Le Deal du moment :
Bon plan ASOS : code promo de 10%
Voir le deal

Partagez
Mortem Istam.
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptyJeu 04 Oct 2018, 19:40





Mortem Istam.



Feat.Solo


Après un temps à vivre à Bashô Tokaï, je cherchais toujours à me rendre utile et gagner la confiance des habitants. J'ignorais encore comment j'allais m'y prendre, mais une nouvelle arriva assez vite, plutôt effrayante, déconcertante quant à son mystère et à son développement. En effet, un fléau sans nom dévalait sur le monde de Kosaten, décimant les habitants et les animaux en quelques jours. D'après ce que l'on sait, des pierres étaient incrustées dans les corps des défunts, alors... En serait-ce la cause ? Comment ses pierres se sont-elles retrouvées là ? Quel est donc ce nouveau cataclysme ? Les différentes nations cherchaient à en découvrir la cause et faisaient appel aux élus pour augmenter les chances de réussite. Je pouvais faire une pierre de coups, sans mauvais jeux de mots, et j'allais donc assister à ma première enquête, solitaire certes, car hors de question d'être avec une équipe de chercheurs qui pourraient potentiellement me trahir et donner l'alerte de ma position. Mais bon, j'allais aider ma nation ainsi que les territoires neutres, ce qui pouvait m'aider pour la suite de ma relation avec ses habitants.


C'est donc un bon matin, que je pars donc en direction de la limite frontalière entre ma nation, Minshu, et les territoires neutres. Les montagnes du pays du serpent forment une barrière naturelle et je suis obligée de passer par là, afin d'enquêter sur ce mystère inconnu jusqu'alors ! Après plusieurs jours de vol en chauve-souris, j'arrive à destination et l'air est fétide, complètement saturé de magie. Plusieurs animaux gisent sur le sol durant mon voyage et plusieurs petites maisons, sur le sentier, sont inanimées et après vérification, les habitants sont déjà morts.



*C'est complètement fou ! En si peu de temps ? Quelle sorte de magie ou d'élément naturel peut tuer si vite ?*

*C'est une bonne question... Je crois qu'on va devoir chercher pour trouver des réponses.*


Nous continuons notre route en direction des montagnes et encore, nous assistons à un triste spectacle, Elvina et moi, des corps de bêtes partout, certains en décomposition. Une fois la frontière dépassée, j'aperçois les montagnes minshujins et le vent commence à se lever. Il fait froid, cette puanteur toujours dans l'air et toujours cette vision fantomatique, cauchemardesque qui nous entoure. Après quelques minutes de marche, un cadavre humain est allongé sur un morceau rocheux et un objet brille dans la paume de sa main ouverte. Arrivée à hauteur, il s'agit d'une bague avec des inscriptions que je ne connais pas.

Je prends l'anneau dans ma main avant de me demander comment un paysan a pu avoir eu, un anneau aussi finement gravé ? Bref, par réflexe, j'enfile l'objet à mon doigt avant que s'échappe deux ricanements distincts. Merde ! Pourquoi je suis toujours aussi inconsciente dans des situations pareilles ?! L'anneau me parle soudainement... Comment un objet peut-il parler ? C'est n'importe quoi ! J'essaie d'enlever le bijou, mais rien à faire, il rétrécit afin de rester prisonnier de mon doigt. Sur les deux voix, une masculine et l'autre féminine, ils parlent à tour de rôle afin de m'expliquer dans quelle panade je me suis laissée embarquée.

*Hé hé hé hé hé... Encore une âme à prendre n'est-ce pas ma chère sœur ?*

*Oui cher frère... ! Allons-nous lui soumettre nos épreuves ?*

*Oui... Donnons-lui la chance de survivre... Comme nous l'avons fait pour tous les autres....*

*Mortel ! Écoute bien ! Nous sommes la raison de ce vent maudit qui décime le monde dans lequel tu vis !*

*Nous sommes deux... Et en même temps un !*

*Nous nous trouvons partout... Et nul part à la fois...*

*Quatre épreuves tu devras réussir... Trouve-nous ! Bats-nous ! Et nous disparaîtrons !*

*Échoue ! Et tu suivras tes congénères dans leurs descentes aux enfers !*

-"Qui êtes-vous ? Pourquoi tuer ainsi ?" Dis-je alors d'un air rageur et apeuré.

