-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
Le puzzle
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue3/18Le puzzle  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Le puzzle    Le puzzle  EmptyMar 29 Mai 2018, 18:51





お土産のパズル

feat. Sayo




Quel serait le fantasme d'un homme lambda ? Regarder, voire participer a une orgie lesbienne ? Se retrouver dans le corps d'une femme pendant une journée ? Se réveiller attaché à une sublime étrangère ?
Eh bien figurez-vous que notre célèbre pirate s'apprêtait à vivre la troisième option. Malheureusement, il n'était pas un homme comme les autres, et expérimenter cette situation ne le ravissait pas tant que ça. Beaucoup tueraient pour être sa place, tous les chiens en rute du monde, mais lui se montrait désintéressé et impatient de s'en dépatouiller.

Que se passait-il bon sang ?

Dans une petite cabane, près de l'océan, un lien étrange se nouait autour de deux poignets : celui d'un homme et celui d'une femme. Accrochés l'un à l'autre, ils roupillaient paisiblement sur le parquet usé du cabanon. Les rayons du soleil se glissaient par une petite fenêtre, éblouissant les deux visages inconscients. Dehors, l'on entendait le son des vagues et le rire des mouettes, qui se foutaient probablement de leur gueule.
Cette drôle de circonstance ressemblait à un lendemain de bad trip.

En effet, lorsque le soleil chauffa suffisamment la tête du sabreur, ce dernier s'éveilla lentement, aveuglé par la lumière. La face contre le sol, il grogna bruyamment tel un ivrogne, et se redressa péniblement pour s'asseoir. Alors qu'il examinait les lieux avec interrogation, il réalisa rapidement qu'une femme siestait tout tranquillement à côté de lui. Sourcil arqué, il l'inspecta avant de se rendre compte qu'un maigre lien phosphorescent emprisonnait son poignet au sien. Il l'attrapa, tira dessus, tenta de le briser mais abandonna quand il se rendit compte que la cordelette n'était pas basique. Elle brillait étrangement lorsqu'on la forçait, comme imbrisable par simple force humaine.

Le plus inquiétant fut l'absence de ses sabres à la ceinture.
Pourtant hier soir, il se souvenait s'être assoupi à l'auberge comme d'habitude alors que signifiait tout ce cirque ? Un sort d'amnésie ? Combien de temps dormait-il ici ? Et cette fille... Qui était-elle ? Elle lui rappelait vaguement quelque chose mais allongée d'une certaine façon, il ne pouvait pas encore bien la regarder.
En tout cas, il aurait pu facilement oublier tout ce bordel si ses katanas ne s'étaient pas envolés. Là, il était encore bon pour élucider cette sombre affaire afin de retrouver ses biens...comme s'il n'avait que ça à foutre.

Nonchalamment, il jeta un coup d'oeil au corps étendu à ses côtés et se racla la gorge dans l'attention de la sortir de son sommeil. Puis, il passa directement à l'étape supérieure, qui consistait à la secouer avec son pied :

Oy... Oy.... Réveille-toi femme ! Dis-moi où est-ce qu'on est !!





.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue5/6Le puzzle  Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptyJeu 31 Mai 2018, 19:09







Le Puzzle

Feat. Zoro







Décidément j'attire le malheur sur moi, à moins qu'au contraire on s'intéresse tellement à moi, que tous les regards sont rivés sur moi. Comme si un imbécile, au-dessus de moi écrivait des aventures à dormir debout sur mon compte. Et choisissait toutes les histoires les plus loufoques pour me les faire vivre. Bon bien sûr ceci était impossible, j'étais seul maîtresse de mon avenir, l'héroïne de ma propre histoire, n'est-ce pas? Bon peut importe, approchez-vous pour que je vous explique ce qui m'arrive encore.. Oui c'est ça... un peu plus prêt. Non mais soyez pas timide... Même si ça vous rend mignon. Oh et puis vous êtes à croquer et ... Hum...bref.. Que je vous explique.

Comme à chaque jour un pêché possédait mon corps. Cette nuit dernière, j'étais donc atteint par la paresse, et autant vous dire que j'en fou pas une sous celui-ci.C'est peut être même le moment ou je suis la plus en danger ou du moins ou je peux prendre le plus de risques.. Quoi? Oui vous là bas au fond de la salle la main levée? L'orgueil? Oui, vous avez raison, l'orgueil me pousse souvent dans des situations plus que difficile, mais au moins, je peux me défendre dans cet état. Alors que sérieusement, sous la paresse, on peut m'attaquer et à tout moment je peux m'effondrer de fatigue à tel point que même la douleur ne me ferait pas bouger, sans aucune volonté, tel une larve en décomposition! Non je plaisante, jamais je ne pourrais être une larve, je suis bien trop belle pour cela.

Pardon je m'éparpille encore. Cette nuit, paresse en moi, j'avais vite prit une auberge. Dans quel lieu? Je m'en souviens même plus, mais ceci n'a rien d'important. Tout ça pour dire que je me suis endormi dans cette auberge, épuisée, sans volonté ni aucune détermination. Complètement brisée. Et peut être est-ce cette raison qui fait que je me souviens pas pourquoi je suis atterrie ici. Car oui, mes chers amies, me voici embarquée dans une nouvelle aventure... Qu'est-ce qu'il est con ce narrateur...Mais me diriez-vous quel pêché avait gagné mon corps en ce jour... Minute, minute j'y viens bande d'impatient. Je vais vous dire quel est le grand gagnant du jour... J'en soupire d'avance.

