenettes ! C'était les pichenettes les plus classes que j'ai vues ! C'est trop drôle !

"Hi hi hi !"

Bon, j'espère qu'elles ont pas eut trop mal quand même... Harall a l'air un peu en colère, elle leur en veut de ne pas être venues chez elle... et c'est vrai, pourquoi elles ont pas fait ça ? C'est leur maison et en plus de ça, ça leur permet de rester près de Natsume ! Ah, c'est peut-être parce qu'elles avaient peur de lui parler à cause des bêtises qu'elles ont faites ? Ça doit être ça... mais maintenant qu'elles sont là, elles vont toutes revenir, et Natsume va toute les pardonner, comme ça tout finira bien ! Elles n'auront plus à s'inquièter et elles pourront rester chez elles ! J'ai hâte de les avoir comme voisines... et j'ai hâte de voir les autres filles, j'espère qu'elles seront gentilles aussi...

Harall commence à me mettre sur ses épaules. C'est vrai que c'est difficile, j'ai beaucoup marché pour arriver jusqu'ici avec elle, et on ne s'est même pas arrêtées au final... je suis un peu fatiguée... c'est énervant, dans les souterrains j'ai déjà marché plus longtemps que ça ! J'espère que je suis pas trop lourde, je n'ai pas envie de la fatiguer non plus. En tout cas ça y est, on va enfin partir pour voir les autres filles ! On ne sera pas restées longtemps dans le village mais tant pis. Je sens que ça va être une loooooongue marche... encore. Surtout de là haut, tout ce que je peux faire c'est regarder le paysage... mais je l'ai déjà fait plein de fois, et j'ai l'impression de regarder à chaque fois le même paysage. Je m'ennuie, je veux faire quelque chose...

"Nyeh... nyeh eh eh..."


J'essaie d'imiter Papyrus avec l'écharpe ! La main sur le torse... le corps bien droit, le menton relevé... cet air fier et fort qu'il prend tout le temps, comme si rien ne pourrait l'abattre ! Maintenant que j'ai cette écharpe, j'ai l'impression d'être un peu comme lui... ça fait du bien. J'aimerais vraiment le ressembler. Ça me manque de ne plus le voir... son attitude me rassurait beaucoup. I-Il me manque...

"...Nyeh... eh... mmmh..."


Je veux vraiment rentrer chez moi. Je me demande... est-ce madame Isuzu et Nishizumi ont envies de rentrer chez elles aussi ? Ce sont des élues non ? À part Natsume et Harall, c'est la première fois que j'en croise. Toute à l'heure, elles se sont battues contre quelqu'un, et elles l'ont battu. Elles doivent être très fortes, comme Natsume. Ça fait depuis un moment que je pense à quelque chose... depuis qu'elles l'ont dit...

"Dites... pourquoi vous vous cachez ? On vous veut du mal ?"
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 27 Fév 2018, 20:32



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Sur la falaise

Takebe Saori
Quelque part

Isuzu Hana
Sur la falaise

Akiyama Yukari
Sur le bateau

Reizei Mako
Quelque part



Face à la mer

Musique

Est-ce que la jeune Frisk était une moule ? Et bien, si l’on en suivait directement la manière de communiquer d’Harall, Frisk n’en était pas une, mais en possédais. Au moins, ça c’était dit. Plus sérieusement, si Miho avait prit la peine de préciser ceci, cette petite remarque excédentaire, c’était bien car la plus jeune des quatre avait bien fait la remarque comme quoi elle ne comprenait pas tout. Si on continuait à lui sortir immédiatement des expressions dont elle ne comprenait pas, cela risquait d’être un peu pénible… Et puis, elle n’avait pas tout expliquée, juste un point, une petite remarque, donc rien de grave non ? Bon, il s’avérait qu’elle comprenait cette expression, ce qui eu comme effet de lui faire hausser les épaules. Tant pis après tout, rien n’était perdu.

Puis dans tous les cas, étais-ce ceci le plus important dans cette histoire ? Murmures, expressions, trahison, complot et Cordula ? Un peu long comme titre cependant, et il n’y avait pas encore vraiment eu de trahison… Enfin, pas encore ! Cela risquait d’arriver, surement, dans les quelques minutes qui allaient suivre et… Oui, je m’emballe un peu.  Il fallait revenir un peu à l’action, et il semblait que c’était avec quelques mots japonais (dont un trafiqué) que l’ancienne miniature revint à l’attaque, envoyant une nouvelle fois ses deux doigts sur le front des jeunes filles, qui cette fois-ci, ne se laissèrent pas faire, en répliquant passivement, se concentrant juste un peu pour résister. Ainsi Harall venait de lancer deux pichenettes simultanées sur un blindage d’acier. En somme, a part un bobo à son ongle, elle n’aurait pas grand-chose comme résultat. Les jeunes filles ne se laissaient pas aussi facilement marcher sur les pieds, surtout sans raison.

Et donc le problème vint que… Harall avait reconstruit leur maison ? De… Quoi ? Elles se regardèrent, un peu surprise tout de même, avant d’imaginer de nouveau l’endroit qu’elles avaient habité durant quelques mois seulement… Cela avait prit du temps à faire, de l’énergie et beaucoup de réflexions, mais elles ne pouvaient pas nier qu’elles y avaient coulées de très bon jours… Les souvenirs de quelques balades nocturnes revinrent en tête de la chef de char, qui finit par rougir très légèrement, en repensant à l’une d’entre elle spécifiquement… La situation demeurait un peu délicate à ce niveau là, et d’autres impératifs avaient dût être mit en avant par rapport à cela… Et elle s’en voulait. Elle avait surement fait du mal à son amie, qui devrait pourtant être plus que cela… Mais ce fut en fermant les yeux qu’elle répondit, calmement :

Nous ne savions pas que tu avais… Reconstruite notre maison. La plaine ayant connue ce grand bouleversement… Nous avions toutes les raisons de penser que ce ne serait pas le cas ! Et puis… C’est un endroit empreint de souvenir…

Un peu de mélancolie lui vint sur le visage, pendant qu’elle disait ceci, avant de fermer un instant les yeux. Plus que l’endroit, c’était tout ce qui s’y était passé, les bons moments comme les mauvais, les moments de joies, d’euphorie comme la douleur…

Les retrouvailles entre elles…
… à l’enlèvement de Natsume.
Des sentiments déclarés…
…Au viol de Miho par Ellen.

C’était après tout un endroit qui les avait marquée… Chaque empreinte, chaque trace d’un rouage, d’un mécanisme… Chaque chainon des chenilles qu’elles avaient eu par le passé… Cela était une force immense qui faisait poids… Bien évidement qu’elles auraient appréciées avoir encore un chez elle, mais pouvaient-elles encore considérer le havre qu’elles avaient eu par le passé comme étant vraiment leur maison ? Elles avaient aussi d’autres raisons, et la remarque de Frisk permis de les soulever :

Des personnes tentent régulièrement de s’en prendre à nous, à cause de ce que nous avons put faire… Et souvent, ces personnes tentent par tout les moyens de nous faire du mal, quitte à s’attaquer aux autres. Si nous étions revenues ici, cela aurait été un risque supplémentaire… Et je ne tiens pas à ce que nous soyons tous obligées de revivre d’horribles situations…

Même si ce n’était pas la chose la plus claire, c’était du cas d’Hidéo que la jeune fille parlait. Cela n’avait pas été spécialement pour les viser elles, mais peut-être que des personnes viendraient à s’en prendre à Natsume ou Harall pour les atteindre, des mages qui pourraient prendre autant de plaisir dans la torture que ce spécimen… Harall risquait surement de répliquer à ce niveau là, comme quoi tout cela n’était rien d’autre que des couilles de taureau… Après tout, elles et l’androgyne étaient parmi les élus les plus puissants de Minshu, mais… Elles étaient passées dans l’excès de prudence, par peur qu’un autre de leur choix ne fasse encore plus de mal à eux… Après tout, ils avaient bien réussis à se reconstruire sans elles, pourquoi viendraient-elles perturber ces équilibres précaires ? Là où la seule chose à laquelle on se raccrochait était à l’espoir… Mais mieux valait-il ne jamais le perdre, au risque de disparaitre, ou pire encore, de changer.

