Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 01 Oct 2018, 00:46





Camarades de beuverie !



Feat.Bashô/Lexi


Après avoir quitté la forêt d'émeraude, ainsi qu'Heiwa, le conseiller de la ville et du maire par la même occasion, j'étais arrivée à destination, la fameuse ville de Bashô Tokaï. Comme m'avait dit le conseiller, tout est encore en construction, même si, de nombreuses maisons, tavernes, restaurant et d'autres bâtiments de loisirs sont déjà sur pied. Le fait que la ville s'agrandisse promet une prospérité longue et durable. Certainement que le maire, Bashô, doit être entrain de s'arracher les cheveux pour organiser tout le côté commercial et la bureaucratie nécessaire pour faire vivre la cité.


Ayant envie de me détendre après plusieurs autres jours de marche, je m'en vais dans une taverne afin de picoler un peu, un peu d'amusement avant de travailler du mieux que je peux afin d'aider la ville. En entrant dans le bâtiment, je constate que beaucoup de gens partagent ce lieu de boissons et de loisirs diverses, tant en conversations qu'en jeux de cartes ou autres. Je suis surprise d'ailleurs qu'un si petit village, pour l'instant, soit aussi animé. En tout cas, c'est une grande taverne, avec un rez-de-chaussée et un étage supérieur. Je me dirige vers l'étage et vois une table dans un petit coin, assez isolé du reste de la salle, parfaite pour boire tranquille sans pour autant être dérangée. Je m'y installe, et quelques secondes après, une serveuse vient prendre ma commande. Après une légère hésitation, je souris et dis.



-"Ce que vous avez de plus fort s'il vous plaît, merci... !"


Pendant que la jeune femme détourne les talons, je sors de mon sac la flasque que m'a donné Svenja, quelques jours auparavant. Effectivement, ça fait déjà quelques jours que je me suis séparée d'elle, à contre cœur bien sûr, et elle me manque terriblement. Pas un jour ne passe sans que je pense à elle. Je regarde cette flasque, ternie par le temps, mais dont les runes gravées de son monde ainsi que la représentation de son collier de loup sont encore présentes. J'enlève le bouchon afin de renifler délicatement la vodka, qui me rappelle l'odeur corporelle de mon aimée. Je ferme les yeux et vois alors l'image de son visage, de son sourire, de sa chevelure blanche. Ahhhhh Svenja... Quand te reverrais-je ma douce louve ?

Refermant la flasque et la rangeant dans mon sac, je repense à la discussion avec Heiwa. Gagner la confiance des habitants hein ? Plus facile à dire qu'à faire, surtout quand on est faible et qu'on ne peut rien faire pour aider en tant qu'élue ! Que puis-je faire pour aider, sans mettre la santé d'autrui et la mienne, en danger ? Effectivement, durant ma traversée, j'ai bien vu quelques regards soupçonneux, haineux même, et heureusement qu'ils ne savent pas que je viens de Minshu, car après ce que j'ai entendu, je n'ose imaginer ce qu'ils auraient pu me faire. Violer, comme au temple de la terre ? Frapper, par haine contre Ellen, qui a fait des choses contre eux ? Je ne sais pas... Je préfère ne pas le savoir d'ailleurs, ni même me l'imaginer.

En attendant que ma boisson arrive, je sors mon livre, qui contient les sortilèges pour ma magie du sang, et que j'ai récupéré dans le temple maudit, afin de lire quelques pages et en apprendre plus pour m'exercer plus tard, quand j'aurais suffisamment de pouvoirs.







Dernière édition par Eleanor Burns le Mar 02 Oct 2018, 16:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 01 Oct 2018, 21:35



Petite Pause



Dans sa maison fraîchement construite, un barbu souffla. Combien de temps cela faisait-il que le renégat n'avait pas passé un peu de bon temps pour lui et non plus pour celui qu'il était devenu? Très certainement depuis que le peuple avait eu foi en sa petite plaisanterie il y a quelques mois de cela. Tout ce qui s'en était suivi n'avait été pour lui que pure délectation, toutefois en de rares moments la contrainte de sa nouvelle fonction lui pesait. En de rares moments comme celui-ci.

On aurait pu se dire que maintenant qu'il était l'un des hommes les plus influents de ce monde, même s'il avait beaucoup de travail il pouvait l'effectuer dans le confort et le luxe le plus total, mais la vérité était tout autre. En fait Bashô n'était présent à aucune réunion, aucun discours ni aucune assemblée auxquelles pourtant on le voyait à chaque fois. Non c'était Méphisto, un parasite centenaire, qui avait modulé l'apparence de son hôte pour le faire ressembler comme deux gouttes d'eaux à Bashô, que l'on voyait partout. Très peu étaient au courant de la supercherie, et encore moins nombreux étaient ceux qui avaient eu l'occasion de rencontrer l'original depuis qu'il était devenu maire de la cité rebelle.

Cette mesure n'avait évidemment pas pour but de faire crécher l'ex-maffieux dans une maison des plus basiques en bordure de la ville pour le plaisir. En fait elle était essentielle puisque sans cela, l'Ayns risquerait sa vie à chaque fois qu'un assassin lui serait envoyé par l’un de ses innombrables ennemis (au choix). Et comme c'était finalement la solution la plus simple pour se débarrasser de l'ennemi public n°1 de Kosaten, nul doute qu'ils ne mettraient pas longtemps à se montrer. Sauf qu'à la place de tuer le vrai il ne tuerait qu'un simple citoyen -rip- et Méphisto n'aurait plus qu'à changer de corps pour que leur petit manège puisse continuer de tourner tout aussi aisément. Simple mais efficace.

"...Sauf qu'en attendant j'ai jamais autant écrit en deux mois de carrière de maire qu'en trente ans de carrière de poète" se lamenta-t-il une fois qu'il se fut rappelé de la raison qui le poussait à ne pas décoller de sa chaise et de rester le nez dans ses papiers tous plus urgents les uns que les autres. Il fallait qu'il tienne le coup, sa nouvelle vie n'était pas toujours drôle mais après tout elle restait angélique à côté de la précédente... Aller du nerf, tu peux le faire Bash!


***Quinze minutes plus tard***


Bashô marchait dans la rue qu... Oui bon il s'est débiné, ça va, ça arrive à tout le monde ! Le pauvre avait des crampes aux doigts, il allait pas continuer à écrire avec les doigts ankylosés quand même? Alors ok des dizaines de personnes attendaient la ratification de certains de ces documents mais bon, ils pouvaient bien attendre une heure ou deux de plus non? C'est bon il ne va pas être long ne vous inquiétez pas, juste une pinte ou deux et il s'y remet, histoire de remettre du charbon dans la machine. Quant au fait qu'il doit rester incognito, ne vous inquiétez pas pour lui, un haïku était plus que suffisant pour le dissimuler aux yeux de tous.


Tu ne prêtes plus
Attention
Au rôdeur. Erreur...


Bashô marchait donc dans la rue disais-je, lorsque la devanture d'une taverne l'incita finalement à entrer. Elle était quasiment pleine, prouvant une fois de plus que cette ville ne possédait pas encore le minimum de bars requis par habitant. Enfin, il ne trouverait certainement pas mieux sans aller plus en centre-ville, il devra donc se contenter de cette brasserie-là. Il alla alors sans plus tarder se servir une pinte de l'une des meilleures bières rousses de l'établissement et paya son du sans que le tenancier ni qui que soit d'autre -à priori- ne le remarque ; avant d’aller s’asseoir à une table. N'importe laquelle ferait l'affaire, tant qu'elle avait un minimum d'usagers actuels. Il s'assit donc à la table d'une belle femme dont le style -du moins à sa connaissance- s'était toujours fait rare dans ce genres d'endroits. Elle semblait boire un alcool fort ce qui lui rappela une folle soirée en compagnie de Lilith et Zoro. Une soirée qui avait fini dans le sang d'ailleurs... Mais cette soirée là il la passerai seul, puisque personne n'était capable de le remarquer, pas même la jolie femme assise à côté de lui...

Resté silencieux, il but une gorgée.

Contextuelle:
 

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 01 Oct 2018, 22:50

Camarades de beuverie

Ft Bashô et Eleanor

Lexi n’avait même pas fermé les yeux, et elle put ainsi voir la transformation du décor autour d’elle. C’était la première fois qu’elle se laissait téléportée ainsi par son cristal, et les multiples essais la rendaient de moins en moins nerveuses, jusqu’à ce qu’elle puisse enfin observer ce qu’il se passait. Cependant, observer ne signifiant pas comprendre, elle se retrouva approximativement à l’extérieur de Bashô Tokaï comme elle l’avait souhaité, prévoyant un large rayon d’erreur aléatoire. Le souci, c’est que le rayon pouvant tant bien l’approcher que l’éloigner, elle apparut soudainement devant les deux sentinelles qui surveillaient l’une des entrées de la cité. Elle eut un court instant de plus qu’eux pour s’adapter à la situation, aussi lorsqu’ils sursautèrent avant de pointer leur lances devant eux, la blonde avait déjà reculé et mis la paume des main en évidence...pendant que Rawen dissimulait habilement ses lames.
Pardon ! Erreur d’aiguillage ! Je ne suis pas dangereuse.

C’était un peu ambigu comme affirmation, mais en grande partie vraie. Elle n’était pas là pour poser des soucis, et alors que les gardes restaient méfiants, ils reprirent une position moins agressive avant de s’adresser à la jeune femme.
Qui êtes-vous ? Pourquoi voulez-vous entrer ?

C’était les classiques questions auxquelles répondait tout nouvel arrivant, Lexi était plus ou moins déjà passée par là. Cependant elle n’avait guère envie de s’annoncer.

En réalité, ces derniers jours l’avaient rendue maussade. Problème politiques avec Tenshi, la monotonie de son mode de vie récemment, régler les soucis des uns, l’ennui … Elle ne savait même pas pourquoi elle avait choisi de retourner à Bashô Tokaï, seulement quelques temps après avoir envoyé une lettre. Peut-être qu’au moins le barbu aurait besoin de ses talents, talents qui risquaient de s’émousser tant ils n’avaient plus le loisir d’exploser. Elle avait envie d’aventures et de risque, de longs voyages en solitaire et de missions. En tout cas, elle décida qu’il était temps de réessayer un truc de marchombre, un truc dont elle était capable depuis quelques temps seulement. Ca avait commencé par un espèce de gros chat sauvage, puis un aigle … Il était temps d’essayer sur des humains.

Doucement, l’élue souffla, avant de moduler le léger son en une étrange mélodie aux inflexions précises.  Tandis que les deux hommes devant elle échangeaient un regard moqueur d’incompréhension, elle guida sa voix, jusqu’à leurs oreilles et leur âme. Le lien se fit brusquement, tant que Lexi faillit cesser de chanter. Elle continua pourtant, jusqu’à les convaincre qu’elle n’était pas ici. Ils ne la voyaient pas. Ils ne la laissaient pas passer. De quoi parlez-vous au juste ?

Les mains dans les poches de sa chaude veste procurée par Rawen, un léger fumet s’échappant de sa bouche dans l’air frais du soir, Lexi marchait dans les rues de Tokaï jusqu’à tomber sur l’ambiance animée d’un bar. Elle ignorait si elle voulait être seule, ou au contraire enfin voir du monde, alors d’un haussement d’épaule elle pivota et alla pousser la porte de l’établissement. La salle était très occupée, assez pour que toutes les tables soient prises, aussi la petite blonde s’approcha directement du comptoir, avant de commander la même chose que partout où elle demandait à boire.
Un jus s’il vous plaît, peut importe de quoi.

Elle avait beau avoir voyagé, cela avait tellement été en solitaire ou dans des recoins isolés, que Lexi n’avait toujours pas une idée précise de ce que consommait les gens de ce monde dans les restaurants ou bars. Elle chassait beaucoup, tournait à l’eau et à la cueillette la majorité du temps, alors elle ignorait si demander un plat de racines de niams se faisait, si on pouvait commander un lait de chèvre sans être regardé de travers… En commandant le jus du fruit ou légume qu’on lui proposait, elle ne prenait pas trop de risque. Avec un soupir, elle se hissa sur l’un des tabourets du bar et attendit sa boisson, les coudes posés sur les bois encore neuf du meuble et la tête appuyée sur ses deux poings joints.

La boisson arriva, et Lexi tendit une pièce de monnaie de Kosaten à la serveuse. Ces pièces de monnaies. Même l’argent était étrange ici, loin des habituelles pièces triangulaires trouées de leur valeur, qui servaient à Gwendalavir. Gwendalavir, et sa capitale fabuleuse, Al-Jeit, qu’on ne finissait jamais de découvrir. Le Pays Faël que Lexi avait toujours souhaité voir, et qui semblait maintenant hors d’atteinte. Le Kur’n Raï, challenge à la hauteur des capacités de son maître, et qu’elle voulait un jour escalader à ses côtés. Sans vraiment savoir pourquoi, et alors qu’elle s’était enfin habituée à être dans ce nouvel univers, qui ne demandait qu’à être découvert et dont les secrets restaient nombreux, la marchombre avait le mal du pays. A ruminer ces pensées, elle tenait toujours son verre plein dans les mains, et se décida à le vider doucement, gorgée par gorgée, tout en se faisant violence pour se changer les idées.

Des projets, elle avait besoin de projet. Qu’allait-elle donc faire ensuite ?

Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyVen 05 Oct 2018, 00:59





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi


Une soirée de plus où je me trouvais loin de chez moi, où j'allais boire seule, sans compagnie pour m'accompagner. Il est vrai que je m'étais déjà faîte la réflexion de savoir si Elvina, si elle avait pu avoir un corps physique, serait restée avec moi pour partager ces moments-là ? Pensée sans doute futile puisque quelques minutes plus tard, la serveuse revenait me servir ma boisson, une sorte de saké bien corsé à la mode Kosaten. Je rangeai aussitôt mon livre dans mon sac avant de me concentrer sur le petit verre vide qui allait bientôt se remplir du précieux sésame que contenait la bouteille.


En me servant le spiritueux bien frais dans le verre et en vidant ce dernier, je me mets le verre sur la tempe pour faire un effet glacé tandis que je serre légèrement les dents par la puissance de l'alcool. Finalement, cet alcool n'est rien comparé à la vodka rédanienne de ma Svenja ! En faisant le vide dans ma tête petit à petit, j’aperçois quand même une silhouette presque invisible à l’œil nue, mais dont les mouvements trompent son utilisateur. Apparemment, et d'après sa gestuelle, cette personne boit tranquillement sa boisson comme si de rien n'était. Sérieux, elle s'est crue où cette profiteuse alors d'un ton clair et audible, assez fort pour l'interpeller, mais pas trop pour ne pas me faire remarquer, je lui dis.



-"Dis donc toi ! Tu pourrais me demander l'autorisation de t'asseoir non ? T'es qui en plus ? Pas quelqu'un du coin au vu de ton pouvoir bizarre ! Allez zou, enlève moi ça et dis moi qui tu es avant que je te botte l'arrière-train !"


J'attends donc le fin mot de l'histoire et voit alors apparaître un homme, assez grand, barbe et moustache superbement entretenu. Je fais une moue interrogatrice quant à la future explication de ladite personne. C'est quand même culotté de faire un coup aussi tordu, surtout dans un endroit comme celui-ci. Alors expirant profondément d'exaspération, je lâche subitement l'air dédaigneux.