Bien, complètement endormie, comme à chaque lendemain avec une nuit passée avec le pêché de la fatigue, le réveil était dure, comateux. Comme un lendemain de cuite, voir pire comme si j'étais totalement droguée. Par la suite, je me demanderais même si ce n'était pas le cas. Dans tous les cas, ni les cris de mon compagnon de route, ni même ses petits coups de pieds ne me réveillèrent. Plus encore, je me tournais vers lui, et attrapa sa jambe, inconsciemment, comme si je tenais un coussin pour l'amener à mon visage aussi doux et parfait qu'une déesse. Mais ainsi dans les bras de Morphée, je ne contrôlais pas forcément ma puissance herculéenne et probablement allais-je faire tomber mon cher pirate par terre. Pour l'approcher encore plus de moi tel un doudou. Non rien n'y faisait, il n'allait pas parvenir à me réveiller... encore une fois ce fut le pêché qui allait réussir cet exploit et pas n'importe lequel. Ce dernier se fit remarquer, alors qu'un énorme grognement sorti de mon ventre, me faisant ouvrir instantanément les yeux. And the winner is: Greed.

Instinctivement, je me relevais quitte à faire dégager celui qui avait été mon doudou pendant quelques minutes, émergeant de mon sommeil alerte. Vous noterez que le comportement avait bien changé en une fraction de secondes. Complètement endormi, et limite à gémir de fatigue, pour devenir aussi vif et attentif qu'un chien de prairie. Mon regard analysa rapidement les lieux, rien à noter de transcendant, une simple cabane en bois probablement proche d'une mer, alors que j'entendais le bruit des vagues et des mouettes. Puis je reportais mon attention sur lui. Je le regardais intensément, comme essayant de me souvenir. Oui cet homme, je le connaissais mais d'où? Je fronçais de plus en plus mes yeux, m'approchant de lui pour l'observait sur toutes les coutures. Était-il bon à manger? Ah non c'est vrai, je faisais pas dans le cannibalisme!

-...Toi...

Je continuais même à lui tourner autour, sans me rendre forcément compte de la corde qui nous retenait l'un à l'autre.

-...Oui toi...


Son manège poursuivit encore un petit moment, alors qu'elle ne cessait de chuchoter ses mots, avant de s'exclamer:

-Je sais!!!!!!! Oui, oui.... Enfin je crois.... Oui!!!! En faites, non!

Oui, vous pouvez le dire, tout ce petit manège pour rien. Même pas je se souvenais de l'être à qui j'avais essayé de donner une bonne correction. Cet élu de Fuyu que je tenais pour responsable, comme tout son royaume, de ma venue ici. Oh le souvenir allait remonté à mon esprit. Mais oui, mon manque de mémoire donnait un passage comique à ma nouvelle rencontre avec lui. Me faisant gagner plus en beauté, alors que l'aura démoniaque qui rendait esclave tout mortel s'intensifiait, mais allait être probablement impuissant face à la puissance des cheveux vert- sauf si lui même désirait être touché par cet aura, évidement. Je l'oubliais un instant pour essayer de comprendre ce que je faisais ici et avec lui, le regard dans le vide à me parler à moi même. Mes yeux divaguèrent un peu partout, se posant un instant sur l'étrange entrave magique autour du poignet. Poursuivant mon observation entre mon poignet le sien, son visage d'ahuri pour revenir sur nos poignées et la corde. D'un coup la vérité se fit dans mes yeux pétillant- que je dois rappeler être aussi magnifique qu'un millier d'étoile- avant de me mettre à hurler:

- QUOOOOOOIIIIIII!!!!!!!!! C'est quoi ce truck ?Qu'est-ce que ça fou là ça!


Je secouais ma main dans tous les sens, essayant de m'en débarrasser, sans me rendre compte que je devais secouer comme un prunier mon petit Zoro. Avant de m'arrêter et de poser mon regard d'un air de défi et de colère sur lui.

-Toi! C'est toi qui m'a fait ça. Pervers! Comment tu peux oser. Comme quoi même les beaux mecs sont obligés à recourir à ce genre de subterfuge. Détaches-moi, maintenant!

Et comme si ça suffisait pas mon ventre se mit à grogner de plus belle, faisant vibrer la cabane. J'apportais aussitôt ma main sur mon ventre musclé et découvert, me sentant vide de mes forces. Si faim, j'avais si faim... je regardais, à présent, le pirate comme s'il était un énorme poulet sur pattes. Ou mieux un gâteau au chocolat dégoulinant de chantilly. J'en avais déjà l'eau à la bouche. Mais je me secourais rapidement la tête pour revenir à la raison, du moins le temps que ça allait durer avec la Gourmandise. D'ailleurs se rappelait-il lui même ou avait-il apprit que j'étais à mon grand regret possédait par les pêchés?
















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue3/18Le puzzle  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptyMer 20 Juin 2018, 14:21





お土産のパズル

feat. Sayo




Quelle grosse loque.. Elle préférait voler la vedette à la belle au bois dormant plutôt que de bouger son gros cul et aider. Il était hors de question qu'il se traîne ce boulet tout le long.
Il dégaina un sabre, et alors qu'il se focalisa sur le lien à briser, quelque chose lui chopa violemment la jambe. Destitué de sa volonté première, la prochaine étape consistait à ne pas perdre l'équilibre. Mais l'endormie de service ne cessait de ramener son mollet auprès de lui avec la brutalité d'un ours. Cette godiche le prenait pour un nounours ou quoi ?

oy oy Oy Oy OY OY OY..... !!!!


