Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €

Partagez
Une année froide de plus
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Une année froide de plus Left_bar_bleue9/18Une année froide de plus Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Une année froide de plus   Une année froide de plus EmptyVen 18 Jan 2019, 14:31



Une année froide de plus

feat.Lui même.





Spoiler:
 

Le colosse ne faisait plus qu'apparaitre et disparaitre en kimono, dans la brume de Minshu à Fuyu. Des allés retour sur les routes hasardeuse, se laissant guider au gré du vent, toujours en quête de quelque chose qui lui échappait. Il avait l'impression que rien ne l'avançait vraiment au fond. Ses quelques rencontres depuis, ne lui avaient pas tant apporter. Eleanor, Ellen, il ne se sentait pas si changé, malgré le fait d'avoir un fils et le savoir désormais. Samael... Ce nom raisonna un peu dans sa tête, oui, cette chose nommée fils, cette progéniture avait son adn et pourrait à l'avenir avoir une utilité destructive quelconque, voir même une autre utilité à laquelle il finirait par penser. Mais certains individus de ce monde ne devait ni le savoir, ni même s'en approcher.

Rinkyu... Heiwa... Principalement. Si eux venaient à le savoir, ils le voudraient, pour l'eliminer ou le kidnapper a leurs propres fins. Si il laissait ce gamin entre les mains de la sorcière, c'était aussi parce qu'elle était bien plus forte qu'avant, assez fourbe et discrète pour cacher ça aux yeux des autres. Elle ferait une mère poule suffisante pour le garder en vie, remplir un objectif était tout ce qui importait au colosse. Mais en se rapprochant des abords de la capitale, il senti un vent de fête "pauvre" bien entendu, s'installer. La capitale fêtait la nouvelle année. Le tyran sul hei donnait quelques graines à moudre à son peuple.

Tiens, il avait rejoint la capitale sans même le savoir lui même, c'était plutôt amusant au fond. Marchand avec son kimono, pied nus, son gros sac sur les épaules, sa barbe de plusieurs semaines, il était méconnaissable. D'ailleurs les pécores ne lui prêtèrent plus aucune peur ou attention. La ou avant, certains se seraient écartés en criant "messager des enfers", il constatait que son apparence disgracieuse avait au moins le mérite de passer inaperçus et sauvegarder l'intégrité de ses oreilles aux cris incessants et futiles de la populace. Tant mieux !

Sans dire un mot, il s'avança dans la capitale, constatant que quelques feuillet de signalement cherchaient des appuis à la garde pour gérer d'éventuels troubles fêtes pendant celle ci justement. C'était vraiment necessaire, dans une capitale tyrannique ? Le despote faisait tellement peur à ses citoyens, qu'aucun ne feraient d'écart, mais il est vrai que quelques bandits n'en ayant rien à carrer pourrait profiter de cette faille pour obtenir ce qu'ils désiraient et se barrer les mains cleans...




Encore une mission bien inutile, je passe mon tour...





Une année froide de plus Mini_180802043610242808

Créature : Alors, tu ne te rends même pas utile à toi même ? Tu vas rester crade et barbu, sans continuer la quête qui t'a réanimé jusqu'ici ?



Encore toi... Suis je le seul à te voir ? J'ai perdu la raison ? Ou bien tu  es une sorte de sort jeté par un des élus que j'ai rencontré avant mon exil ? Une bribe maudite de cette vision défaillante ?





Créature : Tu te torture trop l'esprit pour rien. Zayro. En tout cas, ces missions ne sont peut être pas importantes, mais elles constituent un retour progressif necessaire, si tu souhaites redevenir au moins un peu, ce que tu fût. Quelques soient tes choix futurs, tu as délibérément endormi tes pouvoirs, mis ton armure au placard, mais ce monde évolue là ou tu choisis de stagner. Attention à cette route perilleuse...

Encore une fois, la créature noire de jais disparue et bien entendu, il fut le seul à la voir. Bribe de sa conscience ? Malediction ? Et si c'était Ellen, la responsable ? Depuis qu'il était devenu un démon, tout était parti à veau-l'eau ! Cela ne pouvait être un hasard, qu'elle soit devenue si puissante en si peu de temps, qu'elle ait son fils et lui s'affaiblisse, oui... Elle avait surement fait quelque chose. Il regretta presque de ne pas en avoir fini avec elle lorsqu'il l'a vit.

