-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

Partagez
Le Parc est ouvert...
Messages : 225
Yens : 2235
Date d'inscription : 21/02/2018
Localisation : Murakokkyou - Forêt de givre (Fuyu) -

Progression
Niveau: 31
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue0/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/6)
Ai Enma
Ai Enma Petite Plume Diplomate

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyDim 20 Jan 2019, 18:44




Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_chapitre_top_02



Ayant reconnue Zoro qui rentra dans le parc sans plus de cérémonie, ai elle le suivit à quelques mètres de distance. Elle présenta au garde posté à l'accueil son invitation afin qu'il la laisse poursuivre. Plus loin, un autre homme de garde semblait attendre sûrement d'autres élus puis les conduire plus avant, ce qui se fit. Un homme grand, impressionnant, enveloppé dans un long manteau noir était venu se joindre au groupe, silencieusement. Mais ai préféra rester légèrement en retrait du groupe et porta alentour son regard perçant. Elle essaya de deviner dans ce tohu-bohu de bâtiments, ceux qui seraient propices à abriter des locaux administratifs ou tout autres constructions plus discrètes interdites au public. Elle n'avait plus qu'en tête une chose, la réussite de sa mission. Mais quand elle reposa son regard sur le petit groupe, un nouvel individu s'y été joint. Elle reconnu, à son plus grand déplaisir, le jeune Hiro faire son apparition. Légèrement inquiète et soupçonneuse de le voir ici, elle n'eut pas à tendre l'oreille pour entendre ses élucubrations et faire sa sempiternelle apologie des élus. Derrière les verres colorés de ses lunettes, une lueur sombre passa vivement. Elle ne pouvait s'empêcher de repenser au rôle obscure qu'il avait joué dans ce fichu village. Une pointe de colère s'empara brièvement d'elle. Et ce n'est pas de la pitié qu'elle ressentit à le voir mettre genoux à terre, mais du dégoût, un dégoût profond, amer, tant qu'elle eut envie de cracher au sol en contemplant sous cette lumière crue, toute la faiblesse de la nature humaine. Sa colère passa, laissant place à une immense indifférence, presque. Par contre, elle prit soin de bien se noter ses paroles au sujet du sortilège qu'il avait utilisé. Cela aussi, figurera dans son rapport.


/* Tient tient, un sortilège qui lui permet de se quadrupler... Y-a t-il au moins l'original parmi eux ? Et chacune des copies est-elle en contact avec les autres ? Peuvent-elles communiquer entre elles ? Car je suppose qu'il fait la même chose avec les élus des autres nations... Et qu'il pourrait, par la même, transmettre des informations d'un groupe à un autre. Donc, prudence. Mieux vaut flatter ce sale petit fouineur et le mettre dans notre poche avant qu'une autre nation ne le fasse... Quitte à lui régler son compte par la suite... Si je pouvais l'envoyer en enfer comme autre fois... */


Ai lâcha un profond soupir emplie de complaisance.


/* Non non, c'est pas le moment de sombrer dans la délectable nostalgie de doux souvenirs... */


Ai s'avança doucement entre les élus présents et fit face au jeune homme. Elle le regarda d'un air triste et las, il venait de se faire rabroué par le colosse en manteau noir. Alors, de sa voix sourde, grave et monocorde elle s'adressa à lui:


-"Je suis très heureuse de te revoir cher Hiro... Et puis relève toi, pas de ça entre nous voyons... Je crois que nous serions tous très heureux que tu nous accompagnes à cette visite du parc. Une âme aussi élevée que la tienne, ne peut avoir que sa place parmi nous. Et se serait un honneur que d'être accompagné par ta noble personne."


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Cette accablante et affligeante scène achevée, un autre personnage fit son entrée. D'une allure sympathique, il se présenta au groupe comme étant le directeur du parc. Les choses sérieuses allaient commencer. Attentive, bien que montrant un air précieux et détaché, revêtue de son magnifique kimono, ai écouta poliment les excuses du directeur.


/* Je suppose que lui aussi use d'un sortilège... Décidément... Étrange ce miroitement... On dirait de la glace... */


Puis elle haussa négligemment un sourcil, comme on lui avait apprit dans ces cours d'étiquette, pour feindre une légère surprise émergeant d'un ennui raffiné.


/* Hou là... D'un, il veut que nous déposions nos armes et de deux, que nous portions un collier ! Mais qu'est-ce que c'est que ces histoires ?! En plus, il est moche son collier... Non mais franchement, qui irait porter une breloque pareil sur une soie de cette qualité ?! C'est purement scandaleux ! Et puis, ne serait-il pas liés d'une manière ou d'une autre aux disparitions ? Il suffirait de les enchanter... J'ai pas été préparée à de telles missions moi... */


Et voilà qu'un autre personnage arriva paré d'un long manteau bleuté et qui se dirigea directement vers le patron du parc, indifférent au reste du groupe. Il s’exécuta et prit la parole. De toute évidence, ce n'était pas un homme habitué aux subtilités de la courtoisie humaine. Puis Zoro enchaîna à son tour. Lui non plus ne manifesta pas plus de civilités. Et dans ses paroles, les menaces étaient à peines voilées.


/* Hou là... C'est mal barré tout ça... Bon, faut que j'improvise... Et en plus, ils ont pas l'air commode ces compatriotes, vraiment pas... Je sens même comme une légère animosité flotter dans l'air... */


Ai attendit bien patiemment que tous aient fini de parler avant de s'adresse au directeur. Elle se sentait toute petite dans cet attroupement de colosses, presque noyée. Pourtant elle brillait telle un joyaux avec son luxueux kimono et détonait par la même.


/* Heu... Ils représentent Fuyu et ils sont vêtus comme des sacs à patates ! Navrant... */


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Gravement, doucement sur un ton qui se voulait déférent:


-"Vous avez réalisé là quelque chose d'absolument fabuleux ! Cette architecture colossale et grandiose tout à la hauteur de votre réputation, en fait le fleuron des parcs de divertissements ! Prodigieux. Et je vois que la technologie la plus à la pointe n'est pas en reste. Mais veuillez m'excuser... Devant une telle splendeur, j'en oublie la plus élémentaire des bienséances. Je me nomme Youki, Youki No Kaze pour être exact. Et c'est un honneur de représenter, comme d'autres ici, notre empereur souverain Sul Hei."


Silence.


-"Veuillez m'excuser encore une fois, s'il m'était possible de vous faire part de mon sentiment au sujet de l'un de nos dignes représentant et qui plus est général de nos armées... Il me serait agréable que nous trouvions une issue favorable à ce petit désaccord et bien entendu, éviter tout heurt diplomatique. Le sieur, présentement devant vous est général de nos armées et qui plus est, en mission diplomatique officiel, donc il devrait garder avec lui ses armes. Elles sont le signe de son rang distinctif parmi nous, vous me comprenez, et qu'il se doit de les porter lors de visites officielles comme le veut l'étiquette... De plus, étant en mission diplomatique, vous comprenez bien qu'il est hors de question qu'il en fasse usage... Aucun de nous ne voulant provoquer d'incident diplomatique, peut-être pourrais-je vous suggérer d'accepter nos coutumes dans ce qu'elle ont de plus sacrées et de pouvoir établir de profitables relations entre vous et notre patrie... Étant compatriotes, je peux vous garantir de sa probité."


Bref silence.


-"Par contre, pour ma part, je ne vois aucun inconvénient à vous remettre mes armes et à porter votre collier. Je ne suis pas assujettie aux même modalités. Mais, je ne me vois pas défaire mon kimono devant toute cette foule, vous comprenez... Si vous pouviez m'indiquer un endroit à la discrétion des regards, je vous en serais gré."



Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_chapitre_bottom_02


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1173
Yens : 31
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 83
Nombre de topic terminé: 21
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue4/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/6)
Tenma
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyDim 20 Jan 2019, 22:29



Le Parc est ouvert
feat. Des gens


Je cligne des yeux face au jeune homme qui apparaît devant nous, tout excité apparemment de suivre des élus dans leurs missions. J’avouais qu’il m’amusait un peu mais me faisait aussi penser un peu à moi quand j’avais découvert Grey et Erza. Mais, le fait qu’il nous ait suivis jusqu’ici me mettait tout de même un peu mal à l’aise. On aurait presque dit un stalker. De plus, le garçon était arrivé sans se présenter, ce qui était assez impoli. Et je ne pensais pas que l’un de nous était son ami. Mais, il était jeune donc je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. Heureusement, Rumaki et une autre élue dont je ne connaissais pas le nom lui répondirent et j’offris juste un sourire gêné, ne sachant pas trop quel comportement adopter.

De toute façon, ce fut rapidement autour d’une nouvelle personne d'apparaître et je me retins de rire face à l’air paniqué du directeur. Avait-il vraiment bien préparé son ouverture ? Et surtout… Il s’attendait à voir les monarques ? Bien sûr, c’était un gros événement, mais à y attirer les dirigeants, qui en plus, ne s’entendaient pas ? Il voulait provoquer une guerre ouverte alors qu’on sortait d’une autre récemment ?

Cependant, quelque chose me fait tilter un peu plus et je recouvre bien vite mon sérieux. Des élus avaient disparus, et il nous parlait maintenant d’expérimentations avec la magie et sa technologie. J’essaie de ne pas trop montrer ma paranoïa quand je pose la question avec un ton qui se veut curieux.

- Oh ? Vous avez expérimenté directement sur vous-même ou vous avez eu des volontaires ?

Les choses auraient pu rester sur ce sujet mais le directeur se prononça sur un nouveau sujet qui m’agita encore plus. Abandonner mes armes, ça ne me gênait pas plus que ça. Mais être complètement privé de ma magie ? La seule chose qui m’avait changé la vie ? Qui m’avait donné le goût de vivre après mon horrible enfance ? Et après les deux dernières grosses missions où tout avait viré au pire ? D’abord avec ma mort, puis avec celle de Natsume ? Hors de question ! Un éclair de rage me traversa, et je serrai brièvement la main de Rumaki pour me calmer et offris un faible sourire à l’homme qui faisait bouillir mon sang. D’ailleurs, l’autre élue présente avec nous refléta bien une partie de mes pensées.

- Je n’ai que cette arme. Fis-je en tendant le sabre que je possédais. Par contre, tout comme cette femme, je ne vois pas l’intérêt de porter ce collier. Vous avez déjà votre barrière anti-magie. Sauf si vous avez une raison particulière derrière cette exigence ? De plus, savoir que je ma magie ne va possiblement pas fonctionner avec votre barrière m’angoisse assez. Vous avez entendu parler du syndrome du stress post-traumatique ? Il m’est arrivé des choses terrifiantes dans mon passé alors sans ma magie, ma seule protection ? Je vais partir en crise de panique à chaque petit bruit suspect. Et bien sûr, ça rendrait cette visite bien moins agréable que je ne l’aurais pensé. N’est-ce pas ?

Ce collier était vraiment suspect. Et l’excuse qui allait avec le port de ce collier était vraiment faible s’il existait déjà une barrière anti-magie. Je jetai un regard inquiet à ma compagne, redoutant un quelconque effet néfaste du collier.

Résumé:
 
Equipement:
 
Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 77
Yens : 455
Date d'inscription : 11/12/2018

Progression
Niveau: 24
Nombre de topic terminé: 4
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue0/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/6)
Son Goku
Son Goku ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 02:56

Le parc est ouvert !


J’étais vraiment tout excité de par la grandeur des choses ici, et voir des centaines...Que dis je des milliers de gens tous differents les uns des autres! Je riais tout seul en regardant les accoutrement soit trop extravagants soit un peu vieillot des visiteurs. En effet c'était la première fois que je voyais le peuple de cette planète en tous cas en grand nombres. Au final il n’était pas si incroyable que ça, certes ils étaient plongés dans le moyen-age mais ça avais à l'air d'être des gens tout a fait normaux.

-Hé petit !


Je me retournais l'air surpris dans la direction d’où venais la voix qui m'interpellais. Au vu de son accoutrement on aurais dit un garde qui se rapprocha accompagné d'un collègue.

-Tu serais pas un Elu toi ?


-Bah mon nom c'est Goku pas Élu.

-Bien, Goku tu va nous accompagner.Mr Toshiko attends tout les seikajins la bas.

-Seika..quoi ? Moi je suis un sayajin hein ! C'est proche mais de la a confondre...

Il me poussèrent un peu vers l'endroit ou se trouvais le petit comité ainsi que plein de personnes.Mais quand je vis le visage de Hiro mon visage s'orna d'un sourire.

-Coucou Hiro ! Tu viens voir les attractions aussi ? lançais je a mon interlocuteur en lui adressant un petit signe de la main.

- Encore un élu ? Nous sommes donc quatre pour le moment,
s'exprima la jeune fille aux yeux de chat

-Mais mon nom c'est Son goku! Pas Élu! Rahh pourquoi tout le monde me confond avec quelqu’un d'autre ? luis répondis je l'air interrogateur. D'ailleurs vous vous appelez tous Elus ? Ou vos noms sont differents ?

Puis après leurs réponses je m’intéressais a la conversation qu'avaient entamé les personnes qui discutaient avec un vieux monsieur et visiblement ils ne tombaient pas d'accord.

-Ah j'oubliais, je suis dans l'obligation de vous demander de nous confier vos armes...Toutes vos armes, pour ceux qui en possèdent. Comprenez qu'avec votre arrivée, nous ne voulons prendre aucun risque, c'est sécurité maximum et pour tous. Je sais que les nations ne sont pas forcément en bon terme et si nous croisons vos voisins, nous ne désirons pas que ça tourne au combat. Rassurez-vous elles vous seront rendus à la fin de la journée. Ah oui j'oubliais aussi, même si notre parc est entouré d'un de nos champs magique avancé d'anti-magie et aussi d'un détecteur d'arme, vous êtes des élus aux pouvoirs puissants. Veuillez porter ce collier qui scellera vos pouvoirs pendant quelques heures. Sans cela, nous ne pourrons accepter votre entrée... Je suis vraiment désolé. Mon conseil de sécurité a obligé cette démarche et puis c'est pas comme si vous en aviez besoin ici. Vous allez vous amuser. Sécurité avant tout, et comme je dépense sans compter...


La jeune femme aux cheveux neige lui tint a peu pres ce langage:

- Navrée de devoir vous dire cela monsieur Toshiko, mais je ne pourrai pas me séparer de mes épées et encore moins les confier à quelqu’un dont j’ignore tout. Néanmoins, si cela peut vous rassurer et vous prouver ma bonne foi, j’accepte de porter le collier. Concernant mes armes, je ne peux vous donner que ma parole d’honneur que je n’en ferai pas usage dans l’enceinte de votre propriété ; et un sorceleur ne brise jamais sa parole.

Un sorce...quoi ?Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle voulais garder ses épées...Elles sont peut être précieuses ! Ou fragiles ? Qui sait ?Par contre cette histoire de collier ne me plaisais pas du tout. Quand on me tendis le machin je le l'examinais sous toute les coutures avant le de mordre.
Mouais je ne sentais pas ce coup la...J'aime pas trop quand je perd de la force surtout que je commence a reprendre possession de mes moyens si on m'affaiblis encore plus es que je serais seulement capable de marcher ?

-Monsieur ... heum... toshiflamme? Je viens tout juste de récupérer la force de me déplacer vous etes sur que si je met votre collier là je vais pas juste plus pouvoir bouger ?

Je marquais une pause avant de renchérir:

-Par contre on pourrait pas se dépêcher là il a trop de choses a voir ici pour rester dans l'entrée nan ? On peux discuter pendant qu'on marche non?

Pendant ce temps dans ma tête j'essayais de jauger Hiro et Toshiko. Essayais de déceler quelque chose grâce a mon odorat.Tout mes sens alertes j'essayais de déceler tout ce que je pouvais autour de moi qui pourrait être un piège.On est jamais trop prudent non ?

-Vous avez des glaces Monsieur au fait ? Dans vos stands de nourritures?

Et j'avais faim et c'était actuellement ma plus grosse peur.


©️️MangaMultiverse


Résumé des actions:
 


Dernière édition par Son Goku le Lun 21 Jan 2019, 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue8/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 13:44

Le parc est ouvert

Aventure

Lexi patientait à l’entrée Est du parc lorsque Nobio - accompagné de la délégation Tenshin dont avait parlé Monsieur Enoka - apparut et vint la saluer.
Bonjour Nobio ! répondit-elle avec un sourire. Ravie de te revoir, bien que j’aurais préféré dans d’autres conditions.
En effet, Lexi avait un très mauvais pressentiment sur cet endroit, et elle aurait préféré qu’il ne soit pas dans le coin, pas avant d’en savoir plus sur ce parc. Puis, avant qu’on ne vienne ouvrir les portes pour l’équipe tenshijins, un jeune homme débarqua de nulle part, saluant avec une gaieté les élus. Il semblait connaître Nobio, car ce dernier lui répondit amicalement. Lexi tiqua cependant lorsque Hiro demanda à les suivre, car déjà qu’elle voulait mener toute cette histoire en solo, pourquoi un inconnu la suivrait-il ?!  Heureusement Nobio accepta sa présence à ses côtés, ce qui laissa à Lexi le loisir d’en dire le moins possible :
Bonjour… Hiro je suppose ? Je suis Lexi. Se présenta-t-elle au passage - au contraire de Hiro.
Nobio se pencha ensuite vers Lexi, proposa à voix basse de faire équipe. Elle déclina la proposition en secouant la tête, et lui répondit en murmurant :
Désolée. Pas sur ce coup là.
Mais ni l’un ni l’autre des deux élus ne put prolonger la discussion : le propriétaire des lieux arriva - enfin.
Bonjour Monsieur Toshiko, le salua Lexi avec une diplomatie courtoise, se courbant comme les gens de ce monde avaient coutume de le faire. Merci de votre charmante invitation, et comprenez l’absence de notre dirigeante sans vous en offenser. Elle nous a envoyés vous rencontrer et découvrir cet endroit si singulier. Peut-être pourra-t-elle vous rencontrer une autre fois.
Lexi avait beau être une grande indépendante, et voyager seule les trois quarts du temps, elle n’avait rien perdu de sa vie en noblesse, et savait comment fonctionnait la politique. Courtoisie et politesse étaient de mise. Cependant, les choses se corsèrent lorsque ce dernier parla de sécurité. Enlever ses armes ? Lexi adorait son arc et ses deux poignards jumeaux. Elle s’apprêtait à refuser mais le pire restait à venir… Un collier. Un autre sceau. Lexi porta la main à son cristal : elle avait tellement de temps à retrouver ses capacités, elle ne voulait pas être bridée encore une fois.
Tu ne devrais pas t’inquiéter seulement de ça.
Avant tu étais plus directe…
Je suis une technomagie Tenshin. Il est fort probable que ce collier ou le champ anti-magie me désactive. Et que je me rétracte.
Je savais me défendre avant toi se vexa Lexi, vexant par là même son armure. Attends depuis quand tu es susceptible Rawen ?!! rajouta-t-elle en sentant l’aigreur de Rawen, de manière fort étrange.
Aucune idée Lexi. En attendant je pensais que tu me considérais autrement. Bref, je ne suis pas qu’une protection, pour l’instant je t’habille. Fais ce que tu veux.
Rawen ? Rappela Lexi, mais seul le vide dans son esprit lui répondit.
C’était la première fois que son Armure Vivante avait des réactions aussi purement humaine, c’était fort déroutant pour Lexi. “Je pensais” avait dit l’armure. Il n’y avait pas à dire : leur synergie croissante leur réservait des surprises. En tout cas, elle devait se montrer maligne vis à vis de Monsieur Toshiko, et donc faire quelques concessions.
Bien. Je vous cède mes armes, et vu la valeur qu’elles ont à mes yeux, considérez cela comme une marque de confiance : ne la trahissez pas, je détesterais avoir à vous les reprendre de moi-même.
Lexi décrocha son arc en Onyx noir de son dos, ainsi que son carquois, et en tendit l’ensemble à l’un des gardes qui accompagnaient le propriétaire. Pour détendre l’ambiance, elle ajouta avec un petit rire :
Je vous préviens j’ai même compter les flèches minutieusement.
Puis elle souleva les pans de son manteau aka Rawen, et dévoila ses deux lames fétiches, cachées jusqu’alors.
Ceux-là également j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Prenez-en soin, sérieusement.
Elle confia leurs fourreaux avec, afin qu’ils restent en bon état. Avant de continuer, elle posa sa requête :
J’ai cependant une requête à vous faire. Permettez ?
Lexi, les mains en évidence, s’approcha du propriétaire en s’écartant de ses compagnons, et lui parla à voix basse, de sorte que seul lui et ses gardes - Lexi n’avait pas le choix, elle savait qu’elle ne pouvait pas non plus le prendre à part - entende la suite.
Hum, hum… Si vous me faites portez ce collier, je ne vais pas perdre grand chose : je ne suis dotée d’aucun pouvoir. J’ai perdu mon accès à l’Imagination dès mon arrivée à Kosaten, et je n’étais de toute façon pas une bonne Dessinatrice. En revanche, il est fort probable que je me retrouve nue comme un vers, car les habits que je portes viennent de ma nation : c’est une création technomagique. Je vous assure que cela n’a rien de dangereux.
Lexi se recula, car elle s’apprêtait à saisir ses dernières armes et elle ne voulait aucun malentendu. Lorsqu’une distance de sécurité fut rétablie avec Monsieur Toshiko, elle reprit :
Pour vous prouver ma bonne foi, je me déleste d’armes que vous n’auriez pas trouver en me fouillant, et que votre détecteur aurait peut-être ignorées, car qu’est-ce qui est une arme ?
Elle s’accroupit alors, et récupéra dans ses bottes de cuir deux lames, qu’elle tendit au garde disposant déjà de ses affaires. Puis elle passa la main sur sa ceinture, et Rawen comprenant l’intention, laissa se dévoiler les deux aiguilles de lancer.
Je suis entièrement désarmée, accepteriez-vous de ne pas m’imposer ce collier ? En plus de l’inconvénient dont je vous ai parlé, je tiens à rappeler que vous souhaitez imposer des chaînes aux élues de la Nation de la liberté. Ce n’est pas un accueil très adéquat, ne trouvez-vous pas ?
La jeune femme veillait à rester agréable, et à adopter un ton correct, gardant son calme alors qu’elle aurait aimé simplement imposer ses choix. Ce jour-ci, il lui fallait montrer patte blanche et ne pas inquiéter le gérant : elle voulait par la suite un maximum de liberté de mouvement.
Résumé:
 
Equipement:
 
Contextuelles utilisée ce tour-ci:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 302
Yens : 556
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue4/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/6)
Li-Ming
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 18:13

img_rp
Le Parc est ouvert...
ft des gens
Thème musical


*** Arrivée ***
J'étais la première élue de Fuyu à être arriver tout en me rendant compte bientôt l'arrivé des différents protagonistes de notre chère nation... Des têtes que je connaissais que trop et une de légende : Zoro le sabreur, Zayro la légende, Rinkyu le ninja sous sa nouvelle forme et la pseudo-native... Où se trouvait donc Gemini No Saga ? C'était vraiment l'occasion pour briller devant notre roi, alors que j'observais les différents individus et les tensions qui coexistaient déjà... Mais tout cela m'importait peu car j'avais une mission des plus importantes pour notre roi.

Alors que je donnais des instructions à mon dragon noir qui mourrait d'envie de sauter sur le ninja masqué afin de le saluer, notre hôte ainsi que son homme de main Hiro fit son apparition sous une forme éthérée bien différente de la réalité et mes yeux de mages pouvaient clairement distinguer ce changement physique et j'écoutais les paroles du héros du village perdu avec attention. Il semblait réellement devenir une personne importante aux yeux de ce monde.... Pourquoi pas, j'allais lui montrer un des aspects que les gens extérieurs à Fuyu ne semblaient pas connaître ? Je m'approchais de lui en compagnie d'Agrael afin de prendre la parole suite à la provocation du grand papy :

- Relevez-vous, Hiro. Je vais vous aider dans votre voie à devenir un "héros" seulement se mettre à genou n'est pas une habitude chez Fuyu hormis devant le roi et les dragons.

Juste après ma réponse, une autre forme apparut dans mon champ de vision, celle d'un petit rondouillard qui était le directeur de ce lieu. Il semblait trépigné de voir des élus avant de montrer une pointe de déception à ne pas voir notre roi ou encore d'autres dirigeants tout en nous tendant des colliers afin de limiter nos pouvoirs ainsi que de lui donner nos armes... Quelle drôle de traitement pour des élus qui avaient obtenus des pass VIP... Peut-être limiter les conflits entre les différentes nations et assurer la sécurité des autres natifs qui étaient venus admirer les créatures.

Je tendis mon spectre tout en séparant la pierre rare qui ornait mon spectre en le vidant de l'énergie qui flottait en elle pour la rendre vierge de tout magie avant de mettre le collier autour du cou tout en soufflant des ordres à Agrael "brise le en cas de problème" et en lui montrant notre signal. Puis je m'approchais calmement en sa compagnie de notre hôte afin de lui parler et de le questionner :

- Mes salutations, monsieur Toshiko, Dame Li-Ming et Agrael pour vous servir. Nous nous excusons auprès de vous de l'absence de notre souverain pour son absence en ce jour, mais de nombreux problèmes oblige notre majesté à rester dans notre capitale. D’où l'envoi des émissaires que nous sommes nous, élus.