Toutefois, il y avait bien une chose qui n’était pas forcement la meilleure idée, et c’était la volonté d’Harall d’y aller par ses propres pattes. Personne ne doutait des capacités de la miniature à être suffisamment sportive pour se défendre, mais là on risquait de partir sur une bonne journée de marche tout de même, ce qui pouvait être réglé bien plus rapidement si on leur laissait la possibilité…

C’est en direction du sud sud est, donc… Un peu près par là… Sauf que l’endroit où nous sommes installés est à une cinquantaine de kilomètres d’ici. En y allant ainsi, nous risquons d’y passer la journée, mais… Il y a une solution.

Elle ferma les yeux, un court instant, avant de reprendre, expliquant son idée :

Nous avons gagné la puissance du Panzer, donc faire une telle distance n’est pas un problème. En une demi-heure, nous y seront.

Entre une demi-heure et une dizaine, le choix devait être vite vu. La seule condition était que les Anglers transportent les deux autres personnes du groupe, mais entre Harall qui pouvait se rendre à l’état de miniature et rentrer dans une poche, et Frisk qui demeurait encore poids plume… Oui, il y avait vraiment pire comme bagage potentiel, aucun doute possible là-dessus.

Une fois qu’elles eurent confirmation, les deux anciennes lycéennes s’élancèrent. Frisk était portée par Hana, et Harall par Miho. Cela était tout de même assez surprenant de retrouver la miniature à sa taille, comment dire… Réduite ? Habituelle ? Dans tous les cas, elle ne mesurait pas plus de quelques dizaines de centimètres, et surement devrait-elle s’accrocher dans une poche pour ne pas tomber. Après tout, c’était aussi vite qu’une voiture moderne qu’elles avançaient dans la plaine, enchainant des bonds de géants comme si elles avaient suivies pendant une vie entière un entrainement ninja…

Pouvait-on parler de fin en soi ? D’avoir surpasser le genre humain ? Pas vraiment… La puissance était un moyen, pas une finalité… Vouloir le pouvoir, et toujours plus n’était qu’un puits dans lequel certains s’enfonçaient en masquant leurs réels objectifs. La force de protéger quelqu’un, de détruire quelque chose, ou simplement de réaliser ses rêves… Mais en aucun cas la volonté de juste accumuler de la force indéfiniment.

Dans tous les cas, elles arrivèrent après une bonne moitié d’heure à l’endroit où elles vivaient… dans tous les cas, de l’extérieur, cela ressemblait surtout à un amas de cailloux, qui protégeait en effet une crique sablonneuse… Avec un bateau à l’intérieur. Oh, pas une petite barque, mais un au moins un navire avec plusieurs mats. Deux, en excluant le mat de misaine. Mais plus qu’une description qui ne saurait décrire l’étendue de cette carte postale aux allures féériques, pourquoi ne pas rajouter matière à vos yeux avides ?

Image :
 

Voilà, c’est ici…

La jeune femme regardait avec une certaine forme de mélancolie cet endroit, depuis les hauteurs… Cet endroit où elles vivaient maintenant, à l’écart de tout et de tous, à l’écart du monde, de ses fantaisies et de ses calamités… Un endroit d’ermite en somme, d’autant plus qu’elles ne vivaient pas si mal… Une toute petite cabane avait été installée sur la plage, et l’on pouvait voir d’ici une personne, un marteau en main, en train de retaper avec vigueur l’épave, qui avait surement connue des jours meilleurs, mais aussi des pires.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 06 Mar 2018, 19:44




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



On en apprend tous les jours. Apparemment, Frisk avait obtenu un 16/20 en Français, le tout sans savoir qu'on ne met pas un "oui" avant une phrase négatives. Mais bon, devant un devoir pareil, Natsume aurait eu 2 donc je vais pas faire la fine bouche au niveau de la taille du cerveau de la gamine, si tant est que je puisse faire entrer un cerveau dans ma bouche... Pourquoi ressens-je tout d'un coup l'influence du cannibalisme "à la Ellen" ?

Bon par contre, celles qui ont un cerveau bien assez gros pour entrer dans mon orifice buccal, ce sont les deux ados. Je vais arrêter de me payer leur tête, ça va devenir redondant à force mais quand même. Elles me prennent pour une sans-coeur ou quoi ? Et puis quoi ? Elles veulent pas y revenir pour des histoires de souvenirs ? Je pousse un soupir avant de ricaner.

Heh, les souvenirs, c'comme des slips, tu prends ceux que t'aime et tu jette ceux avec des traces de pneu quand t'as pas de machine à laver.

Cette phrase pleine de philosophie prononcée, Frisk... me fait une frayeur. Au milieu de rien comme ça, elle émet une sorte de rire qui me fait me dire qu'elle a peut-être pété un plomb dans un premier temps.

Euh... Ca va Frisk ? Tu fais une attaque ou quoi ?

Je le lui demande d'un ton assez inquiet. C'est pas tous les jours qu'elle sort un rire de vieille sorcière clichée sans prévenir. Enfin, on dirait que ça va mieux. Je commence à émettre une hypothèse mentale consistant à penser que les enfants ont tous une seconde personnalité les changeant temporairement en sorcière et c'est complètement débile et ironique vu que j'ai moi-même un chapeau... Où vais-je avec cette idée ?

La gamine demande donc aux deux ados pourquoi elles se cachent. et Bien sûr, elles sont poursuivies et ont peur de mettre des gens en danger. Woah, on dirait presque Natsume ! C'est même tout aussi con qu'une de ses idées.

Eh, vous savez, on sait se défendre hein, des gens qui viennent nous emmerder pour vous, on leur pète la gueule point barre.

Bien sûr, le "on" désigne Natsume et moi parce que je doute sincèrement que Frisk sache vraiment se défendre. A la limite je peux l'attraper par les pieds et m'en servir comme massue et- Maintenance en cours, veuillez patienter...

Bref, pour aller au repère des Anglers, il allait falloir traverser toute la Plaine, ce qui aurait pris beaucoup de temps. La solution : POWER PANZER MEGAZORD LOLIS OF DO- (Harall... Stop)
Je me fis donc minuscule, montant sur l'épaule de Miho et m'accrochant à son oreille tandis que Frisk fût prise par Hana.
On arrive en une petite demi-heure. Mes cheveux sont ébouriffés, ce qui est quand même cocasse pour un personnage à la physionomie de manga !

Concernant l'environnement, c'est simple : BATO !
Et sur le bato, y a Yukari ! Je saute de l'épaule de Miho, puis je saute des hauteurs où on est pour finir dans l'eau. Je nage discrètement, mon chapeau dépassant de la surface tel un aileron de requin. Je saute alors de la mer au bato ! Puis je saute... sur Yukari. Je reprends ma taille miniature puis je m'infiltre dans ses vêtements, tranquillement installée entre ses deux seins.

Ah bah ça a poussé par ici !

Je commence à l'escalader, passant par ses épaules, puis ses oreilles, pour me retrouver au sommet de son crâne sur lequel je m'assieds en tailleur.

Alors, elle d'vient quoi la sculpteure de gyozas ?

Cela dit, bien installée sur la tête de l'Akiyama, je suis surprise d'entendre la voix de Natsume émaner de l'écharpe.

Harall, j'viens d'arriver à la maison, vous êtes où ?

Hein ? Sud, sud-est, y a un genre de crique avec un bâteau. Au pire, suis ma trace d'énergie.

Ah oui pas bête !

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyVen 09 Mar 2018, 02:13


- Sous un nuage... -


Je pensais bien que quelqu'un réagirait à mon rire. Harall me demande si ça va bien et si je ne fais pas une... attaque ? Pourquoi j'attaquerais quelqu'un ? C'est bizarre ce qu'elle dit... en tout cas je suis contente qu'elle me demande, ça va me permettre de parler un peu de Papyrus !

"Non, j'imite mon ami ! Il s'appelle Papyrus ! Il dit souvent "Nyeh eh eh !" C'est un garde royal ! Il est tout le temps très fier, très fort, et très gentil ! C'est vraiment la meilleure personne au monde... j'aimerais être comme lui quand je serais plus grande !"