Mais bon, il devait en effet se ressaisir. Prenant la missive dans ses mains et la froissant avant de la jeter, il se dirigea vers des gardes bien armé. Ces derniers virent un type grand, louche, en kimono sale les approcher. Leurs premières réactions fut une sorte de semi tension, moqueuse cependant dans le fond. Toisant le type malgré sa taille, ignorant à qui ils avaient à faire. Il n'y a pas à dire, une barbe change un homme !

- Qu'est ce que tu veux guerrier ?



Le papier aux abords de la ville.




- Ah ouais... Ca.. Hmm, ouais on aurait besoin de deux trois types dans ton genre pour nous remplacer. On a vraiment pas que ça a foutre de surveiller la fête. Ok, t'es assez costaud, tu peux faire l'affaire. Place toi à des endroits stratégiques, si tu vois un voleur ou un type louche, tu le maîtrise et tu nous préviens. Comme ça on a not' prime et toi la tienne, tout le monde est content.


Un simple hochement de tête sans réponse directe et déjà, Zayro partait vers la place centrale Fuyujin. Cette ville était à la fois grandiose et morose, sous le joug d'un chef despotique plus craint que respecté, mais au moins, quelque part, Sul hei avait réussi son objectif lui. C'est cette idée et optique qui invita Jinn à remplir ce quota ridicule de mission, ça et cette créature de conscience étrange. Il se plaça au centre de la fête qui au demeurant, n'était pas impressionnante... Traditionnelle s'il en est, mais calme dans le fond. Un intrus serait vite repéré, mais tant qu'a faire, il était peut être temps de réutiliser un peu ses pouvoirs.

Il s'assit sur une fontaine centrale et attendit un peu que la soirée se passe...


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Une année froide de plus Left_bar_bleue9/18Une année froide de plus Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Une année froide de plus   Une année froide de plus EmptyVen 18 Jan 2019, 15:00



Une année froide de plus

feat.Lui même.






Au centre de la place, il ferma les yeux et demeurait calme. La foule passait autour, certains arrivaient à s'amuser, leurs regards étaient éclairés d'une lueur, une émotion. La joie ? D'autres étaient plus ternes, les visages baissés, cette nouvelle année ne changeait rien pour eux, le tyran était le tyran. On devinait alors à quelles classes sociales appartenaient chaque individus. Les nobles avaient la vie plus aisée et il était plus simple de profiter de l'ambiance somme toute festive et traditionnelle des lieux. Mais la gangrène continuait à ronger Yuki et des voleurs guettaient le moindre bout de pain qui pouvait tomber ou la bourse à faucher. Malgré la peur de se faire prendre, car les châtiments Fuyujins étaient les pires et, paradoxalement d'ailleurs, les sanctions étaient ici respectées à la lettre.

Mais Jinn n'avait pas ouvert les yeux pour sentir cela, non, il éveilla un peu ses pouvoirs, ressentant alors ce flot atomique oubliée. Sa vision s'étala sur des kilomètres de particules aussi infime que le regard humain et même de la plupart des élus ne puissent percevoir. Les atomes ! Il sentait cette vague invisible comme un océan et chaque mouvements étaient une vibration nouvelle, une information capitale qu'il choisissait de trier dans la configuration machinale suivante : Utile ou non utile. Est ce que les battements d'ailes de cet oiseau perché au dessus de cette tuile était important ? Lorsqu'il utilisait sa vision atomique, Zayro était une vraie machine à probabilité.

Cette tuile avait combien de pourcentage de chance de tomber et ce voleur, a quel moment agirait t'il pour manger à sa faim. Quel choix ferait t'il ? Il sentait le stress monter dans une partie infime de la population. Les émotions qu'il recherchait tant, il pouvait les ressentir à travers toutes ces formes de vies, mais il n' y avait pas que cela que voyait Jinn. Il savait aussi detecter la moindre energie, palper la matière elle même, ne faire qu'un avec l'ensemble. C'était assez ironique venant d'un destructeur... Mais c'était ainsi.

Ses pouvoirs se réveillaient comme s'ils n'étaient jamais partis vraiment. Il demeura stoïque et calme, si bien qu'on l'ignorait complètement. Il aurait très bien pu être une statue à ce moment là, ou l'aveugle auquel personne ne fait attention et qui pourtant, entend et sent tout. Oui, l'oiseau décolla et la tuile glissa légèrement sans tomber, mais le bruit fit lever la tête du garde et là, le voleur choisi son moment pour agir. Il n'y avait pas de hasard, juste de la méthode.

