Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

Partagez
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptySam 02 Fév 2019, 16:39

Adam D.
Cooper

NOM

「 pour une poignée de yens 」

Adam - PNJ

Ça doit faire deux ou trois jours que je suis sur Jiyuu depuis mon petit passage au camp d'entrainement de Minshu. Au final c'était plutôt sympatoche. Bref, le temps se couvre, du coup j'me ferais bien un peu d'exercice. En plus la forêt c'est sympa comme salle de sport, c'est aéré, et on peut profiter de la nature pour improviser des exercices. En plus cette petite forêt de montagne enneigée est bien sympathique, et à quelques points de vue magnifiques.

Je sais ça peut faire bizarre dit comme ça, mais faire un peu de muscu dans un cadre pareil ça détend, j'ai déjà pu l'expérimenter lors de mes voyages avec Bentley et Murray. Et puis j'ai pas envie de me ramollir, j'ai un corps à entretenir, un corps d'apollon en plus. J'ai mis du temps à l'avoir, et en plus il plait vachement aux femmes comme j'ai pu le voir à peine arrivé à…Tokonatsu je crois.

Bref, commençons par trouver une bonne branche bien solide, on verra après. Sauf que je mets quand même un bon quart d'heure à trouver mon bonheur, tant pis, je vais commencer par faire quelques pompes…juste au moment où la pluie commence à tomber, parfais. Pour ça je me mets torse nu, comme ça je pourrais avoir plus d'amplitude dans mes mouvements.

Je dépose donc le haut de ma tenue, mon sac à dos et ma serpe à côté de moi avant de commencer ma première série de pompes. Je me place donc comme il faut et enchaîne les pompes à un rythme régulier et pas trop intensif pour pouvoir en faire plus, avec les mains plongées dans la neige. Mais je ne pousse pas au point de m'épuiser, il faut quand même que je puisse varier les exercices.

Au final une petite série de vingt pour se mettre en jambes c'est pas mal, je vais pouvoir continuer avec mes tractions sur la belle branche que j'ai repérée. Aller, c'est parti, Eye of the tiger style, ou plutôt Burning Heart pour le côté enneigé. Contrôle de la respiration, mains bien serrées pour ne pas glisser, bref, je m'applique comme il faut pour bien faire travailler les muscles.

En plus j'ai pas trop chaud avec la neige qui tombe parfois sur mon pelage avec les secousses de l'arbre, quand je dis que c'est vraiment un bon plan de faire son sport sous la neige... Ça fait office de clim', et en plus ça lave le poil, comme ça il est toujours soyeux…et pas collant comme la fois où j'ai utilisé un savon en "brique". Ah bah vu qu'ils n'ont pas encore inventé le shampoing pour poil soyeux ici j'me rabats sur ce que je peux hein.

Bref, après les pompes et les tractions, j'me rhabille et file en quête d'un autre point de vue à admirer. Sauf qu'au final c'est sur une femme en larme que je trouve à côté de ce qui me semble être chez elle. Une petite maisonnette qui n'est plus vraiment de la première jeunesse vu la tronche du bois. Bref, je m'approche d'elle en me disant que je peux peut-être trouver là mon premier contrat de mercenaire.

—Euh…bonjour.

Evidemment sur le coup en me voyant elle est quand même surprise de voir un mec comme moi. Je rappelle, renard, un mètre quatre-vingt-onze, tout ça tout ça, vous voyez l'tableau. Elle sauterait alors presque dessus en me suppliant de l'aider. Sauf que moi pour l'instant j'ai strictement aucune idée de ce qu'elle a pour pleurer comme ça.

—Attendez, attendez calmez-vous. Racontez-moi plutôt ce qui vous met dans cet état parce que là j'ai strictement aucune idée de c'qui s'passe.



Dernière édition par Adam D. Cooper le Dim 03 Fév 2019, 03:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyDim 03 Fév 2019, 03:03



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper



Quête normale du 1er février au 1er mars exclu
Spoiler:
 

****

Un vrai sac à patate à se trimbaler, rien de vraiment pratique. Depuis qu'il avait fait la quête avec Eleanor, la vampire, Zayro transportait le colonel Fuyujin à livrer aux autorités dans un gros sac de toile, marqué par le sang qui témoignait des coups recus pour l'assommer à chaque fois qu'il gigotait trop. Pour revenir vers Yuki, il repassait donc par les montagnes, c'était un raccourcis sportif comme un autre après tout, non ? Et voila donc le colosse, dans son kimonos, bardé de sa cape noire et d'un sac sur les épaules, montant dans les chemins à la fois sinueux et rocailleux. Au moins il pouvait profiter du silence, quelque fois coupé du chant des oiseaux. Le bruit de la nature ne le dérangeait pas vraiment, mais un halte allait s'imposer pour éviter que son fardeau ne meurt et qu'il ne lui soit pas délivré la compensation pécunière dont il avait un peu besoin depuis son retour.

Revenir à Fuyu les mains vides, c'était s'attendre aux sennou de Sul hei ou pire encore, non, il n'avait pas envie de se frotter au roi tyran, pas maintenant, pas après tout ça. Enfin bref, le chemin fini par se dérobé dans une partie enneigée, alors il continua à l'aveugle. De toute manière, marcher au nord ne menait qu'à la capitale à partir de ce point, en déviant légèrement à l'ouest, il y serait en un jour même pas... Il pouvait bien améliorer son rythme et finir par ne mettre qu'une demie journée pour y parvenir. Mais comme dit précédemment, une pause s'imposait.

L'autre dans la toile commençait à se réveiller, gémir et se mouvoir, s'en était vraiment déplaisant. Le tuer aurait permis d'être vraiment en paix, mais il valait mieux le livrer en vie celui ci. Bon, Jinn lui remit un coup dans la nuque et avança, jusqu'à atteindre une maison un peu paumée. Elle faisait surtout et sans doute office de châlet pour randonneurs perdus, aventurier en mal de sommeil ou chasseurs tout simplement. Il aurait espéré être seul, mais non, en s'avançant de plus en plus, sortant de l'ombre de la brume glacé provenant des terres Fuyujins, il découvrit deux visages se parlant.

L'un était celui d'une grand humanoïdes animal comme on pouvait en voir parfois en Kosaten. L'autre une femme dans la force de l'âge. Des bandits ? Possible... Des menaces ? pas vraiment... Que devait t'il faire ? Il lui suffisait de lever la main pour les éliminer et s’accommoder des lieux sans perturbations. Mais il n'en fit rien. Il avança dans la fine poudreuse, en bousculant les cailloux de ses pieds nus, mais lourds, s'enfonçant parfois dans de la terre humide sous son poids et celui qu'il transportait. A vrai dire, il espérait qu'ils tentent de l'attaquer pour en finir vite.

Zayro passa devant le duo entrain de parler sans dire un mot, écarta la femme d'un coup d'épaule assez léger, avant de pousser la porte à coup de pied et puis d'entrer comme s'il était chez lui. Il posa sa proie complètement camouflée dans le sac sur l'un des lits disponibles à l'intérieur, puis commença par s'asseoir autour de la table.

Pour le coup, les bonnes manières étaient un peu a revoir. Il finit par toiser le duo qui se trouvait présent, puis annonça d'une voix sévère, froide, rauque et grave ;



Vous là... Préparez à manger et des couvertures chaudes, sinon ce faible que je transporte ne passera pas la nuit.





Il observa finalement les lieux pour remarquer que ce dernier était bien visiblement fait pour accueillir actuellement deux personnes, mais quelque chose n'allait pas. Il y'avait des jouets pour enfant qui trainait dans quelques coins, des livres de contes pour endormir, et il doutait que cela appartienne au poilu qui se trouvait dehors.



Hmm...





Apparence de zay dans ce rp
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) 1535040051-zayro-new-kimo-logo






 

hrp : je te laisse jouer la pnj a ta guise (la moman)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyDim 03 Fév 2019, 16:45

Adam D.
Cooper

NOM

「 Pour une poignée de Yens 」

Adam - PNJ

Alors que j'essayais d'apprendre ce qui pouvais mettre cette femme dans cet état-là, un type sorti de nulle part se permet de la bousculer comme si c'était le roi du monde. Sauf que vu ses fringues et le gros sac tâché de sang qu'il transporte, je pencherais plutôt pour un gros bras sans éducation. Sur le coup je n'en revenais pas qu'il ait pu à ce point manquer de respect à ma potentielle première cli…hum hum, damoiselle en détresse.

J'en restait sans voix, comment on peut se penser aussi supérieur aux autres ? …Oui bon ok, de ce côté-là j'suis pas non plus un modèle d'humilité, mais j'ai quand même un minimum de respect pour les gens, surtout s'ils peuvent me payer maintenant que j'me reconverti dans le mercenariat.  

—Il est sérieux lui ? Me dis-je intérieurement lorsque je le vois entrer chez cette femme comme s'il était chez lui.

Mais…ok donc ce mec s'en bat royalement les reins. Evidemment moi et la femme dont j'ignore encore le nom entrons à notre tour pour le trouver carrément installé. Bon par contre, j'imagine que j'vais pas demander ce qu'il y a dans l'sac, à mon avis il s'en battrait les cerises. Donc on va plutôt rester sur le sujet de base.

—Vous là... Préparez à manger et des couvertures chaudes, sinon ce faible que je transporte ne passera pas la nuit.