Prononça-t-il au fur et à mesure que sa cheville fut tirée jusqu'au point non retour. Bien évidemment, ne tenant que sur une jambe, il finit par se manger le sol méchamment sur les fesses, ne faisant pas un fier flamand rose. Les jeux d'équilibre n'étaient pas son point fort bien qu'il avait particulièrement bien résisté.
Le dos à nouveau collé contre le parquet, la ride du lion entre ses deux sourcils apparut, tandis que ses dents se serrerent d'agacement. La main toujours empoignée autour de son manche, il se demandait ce qui le retenait de ne pas trancher le bras de cette gitane plutôt que de se compliquer à arracher ce lien par la force. Ça faciliterait la tâche et elle le mériterait amplement, non ?

Il se redressa sur ses petites fesses bien galbées, et ce fut le moment qu'elle choisit pour dégager sa jambe comme une chaussette pourrie.
1) Elle prenait sa jambe pour un doudou
2) Consequence ; elle le faisait tomber comme du n'importe quoi
3) Elle le jetait comme de la merde
Foutue ingrate. Elle se foutait vraiment de la gueule du monde.
Bref la plaisanterie avait assez duré, le garçon comptait passer aux choses sérieuses. Et étrangement, Madame s'éveilla de ses choux à cet instant, comme si elle sentait les mauvaises intentions de l'épeiste à son égard.

Comment pouvait-on passer de l'état grosse loque du turfu à petit furet agité en l'espace d'une seconde ? Mais qu'est ce que c'était que cette chose bon sang ? C'était pas une femme ça.
Il se rappela avoir été traversé par la même pensée envers une timbrée de Jiyuu qui l'avait agressé sans raison, de beauté comparable avec cette femme par ailleurs.... oui elle lui ressemblait beaucoup. Peut être un peu trop...
Oh bordel...
Non....
NON.... !!!! CE N'ÉTAIT QUAND MÊME PAS CETTE DÉGÉNÉRÉE DE LA TÊTE ?!!! Qu'est ce qu'il avait fait pour mériter un tel supplice pardi ?
Une fois la mémoire rafraîchie, le teint naturellement doré du sabreur passa à un blanc fantomatique tandis que son corps se figea comme une cierge. Le traumatisme remontait à la surface. Pendant ce temps, cette animale roda autour de lui comme une lionne autour de sa proie. Elle scrutait ce morceau de viande avec des essais de reconnaissance. Elle semblait rassembler des souvenirs qui se dissipaient tout aussitôt. Dans un sens, il était préférable qu'elle ait oublié leur entrevue chaotique.

Mais elle passa rapidement à autre chose lorsqu'elle s'aperçut de l'entrave qui l'attachait directement à lui. Bien entendu, sa réaction ne se fit pas prier :

T'es longue à la détente toi...


Son allure de tigresse royale contredisait ses manières rustres. En effet, la noblesse de ses traits ne l'empêchait pas d'agir comme la pire autiste du monde. Cette imbécile avait-elle conscience du concept d'autrui ? Ne se rendait-elle pas compte qu'en secouant sa main comme une ahurie, elle embarquait incontestablement celle de l'homme dans son mouvement ?!
Cette femme n'avait aucun sens de l'esprit d'équipe, elle se la jouait totalement solo, se pensant très certainement seule au monde, et il était condamné à se la coltiner ?! On ne pouvait décidément pas rêver mieux comme collaboration.

De plus, comme si ce problème ne suffisait pas, elle en rajouta une couche en accablant le jeune homme d'odieuses accusations ! BORDEL ! Quelle grognasse...

NANIII ???!!!!! Oy' qu'est-ce que tu racontes ?!!! Qui serait assez fou pour se lier à toi ?!!! Crois pas que j'ai que ça à foutre de passer mon temps avec une hystérique dans ton genre.... cette situation m'emmerde autant que toi j'peux te l'assurer.


Elle recommença par ailleurs à le dévisager tel un zombi affamé, importunant de cette façon notre noble zoro. Mais qu'est-ce qui tournait pas rond chez cette fille à la fin ? Ne pouvait-elle pas s'empêcher d'être aussi bizarre ?!

Tu baves...


Lui fit-il remarquer sur un ton neutre et un visage tout aussi impassible.
Avant que les circonstances ne dégénèrent davantage, le sabreur se redressa brutalement, emmenant le poignet de la femme dans sa levée, puis se tourna vers la porte :

Bon... Ne restons pas plus longtemps cloîtrés entre ces murs où j'vais finir par perdre la boule... Dehors nous trouverons une solution.... Et si tu ne veux pas être traînée comme une serpillère, j'te conseille vivement de te bouger !


Il fallait lui montrer qui commandait ici à cette petite gourgandine ! Lui montrer qui était le mâle dominant !




.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue5/6Le puzzle  Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptyJeu 21 Juin 2018, 19:18







Le Puzzle

Feat. Zoro








Si Faim! J'avais si faim. Je sentais mon estomac se tordre dans tous les sens et me mettre de violents coups de poing dans le ventre, jusqu'à avoir des crampes. Peut être pour ça que je me souvenais pas non plus de l'homme qui se trouvait face à moi. Mais pourquoi avait-il fait tout cela. Mon Dieu qu'avions-nous fait la veille. Avions-nous trop bu et avions-nous commencé ce jeu si bizarre. J'admets que lorsque Luxure était présent, je m'embarquais tellement dans des situations incongrues et sans queue ni tête. Mais la veille, Luxure n'était pas présent, si? Pourquoi, je ne me souvenais même pas de cela. C'était si étrange et j'avais si mal au ventre, que je me tordais un peu en deux en me tenant le ventre, alors que j'écoutais d'une oreille mon cher ami le gâteau au chocolat...Euh je veux dire le pirate.

