Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Partagez
À la rencontre de l'inconnu
Messages : 9
Yens : 30
Date d'inscription : 13/02/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
À la rencontre de l'inconnu Left_bar_bleue0/6À la rencontre de l'inconnu Empty_bar_bleue  (0/6)
Izaya Orihara
Izaya Orihara ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: À la rencontre de l'inconnu   À la rencontre de l'inconnu EmptyVen 30 Mar 2018, 14:51

À la rencontre de l'inconnu

Léon

Il se tourna sur le dos, sentant la couverture sur lui bouger selon ses mouvements. Un soupir passa entre ses lèvres tandis qu’il ouvrait ses yeux pour dévoiler des pupilles rouge sang. En voyant le plafond en bois, il comprit que ce qui s’était passé hier n’était pas un rêve. Il n’était plus à Ikebukuro, perdu dans une ville qu’il ne connaissait pas. Peut-être que quelqu’un l’aurait emmené ici afin de se débarrasser de lui ? Cela, il n’y croyait pas trop, si quelqu’un aurait voulu se débarrasser de lui, il serait actuellement mort. Passant une main dans ses cheveux, il posa son autre main sur le matelas pour se redresser sur le lit.

Une douleur lancinante lui prit alors sur le flanc, lui rappelant rapidement sa blessure. Un soupir passa entre ses lèvres, on avait essayé de le tuer, donc les personnes l’avaient sans doute déposé dans cette ville inconnue, espérant qu’il se vide de son sang. Ils avaient cependant raté leur coup. Izaya regarda la pièce où il se trouvait, c’était une petite chambre qu’une femme avait acceptée de lui prêter. Il avait réussi à lui faire croire qu’il était un voyageur et qu’il n’avait pas d’endroit où dormir, on ne change pas les mauvaises habitudes.

Sautant du lit, il attrapa ses vêtements pour s’habiller rapidement, enfilant également son manteau. C’étaient les seules choses qui lui restaient d’Ikebukuro, cela et ses bijoux ainsi que ses téléphones. Malheureusement pour lui, ils ne servaient à rien ici, quand il en avait parlé à la femme elle ne lui avait pas répondu, il avait donc préférait ne pas lui montrer ses portables. Il ouvrit la porte pour descendre à la pièce principale de la maison, la femme n’était pas ici, cela le rassurer. Il allait pouvoir partir sans un mot, il trouvera bien un autre endroit où dormir ce soir.

Izaya ouvrit la porte, un vent frai le fit alors reculer, de gros flocons tombaient. Le sol avait un grand manteau blanc, la neige poudreuse semblait bien tenir. Il soupira de nouveau en commençant à marcher dans la neige, d’un mouvement, il mit sa capuche, continuant à regarder autour de lui. Il devait à tout pris en savoir plus sur cet endroit, mais il se voyait très mal arrêter un passant pour lui poser des questions. De toute façon, il ne pouvait rien faire, sa blessure, bien que cousue, lui faisait encore mal et il ne pouvait pas faire ses observations tranquillement.
Alors qu’il marchait en tentant de faire comme si de rien n’était, il enfonça ses mains dans ses poches tout en regardant les passants. Ils ne semblaient pas faire attention à lui, rien dans cet endroit ne lui était familier et bien que rien ne le montre, le jeune garçon commencer à s’inquiéter. Il repensa alors à la mort, peut-être qu’il l’était vraiment et que le lieu où il se trouvait était les enfers. Il sourit alors doucement à cette pensée, lui qui avait toujours dit que rien ne se trouvait après la mort avait sûrement eu tord.

Il leva la tête en sortant de la ville, regardant les paysages enneigés qui s’allonger face à lui. Il se gratta la nuque en soupirant, il n’allait pas tourner en rond dans la ville, mieux vaut connaître les environs.
Il marcha donc dans la neige pure de la sortie de la ville, regardant autour de lui. Izaya n’était pas d’une nature curieux, mais il aimait contrôler les choses qui l’entourer et aimer observer les gens. Mais il se retrouvait dans un endroit inconnu, avec des gens inconnus. Il n’avait pas de maison, pas de connaissance. Lui qui était un informateur se retrouvait dans un lieu improbable, il devait connaître se monde dans les moindres détails avant de continuer son boulot d’informateur. Même ici, il allait être un mauvais personnage.