—Ok alors…je sais pas comment ça s'passe chez toi, mais ici j'pense pas qu'entrer chez les gens sans demander la permission pour leur parler comme a des bonniches ça fasse partie du folklore local. Cette femme a besoin d'aide, pas d'être traitée comme une merde comme tu viens d'le faire. Bon, est-ce que vous pouvez m'dire ce qui vous met dans cet état alors ?

J'apprend alors enfin de la bouche de cette femme ce qui s'est passé. Apparemment son fils de huit ans aurait disparu, sans doute kidnappé car il ne serait pas de nature désobéissante. Et puis avec tout ce qui peut trainer comme rebus dans cette forêt, il pourrait lui arriver quelque chose. C'est là que le sujet qui fâche arrive : La rémunération.

Bah oui, j'devient mercenaire, faut bien que j'me fasse payer non ? Bon pour une première fois je vais essayer de pas non plus demander un prix exorbitant vu qu'elle n'a pas l'air de rouler sur l'or. Oh mais…aaah bah c'est qu'en plus c'est une collègue voleuse ! Evidemment elle demande de ne pas prévenir les autorités, alors moi évidemment, entre voleur on se soutient.

Bref, la rémunération. Heureusement…enfin, vous voyez c'que j'veux dire…elle a l'air tellement désespérée qu'elle me propose carrément de me filer un anneau de rubis ayant appartenu à son mari qui réside à présent dans une case bien plus étroite au cimetière du coin. Ah…c'est pas mon genre de m'la jouer Tomb Raider mais…ok je l'accepte, ça me fera ma première paye. Et puis je devrais pouvoir le revendre plus tard.

—N'vous en faites pas madame, j'vais vous l'retrouver votre fils.

Bon ce n'est pas comme si j'aurais refusé de bosser gratos de toute façon. Mais je m'demande vraiment si c'est une bonne idée de la laisser seule avec ce mec. Mais bon, j'imagine qu'il fera office de chien de garde si jamais des types venaient à attaquer la maison. Je sors donc à la recherche de traces du gamin.

Une chose est sûre, s'il y avait des traces là où ce type avec le sac est passé, elles sont inutilisables. Du coup autant lancer mes recherches à l'opposé. Mais je n'trouve rien de bien utile, même au bout de dix minutes. Je retourne donc vers la maison, mais c'est alors que j'aperçois des traces derrière la bâtisse. Et si je les interprète bien, vu que les plus petites empreintes disparaissent alors que les plus grosses partent au loin…le gosse s'est fait enlever. Par qui ? Ça, je l'ignore encore, mais au moins j'ai une piste à suivre maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyLun 04 Fév 2019, 06:38



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper




Lorsqu'Adam se tourna vers lui pour lui servir un sermont, au lieu d'un drap chaud, Zayro le toisa d'un regard noir, froid et profond, capable de le transpercer. Il pouvait dés lors sentir transparaitre une aura autour de cet homme musculeux et enigmatique. Rien de bon en vérité. La table en bois se craqua en son centre, fissurant en diagonale cette dernière, sans qu'aucun mouvement n'ait été entrepris dans aucune des directions. Il ne répondit pas et laissa son regard retourner vers la fenêtre.

Au mieux, le colosse réfléchissait à comment passer cette nuit au calme. Tuer ces deux là ? Ou pas ? Il était un peu perdu dans ses songes, mais c'est finalement en écoutant d'une oreille attentive le discours qui reprit, qu'il prit sa décision. Apparemment, un gamin avait disparu dans la forêt en montagne, triste sort pour lui, bien que très commun. La femme voulait le retrouver, c'était sa mère et l'élu poilu avait bien l'intention d'aider, mais...  Il devait surement avoir une idée derrière la tête, surtout lorsqu'elle parla d'un bijoux en récompense.

- Merci.. Je préfère attendre ici, je me suis blessé la jambe en tentant de partir à sa recherche, je compte vraiment sur vous.

Zayro resta assit, mais déjà, l'humanoïde à l'allure de d'animale était parti, comptant bien remplir sa mission, obtenir son pactole et filer fissa. Jinn se tourna alors vers la femme qui lui jeta un regard pour lui demander très timidement et craintivement ; - V.. Vous ne voulez pas l'aider ? Je peux vous récompenser vous savez, ce bijoux vendu peut bien vous faire assez à vous deux et.. Mais soudain il se leva, posant la cape sur le sac en toile de jute ensanglanté, d'ou gémissait quelques cris glauque en souffrance. Puis il ajouta froidement, mais néanmoins calmement ;



Il va revenir... La bête que vous avez payé. Il va revenir parce qu'il n'a pas vu les traces derrière. Quand à vous, je trouve étrange qu'une mère abandonne aussi vite sa progéniture. Vous cachez quelque chose, poursuivie ou non, mais ce n'est pas grave, j'avais besoin d'exercice.





Il sorti finalement vers l'arrière et attendit quelques secondes. Ce ne fut pas une surprise de voir Adam faire le tour de la maison pour enfin remarquer les traces de pas dans la fine pellicule de neige qui voilait les chemins. Le gamin avait été kidnappé et ses ravisseurs étaient pas là. Jinn se décolle du mur pour se montrer à l'élu de Minshu.



Vous les remarquez un peu tard. Ces traces... Bon, cette histoire je m'en fiche, vous pouvez garder la récompense. Ces gêneurs quels qu'ils soient pourraient tout aussi bien compromettre ce que j'ai accompli, alors je vais m'en débarrasser.





Evidemment, Zayro faisait référence au colonel qui était dans le sac. S'il continuait par ce raccourcis de montagne, il allait finir par croiser ces bandits, ou ce ravisseur. Avec un poil de malchance, le colonel se ferait tuer et il n'aurait pas la récompense ou tout du moins, Sul hei serait bien capable de ne pas être satisfait. Alors autant régler le soucis à la source et puis, comme il l'avait dit à cette femme, cela lui faisait un peu d'exercice. Depuis l'exil, il était rouillé... Il n'y avait pas de mal à tester un peu sa force en plusieurs fois, histoire de percevoir la différence.

Il n'attendit pas vraiment l'avis ou l'aval d'Adam et ne se présenta même pas d'ailleurs. Il marcha pieds nus sur la route naturelle et froide qui s'offrait à eux, dans son kimono ayant vécu des tempêtes sans doute... Il ressemblait vraiment à un vagabond dans cette apparence, mais il comptait bien changer une fois à Yuki. Pour le moment, ce n'était pas grave, un habit provisoire, une esthetique dont il était inutile de se soucier. Il était facile de percevoir quelques atomes en éveillant un peu de sa vision atomique... Mais l'exil et la faucheuse avaient laissés leurs marques, il avait un peu plus de mal ou était un peu plus faible désormais.

Toutefois, ce n'était pas ce léger, très léger handicap, qui allait l'empêcher de remonter une trace d'un ou plusieurs natifs. Il pointa de ses yeux la direction à prendre. Ce truc poilu... N'avait t'il pas un flair ?



Il y'a des jouets dans la maison, si vous avez un bon odorat, rendez vous utile et flairez la trace. Je peux les retrouver sans vous... Mais je suppose que ce serait moins intéressant.




Non pas qu'il veuille une compétition ou un challenge avec ce "partenaire" non désiré, mais quitte à chercher des types, autant que chacun se rende utile non ? Jinn, il est vrai, pouvait retracer leurs parcours, mais avec la baisse de ses pouvoirs, mieux valait s'assurer d'être deux fois plus efficace. Adam pouvait et pourrait refuser bien entendu, après tout il ne connaissait pas son homologue. Peut être qu'il était temps de redire son nom à voix haute, à lui aussi ?



...........






Ou bien, non en fait.... Il resta silencieux et entama une marche dans la "bonne" direction.

 

Contextuelle utilisée :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyLun 04 Fév 2019, 11:20

Adam D.
Cooper

NOM

「 Pour une poignée de Yens 」

Adam - PNJ

Sans déconner qu'est-ce que c'est qu'ce type ? Dark Vador ? Quoi ? Bah excusez-moi mais un mec qui arrive quasiment péter une table en deux sans même bouger le p'tit doigt, moi j'appelle ça un Sith. Pourquoi pas un Jedi ? Bah les Jedi ont du respect pour les gens déjà, et puis…et puis c'est déjà un argument valable alors merde, voilà.

Bon du coup j'ai compris, faut pas fâcher l'monsieur sinon grosse colère et probablement éclairs en mode "aucune limite à mon pouvoir". Donc, inutile de perdre du temps ici, j'ai un gosse à retrouver moi, du coup autant s'y mettre. Au final je mets bien dix minutes à trouver une trace du gamin, sauf qu'après avoir déduit qu'il s'était fait enlevé, et alors que je suis toujours accroupi, j'entends la voix du seigneur Sith derrière moi.

—Vous les remarquez un peu tard. Ces traces...

Je soupire légèrement du nez en entendant ça, ce qui se voit facilement vu la température ambiante. Il compte continuer à être méprisant comme ça encore longtemps ou bien c'est d'nature ? Surtout qu'il dit s'en battre les reins du gosse et de l'anneau de rubis. Apparemment tout ce qui l'intéresse c'est de n'pas être emmerdé par des mecs sur la route. Sauf que c'est facile de comprendre vu sa dégaine et ses mots qu'il compte buter les mecs qu'on trouvera…si on les trouve.