C'est alors qu'une autre personne que je connaissais, posa des questions des plus intéressantes à notre hôte en attirant les quatre nations en même temps dans ces lieux et surtout des raisons de la construction. Avant d'aborder le sujet qui pourrait intéresser fortement mon dragon : comment avait-il fait pour enfermer ses créatures si uniques ? C'est alors que je repris la parole tandis que d'Agrael donna un léger coup de crâne afin de saluer le ninja qui reconnaissait à l'odeur. J'en profitais pour reprendre la parole :

- Je suis d'accord avec vous...,ninja. Vous attirez les quatre nation en même temps pour prouver qu'on peut vivre en paix ? Ou simplement montrez que vous pouvez être une pièce maîtresse de cette échiquier qui semble durer depuis une éternité ?

En tout cas, vous avez stupéfait notre nation ainsi que le dragon céleste pour avoir construit votre parc loin de ses yeux. Est-ce grâce à "cette magie" que je ne peux voir sans mes essences magiques que vous avez pu aussi le fabriquer ? Elle me semble totalement inconnue en Kosaten ou encore dans mon monde mais semble des plus impressionnantes que des magies de bases.


Je fis approcher mon dragon afin de lui poser une dernière question et une affirmation :

- J'ai déposé la pierre d'âme de mon spectre dans la sacoche de mon dragon afin d'éviter que de simple humain ne deviennent des tas de cendre ou des démons ou d'autres abominations à son contact... De plus il s'agit d'un trésor vidé de sa magie désormais...

J'aimerai voir avec vous également les dragons. Long n'apprécierai pas trop de voir ses enfants en mauvaise santé, ni moi qui suis l'une de ses prétresse.




Résumé des actions:
 

Objet contextuelle:
 

Objet non contextuelle:
 

Contextuelle:
 

Les apparences:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue1/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 21:16



Elle est belle...

La dame en face se présente sous le nom de Svenja. Elle est vraiment jolie... j'adore ses longs cheveux blancs ! Ils sont trop jolis, j'ai envie de les caresser ! Elle a un beau visage, même si elle a beaucoup de cicatrices... ça lui donne un côté de guerrière, comme Undyne ! C'est super classe ! Elle a l'air gentille et forte, ça me rassure de savoir qu'elle est dans le groupe. Ah ! Je n'arrête pas de la fixer... elle doit me trouver bizarre. Je rougis un peu, gênée.

"Ah excusez moi... c'est juste que je vous trouve vraiment très belle madame !"

Je lui souris. Une autre personne vient me saluer, l'homme qui était aux côtés de madame Svenja. Et...  il me surprend à me parler comme si je le connaissais. Il connaît même mon nom, comment c'est possible ? Je ne pense pas l'avoir déjà rencontré... je me serais souvenue du visage de ce beau gosse ! Hi hi... nan sérieusement, il doit me prendre pour quelqu'un d'autre mais... c'est assez étrange qu'il connaisse mon nom si je ne l'ai jamais vu. Il me parle de Tokonatsu... je ne pense pas être déjà allé dans cette ville. Est-ce que je l'ai vraiment déjà rencontré ? Je ne me souviens vraiment de rien...

"Euh... je vais bien merci et vous ? Désolée mais, comment vous connaissez mon nom ? Je ne me souviens pas vous avoir rencontré..."

Ça s'enchaîne très vite avec l'arrivée d'un petit garçon transporté par des gardes. Il se fait ramener vers nous... il est dans notre groupe ? C'est un élu alors ? C'est rigolo, il a une queue de singe... en tout cas c'est cool, on est bien plus que je le pensais ! Ça fait plaisir à voir !

"Ravie de tous vous rencontrer... c'est cool que tout le monde soit là ! Faisons du bon travail !"

Je m'apprêtais à éclaircir ma situation avec le garçon qui s'appelle Spyro, mais il se passe quelque chose. Un homme étrange aux cheveux bleus qui se présente à nous, et qui a l'air de connaître le petit Goku et Spyro. Il a l'air tout gentil lui aussi, il dit qu'il veut venir nous aider... Spyro l'invite alors à nous rejoindre, avec madame Svenja qui approuve aussi. Oh... est-ce que c'est une bonne idée ? S'il nous rejoins il va devoir rester avec nous pour chercher l'artéfact et les gens disparus. Est-ce qu'il faut lui faire confiance ? Je sais que c'est un ami de Spyro mais... même sans ça, est-ce qu'il a droit de connaître notre mission ? Je suis pas sûre... mais en même temps je n'ai pas envie de les contredire, vu que tout le monde semble être d'accord pour qu'il vienne...

"Ah... très bien, vous pouvez venir !"

Pour en revenir au petit garçon... il est curieux de savoir si on s'appelle tous "Élus". Il est assez bizarre non ? Il n'a pas l'air de savoir ce qu'est un élu, est-ce qu'il est nouveau ? Ce serait vraiment long de lui expliquer en détail, alors je vais lui résumer...

"Coucou Goku ! Non, je ne m'appelle pas "Élu"... mon nom à moi c'est Frisk ! Mais on est tous des élus ! Les élus sont les gens venant d'autres mondes... comme toi ! Mais si tu veux je t'en dirais plus en rentrant..."

Et en parlant de rentrer... quelqu'un fait une entrée flamboyante ! Il apparaît vraiment dans les flammes et... il se présente comme le directeur du parc. Enfin le voilà ! Il nous salue, nous demande si on a des questions à poser... moi pas vraiment. Je laisse les autres faire, me contentant d'écouter... et après ça, il nous fait une demande. Laisser nos armes et porter un collier... pour réduire nos pouvoirs ? Pour empêcher les conflits ? Les autres nations... elles vont être là ? Elles ont été invitées aussi ? Pas sûr que ce soit une bonne idée.... il est un peu bête, s'il ne voulait pas qu'on se croise il aurait du nous inviter un par un.

En tout cas... ça me dérange un peu de laisser mon couteau... mais je suppose que je n'ai pas trop le choix. J'espère juste qu'ils y feront attention. Ne pas pouvoir se servir de ses pouvoirs... c'est gênant. J'avais pour idée de me téléporter directement après avoir reçu l'artéfact... ça va être compliqué maintenant.D'autant plus que si on est en danger, on ne pourra pas se défendre... et avec ces histoires de disparitions, il y a des chances que ça arrive je pense. Je réfléchis... je me dis que même si nous sommes privés de pouvoirs, nous sommes un grand nombre. Et puis si on est libre de nos pouvoirs, tous ceux à l'intérieur le sont aussi non ? Dans ce cas...

"Mmmh... très bien, j'accepte. Je vais donner ma petite dague... prenez en soin ! Je vais aussi mettre le collier..."

J'écoute aussi Spyro, en m'écartant de lui. J'espère ne pas faire d'erreurs...

Résumé:
 

Objets contextuels:
 

Objets de la FT:
 

Contextuelles utilisées:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue1/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 21:48

Tour 2: Déjà des problèmes




Tout le monde est devant l'entrée du parc, mais déjà les ennuis commencent. Vous qui deviez faire bonne impression auprès du directeur et de ses conseillers, voilà que votre fierté d'élu vous pousse à vous opposer un peu à lui. D'ailleurs la petite troupe de soldats royaux et diplomate avec vous, vous regardent légèrement de travers. Leur mission qui est tout autant votre mission, est d'une importance capitale. Et ils sont prêt à tout pour y parvenir. Même donner leur armes, et pour les officiers récupérer le collier, alors même qu'ils ne sont pas des élus.Le bouclier anti-magie sûrement suffisant contre eux. Pourtant, ils ne veulent pas perdre de temps à l’entrée. Si ceci peut éviter la suspicion de leur hôte, durant leur mission, ils le feront sans hésitation.

D'ailleurs même Hiro, vous montre l'exemple. Mais le jeune homme n'a pas conscience de votre véritable raison pour votre venue ici. Aussi innocent que d'habitude, il vous regarde avec son grand sourire.

Pourtant, il va bien falloir avancer et ne pas rester coincer...A moins que vous ayez une idée en tête.....


Fuyu:

Rinkyu :
Finalement tout ceci n'était qu'un rêve, mais les même personnes se présentent dans la réalité pourtant, tu te moque bien d'eux et même de Hiro, sous sa demande. Ce derniers plus que perplexe te regarde se demandait qui tu es ? Et surtout tu es bien loin de l'idée qu'il pouvait se faire d'un élu... Pourtant, toujours positif, il se met à te sourire aussi. Il y a toujours à apprendre de tout le monde dit-il enjoué.
Finalement, tu acceptes toutes les demandes du directeur, celui-ci poussant un soupir de soulagement. Après tout, il avait bien peur des représentants de Fuyu au vu de leur réputation. Puis finalement, il répond à tes questions, le sourire nerveux :

-Pourquoi pas maintenant ? Depuis tout ce temps j'ai parcourut le monde et il est bien plus vaste que ce que vous pouvez penser. Tout ceci prends donc du temps. Et je sais bien que les nations de Kosaten sont plutôt en Froid, je souhaite juste montrer mon œuvre à tous. Tout ceci est un peu comme mon bébé...Et les pouvoirs ne font pas tout mon cher monsieur. La patience, la détermination et l'argent ont été mes amis les plus proches ses derniers temps. En plus de savoir m'entourer, d'homme intelligent, prêt à accepter mon argent... Je ne vous l'ai pas dis ? Je dépense sans compter...

Ceci répondu, il s'éloigne dans le parc, vous faisant signe de le suivre.

Zoro : Digne du plus grand duel d'yeux du Far west te voici devant tes plus grands ennemis. Est-ce que cette mission serait compromise avant même de commencer. En tout cas la tension est plus que palpable, et l'arrivé pittoresque et frappante de Hiro pourrait détendre un peu tout cela. D'ailleurs tu lui expliques, qu'il peut venir. Enfin à priori, il te regarde bouche ouverte et œil qui tressaute. Il ne sait pas comment prendre ce que tu dis. Après tout, il n'en aucune envie de te trahir, il a vu ta puissance et désire un jour l'égalait pour être héros de Kosaten.

Quand au directeur, plus qu'impressionnait et intimidait par l'aura que vous dégagez tous, il écoute attentivement tes paroles. Il semble même un peu apeuré et regarde ses hommes de sécurité qui eux semble totalement insensible à tout ce spectacle... Toutefois, monsieur Toshiko semble plonger dans une profonde réflexion... Comme s'il cherchait à trouver une solution. Mais de ton côté un fait étrange se produit, le sceau divin se met à luire, tu sens l'impatience du dieu-dragon se faire sentir. Après tout, pour lui s'il t'a choisi ce n'est pas pour tes armes et ton amour pour elle. Tu sais même bien défendre sans elle....

Zayro:
Décidément nous avons des cow-boy de sortie. Mais à priori, tu ne seras pas celui qui déclenchera un quelconque combat. Toutefois, tu n'es pas tendre envers le jeune Hiro, qui s'est déjà fais ignoré par Rinkyu et remis en place par Zoro. Son entrée avec vous semble plus que compromise, pourtant, tu peux sentir une aura étrange en lui. Une détermination à toute épreuve, même son regard change, tel les héros d'antan. Peut être même te fait-il penser à un ennemi du passé que tu tenais en respect, enfin si toutefois Zayro pouvait ressentir une telle chose pour un certain Schneiden. D'ailleurs Hiro glisse devant toi, brillant de sa détermination :

-Je ne sais pas qui vous êtes... Mais vous apprendrez bientôt, que je serais le prochain grand héros de Kosaten et je sauverais tout le monde.

Puis se détendant, il te sourit, avec cette même fougue de la jeunesse :

-Vous semblez fort. Je suis décidé ! Je pense pouvoir en apprendre beaucoup sur vous et comment devenir un héros puissant.

Mais déjà,tu remets en doute les directives de Monsieur Toshiko. Toutefois ne sous-estimerais tu pas cet être que personne ne connait. Certes, il ne semble avoir aucune magie, mais pour parvenir à un tel exploit face à des élus, c'est qu'il a peut être trouver des secrets que tu n'imagines pas. Dans tous les cas tu crées un faux collier, essayant de montrer ta bonne foi et le met autour du cou, tout en baissant ton aura au minimum.

Ai : Toujours aussi calculatrice et sournoise, tu te mets à rêvasser d'un passé qui n'est plus là. Toutefois, tu réfléchis rapidement à te mettre dans la poche le jeune garçon. Te présentant à lui. Ce derniers a presque les larmes aux yeux en entendant ta réplique. Bien sûr ceux sont des larmes de joies. Il est prêt même à te «  sauter » dessus pour te remercier. Enfin au vu de ta petite taille, se serait te prendre et te soulever. D'ailleurs, il semblerait qu'il le fasse, alors qu'avec rapidité et joie, il s'approche de toi, te soulève de quelques centimètres. Puis te repose aussitôt, s'excusant en continu de son geste. Honteux d'avoir fait ça à un élu. Mais pas le temps d'en dire ou faire plus, que tu te tournes vers le directeur du Zoo.

Et un peu de douceur dans ce monde de brute. Une petite touche féminine dans ce monde de testostérone. Tu uses habilement de l'art de la manipulation et du «  brossage dans le sens du poil ». D'ailleurs ceci semble fonctionner, car le directeur est tout excité, alors que tu vantes son projet. Par contre, ta demande que l'un des officiers de Fuyu garde ses armes lui fait perdre tout sourire. Et aussitôt, il regarde les hommes autour de lui. D'ailleurs, même l'officier de Fuyu te regarde ou plutôt te foudroie du regard. Mais il ne dit rien.

-Je serais honoré d'accéder à votre demande mais....


Cette fois-ci l'un des conseillers de sécurité prend la parole :

-Malheureusement, notre parc est équipé d'une puissante magie qui localise les armes. Dès que vous franchissez cette limite, une alarme se mettra à sonner et un état d'alerte s'enclenchera...Vous comprenez donc que même votre général ne peut venir avec ses armes...


Toutefois, à côté de lui le directeur semble plonger dans une intense réflexion...Alors que des hommes t'accompagnent pour te changer te mettant le collier autour du cou. La sécurité semble stricte et il ne te permettrait pas d'user d'un quelconque pouvoir, lorsque tu te changeras.

Spoiler:
 

Li-Ming: Tu sembles être la seule à véritablement s'intéresser à Hiro, et le relève rapidement lui expliquant la situation. A présent, il comprend mieux et note bien cette information dans un recoin de sa tête. Ainsi chaque élu semble avoir des traits de caractère particuliers. Peut être ce qui expliquait que ceux de Seika étaient plus avenant et ceux de Fuyu plus fier et froid. Il te remercie donc et tente de prendre ce comportement que vous autre appréciez tant.

Quand tu tournes ton attention vers le directeur, il te lance un sourire radieux, d'autant plus que tu t'intéresses vraiment à tout son projet....Le projet d'une vie. Mais il te répond aussitôt:

-J'ai bien compris que même si je peux réussir de grandes choses avec mon argent, je ne peux malheureusement apporter la paix aux nations de cette partie du monde. Je souhaite juste montrer ce que ce monde peut offrir à chacun... Tout simplement.


Il semble sincère, même si sa réponse semble des plus enfantine. Puis il tourne son visage intéressé vers ton propre dragon. Bien sûr, il sait qu'il ne peut pas l'ajouter à sa "sélection", mais il aimerait bien. Toutefois son visage devient vite horrifié alors que tu mentionne que ton objet pourrait détruire les gens qui le toucherait. Puis d'une main en l'air, il t'annonce que dans tous les cas la protection anti-magique du zoo empêchera tout danger. Il est d'ailleurs lui aussi impatient de te montrer les dragons.

Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



Minshu: A peine arrivé que des élus semblent peu enclin à suivre les directives de leur hôte. Quel mauvais invités, dites moi.

Rumaki:
L'ancienne mère de Fuyu s'amuse à voir ce jeune héros en devenir aussi motivé et déterminé. Quelque peu hésitante en passant que ce derniers vient pour voir Heiwa, et pourrait être déçu. Pourtant, il n'en est rien, car à peine tu le relève, qu'il explose de joie, un large sourire sur son visage. Porté par son émotion, il te prend même dans ses bras en te serrant fort. Avant de rougir dû à son acte, et tout gêné s'excuse, sans savoir ou se mettre. Mais déjà tu t'intéresses à monsieur Toshiko, lui posant ta question. Ce derniers plisse les yeux, comme s'il ne comprenait pas. Puis part dans un fou rire, un rire plutôt communicateur et joyeux. Levant la main, il s'excuse de cet incompréhension et t'explique que le parc est ouvert depuis une semaine et ne désemplit pas, mais qu'il n'avait pas reçu la réponse des monarques quand au jour de leur arrivé...Enfin de votre arrivé. Puisque les monarques ne se sont pas déplacés.

Pour finir, il te lance son plus beau sourire, heureux que tu ne fasses pas de remous quand à sa demande. Le pauvre homme semble un peu tendu mais aussi compréhensif que certains d'entre vous s'y refuse.Tu comprends qu'il n'est pas un mauvais bougre...

Eleanor :
Quand à toi, tu observes dans ton coin, avant de finalement décider de sortir, pour interpeller Hiro, qui se retournant vers toi, commence à afficher un large sourire sur son visage. Il se souvient de toi et semble tout excité de te voir ici aussi. Il ne cesse de parler dans tous les sens expliquant les petites aventures qu'il a eu depuis que vous vous êtes séparées, et surtout les leçons qu'il a apprise avec vous et qu'il essaye d'appliquer pour devenir un héros. Toutefois, il semble interloqué, quand tu lui demandes de faire un choix.

-Je pensais qu'on restait tous ensemble ? J'ai tant à apprendre de vous tous, le choix est difficile...


Il se met aussitôt à réfléchir en poussant des gémissements, tant il a du mal à se décider. Mais ceci te permet à t'adresser à Monsieur Toshiko qui sous ton refus, semble attristé. Il regarde les hommes de sa procession et de sécurité, qui semblent plutôt froid et ferme les yeux en refus. Monsieur Toshiko soupire et te répond :

-Malheureusement, jeune demoiselle, nous avons passé des ordres et si nous faisons des exceptions ceci causera des problèmes. De plus peut être savez-vous vous tenir, mais rien ne nous assure cela de quiconque parmi les élus que nous pouvons croiser. J'ai souvent entendu dire que lorsque des élus se retrouvaient au même endroit, ça.... Finissait toujours en destruction des lieux. Et puis, vous ne serez pas des animaux, mais plutôt comme tous les natifs. Vous n'êtes pas là pour vous battre, mais pour visiter et profiter du mon magnifique parc... Et puis....

Mais aussitôt, Hiro intervient, un large sourire au visage. Il ne comprend pas ta réticente, et tente de calmer la situation. En offrant ses armes aux hommes de sécurité et se met même à porter le collier pour prouver sa bonne foi. Mais déjà l'un des officiers de Minshu t'aborde :

-Miss Burns, je vous prie d'accepter la demande de notre hôte et de ne pas manquer ainsi de respect. Nous sommes en mission diplomatique, ne l'oubliez pas. Et si vous craignez pour votre vie, il ne vous arrivera rien, ceci est notre mission et nous sommes prêt à donner nos vies pour cela. Alors je vous en conjure...


Tu as face à toi le visage joyeux de Hiro, qui t'invite à faire comme lui. Et l'officier qui de son regard sérieux te demande de faire bonne impression devant l'hôte. Mais tu lis un autre détail dans ses yeux. Il t'assure que vous trouverez une solution quand à ce collier.

Spoiler:
 

Tenma :
Ne sachant comment réagir devant Hiro, tu laisses tes compatriotes s'en occuper.Ton attention se tourne, toutefois vers le directeur, lui posant une question fort intéressant. D'ailleurs ceci semble lui faire plaisir de discuter de ses moyens et de ses projets. Tout excité, il explique que personne n'est maltraité si c'est que tu insinues. Mais en effet, des personnes sont volontaires pour essayer les quelques magies expérimentales. D'ailleurs même lui s'est parfois présenté directement.

Puis vint l'histoire du collier, tu peux assister à la bonne foi de Hiro qui se présente directement pour suivre les directives. Ce derniers entendant ton inquiétude, s'approche de toi. Et frappant son torse il s'exclame :

-Messire, il n'y a aucun risque à avoir si tous les élus sont « privés » de leur pouvoir. Et sur mon honneur, si un quelconque malheur devait arriver, je vous jure sur ma vie, que je vous protégerais. N'est-ce pas là le devoir d'un héros ?


Tu lis de la sincérité et de la détermination en lui.Mais rapidement le même officier qui s'était adressé à Eleanor, vient faire son même discours à toi. D'ailleurs, le directeur s'explique de cette manœuvre :

-Je comprend votre réticente, et j'en suis vraiment désolé. Mais même s'il existe bien un champs anti-magique, il s'avère que celle des élus et quelques peu différente. Donc même s'il peut l'influencer ce champs ne peut pas arrêter tous vos pouvoirs, alors que ce collier peut le faire. Peu importe votre niveau de puissance. J'ai appris que certains d'entre vous sont si puissant, qu'il pourrait raser une ville. Mais apprenez que ce genre de personnes ne pourra rien faire ici.

D'ailleurs le sceau de Minshu se fait sentir sur ton corps. Le dieu te prie d'écouter les directives....

Spoiler:
 


Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 


Tenshi:

Nobio : Hiro devant toi, tu acceptes sa demande. Le jeune homme déjà heureux de te revoir, ne peut s'empêcher de te sauter au cou tant la joie l'emporte lorsque tu acceptes sa demande. Puis gêné, il s'écarte rapidement, le visage tout rouge. Décidément, il a du mal à contenir ses émotions. Avec son grand sourire, il continue à te regarder, alors que tu discutes avec Lexi. N'entendant pas ce que vous vous dites, et restant à distance par respect pour vous. Toutefois, il regarde Lexi, avec un regard étrange et tout timide :

-Bonjour, Madame... Je suis Hiro, le prochain héros de Kosaten... Enfin du moins, j'espère devenir aussi héroïque que vous tous,élus.


Alors que Hiro semble avoir une petite attirance pour Lexi, le directeur arrête ce petit début romantique. Tu ne perds pas ton temps, et refuse de te séparer de ton arme, ce qui gêne et attriste le directeur, même s'il semble compréhensif. Il regarde tour à tour plusieurs hommes de mains autour de lui, alors que ses derniers tourne la tête de droite à gauche. Il soupire déçu et un peu contraint :

-Malheureusement, jeune homme, nous avons passé des ordres et si nous faisons des exceptions ceci causera des problèmes. Certes, je sais que vous êtes à présent reconnu comme neutre et pacifiste, mais vous avez un passé encore trouble suite à votre corruption. Et les autres nations nous tomberaient dessus, si nous vous « avantageons ».Vous n'êtes pas là pour vous battre, mais pour visiter et profiter du mon magnifique parc... Et puis....

Mais aussitôt, Hiro intervient, un large sourire au visage. Il ne comprend pas ta réticence, et tente de calmer la situation. En offrant ses armes aux hommes de sécurité et se met même à porter le collier pour prouver sa bonne foi. Mais déjà l'un des officiers de Tenshi t'aborde :

-Sire Nobio, je vous prie d'accepter la demande de notre hôte et de ne pas manquer ainsi de respect. Nous sommes en mission diplomatique, ne l'oubliez pas. Et si vous craignez pour votre vie, il ne vous arrivera rien, ceci est notre mission et nous sommes prêt à donner nos vies pour cela. Alors je vous en conjure...


Monsieur Toshiko te regarde, il te remercie d'accepter le collier, mais attend ta réponse pour l'arme.

Spoiler:
 

Lexi:


Surpris et inquiète de voir, ce Hiro débarquer, tu te présentes toutefois à lui. Ce derniers réagissant de façon étrange ou amusante (voir réso de Nobio).Puis vint le tour du directeur, et tu uses de bonnes manières et de bienséances. D'ailleurs alors que tu acceptes de lui confier tes armes, il te remercie à plusieurs reprises. Son comportement changea à chacune de tes paroles. Premièrement, il se sent gêné et déboussolé quand tu lui expliques avoir compté tes flèches, ne comprenant pas de suite l'humour, avant de se mettre à rire un peu gêné. Il passe aussi par le rouge aux joues quand tu parles de te retrouver nue. Comme pour Nobio, il regarde ses hommes de sécurité, leur demandant leur avis, chacun se mettant à chuchoter. Puis un large sourire sur les lèvres, il s'adresse à toi:

-Je comprend bien votre situation, gente dame. Toutefois, mon conseil de sécurité ne peut vous croire sur parole. Plus d'un élu a prouvé qu'il usait de mensonge et de manipulation à merveille. Je ne peux donc totalement vous croire. Toutefois, et je crois avoir compris les "risques" que peut vous apporter ce collier, j'ai une idée. Vous savez Tenshi connait une avancée magique importance, mais vous n'êtes pas unique dans ce milieu. Je peux, exceptionnellement, modifier les traits de ce collier pour laisser ce lien avec votre armure. Mais vous empêcher d'utiliser une infime partie de votre mana. Après tout, je pense que chaque élu utilise de la mana ou comment vous appelez ça de l'énergie physique ou Stamania, si j'empêche ceci et que vous nous confiez vos armes, il n'y a aucun risque.

Tu as agis de manière habile et intelligente et à priori, tu obtiens plus que n'importe qui avant toi. Chapeau bas l'artiste.


Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



Seika:

Spyro : Arrivé et te présentant à tout le groupe, tu ne tardes pas à remarquer Hiro et l'arrête rapidement dans sa demande. Lui expliquant que tu es en mission et qu'il faut être discret. Celui-ci t'ayant prit au préalable dans les bras pour te remercier de l'accepter, tel un gamin surexcité, il se recule aussitôt, te regardant de façon perplexe.