-"Pfffffff, si ma beauté naturelle commence à attirer les hommes sur moi, je suis pas sortie de l'auberge... !"

Je me resserres un verre d'alcool avant de le descendre illico presto, les mains se crispant sous la descente réchauffante du spiritueux. Je plonge mon regard dans celui de l'homme assis en face de moi, qui s'était bien caché ou plutôt avez essayé de se cacher, avant de renouveler ma demande plus calmement.

-"Bon... J'attends une réponse vieil homme ! On ne va pas y passer la nuit non plus !"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyDim 07 Oct 2018, 20:50



Repéré



Quoiqu'on pouvait en dire, son pouvoir de dissimulation était quand même bien pratique. Sans lui il aurait été incapable de venir ici et aurait été obligé de signer papiers sur papiers. Il regarda alors la femme assise à côté de lui qui ne devait pas se douter le moins du monde de sa présence. Du moins c'est ce qu'il pensait. Lorsqu'elle lui adressa la parole, Bashô fut si surpris qu'il mit plusieurs secondes à réaliser que c'était bien à lui qu'elle s'adressait.

Bon, là y'avait deux écoles. Soit il s'immobilisait en espérant qu'elle ne le distingue pas suffisamment pour comprendre qu'elle n'avait pas halluciné, soit il levait sa technique puis le malentendu. La première option comprenant un gros risque de castration en cas de problème, il préféra opter pour la seconde. Et puis il ne pouvait pas se permettre d'attirer l'attention sur lui. Celui de cette rousse était déjà de trop.

N'empêche, si on lui avait dit un jour qu'une simple inconnue comme elle serait capable de lui donner des ordres et de les faire exécuter, ça lui aurait valu un bon claquage de cuisse. Il y a quelques mois de cela, n'importe qui aurait pris une fessée digne de ce nom pour avoir employé ce ton avec lui. Aujourd'hui il était tenu par le protocole, même un soir où il se déplace incognito comme aujourd'hui.

Une fois que la jeune femme se fut plaint d'attirer les pervers et ait réitérer sa menace envers la petite personne qu'il semblait représenter pour elle, il lui répondit:

-Pardonnez-moi, je ne voulais ni importuner ni être importuné, c'est pourquoi je me suis rendu invisible, se justifia-t-il. Il est rare que je tombe sur quelqu'un capable de détecter ma présence, et il est vrai que si vous n'étiez pas une de ces personnes, vous n'auriez pas eu à vous plaindre de moi ce qui prouve que mes intentions sont bonnes, n'est-ce pas? Je vous prie donc d'accepter mes excuses ainsi que de me témoigner le respect qui m'est du, comme vous l'avez si habilement fait remarquer je suis votre aîné.

Maintenant la suite dépendait entièrement de la réaction de la minshujine. Soit elle passait l'éponge et se montrait courtoise auquel cas elle avait de grandes chances de pouvoir négocier le retrait du barbu, soit elle lui envoyait un fion auquel cas ce serait elle qui sortirait par la porte. Espérons juste pour elle qu'elle soit ouverte à ce moment-là. Toutefois cette deuxième option lui déplaisait fortement, et puis une question le taraudait depuis qu'elle l'avait repéré.

-A ce sujet mademoiselle, comme se fait-il que vous ayez pu me voir?
demanda l'Ayns. Possédez-vous de quelconques facultés de perception hors normes. Peut-être l'ignorez-vous vous-même mais je pense que vous n'êtes pas une simple mortelle. Et si vous savez ce qui vous différencie des autres natifs, alors je vous prie de m'en faire part. N'ayez crainte, ma curiosité est bienveillante, dit-il d'une voix calme et sereine.

Comme vous pouvez le remarquer, il n'y avait pas de pause dans la course au recrutement. Si cette voyageuse voyait aussi clair dans les illusions que dans le fond de son verre -et dieu m'en soit témoin que ce dernier fut vite dévoilé- alors elle pourrait très certainement être utile à Basho Tokaï. Si de son côté elle se montrait intéressée, alors il y avait moyen de renforcer encore un peu plus la cité rebelle.

Et c'est à ce moment-là que, perdu dans ses pensées, il la vit. "Attend, mais c'est pas Lexi ça... ?" se demanda-t-il en voyant la moue quasi dépressive de son enn-*actualisation de statut*- alliée. Il avait reçu une lettre d'elle le prévenant des avancées des négociations avec Tenshi ainsi que du danger qui pesait sur Méphisto, mais rien n'avait fait mention de son retour à Bashô Tokaï. De plus, aucun des rapports d'entrée des gardes n'avait fait mention de sa venue, il le savait puisque c'était l'une des rares taches qu'il avait fini avant de venir jusqu'ici. La question subsistait alors et la part de traître du hunter ne put s'empêcher de penser que Lexi pouvait être ici incognito pour les espionner pour le compte de Tenshi. Après tout elle revenait à peine de leur entrevue. Une fois qu'Eleanor lui eut répondu, il renchérit:

-Au fait, que fait une si charmante demoiselle comme vous dans une auberge aussi miteuse? Une femme de votre rang devrait pouvoir dormir et se sustenter dans un lieu un peu plus luxueux, déclara-t-il en posant une bourse sur la table. Voilà qui devrait être amplement suffisant pour vous offrir une bonne nuit de sommeil, seulement je n'ai pas pour habitude de jeter l'argent par les fenêtre. Vous voyez la femme là-bas? demanda-t-il en désignant discrètement l'archère. Cette bourse est à vous si vous réussissez à apprendre ce qu'elle fait ici. Acceptez et bientôt les gourbis comme celui-ci vous paraîtront être de bien abjects endroits. Refusez et je pars sur le champ, je ne veux point m'imposer à vous.

Quel que soit sa réponse, il réactiva son haïku de discrétion pour ne pas que la tenshijin la remarque. Si Eleanor refusait la "petite mission" qu'il lui proposait, alors il devrait chercher une autre alternative. Mais si elle acceptait, ce serait également l'occasion de voir ce dont elle était capable. Bashô doutait fortement que Lexi l'ait trahi étant donné l'entrain qu'elle avait mis dans leur projet commun, mais il ne se jugeait jamais trop prudent. Après tout nombreuses de ses victimes gisaient six pieds sous terre pour ne pas l'avoir assez été...

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 15 Oct 2018, 00:28





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi


Pendant que j'étais assise, à boire ma "potion" revigorante, une personne s'était glissée sur l'autre chaise, se dissimulant derrière un pouvoir qui ne m'a pas échappé finalement. Après l'avoir sermonné copieusement, j'attendais avec impatience la raison de tels agissements.


C'est après avoir enlevé son camouflage que l'homme me présente ses excuses ainsi qu'une demande de le respecter vu que je l'ai traité de "vieil homme". Je souris fortement à cette remarque puisque dans un sens, et il ne le sait pas encore, c'est moi la plus vieille ici ! J'étends complètement mon dos contre la chaise avant de reprendre un verre d'alcool.



-"Ça dépend... En terme de longévité, je crois que vous êtes un jeunot comparé à moi. Mais soit, j'accepte vos excuses, c'est rare de rencontrer quelqu'un d'une façon disons... Rocambolesque."


Le moustachu attend un peu, sans doute le temps pour juger de la situation, je pense, et après quelques secondes, il s'intéresse d'avantage à moi, me demandant des précisions sur mes facultés ainsi que sur mon état. Un mélange de questionnement et de logique qui pique ma curiosité tant cet homme semble plus intelligent qu'il ne veut le laisser croire. Sa voix emprunte de calme ajoute de la confiance dans ses mots et je me sens presque rassurée, mais comme il reste un inconnu à mes yeux, je dois rester légèrement méfiante. Qui sait ! Peut-être est-ce une personne protégeant la ville et voit d'un mauvais œil ma venue. On pourrait croire même qu'il est envoyé par Heiwa, le conseiller du maire. Cependant, je décide de continuer cette discussion.

-"J'avoue que vos questions ne sont pas dénuées de sens et vous êtes un parfait flatteur. Effectivement, je ne suis pas une simple mortelle, je suis une vampire. En plus de ça et je pense que vous l'avez deviné, je suis une élue. Concernant mes pouvoirs, j'ai des sens plus aiguisés que les humains."

Pendant ma petite explication, le regard de l'homme se perd dans la salle, et à un moment, il repère quelqu'un qu'il doit connaître, une personne se prénommant Lexi. Il ne met pas longtemps avant de revenir dans le cours de la discussion et de me demander ce que je fais ici, et me dépose une belle bourse de yens en me proposant d'enquêter sur l'archère, qu'il me désigne du doigt. L'argent est à moi si j'obtiens les renseignements sur sa présence. Il est vrai que c'est très tentant de se remplir les poches facilement, mais je pense qu'autant d'argent profiterait d'avantage aux citoyens de la ville.

-"Ok, j'accepte votre demande, mais je ne le ferai pas pour l'argent ! Si vous êtes aussi riche, faîtes-en profité les gens de cette ville en pleine croissance ! Et ma condition me va très bien aussi, vivre autant en nomade que de me prendre une chambre quelque part selon mon envie me correspond aussi. Et pour finir, je ne suis pas une aristocrate, juste une vagabonde qui préfère la convivialité du peuple que de la noblesse quel que soit le monde dans lequel j'ai vécu. Et ici, j'ai quitté ma nation pour venir à Bashô Tokaï malgré la méfiance de ses habitants à mon égard. Je dois les aider en tant qu'élue, mais je ne sais pas par où commencer ni quoi faire exactement. Bon et là, c'est vraiment la dernière chose à souligner, payez-moi donc une autre bouteille pour "service rendu" !"

Je me lève afin de voir l'archère du nom de Lexi et lui parler afin qu'elle me dévoile la raison de sa venue. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je considère que c'est un bon entraînement pour exercer mes talents. Je m'assois à côté d'elle, regarde ce qu'elle boit et lui souris agréablement avant de parler.



-"Salut ! Tu te mets au jus à ce que je vois ! Excuse-moi, je suis assez directe et curieuse, je m'appelle Elvina enchanté. Alors toi aussi, tu es venue dans cette ville pour chasser ce monstre super rare ? Dis-moi, comme toi aussi, tu n'as pas l'air d'être du coin, tu veux te joindre à moi pour la chasse au monstre ? À moins que tu sois venue en ville pour une autre raison ?"


Bien sûr, j'ai menti sur toute la ligne, même sur mon nom mais ça fait partie de mon plan et j'espère qu'il marchera.

Contextuelle:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyVen 19 Oct 2018, 23:04

Camarades de beuverie

Ft Bashô et Eleanor

Alors que le verre de jus de vidait lentement, Lexi le reposa délicatement lorsqu’il lui semblât entendre une voix familière, dans un coin de la salle. Elle se retint de tourner le regard vers l’endroit, et se concentra plutôt pour écouter ce que l’homme disait. Et l’homme semblait être Bashô lui-même. Peu surprise de ne pas l’avoir vu, elle se souvenait parfaitement de la fois où il était apparu soudainement devant elle et le parasite, comme s’il avait toujours été là, sans que pourtant elle ne puisse l’apercevoir. Jouant avec le rebords de son verre comme si elle s’ennuyait, la marchombre aux sens de chats écoutait.
Des bribes de conversation lui parvinrent. Une femme semblait “faire la leçon” au moustachu, avant que ce dernier ne sorte les belles paroles, s’excuse, et lui demande un service. Si elle n’avait pas le détail de chaques phrase, Lexi comprit cependant qu’elle était concernée, et elle ne fut pas surprise de se voir abordée par une inconnue.
Cette dernière l’accosta sans complexe, la salua franchement et la tutoya dans la foulée. Cela dit, ce n’était pas comme si l’alavirienne était toujours à cheval sur les principes, aussi se tourna-t-elle avec un léger sourire afin de répondre.
Bonsoir, j’ai cru comprendre ça répondit-elle à l’excuse de la dénommée Elvina.

La blonde hésita un instant, évidemment elle allait profiter un peu de la situation, mais devait-elle ou non mentir sur son nom ? Elle se présenta sous le nom de Lexi, avant de tiquer sur l’annonce d’un “monstre super rare”. Si cela était vrai, la marchombre avait un défi sous la dent, mais il était aussi probable que l’envoyée du maire improvise, aussi fit-elle un entre deux.
A la chasse au monstre rare ? Helà je vais devoir me méfier que tu ne voles pas ma proie.

Lexi laissa un instant flotter, prenant son verre et le vidant d’une traite. Elle espérait que Bashô écoutait, ignorant cependant s’il en avait les capacités. Peut-être n’était-il que ce moustachu baraqué qui cogne fort mais n’a pas plus de subtilité. Elle ne l’avait pas encore cerné, peut-être était l’occasion de le tester un peu. Elle choisit donc de laisser courir le doute : préviendrait-elle que Méphisto était recherché, si c’était pour le chercher elle-même ? Cela aurait-il pu être une stratégie tordue ?
Puisque tu es si à l’aise, pourquoi restes-tu là à parler sans un verre à la main ?

La petite marchombre commanda donc à boire, ignorant même quel goût pouvait avoir l’alcool qu’elle avait demandé : la gastronomie - plus ou moins élaborée- de Kosaten continuait de lui échapper. Une bouteille et deux verres, servis en un instant, sur le comptoir. Cependant elle tentait de retourner le jeu de la nouvelle venue, et entendait bien boire le moins possible, et soûler son interlocutrice plus rapidement qu’elle-même.
Donc même si ta proposition était tentante, je suis en réalité déjà à la recherche d’un monstre, je sais qu’il est non loin de cette ville, c’est pourquoi me voilà.

Elle n’en dit pas plus. Elle souhaitait laisser la fille reprendre la conversation, tenter de déceler quoi que ce soit, ne pas en dire trop tout de suite…
Finalement, Bashô avait chassé son ennui, bien qu’il l’ignorait certainement. Elle avait un nouveau jeu, et même si son adversaire ignorait qu’elle jouait, cela n’empêchait pas que ce dernier soit gagnant. Elle devait se montrer habile, pour faire mener par le bout du nez Bashô via son envoyée. Après tout, ce ne serait qu’une infime mais douce vengeance de ce qu’elle avait subie à cause de lui. A ce propos, un jour elle récupérerait sa dignité, le jour où elle aurait assez progressé pour pouvoir lui mettre le même genre de Knock-Out que ce qu’elle avait reçu sur l’île. Qui se contente d’une seule attaque pour abattre son adversaire ? Même sur le soit-disant Haïzen, il avait été plus respectueux, et s’était servi plusieurs fois de ses poings avant de le finir.
Enfin, cela attendrait, pour l’instant, elle devait se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 22 Oct 2018, 15:08



Eleanor Vs Lexi



Leur rencontre n'avait pas démarrée du bon pied mais finalement il n'en avait pas fallut beaucoup à Eleanor et Bashô pour reprendre un ton courtois l'un envers l'autre. Malgré son apparence, la jeune femme disait être bien plus âgée que lui et témoigna de la sagesse accordée à cette catégorie de personnes. La raison de sa peau si lisse et dénuée de rides était encore inconnue, mais si elle était une élue alors de nombreuses raisons pouvaient le justifier.