—Ecoute, si tu veux tuer ces mecs c'est pas mon problème. Mais si jamais ils ont planqué le gosse, essaye au moins d'attendre qu'ils aient dit où il…

Ok, donc j'lui parle et le mec se barre au calme…oh et puis merde j'ai pas qu'ça à faire de m'prendre la tête avec un mec comme lui. Puisqu'il est parti pour suivre les traces de pas dans la neige, ça m'fera toujours un éventuel coup d'main si les choses se gâtent, même si j'doute qu'il se soucie de moi. Du coup je presse un peu le pas pour me retrouver devant et éviter d'avoir à me taper une réflexion sur mes capacités à suivre une piste.

—Il y'a des jouets dans la maison, si vous avez un bon odorat, rendez-vous utile et flairez la trace. Je peux les retrouver sans vous... Mais je suppose que ce serait moins intéressant.

—…Alors…pour info, de un, j'ai certes un bon flair mais ça marche pas comme ça, j'suis pas chien moi. De deux, j'ai été voleur, maintenant mercenaire, mais à aucun moment d'ma vie je n'ai été pisteur. Donc pour l'instant je vais m'en tenir à ce que j'connais, et juste suivre ces traces ou ce que je trouverais d'intéressant pour moi retrouver le gosse, et toi péter des g'noux si ça t'chante. Ça t'va comme deal ? Tant mieux.

Oui je ne l'ai absolument pas laissé répondre, mais en même temps il m'a fait la même donc comme ça un partout, balle au centre. Bon, maintenant que je m'en suis encore pris plein la lampe, j'repars suivre les traces de pas du mec. Parce que oui, tout à l'heure j'ai parlé comme s'il y avait plusieurs types, mais il n'y a bien les traces de pas que d'un. Mais on n'sait jamais, il est peut-être parti rejoindre un ou plusieurs complices. Moi tant qu'ils sont pas quinze je devrais pouvoir gérer, vu qu'à mon avis je n'peux compter que sur moi-même.

Un problème fini toutefois par se poser, les traces rejoignent un chemin où il y a eu du passage, donc je n'vais pas pouvoir continuer à me fier uniquement à ma vue. J'essaye donc de repérer quelque chose qui pourrait me permettre de continuer à suivre la piste. N'importe quoi, un bout de fringue, une chaussure, une branche brisée…mais rien. Je n'peux pas non plus compter sur mon flair vu que le vent glacial a déjà sans doute emporté l'éventuelle odeur du gamin.

Tout ce qui m'reste à faire…c'est essayer de deviner dans quelle direction le est parti en fonction de l'angle de ses dernières traces identifiables. Mais là encore ce n'est pas simple vu que ce con s'est arrêté juste avant le chemin en pointant ses pieds dans deux directions différentes. Sans déconner des fois la connerie de certain ça frôle le génie.

—Bon, ça m'emmerde…mais à moins que t'aie vu quelque chose que j'ai loupé ou une solution miracle, impossible de continuer à suivre les traces. Ya eu trop de passage. Ou alors on a une chance sur deux et faut espérer avoir d'la chance.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyLun 04 Fév 2019, 18:06



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper




Pendant que le poilu s'échinait à essayer de lui parler, Zayro avait déjà commencé à marcher et partait sur les traces du ou des ravisseurs. Facile de remonter une piste d'atome, cela agaça un peu notre renard humanoïde qui finalement, préféra sa méthode solitaire. Pourtant lorsque le colosse lui tînt une autre remarque, à propose de son odorat, cela semble le mettre un peu plus hors de lui. Il commença par tutoyer une nouvelle fois Jinn, lui expliquant qu'il n'était pas un chien, qu'il n'était pas pisteur et que ce rôle de retrouver quelqu'un était peut être pour lui, plus complexe qu'en apparence. Le géant de Fuyu, bien qu'il fasse la même taille que son homologue pour le coup, lui adressa alors ces mots.



Ne me tutoyez pas, ou je m'assurerais de mettre un terme à vos recherches... Hmm..





Non, non ce n'était pas la bonne methode, c'était de l'ancien Zayro ça ! Il était encore sur le chemin de la découverte des émotions, si c'était la clé, la vraie voie du pouvoir, le vrai chemin à parcourir pour revenir à sa force et la surpasser. Devait t'il rester lui même ou se laisser tutoyer par cette chose orange et touffue ? Difficile de renier ce qu'il était profondément. Un être froid, un assassin dépourvu d'émotion humaine. L'exil avait eu son effet, la vision aussi, sa remise en question demeurait encore un peu et la symbolique était visible par ses habits et sa barbe de vagabond... Mais il n'arrivait pas à complètement délaisser ce qui faisait et fit de lui, le plus craint des élus. La notion de respect, peu avaient osés l'enfreindre sans prendre de coups avec lui... Seul Zoro roronoa persistait dans son arrogance constante, mais sa force le lui permettait.

Pourtant, même le bretteur en avait vu des vertes et des pas mûres avec le colosse. Il avait failli mourir plus d'une fois face à lui, mais revenait toujours.... Inlassablement, comme l’opiniâtre qu'il était ! Alors qu'en serait t'il D'Adam, qui semblait tout de même plus faible, mais qui était peut être tout aussi déterminé ?



J'eliminerais les nuisibles. Quand à cet enfant, elle n'a pas indiqué vouloir le retrouver en vie pour avoir la récompense il me semble, n'est ce pas ? Donc qu'importe, le moment venu, évitez de vous retrouver sous mes coups si vous voulez vivre.





Sympa comme duo et sous cette belle journée en montagne, ils continuèrent le chemin, jusqu'à ce qu'Adam finisse par perdre la trace dans un nouveau croisement. Si avant les traces et quelques indices clairsemés permettaient de suivre sans fioriture le ravisseur, la tâche se compliquait pour le canidé. Oui, il en vint même à se tourner presque inconsciemment vers son acolyte non désiré, pour demander s'il y'avait un moyen de les trouver, ou s'il fallait y aller au pif.

Zayro se contenta de tourner légèrement la tête vers l'autre, puis d'un mouvement du menton, indiqua le chemin à suivre, comme s'il savait déjà ou aller, tel un devin. En fait c'était simple, il voyait la trace atomique laissé, mais, l'animal lui, l'ignorait tout bonnement. A priori, le gamin n'était pas dans les parages et la piste allait remonter sur plusieurs kilomètres. La personne qui avait agit, connaissait le terrain ou bien avait l'habitude des montagnes.



A gauche. La piste continue sur trois kilomètres plus au nord. Seul, puis accompagné d'un groupe de six, non, sept personne, l'enfant compris. Vous préférez les approcher à pied ou débarquer juste devant eux ? Nous pourrions les rattraper soit en dix minutes, soit en trois secondes. Mais l'effet de surprise ne sera pas le même. Pour ma part, je ne suis pas pressé.




S'il ajoutait cela, c'était parce que le "colonel" dans le sac en toile devait dormir un peu, sinon, avec le froid et les blessures, il ne passerait pas la nuit. Si cette femme osait y toucher, il l'a tuerait. Mais il avait vu une crainte trop grande dans ses yeux pour qu'elle ose faire ça. Quand à Adam, et bien il était libre de décider s'il voulait marcher et courir pour rattraper la piste adverse dans environs trois kilomètres indiqués par Zayro.

Tout en sachant qu'apparemment, un groupe était formé, d'au moins six personnes détenant l'enfant. Ou alors, il avait apparemment le pouvoir de se faire, de LES faire apparaître tous les deux devant leurs ennemis en un clin d'oeil, mais sans effet de surprise. Il continua en attendant sa réponse à marcher, ce n'était pas comme si les atomes allaient disparaitre avec un peu de vent...



Le vent se lève.






Cette petite note, était vraie encore une fois. Le vent glacial soufflait un peu plus fort et bientôt, la montagne serait recouverte d'un blizzard provenant de Fuyu. La frontière était juste là, séparé par quelques pics rocheux après tout. Il connaissait ce temps, en plus de huit ans passé en Kosaten... Bientôt la poudreuse soulevée rendrait la vue difficile, ceux craignant le froid allaient devoir faire une halte.

Il savait qu'avec un enfant a charge, le groupe allait devoir s'arrêter, trouver une grotte, un abris ou établir un campement, ou bien rebrousser totalement chemin en descendant les monts... Mais c'était peu probable s'ils en étaient arrivés là, c'est qu'ils comptaient passer pour x raisons la frontière. Il y'avait bien quelques villages paumés perdus la haut, c'était aussi une possibilité, il n'en partagea aucune avec son compagnon de route.


 

Contextuelle utilisée :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyLun 04 Fév 2019, 19:30

Adam D.
Cooper

NOM

「 titre du rp 」

Adam - PNJ

Décidément, je n'sais pas ce qu'il a bouffé c'midi lui, mais c'est clairement pas un clown. Non je dirais plutôt un petit rôti d'vieux grincheux, ça lui correspond mieux puis-qu’apparemment môsieur n'veut pas que j'le tutoie. Pff, rabat joie. Moi j'essaye d'être sympa et lui il passe son temps à m'rabaisser ou à péter l'ambiance comme…comme Claude François tiens. Oui bon je sais normalement il parle de cogner le jour et la nuit et d'y aller de tout son cœur…d'ailleurs j'aurais pas aimé l'avoir comme voisin celui-là.

Fin bref, dans l'doute j'préfère ne rien répondre, on sait jamais. Ce qui ne l'empêche pas de m'foutre quand même un peu les jetons quand j'aborde son désir de buter le ou les mecs à l'autre bout de cette piste.