*Ah ah ah ah ah ! À cette question...*

*Une réponse devra être donnée ! Nous sommes juste des millions...*

*Et un entier à la fois ! La raison d'un tel carnage...*

*L'ennui de notre vie terne et glacial !*

*Ton corps est déjà marqué par notre poison mortel...*

*Si tu traînes trop... Ta vie s'achèvera !*

*Tu es prête ? Commençons notre jeu de survie !*

Je serre les dents, complètement énervée par mon acte imprudent et complètement irréfléchie. Là encore, je mets ma vie en jeu... Là encore... Je dois survivre à plus fort que moi... Quelle que soit la raison, je dois essayer de les stopper ! S'ils ont bien dit qu'ils disparaîtront si je gagne, ça vaut la peine de tenter ma chance.



-"Je suis prête, c'est partie !"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptyMar 16 Oct 2018, 16:08





Mortem Istam.



Feat.Solo


Il en était donc décidé ainsi. Encore une fois, à cause de ma curiosité maladive, je m'étais retrouvé en danger, et ce, par une force inconnu mais très hostile. L'anneau maléfique, qui contenait deux voix distinctes, m'avait lancé un défi afin d'arrêter le fléau qui s’abattait sur Kosaten. Je trouvais même que cela était trop simple pour que ces entités dévoilent leur véritable but, mais le fait de cacher encore leurs identités laissées présager un funeste retournement de situation.


La première énigme est sur le point d'être énoncée et je suis prête à défendre ma peau dans ce jeu mortel. En même temps, c'est entièrement ma faute si je me retrouve dans cette situation. Les femmes, les bijoux voilà quoi ! Je sais, c'est sexiste, mais je n'y échappe pas, ça me définit bien. Les deux voix de l'anneau débutent alors leur énigme afin de me piéger.



*Commençons...*

*Dans cette première énigme.*

*Tu devras trouver le lieu de notre forfait.*

*Un seul indice te sera dévoilé.*

*Le voici : la vérité sortira de la bouche de notre fantôme !*

*Le temps t'est compté désormais...*


Quoi ? C'est tout ? Le silence retombe lourdement tandis que je me remémore l'indice : la vérité sortira de la bouche de notre fantôme. Le seul atout que j'ai, c'est Elvina, je peux me concerter avec elle pour déjouer ce plan machiavélique.

*Bon alors... T'en pense quoi ?*

*C'est assez... Complexe ! Et intriguant aussi ! Demandez à un esprit de dévoiler la solution ? Quel genre d'énigme est-ce là ?*

*Je sais pas ! Déjà, réfléchissons sur l'indice. Un fantôme, ce n'est rien d'autre qu'un esprit donc si on parle d'un être vivant, c'est que celui-ci est mort non ?*

*Théoriquement oui ! Cependant là... Ces voix dans l'anneau... Pouvoir tuer avec une magie aussi puissante, contrôler un objet, dicter leurs règles... J'ai l'impression... Qu'ils ne sont pas de ce plan.*

*De ce plan ? Tu veux dire... Un démon ?*

*Une hypothèse parmi tant d'autres remarque. Mais on s'éloigne du sujet. Comment voir et parler avec un esprit ?*

*Bonne question... Je sais que tu es un esprit Elv, et nous nous sommes rencontrées dans mon esprit quand j'étais inconsciente pour parler, mais c'était différent par rapport au contexte.*

*NON ! C'est même le contraire ma chérie ! Tu as trouvé ! Quand nous nous sommes rencontrées, tu étais à moitié morte, complètement faible. Et si... Et si tu devais mourir pour discuter avec l'esprit de l'énigme ? Oui, ça ne peut être que ça !*

*Mais t'es malade ! Quoi ? Me suicider ici et maintenant ? Et si ça marche pas, on meurt toutes les deux !*

Pendant de longues minutes, je tourne en rond, fais les cent pas, la peur au ventre, l'angoisse qui me tiraille de partout. Si on m'avait dit de mourir pour la bonne cause, j'aurais souris bêtement, et même là, je me souviens de mes périodes sombres et jamais je n'avais sauté le pas. J'invoque mon sniper magique et mets le canon sous ma gorge, doigt sur la détente. Je respire fortement, tremblante comme une feuille avant d'appuyer sur le mécanisme qui envoie une balle se loger dans mon corps et transpercer ma tête de part et d'autre dans un bruit assourdissant, résonnant en échos dans les montagnes minshujins. Je tombe à terre, inanimée, pendant que tout s'assombrit autour de moi.

Cependant, au lieu de sombrer petit à petit, je me retrouve debout. Les alentours n'ont pas changé, ce sont les montagnes minshujins et mon corps physique se trouve devant moi allongé. Que se passe-t-il à la fin ? Je suis... Morte ? Mais une silhouette noir, assise sur un rocher, applaudit et ricane d'un air glacial. Je ne peux pas distinguer son visage ni quoi que ce soit, comme si... C'était un être de magie indiscernable. Enfin, la chose commence à parler.