Et en effet, elle ne tarda pas à se présenter comme telle. Elle ne précisa pas sa nation de provenance ce qui pourtant intéressait le hunter au plus haut point. Pour le moment il devait se retenir de poser sa question ou elle pourrait paraître suspecte. En tout cas la longévité n'était qu'un des nombreux talents de la jeune femme, et sa perception bien plus perçante que la moyenne humaine celle qui nous intéresserait pour l'heure.

Elle accepta de suite et sans détour la requête de l'Ayns ce qui étonna quelque peu ce dernier. Elle demanda également à ce que l'argent mis en jeu ne lui soit pas remis à elle mais plutôt à la cité dans laquelle ils se trouvaient. Alors comme ça c'était une compatriote? Étrange, si c'était une élue alors elle devait être arrivée récemment et ne pas s'être encore présentée à la mairie en tant que telle sinon il aurait été au courant. En tout cas elle semblait vraiment dévouée à la cause Tokaïjin et cela faisait plaisir à entendre. A l'écoute de ses paroles, il ne put retenir un sourire.

-Très bien, il en sera fait ainsi, répondit-il. Je connais bien le dirigeant de cette ville et je toucherai un mot à votre propos si vous vous montrez efficace ce soir. Je vous conseille dans tous les cas d'aller vous présenter à la mairie demain, le maire ou l'un de ses plus proches acolytes devrait vous y recevoir. Toutes les âmes dévouées comme vous y sont les bienvenues. D'ailleurs vous vous appelez...?

Finalement tout ce qu'elle voulait comme récompense pour ce soir était une nouvelle bouteille, elle avait bien plus de points commun avec les pochtrons du coin qu'il y paraissait. Cette fille était une rose aux pétales sublimes mais aux épines les plus effilées qui soit. Sa beauté fatale la faisait paraître inoffensive mais il était maintenant évident qu'en plus d'être une de ses armes elle avait quatre crocs qui avaient surement ôté la vie à de nombreuses personnes jusqu'ici. Avec les conseils que pouvait prodiguer un as de l'infiltration et de la trahison comme lui, cette femme serait en mesure d'infiltrer et de démanteler de l'intérieur n'importe quelle instance, même un gouvernement. Les secondes qui viendraient ne tarderaient pas à lui donner raison ou tort sur tous les espoirs qu'il misait sur elle.

Mais d'un autre côté, n'était-ce pas trop dur pour un premier test? Après tout, elle avait Lexi en face d'elle. Cette femme ne comptait pas l'insouciance parmi ses défauts et la prudence dont elle faisait preuve à chaque fois qu'ils communiquaient était d'une ampleur remarquable. Est-ce qu'une inconnue l'abordant pouvait en une soirée seulement lui tirer si facilement les vers du nez sur les raisons de sa présence ici. Après tout, s'il l'avait choisi pour l'aider à diriger Bashô Tokaï et à faire de ce monde un monde meilleur ce n'était pas pour rien. Il savait de quoi elle était capable. Et face à une femme, le premier atout d'Eleanor était déjà caduc. Heureusement elle en possédait plein d'autres, espérons que ce soit suffisant.

Eleanor partit alors s'accouder au comptoir à côté de Lexi qui ne semblait pas être au courant du piège qui se refermait sur elle. Bashô tendit alors ses sens vers les deux protagonistes de la conversation afin de pouvoir les comprendre. Certes il ne les entendait pas le plus clairement du monde mais bon, il parvenait tout de même à comprendre dans les grandes lignes ce que chacun disait. Eleanor avait entamé la conversation avec quelques banalités avant de lui servir une tisane à grands renforts de mensonges faits maison. Cela rendit la réponse de Lexi encore plus intéressante.

En effet, elle répondit à l'affirmative, déclarant donc être elle aussi à la recherche de... de rien du tout en fait puisque toute cette histoire de montre super rare avait été inventée de A à Z. Cela voulait dire donc que soit Lexi avait compris que son interlocutrice lui avait monté un char et tentait de la piéger, auquel cas l'objectif avait peu de chances d'aboutir; soit que son réel but était en effet secret et que Bashô avait des raisons de s'inquiéter. Quoi qu'il en soit, il ne pouvait que garder son rôle de spectateur pour l'instant et faire confiance à Eleanor. Elle était sa seule arme dans cette conversation.


Qui de la flèche et de la rose
Saura de l'autre se défaire?
Laquelle de ces virtuoses
Verra sombrer son adversaire...?

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 22 Oct 2018, 22:10





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi


Avant de me lancer à l'aventure, demandé ou ordonné par le moustachu, il m'avait invité à venir à la mairie de la ville pour m'y présenter devant les autorités. Alors comme ça, sans doute, a-t-il le bras long... Mais après quelques tours de flatterie, il voulait savoir mon nom, ce à quoi je lui avais répondu tout bas et avec un beau sourire tout en le scrutant des yeux.

-"Eleanor..."

Arrivée vers la dénommé Lexi, ma première tentative resta très infructueuse car on sentait qu'elle voulait jouer avec moi aussi. Donc on était deux femmes en plein travail d'esprit, et c'était à celle qui s'en dépatouillerait le mieux. J'avais déjà vécu cette scène, avec Valentine, et j'avais encore appris de mes erreurs malgré que cela restât ma spécialisation. Mais bon, la jeune femme ne laissait pas de sentiments s'installaient et elle retournait ma question par de l'ironie. Bien joué, il fallait le reconnaître, mais c'était loin d'être fini.



-"Voler ta proie ? Aaahhh ! Le côté chasseuse qui revient ah ah ah ! Je vais devoir faire cavalière seule sur ce coup alors."


Maintenant, je dois chercher sous quel angle attaquer, mais le peu d'informations en ma possession restreint mes possibilités. Cependant, et heureusement que le destin est bien fait dans un sens, Lexi décide de commander une bouteille d'alcool après m'avoir demandé pourquoi je reste là sans boire avec elle. Réflexion très juste, et même avant de me poser la question, elle avait fini son verre de jus d'une traite, voulant, sans doute, passer à la suite à quelque chose de plus... Revigorant. Et chose intéressante, je la scrute de long en large durant tout le temps que le barman nous apporte notre commande et vois alors son regard plongé dans le vide. Elle doit être entrain de réfléchir à quelque chose. Mais une fois la bouteille à porter de main, ainsi que les verres, je peux voir dans le regard vide de Lexi, qu'elle hésite sur l'alcool. Intéressant tout ça ! Elle veut m'affronter sur un jeu d'alcool alors qu'elle n'aime pas ça ou n'en a jamais bu de sa vie. Intéressant, oui, c'est le terme, un sourire caché vient illuminer mon visage, car je sais que je suis gagnante à tous les coups. Effectivement, mon sang de vampire se régénère mieux au fur et à mesure que je regagne en puissance et cela vaut aussi pour la boisson, j'évacue plus vite les substances "néfastes" dans mon corps. Et en même temps, patriote de la bibine depuis plus de deux cent quarante-cinq ans... Comment veux-tu qu'une humaine puisse me battre à ce jeu ? Il faudrait que j'ingère énormément de litres d'un coup pour ressentir les effets. Bref, je nous sers deux verres avant de lever ces derniers en l'air.

-"On trinque à quoi ? À la réussite de nos chasses respectives ! Surtout que... Quitte à être ici toutes les deux, la nuit ne fait que commencer l'amie ! N'est-ce pas ?" Lui dis-je d'un sourire large et annonciateur.

Je m'enfile cul-sec mon verre tout en gardant un œil sur Lexi. Il y a deux possibilités : soit elle tousse ses poumons, car elle n'en a pas l'habitude de l'alcool, soit elle essaie d'encaisser. Mais je suis très, mais très joueuse et quand il faut accomplir un objectif, j'y vais à fond et jusqu'au bout, et si on doit se bourrer jusqu'à pas d'heure, qu'il en soit ainsi ! De plus, j'ai avec moi la fiole de Svenja, avec un fond de vodka réedanienne dedans, qui même pour moi me fais réagir. C'est dire à quel point c'est fort ce truc-là et je compte bien, un moment donné, jouer cette carte maîtresse. En tout cas, j'observe... Longtemps, scrupuleusement la réaction qu'aura mon "amie" avant de continuer la charge.

-"Ça fait du bien par où ça passe hein ? Alors dis-moi, quel genre de monstre t'attaques-tu ici si ce n'est pas le même que moi ? Vu le blanc que tu as laissé après m'avoir parlé de ça, j'ai l'intuition qui me dit que t'es plus une chasseuse de primes envers les êtres humains que les monstres en général. J'ai raison ?"

Je porte délicatement mon regard vers mon interlocutrice en prenant un air sympathique. Comme elle veut me la mettre à l'envers aussi, je vais jouer la nunuche alcoolique à fond pour qu'elle tombe dans mes filets. Juste du temps, c'est tout ce que j'ai besoin... Mais comme avec Valentine, je ne vais pas baisser ma garde, on ne sait jamais. En poursuivant la conversation, j'essaie d'inciter, par quelques occasions, Lexi à boire encore et encore avec moi, ce qui est assez difficile en somme, mais j'ai de la ressource à revendre. Après quelques échanges, il est temps de sortir l'arme fatale et en piochant la flasque de ma louve bien-aimée, je la montre à l'archère en lui proposant de partager cet élixir divin.



-"Tiens, regarde ça ! C'est une très bonne amie qui m'a passé ça. C'est une vodka que tu ne trouveras nul part ailleurs et je peux te dire qu'elle est bonne la bougresse. Allez passe ton verre ! Et tu bois hein ! Ce n'est pas très poli de refuser une invitation comme celle-là !"


Je remplis nos verres de ladite vodka tout en trinquant à nouveau avec Lexi. Pendant que nous buvons, un sourire presque malsain se dessine sur mes lèvres. J'ai déjà vu tes réactions avec un simple alcool Lexi alors... Comment réagiras-tu à cet alcool-là, qui même pour moi, me bouscule les entrailles ? J'ai hâte d'en savoir la réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyMar 23 Oct 2018, 00:28

Camarades de beuverie

Ft Bashô et Eleanor

Lexi continuait d’observer la belle femme venue boire à ses côtés, guettant le moindre des indices. Cependant, elle semblait être une menteuse aguerrie, et la marchombre dut admettre qu’elle ne se serait douté de rien si elle n’avait pas au préalable surpris la conversation avec Bashô. Cela dit, dans ce dernier cas, elle n’aurait pas cherché à jouer non plus, et la situation n’aurait rien à voir. Enfin, la dénommée Elvina servit les deux verres, et trinqua à la réussite de leur chasse, après quoi la petite blonde ajouta un trait d’orgueil :
Je n’ai pas besoin de trinquer pour attrapper ma proie.

Elle laissa son interlocutrice descendre d’un coup sa boisson, avant de prendre elle-même une longue gorgée, loin de vider son verre cependant. Elle commenta donc, s’évitant de s’enivrer :
Quelle descente ! Je n’aimerai pas avoir à la remonter. Je suis plutôt du genre à boire en parlant, mais chacun ses préférences.

En tout cas, la rouquine se montrait très familière, tandis que Lexi gardait une distance cohérente quant à leur connaissance… approximative. Elle continua la conversation, insinuant que Lexi chassait davantage les humains, que les êtres les plus monstrueux. En réalité, la marchombre se fichait bien de ce que pouvait penser la fille en face d’elle, mais il fallait que cette dernière pense qu’elle captait des informations. Il fallait que Bashô croit glaner ces informations. Des informations donnés par mégarde, par ingérance de ses émotions. C’est pourquoi elle fit mine de s’insurger, après avoir porté son verre à ses lèvres, prenant une mince gorgée, mais appuyant le fait qu’elle buvait juste avant de s’exprimer.
Pardon ? Qu’est-ce qui te fait penser ça ? Tu me crois incapable de dompter des monstres ? Sache d’abord, que je me suis occupée de deux tengus dont les attaques étaient coordonnées, et d’un cube qui se multipliait quand je croyais l’avoir achevé. Et encore, ce n’était que des amuses-bouches. Peut-être qu’en un sens, c’est une chasse à l’homme. Mais crois-moi, l’être que j’attrapperai, n’est pas même un semblant d’humain, c’est un monstre, qui ne sera qu’un ver sous ma botte.

Elvina proposa ensuite de se servir une de ses spécialités, un alcool servi par une amie, et de cette manière l’élue de Tenshi se débarassa habilement de son premier verre, encore à moitié plein. Elle le poussa derrière elle pour qu’un serveur le récupère, et saisit un verre vide, lâchant avec une pointe de sarcasme
Tu me le vends assez bien pour qu’il ne mérite pas d’être mélangé avec un fond de verre. Mais garde-toi en, oserais-tu vider pour une inconnue un tel cadeau ?

Lexi porta cette nouvelle boisson à sa bouche, en prit une gorgée, et ne feint pas n’avoir rien senti. Elle plissa les yeux, et souffla un bon coup après avoir dégluti.
Par la Dame ! Cet alcool est plutôt fort. Mais dis-moi, est-ce donc ton talent de savoir tenir l’alcool démesurément ? Ne viens-tu raconter tes histoires de chasses qu’une fois que tes amis d’un soir sont assez saouls pour te croire? Ou peut-être veux-tu me dire quel monstre tu es venu chasser dans les parages ?

La petite marchombre trouvait quelques piques acérées, simplement afin de voir les réactions de la femme extravertie qui se tenait là. Après tout, elle était parmi les élus que Bashô avait appelés à ses côtés, alors elle se donnait le droit de tester cette demoiselle qui s’était mise au service du moustachu. Elle éloigna son buste, s’accoudant sur le comptoir tout en croisant les jambes, avant d’ajouter.
Ou peut-être serait-il plus crédible de me parler de ton amie. Ou très bonne amie, aux goûts similaires aux tiens, au moins concernant la boisson. Pour quelle occasion t’a-t-elle offert cette flasque ?

Les réponses n’étaient en fait pas si importante. Lexi alimentait juste la conversation avec naturel, comme la voyageuse solitaire qu’elle était, et attendait que l’envoyée de Bashô présente quelques occasions. C’était plutôt facile, puisque cette dernière cherchait à extorquer des informations, tandis qu’elle-même voulait feindre d’en laisser filer par mégarde. Le seul piège que Lexi devait éviter, c’était absolument de boire autant que la belle rousse, auquel cas elle ne contrôlerait plus son petit manège, et se priverait d’un petit plaisir. Rien de dramatique en soit, mais cela serait dommage.
Alors, Bashô allait-il croire que la Tenshijin lui faisait un coup-bas? Quoi de si impensable qu’un traître trahi ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyJeu 01 Nov 2018, 23:20





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi


Bien ! Le début de l'interrogatoire déguisé était très difficile, avec une jeune fille très maligne. Elle savait ce que je préparais, mais cela rendait la tentative et le jeu plus palpitant. La seule crainte était qu'elle connaissait la raison de ma venue, donc si le moustachu était lui aussi découvert, elle s'en méfierait que d'avantage. En tout cas, Lexi jouait assez "mal" son jeu d'actrice, car, étant une experte dans le mensonge, je pouvais le deviner sans problème. Avec une personne lambda ou un élu n'ayant pas l'usage de tels recours, oui, cette petite mise en scène marcherait superbement bien, mais cette fois, elle était tombée sur une adversaire de taille, moi ! Se montrant confiante, dans un premier temps, pour ne pas trinquer à la chasse aux monstres, s'insurgeant ensuite pour détailler son "tableau de chasse", puis toutes ces manières, ces postures, tout transpirer le mensonge aussi chez elle, mais en moins bien... Pour mon ressenti en tout cas ! Bref, le duel de cerveaux était bien loin de se terminer, mais je savais quoi faire maintenant... Patience est mère de sûreté !