—J'éliminerais les nuisibles. Quand à cet enfant, elle n'a pas indiqué vouloir le retrouver en vie pour avoir la récompense il me semble, n'est-ce pas ? Donc qu'importe, le moment venu, évitez de vous retrouver sous mes coups si vous voulez vivre.

…Ok c'est officiel j'suis tombé sur un taré. D'où il sort ce mec ? Là actuellement, j'me sens un peu comme ce facteur qui fuit devant deux chevaliers en criant "C'est des malades !". Sauf que là je n'peux le faire qu'intérieurement vu que ce psychopathe en puissance n'a malheureusement pas l'air de rigoler. En même temps j'me demandais déjà de base si c'mec pensais pas que l'humour ç'mange alors bon…Est-ce que c'est si étonnant que ça au final ?

Pour le coup j'lui aurais bien sorti une petite réplique de Schwarzy, mais je n'pense pas qu'il soit hyper réceptif à un bon vieux "reste cool sac à merde". Ouep, clairement pas. Du coup quand vient le moment d'essayer de savoir par où est parti le type qui a pris un gosse à emporter au drive pour piéton…j'suis pas foncièrement rassuré en lui demandant son avis. Il me répondra certainement "démerde-toi" ou "bah j'comprends pas t'es sensé avoir du flair". Sauf qu'au final j'ai quand même droit à quelques mots que j'lui aie sans doute arrachés d'la bouche en plus d'un signe de tête. J'ai envie de dire que c'est toujours un progrès notable, il fait des progrès dans l'art de la communication.

—A gauche. La piste continue sur trois kilomètres plus au nord. Seul, puis accompagné d'un groupe de six, non, sept personnes, l'enfant compris. Vous préférez les approcher à pied ou débarquer juste devant eux ? Nous pourrions les rattraper soit en dix minutes, soit en trois secondes. Mais l'effet de surprise ne sera pas le même. Pour ma part, je ne suis pas pressé.

—Ok, j'peux parler franchement ? Vous faites flipper…peut-être parce que j'ai encore jamais tué personne et qu'vous avez limite dit que vous alliez tuer l'gosse mais bref passons…Comment vous pouvez savoir tout ça ? On n'voit pas à quinze mètres et vous vous m'dites qu'a trois bornes de là ya six mecs ? Mais vous êtes qui sans déconner ?

Donc, de deux choses lunes, soit il voit hyper loin, et dans ce cas j'veux l'adresse de son ophtalmo…soit il a des visions du futur ou une connerie dans l'genre. En tout cas j'ai l'air de bugger sur place en mode Adam.exe a cessé d'fonctionner. Mais du coup, vu qu'il se barre encore devant, j'repense à une de ses phrases, comme quoi il y aurait un moyen de tomber sur la couenne de ces types en trois secondes…ce qui m'parait tout à fait impossible, à moins que ce soit Son Goku, mais alors un bon gros sosie raté.

Bref, vu que j'ai les pattes qui commencent à geler avec cette neige de merde, et en imaginant qu'il me raconte pas des craques, je vais pas tenir trois bornes pattes nues dans la neige, clairement pas. Du coup, j'suis bien tenté d'lui demander de l'prouver…oh aller on n'vis qu'une fois…enfin…moi deux vu ce qui m'es arrivé mais bon, c'est pas l'sujet.

—Sinon, tant que j'y pense. J'aimerais bien leur tomber sur la couenne le plus tôt possible si ça n'vous dérange pas. Parce que contrairement à vous, j'supporte pas des masses le froid moi. J'vais finir avec les pattes complètement gelées dans même pas un kilomètre. Donc je serais bien curieux d'voir comment vous comptez leur tomber dessus en même pas trois secondes.

Tiens au passage je pense à mettre ma capuche, ça protégera un minimum mes oreilles du froid. En tout cas, une chose est sûre, j'risque pas d'jouer aux bronzés font du ski toute la journée, j'aime vraiment pas l'froid. Pourquoi j'suis pas resté dans c'pays chaud là, Seika. Eux au moins ils ont l'beau temps, et des températures qui m'rappellent ma bonne vielle Espagne en plein après-midi. Et ça y est putain, il a fallu que j'repense à cette putain d'chanson…

Quand te revéraiiiis-jeee ! Pays merveileuuuux !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyMar 05 Fév 2019, 11:24



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper





Il s'arrêtèrent un instant, un court instant. Zayro avait dit à Adam pouvoir les rattraper et il semblait tout savoir du chemin pris par les ravisseurs, d'ailleurs, il était étonnant que le renard ne se soit pas demandé s'il n'était pas l'un des leurs le menant dans un piège, après tout, le type s'était pointé en ayant un corps sur les épaules. Mais tant pis, cette petite part de naïveté qui lui ferait défaut un jour, aujourd'hui ne lui causerait pas de troubles. Le colosse se tourna vers celui qui l'accompagnait, car ce dernier avait des choses a dire. Il demanda à parler franchement, mais prit la parole sans vraiment attendre de réponse de la part de Jinn.

Il fit donc son constat, court et concis, que le messager des enfers lui faisait peur, il prit même soin d'utiliser le terme flipper, pour peut être accentuer cet état de fait. L'assassin du nest parlait de tuer comme si c'était une simple formalité, ça l'était, quand bien même cela faisait quelques temps déjà qu'il n'avait pas massacré à grand échelle. La dernière tuerie remontait à ce père et son gamin sur la plage, au moment de sauver Eleanor. Pourquoi avait t'il fait cela ? Période de trouble, dont les séquelles demeuraient encore visibles aujourd'hui, mais qu'il sentait peu à peu s'estomper avec les jours...

Bien entendu, par dessus le marché, Adam précisait donc ne pas avoir encore tué, appréhendait cela, mais questionna aussi le géant de Fuyu sur sa façon de tout savoir avec une précision étonnante. Qui était t'il, fut l'interrogation finale. Un silence glaçant permit de mettre une courte nuance de froid entre eux, tandis qu'il tourna légèrement le regard vers l'humanoïde pour lui répondre enfin ;



Dans la matière, rien ne m'échappe. Qui suis je ? C'est vrai, je ne l'ai pas encore dit, je n'en voyais pas d'utilité... Je suis Zayro Jinn, élu de Fuyu.





Une phrase énigmatiqueE, qui faisait évidemment référence à sa vision atomique. Mais il n'en dit pas plus à Adam, le voleur n'avait qu'à tenter de deviner qu'il s'agissait d'une conséquence de sa puissance, très perceptible d'ailleurs, à travers l'aura qu'il laissait émaner finement de son corps. La poudreuse fondait autour de ses pieds et son corps était étonnamment chaud, voila pourquoi le froid ne lui faisait rien. Etre une centrale nucléaire sur pattes avait du bon. Que ce soit pour fusionner les atomes ou les fragmenter, jusqu'à briser la matière elle même et la percevoir, Zayro était capable du meilleur comme du pire avec son pouvoir.


Enfin le voleur se décida pour arriver le plus rapidement possible devant les ravisseurs, tant qu'à faire, il ne voulait pas trop rester dans le vent froid qui se levait et chopper une vieille pneumonie. Il n'était clairement pas un animal, il n'avait peut être pas un pelage adapté ou de graisse animale en lui, mais bon, peu importait au final.



Très bien, alors c'est décidé.





Il se retourna vers lui, puis le visa avec la paume de sa main, avant de le défragmenter au niveau moléculaire, au niveau atomique bien sur. Il se contentait juste de le téléporter au final, ce n'était plus si impressionnant lorsqu'on savait que certains élus en était capable. Quand à Jinn, il lui était quand à lui inutile, bien qu'il le puisse, de se téléporter. Non, il se contenta d'aller simplement a environs 300 kilomètres heures en brisant les troncs d'arbres sur son passage, avant de faire une glissade sur le sol qui fuma et la terre rabattue par son arrivée. Au même instant, le voleur réapparaissait et sa forme atomique se reconstituait sereinement et pleinement. Ils étaient arrivés à quelques secondes d'intervalle, la téléportation était bien plus rapide, évidemment.

Les ravisseurs étaient là, certains montés sur des chevaux de montagne, de gros gabarits utilisés à Fuyu. Ils comptaient donc bien passer la frontière. Ils avaient tous plus ou moins des habits de fourrure et les visages bien emmitouflés dans de grosses écharpes. Mais le type qui avait le gamin était facile à repéré lorsqu'on repérait l'enfant à coté. En tout cas, la surprise du groupe était totale, ils prirent bien sur les armes dans leurs mains. Des épées légèrement recourbées, celle qu'on pouvaient utiliser dans le sud de Seika notamment. Ces types voyageaient donc surement beaucoup.

- Zaru, qui sont t'ils ?!?
- Vu cette arrivée... Des élus peut être... Je...
- Bordel de merde ! On fait quoi ?! On combat ou on fuit ?!



Laissez moi vous dire que votre seule chance est ici. Si vous fuyez, je vous rattraperais et je vous tuerais tous, vous et l'enfant. Maintenant... Je peux vous laisser une chance. Ce type (en montrant Adam du regard) veut se la jouer sauveur. Il est assez faible pour se faire tuer, mais assez compétent pour se débrouiller. Si vous le tuez, disons que je vous laisserais fuir.