*Tu as résolu la première partie de cette première épreuve.*

*Dans la mort résonne souvent les échos de la vérité.*

*Tu n'es pas morte pour autant.*

*Nous gardons ton corps en vie. Réussis l'épreuve et ton âme reviendra à la vie.*

*Échoue et nous la ferons disparaître.*

*Comme promis... Une vérité te sera dévoilée.*

*Écoute attentivement.*

*Les corbeaux blancs murmurent : "Le silence d'or des petites filles garde à jamais leur triste secret".*


À ces mots, j'entends alors des croassements venus d'un peu plus loin. Je me dirige vers la zone et vois alors sept corbeaux blancs alignés au sol, ne se souciant pas de ma présence apparemment. Ils n'ont pas l'air effrayés et en m'approchant de l'un d'entre eux, ce dernier délivre un message en parlant d'une voix féminine décharnée, à faire frissonner n'importe qui.

*Pour la joie...*

Je m'écarte de l'oiseau en poussant un petit cri de surprise et de peur, mais après un bref moment, je me dis que chaque animal doit avoir un message alors je m'approche de chacun d'eux et écoute ce qu'ils ont à dire en les répertoriant par numéro afin de m'en souvenir, toujours dans une voix de femme décharnée.

*Un pour la tristesse...*

*Deux pour l'argent...*

*Trois pour une fille...*

*Quatre pour la joie...*

*Cinq pour un garçon...*

*Six pour l'or...*

*Sept pour un secret à ne jamais révéler...*

*Bien, je crois que c'est simple là ! Il faut interagir avec les corbeaux pour reproduire la vérité. C'était quoi déjà ? Le silence d'or des petites filles garde à jamais leur triste secret.*

Mortem Istam. 1920x110


Je m'exécute en caressant le corbeau approprié qui s'envole en laissant une fumerole blanche derrière lui. Par ordre logique, en fonction de la phrase, j'active l'or, la fille, la tristesse et enfin, un secret à ne jamais révéler. Les corbeaux disparaissent, et seul ceux que j'ai sélectionné, me montrent la voie à suivre pour dénicher le repère des responsables de tout ce merdier. Arrivée à destination, je visualise l'entrée, située dans le creux de la montagne, avant que je sois propulsée dans mon propre corps physique. Et oui, en tant qu'esprit, je dois regagner la réalité, et c'est le signe que j'ai réussi la première épreuve.

Pour les curieux:
 






Dernière édition par Eleanor Burns le Lun 15 Juil 2019, 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptyJeu 18 Oct 2018, 23:32





Mortem Istam.



Feat.Solo


Je suis revenue dans mon corps de façon brutale. À peine ais-je eu le temps de voir l'entrée de là où se cachent les fameux protagonistes de ce carnage funeste que ces derniers me renvoient au monde des vivants. La première énigme, dans le monde des esprits, est intéressante, mais maintenant, je dois me dépêcher, car la maladie se propage aussi dans mon corps, chose que j'oublie assez vite.


Je me lève en trombe et me dirige donc vers l'entrée en essayant de me rappeler du chemin parcouru tantôt. J'arrive à destination, une entrée de pierre où sont gravés des symboles ressemblant à des dessins gravés dans la roche. Bon, que dois-je faire maintenant ? Surtout, que l'anneau ne se manifeste pas... Enfin les voix quoi ! Seulement, deux corbeaux noirs, cette fois, arrivent et se posent chacun d'un côté de la porte et commencent à parler.



*Tu as réussi la première énigme.*

*Tu es bien la première à avoir trouvé la solution depuis des semaines.*

*Mais si tu comptes toujours nous trouver.*

*tu devras franchir cette entrée.*

*Une deuxième épreuve, nous te donnons.*

*Toujours le même enjeu... Vie ou mort ! Commençons !*

*La pensée précède le souvenir, mais celui-ci rappelle le chemin parcouru. Je suis la pensée, elle est le souvenir. C'est la seule réponse que je te donnerai.*

*Le souvenir sert bien ceux qui se montrent dignes de la pensée. Indice pour indice.*

*Un sage a un jour posé une question à un roi : qui est assez puissant pour s'emparer de la terre et engloutir le bois comme l'eau, n'a peur d'aucun homme, mais du mauvais temps et du vent, et cherche querelle au soleil ?*

*Cinq minute avant la fin de toute chose !*


Bien, cette fois, ce sont des devinettes auxquelles je dois répondre. Mais dans quel but ? Comment répondre à des devinettes va me permettre d'ouvrir la porte dans la montagne ? En tout cas, le compte à rebours est déjà lancé et je dois me hâter de trouver la solution sinon, je risque de perdre bien plus que du temps ! Réfléchissant à la question, je demande à Elvina de m'aider.