Tandis qu’il marchait, son pied buta ce qui semblait être une pierre, ne s’y attendant pas le jeune garçon tombant en avant. Rien de bien grave, heureusement la neige avait amortie sa chute. Quand il se releva, la douleur le fit se figer légèrement, mais il devait continuer d’avancer. Il voyait à 100 mètres ce qui semblait être une rivière prise dans la glace, il s’approcha d’elle, posant une main sur un arbre, il sentit un liquide coulait sur son flanc. Izaya se laissa glisser au pied de l’arbre, ses grosses branches avait empêché la neige de tomber près de son tronc. Le jeune garçon leva alors son chandail noir pour voir que des points avaient sautés, que sa blessure était de nouveau légèrement ouverte et que du sang en coulait. Grognant légèrement, il posa sa main sur la blessure, la douleur était toujours présente, s’intensifiant avec les battements de son cœur.
Il leva alors la tête pour regardait le ciel blanc, remplie de nuage, il ferma les yeux en soupirant :

« Bordel, ça fait mal se truc… Ils ne m'ont pas loupé »

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité

-



MessageSujet: Re: À la rencontre de l'inconnu   À la rencontre de l'inconnu EmptyVen 30 Mar 2018, 18:05



Ouais, décidément c’est ici que le dieu aurait du m’envoyer et non dans un foutu pays où il fait une chaleur à crever. Quand je dis qu’il se sont trompés de dieu pour moi, je ne plaisante pas. Je ne suis vraiment pas dans mon élément là-bas, et pourtant je dois y rester et encore, il faudrait que je me batte pour défendre cet endroit maudit où tout n’est que feu ? Si ce n’était que moi, c’est de suite que je viendrais ici, mais voilà, Sakura l’a dit, la marque me tient et je ne suis pas le bienvenu ici.

Le gars dans le bar n’a pas exagéré. Quand je lui ai parlé du mal que j’ai à me faire à cette chaleur, il a de suite su ce qu’il me fallait, "va donc a Fuyu, là-bas tu vas en avoir du froid, mais fais attention à ne pas trop te faire remarquer, on n’est pas ami-ami avec eux, si tu vois ce que je veux dire"
Par chance, son frère devait y venir le lendemain, il traficote un peu je crois, mais peu importe et j’ai pu profiter du transport gratuit. Sur place, il m’a laissé à l’endroit qui pour lui est le plus merveilleux, selon ses dires et c’est vrai que là, je suis plutôt servi, tout est blanc ici, que de la poudreuse.
Enfin je vais pouvoir voir si j’ai toujours la capacité de résister aux temperatures basses. Comme au bon vieux temps, quand les leçons de Oul m’apprenaient à contrôler la sensation du froid de la neige, je vais m’y coucher nu.

Mais quand je m’apprête à me déshabiller, cherchant l’endroit le plus approprié pour me servir de matelas, une tâche rouge attire mon regard. En m’approchant, je vois qu’il s’agit de sang, sans doute un animal blessé, à moins qu'il ne s’agisse d’un humain. Plus loin, de nouvelles traces forment une piste. J’hésite, ignorer les traces et me plonger dans la poudre glacée comme prévu ou suivre le chemin vermillon pour trouver le blessé ? Si ça se trouve, il est déjà mort et je me serais retardé pour rien, mais d’un autre côté si je ne fais rien, il risque d’y passer alors que j’aurais pu le sauver.
Et alors, personne n’est témoin de tout ça, non ? Je dois m’entraîner, je n’ai pas de temps à perdre.

Le chemin rouge me conduit jusqu’à une rivière immobilisée dans sa gangue glacé et ce qui est surprenant, c’est qu’un pauvre malheureux arbre est planté là, je ne sais même pas comment il a fait pour résister ici. Enfin, la question de sa survie n’est pas le plus important, mais c’est surtout le gars qui est assis à son pied. Apparemment, le type est celui qui a perdu son sang et il a l’air de sacrément souffrir.