Et alors qu'il clamait son innocence en m'insultant presque, je me redressais, un sourire provocateur et charmeur sur le visage. Qui voudrait se lier avec moi? j'en avais une liste et bien longue! D'ailleurs, un large sourire sur le visage, je me mis à le regarder intensément de mes beaux yeux bleus, l'invitant à regarder mon corps ou ma peau basanée était bien visible au niveau de ma poitrine, du ventre et de mes longues jambes. Mon aura de fascination à son paroxysme, mais je me rendais pas compte et donc je ne fus pas surpris de ne pas le voir réagir comme le ferait un être plus faible que lui. Mon aura de fascination qui m'était inconnu à moi même sauf à ma jumelle fonctionnait sur tout le monde.Sauf quand mon interlocuteur possédait une puissance et une force supérieur à la mienne et qu'il se rendait compte de son existence pour y résister. autant dire que dans mon monde, il y avait peu d'homme pour s'y opposer, mais en Kosaten tout était bien différent pour l'instant. Enfin, comme il me semblait bête, je devais bien lui faire comprendre et développer mon langage non-verbal par de vraies paroles:

-Moi j'en connais plus d'un qui aimerait se lier à moi. Autant dans mon monde que dans ce monde. Tu es peut être trop en manque d'intelligence pour le remarquer!

Mais aussitôt la Gourmandise frappa à nouveau et dans tous les sens du terme. Puisque je me mis à avoir une illusion de mon collègue. Je le voyais apparaître avec un plateau de saucisse et autres viandes fumantes, alors que lui même se transformait en poulet rôti géant. Une nouvelle fois je me mis à baver. Mais un poulet ne pouvait pas parler et encore moins remarquer que je base. Je m'essuya donc rapidement la bouche, en secouant la tête. Mais le pirate en profita pour avouer qu'il allait perdre la tête ici. Finalement, il était peut être pas fautif, je le regardais surpris. Ben oui j'étais persuadée qu'il était responsable de ce tableau. D'ailleurs la surprise franchie le seuil de mes lèvres:

-Tu es vraiment innocent et inconscient de ce qui nous est arrivés....

Je fis un pas en avant pour sortir aussi, avant d'être percuter par un camion, me faisant plier en deux, et me laissant pousser un gémissement de douleur. Quelques secondes plus tard, mon ventre se mit à grogner de telle sorte, que le sol se mit à trembler. Discrétion, bonjour! Et bien sûr, dans mon arrêt je dû l'arrêter net dans son avancé, peut être allait-il même tomber par terre. Ceci aurait été amusant, à un autre moment. A savoir ce qui allait retenir le plus son attention, le ventre qui grogne ou la chute.Mais pour ne pas qu'il se pose trop de questions, je pris les devants avant même qu'il s'exprime et prit les devant pour ouvrir la porte, l'obligeant à me suivre.

La porte ouverte, je fus un instant aveuglée par la vive luminosité. Un magnifique soleil brillait, et alors que mes yeux s'y habituaient, je vis un spectacle merveilleux. Une large bande de sable léchée par les vagues de la mer. Alors que quelques palmiers tanguaient légèrement sous le souffle du vent. Quel lieu incroyable, j'en perdais presque ma voix. Je dis bien presque, parce que je restais muette que rarement. Et puis j'avais si faim que le pêché me rappelant sa présence, m'obligea à chercher de quoi manger au lieu de m’émerveiller. Mais une chose m'inquiétait...Si je trouvais quelque chose à me mettre sous la dent, accepterait-il? Mais pire encore, je me tournais vers lui, le visage gênée et un sourire timide affiché dessus:

-Euh... on commence par où, car ça semble plus vaste que je ne le pensais ici...

Je me mis la main derrière la tête, tirant légèrement la langue. Ce qui ajouté d'autant plus à ma beauté, alors que les rayons du soleil illuminaient ma forte poitrine, comme s'il tentait de les mettre en évidence. Quel pervers ce soleil....Mais comment allait réagir notre cactus?
















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue3/18Le puzzle  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptySam 11 Aoû 2018, 12:18





お土産のパズル

feat. Sayo




Alors c'était donc ça... L'épreuve ultime avant de devenir un pur stoïcien ? Zoro avait vu, traversé, et résisté aux pires maux, que ce soit à la grande froideur, à la lourde chaleur, à la haute douleur... Et pourtant, cette dernière étape inattendue le fit pâlir. Il préfèrerait recevoir une nouvelle irradiation du colosse, ou se faire empaler par mille épées plutôt que de supporter cette ahurie. Cette formation lui donnait du fil à retordre, et relevait d'un vrai défi psychologique. Sa force mentale ne serait jamais autant poussé car il devrait faire preuve de la plus folle des patience pour ne pas craquer et tuer cette hyène des ténèbres. Une véritable malédiction.
Lorsqu'elle en rajouta une couche en stipulant qu'il était trop bête pour se rendre compte de sa chance, les larmes coulaient... Vers l'intérieur parce qu'on parlait d'un homme viril, mais il pleurait, beaucoup. S'il ressortait de cette situation sans buter qui que ce soit, alors il s'agirait de la plus noble des victoire de sa vie.