C'est vrai que Papyrus est vraiment le meilleur. Mais c'est vrai qu'Harall ne doit pas trop savoir de quoi je parle. Je ne lui ai pas trop parlé de mon monde. Au début j'hésitais beaucoup à le faire... je ne savais pas si c'était une bonne chose. Et puis, j'ai eu un peu de mal à m'habituer à Kosaten et... c'est vrai que même aujourd'hui j'ai du mal à savoir la nature de cette timeline. Mais là je pense que ça ne me dérange plus de parler un peu de mon chez moi et de mes amis ! J'attends le bon moment pour le faire... je pense que je vais attendre un peu, jusqu'au retour de Natsume !

Maintenant que madame Isuzu m'expliqua alors pourquoi elles se cachaient... j'aimerais vraiment comprendre qu'est-ce qu'elles ont pu faire de si grave pour qu'on leur en veuille comme ça. J'ai envie de demander mais j'ai peur que ce soit malpoli. C'est tout de même un peu bizarre. Ces paroles. Elles me disent quelque chose.

"S'attaquer aux autres... pour nous faire du mal...?"


Je n'arrête pas d'y penser. Même quand madame Isuzu me porte sur son dos, et qu'elles se mettent à aller très très vite... je n'arrive pas à me concentrer sur autre chose. Étrangement j'ai l'impression que... que ça m'est familier. Est-ce que ça m'est déjà arrivé...?

"C'est entièrement de ta faute. C'est uniquement parce que tu as fais en sorte qu'ils t'AIMENT."

Je me souviens. Il l'avait fait. Toriel... Papyrus... Sans, Undyne, Alphys, Asgore... il leur avait fait du mal. Ses tiges les avaient emprisonnés. Pour me faire du mal. Et tout ça c'était... à cause de moi ?

"Sans ça, ils ne seraient pas là à cet instant."


J'avais été impuissante à ce moment. Flowey leur avait fait mal juste parce qu'il voulait continuer de "jouer" avec moi. J'avais oublié ce que j'avais ressenti à ce moment là. Bizarrement j'avais vraiment cru ce qu'il me disait. Je m'en étais tellement voulu. Je crois que c'était une des rares fois où j'ai ressentit... de la culpabilité ?

Et pourtant tu ne t'en ai jamais voulu de les avoir tous tués, n'est-ce pas Frisk ?

"AH !"

J-J'ai failli tomber ! J'ai failli lâcher prise madame Isuzu... il ne faudrait pas que je finisse par terre pendant qu'elle court ! Heureusement que je me suis vite raccrochée...

"Pardon, pardon ! Je n'ai pas fais attention ! Ça ne se reproduira plus !"

Cette voix m'a comme réveillée. Est-ce que j'ai bien entendu ? Est-ce que c'était Chara ? Tu m'as parlé ? C'est la première fois depuis que je suis arrivée sur Kosaten... pourquoi je t'entends seulement maintenant ? Chara ? A-Arrête de faire ça, ce n'est pas drôle... je sais que je t'ai entendu. J-Je ne suis pas folle... ce n'est pas moi qui les ait tués, c'est toi. Arrête à chaque fois de me faire porter le chapeau. Tu ne m'auras pas... tu n'es qu'un menteur.

...

Tu ne vas vraiment plus reparler c'est ça ?

Oh... on est arrivées. Déjà ? C'est passé vite. Oh là là... je suis toute décoiffée ! Ça fait très moche. Il y a toujours un vent qui souffle, et il y a une odeur dans l'air... c'est la mer ! Je continue de les suivre, on marche quelques instants et... au final je vois qu'on est tout au dessus du falaise, et que tout en dessous il y a la plage avec un énorme bateau ! Le paysage est très beau d'en haut. Je ne savais pas qu'elles avaient un bateau ! Il peut naviguer ? J'aimerais bien naviguer dessus moi. Je peux monter dessus ?

"Hein ? Harall !"

Elle a carrément sauté de la falaise ! Oh la la, c'est dangereux non ? Elle va bien ? J'essaie de me rapprocher un peu pour la voir. Elle est tombée dans l'eau. Est-ce qu'elle remonte ? J'espère qu'elle n'a rien... ç-ça m'inquiète un peu. Oh, ça y est je la vois ! Elle saute jusqu'au bâteau ! Elle m'a fait peur. Je ne la vois plus trop, qu'est-ce qu'il se passe là-bas ? C'est trop loin, il faut que je me rapproche. Il faut que je... descende ? Comment je fais ? Les falaises... elles sont trop hautes. C-C'est étrange... j-je ne me sens pas très bien. Je suis proche du bord. C-C'est vraiment haut. Ça me fait penser... au Mont Ebott.

Rien que ça, c'est déjà si haut. Alors la montagne... je me demande toujours comment j'ai fais pour survivre à la chute. C'est bizarre. Au final, c'est vraiment facile de tomber. Il suffit juste de faire un faux pas en avant... et de glisser. Je ne me souviens toujours pas de ce jour là. Mais je me dis que j'ai du tomber comme ça moi aussi. Peut-être que je regardais simplement le vide et que j'ai trébuché. Peut-être faisait-il nuit et que je n'avais pas vu le bout de la montagne. Peut-être m'a-t-on poussé ? Ou alors... peut-être que j'ai voulu...

...

C'est tellement facile de tomber. Je me sens mal à l'aise. Très mal à l'aise...
©️MangaMultiverse


Dernière édition par Frisk le Lun 12 Mar 2018, 23:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptySam 10 Mar 2018, 22:35



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Sur le bateau

Takebe Saori
Quelque part

Isuzu Hana
Sur le bateau

Akiyama Yukari
Sous Harall

Reizei Mako
Quelque part



Mer capillaire

Musique

La journée avait été longue... Encore une fois certes. Debout depuis les aurores, de la journée précédente, l'Akiyama avait décidée de veiller un peu concernant les travaux. Plus qu'une réelle mission, un réel désir de faire naviguer de nouveau le grand navire qui se trouvait echoué dans la crique où elles se trouvaient toutes, c'était son plus grand passe-temps. Elle avait tout simplement besoin de se dépenser, de ne pas rester inactive, et c'était pourquoi elle avait convaincue un peu tout le monde de s'y mettre. Oh, elles y allaient à leur rythme. Elles avaient déjà créées des choses bien plus rapidement, et là ce n'était que dans le plaisir de voir lentement un projet sans la moindre contrainte arriver à son terme, même s'il était encore très loin d'être terminé...

Qu'est-ce qu'elles en feraient après ? Surement partiraient-elles avec, pour naviguer jusqu'à l'autre bout du monde, aller arpenter un peu les îles des différents archipels, notamment ceux des territoires neutres. Vivre en mer allait leur rappeler un certain nombre de souvenir, c'était certain, mais pour naviguer un tel navire en étant seulement cinq, et pas vraiment les plus expérimentées pour la voile... Et bien elles apprendraient et improviseraient, comme elles avaient toujours fait jusqu'à maintenant. Elles n'en étaient plus à leur coup d'essai...

Terminant de clouer une nouvelle planche, la jeune fille essuya quelques gouttes de transpiration sur son front, avant de se frotter les yeux. Surpuissance, dépassant les limites humaines en terme de résistance, de force, d'endurance et de tout un apquet de chose... Elle était ça, mais c'était aussi un défi de tout les jours de réaliser des tâches plus simples. Clouer sans exploser l'ensemble du bois demandait de la minutie, comme de faire circuler un blindé dans un magasin de porcelaine, encore que la conductrice trop talentueuse pour son bien en aurait été capable... Yukari profitait en tout cas toute joyeuse de cette petite tranquilité. C'était assez agréable que de ne pas avoir de problèmes en ce moment. La crique était suffisamment isolée et dissimulée pour qu'elles n'aient pas de problèmes, et les bandits qui occupaient précédemment l'endroit avaient été mit en déroute sans qu'ils puissent emporter avec eux l'espoir de revenir un jour ici...