*Une idée sur la question ?*

*Heu... Ma foi, je réfléchis comme je peux ma puce ! J'avoue que c'est encore très complexe !*

*Quelque chose qui s'empare des sols et des forêts, fait peur aux humains, mais détestent le vent, le mauvais temps et veut emmerder le soleil... Un nuage ?*

*Possible ! Bien possible... Ça parait cohérent remarque ! Mais quelque chose colle pas, un nuage se situe dans le ciel, pas sur terre !*

*Argh bien vu ! Merde alors ! Le temps continue de défiler et on nage toujours en plein brouillard.*

*Ouais tu l'as dit ! Attends ! Tu as dit quoi là ? Du brouillard... ? Du brouillard, du brouillard... Mais c'est ça en fait ! Sans déconner, c'est la solution, oui, il engouffre le sol et la forêt en somme, les hommes, il s'en fout et il n'y a que le mauvais temps, le vent et le soleil qui le fait disparaître. Allez bouge tes fesses !*

-"Heu ok... Je dis : le brouillard." Dis-je aux deux corbeaux au-dessus de la porte en pierre.

Un silence monacal retenti pendant plusieurs secondes avant que les deux corbeaux n'agitent leurs ailes en croassant.

*Bonne réponse mortelle.*

*Question suivante !*

*Ce même sage demanda au roi : "Quelle bête défend les combattants, a le dos écorché, mais sauve pourtant les hommes, s'oppose aux lances, préserve parfois la vie et se loge dans la paume d'un soldat ?*

*Cinq minutes, comme toujours !*

-"Pas besoin de réfléchir sur celle-là ! La métaphore est subtile, mais la réponse simple : un bouclier."

*Bonne réponse encore.*

*Question suivante !*

*Le sage, le roi, tu connais le principe : "Je trouble l'esprit, je mêle les noms, je renforce le verbe.*

Alors là... ! C'est court, énigmatique et vachement compliqué. Franchement, je me retourne encore une fois vers Elvina pour qu'elle m'aide, et je suis bien contente qu'elle soit à mes côtés afin de m'épauler comme elle le fait actuellement, sinon, je serais dans de beaux draps.



*Je suis comme toi, je ne sais pas ! Mais réfléchissons ! On a du temps, pas beaucoup, mais assez pour stopper tout ça.*

*Oui bon... Là faut chercher quelque chose qui trouble le mental des hommes, trompe le langage au point de mêler des noms et qui renforce le verbe en même temps. Un sortilège ?*

*Mmmhhh oui, ça semble bien être ça ! Je ne vois rien d'autre qui pourrait coller !*

*Ok, je vais dire un sortilège. Si on ne voit pas, autre chose, c'est que ça doit être la bonne réponse.*


Nous réfléchissons pendant un long moment à notre réponse qui prend de plus en plus de poids dans notre décision finale. Il ne reste qu'une grosse poignée de secondes et en me retournant pour dire ma réponse aux corbeaux, comme un coup du sort, la flasque de Svenja tombe à terre, propulsée par la rapidité de mon geste. Je la ramasse machinalement avant de me stopper d'effroi en regardant l'objet.

*Attend ! Et si on se trompe depuis le début Elv ? Regarde, la flasque de Svenja... Il y a encore un peu de vodka. De l'alcool ? Je trouble l'esprit, je mêle les noms et renforce le verbe. Mais bien sûr, ce serait même beaucoup plus logique !*

*Je ne te suis pas du tout là ! Explique-toi vite, le temps joue contre nous !*

*Quand tu bois de l'alcool et que t'es pété, tu dis n'importe quoi, t'as le cerveau embrumé et quand tu insultes, tu "renforces" le verbe non ? Je suis certaine qu'on s'est trompé de direction ! Maintenant, il faut être précise ! Un alcool vite ! Vite ! Quelque chose que boivent tous les hommes facilement et disponible en grande quantité et à moindre coût.*

*Hannnnnnn je vois ! Facile, même, étant une elfe, je sais que c'est la bière !*

-"La bière !" Dis-je précipitamment aux corbeaux avant que les dernières secondes soient écoulées.

*Bonne réponse.*

*Sacrebleu, le temps était presque fini ! Grrr, ton âme est certes appétissante mais encore inaccessible !*

*Sois patiente ma sœur ! Pour une fois que nous avons une candidate exceptionnelle... Bref, poursuivons sur la dernière question. Le sage énonça : "Quatre pendent, quatre bondissent, deux ouvrent la voie, deux gardent des chiens, une suit en se balançant, toujours plus ou moins crottée.*

-"Ah ! La aussi, je n'ai pas besoin de réfléchir longtemps. La réponse est : la vache ! Ça me rappelle ma tendre enfance humaine avec mes grands-parents dans leur ferme."