Enfin tu comprends... Que je ne tirerai aucun plaisir à m'attacher à toi !!


Renchérit-il sur un ton mi-irrité, mi-blasé. S'ils n'étaient pas accrochés l'un à l'autre, il se contenterait de l'ignorer, voire s'éloigner mais les circonstances en avaient décidé autrement. La vie était une joueuse, une sale blagueuse qui s'amusait à foutre ses poupées dans des situations détestables.
Puis la dame relevée s'avança sans prévenir, avant de se stopper net comme une statue. Oh ! A quoi jouait-elle ? A un, deux, trois soleil ?! Le bretteur la percuta, et poussa un grognement, mais avant même de l'accentuer par une insulte, la femme reprit brutalement sa progression jusqu'à la sortie. Cette souillon ne ménageait guère les passagers à son bord. Elle secouait son beau sabreur dans tous les sens, de quoi lui fourguer la migraine.

Dehors, le sable éblouissait. D'un blanc pur, le fort soleil prenait un malin plaisir à se refléter dessus, de façon à aveugler ces faibles humains. Le couple d'un jour, balaya plus ou moins difficilement, cette plage à la recherche d'un indice. Le choix des directions se faisait multiple jusqu'à ce que l'oeil aguerri du guerrier perdu croisa un signe sur le sol brillant.

Une flèche se dessinait dans le sable, pointant vers la gauche. Dans la mesure où deux kékés des plages se retrouvaient ligotés ensemble comme des esclaves, toute indication douteuse s'avérait bonne a suivre. Il ignorait si cette flèche détenait un quelconque rapport avec sa situation mais le jeu en valait la chandelle. Tout, plutôt que rester planter la a écouter les jérémiades de cette tchoin des montagnes au filet de bave dégoulinant.

De gré ou de force, il la traîna à son tour vers la direction souhaité, prenant bien soin de ne pas dériver mais pour une raison inconnue, il perdit de vue les pointillés formés sur le sable. Après un 360 sur lui-même, il en retrouva la trace et reprit leur poursuite. Rapidement, ces symboles les menèrent au pied d'un cocotier. Le sabreur scruta le tronc, puis leva le museau pour inspecter les larges feuilles. Fallait-il escalader cet arbre ? Comment s'y prendre avec cette imbécile ? Toutefois, la solution se révéla d'elle-même lorsqu'en approchant de l'arbre, le pirate sentit une matière renforcée sous son pied, il venait d'écraser quelque chose. Trop brute pour du sable. Là où son pied s'enfonçait habituellement, il fut retenu par un coin d'objet boisé à moitié enseveli sous les grains. Intrigué, l'homme s'agenouilla afin de creuser légèrement de quoi extirper l'OVNI de son nichoir : un coffret. D'un revers de main, il retira grains et algues encombrants et l'ouvrit sans plus attendre.  
Il y découvrit l'étrange contenu : un rouleau en papier tenu par une fine cordelette, un oeuf taché et une plume aussi bleue que le ciel au-dessus de leur tête. Il jeta un regard inquisiteur à sa colloc de fortune, avant de choper le rouleau pour le déplier. Il y lut un message à la noix, ressemblant clairement aux règles d'un jeu. Visiblement, un petit malin en manque de distraction souhaitait s'amuser, et nos deux compères faisaient office de jouets malgré eux.
Des inscriptions couleur ocres parsemaient le papier jauni.

"
Bienvenue dans cette chasse au trésor organisé spécialement pour mes deux invités d'honneur.

Si jamais la situation vous a échappé, je vous apprends que vous êtes liés par un sortilège indestructible. Toute tentative est inutile. Ni pouvoir, ni force ne peut vous en séparer. Cependant, il existe une seule alternative pour s'en libérer : celle de remplir une condition, qui est de me trouver et m'attraper
Je suis quelque part sur l'île. Des indices sont mis à votre disposition pour ce faire. Faites marcher vos neurones pour une fois.

Ah au fait.. Il y a un compte à rebours. Si vous ne remplissez pas la condition dans le temps imparti, vous perdez.
Quel est le pire pour une créature de toute beauté, telle que toi, étoile du soir ? La défiguration, n'est-ce pas ?
Et pour un fier sabreur qui ne vit que pour les lames à sa ceinture ? La rouille, pas vrai ?
Bonne chance. "


" La rouille ?!!! " Ce mot lui rappela douloureusement quelque chose... A l'époque, un homme avait déjà réduit en poussière une de ses lame grâce au  sabi sabi no mi, fruit de la rouille. Quelque soit la puissance du sabre, avec un tel pouvoir, il pourrissait en un claquement de doigt. L'ennemi naturel du bretteur.


Le puzzle  Latest?cb=20160624210202


On put entendre une bruyante déglutition, tandis que l'homme se pétrifia, les pupilles rétrécies par les frissons qui le paralysèrent.

Gn !!





.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue5/6Le puzzle  Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptySam 15 Sep 2018, 12:47







Le Puzzle

Feat. Zoro








Finalement, nous allions apprendre que nous étions dans le simple jeu d'un gamin puéril, de toute évidence. Du moins, c'est ce que le cactus allait découvrir. Car une fois, que nous étions dehors, il chercha un indice, pendant que moi...Ben que je profitais du magnifique paysage et que j'observais de quoi me mettre sous la dent. Par chance, je trouvais une énorme noix de coco, non loin. Mes yeux pétillèrent d'étoiles et des larmes vinrent embrumer ma vision. C'était un miracle, un véritable miracle. Elle me tendait les bras, comme sur un plateau d'argent. Je gesticulais de tout le corps de plaisir, prêt à m'élancer sur mon trésor culinaire. Et c'est en plein vol vers mon destin, que mon rêve fut brisé. Car une pression se fit sur mon poignet, et je parti en sens inverse, éloignée de plus en plus de mon repas. Et comme si ceci ne suffisait pas, je dis un 360° sur moi même, alors que cet abrutit avait réussi à se perdre sur une ligne droite. Non mais je vous jure qui m'avait collé à ce débile.