Regardant pendant une dizaine de seconde l'océan, elle observait rapidement l'horizon marin, avant d'éternuer un coup, pour se mettre à reprendre une poignée de clou et une nouvelle planche. L'escalier de Tribord n'allait pas se faire tout seul ! Les tâches les plus simples étaient aussi les plus importantes. Qui sait quand elles auraient besoin de cet escallier, elles qui pouvaient faire des bonds incroyables ? Bref, elle n'était pas à ça près, et essayait de faire les choses propres, avec un certain sens de la débrouille... Jusqu'à ce qu'elle se fasse interrompre. Oh, elle avait bien entendue quelques bruits, mais avec les mouettes qui trainaient dans les environs, il y avait de quoi se dire que tout était normal... Enfin, jusqu'à ce qu'un être de plusieurs centimètres se faufille en vous... En vos vêtements plutôt, ça sonne mieux, et ne profite de la vue.

Ce fut avec une certaine forme de... Surprise qu'elle observait l'être se glisser là. Oh, elle aurait put la giffler, la faire sortir avec une force folle, mais la voix était un peu familière... Et puis, elle était un peu prise de court, regardant avec questionnement cette personne qui constatait l'augmentation de son tour de poitrine... Gné ?! Et puis elle se permettait même de jouer les filles de l'air, escaladant le visage de l'ancienne lycéenne comme une paroie rocheuse, pour finir par prendre un bain de cheveux ebourrifés... Comme si cela était un matelas... Et il y eu le commentaire, qui ne laissa pas de doute possible sur l'identité de la personne nichée sur sa tête :

Woh, Harall ?! C'est bien toi ?

Elle n'eu pas le temps de répondre qu'une autre voix singulière se fit entendre, celle de... Attendez, qui ça qui se retrouvait à venir dans la direction exacte de là où elles se trouvaient ?! La jeune fille écarquilla grandement les yeux qu'elle avait levée, avant de s'asseoir comme une pomme sur l'escalier partiellement construit (quand je vous disais précédement qu'on ne savait pas quand on allait en avoir besoin !).

Elle était surprise... Comment dire, les choses allaient vite, trop vite là. En a peine une dizaine de seconde, elle venait de rencontrer de nouveau une personne qui lui était autrefois proche et elle apprenait qu'une autre allait venir... Décidement, elle venait en si peu de temps de passer par tous les états, et regardait dans le vide, un peu perdue, avant de reprendre un peu conscience d'elle-même, pour tout de même saluer la miniature perchée sur le haut de sa tête :

Oh, tu sais... Des hauts et des bas, comme toujours. On fait avec ce qu'on a, ce qu'on croise, ce qu'on obtient et ce qu'on récolte. En tout cas, drôle de manière de dire bonjour ! Enfin, ça te ressemble bien ça, mais je ne peux pas dire que t'as pas changée ! De ce que je vois en tout cas d'un simple coup d'oeil !

Elle tourna un coup la tête, pour observer vers la montagne, avant de trouver Miho et Hana, nichée là-haut avec une autre personne... Impossible que ce soit lui, il venait d'annoncer à l'instant qu'il se trouvait à la maison... Et puis, trop petit et pas d'écharpe. C'était ce qu'elle pouvait annoncer déjà, avant de reprendre amicalement :

Ça fait bien longtemps Harall, mais ça fait plaisir de te voir !


De l'autre côté, les jeunes filles s'inquiétèrent un peu de voir Frisk se rapprocher avec intérêt du bord de la falaise. Bon, il y avait déjà pour voir Harall commencer à s'avancer vers le bateau, mais il y avait aussi l'appel du vide, une certaine inquiétude qu'elle pouvait avoir en se trouvant si haut... Le vertige était une chose très courante, et ce fut pour la rassurée que l'Isuzu posa calmement ses deux mains sur les épaules de la plus jeune élue présente, lui montrant déjà qu'elle était présente, mais aussi qu'elle la tenait, et que donc elle ne tomberait pas, qu'elle la rattraperait si jamais quelque chose venait à arriver.

Je suis là Frisk, je suis là. Je vais nous faire descendre, d'accord ? Etape par étape.

En fait, la question était un peu réthorique car elle n'attendit pas la réponse pour porter l'élue de Seika et bondir sur quelques rochers, descendant de quelques mètres à chaque fois pour arriver après une dizaine de saut jusqu'au bateau, où la jeune mousse fut posée sur le pont, alors que la Nishizumi était déjà arrivée, moyennenant un saut sur la surface de l'eau.

Oui, sur la surface. Les yeux les plus attentifs auront remarqués qu'elle n'avait même pas plongée, mais directement prit appuit sur la surface aqueuse pour se propulser de suite. Seules ses semelles étaient humides. Suite à quoi... Elle fit les présentations :

Frisk, voici Yukari, l'une de mes meilleures amies. Yukari, je te présente Frisk, une élue de Seika et protégée d'Harall, que... Et bien, avec qui tu as déjà reprit contact à ce que je vois !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyDim 11 Mar 2018, 23:45




Sous un nuage
FEAT. Anglerfish Team & Frisk
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Je vais vous poser une simple question : Vous en connaissez beaucoup des femmes miniatures qui rentrent dans les vêtements des gens pour que sa première remarque soit sur le tour de poitrine ? Si oui, eh bien bravo, vous me connaissez en plusieurs exemplaires ! Sinon bah vous en connaissez qu'une et c'est moi !
Donc je commence à me demander pourquoi les Anglers me gratifient toutes d'un "C'EST TOI ?!" alors que oui, c'est évidemment moi !

Je fais donc passer ma tête par dessus le bord de la tête de Yukari, crâne à l'envers, tenant mon chapeau afin de ne pas le faire tomber.

Nan c'est le pape.

En tout cas, c'est qu'elle a l'air de rouler ! Eh vous avez compris ? Rouler ? Panzer ? Ahem... De ce qu'elle me dit en tout cas, et elle manque pas de me faire remarquer ma nouvelle apparence elle aussi après avoir remis en question ma salutation.

Moh, j'te connais assez pour te tripoter les nibards en guise de bonjour, non ?

Ca me sert pas vraiment de rebondir sur mon changement d'apparence, j'en ai assez parlé comme ça et ça me trouble encore donc bon. Je reprends taille humaine, écoutant la troisième Angler continuer de parler. Contente de me voir hein ? Moi aussi je le suis, très contente même. Sa bonne humeur m'avait beaucoup manqué même si j'avais Natsume pour contrebalancer. Je lui affiche un sourire assez doux puis je la prends dans mes bras, tête contre ma poitrine.

Hanw, moi aussi j'suis contente de te revoir ma grande !

Ouais j'suis sélective en câlin, je suis pas comme Natsume, faut vraiment que quelqu'un soit un bisounours pour que je l'enlace. Je finis par la lâcher en voyant Frisk et les deux autres arriver. Je leur fais un grand signe de la main avec un sourire carnassier, comme à mon habitude.

Heeeeeey vous trois ! Natsume va pas tarder à arriver !

Trois ? T'es avec qui ?

Ah... Je lui laisse la surprise ou pas ? Oh et puis non, ça me permettra de voir sa réaction.

Avec Frisk et les Anglers !

Oh c'est vrai ?! J'arrive le plus vite possible !

Ouaip bon, ça, ça veut dire qu'il arrive au prochain post, j'ai encore un peu de temps. Je m'assieds sur l'escalier du bateau. C'est donc ça le remplacement du panzer ? C'est vachement plus vaste. Y aura plus de quoi coller deux amants dans une position compromettante là-dedans.
Enfin, là je compte trois Anglers, ce qui fait qu'il en manque deux... ou plutôt trois.

Bon, en attendant, elles sont où Mako, Saori et Alycea ?

Je le leur demande avec un grand sourire. En attendant, je fais signe à Frisk de venir voir Yukari. Ce sont deux gamines, je suis sûre qu'elles vont bien s'entendre !

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 13 Mar 2018, 01:09


- Sous un nuage... -


J'ai un sursaut. J'étais tellement prise dans mes pensées que je n'ai pas remarqué madame Isuzu se rapprocher. Pendant un court instant j'ai cru qu'on allait me pousser... j'ai mon coeur s'est accéléré d'un coup. Je recule d'un pas vers elle. Elle veut me rassurer en me disant qu'on va descendre à deux. Je me contente d'hocher la tête... puis d'un seul coup elle me prend, puis commence à descendre rapidement la falaise. Je m'accroche à elle très fort pour ne pas tomber. Elle va vite... j'ai presque l'impression qu'elle chute, mais au final ça va. Elle s'en sort bien. Comme quand elle a courut toute à l'heure. Elle est vraiment très forte... au final on a même pas eu besoin de nager pour arriver sur le bateau.

