-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

Partagez
Les cités jumelles
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptySam 10 Nov 2018, 16:57



   
Les cités jumelles  


   
 Shiryoku: L'ancienne cité  



   




Un jour important pour Bashô Tokaï. Un moment fatidique pour Shiryoku. Les prochaines heures seraient décisives pour les territoires neutres. L'Uzumaki s'était préparé les dernières semaines à cet instant. Depuis l'apparition de la jeune cité, le shinobi avait agit pour cette instant. L'unification des peuples des territoires neutres, l'alliance avec les chef de guerres à travers le pays et les négociations avec les guildes de marchands. Parcourir cette nation qui n'était que l'ombre d'elle-même victime de la guerre entre les "trois grandes". Oui, MInshu, Seika et Fuyu était nommés ainsi, les "trois grandes".Le ninja avait traversé de long en large le pays que ce soit en compagnie de Rumaki, que seul avec ses hommes ou des représentants de Bashô Tokai.

L'empereur de Fuyu poursuivait les missions que lui confiaient son royaume d'adoption, avec un autre pseudonyme pour brouiller encore les postes. Et il pacifiait les territoires neutres, faisant ainsi baisser les menaces qui pesaient sur les villageois. Moins de brigands, moins de monstres, et depuis le sommet de Bashô Tokaï, les nations évitaient de franchir les frontières, ce qui peut être avait même endormis les tensions entre les trois grandes. Mais Heiwa n'était pas dupe, ce n'était que le calme avant la tempête. Chacun pansait ses plaies suite à la grande guerre céleste, et chacun tentait de se remettre de la vision que tous avaient pu avoir. Et d'autres encore s'inquiétaient pour cette ennemi inconnu qui avait anéanti tout sur son passage. Aeternam lui même semblait avoir disparut.

Dans tous les cas, le Jigoku agissait encore et toujours dans l'ombre ayant deux à trois coup d'avance sur tout le monde. Et le temps était venu d'accomplir l'une des promesses qu'ils s'étaient faites avec Bashô: Unifier la seule vraie et grande cité: Shiryoku. Mais il ne pouvait pas intervenir sans préparation, pour cela il avait fallu prendre son temps. Mais enfin ce moment était venu. Toutefois, il n'irait pas seul. Rumaki était à présent connu et avait d'autre chat à fouetter. Le maire de la cité bien trop important pour ainsi se déplacer et délaisser ce qu'il avait bâtit. Quand au général, Zoro, ce n'était pas son terrain de jeu. La diplomatie ou la politique n'était pas son fort. Quand à ceux du sommet, il ne les avait pas revu depuis. Mais bientôt une personne lui apparut en tête. Peut être était-ce un risque, il pourrait toujours rattraper le coup. Et il pouvait tester la volonté et la détermination de cette femme: Eleanor.

Aussitôt, il envoya un marcheur d'ombre à sa recherche, et la retrouver ne fut guère compliqué, alors que dans plusieurs lieux stratégiques, Nagato avait posé les " yeux de dieu" . L'homme encapuchonné s'approcha donc de " sa cible" et passant proche d'elle il lui chuchota suffisamment pour qu'elle entende, mais personne d'autres.

-Mon Maître, que vous avez rencontré dernièrement, aux frontières des territoires neutres, vous convie à le rejoindre aux portes de Shiryoku. Il est temps de prouver votre volonté à travailler pour Bashô Tokaï. Il vous attend dans deux jours, ne soyez pas en retard!

Le message transmis, le marcheur d'ombre disparut en un instant, comme s'il n'avait jamais existé.Deux jours.



.............................


Le moment était donc venu, le shinobi attendait sur un rocher au lieu du rendez-vous, caressant la tête de Fear qui tenait sa tête juste à ses côtés, alors que son corps massif était recouvert par la végétation derrière lui. Un silence religieux régnait sur les lieux, alors que l'un des marcheurs d'ombre apparut, genou à terre.

-Maître, elle arrive....


L'Uzumaki tourna son regard en direction de son serviteur, le rinnegan faisant un tour complet sur eux même. IL sentait que son homme lui cachait quelque chose, ou du moins taisait son avis. Mais la pression qu'exerça silencieusement le regard du Dieu, le fit parler, avec hésitation.

-Êtes-vous sûr de pouvoir faire confiance à cette femme? Vous ne la connaissez pas et ici se joue le futur des territoires neutres!

Une pression se fit plus fort cette fois-ci, elle ne dura qu'une fraction de seconde, mais fut suffisante pour clouer au sol l'homme. Aussitôt la voix contrôlée et calme de l'empereur retenti:

-Douterais-tu de mes choix... Rassures-toi, je sens qu'elle aura un rôle à jouer. Et je pourrais toujours rattraper si elle fait un faux pas. N'oublies pas que je conçois toutes les possibilités... Je connais la nature des mortels!

Le marcheur d'ombre regretta aussitôt c'est doute, il s'excusa rapidement, portant un fervent regard sur son Dieu. Après tout, comment un Dieu pouvait se tromper. Aussitôt, il disparut, et Heiwa se remit à caresser la tête du cauchemar ailé. Attendant l'arrivée de la vampire. Il allait devoir lui expliquer la situation et l'importance de ce jour.










   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyLun 12 Nov 2018, 18:54





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Un mois... C'était le temps passé entre ma première rencontre avec le conseiller du maire de Bashô Tokaï et la nouvelle rencontre que je n'espérais pas de sitôt. Il m'avait bien gardé à l’œil, voir si j'allais aider les territoires neutres, aider la cité rebelle. Plusieurs avancées dans ces domaines, notamment une chasse aux rats géants, la rencontre avec le maire et plusieurs intrigues qui m'ont emmené à cette fin.


Durant une journée particulièrement chargée, une ombre était sortie de nulle part, m'invitant à rejoindre son "maître" dans deux jours, à la cité de Shiryoku pour une missive importante. Même si le ton employé était plus un ordre qu'une recommandation, je ne pouvais pas laisser cela en suspend au risque de provoquer l'énervement, voir les foudres, d'Heiwa. Connaissant alors la personne, celle-ci me demander d'aller au point de rendez-vous, je devais donc obéir pour l'instant. Alors sans plus de bla-bla, j'avais terminé au plus vite mes travaux actuels dans l'heure avant de préparer quelques affaires et partir sous forme de chauve-souris afin de me dépêcher. Oh, bien sûr, au vu de ma nouvelle vitesse, j'arriverais dans les temps, mais mieux vaut prévenir que guérir.




Arrivée après un jour et demi de vol intense, je cherche donc, aux alentours de la ville, le conseiller voulant mon aide pour les jours à venir. Il ne me faut pas trop de temps avant de l'apercevoir, assis sur un rocher, son familier avec lui. Je le rejoins sans attendre avant de le saluer d'un hochement de tête.

-"En quoi puis-je vous être utile à Shiryoku ?"

En effet, je sais que je dois me rendre dans la ville, mais dois-je l'accompagner ? Effectuer une mission en son nom ? Autant de questions dont lui seul peut m'apporter la réponse. Attendant sa réponse, je scrute l'horizon de sa longueur tant, les territoires neutres restent assez plates comme paysage. Et comme destination, Shiryoku reste un souvenir dans ma mémoire puisque la ville fut le théâtre de ma rencontre avec la conseillère de Minshu, Valentine. Un souvenir relativement stressant et plaisant dans un certain sens. Après que le conseiller eu fini de m'expliquer la raison de ma venue, je lui demande la méthode à adopter.

-"Bien... Et comment dois-je agir ? En retrait vis-à-vis de vous ? Prendre des initiatives ? Vous protégez ? Autres ?"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyVen 16 Nov 2018, 13:38



   
Les cités jumelles  


   
 Une mission capitale  



   





Patience. Ce n'était pas le maître mot qui définissait le plus l'Uzumaki. Même sous ses airs calme et serein, il pouvait rapidement bouillonner et exploser. Mais fort heureusement, il ressenti rapidement l'aura de celle qui l'attendait et quelques minutes plus tard, elle se présenta à lui. Fear poussa un cri dans sa direction, alors que Nagato tapota la tête de l'animal pour le calmer. Ce dernier se releva, alors qu'elle s'exprima déjà. Le monstre lui se redressa et s'enfonçant un peu plus dans la forêt seul ses yeux rouge, comme preuve de sa présence. Le monstre ailé était un moyen de transport, mais bien plus que ça, un allié de poids et un protecteur, même si en soit, le ninja n'en avait pas forcément besoin.

Le Jigoku contempla longuement la femme face à lui. D'après ses informations, elle avait rencontré le maire de la ville, qui malheureusement s'était bien adoucit depuis qu'il était devenu responsable de tant de vies. Et se prenait "d'affection" ou prêtait sa confiance beaucoup plus souvent que d’habitude. Heureusement, le conseiller qu'il était, veillait souvent dans l'ombre. Mais elle n'avait pas fait que cela depuis son arrivé en territoire neutre. Non elle avait agit pour le peuple et aidait. Mais est-ce que cela suffirait? Seul Heiwa pouvait en décider en ce jour. Et probablement jouerait-elle son avenir dans ce pays en cette journée. Si elle passait ce test, Heiwa douterait moins d'elle.

Le silence régna un moment entre eux, mais l'Uzumaki se mit en marche, dépassant la vampire, alors que même s'il contrôlait son aura on pouvait la sentir s'échappait de son corps. Une force tranquille mais écrasante. Ainsi dépassé, il se mit à contempler les murailles de la cité devant lui.Puis,  Il brisa le silence en s'exclamant:

-Connais-tu l'histoire de cette cité: Shiryoku? Le joyau des territoires neutres...A présent l'ombre de ce qu'elle était?

Il tourna légèrement la tête pour poser qu'un seul rinnegan sur elle. Et poursuivit donc sans attendre de réponse de sa part. Elle était probablement trop récente pour avoir appris ce qui s'était passé ici et ce qu'il en était à présent.

-Cette cité fut la puissance même des territoires neutre, un véritable joyau éclatant au grand potentiel. Certes, elle n'avait encore jamais égalé les trois autres puissances de ce monde, mais elle parvenait un minimum à les tenir en respect. Shiryoku, fut certainement, la cité la plus grande et puissante de ce pays. Peut être l'unique suffisamment développé au sens de Seika, Minshu et Fuyu. Pourtant, elle connu de grand malheur... Et indirectement j'y ai participé...