J'étais trimbalée comme un sac à patate moi la princesse de Yama. Cette fois-ci les étoiles dans mes yeux passèrent à de véritables flammes qui s'embrasèrent, que dis-je à un incendie.L'homme peu importe ce qu'il faisait ainsi accroupie ne vit peut être pas la furie que j'étais derrière lui. Mon aura s'était emporté, devenant oppressant et dangereux, alors que je me retrouvais juste au-dessus de lui. Mon pied frappant le sable pour créer un léger cratère sous l'impact. J'armais mon poing derrière moi prêt à l'abattre sur lui. Alors que je m'exclamais de ma voix colérique. Je devais préciser que je pouvais faire peur dans cet état et ce à n'importe qui bien sûr.

-T'as quoi comme problème enfoiré... Abruti... Si tu veux pas que de te dévore à cause du pêché de la gourmandise qui me domine, laisse moi manger tout ce qu'on peut trouver. Sinon ça risque d'être encore plus difficile pour nous deux pour la suite. Imbécile!


J'allais exprimer toute ma rage dans ce coup de poing, puis au moment d'atteindre ma cible, j’aperçus le papier qu'il tenait et qu'il lisait et donc attira mon attention. Et au lieu de frapper, je poursuivis mon élan pour lui attraper la feuille et la lire à mon tour. Je restais silencieuse le temps de ma lecture, devenant indifférent à mon compagnon. Puis après quelques secondes, j'éclatais de rire. Un rire franc et joyeux. Regardant le pirate , les larmes aux yeux tant je riais. Et je m'exclamais entre chaque rire:

-Il est encore plus crétin cet homme ou cette femme. S'il croit me faire peur par une menace de défiguration, il se trompe lourdement. J'ai connu pire que cela, et puis s'il en avait les capacités, il aurait donné une preuve de cette possibilité. Tout comme tes armes, s'ils avaient eu une quelconque capacité à faire cela, il t'aurait prit une arme en otage. Et puis quel stupidité, il serait prêt à se mettre à dos deux puissants élus et voir tout une nation contre lui? Non, mais il faut être sérieux trente secondes. Quel amateur! Il parle d'un compte à rebours, sans nous dire de combien de temps il dure. Qui nous dit que celui-ci n'est pas déjà fini. Alalalala


J'avais eu aucune peur à la lecture de cette lettre, celle-ci m'amusait même. Mais quand je croisais le regard du pirate, je compris que ce sentiment n'était pas partagé. Je comprenais pas forcément son amour pour ses armes, alors qu'elle n'était que des outils, mais jamais je ne jugeais cela. Chacun était différent et princesse de la seconde chance et à pousser les rêves de mes hommes à se réaliser, je ne pouvais rien y dire. Il me fit même de la peine, alors qu'il craignait pour la survie de ses précieuses. Mais au même moment, je vis une nouvelle noix de coco plus énorme encore que la précédente, et à portée de main. Les étoiles revinrent dans mes yeux, au même instant ou mon ventre se mit à grogner de plus belle. Cette fois-ci je n'attendis pas et me jeter dessus. Quelle sensation magnifique que de sentir ce plat qui allait finir dans mon ventre. De la main je l'ouvris pour boire l'eau de coco en son sein, et je fini par même manger tout le fruit en entier, sous des bruits très distinct. Le pêché de la nourriture se calme un peu et me permis de revenir vers mon acolyte.

-Bon, je vois que cette histoire t’inquiètes. On va vite en finir pour que tu ne sois plus sous cette menace. C'est parti!

Aussitôt je m'approchais de l'océan fasse à nous, j'enlevais mon haut, laissant à l'air ma forte poitrine qui bougeait de droite à gauche avec sensualité, sans aucune gêne ni même pudeur face à l'escrimeur. J'en fis de même avec mon bas, ne gardant qu'une petite culotte tout fine, qui mettait fortement en valeur mes fessiers. Je sais que plus d'un homme aurait aussitôt saigner du nez, j'avais déjà eu cette situation par le passé. Avec un sourire ravageur, je regardais Zoro, qui devait se demander ce que je faisais.

-Il nous a laissé des indices, et une petite flèche sur le coffre pointait l'océan, c'est que notre premier indice se trouve là. Un petit plongeon?

Partant d'un rire, je plongeais l’entraînant avec moi. Les profondeurs étaient magnifique, tant de couleurs , de poissons différents, de.. Poissons... Faim... Aveuglée par le pêché qui vit ce potentiel repas, je me mis à accélérer comme une folle, usant plus que nécessaire de ma vitesse légendaire pour en chopper plusieurs dans la main, remontant à la surface pour en faire qu'une bouchée, avant de repartir aussitôt pour faire le plein. Mais bientôt, une chose qui brilla attira mon attention et me rappela à l'ordre. J'en avais oublié mon cher cactus. J'allais me faire excuser en un sens. Je fonçais sur ce qui brillait, l'attrapa au vol pour revenir aussitôt sur la plage presque totalement nue. Je détenais une bouteille avec un tissu à l'intérieur. Aucun doute, ceci était notre premier indice.