-Euh.... Bien sûr sire Spyro. Mais vous vous faites déjà remarqué. Après tout monsieur Toshiko ne s'est pas caché sur les invitations. Tout le monde sait que vous alliez venir tôt ou tard. D'ailleurs regardez le visage du peuple, ils savent que vous êtes des élus. Après tout, le petit groupe avec vous en armure et symbole de Seika ne passe pas inaperçu.


Après tout, il n'est pas au courant de votre véritable mission.Mais sans vous laissez le temps de plus en discuter tu t'adresses au directeur qui vient d'arriver. Et toujours sur la même longueur, tu lui avoues être un dragon et ne pas aimer la condition de ses congénères. Son œil brille un moment d'intérêt, après tout savoir qu'il est face à un dragon, pour un directeur de zoo ça doit faire sensation. Mais il se reprend très vite, n'oubliant pas que tu es un élu de Seika avant tout. IL te lance son plus beau sourire :

-Rassurez-vous Monsieur Spyro. Nos animaux sont très bien traités et possiblement encore mieux que dans leur état naturel. Vous comprendrez bientôt pourquoi, si vous êtes prêt à me suivre...


D'ailleurs il semble rassuré et apaisé que tu acceptes les directives de sécurité. Tu comprends directement que ses règles ne viennent pas de lui, mais bien de ses conseillers qui assurent la sécurité du parc. Et probablement craignait-il un refus et une esclandre. Il te regarde encore une fois avec grand intérêt quand tu lui annonces que tu pourrais te transformer en dragon... Toutefois, tu mets le collier et rien ne se passe. Se pourrait-il qu'il soit défectueux ?

Svenja : Votre groupe est bien réuni et au milieu des soldats royaux et diplomate de Seika. D'ailleurs votre groupe semble au complet. Tu acceptes sans hésitation la demande du jeune Hiro, qui semble sautiller dans tous les sens de joie. Puis il s'excuse à mainte reprise de ne pas s'être présenter. Aussitôt , il remédie à cela, et dans une salutation très distingué, il te donne son nom Hiro. Malgré son sérieux, peut être que son comportement peut t'amuser. Après tout, il a l'air de prendre tellement au sérieux la situation...

Puis ta curiosité se tourne vers le directeur, lui posant à ton tour tes propres questions. Rien qu'à son visage, il semble heureux et fier de voir une personne qui s'intéresse à son projet. IL t'écoute attentivement, son sourire ne partant pas une fois de son visage rond :

-Pour être franc, ceci fait des années, que j'ai eu ce projet à cœur. Et j'ai parcourut des contrées totalement inconnus de Kosaten. Le monde est bien plus vaste qu'il n'y paraît.Après dîtes, vous que par mon argent, j'ai réussi à trouver d'habile pisteurs. Mais nous pourrons en discuter plus en même durant la visite.

Puis son visage change alors que tu refuses donner tes armes.Et même s'il voudrait te croire, tu comprends vite qu'il n'est pas le seul décisionnaire, alors que des hommes de mains autour de lui, font un signe négatif de la tête, alors que Monsieur Toshiko les regarde suppliant. Tu comprends que la sécurité est drastique. D'ailleurs même un des officier de Seika s'approche de toi. Te demandant de suivre les directives, pour ne pas faire honte à la nation du feu et Karui. Enfin de respecter leur hôte.

Goku : Vite ramener avec ton petit groupe, tu aperçois Hiro. Ce derniers te rend son sourire et est prêt à te prendre dans ses bras en mode gros câlin, mais se retient au derniers moment au vu du sérieux de la situation. Il te répond lui aussi comme il a répondu aux autres héros de Seika, précédemment. Mais déjà tu te tournes vers monsieur Toshiko, qui se met à rire en frappant amicalement l'épaule, alors que tu as écorché son nom. Il t'explique qu'il n'y a aucun risque à avoir avec le collier, alors qu'il rigole de plus belle alors que tu le mords, à contrario du conseil de sécurité qui panique face à ton acte. Après tout le dit collier a dû coûter sacrément cher.Puis, il te rassure :

-Nous avons plein de choses à manger, provenant de lieux inconnus d'ici. Et vous êtes mes invités, vous pourrez manger gratuitement tout ce que vous voulez. Dépêchez-vous de mettre les conseils de sécurité et je vous y amène tout de suite.

Quand à ta méfiance et tes sens aiguisés, il ne t'indique rien que ce soit envers Hiro qui semble sincère ou même le directeur. Après tout le collier n'est que ce qui l'a dit et rien d'autre. Un collier scellant le pouvoir des élus, pendant un temps limité.

Spoiler:
 

Frisk: Enfin tous réuni, tu expliques rapidement la situation à Goku, accepte Hiro, et surtout te plie aux exigences du parc. Vous êtes donc fin prêt pour la suite. Même si les hommes du directeur regarde Spyro et toi de façon sceptique. Après tout des élus aussi jeune dans la nation reconnue pour ses guerriers, et on leur présence deux enfants...Mais ils ne disent rien, surtout que Monsieur Toshiko est tellement excité qu'il sommes le groupe d'avancer.

Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



TOUS: Alors que chacun à affaire au directeur du Zoo et Hiro, plusieurs d'entre vous acceptent la venue de Hiro parmi vous. Mais tout se gâte, lorsque vous entendez les directives de sécurité. La plupart accepte le collier, même si c'est à contre-cœur, et plusieurs refusent de donner leurs armes...Alors que tout semble commencer de manière préjudiciable, le directeur pousse un cri d'exclamation, et se met à chuchoter à ses conseillers de sécurité. Ceci semble hésitant, puis accepte d'un signe de tête. Aussitôt Monsieur Toshiko, explose d'un sourire rayonnant en tapant son poing dans sa main ouverte :

-Pour aussi faire un pas et vous remerciez, nous sommes prêt à un compromis.Je comprend que beaucoup d'entre vous ne nous font pas confiance. Le but est que vous n’ayez pas vos armes « à porter » et que ceci représente un danger. Mais je peux vous proposer d'utiliser une de nos nouvelles magies.

Il se met à frapper des mains et aussitôt plusieurs gros cubes noirs apparaissent devant vous, flottant dans les airs.

-Ceci est une malle privative. Avec une goûte de votre sang ou une mèche de cheveux de vous. Elle reconnaîtra votre identité et ne s'ouvrira qu'en votre présence, lorsque vous sortirez du zoo.De plus, elle suivra son « possesseur » durant toute la visite.Ainsi, elle sera toujours avec vous, vous aurez toujours un œil sur elle, puisque la malle peut être transparente pour garder un œil constant sur vos armes.C'est tout ce que je peux faire pour l'instant. Pour les colliers, je suis désolé, je ne pourrais rien y faire.





Situation 1: Si vous avez accepté les directives de Monsieur Toshiko
Situation 2: Malgré les propositions de Monsieur Toshiko, vous restez sur votre position. Attention la suite deviendra très difficile et ne vous assure pas la réussite de votre mission

Merci de jouer le jeu et ne pas lire ce qui ne vous concerne pas



Situation 1:
 



Zayro:
 


situation 2:
 




NOTE IMPORTANTE:
Ceci est une résolution assez spéciale et pour pas que ceci traîne, j'ai fais en sorte d'avancer le jeu. Toutefois, jouez le jeu et ne lisez pas si ça vous concerne pas.





Je vous laisse jusqu'à Mercredi soir 20h00
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2092
Yens : 82
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue0/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/12)
Rumaki Oshigato
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019, 22:48






Lien


Alors que je faisais preuve de l'altruisme qui me caractérisait, je fus surpris par l'éclat de joie du suppliant qui en plus de se relever en quatrième vitesse, m'enlaça avec force et enthousiasme. Totalement pris au dépourvu, je ne pus que me laisser devenant rouge pivoine. Puis je lui adressai un sourire timide quand enfin il se décida à me lâcher.

Contente de te faire plaisir répondit aussi gênée que lui, mais pas rancunière pour un sous.

Puis, ce fut au tour du directeur de répondre à ma question. Apparemment non, ce n'était pas la première fois qu'il accueillait du monde. Ce qui différait des autres fois, c'est la présence de représentant de monarque, ce que quelque part je n'étais pas du tout, mais pouvais-je vraiment lui dire que je ne venais que pour moi et pour les disparus ? Non...ce serait idiot. J'hésitai alors un instant, puis me contentai d'un...

Je vois... mais ça va bien se passer, je suis sûre...

.. encourageant. Ne restait plus qu'à porter ces fameux collier. Pour l'instant, sa présence autour de mon cou n'était pas insupportable, bien que je sache que bientôt, il me videra de mon énergie. Par contre, je vis Tenma hésiter, et émettre beaucoup de réticence. Je le comprenais. Tout deux avions beaucoup vécu de choses, et perdre une des seules chose qui faisait notre valeur pouvait être très perturbant. Moi-même doutait encore de ce que je venais de faire. Le problème c'était que si nous voulions pénétrer ce zoo pour retrouver les disparus, nous devions nous plier à cette épreuve.

Je la pris la main de Tenma dans les deux miennes, et pris un voix douce, que seul deux tourtereaux s'échangeaient.

Ne t'inquiète pas Tenma, tout va bien se passer, je suis là moi, on est ensemble, c'est ce qui compte.  

Puis, je l'attirai vers moi pour l'enlacer et approchai ma bouche de son oreille pour y glisser.

Je sais que c'est une épreuve. Moi-même j'ai très peur, mais si on veut retrouver les disparus, faut qu'on s'y plie, sans quoi ils vont se méfier et on pourra pas entrer. Et si jamais il y a un problème, on aura toujours la ruse ou notre entraînement physique. Si tu me laisses toute seule je serai morte de trouille... à deux on est plus forts tu ne penses pas ?

Je fus invitée à suivre la procession mais je refusai. Je n'avais aucune envie de lâcher cette main qui m'était tendrement offerte.


Objet FT:
 


Objets contextuelles:
 

Contextuelles disponibles:
 

Résumé:
 

 






[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 302
Yens : 556
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue4/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/6)
Li-Ming
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 00:09

img_rp
Le Parc est ouvert...
ft des gens
Thème musical


*** Diplomate toujours ***
Le pseudo"héros" semblait content de me voir l'accepter à mes côtés et j’espérais qu'il écoute chacune de mes paroles afin d'obtenir un enseignement de ma part. Dans tout les cas, mon dragon allait le guider également s'il arrêtait d'embêter le ninja qu'on connaissait... Peu importe, la mission n'était pas de refaire ami-ami avec Rinkyu ou de traquer les traîtres de notre nation mais d'aider notre nation et Long.

Je m'étais donc concentrer sur notre principal hôte tout en le félicitant pour la construction en le mettant en garde sur la pierre d'âme. Les réactions de cet homme furent logiques et amusantes, il semblait suivre un rêve et l'avoir enfin accomplie d'ou la sécurité qu'il avait mis en place contre nos armes, pouvoirs ou encore artefacts. Je vis aussi un intérêt dans son regard lorsqu'il vit mon dragon, seulement celui-ci me suivait partout et je ne l'abandonnerai pour rien dans ce monde... Alors que d'autres semblaient ne pas accepter le collier, je fus celle qui acceptait ce nouveau sceau spécifique à ce parc tout en pouvant finalement passer les guichets pour y trouver des souvenirs comme il appelle... Avec une peluche de notre dirigeant... Je glissais un mot à notre hôte :

- Je suggérais une chose si notre roi vient visiter votre parc un jour : de cacher les souvenirs autre que son effigie. Et d'essayer d'améliorer leur qualité. Après ce n'est qu'un conseil.

Je me tournais vers Hiro, s'il avait dénier me suivre afin de lui expliquer un autre rôle des élus dans ce monde que celui de la puissance.

- Même si la plupart des zigotos qui se trouvent avec nous ne peuvent le comprendre ou sont trop occuper par leur ego ou leur joujou. Un élu est une sorte d'héros pour le peuple en temps de guerre pour ses actes héroiques mais aussi par la diplomatie ou encore d'autre forme d'art.. Certain écrivains sont considérés comme telle, des guerriers ou encore de simple diplomate qui ont pu faire éviter des guerres totales...

J'avançais encore tout en sentant suite à l'activation la pénétration du collier dans ma chair. Il avait tout prévu même l'enlever grâce à la force d'un dragon... Peu importe, ses paroles semblaient honnetes et je continuais de le suivre afin de soulever d'autres questions ciblant plus la magie qu'il usait en ce moment même ainsi que le symbole de fuyu : les dragons.

- Vous avez du vraiment dépenser sans compter car je doute que vous êtes à l'origine de cette magie, monsieur. Aurons nous l'honneur de rencontrer les auteurs de cette sécurité ainsi que des exploits qui ont permis la construction de votre parc ?

Mais la première priorité serai d'aller voir les représentants de notre symbole, les dragons. Sul-Hei ne viendra jamais si les conditions de vie de nos amis draconiques ne sont pas bonne, de plus j'ai avec moi le parfait juge. M'accompagnerai vous très cher ?


Je tendis ma main afin qu'il me la prenne tout en essayant de prendre celle d'Hiro. Etant dépourvu de pouvoir, autant jouer sur le charme et je glissais encore une remarque au pseudo héros en attendant la réponse pour m'accompagner telle un gentleman vers les dragons... Allait il accepter ?

- Il faut aussi plaire à la gente masculine pour les femmes et la gente féminine pour les hommes chez les héros. Rares sont les héros malpoli ou disgracieux Hiro.


Résumé des actions:
 

Objet contextuelle:
 

Objet non contextuelle:
 

Contextuelle:
 

Les apparences:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 20
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 24

Progression
Niveau: 83
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue5/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/6)
Spyro
Spyro α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 02:04

Spyro

Cosmo

「 Le Parc est ouvert 」

Spyro - Sparx - Cosmo - Autre

Nos petites retrouvailles avec Svenja sont agréables, ça me fait vraiment plaisir de voir qu'elle s'est faite à la vie de Kosaten. Le plaisir est d'ailleurs réciproque, elle semble agréablement surprise de voir à quel point j'ai pu évoluer, je pense que je lui dois bien quelques explications.

—En fait pour faire simple, un sorcier m'a imposé une taille adulte a l'aide d'un sort. Du coup pour éviter d'effrayer les habitants des villes le sorcier du palais de Chikai m'a offert ce collier qui me permet de prendre forme humaine. Après je n'ai plus eu qu'a me trouver une tenue qui puisse me rendre crédible en tant que diplomate. Car j'espère vraiment le devenir, dans le but d'instaurer l'entente et la paix entre les nations.

Mais pas le temps d'en dire plus, cette fille nommée Frisk arrive à son tour. Mais elle ne me reconnaît étrangement pas, pire, elle affirme ne m'avoir jamais rencontré.

—Euh... je vais bien merci et vous ? Désolée mais, comment vous connaissez mon nom ? Je ne me souviens pas vous avoir rencontré...

—Comment ça ? C'est bien toi que j'ai rencontré à Tokonatsu non ? C'est même toi qui m'as dit que tu t'appelais…

D'accord…je crois que je commence à comprendre. Ma mémoire me fait rarement défaut, et je me souviens bien que cette fille que j'ai rencontrée à Tokonatsu m'a donné deux noms différents, Chara, puis Frisk. Est-ce qu'il se pourrait que j'ai en fait rencontré un sosie de Frisk ? Je crois qu'il va falloir en discuter lorsque nous aurons du temps, mais je dois malgré tout lui faire penser à aborder le sujet.

—Est-ce que ça va ?

—Je crois que je comprends mieux. Cette fille que j'ai rencontrée là-bas, elle m'a d'abord dit s'appeler Chara, avant de finalement rectifier en disant s'appeler Frisk. Elle a ensuite dit que Chara était le nom d'une amie. Elle m'aurait donc mentis, je pense qu'il faudrait en discuter après notre mission si tu le permets.

Vint ensuite Hiro qui nous supplia de le laisser nous accompagner. Afin d'éviter de trop attirer l'attention j'accepte rapidement sa demande, mais il s'emporte une fois de plus en me serrant dans ses bras. Heureusement il a l'intelligence de s'arrêter avant que je ne le réprimande même si je n'aurais pas aimé le faire.

Il soulève cependant un point intéressant, le fait que nous nous soyons déjà fait remarquer par le simple fait d'être des élus, étant donné que la nouvelle de notre venue s'est répandue avant même notre arrivée. C'est vrai que je n'avais pas vu les choses sous cet angle.

Mais je n'ai encore une fois pas le temps de répondre pour le mettre au courant des grandes lignes de la mission, car c'est maintenant au directeur du parc de faire son apparition. Une apparition très enflammée je dois dire, mais je ne suis pas plus impressionnée que ça étant donné que je manipule couramment du feu ainsi que d'autres éléments.

Mais ce n'est pas le sujet principal, car avant de pouvoir entrer il nous est demandé de déposer les armes, ainsi que d'enfiler un collier bridant nos pouvoirs à l'intérieur du parc. Etant donné qu'il faut éviter de donner une mauvaise impression, Cosmo et moi-même nous montrons coopératifs, contrairement a certains de mes équipiers.

Mais avant d'enfiler le collier offert par Monsieur Toshiko, je ne peux m'empêcher de lui poser une question concernant le traitement des dragons et des autres animaux. Le directeur me demande de ne pas m'inquiéter, car selon lui les animaux ont vraiment droit a un traitement de faveur. Je ne peux évidemment pas le croire sur parole, je préfère donc m'en assurer par moi-même lors de la visite.

Je peux donc passer à l'étape de sécurité a laquelle ce monsieur tient tant. Après tout, quand je vois la réaction des gardes escortant le directeur face au refus de Svenja de céder ses armes, il paraît évident que même Monsieur Toshiko ne décide pas de tout ici. Mais une question se soulève dans mon esprit, est-ce que ce collier bridant la magie risque de me renvoyer à mon apparence de dragon ?

Evidemment je me montre tout de suite moins serein à l'idée d'enfiler ce collier, mais pour éviter de perdre plus de temps que nous n'en perdons déjà, je fais simplement quelques pas en arrière par précaution. Une grande inspiration plus tard, le collier était autour de mon cou…mon soulagement se fait alors ressentir par un soupire lorsque je constate que je suis toujours sous ma forme humaine.

J'imagine donc que ce collier ne neutralise que la capacité de changer de forme, et non pas la forme en elle-même. Ce qui n'est pas plus mal étant donné que voir un dragon si près d'eux aurait pu créer un mouvement de panique chez les visiteurs. Mais il reste le cas des armes non cédées à résoudre. Un compromis est alors proposé, une petite boîte capable d'accueillir l'équipement de mes équipiers et de les suivre pour qu'ils puissent garder un œil dessus.

Mais Cosmo, Sparx et moi-même finissons enfin par pouvoir entrer, nous n'avons plus de temps à perdre, plus vite je complèterais la mission, plus vite je pourrais me concentrer sur mes objectifs secondaires. Des gardes continuent cependant d'escorter notre groupe, ce qui veut dire que la partie furtive de notre mission est pour le moment sérieusement compromise.

Nous sommes alors conduits jusqu'à ce que Monsieur Toshiko nous décrit comme des boutiques où l'on peu trouver un tas de choses. Que ce soit des livres, ou bien des…peluches des dirigeants de nation ? C'est…inattendu. Mais un des gardes rappelle quelque chose au directeur…il n'a…pas activé les colliers ?! Mais alors…je risque de vraiment redevenir un dragon au milieu de tout le monde ! Il faut que j'en parle avec le directeur avant qu'il…

—Non attendez…!

Trop tard, il a actionné son dispositif. Cela fait émaner une étrange lumière avant que le collier ne disparaisse…sous ma peau ?! Oui, c'est bien ça, j'ouvre rapidement quelques boutons de ma tenue pour observer l'endroit où a disparu le collier. Une lueur subsiste, comme pour indiquer que le collier est actif et présent, mais aussi que je ne pourrais pas l'enlever par moi-même en cas d'urgence…Mais j'y pense…je suis toujours humain.

Quel soulagement, c'est véritablement un ascenseur émotionnel que je viens de vivre. Mais puisque je ne doit pas être au bout de mes peines, il fallait que Sparx se fasse remarquer en jouant les enfants trop gâtés qui supplient pour avoir un nouveau jouet.

—Aww, regarde elle est trop mignonne la petite peluche Karui. Je peux en avoir une ?

—Sparx, je t'ai déjà dit que nous n'étions pas là pour ça.

—Mais le monsieur il a dit qu'il pouvait nous faire des cadeaux…dit-il tel un enfant pleurnichant pour avoir un jouet

—Et bien dans ce cas demande lui parce que j'ai d'autres préoccupations pour le moment. Je peux te dire un mot Hiro ? Je m'éloigne alors de quelques pas avec Hiro pour lui parler à voix basse. Je t'ais dit que nous étions ici pour une mission. Je ne peux pas t'en dire trop, mais tu dois savoir que nous devons élucider des disparitions de personnes importantes. Alors nous ne pouvons faire confiance a personne à part les élus de Seika qui composent notre groupe. Donc ne répète ça à personne, à part aux autres élus de Seika, d'accord ? On ne peut pas dire que les relations internationales soient au beau fixe, même si j'essaye de changer ça.

—Je peux avoir ma peluche ?

—Cosmo, tu peux faire faire un tour à Sparx s'il te plait ? Non attend, occupe autant que possible le directeur avec Sparx, j'ai besoin de parler en privé aux autres élus Seikajin.

—D'accord, aller Sparx, à nous de jouer.

—Aaaaah merci Cosmo !

Je sais que je peux me montrer dur envers Sparx cette fois-ci, mais ce n'est pas une mission où l'on peut se permettre de rire ou de profiter des attractions offertes par le parc. J'essaye donc de faire signe un signe de l'aile à mes compatriotes Seikajins pour nous rassembler et pouvoir discuter ensemble de la stratégie à adopter pour notre enquête, si possible sans avoir monsieur Toshiko sur le dos, on ne sait jamais. Je m'adresse donc à mes compagnons aussi discrètement que possible pour éviter que le directeur ne nous entende.

—Bien, puisque nous sommes ici pour une raison précise, il faut que nous commencions à nous concerter sur la stratégie à adopter pour mener à bien nos investigations. Pour être honnête j'ignore encore si nous pouvons faire confiance à l'équipe du parc, ce sont peut-être eux qui ont organisé ces disparitions. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Pendant ce temps-là Cosmo s'adresse à Monsieur Toshiko à propos du souhait de Sparx, qui du coup a la folie des grandeurs en demandant plus qu'une peluche.

—Monsieur Toshiko ? Mon compagnon Sparx que voici semble avoir une demande à formuler. Est-ce que nous pouvons vous déranger quelques instants ?

—En fait voilà, j'ai vu les jolies peluchent toute mignonne des dirigeants…du coup j'me demandais si votre offre de nous faire des cadeaux tenait toujours ? Parce qu'en fait J'adorerais avoir une peluche de chaque dirigeant pour en faire une petite collection…et…est-ce que ce serait possible de demander…de faire une petite peluche à l'effigie de Spyro ? Il serait trop mignon, si vous voulez on peut même payer un petit supplément.

—Oui enfin…vas-y doucement quand même Sparx, nous ne sommes pas non plus les plus riches de Kosaten. Et puis je ne pense pas qu'ils s'amuseraient à fabriquer un seul exemplaire d'une peluche à l'effigie d'un élu qui commence à peine à être connu. Et encore, on ne peut pas vraiment dire qu'il ait eu le temps d'accomplir des faits d'arme exceptionnels. Dit-il sans le penser pour gagner du temps.

—Des faits d'arme exceptionnels ? Parce que pour toi aider a reconstruire un bosquet sacré, vaincre sa malédiction, couler un navire pirate après avoir sauvé un capitaine d'une pipe explosive, sauver des dizaines de moines d'une prise d'otage en prenant leur place…aider Tenshi a récupérer un cristal, vaincre une créature qui empoisonnait les gens en changeant leur organes en pierre et t'aider a connaître tes racines dans les terres inexplorées c'est pas des faits d'armes exceptionnels pour toi ?! Mais visiblement Sparx prend ça trop à cœur.

—Pas besoin de réagir comme ça Sparx, je sais tout ça, mais Spyro n'a pas encore accompli quelque chose qui mériterais par exemple que l'empereur le félicite en personne, tu vois ce que je veux dire ?

—Et bah pour moi c'est un héros et c'est tout ce qui compte. Alors je vous en supplie monsieur le directeur…dites ouiiiii…Suplie-t-il en liant les mains, comme pour prier un dieu.



Résumé:
 


Dernière édition par Spyro le Mar 22 Jan 2019, 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue9/18Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 02:54



Le parc est ouvert

feat.Du monde





Ce gamin n'a pas compris la leçon, il souhaite devenir un héro et un rival, devenir fort ? Tout ce que voit Zayro, c'est un ahuris de plus. Oui, son aura semble particulière, il est vrai qu'il émane de lui et de son regard quelque chose de particulier, mais les simples discours et un peu d'energie ne suffisent pas à lui arracher autre chose que ce qu'il lui a déjà dit au départ. Le colosse est désormais tourné vers le parc, son astuce a t'elle marché ? Pour le moment, Toshiko s'exprime envers ceux ayant refusés de se séparer de leurs armes. Il propose une sorte de blackbox flottant dans les airs et pouvant contenir leurs précieuses armes. Un coffre fort qui les suivraient et sur lequel ils pouvaient avoir un visu 24 heures sur 24.