Il s'arrêta un instant, se tournant totalement, pour se concentrer sur la vampire, alors que la ville les dominait derrière. Encore à l'abri des regards des patrouilles sur les murs. Il lui laissa digérer les informations, couplant probablement avec ce qu'elle avait peut être pu apprendre avant son arrivé ici.

-Au plus haut des tensions entre les trois grand pays, Fuyu et Seika se sont battu pour obtenir les faveurs de cette cité, alors que la grande guerre allait explosé. Fuyu y parvient, mais ceci ne fut pas au gout de Seika, qui rassembla une véritable armée pour prendre d'assaut la ville. Probablement que leur monarque Karui ne pouvait accepté une telle défaite, et si le seigneur de la guerre ne le rejoignait pas, il préférait les voir détruit et anéanti. Une place si importante et stratégique comptait pour le royaume des glaces et plusieurs d'entre nous furent dépêchés pour protéger la ville. Néanmoins, Sul Hei refusa de se séparer d'une grande partie de son armée. Le combat fut intense, nous avions perdu la bataille, mais étrangement je gagnais bien plus, en la présence d'un allié que tu connais à présent...


Bien évidement, il faisait allusion à Bashô, ce fut ce jour là que les deux hommes s'étaient rencontrés pour la première fois. L'un désirant rejoindre en partie Fuyu pour vaincre Seika, l'autre ne lui faisant aucunement confiance malgré l'appui du pirate Zoro. Un combat avait éclaté entre les deux, mais fut terminé par une alliance.

-Toutefois, le seigneur de guerre de l'époque fut tué et la cité abandonnée par Fuyu et Seika. Sans un seigneur de guerre pour contrôler les différents clans et marchand des environs, la cité plongea dans le désarroi, et la corruption. Tentant vainement de garder sa réputation et de ne pas ternir son image, elle s'imposa toujours comme Shiryoku, la cité-joyau. Pourtant, elle ne connue que la chute et la décadence. Et elle n'est plus que l'ombre d'elle même, avec des combats internes...Mais il existe encore un moyen ou un espoir...et c'est là que nous intervenons.

Il ne parlait autant qu'en de rares occasions, mais l'importance de cette mission était si grande qu'il devait tout expliqué. Il lui avait même dévoilé des secrets, qui pouvait avoir un impact sur le Jigoku, un petit risque à prendre en un sens. Surtout qu'il avait aucun doute sur un fait. Si elle le trahissait, il la tuerait sans aucune hésitation. Il se tourna à nouveau pour contempler la cité-joyau.

-Le seigneur de guerre mort, il laissé derrière lui un adolescent devenu jeune adulte à présent, qui "règne" en partie sur la cité, en attendant de faire ses preuves. Un rituel pour devenir seigneur de guerre, celui qui représentera tous les chefs de guerre des territoires neutres. Néanmoins, il est "conseillé" et surtout " manipulé" par un homme: le régent. Ce dernier a prit goût au pouvoir, et contrôle tout. IL se moque de la cité  et garde ce pouvoir et cette richesse, comme une poule couve ses œufs. Notre mission est d'essayer d'ouvrir les yeux du jeune seigneur de guerre en devenir, de faire descendre de son trône le seigneur-régent, afin que Bashô Tokaï et Shiryoku deviennent allié, plus encore deviennent les deux cité-jumelle des territoires neutres. Unifiés, nous pourrons nous opposer aux trois grandes nations, si besoin.

Toutefois, il y avait bien d'autres points, certes le jeune seigneur de guerre devait régner, mais Heiwa serait présent, dans l'ombre. D'un côté Bashô régnerait sur la ville Espoir, et Heiwa Jigoku serait à Shiryoku. L'unification de ce territoire serait donc accompli.

-Comme tu t'en doutes, cette mission n'est pas aussi simple qu'il n'y parait. Il sera dure pour moi d'atteindre le palais. Mes pouvoirs sont connus ici, et mon identité aussi par les hauts placés. Et je ne ferais pas un mètre que déjà ils enverront leurs chiens enragés sur moi, sans parvenir à atteindre le palais.C'est là où tu interviens, que ce soit de ton étrange arme ou d'autres talents que tu possèdes. Alors que j'avancerais dans les rues, tu devras mettre hors d'état de nuire, tous soldats sur mon chemin. Attention, il ne faudra pas les tuer! Et ce jusqu'au palais.Tu me rejoindras une fois cette tâche accomplie. Et le plus dure restera à venir. Car nos cibles comme tu l'as compris sont le jeune seigneur de guerre et le régent corrompu.

Et en effet leur véritable mission commencerait à ce moment. Le plus dure probablement pour l'empereur de Fuyu. Même ses marcheurs d'ombre n'avait pu apprendre ne serait-ce qu'une information direct sur le régent. Il était bien trop précautionneux pour se laisser avoir, se faire suivre. Heiwa n'avait donc aucun moyen de pression sur lui...Pire encore, il ne pouvait pas simplement le tuer, et perdre la confiance ou l'appui du jeune seigneur de guerre. C'est peut être là que la vampire pouvait intervenir aussi. Sa " fraîcheur" dans son monde apportait une nouvelle vision au Jigoku, lui qui était présent depuis des années.

-Qu'en dis-tu?


Il voulait savoir ce qu'elle en pensait, voir si elle se rendait compte de l'importance de cette mission et de cette journée.Comprendre que si ils y parvenaient, elle assurait son avenir en ce lieu...




   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyLun 19 Nov 2018, 14:54





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


J'avais rejoint Heiwa et après que son familier se soit engouffré plus en profondeur dans la forêt avoisinante, il s'exprima en me détaillant l'histoire de Shiryoku ainsi que son plan afin de rallier la cité à la cause de Bashô Tokaï. Un plan à la fois simple mais compliqué pour se rapprocher du palais et de son seigneur.


Je l'écoute sans l'interrompre une seule fois, note dans mon cerveau ce qui est important, prévoie mes prochaines actions et comprend mieux ce qui se cache derrière la mystérieuse cité. Une place-forte, emplie d'innombrables batailles afin de la conquérir, mais dont l'abandon a eu raison de la ville. Et malgré le seigneur en place, caché dans l'ombre, son régent gouverne sans merci les alentours sans faire évoluer la cité dans un futur paisible en tout point de vue. Après que le conseiller finit de m'expliquer son plan et de me demander mon avis, je mets ma main sous mon menton, index dessus afin de réfléchir.



-"J'ai bien compris. Pour le moment, ce qui doit être fait en premier lieu, c'est éviter que la garde nous barre la route."


Il ne me faut pas longtemps avant que mon sourire s'illumine d'un plan, déjà réalisé dans de maintes occasions dans mon ancien monde, et dont le résultat est absolument efficace. Retournant le regard sur le conseiller, je lui dis.

-"Un jour ! C'est tout ce que je vous demande ! Donnez-moi un jour et je vous livre la ville. Pas de morts, pas de gardes qui nous barreront la route dans l'enceinte de la cité, juste des rues vides qui nous mèneront directement au palais. C'est une de mes techniques favorites... Celle du "Black-out" ! Après... C'est à vous de planifier un semblant d'idée, car à l'intérieur du bâtiment, c'est une autre organisation et pour les soldats protégeant le seigneur et le régent, je ne peux que garantir, avec mon plan, un taux de réussite de 50 % de neutralisation. Le reste se fera, peut-être, par la force."

Je suis confiante, c'est un plan infaillible, mais j'attends la réponse d'Heiwa, s'il accepte cette idée ou non. Il ne me fait pas encore confiance, mais c'est la seule offre que je peux lui proposer à l'heure actuelle. Avant de détourner les talons, afin de faire quelques pas pour me dégourdir les jambes, je rajoute.

-"Ah ! Et sans vous commander, ce serait bien que vous restiez là le temps que je mette en application mon plan, si vous l'approuvez bien sûr !"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyJeu 22 Nov 2018, 17:42



   
Les cités jumelles  


   
 Un plan en action.  



   





Alors que le stratège s'était exclamait, il contemplait son interlocutrice, analysant chacun de ses comportement ou mimique. Le shinobi, de par sa nature, appréciait sonder ce qui lui faisait face. Et son pouvoir divin du Rinnegan, lui permettait de lire dans les âmes. Rien ne pouvait lui échapper. Il connaissait tout des mortels. Il connaissait leur essence, même.

Et cette "vampire" ne faisait pas exception. Il pouvait la voir enregistrer chacune de ses paroles, comprenant les tenants et les aboutissants d'une telle mission. Mais se rendait-elle vraiment compte, de tout ce que cela engageait, de tout ce passé que cette cité avait connu. De la méfiance et même pire encore de la paranoïa venant du gérant. Pourtant, l'élue de Minshu semblait être illuminée d'un plan, qu'elle ne lui mentionna pas de suite. Tout ce qu'elle lui demanda fut une journée. Une simple journée. Et elle lui livrait la ville sans effusion de sang. Ceci était risqué, ils avaient perdu assez de temps déjà, et aucun doute que les espions adversaires ne mettrait que peu de temps pour les repérer, même s'ils ne pourraient connaître leur emplacement exacte.  Toujours dans la prévention, le ninja n'appréciait pas de ne pas être mis au courant de ce plan. Mais après tout, peut être devait-il passer par là pour atteindre leurs objectifs. Il avait bien agit tous ses derniers mois pour ce moment, cet instant.

Néanmoins, elle n'apportait qu'une partie de réponse. Car comme elle le témoignait, ceci permettait d'atteindre le Palais, une fois à l'intérieur le niveau augmenterait d'un cran. Et pour que tout se passe à merveille, il ne pourrait utiliser son pouvoir qu'à l'ultime instant. Soit face au jeune seigneur de guerre et au régent qui devait le couver et surtout le contrôler.

-Sache que le seigneur régent s'est entouré de mercenaire dont certains possèdent une magie assez importante. La plupart doivent être dans le palais, mais certains doivent protéger la ville en elle même. Tu me sembles confiante, et je ne peux intervenir de moi même pour l'heure. Donc je suivrais ton plan. Mais tu as uniquement 24 heures et pas une minute de plus. Mes hommes et moi même retiendront les espions de l'adversaire pour ne pas qu'ils donnent l'alerte. C'est un risque que je prend en te laissant tout ce temps, ne me déçois pas!