*Bonne réponse.*

*Très bien ! Tu sais donc maintenant ce que tu dois marquer sur la pierre.*

*Grave mentalement sur la pierre tes réponses et la voie s'ouvrira.*

*Descend et rejoins-nous encore plus bas, dans les profondeurs de la terre !*


Tandis que le silence retombe et que le vent de la montagne retenti à nouveau, je respire profondément en remerciant intérieurement Svenja de m'avoir montré, involontairement, mon erreur. Même loin de moi, elle garde un œil bienveillant envers moi. Je t'aime ma louve ! Bref, en posant ma main sur la pierre, je visualise dans mon esprit, le brouillard, un bouclier, une bière et une vache. En rouvrant les yeux, les dessins se gravent dans la roche comme s'ils étaient sous fusion de chaleur et un bruit assourdissant s'enclenche, nous ouvrant grand la porte de la montagne dont un escalier descend dans ses entrailles.

Pour les curieux:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptyLun 22 Oct 2018, 00:20





Mortem Istam.



Feat.Solo


Le bruit assourdissant de la porte en pierre indique le début de la troisième épreuve. Cependant, je dois encore descendre un escalier sombre, humide, m'emmenant dans les entrailles de la montagne minshujin. Plus je m'enfonce dans ce "cœur", plus les parois semblent s'élargir pour laisser place à une grande pièce où trônent plusieurs statues.


Arrivée en bas des escaliers, je peux observer de visu les différentes statues représentant divers personnages ou animaux. Au moins une bonne vingtaines de blocs de pierre sculptés font office de décoration avec une bougie à leurs pieds, éteintes. Tandis que la porte d'entrée se referme, m'emprisonnant ici, les voix de l'anneau s'agitent.



*Ton adresse et ta réflexion nous impressionne.*

*Mais saches que le temps te manque et que la fatalité sera inévitable.*

*Pour cette troisième épreuve, tu devras encore trouver une solution.*

*Aucune limite de temps, mais tu ne peux plus ressortir.*

*Réussis ou meurt !*

*Réussis... Ou meurt !*

*Commençons le jeu ! Celui qui veut atteindre l'illumination doit joindre le geste à la pensée.*

*Ce sera ton seul indice mortelle. Maintenant écoute bien !*

*Il montrera qu'il apprécie les efforts de ses semblables.*

*Et agira tel le fidèle devant les symboles sacrés.*

*Il fera preuve d'un grand mépris face aux ornements des anciens empires.*

*Et protégera son regard des visions levées dans le chaos.*


Le silence retombe lourdement tandis que je me pose pour réfléchir à la situation. Donc... Il faut que je joigne une action à ma réflexion. Cela a un rapport avec les statues ? Mmmhhh, je pense... Elles ne sont pas là que pour faire jolies et au vu des derniers évènements et énigmes de la part de ces voix impies, forcément que la solution réside dans ces sculptures. Mais comment savoir quelles sont les bonnes ? Que dois-je faire exactement ? Le reste de l'énigme reste tout aussi mystérieux malgré quelques passages assez logique si on en comprend le sens. La noirceur de la pièce ne m'aide pas beaucoup aussi, car aucune source de lumière n'est présente donc heureusement que je suis vampire et que la vision nocturne ça fait une !

Bref, je me penche sur la solution de cette énigme et exploite, du mieux possible en tout cas, les "conseils" des voix de l'anneau. Pour commencer, je dois "apprécier" les efforts de mes semblables... Des vampires alors ? Quel merdier sérieux ! Elvina pousse alors une petite blague pour me détendre.

*Peut-être que le terme apprécier n'est pas dans le bon contexte ! Avec de la chance, il pourrait bien s'agir de la statue dénudée là-bas non ? Histoire de mêler l'utile à l'agréable... Surtout que, si on doit mourir, j'aimerais ressentir une dernière fois les sensations que procure la luxure...*

*Ah ah, ah ah...* Répondais-je à Elv en soutenant mon rire intérieur et en applaudissant des mains pour marquer l'ironie mal placée dont elle fait preuve dans un moment pareil.

Cependant, et dans la surprise générale, pendant que j'applaudis, en passant devant une statue représentant une sorte d'athlète sportif, la bougie de cette dernière s'allume. M'arrêtant nette devant cet évènement, et réfléchissant à l'énigme, je comprends que le terme "semblable" ne désigne pas ma race, mais un réflexe qu'on a tous à encourager en applaudissant pour stimuler ou féliciter ces derniers. Repensant à la blague de mauvais goût d'Elvina, et faisant une moue rageuse, je lui dis.