En tout cas, ce vieux ne manquait pas de ressource, mais Jinn refusa lorsqu'il lui proposa, il n'avait pas d'arme sur lui et rien a stocker. De plus, cette histoire de prendre un peu d'Adn d'élu pour ça, le rendait bien plus suspicieux. Ce parc n'était qu'un vaste tableau cachant autre chose, il le savait, son instinct lui intimait.

Le groupe avance, en suivant ces derniers, on peut y  voir des stands et des boutiques, tout un staff présent pour s'occuper du parc. Des poupées à l'effigie des dirigeants, c'est assez bête, mais mine de rien, ça permet de voir à quoi ressemble (a peu près) Jael et Reisha. Il a bien vu Reisha dans la vision remarque, mais pas encore le fils de Jeong. Il s'arrête devant cette peluche et la prend dans ses mains pour tenter de la détruire atomiquement... Rien ne se passe. Mis à part l'annonce du prix par la caissière de la boutique. " 5 yens 99 prix d'élu ! " Après quoi il repose lassé cette dernière en tournant les talons pour écouter bavarder Toshiko.

Mais alors qu'il était un peu avancé, Toshiko appuya sur un bouton et les colliers se déclenchèrent enfin. Le mystère en moins, fit luire ces derniers, avant que ces mêmes ne s'enfoncent dans la chair des élus, ne laissant qu'un petit bout dépasser.

Intriguant oui, mais le fait que celui du colosse ne fasse pas la même chose au dixième de seconde près, attira à la fois l’œil de la garde autour, mais du principal gestionnaire du parc aussi. Ce dernier arrivant avec son air penaud et naïf, reprit le collier "défaillant" avec une excuse toute trouvée et un nouveau modèle à proposer. Bah voyons ! Il devait avoir tellement tout prévu, qu'il avait sans doute de multiples autres modèles dans ses poches. Après tout, il avait "dépensé sans compter"... Oui, mais dans quel genre de technomagie ? Le géant de Fuyu le fixa, le toisant de bas en haut, tandis que tout le monde (ou presque) le fixait ;



Vous êtes plus malin que vous en avez l'air.




Toutefois, Zayro n'accepta pas tout de suite le collier proposé par Toshiko. Il avait le choix après tout non ? Il se tourna vers la sortie du parc et avança. Allait t'il juste partir ? Comme ça ? Une fois un pied dehors, il senti la différence... Le bouclier anti magie réduisait déjà un peu les pouvoirs possibles des élus, mais ce collier serait pire. Il réfléchit une courte seconde, la scène ne dura pas si longtemps en vérité pour ceux qui attendaient avec un air perplexe sans doute. Le géant de Fuyu se décida, il fit apparaître Glaugan de son ombre, son Lion noir resterait à l'exterieur du parc.



RoOOaAAR ! " Tu as enfin besoin de moi... ? "





Reste à l’extérieur, tourne autour du parc. S'il y'a quelque chose d'anormal, si nous restons plus d'une journée. Préviens Sul hei pour qu'il rase ce lieu.





Le lion disparu dans l'ombre et la terre de la péninsule, tandis que Zayro fit demi tour tranquillement. Entrant une nouvelle fois dans le parc en poussant deux trois natifs qui s'étaient trouvés devant lui, éructant des "hé ! Oh" d'indignation. Il n'en avait cure et revint devant le gras personnage de Toshiko, avec son air de retardé, mais qui était surement plus malin qu'il en avait l'air. Lui, Hiro, cette histoire de dédoublement et d'autres nations au même endroit, au même moment... C'était bien trop scénarisé pour être un hasard non désiré.



Bien. J'aurais une question... Pourriez vous me donner un autre exemplaire de ce collier ? Si vous en aviez un de secours pour moi, cela ne doit pas être un problème. S'il faut le payer, considérez que Fuyu paiera.




Après quoi, il prit le fameux collier pour l'enfiler autour de son cou, comme prévu. Lui offrant donc enfin l'accès au parc et contentant, certainement, l'assemblée locale réunie à l'attendre exprès, pour ce moment crucial visiblement. Il rejoint son groupe en observant le reste, sans compter Hiro intenable... Et dire qu'il garde une certaine force suffisante pour écraser certain, mais plus les pouvoirs est très frustrant. Cette sensation de revenir comme aux débuts de Kosaten ne l'enchante pas, mais il n'en montre rien. Glaugan assure la surveillance extérieur, mais déjà les méfaits du collier se font ressentir.



Je note tout de même que vous avez accès a des pouvoirs, "vous", mais que vous nous bridez les nôtres avec votre technomagie. Ingénieux...




Il pouvait reconnaitre ça a ce parc et ce type, toutefois il ajouta froidement, n'ayant pas de réel interêt pour la démocratie ou la bienséance et ses états d'âme ;



Le fait que vous vous attendiez aux dirigeants, prouve à la fois une certaine ambition et une grande naïveté, mais si j'étais vous, je ferais en sorte que rien ne nous arrive ici. Quel que soit votre plan. Je n'ai aucune confiance en vous, au premiers signe menaçant, vous le paierez de votre vie.




 


Actions
:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 225
Yens : 2235
Date d'inscription : 21/02/2018
Localisation : Murakokkyou - Forêt de givre (Fuyu) -

Progression
Niveau: 31
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue0/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/6)
Ai Enma
Ai Enma Petite Plume Diplomate

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 06:50




Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_chapitre_top_02


Ai n'eut pas le temps de réagir que déjà cette fripouille d'Hiro se jeta sur elle et la souleva au dessus du sol, transporté par un élan d'allégresse. Face à son enthousiasme, elle lui opposa une mine sévère mais s'abstint de l'anathématiser devant de nombreux témoins. Une tension presque palpable s'était tissée entre certains élus de Fuyu, il était donc inutile d’aggraver la situation et ai fit bonne figure. Enfin à sa mesure. Certes, elle ne savait ni ne pouvait sourire, alors elle afficha une mine douce et triste qui donna le change aux excuses confuses du jeune Hiro. Du bout de ses fins et petits doigts, d'une manière précieuse et compassée, elle rajusta les plis de son kimono de soie.


/* Comment a-t-il oser me toucher ?! Moi ?! Quel impudence... Il est comme de ces chiens abandonnés, galeux et catéchétiques, qui vous suivent à la trace pour quémander quelques déchets à se mettre sous ce qui leurs reste de dents jaunies ! Je me demande comment il fait pour supporter de n'être qu'un furoncle sur la face du monde celui-la... */


D'une voix douce, grave et paisible, elle s'adressa à Hiro:


-"Ce n'est rien... Aucune importance voyons... Ta bonne humeur fait toujours plaisir à voir."


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Puis, après avoir énoncée sa requète au directeur, elle attendit avec inquiétude sa réaction tout comme l'on attend le verdict d'un procès. Elle savait bien que la délégation devait faire bonne figure si elle voulait que la mission confiée ait une chance de réussir. Elle ne connaissait que peu Zoro, mais elle le savait capable d'être une véritable tête de mule et lui faire entendre raison ne serait pas une tâche aisée. Surtout qu'elle se rendit compte d'une chose relativement gênante. Lui, peut-être pas ou bien justement n'a-t-il préféré jamais lui faire remarquer, car il était capable de tact parfois et même de courtoisie. Quoi qu'il en soit en prononçant son titre, elle se rendit compte qu'il n'était ni plus ni moins son supérieur hiérarchique ! A très haut niveau qui plus est, son service dépendant directement du ministère des armées. Sur le coup, ai faillit bien perdre toute contenance en se rappelant qu'elle avait bue et dansée avec un des plus hauts gradés du ministère...  


/* Hou là... Qu'est-ce que j'ai fait... En plus, ça implique que je suis sa subalterne... et à ses ordres... Mince Flûte Zut ! */


Mais l'heure n'était pas à la perplexité. Le moment était grave, bien plus grave qu'elle ne l'avait pensé d'ailleurs. A entendre les quelques mots du directeur elle comprit de suite qu'aucun compromis ne serait possible. Et quand un des conseillers de la sécurité posa ses arguments, tout aussi inutiles que fallacieux, elle sut aussi que tout négociation avait été tué dans l’œuf. Même un des officiers la foudroyait du regard.


/* Qu'est-ce qui me veut celui là ? Il voit pas que j'essaie de ménager la chèvre et le choux ?! Débile d'humain va. */


Quoi qu'il en soit, elle devait trouver un angle d'attaque, une faille chez le directeur. Mais laquelle ? Et un homme comme lui que pourrait-il bien désirer ? Négocier des contrats peut-être ? De toute façon il était urgent de tout faire pour lui être agréable.


/* C'est pas mal comme visite diplomatique... Notre hôte n'essaye même pas de donner le change... Les concessions sont unilatérales... Dans ces conditions, autant se constituer prisonnier ! Bon, autant se plier à ces exigences de suite, j’essaierais de le manœuvrer par la suite... Patience... Il faut savoir perdre une bataille pour gagner la guerre. */


Alors que des hommes de gardes l'accompagne dans un endroit pour qu'elle puisse se changer, ces même hommes en profitent pour lui mettre de manière sournoise cet horrible collier. Ai sentie une sourde colère grimper le long de sa colonne vertébrale mais ne dit mot, restant impassible.


/* Heu... Ils vont loin les types là ! C'est comme ça qu'ils traitent les invités ?! Reste calme ai, reste calme et pense à ta mission. */


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Elle se déshabilla donc et déposa son holster avec toutes ses armes. Elle ne conserva qu'une petite blague à tabac qu'elle glissa dans la ceinture de son juban. Puis elle prit un quart de feuille de vélin blanc, sa plume et son encre pour y inscrire quelques mots. Mais lequel ? Elle fut prise de doutes et d'hésitations. Premièrement, comme devait-elle s'adresser à son général en chef ? Un simple Zoro ? ou bien mon général ? Elle pesa le pour et le contre, elle le savait pas trop pointilleux sur l'étiquette, enfin à ce qu'elle en avait vu, d'un autre coté, si un œil indiscret en avait connaissance, mieux valait garder les formes et ainsi protéger sa couverture. De plus, cette formule ne pouvait pas donner lieu à penser qu'ils étaient plus que deux émissaires en mission diplomatique. Deuxièmement, elle avait bien perçue une franche animosité entre les trois protagoniste, ce qui rendait l'objet de sa lettre délicate. Une fois écrite, elle la relue dans sa tête pour vérifier quelle était des plus formelles.


/* Mon général, il me serait gré de savoir qui sont les deux autres acolytes qui nous accompagnent. Font-ils partis de la délégation au même titre que nous même ? Doit ton les considérer comme des alliés ou pas ? Et peut-on leur faire confiance ? Et si oui, peut-être serait-il judicieux de nous entretenir tous ensemble ? Si vous pensez qu'ils sont de confiances gardez le billet, dans le cas contraire, remettez le moi. */


Bien entendu, elle aurait pu poser directement la question à Zoro, mais ai ne leurs faisait pas confiance et surtout elle ne savait pas de quoi ils étaient capables. Donc, elle préféra pêcher par excès de prudence. Et puis comme cela, en prenant bien son temps, elle montrait que seules les femmes ont ce privilège absolu, celui de se faire attendre sans jamais être en retard. Ce qui par la même occasion lui permettait de donner le change aux indélicatesses subies par son hôte.


/* Et NA ! */


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Une fois rhabillée, elle alla, désinvoltement, rejoindre le reste de la délégation et glissa, l'air de rien, le billet dans la poche de Zoro. Et voilà le directeur qui se met à leur proposer un 'cube portatif' !


/* Non mais là faudrait savoir ! Il commence sérieusement à me courir le p'tit gros ! Non, mais on me la fait pas... me prendre du sang ! Ah oui ?! Et sa signe quoi comme contrat ?! Un allé simple pour l'enfer ? Voir pire !  Sang blague ! Heu... j'ai fait suffisamment signer de contrat de ce genre... */


Enfin, la délégation pouvait franchir le portique de l'entée et tout ça pour finir devant une boutique de souvenir !


/* Que les feux de l'Enfer s'abattent sur ce parc ! ça va être féerique tu vas voir ! */


Ai fit semblant de porter attention aux divers articles proposés sur les étals et de sa voix triste, grave et détimbrée:


-"Elles sont épatantes ces petites poupées et les livres apporte une valeur culturel indéniable. On ressent toute la synergie de vos articles, d'une grande qualité soit dit en passant, converger vers l'émerveillement des sens et à la curiosité. Votre parc est bien plus qu'un simple lieu d'amusement, c'est un temple dédié à la réunion du culturalisme et du spiritualisme. Il est manifeste que vous avez du investir une immense fortune, mais le résultat est si éblouissant qu'il éteint toute autre lumière dans nos royaumes. Vous êtes un homme de génie, et qui plus est, un avant-gardiste."


Elle ragarda de plus près les poupées elle constata que l'une d'elle représentait Sul Hei et en déduit que les autres grimaient les différents souverains de Kosaten.


/* C'est pas un peu déplacé ce genre de babioles quand même ? Je me demande qu'elle aurait été la réaction de Sul Heil en voyant cela... Il enverrait une armée raser le parc et ferait exécuter tous les humains travaillant ici et réservant une longue torture au directeur... Moui... Plaisantes pensées que voici... */


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Mais, ce qui détourna son attention des ses sombres et rassurantes rêveries, ce fut d'entendre dire qu'il y avait de la nourriture venant d'ailleurs que de Kosaten. Ce pouvait-il que cet homme connaisse un moyen de quitter ce monde-ci pour un autre ? Cette pensa aurait glacée ai si cela avait été possible. Et une minuscule braise toute enfouie au fond des abîmes de son cœur se raviva presque.


/* Se pourrait-il que ce vieux renard puisse voyager dans d'autres mondes ? Ce qui pourrait expliquer la techno-magie employé ici et même ses ressources... A bien y réfléchir, il n'arrête pas de ressasser qu'il a dépensé sans compter... Mais en fait, peut-être paye t-il cette techno-magie par le moyen d'êtres humains et ce qui pourrait expliquer les disparitions... Et les colliers pourraient être des sortes de transporteurs ou de télé-porteurs... D'un autre coté, faire disparaître des élus, ce ne serait pas une bonne stratégie à long termes... A moins que le but serait de débarrasser Kosaten des élus et lui laisser le champ libre pour envahir tout les royaumes... Non, ça ne tient pas debout... Il devrait inviter tous les élus les uns après les autres... Et avec autant de disparitions... D'un autre coté, son enthousiasme naïf, presque enfantin pourrait laisser à supposer que c'est quelqu'un d'autre ou autre chose qui agit dans son ombre... Ou bien tout simplement un bug dans la techno-magie... Et dans tout ça, pas l'ombre d'un indice ! */


Ai se précipita vers les livres et les consulta frénétiquement. A l’intérieur pouvait se trouver des réponses et elle chercha fiévreusement dans les livres d'animaux, ceux qui pourraient être étrangers à ce monde. Bien que sa connaissance en ce domaine ne soit pas des plus étendues, elle aurait peut-être la chance d'y trouver la trace d'un animal extra-kosatien. Puis se fut au tour des autres livres, c'est pleine d'agitation et de fébrilité qu'elle tournait page après page espérant trouver un indice d'un autre monde.


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Après avoir consultée les ouvrages, de loin, elle put voir le colosse dans son long manteau noir qui parlait avec le directeur qui semblait ridiculement petit à ses cotés. Le type avait pas l'air commode et il en imposait sérieusement. De plus, il ne paraissait pas lui adresser des amabilités ou autres flatteries. Ai préféra donc rester bien en retrait en attendant que le  géant eu terminé. Puis, elle s'approche de lui, lentement. Alors, gravement, presque dans un murmure:


-"Veuillez m'excuser, mais j'avoue que de nombreuses questions se bousculent dans ma tête tant les choses ici, semblent extraordinaires et hors du commun. J'espère que ma question ne vous paraîtra pas trop impertinente, mais je ne peux me contenir tant elle me brûle les lèvres. La techno-magie que vous avez développée pour votre parc, est-elle issue de ce monde ou bien d'un autre ? Car même les tenshiji sont bien loin de vous égaler. Ce que vous faite est si différent,
si impressionnant, vous les surpassez, magistralement, en tout point. Je me consume à l'avance de savoir votre secret... J'imagine que vous devez avoir des laboratoires qui n'ont rien à voir avec ceux que je pourrais connaître, non ? Et un équipement des plus improbables, non ? Dites moi, s'il vous plaît, je ne puis me languir d'avantage..."


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_puce_01

Actions.:
 


Le Parc est ouvert... - Page 2 Deco_chapitre_bottom_02


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1586
Yens : 562
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Caché

Progression
Niveau: 197
Nombre de topic terminé: 97
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue5/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/12)
Uchiha Rinkyu
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 12:21




feat.Plein de monde

Boutiques


Les réponses affluaient au rythme de mes questions, mais elles ne demeuraient en rien satisfaisantes. Bien au contraire, ces dernières étaient orientées de telle sorte que je sois assimilée à une être trop inquiet, qui se devait de se relaxer plutôt que de s’inquiéter de tout. Mais comment un héros de guerre, un combattant aguerris, pouvait-il en faire autrement ? Mon œil projetait un regard absorbant, attentif et surtout en pleine analyse, scrutait les mouvements de cet homme à la peau plus luisante que la moyenne. Et bien que je fus peu convaincue par ses paroles, je me résolus à le suivre. Pour le moment…

Passé maître dans l’art de la traque, il ne m’a pas été difficile de deviner quelle était la situation. De toute évidence, on était suivi, observé, et gardé de loin, afin que rien ne tourne mal. Seulement, quand je vis la jeune fille au visage pâle intervenir en faveur du samouraï à trois sabres, un instant seulement, en l’espace de quelques secondes, mon attention fut retenue sur elle. Il n’y avait pas à dire, cet homme, Zoro, savait se trouver dans les situations les plus improbables. Je ne voulais ni perdre mon temps à savoir qui était la jeune fille, ni même encore à savoir quel lien elle avait avec le bretteur. Ce n’était pas la raison de ma présence aujourd’hui. Bien que ce sujet intriguant m’aurait intéressé, il était bien loin d’être urgent.

Me retournant aussi pour fixer le dragon que je ne reconnaissais toujours pas, je levais ma main, tentant de le toucher et tâter de sa peau. Mais avant que je ne le fasse, il se retourna pour rejoindre sa maîtresse, celle qui parlait au nom des dragons.

Sans dire un mot, je continuai mon avancée, jusqu’à la grande salle, où il y avait des boutiques. Et là, je m’éloignai des personnes avec qui j’étais, tout en écoutant les paroles du propriétaire. Plusieurs éléments étaient perturbants. Il avait, au sein de cet endroit, une multitude de biens et de choses dont lui seul avait la totale maîtrise. Dans un élan de curiosité, je m’approchai de lui en aparté, pour lui parler tout en marchant :

- Mr Toshiko, C’est bien vous qui avez importé tous les biens et les choses qui sont ici, c’est ça ? Comment vous y êtes-vous pris pour monter tout ça ?

Notant bien évidemment l’indiscrétion de ma demande, je rajoutai, pour me montrer un chouïa plus intéressé, un détail qui allait à coup sûr changer la donne :

- Comprenez bien qu’il est impossible pour notre roi, de coopérer avec une personne dont la seule information qu’il dispose est son nom et son œuvre. Votre dossier est vide. Une richesse énorme dont l’origine est inconnue, des partenaires secrets dont les noms sont tus et des bêtes, ainsi que des connaissances issues des lieux jamais visités… Il va en falloir beaucoup plus pour gagner la confiance du monarque.

Je continuai ma discussion privée avec le propriétaire des lieux, avant de demander une fois encore, un dernier détail qui me dérangeait particulièrement :

- Venez-vous de Tenshi, Toshiko ? Il faudrait une bonne dose de technologie, de science, de connaissances en magie pour neutraliser à ce niveau toute possible magie sur une zone aussi large. La puissance pour maintenir tout ce que vous avez en ordre doit relever… du divin, n’est-ce pas ?

En attente des réponses à mes questions, je m’avançai doucement, observant les entrées des boutiques. Ma pupille ne décelait rien, du fait que mes capacités étaient grandement neutralisées. Il m’aurait fallu beaucoup plus d’efforts, pour ne serait-ce qu’activer mon œil divin.

D’ailleurs, du haut de mon mètre soixante-douze, j’observai par-dessus mon épaule, pour observer ce jeune homme agité le dénommé Hiro. Son enthousiasme m’exaspérait, mais sa présence se voulait intrigante. Se dupliquer en quatre, afin de nous observer tous en même temps. Il était étrange, comme tout ce que je voyais depuis mon arrivée dans ces lieux.




Résumé:
 

Objet contextuel:
 

Objet:
 

Contextuelles utilisables:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 430
Date d'inscription : 27/08/2018

Progression
Niveau: 36
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue2/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (2/6)
Svenja de Maribor
Svenja de Maribor ~ Vagabonde ~

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 17:34

Le parc est ouvert...
FEAT : Des gens
Spyro semblait avoir vécu tant de choses depuis que la sorceleuse l’avait rencontré lors de son arrivée à Kosaten, et il s’était trouvé un but noble en plus de cela ! Elle afficha alors un petit sourire amical.

- Il faudra que tu me raconte tout ça plus en détails après la visite du parc… Après tout, ils étaient là pour une mission importante, pas pour taper la causette. Autour d’un verre par exemple ?

Se rendant compte que Frisk la fixait, Svenja haussa un sourcil, perplexe, avant de s’entendre dire de la bouche de la jeune fille que cette dernière la trouvait belle. Ne s’attendant pas à un compliment, surtout à cet instant, elle en fut quelque peu désarçonnée, ne sachant que répondre pendant une courte seconde.

- Oh heu… Merci, c’est gentil ; tu es mignonne toi aussi.

Et elle lui ébouriffa légèrement les cheveux avant d’une discussion ne s’entame entre ses deux compagnons, l’un semblait connaître l’autre mais ce n’était apparemment pas réciproque, étrange. Voilà qui faisait quatre en tout avec le jeune garçon qui venait de faire son arrivée, Goku, et qui avait du mal à comprendre ce qu’était un élu. Sa nouvelle condition lui fut expliquée par Frisk, de manière concise et claire.
Suivirent ensuite les retrouvailles de Goku et Hiro, qui s’était présenté en donne et due forme à la sorceleuse, avant que Mr Toshiko ne fasse son entrée spectaculaire, accueillant les élus et répondant à leurs questions. Le propriétaire rondouillard apporta quelques légères réponses à Svenja, qui aurait sans doute l’occasion de lui en poser plus par la suite.

Arriva le moment fatidique où les demandes pour le moins particulières du directeur furent énoncées, et la sorceleuse se retrouva être la seule de son groupe à refuser de déposer les armes, ces dernières ayant une importante toute particulière à ses yeux.
Cela sembla décevoir le pauvre Mr Toshiko, et valu à la louve un petit rappel à l’ordre de la part d’un des officiers de Seika ; elle hésitait toujours à céder ses épées, mais le propriétaire des lieux fit alors une proposition qui allait changer la donne ; après en avoir discuté avec les personnes qui devaient sans doute gérer la sécurité du parc… Le propriétaire n’avait donc pas son mot à dire ? Curieux, et pour élucider ce mystère, la louve tendit alors l’oreille afin de capter la teneur de cet échange discret.
Observant la boîte noire flotter devant elle, Svenja releva les yeux vers son interlocuteur tout en dénouant la sangle qui retenait ses épées attachées, tenant ces dernières en main à présent.

- Il serait grossier de ma part de me borner à refuser votre demande après ce geste, Mr Toshiko, et vous me voyez navrée si j’ai pu vous froisser par mon refus ; mais je tiens à ces épées comme à la prunelle de mes yeux.

Plaçant alors ses lames dans la boîte qui lui faisait face, Svenja ôta un de ses gants pour venir mordre le bout de son index jusqu’au sang, laissant tomber une goutte de ce dernier sur la malle privative qui déjà se refermait.
Tout était à présent en ordre ! La louve suivit donc le petit groupe qui pénétrait dans le parc, et se retrouva en premier lieu dans une vaste boutique proposant des articles aussi divers de variés, ce qui était assez impressionnant à voir, il fallait bien le concéder.
Le raclement de gorge attira l’attention de la sorceleuse, qui vit ensuite Toshiko user d’une sphère pour activer les colliers, ces derniers se fondant dans le corps de leurs porteurs tout en scellant leurs pouvoirs respectifs ; mais jusqu’à quel point ? Spyro avait eu un instant de panique lorsque les colliers se mirent en fonction, mais pour rien apparemment.

Restant proche des autres élus, elle se saisit d’un livre au hasard sur les présentoirs et se mit à le feuilleter sommairement, lisant à moitié ce qu’elle y voyait ; il était temps de savoir jusqu’à quel point elle était à présent bridée et, tout en levant le nez de l’ouvrage, elle se mit à humer l’air, afin de voir si son odorat était toujours aussi efficace même avec le collier activé autour du cou.

Spyro se rapprocha alors de ses compagnons d’aventure, tandis que Sparx et Cosmo étaient partis occuper Mr Toshiko, et parla à voix basse afin que le staff du parc ne les entendent pas.
Lui non plus n’était pas serein, et la sorceleuse hocha la tête en entendant les soupçons qu’il portait sur l’équipe de sécurité.