L'Uzumaki s'enfonça un peu dans la pénombre de la forêt, seul ses jambes dépassaient à la lumière, et ses yeux perçaient les ténèbres. Les deux cercles tourbillonnant sur eux même, alors qu'ils étaient posé sur la Vampire.

-Si nous parvenons au Palais, notre mission commencera réellement. Mais nous partirons sur de bonnes bases. Mais j'ai possiblement une idée pour atteindre sans danger la salle de guerre ou se trouvera nos cibles. Mais tu auras un rôle à tenir. J’attirais l'attention sur moi dans les couloirs, pendant que tu agiras promptement et silencieusement pour assommer ou rendre inconscient toutes personnes que nous croiserons. Les ombres seront tes alliées, et si tu possèdes un pouvoir pour endormir à distance t'aidera grandement. Maintenant,va et réussi, il en va de la suite de notre mission!


Tout avait été dit, le Jigoku n'avait plus qu'à attendre. Il ne lui avait donné qu'une journée et pas une seconde de plus. A présent, la première étape reposait sur elle!




   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMer 28 Nov 2018, 02:56





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Après mes explications pour livrer la ville sans combats ou repérages inutiles, qui nous aurait fait faillir à notre mission, Heiwa m'avait écouté sans broncher, occupé sans doute à m'examiner de la tête au pied afin de savoir si j'allais encore le trahir ou pas dans une telle situation. Il est vrai que le fait de parler autant sur cette mission, donner des détails et tout ce qui entoure son objectif avait été dévoilé, alors qu'il ne me faisait pas, et fait pas encore confiance.


Reprenant la parole, il m'explique qu'en plus de la garde, un groupe de mercenaires est engagé pour surveiller la ville. Ce sera plus compliqué que prévu, mais si je joue bien mon plan, le résultat sera le même. Au final, il me laisse les 24 heures demandé et m'explique quelques détails pour la suite de notre opération. Même si nous parvenons à rentrer dans le palais, il faudra que je neutralise le restant des mercenaires silencieusement, pour laisser le soin au ninja de se concentrer sur sa cible. S'enfonçant dans la forêt, il couvre mes arrières vis-à-vis des potentiels espions à nos trousses.




Un simple hochement de tête et me voici transformée en chauve-souris pour voler jusqu'à l'intérieur de la ville, volant de long en large à une certaine altitude pour ne pas me faire repérer. Pendant plus de deux heures, je vole, je m'arrête en m'accrochant à un toit, une poutre afin d'écouter, espionner les citadins, les gardes et les mercenaires. Toutes ces informations utiles qui vont jouer un rôle clé à mon plan dit du "Black-out" ! Même, en faisant ma petite ronde de surveillance à l'extérieur du palais, j'ai vu à travers les vitraux le dispositif de sécurité ainsi que, partiellement, les plans du lieu. Il me manque pas mal de pièces, mais je peux dire sans problèmes que j'ai analysé et cartographié environ 60 % du bâtiment.

Bon, quant à moi, je dois continuer mon plan ! Je me pose donc dans une ruelle sombre afin de me retransformer en humaine, avant de me diriger vers un apothicaire afin de lui acheter une décoction disons... Efficace. Jouant au jeu du mensonge à la perfection, comme d'habitude quoi, je lui demande de me préparer, en quantité, un breuvage pour soulager les... Comment dire... Bah, les problèmes intestinaux quoi ! Après un peu d'attente, je paie donc le vieil homme avant de diviser la mixture en deux flacons assez moyen, afin de répartir équitablement la donne. Enfin, la phase la plus compliquée commence maintenant. Si je foire, tout est fini ! Il faut que je trouve en même temps un garde et un mercenaire, sans éveiller les soupçons.

Je marche dans les rues et me rapproche légèrement du palais, lieu où j'aurais le plus de chance de tomber sur un binôme isolé. Et comme si le destin me sourit d'avance, deux hommes, l'un en armure d'acier et l'autre en cuir, respectivement un soldat et un mercenaire, attendent dans une impasse. Ils sont entrain de discuter à l'abri des regards indiscret de diverses magouilles pour se remplir les poches de yens facilement. A ma vue, le garde brandit sa lance vers moi en me menaçant violemment en parole.



-"Toi là ! Un pas de plus et tu es morte ! Que fous-tu ici ? Tu nous espionnes espèce de chienne ?"

-"Espionner ? Oh, mais quel vilain mot que voilà ! Non, je voudrais profiter de grands et forts combattants pour me satisfaire de quelques façons que ce soit, avant de repartir à l'aventure et quitter cette si jolie cité. Je me disais justement que vous étiez parfait sous tous rapports mes mignons ! Et qui sait... J'espère que tu manies mieux "ta" lance que ton arme actuelle ?" Lui répondis-je, la voix emprunte de coquinerie.

-"Hey t'entend ça ! La donzelle a chaud aux cuisses ! Si tu veux, on veut bien s'occuper de toi poupée ! Surtout que... Nous avons toute la journée pour ça !" Me dit-il, en souriant à son collègue.


Alors que les deux pourceaux s'avancent vers moi, mes yeux deviennent roses et mon pouvoir de séduction s'active, laissant les deux pauvres hères vide de conscience, comme un cadavre qu'un nécromancien aurait fait revenir d'entre les morts. Ils sont à ma merci, et grâce à eux, je vais pouvoir finaliser la touche finale. Je leur donne à chacun un flacon du breuvage pour "estomac sensible" et leur dit d'une voix douce et autoritaire.

-"Allez mes jolis ! Rejoignez respectivement les cuisines où vous mangez d'habitude, et dans la plus grande furtivité, versez la potion dans le chaudron de ragoût. Vous êtes des amours, messieurs ! Merci d'avance !"

Scrutant le départ de ces deux imbéciles, qui marchent et qui ont le visage réjouit, tels des puceaux qui auraient eu leurs premières expériences sexuelles, je me retransforme en chauve-souris pour voir la finalité du parcours. Le garde rejoint son campement et exécute secrètement mon ordre, quant au mercenaire, il entre dans le palais. Merde, j'espère que je pourrais le suivre visuellement ! Essayant de trouver une position adéquate dans les airs, j'arrive à voir que ce dernier pénètre dans la cuisine et verse dans une grande marmite la fameuse mixture. Cool, c'est fait ! Il me reste plus qu'à attendre.


J'attends donc jusqu'à la fin de la journée, toujours sous mon aspect animal, pour observer les alentours. J'ai pu voir pas mal de chose durant toute l'après-midi, les différents bataillons venant manger à la caserne, les mercenaires entrant et sortant du palais, tout ceci est un bon présage. Enfin, les premiers signes avant-coureur de mon plan se manifeste, en gros une bonne gastro des familles ! Voyant la garde et les mercenaires courir de part et d'autre de la cité pour chercher des latrines, ils abandonnent leurs postes, laissant les rues et ruelles vides de protection. C'est donc le signal pour rejoindre Heiwa et passer à la capture de la ville et nous diriger vers le palais. Rejoignant le ninja à vive allure de chauve-souris, je reprends une forme plus adéquate, un grand sourire triomphal illuminant mon visage.

-"Record battu ! Moins de 24 heures ! La vache, je n'aurais jamais pensé que les herbes médicinales de ce monde étaient plus efficaces que dans le mien ! Bref, la cité est à vous ! Peut-être encore quelques mercenaires épargnés, faisant partie de la garde rapprochée du seigneur et de son régent."



Contextuelles:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMar 04 Déc 2018, 16:01



   
Les cités jumelles  


   
 Une forteresse imprenable. 



   



Les deux élus se mettent finalement d'accord et aussitôt la vampire se transforme en chauve-souris avant de partir en direction de la ville sous le regard du Jigoku. Ce dernier reste immobile, mais une légère perturbation dans son énergie et toute la région est bientôt submergée par une fine pluie qui s'accentue petit à petit. Sa détection lui permet ainsi de localiser chaque être se trouvant en extérieur et mieux encore de suivre le parcours de son alliée. Toutefois, il y a une faille dans ce pouvoir, car tout ce qui sont à l'abri du palais sont pour l'heure indétectable. Non, seulement par la protection des murs, mais surtout par un puissant sort qui les entourent. Un puissant magicien, probablement un des mercenaires serait à l'oeuvre à l'intérieur.  Ils se rencontreraient bien assez tôt, car pour l'instant, ils avaient 24h devant eux.

Les hommes du ninja s’appareillèrent tout autour de la cité, à distance respectable, pour faire barrière ou mettre hors d'état de nuire de quelconques espions. L'Uzumaki lui même prenait part à cet tâche. Mais aucun problème n’apparaît pour l'instant, comme il avait prévus. Et bientôt une chauve-souris revient vers lui, alors qu'il commençait à s'approchait des murailles. Aussitôt l'animal prend forme humain et Eleanor s'exclama fière d'elle. Le shinobi la regarda imperturbable, avant d' s'exprimer à son tour:

-Tu as accompli la première partie de cette mission, avec brio. Mais la cité est loin d'être à nous. Une erreur et nous aurons fais tout ceci pour rien. A présent, avançons, il y aura surement de rare hommes encore intact sur notre chemin. Je ne pourrais pas utiliser mes pouvoirs pour l'instant, il faudra faire avec. Allons-y!


A ces mots, il bondit par-dessus la muraille, ressentant un pouvoir de localisation. Ainsi le sorcier avait user de ses talents aussi loin dans la cité. Leurs présences n'étaient donc pas passer inaperçues. Mais avec les actes de Eleanor, ils ne pourraient réagir à temps. Du moins dans les ruelles de la cités.

-Nous avons été repéré. Sous ta forme chauve-souris tu n'as pas éveillé les soupçons, mais à présent le Palais doit savoir que nous sommes là, mais ils agiront en toute discrétion pour nous arrêter.