*Je ne veux aucunes remarques de ta part compris ?*

*Oui oui...* me dit-elle d'un air rieur et moqueur.


Bon, au moins, je sais ce qu'il me reste à faire et comment résoudre tout ceci. Pour la suite, je me remémore la phrase qui fait référence aux symboles sacrés et voit une statue en forme d'autel. Ce doit être ça effectivement, et arrivée devant, je fais une chose qu'hier encore, je n'aurais jamais cru refaire un jour, je m'agenouille et prie, ce qui allume, quelques secondes plus tard, la bougie au pied de l'édifice. Bien, encore deux et on a fini. Maintenant, il faut avoir du mépris sur les ornements d'anciens empires. Quel mépris serait assez fort et sur quoi ? En parcourant la pièce de fond en comble, je ne vois rien qui puisse m'éclairer dans ce sens. Seule une statue représentant un soldat avec un bouclier orné de symboles pourrait faire l'affaire, mais dans ce cas, que dois-je faire ? Je pense qu'en la détruisant, ce sera plus que du mépris, alors plongeant mon poing dans la pierre férocement, ce dernier rebondit sur un bouclier magique puissant qui repousse mon attaque et éteint alors les deux bougies déjà allumées.

Il faut croire que je dois y aller plus en douceur. Déjà, je refais marche arrière pour rallumer les bougies des deux statues précédentes, en effectuant les actions, puis revient sur le soldat. Si l'attaque physique ne marche pas, quel mépris dois-je effectuer ? Chez les soldats, la plupart manifestent leur mécontentement en crachant au sol alors... Serait-ce le cas ici ? Joignant donc le geste à la pensée, j'effectue un magnifique crachat au pied du bloc de pierre et vois la bougie s'allumait. Eurêka ! Si on m'avait dit un jour que cracher m'ouvrirait des portes... Maintenant, il ne reste que la dernière phrase. Elle est certes facile, mais compliqué à savoir sur quel édifice je dois cacher mon regard. En scrutant la pièce, je réfléchis également à la meilleure possibilité. Parmi les rares religions que j'ai pu croiser durant ma vie, la majorité s'accorde sur le fait que les représentants du chaos sont les démons, cependant il n'y a pas de statue représentant cette forme-là. Mais on associe souvent aussi, le serpent comme animal apportant le mal et là, il y a un représentant de ce dernier, dans la pièce, sous forme de pierre. Me rapprochant, je détourne le regard en me protégeant les yeux par mon bras, ce qui a pour effet, d'allumer la dernière bougie et d'ouvrir une porte, cachée dans la roche.

*Félicitation ! Tu accèdes à la dernière pièce.*

*Mais ne nous sous-estime pas... Ta victoire est loin d'être acquise sur nous !*


Tels sont les mots des voix, avant que l'ensemble des lumières au sol m'éclaire le chemin. Une dernière épreuve, un dernier effort pour exiler ce mal qui sème le chaos sur Kosaten.

Pour les curieux:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptySam 27 Oct 2018, 12:13





Mortem Istam.



Feat.Solo


Après avoir réussi l'épreuve avec les statues, la dernière porte, menant encore plus bas dans les profondeurs de la montagne minshujin, venait de s'ouvrir, révélant la position exacte des personnes à l'origine du fléau ayant décimé une partie du monde de Kosaten. Mon rôle était donc simple, les arrêter, et pour ce faire, je n'avais jamais été aussi proche du but.


Je descends un long escalier avant d'arriver dans une salle gigantesque éclairée par d'innombrables bougies. Celles-ci sont incrustées dans des petits creux au mur, faisant comme une petite alcôve pour chacune d'elles, afin d'augmenter la luminosité de la pièce. Je ne sais pas combien de lumières sont présentes ici, mais cela donne une sérénité et un visuel chaleureux. Une sorte de bassin, au milieu de la pièce, asséché par le temps, mais signe que de l'eau était présente en son sein autrefois. Les deux voix résonnent alors, annonçant la dernière énigme.



*Le temps est venu !*

*Nous trouveras-tu ?*

*Ou échoueras-tu ?*

*La dernière énigme se présente à toi... Écoute attentivement.*

*A toutes choses et personnes, j'appartiens, même si certains me traitent par le dédain.*

*Contemplez-moi jusqu'à la démence, mais aucun coup ne peut m'infliger de souffrance.*

*Les enfants m'adorent, les aînés me redoutent, les Jouvencelles se réjouissent et font des tours.*

*Pleurez et je sangloterai, bâillez, et je dormirai, souriez et je sourirai en retour.*

-"Qu'est-ce donc que ce charabia ?" Dis-je interloquée.