- Je suis d’accord, ces gars-là ne m’inspirent pas confiance du tout ; mais il serait sans doute préférable de discuter de notre but une fois hors de la boutique tout en leur laissant penser que nous visitons simplement… Je vais aller moi aussi poser quelques questions au propriétaire, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Elle adressa un petit sourire taquin à Spyro. Et puis, si on le laisse avec Sparx, il va perdre la tête.

Le livre toujours en main, Svenja vint près de Mr Toshiko, un petit sourire aux lèvres.

- Je ne m’imaginais pas qu’il pouvait exister des créatures telles que celles décrites dans ce livre ! Sont-elles toutes présentes dans le parc ?



Résumé:
 

Inventaire contextuel:
 

Contextuelle utilisée:
 

Codage @Papy Reika
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1697
Yens : 169
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 22
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 205
Nombre de topic terminé: 90
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue3/18Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (3/18)
Roronoa Zoro
Roronoa Zoro ☠ Le pirate perdu ☠

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 18:49





公園は開いています

feat. EVENT




Après s'être fait violemment recalé par Zayro le videur à l'entrée de la boîte, Hiro s'embourba dans un discours héroïque très cliché, mettant en avant ses motivations, ses ambitions et sa détermination à y parvenir. Mais à observer le visage impassible de l'homme de glace, ce monologue qui se voulait épique ne lui faisait ni chaud, ni froid. Dans un sens, cette insensibilité se comprenait. Des Hiro, Zayro en avait vu passé un paquet durant sa longue carrière sur Kosaten, déjà on pouvait compter 90% des seikajins.

Ai Enma, l'étonnante jeune fille aux cheveux d'ébène endossa le rôle de l'avocate bienfaitrice. En effet, alors que la pupille du bretteur s'échauffait quand on envisageait de lui retirer ses armes, la lycéenne intervint afin d'argumenter en faveur du mâle énervé. Elle vanta son statut de général des armées vaguement, histoire d'obtenir un privilège pour son client. Elle démontrait un certain talent pour le défendre, intimidant par la parole en utilisant la position du sabreur, qui lui préférait intimider par la force. Parfois, les arrangements par  diplomatie n'étaient pas mauvais, même si Zoro n'en connaissait guère la maîtrise.

Cependant, les efforts d'Ai Enma se réduisirent en poussière puisqu'on refusait toujours l'accès au pirate tant qu'il ne remettait pas ses armes à part. Emmerdant. Il réfléchissait déjà à un moyen de forcer le passage ou péter le système puisque le motif du refus concernait le déclenchement d'une alarme. Mais fort heureusement, le président proposa une autre solution, bien plus raisonnable afin de satisfaire la clientèle. Dans ces conditions, le bretteur accepta. Ce n'était pas ouf mais au moins, il rentrerait et garderait ses armes à proximité, bien qu'elles lui étaient inaccessibles. Il demeurait toutefois méfiant quant à la fiabilité du bordel, il espérait vraiment être le seul capable d'ouvrir ce coffre, il valait mieux pour le matricule de ce parc, sinon c'était simple il passerait en mode Terminator et raserait l'endroit.
Il enfila ce collier ridicule autour du cou, et fit le nécessaire demandé -sang, cheveux- pour mettre ses katanas dans une boîte.
Même si à l'activation du collier, son énergie s'amenuisa, il lui en restait assez pour parler, regarder, et avancer jusqu'à une boutique "souvenirs" bizarre. Le président continuait à s'extasier devant son propre parc, et présentait les éléments avec l'entrain d'un guide touristique relou, ce genre de guide qui ne laissait pas à ses clients un temps de répit pour contempler la visite.

L'épéiste restait à l'écart du groupe, loin des peluches, bouquins et autres babioles grotesques. Qui voudrait acheter des peluches de dirigeants sérieusement ? A part des fanatiques... Pourquoi pas accrocher un portrait de Sul hei au-dessus de son lit pendant qu'on y était ?
Une tribu de mecs les accompagnait pour les guetter attentivement. Zoro ne comprenait pas le but de cette surveillance de l'extrême. Ils étaient des clients venus visiter un zoo ou des putains de prisonniers en visite au musée ? A quoi rimait cette parano ? Visiblement, sous ses airs enjoués ce président n'avait clairement pas la confiance. Les élus fuyujins le trouvaient bien louche, et chacun commençait à se disperser, voire à manigancer : après s'être éclipsée, Ai Enma se repointait avec un papier qu'elle glissa dans la poche du cheveux vert, Zayro s'éloignait l'air de rien, Li-ming suçait les boules du président, et Rinyku faisait le Rinkyu, se la jouant inspecteur Derrick comme à son habitude. Personne ici était serein, tout puait du cul, et le sabreur devait réfléchir à un moyen de se soustraire aux gardes pour lire ce message.

Il se mit dés lors à contourner les stands de peluches, incognito, et feinta une attention pour elles. Son oeil passa d'une peluche à une autre, l'air concentré, alors qu'en réalité il se fichait complètement de ce qu'il fixait. Un moment, son oeil se posa sur une peluche au hasard, il s'en saisit et fit mine de l'inspecter comme intéressé. Il savait qu'un des mecs de la stasi le matait du coin de l'oeil, alors il retourna la peluche dans tous les sens et murmura assez fort pour que l'autre entende



- Tiens.. Sympa cette peluche.. Mais on ne voit rien ici, allons à la lumière..

  


Il put alors se retourner vers la fenêtre la plus proche afin d'illuminer la peluche, mais aussi le papier qu'il s'empressa de choper et déplier, pour lire à la va vite, faisant dos au garde. Oh bordel, qu'est-ce que c'était que ce roman ? Il se devait d'être rapidos alors il lit en catastrophe, sautant des mots, et vint à la dernière question d'Ai Enma.
Dés qu'il eut fini, il balança la peluche par-dessus son épaule sous la pression, voltigeant par inadvertance jusqu'à la tête de Rinkyu, qui se mangerait la peluche sur son côté gauche s'il ne faisait rien pour l'éviter.
Il revint auprès du groupe comme si de rien était, avec une expression assez louche sur le visage et déposa le bout de papier discrètement dans la poche d'Ai Enma, qui portait un kimono, et donc n'avait pas de poche au niveau de la cuisse. Le papier s'écrasa lamentablement par terre, mais avant que quiconque ne le perçoive, le bretteur se jeta avec vélocité au sol, s'écrasant sur les pieds d'Ai Enma qu'il venait d'entourer d'un bras par réflexe. Scène pathétique et loin d'être pertinente, risquant d'attirer l'attention de toute l'assemblée, bravo !

Mais au moins, le papier était désormais dans son poing, et il se releva un peu agacé, balbutiant une excuse improvisée toute pétée :



J'ai cru voir un insecte.. Pensez à nettoyer votre parc !

  


S'exclama-t-il sévèrement, tout en ayant réussi à accrocher la main d'Ai subtilement pendant qu'il s'était redressé.

Bref, Ai avait sa réponse : il ne faisait aucunement confiance aux deux gugus. Avait-on besoin de le justifier ?

  [/color][/b][/color]


Résumé:
 

Matos contextuel :
 

Objets FT:
 

Contextuelles potentielles:
 

.
[/size]

[size=15]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue6/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 18:56





Le parc est ouvert...



Feat.Multi


Au vu de ma réponse, monsieur Toshiko est attristé tandis qu'il essaie de convaincre son staff d'aller outre cette mesure, mais sans grand succès. Il me répète alors, que cela va dans le sens de la sécurité de tous, élus y compris, car autant, on peut faire confiance à certains, qu'à d'autres, le doute est permis. Hiro, aussi, intervient en laissant ses armes et enfilant le collier tout en ne comprenant pas ma réticence sur la question. Tantôt, il n'a pas pu se décider afin de savoir qui suivre dans le parc, pensant qu'on resterait tous ensemble pour "jouer". Même les membres de l'autorité minshujin me demande de faire un effort, mais tout en soulignant un point important qui me fais réagir. Ouvrant les yeux dans ceux de l'officier, je ressens comme... De la détermination, de l'assurance. Un mélange de réconfort et de force à aller de l'avant. Fermant les yeux en baissant la tête, je soupire lentement.

-"D'accord... D'accord... J'ai peut-être réagi au quart de tour, j'en ai presque oublié que je représente indirectement notre dirigeant alors... Excusez-moi par avance. Même si l'idée ne me plaît guère, je ferai l'effort de suivre vos revendications. Veuillez me donner un de ces colliers s'il vous plaît."

Aussitôt dit, aussitôt fait, je m'attache le collier autour du cou et attends la suite de la visite. Celle-ci attendra encore un peu quand le directeur s'exclame avant de chuchoter à l'oreille de son équipe de sécurité, qui malgré une légère moue, hoche la tête par l'affirmatif. Monsieur Toshiko est aux anges et nous parle d'utiliser une de ses magies, afin de stocker nos armes, et d'une frappe de mains, il fait apparaître d'étranges cubes noirs, nous expliquant comment cela fonctionne. Une idée ingénieuse, mais dont je n'en vois pas l'utilité.



-"Intéressant, vous travaillez avec des mages ? Sinon, comment avez-vous réussi à "fabriquer" de nouvelles magies, notamment un collier pouvant neutraliser des élus ? J'accepte aussi votre boite bizarre, même si je le répète, je ne porte pas d'armes et n'ai rien à stocker pour le moment."


En suivant le cortège, après que la sécurité nous a salué pour repartir, nous passons les différentes barrières en tant qu'invités de marque, puis nous arrivons devant ce qui semble être une boutique souvenir. Monsieur Toshiko présente ses produits tandis que d'un œil, je regarde les différentes poupées et m'aperçois qu'elles représentent les monarques. Dommage... J'aurais bien voulu une poupée bien précise... Mais la réjouissance est de courte durée, un des hommes de Toshiko se racle allégrement la gorge, signe que ce dernier a oublié un détail important : l'activation des colliers. S'excusant de ce manque de devoir, il s’attèle à la tâche, faisant scintiller l'objet d'une lumière bizarre avant que celui-ci disparaisse sous ma peau. Je sens comme une faiblesse m'envahir, une légère pression au niveau du plexus solaire, comme si je reçois un coup.

Cependant, malgré ce léger mal-être, nous continuons à visiter cette boutique sous l’œil averti des hommes de main du directeur. Ça va être difficile de les dégager, alors, me rapprochant de l'officier qui s'est entretenu avec moi tantôt, je lui demande en chuchotant discrètement, afin que lui seul puisse entendre.

-"Merci pour tout à l'heure. J'ai l'impression que vous avez une mission également non ? C'est quoi cette histoire de nous protéger, nous élus, de votre vie s'il le faut ? Par contre, les gardes de notre hôte commence à m'agacer à nous "emprisonner" comme ça, je vais leur jouer un petit numéro de charme tiens !"

M'écartant de l'officier, j'enlève mon chignon afin de faire tomber mes cheveux jusqu'à ras des fesses, tout en secouant la tête, telle une pub de l'Oréal, afin de sublimer ma beauté naturelle.



-"Mmmmhhhh... Même si ce collier est rentré dans ma peau, j'ai l'impression qu'il me gêne, un petit coup de coiffure et ce sera parfait !"


Je rattache mes cheveux avec un chignon, lentement, faisant courber légèrement mon dos afin d'exposer ma poitrine généreuse. Avec un sourire, je me baisse afin de rattacher "illusoirement" mes lacets de bottes, dévoilant un postérieur bien rond et ferme. Bien... Ceci étant fait, j'imagine que plus d'uns seront sous le charme, Hiro y compris, vu la dernière fois... En tout cas, l'enthousiasme de monsieur Toshiko afin de continuer la visite est palpable, mais une question reste en suspend concernant la boutique, alors, fouillant dans ma sacoche, je prends une feuille et un bout de charbon afin de dessiner quelque chose. Juste un minute plus tard et je tends le dessin au directeur en lui disant.

Le Parc est ouvert... - Page 2 C76cc258b88896bd70d813500e65034c

-"Je me disais... Pourriez-vous faire une poupée à l'effigie de cette personne ? Le dessin est sommaire, mais d'habitude, elle porte deux épées dans le dos, une armure souple, complète et sombre, et a les cheveux gris et des yeux de félins ambrés. C'est une élue de Seika. C'est possible trois poupées à son effigie et trois autres me représentant ? Je paierais ce qu'il faut ne vous inquiétez pas. Aussi... J'apprécie votre fougue et votre envie de nous faire visiter votre parc, mais... N'est-ce pas plus sage de nous laisser découvrir par nous-même, afin de nous laisser la surprise à chaque recoin ?"


Si avec tous mes efforts, les hommes de Toshiko ne sont pas perturbés ou que ce dernier ne nous laisse pas tranquille... Je ne comprends plus rien... Je deviens officiellement une vampire en solde n'ayant plus de féminité...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 77
Yens : 455
Date d'inscription : 11/12/2018

Progression
Niveau: 24
Nombre de topic terminé: 4
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue0/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/6)
Son Goku
Son Goku ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 20:21





Le parc est ouvert et rempli de bonnes choses !
feat.Team Seika


Apercevant Hiro je fonçais a sa rencontre pour lui sauter dessus. Qu'il soit un clone ou pas il restait Hiro et ce qui que rapproche le plus d'un ami pour moi sur cette nouvelle planète.

-Hiro !


Le problème c'est que moi, tout content je sautais sur l’épéiste désarmé m'attendant a ce qu'il me rattrape mais il ne le fit pas.  Il eu un bruit lourd au moment ou je rentrais dans Hiro le mettant au sol. Je restais un peu ahuri devant la situation puis croisant le regard de Hiro je me mis a rire.Certes ces enfantillages n’étaient guère appréciées ici mais je riais de bon cœur. Aujourdhui était un jour spécial! Autant en profiter. Et pour une fois que je n'avais pas a crapahuter dans la foret je n'allais pas refuser la présence d'un personne que j'aimais bien non?

La jeune fille,avec qui j'avais entamé le dialogue semblait sympathique au premier abord. Elle avais des longs cheveux bruns,un grand sourire et un je ne sais quoi en elle qui me disais qu'elle etait sympathique. Impossible de dire son age cependant.

"Coucou Goku ! Non, je ne m'appelle pas "Élu"... mon nom à moi c'est Frisk ! Mais on est tous des élus ! Les élus sont les gens venant d'autres mondes... comme toi ! Mais si tu veux je t'en dirais plus en rentrant..."


-Je veux bien je compte sur toi!


Puis je dévisageais les autres pour me faire une idée de la petite équipe que nous avions monté: Une jeune femme aux cheveux blanc doté de deux épées et un homme banal? Puis la jeune fille de tout a l'heure. Un sourire s'afficha sur mon visage. Quelque chose me disais qu'on allais faire du bon boulot tous ensemble ! Mais de quel boulot je parlais et pour le compte de qui...cela restais un mystère.
Concernant le collier et Toshiflamme il me rassura d'un sourire et m'assura que je pourrais poursuivre la visite sans problème alors après avoir enfilé le collier comme u brassard le garde appuya sur un bouton avant que le collier disparaisse. Visiblement je pouvais toujours marcher mais après avoir essayé de voler je vis que je n'y arrivais plus. Peu  importe ! Tant qu'on s'amuse non? Puis j'ai toujours mon odorat qui me dit qu'il y a des choses succulentes a manger !Le reste du groupe accepta a contre coeur mais je souriais en disant:

-J'espere qu'il y aura des montagnes russes ! Vous aimez les montagnes russes?

Après avoir marché un peu en compagnies des chevaliers, des gardes et de Toshiflamme nous arrivons devant un stand de peluches et autre goodies. Les peluches, bien que rigolotes ne me disaient pas grand chose.

—Bien, puisque nous sommes ici pour une raison précise, il faut que nous commencions à nous concerter sur la stratégie à adopter pour mener à bien nos investigations. Pour être honnête j'ignore encore si nous pouvons faire confiance à l'équipe du parc, ce sont peut-être eux qui ont organisé ces disparitions. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Mon regard se tourna vers un des inconnu du groupe:

- Je suis d’accord, ces gars-là ne m’inspirent pas confiance du tout ; mais il serait sans doute préférable de discuter de notre but une fois hors de la boutique tout en leur laissant penser que nous visitons simplement… Je vais aller moi aussi poser quelques questions au propriétaire, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Elle adressa un petit sourire taquin à Spyro. Et puis, si on le laisse avec Sparx, il va perdre la tête.

Je les interrompais assez brutalement pour exposer une vérité:

-D'ailleurs ...Vous vous appelez comment ? Je ne connais que le nom de frisk pour l’instant demandais je avec un regard interrogateur. Puis vous avez parlé de disparitions ...En quoi ça a rapport avec ce lieu?


N’étant pas au fait de la situation mes questions étaient sincères cela m'apprendra a ne pas lire les lettres! Puis peu après la jeune femme se rapprocha de Toshiflamme afin de lui demander des précisions sur les animaux moi de mon coté je fixais le nord. Quelque chose se rapprochait j'avais un mauvais pressentiment. Quelqu'un possédant une présence terrifiante était dans le parc en ce moment.L’atmosphère devenait plus électrique ... Plus inquiétante. certes je ne pouvais sentir son énergie mais la malveillance de cet individu me rappelais les pire de mes anciens ennemis.

-Frisk tu sais si le plan montre des manèges pas loin ?


Je tenterais de la prévenir de cette impression lorsque nous serions en tête a tête. Je me disais que c'était une bonne idée les manèges sont généralement a deux places et puis au vu de la carrure de la jeune fille cela pourrait passer pour "caprice de gosse ce qui nous laisserais le temps de parler". Après on verra si toshiflamme nous laissera profiter du parc.Après tout il a dépensé sans compté non?

Résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 308
Yens : 409
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 19

Progression
Niveau: 65
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue4/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/6)
Nemesis
Nemesis 静かな Tranquille 平和

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 21:47

Le parc est ouvert
Hiro avait si Heureux que j'accepte sa demande qu'il me prit subitement dans ses bras. Mais Lexi elle était réticente à l'idée que l'on fasse équipe ,je ne comprenais pas. On n'avait si bien fonctionné la dernière fois ! D'autant plus que là nous  n'avions l'air d'être que deux… Cela ne me rassurait guère mais j'essayais de ne pas le montrer. Les autres problèmes arrivèrent , apparemment j'étais obligé de laisser mes armes selon le directeur. Et la couche rajoutée en plus par Hiro et l'officier me força donc à changer d'avis , rassuré par la présence de cette "mallette magique"

"Très bien , très bien… la voici"disais je en donnant mon arme.

Juste avant d'enfiler le collier , j'eus une vision . Quelque chose de très flou , mais que je n'arrivais pas à comprendre , c'était très contradictoire… comment cela était-il possible ? Trop compliqué à expliquer pour l'instant mais cela me rassurait pour la suite . Une fois le collier porté, je me dirigeais donc à l'entrée du parc avec Hiro. Je saluais les conseillers de sécurité qui s'en allèrent avant de passer par les caisses avec nos tickets VIP. Une fois cela fait , nous rejoignions un bâtiments plutôt petit qui s'avérait être une boutique. Après un speech digne de ce nom . Mais ce qui m'intéressait vraiment était le mot : "cadeau sur demande" Tout de suite l'image de Faye me revint. Je ne l'avais pas oublié non… Mais ces histoires de missions prenaient quelque part le dessus. Je sortis un dessin que j'avais depuis bien longtemps afin de ne pas oublier son visage. Quel ironie , quand on savait que je l'avais gravé dans mon esprit à jamais .

Apparence du dessin:
 

"Qu'importe le prix , j'aimerai que vous me fassiez une peluche de cette femme , s'il vous plait avec un arc…"

Hiro avait l'air tellement heureux d'être ici que je me tournais rapidement vers lui, ouvrant mon plan je lui demandais :

"Bon , Hiro , vu que l'on va visiter ce parc ensemble. J'aimerai avoir ce que tu préférais visiter en priorité . Par ce qu'il risque d'y avoir pas mal de monde et il faudra faire des choix!"

Puis je me dirigeais à Toshiko , désirant m'excuser pour mes paroles de tout à l'heure. Mais le collier rentra  dans ma peau. Ils avaient oublié de l'activer. Une fois cela fait je m'excusai vraiment au directeur puis je vagabondais dans les rayons . On pouvait y voir de tout concernant des animaux très étranges et cela me donnait vraiment envie de voir ce que ce parc avait à proposer par curiosité , oubliant temporairement le possible danger. J'étais pas à Tenshi pour rien !

Résumé du tour:
 

Objets possédés par Nobio:
 

Contextuelles utilisées ce tour:
 

Possibles contextuelles , utilisables dans les post futurs:
 

; color:black;">Event
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1173
Yens : 31
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 83
Nombre de topic terminé: 21
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue4/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/6)
Tenma
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMar 22 Jan 2019, 23:38



Le Parc est ouvert
feat. Des gens


Oh bon sang… C’était presque douloureux de regarder et écouter ce garçon (qui ne s’est toujours pas présenté). Il me rappelait tellement moi-même il y a encore peu d’années. Bien vite il déchanterait sur le rôle de héros. Je faillis d’ailleurs lui rire à la figure quand il se proposa à me protéger. Mais je n’en fis rien et lui offris un sourire crispé. Mon sourcil tiqua même quand il fit un câlin à Rumaki. Je n’étais pas vraiment d’un naturel jaloux, mais c’était surtout ses difficultés à tenir en place et respecter l’espace personnel qui me gênaient.

- Gamin… Tu ne sais pas de quoi tu parles. Juste... La vie de héros n’est pas faite de licornes et d'arcs-en-ciel. Le plus souvent tu meurs jeune quand tu suis cette voie. Fis-je en repensant à ma propre mort et celles de Natsume et Rumaki. Mais je suppose que tu le verras aujourd’hui.

C’est ensuite au tour du directeur d’insister sur le port du collier et je me crispe de plus en plus. Surtout quand les gardes de Minshu viennent y apporter leur touche et ma rappeler ma mission. Oh, certes, je dois rester diplomate, mais ça ne veut pas dire que je dois être réduit à la merci d’un inconnu pour autant ! Mes premières années de ma vie m’ont suffit, merci bien ! Cependant, c’est qui est prêt de me faire perdre tout mon calme, c’est mon sceau qui semble s’activer sous l’impulsion du dieu. Cette foutue divinité qui m’enjoint à suivre les instructions du directeur !

Oh vraiment ?! Manshe croit que je fais faire le gentil toutou comme ça ? Après qu’il ait ruiné ma vie ? Après qu’il ait laissé Natsume mourir alors qu’il était l’un des meilleurs élus de Minshu, même un de leur héros ! Oh non je ne crois pas ! Autant j’aurais pu être convaincu par les gardes qui nous accompagnaient, mais maintenant que le dieu avait fourré son nez dans mes affaires ? Oh très certainement pas ? Je ne suis pas à son service § Je ne suis aux ordres de personne !

Mais alors que je m’apprête à laisser toute ma colère et ma rage ressortir et s’exprimer par l’intermédiaire de violence verbale, voire physique, deux mains se saisissent des miennes, et le voix de ma belle se fait entendre, calme et apaisante. Je me laisse attirer dans ses bras, rougissant légèrement face au spectacle que l’on doit donner. Mais je glisse mes propres bras autour de sa taille, prenant de grandes inspirations alors que ses propos me permettent de me souvenir de mes objectifs. Je suis toujours aussi réticent et angoissé à l’idée de porter ce collier, mais je me rends compte qu’on a pas trop le choix si on veut continuer notre mission. D’ailleurs, j’entends vaguement l’autre élu accepter aussi.

Je finis donc par me reculer de l’étreinte et me passe une main dans les cheveux, complètement abattu et surtout frustré de devoir céder aux demandes de cet inconnu qui me rendront aussi vulnérable qu’un nouveau-né.

- Okay, okay… Je m’excuse si j’ai pu paraître hostile. J’ai beaucoup de mal à me retrouver à la merci d’inconnus. Donnez moi ce collier et cette malle. Je les porterai.

Et ainsi, j’enfile le fameux bijou. Au début, je ne ressens rien, mais ce n’est qu’une fois entrés dans l’enceinte du Parc que le directeur l’active. Une lumière, puis le collier semble fusionner avec ma peau. Aussitôt, ma paranoïa revient au galop. Ca veut dire qu’on ne peut pas retirer l’objet par nous-même. Le … Raahhh !!! De plus en plus, ce sentiment d’appréhension m’habite, et je serre la main de Rumaki pour me rassurer. Si c’est un piège et que je finis par retrouver mes pouvoirs, je détruirai cet homme. Mais pour le moment, j’affecte une expression curieuse, ne voyant pas trop l’intérêt d’entrer dans cette boutique, je préfère interroger le directeur.

- Donc… Ne serait-il pas plus intéressant de nous emmener directement aux principales attractions ? Ou nous laisser les découvrir par nous-même ? Vous savez, maintenant qu’on est privés de nos pouvoirs et de nos armes, j’ai des difficultés à imaginer quel mal nous pourrions faire. Sans compter que nous sommes aussi des représentants de notre nation, nous aurions peu d’intérêt à effectuer des actions qui pourraient donner une mauvaise image de Minshu.

Tout ça, juste pour demander poliment que ses chiens de garde nous liassent nous promener à notre loisir pour que nous puissions remplir notre mission secrète. Puis, dans cette direction, je pose une autre question.

- D’ailleurs, comment avez-vous fait pour obtenir autant de magie ? C’est phénoménal. Je ne croyais pas qu’elle était si présente sur Kosaten.