Il avançait donc dans les rues, rabattant sa capuche sur son visage pour ne pas être reconnu. Marchant telle une ombre dans les rues désertes. Puis à l'intersection, une silhouette apparut. Le soldat nous regarda d'abord surpris, puis inquiet, prêt à sonner l'alerte. Mais l'empereur de Fuyu disparut aussitôt pour apparaître dans le dos du soldat, l’attrapant avec une rare rapidité par le cou et d'un geste bref le fit sombrer dans l'inconscient. Son corps s'effondrant sur les pavés.

-Eleanor, tu as très bien agit, mais je pense que nous pouvons rencontrer de rares hommes sur notre chemin avant le palais. Nous allons agir dès à présent, comme je le pensais. La manœuvre que nous utilisons sera la même que dans le palais, je compte sur toi. Utilises les ombres environnantes pour arrêter les quelques soldats sur mon chemin. Une fois dans le palais, il faudra en faire de même. Comme évoqué, je dois compter sur toi, car je ne peux pas utiliser mes pouvoirs...pour l'instant!

Ses directives passées, il reprit son chemin, dans les silencieuses rues de la cité, alors que la nuit était tombée. Mis à part quelques gardes mis hors d'état d'agir, tout se déroulait comme ils l'avaient prévus. Et plusieurs minutes voir une heure plus tard, ils se retrouvèrent devant les grandes portes du palais. Et devant deux gardes d'élite ou du moins des mercenaires ayant remplacé de rôle. Le régent préférait faire confiance à ses hommes dont la loyauté était tenu par l'argent que des hommes de la ville qui pouvait se rebeller contre le régent pour le peuple et le seigneur de guerre.

Le Jigoku s'arrêta à quelques mètres d'eux. Ces derniers ne semblaient guère surpris de les voir. Un sourire mauvais sur le visage.En soit, ils n'étaient pas un danger pour le Dieu de la Paix, malheureusement, ils étaient une gêne, alors qu'il ne pouvait utiliser ses pouvoirs. Le possesseur du Rinnegan releva légèrement la tête, sans pour autant monter son visage. Alors que l'un des hommes s'exclama:

-Nous t'attendions et tu n'iras pas plus loin. On nous paie gracieusement pour empêcher quiconque d'approcher le palais et le Seigneur de guerre! Notre maître ne souhaite pas être importuner par des révolutionnaristes. Tu n'es donc pas le premiers, mais tu vas finir comme tous les autres: Mort!


Dans ses paroles, le stratège remarqua plusieurs faits. L'un d'entre eux était que le maître et le régent ne désirait pas que de pareil histoires ne s'ébruitent et ne viennent aux oreilles du jeune seigneur de guerre. Il devait l'enfermer dans une bulle et lui faire croire que tout se passait bien. Et le point le plus intéressant était le fait qu'il n'attendait que lui. Aucun de ses deux adversaires n'avaient connaissance de la présence de Eleanor. Un avantage pour eux. Elle était donc la plus à même d'agir. Elle devait le faire rapidement et tout aussi silencieusement. Chaque seconde de gagner dans le calme et le silence étaient précieux et leur permettrait d'avancer encore un peu sans devoir combattre à nouveau. Mais qu'allait-elle faire? Comprendrait-elle, qu'elle devait agir? L'adversaire était puissant, mais restait de simples humains et pouvait être surpris comme tout mortel. Ainsi l'effet de surprise pouvait être mortel pour eux...

-Mais avant, dis nous qui tu es? Notre maître est fort curieux de connaître ton identité, tout comme le régent... Tu restes muet? Bien nous allons te faire parler, tant pis pour toi...


Les deux firent un pas en directions du Jigoku... Il était temps à la vampire d'agir et rapidement. Prouver de quoi elle était capable dans ce genre de situation. Et bien sûr, comme ces hommes n'étaient pas de la cité et que leurs actes n'existaient pas aux yeux des véritables autorités. La vampire n'avait aucune restriction. S'il devait mourir, soit!



   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyLun 10 Déc 2018, 18:29





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Pendant que mon plan fonctionnait à merveille, j'étais revenue auprès d'Heiwa afin de continuer la mission. Avec de légères félicitations, nous entrions donc dans la cité avant que le conseiller me prévienne que nous avions été repérés, sans doute par une magie puissante de localisation. Cependant, et durant mon parcours en tant que chauve-souris, j'étais passé outre le dispositif, ce qui était une aubaine à prendre en compte.


Les rues complètement désertes, en majorité grâce à mon stratagème, nous avançons assez rapidement pour essayer d'atteindre le palais, mais au détour d'une ruelle, un garde nous surprend. D'abord surpris de voir des voyageurs aussi extravagants, il réalise, ensuite, que nous ne sommes pas là pour de bonnes raisons et essaie de s'enfuir. Au moment où je veux m'élancer pour l'attraper, le ninja est plus rapide que moi et intercepte le garde en l’assommant efficacement. En renouvelant ses félicitations pour mon idée, il revient sur le point de continuer à avancer dans l'ombre afin d'ouvrir la voie pour atteindre le palais. Hochant de la tête, je me transforme en chauve-souris et pars en éclaireur pour dégager les quelques gardes restants en les faisant faire une petite sieste.



-"Bon, le palais n'est plus très loin, ça devrait le faire."


Toujours sous ma forme animale, je m'accroche, tête en arrière, sous les tuiles d'une maison, voyant alors deux hommes armés descendre les escaliers de la résidence du seigneur. Ils ne m'aperçoivent pas et c'est tant mieux, comme ça, je pourrais agir plus efficacement. Étant à bonne distance d'eux, mais surélevée, je vois Heiwa arriver devant cette "garde" en écoute les paroles d'un des hommes. Une information intéressante arrive quand j'entends qu'ils sont payés pour de la protection. C'est des mercenaires alors, pas de véritables gardes, une position qui m'est favorable, car au moins, je ne risque pas d'avoir ma tête mise à prix si je devais les tuer, contrairement à un garde officiel, où là, la situation aurait été plus dangereuse.

Cependant, il faut que j'agisse vite. Gardant mes pattes de chauve-souris accrochées au bâtiment, le haut de mon corps se retransforme en humaine, afin que de mes mains, je créé deux filets de sang bien aiguisés. Tandis que les mercenaires sont prêts à s'avancer d'un pas sûr, je lance ma magie sur eux, puisque Heiwa ne peut utiliser librement ses capacités. Juste le temps d'entendre un sifflement dans l'air et de tourner leurs têtes, et voilà que chaque filet transperce la gorge des mercenaires, étouffant dans des raclements immondes avant de tomber au sol. Faisant un signe de salut militaire avec ma main au conseiller, la moitié de mon corps redevient chauve-souris, avant de m'envoler vers une possible ouverture de fenêtre du palais.

Malheureusement, après le tour extérieur du propriétaire, aucune fenêtre n'est ouverte. En réfléchissant bien, le seul moyen de rentrer sera par une cheminée. Je redoute déjà cette manœuvre ! Bien sûr, il y en a une qui fume légèrement, ce qui veut dire qu'un faible feu crépite à l'intérieur. Ne demandant pas mon reste, je rentre dans la cheminée et m'y glisse avec mon petit corps d'animal. Évidemment, j'arrête ma respiration à cause de la fumée, ce qui me dérange en rien vu mon statut de vampire, et écoute s'il y a du bruit aux alentours. Quelques ustensiles de cuisine apparemment et une seule personne qui marche à travers la pièce. Agrippant les parois et faisant attention à ne pas me faire brûler ou griller par les flammes, je jette un coup d’œil rapide et visualise un cuisinier dos à moi, coupant de la viande pour un ragoût. Je me dépêche donc de voler silencieusement au plafond afin de me suspendre à un meilleur endroit pour pouvoir bouger par la suite.




Voyant un petit trou à travers le mur à côté de moi, je l'emprunte et me retrouve dans un couloir. Je reprends ma forme humaine et marche très lentement pour ne pas faire de bruit. J'arrive à me cacher dans des armoires, des malles ou reprend ma forme animale quand je ne peux pas faire autrement, et assomme les gardes que je rencontre, tue les mercenaires avant de cacher tous les corps dans les mêmes cachettes, armoires et malles. Combien a-t-il de personnes pour le protéger encore à ce régent ? Et Heiwa, que va-t-il faire de son côté ? J'entendrais bien, de toute façon, le brouhaha que causera sa venue dans le bâtiment.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMer 12 Déc 2018, 00:01



   
Les cités jumelles  


   
 La salle du trône et son régent. 



   




Tout se déroule à une vitesse déconcertante. Malgré cela, le stratège parvient à suivre tout ce qui se passe d'un coup d’œil. Ainsi il peut ressentir une perturbation énergétique dans son dos. IL ne s'inquiéta nullement de cela, reconnaissant la signature de son alliée. Et aussitôt, un bruit file vers ses oreilles, alors que des sortes de lances rouges transpercent la gorge des deux mercenaires qui tombent raide mort, alors que l'Uzumaki passait déjà à côté d'eux.

Le temps devenait de plus en plus pressant, avant que de possible renforts arrivent. C'est ainsi, qu'il poussa les grandes portes, pour se trouver face à un vaste hall. Plusieurs couloirs partaient sur les côtés, alors que des escaliers s'échappaient vers les étages. Mais L'Uzumaki connaissait le chemin pour y avoir déjà été conviait lors de la bataille de la cité contre Seika. Il poursuivit donc son chemin, alors qu'il ne rencontra pour le moment aucune résistance. Ce qui en soit n'était pas forcément bon signe et ce même si Eleanor s'occupait de quelques soldats sur son chemin. Mais l'empereur de Fuyu était trop avancé à présent pour faire machine arrière. Et il poursuivit le chemin jusqu'à tomber enfin sur les portes de la salle du trône. Il s'arrêta un instant, ressentant une étrange aura derrière. Où était passé la vampire?  Il ne possédait pas cette réponse et espérait qu'elle arrive rapidement. Toutefois, il ne pouvait pas attendre plus, et continua les derniers pas jusqu'à pousser l'immense porte ouvragée. Il s'avança encore un peu pour se retrouver dans la salle du trône.

Devant lui un immense trône dont le dossier s'élevait jusqu'au plafond. A ses côtés un autre siège plus modeste ou se tenait le régent qui l'attendait, sans aucune surprise sur le visage, mais un certain énervement. Un claquement de ses doigts, et une véritable armée encercla l'Uzumaki.