Je laisse la parole à Lexi, après avoir bu mon verre de vodka réedanienne, offerte par Svenja via sa flasque, et celle-ci me pose quelques questions personnelles. Juste ce qu'il me faut pour parler sincèrement, sans dévoiler des choses importantes, mais assez pour laisser à la marchombre le loisir d'être dans la confidence, et ainsi, qu'elle se sente en confiance. Même si elle reste sur la défensive, c'est un petit pas qui m'emmène sur la route de la réussite. Alors pouffant de rire sur ses dernières paroles, je réponds.



-"Un talent pour tenir l'alcool ? Que nenni ! Je suis une aventurière avant tout, et une aventurière qui ne tient pas l'alcool, c'est comme un guerrier sans épée, un archer sans son arc, tu vois ? Après, non, je n'ai pas besoin d'attendre que mes "partenaires" de soirée soient saouls pour qu'ils croient à mes succès de chasse. D'ailleurs, le fait de se pavaner sur ces triomphes est que pure arrogance, quand on sait soi-même ce qu'on a accompli, on en parle avec humilité. Bref, concernant ma propre chasse, je te demanderais pourquoi tu t'y intéresses tant alors que tu es déjà sur la piste d'une autre créature ? Excuse-moi mon manque de tact, mais tu l'as dit toi-même... Je me méfie aussi, afin que tu ne me voles pas ma proie !"


Laissant un blanc dans la conversation, en me resservant un verre d'alcool, via la bouteille commandée tantôt, je joue avec celui-ci avant d'en prendre une petite gorgée. Je reprends ensuite ma réponse à la question de Lexi concernant ma douce sorceleuse.

-"Effectivement, mon petit doigt me dit que tu as deviné la relation que j'entretiens concernant mon amie. C'est plus qu'une amie... On s'est découverte au hasard d'une auberge et l'amour a fait son œuvre. Comme elle aussi est aventurière, elle m'a offert cette flasque en guise de cadeau avant notre départ respectif. Mais un jour, on se retrouvera, c'est certain !"

Un grand sourire franc et sincère que j'offre à la marchombre en repensant à la nuit endiablée que nous avons eu, Svenja et moi, avant de reprendre une gorgée dans mon verre. Cette fois, et seulement pour cette fois-là, pas de mensonges dans mes paroles concernant notre relation. Maintenant, il faut décider quoi faire, laisser le silence s'installer afin que Lexi se sente obligée de parler ou renchérir sur quelques questions à son encontre ? Finalement, je laisse le silence faire office en attendant de voir ce qui va se passer. Après un moment, je demande finalement à la jeune fille à côté de moi.

-"Sinon... Vu que tu es une chasseuse aussi, quelles armes possèdes-tu ? Ou du moins, quel type de combat exerces-tu ?"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyVen 02 Nov 2018, 13:31

Camarades de beuverie

Ft Bashô et Eleanor

“Une aventurière qui ne tient pas l’alcool, c’est comme un archer sans son arc”.
C’était un peu vexante pour la voyageuse qu’était Lexi, et pas mauvaise archère de surcroît. En effet, elle était une vagabonde pour qui le voyage relevait de l’habitude plus que de l’aventure, et pourtant, elle doutait être capable de boire autant qu’Elvina. Cette dernière accusa d’ailleurs la Tenshijin de se pavaner de ses précédentes chasses, et bien qu’elle semblât peu croire ce que Lexi racontait, elle marcha au moins dans l’attitude qu’elle avait adoptée. Toujours méfiante, la rouquine ne parla pas plus de sa propre chasse, et si la seconde fut mine d’en être déçue, cela lui importait peu, car elle pensait bien que son histoire de chasse était inventée. Tandis que la petite blonde continuait de descendre son verre d’alcool le plus lentement possible, elle regardait avec satisfaction l’autre femme boire sans modération. Celle-ci parla de son amie, qui était effectivement une amie très spéciale, de manière plus sincère que tout ce dont elle avait parlé jusque là. Il semblait que c’était de doux souvenirs qui remontaient à cet instant.
Lexi répondit succinctement à tout ce qui avait été dit par son interlocutrice.
Si je paraît arrogante, c’est parce que tu semblais sous-estimer mes capacités, ce qui me déplait assez. Quant au monstre que tu chasses, c’est étonnant que tu refuses d’en parler maintenant, quand juste avant tu me proposais de te joindre à toi. Mais peu importe, ma cible va être compliquée à traquer, alors j’ai peu d’attention pour la tienne, soit en sûre. Un métamorphe me suffit amplement, soupira-t-elle à voix basse.

Elle laissa le silence s’installer, jusqu’à ce que la dénommée Elvina ne reprenne la conversation par quelques questions, auxquelles Lexi se plut à répondre, avec un peu d’arrogance et un ton bien mystérieux.
Le marchombre n’a pas besoin d’arme. Le marchombre est une arme.

Elle laissa un flottement, avant de rire et de reprendre avec une attitude plus banale.
Non en fait je manie l’arc en général, mais les gardes ne laissent pas vraiment entrer les personnes armées, alors je ne l’ai pas.I
Lexi ne mentait pas. Non, elle se contentait de tirer la vérité. Elle maniait en effet l’arc bien plus souvent que ses poignards, mais c’était parce qu’elle chassait plus souvent qu’elle ne combattait. Les gardes, en effet, ne laissait pas les gens rentrer dans Bashô Tokaï armés, et elle n’était pas rentrée armée de son arc. Cependant, elle n’avait pas nié être armée, elle n’avait pas dit qu’elle utilisait uniquement l’arc. Souriant intérieurement, la jeune élue reprit confiance. Elle avait réussi à utiliser un galet de vérité à son avantage, alors même qu’il était utilisé contre elle. Elle avait dit la vérité alors, ne pouvant contourner son pouvoir, pourtant le conseil de Tenshi n’avait appris aucun des méfaits de Bashô dans l’histoire du crime à Tokonatsu. La fille envoyée par le moustachu était maligne, et elle avait même parfois semblé déceler le jeu de la marchombre. Était-elle pour autant meilleure qu’un galet de vérité du Conseil Tenshin ? C’est ce qu’il restait à voir.
D’un injonction mentale, la marchombre appela sa greffe.
Rawen. Vérifie qu’aucune de mes armes ne soit visible.
Vérification terminée. Pas besoin de modification. Les deux armes principales sont cachées comme à l’habitude, les lames de jet à l’intérieur de la première veste, les piques dans les bottes. Dois-je les libérer ?
Toujours pas Rawen. A combien de synergie en sommes nous au fait ?
98%
Bien. Tu devrais être capable d’anticiper alors, si j’ai besoin de mes armes.
Probablement.
Combien de temps encore jusqu’aux 100% ? Qu’est-ce que cela impliquera ?
Je n’ai pas toutes les données à ce sujet. A priori, je serai capable, juste avant les 100%, de te protéger grâce à un bouclier. Les fonctions de combat seront parfaites, mais j’ignore les fonctions technomagiques que nous pouvons débloquer.

Tout cela était intéressant, mais leur conversation s’arrêta là, car Lexi n’était pas absente lors de ces moments d’échange, et réagissait à son environnement. Environnement toujours en évolution.

Note:
 
Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptySam 03 Nov 2018, 15:22



Le complot



Bashô ne comprenait pas très bien la tactique d'Eleanor, mais ne doutait pas que sa nouvelle alliée avait une idée derrière la tête. Elle ne faisait que noyer le poisson dans l'eau en posant des questions sans rapport avec ce que lui avait demandé le maffieux et tant que Lexi s'obstinerait à mentir, aucune information ne leur viendrait comme cela. Puis la "jeune" minshujin sortit une bouteille de son sac et là le barbu compris: toute cette conversation n'avait que pour but d'endormir sa vigilance pour ensuite la faire boire et la soûler jusqu'à ce que sa langue soit aussi déliée que les lacets de Dorian. Dorian si vous le connaissez pas c'est le fils de mon voisin, il est très sympa mais il sait pas faire ses lacets. Mis à part son signe astrologique c’est la seule chose que je sais de lui.

Bon, au moins avec cet alcool, les choses devraient avancer plus vite. Encore que l'étoile montante de Tenshi ne semblait pas très motivée à boire son verre. Cela confirmait ce dont Bashô se doutait déjà fortement: la pauvrette -à ne pas confondre avec "levrette", ça n'a rien avoir- ne tenait pas l'alcool et s'en méfiait. En même temps quand tu pèses 30 kilogrammes après le repas de Noël et que seulement vingt centimètres séparent ta tête de tes genoux, ben la dose bar te suffit largement pour faire des zigzags en calèche. Les femmes encombrent bien assez les routes de leurs accidents comme ça pour qu'on ait pas besoin d'en plus leur filer de l'alcool. Blague sexiste: check.

En tout cas cette ambiance de beuverie rappelait bien à l'Ayns sa soirée mouvementée avec Lilith et Zoro. Avant que la soirée ne se termine mal ils passaient un très bon moment tous les trois. C'est ce qui faisait regretter à Bashô d'être à la place de celui qui écoute et qui se fait chier au lieu d'avoir le rôle d'Eleanor, celle qui boit et qui s'amuse. La seule qui passait une soirée plus ou moins normale ici c'était Lexi au final, du moins il fallait l'espérer. Arriva tout de même un moment où l'intérêt du hunter se réveilla grâce à la parole nécromancienne de Lexi.

Ce monstre, ce vers sous sa botte, ça ne pouvait être un hasard, c'est Méphisto qu'elle traquait! Était-ce alors là la raison de sa présence?! Cela expliquait au moins qu'elle se fut montré prudente à l'égard d'Eleanor, mais pourquoi se dévoilait-elle maintenant? Par négligence? Parce que l'alcool faisait son effet? Une tout autre raison? Seulement quelle raison serait en mesure d'expliquer son message dans lequel elle avertissait le parasite du danger qui planait sur lui? Et si c'était elle le danger, pourquoi l'avoir prévenu? Tout cela était plus qu'étrange...

Plus il y pensait, plus le prophète de Bashô Tokaï se disait que Lexi était certainement manipulée ou agissait contre son gré pour le compte d'un tiers dans le but d'assassiner son fidèle acolyte. Elle aurait alors envoyé un message pour le prévenir juste avant d'être contrôlée. Selon cette hypothèse, Lexi agirait pour le conseil. Or il est aisé pour eux de contrôler un élu par le biais de son sceau cristallin, ils auraient donc agi ainsi. Si sa précieuse alliée a pu prendre le temps de le prévenir c'est certainement parce qu'elle a suivi cette démarche volontairement, parce que ça serait bénéfique à Bashô Tokaï et qu'elle savait qu’il parviendrait à l'arrêter en le prévenant. "J'ignore quel marché tu as passé avec le conseil Tenshin Lexi mais soit, je t'arrêterai. Je t'arrêterai avant que tu ne nuises à la cité et sans te tuer" se résolut le maire. Une fois le nom de "métamorphe" de mentionné, Bashô ne se sentit pas de prendre le risque d'attendre plus longtemps.


J'ai besoin de toi
Frère d'arme
Laisse-moi t'en parler...


-Méphisto tu m'entends?! l'interpella Bashô grâce à son haïku malgré la distance qui les séparait. Je pense que Lexi a fait un marché avec Tenshi qui serait profitable à Bashô Tokaï en échange de ta tête. Elle comptait très certainement sur nous pour l'empêcher d'arriver à ses fins. Il nous faudrait donc la neutraliser tout en restant discret.

Méphisto se montra alors silencieux, comme réfléchissant intensément à quelque chose. Bien plus intelligent que la moyenne, il était rare de le voir réfléchir plus d’une demi-seconde et jamais il ne se trompait. C’est pourquoi Bashô lui lança une nouvelle interjection, ce silence lui semblant plus qu’étrange.

-Oui c’est bon, c’est bon, j’ai compris, répondit-il comme agacé. Bon, démerde-toi pour l’amener derrière la mairie sans qu’elle ne se doute de rien. Je l’attendrai là-bas avec des hommes de main entraînés qui se chargeront de la droguer. Ne t’en prends pas à elle surtout, elle est devenue trop puissante pour que tu puisses l’assommer facilement, et si ton visage venait à être découvert en plein combat contre une frêle jeune femme, ton image pourrait en prendre un coup.

-C’est entendu, je fais mon possible pour te l’amener.


Aussitôt leur communication interrompue, il se saisit d'une feuille à haïkus et y écrivit ceci: "AMÈNE LA DERRIÈRE LA MAIRIE, C'EST UNE PRIORITÉ ABSOLUE, TACHE QU'ELLE NE SE DOUTE DE RIEN!". Il quitta alors discrètement sa table et, passant dans le dos de Lexi a une distance suffisamment grande pour qu'elle ne le sente pas s'approcher, il montra le message en lettre capitale à celle qui jouait le rôle d'Elvina. Puis il sortit du bar et se plaça sur la rue d'en face. Avec son haïku de discrétion réactivé, il pourrait suivre en toute sérénité les deux femmes. Il renforça son pouvoir jusqu'à son maximum pour qu'Eleanor même ne puisse le voir. La suite reposait sur les épaules de cette femme qu'il ne connaissait pas il y avait trois quart d'heures à peine. A présent, elle portait ses espoirs les plus sincères…

Contextuelle:
 

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 05 Nov 2018, 16:01





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi


Après tant d'efforts, les résultats commencèrent à arriver, gentiment, mais sûrement. J'avais peur de ne pas y arriver, car Lexi était plus renfermée qu'une huître pendant les fêtes de Noël ! Mais la détermination et un sacré talent de fourberie avaient pu m'aider, même sur des personnes sur la défensive.


Je l'écoute donc me répondre à mes autres interrogations, notamment sur le fait que je la sous-estime sur ses capacités de combat. En plus de ça, elle continue à me tester par rapport à mon silence sur ma chasse fictive aux monstres rares. Cependant, et malgré son chuchotement, j'entends bien un "métamorphe" ! Intéressant ma foi... Et ce n'est pas fini, en répondant à mes questions d'armement, elle précise qu'elle est une "marchombre", qu'elle combat à l'arc principalement, mais dont je ne vois pas d'arme dans son dos. Bien bien ! Si je dois tout regrouper dans ma tête, je vois donc une élue, je pense, à la recherche d'un métamorphe et qui a des aptitudes magiques de camouflage, autant sur ses armes que sur sa propre personne apparemment. Après, je ne vois pas de mensonges en elle, car mon petit numéro pour la faire criser à bien marcher.



-"Mmmhhh je vois... !" Lançais-je à Lexi d'un air sérieux et pensif.


Dans le même temps, le moustachu du début agit en partant de la taverne, après m'avoir montré furtivement un mot en me demandant d'emmener Lexi derrière la mairie et que c'est urgent. Une demi-seconde, c'est le temps que mes yeux ont quitté mon environnement pour se concentrer sur ce papier, avant de les rediriger vers la marchombre. Ne comprenant pas pourquoi je dois exécuter cet ordre, je ne peux pas refuser non plus, car cet homme moustachu connaît bien le maire de Bashô Tokaï et si je peux être dans les petits papiers de la ville, ça m'arrangerait beaucoup ! D'accord, on va jouer alors, même si la pression commence à monter très vite.