Résumé:
 
Equipement:
 
Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue8/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMer 23 Jan 2019, 19:57

Le parc est ouvert

Aventure

Alors que Nobio et Lexi commençaient déjà à négocier les conditions, les natifs les accompagnant font profil bas et se soumettent sans souci, jetant même un regard de travers aux deux élus. La jeune marchombre soutint leur regard sans problème : elle n’avait pas à se soumettre à leur jugement, et si elle pouvait grappiller quelques morceaux de liberté elle ne s’en priverait pas. De plus, ce serait en toute liberté également qu’elle accepterait par la suite le prochain collier modifié, et elle assumerait sans problème ses choix. Ils n’avaient pas à tenter de la contraindre, ne serait-ce que par leur jugement dont elle n’avait que faire : elle faisait ce qu’elle voulait.

Avant même l’entrée du parc, l’amusement commençait : tout d’abord, Hiro adressa quelques mots en balbutiant à la jeune femme, qui lui répondit d’un ton neutre :
Je n’aimais déjà pas ce statut d’élue, si en plus il est synonyme d’héroïsme, que la Dame me garde… À ce sujet, je me demande ce qui a pu te faire penser qu’être élu était être héros.

Cependant le jeune homme n’eût pas le temps de relever la remarque - ni l’expression alavirienne dont elle avait usé - car le directeur coupa la conversation. Et là encore, Lexi retint un sourire amusé : le direction marchait sur des oeufs avec elle, passant par l’incompréhension - l’humour de Lexi serait-il un peu trop décalé ? - avant d’être complètement embarrassé par le problème soulevée par la porteuse d’Armure Vivante. Après une discussion entre lui et ses gardes, le riche homme proposa un joli compromis : Lexi pourrait bénéficier d’un collier modifié, et ainsi Rawen resterait son alliée. Elle se pencha légèrement en avant, le remerciant :

Merci de vos considération Monsieur Toshiko.
Puis un garde s’approcha d’elle avec le collier, prêt à lui cercle le cou, lorsqu’elle l’arrêta d’un geste léger :
Permettez ?

Avec lenteur, elle saisit le collier et le mit elle-même autour de son cou. Cela ne changeait peut-être rien dans les faits, mais c’était un petit côté symbolique auquel tenait la marchombre. Du coin de l’oeil, elle remarqua que Nobio qui avait déjà accepté le collier, se voyait proposer une malle pour ses armes, qui le suivrait. L’homme chargé des nombreuses armes de la blonde, s’approcha afin de lui proposer le même service, qu’elle balaya d’un revers de main. Avoir un truc de cette taille la suivant partout ? Vous voulez la tracer avec un GPS aussi ? Non, Lexi comptait rester discrète. Enfin, le cortège se mit en mouvement, et c’est ainsi que Hiro et les deux élus, les gardes du parc et de Tenshi, suivirent tous l’un des “clones” du directeur. Lexi déjà, se fondait dans le groupe sans souci. Ses vêtements étaient bruns et ses pas ne faisaient pas de bruit, mais en plus, elle adopta au bout de moins de cinquante mètres une démarche proche de celle des gardes Tenshjins, se fondant dans la masse sans souci, désarmée comme eux, portant le même collier qu’eux. Discrètement, la marchombre fit jouer ses muscles, ne ressentant aucune gêne. Ce collier n’aurait sûrement pas grand intérêt sur elle, elle ignorait même de quoi parlait le directeur au sujet d’une certaine stamina. La mana pour les magiciens lui disait bien quelque chose, mais encore.

Le premier bâtiment se dresse devant eux : une simple petite boutique. Lexi retint un soupir. Ce qu’il l’intéressait, c’était la technomagie, les animaux exotiques, TOUT, sauf la boutique. Mais une phrase la fit tilter : “poupées de personnes importantes”, et avec un sourire, elle jeta un oeil là où le regard du directeur avait alors dévié. En quelques coups d’oeil, elle repéra une peluche dont le modèle avait clairement été Reisha, elle retint un fou rire. L’homme parla de livre, mais Lexi se doutait que des livres aussi accessibles au grand public n’avaient rien  envier à la grande bibliothèque de Shiriai. Lorsqu’il eut finit de rapidement présenter le toutim, Lexi demanda :

Serait-ce possible d’avoir une peluche de Reisha ? C’est … pour une amie.
Evidemment, le projet de Lexi n’était nul autre que d’envoyer la peluche à Reisha avec un petit mot moqueur, et elle trouvait ça hilarant. Elle contacta ensuite Rawen :

Rawen ? Toujours opérationnelle ?
En partie je présume. Pour l’instant mes capacités de changement d’apparence, de matériau, semblent intactes. Ma capacité de protection continue a l’air normale. RAS.
Okey. Tu peux faire quelque chose pour ce collier ? Annuler son effet ?
J’improvise.

Lexi sentit le col de Rawen remonter millimètre par millimètres le long de son cou, et se transformer en métal froid, avant de s’immiscer entre sa peau et le collier. Malheureusement, au cours de l’opération, une information extérieure vint perturber les idées de Rawen : les colliers n’avaient en fait pas été activés. Cependant, l’armure avait au moins fini par séparer le collier de la peau de Lexi, elle espérait toujours annuler son effet. Que de faux espoirs lorsque le collier s’allume étrangement… et disparaît dans le cou de son hôte !
Humf ! Réagit vivement la marchombre en portant une main à son cou. Vous pourriez prévenir, c’est une intrusion de l’intimité à ce niveau là…

Cela dit, Lexi ne sentait toujours aucun changement, et elle resta sur son premier avis : le collier avait peu d’utilité sur elle… Ennuyée par l’endroit, elle s’approcha de la sortie et remarqua que celle-ci était bloquée - et non seulement gardée - et qu’il en était de même pour la porte utilisée pour rentrer. Lexi s’approcha donc sans gêne de monsieur Toshaki.
Votre boutique a l’air sympathique Monsieur, cependant vous comprendrez qu’il puisse me tarder de découvrir le parc, à côté duquel cet endroit n’est qu’un amuse-bouche ?

A ces mots, Lexi déplia le plan qui lui avait été donné et y jeta un oeil. Tout l’attirait : les oiseaux comme les prédateurs, la haute tour centrale ou encore la zone aquatique qui pouvait renfermer tant de choses inconnues… Elle jeta un oeil à Nobio, et soupira. Malheureusement, il était probable que son prochain itinéraire ne dépende pas que de ses propres goûts…
Résumé:
 
Equipement:
 
Contextuelles utilisées ce tour-ci:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 387
Yens : 488
Date d'inscription : 15/08/2017

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue1/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (1/6)
Frisk
Frisk ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMer 23 Jan 2019, 21:04



Chara.

C'est le nom qu'il me révèle. Chara. Mon coeur se met à battre très vite... je suis prise d'un frisson. J'ai vraiment peur... non, non, je dois me calmer. Il n'est pas ici. Il l'a juste croisé. Il n'est pas là, ce jeune homme l'a juste croise. Tout va bien, tout va bien...

"O-Oui... on en parlera... plus tard..."


Je pris une grande respiration. Je devais me calmer. Sinon je ne pourrais pas accomplir ma mission. Chara n'est pas là. Chara n'est pas là. Je me suis enfuie. Je n'ai pas à m'inquiéter. J'essaie de me reconcentrer... j'oublie rapidement ça avant de me remettre à parler aux autres et des récents événements : Goku, Hiro, et le discours de monsieur Toshiko sur le fait de laisser nos armes. Et d'ailleurs à ce propos... il nous propose de laisser nos armes dans une sorte de cube pour les transporter, comme ça on les a toujours même si on ne peut pas les utiliser. Cette idée me plaît bien, et je suis d'accord !

"Oh ! Très bonne idée monsieur Toshiko... je veux bien, j'accepte ! Merci !"


Je suis rassurée maintenant. Après avoir mit mon collier, j'arrive à rentrer avec tous les autres dans le parc. Ça y est... on le voit enfin. L'entrée, laissant place à de grands bâtiments au loin... une ambiance festive se dégage de cet endroit. Il y a tellement de monde, et tout le monde a l'air de passer un super moment ! Goku pose la question de si il y aura des montagnes russes... ce serait trop bien ! Je n'y suis jamais allée avant, j'adorerais les faire ! J'espère vraiment qu'il y en a ici...

"J'ai jamais fais les montagnes russes, mais j'aimerais trop en faire !"

J'ai vraiment hâte de tout explorer. On commence à entrer dans un magasin... monsieur Toshiko nous dit qu'on peut prendre des souvenirs. Au même moment il active les colliers, et le mien se met dans ma peau... c'est une sensation assez bizarre mais je m'en fiche un peu. Tout ce dont j'ai envie c'est d'acheter quelque chose ! Il y a tellement de choses ! Les peluches sont trop choupi ! Il y a même des vêtements... je m'empresse de regarder tous les articles, j'ai envie de tout acheter ! Je suis toute excitée, cette journée commence super bien et...

Et..

"Qu'est-ce que tu fais...?"

Je m'arrête d'un coup. J'ai comme une sorte de  pensée qui me traverse l'esprit. J'ai la sensation d'avoir entendu quelqu'un. Ellen...? Pourtant elle n'est pas là. Ce que je fais...? C'est vrai que je me suis laissée emporter. Je ne suis pas là pour m'amuser... je dois aider des gens. Il ne faut pas que j'oublie ça. Ellen... qu'est-ce qu'elle ferait à ma place ? J'ai un drôle de sentiment. Je me mets à réfléchir à ma situation. Plus de pouvoirs... je suis en danger... mais j'ai mon groupe n'est-ce pas ? Je ne suis pas seule.

"Tu leur fais vraiment confiance...?"

Leur faire confiance...? Je ne devrais pas...? Ce sont des gens de Seika, ils ont l'air gentils... ils n'ont pas l'air de traîtres. Est-ce que je devrais me méfier d'eux quand même ? Je n'en sais rien... j'ai l'impression que ce ne sont vraiment pas eux les méchants.


"Rappelle toi Frisk..."

Oui... je me rappelle. La dernière fois, c'est arrivé aussi. J'avais fais confiance en une personne de Seika. Je n'ai pas été prudente. Et à cause de ça... ma soeur et mon frère sont morts. Par sa faute.

Bashô.


Je ne dois pas commettre la même erreur. Il se peut qu'il y ai des traîtres dans le groupe. Mais qui ? Les gardes nous accompagnant n'ont rien de louches. Svenja et Goku également. Spyro ? Non plus... quoique, il dit qu'il connaît Chara. Est-ce que je dois me méfier ? Je ne sais pas quoi penser. Je ne peux pas dire à qui que ce soit que je trouve suspect quelqu'un, si je me trompe le coupable saurait... je dois tout garder pour moi-même. Mais comment suis-je sensée faire pour savoir si quelqu'un ment ? Je ne suis pas douée pour ça. Ce serait plus quelque chose pour...Ma grande soeur ?

Chaque fois qu'elle a menti... elle avait ce masque sur elle. Que ce soit avec Viola, les servantes, ses enfants... elle a toujours su jouer le jeu, de manière à ce qu'on ne sache pas si elle se soupçonne quelque chose. Elle est forte. La reine des menteuses. Est-ce que je devrais réfléchir comme elle ? Je ne sais pas... j'ai des doutes. Pensive, je prends les articles qui m'intéressent. 4 peluches, celles des dirigeants de Kosaten. Des vêtements, un haut et un bas "d'aventurier", avec les initiales du parc... et puis, aussi un petit livre, contenant quelques informations sur les créatures présentes ici. Je retourne alors auprès de monsieur Toshiko en lui disant :

"J'aimerais prendre tout ça..."

Dès que je commence à m'éloigner, je vois la petite libellule et Cosmo aller vers monsieur Toshiko. Spyro m'appelle alors avec le reste des élus. Il nous dit qu'il faut faire un plan, et qu'il ne fait pas confiance en l'équipe du parc. Madame Svenja dit la même chose... et Goku ne connaît pas la situation. Je restais muette un moment, ignorant comment agir... je stressais. Traître ou pas traître...? Je ne devais pas montrer que je me méfiais d'eux, ça pouvait nuire à la mission. Je ne devais montrer ce que je pensais à personne. Je devais mentir... être hyprocrite. Agir comme Ellen. Réfléchir comme Ellen. Je l'ai vue faire tant de fois. Agir... réfléchir... comme elle... je devais faire comme elle...

...


"Daaaaaw... tu es adorable trésor.~❤️"

J'ébourrifais les cheveux du garçon à la queue de singe. Il ne savait vraiment pas ce qu'il se passait... c'était mignon. Il était si jeune, si naïf... si pur. Ah la la, il n'avait rien à faire par ici... il fallait que je lui explique les choses bien, afin qu'il comprenne un minimum. Alors alors... par où commencer ?

"Jeune garçon, c'est dans cet endroit que nombre de gens ont disparu... nous sommes ici pour les retrouver, et découvrir le mystère qui entoure ce parc. Nous sommes des héros, nous agissons pour sauver les habitants de Kosaten... c'est pour cela qu'il faut prendre cette mission très au sérieux. D'accord ?~❤️"

Je lui souris. Oui... j'étais une héroïne. J'étais ici pour sauver les gens, et j'accomplirait cette mission à bien. C'est pour cela que rien ne se mettrait en travers de ma route... pas même un vulgaire traître. Pour le moment il restait à déterminer quelle personne parmi nous mentais. Spyro, Hiro, monsieur Toshiko... ça pouvait même être quelqu'un d'autre qui sait ? Jouer au jeu du plus malin est amusant. En attendant de trouver le coupable, je devais jouer le jeu. Faire en sorte que les gens me croient et me voient comme leur alliée. Il fallait alors un plan n'est-ce pas ? Je m'assis alors sur le rebord d'un meuble au hasard du magasin. Croisant les jambes de manière très effeminée, je posais le doigt sous le menton, réfléchissant à la situation.

"S'éloigner de monsieur Toshiko n'est pas chose aisée. Et même si on le faisait, nous séparer tous de lui serait une énorme erreur. Notre absence lui serait suspecte... Le mieux à faire serait de trouver le moyen de laisser partir une seule personne pour le moment. Ainsi elle pourrait chercher des indices... si elle trouve une piste vers un lieu suspect, on avisera alors. Mais pour le moment il est mieux de rester en groupe, et d'y penser lorsque nous nous enfoncerons plus profondément dans le parc... il serait inutile et trop tôt de commencer les recherches à l'entrée. Restons en groupe pour le moment et avançons... si ça se trouve, nous trouverons des indices sur le chemin."

Je regardais le plan. Le petit garçon voulait aller faire des jeux. Il y avait une aire de jeux à droite... pourquoi pas ? Cela nous ferait beaucoup avancer. D'autant plus que la zone est proche de la zone aérienne. Le jeune Spyro souhaitait y aller aussi n'est-ce pas ? Faisons lui plaisir. En lui montrant ma bonne foi, il me fera confiance n'est-ce pas ?

"Et bien, il y a une aire de jeux de ce côté de la carte, près de la zone aérienne. Commençons par ici... si cela ne dérange personne bien entendu...~❤️"


Je gardais mon sourire en regardant le groupe. Remettant une mèche derrière mon oreille, je me relevais alors, me dirigeant vers Hiro... j'avais également de bonnes idées avec lui. Je le regardais, l'air enjoué tout en lui prenant les mains...

"Hiro, nous aurons sûrement besoin de vous... cette mission est de la plus haute importance. Je suis désolée... nous aurions du vous prévenir avant, que cela risquait d'être dangereux. Mais tout est passé si vite... s'il vous plaît jeune héros, acceptez vous tout de même de nous aider, élus, dans notre quête ? Je vous en serais extrêmement reconnaissante..."

Je fixais son regard de mes yeux rouges flamboyants, de manière intense, espérant l'amadouer... vu le comportement qu'il montrait depuis toute à l'heure, cela me paraissait facile. Je gardais un sourire amical, en lui demandant autre chose...

"Pouvez vous voir ce qu'il se passe avec tous vos autres corps ? Cette faculté pourrait nous être utile pour nous prévenir de certains secrets... si vous la possédez bien sûr. Sinon, cela n'est pas grave... je vous fais confiance. Je suis sûre que vous nous viendrez en aide..."

Ceci étant, il pouvait également être un traître lui aussi. C'est pour cela que je fis attention à son comportement à mon égard. Voir si son comportement de jeune naïf était une facette, et si celle-ci tomberait face à moi.

Malheureusement, il serait dangereux de continuer à discuter de la sorte. Un peu plus et on pourrait se faire repérer. C'est pour cela que je commençais à m'éloigner, et à partir voir monsieur Toshiko, toujours en gardant cet air faussement amical sur mon visage.

"Monsieur Toshikoooo ?❤️ Nous avons trouvé un endroit nous intéressant... nous aimerions nous rendre dans cette aire de jeu, à l'est. Pouvez vous nous y emmener ?"


Je ferais attention en sortant du magasin. Je ferais en sorte d'observer sur la route si quelque chose de louche se produisait. J'allais faire en sorte de ne rien laisser de côté.

C'est étrange... ce comportement... ce côté "minshujin". Quelque part cela me plaisait.


Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2791
Yens : 420
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 199
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue1/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (1/12)
Heiwa Jigoku
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyMer 23 Jan 2019, 22:22

Tour 3: Difficile de s'éloigner de son rôle d'invité d'honneur...  






Fuyu:   Lire vos résolutions personnelles avant de lire ici 


Fuyu comme toujours semble les plus dure à tenir en place et ceux même avec un collier anti-pouvoir élu autour de vous. A se demander d'où vient toute cette « rage » d'orgueil. Et puis, on ne peut pas dire que vous soyez des plus solidaires, même la troupe avec vous commence à quelque peu désespérer... Une bande d'élu parmi les plus puissant, mais qui n'arrive pas à s'entendre. Même l’officier avec vous doit se dire que si vous arriviez à vous coordonner Fuyu aurait depuis longtemps écrasé les autres nations...Mais que voulez-vous...
Dans tous les cas Monsieur Toshiko est ravi de poursuivre la visite, même si aucun de vous n'a demandé de cadeau à la Boutique, ni de manger quelque chose, hormis Zayro et son étrange demande ou Ai et ses questions gênante. Mais il a bien retenu les demandes de la sorcière Li-Ming :

-Bien, notre invitée a demandé à voir les dragons et comme aucun autre ne semble donner son avis, nous irons en voir quelques uns. Le problème Dame Li-Ming, dans toutes nos zones, nous possédons des dragons. Regardez votre plan. Dans la zone aquatique existe des dragons ou des créatures de la même famille, dans la zone des prédateurs aussi, et dans la volière aussi. Je vous propose d'aller à la volière qui est plus proche si vous voulez bien...


Emporté par sa joie, il vous emporte dans cette direction. Et évidemment avec tous vos « gardes du corps ». Et sorti de la boutique vous pouvez assister à un spectacle incroyable. Au milieu une tour immense qui est plus grand encore que les murs du zoo, alors qu'une plate-forme tourne autour de la tour, montant à son extrémité par magie. Vous pouvez voir à l'intérieur des personnes soit horrifiées par une telle nouveauté soit tout excité. Mais ce n'est pas tout, certains enfants semblent s'amuser avec des flacons qui lorsqu'elles sont jetées au sol, font apparaître d'énorme dragon de flamme qui s'envolent dans les airs, avant d'exploser en milliers de particules. A cela s'ajoute le cri d'animaux tous plus étrange les uns que les autres... Tous les visiteurs semblent heureux et se perdent dans cet instant magique, oubliant de quelles nations, ils viennent le temps d'une journée. Vous êtes rapidement amené vers la dite volière, un dôme d'une grandeur impressionnante qui s'étale sûrement sur des kilomètres – c'est dire la taille du parc- Monsieur Toshiko, tel un enfant, ouvre la porte de la volière, et vous pénétrez dans un monde complètement différent. Adieu le sable du désert et bonjour à une forêt tropicale avec un ciel gigantesque parsemé par ci par là de maison que vous soupçonnez abriter des enclos. Plusieurs animaux volant passent au dessus de vos têtes dans une sorte de totale liberté. Face à vous, le directeur lève ses bras vers le ciel, avec une fierté sans nom. Mais pas le temps de parler, il s'approche d'une des « maisons » fermée par une vitre. A l'intérieur, vous ne voyiez pour le moment...Absolument rien. Puis un énorme dragon commun, puis deux, puis trois se mettent à voler proche de la vitre...

-Vous pensez que ces « maisons » sont trop petites pour de telles créatures. Pourtant, mes magiciens qui ont parcourut le monde avec moi, ont découvert une magique qui permet d'étendre un espace clos presque à l'infini. Ainsi nos animaix n'ont pas la sensation d'être enfermé, et il reste visible à chaque instant pour nos visiteurs... Voilà l'une de mes plus grandes fiertés....

C'est qu'il a prévus le grand jeu notre cher monsieur Toshiko...Mais est-ce que Fuyu sera aussi impressioné ? Rien ne sera moins sûr....A savoir même, s'ils se pencheront sur les différents écriteaux qui en disent plus sur les animaux.

Rinkyu : Une fois seule,enfin pas totalement, dans la boutique et avec le directeur tu continues à le questionner. Attention tout de même à ne pas éveiller les soupçons, car même si le directeur semble accaparé par son projet comme un véritable enfant, les hommes autour vous ont à l’œil, pour protéger leur employeur. Votre mission est secrète, mais vous pourriez éveiller quelques soupçons en menant ce véritable questionnaire. Toutefois, Monsieur Toshiko se met à rire, puis te répond :

-Je crois qu'il y a méprise, je ne souhaite en rien coopérer avec votre roi. Je désire juste présenter mes merveilles au monde entier et que tous apprennent son existence. Quoi de mieux que de le montrer aux puissants de ce monde pour faire parler du parc. Vous savez, Monsieur Sul Hei ne peut rien m'apporter que je n'ai déjà. Et il est normal que vous n'ayez rien sur moi. Je suis parti de Kosaten quand je n'étais encore qu'un jeune enfant. Les élus n'existaient pas à ce moment. Et les personnes avec qui je travaille pour vous montrer toute cette beauté sont inconnus, car ne proviennent pas de vos terres. Vous pensiez vraiment que la terre s'arrêtait qu'au territoire inconnu et à cette tempête magique ? Et puis Tenshi n'est pas la « seule terre » possédant une magie plus avancée. Après tout, même vous, élus, possédez une magie différente de ce monde. Je n'ai dépensé mon argent qu'à développer de nouvelles formes de magies !

Il continue à rire de bon cœur, sans se rendre compte de l'enquête poussée que tu fais. Par contre tu as attiré l'attention de quelques hommes du directeur. Votre mission devait être sur la discrétion, ceci semble mal parti....

Zoro : Finalement, nous arrivons enfin à un accord, ce qui semble rendre fou de joie le directeur qui s'est creusé les méninges. Par contre, le fier cow-boy a la belle allure semble bien loin, alors que dans ta supposée discrétion tu passes pour un véritable clown maladroit. Ah le côté charismatique on repassera, et même si tu avais attiré un moment l'instant de tout le monde sur toi, personne ne te soupçonne. Mission accomplie donc, Ai reçoit ton message. Ne prépareriez-vous pas une scission de votre groupe...Ceci ne ferait pas plus de difficultés à votre mission ? Espérons que non !

Zayro: Tu te rends compte que plusieurs choses clochent et te tourne vers le directeur, lui exclamant une phrase des plus énigmatique. Le directeur prend ton compliment sur le fait qu'il est malin, d'abord de manière incompréhensible. Après tout pourquoi tu lui sors cela. Puis il te sourit de façon niaise. Peut être n'est-il pas aussi malin que tu le crois, c'est à se le demander. Mais aussitôt, tu décides de faire un choix fort surprenant, libérant ton animal et lui ordonnant de surveiller les environs et prévenir Sul Hei si quelque chose devait vous arriver. La plupart des gens retiennent leur souffle, mais le directeur continue à sourire bêtement, probablement ne se rend-il pas compte du danger qui pourrait planer au-dessus de sa tête. Et alors que tu lui demande un collier comme le tiens, le directeur rit et te regarde hébété...

Spoiler:
 

-Vous en voulez un pourquoi ? Le vôtre fonctionne à présent parfaitement, les collectionner ne vous bridera pas plus de vos pouvoirs. Et euh... Pourquoi vous arriverez t-il quelque chose... Je n'ai pas de plans...

Il a l'air de ne comprendre rien à rien de ce que tu dis. Et presque triste de t'entendre lui prêter des désirs si négatifs, mettant sa main sur ton épaule, comme pour te rassurer. Lui qui désirait simplement montrer à tous la magnificence de son parc....Zayro mister « diplomatie »...