- Qu'est ce qu'on fait ?
- Il a l'air d'être serieux, ce type, ce... Cette aura.
- Hey c'quoi ton nom, t'es un élu nan ?!
- C'était pas convenu qu'il y'ai des élus, vous nous avez piegés ?
- Foutons le camp, c'pas notre soucis, on devait juster aider Zaru !
- Nan, c'est bon, tentons notre chance avec le gros renard la, tuons le, non ?

- (enfant) C'est qui papa ? Qu'est ce qui s'passe ? Ou est maman ?

Pendant que le groupe de ravisseurs se demandait quoi faire et se questionnait, on pouvait clairement les analyser. L'un d'eux était le père de l'enfant, la femme dans la cabane était la mère. C'était sans doute un groupe de voleurs et d'amis, séparé pour x raison, le père voulu embarquer le fils avec lui, se faisant aider par son groupe et demandant l'aide de complices Fuyujins pour passer la frontière.

Intéressant comme organisation. Mais il fallait montrer que ses menaces n'étaient pas vaine, car il n'avait pas envie de les suivre un par un. Alors il visa au hasard l'un d'eux, passant sa main de gauche à droite dans l'air'. Une sorte de lumière mauve brilla un court instant, peut être une demi seconde. La neige qui tombait avec le blizzard constant, sembla comme cisaillé lors de ce mouvement, avant de reprendre de manière fluide. Plus loin, une des têtes du groupe tomba au sol... Mort.



Ne réfléchissez pas trop longtemps. Ma patience a des limites.







- (Toshi tué) Que.... * tête qui parle une seconde avant de mourir *
- (Zaru le père) T.. TOSHI !! MEEEEEERDE ! ORDURE !
- (ami de zaru)J'ai pas.. Vu ce qu'il a fait ? Y'a eu comme un flash nan ? Et.. Merde...
- (complice ?)Putain ! C'est quoi ce délire ! On se tire Takano !
- (complice Takano)O.. Ouais mais.. T'es sur que..
- StoooOOOP vous deux. Il vous tuerait.. C'est bon, faisons ce qu'il dit.

- (enfant) Je veux ma maman !


Les hommes et complices descendaient alors de leurs chevaux, armes a la main, visages crispés, ils se dirigèrent tous vers Adam. 5 Personnes en tout, qui voulaient s'enfuir et pour cela, étaient prêts à écouter et croire le colosse. Ce dernier lui, se contenta de rester debout et observer la scène dans un silence sans nom. L'enfant était sur le cheval et commençait à pleurer sans comprendre lui même pourquoi... Comment se débrouillerait Adam ?



*****


Tes adversaires sont 5 et Zayro ne compte pas vraiment t'aider dis donc (sympa comme parternaire hein !) Tu es lvl 21 ce qui n'est pas rien, voila pourquoi tu devras lancer (sur discord) un dé 21

(1) Echec critique Ca se passe mal, ils sont trop nombreux, un peu trop fort, ils te blesserons gravement jusqu'à t'empêcher de continuer le combat, ça pue pour toi.
(2 à 10) Echec Tes adversaires sont coriaces et tu as du mal, en plus tu en tuera un sans forcément le vouloir et ils seront encore plus acharnés contre toi.
(11 à 16) Neutre Tu en gère au moins deux sur cinq sans les tuer, tu te débrouille en prenant quelques coups et en en donnant toi aussi.
(17 à 20) Succès Une formalité vu ta force actuelle, tu gère la plupart sauf le un seul qui resiste, le père de l'enfant. Entendra t'il raison ?
(21) Succès critique Adam gèrera très bien son combat et pourra même mettre hors combat tous ses adversaires sans les tuer.

 

Contextuelle utilisée :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyMar 05 Fév 2019, 17:53

Adam D.
Cooper

NOM

「 Pour une poignée de Yens 」

Adam - PNJ

Plus ça va et moins j'suis rassuré avec ce type dans les parages. Le type parle quand même de buter un gosse comme s'il disait qu'il allait acheter du pain, un vrai psychopathe j'vous dit. Alors bon, puisqu'il est facile avec mon langage corporel de savoir quand j'ai peu ou que j'suis pas spécialement rassuré comme ici, autant essayer d'y voir clair tout de suite. Du coup j'lui explique qu'il fait flipper, et lui demande surtout qui il est…sans oublier son coup de pouvoir faire trois bornes en trois secondes.

—Dans la matière, rien ne m'échappe. Qui suis-je ?...

Hein ? Mais qu'est-ce qu'il me chant père Fouras ?

—…C'est vrai, je ne l'ai pas encore dit, je n'en voyais pas d'utilité... Je suis Zayro Jinn, élu de Fuyu.

…Et ? Ça m'fais une belle jambe j'ai jamais entendu parler d'toi. Putain c'est dingue comme il arrive à donner une réponse sans répondre à la question, il n'aurait pas fait d'la politique par hasard ? Et puis c'est quoi ça ? " Dans la matière, rien ne m'échappe". Oh ! J'ai pas fait un Bac S moi ! Oh et puis merde, il veut répondre à côté ? Bah qu'il le fasse si ça lui chante, moi en attendant j'ai les pattes qui gèlent dans la neige, donc j'préfère la solution la plus rapide pour rattraper ces mecs…même s'ils sont six. Oh remarque, ce Zayro devrait leur flanquer les jetons, donc le nombre serait sans doute réduit.

—Très bien, alors c'est décidé.

Ah, enfin j'vais savoir ce qu'il cache derrière son énigme le vénérable du sommet…ou pas vénérable d'ailleurs mais bon. J'avoue que j'ai un petit sursaut quand j'le voit pointer la paume de sa main sur moi, est-ce qu'il tire des rayons téléporteurs comme dans…Star Trek ? Attend what ?! J'me suis…téléporté ?

Putain on aurait dit un mix entre Star Trek et Stargate, pour le côté dématérialisation, sans le vortex par contre. Mais bordel quoi, j'me suis fait téléporter ! Et…ok donc l'autre type il fait du Zayro à cent en genre deux microsecondes…c'est Flash quoi. Bon faut que j'me calme sur les références parce que là, j'suis aussi un peu dans la merde, les six types nous remarquent assez vite. Ils paniquent même en comprenant que nous sommes des élus, ça devrais être assez facile de leur reprendre le gamin du coup.

—Laissez-moi vous dire que votre seule chance est ici. Si vous fuyez, je vous rattraperais et je vous tuerais tous, vous et l'enfant. Maintenant... Je peux vous laisser une chance. Ce type veut se la jouer sauveur. Il est assez faible pour se faire tuer, mais assez compétent pour se débrouiller. Si vous le tuez, disons que je vous laisserais fuir.

—Attend quoi ?! Mais t'es taré ils sont six !

—Foutons le camp, c'pas notre soucis, on devait juste aider Zaru !

—Nan, c'est bon, tentons notre chance avec le gros renard là, tuons-le, non ?

—Toi le gros renard il va t'mettre une quiche dans ta tête si tu ferme pas ta grande gueule !

— C'est qui papa ? Qu'est ce qui s'passe ? Ou est maman ?

Attend, quoi ? Ya l'père dans le lot ? Oh putain de merde, mais dans quelle merde intersidérale j'me suis fourré c'coup-ci ? Entre un…connard qui veut que j'me tape à un contre six, qui veut tuer tout l'monde d'ailleurs, et le fait qu'il y ait le père du gamin dans l'groupe…

—Ne réfléchissez pas trop longtemps. Ma patience a des limites.

Attend…il viens vraiment de faire c'que j'crois là ?! Putain mais ça veut dire que…il aurait tout aussi bien pu me buter au lieu de m'téléporter ! La tension monte d'un sacré cran quand tout l'monde voit ce type s'écrouler raide mort. Pour le coup, j'en viens à me dire que si j'refuse moi aussi de m'battre ce type peut très bien décider de m'tuer.

J'suis donc dans une putain d'impasse, mais le moins risqué pour moi serait d'affronter ces mecs et de juste les mettre hors combat. Comme ça j'espère qu'il n'y aura pas d'victimes, et surtout que le gosse pourra s'en sortir. En tout cas ces types ont vraiment l'air décidés à en découdre pour sauver leur peau, je suis donc bien obligé de me mettre en position de combat.

J'écarte donc mes appuis avant de faire un mouvement du bras droit pour dégainer ma serpe. Elle est dans mon dos oui, mais grâce aux fameux gants de Bentley je l'attire jusqu'à ma main pour en activer tout de suite après l'électricité des crochets, tout en regardant chacun de mes adversaires pour tenter de savoir qui m'attaquerait en premier. Oui bon ok j'ai "un peu" repompé la pose de Kylo Ren dans l'trailer, mais quitte à risquer sa peau, autant le faire avec classe.

la pose prise par Adam:
 
Résultat du lancé de dé:
 


Mais évidemment, ils n'peuvent pas se contenter d'attaquer un par un, non ça serait trop facile. Au lieu d'ça ils se jettent sur moi avec leurs épées d'Sarasin comme des sauvages, ce qui m'oblige à utiliser un de mes crochets-grapin sur un tronc d'arbre proche pour me tirer vers lui. Au moins ça m'donne le temps de séparer ma serpe en deux, ça devrait m'aider à mieux gérer leurs attaques groupées.

Ou du moins c'était ça l'idée, parce que même si j'esquive, pare ou dévie leurs coups d'épées, j'me prend quand même quelques coups dans la poire. Mais je reste aussi mobile que possible pour éviter d'me faire acculer dans un coin. J'réussi a un moment donné à en frapper un, mais le résultat n'est pas ouf. La neige est quand même vachement utile pour en envoyer dans les yeux de certains d'un coup d'serpe.