-Je dois vous félicitez d'être parvenu jusqu'ici. Mais votre chemin s'arrête ici. Toutefois quel est votre but? pourquoi être venu ici? Et comment avoir réussi à mettre hors combat tous nos soldats?


Le shinobi resta un instant silencieux.Son identité toujours caché par son long manteau. Toutefois, il se mit à répondre après quelques minutes:

-Je ne parlerais qu'en présence de votre jeune seigneur de guerre. Mes paroles lui seront destinées et uniquement devant lui!


Aussitôt le régent tapa son poing sur son accoudoir, alors qu'une veine gonfla son front sous la colère. IL ordonna l'un de ses hommes d'aller retirer la capuche du ninja. Encore une fois celui-ci ne broncha pas, la main s'approcha de sa capuche et c'est qu'à la dernière seconde qu'Heiwa s'écarta, évitant ainsi la prise du soldat. Celui-ci insista à plusieurs reprises, sans y parvenir.

-Suffit!

L'ordre explosa dans la salle et résonna en écho. Aussitôt Le régent se releva en se précipitant sur Nagato, prêt à faire lui même ce qu'il avait demandé. Néanmoins à mi-parcours une nouvelle voix s’éleva.

- Seigneur, j'éviterais de faire cela. Cet étranger possède une puissance incroyable. Même s'il la cache je la ressens. reculez, je vous pris!


Le seigneur-régent, s'arrêta net, alors que des bruit de pas se firent entendre derrière l'Uzumaki. L'inconnu se plaça entre l'empereur de Fuyu et le Seigneur remplaçant. Ainsi voilà que le grand sorcier et mercenaire se montrait. Il émanait de lui une puissance sinistre et dangereuse.

-Où est votre alliée? Je sais que vous n'êtes pas venu seul. J'ai ressenti sa présence. D'ailleurs, elle est avec nous, j'en suis sûr montre toi!

Une vague de magie se répandit dans le Palais. Si Eleanor était dans la salle sous sa forme de chauve-souris, elle prendrait aussitôt sa forme humain. Si elle s'avérait plus loin, elle allait se sentir comme aspirer en ce lieu. Aucune échappatoire n'était possible.

Le danger était palpable et l'Uzumaki sentait que s'il devait combattre cet homme, il ne devrait se concentrait que sur lui. Les hommes autour d'eux le gêneraient sûrement. Il espérait juste que la vampire n'agisse pas de manière inconsidérée contre le régent ou le sorcier-mercenaire...Mais une question le hantait aussi: Om pouvait être le jeune seigneur de guerre?





   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyDim 23 Déc 2018, 02:04





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


De mon côté, tout se passe plutôt bien, j'arrive à m'en sortir même si la protection est vachement plus élevée qu'à l'extérieur. Malgré le fait d'avoir amoindri les forces adverses, en tuant les mercenaires et assommant les gardes, il y en a toujours qui patrouillent ou accourent quelque part.


En suivant le chemin des différents couloirs, et avec une perte d'orientation, je me retrouve à vérifier le deuxième étage avec plus de gardes que précédemment. En exécutant, silencieusement et méticuleusement, les mêmes actions, j'arrive enfin devant une grande porte en bois massif ou du bruit se fait entendre. En restant prudente, j'ouvre la porte en préparant un de mes sortilèges au cas où, et brandit fièrement et rageusement ma magie en déboulant comme une sauvagesse à l'intérieur de la pièce. À ma grande surprise, un jeune homme me fait face, une épée dans les mains me pointant du bout de la lame, tandis que son visage exprime de l'étonnement et de l'inquiétude. Il est soigneusement vêtu, ce qui semble être un noble ou pire, le seigneur de la cité. Il s'écrit alors.



-"Ne bougez pas ou ma lame s'abattra sur vous ! Qui êtes-vous donc mécréante ? Répondez !"

-"Seigneur ? Vous êtes le seigneur de Shiryoku ? N'ayez crainte, je ne suis pas là pour vous faire du mal ! Je m'appelle Eleanor Burns, une élue." Dis-je en levant les mains en signe de reddition.

-"N'avancez pas ! Est-ce bien vous qui avez annihilé ma garde ? Je ne vous fais pas confiance ! Sortez ou mourrez !"

-"Oui... C'est bien moi la responsable de tout ceci, mais je ne l'ai fait que dans le but de vous sauver monseigneur. Mon allié est sans doute en confrontation avec l'homme qui vous sert de régent, et sans doute, y a-t-il d'autres personnes derrière cette manigance."

-"Une manigance ? Qu'est-ce donc que cette fable ? Encore un de vos tours de magie pour essayer de m'affaiblir l'esprit ?"

-"Si monseigneur ne me croit pas, peut-être, acceptera-t-il de m'accompagner jusqu'à mon allié afin de l'écouter, et voir par lui-même de quoi il retourne."

-"Mmmhhhh..... Soit ! Mais ne pensez pas vous en tirer si facilement ! Vous payerez tôt ou tard l'affront qu'il m'est fait ! Et ne pensez pas que quelques paroles suffiront à me convaincre, pour l'heure avancez ! Je tiens à rester à bonne distance d'une sorcière comme vous !"


Aussitôt dît aussitôt fait ! À peine ais-je eu le temps de me retourner, qu'une aura magique enveloppe le bâtiment dans son intégralité, et nous propulse, le seigneur et moi, dans une sorte de portail de téléportation. J'ouvre les yeux tandis que nous nous trouvons dans une grande salle complètement différente, sans doute la salle du trône et Heiwa est là, accompagné par le seigneur qui se remet difficilement de la chute. Autour de nous, plein de gardes à craquer et du côté des sièges "présidentielles", deux individus, dont j'imagine que ce ne sont pas des copains. Le seigneur de guerre se relève et, dans une confusion palpable, demande autoritairement à son régent.

-"Que m'est-il arrivé ? Que se passe-t-il ici ? Qui sont ces intrus venus soi-disant me parler d'une manigance ?"

Pendant ce temps, je réfléchis à la meilleure solution concernant notre survie. Si nous devons nous battre, le mieux est que je neutralise les gardes afin que le conseiller de Bashô Tokaï puisse se concentrer sur les ennemis les plus forts... Ou les plus sournois ma foi ! Me mettant dos à dos contre lui, je tourne la tête en lui demandant.

-"J'imagine que je m'occupe des soldats et vous du reste ? Et après sa réponse, d'enchaîner. Oui... Les soldats... !"

Que va-t-il se passer ? Comment va-t-on arriver à un dénouement favorable ? Je ne sais pas... Maintenant, tout repose sur Heiwa et à son élocution. J'espère qu'il trouvera les mots justes pour ouvrir les yeux du seigneur de guerre.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyJeu 27 Déc 2018, 00:29



 
Les cités jumelles  


 
Vérités et mensonges : La bataille du trône



 




La puissante vague d'énergie s'estompa peu à peu, mais sous sa capuche, le ninja resta quelque peu surpris de la scène. Car aussitôt la vampire se retrouve sur les lieux, accompagnée du jeune seigneur de guerre, qui se précipita vers le régent et son mercenaire magicien. Demandant des explications. Ainsi cet adversaire avait le pouvoir de téléporter les êtres autour de lui, dans un rayon assez large. Autant dire qu'ils ne pourraient s'échapper si la situation devait mal tourner. Ce sorcier ne l'entendrait pas de cette oreille et tenterait de les faire revenir à nouveau devant lui. En soit, ils étaient face à un vrai danger.

Eleanor se mit dos à lui en position défensive, prête à en découdre. A l'inverse, le Jigoku était toujours aussi droit et immobile. Elle lui annonçait qu'elle s'occuperait des mercenaires et soldats aux alentours. Pourtant le shinobi doutait qu'elle puisse se charger de tous à elle seule. Certains étaient des soldats d'élites et les mercenaires, des hommes  expérimentés. Tout s'accélérait, le seigneur de guerre ne cessait de demander des explications alors que le régent tentait de le calmer et de lui faire entendre raison. Et les deux hommes de puissance s'affrontaient de leur aura. Un véritable brouhaha s'enchaînait, alors que même les armures des soldats tintèrent en se mettant au garde à vous devant leur chef.

-Monseigneur!

Sa voix brisa le vacarme et le silence reprit aussitôt. Toutes les attentions se tournèrent vers l'Uzumaki. Se dernier posa sa main sur le bras de la vampire pour la calmer, et faire en sorte qu'elle ne montre pas de signe d'agressivité. Aussi surprenant, mais aussitôt l'empereur de Fuyu mis genou à terre:

-Je suis heureux de vous retrouver! Nous sommes ici pour vous… Pour vous protégez et vous annoncer notre soutient pour le joyau des territoires neutres. Malheureusement, vos ennemis ont pénétré vos rangs et sont plus proches que vous ne pouvez l'imaginer!

Le conseiller de Bashô Tokaï releva sa capuche en direction du régent, alors que le jeune homme le plus important de cette cité, suivit son regard sur l'homme en question. Le regard hésitant et interrogatif. Il n'en fallut pas plus au concerné pour partir ans une nouvelle fureur.

-Calomnie, Mon seigneur. N'écoutez pas ce manant dont on ne connait même pas l'identité. Je ne travaille que pour vous et votre peuple. Conseiller veuillez vous débarrasser de ces intrus tout de suite. Leurs mots ont assez corrompus ses lieux.

A ses mots le sorcier-mercenaire s'avança d'un pas et concentra une énorme boule de feu qui bondit dans leur direction. Ils allaient finir carboniser, sans l'intervention du Jigoku qui se relevant, aspira en lui toute l'énergie enflammée, sous les yeux médusés de chacun. Le calme revint aussitôt, la bouche du régent était grande ouverte.


De son côté, Heiwa, debout, apporta lentement ses mains à sa capuche. Personne n'osait broncher, trop curieux de savoir qui se trouvait sous cette capuche. Alors que ses mains se rapprochait de plus en plus de son visage, le ninja s'exprima pour finir ses derniers mots, alors que son visage était totalement découvert.