Eh mec, t’as besoin d’aide ?


Certes je ne connais rien en soin médicaux mais je me souviens de ce que j’avais fait pour la fille plantée par Torune et ça a eu l’air de la soulager, malgré les critiques de celui qui m’accompagnait alors.

Moi, ce que je ferais, je mettrais de la neige dans un tissu et je l’appliquerais sur la blessure. Le froid fait resserrer les vaisseaux sanguins et arrête l’hémorragie.


Merci Oul,pour tous tes conseils je ne les oublie pas.

Si tu veux  je te le fais mais tu vas morfler, le froid va te brûler, je t’avertis.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 9
Yens : 30
Date d'inscription : 13/02/2018

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
À la rencontre de l'inconnu Left_bar_bleue0/6À la rencontre de l'inconnu Empty_bar_bleue  (0/6)
Izaya Orihara
Izaya Orihara ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: À la rencontre de l'inconnu   À la rencontre de l'inconnu EmptyMar 17 Avr 2018, 03:46

À la rencontre de l'inconnu

Léon

La douleur lui battait dans les tempes, il devait fermer ses yeux pour calmer légèrement la douleur. Sa respiration était contrôlée, mais parfois, de léger grognement de douleur se faufiler d’entre ses lèvres. Lui qui était pourtant jamais tombé venait de se casser la gueule faisant saigner de nouveau sa blessure. Il se trouvait dans un endroit complètement inconnu à ses yeux, il était blessé, n’avais aucun endroit ou dormir puisqu’il était parti de chez la vieille. Il soupira alors légèrement, espérant que cette douleur allait disparaître.

Ses yeux s’ouvrir brusquement, ses pupilles se tournant légèrement vers une direction. Un bruit de pas, quelqu’un s’approchait de sa position. Il ne devait pas se montrer attaquant si la personne ne se montre pas attaquante, mais même si la personne venait à l’attaquer, il ne pourra pas se défendre. Il glissa tout de même sa main sous son manteau pour attraper le petit poignard dissimulait là. Ses yeux fixaient l’endroit d’où venait les bruits. Ce qu’il vit le fit froncer.

Un homme, aux cheveux argentés s’approchait de lui. Couleur étrange… Était-ce une coloration ? Si oui quelle idée de se faire une couleur aussi voyante. Il soupira doucement en fermant les yeux et grogna légèrement en se redressant contre l’arbre tout en restant assis. L’inconnu était également habillé légèrement, n’avait-il pas froid ? Alors qu’Izaya était à deux doigts de trembler, un homme sortant de nulle part semblait totalement bien avec la neige.
Gardant toujours une main sur son petit couteau, il écouta parler le garçon.

Il lui demandait s’il allait bien. Le brun était à deux doigts de lui dire que s’il a encore des questions idiotes, il peut partir. Mais il se retint, il avait besoin d’aide pour cette foutue blessure et le garçon aux cheveux blancs était celui qui l’aiderait. Il fronça en l’écoutant, il se prit alors pour un stupide gars, pourquoi ne pas y avoir pensé ! La neige pouvait faire stopper ce foutu saignement et la fraîcheur pourrait également calmer la douleur.
Il se gratta les cheveux en lâchant du coup son petit couteau, il allait cependant rester méfiant. Il soupira doucement en regardant l’homme dans les yeux :

« Ouais, tu peux le faire s’il te plaît. J’ai déjà froid et j’aimerais éviter de perdre encore du sang… Je m’en fout si ça me brûle, tant que ça stop se sang, c’est bon. »

Il sourit alors discrètement en le regardant puis tourna la tête pour regarder l’étendue de neige à ses pieds. Il avait des tas de questions, mais préférait les poser après. Il était encore complètement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: À la rencontre de l'inconnu   À la rencontre de l'inconnu Empty

Revenir en haut Aller en bas
À la rencontre de l'inconnu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: À la rencontre de l'inconnu 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Rivière glacée-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.