Mais l'un d'eux finit par me faire lâcher une de mes moitiés d'serpe, sans me laisser la possibilité de la ramener à moi à cause du groupe. Puis c'est au tour de ma deuxième partie d'en faire les frais, me laissant donc sans armes, du moins c'est ce qu'ils croient. Car il me reste mes lames d'assassin, que je déploie d'un coup de poignet en faisant bien attention à ne pas me trancher un doigt.

Dans l'feu de l'action, ça me permet de bloquer un coup d'épée vertical en les plaçant en opposition en croix. Mais évidemment il reste encore quatre autres mecs derrière. J'le repousse donc pour aller chercher au moins une moitié de serpe, sauf qu'un des types m'attaque avant que je n'aie pu l'atteindre. Je réussi à le désarmer heureusement, mais il ne s'débrouille pas trop mal non plus à mains nues.

Il m'en met des belles dans la poire en tout cas, jusqu'à me repousser pour aller reprendre son épée. Sauf que rester vulnérable a ce moment précis, ça serait signer mon arrêt de mort. Je cours donc droit vers le tronc d'arbre derrière moi, poursuivi par ce type. Je fais alors un à deux pas sur le tronc, puis prend appui de l'autre patte pour me donner une impulsion. Je me retourne alors en croisant les bras au cas où je devrais bloquer un coup d'épée, tandis que j'me retrouve en train de plonger vers lui, juste au-dessus du niveau de ses épaules.

Il est donc armé, et prêt à m'attaquer avec sa lame, sauf que j'ai alors un terrible réflexe de survie. Arrivé à porté de lame d'assassin de sa gorge, je décroise les bras pour venir la lui trancher net avec mes lames. Je retomber ensuite derrière lui en roulade, les bras écartés sur les côtés…et me rendant seulement compte de ce que j'venais de faire. Du sang coule à présent de mes lames, venant faire rougir la neige en-dessous d'elles.

—Merde…non…non non non non ! M'exclamais-je alors en me précipitant vers le corps de ma victime après avoir rengainé mes lames ensanglantées.

Il est tombé face contre terre, donc je le retourne pour tenter de voir s'il y a un moyen d'le sauver…mais malheureusement…oh putain…j'viens de tuer ce mec ! Jamais je…jamais je n'ai voulu ça. Il ne devait pas y avoir de victime bordel de merde ! Je…j'ai du sang sur les mains maintenant…alors que moi, et même Svenja ne m'voyais pas comme un assassin. Mais qu'est-ce que j'ai fais ?

—Non je…je n'voulais pas...tout ça c'est ta faute Zayro ! On aurait pu juste récupérer l'gamin et l'ramener a sa mère, mais non, il a fallu que tu joue les cons ! A cause de toi j'ai dû tuer un mec ! J'me suis toujours interdit de tuer merde ! Tu sais quoi, t'as qu'a m'tuer si ça t'chante, vu qu'apparemment tu t'en cogne de tuer d'sang froid.

C'est avec une vive émotion que ces mots sortent, des larmes de colère coulent sur mon pelage, alors que je sais que ce Zayro est tout à fait capable de m'buter d'un claquement de doigts. J'suis complètement perdu, bouleversé, choqué par ce que je viens de faire…j'en tombe à genoux tant je n'en reviens pas, et que le choque affaibli mes jambes. Bordel de merde…moi qui voulais arrêter d'être un voleur parce que c'était criminel…voilà que j'suis devenu pire que ce que j'craignais.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyJeu 07 Fév 2019, 05:19



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper





Adam fut naturellement surpris de la.. Trahison de Zayro ? Enfin, du point de vu du colosse, il ne s'agissait pas vraiment de cela, mais simplement de se laver les mains de la situation, puis aussi de voir ce qu'un énieme héros pouvait faire. Après tout, on lui disait que les sentiments étaient la clé, que les sentiments permettaient aux héros de se transcender, qu'avoir quelque chose à protéger, faisait d'une personne faible, une personne puissante.

Alors il regarda le combat s'entamer, doucement, puis plus dynamiquement. Le renard avait de bons mouvement, une bonne dextérité qu'il devait peut être en partie à son physique atypique. Les hommes le cherchait ou qu'il soit, qu'il tente de sauter, d'esquiver, de se mettre derrière un arbre. Il y'eut des échanges plutôt douloureux dans l'ensemble, mais il ne cherchait qu'à les mettre hors combat. Il n'était qu'un voleur, pas un tueur, il n'avait pas cette lueur ou ce vide dans ses yeux. Non, il ressemblait d'avantage aux élus communs, de ceux voulant juste survivre en tentant de bien faire, ou en tout cas, de ne pas trop s'attirer le karma sur eux. Mais cela serait t'il suffisant ?

Continuant de toiser la scène sans qu'aucun des individus encore en jeu ne l'attaque lui, il croisa les bras au moment ou, de son coté, l'humanoïde les décroisa dans un mouvement assassin, mais inconscient. Du moins, il n'avait pas voulu faire choir à mort ce type. L'un d'eux était en effet tombé et pas n'importe lequel, c'était le père du gamin. Il avait voulu dans un élan protecteur peut être, déjouer pour de bon Adam et repartir avec son fils. Mais la lame avait glissé sous sa gorge comme dans du beurre, et le résultat final était là... Un corps baignant dans son sang en se tenant le cou dans un ultime effort... Palpable... Mais futile.

Son dernier souffle marqua la glace, sous les yeux ébahis, surpris, stupéfaits et hargneux de ses amis restant. Ils voulaient tuer le voleur, mais inutile de se donner ce moyen, lorsque ce dernier, regrettant à tel point son acte, se mit à gémir à genoux en se tournant vers son compagnon incommode, de lui ôter la vie. Il rejetait la faute sur lui, mais ce n'était pas Zayro qui avait commis cet acte.

Les sentiments...

Pff... Quelle vaste blague. Adam en avait et cela l'amenait à regretter son acte, un acte qui lui avait sauvé la vie sans doute. Maintenant il priait sa mort... En quoi les sentiments rendaient plus forts ? Jinn toisait froidement cet individu en position de prière, les larmes coulant sur son pelage, tandis que les autres continuaient de l'approcher, désireux d'en finir...



Ma faute ? Je ne pense pas être responsable. Vous avez tenu cette arme, si vous ne vouliez pas tuer, vous n'aviez qu'à pas brandir d'arme, compter sur votre chance pour remplir cet objectif, non ?





Les hommes entourèrent maintenant Adam, des lames en main.



Vous pouviez l'épargner, vous pouviez ne tuer personne, je vous ai laissé le choix de l'approche après tout. Si vous n'aviez pas voulu foncer, peut être que vous auriez pu analyser la situation. La vérité, c'est que vous êtes faible et naïf, que vous avez voulu croire dans les émotions, qui sont aussi risibles que ces faux Dieux ou bien cette envie héroïque de sauver sans tuer.





Ils levèrent leurs couteaux prêt à les planter plusieurs dizaines de fois sans doute. La rage se lisaient dans leurs yeux.



En vérité, oui, tout est de votre faute. Cette mort, l'echec de cet objectif, la rage qu'ils ont envers vous. Vous mériteriez peut être de mourir, en effet...  Surtout que c'est la troisieme fois que vous me tutoyez désormais. Alors...






- Creve !!
- Meurt !!
- Saleté !!
- Bon débarras !!

Les lames s'abaissèrent a grande vitesse, mais rien...

*Ce qu'à fait zayro*
Spoiler:
 

Rien ne se passa.... Un silence fut rapidement suivit d'une sorte de flash et d'un curieux vrombissement, avant que tout bonnement, une poussière de sang ne recouvre les poils du voleur. Les bandits, enfin, peu importe ce qu'ils représentaient finalement, ils étaient évaporés. Zayro les avais détruits atomiquement parlant et il n'y avait pour témoin, qu'une poussière infime et rouge, en grande quantité, qui tâchait la neige et le pelage, tout en sentant la mort et le sang.

Du moins, pas tous... Un enfant descendit du cheval, qui s'en alla en furie juste après, comme prit par la peur d'une aura meurtrière.

- (enfant) Pa.. Papa ? Les.. Les autre ou... Ou sont les autres ? Ou est ma maman ?

Il se rapprochait, lui et ses petits pas dans la neige, en allant jusqu'à Adam le voleur, désormais rougeoyant pour une raison tout particulière, il avait survécu. C'était le prix de sa naïveté, le prix de son erreur, le prix de son choix. L'enfant ne comprenait pas et fixait tour à tour les deux individus restant, enfin, jusqu'à ce qu'il remarque qu'un seul corps, oui, un seul n'avait pas totalement disparu en particules. Celui qui était déjà a terre. Ses yeux s'écarquillèrent dans un mélange de confusion, de detresse et de peine.



Maintenant oui, vous pouvez faire face à vos choix. On dirait que votre mission est remplie après tout, non ?






- (enfant) Pa... Pa ???? Fit l'enfant, en courant pour se jeter sur le corps sans vie de son patriarche. Il restait collé sur lui et son corps glacé, les mains désormais pleine de sang.