-Comme je l'ai dis, je ne suis pas votre ennemi. J'ai combattu déjà pour votre cité et votre père par le passé. Notre monarque nous a ordonné de protéger Shiryoku, avant de l'abandonner à son triste sort. Nous ne pouvions rien faire à cette époque.  Mais en ce jour, je reviens plus fort que jamais et sans entraves… Je viens en tant que représentant de Bashô Tokaï pour vous proposez une alliance entre nos deux grandes cités. Mieux encore, je désire rester parmi vous pour vous aider à faire briller Shiryoku et lui faire retrouver son éclat d'antan… Je suis Nagato Uzumaki…


Ce nom fit sursauter plusieurs personnes et déclencha une foule de chuchotement. En effet, à l'époque Heiwa avait user d'un nom d'emprunt pour pas être reconnu. Mais toutefois, il avait été connu pour avoir protéger la ville face à une attaque de Seika. Avant de disparaître comme le reste des élus, sous ordre de Sul Hei. Tous se souvenaient donc du stratège celui qui avait prit en main la bataille et avait combattu à leur côté avec fureur et détermination. Il avait marqué chacun d'entre eux. Même le jeune seigneur régent avait entendu parlé de chaque héros présent lors de cette bataille. Mais le silence fut briser aussitôt, par la voix d'abord hésitante du régent, puis plus affirmé:


-Vous nous avez abandonné. Vous êtes parti et vous osez revenir ici. Vous devez être arrêter sur le champs. Gardes arrêtez cet homme, tout de suite!

Après quelques secondes de doutes, mercenaires et soldats firent un pas en avant menaçant arme à la main ou lances menaçantes.


-Messires, fier soldats de Shiryoku. N'écoutez pas cet homme qui a laissé sombrer ce joyau. Votre cité n'est plus que l'ombre d'elle même. Un pâle reflet de ce qu'elle était avant. Tout ça car votre régent a été corrompus par le pouvoir et l'argent. Rendez-vous compte des disparitions étrange parmi vos proches ou le peuple. Plus aucun d'entre eux n'osent se lever contre lui. Dans votre dos, il a engagé des mercenaires pour mater tout le monde. Votre régent convoite le trône depuis le début. Seigneur-régent, il détourne l'attention pour vous aveugler. Il attend le bon moment pour vous tuer, vous lui êtes utile car le peuple vous aime…

Un seul mot l'arrêta: "Ceci suffit". Et aussitôt les mercenaires se précipitèrent sur le duo, tandis que les gardes de la ville restaient hébétés, attendant un mot de leur seigneur de guerre. Le combat débuta, la vampire devait retenir les quelques mercenaires, et la partie serait des plus ardues, alors que le Jigolu allait affronter le chef des mercenaires.


C'est au milieu de cette vaste salle du trône que le combat s'engagea. Entre bruit d'épée métallique et de cris de guerre. Entre puissante énergie, boule de feux et autre magies. Chacun essayant de viser leur adversaires, sous les yeux médusés du jeune seigneur de guerre et ses soldats. Alors que le régent les regardait avec une véritable haine viscérale, oubliant même le jeune homme à ses côtés pendant un temps...





 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyLun 07 Jan 2019, 01:15





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Nous étions dans une situation délicate, j'avais trouvé le seigneur de guerre dans sa chambre, avais réussi à me débarrasser de plusieurs gardes et mercenaires, mais la suite allait être plus compliqué. Une vague magique nous avait transportés dans la salle du trône, et pendant que le seigneur demandait des explications, je faisais dos au conseiller de Bashô Tokaï afin de me défendre en cas d'attaque. La seule solution était un dialogue sérieux, et de convaincre la partie adverse que les ennemis étaient plus près qu'il n'avait pu imaginer.


Pendant un moment, les multiples questions fusent sur le seigneur régent, tandis que celui-ci essaie de retourner la situation. La garde se met en position afin de nous charger aux moindres ordres des dirigeants. Heiwa commence alors à parler, mettant une main sur moi afin de m'ordonner, en quelque sorte, de baisser ma garde et laisser place à de la diplomatie. Genou à terre, il explique que nous venons en paix et voulons aider à rendre Shiryoku sa gloire passé. Je me relève droite comme un piquet, sans posture de combat, et écoute le fil de la discussion. Suite aux paroles du conseiller, le régent pique une colère monstre en réfutant ces dires et demande à nous "châtier" pour notre "intrusion". Le sorcier, à côté du régent, s'avance d'un pas et charge sur nous une boule de feu, assez gigantesque pour me faire du soucis.



-"Heu... C'est moi ou une boule de feu va nous griller le derrière ? Je dis ça, car si l'option est de mourir, je n'avais pas prévue ça dans mon agenda !"


Le sortilège arrive très vite, mais à la dernière seconde, Heiwa absorbe la boule de feu, devant la stupéfaction de l'assemblée. Découvrant ensuite sa capuche tout en parlant, il dévoile son identité, preuve que la demande d'alliance entre les deux cités est sérieuse. À l'écoute de son nom, les gardes laissent échapper des murmures, des messes basses, tant le conseiller est connu pour ses faits d'armes lors des derniers affrontements ici-même. Mais encore une fois, la voix du régent se fait entendre, laissant transpirer de l'inquiétude, bien vite dissipé par de la colère mélangé à de l'autorité. Aux ordres du régent, les mercenaires et soldats avancent d'un pas afin de nous "présenter" leurs armes en signe de salutations. Malgré les paroles justes d'Heiwa, seul le régent pousse un dernier cri avant que seuls les mercenaires se lancent à l'offensive, les soldats trop occupés à différencier le vrai du faux.

Un combat acharné commence alors, plusieurs guerriers sur moi, tandis que le conseiller s'occupe de leur chef sorcier, sous l’œil haineux du régent. Esquivant les attaques multiples et diverses à mon encontre, il m'est difficile de placer une attaque afin de me dégager de la situation. Dans l'ensemble, c'est un bordel sans nom ! Toute la salle est plongée dans l'animosité de la guerre. Après quelques minutes, j'arrive à me débarrasser de deux mercenaires qui se neutralisent entre eux, en croisant leurs épées sur moi lors d'une attaque, mais dont au final, deux têtes roulent au sol. En même temps, ils se sont décapités par le coup de leurs alliés. Ayant plus d'espace, je ressors mes bons vieux filets de sang, que je lance en quantité et férocité sur les autres guerriers corrompus afin de les blesser, malgré une résistance hors du commun chez eux. Même si je touche des points vitaux, ils se relèvent comme si de rien n'était, comme si une magie leur enlevait la douleur. Le sorcier ? En tout cas, je sais ce qu'il me reste à faire.

C'est au bout de plusieurs autres minutes que j'arrive à tuer les derniers mercenaires, avec difficultés, mais l'essentiel est là. Les soldats de la cité restent cois devant ce spectacle, ne sachant plus très bien quoi faire, à qui ordonner précisément. Tandis que je laisse Heiwa se concentrer sur son combat, je cours vite vers le seigneur de guerre afin de le protéger. Cependant, le régent change de plan apparemment, et décide d'utiliser un poignard afin d'en finir avec le jeune seigneur, sans doute pour régner définitivement sur la cité, une fois qu'il aura gagné, si jamais nous mourrons tous deux, Heiwa et moi. J'arriverais trop tard, j'en ai bien peur, alors, dans une vitesse fulgurante, je plonge en travers du seigneur de guerre et me reçois le poignard du régent en plein sur mon flanc gauche. Tombant comme une masse au sol, le jeune seigneur écarquille les yeux en reculant de plusieurs pas, tandis que des voix s'élèvent chez la garde. "Elle l'a sauvé !", "Elle a sauvé notre seigneur !", "Même monsieur Uzumaki est là pour sauver notre cité !". Souffrant le martyr en essayant de faire ressortir la lame, j'y arrive en laissant échapper un cri de douleur, tandis que dans un dernier effort, je lance un filet de sang en direction du sorcier, afin de le surprendre et laisser Heiwa porter l'estocade finale.




Enfin, les soldats décident de bouger en venant secourir leur seigneur et aider, en nous défendant contre le régent et en combattant au côté du jigoku. Personnellement, même, étant consciente, je ne peux plus bouger le moindre muscle.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMer 09 Jan 2019, 01:25



 
Les cités jumelles  


 
LE combat pour la vérité..



 



Une véritable bataille fit rage au cœur du palais. Pourtant, certains restèrent encore en tant que spectateurs, hébétés, surpris par la tournure des événements.De leur côté, les deux élus combattirent vaillamment. La vampire se jetta dans la mêlée telle une tigresse, déclenchant probablement le plus de chaos et de bruit avec ses adversaires. De leur côté, l'Uzumaki et le sorcier-mercenaire se firent face, silencieusement pour le début. Puis sans bouger, les premières attaques survinrent. Le sol trembla légèrement et aussitôt, du sol une lame tenta de transpercer le ninja. Du moins, le sol, lui même, c'était transformé en cette arme. Dévoilant ainsi la maîtrise du sorcier des éléments qui l'entourent. Précédemment, le feu, à présent la roche. Pourtant sans bouger et uniquement avec son pouvoir du tendô, une puissante énergie explosa et l'arme qui le visait fut vite déviée pour finalement être détruit par la force invisible.

Aucun des deux adversaires ne bougèrent, et pourtant un véritable déchaînement de pouvoir se fit. Quand la terre ne suffisait pas, une nouvelle boule de feu gigantesque apparaissait pour anéantir le Jigoku, qui à la dernière seconde était aspirée comme par magie. Mais le mercenaire était de grande envergure et il parvenait à sentir le pouvoir invisible du Dieu de la paix, déviant à la dernière seconde, l'un des nombreux shinra tensei du shinobi par un mur de pierre. Le calme revint petit à petit. Le combat sembla se calmer, mais à cet instant l'ennemi s'exclama:

-Il faut croire que ce combat ne pourra être mené par notre seul maîtrise de la magie!