Jinn ne se leva pas, il bougea simplement son doigt en gardant les yeux fermés, dans la direction du voleur. Un laser si rapide et si fin, qu'il ne perturba aucunement la fiesta ayant lieu, frappa le coeur du pauvre type, s'écroulant tout seul comme si une crise cardiaque venait de le frapper. Rapide, précis, presque trop gentil ! Mais franchement, Zayro ne voulait pas faire ça, il aurait voulut, enfin.... Il s'attendait plutôt à ce que le corps du gars explose, mais non, la stabilité de ses atomes étaient impressionnante même après autant de temps sans l'utiliser. On ne perdait pas ce qu'on avait appris disait t'on. La nage, le vélo ou donner la mort.

Dans ce flot d'individus, seuls deux personnes interpellèrent ses sens et ses atomes. Deux personnes qui s'étaient tournés dans sa direction, lorsque tout le reste s'étaient tournés vers le cadavre du voleur qui étaient tombé, soit pour en rire, soit pour l'aider. Deux personnes avaient vu ce qu'il avait fait. Sa vision atomique lui permettait d'avoir beaucoup d'information et voir beaucoup de chose, mais pas forcément les détails d'un visage ou la couleur d'une peau. Il ouvrit donc les yeux pour les fixer tour à tour dans une direction, puis l'autre, afin de voir qui étaient ces types d'un autre genre.

Une année froide de plus Mini_190118030110404549


Le premier était un type, longue chevelure blanche, on aurait presque dit un Sul hei jeune. Sa posture ne laissait aucun doute sur ses talents, il surveillait en hauteur la fête avec un sourire ancré sur le visage. La seconde était une femme à la chevelure enneigé et les yeux dorée, simplement vêtue pour un climat aussi froid. Il se souvenait de les avoir déjà croisé une ou deux fois au palais... Des gardes royaux. Normal qu'ils aient détectés ce qu'il venait de faire, mais ils ne faisaient rien de plus qu'observer, tant qu'ils ne gênaient pas, alors la mission pouvait continuer. La soirée était bien passée déjà, il ne restait qu'une partie de celle ci à passer, peut être dans le calme ?



Hmm...





 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Une année froide de plus Left_bar_bleue9/18Une année froide de plus Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Une année froide de plus   Une année froide de plus EmptyVen 18 Jan 2019, 15:59



Une année froide de plus

feat.Lui même.






Puisque les gardes royaux ne bougeaient pas, c'était peut être simplement pour signifier qu'eux aussi veillaient au grain et l'avaient vu user ses pouvoirs. Ils n'étaient pas comme ces péons de gardes normaux, ils devaient savoir que c'était Zayro ici bas, avec un poil de jugeotte. Enfin bref, pendant au moins une heure et demi, il ne se passa pas grand chose et Jinn n'avait pas bougé d'un pouce depuis le départ. D'ailleurs, on lui versa une ou deux pièces à ses pieds en le prenant pour un mendiant. Croire qu'en ce jour de fête, certains avaient le coeur plus généreux, mais c'était vraiment risible au final. Au mieux, même s'il s'agissait de deux ou trois yens au total, ça faisait une sorte d'appât à voleur non ?

Non, évidemment, pas un n'osa l'approcher et le voler. Même s'il paraissait d'être un pécore dans cette tenue, ce kimono rappelait celui d'un guerrier experimenté et sa carrure suffisait à éloigner les fauteurs de troubles. Dommage, il fallait guetter la prochaine fois ailleurs. Le corps du voleur précédent avait été déplacé, ça aurait été gênant pour le reste de la soirée après tout. Peu voulaient tenter désormais, comme si un mort suffisait à calmer les ardeurs des plus virulents.

Qu'ici à Yuki tout se passe dans le calme, c'était assez normal au final. Les gardes n'allaient pas forcément s'asseoir sur leurs primes, s'il n'y avait pas raison d'en avoir à la base. Quoique... Est ce qu'il avait pensé trop vite ? Il senti une vibration particulière, un mélange d'adrénaline et de stress dans les atomes. Oui, quelqu'un allait passer à l'action et pas seul en plus. Tout un groupe se préparait dans l'ombre à surgir sur les étales. Il ouvrit les yeux, finement.