"Merci beaucoup madame Isuzu..."


Maintenant que je suis plus près j'arrive à voir la personne avec qui discute Harall... une autre madame aux cheveux marrons, avec un marteau. Madame Nishizumi est arrivée elle aussi et me présente à l'autre madame qui s'appelle Yukari ? Je baisse un peu les yeux... ça fait encore une humaine. Je suis encore un peu timide. J'aurais espéré qu'au moins l'une d'entre elles soit un monstre, mais au final je pense qu'il n'y en aura aucun, c'est dommage...

"E-Enchantée madame Yukari... je suis la soeur... de Natsume..."

Je n'ai pas le temps d'en dire plus qu'Harall nous parle à nouveau. Elle nous dis quelque chose d'important... quelque chose que j'attends depuis un long moment, et que je ne pensais pas qui arriverait tout de suite ! Natsume arrive ! Je suis tellement contente ! Enfin, depuis tout ce temps je vais le revoir ! J'ai l'impression que ça fait une éternité ! Par contre Harall gâche tout en disant avec qui on est, oh la la, elle abuse !

"Nooooooooon, Harall tu n'aurais pas du lui dire et garder la surprise !"

Harall demande aussi où se trouvent d'autres personnes, sûrement le reste du groupe. Je suis toute excitée ! Je ne peux pas m'empêcher de sautiller sur place, j'en peux plus d'attendre ! Ça va être tellement bien quand il sera là ! Je lui raconterais tout ce que j'ai fais avec Harall... et je lui montrerais ma nouvelle écharpe trop cool ! Je suis sûre qu'avec les filles en plus on va bien s'amuser ! Harall me désigne Yukari, et j'en profite pour lui prendre les mains et je la fais tourner avec moi ! Vu que c'est une amie de Natsume, elle va être contente de son retour elle aussi ! C'est génial !

"Natsume va arriver ! Natsume va arriver ! Natsume va arriver !"

Je la lâche pour courir partout sur le bateau ! J'ai pas envie d'arrêter ! Je veux courir, crier,  sauter ! C'est juste trop génial ! J-J'ai si chaud... je me sens tellement bien là maintenant ! Je ne sais pas quoi faire en l'attendant, je veux juste qu'il vienne là maintenant tout de suite ! Il y a tellement de choses que j'aimerais faire avec Natsume, je ne sais pas par laquelle commencer !

"NATSUME VA ARRIVER ! NATSUME VA ARRIVER !"

Ah la la, et Harall qui est dans un état pas possible pour son retour ! Elle est toute décoiffée et trempée, c'est trop bête ! Faut qu'elle fasse un effort un peu, pour le retour de Natsume !

"Harall ! Enlève ton manteau, mets en un plus propre quand Natsume arrivera, en plus en vêtements mouillés tu vas attraper froid ! Alleeeeeeeeez ! Natsume va arriver ! Natsume va arriver ! Viiiiiiiiiiiite !"

Je cours vers le bord du bâteau, observant la falaise. C'est par là qu'il va arriver non ? Je suis tellement impatiente de le voir arriver de là-haut ! Je continue de sautiller. Je balance un peu mon corps en m'appuyant sur le rebord du bateau. Allez, allez Natsume, tout le monde t'attends ! Aaaaaaaah, je ne tiens plus !
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMer 14 Mar 2018, 21:19



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Sur le bateau

Takebe Saori
Quelque part

Isuzu Hana
Sur le bateau

Akiyama Yukari
Sur le bateau

Reizei Mako
Quelque part



L'arrivée annoncée

Avouons-le directement : Imaginer le pape pelotter les seins d'une lycéenne avait quelque chose de très très TRES perturbant ! Bon, il y avait de sales histoires concernant une partie mince du clergé catholique et une attirance toute particulière pour les jeunes enfants, tout comme il y avait de sales histoires avec les lycéennes originaires du japons, prêtes à enlever leurs mœurs et leurs vêtements contre un peu d'argent pour certaine, mais cela restait des exceptions tout de même, et fort heureusement, sur Kosaten, ou tout du moins dans cette crique naturelle, il n'y avait aucun de ceux-là !



Comment ça les fan-arts ?

Bref ! Revenons à nos moutons ! Bien évidement, personne ne pouvait se tromper, qui aurait crû que c'était le pape, alors qu'en fait, C'ETAIT ELLE ! HARALL ! Encore une fois, la miniature eu le droit à des yeux surprit, tout juste bon à croire qu'il s'agissait d'un rêve ou d'une illusion... Mais après tout, cela faisait suffisamment longtemps pour que l'on se mette à croire que tout ceci n'était qu'un simple mirage, et que dans les faits, la jeune fille avait été assomée par la fatigue, et qu'elle était simplement en train d'haluciner, seule sur le pont du navire, essayant vaguement de trouver des repères dans toute cette confusion... Mais bon, si elle avait hallucinée, elle aurait surement vu Harall sous une autre forme, plus familière, plus ancienne, tout en se targuant d'un classique et rabat-joie : « C'était mieux avant... »

Mais ce n'était pas vraiment son style, et de toute façon, elle vivait même ses illusions de la même manière, en y allant toujours à fond. Au, cela lui était déjà arrivé d'avoir des réveils incongrus, parfois même brutaux suite à ce qu'elle avait put imaginer dans son subsconcient... Et croyez-moi sur parole, il y a des choses très intéressantes qui se passent là-dedans, des choses qui... Je n'oserais en raconter plus, cela pourrait être terrible pour sa réputation, mais aussi pour vos pauvres petits yeux remplis de candeur et d'innocence...

Bon... Il semblait qu'il y avait un cap théorique dans l'amitié entre plusieurs personnes où se saluer pouvait se faire par palapation mamaire... Décidement, elle en apprenait un peu plus chaque jour... Certes, Harall n'était pas l'exemple le plus fin des manières polies en ce monde, loin de là, mais... Même si cela était une manière très surprenante de se saluer, et pour tout avouer, une manière aussi bien génante, elle restait tout de même suffisamment surprise et confuse pour ne pas chercher à envoyer un revers de la main envers cette personne. Oh, certaines entités en ce monde se saluaient ainsi, en se giflant, mais elle se doutait bien qu'imprimer les quatorzes phallanges de sa main gauche sur la joue de cette personne n'était pas non plus une manière bien courtoise de présenter ses hommages... Et puis, avouons-le, ça faisait un mal de chien après ! Elle répondit en tout cas, un peu gênée de cette situation tout de même :

Je ne sais pas trop. Tu es la seule personne jusqu'à présent à me toucher les seins pour me dire bonjour. N'en fais pas une grande habitude tout de même !

Après, il y avait une question que bon nombre de personne dans le fond de la salle se posaient... est-ce qu'Harall était la première personne à lui palper les baluchons ? La réponse étant privée, encore une fois. La vie intime de la cliente en question passant avant le devoir informatif qu'a ce document. Et puis, cela vous permettra d'imagine vos OCs en train de le faire. Bande d'adepte de la rule 34. Et puis, si l'on compte les épisodes non-canons... Bah, on parle pas d'éléphants d'ici.

Dans tous les cas, cette étrange situation se conclut en une chaleureuse accolade, ou comme on aime tous l'appeller, un gros calin affectif et partagé, le genre qui fait un bien fou, même s'il y avait le détail qu'Harall se noyait presque dans le bonnet mineur de la jeune fille. Si elle voulait réellement conclure jusqu'à l'asphyxie, il fallait qu'elle aille voir d'autres cibles, plus... Pulpeuses ? Le terme n'est peut-être pas le plus approprié, mais l'idée est transmise. Si l'on doit les mettre en rang, c'est pas elle que l'on verra le plus de côté.