Prenant un air à la foi pensif et interrogateur, je commence à tapoter du doigt la table, nerveusement. Je reprends mon verre avant de le boire cul-sec et d'examiner le bâtiment. Bon, mes affaires sont encore au premier étage et je peux m'échapper par la fenêtre à côté de la table si jamais ça tourne mal. Revenant un peu sur ma "partenaire", je la fixe longtemps avant de lui dire.

-"Et donc... Ce métamorphe... Pourquoi veux-tu l'avoir ?"

Je soutiens mon regard à celui de la marchombre et laisse un silence qui dure une éternité. Une tension s'installe tandis que je me prépare psychologiquement à la suite. Et à peine Lexi a le temps d'ouvrir la bouche pour répondre, que d'un geste fort et rapide, je lui colle un coup-de-poing en pleine mâchoire, la faisant trébucher de son siège, au sol, tandis que je m'éloigne de mon propre tabouret en criant de fureur.



-"Comment m'as-tu retrouvée ? Qui t'envoie salope ? Seika ? Minshu ? Fuyu ? Tenshi ? Peu importe, tu ne m'attraperas jamais ! Je prendrais possession d'un autre corps avant que tu ne me trouves !"


Fuyant aussi vite que possible, je me dirige au premier étage, récupère mes affaires, et plonge dans le fenêtre à côté pour sortir à l'extérieur. M'écrasant au sol comme un sac de patates, la chute a entraîné quelques morceaux de verre qui se sont plantés dans mon corps, malgré mon armure, laissant une petite traînée de sang au sol. Lâchant un petit cri de douleur, j'essaie de me relever avant de courir à toute hâte vers l'arrière de la mairie, une fois celle-ci visualisée.



Contextuelle:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptySam 10 Nov 2018, 16:11

Camarades de beuverie

Ft Bashô et Eleanor

La discussion entre les deux femmes s’amenuisait, et la petite marchombre sentit que leur jeu allait prendre un autre tournant. En effet, la dénommée Elvina se contenta de répondre vaguement, acquiesçant çà et là. Puis, un bruit attira l’attention de notre marchombre, qui orienta légèrement la tête de façon à entendre plus précisément. Là où se trouvait Bashô lorsqu’elle l’avait repéré en train de discuter avec la fille, un infime bruit de chaise et de papier, suivit de pas. Bashô s’approchait. S’approchait trop. Il ne s’en rendait pas compte, parce qu’il n’avait pas les moyens de savoir que Lexi entendait plus que quelqu’un lambda - et il n’y avait pas que son ouïe qui était très développée - mais il était assez près pour qu’elle entende sa faible respiration. Il s’en alla cependant sans avoir fait quoi que ce soit de particulier, mais la jeune élue se doutait qu’il y avait une raison derrière son déplacement.
La conversation reprit cependant, tandis qu’elle s’interrogeait sur les intentions du moustachu - qui était censé être son allié depuis peu de temps. La rouquine en face d’elle lui demanda ses motivations, et Lexi prit un temps pour réfléchir. Si Bashô n’était plus à portée d’écoute, n’était-il pas inutile de choisir ses mots ? Elle allait parler, lorsqu’un poing dans la mâchoire l’en empêcha. S’il la prit par surprise, et offrit le temps à Elvina de s’éloigner en braillant - et en attirant l’attention de toute la taverne.

La jeune marchombre essuya ses lèvres, où un peu de bave s’était laissée aller, et regarda l’ensemble du public intrigué :
Ne vous inquiétez pas, simple différent entre exs.

Si le terme ex était compréhensible via la magie de Kosaten par les natifs, l’homosexualité beaucoup moins, aussi ces derniers n’en furent que plus médusés, sous le regard amusé de la blonde. Le temps qu’elle parle, elle avait entendu la fille monter au premier, avant qu’un bruit sourd à l’extérieur indiqua qu’elle était sortit de manière peu habituelle. Lexi se leva et sortit de la taverne, mais elle ne put distinguer Bashô qui attendait en face, maintenant qu’il était immobile, un peu plus loin, et qu’elle ne prêtait pas attention à lui. Elle fit le tour de l’établissement jusqu’à trouver le point d’impact sur le sol qu’elle cherchait : deux belles traces de bottes, pieds-joints. Puis les traces s’en allaient, là où la fille voulait amener la Tenshijin.

Car cette dernière n’était pas bête, et avait l’avantage énorme d’avoir entendue la conversation entre Bashô et Elvina. L’entrée en matière de la fille lorsqu’il s’était assis à sa table ne laissait pas présager que c’était Méphisto. D’ailleurs ce dernier n’était pas vulgaire, du peu qu’elle l’avait vu. La sortie de Bashô avant celle de la rousse n’était pas une coïncidence. C’est pourquoi la jeune femme ne se pressa pas pour suivre la belle piste laissée devant elle : on VOULAIT qu’elle s’y rende, elle ne serait donc pas en retard.
Elle prit cependant ses précautions. Elle approcha les mains de ses poignards, sa tenue qui n’était autre que Rawen, se modifia pour que les manches soient accessibles. Lexi dégaina ses lames. D’une injonction mentale à peine définie, elle prévint sa Greffe de la possibilité d’un combat. Cette dernière se modifia en conséquence.

En effet, Rawen avait le côté esthétique pratique de pouvoir changer l’apparence des vêtements de Lexi, cependant, cela l’empêchait de protéger efficacement sa porteuse. Pour être optimale, l’Armure Vivante devait garder sa forme d’armure. Une forme que la marchombre ne revêtait pas souvent, mais c'est ce qu’elle fit à cet instant, par souci d’efficacité.
Aussitôt, on eût dit une statue vivante. L’armure était d’un métal sombre et inconnu, souple mais résistant, et elle épousait la silhouette de Lexi à la perfection, ne gênant pas un seul de ses mouvements, légère et confortable à souhait. Ses bottes de cuir avaient été renforcées de protections au niveau des tibias, elle portait également des protège-avant-bras solides, et des gants de protection. Rawen s’apprêtait également à déployer un casque sur le visage de Lexi, cette dernière l’en empêcha. Elle voulait d’abord pouvoir être reconnue lorsqu’elle arriverait, car il était dangereux d’engager un combat inutile.

La petite blonde suivit la piste avait prudence, marchant en silence dans l’obscurité vers la direction assez directe qu’avait prit Elvina : la mairie. Ombre parmi les ombres, elle adopta son déplacement furtif le plus discret qu’elle puisse, et s’approcha de l’arrière du bâtiment, où semblait s’être rendue son “ex” … interlocutrice. Rasant les murs, restant à couvert le plus possible, elle s’approcha doucement...

Contextuelles:
 


Dernière édition par Lexi Hil'Feyan le Jeu 29 Nov 2018, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyDim 11 Nov 2018, 19:49



Pris au piège



Une fois sorti, Bashô n'eut pas à attendre très longtemps avant d'entendre le bruit d'une fenêtre cassée, signe que la conversation entre son "espionne" et Lexi était arrivée à son terme. Méphisto avait des préparatifs un peu compliqués à réaliser, il n'aurait malheureusement pas le temps de les mettre en place dans le délai imparti si elles arrivaient sur le lieu de rendez-vous trop vite. Heureusement la mairie était à l'autre bout de la ville ce qui devrait laisser suffisamment de temps au parasite.

Il ne fallut pas plus que le temps de cette réflexion pour qu'il vit sortir Lexi. Celle-ci ne semblait pas pressée et se dirigea alors vers la provenance du bruit de verre brisé suivie d'une vingtaine de mètres par Bashô. L'ex-maffieux ignorait tout de ce qu'il s'était passé dans la taverne après son départ mais il semblait que Eleanor s'était enfuie par une fenêtre et qu'à présent Lexi était à ses trousses. Il ignorait les raisons qui la poussait à la suivre et s'en tapait pas mal maintenant que le poisson était ferré. Il faudrait quand même qu'il lui demande à la fin comment avait-elle réussie ce tour de force.

Le peu d'entrain que l'archère mettait à l'œuvre inquiétait tout de même le hunter. Eleanor faisait mine de fuir, donc la Tenshin était sensée pouvoir la perdre à tout instant même si en réalité sa pseudo-proie s'assurait habilement que ça ne soit pas le cas. Pourtant elle ne semblait pas vraiment s'activer... Se doutait-elle d'un traquenard? Dans ce cas, pourquoi y courir? Bizarre...

Pendant ce temps là Méphisto préparait le piège à la hâte. Il n'avait pris le temps que de faire une description sommaire de son plan à son associé et elle ne ressemblait déjà pas à ce qu'il était en train de faire. A peine sa conversation télépathique avec Bashô fut-elle finie qu'il cria pour appeler son aide. Aussitôt celle-ci arrivée, il entra dans le vif du sujet sans ne perdre une seconde.

-Bon, Mary, commande à mes hommes de mains personnels d'aller de suite me chercher tous les cadavres frais du jour à la morgue. Il m'en faut au moins quatre ou cinq donc s'il n'y en as pas assez, prend ceux un peu plus vieux sur le point d'être inhumés tant pis. Si le croque-mort proteste, n'oubliez pas de lui dire que vous venez de ma part et que c'est un ordre absolu! s'exclama-t-il. D'ailleurs, où est dame Rumaki??

-Dame Rumaki... Elle doit être dans sa chambre à l'heure qu'il est mais pourqu...

-Très bien, alors aller la chercher dans quinze minutes très précisément et dites-lui que "Nagato" la fait mander dans la cour derrière la mairie! Si elle proteste, dites-lui que c'est d'une importance primordiale et qu'il en va de la survie de la cité! Exécution! ordonna-t-il d'un ton sec sans laisser le temps à son aide de réfléchir.

Maintenant tous les rouages étaient en marche et plus rien ne pouvait arrêter ce que le métamorphe prévoyait. Une dizaine de minutes plus tard, cinq gardes étaient dans la cour avec une carriole contenant cinq cadavres à son bord. La différence entre ces gardes-là et les autres, c’est que ceux-ci faisaient à la base partie de la bande criminelle qu’il avait sous ses ordres depuis maintenant dix ans. Méphisto les reçu avec le minimum syndical de remerciements mais ne les congédia pas. Ces hommes de confiance qui pouvaient tout voir contrairement aux autres citoyens de la ville pourraient lui être d’une grande aide en cas de dérapage. L'un des cadavres n'était clairement pas frais mais bon, de loin ça ne se verrait pas. Il les égorgea et les mutila alors tous sauf un avant de les répandre sur le sol -dont l'un d'entre eux en deux morceaux- et de rajouter de la gouache rouge en quantité pour simuler le sang que ces cadavres n'avaient plus. Il réussit à reproduire une scène de massacre crédible en un temps record mais bon, il n'en était pas à son coup d'essai et il avait beaucoup de moyens à sa disposition. Il commença également à répandre des hormones poussant les humains les respirant à agir plus impulsivement. Toute personne dans les alentours se mettrait à agir de manière bien moins réfléchie d’ici quelques minutes.

Sur ces entrefaites une rousse -répondant au doux nom d'Eleanor- arriva sur les lieux. Si elle partait en fuyant et criant comme la bonne femme qu'elle semblait être, ça pourrait faire capoter son plan, il fallait qu'il la tue! Il fit deux pas en avant tout en sortant un poignard de sa poche avant de s'arrêter net. Au lieu de fuir elle arborait maintenant un regard et une posture de combattante, cette femme n'était peut-être pas la simple native qu'elle semblait être.

-Eh! Toi la rousse, vient te cacher sous ce caveau, lui ordonna-t-il d'un ton ferme toujours sous l'apparence de Bashô. Si tu fais ce que je te dis tout se passera bien et je te promet même de te sortir de la misère, si tu tentes quoi que ce soit d'autre je t'étripe ici sans attendre, c'est clair?

Il ne pouvait malheureusement pas lui demander simplement de foutre le camp car elle risquait de croiser Lexi ou pire encore, Rumaki ou Bashô et son plan tomberait alors instantanément à l'eau. On partirait alors sur un "adieu Méphisto" mais ça, il s'y préparait déjà. Il avait toujours été le plus intelligent dans n'importe lequel des jeux à pions humains auquel il jouait, mais c'était la première fois qu'il lançait une partie sans être sûr de gagner.

Une trentaine de secondes après qu'Eleanor se fut cachée, Lexi débarqua alors devant une scène de massacre sans nom. Un homme ressemblant trait pour trait à Bashô avait sa main posée sur le sommet du crâne d'un des cadavres et l'égorgea au moment où l'archère arriva. Autour de lui des soldats de la cité dont un qu’elle pouvait reconnaître, c’était un des hommes de mains qu’elle avait déjà rencontrée à Tokonatsu et qui avait tenté de la kidnappée. Le parasite récita alors paisiblement la tirade qu'il s'était fabriquée entre-temps, d'une voix claire et forte pour pouvoir être entendu même à une trentaine de mètres de là.

-Alors comme ça Lexi on a découvert que je n'étais pas le gentil petit agneau que je prétendais être, hein? Ce n'était pas une mauvaise idée d'enquêter sur moi, mais il aurait au moins fallut t'assurer de rester discrète si tu ne voulais pas aboutir à cette situation... Tu vas finir égorgé comme tous tes informateurs et personne n'aura vent de ce que tu as découvert! Si seulement tu avais laissé ta curiosité rangée bien au fond ton sac, tu aurais pu continuer de vivre en pensant que Bashô Tokaï faisait le bien...

De son côté Bashô ne se doutait de rien. Sachant qu’il risquait peut-être d’intervenir dans le combat sensé opposer Lexi à quelques membres de sa garde, il ne voulait pas qu’on puisse le voir en train de se battre contre une femme sans raison apparente, il lui fallait faire attention à son image. C’est pourquoi lorsqu’il croisa une patrouille -qui fut d’ailleurs bien étonné de tomber sur sieur Bashô en pleine ville et en pleine nuit comme ceci, il les réquisitionna pour placer un garde à chaque rue menant à la place. De la distance où ils les plaça, ils ne pourraient ni voir ni entendre ce qu’il s’y passait, et Bashô en l’instant ne le pouvait par conséquent pas non plus. Il ne répondit à leurs questions que par « nécessité exceptionnelle soldat ! ».

Le plus dur pour un ancien traître repenti
Ce n'est pas de gagner la confiance d'amis,
C'est plutôt celle de tester à ses dépends
De la dague de la trahison le tranchant...


HRP:
 

©️MangaMultiverse



Dernière édition par Bashô le Lun 19 Nov 2018, 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue0/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 19 Nov 2018, 20:56






Horreur






Il n'y avait rien de plus inquiétant que la demande qu'incarnait ce jeune soldat. Il était venu frapper à ma porte alors même que je prenais du temps avec mon fils et Mei. Celle-ci perdait quelques facultés avec l'âge, mais avait encore toute sa tête. En plein jeu, je dus alors alors aller ouvrir, et de suite, l'homme sembla stressé, comme si une urgence était au rendez-vous. Il m'expliqua en bredouillant que Nagato me mandait à la mairie. Fronçant les sourcils, alors que Djadine me faisait remarquer que ce n'était pas un marcheur d'ombre qui s'était présenté à moi, je restai un instant hésitante, demandant au messager des précisions sur la situation.