Ai : Notre petite Ai arrivera t-elle à se retenir encore longtemps devant tous ses insectes qui osent polluer son oxygène ? Telle est la question du jour. Mais pour l'instant, c'est avec habilité qu'elle poursuit son petit manège, sans éveiller les soupçons. Enfin après est-ce vraiment si difficile quand on voit la Naïveté du directeur... Et alors que tu le complimentes encore, tu vois à son visage qu'il est aux anges et heureux d'entendre tout ce que tu lui dis, mais reste modeste. Jamais il ne se comparerait aux nations, tout de même.
Puis tu es pris d'une idée saugrenue, mais pourtant avec une logique imparable et te prend une soudaine envie d'en apprendre plus, feuilletant à vive allure les livres, sous le regard interloqué du directeur. Il doit se demander ce qu'il te prend. Tu dévores les livres à une vitesse, mais beaucoup d'image d'animaux sont impossible à identifier ou reconnaître pour toi. Aucun de ses animaux ne font parti de la faune de Kosaten, et même certains noms de contrées, villes, ou pays sont inconnus par les natifs. Se pourrait-il que tu es découvert un véritable secret ? D'ailleurs tu désires en avoir le cœur net et t'adresse directement à ton hôte. Celui-ci se met à rire un peu nerveusement  et à bégayer :

-Ah ...euh....non....enfin je cherche un moyen de communiquer avec tous ses différents mondes. Et j'ai mis toute une équipe sur le sujet. Après tout ce qu'on fait les Dieux de ce Kosaten peut être certainement imiter... Mais euh.... enfin

Tout d'un coup, une ombre passe sur son visage, comme si une peur le gagnait, il respire un bon coup et son visage reprend son habituel sourire.

-Si nous continuons la visite, je suis sûr que vous mourrez d'envie de voir nos animaux. J'ai cru comprendre que l'une des vôtres désire voir les dragons de mon parc.Allons-y, vous allez être encore plus émerveillés.

Qu'a t-il bien pu se passer ? Et qu'a t-il pu voir pour changer radicalement de comportement en si peu de temps. Tu as beau regarder autour de toi, rien ne te saute aux yeux. Mais tu sens le directeur posait sa main sur toi, t'invitant à le suivre à nouveau...

Li-Ming: Le directeur écoute attentivement tes conseils, quelques peu surpris par cela. Il demande d'ailleurs à l'un de ses hommes peut être son secrétaire de noter ce que tu lui dis. De l'autre côté, Hiro est émerveillé par ce que tu lui apprends et est pendu à tes lèvres. Même si ça semble difficile à entrer dans son cerveau, alors que son visage se fige comme s'il avait buggué. Autant dire, que sa jeunesse et sa fougue ne font pas bon ménage avec la réflexion. Mais il est jeune, on va dire qu'il a des années devant lui pour apprendre. D'ailleurs le directeur te répond rapidement :

-Oh je sais pas si nous pourrons les croiser ce n'était pas prévus dans la visite. Mais je peux essayer de voir. Mais je vous vois impatiente d'aller voir les différentes espèces de dragons. Ce serait donc un honneur.

Il glisse sa main dans la tienne, ayant fait une légère révérence avant. Tandis que Hiro semble perturbé alors que tu glisse la tienne dans la sienne. Il se met à passer à du rouge pivoine et à transpirer. Un héros oui ,mais avec aucune expérience avec la gente féminine,à priori.



Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



Minshu: Lire vos résolutions personnelles avant de lire ici 

Un pauvre directeur qui à affaire à des élus qui veulent se faire directement la malle. Depuis quand avons-nous vu des invités d'honneur et de marque partir libre lors d'une représentation officielle. Peut être que nos élus devraient prendre des cours de bienséance et de diplomatie. Après tout, même un président doit suivre un certain protocole, lorsqu'il doit faire l'inauguration d'un lieu.  C'est ainsi qu'avec surement beaucoup d’amertume le directeur continue à vous faire la visite et à priori, il est le seul à prendre du plaisir à cela. Ou peut être Hiro est dans la même situation, après tout, il ne connait pas votre mission et a le droit à une visite privative des lieux, tout en observant le comportement des élus pour devenir le héros de ce monde, que demande le peuple.

Ainsi le petit groupe doit suivre les règles de politesse et de bienséance de la haute société et poursuivre cette visite, qui d'après ce qu'a pu entendre monsieur Toshiko se passera à la zone aquatique. Il applaudit même des mains, tout heureux. Toutefois, vous avez bien compris que n'importe quelle destination l'aurait mis dans un tel état. Et sorti de la boutique vous pouvez assister à un spectacle incroyable. Au milieu une tour immense qui est plus grand encore que les murs du zoo, alors qu'une plate-forme tourne autour de la tour, montant à son extrémité par magie. Vous pouvez voir à l'intérieur des personnes soit horrifiées par une telle nouveautés soit tout excité. Mais ce n'est pas tout, certains enfants semblent s'amuser avec des flacons qui lorsqu'elles sont jetées au sol, font apparaître d'énorme dragon de flamme qui s'envolent dans les airs, avant d'exploser en milliers de particules. A cela s'ajoute le cri d'animaux tous plus étrange les uns que les autres... Tous les visiteurs semblent heureux et se perdent dans cet instant magique, oubliant de quelles nations, ils viennent le temps d'une journée.

Mais après plusieurs minutes de marches vous arrivez en haut des marches qui descendent ers une multitude de bassins et d'étrange créatures à l'intérieur. Plus loin, vous apercevez, même un étrange appareil qui fait entrer quelques visiteurs avant de s'immerger totalement dans l'un des bassins. Une visite sous-marine au plus près des animaux, n'est-ce pas fantastique ?

-Vous pensez que ces « bassins » sont trop petites pour de telles créatures. Pourtant, mes magiciens qui ont parcourut le monde avec moi, ont découvert une magique qui permet d'étendre un espace clos presque à l'infini. Ainsi nos animaux n'ont pas la sensation d'être enfermés, et il reste visible à chaque instant pour nos visiteurs... Voilà l'une de mes plus grandes fiertés....Autant que cette chose que vous voyiez là bas que j'appelle la calèche aquatique. Nos créatures ne sont en rien gêné par sa présence, puisqu'elles ne la voient pas.

C'est qu'il a prévus le grand jeu notre cher monsieur Toshiko...Mais est-ce que Minshu sera aussi impressionné ? Rien ne sera moins sûr....A savoir même, s'ils se pencheront sur les différents écriteaux qui en disent plus sur les animaux.


Rumaki: Tu tentes de convaincre ton cher et tendre, mais tes supplications parviendront-elles à le convaincre...Nous attendons tous impatiemment la réponse du mage de glace.

Eleanor : Enfin parvenu à un compromis, tu acceptes la proposition de Monsieur Toshiko, ce dernier rassuré. Et tu poursuis ton chemin avec la compagnie.Une fois dans la boutique, tu te rapproches rapidement de l’officier et exprime tes questions à ce dernier, avec la même discrétion,il te répond :

-Ceci est évident, non ? Si des élus ont été capturé après avoir visité ce parc, que ce soit pendant ou en ressortant, ils n'ont donc pas pu se défendre face à leur agresseur. Nous sommes là pour faire bonne figure devant notre hôte avec nos diplomate royaux, mais aussi pour assurer votre sécurité d'une quelconque manière. De plus, il est normal que nous soyons ainsi suivit, nous sommes des marques d'honneur et donc d'une importance capitale pour le directeur. Il ne va pas laisser livrer à eux même, ses invités d'honneur. Essayons donc d'en apprendre le plus possible, sans se faire remarquer bien sûr. Nous sommes des Minshujiin, non ? Nous sommes doués dans la recherche d'information...Mais ne tentez pas le roi des morts ! (Traduction : Ne tentez pas le diable)

Puis agissant suivant tes paroles, tu fais ton petit manège de séduction. Certains semblent indifférent, d'autres sifflote en regardant en l'air même si leurs yeux louchent sur ce que tu leur présentes. Et Hiro... Que dire de Hiro, il devient à nouveau rouge comme un pivoine ne sachant plus ou se mettre. Mais rapidement, il voit les autres hommes commençaient à t'observer avec probablement des pensées impures et se met aussitôt devant toi en chevalier servant pour te protéger de ses infâmes hommes. Ce derniers, bien évidement, n'ose pas te regarder et attend ainsi que tu finisses ton petit jeu. Les secondes lui paraissent interminable... Finalement terminé, tu te rapproches du directeur, ton dessin en main.

-Il n'y a aucun soucis pour cela, j'en serais même ravie. Elles seront prêtes dans quelques heures.


Il t'observe sous toutes les coutures tel un professionnel, pour faire ta poupée, touchant de ses mains ta chevelure soyeuse et la caressant, comme pour s'en imprégner avant de faire son œuvre d'art. Puis, il reprend notion de la réalité, alors que tu lui demandes de visiter le parc seul.

-Non, non, non.... Je suis trop impatient et curieux de vous montrer moi même nos trésors. Et puis vous êtes mes invités d'honneur, quel hôte je ferais à vous laisser seul. Mais rassurez-vous, je vous laisserais visiter un peu plus seul plus tard dans la journée. Je veux que vous ayez la meilleure visite possible pour en référer à vos monarques.

Tout son petit manège semble avoir fonctionné que plus d'un homme. Mais il reste professionnel... Dure d'obliger des êtres sans ses pouvoirs de vampire, n'est-il pas ? Et puis, même les hormones masculine ne peuvent surclassé l'excitation enfantine du directeur. Tu es bon pour rester encore avec eux....

Tenma : Toujours aussi atteint par ce qui t'es arrivé par le passé, tu réagis mal au comportement de Hiro et tente de lui imposer ta vision du héros. Il te regarde avec intensité, et un voile de tristesse s'abat sur son visage. Ceci te fait dire qu'il a déjà vécu cela par le passé. D'ailleurs, il se met à parler tout bas à ton encontre, comme si le poids du monde lui était tombé dessus :

-Je sais bien tout ceci.... J'ai perdu...Je sais... J'ai parcourut dernièrement des villages attaqués par des hordes de créatures sorti de l'enfer. Eleanor, ici présente peut en témoigner. Des personnes sont morte dans mes bras, car j'étais trop faible... Je n'avais pas encore assez de force pour les sauver et les protéger...
.

Tu sens qu'il y a encore bien plus derrière, un passé plus douloureux encore chez cet être. Une chose bien plus profonde et mystérieuse...Pourtant, il reprend bientôt son sourire habituel et déterminé :

-Mais je n'ai pas abandonné... Comme tu sembles le faire... Je ne cesserais jamais de m'améliorer et de devenir un héros. Comme l'élu qui m'a sauvé la vie ce jour là....La flamme en moi va s'embraser en un incendie que rien ne pourra arrêter...

Mais pour l'heure, tu ne peux en rajouter plus, peut être en demanderas-tu plus, plus tard. Car le directeur attend ta confirmation et alors que tu acceptes, il pousse un long soupir de soulagement. Il ne désire en aucun cas être en mauvais terme avec toi. Et peut être malgré la colère, tu peux voir qu'il n'est pas un mauvais bougre...D'ailleurs, une fois dans la boutique, tu t'adresses à lui, tentant le tout pour le tout, il te répond d'ailleurs la même chose qu'à Eleanor. Peut être comprends-tu qu'il réalise actuellement un rêve de gamin. Et il désire voir directement vos réactions.

-Par contre, regardez votre plan et dites moi ou vous voulez allé en premier, je me ferais un honneur de vous y accompagné et de vous expliquer l'histoire de nos chers animaux.Quand à la magie ? Autant en Kosaten ? Détrompez-vous, la magie va au-delà de Kosaten, et les magiciens qui m'ont accompagné à mes tous débuts, ont découvert bien plus de magie là où nous sommes aller. Toutefois, certaines sont encore instable et en expérimentation...

Il te sourit, ses dents étincelantes.




Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 


Tenshi: Lire vos résolutions personnelles avant de lire ici 

Le directeur semble avoir bien moins de problèmes avec vous ce qui le ravie, bien sûr. Mais il entend bien les paroles de Lexi, et comme un enfant se précipite vers la sortie de la boutique et directement vers le zoo à proprement parler.

Vous pouvez assister à un spectacle incroyable. Au milieu une tour immense qui est plus grand encore que les murs du zoo, alors qu'une plate-forme tourne autour de la tour, montant à son extrémité par magie. Vous pouvez voir à l'intérieur des personnes soit horrifiées par une telle nouveauté soit tout excité. Mais ce n'est pas tout, certains enfants semblent s'amuser avec des flacons qui lorsqu'elles sont jetées au sol, font apparaître d'énorme dragon de flamme qui s'envolent dans les airs, avant d'exploser en milliers de particules. A cela s'ajoute le cri d'animaux tous plus étrange les uns que les autres... Tous les visiteurs semblent heureux et se perdent dans cet instant magique, oubliant de quelles nations, ils viennent le temps d'une journée.
Suite aux paroles qu'il entend entre vous, il apprend que vous désirez aller à la tour du milieu. Légèrement déçu, puisqu’il préfère voir les animaux directement. Mais il accepte volontiers la décision de ses hôtes et vous y amène, sautillant. Bien sur une grande queue patiente pour pouvoir entrer dans cet étrange engin. Au pied de la tour vous ressemblez à de tous petits insectes, mais aucun doute en haut de ce point de vue, vous aurez une vision totale de tous les environs.

-Ceci est notre tour d'observation, la plate forme tour autour du pilonne pour vous donnez une vision en 360. Mais vous ne verrez pas forcément bien les quelques animaux visible. Mais l'expérience peut être prodigieuse, regardez la joie de nos clients. Enfin oui, certains prennent peur, mais c'est normal,ils ont jamais vécu une telle expérience.

Mais n'oublions pas un détail. Notre jeune Hiro qui a été remis en place, ne cesse de regarder avec timidité la belle Lexi. Et le moment venu, il s'approche d'elle :

-Vous pensez vraiment que les élus ne sont pas des héros ? Pourtant, il sauve des vies, ils tentent d'apporter une certaine paix à ce monde et combattent les monstres terrifiant de ce monstre... Et puis... On peut pas être aussi...belle... que vous sans en être une....

Il tortille son pied dans le sable, sans oser te regarder, alors qu'il rougit telle une tomate en plein soleil...

Nobio : A peine arrivé dans la boutique que tu demandes ton cadeau. Ainsi tu donnes le dessins de la femme de tes rêves. Assez étrange quand même comme demande. Mais qui est Monsieur Toshiro pour juger des désirs d'un jeune homme venant d'une autre planète... Peut être était-ce commun dans son monde de fantasmer sur une poupée...Mais bon Monsieur Toshiko n'allait encore une fois pas juger l'esprit pervers de certains élus. Il accepta donc, et t'annonça donc que ça prendrait quelques heures seulement. Puis finalement, tu te tournes vers Hiro, lui demandant ou il veut aller.... Celui est ravi que tu lui demandes et essayes de choisir mais il a du mal à faire son choix... Surtout que Monsieur Toshiko ne semble pas te lâcher.

D'ailleurs, il a prévus de faire le reste de la visite avec toi. Autant dire que vous ne vous en débarrasserez pas aussi facilement. Que ce soit toi ou lexi d'ailleurs....Il va falloir trouver une solution...Mais laquelle avec la horde de gardes....

Lexi:Tu remets un peu en place notre petit Hiro, qui s'empourpre aussitôt, mais ne comprend pas trop tes paroles. Et il n'a pas le temps d'en dire plus que vous partez pour la boutique. Lieu qui ne t'intéresse guère sauf peut être pour la poupée de Reisha, que le directeur te donne avec joie... Puis alors que tu tentes de t'éloigner, tu vois les gardes du parc. Après tout, il s'attendait à voir les monarques, et comme tout invité d'honneur on ne les laisse pas seul. Dans quel monde voyiez vous des président laissait à eux même lorsqu'ils sont des invités d'honneur. Tu reviens donc rapidement, vers Monsieur Toshiko pour lui expliquer ton impatience d'en voir plus. Ce qui évidement, le fait exploser de joie. Il te tape légèrement dans le dos, comme un vieil ami, d'ailleurs le coup te fait probablement un léger pincement, mais rien de plus...

Dans tous les cas, il est déjà parti en sautillant, vers la sortie...




Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



Seika: Lire vos résolutions personnelles avant de lire ici 

Alors que chacun fait ses propres demandes de cadeaux à monsieur Toshiko,plus amusante les unes que les autres, celui-ci accepte tout. Et oui, il est généreux notre directeur. Mais lorsque vous lui demandez d'aller à l'air de jeu, il manque presque de tomber à la renverse sous la surprise. Pour cause un magnifique zoo, et vous voulez aller jouer. D'ailleurs, il se tourne vers Spyro :

-Vous savez les dragons sont éparpillés un peu partout dans le zoo. Certains sont en zone aquatique, d'autres en zone des prédateurs, tandis qu'une partie vie vers la voilière.


Ceci, dit il vous escorte tout de même vers l'air de jeu. Mais à peine la sortie de la boutique franchit que vous apercevez un spectacle magnifique.  Au milieu une tour immense qui est plus grand encore que les murs du zoo, alors qu'une plate-forme tourne autour de la tour, montant à son extrémité par magie. Vous pouvez voir à l'intérieur des personnes soit horrifiées par une telle nouveauté soit tout excité. Mais ce n'est pas tout, certains enfants semblent s'amuser avec des flacons qui lorsqu'elles sont jetées au sol, font apparaître d'énorme dragon de flamme qui s'envolent dans les airs, avant d'exploser en milliers de particules. A cela s'ajoute le cri d'animaux tous plus étrange les uns que les autres... Tous les visiteurs semblent heureux et se perdent dans cet instant magique, oubliant de quelles nations, ils viennent le temps d'une journée.

D'ailleurs, alors qu'il vous amène à la destination tant désiré, vous apercevez un parc aussi mignon qu'impressionnant pour les petits. Des faux animaux, jouant avec les tous petits. Des toboggan en forme animal, ou des mini-tours avec des sièges qui ne cesse de monter et descendre. Tel un ascenseur pour ce qui connaîtrait cela. Et aux cris des enfants, les rires et la joie se mêle. Mais qu'êtes vous réellement venu faire ici ?

Spyro : Alors que tu te retrouves enfin dans le parc, et dans une des boutiques, tu parviens à éloigner Sparx et Cosmo qui vont occuper un peu le directeur. Celui-ci éclate de joie quand la libellule qui parle lui demande un cadeau qu'il accepte volontiers, d'ailleurs il accepte même la peluche à l'effigie de Spyro, mais annonce que ça prendra probablement quelques heures, et pour une telle nouveauté il accepte un paiement, alors qu'il vous fait don des autres peluches. Bien évidement, ça fait un vacarme monstre. Toutefois, même si personne ne t'entend parler avec Hiro, les hommes de sécurité tout autour de vous, ne vous lâche pas du regard. Quand à Hiro, il est plus que surpris. Pour cause, il n'en savait rien et son sourire habituel s'estompe pour laisser place à un visage sérieux et inquiet.

-Vous êtes sûr de ce que vous avancez, Monsieur Spyro ? Monsieur Toshiko n'a pas l'air d'un homme mauvais. Et puis, un être aussi machiavélique aurait réfléchi avant de capturer des gens dans son propre parc, ceci aurait éveiller aussitôt les soupçons, non ?

Vous profitez d'ailleurs avec tes camarades pour exposer votre plan à venir. En effet, il serait bien de réfléchir à ce que vous ferez lorsque le moment se présentera. Après tout, votre temps est compté et vous avez plusieurs missions à accomplir. Trouver un artefact de votre Dieu, trouver un proche de Karui disparut, et bien sûr d'autres élus disparus de votre nation...Pas le temps de niaiser.

Svenja : Une fois dans la boutique, tu t'émerveilles...Ou pas d'ailleurs....de tous ces trésors. Mais rapidement Spyro te demande pour discuter du plan à venir. Vous discutez entre vous, proposant d'aviser aussi durant la visite. Puis, pour ne pas porter de nouveaux soupçons sur vous, tu retournes voir le directeur qui se fait « envahir » par Sparx, étonnement ça ne semble pas le déranger, puisqu'il est aussi bavard que lui. Il s'arrête juste parfois pour donner une peluche à un enfant qui passe par là. Aucun doute cet homme semble avoir un bon cœur.Mais quand il te voit approcher, il reporte toute son attention sur toi et t'écoute.

-Et encore, vous êtes loin du compte, nous en découvrons tous les jours des nouvelles. Mais la plupart sont dans notre zoo, mais à mon grand regret, il en manque encore beaucoup. Vous savez, certaines de ses créatures sont tellement rare, difficile à repérer ou même approcher. Mais, nous pouvons être fier de ce que nous avons actuellement. Nous protégeons même des espèces qui sont prêt à disparaître. Nous essayons de les étudier pour pouvoir les introduire à nouveau dans leur état naturel...


Il ne cesse de te parler et est intarissable sur le sujet.

Goku : Notre cher Goku qui rencontre notre fidèle Hiro. On pourrait dire Paf ça fait des chocapic... Les deux jeunes sont réellement heureux de se revoir et rit tout deux de bon cœur, alors que les soldats de Seika se racle la gorge pou que vous repreniez un peu votre sérieux...

Mais difficile pour un héros de Seika tel que toi de garder longtemps ton sérieux. La preuve, tu es ici pensant que c'est une promenade de santé, avant d'apprendre que vous êtes ici pour une mission.Aussitôt, tu demandes à Frisk de voir sur le plan-que tu as aussi- ou est-ce qui pourrait y avoir des manèges.

Frisk: Tout semble s'arranger, du moins en apparence, puisque tu sembles t'inquiéter de beaucoup de choses. Pourtant tu continues d'agir et avancer, demandant même à Monsieur Toshiko tous les cadeaux que tu as dans les mains. Son visage représente la surprise même, tant par sa bouche ouverte en « o » que ses yeux. IL ne s'attendait pas à ce que tu prennes tout ceci, mais après quelques secondes il te sourit et accepte ta demande en t’ébouriffant les cheveux.

Mais rapidement, tu rejoins tes camarades pour tenter de trouver un plan à mettre en place. Bien sûr tout ce que vous apprenez à Hiro, le surprend et tourne la tête de droite à gauche, comme s'il n'y croyait pas. Après tout ça pouvait être difficile à apprendre tout d'un coup. Mais son visage devient rapidement sérieux et accepte ton offre. Après tout comment un futur héros pouvait refuser une telle demande. Il te sourit de toutes ses dents prêt à vous aider, autant qu'il le pourra.Mais il ne peut parvenir à ta demande, en effet, il n'a pas de « lien » direct avec ses clones, pour cela, qu'il doit les retrouver après pour discuter directement de toute cette journée. Il semble abattu de ne pouvoir faire ce que tu lui demandes. Pourquoi n'y avait-il pas pensé...

Mais tant pis, tu demandes à Monsieur Toshiko d'aller à une aire de jeu, ce qui le surprend beaucoup. On vous propose un zoo magnifique et vous voulez vous amuser dans une aire de jeu pour enfant. Mais il ne juge pas vos choix et accepte volontiers. Et toute la petite troupe s'approche donc de la sortie... Mais alors que tu vas franchir le seuil de la porte, une main se pose avec douceur sur ton épaule. Alors que tu te retournes, tu vois un sourire différent de d'habitude sur le visage de Hiro. Un sourire triste :

-Je ne veux pas me mêler de ce qui me regarde pas. Mais vous sembliez étrange tout à l'heure. Comme paniqué lorsque Spyro vous a parlé. Et même après., vous étiez bizare. Je ne sais comment l'expliquer. Mais sur mon honneur, quoiqu'il arrive ou quoique vous pensiez, je suis là pour vous. Je n'aime pas que mes Amis ne soient pas heureux. Et je vous protégerais quoiqu'il m'arrive !

Après ce beau discours, il frappe son torse de sa main, telle une promesse. Un sourire radieux sur le visage. Malgré sa « gaucherie », tu te rends compte qu'il a un cœur en or. Mais la paranoïa qui te guette ne sera t-elle pas supérieure, à l'aura déterminée du jeune Hiro. ?

Plan du parc (ouvrez le spoiler)
Spoiler:
 



TOUS: /




NOTE IMPORTANTE:
 Je vous laisse le choix de décrire vous même les merveilles que vous pouvez voir durant votre petite balade. N'hésitez pas à me demander si ce que vous voyiez est possible. Restez évidement logique avec la situation et le contexte!

Essayez de répondre vraiment dans le temps, car ceci me fait poster plus tard, mais n'augmente pas votre délai de tour.





Je vous laisse jusqu'à Vendredi soir 20h00
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 596
Yens : 317
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 28
Localisation : Bientôt dans les grands lacs

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue6/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (6/12)
Eleanor Burns
Eleanor Burns ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyJeu 24 Jan 2019, 00:02





Le parc est ouvert...



Feat.Multi


Malheureusement, mon petit numéro de séduction n'a pas autant marché que prévu, seuls quelques hommes de notre hôte et Hiro ont réagi au quart de tour, un air gêné sur leurs visages. Peut-être plus Hiro, qui, en plus d'avoir profité lors de l'attaque du village, en profite une nouvelle fois de ma superbe personne. Avec un air joueur, je l'enlace tendrement tandis que je lui chuchote à l'oreille.

-"Merci mon héros hihi ! Si j'étais encore célibataire et sans personne chère à mon cœur, je t'aurais "mangé" tout cru huhu ♡... ! Plus sérieusement, écoute moi bien Hiro, j'aurais besoin de toi d'ici peu, je t'en dirais plus quand nous serons plus libres de discuter et sans oreilles indésirables aux alentours."

En plus de Hiro, l'officier minshujin a répondu à mes interrogations, et donc, il est vrai que nous avons un rôle à jouer. Nous sommes des minshujins ! Des personnes destinées à la fourberie et à la manipulation. Finalement, monsieur Toshiko ne nous laissera pas de sitôt et nous invite à l'air aquatique, lieu choisi par l'ensemble de notre groupe. Pendant que nous avançons, une grande tour fait place au milieu du parc, immense, gigantesque, bien plus que les murs eux-mêmes. M'arrêtant nette sur place pour observer, avec une certaine curiosité, la chose, j'aperçois les plateformes magiques qui montent jusqu'au sommet, les pétards que lancent les enfants, quand je rabaisse mon regard, explosant bruyamment en faisant apparaître un dragon de feu. En réfléchissant, mes yeux font des va-et-vient d'ouest en est, et soudain, une idée émerge dans mon esprit. Si les nouvelles magies de Toshiko sont "nouvelles", et si notre mission est de secourir des disparus, existe-t-il des portails de téléportation emmenant des personnes d'un point à un autre du parc ? Peut-être... Une téléportation de l'intérieur du parc vers les coulisses de ces derniers, à l'abri du regard du public...