*A toi de nous le dire... Aucune aide ne te sera donné.*

*La question est : que sommes-nous ?*


Toujours ce silence qui retombe comme une pierre avant que je commence à réfléchir. Bon, le but est de trouver ces voix, ou du moins les personnes si elles existent réellement ! Encore une fois, je demande de l'aide à Elvina. Sans doute que sur cette dernière ligne droite, elle saura être de bons conseils.

*Bon, on y est cette fois. Qu'en penses-tu ?*

*Et bien... C'est une devinette assez réfléchie. Autant, tu peux croire que c'est facile, autant, c'est très complexe. Et au vu de l'endroit où nous sommes, je ne vois pas comment trouver quoique ce soit dans ces conditions.*

*Je vois... Je vais sans doute examiner la pièce. Peut-être trouverais-je un indice.*

Et c'est donc partie pour un tour. Je marche de long en large dans cette salle, scrutant les murs, le plafond, les bougies, les alcôves, mais je vois que de la pierre. Rien ne permet de déceler un quelconque mécanisme ou enfoncement caché. Juste le silence à l'écoute pendant que les bougies continuent de flamber doucement, dansant sensuellement sur la cire. Pendant plusieurs heures, je réfléchis à l'énigme, essayant des théories diverses et variées, échouant à chaque fois, tandis qu'Elvina essaie de m'aider tant bien que mal, mais elle aussi sans succès. Cependant, et après un autre échec cuisant, je me fais la réflexion suivante.

*Et si les bougies étaient la clé ? Je veux dire... Elles cachent peut-être un indice ?*

*C'est possible ! Puis de toute façon, après avoir cherché autant pour ne rien obtenir, on peut essayer cette hypothèse.*

Alliant le geste à la parole, je commence à toucher chaque bougie afin d'essayer de déceler un défaut quelconque. Malheureusement, il y en a une tripotée, et elles dégagent la même flamme brûlante. Bon, c'est presque peine perdue, mais je vais toutes les faire afin de m'en persuader, mais lorsque je tombe sur l'une d'elles, la cire est froide, malgré que la flamme continue de virevolter. Qu'est-ce que ça signifie ? D'un geste rapide, j'écrase ladite bougie avant de récupérer un petit morceau de papier où est écrit : Lux Omnia Vincit, littéralement, la lumière triomphe de tout. Ah ! Encore un indice, mais cette fois détourné en énigme. Comme si une ne suffit pas ! Bref, la lumière doit être la clé que je recherche, mais comment dois-je l'interpréter ? Je scrute la lumière émise par toutes ces bougies et m'aperçois que depuis que j'ai écrasé celle qui contenait le papier, le schéma n'est plus le même sur les murs et le plafond. Alors, fixant du regard méticuleusement les lignes directrices, les jointures entre les halos de lumière, je vois alors que plusieurs intersections mènent à un point précis. Par mes yeux, il est impossible de visualiser correctement alors je prends mon sniper et utilise sa lunette afin de grossir le point et réalise qu'il s'agit d'une sorte de petite pièce métallique.




Je tire dessus et quelques secondes après, un mécanisme s'active en libérant par le plafond, des centaines de petits cristaux flottant en l'air, semblable à des miroirs. La lumière s'intensifie grâce aux cristaux, car elle se reflète d'avantage dedans. La pièce entière est inondée par cette luminosité, tant bien même qu'elle cache ma propre ombre. Bien ! Maintenant, que sommes-nous censés faire ?




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Mortem Istam. Left_bar_bleue6/12Mortem Istam. Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. EmptySam 27 Oct 2018, 17:57





Mortem Istam.



Feat.Solo


Avec un travail d'orfèvre, j'avais trouvé un mécanisme pour déverrouiller une trappe contenant des cristaux. La pièce était éclairée à son maximum et je me demandais donc comment interagir avec le reste. Sans doute n'était-ce qu'une partie de l'énigme mais mon but était de trouver les voix de l'anneau.


Je regarde donc comment sont disposés les cristaux, mais je ne perçois pas grand chose de plus. Ils sont effectivement positionnés de manière à créer ou ouvrir un passage, mais il faut en connaître l'utilité et le fonctionnement. Seul, un rayon de lumière semble traverser un cristal, en son centre, comme par magie, mais ne semble rien faire d'autres. Étrange, on dirait qu'il faut actionner dans une position le reste des minéraux pour que la lumière se reflète dans chacun d'eux. Alors, prenant mon sniper magique, car je ne peux pas atteindre le plafond sous ma forme humaine et encore moins mouvoir les pierres sous ma forme chauve-souris, je tire sur le premier cristal qui commence à bouger après avoir absorbé la magie de ma balle, créant par la même occasion une continuité dans le trait de lumière qui se reflète d'avantage sur quelques cristaux supplémentaire.