A ces mots, le palais se mit à trembler de plus belle, et le sol se transforma bientôt en une immense épée qu'il attrapa, prêt à en découdre. Surprenant au passage quelques soldats de la cité, probablement inconscient du pouvoir de cet homme. De son côté, le Dieu de la Paix s'empara de Masamune provoquant un grand souffle et un étrange bruit de cri. Les âmes maléfique sentirent l'âme qu'elles allaient pouvoir peut être dévorer.  Chacun armé, les deux protagonistes du duel se défièrent, et en une fraction de seconde, ils disparurent. PEu parvenait à suivre leurs mouvements, seul un éclat de leur force leur parvenait, et alors qu'il regardait dans cette direction, ils avaient déjà disparut. Les briques explosèrent littéralement, lorsque l'un des deux posaient un pied à terre. Les minutes passèrent ainsi... Mais bientôt tout allait changer. Pour cause, alors que le combat faisait rage et que l'élue de Minshu semblait en avoir fini avec l'ennemi, elle décida de se rapprocher de jeune seigneur de guerre, qui fit aussitôt prit à parti par le régent.

Trop loin pour intervenir, son attention fut accaparer par cette scène, allait-il échouer? C'est à ce moment précis, que le sorcier profita de ce manque d'attention pour frapper, d'un coup violent du plat de son épée, dans le ventre de l'empereur de Fuyu, qui surpris par le coup, fut expulsé à travers la pièce pour traverser le mur dans un épais brouillard de fumée, et sous le rire mauvais du chef des mercenaires.

Fort heureusement Eleanor était parvenu à empêcher le pire sous tant de témoins que ceci serait bientôt compté dans toute la cité. Elle deviendrait une héroïne aux yeux de Shiryoku probablement. Du moins, si elle survivait, car débarrassé du conseillé d'Espoir. Le régent se pencha au-dessus d'elle, l'arme à la main, lui crachant au visage et la regardant avec une haine plus froide encore. Même les guerrier du palais ne purent intervenir, alors qu'un mur épais s'éleva pour séparer ses renforts de la salle du trône. Ils avaient beau frapper le mur, le sorcier-mercenaire et le régent en aurait fini avec elle, avant qu'ils puissent arriver.

Le régent fut aussitôt rejoint par son acolyte, mais celui-ci ne s'en préoccupa point, alors qu'il s'approcha de sa victime couteau à la main. Il se doutait qu'il n'avait pas le temps d'abuser de cette jeune femme, mais l'envie était trop pressante, il fit parcourir son arme le long de son corps, reniflant les courbes de celle-ci. Mais la vampire était combative et visa le sorcier d'une de ses mystérieuses techniques, qu'il évita bien sûr. Du moins, c'est ce qu'il pensait, confiant. Pourtant la seconde d'après les deux hommes se mirent à cracher du sang. Leur regard se porta aussitôt sur leur ventre, alors qu'un bâton noir s'était légèrement enfoncé dans leur corps. D'où venait-il? Relevant les yeux sur cette infâme créature qui avait pu leur faire ça, ils comprirent bien vite, qu'elle n'était en rien responsable. Le régent se mit aussitôt à paniquer, ne comprenant pas ce qui se passait, alors que le magicien, lui contempla l'épaisse fumée qu'avait crée l'Uzumaki lors de son choc contre le mur. Pour l'heure la visibilité était nulle, et quand il tentait de se concentrer dessus, son cœur rata un battement, et il senti son pouvoir momentanément bloqué. Prit d'une vive fatigue les deux hommes s'écroulèrent à quatre pattes. Mais bientôt, ils relevèrent la tête, alors que des bruits de pas se firent entendre. Une silhouette de dessina peu à peu, et après quelques secondes Heiwa Jigoku fit son apparition, sa peau ayant prit apparence d'écaille de dragon: la technique de Fuyu était active.

-Je dois dire que ton coup était un peu plus violent que ce à quoi je m'attendais. Mais il prouve que tu es bien loin de mon niveau...Je devrais te remercier d'ailleurs.

Il s'arrêta, un instant dans son discours, alors que les deux traites se mirent à hurler de rage, mais furent aussitôt emprisonner par les chaînes du démon. Nagato se pencha aussitôt sur son allié, et lui fit boire une potion qui la remettrait rapidement debout. Le régent se mit à hurler se débattant de plus belle, et attirant à nouveau l'attention sur lui.

-Merci d'avoir crée ce mur. Je n'aurais aucun témoin, pour la technique que je vais utiliser pour vous sous-tirer les informations que je désire.Il m'en coûte de le faire et si j'avais une autre possibilité je le ferais...

En effet, l'Uzumaki ne voulait pas user de son pouvoir pour retirer la vérité des deux hommes et ainsi, qu'ils avouent au peuple et au seigneur de guerres tous leurs méfaits. Malheureusement, il doutait que la vampire est un tel pouvoir la tâche lui incombait donc. Il s'approcha lentement des deux hommes, prenant son temps, alors qu'il était victorieux. Mais le sorcier n'avait pas dit son dernier mot, il usa de tout son pouvoir pour parvenir à se libérer des chaînes et se releva, contemplant l'empereur de Fuyu droit dans les yeux. Ce dernier s'était arrêtait mais son visage restait impassible. Il ne le craignait plus... Pourtant, le mercenaire agit de la plus curieuse des façons, car il se précipita vers la fenêtre la plus proche et s'y jeta. Bien évidemment, il ne s'était pas suicidé, mais avait utilisé un sort de téléportation.

- Peu importe, il ne me servait à rien... Ma cible depuis le début n'est autre que vous régent...

Le Jigoku tourna sa tête d'un coup, son puissant Rinnegan posait sur l'homme en question, qui se mit à trembler de la tête au pied. Mais peut être que la vampire pouvait s'avérer encore utile...



 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyDim 13 Jan 2019, 10:50





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Un exploit, je ne sais pas si je peux dire cela en ayant sauvé de justesse le seigneur de guerre. Aucune gloire à l'horizon, aucune récompense m'attend, j'ai agi machinalement sous l'adrénaline, sans doute, est-ce une erreur. Bien sûr, la mission est de sauver la cité, mais je ne sais pas... Vraiment pas. Ayant retiré le poignard ensanglanté, je me tiens le flanc gauche de la main en serrant les dents, tandis que le régent rigole de manière folle au vu de sa réussite.


Dans le même temps, Heiwa se déconcentre dans son combat, par rapport à mon intervention, et est propulsé par une magie violente à travers la pièce, ainsi que d'autres après elle. Dans la seconde d'après, un mur géant bloque l'arrivée des gardes de la cité afin que ces derniers nous aident, mais que peuvent-ils faire contre un sorcier apparemment très fort ? Tremblant comme une feuille, le jeune seigneur ne peut qu'admirer la "débâcle" des élus, le sorcier-mercenaire laissant le soin au régent de récupérer sa lame, venir cracher sur mon visage et s’exalter sur mon corps, parcourant de son poignard et de son nez, mes courbes volumineuses. Moi aussi, je commence à trembler, essuyant d'un revers de manche mon visage de cette salive dégoutante, et penser, peut-être, à un futur viol que je ne veux pas, comme lors de cette quête au temple de Minshu. Essayant un dernier effort futile, j'essaie d'attaquer le sorcier, dans un effet de surprise, avec ma magie écarlate, sans succès puisqu'il esquive aisément.



-"Or... Ordure !"


Pensant ma propre fin arriver, je ferme les yeux, acceptant enfin la mort. Je suis amère, mes objectifs réduits à néant, je suis complètement vide de l'intérieur, et comme dernière pensée, je pense à mon amour, qui devra pleurer la perte de sa moitié et continuer d'avancer malgré le chagrin.

-"Je suis désolée... Svenja..."

Mais l'espoir revient toujours, et contre toute attente, j'entends deux raclements de gorges, sentant alors quelque chose d'humide éclaboussant mon visage. Ouvrant grand mes yeux ronds, je constate que les deux méchants de l'histoire vomissent du sang et qu'un bâton noir s'est planté à travers de leurs corps respectifs. Pris de panique, ils recherchent la personne responsable de cette attaque, et sortant de la fumée, provoquée par la destruction du mur lors de la dernière attaque, Heiwa ressort avec une sorte d'armure corporelle sur le visage. En "remerciant" les deux traîtres, ces derniers se mettent à hurler de rage, avant d'être emprisonnés par une technique de chaînes, tandis que le conseiller me donne une potion, que je bois, afin de me redonner des forces. Heiwa continue à parler, voulant soutirer des informations grâce à une autre technique, même si cela l'embête au plus haut point. Pourquoi ? C'est une technique... Dangereuse ? En tout cas, et dans un accès de puissance, le sorcier arrive à se lever difficilement, toisant du regard celui du conseiller, avant de se jeter par la fenêtre, se téléportant ailleurs, dans un endroit plus sûr pour lui. Comme le dit Heiwa, la cible prioritaire pour soutirer des informations n'est autre que le régent lui-même, qui se met d'ailleurs à trembler de tout son corps en voyant le jigoku se pencher sur lui.

-"Attends ! Dis-je à Heiwa en lui attrapant un pli de sa toge. Heu... Attendez, désolé. Je... Je... J'ai une solution pour le faire parler. J'ai crû comprendre que cela vous embêtez grandement d'utiliser vos pouvoirs pour ça, alors je peux vous aider dans ce sens."

Le mur du sorcier commence à s'écrouler doucement, sans magie pour le maintenir, il s'effondre, laissant le soin à la garde de venir nous rejoindre en se posant mille questions. Après un échange avec Heiwa, il me laisse faire avec le régent, me levant encore faiblement malgré la potion, je m'avance en face de ce dernier, et souris diaboliquement pour lui faire comprendre son erreur. Plongeant mes yeux dans les siens, les miens deviennent rose et envoûte le régent qui affiche un air imbécile et amoureux sur son visage, me prenant à l'instant pour une muse ou une déesse qu'il idolâtre.



-"Dis-nous tout ce que tu sais !"


Avec l'appui du conseiller d'Espoir, nous lui posons les questions adéquates et il répond à chacune d'elles, laissant le jeune seigneur de guerre, et les soldats de la cité, dans un effarement compréhensible. La vérité éclate enfin au grand jour, non sans mal, et une fois les révélations terminées, je jette mon dévolu sur le régent, un bon gros coup de poing en pleine face, sentant et entendant son nez se casser sous ma force. Dans un sourire vengeur, je me retourne vers le seigneur de guerre.

-"Désolé monseigneur, je devais me défouler pour ce qu'il m'avait fait !"




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyLun 14 Jan 2019, 16:46



 
Les cités jumelles  


 
La naissance des cités jumelles...