Zayro quand à lui observa les environs, avant de tourner les talons et simplement marcher dans la direction opposée. Il devait maintenant rentrer au chalet, la route était dégagée au final. Il devait voir si le colonel était encore en bon état, peut être rester une ou deux heures de plus avant de repartir et passer la frontière pour de bon. Mais Adam, lui, devait encore faire pleinement face à ses choix et ramener l'enfant à sa mère, donc... Suivre le colosse et continuer de survivre. Sauf si...

Il avait tout abandonné ?


- (enfant) Po.. Bourquoi bous avez tués mon PAPA !!? Dit t'il en se tournant vers Adam.

Les derniers cris de peine, raisonnant dans la glace du blizzard.


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyJeu 07 Fév 2019, 12:21

Adam D.
Cooper

NOM

「 Pour une poignée de Yens 」

Adam - PNJ

Ce…ce que j'ai fait…c'est en train d'me détruire psychologiquement. Je suis en train d'perdre la boule, mais ce n'est pas le pire, ooh non, loin d'là. J'suis tellement choqué par mon acte que je rejette la faute sur ce type flippant. Ça m'fais alors mal de l'admettre mais…ce qu'il me répond est la stricte vérité.

C'est moi qui ai tenu l'arme, et qui m'en suis servi pour tuer ce type…Et puis…ce geste…si je l'ai fait par réflexe…est-ce que ça veut dire qu'au fond…je suis un tueur ? Non, non je refuse de l'admettre. Mon père n'a jamais tué personne, alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que j'ai eu ce réflexe ? Svenja qui disait elle-même qu'elle ne me voyait pas comme un assassin…je viens en un seul acte de souiller à jamais la mémoire des Cooper.

Faut croire que je n'en ai jamais été digne de toute façon. Le simple fait d'être un renard et non un raton est une insulte…alors, un meurtrier en plus de ça…peut-être que j'mérite effectivement de mourir après tout. Ce Zayro le dit lui-même, alors pourquoi je chercherais à me défendre quand ces types viennent pour m'achever ? Tous ont leur petit mot pour me souhaiter bon débarras, mais j'accepte mon sort, je n'vaux plus rien à présent, alors s'il vous plaît, faites ça vite…

Je ferme les yeux en baissant la tête en signe de résignation, mais rien…littéralement. Rien n'se passe. Pas de coup d'épée, rien à part un silence et la sensation d'être recouvert de terre, comme si on m'enterrait. C'est donc à ça que ressemble la mort…c'est peut-être mieux comme ça. J'ignore si j'aurais été capable de vivre avec ça sur la conscience…

—Pa.. Papa ? Les… Les autre ou... Ou sont les autres ? Ou est ma maman ?

Quoi ?! Non ! Qu'est-ce… Qu'est-ce qu'il a fait ? Il…il les a tous…il les a tous réduit en poussière. Et cette poussière écarlate…est un peu partout sur moi. Putain d'merde…comme si je n'avais pas assez d'une victime sur la conscience, voilà maintenant que j'en ai six. Mais le pire, c'est qu'apparemment c'est le père du gamin que j'ai égorgé. Si j'en avais l'courage, j'crois bien que j'me serais tué pour ne pas avoir à endurer ça. Le pire qui puisse arriver quand on tue quelqu'un…c'est de se prendre en pleine face les conséquences.

—Maintenant oui, vous pouvez faire face à vos choix. On dirait que votre mission est remplie après tout, non ?

Cette phrase…mon dieu cette putain d'phrase. Si je n'étais pas complètement dévasté par mon acte, en plus d'être effrayé par les pouvoirs de ce mec…j'lui aurais fait regretter ses paroles. Mais faut croire que je suis aussi un lâche, en plus d'être un assassin. Ce type se permet alors de repartir comme si de rien n'était, mais cet enfer est encore loin d'être terminé, puisqu'il va maintenant falloir que j'ramène le gamin chez lui.

—Po.. Bourquoi bous avez tués mon PAPA !!?

Ces cris de détresse…ils résonneront sans doute à jamais dans mon esprit. En attendant, ce n'est pas en restant à genoux dans cette neige ensanglantée qu'il retrouvera sa mère. J'efface donc mes larmes d'un revers de la main, puis répond à l'enfant que je n'ose même pas regarder en face.

—Ce…ce type là-bas, il va t'ramener à ta mère. Dis-je simplement en ramenant mes deux moitiés de serpe à moi avant de les rassembler pour l'accrocher dans mon dos.

Je me relève ensuite pour suivre ce type à cause de qui je vais devoir vivre avec tous ces morts sur la conscience. J'me doute que le gamin ne m'porte pas dans son cœur après ce que j'ai fait, c'est pour ça que je lui ai dit que c'est l'autre qui le ramènera chez lui. Mais je m'assure quand même que ce soit bien le cas, le laisser ici ferait de moi un monstre, même si le processus est déjà bien entamé.

Mais lorsqu'on arrive enfin en vue de la maison du p'tit…je n'peux plus faire un pas de plus dans sa direction. Je n'aurais pas la force d'affronter plus de regards torturés aujourd'hui. Le gamin est d'retour chez lui c'est l'principal. Quant à moi, au diable la récompense, j'aurais tout le loisir d'aller la réclamer en enfer. Je choisis donc de me tourner vers Jiyuu…Svenja doit encore m'y retrouver…ou du moins ce qu'il restera de moi. Ce Zayro peut bien raconter que j'les ai tous tué d'sang-froid, j'en ai plus rien à foutre.

De toute façon j'attendrais sans doute qu'on vienne m'arrêter à Jiyuu, vu que je suis trop lâche pour affronter les conséquences de mes actes. Au final je n'vaux pas mieux que lui, ce Zayro, à cause de qui tout est arrivé. La preuve, je rejette encore la faute sur lui, alors que je sais très bien au fond de moi que je suis le seul responsable.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyVen 08 Fév 2019, 08:42



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper





Le coté sans émotion de Zayro le sauvait t'il plus qu'il ne le croyait ? Son esprit d'analyse, son insensibilité, certes il avait voulu explorer cette autre voie, celle des émotions et pour être honnête, il ne laissait pas encore complètement tomber. C'était un homme buté, dont il était difficile de renverser les objectifs et conviction. La vision l'avait ébranlé, temporairement, mais quelque part, sa conscience, la faucheuse, autant d'élément l'avait remit, pied à l'étrier ! Maintenant, il avait besoin de plusieurs contre exemple pour appuyer ses théories. Si par la suite, des gens comme Adams, des pseudos-sauveurs de l'humanité, tombaient dans les limbes du desespoir, alors il arrêterait de suivre cette voie ennuyeuse et inutile.

Sa froideur était pour lui arme, son détachement envers tout, le chemin vers le salut et la réussite. Pour l'instant, il laissa le renard avec ses regrets et continua vers la maison en marchant. Pas de téléportation, pas de super vitesse, même le voleur semblait désormais s'en ficher. Le silence pendant la marche était agréable, mais cachait un lourd malaise, palpable dans l'air ambiant. L'enfant était en peine, mais pas suicidaire pour autant. Il avait suivit le groupe par défaut de pouvoir faire autre chose. Il refusait d'être près du poilu autant que du vagabond qui ne paraissait pas vraiment sympathique non plus.

Il se contenta de les suivre entre eux deux, comme coincé dans sa detresse, le visage penché vers le sol, emmitouflé dans son écharpe de fourrure. Adam refuse de continuer, trop lâche pour assumer la vérité de ses actes jusqu'au bout. Qu'a cela ne tienne, Zayro se chargera du reste. Le petit reconnait néanmoins la maison dans laquelle sa mère était, seul il n'aurait pu la retrouver, mais cela l'empli d'un certain espoir, le seul moment ou son visage en retrouve pour tout dire. Il court en passant devant Jinn, ses larmes glacés sur le coin de ses joues roses.

La mère les a entendu, elle ouvre la porte en pleure, mais le sourire aux lèvres, serrant son enfant dans ses bras chauds.

- (enfant) MAMAAAAN !

- Oh tu es la ! Oh, merci ! Merci à vo.. Mais, ou est votre compagnon, oh j'espère qu'il ne lui ai rien arrivé je... Je vais vous payer et...

Le colosse arrive devant les deux sur le pas de la porte.



Votre mari avait enlevé votre enfant, il est mort, lui et ses amis. Maintenant écartez vous de mon chemin, je me fiche pas mal de votre bijoux inutile.





Il passa froidement tandis qu'elle s'écartait le visage médusé et plein d'incompréhension. Mais, elle se retourna vers son enfant et y vit une sorte de réconfort. Peut être que ... Peut être qu'ils n'avaient pas eu d'autres choix, préféra t'elle penser. La sombre vérité était un mystère et ce n'était pas le géant de Fuyu qui allait passer sa nuit à lui expliquer. D'un autre coté, il n'y avait plus de danger pour le petit, mais... Son mari était le ravisseur et il était mort, elle était veuve, mais au moins, son fils n'était pas orphelin.

- Viens, je vais te mettre au lit et te raconter une histoire ok.
- (enfant) O..oui ... Maman, papa est...
- Shhht, la... Papa est juste endormi parce qu'il devait être fatigué, ok ? Tu me crois ?
- (enfant) Ma.. Il était tout froid e.. Et... Il saignait beaucoup !
- C'est pour ça, il va guérir en dormant un peu et il devra prendre de longue vacances après, parce qu'il.. Aller vient la.