Mais celui-ci resta très évasif, répétant que le temps pressait et que la prospérité de la cité entrait en jeu. Argument qui fit mouche en moi. Le fait que ce soit le ninja de l'akatsuki qui l'envoyait me laissait encore perplexe, mais ce n'était pas impossible, peut-être par manque de temps ou d'effectif. Et puis, je ne pouvais pas rester là à philosopher si des vies étaient en jeu. J'acquiesçai donc.

Très bien, je m'y rends, comptez sur moi. Dites-lui que j'arrive dans les 5 minutes.

Je refermai la porte alors que le soldat s'en alla à la hâte en direction de la mairie. Mei, qui avait entendu ma dernière phrase demanda

Rumaki, tout va bien ?

Oui t'inquiète, rien de grave, il faut juste que je m'absente un moment. Veille bien sur Haïko.

La vieille dame n''insista pas et retourna dans la pièce de jeu. De mon côté, je montai dans ma chambre pour me changer et pour préparer mon arsenal de combat. J'avais vraiment un mauvais pressentiment. Que se passait-il là-bas ? Pourquoi Nagato venait me chercher ? Il n'avait pas besoin de mon aide d'habitude... voulait-il me tester ? Non... vu l'état du soldat, c'était autre chose... J'attachai ma sacoche ninja à ma taille, songeuse. Puis, mes yeux croisèrent la cape de Sakura... celle qui rendait invisible... puis en soupirant je fis un mouvement pour partir, je devais me faire des idées.

Prends-là Rumaki...

Quoi ?  la cape ? T'es sûr que ça vaut la peine ?

Ouais, la situation est bizarre... y a un truc qui cloche...

C'était le sentiment que je couvais aussi. Je fixai à nouveau l'habit, marquai un temps d'arrêt, puis finit par l'enfiler par dessus mes habits. Une fois à l'extérieur de la maison, je plaçai ma tête dans le capuchon et coupai l'émanation de mon mana. S'il y avait du danger, autant ne pas se faire repérer et agir par surprise. Me voici donc invisible aux yeux et au détection de mana.

J'avançai jusqu'à la mairie sans le moindre bruit, et passai sans difficulté la barrière de garde. Celle-ci me mit d'autant plus sur mes gardes. Pourquoi y en avait-il autant qui sécurisait le périmètre ? pourquoi ne s'était-il pas mieux diviser pour résister au danger qui semblait ronger la mairie ? et surtout...

D'où venait cette odeur pestilentielle ?

Mon cœur manqua un battement. Le pressentiment négatif s'accentua. Et une fois sur place, je dus retenir un cri de surprise. Personne ne me voyait ni ne me sentait... mais moi je voyais et je sentais tout !



Mon visage ne réprima pas son expression horrifié. Des morts... des morts partout, et surtout... j'entendais Bashô, ses dires... ses mots... Il parlait à une élue présente lors de la réunion, dévoilant son vrai visage... ce... c'était impossible... je lui faisais confiance !! Ce ne pouvait pas être lui !! Lors de la réunion, il semblait tellement sincère ! Il voulait le bien de cette ville... pourquoi porter une telle cruauté en lui ?? Pourquoi changer maintenant ??

Tellement choqué, je ne résistai pas à la prise de pouvoir de Djadine, plus réactive que moi.

On peut pas le laisser s'en tirer ! Laisse-moi faire !

Toujours sous sa cape, nos yeux devinrent rouge, alors qu'elle fixait Bashô. Un petit vent se leva. Notre mana reprit son émanation. La seconde d'après, quelque chose d'invisible serra la gorge du traître. Il avait beau se démener l'étau se refermait. Notre regard était planté dans le sien. Djadine souleva son capuchon, annulant les effets de sa technique.

BASHO ! Espèce de traître, t'aurais pas dû t'exposer autant ! grâce à un de tes gardes, j'ai pu entendre tes saloperie de parole ! dis-moi tout de suite ce que tu as fait de Nagato ! Et t'avise pas de toucher à lexi !  

Même si elle ne la connaissait pas, elle comprenait très bien que Lexi n'avait rien de suspect dans la situation présente. Ce qu'elle et moi ne savions pas en revanche... c'est que Nagato était un prétexte à une chose bien plus horrible.

Contextuelles :
 







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptySam 24 Nov 2018, 11:48



Rage insensée



"Mais qu'est-ce qu'elle fout bon sang!" se demandait le parasite durant son long monologue de méchant. Cela faisait déjà une minutes qu'il était en impro totale et toujours pas de Rumaki à l'horizon. A repousser le moment où il lui tomberait dessus, Lexi allait finir par comprendre la supercherie. Sans parler du fait que l'original Bashô pouvait arriver d'une minute à l'autre... Il ne le savait pas mais le détour de l'élu pour entourer la place lui procurait un sursis, de quoi retourner une fois le sablier. Il ne crachait pas sur cette petite aide.

Puis d'un coup, alors que celle qu'il attendait ne se montrait toujours pas, il sentit une force invisible lui serrer le cou! C'est alors que de nul part apparut théâtralement Rumaki en tenue de combat. Elle ouvrit alors la bouche pour lui dire ce qu'elle pensait du traître qu'il était. Bonne nouvelle: elle avait tout entendue, il n'avait pas parlé dans le vide pour rien contrairement à ce qui lui était apparu. Mauvaise nouvelle: il l'avait sous-estimée en pensant que le pouvoir qu'elle détenait sur Bashô était sa seule arme. Il n'avait absolument pas prévu qu'elle puisse tenter de l'immobiliser comme ceci... En effet l'étreinte était trop forte pour qu'il s'en dégage, mais heureusement les cinq hommes qui l'accompagnaient étaient là comme éléments pour contrer les imprévus, et si les deux femmes pensaient que c'étaient de simples soldats, alors elles se trompaient.

D'un geste de la main qui se voulait le plus naturel possible mais trahissant bel et bien son incapacité à bouger normalement -ni ne trop bouger d'ailleurs- à cause du manque d'oxygène et de la pression sur sa trachée, il fit signe à ses hommes de mains de s'occuper de Rumaki. Ces hommes n'auraient jamais pu entrer dans une quelconque milice en temps normal, et même celle d'une cité en train de se construire aurait du les refuser. Après tout ils venaient tous d'un gang de bandits, de kidnappeurs même, qui officiait dans la région de Tokonatsu il y a peu de temps encore. Chacun de leur coup était un franc succès, grâce à la fourberie, l'autonomie de chacun de ses membres et l'intelligence de leur chef Méphisto. Ils se jouaient de la police qui ne parvenait pas à penser comme eux pour pouvoir les coincer. Un jour cependant un homme y parvint. C'était un élu qui réussit à récupérer la fille de ses employeurs -ses derniers sachant pertinemment que cette fois comme les autres les autorités se montreraient incompétentes- tout en gardant la rançon. Mais cet homme, au lieu de revenir la donner à ses employeurs, alla se présenter au chef du gang et leur offrit la rançon comme gage pour intégrer leur groupuscule. Ces derniers acceptèrent. L'élu partit peu de temps après jurant de revenir quand il serait bien plus fort pour faire de ce gang l'un des plus puissants au monde et de devenir l'acolyte de son chef. Cet élu, c'était Bashô.

Il tint sa promesse, vint donc un jour où Bashô, Méphisto et son gang durent partir pour quitter Tokonatsu et accomplir leur destinée. Voilà la différence entre de simples bandits et eux. Les simples bandits n'ont aucune ambition et ne voient pas plus loin que leur larcin quotidien et la fuite des milices pour vivre. Eux ont tout quittés pour suivre leurs chefs et devenir quelqu'un. Ce ne sont plus de simples criminels mais de futurs généraux, des espions d'états, des directeurs de propagande, des émissaires... Eux savent que toute cette histoire d'élu des trois dieux n'est qu'un vaste mensonge, c'est pourquoi ils sont indispensables à la cité. Il y a des taches qu'on ne peut attribuer qu'à eux. Aujourd'hui, ils allaient se battre comme des bêtes sauvages pour que leur destin puisse se réaliser.

C'est pourquoi les cinq hommes se jetèrent sans hésitations et avec une détermination palpable sur les deux femmes, deux s'en prirent à l'archère dans l'unique but de faire barrière entre la fuyujin et elle, les trois autres fondirent armes en main sur la Mère de Fuyu avec la très nette intention de la tuer. Si elle se défendait efficacement, elle était bien suffisamment puissante pour les contrer. En revanche, si elle les sous-estimait, alors ils pourraient bien la surprendre...

Dans un cas comme dans l'autre la déconcentration qui en résulterait avait de bonne chances de libérer le hunter, seulement d'autres imprévus pouvaient encore survenir, contredisant ses prévisions. En tout cas une chose était sûre, si une réflexion posée pouvait permettre aux deux femmes de trouver une solution pour se sortir de leur mauvaise passe, alors Méphisto était tranquille. Depuis qu'il était sur cette place, soit depuis un bon quart d'heure maintenant, il rejetait continuellement des hormones pour susciter la rage chez ceux les respirant. Il avait mis son corps tout entier en mode usine et le résultat était des plus satisfaisants. Pour quelqu'un comme Méphisto capable de détecter les signaux chimiques dans l'air, les environs semblaient être un nuage dense et opaque. De quoi transformer des chiens en bête féroce et la plus innocente des élues en un être impitoyable et dénué d'une once d'empathie. Même Eleanor dans sa cache devait commencer à sentir sa colère montrer sans raison et devait se demander la raison d'une telle perte de sang froid.

"Hum, même pas capable de me retenir plus de quelques secondes".
"Alors comme ça tu possèdes le pouvoir de me tuer? Je jubile que ce soit toi qui le détienne puisque tu n'oseras jamais en faire usage!".
"Tu vas mourir parce que tu es faible. Tu es faible car même avec la force de passer à l'acte tu ne fais rien, c'est pour ça que je vais gagner cette bataille".
"Des innocents vont mourir par la faute de ton incompétence!".


Une fois libre, il assènerait ces phrases une à une dans le but de la faire craquer avant de se jeter sur Lexi en faisant mine de vouloir la tuer. Son discernement était déjà certainement complètement brouillé par sa technique. Si même après elle rechignait à se servir du pouvoir dont le conseil de Bashô Tokaï l'avait doté, alors il s'avouerait vaincu. Ce serait sûrement la fin pour lui. Les prochaines secondes seraient déterminantes pour son destin, celui de Bashô Tokaï et de Kosaten tout entier.

Sens-tu, cette chaleur monter, nous envahir?
Vois-tu, s'évanouir les conseils du vieux sage?
Tu ne sens ni douleur ni le froid de la nuit,
Juste dans tes veines bouillir ton sang de rage!


©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptySam 24 Nov 2018, 14:59





Camarades de beuverie.



Feat.Bashô/Lexi/Rumaki


Je courais, rapidement, douloureusement. J'essayais de retirer le verre de la fenêtre qui s'était planté dans ma chair au vu de l'impact, mais je pissais quand même un peu de sang. Heureusement que mes atouts de vampire sont là pour m'aider à guérir même si quelques petits cris de crispation sortait de ma bouche, quand j'arrivais à en défaire quelques morceaux de ma peau. Je me dirigeais vers l'arrière de la mairie, comme me l'avait demandé le moustachu, tantôt, à l'auberge, et poursuivit par la marchombre Lexi. Je ne comprenais pas le but d'une telle demande, mais je n'allais pas être déçue du voyage.


Arrivée sur les lieux, une scène d'épouvante avec des cadavres de partout, des gardes ainsi que le fameux moustachu en tête. Il s'avance vers moi en sortant un poignard, mais je ne me laisserais pas faire ! Prenant une posture défensive, le moustachu s'arrête net avant de m'ordonner de me cacher en m'appelant "la rousse" ! Continuant de m'expliquer la situation dans laquelle je suis tombée, c'est soit la belle vie, soit la mort. Une remarque qui fait tilter Elvina, après un hochement de tête et allant sous le caveau pour exécuter cet ordre.



*Il m'a l'air bien con ce mec ! Non ?*

*En tout cas, quelque chose ne tourne pas rond, c'est sûr ! Attendons de voir la suite des évènements.*

*En tout cas, fais attention à toi, je ressens quelque chose d'inhabituel dans l'air et qui affecte ton corps et ton esprit.*

*Bien reçu ! Mmmmhhhh, il est peut-être temps de redevenir une simple vampire dans ce cas !*


À peine une poignée de secondes plus tard, et voici l'archère qui arrive devant ce spectacle avec un moustachu en plein monologue concernant une soi-disant "trahison". Ce n'est pas clair, ça ne correspond pas du tout à ce qu'on m'a dit de la cité ou de la vision du maire lui-même. Mais que se passe-t-il à la fin ? Juste au moment où les sous-fifres s'avancent pour lancer l'attaque sur Lexi, le moustachu s'immobilise et la voix d'une femme se fait entendre. Regardant à l'endroit d'où la voix s'élève, j'aperçois Rumaki dans une colère rouge. Rumaki... L'élue que j'ai vue dans mes cauchemars, dans ce manoir lugubre où nous étions à la recherche de personnes chères à nos cœurs. Elle est donc de la partie ! À Bashô Tokaï ! En tout cas, j'ai bien entendu ? Bashô ? Donc... Le moustachu à l'auberge est le maire de la ville ! Alors... Que signifie cette mascarade ? Bref, juste un geste pénible de la main du moustachu et voilà que les cinq gardes se divisent en deux groupes, un de deux et l'autre de trois afin d'attaquer simultanément les deux élues.

*Il faut faire quelques choses Eleanor, n'importe quoi, mais on ne peut pas laisser la situation se dégrader !*

*...*

*ELEANOR !*

Putain... ! J'aurais préféré rester sage et profiter de la situation pour en obtenir un certain profit après, mais comme pourchassée par d'anciens démons, je ne peux pas, moi aussi, rester en arrière. En plus, j'ai totalement guéri, maintenant, de mes blessures et j'ai l'effet de surprise à mon avantage. Serrant les dents sur la remarque d'Elvina, je ressors en trombe du caveau, sniper magique en main et dans un plongeant, je tire deux balles en direction des trois adversaires de Rumaki dont une se plante dans le genou d'un des gardes et l'autre dans le coude d'un deuxième brigand. Touchant le sol, je glisse rapidement en faisant volte-face et ajuste un autre tir qui siffle aux oreilles du moustachu immobilisé, tant la balle passe près de lui, et vient s'incruster dans l'omoplate d'un des brigands affrontant Lexi. Juste le temps de me relever que je mets le canon de mon fusil contre la nuque du commanditaire de l'attaque, et de ce plan, en le prenant en otage.

-"QUE PERSONNE NE BOUGE !"

Fixant la situation, je guette le moindre mouvement d'une des cibles afin de la neutraliser au besoin. Dans le regard des deux femmes, je peux lire l'incompréhension, ce qui est tout à fait normal après tout, mais la magie qu'utilise cet imposteur, elle est toujours présente dans l'air donc... C'est loin d'être gagné pour calmer tout le monde.