 




Le dieu de la paix, de sa grande prestance, s'avança encore vers le régent, mais alors qu'il allait employé sa technique pour dévoiler les secrets et  amener la vérité, une légère pression sur ses habits se fit. Se tournant avec le regard froid, il observa l'auteur de ce geste, qui n'était autre que la vampire en personne. Le shinobi ne montra aucune émotion, mais son regard posait sur les doigts de l'élu de Minshu tenant sa cape, lui fit lâcher aussitôt. Ceci fait, il écouta les raisons de son acte. ainsi, il avait eu raison d'amener cette femme avec lui. Elle possédait des talents fort intéressants et utiles, mais devrait aussi se méfier d'elle, si elle venait à le trahir. Fort heureusement, il se savait bien plus puissante qu'elle, donc ne la craignait en rien.

Un simple hochement de la tête, et l'Uzumaki recula d'un pas, non sans un regard vers leur adversaire qui retenait ses larmes qui venaient aux yeux, dû à la peur que lui faisait le ninja. S'éloignant suffisamment Nagato, observa la scène, tentant de comprendre le sortilège que pouvait utiliser l'élue. Et son analyse était d'une certaine simplicité, mais imparable en un sens.

Le sort de charme opérant, l'Uzumaki transmis ses questions, ne sachant s'il pourrait répondre directement à Heiwa, ou si les questions devaient être dites par Eleanor pour qu'il y réponde. Dans tous les cas, l'Uzumaki enchaîna ses questions tel un interrogatoire. Et les réponses fusèrent à chacune d'elle sans hésitation, l'histoire éclata donc:

-Oui déesse!  A la mort du père notre jeune seigneur régent a prit le trône, en partie, car il n'est pas encore en âge de régner. J'ai convaincu les différents conseillers de son impossibilité à diriger et me faire devenir régent de la cité....Oui, j'ai fais disparaître de nombreux conseillers ou fidèles de notre ancien seigneur qui soutenait son fils pour isoler cet enfant. Il ne méritait pas de régner....Tout ce pouvoir, toute cette puissance et cet argent entre les mains de ce sale gosse. Il était hors de questions. J'étais si proche...si proche... La réputation du jeune seigneur de guerre commençait à pâlir et tout le mal que je faisais, je la mettais sur décision de Akiro. Ainsi, j'étais son prote-parole, mais devant le peuple, j'essayais d'agir pour qu'il m'apprécie et bientôt la disparition du seigneur de guerre aurait été apprécié par le peuple même. Je l'aurais tué dans la nuit, ni plus ni moins et personne n'aurait pu s'opposer à moi. Pour cela que j'ai appelé tous ces mercenaires, j'avais plus confiance en eux qu'à nos soldats, fidèle à Akiro. Plus d'un vit dans les geôles de la cité...


Il continua ainsi à déblatérer toutes les informations, sans qu'aucun filtre ne l'en empêche.LE visage des soldats passèrent de la surprise ou l'incrédulité à la colère et la haine. Autant dire que plus d'un se retenait de l'étriper. Mais fidèles et loyaux, ils n'agiraient pas tant que le jeune seigneur de guerre ne le demanderaient pas. Toutefois, personne ne pouvait contrôler l'un des protagoniste. La vampire bondit alors vers le régent lui fracassant le visage de son poing, sous un tonnerre d'applaudissement des soldats et un léger sourire de Akiro, qu'il cacha rapidement. Heiwa se déplaça d'un pas tranquille avant de rejoindre miss burns, lui posant la main sur l'épaule:

-Je comprends votre rancœur, mais nous devons laisser Shiryoku le juger. Nous n'avons aucun droit ici. Je vous pris de nous excuser Monseigneur.



Invitant ma partenaire à agir de la même façon que moi, je posais un pied à terre, face au jeune seigneur de guerre.Attendant un retour de ce dernier:

-Relevez-vous, relevez-vous! Vous avez sauvé ma vie et la cité toute entière. Nous vous sommes redevable. En ce jour et devant témoin, je vous octroie le titre honorifique de Berseker de Shiryoku. Le plus haut tire de la cité. Vous êtes des membres d'honneur en ce lieu. Eleanor, si j'ai bien compris votre nom, vous serez toujours la bienvenue ici et je souhaite vous remercier pour m'avoir sauvé la vie. Que puis-je faire pour vous?


Attendant la réponse de cette dernière, il se tourna vers l'empereur de Fuyu:

-Quand à vous puissant élu, mon père m'a beaucoup parlé des élus ayant protégé la cité. Vous nous avez déjà sauvé une fois. Et voilà que vous recommencez. Vous êtes parvenu à voir ce que personne ne voyait. Vous avez compris ce que cachait les ombres et avait à nouveau sauvé Shiryoku. Ainsi, j'aimerais votre présence à mes côtés pour diriger au mieux cette cité. Je voudrais vous placer en tant que l'un de mes conseillers...

Tout son plan fonctionnait à merveille, car même si Akiro, le seigneur de guerre prendrait des décisions, c'est Heiwa dans l'ombre qui l'aiguillerait. Même s'il y avait encore fort à faire, Shiryoku deviendrait bientôt l'allié de Bashô Tokaï, et avant que cette information ne parviennent aux oreilles des nations, les deux cités jumelles auraient le temps de se renforcer et de se protéger. Car peu à peu les territoires neutres devenaient de plus en plus puissante dans l'ombre. De jours en jours, les corps divins ou ses marcheurs d'ombre trouvaient des nouveaux moyens pour assurer la protection de la cité. Espoir connaîtrait dans cette alliance un petit pas mais un grand pas pour les territoires neutres...



 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMar 15 Jan 2019, 16:17





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Un bon coup de poing et ça repart ! Avec ce que j'ai failli subir, il est vrai que je me sens mieux maintenant que je me suis défoulée. La garde applaudit, acclame ce geste après les révélations faîtes par le régent. Cependant, Heiwa vient poser une main sur mon épaule et s'excuse auprès du jeune Akiro. Lâchant la pression, je rabaisse mes épaules afin de me détendre et le suis dans son mouvement, mettant un genou à terre et écoutant ce que le seigneur de guerre a à nous dire.


Pour ma part, il m'attribue un titre honorifique ainsi qu'il veut me récompenser pour lui avoir sauvé la vie. La ville m'étant ouverte si jamais je devais revenir, mon nouveau titre sera plus que bienvenu pour circuler librement et avoir le soutien de la cité. Réfléchissant à une récompense appropriée, je ne sais pas quoi demander dans l'immédiat, peut-être, aurais-je une idée plus tard, dans un avenir proche.



-"Monseigneur, je suis honorée du titre que vous me donnez et tâcherais de le porter fièrement dans vos murs ainsi qu'en-dehors. Je suis également flattée que vous désireriez me récompenser pour vous avoir aidé, cependant, je ne désires rien pour l'heure. Si cela vous convient monseigneur, j'aimerais que vous attendiez pour ma récompense, j'ai quelques projets personnels à mettre en place, et sans doute qu'à ce moment-là, vous pourrez m'être d'une grande aide. Je vous remercie encore de votre bonté."


Akiro se tourne vers Heiwa et lui demande de l'assister comme conseiller. Finalement, le poste tant convoité est à porter de main afin de rallier Bashô Tokaï à Shiryoku. Maintenant que les remerciements sont fait, j'imagine qu'Heiwa va vouloir s'entretenir d'avantage avec le jeune seigneur. Me relevant, je fais signe au conseiller d'Espoir.

-"Je pense que vous avez encore envie de parler avec le seigneur, je vais vous attendre dehors, sur les marches du palais."

Saluant une dernière fois Akiro, je sors de la pièce sous les acclamations, et certains sifflements, pour souligner ma beauté, ce à quoi je réponds par un sourire. À l'extérieur, il fait bon, malgré que la nuit commence à tomber sur la ville. Je m'assois sur une des marches du palais et attend le retour du jigoku pour une sorte de... Débriefing ! Enfin, je pense...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue1/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMer 16 Jan 2019, 01:07



 
Les cités jumelles  


 
Une mission bien menée!



 



Poste sous Hide










 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Les cités jumelles Left_bar_bleue6/12Les cités jumelles Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles EmptyMer 23 Jan 2019, 13:37





Les cités jumelles.



Feat.Heiwa


Pendant un grand moment, je reste assise sur les marches de palais, attendant qu'Heiwa finisse ses affaires avec Akiro, le seigneur de guerre. Ça me laisse le temps de repenser à ces trois jours passés avec Svenja, nos projets communs, notre avenir. Peut-être, était-il temps de renter... Peut-être, devrais-je d'abord gagner en puissance pour assurer notre protection, maintenant que j'ai ma propre famille. La douceur de la nuit englobe la ville qui s'endort tranquillement, sans savoir que la cité a été libéré de ses bourreaux quelques minutes plus tôt. Juste les gardes s'activent à une défense provisoire, le temps que tout rentre dans l'ordre, et me remercient encore quand ils passent à côté de moi.


C'est après une longue attente, qu'enfin, le conseiller d'Espoir me rejoint et me félicite pour ma mission et me considère comme quelqu'un de confiance. Il me libère donc de mes obligations, ce qui n'est pas son cas d'après ce que je comprends, mais plus rien ne me retiens ici. Tournant la tête, je lui dis.



-"Merci. Ça n'a pas été sans mal, mais le résultat est là. Je vais rentrer, rien ne m'attache à Shiryoku, donc autant retrouver Bashô Tokaï et me reposer."


Maintenant que tout est fini, je me lève afin de reprendre la route. Aux portes de la ville, je lévite légèrement et vol rapidement, pas à ma vitesse maximale, mais assez vite quand même, histoire de ne pas traîner et profiter de cette belle soirée.

Quand j'y repense, j'ai bien raison de me méfier d'Heiwa, il est intelligent, et il possède des atouts que je ne possède pas encore. Je devrais jouer mon rôle à la perfection, le moindre écart et ce sera fini. Cependant, une étape a été franchie ce soir, qui je l'espère, me permettra d'avancer dans ma mission.


Contextuelle:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les cités jumelles   Les cités jumelles Empty

Revenir en haut Aller en bas
Les cités jumelles
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Les cités jumelles 190103103231202569 :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.