-"Une tour hein... Intéressant..."


Un cri inconnu venant d'un animal me fait revenir à la réalité, me faisant revenir au pas de course vers notre groupe qui s’apprête à rentrer dans l'air aquatique. Des marches et encore des marches avant d'arriver au niveau des différents bassins, avec des natifs qui rentrent dans une sphère en verre, plongeant dans l'eau sous l'air effaré qu'offrent mes yeux au directeur. Celui-ci nous explique tout, les différentes magies utilisés autant sur les bassins eux-mêmes que sur l'étrange appareil. C'est vraiment... Ahurissant ! Comment a-t-il pu réunir autant de puissantes magies ? Comme monsieur Toshiko, n'en rajoutes pas, je me mets à lire les écriteaux des différentes créatures et essaie de voir les animaux, dans les bassins, pour les identifier. Pourtant, la curiosité me pousse à poser plusieurs questions.

-"C'est vraiment... Impressionnant ! Réunir autant de grands animaux dans des bassins si petits ! Même avec de la magie, ça reste vraiment surhumain. D'ailleurs, concernant la magie, je suis curieuse. Déjà, comment avez-vous traversé la tempête électrique qui entoure Kosaten pour aller chercher des animaux exotiques ? Quelles différentes terres, y a-t-il en dehors d'ici ? Mais plus important, existe-t-il des magies plus puissantes en dehors de Kosaten ? Sans trop m'avancer, je dirais oui sur la dernière question, mais peut-être pourriez-vous m'en dire d'avantage monsieur Toshiko ? Pouvoir utiliser autant de magies puissantes, autant pour le parc que pour des "humains", je veux dire... Des élus ! Vous pourriez même défier les dieux eux-mêmes ! Chose que même nous, élus, ne pouvons pas faire malgré la puissance que nous pouvons gagner. Après, loin de là l'idée d'insulter notre dieu serpent, mais je m'interroge sur tout ça ! Peut-être même que vous pourriez transcender les limites de ce monde, voir, le temps lui-même !"

Je laisse un long silence s'abattre, écoutant les éventuelles réponses de notre hôte que les éventuelles questions des autres membres de notre groupe. Écoutant d'une oreille attentive, je relis les écriteaux présents, regarde la sphère attractive plongé en immersion et me demande, par la même occasion, si un bâtiment secret pourrait se trouver sous le bassin. Argh... Trop de choses en suspend, autant se concentrer sur le présent ! Relevant la tête avec un sourire, je me permets de reparler à monsieur Toshiko.

-"En tout cas, vous vous êtes démené pour nous offrir autant de divertissements, je dois bien reconnaître, que malgré mon air froid, ma curiosité naturelle refait surface."

Comme me l'a conseillé l'officier, cherchons des informations, et faisons le lèche cul pour se mettre dans les petits papiers de monsieur Toshiko.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 20
Date d'inscription : 15/06/2018
Age : 24

Progression
Niveau: 83
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue5/6Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/6)
Spyro
Spyro α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyJeu 24 Jan 2019, 03:08

Spyro

Cosmo

「 Le Parc est ouvert 」

Spyro - Sparx - Cosmo - Autre

Durant le petit interlude avant de franchir les mesures de sécurité, Svenja me propose de discuter plus amplement de nos aventures respectives autour d'un verre. J'avoue que l'idée me plaît bien, j'acquiesce d'un mouvement de tête en fermant brièvement les yeux pour lui faire comprendre que ce serait avec grand plaisir.

Vint ensuite Frisk qui complimenta la beauté de Svenja, mais sa réaction me semble étrange lorsque je lui parle de la fille que j'ai prise pour elle…j'ignore ce qu'elle a pu lui faire mais il est clair que l'évoquer à déclencher quelque chose. J'ignore quoi mais je ne préfère pas insister, nous devons nous concentrer sur la mission qui nous à été confiée.

Cet enfant qui nous accompagne par contre, c'est à se demander ce qu'il fait ici avec nous. Il ne sait même pas ce qu'est un élu, et pense même que nous nous appelons tous "élu". Heureusement que Frisk est là pour lui expliquer car je ne pense clairement pas avoir de temps à perdre en explications, encore moins pour des informations aussi basiques.

Une fois dans le parc, comme j'ai déjà pu le raconter nous sommes conduits jusqu'à une boutique dans laquelle le directeur nous explique diverses choses, comme par exemple ce que l'on peut trouver ici ou qu'il peut nous faires des cadeaux. Sparx saute évidemment sur l'occasion pour demander des peluches.

J'utilise donc son enthousiasme pour lui demander avec Cosmo d'aller occuper le directeur le temps que je puisse discuter avec les autres Seikajin. Ainsi, pendant que je fais part de mes soupçons par rapport à l'implication de l'équipe du parc dans les disparitions, Sparx formule ses demandes auprès du directeur. J'ignore ce qu'il a pu demander mais il semble heureux.

---Pendant ce temps, du côté de Sparx et Cosmo---

—Sans déconner vous acceptez ? Dans mes bras !

La frêle libellule s'empresse soudain d'aller prendre le haut de la tête de Monsieur Toshiko afin de lui embrasser le front pour le remercier pour ces cadeaux. Et puisque sa demande de concevoir une poupée à l'effigie de son compère ailé est acceptée, Cosmo gagne à son tour du temps.

—Et bien, quelle générosité. J'imagine que vous avez besoin d'un support pour pouvoir reproduire son apparence. Dans ce cas, puisque j'ai le carnet à dessin de notre cher ami Spyro, je peux vous confier ceci, c'est un autoportrait de sa forme humaine. Je dois bien vous avouer que ce petit m'étonnera toujours. Il a appris à lire et écrire depuis quelques temps, mais il est bien plus passionné par le dessin, et il n'est pas dénué de talent.

Portrait spyro humain:
 

—Oh au fait, ça vous dirait de voir sa forme naturelle ? Regardez, il a aussi fait un portrait de lui en dragon. Bon en vrai il est bien plus impressionnant hein, il fait genre cette taille-là. Dit-il en s'élevant en vol stationnaire à deux mètres quarante-cinq du sol pour aider le directeur à visualiser la taille réelle de Spyro, après avoir confié le portrait aux mains de Monsieur Toshiko.

Autoportrait spyro dragon:
 

—Bien évidemment je me doute qu'une poupée de dragon serait compliquée à réaliser en quelques heures comme vous l'avez annoncé. Donc ne vous embêtez pas, la forme humaine suffira. Après, libre à vous de décider si vous souhaitez en produire une seule ou bien assez d'exemplaires pour les ajouter à vos boutiques. Je connais bien ce jeune homme, enfin, dragon. Il a de l'ambition, et s'il parvient à atteindre ses objectifs, j'ai le sentiment qu'il deviendra quelqu'un d'important. Il a déjà tant fait pour moi, je vous le dis, il a le cœur d'un dragon, mais il a bien l'âme d'un héros.

—Purée c'est beau ce que tu dis quand même. Mais franchement, encore merci monsieur touchkiki…touchoko…touch…désolé j'ai pas la mémoire des noms.

—Tochiko Sparx, pas touchkiki. Rectifie Cosmo en ayant du mal à contenir son rire, avant de récupérer le portrait de la forme dragon de Spyro pour le ranger à sa place.

—En vrai vu qu'il dessine tous les élus qu'il rencontre vous auriez de quoi faire plein de nouvelles poupées.

—Peut-être oui, mais je pense qu'une suffira pour le moment, nous n'allons tout de même pas les surcharger de travail alors que des élus visitent le parc, tu ne crois pas ? Aller viens, allons refaire un tour dans la boutique.

—Tu crois que ça ferait plaisir a Spyro qu'on lui prenne un livre sur les dragons de ce monde ? Il pourrait apprendre des trucs sympas.

—Bon d'accord, mais on lui garde la surprise ok ?

—Motus et bouse couchue…euh non attend…oh tu m'as compris de toute façon.

Cosmo et Sparx obtiennent au final les quatre poupées des dirigeants, une future poupée de Spyro qui doit encore être fabriquée, un livre parlant des diverses espèces de dragons peuplant Kosaten, un autre sur un éventail plus large de créatures, et enfin un livre sur l'histoire de Kosaten. Cela permettra a Spyro de s'exercer plus régulièrement à la lecture, en plus d'en apprendre plus sur le monde dans lequel il évolue aujourd'hui depuis un peu plus d'un an.

---Pendant ce temps, du côté de Spyro et des autres élus Seikajin---

Svenja partage mes soupçons sur l'équipe du parc. Après tout, si la nouvelle de ces disparitions a atteint l'empereur au point que cela touche un de ses proches, je doute que le directeur n'en sache rien. Elle propose alors de discuter de notre stratégie une fois que nous ne serons plus sous escorte, ce qui serait effectivement l'idéal. Elle conclue en disant qu'elle va aller poser ses questions au directeur, en ajoutant un trait d'humour en racontant que le laisser avec Sparx lui ferait perdre la tête. C'est vrai qu'il peut être difficile pour une personne non entraînée de supporter Sparx plus de deux minutes, alors je pense qu'un peu d'aide ne serait pas de refus pour lui.

—Vous êtes sûr de ce que vous avancez, Monsieur Spyro ? Monsieur Toshiko n'a pas l'air d'un homme mauvais. Et puis, un être aussi machiavélique aurait réfléchi avant de capturer des gens dans son propre parc, ceci aurait éveiller aussitôt les soupçons, non ?

—Tu n'as pas foncièrement tort Hiro, mais un homme m'a appris une chose, c'est de ne faire confiance n'a personne. Je vous fais malgré tout confiance à tous, car nous avons tous été invités par l'empereur à venir ici, quant à toi Hiro j'ai déjà pu te voir à l'œuvre, je ne me fais donc pas de soucis. Par contre, même s'il a l'air généreux et bienveillant, Monsieur Tochiko doit forcément être au courant de ces disparitions, mais cela n'a pas l'air de l'inquiéter le moins du monde. Il reste tout sourire en permanence, je me fais peut-être des idées, mais cela peut très bien cacher quelque chose.

Et je ne dis pas ça car je suis encore obsédé par le niveau de vie des dragons dans ce parc. Je…je ne sais pas, on dirait presque que le directeur en fait trop. Il est trop souriant pour être honnête, je n'avais encore jamais vu quelqu'un sourire autant sans se fatiguer. Cela cache forcément quelque chose, mais quoi ?

Mais encore une fois cet enfant qui me semble s'appeler Goku si je m'en souviens bien, nous fait perdre un temps précieux en nous demandant nos noms. Heureusement Frisk rebondit sur sa deuxième question, celle concernant le lien entre le parc et des disparitions.

Elle lui explique simplement ce qu'il était sensé savoir s'il se trouve ici avec nous, en plus de devoir lui expliquer pourquoi c'est à nous de nous en occuper. Maintenant que c'est fait, Frisk enchaîne sur la proposition que Svenja et moi avons abordé en ajoutant qu'il ne sera pas chose aisée de se débarrasser du directeur et de son escorte.

—Le mieux à faire serait de trouver le moyen de laisser partir une seule personne pour le moment. Ainsi elle pourrait chercher des indices... si elle trouve une piste vers un lieu suspect, on avisera alors. Mais pour le moment il est mieux de rester en groupe, et d'y penser lorsque nous nous enfoncerons plus profondément dans le parc... il serait inutile et trop tôt de commencer les recherches à l'entrée. Restons en groupe pour le moment et avançons... si ça se trouve, nous trouverons des indices sur le chemin.

—Oui, tu as raison. Nous devons faire plus attention. Mais si je peux me permettre, étant donné qu'il y a déjà eu plusieurs disparitions, ça serait sans doute risqué de se déplacer seul ici. Hmm…ce que nous pourrions éventuellement faire, étant donné que Goku et Sparx ont envie de profiter du parc, je pourrais demander à Cosmo de les accompagner. Nous pourrions dire que c'est pour les garder à l'œil et éviter qu'ils se perdent, mais en fait Cosmo pourrait scruter attentivement autour de lui pour traquer le moindre truc suspect. J'ai une confiance aveugle envers Cosmo, il fera tout pour nous aider. Qu'est-ce que t'en dit Frisk ? Si jamais tu as la moindre objection n'hésite pas.

Mais encore une fois Goku fait des siennes en demandant à Frisk de lui indiquer des manèges à proximité. Frisk lui indique donc une aire de jeu à proximité de la volière, finalement c'est peut-être l'occasion d'aller voir les dragons qui s'y trouvent, au cas où cela nécessiterait que j'en touche deux mots au directeur.

C'est à ce moment là que Cosmo et Sparx reviennent vers moi, visiblement chargés de quelques objets car la besace de Cosmo me parait bien plus épaisse que d'habitude. Ils refusent cependant de me dire ce qu'ils ont pris à part les poupées des dirigeants.

—Ah, ça c'est une surprise mon p'tit, mais je peux te garantir que ça va te faire plaisir.

—Bien, je vous fais confiance là-dessus, mais pour l'instant je crois que nous devons y aller, nous avons un bon bout de chemin à faire.

Car oui, une fois les emplettes de tout le monde faites, le groupe demande à être conduit à l'aire de jeu à l'Est du parc, juste en-dessous de la volière. Je ne comprends pas tout de suite pourquoi il manque de tomber à la renverse suite à cette demande, mais il finit par se tourner vers moi. Il m'explique alors que les dragons sont en fait un peu éparpillés dans l'enceinte du parc en raison de leurs habitats naturels différents.

Mais puisque la majorité du groupe souhaite se rendre à l'aire de jeu Est, je n'ai pas d'autres choix que de les suivre. De toute façon nous ne serons pas loin de la volière, alors nous pourrons toujours y aller juste après, mais en attendant, l'heure tourne. Mais en quittant la boutique, nous remarquons alors des choses à côté desquelles nous étions passés. Sans doute à cause du fait que nous étions perdus dans nos pensées.

La première chose qui me saute aux yeux est immense, a tel point que je me demande sérieusement comment j'ai fait pour ne pas la voir plus tôt, une gigantesque tour en plein centre du parc. Elle est en grande partie transparente, mais le plus étrange, c'est cette plateforme tournant tout autour pour atteindre son extrémité. De là où je suis-je peux apercevoir des gens à l'intérieur, excités ou bien effrayés, je ne saurais trop dire vue d'ici.

Mais alors que j'admire cette immense tour, de petites explosions me font sursautées. Sur le coup je crains une attaque pour nous enlever, nous les élus venus accomplir une mission. Mais finalement ce ne sont que des enfants s'amusant avec de drôles de fioles qu'ils explosent par terre pour en faire jaillir de grands dragons enflammés allant exploser dans les airs tel des feux d'artifice. Ça me rappelle la toute dernière fête à laquelle j'ai pu assister à la grande cité des dragons de mon monde, où des feux d'artifice avaient été tirés aussi.

Ces dragons explosifs éveillent en moi un profond sentiment de nostalgie, au point d'en verser une larme lorsque je me revois en compagnie de Cynder ce soir-là, admirant ces feux d'artifice, juste avant qu'elle n'avoue m'aimer…mais c'était hélas juste avant que je ne doive partir combattre Malefor. Nous n'avons donc jamais pu aller plus loin qu'un court baiser d'adieu…à mon grand regret. Je n'ai jamais pu vivre un seul jour de plus en sa compagnie depuis lors.

—Est-ce que ça va Spyro ? Tu n'as pas l'air bien…

—Quoi ? Oh…oui, ne t'en fais pas. C'est juste un vieux souvenir qui resurgit. Réponds-je en allant rattraper le groupe qui avait pris quelques pas d'avance durant mon…égarement.

La route jusqu'à l'aire de jeu se fait bien plus longue que je ne le pensais, mais cela ne m'empêche pas de scruter les alentours à la recherche du moindre indice. Une fois arrivé à la destination souhaitée par le groupe, qui s'avère en fait être une aire de jeu pour enfant. En entendant les autres en parler tout à l'heure, j'ai cru qu'il s'agissait d'une zone de jeu au sens large, avec des attractions tant désirées par Goku et Sparx.

Mais je dois bien l'admettre, voir tous ces enfants heureux, gambadant dans tous les sens et s'amusant avec divers jeux et autres animaux factices…ça…bon sang, ça me rappelle tout ce que je n'ai jamais pu avoir avec Cynder…comme une famille par exemple. Je sais que c'est loin derrière moi, que je suis sensé avoir tourné la page après une année passée ici. Mais c'est plus dur que je ne l'imaginais. Je me remets à verser des larmes, mais cette fois-ci c'est trop difficile de me contenir.

—Maman, pourquoi il pleure le monsieur ? Demande alors un enfant un peu plus loin.

—Hey Spyro, qu'est-ce qui ne va pas mon grand ?

—J'ai…j'ai besoin de m’asseoir quelques instants.

Cosmo me guide alors jusqu'à un banc à deux pas du groupe pour que je puisse me poser quelques minutes. Pendant ce temps les enfants continuent de s'amuser dans la joie et la bonne humeur. Quant au reste du groupe j'ignore ce qu'ils peuvent bien faire pour l'instant, je ne suis pas vraiment en état pour pouvoir me concentrer, mais ça va sans doute passer, je l'espère. Cosmo s'accroupie alors devant moi, posant sa main réconfortante sur mon épaule pour me parler.

—Aller, raconte-moi tout, qu'est-ce qui te met dans un état pareil ?

—Rien, rien du tout. C'est juste des souvenirs qui remontent à cause…à cause de certaines choses que j'ai vue ici.

—A cause de quoi ? Des enfants ? Tu ne m'as pourtant jamais dit que tu avais eu d'enfants.

—C'est normal, puisque je n'en ai jamais eu. Je t'ai déjà parlé de Cynder, mais je ne t'avais jamais dit…la dernière fois que l'on s'est vu, c'était juste avant que je ne parte affronter Malefor. Il y avait un feu d'artifice ce soir-là…et Cynder m'a confié qu'elle m'aimait. Seulement…tu connais la suite, j'ai fini ici…alors que j'aurais pu avoir tout une famille à ses côtés. Je devrais avoir tourné la page depuis le temps, mais c'est l'inconvénient d'avoir une excellente mémoire…le passé continue de te hanter même si tu cherches à l'oublier. Sauf qu'aujourd'hui j'en viens à souhaiter tout oublier pour pouvoir aller de l'avant, même si je sais que ce n'est pas la chose à faire.

Cosmo et Sparx me consolent alors comme ils le peuvent, jusqu'à ce que je retrouve mon calme, ce qui prend tout de même plusieurs minutes. Mais au moins, une fois calmé, je me relève pour suggérer aux autres de nous diriger vers la volière. Après tout je ne vois pas tellement quels indices on peut s'attendre à trouver dans un jardin d'enfant. Je m'adresse donc au groupe, ainsi qu'au directeur qui nous suis toujours d'aussi près.

—Bien, ça va mieux. Désolé de vous avoir fait perdre du temps à tous. J'aimerais si possible que nous allions à la volière à présent, si cela ne vous dérange pas bien sûr.



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 843
Yens : 143
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Progression
Niveau: 117
Nombre de topic terminé: 37
Exp:
Le Parc est ouvert... - Page 2 Left_bar_bleue8/12Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/12)
Lexi Hil'Feyan
Lexi Hil'Feyan ↬ Marchombre ↫

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 EmptyJeu 24 Jan 2019, 12:37

Le parc est ouvert

Aventure

Lexi ayant vu sa demande de poupée, à l’effigie de celle qui avait combattu à ses côtés, acceptée, elle avait rager la dite peluche dans son sac. Puis à peine eût-elle exprimé son envie d’en voir davantage que le propriétaire s’enthousiasma immédiatement, se permettant gaiement une tape dans le dos de la jeune femme, qui bien que pas plus tactile que cela, n’en tint pas rigueur. Après tout, vous n’avez pas là la reine d’Angleterre - qui elle aussi ne relève jamais ce manquement à la règle alors vous voyez… Le riche directeur se dirige immédiatement vers la sortie, où les gardes le laissent évidemment passer, et toute la troupe se remet en route. De leur côté, Hiro et Nobio semblent décider de leur prochaine destination, tandis que le directeur et les gardes tiennent à maintenir une cohésion visiblement. Pour ne pas contrarier ces derniers, et garder à l’oeil les deux premiers, Lexi approuve le choix avec un haussement d’épaules. Elle aurait préféré s’en aller en bon électron libre qu’elle était, surtout qu’elle avait refusé de faire équipe avec Nobio, pourtant elle se sentait responsable de lui. Elle commençait légèrement à saisir l’une des phrases de son maître, parmi la multitude dont elle n’avait pas encore compris le sens : “ La liberté consiste parfois à faire ce que l’on doit et non ce que l’on veut”. Quoi qu’il en était, elle comptait donc ne pas s’éloigner du frêle jeune homme Sorry Nobio :3 . C’est pourquoi elle suivit la petite troupe.


Lexi remarque donc la tour centrale du parc. Elle aurait pu se dire d’abord “ ce n’est pas un mauvais choix, on aura une vision d’ensemble”, mais non, sa première pensée fut “ Peut-être n’est-elle pas si haute...”. Mais ses réflexions furent interrompues par Hiro qui s’approchait d’elle, plus embarrassé que tout à l’heure encore - si cela était possible, afin de lui parler. Elle lui répondit en tâchant d’être plus avenante que lors de leur premier échange, mais elle souhaitait rester vraie dans ses paroles.
Non je ne pense vraiment pas. Peut-être que certains élus sauvent des vies, aide le monde. Je ne le nie pas. Mais c’est aussi le cas des natifs de Kosaten et de Tenshi. Pourquoi mériteraient-ils moins ton attention ? D’autant plus que tu ne la portes qu’aux élus et à tous les élus, mais combien d’entre eux ne sont pas des héros ? Pire, combien d’entre eux sont parmi ceux que tu qualifierais de “vilains” ? Ce sont des questions que tu dois te poser.


Puis Hiro glissa un compliment à Lexi, mais insinuant toujours qu’elle était une sorte d’héroïne, se basant sur son statut d’élue - ce qui était déjà stupide du point de vue de Lexi - et en plus sur son physique - ce qui était pire. Cependant, elle se doutait qu’il ne s’agissait là que de glisser un compliment, et elle espérait qu’il ne considère pas la beauté comme critère d’héroïsme. Elle lui répondit donc sans trop lui tenir rigueur, avec un léger sourire.
Pourtant je ne suis pas une héroïne.
“ Qu’est-ce que tu es ? Qui es-tu ?” lui répondit une voix du passé. La tour panoramique se dressait devant elle. Depuis combien de temps est-ce que la voie des marchombres s’effaçait devant elle , se mêlant à Kosaten ? Ne pouvait-elle donc pas concilier les deux ? Si bien sûr.
Je suis une marchombre, répondit Lexi avec un sourire énigmatique, avant de se diriger vers la tour.


Il y avait la queue pour profiter des hauteurs de la tour. Certainement que le directeur les ferait passer prioritaire. Peu importe. Lexi avait une autre idée. Elle s’approcha encore de la tour, posa les mains sur le matériau dont elle était composée. A Al-Jeit, Jalaab lui avait fait grimper les tours les plus hautes, les plus lisses, les plus vertigineuses. Des tours non pas créées par de la technomagie puissante, mais par des Dessinateurs, et les Dessins qui composaient la capitale de Gwendalavir étaient éternels. Sans un regard en arrière, la petite marchombre commença à grimper. Ils avaient décidé de les suivre partout ? Qu’ils prennent l’ascenseur.


Lexi commença son ascension avec des mouvements fluides et rapides, très rapides, pour être certaine de prendre de la hauteur avec de l’avance. En une quinzaine de seconde, elle avait atteint une trentaine de mètres, alors elle ralentit et continua consciencieusement son escalade. Prudente à cause du collier à son coup, elle privilégiait la technique et la fluidité de ses gestes, ne cherchant pas à pousser son corps aux limites ou à bourriner l’ascension. Parfois, elle croisait un rail de passerelle, et prenait quelques secondes pour détendre un membre un peu crispé, avant de reprendre. En une dizaine de minutes, elle fut arrivé au sommet de la tour, sur lequel était posé comme un poteau, un rajout de hauteur à cet édifice. Elle y grimpa également. Après-tout, elle pouvait lier mission et amusement sans problème dans cet endroit ? Debout tout là-haut, elle écarta les bras, face au vent. Ce dernier soufflait plus fort à une telle hauteur qu’au sol, mais Lexi se jouait des éléments. Elle gardait son équilibre sans problème, et profitait du point de vue, de la sensation d’ivresse procurée par une telle hauteur. Puis, elle ne profita pour regarder le parc dans son ensemble, son acuité exceptionnelle l’aidant dans sa recherche.
Résumé:
 
Contextuelles:
 
Equipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le Parc est ouvert...   Le Parc est ouvert... - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le Parc est ouvert...
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Le Parc est ouvert... - Page 2 190103103231202569 :: Zones inexplorées :: Péninsule désertique-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.