-"Rumaki, continue d'immobiliser celui-là avec ton pouvoir ! Quant à toi, moustachu, dis-moi qui tu es ! Tu n'es pas Bashô n'est-ce pas ? C'est là que tu as commis une erreur, le vrai lui, connaît mon prénom et toi tu m'as juste appelé "la rousse". De plus, je ne crois pas qu'utiliser un langage aussi familier quand tu m'as vu était de circonstance, le vrai Bashô sait bien mieux utiliser les mots et le verbe que toi ! Il n'en faut pas beaucoup afin de me donner une idée sur la personne. Enfin... Personne est peut-être trop qualificatif pour toi, n'est-ce pas "métamorphe" ? Inutile d'essayer de t'enfuir, au moindre mouvement, je te tue ! À part, si tu peux esquiver une balle de sniper à bout portant et à une vitesse de 1500 Km/h ! Choisis judicieusement car il se pourrait que dans la minute qui suit, je te livre à Lexi ! Elle a sans doute très envie de te ramener !"


La tension est palpable, mais je dois avoir des infos, je dois me dégager de là par n'importe quel moyen ! Soit je me fais aider par Lexi et Rumaki soit, je dois trouver une autre solution. Et elle arrive vite dans mes pensées.

-"Au fait, j'ai oublié de te dire imposteur, ta magie ou ton effet dans l'air ne m'affecte pas ! Et la réponse est simple... Je suis déjà morte, mon corps est à l'arrêt et ne pas respirer pour un être comme moi est un jeu d'enfant !" Je tourne la tête vers Rumaki et Lexi pour leur demander.
-"S'il ne veut pas répondre à mes questions, je sais qui peut m'aider à savoir. Il faut que le conseiller de Bashô Tokaï, Heiwa Jigoku, vienne analyser la situation puisqu'il connaît très bien le vrai maire de la ville. Appelez-le si besoin !"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyJeu 29 Nov 2018, 17:58

Camarades de Beuverie

Ft Bashô, Eleanor et Rumaki

Arrivée à un moment où pour avancer il fallait être à découvert, Lexi n’eut pas d’autre choix que de se montrer. Au moment où elle fut sur la scène montée par Méphisto, il commença le dernier Acte. Elle était encore loin, mais elle pouvait parfaitement voir le tas de cadavres environnant le moustachu - oui le narrateur se réserve le droit d’appeler moustachu tout moustachu, même si ce n’est pas Bashô - tout comme elle vit la lame découper la gorge de la dernière victime. Lexi avait une acuité des sens exceptionnels, ce que ne savait pas Méphisto. Ce que ne savait pas Lexi, c’était que Méphisto était venu mettre son grain de sel dans son fonctionnement corporel. Elle avait déjà inhalé nombre d’hormones volatiles, et là où son regard acéré aurait dû constater des plaies peu fraîches, du faux sang pitoyable et une rigidité cadavérique avancée, il ne capta que l’ensemble, renvoyant à son cerveau que ce qu’il craignait depuis le début : la trahison.
Traître ! siffla-t-elle en tenant fermement ses lames. Ce n’était pas des paroles en l’air Bashô, ajouta-t-elle presque en crachant le nom de l’élu, je ne vais pas te laisser impunément te servir des gens qui croient en toi !

Sa colère bouillonnait, pourtant elle n’était pas encore assez forte pour la faire passer à l’action, du moins pas sans son arc certainement. Cela offrit le temps à Méphisto de lancer une tirade montée de toute pièce. Tirade assez mal faite en vérité, car certains détails auraient dû faire tiquer la marchombre : enquêter sur lui ? Des informateurs ? Il était très mal renseigné pour un élu de sa trempe le Bashô, car rien de tout ça n’était correct. Cependant, les hormones relâchées dans l’air par le métamorphe l’empêchait de remarquer ces indices.
Elle n’avait qu’une envie, c’était de se jeter sur lui, mais la distance, la présence d’autres gardes et son instinct de survie - qui lui soufflait de renoncer à se battre contre celui qui l’avait mise KO en un coup -  la dissuadaient d’une telle folie. Des gardes ? Elle ne tarda pas un reconnaître l’un d’entre eux, survivant des hommes ayant voulu la kidnapper, il y a longtemps à Tokonatsu. Évidemment, quitte à utiliser la ville comme un scélérat, autant y placer tout son gang de malfaiteurs … Lexi était écoeurée, mais elle fut soudain surprise lorsque Bashô afficha une drôle de tête, et que la Fuyujin de la réunion - Rumaki semblait-il - entra en scène. Elle cracha son dégoût au visage de celui qu’elle pensait être le maire de la ville, et donnait l’impression de le contrôler, notamment pour protéger Lexi. Trois de ses gardes se précipitèrent vers Rumaki pour qu’elle cesse le sort qui contrôlait leur maître, deux vinrent approcher Lexi.
Grave erreur d’avoir envoyé seulement deux de ses hommes contre elle, tout en ayant astiqué sa colère à grand coups d’hormones. D’autant qu’elle avait déjà réussi à se défaire d’eux. Deux fois. Et depuis, elle n’avait cessé de progresser.
Venez payez la dette de votre maître, venez donc, susurra la marchombre.

Elle adopta une posture de combat, davantage proche de celle du félin que de l’homme, mais pas moins efficace, et les accueillit comme il se devait. Elle esquiva les premières attaques, jaugeant leurs compétences, avant de passer à l’action. Rapide et agile comme un serpent, elle planta ses lames çà et là, trancha la chair dans des giclées de sang. C’était une erreur de penser que Lexi faisait le bien, en tout instant. Lexi était la première à faillir aux grands principes, et si biologiquement on l’y aidait… Elle n’hésiterait pas à tuer ces deux hommes dès qu’elle le pourrait.
Mais la situation se compliqua. D’une oreille, elle entendit la voix de Bashô, cinglante et cynique, provoquer Rumaki, lui rappeler qu’elle n’utiliserait pas le glyphe entre elle et le Seikajin. A nouveau, l’élue de Tenshi passa à côté d’incohérences monstres, comme un aveugle louperait une montagne d’or, trop enivré par le combat, déboussolé par la colère insufflée en elle, déconcentrée. Mais la déconcentration fut pire lorsqu’elle vit l’un des élus les plus puissants de Kosaten se jeter sur elle. L’un de ses assaillants en profita pour se glisser dans son dos, tandis que la marchombre se préparait à affronter le pire. Puis la situation se renversa.
Deux bruits secs- que l’Alavirienne ne pouvait pas associer à des coups de feu - claquèrent et deux adversaires de Rumaki furent touché. Puis, celui qui prenait Lexi à revers fut déstabilisé par un impact et sa cible en profita pour se retourner, et lui éclater le nez d’un coup de pied bien placé. Un nouvel pirouette d’Elvina qui venait d’arriver, et elle tenait un long bâton noire contre la nuque du métamorphe. Elle ordonna à tout le monde de s’arrêter, mais Lexi murmura :
Oh non la rouquine, ne compte pas là dessus.

Elle s’approcha de l’homme dont le visage était déformé par une arête nasale pas vraiment à sa place, tandis que le second assaillant n’osait pas laisser son chef dans un telle situation pour aller aider son collègue. En un contre un, dans un situation stressante pour l’un et galvanisante pour l’autre, l’issue était évidente et elle vint rapidement. La marchombre se jeta en avant avec une vitesse fulgurante, et visa plus bas que ce qu’aurait pu croire le mafieux : ni le visage ni la poitrine, elle plongea et sectionna l’aine de son ennemi avant de le bousculer, et de s’éloigner. Alors que la situation s’était tendue, Lexi lui jeta d’un air mauvais :
Si tu veux bien mourir en silence pendant qu’on discute.

Puis Eleanor de son vrai nom démasqua le métamorphe selon quelques arguments, mais Lexi n’en retint aucun. Simplement, cette découverte la frappa et vint lui rappeler tout ce qu’elle avait manqué depuis qu’elle était sur les lieux. Elle jeta un oeil au tas de cadavres.
Certains sont morts au moins depuis quelques jours...

Elle fixa ensuite Méphisto dans les yeux, continua son monologue de “Mon dieu que suis-je ? Bête ou aveugle?”
Bashô m’aurait de plus certainement déjà éclaté le crâne entre deux pierres, sans se soucier de la menace de la rousse, qui n’en serait pas une pour lui. Il n’aurait aucun intérêt à pousser Rumaki à activer le glyphe ainsi...

Puis elle s’adressa effectivement au parasite, qu’elle considérait à peine, et explosa :
Tu es sérieux ? Espèce de mollusque invertébré sans cervelle, je vous PRÉVIENS d’un potentiel danger pour TOI, et toi tu fais toute cette merde ? J’espère pour toi que tu as prévenu tes proches, pour autant que tu en aies. Parce que là j’hésite simplement entre te tuer lentement comme l’animal que tu es, non, la chose, où t’emmener voir des scientifiques tarés. La première idée a l'avantage d’amener une satisfaction immédiate, mais je suis capable d’être patiente et de savoir que tu pourris dans les sous-sols de l’île !

Puis la jeune femme pris conscience que ce n’était pas elle qui “tenait” Méphisto en laisse, aussi ajouta-elle à l’intention d’Eleanor et Rumaki.
Merci pour l’intervention, mais celui là, je me le garde.

Elle appela Rawen mentalement.
Rawen, fais remonter le cristal de téléportation contre ma manche, vers ma main, sans que j’ai besoin de le tenir. Et lorsque je frapperai l’autre ver immonde, fais en sorte qu’il y ait contact. Je ne sais pas encore comment je vais me débrouiller, mais il est hors de question que l’avis de l’une ou de l’autre, m’empêche de téléporter cette fiente de T’slich...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue0/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptySam 15 Déc 2018, 22:52






Combat







Le regard de Djadine était planté dans la nuque de Bashô, bien déterminé à lui faire cracher le morceau. Ma double avait de la colère en elle, déjà par compassion pour toutes ses victimes, qu'elle n'avait pas identifié comme morte depuis bien plus longtemps. Nous ne le savions pas, mais une drôle de substance flottait dans l'air, nous poussant à réduire le taux de réflexion de nos actes. D'où le fait qu'à cet instant, nous voyions le vrai Bashô devant nous et aussi des cadavres récents.

Djadine avait aussi de la colère pour le maire, car indirectement, il avait manipulé son hôte, en la persuadant que vivre ici lui apporterait la paix. Il ne voulait que couvrir ses actes ignobles. Comment ne pas avoir envie de serrer plus fort et de mettre fin à ses jours ? Seule l'immense foi de Rumaki l'en empêchait. L'unique but de son existence était de rendre heureuse Rumaki, et tuer quelqu'un était la pire des solutions pour y parvenir. Elle devait trouver autre chose.

D'autant plus que trois gardes s'approchaient de nous dangereusement, ce qui mettait en péril la technique d'immobilisation, qui s'annulera dès que Djadine allait quitter le traitre du regard. Cette dernière se mordit une lèvre. Pas le choix, pour leur faire face elle devait les regarder. Elle lâcha alors à contre-coeur son prisonnier, pour se concentrer sur les soldats, dont deux furent blessés par un projectile totalement imprévu. Ma double jeta un œil vers la source du tir, et vit une jeune fille rousse se battre et prendre en otage le maire.

C'est Eleanor !
m'exclamai-je pour Djadine

Qui ça ?

Une élue ! Je l'ai vu dans quelques uns de mes rêves ! Avec Zoro.


T'es sûr que tu vas bien Rumaki ?


Je t'assure ! C'est elle !

Djadine était encore un peu dubitative, mais c'était pas le moment pour un débat, elle devait s'occuper du soldat qui restait et de la demande de la rouquine. En sortant un kunaï, elle répondit.

Je m'en charge, donne-moi 10 minutes !

C'est ainsi qu'un combat s'engagea entre le soldat et elle, entrechoquant leurs armes continuellement. Lors d'un impact Djadine lâcha.

J'ai rien contre toi mec, restons-en là !

Mais sa propositions n'eut aucun effet, même répété quelque fois. Ce devait être dû à un lavage de cerveau comme ce trou du cul en était apparemment capable. L'échange continua jusqu'à ce que Eleanor affirme que l'être qui se trouvait devant nous n'était pas le maire que l'on avait vu. Cette déclaration nous surpris toutes les deux, au point de déconcentrer Djadine, ce qui permit au soldat de porter un coup en plein flanc.

Ma double lâcha un cri de douleur, suivi d'une insulte pour l'auteur de la blessure, puis elle évita un nouveau coup, en se tenant sa plaie.

Et merde, tant pis...


Elle fit quelques signe avec les mains et fit apparaître une bulle d'air dans sa paume. Puis elle fonça sur lui pour lui frapper le ventre avec. Naquit alors une prison de vent autour de lui. Djadine prit quelque secondes pour atténuer la douleur de sa blessure et pour souffler, avant de faire apparaître du mana tranchant dans ses mains et de blesser à plusieurs endroits le captif. De mon côté, je faisais tout pour ne pas la stopper. Je me devais de résister à la tentation de l'arrêter pour devenir plus forte, comme me l'avait demandé Nagato.

Une fois le soldat assez affaiblie, la prison céda et il retomba au sol. Djadine le regarda quelques secondes, un peu déçue d'avoir dû le blesser autant, puis reporta son attention sur le principal champs de bataille. Elle entendit Eleanor parler de Nagato, ce qui la fit tiquer... pourquoi l'appeler alors que c'est lui qui m'avait appelé ? Qu'Est-ce que c'était que cette histoire ??

Heureusement, Lexi s'en était tiré, et semblait voué une colère encore plus grandre pour le traître. Elle manifesta clairement son envie de le tuer, ce qui me fit réagir... nan pas tuer... pas encore... je venais d'admettre que mon propre corps blesse d'autres personnes, innocentes qui plus est si on y réfléchit bien, alors tuer un être, même le plus pourri, s'en était trop. Même celui qui m'avait sauvagement volé ma virginité, je ne lui avais pas souhaité la mort. Je repris les commande contre l'avis de ma double, et courut me poser entre Lexi et le soi-disant faux Bashô.

Nan ! Il ne faut pas le tuer ! Il faut le juger et l'emprisonner ! Blesse-le juste pour qu'il ne nuise plus !

__________________________

Légendes des couleurs :

Orange : Djadine
Bleu : Rumaki quand elle est pas aux commandes
Italique : dialogue intérieur entre les deux
Violet-rouge : Rumaki quand elle est aux commandes.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Yens : 1755
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 19
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 140
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue2/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (2/12)
Bashô
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyDim 23 Déc 2018, 10:51



Erreur



Bon, pour le moment le plan de Méphisto se des roulait comme sur déroulette. Ce n'était pas encore fini mais il pouvait déjà sentir sa victoire, proche. Rumaki n'allait pas pouvoir se défaire à elle seule des hommes qui fonçaient sur elle tout en maintenant la pression sur lui. Quand elle le verrait foncer sur Lexi, elle n'aurait pas d'autre choix que de le tuer grâce au pouvoir mis à sa disposition... Mais à ce moment-là ce ne serait pas lui qui mourrait.

Évidemment ce plan était parfait si on disqualifiait d'office Eleanor qui pour le parasite n'était qu'une simple passante sans la moindre importance. C'était à peine s'il l'avait prise en considération lorsqu'il pensait à la suite. Malheureusement, c'est cette erreur, cette négligence qui ruina son plan. Quand il le comprit, il était déjà trop tard. La rousse était sortie de son caveau, avait neutralisé de deux balles bien placées deux de ses hommes qui se lançaient contre Rumaki, un troisième visant Lexi et lui aussi avait eu le droit à sa petite balle. Elle ne l'avait pas touché non, mais servait d'avertissement et annonça l'arrivée du canon contre sa tempe. Pour le moment, il était muselé.