De l'autre côté, il y avait bien une situation un peu attendrissante, et c'était les remerciements de la jeune Frisk envers Hana. Cela lui fit tout drôle, d'être remerciée par une enfant d'une telle manière... Comment dire, cela n'était pas arrivé depuis bien longtemps... Quand elles agissaient, les gens étaient surtout impressionnés, mais en même temps craintif. Il y avait maintenant une sorte de distance entre elles et la population de Kosaten. Pas de rang, pas de noblesse ou autre... Une distance sentimentale, émotionnelle... Elles paraissaient plus froides, plus inaccessible qu'autrefois, changées par les épreuves et la guerre... Mais c'était surtout jeu d'apparence et d'image... Car au fond, c'était toujours elles, juste... En plus triste.

Et puis, ce fut toute timide qu'elle se présentait à Yukari. La petite sœur de Natsume donc... Il y avait de quoi avoir de grandes suspicions... Est-ce qu'elle l'était vraiment, de son monde d'origine ? Harall avait-elle un lien avec ceci ? Ou une sœur adoptive ? Probablement cette troisième option, ce fut par ailleurs ce que sélectionna, a raison, l'Akiyama, qui posa son pouce sur son menton, en réfléchissant à voix haute :

Hum... Natsume en grand frère... Etrangement, c'est un rôle qui lui va bien ! Il a un peu ce côté protecteur/modèle qui se surpasse... Enchantée en tout cas Frisk ! D'ailleurs, tu n'as pas besoin de m'appeler madame ! Ou même les autres si c'est le cas !

En fait, Natsume peut porter beaucoup de casquettes ! Grand-frère, petit-frère, fils d'Harall, protecteur... Oh, peut-être pas une en fait... j'ai encore du mal à le voir en père !

Un instant, seulement un instant, l'Akiyama se mit à réfléchir à Natsume en costume, en train de lire un journal tout en fumant la pipe, alors qu'un mini-Natsume en couche était sur le côté, une tétine à la bouche... Etrangement, c'était une image encore difficile à voir, mais... Pas forcément impossible. L'androgyne était connu pour être capable de défier tous les prognostics. Qui aurait crû un jour que ce mangeur de Gyoza perdu à Minshu et mangeur de champignon aphrodisiaque serait devenu une personne d'une telle influence ? Personne. Mais bon, c'était pour le meilleur pas vrai ?

Et en parlant d'un certain élu de Manshe, voilà qu'Harall annonçait avec le plus grand des sourires que Natsume était en route, et qu'il n'allait pas tarder ! Et le pire, ce fut que l'intéressé entendit, et questionna un peu sa mère sur les relations de cette dernière ! Oh, rien de bien croustillant, pas de plan interdit à plusieurs pour la daronne, juste des lycéennes et une petite fille... Restait à introduire dans cette histoire un poulpe, et là... La salivation des lecteurs serait atteinte d'une manière... Spasmique.

Oh, et il y avait aussi le fait est que la surprise des relations venait d'être gâchée, ce qui ne manqua pas de faire bouder un peu Frisk, qui se permit une remarque... De l'autre côté, pour les Anglers, hormis la moins bien coiffée du lot, ce fut une surprise ! Bon sang, Natsume qui venait ? Et qui annonçait en plus qu'il allait faire au plus vite alors qu'il savait très bien avec qui elle était?! Cela avait très clairement de quoi surprendre tout le monde, mais... La voix de l'androgyne à ce moment là n'était pas en mode « Je viens te chercher, traine pas avec ces personnes. » C'était différent comme s'il avait réellement envie de les revoir... C'était le cas ? Est-ce que ça l'était ? Elles n'en savaient rien, et tombaient de surprise en surprise, ce qui ne manqua pas de faire tomber Miho à la renverse, sur le pont, qui regardait le ciel d'une manière confuse...

Ce... Tout ça va vite, très vite...

Elle regardait ensuite à côté d'elle, voyant que Frisk était en train de bondir dans tous les sens, très enthousiasmée à l'idée de revoir son frère... Elle ne manquait pas de joie, et c'était l'impatience qui la tirallait... Mais il lui faudrait attendre encore, car d'ici la maison qu'ils occupaient, il y avait au moins une bonne trentaine de minute et... Quoi, un seul post en fait ? Et bien... Quand on veut, on peut, pas vrai ? Sa vitesse avait dût être décuplée par la puissance de l'histoire et du scénario, ce qui était une force bien plus grande que tous les indicateurs physiques et temporels, bien plus fort que des chiffres et des techniques... Oh quoi, je digresse ?

Est-ce qu'elle n'appréciait pas la visite surprise de l'androgyne ? Non non, ce n'était pas ça... Elle appréciait Natsume, mais... elle était réellement nerveuse et angoisée à l'idée de le revoir, comme toutes les Anglers en fait... Après tout ce qu'il s'était passé, il y avait de quoi certes, mais... Elles ne devaient plus fuir, c'était le jour nécessaire. Que Natsume soit au courant... Cela était surement une bonne chose. Au moins aurait-il préparé quelque chose à dire sur le chemin, pour éviter qu'un silence pesant ne s'installe... Que cela soit des excuses ou des reproches, tout allait se jouer sous peu... A la fin de ces écrits, de cet instant...

Et bien, l'on ne peut plus faire marche arrière.

Oh mais il est encore un peu tôt pour laisser arriver le protagoniste à l'écharpe ! Il y avait une autre question, mentionnée par l'aubergine (Oui, on invente des surnoms), à savoir où se trouvaient les autres demoiselles. S'avançant vers la proue du navire, l'Akiyama se concentra un peu, avant de désigner après une dizaine de seconde à observer l'horizon, pour dire calmement :

Saori et Mako sont en train de s'entrainer là-bas. Je ne sais pas si tu le vois d'ici, mais il y a régulièrement des trombes d'eau de plusieurs mètres qui se forment. Et bien... Elles en sont responsables. Cela fait une bonne heure qu'elles se défoulent ainsi. Oh, peut-être qu'elles rapporteront du monstre marin pour le repas ! Il nous reste encore de l'Umihebi pour la cuisine.


Par ailleurs, voici les courses. Des légumes, des fruits, tout ce que tu avais commandée. Et oui, tes clous !


Merci ! Quand à Alycea...

Un silence pesant se fit, aucune des trois Anglers présente ne souhaitant directement aborder le sujet, mais... Il fallait le faire. Prenant ses responsabilités, la Nishizumi fut celle qui répondit à cette terrible question, qui trahissait bien ce qu'elles avaient perdues...

''Le chemin d'Alycea et le notre... Ont bifurqués... Après que nous ayons cessés d'agir dans le conflit, nous nous sommes retranchées à l'écart du monde, sans un mot, sans un bruit, rien... Et Alycea... elle a bien tentée de nous secouer à ce moment là, mais... C'était trop tôt... Elle a préférée partir seule, et... Nous ne l'avons pas empêchée...


Elle ferma les yeux, essuyant quelques regrets liquides pour reprendre sur ce sujet sensible :

Avec la disparition d'Aki et de toute sa famille, la destruction de la plaine... Elle s'est retrouvée seule... J'ignore tout ce qui lui est advenue d'elle, si elle n'est pas retournée à la vie sauvage ou... Autre...




Dernière édition par Anglerfish Team le Mer 21 Mar 2018, 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1478
Yens : 555
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 19
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue6/12Sous un nuage Empty_bar_bleue  (6/12)
Natsume Naegi
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyJeu 15 Mar 2018, 14:54





FEAT. Frisk & Anglerfish Team
Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Ma discussion avec Mikami du soir précédent résonnait encore dans mon esprit. J'étais plus déterminé que jamais à revoir les Anglers. J'étais prêt ! Prêt à leur faire face, prêt à leur pardonner et prêt à m'excuser de toute cette rancoeur que j'avais eu à leur égard. Mais encore fallait-il savoir où se trouvaient les jeunes filles. Je n'étais pas bien au courant de leur réputation donc pour moi, elles pouvaient être absolument n'importe où. Bon, certes, le plus probable était que je les trouve à Minshu mais la nation du serpent restait vaste. Rien que la plaine mettrait des jours à être fouillée. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

Enfin, avant tout, je devais tout de même passer à la maison, passer du temps avec Harall et Frisk mais en arrivant... personne. C'était fermé à clé mais l'intérieur avait l'air propre... Et Kakkun grattait à la porte. Je lui ouvris à l'aide de mon écharpe avant de le caresser. Il ne manqua pas de repousser ma main d'un coup de patte mais bon, j'étais content de le revoir lui aussi. Par contre, je voulais vraiment savoir où étaient les résidents. Je décidai alors d'entrer en contact avec Harall.