Jinn commença a regarder si le colonel était en vie, il lui mit un coup de poing dans le ventre. Le gemissement l'assura de la bonne santé de sa proie à livrer. Elle, la mère, mit son fils au lit et lui raconta plusieurs histoire pour l'endormir, ainsi que des mensonges. L'hypocrisie des honnêtes gens... N'est ce pas ! Zayro s'installa dans la salle a manger et fixa la fenêtre pour veiller la levée du jour et partir ensuite d'ici, traverser la frontière et suivre comme prévu son objectif initial. Mais elle revint au salon et s'installa devant lui, un air plein d'assurance. Que voulait t'elle maintenant ?

- Maintenant je veux savoir, qu'avez vous fais, que s'est t'il vraiment passé ?




Qu'est ce que cela changera pour vous de le savoir ?





- Cela... Me regarde.



Nous sommes arrivés devant eux pour les surprendre. Votre mari avait votre fils et se préparait à passer la frontière. J'ai tué ses compagnons, celui qui m'accompagnait à tué votre mari, fin de l'histoire.





- ...... Fin de l.... Comment pouvez vous dire ça, sans éprouver ... QUoi que ce soit ?



Vous voulez les retrouver ?






La phrase avait un lourd sous entendu, qu'il n'était pas la peine d'expliquer. La mère avait très bien compris qu'elle jouait avec le feu et que si elle continuait, il pouvait tout aussi bien décider de les tuer tous les deux pour qu'ils rejoignent dans les ombres amis, maris et tout leurs ancêtres ! Elle eut une goutte de sueur perlant sur son front, puis se ravisa... Juste après avoir ajouté ;

- C'est ce renard qui a tué mon mari... L'a t'il... Voulu ? Si c'est le cas, je le poursuivrais, je lui enverrais des assassins, je mettrais un prime sur sa tête... Et peut être la vôtre aussi.



Vous êtes poursuivie aussi, arrêtez de bluffez. Si vous voulez savoir, faites les choses par vous même et retrouvez le, au lieu de compter sur les autres. Maintenant fermez la.






Puis la nuit passa... Tranquillement... Silencieusement.


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 323
Yens : 244
Date d'inscription : 25/09/2018

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue0/6Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (0/6)
Adam D. Cooper
Adam D. Cooper ❥ Charmeur ❥

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyVen 08 Fév 2019, 17:09

Adam D.
Cooper

NOM

「 Pour une poignée de Yens  」

Adam - PNJ

Alors que je fuis lâchement les conséquences de mes actes, c'est comme si une petite voix dans ma tête s'amusait à m'torturer. Elle n'arrête pas d'me dire que je suis la honte de toute ma lignée, que je n'suis pas un vrai Cooper. La solution paraît pourtant simple, je n'ai qu'à retourner à cette maison et dire la stricte vérité a cette femme.

Après tout, elle a le droit de savoir ce qui est arrivé à son mari, même si ce n'était pas vraiment un enfant de cœur, comme beaucoup d'gens dans c'monde, y compris moi il faut se l'avouer. Mais j'ai aussi tellement peur, peur de ce Zayro, mais aussi de la colère d'une veuve. Toutes ces pensées me tiraillent au point de me stopper dans ma marche, qu'est-ce que j'dois faire au final bordel ?

La petite voix intérieure, sans doute ma conscience, me dit qu'il faut que j'me mette à la place de cette femme. Comment tu réagirais si tu savais qu'un type avait tué ton père par accident, mais qu'il refusait de venir s'expliquer ? … J'crois bien que…que j'voudrais le trouver moi-même pour mettre les choses au clair, et pas dans la joie et la bonne humeur.

Elle a le droit de savoir, et toi, tu as le devoir de lui apporter des réponses, sinon au final tu n'vaux pas mieux que ce Zayro ou tous ces types que tu as dévalisé ces dernières années. Aller…soit un Cooper, prend ton courage à deux mains, et va t'expliquer avec cette femme. Sinon j'crois bien que je n'pourrais plus jamais me regarder en face.

Aller, tu peux l'faire. Je tourne les talons, et entame le chemin de retour vers la maison de cette pauvre famille. Mais même si j'ai décidé d'aller m'expliquer, c'est toujours la peur au ventre que j'arrive devant la porte close. Je crois que je n'avais jamais eu autant peur de frapper à la porte de quelqu'un. Aller, souffle un grand coup, et lance-toi.

Je donne alors trois coups, un peu retenus, comme si j'avais vraiment peur qu'on m'entende et qu'on vienne m'ouvrir. Les prochaines secondes seront en tout cas cruciales pour savoir le sort que m'réserve cette femme. Au final ça va, je m'attendais à recevoir une grosse claque, mais elle se contente de rester surprise de me voir revenir, en même temps il y a de quoi.

Elle laisse alors la porte ouverte en allant s’asseoir, j'hésite malgré tout une seconde ou deux avant de m'décider à entrer, en refermant évidemment la porte derrière moi. Ses questions ne tardent pas à arriver, ce qui m'fais comprendre que ce type a dû en raconter des belles sur moi, mais bon, il faut bien rétablir la vérité, on verra après comment les choses se goupillent.

—Pourquoi vous êtes revenus ? Votre compagnon de route m'a dit... Certaines choses que vous auriez faits.

Puisqu'il faut faire face aux conséquences, je prends une chaise pour m’asseoir en face de cette femme, sans pour autant parvenir a la regarder droit dans les yeux…Bon, quand faut y'aller…

—Justement, c'est pour ça que j'suis revenu…pour…pour vous dire la vérité, vous avez l'droit d'savoir. Quand on a retrouvé votre fils, il était avec son père et cinq autres hommes, mais il n'avait pas l'air paniqué. Il se demandais juste où vous étiez.

Le groupe voulais juste fuir en nous voyant arriver, mais…ce type, il a tué un des hommes pour les effrayer, et leur a dit qu'il les laisserait partir s'ils arrivaient à me tuer, il a même insinué qu'il pouvait tuer votre fils puisque vous n'aviez pas précisé vouloir le retrouver en vie.

J'ai donc dû me défendre a cinq contre un, lui ne bougeait même pas le p'tit doigt pour m'aider. J'ai fini par être désarmé, seul face a votre mari qui se jetait sur moi avec son épée. J'me suis donc…j'me suis défendu comme j'ai pu, c'est là que…que j'ai…je l'ai tué oui… J'me suis toujours interdit d'le faire…

j'ai voulu me laisser tuer par le reste du groupe après ça mais…il les a tous réduit en poussière. Maintenant votre fils me hais…et moi…j'vais devoir vivre avec tous ces morts sur la conscience…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 277
Yens : 570
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Loin de tout

Progression
Niveau: 275
Nombre de topic terminé: 151
Exp:
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Left_bar_bleue9/18Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty_bar_bleue  (9/18)
Zayro Jinn
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- https://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) EmptyVen 08 Fév 2019, 20:05



Pour une poignée de yens

feat.Adam D. Cooper





Il revint, le tueur du mari de la désormais veuve. Elle ouvrit et partie s'asseoir, Zayro ne regardait même pas Adam, il avait simplement les yeux rivés vers la fenêtre comme une machine. Le voleur et la voleuse étaient eux, face à face et l'heure des explications ne tarda plus. Drôle d'ambiance, sincèrement, mais il était l'heure de la rédemption ou bien de la rancoeur eternelle. Il s'exprima sur ce qui s'était passé et elle le laissa faire, tournant parfois son regard vers le colosse lorsque le renard parlait de lui. Elle comprenait de plus en plus le peu de choix qu'il avait eu et l'autre n'intervint à aucun moment pour dire que le discours était faux. Tout cela avait l'air de peu importer au messager des enfers au final.

Pouvait t'elle pardonner à cet humanoide, cet élu, l'acte qu'il avait fait ? Il s'était défendu, il aurait pu discuter, mais tout était surement allé vite et il était menacé... Tant de "si", tant de chose dont t'elle n'avait pas été témoin, oui, elle se sentait aussi fautive, un peu.

- Je... J'aurais dû être avec vous, peut être que.. Les choses auraient étés différentes. Ecoutez, je n'ai pas la force de devoir vous haïr, je ne m'entendais plus avec mon maris, enfin... Je ne peux pas oublier tout ce qu'il représente pour mon fils non plus. Mais, je n'ai pas l'impression que vous ayez mauvais fond, ni que vous l'ayez vraiment voulu, vous avez juste... Eu de la malchance. Merci de m'avoir ramené mon fils, maintenant, j'aimerais que vous nous laissiez, vous deux, quittez cette maison s'il vous plait.

Elle pardonna... Mais elle ne voulait plus les voir, ni lui, ni le colosse de Fuyu. Elle voulait qu'ils quittent les lieux fissa, pour rester seule avec sa progéniture et réfléchir à comment serait son avenir. Après tout, elle demeurait en fuite non ? Le lendemain était donc toujours incertain. Ce n'était pas grave, l'aube ne tarderait pas à se lever et puis, Zayro avait bien assez attendu ici finalement. Il se leva donc.



Bien, cela m'arrange au final.





Il quitta donc la maison en reprenant le corps qu'il transportait depuis son arrivée ici. Il porta un dernier regard sur la femme et Adam, un regard qui voulait dire, qu'il ne valait mieux pas se recroiser dans de "mauvaises circonstances". Mais ça, seul le destin pourrait en dévoiler la suite !


 

  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)   Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Pour une poignée de Yens (Ft Zayro Jinn) 190103103231202569 :: République de Minshu :: Montagnes-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.