Dans un sourire, je le lançais à mon compagnon, lui faisant parvenir le premier indice...
















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1698
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue3/18Le puzzle  Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptyVen 08 Mar 2019, 17:28





お土産のパズル

feat. Sayo




Miss monde péta les plombs sans raison, pour changer, et elle engendra un joli cratère dans le sol avec son pied d'obèse. Sa stabilité mentale avoisinait les 0, aux côtés d'Ellen la sorcière tordue et lunatique. C'était quoi leurs problèmes aux femelles minshujins ?! Toutes plus tarées les unes que les autres :

- Qui est-ce que tu crois impressionner avec tes menaces à deux balles ? Bouffe comme une grosse vache si t'y tiens, mais n'entrave pas mon avancée.


Si l'un d'eux tremblotait des fesses à l'idée de voir ses lames se réduire en une poussière de rouilles, il en était différent pour la reine de beauté qui se mit à éclater de rire. Elle jugeait cette lettre complètement conne, et elle n'avait pas tort. Cependant, menacer les armes de ce passionné était la seule chose en ce monde capable de le déstabiliser. Elles n'étaient pas d'anodines ferrailles, elles constituaient sa vie, le témoignage de son passage.
Agacé par ce rire exubérant derrière son dos, ses sourcils se froncèrent légèrement tandis que ses yeux se fermèrent pour essayer d'ordonner ses pensées.

L'autre abrutie derrière dévora une noix de coco, elle ressemblait à un ogre sous l'apparence d'une princesse raffinée. Il l'observa faire gicler le lait de coco de tous les côtés avec un regard répugné, avant de répliquer à son analyse de la lettre :

- Oui ça m'inquiète. Je ne me vois pas te supporter plus d'une journée sans commettre un meurtre, alors t'as tout intérêt à mettre du tien si tu veux encore te goinfrer de noix de coco...


Il se montrait sévère, préférant mettre en avant l'argument d'être accrochés à elle plutôt que celle de ses lames. Les deux étant vrais, il ne se voyait en effet pas accroché indéfiniment au poignet de cette folle sans perdre sa santé mentale.
Surtout quand il la percevait agir de manière aussi impudique, se désapant sans problème sous les yeux d'un homme, faisant ballotter sa forte poitrine dans tous les sens, dépourvue de tout complexe. Foutue fille de petite vertu. Elle en rajouta une couche en retirant son bas pour faire apparaître un fessier aussi ferme que rond.

Une gouttelette perla contre la tempe du sabreur pendant qu'il détourna le regard, ahuri devant cette scène obscène. Cette femme n'avait aucune limite dans son art de la décadence. Elle indiqua le chemin que la flèche pointait, et plongea dans la flotte avant même que le sabreur eut le temps de se déshabiller. Elle le traîna comme une sirène à travers les fonds marins, n'en faisant qu'à sa tête, puis attrapa une bouteille avec en son centre un bout de tissu.

Revenus à la surface, le kimono trempé, elle la lui balança, il la réceptionna, et brisa le verre en mille éclats contre une caillasse de plage. Il n'était pas de ceux qui se cassaient la tête à retirer le bouchon, puis aller chercher délicatement le contenu. Pourquoi perdre autant de temps quand on pouvait être aussi efficace ?
Il étudia le bout de tissu orangé dans tous les recoins, et la huma.
Comme il le pensait, il s'agissait d'une plante tropicale. Non loin d'eux, cela tombait à pic, une espèce de jungle se présentait à eux. A tous les coups, la flore en question résidait en ces lieux. De toute façon, sur cette île restreinte, il n'existait pas 30 choix possibles. De ce fait, il prit à son tour les manœuvres et traîna la jeune fille vers la forêt. Durant des heures, ils farfouillaient à droite a gauche quand soudainement, une couleur orange vive se fit apercevoir dans un arbre. Il fallait regarder en haut en fait ! Sans attendre l'autorisation de la boulimique hystérique, il escalada l'arbre comme il put, légèrement handicapé par le poids de l'autre en contrebas, mais parvint à la branche voulue. Il découvrit un nid non loin de la fleur, comportant des œufs dont un se démarquant du lot. Sur sa coque était dessiné une minuscule flèche plumée. Il vola l’œuf, descendit de l'arbre et le fourgua à la femme.

 - Bosse un peu.. ! Ouvre cet oeuf


On ne savait pas ce que cet oeuf surprise cachait, et Zoro n'aimait pas les surprises alors il préférait refiler le sale boulot aux autres.
[/color][/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 331
Yens : 366
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 94
Nombre de topic terminé: 32
Exp:
Le puzzle  Left_bar_bleue5/6Le puzzle  Empty_bar_bleue  (5/6)
Sayo-Hee Yun Fang
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  EmptyVen 05 Avr 2019, 01:23







Le Puzzle

Feat. Zoro








Oh! Finalement, on se ressemblait bien plus qu'on ne pouvait le penser malgré toutes ses insultes à mon encontre. Ne perdant pas de temps, il avait attrapé la bouteille pour la fracasser sur un rocher. Je lui aurais bien dis qu'il y avait un autre moyen pour obtenir notre petit trésor, mais étrangement je ne dis rien. En effet, j'aurais agis de la même façon. Ce qui d'ailleurs me fit d'autant plus sourire de toutes mes belles dents blanches...Enfin attendez, j'ai encore un peu de poisson frais entre les dents. D'ailleurs, une magnifique mangue roulait vers moi. Mes yeux pétillèrent, alors que je sautais dessus pour n'en faire qu'une bouchée. Enfin façon de parler puisqu’elle était assez grosse. Pendant ce temps mon escrimeur identifia l'indice et sans même me prévenir parti en direction de la forêt, sans même m'expliquer ce qu'il cherchait. Bon pourquoi pas, tant que j'avais à manger, j'étais heureuse. Et quand on parle de forêt, on parle de fruit et de viande à foison, non?