-"Bien, je comprends mieux ! Il faut que j'utilise ma magie afin de porter le rayon quelque part. Il doit bien y avoir un schéma précis, mais celui-ci m'échappe. Bah... Je vais faire ça à l'intuition et essayer par mon propre raisonnement."


Pendant plusieurs heures, sans mentir, j'essaie, je tire avec mon arme, j'avance et je recule, souvent, dans la résolution de l'énigme. Les centaines de cristaux cachent bien leur secret, car le nombre de solutions est gigantesque et malgré que je passe mon temps à essayer et comprendre, je m'éloigne de l'objectif. Je prends un temps de réflexion en m'asseyant sur le rebord du bassin central, qui devait contenir de l'eau autrefois, et regarde encore quelles sont mes disponibilités afin de résoudre cette dernière épreuve. Est-ce que le parchemin de tout à l'heure, celui qui contenait la phrase latine, pourrait m'être utile ? Piochant dans mon sac, je relis ces mots, lux omnia vincit, et repense à sa traduction, la lumière triomphe de tout. Je vide mon esprit, essaie de comprendre le sens de tout ceci tandis que je pourris dans cette salle depuis pas mal de temps.

Regardant, encore une fois, les cristaux, ainsi que le schéma actuel du rayon lumineux, je constate que la lumière reproduit encore la phrase latine. Maintenant que je suis au centre de la pièce, dans le bassin, et ayant pris du recul, la solution s'offre à moi. Encore quelque chose de très subtile, mais dont je ne comprend pas encore comment cela va me permettre d'arrêter les responsables de ce fléau dont est issu la demande de missions de la part des nations. Tout ce que je sais, c'est que je me rapproche du but et c'est l'essentiel. Je continue l'exercice et arrive, petit à petit, à dessiner la phrase via les cristaux et le rayon lumineux. Quand la dernière pièce est dans le bon angle, le rayon frappe un pan du mur et rebondi sur un cristal à l'écart des autres avant de retomber au centre du bassin central.

Soudain, comme par magie, de l'eau jaillit, venant remplir cette réserve d'une eau claire et limpide. Bon, c'est bien beau tout ça, mais que faire maintenant ? En effet, depuis le début, j'ai cette impression que l'énigme qui nous a été présenté est soit fausse ou nous éloigne du vrai objectif. En tout cas, j'ai bien besoin de me rafraîchir le visage, car tout ce qui s'est passé me donne chaud. Je plonge mes mains pour apporter l'eau à mon visage et une fois cela fait, les ondulations de l'eau dévoile une autre forme qui n'est pas la mienne, un autre reflet qui ne me correspond pas du tout. Par réflexe, j'essaie de l'attraper et, étonnamment, j’agrippe la forme avant que celle-ci sorte de l'eau et m'empoigne la gorge.



*Tu nous a finalement trouvé !*

*Mais nous décidons des règles... Nous devons t'éliminer !*

*Tu ne pourras pas nous révoquer !*

*Nous embraserons le monde par ce fléau !*

-"Vous avez perdu ! Disparaissez ! Je vous l'ordonne ! Lux Omnia Vincit ! Démons... Repartez dans le néant où vous êtes née !"


A ces mots, la personne, pourtant humaine, qui me tenait la gorge, hurle de douleur dans une langue inconnue jusqu'alors. Elle se craquelle petit à petit avant d'exploser dans la lumière de la pièce, laissant une atmosphère plus sereine, plus rassurante. J'entends toutes les portes du souterrain s'ouvrir et ressors à l'extérieur afin de prendre l'air frais du monde. J'ai l'impression que ça fait une éternité que je suis prisonnière de cette anneau, maintenant inoffensif. En y réfléchissant, l'énigme fait référence à un reflet dans un miroir, la plupart du temps son propre reflet.
"A toutes choses et personnes, j'appartiens, même si certains me traitent par le dédain.
Contemplez-moi jusqu'à la démence, mais aucun coup ne peut m'infliger de souffrance.
Les enfants m'adorent, les aînés me redoutent, les Jouvencelles se réjouissent et font des tours.
Pleurez et je sangloterai, bâillez, et je dormirai, souriez et je sourirai en retour."
Oui, le responsable était bel et bien un démon, pourtant "amical" dans un premier temps, mais qui voulait au final la mort de toute chose, moi y compris. Maintenant que je l'ai révoqué, j'espère que Kosaten pansera ses blessures du mieux possible.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mortem Istam.   Mortem Istam. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Mortem Istam.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Mortem Istam. 190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.