S'ensuivit une tirade de sa part montrant qu'elle avait plus compris que quiconque ce qui se tramait ici, mais ce n'était pas encore tout à fait ça. Elle ne se rendait pas compte de ce dans quoi elle venait de mettre les pieds: une intrigue politique dans toute sa grandeur. D'ailleurs elle avait de la chance que lui même ne soit pas excessivement fort, sinon sa petite manœuvre aurait pu lui coûter la vie puisque la mère de Fuyu dut en effet relâcher l'emprise qu'elle avait sur lui. A croire que les étoiles étaient avec eux. Rapidement, tous ses hommes furent au tapis.

La courbe de colère de Lexi atteint par deux fois un extremum local, la première fois quand elle se battit contre ses adversaires et qu'elle pensait avoir été dupé par Bashô, la seconde quand elle se rendit compte que ce n'était pas Bashô mais Méphisto qui s'était joué d'eux. Entre temps on eu le droit à de l'incompréhension un peu, mais grosso-modo elle resta bien remonté du début à la fin. Elle voulut d'ailleurs tuer le parasite sans plus attendre mais heureusement Rumaki la retint. Bon, ben ça au moins c'est pas dommage, tant que ya de la vie ya de l'espoir.

Puis Eleanor demanda à ce qu'on appelle le grand Heiwa Jigoku pour qu'il viennent juger et démêler la situation de lui-même. Ceci arracha un petit rire au monstre natif de Kosaten. Les festivités n'étaient pas terminées.

-Pourquoi se contenter du conseiller quand on peut appeler directement le maire lui-même? demanda-t-il à la minshujin avant de prendre une grande inspiration. BASHÔ! Je suis retenue en otage par une espionne d'une des trois grandes nations! Viens à ma rescousse! hurla-t-il.

Comment réagirait sa geôlière? Elle pouvait continuer de le tenir en joue ou bien lui tirer une balle dans la tête, le résultat serait le même. C'était facile de tuer l'ôte d'un parasite, mais pas le parasite lui-même. Quoiqu'il en soit, Bashô en entendant son message, une fois téléporté sur le toit le plus proche eut le droit à une vue claire: un homme revêtant son apparence qui ne pouvait être que son fidèle acolyte était tenue en joue par la femme dont il avait voulu se servir et quelques pas plus loin se trouvaient Rumaki et Lexi visiblement déplorées par la situation. Elles avaient raison, si Méphisto était pris en otage les conséquences pouvaient être catastrophiques. Et elle... Qu'elle soit une espionne pouvait expliquer le fait qu'elle ait acceptée si facilement son offre. Il se devait d'agir.

Marche simple humain,
Lorsque l'Ayns
Se télétransporte!

En un instant, il se retrouva derrière celle qui tentait de mettre en péril ce que tous ses honnêtes gens avaient mis tant de ferveur à bâtir. Seulement si Méphisto était faible, c'était loin d'être son cas. Qui qu'elle soit, elle ne formait pas un obstacle assez grand pour qu'il mette plus d'une seconde à l'abattre. En temps normal il ne se serait sûrement pas donné à fond mais là... On touchait à ce qu'il avait de plus précieux, comment osait-elle?! Les hormones dans l'air faisaient déjà leur effet sur quelqu'un y étant aussi sensible que lui. La colère du phénix dans toute sa splendeur.

Prête-moi ta force
Dieu Raiden
Que je puisse vaincre !

Ses poings se mirent à crépiter du au voltage astronomique qui s'y accumulait. Il abattit ses deux bras sur la jeune femme comme des guillotines. Il pratiquait souvent cette technique capable de tuer n'importe qui sans le moindre effort. Cette fois il n'avait pas visé les poings vitaux, normalement elle devrait survivre. Par contre pas dit qu'elle puisse un jour remarcher...

Méphisto en profita pour changer d'ôte, passer du siens mort ou vif à la robuste enveloppe de Bashô. Ce dernier ne s'en étonna pas, son corps formait le meilleur des remparts pour son pair en cas de danger. Une fois qu'Eleanor fut au sol, il lâcha aux autres membres importants de Bashô Tokaï un grand sourire.

-Ne vous inquiétez pas, on l'a échappé belle mais le problème est derr... Quoi, pourquoi vous me regardez comme ça? demanda-t-il en voyant que la réaction des deux élues n'était pas celle attendue.

Avait-il commis une erreur? Logé contre son cerveau, Méphisto jubilait. Cette partie, il l'avait perdue. Mais ce n'était pas un échec cuisant tant qu'il pouvait en jouer d'autres...

Contextuelles:
 

Combat:
 

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue6/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyDim 23 Déc 2018, 15:08





Camarades de beuverie !



Feat.Bashô/Lexi/Rumaki


La situation était plus que tendu, le faux Bashô avait mit ses pions sur l'échiquier et il avait joué ses cartes. Au final, cette pauvre Lexi avait été prise pour cible sans que je puisse lui dire la vérité. Juste un ordre que j’exécutais, par le vrai maire de la ville, sans le savoir au début, afin d'obtenir des informations sur la raison de sa présence. Rumaki nous avait rejoint en stoppant le métamorphe par la pensée et j'avais aidé le duo féminin à en finir avec les gardes. Nous étions donc tous là à décider de quoi faire maintenant, entre, tuer ou capturer la créature. Pour ma part, j'avais demandé à appeler Heiwa, car il aurait été capable de nous sortir de ce merdier.


Dans une attente palpable, le prisonnier commence alors à rire de façon provocante et m'annonce qu'au lieu du conseiller, nous pourrions être à même de demander au maire en personne. Attends ! Le vrai Bashô alors ? Le faux continue en prenant une grande inspiration et hurle qu'il est retenu en otage par une espionne d'une des nations et qu'il veut de l'aide. Gardant mon sérieux et un calme exemplaire, je colle plus près le canon de mon sniper sur la tempe du métamorphe en lui répondant.



-"Silence ! Crois-tu que je me montrerais si facilement si j'étais une espionne ? Tes mensonges sont pathétiques ! Penses-tu aussi qui si j'en étais une, le conseiller du maire, Nagato, m'aurait laissé passer librement dans les territoires neutres à la fin de notre discussion ? Garde ta salive souillée pour d'autres !"


Je relève les yeux vers les deux autres femmes présentes et rajoute à leurs encontres.

-"Je suis venue de mon plein gré à Bashô Tokaï, je veux aider la cité ainsi que ses habitants. Lexi, je suis désolée, tout à l'heure au bar, on m'a demandé d'agir afin de savoir ce que tu faisais ici. Je ne sais pas qui est la personne qui me l'a demandé, juste qu'elle connaît bien le maire... Le vrai maire ! Rumaki, ça fait bizarre de te voir réellement et non dans ce manoir ! J'espère avoir l'occasion de parler plus longuement si tu le souhaites. Aussi, je..."

Je n'ai jamais eu le temps de finir ma phrase, car une personne m'attaque par surprise et m'inflige une blessure sérieuse le long de la colonne vertébrale. Je n'ai pas eu le temps de voir mon agresseur ni même de sentir sa présence, cependant, j'ai oublié que les phéromones de la créature sont toujours en action dans l'air ambiant, ma seule erreur au final. Mon sniper se disloquant en plusieurs milliers de particules fines bleutées, je m'écroule au sol en gémissant de douleur, rageant pour ne pas sombrer dans l'inconscience. Des larmes coulent le long de mes joues et des spasmes électrisent mon corps. Je ne veux pas mourir... Pas comme ça ! J'ai... J'ai mal ! S... Svenja... Je ne dois pas mourir avant de l'avoir revu... J'ai mal ! Cette brûlure dans mon dos... ! Dans un dernier effort surhumain, j'arrive à prononcer ces mots avant de tomber dans le coma.

-"A... A... À l'aide... !"






Dernière édition par Eleanor Burns le Ven 01 Mar 2019, 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue8/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyLun 24 Déc 2018, 12:26

Camarades de beuverie

Ft Eleanor, Bashô et Rumaki

Alors que Lexi réfléchissait à de quelle manière emporter Méphisto avec elle, là où personne ici ne pouvait la suivre, Rumaki intervint. Elle s’interposant entre la petite marchombre et sa cible, avant de crier :
Nan ! Il ne faut pas le tuer ! Il faut le juger et l'emprisonner ! Blesse-le juste pour qu'il ne nuise plus !

“ Blesse le juste assez pour qu’il ne nuise plus” ? Lexi retint un sourire. C’était l’occasion parfaite. Elle fit mine de serrer le poing, attendit simplement que Rumaki la laisse passer et que la dénommée Elvina écarte son drôle de bâton sombre.
Mais malgré les nombreuses menaces qui pesaient sur lui, Méphisto continua de pavaner. Il appela au secours. Lexi réagit rapidement : elle se jeta en avant, poussa d’une main Rumaki, tendit son autre main vers le métamorphe… Trop tard. Bashô apparaissait, et plus rapide que la marchombre ne l’était pour l’instant, il retourna la situation. Le moustachu apparaissant devant son allié, Lexi dû retenir son geste. Et sans rien pouvoir faire, elle regarda l’élu de Seika mettre une dérouillée à Eleanor, de la même manière qu’il avait éclaté sans retenue ni respect la blondinette lors de la bataille de Tenshi. Dans le même temps, le corps que visait initialement Lexi s’affaissa lorsque le parasite l’abandonna. Il se transfèra dans le corps de son allié, ce que Lexi avait déjà connu. Il était maintenant inatteignable. Bashô fier d’avoir “géré la situation” se retourna vers Rumaki et Lexi avec une tête de sauveur. Lexi aurait en temps normal simplement été exaspérée, et aurait expliqué la solution au maire de la ville en qui elle tentait d’avoir confiance. Mais avec les hormones précédemment relâché dans l’air par Méphisto, elle recula d’un pas - elle avait été tout le long proche de Méphisto depuis qu’il l’avait attaquée, et elle était donc proche de Bashô plus que de raison - et se mit en garde, ses deux lames dans ses mains, avant de cracher :
Il est hors de question que je laisse ta chose s’en sortir comme ça.  Et d’ailleurs tu serais intéressé de savoir pourquoi. Il se trouve que ton cher allié vient d’organiser toute une petite scène. Tu vois le tas de cadavre pas frais là bas ? Méphisto égorgeait le dernier quand je suis arrivée. Puis Rumaki est arrivé. Quelqu’un l’a faite appelée. Et au moment où elle se montrait, et tentait de contrôler le taré que tu abrites,  ce dernier se jetait sur moi. Toujours dans ta forme soit-dit en passant. Il a poussé Rumaki a activé le glyphe. Tu peux être heureux que la rouquin que tu avais chargé de me surveiller - et que tu viens d’assomer - ait contrarié son plan sinon je doute que tu aurais été capable de venir à la rescousse de ton ami.

Ignorant que Méphisto avait l’art de connaître les hommes, de faire et défaire des liens, et que peut-être il aurait pu brillamment s’en sortir à coup de tirades, elle ajouta :
D’ailleurs une fois le glyphe activé, et lui toujours pas raide, inutile de te dire que j’en aurais fait de la charpie. Si je connais ta puissance, celle de ton parasite ne me fait pas peur.

Elle jeta un oeil à la jeune femme dont elle avait parlé plus tôt, observant son état. Lexi ne pouvait rien faire pour elle. Elle soupira, et demanda à Rumaki :
Peux-tu quelque chose ? Cela dépasse mes capacités.

Puis elle se tourna vers Bashô.
D’ailleurs si tu veux demander des comptes à ton ami, j’ai le moyen de délier sa langue putride.

Si son ton sous-entendait qu’elle l’aurait torturé avec plaisir, elle se doutait que le pluri-centenaire était capable de supporter de telles choses, mais elle avait un atout dans sa manche. Atout qu’elle n’utiliserait jamais en public. C’est pourquoi cela l’arrangeait fortement si Rumaki s’occupait de la blessée.
Mais que dis-tu auparavant de donner quelques ordres aux hommes non désirés dans ces lieux? demanda-t-elle d’abord en désignant ‘un revers de bras les acolytes de Méphisto.  Bon évidemment celui -là sera moins docile, ironisa-t-elle en montra l’homme qui l’avait prise à revers et avait finit de se vider de son sang.

C’était le seul qu’elle avait tué ce soir. Les autres avait eu affaire à Rumaki ou Eleanor, beaucoup étaient blessés, tous ne savaient plus quoi faire. Il fallait que leur chef - Bashô Méphisto les deux peu importe - leur redonne des consignes. Que tout ça ne s’ébruite pas d’ailleurs. Puis elle explicita son projet à très court terme :
Donc si on pouvait aller s’occuper du traître que tu as si bien formé, un peu à l’écart, tu comprendras certainement mieux tout ce bordel.
La jeune femme, toujours en garde de crainte que l’élu ne prenne le parti de son allié, semblait moins agressive mais restait très tendue. La situation était complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Left_bar_bleue0/12Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] EmptyJeu 27 Déc 2018, 17:42






Enchaînement rapide






Plus cette histoire avançait plus nous n'y comprenions rien. Alors que par instinct je m'interposais face à Lexi de ne pas le tuer, j'entendis le traître appeler le nom du maire, ce qui me fit me retourner. Pourquoi appelait-il ce nom ?? n'était-il pas lui-même le maire ?? À quoi tout cela rimait ??? Le temps d'être perdue et déjà, un deuxième Bashô surgit de nulle part, comme une apparition. Etait-ce lui le vrai ??

Cette question persista d'autant plus quand je le vis attaquer Eleanor. Pourquoi ??? Qui était qui à la fin ?? Alors même que je me faisais pousser par Lexi, en vain cela dit, je m'entendis hurler.

Arrête Bashôôôôôô

Lexi, plus pragmatique se lança alors dans un monologue qui expliqua certaines choses... alors... le corps à présent au sol n'était pas... le maire... mais son acolyte ?? Comment a-t-il finit au sol ?? Où est l'entité qui le contrôlait ?? Totalement perturbée par tous les incohérences qui se jouaient dans ma tête je criai au maire.

Pourquoi t'as fait ça ??? qu'Est-ce qu'Eleanor t'as fait hein ??? c'est pas elle qu'il fallait attaquer...

Mes yeux croisèrent la pauvre minshujin au seul, et une fraction de seconde furent suffisante pour que je constate l'urgence de son état. Une seule demande de Lexi et je réagis au quart de tour.

Oui !

Je courus vers elle, tentant de calmer l'adrénaline qui coulait dans mon sang. Arrivée à destination, je m'agenouillai et me forçai à prendre quelques secondes pour calmer mes mains qui tremblaient. De plus, travailler dans la panique pouvait me faire empirer la situation. Je la pris alors délicatement, faisant tout pour soulager sa colonne, puis fit pousser des ailes dans mon dos. Je pus alors m'envoler et emmener Eleanor hors du champs de bataille.

En atterrissant, j'interpellai les passants pour me fournir un lit de toute urgence et vu mon air paniqué, ils n'attendirent pas longtemps avant de s'exécuter. Je pus alors commencer les soins, fébrile. Tout cela me dépassait... Bashô Tokaï devait être un havre de paix... pourquoi ce devait-il toujours finir ainsi...

Tient bon Eleanor... reste avec moi... ne meurt pas... résiste... murmurai-je pour m'encourager.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]   Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Camarades de beuverie ! [Feat Bashô/Lexi] 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Bashô Tokaï-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.