Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Partagez
Les Fleurs du Mal
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Les Fleurs du Mal Left_bar_bleue2/12Les Fleurs du Mal Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Les Fleurs du Mal   Les Fleurs du Mal EmptyDim 07 Avr 2019, 21:38



Solo ~
Les Fleurs du Mal...

Viola's theme

Musique d'ambiance

Une main, descendant de ce dernier reste du ciel qui ne se voyait plus entièrement, était venue, sous une chute de lumière dorée, attraper le cœur stigmatisé du monarque infernal en sanglots. Le serrant fort comme un trésor qu'on voulait à tout prix garder, la main laissa les ténèbres disparaître lentement, laissant la nature regagner sa place, et noyant le monde dans un sombre océan vert. À nouveau, celui-ci respirait. Il avait été libéré.
Alors que le vent soufflait, un grincement se fit entendre, timide et ne brisant nullement l'harmonie naturelle. Un calme familier, qui n'avait depuis si longtemps, plus été entendu. Pourtant, dans toute cette joie, des pleurs silencieux se faisaient, cachés et en sûreté. L'Ange protégeait le désespéré comme son propre enfant, et n'affichait en rien sa faiblesse. Le Diable affligé, laissa une larme pourpre glisser le long de la joue claire et pure du sauveur, qui souriait tendrement, réconfortant encore et toujours cet être si mal aimé. Par les yeux de l'Ange, il revoyait ce monde dans lequel il vivait, qui lui rappelait tant sa si lointaine enfance.

Qui était l'Ange ? Qui était le Diable ?

Laissant le souffle paisible de la nostalgie caresser ma peau, je piétinais le sol tout en me rappelant, avec elle, notre histoire, que nous avions oubliée avec le temps. Ses larmes continuaient de tomber, mais comme une mère, je restais souriante pour la consoler. Un vide incroyable submergeait la forêt. Comme un paradis sans bruit. Nous n'entendions qu'uniquement les feuillages qui bougeaient sous la poussée du vent, les oiseaux et divers autres animaux qui vivaient tranquillement dans la végétation. Je lui montrais par mes yeux, la beauté des horizons qu'elle avait laissés. Un rire. Je tournai sur moi-même, ma robe blanche flottant dans les airs, comme mes cheveux tressés. Et je me mis à danser dans le vide, entraînée par ce chant divin que m'offrait la nature. C'était une sensation douce de légèreté, qui me donnait l'impression de voler à cet instant.

"Entends-tu ça ? Elle chante..."

Le sourire jusqu'aux oreilles, je me sentais renaître. Je me laissai tomber sur l'herbe, contemplant maintenant là haut, cette mer opalescente...
J'inspirai pas le nez, longuement. Dans cette euphorie qui ne semblait ne pas avoir de fin, mon visage se mouillait de sa tristesse. C'était comme si on sortait de l'eau, après une éternité. Dans cette vague de joie profonde, je regardais les hôtes de ces bois parcourir le ciel en battant de leurs immenses ailes royales. Ma respiration se faisait rapide d'exaltation. La forêt bénissait mes oreilles de sa majestueuse mélodie... Comme une glorieuse fête pour cet événement inoubliable.

"N'es-tu pas heureuse ?"

Musique

Mon corps se redressant de façon à ce que je sois à genoux sur la terre tâchetée de vert, j'observais encore un moment ce trône sacré qu'était le ciel, émerveillée par toute sa grandiose splendeur, avant de baisser les yeux, et les fermer, en me laissant bercer par le chant sans parole du monde sur lequel nous vivons désormais depuis des années... Ce monde sur lequel nous avions eu un enfant. C'était presque utopique. Ces environs oniriques...

"Est-ce que tu les sens ? Est-ce que tu sens ses caresses maternelles, Ellen ?"

Je me relevai, et détachai mes cheveux qui tombèrent comme un léger voile sur ma poitrine.

Elle pleurait encore. Mon iris gauche couvert une teinte d'or fragile, un filet écarlate glissa le long de mon visage, avant de s'envoler en compagnie des feuilles vagabondes. Je pouvais entendre le ruissellement délicat de petits coins d'eau sur cette terre réconfortante... Et me gardant le souvenir de mon passé.

Elle est... Libre.

C'était comme un renouveau.