Elle m'annonça qu'elle était... avec Frisk d'accord mais surtout avec les Anglers ! La vie faisait tellement bien les choses ! Ni une ni deux je me mis en route au galop, à une vitesse surhumaine. Elles étaient à une crique au sud-est, un endroit où j'étais assez peu allé même pendant mes rondes. Pas étonnant que je n'aie jamais trouvé les jeunes filles au panzer sans aller là-bas !
Je fonçais, fonçais, toujours plus vite, tel un Ghost Rider (Hehe c'est drôle parce que le Ghost Rider vient des enfers et que Natsume, c'est un démon... hehehe). Je prenais des impulsions de vitesses à l'aide de mon écharpe, je courrais, je volais, je... me viandais en trébuchant sur une extrémité de tissu avant de recommencer à courir comme si de rien n'était.

Pendant le trajet, j'essayais d'écouter maman parler à l'autre bout du fil mais je n'entendais qu'elle à cause du vent, les bruits alentours se faisaient trop faibles.

Roh.... Si j'ai même plus le droit de peloter...

Mais de quoi parlaient-elles ?

J'crois pas qu'il porte de casquette non, ça lui va pas trop !

Hein ?

Ca devient badass pour pécher du poisson à mains nues !

Euuuuuuh...

T'inquiète Frisk, j'aurais juste à rapetisser les fringues, elles sécheront vite !

D'accord...

Oh dommage, j'aurais bien aimé revoir la Kitsune...

Alycea ? Il lui était arrivé quelque chose ? Houlala... Bon pas le temps d'essayer de comprendre, j'arrivais dans quelques dix minutes à peu près. Je laissai la discussion se défiler à travers mon écharpe sans réellement la comprendre pour autant jusqu'à ce qu'enfin, mon objectif fût en vue ! La crique ! Je ne me souvenais qu'à peine d'à quoi elle ressemblait. Comme quoi, c'était une cachette parfaite. J'observai à l'intérieur, apercevant un bateau sur lequel se trouvaient plusieurs silhouettes que je parvenais à distinguer de loin. Il y avait Harall, Frisk qui sautillait partout, Miho, Hana et Yukari.

Je devais trouver un moyen de faire une bonne entrée bien surprenante. Je commençai alors par établir une bonne situation en contactant Harall de loin de façon à ce que tout le monde puisse m'entendre.

J'arrive dans vingt minutes à peu près !

Ca roule !

Je me rendis compte que maman tournait le dos à l'eau. Héhéhé, j'avais une idée. Je fis entrer mon écharpe dans le sol jusqu'à ce qu'elle arrive sous la surface aqueuse, de façon parfaitement invisible. Je la fis ressortir, se glissant dans les courant telle une anguille avant de la faire escalade le bateau sous forme de main. Main qui se plaça gracieusement derrière Harall, lui faisant une paire d'oreilles de lapin. Elle se retourna brusquement mais je cachai la main de tissu immédiatement.

Mh ?

Une fois qu'elle fût à nouveau dos à moi, je séparai la main en deux avant... de saisir les joues de maman, les tirant telles des élastiques.

Hyaaaaaaaaaa ! 'astu'e ! 'a 'a 'as la 'ê'e ?! 'iens 'à au 'ieu de 'aire ''i'diot !

Heiiiiiin ?! J'ai rien compris Haraaaaaaall ! Tu peux mieux articuleeeeeeeeeeer ?

Me moquai-je avant de me laisser tomber au-dessus de l'eau, me réceptionnant sur une plateforme de tissu avant de rejoindre tout le monde sur le bateau. Harall avait les joues rouges mais le sourire qu'elle m'afficha faisait plaisir à voir et rapidement, elle me prit dans ses bras.

Espèce de petit salaud ! Tu sais pas la frousse que tu m'as faite !

Héhé, c'était rigolo quand même !

©️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Natsume Naegi le Lun 26 Mar 2018, 05:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Sous un nuage Left_bar_bleue1/6Sous un nuage Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMar 20 Mar 2018, 23:03


- Sous un nuage... -


Je ne suis pas obligée de les appeller madame ? Je peux les tutoyer sans que ce soit impoli ? C'est peut-être un peu tôt, je ne les connais pas assez... et ce sont des adultes en plus. Mais bon, si elles disent que c'est bon, ça me va. Et puis c'est vrai que je préfère les tutoyer aussi... même si heu... encore une fois je viens tout juste de les rencontrer ? Il faudra que je retienne leur prénoms en plus de ça... j'essaie de les garder en mémoire : Hana, Miho, Yukari. Lorsque les deux autres personnes arriveront, je devrais les tutoyer aussi ? Non, quand même pas... ce serait impoli quand même ! Elles parlent ensuite de Natsume et des casquettes... enfin... pas des vraies casquettes mais des... euh... je ne sais pas trop comment dire, mais en tout cas elles parlent de si Natsume était un papa ! Ça devrait être super de l'avoir en papa non ?

"Moi je suis sûr qu'il serait trop bien Natsume en papa ! En plus il est super gentil !"


Mais bon ce n'est pas le plus important, le plus important c'est que... NATSUME ARRIVE ! J'ai si hâte de le revoir, je ne peux pas penser à autre chose maintenant qu'Harall l'a dit ! J'attends toujours... sa voix résonne une nouvelle fois dans vers Harall, nous disant que Natsume arrive dans 20 minutes... 20 minutes ! C'est si long ! Raaaaaah, pourquoi il nous fais attendre comme ça, on dirait qu'il le fait exprès ! Et puis Harall, elle est prête au moins ? Et tout le monde ? Il faut que toutes les filles soient là pour le retour de Natsume !

J'attends. Je regarde toujours la falaise. Il est censé passer par là n'est-ce pas ? Dans vingt minutes... je dois juste rester patiente encore un tout petit peu. Encore... je patiente... puis d'un coup, j'entends Harall qui parle bizarrement. Quand je me retourne, je la vois avec deux morceaux de tissus tirant ses joues... ce tissu... est-ce que ce serait ?!?

"NATSUME !"

Le voilà, il arrive sur le bâteau ! Je ne l'ai même pas vu venir ! C'est lui, c'est bien lui ! Je suis si contente ! Vite, je cours vers lui, il est en train de câliner Harall mais moi aussi je veux un câlin ! C'est sensé être moi la première, je suis la plus jeune !

"NATSUMEEEEEEEEEEEEEEE !"

Je le serre très très fort... ça y est, il est enfin là... et plus tôt que prévu, j'ai vraiment cru que j'allais devoir attendre 20 minutes de plus ! Il m'a bien eu ! C'est trop cool de le revoir ! C-C'est drôle... j'ai l'impression de ne pas lui avoir parlé depuis longtemps, pourtant parfois on communique avec son écharpe. Le revoir comme ça en vrai devant moi, c'est vraiment beaucoup mieux ! Je me sens si bien maintenant que Natsume est là avec nous ! M-Mon coeur bat si fort... qu'est-ce qu'il m'arrive ? J-Je me sens bizarre...

"Je suis tellement, tellement contente de te revoir Natsume ! Tu m'as tellement manqué, j'avais si hâte de te revoir ! J'ai été très sage avec Harall, elle a été super sympa avec moi ! Ça fait un moment que tu ne nous as pas appelé, tu as fais quoi ? C'est trop bien que tu sois là, ici maintenant ! Parce que... parce que... parce que..."


J-Je me sens... bizarre. Mal ? J'ai chaud. J-Je... je pleure ? J-Je suis contente qu'il soit là... et je ne peux pas m'arrêter de pleurer parce que... parce que...