Repérant alors à l'angle d'une ruelle, trois hommes se préparant, cagoulés et dans l'ombre, loin des regards les plus attentifs, sauf le sien évidemment, on n'échappait pas aux yeux du messager des enfers après tout. A partir de là, ce fut une analyse de plus. Quand frapperaient t'ils ? Comment ? Se sépareraient t'ils ? Quel était leurs meilleur plan d'attaque et que visaient t'ils ? Les étales ou les bourses des passants ? Des armes ou des bijoux ? Ils avaient des poignards, mais l'un d'eux tremblaient, des amateurs donc...

Comme ils étaient probablement pas complètement préparés pour ça, ils viseraient au plus près et feraient dans le spectaculaire sans maquiller leurs méfaits. Il pourrait même y avoir des blessés dans la cacophonie ambiante. Au mieux, ils réussissaient à prendre une partie du butin du stand le plus proche, bourse du commerçant compris, voir son coffre, puis se tiraient avec le tout en courant à perdre haleine... Oui, c'était le scénario le plus probable.

Il se leva et commença à aller dans leurs directions. Une fois vers la ruelle, les regards des types se firent plus insistants, voir même craintifs pour deux d'entre eux. Le plus téméraire du groupe s'interposa en se levant et haussant le ton d'un ;

- Barre toi !

Qui furent ses derniers mots. Machinalement, Zayro prit son visage pour l'éclater contre le mur d'à coté, explosant les os du crâne et la chair en un instant. Les yeux écarquillés, le stress et la sueur de ses deux autres compères les forcèrent à comprendre qu'une fuite était plus que nécessaire. Le premier à se lever pour tenter de courir, fut stoppé par Jinn qui attrapa son col pour lui broyer la nuque, laissant son corps tomber comme une poupée de chiffon sur le sol.

Le dernier avait peut être prit un ou deux mètres d'avance, les yeux rivés vers l'autre sortie de la ruelle. C'était celui qui depuis le départ avait été le plus craintif et le plus stressé, il était normal de le voir prendre la tangente en premier lieu. Dans une autre situation, contre un autre poursuivant, peut être aurait t'il réussit sa fuite, mais pas ici, pas dans cette vie. Le colosse apparut devant lui et il vit tout espoir disparaitre dans la grimace d'effroi qui tordait son visage.



Mieux vaut mourir.




Ajouta t'il froidement, avant de saisir sa trachée dans sa main et la lui arracher. Empêchant ainsi les cris et le tuant presque sur le coup également. La fête n'était pas gâchée, les troubles fêtes étaient maîtrisés. De plus, trois morts dans une ruelle à l'écart, ça n'alerterait personne avant le début de matinée et les premières patrouilles en ville. Jinn essuya le sang sur sa main avec un chiffon prit sur un vieux tonneau de piquette, avant de le jeter à coté. Les chiens sauvages du coin et les rats étaient déjà dessus et ne tarderaient pas à trouver plus loin les raisons de cette trace maculée si alléchante.

La soirée était sur le point de se terminer, une ou deux heures passèrent ensuite sans aucun incidents. Les gens rangeaient déjà les objets festifs qui avaient annoncés une nouvelle année. Le géant de Fuyu resta un peu seul au milieu de cette place qui se vidait et observa les cieux, comme s'il venait à toiser les Dieux.

Une année de plus hein.... Combien de temps resterait t'il coincé ici ? Non... Depuis combien de temps était t'il coincé ici ? Depuis combien de timeline ? Et si.... Et si il n'était jamais venu dans l'ancienne ? Et s'il réussissait dans celle ci ? Il n'avait pas le choix que d'essayer. Mais en attendant, il fixa à nouveau son regard sur la place, parce que les deux gardes royaux précédents venaient de descendre de l'observatoire naturel ou ceux ci étaient postés. Que voulaient t'ils ?



Que voulez vous ?





Une année froide de plus Mini_190118030110404549
- Nous savons qui vous êtes, vous aviez disparus pendant un moment, ou êtiez vous ?
- Notre roi bien aimé à une mission pour ses élus... Un parc à visiter, mais pas n'importe quel parc, quelque chose d'assez hors norme dans la péninsule desertique. Lisez plutôt.



Hmm... Un parc ? De la techno-magie... Bien. J'irais.




Il prit la missive et sobrement tourna les talons. Il en avait finit ici, avec cette mission. Il était donc temps de partir en direction de la péninsule desertique et découvrir ce que cachait ce parc mystérieux.

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une année froide de plus   Une année froide de plus Empty

Revenir en haut Aller en bas
Une année froide de plus
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Une année froide de plus 190103103231202569 :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.