Dernière édition par Ellen le Sam 13 Avr 2019, 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2204
Yens : 281
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 181
Nombre de topic terminé: 96
Exp:
Les Fleurs du Mal Left_bar_bleue2/12Les Fleurs du Mal Empty_bar_bleue  (2/12)
Ellen
Ellen ⛤Impératrice des Enfers ⛤

-



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Les Fleurs du Mal EmptyLun 08 Avr 2019, 20:32



Solo ~
Les Fleurs du Mal...

Viola's theme

Musique d'ambiance

"Miserere mei, Deus, secundum magnam misericordiam tuam..." ("Ô Dieu ! Aie pitié de moi, dans ta grande miséricorde...")

Dans un psaume d'affliction, elle implorait Dieu, cet être légendaire, inspirant et si puissant, qu'elle avait pourtant renié par le passé. Sa voix était devenue plus aigue de fragilité et de désespoir. Cette plainte résonnait dans mon âme, me faisant tressaillir passionnément. Elle demandait de l'aide, de tout ce peu de force qui lui restait, comme un blessé laissé derrière en guerre. Ce souffle religieux créa une sorte de poussée d'énergie qui me submergea entièrement. Elle continuait, alors que je regardais au loin, déterminée.

"Cor mundum crea in me Deus et spiritum rectum innova in visceribus meis..." ("Ô Dieu ! Crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé...")

Une lumière. Blanche, belle, aveuglante...
Dans un bain de celle-ci, des ailes sortirent de mon dos, majestueuses et immenses. Quatre. Des plumes se détachaient délicatement, flottant dans les airs, alors qu'une flamme noire et blanche brûlait dans ma poitrine. Mon âme- non, nôtre âme. Nous commençions à chanter en chœur, alors que des ronces poussèrent sur ma tête, ses épines plongées dans ma chair. Sur elles, des roses apparaissaient timidement.

Parce que j'étais destinée à l'aider. Parce que Dieu souhaitait la pardonner.

Lavabis me et super nivem dealbabor... ("Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige...")

Parce que j'étais l'Ange...

C'était comme si la forêt chantait avec nous. Ma voix... Était devenue si mélodieuse... Comme si d'un geste généreux, le monarque du Ciel m'avait offert ce don, pour m'aider dans mon but...
Mon cœur était pur à nouveau, et j'allais aider Ellen à venir se laver de ses maux, en lui prenant les mains et en lui souriant chaleureusement. Je savais qu'elle croyait en moi. Et tout cela me rendait si heureuse... J'allais l'emmener vers cette cascade angélique, et la voir enfin pleine de vie...
Mon chant devenait toujours plus puissant avec elle. Jusqu'à-ce que je m'arrête progressivement, dans une descente douce et harmonieuse. Ainsi cela se terminait...

Je me sens si bien..., soupirai-je, mon corps tremblant d'un bonheur si intense, que je n'avais encore jamais pu ressentir auparavant, J'ai espoir à nouveau...

J'avais eu tort de penser avoir été condamnée. Si Ellen pensait depuis si longtemps que Dieu était contre elle, maintenant elle recevait enfin ses réponses de bonté... Avec moi...
Je m'avançai, pour venir me poser sur un rocher, tandis que d'une main protectrice, je caressais la tête d'un faon qui passait par là. Je le pris dans mes bras, et le laissai se reposer sur moi. Je pouvais sentir le cœur d'Ellen battre dans mon âme. À la chamade. J'allais lui faire connaître tout ce bien que je ressentais maintenant. Et que je ne croyais pas exister... Parce que je l'aimais. Parce que je l'aimais plus que tout ce qui pouvait bien vivre...

Plus que Dieu.

Parce qu'elle était ma moitié. Parce que sans elle, je n'avais pas de raison de vivre. J'étais amoureuse du Diable, et je resterai toujours avec lui. Même la colère de Dieu ne me faisait pas peur. Et il pouvait m'offrir une montagne de bienfaits, je garderai mon amour pour elle. Car j'étais sienne. Car j'étais sa seule lumière. Son seul espoir.
Parce que j'étais sa moitié. Parce que sans moi, elle ne vivrait plus.

Aaahhh... Qu'Il me pardonne... Ou qu'il me haïsse... Cela n'avait pas d'importance...

Revenir en haut Aller en bas
Les Fleurs du Mal
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse :: Les Fleurs du Mal 190103103231202569 :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.