*Snif* "J-J'ai eu peur... j'ai eu peur qu'il t'arrive quelque chose pendant la guerre..." *Snif* "Q-Que tu aies mal parce que..." *Snif* "Parce que je ne serais pas venue t'aider... j-je... j'ai eu si peur ! Si peur ! Natsumeeeeeee.... !" *Snif*


J-J'arrête pas de pleurer... comme un gros bébé... j-je suis tellement soulagée ! La guerre... tout le monde dit que c'est si dangereux, si horrible, alors j-j'ai vraiment eu peur pour lui ! J-J'ai eu si peur d'avoir fait le mauvais choix en le l'accompagnant pas, et qu'il meurt à cause de ça ! J-J'aurais été si triste... et j'aurais eu à RESET encore et... j-je suis tellement contente que ça se soit terminé comme ça. Je suis tellement contente qu'il soit en vie ! C'était tellement dur de garder ma patience... m-mais au final c'était bien ça. C'était le bon choix... j-j'ai eu si peur... si peur de la guerre... si peur pour Natsume...
©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage EmptyMer 21 Mar 2018, 09:25



Sous un nuage
feat. Natsume Naegi & Frisk



Nishizumi Miho
Sur le bateau

Takebe Saori
Quelque part

Isuzu Hana
Sur le bateau

Akiyama Yukari
Sur le bateau

Reizei Mako
Quelque part



Seconde inspiration

Musique

Son souffle... avait prit une tout autre tournure... Moins expressif, moins enthousiaste, il se ralentissait, devenant de plsu grandes et plus profondes inspirations, maintenues bien plus longtemps, sans être exagérées, demeurant discrètes. Cette manière de respirer, plus sérieuse, plus concentrée, n'était pas si annodine, au contraire, et c'était un souvenir qu'elle n'arrivait même pas à effacer de ses réflexes, sans s'en rendre compte. Lors des moments intenses, la Nishizumi, ainsi que toutes les autres Anglers, faisaient directement usage de cette manière différente de respirer, afin d'emplir au maximum d'air leurs poumons...

Lorsqu'elles étaient à Fuyu, à réaliser de bien mauvaises et tristes choses, lorsqu'elles devaient combattre autant pour elles que pour le gouvernement, elles ne pouvaient se permettre d'une erreur de jugement ou d'un tir manqué. L'air vivifiant de Fuyu aidant bien à ne pas tomber innattentif, mais les expirations se montraient bien plus visible, à cause de la condensation qu'elle créait... et même si cela ne pouvait être qu'un détail que bien peu de personnes remarquaient, les soldats de l'hiver étaient habitués à utiliser au mieux leur environnement, à utiliser les forces d'un terrain qu'ils connaissaient... Oh, elles avaient elles aussi apportées quelques techniques pour survivre, comme par exemple conserver en bouche de la neige pour limiter un maximum les effets négatifs de l'expiration, une technique qu'elles avaient empruntées à la mort blanche, célèbre tireur d'élite Filandais, reconnu comme étant le fantassin le plus mortel que toutes les archives pouvaient transmettre...

Ô criante morsure de l'hiver...
Ô puissants sols eneigés...
La dernière facile journée,
N'était rien d'autre qu'hier.

Mais tout cela n'était rien d'autre que les difficultés qu'elles affrontaient, au quotidien, que ce soit contre elles, contre les autres ou ce monde... Ces difficultés qu'elles mêmes s'imposaient. Il fallait qu'elles payent le prix de ce qu'elles avaient commit, des actes terribles qu'elles avaient fait... Qui d'autre porterait le fardeau de ces hommes tombés injustement ? De ces femmes endeuillés et de ces orphelins ? En cherchant à améliorer les choses, elles avaient fini par les faire empirer, avec la volonté de croire qu'elles pourraient toujours agir, aller de l'avant, qu'avec leurs actions le monde finirait par mieux tourner... Elles avaient finit par tomber de haut, d'un précipice d'où l'on ne remontait pas...

Et d'où tout cela tenait son origine ? Des pouvoirs qu'elles avaient reçues ? D'une technologie supérieure à ce que l'on croisait couramment en ce monde ? De la volonté d'un seul et unique homme ? Et si tout cela avait été tracé depuis le début ? Après tout... Le panzerfahren... N'était-ce pas là un entrainement à la guerre ? A la stratégie, à la hiérarchie, à la discipline ? Depuis tout ce temps, elles avaient été éduquées dans cette possibilité, qu'une guerre puisse un jour revenir, et même si elles n'apprenaient pas à manier le fusil, c'était quelque chose de beaucoup plus difficile que l'on inculquait à ces jeunes femmes, à savoir un état d'esprit... Et si l'esprit était présent, et il était beaucoup plus simple par la suite de les entraîner au maniement des armes et des méthodes de combats, tandis que les éléments non conformes pourraient être mit à l'écart avec aisance... Une manière cachée d'assainir ses rangs d'éléments perturbateur...

Ce fut avec un calme plus visible que la jeune femme releva lentement la tête qu'elle avait baissée et rouvrit les yeux qu'elle avait fermée. En cet instant, après ce court instant respiratoire pour lui redonner un maximum de concentration, un second souffle si l'on pouvait parler de ceci, elle se remémorait la scène qui s'était déroulée juste devant elle... Natsume qui avait prévenu qu'il arriverait dans une vingtaine de minute, avant qu'il ne surgisse quelques dizaines de secondes plus tard, jouant un tour à Harall en se moquant un peu d'elle, ne manquant pas de prouver l'élasticité des joues de l'ancienne miniature, ce qui ne manqua pas d'éveiller de nouveau soupçon sur la possibilité d'une chirurgie plastique intégrale, mais passons sur ce point.

Et à côté de cela, dès que l'androgyne s'invita à bord, tout le monde présent put voir l'attendrissante scène de Frisk, qui se jeta contre Natsume en le serrant contre lui, comme une petite sœur envers son grand frère adoré, ou une fille contre son père... En fait, l'attachement qu'avait Frisk envers le gardien de la plaine n'était pas une légende, un conte ou une fable, non, c'était quelque chose de bien réel, extrêmement fort... Comme de l'amour avec un grand A. De l'Amour en somme...

Très clairement, il y avait de l'affection entre ce trio, cela en crevait les yeux, mais est-ce que cela était pour cela qu'elle avait fermée les siens ? Est-ce que c'était pour cette raison, pour ne pas être éblouie ? Ou plutôt... Parce qu'à cette scène, il n'y avait rien à rajouter. Ils étaient déjà heureux. Ils l'étaient, c'était évident. Elles n'avaient pas besoin d'être là, d'en être. Elles étaient des figurantes maintenant, n'ayant plus aucun rôle, mais en faisaient parties, au loin, dans le passé, dans un flashback, dans des liens sur une liste, dans des cases sur un journal... C'étaient là qu'elles demeuraient, dans un temps révolu, un temps où les choses étaient plus simples, où elles étaient différentes. Prisonnières de leur passé, prisonnières de ce qu'elles étaient, prisonnières... De leurs vies...

Elle regarda à nouveau cette toile qui se dessinait sous ses yeux, avant de simplement décider que ce n'était pas le moment pour elle d'intervenir. Vraiment, ils... Ils savouraient un moment de réconfort, de joie, de bonheur. Ce n'était pas son rôle d'intervenir pour tout troubler, pour tout venir chahuter... A vrai dire, elle ne savait même pas si elle devait recommencer avec le grand discours qu'elle avait sortie à Harall, mais... Comment dire, c'était quelque chose qui était sorti spontanément, et qui maintenant... Et bien, n'aurait plus beaucoup de sens. Si elle le répétait, Harall l'aurait surement interrompue avant la fin en leur mettant une nouvelle pichenette... Et bon, cela commençait à faire beaucoup de châtiment corporel en une journée...

Alors que les deux autres demeuraient pour le moment dans le même état un peu léthargique, un peu expectatif, la Nishizumi fit quelques pas en direction de la proue du navire, avant de s'asseoir juste à côté du mat de beaupré, où elle invita ses deux camarades à faire de même, tout en continuant de regarder le trio. Ce n'était pas à elles de s'imposer dans cette histoire... Elles renoueraient contact seulement si Natsume le souhaitait, et ça... Et bien, c'état à lui de décider en cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Sous un nuage   Sous un nuage Empty

Revenir en haut Aller en bas
Sous un nuage
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Sous un nuage 190103103231202569 :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.