Par contre dans sa précipitation, je n'eus que le temps de récupérer mes habits, sans même les mettre pour pénétrer dans la végétation. S'était-il rendu compte de cela? Je ne le pensais même pas, mais pas grave, puisque dans nos recherches, je n'avais eu le temps de mettre que mon bas, que de véritable merveilles s'offrait à moi. Des fruits par centaines, même des plantes qui semblaient comestible, jusqu’aux insectes juteux. J'en étais tout émoustillé et dès que je pouvais je m'emparais d'un des mets délicat. C'était un véritable paradis pour le pêché en moi. Et je me faisais pas prier pour dévorer tout ce qui me passait sous la main. D'ailleurs, alors qu'il grimpait à priori à un arbre, je le laissais faire, apparaissant surement comme un poids mort, alors que j'étais occupé à manger encore et toujours. Je me préoccupais pas de ce qu'il pouvait bien faire, vu qu'il ne m'avait pas parler ni expliquer et j'avais mieux à faire.

Par contre lorsqu'on descendit, il me confia un des œufs, que nous avions trouvé, alors que discrètement, j'avais récupérer un des autres œufs pour m'en faire une omelette, ou un œuf dure. A moins que l'épéiste avait d'autres façons de cuisiner ce plat, j'en devenais même curieuse, alors que Gourmandise me poussait toujours à trouver de nouveaux goûts et de les perfectionner.Je regardais les deux rond dans mes mains, la salive à la commissure des lèvres. La raison ou la faim? La faim ou la raison? Un choix des plus cornélien, je ne vous le fais pas dire! Mais le regard plus qu’insistant que mon chef cuisiner, enfin je veux dire cactus- est-ce que les cactus ça se mange d'ailleurs?- m'obligea à choisir la raison dans un soupir. J'examinais l’œuf sous toutes ses coutures, sans rien voir. Aucun indice, rien de probant. Devrais-je le casser? Ni une ni deux, je balançais l’œuf au sol alors que je m'éloignais pour essayer de prendre un cailloux, après tout, il devait être solide. Ce que je ne savais pas et que je n'avais pas vu, c'est alors qu'il touchait le sol, il rebondit aussitôt en doublant sa puissance et sa vitesse pour filer droit sur le visage du pirate.Home-run, ah non pardon strike et en récompense, il aurait probablement un beau bleu...

Je revenais sur mes pas muni de mon caillou, cherchant l’œuf de notre convoitise- oui, je tenais l'autre précieusement-  sans même le voir. Il était passé où?

-Tu as fais quoi de l’œuf?


Je m'approchais de lui le regard suspicieux, et avec une vitesse hallucinante, je me retrouvais devant lui, poitrine en avant qui ballotter de droite à gauche ou de haut en bas selon le point de vue. Et sans aucune gêne, ou du moins sans faire attention, mes beaux seins se retrouvaient devant l'élu de Fuyu. Autant dire qu'il avait été rarement aussi proche d'une partie aussi féminine sans aucun doute. Et comme tous les hommes le rouge allait lui monter au visage, s'il n'allait pas perdre connaissance. En y réfléchissant, j'étais tout de même bien gâtée par la nature de ce côté là...La perfection même. Comme deux beaux melons, ou des pastèques, ou je laisse libre cours à votre imagination. D'ailleurs y avait-il d'aussi gros fruit dans la région pour accompagner cet œuf énorme. Au passage vu la taille des œufs. Je commençais à me dire que la mère devait être énorme. Ah oui, une ombre se faufila derrière moi et une aura meurtrière se fit sentir. Je me tournais donc pour voir un gros piaf. Maman semblait pas contente qu'on est touché à son nid. Elle poussa un énorme cri... Moi aussi... J'allais sûrement me faire trimbaler par le pirate qui allait partir en courant. Nouveau cri de la mère-oiseau...Nouveau cri de moi... Communiquait-on? Au vu de mes paroles, je ne pensais pas:

-De la viande!!!!

Vous vous attendiez à quoi, Gourmandise était en moi, bien sûr que j'allais voir en ce gigantesque animal de la nourriture. Et autant vous dire qu'il y en avait là dedans. De son côté notre indice avait fait la mal en direction, opposé, et derrière si nous regardions bien, nous pouvions voir une petite montagne. Et comme par magie, l'objet qui ressemblait à un œuf se fit comme attiré dans cette direction. Du magnétisme? Fallait pas me le demander, j'avais mon prochain repas devant les yeux, alors que je salivais devant ce repas qui s'offrait à moi... Oui la scène était assez comique et particulière...Mais comment allait réagir le pirate. Combattre maman oiseau pour m'aider à avoir un nouveau plat, ou partir en courant, pour fuir la rage de la mère et poursuivre notre guide-œuf. Je sentais gros comme une maison que cela allait finir telle une course-poursuite dans les histoires humoristiques...
















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le puzzle    Le puzzle  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le puzzle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le puzzle  190103103231202569 :: Territoires neutres :: Archipel paisible-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.